ELECTRONIQUE NUMERIQUE. TD-Logique séquentielle.doc

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ELECTRONIQUE NUMERIQUE. TD-Logique séquentielle.doc"

Transcription

1 I- BASCULES : 1- Exercice 1 : Compléter les chronogrammes suivants 1

2 2- Exercice 2 : Tracer le chronogramme du circuit suivant. On suppose qu initialement toutes les sorties Q sont à l état bas. Quelle est la périodicité du signal obtenu en Q2? Cette périodicité est-elle influencée par l état initial des bascules? 2

3 3- Exercice 3 : Compléter le chronogramme suivant * 4- Exercice 4 : Le circuit ci-dessous est un registre à décalage à 4 bits. Toutes les bascules sont initialement à l état bas. Les états qui apparaissent à la sortie Q3 après chaque impulsion d horloge sont successivement : 0 (avant la première impulsion), puis 0, 0, 0, 1, 0, 1, 0, 1, 0, 1, 0, 1, Trouver la cause probable de cette défaillance. 5- Exercice 5 : Expliquer en quoi le circuit suivant permet de déterminer l ordre d arrivée d un front montant en A et en B. 6- Exercice 6 : On dispose d un phototransistor et d une bascule RS, avec lesquels on aimerait réaliser un circuit d alarme. L alarme doit se déclencher lors de la coupure du faisceau lumineux qui éclaire le phototransistor. Elle doit ensuite rester enclenchée, même si l éclairage est rétabli, jusqu à ce qu une mise à zéro soit actionnée. a) À quel état correspond la sortie VT lorsque le phototransistor est éclairé/non éclairé? b) Montrer comment câbler les éléments pour obtenir une alarme. 3

4 7- Exercice 7 : Quelle est la fonction réalisée par le circuit suivant? Tracez son chronogramme. 8- Exercice 8 : Le circuit ci-dessous permet de sélectionner des impulsions d horloge. Or comme l interrupteur n est pas synchrone avec les impulsions d horloge, on risque d observer des impulsions tronquées Montrer comment l ajout d une bascule D permet de résoudre ce problème. 9- Exercice 9 : Le 74LS121 est un monostable non redéclenchable. Montrer comment le brancher pour produire une impulsion de 100 ms. La durée d une impulsion vaut τ 0.7 R C 4

5 10- Exercice 10 : Déterminer la fonction réalisée par le circuit suivant : a) Identifier d abord la fonction du codeur, puis celle des bascules b) A quoi sert l interrupteur A? c) Que se passe-t-il si on enlève le monostable? 5

6 II- COMPTEURS : 1- Exercice 1 : Comparer les chronogrammes (sorties Q0, Q1, Q2), après les avoir tracés des trois compteurs suivants. Quelles sont leurs séquences de comptage? 2- Exercice 2 : Dans le circuit ci-dessous, H est un signal d horloge périodique et les sorties Q0 et Q1 sont initialement à l état bas. Tracer le chronogramme de Q0 et Q1 Préciser exactement de quel type de compteur il s agit (décompteur, compteur, synchrone, asynchrone, quel modulo, etc). 6

7 3- Exercice 3 : Le 74LS293 est un compteur binaire dont les caractéristiques sont données ci-dessous. Montrer comment câbler un ou plusieurs de ces compteurs pour réaliser: a) Un compteur modulo 5. b) Un compteur modulo 7. c) Un compteur modulo Exercice 4 : Quel type de compteur avons-nous ci-dessous? Préciser s il s agit d un compteur/ décompteur, d un compteur BCD, par décades, modulo 12, binaire,... Prendre les entrées R0 à l état bas et connecter comme ci-dessus QA à CKB. 7

8 5- Exercice 5 : Quelle est la fonction réalisée par le circuit suivant? Le signal à analyser (X1) est périodique et compatible avec la norme TTL. Le signal d échantillonnage (X2) est lui aussi périodique et compatible avec la norme TTL, mais sa période est connue et elle est beaucoup plus grande que celle de X1. a) Établir les chronogrammes aux points A, B et C b) Que se passe-t-il si on intervertit par erreur X1 et X2? III- REGISTRES : 1- Exercice 1 : 2- Exercice 2 : 3- Exercice 3 : 4- Exercice 4 : 5- Exercice 5 : 6- Exercice 6 : 8

FONCTION COMPTAGE BINAIRE ET DIVISION DE FRÉQUENCE

FONCTION COMPTAGE BINAIRE ET DIVISION DE FRÉQUENCE I/ GÉNÉRALITÉS I.1/ Fonction Un compteur binaire est utilisé : -pour compter un certain nombre d'évènements binaires -pour diviser la fréquence d'un signal logique par 2 m Page 1 FONCTION COMPTAGE BINAIRE

Plus en détail

Institut National d Informatique 20/12/2000 EMD1 de Structure Machine Durée : 2 heures Documents non autorisés

Institut National d Informatique 20/12/2000 EMD1 de Structure Machine Durée : 2 heures Documents non autorisés Institut National d Informatique 20/12/2000 EMD1 de Structure Machine Durée : 2 heures Documents non autorisés Exercice 1 : ( 5points ) On dispose d'une machine ou les valeurs numériques réelles sont représentées

Plus en détail

Sciences Industrielles pour l Ingénieur

Sciences Industrielles pour l Ingénieur Centre d Intérêt 3 : TRAITER l'infortion Compétences : ANALYER, CONCEVOIR LE COPORTEENT DE YTEE LOGIQUE EQUENTIEL : Comment mémoriser et compter des évènements? Analyser le comportement d'un système décrit

Plus en détail

Les compteurs : (modulo 8,10 et 16) Les décompteurs :(modulo 8,10 et 16)

Les compteurs : (modulo 8,10 et 16) Les décompteurs :(modulo 8,10 et 16) Les compteurs : (modulo 8,10 et 16) Les décompteurs :(modulo 8,10 et 16) 1 1- Définitions Logique séquentielle : en logique combinatoire l état de sortie est une fonction déterminée par l état des entrées.

Plus en détail

CH 3 : CARTE MULTIFONCTIONS

CH 3 : CARTE MULTIFONCTIONS CH 3 : CARTE MULTIFONCTIONS Phénomène physique : Température Pression, Débit, Intensité lumineuse, Déplacement Grandeur électrique : Tension, Courant, Résistance, Capacité Capteur Conditionnement Numérisation

Plus en détail

Guide de sélection des Codeurs

Guide de sélection des Codeurs DOCUMENTATION Guide de sélection des Codeurs L objectif de ce document est de vous permettre de trouver rapidement et de façon précise le bon codeur adapté à votre application. System DISTRIBUTEUR CONSEIL

Plus en détail

Digital Communication

Digital Communication Digital Communication Laboratories P. Bakowski bako@ieee.org P. Bakowski 1 DigiCom Labs Il y a 5 laboratoires liés à la communication numérique 1. Etude des paramètres de câbles métalliques, y compris:

Plus en détail

VIII- Circuits séquentiels. Mémoires

VIII- Circuits séquentiels. Mémoires 1 VIII- Circuits séquentiels. Mémoires Maintenant le temps va intervenir. Nous avions déjà indiqué que la traversée d une porte ne se faisait pas instantanément et qu il fallait en tenir compte, notamment

Plus en détail

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits 1 Rappel : un peu de logique Exercice 1.1 Remplir la table de vérité suivante : a b a + b ab a + b ab a b 0 0 0 1 1 0 1 1 Exercice

Plus en détail

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

Compte-rendu du TP d'architecture : Addition Soustraction BCD

Compte-rendu du TP d'architecture : Addition Soustraction BCD Yann Le Brech Camille Maupetit Université de Nantes Compte-rendu du TP d'architecture : Addition Soustraction BCD 1 Présentation 1.1 Fonctionnement Le principe de fonctionnement du circuit est le suivant

Plus en détail

Cours 2 Microprocesseurs

Cours 2 Microprocesseurs 4//2 Cours 2 Microprocesseurs Jalil Boukhobza LC 26 boukhobza@univ-brest.fr Chemin de données Font l objet de ce cours: Les portes logiques et circuits combinatoires Le traitement de quelques opérations

Plus en détail

Electronique Générale. Convertisseur Numérique/Analogique (C.N.A.) et Convertisseur Analogique/Numérique (C.A.N.)

Electronique Générale. Convertisseur Numérique/Analogique (C.N.A.) et Convertisseur Analogique/Numérique (C.A.N.) Convertisseur umérique/analogique (C..A.) et Convertisseur Analogique/umérique (C.A..) I- Introduction : En électronique, un signal électrique est le plus souvent porteur d une information. Il existe deux

Plus en détail

IFT1215 Introduction aux systèmes informatiques

IFT1215 Introduction aux systèmes informatiques Introduction aux circuits logiques de base IFT25 Architecture en couches Niveau 5 Niveau 4 Niveau 3 Niveau 2 Niveau Niveau Couche des langages d application Traduction (compilateur) Couche du langage d

Plus en détail

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES LOGIQUE SQUENTIELLE SECTEUR : ELECTROTECHNIQUE SPECIALITE : EMI NIVEAU

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES LOGIQUE SQUENTIELLE SECTEUR : ELECTROTECHNIQUE SPECIALITE : EMI NIVEAU ROYAUME DU MAROC OFPPT Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIUES MODULE N 22 LOGIUE

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS XI U.F.R SCIENTIFIQUE D ORSAY. L2 Mention Physique Phys 141 DECOUVERTE DE L ELECTRONIQUE NUMERIQUE

UNIVERSITE PARIS XI U.F.R SCIENTIFIQUE D ORSAY. L2 Mention Physique Phys 141 DECOUVERTE DE L ELECTRONIQUE NUMERIQUE UNIVERSITE PARIS XI U.F.R SCIENTIFIQUE D ORSAY L2 Mention Physique Phys 141 DECOUVERTE DE L ELECTRONIQUE NUMERIQUE Année 2006/2007 H. Mathias M. Poirier-Quinot Table des matières Sujet 1 : Initiation à

Plus en détail

Structure des ordinateurs

Structure des ordinateurs Licence d Informatique Université d'aix-marseille II Département d'informatique re Session 98-99 Vendredi 30 avril 99 Structure des ordinateurs Durée de l' épreuve : 3 heures. Aucun document n'est autorisé.

Plus en détail

Chapitre 4 Protection contre les erreurs de transmission

Chapitre 4 Protection contre les erreurs de transmission Chapitre 4 Protection contre les erreurs de transmission I. Notion d erreur de transmission Les voies de communication sont imparfaites : - à cause des bruits : + bruit aléatoire + bruit en provenance

Plus en détail

Exercices corrigés (architecture ordinateurs et circuits logiques)

Exercices corrigés (architecture ordinateurs et circuits logiques) 1 Exercices corrigés (architecture ordinateurs et circuits logiques) A- Questions de culture générale (non corrigées ici) 1) Comment fonctionne le «tactile» d une tablette tactile? 2) Qu est-ce qu un ripper

Plus en détail

TB 355B TB 355B. Maintenance. Commande sortie 1. Commande sortie 2. Commande sortie 3. Commande sortie 4. Automatisme S1.

TB 355B TB 355B. Maintenance. Commande sortie 1. Commande sortie 2. Commande sortie 3. Commande sortie 4. Automatisme S1. Entrées/sorties Série B Logiciel d application 4 sorties universelles famille : Output type : Binary output, 4-fold B 355B Environnement B 355B Maintenance Commande sortie Commande sortie 2 Commande sortie

Plus en détail

Manipulations du laboratoire

Manipulations du laboratoire Manipulations du laboratoire 1 Matériel Les manipulations de ce laboratoire sont réalisées sur une carte électronique comprenant un compteur 4-bit asynchrone (74LS93) avec possibilité de déclenchement

Plus en détail

ELE1300 Automne 2012 - Examen final 1/12 0001 + 0101 = 1.01 + 0110.1 = - 00110 = 0111 + 0011 = - 11001 = 1000 + 0010 = 01.01-1101.

ELE1300 Automne 2012 - Examen final 1/12 0001 + 0101 = 1.01 + 0110.1 = - 00110 = 0111 + 0011 = - 11001 = 1000 + 0010 = 01.01-1101. ELE1300 Automne 2012 - Examen final 1/12 Question 1 Arithmétique binaire (6 pts - 15 min) a) Calculez les opérations suivantes (tous les nombres sont signés et représentés au format complément à deux).

Plus en détail

isplever pour les nuls

isplever pour les nuls isplever pour les nuls G. D AQUINO ENSEIGNANT EN ELECTRONIQUE Sommaire 1 LOGICIEL...3 1.1 TELECHARCHER ISPLEVER... 3 1.2 OBTENIR UNE LICENCE.... 3 2 PROJET...4 2.1 DEMARRER ISPLEVER... 4 2.2 CREER UN PROJET...

Plus en détail

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6 Réseaux TD n 6 Rappels : Théorème de Nyquist (ligne non bruitée) : Dmax = 2H log 2 V Théorème de Shannon (ligne bruitée) : C = H log 2 (1+ S/B) Relation entre débit binaire et rapidité de modulation :

Plus en détail

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE 1) Nombres signés Nous n avons, jusqu à présent tenu compte, que des nombre positifs. Pourtant, la plupart des dispositifs numériques traitent également les nombres négatifs,

Plus en détail

LES AUTOMATES. Automate

LES AUTOMATES. Automate 1.1 Généralités 1 AUTOMATES SYNCHRONES LES AUTOMATES On appelle automate un opérateur séquentiel dont l'état et les sorties futurs sont fonction des entrées et de l'état présent de l'automate (Figure 1).

Plus en détail

EXPÉRIMENTATION ASSISTÉE PAR ORDINATEUR EN SCIENCES NATURELLES

EXPÉRIMENTATION ASSISTÉE PAR ORDINATEUR EN SCIENCES NATURELLES 162 EN SCIENCES NATURELLES L'utilisation d'un micro-ordinateur permet de réaliser des études qu'il était pratiquement impossible de mener à bien avec les moyens traditionnels en classe de Sciences Naturelles.

Plus en détail

TP oscilloscope et GBF

TP oscilloscope et GBF TP oscilloscope et GBF Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. Objectif : ce travail a pour buts de manipuler l oscilloscope et le GBF. A l issu de celui-ci, toutes les fonctions essentielles

Plus en détail

Connexion sur REDLION G-308 avec le modem GSM GDW-11 pour envoi de SMS

Connexion sur REDLION G-308 avec le modem GSM GDW-11 pour envoi de SMS Connexion sur REDLION G-308 avec le modem GSM GDW-11 pour envoi de SMS Paramétrage du GDW-11 avec l utilitaire GD-Tool fourni avec le modem: 1. En utilisant GD-TOOL (connecté le modem sur le port série

Plus en détail

Systèmes de numérations et codages. Présenté par A.Khalid

Systèmes de numérations et codages. Présenté par A.Khalid Systèmes de numérations et codages Présenté par A.Khalid 2 Plan de la présentation 1. Introduction 2. Nombres binaires Conversion Binaire Décimal Conversion Entier Décimal Binaire Arithmétique Binaire

Plus en détail

Transmissions série et parallèle

Transmissions série et parallèle 1. Introduction : Un signal numérique transmet généralement plusieurs digits binaires. Exemple : 01000001 ( huit bits). Dans une transmission numérique on peut envisager deux modes : les envoyer tous en

Plus en détail

Architectures Logicielles et Matérielles Travaux Dirigés Circuits

Architectures Logicielles et Matérielles Travaux Dirigés Circuits UNIVERSITE Joseph FOURIER, Grenoble U.F.R. d Informatique et Maths. Appliquées Architectures Logicielles et Matérielles Travaux Dirigés Circuits Rappel : dessins des portes logiques. Déroulement envisagé

Plus en détail

Access2i. Gestion Automatique d Espaces. Access2i Gestion Automatique d Espaces. www.cds2i.fr / info@cds2i.fr. Salles de danse. Équipements sportifs

Access2i. Gestion Automatique d Espaces. Access2i Gestion Automatique d Espaces. www.cds2i.fr / info@cds2i.fr. Salles de danse. Équipements sportifs Access2i Salles de danse Équipements sportifs Maison des associations Locaux de répétition CDS2I, Enseigne de la société La Farinière, S.A.R.L au capital de 55.000 euros SIRET n 500 836 655 000 18, 3430

Plus en détail

Echantillonnage MP* 14/15

Echantillonnage MP* 14/15 Echantillonnage MP* 14/15 1. Principe de l oscilloscope numérique L oscilloscope numérique est principalement constitué d un amplificateur analogique (sur chaque voie), d un convertisseur analogique-numérique

Plus en détail

ENSIL Troisième Année ELT

ENSIL Troisième Année ELT IFORMATIQUE APPLIQUEE TD1 Dans le cadre de ces TD, nous procédons à la simulation d'un système de télécommunication numérique. Cette opération va nous permettre d'étudier la performance du système sous

Plus en détail

MÉMORISATION DE DONNÉES NUMÉRIQUES

MÉMORISATION DE DONNÉES NUMÉRIQUES Page 1 MÉMORISATION DE DONNÉES NUMÉRIQUES I/ GÉNÉRALITÉS I.1/ Introduction Dans un dispositif de traitement de l'information, la fonction mémorisation joue un rôle essentiel. Elle permet : de garder temporairement

Plus en détail

Electron S.R.L. Electron S.R.L. - MERLINO - MILAN ITALIE Tel (++ 39 02) 9065 9200 Fax 9065 9180 Web www.electron.it, e-mail electron@electron.

Electron S.R.L. Electron S.R.L. - MERLINO - MILAN ITALIE Tel (++ 39 02) 9065 9200 Fax 9065 9180 Web www.electron.it, e-mail electron@electron. Electron S.R.L. Design Production & Trading of Educational Equipment B1137-D FORMATEUR MAQUETTE ELECTRONIIQUE NUMERIIQUE MANUEL D IINSTRUCTIIONS Electron S.R.L. - MERLINO - MILAN ITALIE Tel (++ 39 02)

Plus en détail

QUESTION 1 {2 points}

QUESTION 1 {2 points} ELE4301 Systèmes logiques II Page 1 de 8 QUESTION 1 {2 points} En se servant de paramètres électriques donnés dans le Tableau 1 ci-dessous, on désire déterminer la fréquence d opération du compteur présenté

Plus en détail

Réalisation d une carte de traitement d image à base de FPGA

Réalisation d une carte de traitement d image à base de FPGA Université de Bourgogne Faculté Mirande Rapport de projet Licence Electronique, Signal et Image Réalisation d une carte de traitement d image à base de FPGA Sébastien Jeanniard Guillaume Lemaître Novembre

Plus en détail

Théorie de l information

Théorie de l information Théorie de l information Exercices Dpt. Génie Electrique Théorie de l information T. Grenier Exercices A Exercice n A. Dans un processus d'automatisation, une source génère de façon indépendante quatre

Plus en détail

1. Sommaire 2. 1. Sommaire Page. 2. Mise en route rapide 3. 3. Remarques sur l installation 4. 3.1 Installation 5. 3.

1. Sommaire 2. 1. Sommaire Page. 2. Mise en route rapide 3. 3. Remarques sur l installation 4. 3.1 Installation 5. 3. 1. Sommaire 2 1. Sommaire Page 2. Mise en route rapide 3 3. Remarques sur l installation 4 3.1 Installation 5 3.2 Raccordement 5 3.3 Réglage du temps de 6 cycle/montage 4. Réglage de l heure et jour actuels

Plus en détail

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs COURS 1. Exemple d une chaîne d acquisition d une information L'acquisition de la grandeur physique est réalisée par un capteur qui traduit

Plus en détail

( ) = < u > +Δu ( t )

( ) = < u > +Δu ( t ) TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI GBF, OSCILLOSCOPE ET MULTIMETRE : PRODUCTION, VISUALISATION ET MESURE DE SIGNAUX ELECTRIQUES OBJECTIFS Produire un signal électrique (une tension)

Plus en détail

UNITE DE PREPARATION DE MEMBRANES DE PILE A COMBUSTIBLE

UNITE DE PREPARATION DE MEMBRANES DE PILE A COMBUSTIBLE REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L EDUCATION EXAMEN DU BACCALAUREAT SESSION DE JUIN 2011 Constitution du sujet : Un dossier technique : Pages 1/6 2/6 3/6 4/6 5/6 et 6/6. Des feuilles réponses : Pages

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

Manuel de présentation Panel PC PPC084 pour C.V.C

Manuel de présentation Panel PC PPC084 pour C.V.C 1/ Descriptif du menu Accès à la page d accueil du projet Listing des alarmes en cours Accès aux différentes «images» Historique des alarmes acquittées Code d identification qui permet d accéder certaines

Plus en détail

Application Terminal Point de Vente Vidéo Caisse

Application Terminal Point de Vente Vidéo Caisse Application Terminal Point de Vente Vidéo Caisse Les produits de vidéo surveillance AVerMedia permettent aux revendeurs d offrir à leurs clients possédant des points de vente, la possibilité d incruster

Plus en détail

DM 1 : Montre Autoquartz ETA

DM 1 : Montre Autoquartz ETA Lycée Masséna DM 1 : Montre Autoquartz ETA 1 Présentation de la montre L essor de l électronique nomade s accompagne d un besoin accru de sources d énergies miniaturisées. Les contraintes imposées à ces

Plus en détail

ET 24 : Modèle de comportement d un système Boucles de programmation avec Labview.

ET 24 : Modèle de comportement d un système Boucles de programmation avec Labview. ET 24 : Modèle de comportement d un système Boucles de programmation avec Labview. Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Formation des enseignants parcours : ET24 Modèle de

Plus en détail

Machines laser ML04-R2 Guide de l utilisateur

Machines laser ML04-R2 Guide de l utilisateur Machines laser ML04-R2 24 Octobre 2001 V2.0 Introduction Les machines laser ML04 sont pilotées par une unité de commande comportant un ordinateur industriel et des interfaces vers la machine laser proprement

Plus en détail

EXERCICES D'ARCHITECTURE DES ORDINATEURS

EXERCICES D'ARCHITECTURE DES ORDINATEURS EXERCICES D'ARCHITECTURE DES ORDINATEURS CHAPITRES 1&2 1. CONVERSION DANS D AUTRES BASES Écrire 10110110 2 en décimal. Écrire 3456 en binaire, puis en hexadécimal. Convertir 1011 1100 0000 1000 1100 en

Plus en détail

Centrale d alarme DA996

Centrale d alarme DA996 Centrale d alarme DA996 Référence : 7827 La DA-996 est une centrale d alarme pour 6 circuits indépendants les uns des autres, avec ou sans temporisation, fonctions 24 heures, sirène, alerte et incendie.

Plus en détail

NOTICE Date : 2012 Affaire : HORLOGE A PETRELS Dossier : D12T7359. BET REUNIR Sarl Ingénierie Electrique Siret 484 523 295 00018 NAF 7112B

NOTICE Date : 2012 Affaire : HORLOGE A PETRELS Dossier : D12T7359. BET REUNIR Sarl Ingénierie Electrique Siret 484 523 295 00018 NAF 7112B Système de commande de l éclairage public permettant l extinction des éclairages sur les périodes d envol des Pétrels et autres oiseaux marins afin d éviter les échouages de ceux-ci. 1. Principe : Le système

Plus en détail

Logiciel d'application Tebis

Logiciel d'application Tebis Logiciel d'application Tebis TL208A V 1.x Éclairage et Volet roulant Fonctions Éclairage Référence produit TXA 208A TXA 208B TXA 208C TXA 208D Désignation produit Module 8 sorties 4A 230V~ avec forçage

Plus en détail

Comment change t-on la musique d attente sur l IPBX LKY SPA9000 Linksys? On charge de son PC une musique d attente au format MPEG3, WAV, Midi

Comment change t-on la musique d attente sur l IPBX LKY SPA9000 Linksys? On charge de son PC une musique d attente au format MPEG3, WAV, Midi Questions fréquentes F.A.Q Solutions Linksys F.A.Q mise à jour 21 mai 2007 SYSTEME IPBX : LKY SPA9000 Comment change t-on la musique d attente sur l IPBX LKY SPA9000 Linksys? On charge de son PC une musique

Plus en détail

L addition et la multiplication en binaire

L addition et la multiplication en binaire Objectifs : Leçon A1-1 : L addition et la multiplication en binaire OS 1 - Exécuter en binaire une opération arithmétique de base. OS 2 - Représenter un nombre entier relatif. OS 3 - Mettre en œuvre un

Plus en détail

ELECINF 102 : Processeurs et Architectures Numériques

ELECINF 102 : Processeurs et Architectures Numériques Institut Mines-Télécom ELECINF 102 : Processeurs et Architectures Numériques Automates finis: Réalisation matérielle de séquenceurs Graba Tarik tarik.graba@telecom-paristech.fr Vocabulaire Automates finis

Plus en détail

TP - Alarme de voiture / Approche fonctionnelle

TP - Alarme de voiture / Approche fonctionnelle TP - Alarme de voiture / Approche fonctionnelle Tous les objets techniques, même les plus compliqués, sont étudiés à l aide d une méthode appelée : étude fonctionnelle ou systémique. 1/ Présentation du

Plus en détail

OSCILLOSCOPES Numériques

OSCILLOSCOPES Numériques OSCILLOSCOPES Numériques La partie pratique de ce TP, effectuée en salle de TP, sera divisée en trois parties. Les deux premières parties sont consacrées respectivement au couplage et à la synchronisation

Plus en détail

ELP 304 : Électronique Numérique. Cours 1 Introduction

ELP 304 : Électronique Numérique. Cours 1 Introduction ELP 304 : Électronique Numérique Cours 1 Introduction Catherine Douillard Dépt Électronique Les systèmes numériques : généralités (I) En électronique numérique, le codage des informations utilise deux

Plus en détail

DimNet Gradateurs Numériques Evolués Compulite. CompuDim 2000

DimNet Gradateurs Numériques Evolués Compulite. CompuDim 2000 DimNet Gradateurs Numériques Evolués Compulite La gamme des gradateurs Compulite est conçue autour des technologies les plus récentes et les plus évoluées que ces 20 dernières années ont vu apparaître.

Plus en détail

Carte Relais GSM (Manuel Utilisateur)

Carte Relais GSM (Manuel Utilisateur) Carte Relais GSM (Manuel Utilisateur) Carte Relais GSM Introduction Cette carte est une véritable centrale de télécommande et d alarme par GSM. Elle se connecte par un port série à un modem GSM compatible

Plus en détail

CARTE A PUCE SLE 4432

CARTE A PUCE SLE 4432 Présentation générale : CARTE A PUCE SLE 4432 La carte SLE4442 est composée de 256 octets d EEPROM constituant la mémoire et de 32 bits (4 octets) de mémoire protégée de type PROM. La mémoire est effacée

Plus en détail

TP mesures électriques

TP mesures électriques TP0 : FAMILIARISATION AVEC L OSCILLOSCOPE On utilise l oscilloscope HAMEG HM 303-4 dont la face avant est donnée par la figure suivante : L explication de la fonction de chaque touche est donnée sur la

Plus en détail

Modules d automatismes simples

Modules d automatismes simples Modules d automatismes simples Solutions pour automatiser Modules d'automatismes Enfin, vraiment simple! Un concentré de solution Pour vos petites applications d'automatismes millenium gère : Temporisations

Plus en détail

1. Sommaire 2. 1. Sommaire Page. 2. Mise en route rapide 3. 3. Indication pour l installation 4. 3.1 Installation 5-6. 3.

1. Sommaire 2. 1. Sommaire Page. 2. Mise en route rapide 3. 3. Indication pour l installation 4. 3.1 Installation 5-6. 3. 1. Sommaire 2 1. Sommaire Page 2. Mise en route rapide 3 3. Indication pour l installation 4 3.1 Installation 5-6 3.2 Raccordement 7 3.3 Réglage du temps de 8 cycle/montage 4. Réglage de l heure et jour

Plus en détail

PROCEDURE DE MISE EN MARCHE DE L OSCILLOSCOPE METRIX OX 803B

PROCEDURE DE MISE EN MARCHE DE L OSCILLOSCOPE METRIX OX 803B 1 ) DESCRIPTION ET INITIALISATION D UN OSCILLOSCOPE Fiche Méthode PROCEDURE DE MISE EN MARCHE DE L OSCILLOSCOPE 1 METRIX OX 803B 9 15 4 7 6 2 14 5 8 17 3 12 11 10 16 13 Les boutons de 9 à 13 sont identiques

Plus en détail

J AUVRAY Systèmes Electroniques TRANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE

J AUVRAY Systèmes Electroniques TRANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE RANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE Un message numérique est une suite de nombres que l on considérera dans un premier temps comme indépendants.ils sont codés le plus souvent

Plus en détail

Guide pratique pour un raccordement électrique individuel consommateur, d une puissance inférieure ou égale à 36 kva

Guide pratique pour un raccordement électrique individuel consommateur, d une puissance inférieure ou égale à 36 kva Rédigé par : MD/JFR Le 24/05/2013 Guide pratique pour un raccordement électrique individuel consommateur, d une puissance inférieure ou égale à 36 kva Versions : Nom Version Date Modifications MD V1.3

Plus en détail

TD 1 - Transmission en bande de passe

TD 1 - Transmission en bande de passe Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com Claude Duvallet 1/10 Transmission en bande de passe (1/2) Description

Plus en détail

Cours de Programmation en Langage Synchrone SIGNAL. Bernard HOUSSAIS IRISA. Équipe ESPRESSO

Cours de Programmation en Langage Synchrone SIGNAL. Bernard HOUSSAIS IRISA. Équipe ESPRESSO Cours de Programmation en Langage Synchrone SIGNAL Bernard HOUSSAIS IRISA. Équipe ESPRESSO 24 septembre 2004 TABLE DES MATIÈRES 3 Table des matières 1 Introduction 5 1.1 La Programmation Temps Réel.........................

Plus en détail

CODE DETECTEUR D'ERREUR (voir Schaum) Un des avantages des systèmes numériques (l'ordinateur, par exemple) réside dans leur grande précision. Cependant, bien que ces systèmes soient précis, des erreurs

Plus en détail

N 800 FR 02 REFRIGERATEURS

N 800 FR 02 REFRIGERATEURS N 800 FR 02 REFRIGERATEURS REFRIGERATEUR AVEC ELECTROVANNE, GAMME AVEC TABLEAU DE COMMANDE AVEC AFFICHEUR EN FAÇADE Activation du contrôle pages 2 à 4 Défauts lors du contrôle pages 5 à 8 Défauts au circuit

Plus en détail

ASR1 TD7 : Un microprocesseur RISC 16 bits

ASR1 TD7 : Un microprocesseur RISC 16 bits {Â Ö Ñ º ØÖ Ý,È ØÖ ºÄÓ Ù,Æ ÓÐ ºÎ ÝÖ Ø¹ ÖÚ ÐÐÓÒ} Ò ¹ÐÝÓÒº Ö ØØÔ»»Ô Ö Óº Ò ¹ÐÝÓÒº Ö» Ö Ñ º ØÖ Ý»¼ Ö½» ASR1 TD7 : Un microprocesseur RISC 16 bits 13, 20 et 27 novembre 2006 Présentation générale On choisit

Plus en détail

5 h SUPPORT TECHNIQUE : SOUS SYSTEME MALAXEUR HABILIS et VARIATEUR ATV31 TITRE : REALISATION du SCHEMA & ETUDE ESSAIS de la COMMUNICATION

5 h SUPPORT TECHNIQUE : SOUS SYSTEME MALAXEUR HABILIS et VARIATEUR ATV31 TITRE : REALISATION du SCHEMA & ETUDE ESSAIS de la COMMUNICATION FONCTIONS : COMMANDER la PUISSANCE par TOR, CONVERTIR & MODULER l NRJ. COMMUNIQUER TP 2 durée : 5 h SUPPORT TECHNIQUE : SOUS SYSTEME MALAXEUR HABILIS et VARIATEUR ATV31 TITRE : REALISATION du SCHEMA &

Plus en détail

Optique. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P5.6.2.1. 0706-Gan/Hag. Vitesse de la lumière Mesure avec des impulsions lumineuses courtes

Optique. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P5.6.2.1. 0706-Gan/Hag. Vitesse de la lumière Mesure avec des impulsions lumineuses courtes Optique Vitee de la lumière Meure avec de impulion lumineue courte LEYBOLD Fiche d expérience de phyique Détermination de la vitee de la lumière dan l air à partir de la ditance parcourue et du temp de

Plus en détail

III - PROGRAMMATION EN ASSEMBLEUR

III - PROGRAMMATION EN ASSEMBLEUR III - PROGRAMMATION EN ASSEMBLEUR 3.1 Introduction à la programmation en assembleur Pour programmer un ordinateur on utilise généralement des langages dits évolués ou de haut niveau : C, C++, Java, Basic,

Plus en détail

PROGRAMMATION D'UN PLD PAR LIAISON JTAG ET UTILISATION D'UN ANALYSEUR LOGIQUE

PROGRAMMATION D'UN PLD PAR LIAISON JTAG ET UTILISATION D'UN ANALYSEUR LOGIQUE PROGRAMMATION D'UN PLD PAR LIAISON JTAG ET UTILISATION D'UN ANALYSEUR LOGIQUE SAISIE DE MACHINES A ETATS COMPLEXES, SIMULATION SOUS WARP, IMPLEMENTATION D'UN FICHIER JEDEC DANS UN PLD PAR LIAISON JTAG

Plus en détail

Notice de fonctionnement DVR H264. + Méthode de Visionnage ESEENET

Notice de fonctionnement DVR H264. + Méthode de Visionnage ESEENET Notice de fonctionnement DVR H264 + Méthode de Visionnage ESEENET 1 Le point de départ de chacune des différentes configurations traitées ci-dessous sera l écran de visualisation des 4 ou 8 caméras. A

Plus en détail

Architecture de la Gestion du Technique du Bâtiment.

Architecture de la Gestion du Technique du Bâtiment. Architecture de la Gestion du Technique du Bâtiment. Bus de communication EIB KNX 1 A. Synoptique générale de la GTB EIB KNX 2 3 B. Configuration matériel KNX de la G.T.B. Pack n 1 - Armoire GTB KNX équipée

Plus en détail

Circuits logiques. Eric Cariou. Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique. Eric.Cariou@univ-pau.fr

Circuits logiques. Eric Cariou. Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique. Eric.Cariou@univ-pau.fr Circuits logiques Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Circuit logique Circuit électronique réalisant une ou plusieurs fonctions logiques

Plus en détail

CASSY -Display (524 020)

CASSY -Display (524 020) 09/99-5-Hund Mode d emploi CASSY -Display () 7 A a b 1 B a b 8 2 3 STOP INTER. 7 1 AffichageA affichage de la valeur mesurée (1a), affichage de l unité (1b) 2 AffichageB affichage de la valeur mesurée

Plus en détail

Alarme anti-intrusion

Alarme anti-intrusion A quoi ça sert? Alarme anti-intrusion Comment ça marche? 1 A B C R A + # B + # C + # D + # # # N N BOUCLE Libellé BOUCLE Libellé NF A ALARME VOL A quoi sa sert? Les alarmes anti-intrusion ont pour fonction

Plus en détail

L INTERFACE ET SES CAPTEURS / ACTIONNEURS L INTERFACE ET SES MODULES EXTERNES. Utilisation. L interface : L interface... 2

L INTERFACE ET SES CAPTEURS / ACTIONNEURS L INTERFACE ET SES MODULES EXTERNES. Utilisation. L interface : L interface... 2 Utilisation L INTERFACE ET SES CAPTEURS / ACTIONNEURS L INTERFACE ET SES MODULES EXTERNES L interface qui est piloté par le logiciel «Programming éditor» de Picaxe possède : 8 Entrées 8 sorties Ainsi que

Plus en détail

Spécifications. Caractéristiques. Panneau de contrôle PC1550. Programmation par le clavier. Mémoire EEPROM

Spécifications. Caractéristiques. Panneau de contrôle PC1550. Programmation par le clavier. Mémoire EEPROM Caractéristiques Programmation par le clavier Le PC1550 est doté d un programme standard, ainsi il est opérationnel avec un minimum de programmation. Le panneau de contrôle est entièrement programmable

Plus en détail

CENTRAL TELEPHONIQUE ANALOGIQUE 3 LIGNES 12 POSTES autocommutateur téléphone SELECTEUR FAX TELEPHONE. Ref 3L12PF = VIP312

CENTRAL TELEPHONIQUE ANALOGIQUE 3 LIGNES 12 POSTES autocommutateur téléphone SELECTEUR FAX TELEPHONE. Ref 3L12PF = VIP312 CENTRAL TELEPHONIQUE ANALOGIQUE 3 LIGNES 12 POSTES autocommutateur téléphone SELECTEUR FAX TELEPHONE Sommaire Caractéristiques de l appareil Installation A lire attentivement avant installation Allumage

Plus en détail

Cours INFO 2 COMBINATOIRE ET SEQUENTIELLE

Cours INFO 2 COMBINATOIRE ET SEQUENTIELLE Cours INFO 2 COMBINATOIRE ET SEQUENTIELLE Table des matières Cours INFO 2 COMBINATOIRE ET SEQUENTIELLE... 1 1. Bases décimales, binaires et hexadécimales... 2 2. Systèmes et langages Logiques.... 5 Système

Plus en détail

Logique séquentielle

Logique séquentielle Bascules et logique séquentielle aniel Etiemble de@lri.fr Logique séquentielle Logique séquentielle Le système a des «états» ans un système séquentiel Éléments de mémorisation Les sorties dépendent des

Plus en détail

Chapitre 4 : Les mémoires

Chapitre 4 : Les mémoires 1. Introduction: Chapitre 4 : Les mémoires Nous savons que dans un ordinateur toutes les informations : valeur numérique, instruction, adresse, symbole (chiffre, lettre,... etc.) sont manipulées sous une

Plus en détail

Les processeurs. Les entrées-sorties

Les processeurs. Les entrées-sorties Les entrées-sorties La problématique des entrées sorties est la suivante : - Le processeur va vite, plus vite que des éléments mécaniques tel que l on trouve dans une imprimante, une souris, un clavier.

Plus en détail

Utilisation de SystemC pour la conception des SoC

Utilisation de SystemC pour la conception des SoC Utilisation de SystemC pour la conception des SoC aniela ragomirescu 1,2, Roberto Reyna 3 1 - Université de Toulouse : INSA Toulouse, 135 Av. de Rangueil Toulouse cedex 4 2-LAAS-CNRS ; Université de Toulouse,

Plus en détail

Cours Architecture des ordinateurs (Archi II) Entrées / Sorties Resp. Mr Mohamed Feredj MCA Courriel : archiferedj@gmail.com

Cours Architecture des ordinateurs (Archi II) Entrées / Sorties Resp. Mr Mohamed Feredj MCA Courriel : archiferedj@gmail.com Cours Architecture des ordinateurs (Archi II) Entrées / Sorties Resp. Mr Mohamed Feredj MCA Courriel : archiferedj@gmail.com 1 1) Objectif Discuter comment les données sont transférées entre le et les

Plus en détail

Le multiplexage. Sommaire

Le multiplexage. Sommaire Sommaire Table des matières 1- GENERALITES... 2 1-1 Introduction... 2 1-2 Multiplexage... 4 1-3 Transmission numérique... 5 2- LA NUMERATION HEXADECIMALE Base 16... 8 3- ARCHITECTURE ET PROTOCOLE DES RESEAUX...

Plus en détail

MANUEL D UTILISATEUR RÉGLAGE DE L HEURE

MANUEL D UTILISATEUR RÉGLAGE DE L HEURE RÉGLAGE DE L HEURE Standard Lorem ipsum TOUCH / FUN Minute Heure A: Position normale de la couronne C: Position de réglage de l heure Pour régler l heure, tirer la couronne jusqu en position C et la tourner

Plus en détail

Fiche technique CPU 314SC/DPM (314-6CG13)

Fiche technique CPU 314SC/DPM (314-6CG13) Fiche technique CPU 314SC/DPM (3146CG13) Données techniques N de commande 3146CG13 Type CPU 314SC/DPM Information générale Note Caractéristiques SPEEDBus Technologie SPEED7 24 x DI, 16 x DO, 8 x DIO, 4

Plus en détail

Mathématiques autour de la cryptographie.

Mathématiques autour de la cryptographie. Mathématiques autour de la cryptographie. Index Codage par division Codage série Code cyclique Code dual Code linéaire Corps de Galois Elément primitif m séquence Matrice génératrice Matrice de contrôle

Plus en détail

Tri Postal Automatisé

Tri Postal Automatisé LP AII parcours «Automatismes Supervisés» ** TP transversal : Tri postal automatisé durée : 3 x 3h 1. PRÉSENTATION DU SYSTÈME. Tri Postal Automatisé Programmation en CFC et SFC Communications industrielles

Plus en détail

Chapitre 10 Arithmétique réelle

Chapitre 10 Arithmétique réelle Chapitre 10 Arithmétique réelle Jean Privat Université du Québec à Montréal INF2170 Organisation des ordinateurs et assembleur Automne 2013 Jean Privat (UQAM) 10 Arithmétique réelle INF2170 Automne 2013

Plus en détail

Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information.

Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information. Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information. L information est traitée par un ordinateur sous forme numérique : ce sont des valeurs discrètes. Cela signifie que,

Plus en détail