Conduite automobile : aspects neuropsychologiques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conduite automobile : aspects neuropsychologiques"

Transcription

1 Journée d automne de la Société Gérontologique de Normandie 26 septembre Cléon Conduite automobile : aspects neuropsychologiques Marie-Laure Bocca Maître de Conférences INSERM U Université de Caen

2 La conduite automobile et les seniors croissante du nombre de conducteurs âgés - nb de personnes âgées de + 60 ans dans la population générale : 6.7 millions 12.1 millions en 2050 : nombre + 60 ans *2 nombre + 80 ans * 3 - proportion de possesseurs du permis de conduire - fréquence des déplacements en voiture particulière - cessation de conduite plus tardive que les générations précédentes 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% de 65 ans + de 80 ans Source OCDE

3 La conduite automobile et les seniors Intérêt dans les recherches sur la sécurité routière : optimisation de la route, du véhicule (Moessinger et Adrian, 2006) Maintenir la capacité de conduite dans des conditions sures chez les seniors est un enjeu personnel et sociétal - préserver la sécurité favoriser l autonomie - préserver la mobilité Contexte : - dépendance à la voiture s accroit avec l âge - conditions de circulation se complexifient - arrivée de nouvelles technologies

4 La conduite automobile et les seniors : leur dangerosité est-elle réelle? Moins d accidents chez les âgés que les autres catégories d âge. Australie (Ryan,Legge, & Rosman, 1998), USA (Evans, 2000; Lyman et al., 2002), Europe (Maycock, 1997; OCDE, 2001). nombre de permis de conduire dans une catégorie d âge accidentologie pour les + 65 ans accidentologie pour les + 74 ans (OCDE, 2001; Ryan et al., 1998) taux d accidents moins important que celui des jeunes conducteurs sous-évaluation du risque chez les seniors

5 La conduite automobile et les seniors : leur dangerosité est-elle réelle? Taux d accident rapporté au nombre de km parcourus + important pour les âgés et jeunes (Collia et al. 2003; Lyman et al., 2002; Maycock, 1997; OCDE,2001) Courbe en U du risque d accidents en fonction de l âge. Taux de mortalité et gravité des lésions est maximum chez les âgés (Lafont et Laumon 2003) Plus grande vulnérabilité (létalité et gravité maximum) Sur-implication : accidents en intersection et zones complexes Taux de mortalité et gravité des lésions

6 Vieillissement moteur et conséquences sur la conduite automobile Sur-risque d accident pour des personnes déclarant des difficultés : - pour ouvrir une bouteille ou faire de gros travaux (Sims et al. 2000) - à lever le bras au dessus de l épaule (Hu et al. 1998) - pour lever la tête : risque d accident ou d infraction est *6 - pour fléchir les doigts : risque d accident *1.6 (Marottoli 1998) - risque d accident de 1.7 à 2.6 chez personnes déclarant chute récente (Ball 2006) Néanmoins, peu de problèmes moteurs ou locomoteurs augmentent significativement le risque d accident

7 Vieillissement sensoriel et conséquences sur la conduite automobile - baisse de la sensibilité au contraste (risque d accident *5 pour 1 étude/6) - sensibilité à l éblouissement (risque d accident *2.3) - déficits limitant le champ visuel (risque d accident *1.3) - déficits d acuité visuelle (risque d accident *12 pour 1 étude /5) - cataracte (risque d accident *2.5 pour 1 étude/5) - glaucome (association pour 1 étude / 4) - DMLA pas d association Aptitude à la conduite diminuée mais conclusions divergentes RA Phénomène d adaptation : réduction à l exposition à la route, réduction de la fréquence de conduite, évitement de la conduite de nuit, arrêt de la conduite

8 Vieillissement cognitif et conséquences sur la conduite automobile déficits cognitifs d attention et de fonctions exécutives sont très associées à un risque augmenté d accident difficultés à auto-estimer les modifications des fonctions cognitives Fonctions cognitives impliquées dans la conduite : - perception / orientation temporo-spatiale - mémoire - épisodique (trajet, environnement) / sémantique (signalisation) - procédurale (maniement du véhicule) / de travail (contrôle, rétroviseurs ) - attention (sélective, divisée) -vitesse de traitement de l information - jugement /prise de décision. - langage pour le traitement de la signalisation Moll et al. revue médicale suisse 2000

9 Quoi évaluer : Complexité du domaine : - l aptitude à la conduite? - le risque d accident? - la performance de conduite? Avec quel(s) outil(s)? 9

10 L attention L attention sélective Capacité pour le conducteur à focaliser son attention sur des informations pertinentes à un instant donné Capacités d inhibition afin d éliminer les informations non pertinentes et des capacités de flexibilité Attention focalisée vitesse ralentie et + d erreurs Test de barrage de Zazzo déficits peu corrélés aux performances de conduite Codes de Wechsler (score mesure de v) meilleur prédicteur d une conduite dangereuse sujets sains âgés sujets débutant démence (MA) Lafont et al. 2010

11 L attention L attention sélective Capacité pour le conducteur à focaliser son attention sur des informations pertinentes à un instant donné Capacités d inhibition afin d éliminer les informations non pertinentes et des capacités de flexibilité Attention visuo-spatiale Test de rétention visuelle de Benton Forme d attention sélective Perception visuo-spatiale associé à la performance de conduite dans plusieurs études (Hunt et al. 1993, Uc et al. 2004, 2005) un peu de fonction exécutive dans ce test

12 L attention L attention sélective Test d attention visuelle : l UFOV (test du champ visuel utile) test d évaluation de l attention visuelle et de vitesse de traitement informatisée Trois tests : temps de réaction / attention sélective / attention divisée Les capacités d attention visuelle, mesurées avec le score total à l UFOV permettent aussi de prédire le score de conduite. basses performances sont associées à l arrêt de la conduite (Ball et al. 1998; Anstey et al. 2006)

13 L attention L attention divisée Prêter attention à plusieurs éléments de la situation en même temps Tourner à gauche : il faut coordonner plusieurs informations en même temps - vérifier dans son rétroviseur qu un véhicule ne double pas - évaluer la vitesse des véhicules qui arrivent en face Une double tâche fait appel à de l attention partagée mais elle nécessite en + de produire deux réponses différentes à deux éléments de la situation décrocher son téléphone en conduisant Temps de réaction Nb de freinages brusques Comportements dangereux et inappropriés Horrey et Wickens (2006) Déficit associé à un sur-risque d accident (Owsley et al. 1998)

14 L attention La vigilance, l alerte État d alerte et de vigilance d un niveau suffisant pour assurer le bon fonctionnement des autres processus cognitifs Dépend du rythme veille-sommeil Modulable selon le niveau de ressources cognitives de la situation Vigilance situation monotone sur autoroute charge attentionnelle faible peu de stimuli Alerte réaction rapide à l apparition soudaine d un stimulus capacités chez les personnes âgées peu de lien avec le sur-risque d accident Sortie de route Position moyenne du véhicule Ecarts latéraux Trajectoire Pathologies du sommeil médicaments

15 Les fonctions exécutives Fonctions dédiées à la sélection des actions inhibition et flexibilité pour protéger l information pertinente (attention sélective), réorienter l attention selon les besoins de la situation, changer d actions Fonctions dédiées à la planification des actions (enchainement d actions non automatisé) Fonctions élaborées pour des situations nouvelles et complexes (anticipations, prise de décisions..)

16 Les fonctions exécutives Flexibilité mentale Trail making test A Partie A (vitesse de traitement) Partie B (mesure l alternance = flexibilité) Trail making test B âge : ralentissement partie A + difficultés à alterner entre 2 tâches associé à des échecs lors de tests de conduite réelle test le + associé au risque d accident dans les 5 dernières années (Lafont et al. 2008; cohorte 3C) bon prédicteur de la perf de conduite Parkinson (Ranchet et al. 2012)

17 Les fonctions exécutives et la conduite automobile Etablir les relations entre les accidents-les comportements à risque et les performances à des tests de mesure des fonctions exécutives 2 groupes de conducteurs âgés (+ 65 ans) - un groupe qui a eu au moins un accident dans les 5 dernières années - un groupe qui n a pas eu d accident

18 Les conducteurs qui ont eu au moins un accident ont plus de déficits exécutifs que les autres

19 Vieillissement, mémoire spatiale et conduite automobile Dufour A, Despres O, Moessinger M, Bilz L Université de Strasbourg et Renault* accidentologie des seniors : difficultés d orientation spatiale et déficits de mémoire spatiale? mobilisation accrue des fonctions cognitives dans un environnement nouveau risque d accident difficultés pour concevoir la carte spatiale (déduire la location des objets les uns par rapport aux autres) lors de la conduite. Mémorisation d un parcours et effet d une consigne d encodage spatial (porter une attention sur des éléments du décors)

20 L encodage spatial explicite permet d améliorer les performances de conduite des seniors performances seniors avec consigne = jeunes maintien de la performance à J15 / J0 Dufour A Despres O Moessinger M Bilz L

21 Conclusions il n existe pas de batterie clef en main afin d évaluer l aptitude à la conduite MA, Parkinson, vieillissement normal, TDAH, AVC. évaluation neuropsychologique couplée à une évaluation de la conduite Plus le déficit cognitif est grand, plus grande est la probabilité d être incapable de conduire

22 Stimulation cognitive Sudokus, Scrabble, Bridge, Happyneuron Stimulation par la Réalité virtuelle Supermarché virtuel Klinger E., Marié R.M. et al., , GREYC-ENSICAEN, CHU de Caen

23 Stimulation par la Réalité virtuelle Oktal programmes d entrainement sur simulateur de conduite 23

24 Projected Percent Increase Projected INCREASE Projections Projected Change in Collisions by Driver Age ( ) Projected Increase in Casualty Crashes by Age ( ) Fatalities Injuries < < Age Range A GE Source: L Écuyer et al. (2006). Transport Canada

Vieillissement et mémoire spatiale

Vieillissement et mémoire spatiale Vieillissement et mémoire spatiale Problématique dans la conduite automobile Després Olivier & Dufour André Séminaire Deufrako Mercredi 3 mai 212 Séminaire Deufrako, 3.5.212 1 Plateforme Physiologie &

Plus en détail

Permis de conduire et maladie d Alzheimer. Denise STRUBEL Service de Gérontologie et Prévention du Vieillissement CHU Nîmes

Permis de conduire et maladie d Alzheimer. Denise STRUBEL Service de Gérontologie et Prévention du Vieillissement CHU Nîmes Permis de conduire et maladie d Alzheimer Denise STRUBEL Service de Gérontologie et Prévention du Vieillissement CHU Nîmes Introduction Conduite automobile : Tâche complexe à forte exigence cognitive Liberté

Plus en détail

La conduite automobile chez les sujets âgés

La conduite automobile chez les sujets âgés La conduite automobile chez les sujets âgés Des conducteurs de plus en plus âgés Le taux de motorisation des ménages augmente 30% en 1960 80% actuellement En 1960: 10% des conducteurs avaient plus de 60

Plus en détail

L aptitude à la conduite des seniors : l approche belge

L aptitude à la conduite des seniors : l approche belge L aptitude à la conduite des seniors : l approche belge Thomas OTTE Institut Belge pour la Sécurité Routière Ergothérapeute, expert en aptitude à la conduite et en adaptation de véhicules 2 Le CARA et

Plus en détail

Vieillissement de la population et transport Claude Marin-Lamellet

Vieillissement de la population et transport Claude Marin-Lamellet Vieillissement de la population et transport Claude Marin-Lamellet Laboratoire Ergonomie Sciences Cognitives pour les transports Contexte général Augmentation de la population de personnes âgées En 2005,

Plus en détail

Vieillissement et conduite automobile. Colette FABRIGOULE Directeur de recherche au CNRS USR CNRS 3413, Bordeaux

Vieillissement et conduite automobile. Colette FABRIGOULE Directeur de recherche au CNRS USR CNRS 3413, Bordeaux Vieillissement et conduite automobile Colette FABRIGOULE Directeur de recherche au CNRS USR CNRS 3413, Bordeaux L activité de conduite automobile implique: Des aspects sensoriels et perceptifs : Prise

Plus en détail

Pour une mobilité sure et durable des

Pour une mobilité sure et durable des Safe Move For older drivers Pour une mobilité sure et durable des conducteurs âgés Claude Marin-Lamellet IFSTTAR-TS2-LESCOT 2 Partenaires Projet miroir en Suède Financeurs 3 Personnes impliquées IFSTTAR

Plus en détail

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx Projet d action de prévention routière À l attention de: Le aa/aa/ 2013 la société xxxxxx Comité du VAL D OISE CATALOGUE DES ACTIONS EN ENTREPRISE Association Prévention Routière (APR) Crée en 1949 loi

Plus en détail

Le dépistage des conducteurs à risque

Le dépistage des conducteurs à risque Le dépistage des conducteurs à risque 14 mai 2009 Présenté par Lyne Tardif, ergothérapeute Au service des personnes ayant une déficience physique Objectifs de la formation Connaître les critères pour déterminer

Plus en détail

Dr Christophe Pasche Médecin agréé PMU Médecin du trafic SSML Président du CREACA

Dr Christophe Pasche Médecin agréé PMU Médecin du trafic SSML Président du CREACA Dr Christophe Pasche Médecin agréé PMU Médecin du trafic SSML Président du CREACA Drapeaux rouges Troubles visuels Troubles cognitifs Épilepsie Diabète Médicaments Troubles moteurs/sensitifs Dépendances

Plus en détail

6. CIRCULATION PARTAGE DE LA ROUTE

6. CIRCULATION PARTAGE DE LA ROUTE Par tage de la route 6 6. CIRCULATION PARTAGE DE LA ROUTE N oubliez pas que de nombreux usagers circulent dans nos rues et sur nos routes. Il incombe à chaque usager de tenir compte de la présence et des

Plus en détail

Fragilité et conduite automobile. Marie-Laure Seux Gériatre, Hôpital Broca Hôpitaux Universitaires Paris Centre Toulouse septembre 2014

Fragilité et conduite automobile. Marie-Laure Seux Gériatre, Hôpital Broca Hôpitaux Universitaires Paris Centre Toulouse septembre 2014 Fragilité et conduite automobile Marie-Laure Seux Gériatre, Hôpital Broca Hôpitaux Universitaires Paris Centre Toulouse septembre 2014 Fragilité : Critères de Fried Perte de poids 5% par an Fatigue subjective

Plus en détail

Les cas problématiques de l évaluation de la capacité à conduire Christine Dupuis et Jamie Dow NMEDA Canada, Québec 16 septembre 2010 23 septembre 2010 Société de l'assurance automobile du Québec, 2010

Plus en détail

Rénovation de la banque de questions de l'etg

Rénovation de la banque de questions de l'etg Rénovation de la banque de questions de l'etg Présentation aux écoles de conduite Ministère de l'écologie, de l'énergie,du Développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations

Plus en détail

Le téléphone portable au volant. Jean Chapelon et Pierre Sibi (ONISR)

Le téléphone portable au volant. Jean Chapelon et Pierre Sibi (ONISR) Le téléphone portable au volant Jean Chapelon et Pierre Sibi (ONISR) Contexte 2003 : interdiction d'utiliser le téléphone portable tenu en main uniquement au volant en France. Cette décision s'appuyait

Plus en détail

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE ROUTIERE ACCIDENTOLOGIE Selon les statistiques de la prévention routière, 3645 personnes ont été tuées sur les routes en 2012 contre 3963 en 2011 L année 2012 marque le

Plus en détail

Martin Lavallière 1, 2, M. Tremblay 3, 4, M. Simoneau 1, and N.Teasdale 1

Martin Lavallière 1, 2, M. Tremblay 3, 4, M. Simoneau 1, and N.Teasdale 1 Martin Lavallière 1, 2, M. Tremblay 3, 4, M. Simoneau 1, and N.Teasdale 1 1 Département de kinésiologie, Faculté de médecine, Université Laval, Québec, Qc, Canada. 2 Massachusetts Institute of Technology

Plus en détail

Thierry BELLET INRETS-LESCOT

Thierry BELLET INRETS-LESCOT Modélisation et simulation cognitive du conducteur automobile : De l analyse des représentations mentales à la simulation dynamique de la prise de décision Thierry BELLET INRETS-LESCOT Le programme COSMODRIVE

Plus en détail

Maîtriser sa vitesse : Premier enjeu. de la Sécurité Routière

Maîtriser sa vitesse : Premier enjeu. de la Sécurité Routière Sécurité routière Maîtriser sa vitesse : Premier enjeu de la Sécurité Routière ETE 2003 Sécurité routière Sommaire Communiqué d actualité A l occasion du second chassé croisé de l été 2003, la Sécurité

Plus en détail

Les usagers de la route «seniors» ne sont pas «des dangers» mais «en danger» (The elderly are not risky, but at risk)

Les usagers de la route «seniors» ne sont pas «des dangers» mais «en danger» (The elderly are not risky, but at risk) Les usagers de la route «seniors» ne sont pas «des dangers» mais «en danger» (The elderly are not risky, but at risk) Dans 30 ans, 30% de la population, en moyenne en Europe, auront 65+ En 2060 le pourcentage

Plus en détail

Céline Masseline Coordinatrice du CLIC Repèr âge Journée de gérontologie 26 septembre 2013 VIEILLIR OU CONDUIRE : FAUT-IL CHOISIR?

Céline Masseline Coordinatrice du CLIC Repèr âge Journée de gérontologie 26 septembre 2013 VIEILLIR OU CONDUIRE : FAUT-IL CHOISIR? Céline Masseline Coordinatrice du CLIC Repèr âge Journée de gérontologie 26 septembre 2013 VIEILLIR OU CONDUIRE : FAUT-IL CHOISIR? EN PROLOGUE Les personnes âgées qui doivent arrêter de conduire vivent

Plus en détail

Téléphoner au volant. Marie-Pierre Bruyas IFSTTAR - TS2 - Lescot

Téléphoner au volant. Marie-Pierre Bruyas IFSTTAR - TS2 - Lescot Téléphoner au volant Marie-Pierre Bruyas IFSTTAR - TS2 - Lescot CONTEXTE Attention et conduite 2 Contexte Quelques généralités Conduite automobile Dynamique et complexe (plan cognitif) Implique diagnostic,

Plus en détail

Les fonctions exécutives: le vocabulaire et son utilisation

Les fonctions exécutives: le vocabulaire et son utilisation Les fonctions exécutives: le vocabulaire et son utilisation Formation offerte par Dominic Gauthier Conseiller pédagogique Gauthier.dominic@cscapitale.qc.ca 17 octobre 2014 Ordre du jour Fonctions cognitives

Plus en détail

Évaluation sur simulateur de conduite des personnes cérébrolésées : une pratique clinique

Évaluation sur simulateur de conduite des personnes cérébrolésées : une pratique clinique Évaluation sur simulateur de conduite des personnes cérébrolésées : une pratique clinique Dr Denis Boiteux ; Yves Prudent ; Guillaume Lefèbvre ; Florence Duprey - Hôpital La Musse La tâche de conduite

Plus en détail

Identification des besoins : la méthode des Focus Group. Définition et descriptif de la méthode

Identification des besoins : la méthode des Focus Group. Définition et descriptif de la méthode Identification des besoins : la méthode des Focus Group Définition et descriptif de la méthode Identifier les besoins des utilisateurs Le Focus Group Le Focus Group est une activité de groupe ayant pour

Plus en détail

Prise de décision d Et sujet âgé : support neurobiologique

Prise de décision d Et sujet âgé : support neurobiologique Prise de décision d Et sujet âgé : support neurobiologique Pr C. Hommet Centre Mémoire M Ressources Recherche (CMRR) Médecine Interne GériatriqueG Inserm U 930 CHU Tours Angers 20 novembre 2008 Vieillissement

Plus en détail

Rester mobile. asa ASSOCIATION DES SERVICES DES AUTOMOBILES VEREINIGUNG DER STRASSENVERKEHRSÄMTER ASSOCIAZIONE DEI SERVIZI DELLA CIRCOLAZIONE

Rester mobile. asa ASSOCIATION DES SERVICES DES AUTOMOBILES VEREINIGUNG DER STRASSENVERKEHRSÄMTER ASSOCIAZIONE DEI SERVIZI DELLA CIRCOLAZIONE Rester mobile Des conseils pour votre sécurité en voiture asa ASSOCIATION DES SERVICES DES AUTOMOBILES VEREINIGUNG DER STRASSENVERKEHRSÄMTER ASSOCIAZIONE DEI SERVIZI DELLA CIRCOLAZIONE Conduite sûre Conduire

Plus en détail

Evaluation des aptitudes à la conduite automobile de traumatisés crâniens : approche cognitive et neuropsychologique

Evaluation des aptitudes à la conduite automobile de traumatisés crâniens : approche cognitive et neuropsychologique Evaluation des aptitudes à la conduite automobile de traumatisés crâniens : approche cognitive et neuropsychologique Prévost C., Milleville, I., Hoc, J-M., Charron, C., Mathé, J-F., & Pothier, J. Le 6

Plus en détail

Répondre aux défis du vieillissement démographique par une route durablement visible et lisible

Répondre aux défis du vieillissement démographique par une route durablement visible et lisible L'usager au cœur des réseaux d'infrastructures durables & innovantes Répondre aux défis du vieillissement démographique par une route durablement visible et lisible Catherine Gabaude IFSTTAR Jean-Luc Vincent

Plus en détail

Cellulaire au volant. Présenté par M. Jean-Marie De Koninck, Ph. D. Président de la TQSR. 19 novembre 2008

Cellulaire au volant. Présenté par M. Jean-Marie De Koninck, Ph. D. Président de la TQSR. 19 novembre 2008 Cellulaire au volant Présenté par M. Jean-Marie De Koninck, Ph. D. Président de la TQSR 1 19 novembre 2008 Plan de la présentation Données disponibles avant la prise de décision Disponibilité des données

Plus en détail

Les points. d inaptitude PERMIS DE CONDUIRE

Les points. d inaptitude PERMIS DE CONDUIRE Les points d inaptitude PERMIS DE CONDUIRE points En vue d améliorer la sécurité routière au Québec, la Société de l assurance automobile du Québec (SAAQ) applique depuis 17 un système de points d inaptitude.

Plus en détail

Reprise de la conduite automobile après une lésion cérébrale acquise non évolutive

Reprise de la conduite automobile après une lésion cérébrale acquise non évolutive RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Reprise de la conduite automobile après une lésion cérébrale acquise non évolutive Méthode Recommandations pour la pratique clinique RECOMMANDATION Janvier 2016 Cette recommandation

Plus en détail

Le transport scolaire, responsabilité partagée

Le transport scolaire, responsabilité partagée Le transport scolaire, une responsabilité partagée Par les citoyens Avec plus de 10 000 véhicules, près de 563 000 élèves transportés et un million de kilomètres parcourus chaque jour, le transport scolaire

Plus en détail

Restez sur la bonne voie : Conduisez prudemment tout en prenant de l âge

Restez sur la bonne voie : Conduisez prudemment tout en prenant de l âge Restez sur la bonne voie : Conduisez prudemment tout en prenant de l âge Le diabète et la conduite automobile Voici l histoire de Marie-Claude Marie-Claude vient tout juste de célébrer ses 68 ans. Elle

Plus en détail

Les seniors et la route

Les seniors et la route Les seniors et la route La mobilité est le gage de la qualité de vie et de la préservation du lien social. Il est capital de s interroger sur ses capacités, de prévenir les difficultés et de savoir remettre

Plus en détail

SYNDROME D APNEE DU SOMMEIL ET CONDUITE DE VEHICULES MOTORISES

SYNDROME D APNEE DU SOMMEIL ET CONDUITE DE VEHICULES MOTORISES SYNDROME D APNEE DU SOMMEIL ET CONDUITE DE VEHICULES MOTORISES Votre syndrome d'apnée du sommeil peut provoquer une somnolence et une baisse de votre vigilance dans la journée. Sans une prise en charge

Plus en détail

LE BILAN DU JEUNE ENFANT RÉINVENTÉ!

LE BILAN DU JEUNE ENFANT RÉINVENTÉ! LE BILAN DU JEUNE ENFANT RÉINVENTÉ! LA REVOLUTION Plus qu'une simple révision, la WPPSI -IV est une évolution majeure pour l'examen psychologique : l évaluation est à la fois plus écologique et rigoureuse

Plus en détail

La priorité à droite À une intersection, lorsqu'il n'y a pas de panneau ou que l'on trouve le panneau priorité à droite qui s'applique.

La priorité à droite À une intersection, lorsqu'il n'y a pas de panneau ou que l'on trouve le panneau priorité à droite qui s'applique. Comment franchir une intersection avecprioritéàdroite? Une intersection (carrefour) est une zone où se rejoignent, se croisent des usagers venant de directions différentes. Dans quel ordre doivent-ils

Plus en détail

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Concours Gastounet Morbihan 2007 1 La vitesse : 1 er facteur d accident et de gravité? la preuve : Evolution en France de 1970

Plus en détail

ÂGE Et conduite AutoMoBiLE

ÂGE Et conduite AutoMoBiLE ÂGE Et conduite AutoMoBiLE Des conseils pour votre sécurité asa, Association des services des automobiles bpa Bureau de prévention des accidents asa ASSOCIATION DES SERVICES DES AUTOMOBILES VEREINIGUNG

Plus en détail

Incidence du type de véhicule croisé sur le comportement perceptivo-moteur de l automobiliste en Réalité Virtuelle

Incidence du type de véhicule croisé sur le comportement perceptivo-moteur de l automobiliste en Réalité Virtuelle Incidence du type de véhicule croisé sur le comportement perceptivo-moteur de l automobiliste en Réalité Virtuelle Encadrement : Catherine BERTHELON (directrice de recherche) Laboratoire Mécanismes D Accident,

Plus en détail

Sommaire. Jean-Luc Millard

Sommaire. Jean-Luc Millard Deuxième tirage 2005 Vous préparez votre permis de conduire et vous avez choisi cette nouvelle édition du Code de la route Codoroute : je vous en remercie. Né en 1961, ce Code a développé au fil des ans

Plus en détail

mentale Monsieur Falize la création et l utilisation d imagerie interactive, les associations noms-visages, la méthode des lieux.

mentale Monsieur Falize la création et l utilisation d imagerie interactive, les associations noms-visages, la méthode des lieux. Pr Anne-Marie Ergis le vieillissement entraîne le déclin d un certain nombre de fonctions cognitives, comme la vitesse de traitement, les ressources attentionnelles, la mémoire de travail, la mémoire épisodique

Plus en détail

Bilan des actions août 2015

Bilan des actions août 2015 Ministère de l Intérieur Le 13 août 2015 Sécurité routière : 26 mesures pour une nouvelle mobilisation Présentées le 26 janvier 2015 par Bernard CAZENEUVE, ministre de l Intérieur. Bilan des actions août

Plus en détail

Score au MMSE et capacité à conduire UMF ST-HUBERT

Score au MMSE et capacité à conduire UMF ST-HUBERT Score au MMSE et capacité à conduire SANDRA DEMERS, R1 UMF ST-HUBERT Quelques statistiques Accidents automobiles chez les 75 ans et plus: 9,7% des accidents avec décès au Québec 8% des accidents avec blessés

Plus en détail

Mise en place d activités de stimulation et maintient du lien social. Accompagnement de la vie aide aux repères temps et espace

Mise en place d activités de stimulation et maintient du lien social. Accompagnement de la vie aide aux repères temps et espace Mise en place d activités de stimulation et maintient du lien social. Accompagnement de la vie aide aux repères temps et espace Circuit de l'émotion Fonctions Cognitives Définition : Ensemble des processus

Plus en détail

Les points. d inaptitude PERMIS DE CONDUIRE

Les points. d inaptitude PERMIS DE CONDUIRE Les points d inaptitude PERMIS DE CONDUIRE points En vue d améliorer la sécurité routière au Québec, la Société de l assurance automobile du Québec (SAAQ) applique depuis 17 un système de points d inaptitude.

Plus en détail

La conduite automobile et le vieillissement

La conduite automobile et le vieillissement La conduite automobile et le vieillissement Présenté par Martin Lavallière, M.Sc. Étudiant au doctorat, Faculté de Médecine Document préparé par Martin Lavallière, Marie Eve Roussel et Philippe Voyer Bonjour,

Plus en détail

Vitesse et distance d arrêt

Vitesse et distance d arrêt Vitesse et distance d arrêt Mathématiques 3e Compétences du Répertoire des connaissances et des comportements des usagers de l espace routier Connaître les risques liés aux conditions météo (freinage,

Plus en détail

Seniors et conduite. Limoges, 13 octobre 2010 Dr Sophie FEGUEUX Conseillère technique santé de la Déléguée interministérielle à la sécurité routière

Seniors et conduite. Limoges, 13 octobre 2010 Dr Sophie FEGUEUX Conseillère technique santé de la Déléguée interministérielle à la sécurité routière Seniors et conduite Limoges, 13 octobre 2010 Dr Sophie FEGUEUX Conseillère technique santé de la Déléguée interministérielle à la sécurité routière Rapports sur conduite et âge rapport «Vieillir partout

Plus en détail

Troubles de la vigilance au travail. Tests d aide à la décision d aptitude et structures de dépistage du syndrome d apnées du sommeil à Grenoble

Troubles de la vigilance au travail. Tests d aide à la décision d aptitude et structures de dépistage du syndrome d apnées du sommeil à Grenoble Troubles de la vigilance au travail Tests d aide à la décision d aptitude et structures de dépistage du syndrome d apnées du sommeil à Grenoble Sandrine Launois-Rollinat Patrick Lévy, Jean-Louis Pépin,

Plus en détail

Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer

Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer Pr. M Ceccaldi (Centre Mémoire de Ressources et de Recherche PACA Ouest, CHU Timone, APHM, Aix Marseille Université, Marseille) Dr. G Retali (Centre Mémoire de Ressources

Plus en détail

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute SECURITE ROUTIERE : QUELQUES ELEMENTS A RETENIR Pour réviser, vous pouvez vous entrainez sur le site : http://eduscol.education.fr/cid46889/preparation-auxepreuves-securite-routiere.html L ASSR est l attestation

Plus en détail

Fiche 16 LES MOTARDS VUS PAR LES AUTRES

Fiche 16 LES MOTARDS VUS PAR LES AUTRES Fiche 16 LES MOTARDS VUS PAR LES AUTRES L image de motards o Parfois mal vus par population (imprudents) o Accélération violentes o Faufile entre voitures o Circule sur trottoirs, bande arrêt d urgence

Plus en détail

Exercices corrigés sur E m, E p, E c et la sécurité routière

Exercices corrigés sur E m, E p, E c et la sécurité routière Exercices corrigés sur E m, E p, E c et la sécurité routière Exercice 1 : Conversion d énergie Sa2 h (altitude) goutte d eau Ec énergie cinétique Ep énergie de position 0 On étudie la chute d une goutte

Plus en détail

Une nouvelle approche de l éducation routière au Québec. Présentation dans le cadre des Journées francophones de la sécurité routière

Une nouvelle approche de l éducation routière au Québec. Présentation dans le cadre des Journées francophones de la sécurité routière Une nouvelle approche de l éducation routière au Québec Présentation dans le cadre des Journées francophones de la sécurité routière 23 e Entretiens du Centre Jacques Cartier Lyon, France 15 décembre 2010

Plus en détail

Exposition «Agriculture et sécurité routière : partageons la route»

Exposition «Agriculture et sécurité routière : partageons la route» Exposition «Agriculture et sécurité routière : partageons la route» Partageons la route La route est un espace emprunté par différent type de véhicules, avec des besoins, des dimensions, des vitesses et

Plus en détail

L aphasie progressive primaire. Évaluation neuropsychologique

L aphasie progressive primaire. Évaluation neuropsychologique L aphasie progressive primaire Évaluation neuropsychologique S. Bioux, E. Bliaux, D. Pouliquen Service de neurologie CMRR / CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 DEFINITION «détérioration isolée et progressive

Plus en détail

CONFERENCE, SENSIBILISATION & FORMATION à l ÉCO 2 MOBILITE

CONFERENCE, SENSIBILISATION & FORMATION à l ÉCO 2 MOBILITE CONFERENCE, SENSIBILISATION & FORMATION à l ÉCO 2 MOBILITE GIP INSERR Pôle Formation 122 rue des Montapins BP 15 58 028 NEVERS CEDEX www.inserr.fr 2 Contexte L objectif visant à changer sa façon de conduire

Plus en détail

CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES

CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES L UEL, en partenariat avec l Association d assurance accident et forte de la participation d acteurs nationaux, a lancé une nouvelle version de

Plus en détail

CONDUITE AUTOMOBILE ET SCLEROSE EN PLAQUES

CONDUITE AUTOMOBILE ET SCLEROSE EN PLAQUES CONDUITE AUTOMOBILE ET SCLEROSE EN PLAQUES Monsieur GARCIA Auto école CER Blanquefort Moniteur spécialisé dans le handicap Mademoiselle TITE Centre Tour de Gassies (Bruges) Ergothérapeute Docteur FAUCHER

Plus en détail

DEXTRE. Les Déficits EXécuTifs chez les personnes cérébrolésées : étude en simulation et en situation réelle de conduite

DEXTRE. Les Déficits EXécuTifs chez les personnes cérébrolésées : étude en simulation et en situation réelle de conduite Séminaire de valorisation GO 2 «Sécurité routière et santé» 29 avril 2010 - Paris DEXTRE Les Déficits EXécuTifs chez les personnes cérébrolésées : étude en simulation et en situation réelle de conduite

Plus en détail

Sophie Blanchet, Frédéric Bolduc, Véronique Beauséjour, Michel Pépin, Isabelle Gélinas, et Michelle McKerral

Sophie Blanchet, Frédéric Bolduc, Véronique Beauséjour, Michel Pépin, Isabelle Gélinas, et Michelle McKerral Le traumatisme cranio-cérébral léger chez les personnes âgées : impact sur les processus mnésiques et exécutifs - Mise en relation avec les habitudes de vie Sophie Blanchet, Frédéric Bolduc, Véronique

Plus en détail

Référence : code de la route articles R412-36 et R412-42

Référence : code de la route articles R412-36 et R412-42 1/ Lorsque nous marchons le long d une route avec un groupe d enfants, devons-nous le faire à gauche ou à droite de la chaussée? Quelles précautions particulières devons-nous prendre lors des déplacements

Plus en détail

SIMULATION EN SANTE. Quels développements aujourd hui?

SIMULATION EN SANTE. Quels développements aujourd hui? SIMULATION EN SANTE ARLIN Pays de Loire Quels développements aujourd hui? Dr M.C. Moll Coordonnateur du réseau AQUAREL Santé Chargée de mission ARS PL La Simulation : définitiond Le terme «simulation en

Plus en détail

Fatigue au volant. Toujours sur vos gardes! bpa Bureau de prévention des accidents

Fatigue au volant. Toujours sur vos gardes! bpa Bureau de prévention des accidents Fatigue au volant Toujours sur vos gardes! bpa Bureau de prévention des accidents Les yeux vous piquent, vous bâillez à tout bout de champ? Arrêtez-vous et faites une turbosieste de 15 minutes. Seules

Plus en détail

Le point de vue de la médecine du travail : l examen médical en pratique

Le point de vue de la médecine du travail : l examen médical en pratique Le point de vue de la médecine du travail : l examen médical en pratique Dr Edelhart Y. Kempeneers Directeur médical Flandre & Bruxelles SPMT-AristA Matinée d étude du 8 octobre 2015 Situation Groupe 1

Plus en détail

PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 5 12

PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 5 12 PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 1 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 4 12 Classe 5 12 Classe 6 13 Classe 7 Permis progressif (Niveau I et II) 13 Classe 8 14 Classe 9 15 1.2

Plus en détail

Angèle MASSONNEAU (ergothérapeute, APHP) Dr Anne-Claire D APOLITO (APHP)

Angèle MASSONNEAU (ergothérapeute, APHP) Dr Anne-Claire D APOLITO (APHP) Organisation française et réflexions d un Groupe d Etude et de Recherche pour la Conduite Automobile des personnes en situation de Handicap d Ile-de-France (GERCAH-IDF) Angèle MASSONNEAU (ergothérapeute,

Plus en détail

SIMULATEUR AUTO-ECOLE

SIMULATEUR AUTO-ECOLE SIMULATEUR AUTO-ECOLE Programme National de Formation : Etape n 1 0 CONTENU PEDAGOGIQUE CONNAITRE LE VEHICULE Savoir situer les organes mécaniques savoir situer les principaux organes de la voiture et

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ASSR 2 LES PIETONS LES CYCLISTES. 1 ) La circulation des cyclistes peut se faire sur les trottoirs si j ai :

QUESTIONNAIRE ASSR 2 LES PIETONS LES CYCLISTES. 1 ) La circulation des cyclistes peut se faire sur les trottoirs si j ai : LES PIETONS 1 ) Quels sont les usagers des trottoirs? (citez-en 8) Adultes, enfants, animaux, utilisateurs en rollers, patins à roulettes, planches à roulettes, personnes handicapées en fauteuil roulant,

Plus en détail

AU VOLANT DE MA SANTÉ

AU VOLANT DE MA SANTÉ AU VOLANT DE MA SANTÉ AÎNÉS, êtes-vous à risque? La conduite automobile est une activité complexe. En fait, plusieurs exigences sont nécessaires pour l exercer, comme de : > bien connaître les règles

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE 2012 POUR LE RECRUTEMENT D'AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES 19 septembre 2012

CONCOURS EXTERNE 2012 POUR LE RECRUTEMENT D'AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES 19 septembre 2012 N IDENTIFICATION : CONCOURS EXTERNE 2012 POUR LE RECRUTEMENT D'AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES 19 septembre 2012 AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES DES TRAVAUX PUBLICS DE L'ETAT spécialité «routes, bases

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE. Sommaire

SECURITE ROUTIERE. Sommaire SECURITE ROUTIERE Sommaire 1 BILAN DE L ACCIDENTOLOGIE 2 - ENGAGEMENT DES FORCES DE L ORDRE 3 LA PREVENTION ACCIDENTOLOGIE 30 tués (+2 par rapport à 2013) 119 accidents corporels 177 blessés dont 134 hospitalisés

Plus en détail

1. Qu est-ce que l UEROS?

1. Qu est-ce que l UEROS? Réorientation socioprofessionnelle après lésions cérébrales : Rôle du neuropsychologue en. 5, rue du Docteur Charcot 59000 Lille neuropsy@ueros.fr Laurence Danjou, neuropsychologue 1. Qu est-ce que l?

Plus en détail

Ce qu est la neuropsychologie

Ce qu est la neuropsychologie Neuropsychologie et troubles d apprentissage Francine Lussier Ph.D., neuropsychologue CÉNOP-FL et CRAN 858-6484 cenopfl@cenopfl.com Ce qu est la neuropsychologie La neuropsychologie est l étude de la relation

Plus en détail

Qu est-ce qu une vitesse durable sur la route?

Qu est-ce qu une vitesse durable sur la route? Qu est-ce qu une vitesse durable sur la route? Septembre 2010 Pourquoi roulons-nous vite? Nous roulons vite principalement pour gagner du temps Mais une perception faussée du rapport entre vitesse et temps

Plus en détail

Première problématique. Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile?

Première problématique. Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile? Première problématique Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile? Introduction Problématique Méthodologie : Plan de communication - Recueil des textes

Plus en détail

Marie-Pierre BRUYAS INRETS LESCOT

Marie-Pierre BRUYAS INRETS LESCOT Impact des systèmes d information sur la conduite automobile Marie-Pierre BRUYAS INRETS LESCOT Attention et conduite automobile Conduire : une activité complexe Traiter un grand nombre d informations Sélectionner

Plus en détail

LA DISTRACTION AU VOLANT ET SES IMPACTS SUR LA

LA DISTRACTION AU VOLANT ET SES IMPACTS SUR LA ENQUÊTE CONJOINTE DE CAA-QUÉBEC ET DE L ÉQUIPE DE L ÉMISSION JE (TVA) LA DISTRACTION AU VOLANT ET SES IMPACTS SUR LA CONDUITE AUTOMOBILE QUÉBEC, NOVEMBRE 2007 «Jusqu ici, on a une vague idée du danger

Plus en détail

Les risques au volant: une réalité à tout âge

Les risques au volant: une réalité à tout âge Données et faits Les risques au volant: une réalité à tout âge Table des matières 1 Ventilation par tranches d'âge des personnes coresponsables d'un accident, 2012... 2 2 Principales causes d'accidents...

Plus en détail

Alerte à la fatigue, à la somnolence et à l endormissement au volant

Alerte à la fatigue, à la somnolence et à l endormissement au volant Alerte à la fatigue, à la somnolence et à l endormissement au volant Fatigué? Pourquoi se préoccuper de la fatigue au volant? Tous les usagers de la route 6 % d entre eux se sont déjà endormis au volant.

Plus en détail

Fatigue au volant. Toujours sur vos gardes! bpa Bureau de prévention des accidents

Fatigue au volant. Toujours sur vos gardes! bpa Bureau de prévention des accidents Fatigue au volant Toujours sur vos gardes! bpa Bureau de prévention des accidents Dormir pour mieux conduire La fatigue est la cause d environ 10 à 20% des accidents de la route. S endormir au volant est

Plus en détail

Enquête sur la pratique de la conduite automobile des personnes âgées vulnérables sur le territoire de DIEPPE

Enquête sur la pratique de la conduite automobile des personnes âgées vulnérables sur le territoire de DIEPPE Enquête sur la pratique de la conduite automobile des personnes âgées vulnérables sur le territoire de DIEPPE Dr I.DEVOUEIZE, EMG CH DIEPPE Dr I.DEVOUEIZE, EMG CH DIEPPE Mme M. LASTECOUERES, coord. Réseau

Plus en détail

EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 5 septembre 2007

EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 5 septembre 2007 MINISTERE DE L ECOLOGIE, J. 7001249 DU DEVELOPPEMENT ET DE L AMENAGEMENT DURABLES BEPECASER : EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 5 septembre 2007 Question n 1 Parmi les organes du véhicule

Plus en détail

Les règles de priorités:

Les règles de priorités: Les règles de priorités: Remarques générales Lors du franchissement d une intersection, l automobiliste doit : Ralentir en côntrôlant son rétroviseur intérieur. S assurer que la route est libre. Observer

Plus en détail

Savoirs de base en sécurité routière. Vitesse et mortalité

Savoirs de base en sécurité routière. Vitesse et mortalité Sétra Savoirs de base en sécurité routière mars 2006 Vitesse et mortalité Avertissement : cette série de fiches est destinée à fournir une information rapide. La contrepartie est le risque d erreur et

Plus en détail

2 ème étape : le «savoir rouler».

2 ème étape : le «savoir rouler». «MON PERMIS CYCLISTE». 2 ème étape : le «savoir rouler». Nom : Prénom : Ecole : Année scolaire : «MON PERMIS CYCLISTE» 2 ème étape. Fiche n 1. Consigne : Tu réalises seul, et à vélo, le parcours proposé.

Plus en détail

Fatigue au volant. Arriver sain et sauf, aussi de jour. bpa Bureau de prévention des accidents

Fatigue au volant. Arriver sain et sauf, aussi de jour. bpa Bureau de prévention des accidents Fatigue au volant Arriver sain et sauf, aussi de jour bpa Bureau de prévention des accidents Conduite vigilante Chaque année, en Suisse, 1500 personnes ont un accident grave ou mortel parce qu elles ont

Plus en détail

La matrice GDE (Goals for Driver Education) comme référentiel de la recherche scientifique, de la formation des conducteurs et de l évaluation des

La matrice GDE (Goals for Driver Education) comme référentiel de la recherche scientifique, de la formation des conducteurs et de l évaluation des La matrice GDE (Goals for Driver Education) comme référentiel de la recherche scientifique, de la formation des conducteurs et de l évaluation des compétences 11/05/2011 L objectif à atteindre Réduire

Plus en détail

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco 6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE Présenté par Transpoco Une flotte automobile représente un avantage pour les entreprises à la fois en terme de déplacements qui sont

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 605 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 Enregistré à la Présidence du Sénat le 21 juin 2012 PROPOSITION DE LOI visant à instituer une évaluation médicale à la conduite pour les conducteurs de 70 ans

Plus en détail

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire La scolarisation des élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire INTRODUCTION Une nécessaire coopération entre tous les acteurs présents

Plus en détail

Quelques éléments pour réviser l ASSR

Quelques éléments pour réviser l ASSR Quelques éléments pour réviser l ASSR En 2007, en moyenne, chaque jour en France, plus de 13 personnes sont décédées des suites d un accident de la route. Si l on prend uniquement en considération le nombre

Plus en détail

PARTAGE Contrôle partagé entre conducteur et assistance à la conduite automobile pour une trajectoire sécurisée

PARTAGE Contrôle partagé entre conducteur et assistance à la conduite automobile pour une trajectoire sécurisée Séminaire de valorisation GO 2 «Sécurité routière» 22 mars 2010 - Paris PARTAGE Contrôle partagé entre conducteur et assistance à la conduite automobile pour une trajectoire sécurisée Coordinateur : Jean-Michel

Plus en détail

Le risque routier encouru par les salariés

Le risque routier encouru par les salariés Le risque routier encouru par les salariés Le risque routier encouru par les salariés... Un enjeu pour l entreprise Un risque souvent méconnu, ou mal appréhendé Statistiques PLAN Introduction : Conduire

Plus en détail

RENCONTRES - RISQUES ROUTIERS

RENCONTRES - RISQUES ROUTIERS RENCONTRES - RISQUES ROUTIERS En partenariat avec l Automobile Club et l Automobile Club Prévention Mardi 28 septembre et jeudi 30 septembre Mardi 5 octobre et jeudi 7 octobre LES RISQUES ROUTIERS Santé

Plus en détail

Yves Pasquier-Desvignes, Président Volvo Car France

Yves Pasquier-Desvignes, Président Volvo Car France volvo VISION 2020 Yves Pasquier-Desvignes, Président Volvo Car France Plus aucun mort ni blessé grave dans une nouvelle Volvo à 2020 Sécurité ET AUTONOMIE Le principe de réalité Dans 90 95 % des accidents,

Plus en détail

Quizz Sécurité Routière

Quizz Sécurité Routière Quizz Sécurité Routière Quizz Sécurité Routière 30 questions 20 secondes pour répondre Plusieurs réponses possibles Question N 1 Combien de personnes perdent la vie sur les routes de France chaque jour?

Plus en détail

2. LES TYPES DE DISTRACTION 3. PERCEPTION DU RISQUE 4. ACTIONS ET CONCLUSION

2. LES TYPES DE DISTRACTION 3. PERCEPTION DU RISQUE 4. ACTIONS ET CONCLUSION 1. QUE DIT LA LOI? 2. LES TYPES DE DISTRACTION 3. PERCEPTION DU RISQUE 4. ACTIONS ET CONCLUSION 2 0 : Petite définition: La distraction suppose un détournement de l attention accordée à la conduite, parce

Plus en détail