Dimensionner les barres et les assemblages en bois

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dimensionner les barres et les assemblages en bois"

Transcription

1 Yves Benoit Bernard Legrand Vincent Tastet Dimensionner les barres et les assemblages en bois Guide d application de l Eurocode 5 à l usage des artisans Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : ISBN Eyrolles :

2 Table des matières Partie 1 L offre du marché Bois de structure... 3 Bois massifs structuraux... 3 Dimensions courantes... 3 Classement de structure... 4 La méthode visuelle... 4 La méthode par machine... 4 Caractéristiques mécaniques pour le calcul... 5 Tolérances dimensionnelles... 6 Utilisations possibles... 7 Bois ronds structuraux... 7 Caractéristiques et dimensionnement... 8 Tolérances dimensionnelles... 8 Bois aboutés... 9 Bois lamellé-collé (BLC) Caractéristiques et dimensionnement Classes de résistances mécaniques Caractéristiques mécaniques pour le calcul Bois massif reconstitué (BMR) Lamibois (LVL) Poutres reconstituées (PSL et LSL) Panneaux dérivés du bois de structure Panneau OSB Classification Dimensions courantes Caractéristiques mécaniques pour le calcul... 22

3 VIII Dimensionner les barres et les assemblages en bois Panneau de fibres Caractéristiques et dimensionnement Dimensions courantes Caractéristiques mécaniques pour le calcul Panneau de particules Classification Dimensions courantes Caractéristiques mécaniques pour le calcul Contreplaqué Classification Dimensions courantes Caractéristiques mécaniques pour le calcul Organes d assemblage Pointes et agrafes Tirefonds et vis Boulons Partie 2 Vérification de pièces de plancher et de toiture aux Eurocodes Calcul des charges Détermination des charges de plancher Charges de structure Charges d exploitation Détermination des charges de toiture Charges de structure Charges de neige Cas des éléments sur trois appuis Applications résolues Vérification d une solive Calcul des charges Vérification sur les tables... 44

4 Table des matières IX Vérification d une poutre porteuse Calcul des charges Vérification sur les tables Vérification d un chevron sur deux appuis Calcul des charges Vérification sur les tables Vérification d une panne sur deux appuis Calcul des charges Vérification sur les tables Vérification d une panne sur trois appuis Calcul des charges Vérification sur les tables Vérification d une panne sur deux appuis travaillant en flexion déviée Vérification sur les tables Vérification d un arbalétrier Calcul des charges Vérification sur les tables Vérification d un poteau Charge reprise par le poteau Panne d aplomb ou déversée : travail en flexion simple ou déviée Fixation des chevrons sur les pannes pour obtenir de la flexion simple Panne posée d aplomb Panne posée déversée Blocage des chevrons sur la faîtière Blocage des chevrons sur la sablière Création d un appui supplémentaire Exemple de cas de figure où la flexion déviée est inévitable Influence de la fixation des chevrons sur les efforts repris par les pannes Pannes posées à l aplomb Pannes posées déversées Solive et sommier (ou porteuse) d un plancher Hypothèses des tables 1 à Exemple Exemple

5 X Dimensionner les barres et les assemblages en bois Tableaux de dimensionnement à l Eurocode 5 des éléments de plancher (charges de résistance et charges de déformation) Coefficients de variation des hypothèses Poteaux Hypothèses des tables Exemple Tableaux de dimensionnement à l Eurocode 5 des poteaux Coefficients de variation des hypothèses Chevron travaillant en flexion Hypothèses des tables 1 et Tableaux de dimensionnement à l Eurocode 5 des chevrons Coefficients de variation des hypothèses Panne travaillant en flexion simple Hypothèses des tables 1 à Tableaux de dimensionnement à l Eurocode 5 des pannes travaillant en flexion simple Coefficients de variation des hypothèses Panne travaillant en flexion déviée Hypothèses des tables 1 à Tableaux de dimensionnement à l Eurocode 5 des pannes travaillant en flexion déviée Coefficients de variation des hypothèses Arbalétrier Hypothèses des tables 1 à Tableaux de dimensionnement à l Eurocode 5 des arbalétriers Coefficients de variation des hypothèses

6 Table des matières XI Partie 3 Vérification des assemblages aux Eurocodes Méthode et applications résolues Méthode Collecte des données Calcul des efforts dans les pièces de l assemblage Résistance des tiges (boulon, vis ou pointe) dans le bois Résistance de la section au droit de l assemblage Applications résolues Élément de contreventement en K cloué Résistance des pointes dans le bois Résistance de la section au droit de l assemblage Élément de contreventement Résistance des boulons dans le bois Résistance de la section au droit de l assemblage Boulons et vis de diamètre supérieur à 8 mm Résistance d une tige isolée dans un assemblage Assemblage travaillant en double cisaillement bois/bois Hypothèses de la table Coefficients de variation des hypothèses de la table Hypothèses de la table Coefficients de variation des hypothèses de la table Hypothèses de la table Coefficients de variation des hypothèses de la table Hypothèses de la table Coefficients de variation des hypothèses de la table Assemblage travaillant en double cisaillement bois et ferrure en âme Hypothèses de la table Coefficients de variation des hypothèses de la table Hypothèses de la table Coefficients de variation des hypothèses de la table Assemblage travaillant en simple cisaillement bois/bois Hypothèses de la table Coefficients de variation des hypothèses de la table

7 XII Dimensionner les barres et les assemblages en bois Conditions d espacement et de distance des tiges de diamètre supérieur à 8 mm Position des boulons et autres tiges de diamètre supérieur à 8 mm Résistance des boulons ou des vis de l assemblage Assemblage avec deux boulons Assemblage avec trois boulons Assemblage avec quatre boulons Assemblage avec cinq boulons Assemblage avec six boulons Pointes et vis de faible diamètre, inférieur ou égal à 8 mm, pour un assemblage travaillant en simple cisaillement bois/bois Résistance d une tige isolée dans un assemblage Hypothèses de la table Coefficients de variation des hypothèses de la table Hypothèses de la table Coefficients de variation des hypothèses de la table Position des pointes et autres tiges de diamètre inférieur ou égal à 8 mm Résistance de la section au droit de l assemblage 223 Hypothèses des tables C1 et C Coefficients de variation des hypothèses des tables C1 et C Assemblage par embrèvement Embrèvement avant en bois massif Hypothèses de la table I Coefficients de variation des hypothèses de la table I Embrèvement avant en bois lamellé-collé Hypothèses de la table II Coefficients de variation des hypothèses de la table II Embrèvement arrière en bois massif Hypothèses de la table III Coefficients de variation des hypothèses de la table III Embrèvement arrière en bois lamellé-collé Hypothèses de la table IV Coefficients de variation des hypothèses de la table IV

Calcul des structures en bois

Calcul des structures en bois Calcul des structures en bois Yves Benoit Bernard Legrand Vincent Tastet Deuxième édition 2009 AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009 ISBN AFNOR : 978-2-12-272121-6 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12481-1 TABLE DES

Plus en détail

Calcul des structures en bois

Calcul des structures en bois Calcul des structures en bois Yves Benoit Bernard Legrand Vincent Tastet AFNOR et Groupe Eyrolles, 2008 ISBN AFNOR : 978-2-12-272111-7 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12042-4 TABLE DES MATIÈRES Introduction...

Plus en détail

ASSEMBLAGES ET ASSEMBLEURS

ASSEMBLAGES ET ASSEMBLEURS ASSEMBLAGES ET ASSEMBLEURS Assemblages traditionnels: les paumes Assemblages traditionnels: les entures Assemblages traditionnels: les tenons mortaises Assemblages traditionnels: les embrèvements Assemblages

Plus en détail

Calcul des structures en bois

Calcul des structures en bois Calcul des structures en bois Yves Benoit Bernard Legrand Vincent Tastet Deuxième édition 2009 AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009 ISBN AFNOR : 978-2-12-272121-6 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12481-1 TABLE DES

Plus en détail

14h20-14h40 Conception et solutions pratiques pour le contreventement des bâtiments de plusieurs étages en bois. Ir. Audrey Skowron - CSTC

14h20-14h40 Conception et solutions pratiques pour le contreventement des bâtiments de plusieurs étages en bois. Ir. Audrey Skowron - CSTC 14h20-14h40 Conception et solutions pratiques pour le contreventement des bâtiments de plusieurs étages en bois Ir. Audrey Skowron - CSTC 1 Forces Latérales 15m 8m Vent (pression +dépression) 8m Charge

Plus en détail

Sommaire Annexe 8 structures en bois... 2 Matériaux et produits... 2 Règles de calcul... 4

Sommaire Annexe 8 structures en bois... 2 Matériaux et produits... 2 Règles de calcul... 4 Sommaire Annexe 8 structures en bois... 2 Matériaux et produits... 2 Vocabulaire du bois... 2 Caractéristiques physiques ou mécaniques du bois... 2 Panneaux à base de bois... 3 Contreplaqué... 3 Bois de

Plus en détail

MAISON A OSSATURE BOIS. Initiation

MAISON A OSSATURE BOIS. Initiation MAISON A OSSATURE BOIS Initiation 1 Le Marché de la Maison Individuelle en France En 2012 la construction bois, c est 2,16 Milliard d Euro: Décroissance du marché MOB de -9% Décroissance du marché traditionnel

Plus en détail

14/04 des fondation a la toiture

14/04 des fondation a la toiture LE BOIS DE CONSTRUCTION qualité mécanique du bois, On classe les matériaux selon les résistances aux efforts. grande catégorie de bois, résineux souvent utiliser. ex : en compression on pourrait mettre

Plus en détail

Maîtrise de l eurocode 2

Maîtrise de l eurocode 2 Maîtrise de l eurocode 2 Jean Roux AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-273212-0 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12160-5 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... 1 1. Présentation des eurocodes et

Plus en détail

des structures en bois

des structures en bois E U R O C O D E 5Calcul des structures en bois 2 e édition Amendement A1 + feu + vent Guide d application Yves Benoit Bernard Legrand Vincent Tastet Afin d harmoniser les règles de conception des structures

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES APPLICATIONS. Fiche technique TU-TUB-TUBS - ETRIERS TYPE TU

CARACTÉRISTIQUES APPLICATIONS.  Fiche technique TU-TUB-TUBS - ETRIERS TYPE TU Ces étriers à âme intérieure permettent un assemblage totalement invisible. L encoche en tête facilite la pose sur le chantier. Les TUBSL ou TUBSR, pliés en usine, répondent à des applications en angle.

Plus en détail

Charpentes lamellées collées

Charpentes lamellées collées Composants de structure Charpentes lamellées collées Definition Caractéristiques Fabrication Références normatives Spécifications Marquage C.E Certification Acquis environnementaux Définition Charpentes

Plus en détail

Contreventement des ossatures bois. CSTC Audrey Skowron, Ir Journée Construction Bois Moulin de Beez 30 mai 2012

Contreventement des ossatures bois. CSTC Audrey Skowron, Ir Journée Construction Bois Moulin de Beez 30 mai 2012 Contreventement des ossatures bois CSTC Audrey Skowron, Ir Journée Construction Bois Moulin de Beez 30 mai 2012 2/28 INTRODUCTION PROBLÉMATIQUE RECHERCHE CAS PRATIQUE CONCLUSION 3/28 INTRODUCTION PROBLÉMATIQUE

Plus en détail

Introduction à l Eurocode 3

Introduction à l Eurocode 3 Code EC3/0 - Niveaux I et II Introduction à l Eurocode 3 Les objectifs de ce module sont : - d appréhender le contenu des principales parties de l EN 1993, l esprit des nouvelles règles et, en particulier,

Plus en détail

Dimensionnement et résistance mécanique des structure

Dimensionnement et résistance mécanique des structure Dimensionnement et résistance mécanique des structure 1 Évolutions récentes Evolution des règles de conception 2 Passage des CB 71 aux Eurocodes. Contraintes admissibles Etats limites = coefficient global

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Bâtiment

Brevet de technicien supérieur Bâtiment Brevet de technicien supérieur Bâtiment Session 2008 Épreuve U4 : ETUDE DES CONSTRUCTIONS Sous - Epreuve : U. 41 ELABORATION D UNE NOTE DE CALCUL DE STRUCTURES Durée : 4 h Coefficient : 2 Documents du

Plus en détail

Charpente traditionnelle:

Charpente traditionnelle: Charpente traditionnelle: Réalisée par des fermes façonnées en entreprise et mises en oeuvre sur le chantier avec pannes et chevrons. La nature et aspect du bois. La qualité des bois doivent correspondre

Plus en détail

ER - Equerres renforcées

ER - Equerres renforcées Les équerres renforcées répondent à des applications structurelles dans la charpente et la maison à ossature bois. Numéros d'agrément ATE-06/0106 Applications Type: fixation de fermettes, lisses de bardage,

Plus en détail

Conception parasismique des bâtiments industriels à ossature métallique. Pierre-Olivier MARTIN. Propriété du CTICM. sommaire

Conception parasismique des bâtiments industriels à ossature métallique. Pierre-Olivier MARTIN. Propriété du CTICM. sommaire Conception parasismique des bâtiments industriels à ossature métallique Pierre-Olivier MARTIN sommaire Sommaire Préface 5 Introduction 11 Domaine d application Typologies de bâtiments 13 Ossature 15 Fondations

Plus en détail

Fibratec Évolution Guide Technique d Application pour la Maison Ossature Bois

Fibratec Évolution Guide Technique d Application pour la Maison Ossature Bois Fibratec Évolution 2006 Fibratec Évolution Guide Technique d Application pour la Maison Ossature Bois 456-FRA-11.06-CB-3400105 Sommaire Choisir les produits 1 Le support de couverture 2 La ventilation

Plus en détail

sia Construction en bois Schweizer Norm Norme suisse Norma svizzera SIA 265: 2012 Bâtiment, génie civil

sia Construction en bois Schweizer Norm Norme suisse Norma svizzera SIA 265: 2012 Bâtiment, génie civil sia Schweizer Norm Norme suisse Norma svizzera SIA 265: 2012 Bâtiment, génie civil 505 265 Remplace norme SIA 265, édition 2003 Holzbau Costruzioni di legno Timber Structures Construction en bois 265 Numéro

Plus en détail

solutions constructives Catalogue construction bois : solutions de murs extérieurs Le système constructif par nature

solutions constructives Catalogue construction bois : solutions de murs extérieurs Le système constructif par nature Catalogue construction bois : solutions de murs extérieurs Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables solutions constructives Définition et caractéristiques des composants

Plus en détail

Bois reconstitués. Définition. Caractéristiques et dimensionnement. Bois de structure

Bois reconstitués. Définition. Caractéristiques et dimensionnement. Bois de structure Bois de structure Bois reconstitués Definition Caractéristiques Fabrication Références normatives Spécifications Marquage C.E Acquis environnementaux Définition On considère ici deux produits relativement

Plus en détail

Fiche technique. Numéros d'agrément. APPLICATIONS - Type. APPLICATIONS - Type de porteur. APPLICATIONS - Type de porté. Matière

Fiche technique. Numéros d'agrément. APPLICATIONS - Type. APPLICATIONS - Type de porteur. APPLICATIONS - Type de porté. Matière Le SAI est une variante du sabot à ailes extérieures qui permet d'apporter une plus grande discrétion dans l'assemblage. Son utilisation permet de répondre à des cas particuliers tels les assemblages en

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Pratique du BAEL 91. Cours avec exercices corrigés. Groupe Eyrolles, 2002 ISBN : QUATRIÈME ÉDITION 2002

Pratique du BAEL 91. Cours avec exercices corrigés. Groupe Eyrolles, 2002 ISBN : QUATRIÈME ÉDITION 2002 Pratique du BAEL 91 Cours avec exercices corrigés Jean Perchat Jean Roux QUATRIÈME ÉDITION 2002 ISBN : 2-212-11049-9 SOMMAIRE CHAPITRE 1 : RAPPELS DE RÉSISTANCE DES MATÉRIAUX... 1 I. RAPPELS DE COURS...

Plus en détail

STEICO solutions constructives PLANCHER SUR VIDE SANITAIRE STEICO construction

STEICO solutions constructives PLANCHER SUR VIDE SANITAIRE STEICO construction STEICO solutions constructives PLANCHER SUR VIDE SANITAIRE Solution de plancher avec matériaux à base de bois Isolants à base de fibre de bois Performance thermique et confort d utilisation Simple à mettre

Plus en détail

Système constructif DOREAN

Système constructif DOREAN Axe Matériaux et Structures Génie Civil ETUDE N 2003.06 Système constructif DOREAN Mesures de déformations sur sites et Essais à la rupture des assemblages d angle Eric FOURNELY Patrick RACHER Juillet

Plus en détail

Calcul des structures en bois

Calcul des structures en bois Calcul des structures en bois Yves Benoit Bernard Legrand Vincent Tastet Deuxième édition 2009 AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009 ISBN AFNOR : 978-2-12-272121-6 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12481-1 9 Justification

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d Application référence Avis Technique 3/08-557 Poutre en I à base de bois Wood composite I-joists Poutrelles ilevel Trus Joist TJI Objet de l Agrément Technique Européen Titulaire :

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d Application Poutres en I à base de bois Wood composite I-joists Référence Avis Technique 3/08-588 Poutrelles SWELITE Relevant de l Agrément Technique Européen Titulaire : Usine : Distributeur

Plus en détail

Avantage bois -incendie

Avantage bois -incendie Avantage bois -incendie Pas de déformation Pas de dégagement de gaz toxique Brule lentement Comportement au feu prévisible La justification est réalisée au ELU en situation accidentelle. Le degré de résistance

Plus en détail

EINGETRAGENE NORM DER SCHWEIZERISCHEN NORMEN-VEREINIGUNG SNV NORME ENREGISTRÉE DE L ASSOCIATION SUISSE DE NORMALISATION

EINGETRAGENE NORM DER SCHWEIZERISCHEN NORMEN-VEREINIGUNG SNV NORME ENREGISTRÉE DE L ASSOCIATION SUISSE DE NORMALISATION Schweizer Norm Norme suisse Norma svizzera SIA 265/1: 2009 Bâtiment, génie civil 505 265/1 EINGETRAGENE NORM DER SCHWEIZERISCHEN NORMEN-VEREINIGUNG SNV NORME ENREGISTRÉE DE L ASSOCIATION SUISSE DE NORMALISATION

Plus en détail

Mise en œuvre des fenêtres dans les constructions en bois: points d attention au niveau de l étanchéité à l air et des nœuds constructifs

Mise en œuvre des fenêtres dans les constructions en bois: points d attention au niveau de l étanchéité à l air et des nœuds constructifs 12h00 12h20 Mise en œuvre des fenêtres dans les constructions en bois: points d attention au niveau de l étanchéité à l air et des nœuds constructifs Benoît Michaux Centre Scientifique et Technique de

Plus en détail

Diagrammes de pré-dimensionnement VERSION 02/2008

Diagrammes de pré-dimensionnement VERSION 02/2008 VERSION / Panneau KLH en mur Panneau KLH de plancher une seule travée (L/, pleine charge) Panneau KLH de plancher deux travées (L/, propre poids, charge utile défavorable par travée) Panneau KLH de plancher

Plus en détail

Diplôme Structure Bois. Mémoire technique

Diplôme Structure Bois. Mémoire technique Diplôme 2008 - Structure Bois TOUR D OBSERVATION AU "HARDERKULM" Javier RODRIGUEZ Page : 1 / 8 TABLE DES MATIERES TABLE DES MATIERES 2 1. DONNEES DU PROJET 3 2 SITUATION 3 3. EMPLACEMENT 4 4 VARIANTE CHOISIE

Plus en détail

l intelligence de tous les volumes

l intelligence de tous les volumes , l intelligence de tous les volumes Un matériau performant et polyvalent Le Kerto offre des solutions multiples et performantes, tant dans les domaines techniques qu économiques. Ses caractéristiques

Plus en détail

GUIDE POUR LES MURS RÉSIDENTIELS

GUIDE POUR LES MURS RÉSIDENTIELS N o TJ-9503F GUIDE DU RÉDACTEUR DE DEVIS GUIDE POUR LES MURS RÉSIDENTIELS EST DU CANADA Comprend les produits TimberStrand MD LSL et Parallam MD PSL Conçu pour être conforme aux exigences du Code du bâtiment

Plus en détail

CONSTRUIRE. Poteau poutre p.41. Ossature à panneaux p.42. Liaisons avec la structure. Jonction avec la toiture p.51. p.43.

CONSTRUIRE. Poteau poutre p.41. Ossature à panneaux p.42. Liaisons avec la structure. Jonction avec la toiture p.51. p.43. CONSTRUIRE Poteau poutre p.41 Liaisons avec la structure p.43 Jonction avec la toiture p.51 Capillarité p.43 Ouvertures -avec pré-cadres p.44 - sans pré-cadres p.47 Fondations p.42 Seuils p.50 Ossature

Plus en détail

ETUDE PLANCHER A par Molux

ETUDE PLANCHER A par Molux ETUDE PLANCHER A par Molux Date Version Description 16/03/2010 V1.00 Création du document 17/03/2010 V1.10 Ajout étude chevêtre et assemblage 17/03/2010 V1.20 Ajout de la réaction sur appuis 18/03/2010

Plus en détail

VB Connecteur pour planchers mixtes bois-béton Acier au carbone bruni

VB Connecteur pour planchers mixtes bois-béton Acier au carbone bruni VB Connecteur pour planchers mixtes boisbéton Acier au carbone bruni ETA 13/099 CONSEILS Logiciel gratuit et conseils personnalisés pour optimiser la fixation PERFORMANCES SPÉCIALES Excellentes performances

Plus en détail

COMMUNE DE LIMERZEL Mairie LIMERZEL C.C.T.P.

COMMUNE DE LIMERZEL Mairie LIMERZEL C.C.T.P. MAITRE D OUVRAGE : COMMUNE DE LIMERZEL Mairie 56220 LIMERZEL PROJET : CONSTRUCTION D'UN RESTAURANT SCOLAIRE ET D'UNE GARDERIE D'ENFANTS 12 rue de la Mairie 56220 LIMERZEL C.C.T.P. Lot N 2 : CHARPENTE BOIS

Plus en détail

Pôle culturel et sportif d Alby-sur-Chéran 74 Haute-Savoie

Pôle culturel et sportif d Alby-sur-Chéran 74 Haute-Savoie Pôle culturel et sportif d Alby-sur-Chéran 74 Haute-Savoie L. Clère, V. Klimine 1 Pôle culturel et sportif d Alby-sur-Chéran 74 Haute-Savoie Laurent Clère Arborescence Lyon, France Véronique Klimine r2k

Plus en détail

Maison ossature bois 70 m² habitable

Maison ossature bois 70 m² habitable Maison ossature bois 70 m² habitable Notre société, constituée de véritables professionnels travaillant depuis plusieurs années dans le domaine du bois et la construction bois, a constitué un pool de

Plus en détail

Instructions «Pas à pas» Visser dans le bois et le plastique

Instructions «Pas à pas» Visser dans le bois et le plastique Instructions «Pas à pas» Visser dans le bois et le plastique Têtes et empreintes Outre la tête fendue simple, on trouve des vis dotées de trois types d'empreinte : Phillips (PH), Pozidriv (PZ) et Torx

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION DÉFINITIONS...7

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION DÉFINITIONS...7 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5 3. DÉFINITIONS...7 4. RAPPEL DE LA MÉTHODOLOGIE DE L EN 1998-3...9 4.1 Démarche générale...9 4.2 Investigations préalables...11 4.3 Détermination

Plus en détail

Evaluation Technique Européenne. ETA-09/0123 du 19/05/2015. GENERAL PART Technical Assessment Body issuing the European Technical Assessment:

Evaluation Technique Européenne. ETA-09/0123 du 19/05/2015. GENERAL PART Technical Assessment Body issuing the European Technical Assessment: 84, avenue Jean-Jaurès Champs-sur-Marne FR-77447 Marne-la-Vallée Cedex 2 Phone: + 33 (0)1 64 68 82 82 Fax: + 33 (0)1 60 05 70 37 E-mail: etics@cstb.fr Website: www.cstb.fr Member of EOTA www.eota.eu Evaluation

Plus en détail

Contreplaqués. Définition : Caractéristiques et dimensionnement : Panneaux derivés du bois

Contreplaqués. Définition : Caractéristiques et dimensionnement : Panneaux derivés du bois Panneaux derivés du bois Contreplaqués Definition Caractéristiques Fabrication Références normatives Spécifications Marquage C.E Certification Acquis environnementaux Définition : Panneau, plat ou moulé,

Plus en détail

1. Normes et règlements 3. 2.Dimensionnement 3. 3.Support de pose Pose de la semelle basse Pose et fixation du premier poteau 5

1. Normes et règlements 3. 2.Dimensionnement 3. 3.Support de pose Pose de la semelle basse Pose et fixation du premier poteau 5 1 SOMMAIRE 1. Normes et règlements 3 2.Dimensionnement 3 3.Support de pose 4 4.. Pose de la semelle basse 4 5.. Pose et fixation du premier poteau 5 6. Pose de la lisse basse 5 7. Pose du premier panneau

Plus en détail

Formulaire de mécanique Pièces de constructions

Formulaire de mécanique Pièces de constructions Formulaire de mécanique Pièces de constructions Youde Xiong Groupe Eyrolles, 2007, ISBN : 978-2-212-12045-5. Table des matières Chapitre 1 Généralités 1 I Généralités 3 1-1 But de l étude d un système

Plus en détail

TREGUNC Salle de sport. Diagnostic structure Rapport d expertise

TREGUNC Salle de sport. Diagnostic structure Rapport d expertise TREGUNC Salle de sport Diagnostic structure Rapport d expertise SOMMAIRE Objet du rapport, limites... 3 TREGUNC SALLE DE SPORTS... 4 CHARPENTE BOIS... 4 PRESENTATION :... 4 HYPOTHESES :... 6 TEXTES : Normes

Plus en détail

Guide de pose : BLOKIWOOD

Guide de pose : BLOKIWOOD Guide de pose : BLOKIWOO Lc Lvr lisse chainage Lc p p Bm Bm p Bm g g g lisse basse OM INNOV SS 777 voie Galilée - lpespace 73800 STE HELENE U L Tél : 04 58 14 03 19 Mail : info@blokiwood.fr Web : www.blokiwood.fr

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE SERRE

DOSSIER TECHNIQUE SERRE DOSSIER TECHNIQUE SERRE Sommaire Vue éclatée de l enveloppe 1 Vue éclatée de la structure 2 Débit des poutres 3 Découpe des différentes pièces 4 Découpe de l arbalétrier 5 Découpe à mi-bois 6 Perçage de

Plus en détail

CHARPENTE BOIS - BARDAGE

CHARPENTE BOIS - BARDAGE MEZIERES-EN-DROUAIS RESTRUCTURATION DE LA MAIRIE EN POLE SERVICE Page 02-1 CHARPENTE BOIS - BARDAGE PRESCRIPTIONS GENERALES... 3 DOCUMENTS DE REFERENCE...3 EMPLOI DE MATERIAUX ET PROCEDES TRADITIONNELS...3

Plus en détail

BÂTIMENT D ÉLEVAGE - ADILLY 79 - FRANCE

BÂTIMENT D ÉLEVAGE - ADILLY 79 - FRANCE BÂTIMENT AGRICOLE BÂTIMENT D ÉLEVAGE - ADILLY 79 - FRANCE LE PROJET ET LES SOLUTIONS RETENUES Ce bâtiment d'élevage se distingue par son cahier des charges simple mais résumant parfaitement les besoins

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT À FROID

DIMENSIONNEMENT À FROID DIMENSIONNEMENT À FROID DES ASSEMBLAGES TRADITIONNELS BOIS CONFORMEMENT AUX EUROCODES Version 1.1 du 09/12/2015 FINANCEMENT AUTEUR Maxime ALLAIS Frank KUPFERLE Frédéric ROSSI COMITE DE PILOTAGE Nous remercions

Plus en détail

CHARPENTES INDUSTRIALISÉES

CHARPENTES INDUSTRIALISÉES CHARPENTES INDUSTRIALISÉES Charpentes assemblées par connecteurs : Les charpentes de ce type sont constituées de planches en bois ou en dérivés, assemblées entre elles par l intermédiaire de plaques métalliques

Plus en détail

A. ORGANISATION DES TEXTES EUROPEENS ET NATIONAUX... 2 B. BASES DE CONCEPTION ET DE CALCULS SELON L EUROCODE

A. ORGANISATION DES TEXTES EUROPEENS ET NATIONAUX... 2 B. BASES DE CONCEPTION ET DE CALCULS SELON L EUROCODE OLIDITE SOMMAIRE 1. GENERALITES EUROCODES... 2 A. ORGANISATION DES TEXTES EUROPEENS ET NATIONAUX... 2 B. BASES DE CONCEPTION ET DE CALCULS SELON L EUROCODE 0... 2 2. HYPOTHESES DE CHARGEMENT... 4 A. TYPES

Plus en détail

Etude de faisabilité. 1) Pré dimensionnement du bloc «observatoire»

Etude de faisabilité. 1) Pré dimensionnement du bloc «observatoire» Etude de faisabilité La tour est composée de deux blocs : un bloc «bâti», fermé et allant jusqu à R+10 fabriqué en panneaux de bois laminé croisé (CLT), et un bloc «observatoire» formé par l ensemble des

Plus en détail

35e Atelier débat du 19 février CEACAP

35e Atelier débat du 19 février CEACAP OSSATURE BOIS en CONSTRUCTION MODERNE et PATHOLOGIE Claude LE GOVIC expert près la Cour d Appel de Paris et les Cours Administratives d Appel de Paris et Versailles 35e Atelier débat du 19 février 2014

Plus en détail

Matériel de protection contre les chutes de hauteur dans le travail.

Matériel de protection contre les chutes de hauteur dans le travail. Matériel de protection contre les chutes de hauteur dans le travail. Dispositifs d ancrage fixes Lignes de vie sur potelets Standard Lignes de vie sur potelets absorbeurs Garde-corps dispositifs d ancrage

Plus en détail

SOMMAIRE OBJET DE LA NOTE : 2 1. DOCUMENTS DE REFERENCES : 2 2. CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DE L O.A. : 2 3. HYPOTHESES GENERALES : 2

SOMMAIRE OBJET DE LA NOTE : 2 1. DOCUMENTS DE REFERENCES : 2 2. CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DE L O.A. : 2 3. HYPOTHESES GENERALES : 2 SOMMAIRE OBJET DE LA NOTE : 2 1. DOCUMENTS DE REFERENCES : 2 2. CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DE L O.A. : 2 3. HYPOTHESES GENERALES : 2 4. VERIFICATION DU CP20+CP18 DES PANNEAUX COFFRANTS : 3 5. VERIFICATION

Plus en détail

DISC. Connecteur invisible Plaque tridimensionnelle perforée en acier au carbone électrozingué DISC - 01 CONDITIONNEMENT SOLLICITATIONS COMBINÉES

DISC. Connecteur invisible Plaque tridimensionnelle perforée en acier au carbone électrozingué DISC - 01 CONDITIONNEMENT SOLLICITATIONS COMBINÉES DISC Connecteur invisible Plaque tridimensionnelle perforée en acier au carbone électrozingué CONDITIONNEMENT Vis de montage et insert TX inclus DOMAINES D UTILISATION Assemblages en cisaillement bois-bois

Plus en détail

Charpentes SOMMAIRE. 1- Présentation Critères fonctionnels... 2

Charpentes SOMMAIRE. 1- Présentation Critères fonctionnels... 2 Charpentes SOMMAIRE 1- Présentation.... 2 2- Critères fonctionnels.... 2 a) Résistance mécanique.... 2 b) Résistance au feu.... 3 c) Hygiène, santé, environement.... 3 d) Autres critères.... 3 3- Systèmes

Plus en détail

ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS

ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES SPÉCIALITÉ : GÉNIE CIVIL SESSION 2012 ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS DURÉE : 6 HEURES COEFFICIENT : 8 Ce sujet comprend : - Un Dossier

Plus en détail

Guide d'utilisation du logiciel de dimensionnement STEICOXpress (version 2.1)

Guide d'utilisation du logiciel de dimensionnement STEICOXpress (version 2.1) Guide d'utilisation du logiciel de dimensionnement STEICOXpress (version 2.1) SOMMAIRE 1. Définition d'un projet 2. Paramètres de calcul et Paramètres d'utilisateur 3. Créer un niveau Niveau de plancher

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE LAMBALLE Surélévation et extension du batiment «Le BRIAND» CCTP DCE - LOT 3 CHARPENTE BOIS Page 1 sur 1

CENTRE HOSPITALIER DE LAMBALLE Surélévation et extension du batiment «Le BRIAND» CCTP DCE - LOT 3 CHARPENTE BOIS Page 1 sur 1 CCTP DCE - LOT 3 CHARPENTE BOIS 24-03-2016 Page 1 sur 1 LOT 3 CHARPENTE BOIS 3.01 GENERALITES 3.01.1 Documents techniques de base Les caractéristiques des matériaux employés, leur mise en oeuvre et leur

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque. ferraillage

Cliquez pour modifier le style du titre du masque. ferraillage Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour Contrôle modifier d exécution les styles du texte du masque Rappels de Béton Armé et principes de Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION...5

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION...5 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5 3. PRÉSENTATION SUCCINCTE SUR LA CONCEPTION ET LE CALCUL DES POUTRES MIXTES...7 3.1 Généralités sur les planchers...7 3.2 Rappels sur les actions

Plus en détail

USP Lumber Connectors, Joist Hangers, Truss Hangers and other Framing Connectors

USP Lumber Connectors, Joist Hangers, Truss Hangers and other Framing Connectors Conseil national de recherches Canada Institut de recherche en construction National Research Council Canada Institute for Research in Construction CCMC 13116-R &&0& RAPPORT DIVISION 06094 D'ÉVALUATION

Plus en détail

«La Vague» Centre aquatique de Palaiseau

«La Vague» Centre aquatique de Palaiseau Agrégation S 2013 ngénierie des constructions «La Vague» Centre aquatique de Palaiseau Plan de la présentation. Le centre aquatique de Palaiseau. 1. Analyse fonctionnelle de la charpente 2. Solution proposée

Plus en détail

GUIDE POUR LES MURS RÉSIDENTIELS

GUIDE POUR LES MURS RÉSIDENTIELS N o TJ-9503F GUIDE DU RÉDACTEUR DE DEVIS GUIDE POUR LES MURS RÉSIDENTIELS EST DU CANADA Comprend les produits TimberStrand MD LSL et Parallam MD PSL Conçu pour être conforme aux exigences du Code du bâtiment

Plus en détail

Les Caissons Chevronnés

Les Caissons Chevronnés Les Caissons Chevronnés DESCRIPTIF DU PRODUIT Il est constitué de 2 chevrons latéraux en bois du nord de section variable 25x125/150/175/200. D une sous-face faisant office de plafond, vissée sur les bois

Plus en détail

parement extérieur : particules hydrofuge 8 mm ventilation intégrée mousse polyuréthane 600 mm Gagnez de l espace (voir page 138)

parement extérieur : particules hydrofuge 8 mm ventilation intégrée mousse polyuréthane 600 mm Gagnez de l espace (voir page 138) rexotoithpu L : particules hydrofuge 8 mm ventilation intégrée contrelattes 20x38 mm mousse polyuréthane Aménagez vos combles Gagnez de l espace Faites des économies Nombreuses finitions es Coupe biaise

Plus en détail

Construction en panneaux massifs CLT

Construction en panneaux massifs CLT www.fpinnovations.ca Construction en panneaux massifs CLT Sylvain Gagnon, ing. sylvain.gagnon@fpinnovations.ca Plan de la présentation Introduction des panneaux massifs (CLT) Exemples de projets Travaux

Plus en détail

LES PORTIQUES DANS LES BÂTIMENTS Á SIMPLE REZ-DE-CHAUSSÉE

LES PORTIQUES DANS LES BÂTIMENTS Á SIMPLE REZ-DE-CHAUSSÉE Projet SKILLS LES PORTIQUES DANS LES BÂTIMENTS Á SIMPLE REZ-DE-CHAUSSÉE OBJECTIFS DU MODULE Analyse structurale élastique incluant les effets du second ordre et les imperfections Procédure de calcul des

Plus en détail

Un matériau naturel aux propriétés exceptionnelles

Un matériau naturel aux propriétés exceptionnelles FR février 02/11 Un matériau naturel aux propriétés exceptionnelles L OSB (Oriented Strand Board) est un panneau de bois aggloméré, composé de longues et fines lamelles de bois disposées et orientées en

Plus en détail

CATALOGUE Maisons madriers contrecollés. Eric BAUDSON:

CATALOGUE Maisons madriers contrecollés. Eric BAUDSON: CATALOGUE 2016 Maisons madriers contrecollés Eric BAUDSON: 0495.447.304 @ info@eri-renove.be COMPOSITION DU KIT CHALET KIT BOIS MASSIF CONTRECOLLE CHALET Choix des épaisseurs de madriers pour ces modèles

Plus en détail

RdM Le Mans version 6

RdM Le Mans version 6 RdM Le Mans version 6 module Flexion calcul de poutre droite en flexion module Ossatures calcul d'ossatures planes ou 3D module EF calcul Éléments Finis 2D 1 RdM 6 module Flexion outils généraux et affichage

Plus en détail

FORMATIONS LOGICIELS DE CALCUL STRUCTURE

FORMATIONS LOGICIELS DE CALCUL STRUCTURE FORMATIONS LOGICIELS DE CALCUL STRUCTURE AUTODESK ROBOT STRUCTURAL ANALYSIS AUTODESK REVIT STRUCTURE AUTODESK CONCRETE BUILDING STRUCTURE CATALOGUE DES FORMATIONS ANNEE 2016 +33 (0)9.70.40.50.58 SAVOIR-FAIRE

Plus en détail

la Halle Pajol à Paris : un bâtiment pilote et manifeste en termes de développement durable Françoise-Hélène Jourda, architecte

la Halle Pajol à Paris : un bâtiment pilote et manifeste en termes de développement durable Françoise-Hélène Jourda, architecte la Halle Pajol à Paris : un bâtiment pilote et manifeste en termes de développement durable Françoise-Hélène Jourda, architecte Jourda Architectes Paris HALLE PAJOL Anciennes messageries de la ville de

Plus en détail

rexolatte L PANNEAUX SANDWICH CHEVRONNÉS

rexolatte L PANNEAUX SANDWICH CHEVRONNÉS rexolatte L contrelattes 20x30 mm particules 12 mm ventilation intégrée pare-vapeur Alu de 85 microns 800 mm Portée maximale Acoustique Nombreuses finitions intérieures Coupe biaise verticale ou horizontale

Plus en détail

BÂTIMENTS AGRICOLES GUIDE POUR LE CHARPENTIER

BÂTIMENTS AGRICOLES GUIDE POUR LE CHARPENTIER BÂTIMENTS AGRICOLES GUIDE UN POUR LE CHARPENTIER JUIN 2016 Sommaire 1 2 LE BOIS LOCAL 4 L UTILISATION DU BOIS LOCAL DANS LE BÂTIMENT AGRICOLE 6 3 COMMENT CONSTRUIRE SON PROJET 10 4 5 6 LA CONCEPTION D

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. INTRODUCTION Objectif du guide Domaine d application Comment utiliser ce guide...6

SOMMAIRE. 1. INTRODUCTION Objectif du guide Domaine d application Comment utiliser ce guide...6 SOMMAIRE SOMMAIRE. ITRODUCTIO...3. Objectif du guide...3.2 Domaine d application...4.3 Comment utiliser ce guide...6 2. COFIGURATIOS TRAITÉES...9 2. Généralités sur les maintiens...9 2.2 Découpage du portique

Plus en détail

JJI-Joists MANUEL TECHNIQUE PREMIÈRE ÉDITION. La tradition de l'innovation MAI 2014

JJI-Joists MANUEL TECHNIQUE PREMIÈRE ÉDITION.   La tradition de l'innovation MAI 2014 JJI-Joists MANUEL TECHNIQUE PREMIÈRE ÉDITION MAI 2014 La tradition de l'innovation www.jji-joists.co.uk/fr/ www.jamesjones.co.uk SOMMAIRE 01 INTRODUCTION 02 LE SYSTÈME 03 GÉNÉRALITÉ 04 INFORMATIONS ENVIRONNEMENTALES

Plus en détail

Réalisation d une poutre composite en bois par assembleur métallique.

Réalisation d une poutre composite en bois par assembleur métallique. Réalisation d une poutre composite en bois par assembleur métallique. Christian Preziosa To cite this version: Christian Preziosa. Réalisation d une poutre composite en bois par assembleur métallique..

Plus en détail

Ossature et plancher bois DCE

Ossature et plancher bois DCE tuile fortement galbée liteau BM 60/40 latte BM 30/40 film pare pluie isolation fibres de bois haute densité 80 mm de contreventement DWD 16 mm isolation fibre de bois 120 mm montant BM 4/120 fourrure

Plus en détail

LVL GLOBAL LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES. 2.0E-3300Fb Guide de l utilisateur. lvlglobal.com

LVL GLOBAL LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES. 2.0E-3300Fb Guide de l utilisateur. lvlglobal.com LVL GLOBAL LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES 2.0E-3300Fb Guide de l utilisateur lvlglobal.com LVL GLOBAL, le produit idéal pour vos projets de construction résidentielle, commerciale ou industrielle. LVL GLOBAL

Plus en détail

Dalle massive MHP. Fiche technique

Dalle massive MHP. Fiche technique Essence: Qualité: Classe de résistance Epaisseur des dalles: Largeur: Longueur Largeur des lamelles: Profil: Surface: Poids: 5.0 kn/m 3 (selon SIA 261) Taux d'humidité: 12% ± 2% Epicéa/Sapin Autres essences

Plus en détail

Kronolux MDF Diffusion

Kronolux MDF Diffusion est un panneau résistant à l humidité, c est un panneau de fibres de densité moyenne et de colle synthétique conçu pour le secteur de la construction du bâtiment. COMPOSANTS : Les panneaux ont une épaisseur

Plus en détail

Rappels de mécanique des milieux continus

Rappels de mécanique des milieux continus Rappels de mécanique des milieux continus Notion de contraintes Lois fondamentales et équations d équilibre Notion de déformations Lois de comportement Problème général de l élasticité Théorèmes des travaux

Plus en détail

Par Ubu. Tenons et mortaises pour les éléments verticaux. Ces mortaises font toutes la même profondeur. Plus pratique pour les réglages

Par Ubu. Tenons et mortaises pour les éléments verticaux. Ces mortaises font toutes la même profondeur. Plus pratique pour les réglages Description Par Ubu Mon vendeur de bois est également constructeur de maisons en bois, j ai donc suivi un certain nombre de ses conseils concernant les dimensions de la dalle, les contreventements ainsi

Plus en détail

ET DESSIN DES ASSEMBLAGES EPURES ET DEBITS AUTOMATIQUES

ET DESSIN DES ASSEMBLAGES EPURES ET DEBITS AUTOMATIQUES Bar2015 CALCUL DE STRUCTURES PLANES & SPATIALES Traditionnel, Lamellé, Caisson, Fermette, Portiques CALCUL ET DESSIN DES ASSEMBLAGES EPURES ET DEBITS AUTOMATIQUES Bar2015 : le logiciel le plus complet

Plus en détail

EXEMPLE DE STRCUTURE DE NOS MAISONS OU ATELIERS OU HLL EN PIN MARITIME

EXEMPLE DE STRCUTURE DE NOS MAISONS OU ATELIERS OU HLL EN PIN MARITIME PACIFIC et ces partenaires vous propose des structures en Pin des landes sec, raboté, traité autoclave CL II - IV, pour réaliser des séchoirs a tabac transformés en habitation, des ateliers, des garages,

Plus en détail

Du charpentier, à la charpente de votre maison

Du charpentier, à la charpente de votre maison Du charpentier, à la charpente de votre maison Charpente Une charpente est un assemblage de pièces de bois ou de métal, servant à soutenir ou couvrir des constructions et faisant partie de la toiture.

Plus en détail

Moyens d assemblage et raccords

Moyens d assemblage et raccords BauBuche Lamibois de hêtre Moyens d assemblage et raccords 05 BauBuche Moyens d assemblage et raccords 05 Moyens d assemblage et raccords 09-16 - FR Page 1 / 12 Page SOMMAIRE 2 3 4 9 5.1 Introduction 5.2

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

CONSIGNES DE MONTAGE ALBATROS FIXATION DES PAROIS ARRIERE ET LATERALES

CONSIGNES DE MONTAGE ALBATROS FIXATION DES PAROIS ARRIERE ET LATERALES FIXATION DES PAROIS ARRIERE ET LATERALES Le montage de votre garage doit commencer par la fixation des 11 panneaux pleins (pièces no.1) et des 2 panneaux avec fenêtre entre eux (pièces no.2), deux par

Plus en détail

Bulletin technique (TB-IJ-7)

Bulletin technique (TB-IJ-7) International Beams Inc. Bureau des ventes et du marketing 1343, rue Main, bureau 602 Sarasota (FL) 34236 Téléphone : (941) 552-9914 Bulletin technique (TB-IJ-7) Objet : Coupe en biseau à l'extrémité d'une

Plus en détail

Systèmes constructifs bois et thermique d hiver. Sylvain Boulet - FCBA

Systèmes constructifs bois et thermique d hiver. Sylvain Boulet - FCBA Systèmes constructifs bois et thermique d hiver Sylvain Boulet - FCBA 1 Programme RT Bois «Aide à la conception technique et règlementaire, adaptée au choix de solutions constructives bois» Suite de l

Plus en détail