SO- LIDA- DOSSIER RECHERCHE SCIENTIFIQUE page 8

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SO- LIDA- DOSSIER RECHERCHE SCIENTIFIQUE page 8"

Transcription

1 Les résultats financiers 2011 à la loupe page 7 Veuvage, survivre à la peine page 14 Retraite complémentaire, les engagements de service page 16 Aide à domicile page 18 La prévention est au(x) centre(s) page 20 DOSSIER RECHERCHE SCIENTIFIQUE page 8 SO- LIDA- Rités Le magazine de la protection des familles N 5 Octobre 2012

2 EN- TRE NOUS Pour toute question sur les produits et services, les conseillers commerciaux sont à votre écoute dans 70 agences et 250 points de contact. Calais Lille Éditeur : AG2R LA MONDIALE bd Haussmann Paris Cedex 08 Directeur de la publication : André Renaudin Rédacteur en chef : Yvon Breton brest Saint-Brieuc lorient Rouen le havre caen amiens Saint-Quentin Compiègne paris melun reims metz nancy strasbourg chartres rennes troyes colmar orléans mulhouse angers tours dijon nantes nevers La Roche-sur-Yon poitiers la rochelle Bourg-en-Bresse annecy limoges lyon Clermont-Ferrand chambéry Périgueux Saint-Étienne grenoble bordeaux Monaco Mont-de-Marsan albi Nîmes dax Aix-en-Provence nice castres bayonne montpellier Sète marseille pau toulouse agde toulon Béziers perpignan Rédaction : J.-C Barla, I. Chapeau, M-A. Flandin, M. Gorisse, H. Jurkiewicz, P. Mercier, D. Patte, O. Réal. Avec la contribution des équipes régionales d action sociale d AG2R LA MONDIALE pour les suppléments régionaux. Crédit photo couverture : Getty Images Impression : Imaye Graphic Numéro ISSN : Dépôt légal : Octobre 2012 Référence : "Solidarités" est imprimé sur un papier offset blanc, sans bois, fabrication certifiée PEFC. Pour toute demande d information par téléphone : (du lundi au vendredi, appel non surtaxé) 2 SOLIDARITéS N 5 Octobre 2012

3 ÉDI- TO- RIAL Chère Lectrice, cher lecteur Au sommaire de Solidarités n 5, un dossier sur le soutien du Groupe à la recherche et des sujets sur le veuvage, les engagements de service de la retraite complémentaire, l aide à domicile et les centres de prévention. André RENAUDIN Directeur général Xavier Renauld Durant le mois de juin 2012, les administrateurs et délégués des sociétaires d AG2R LA MONDIALE ont activement participé aux Assemblées générales, moments forts de la vie sociale de nos institutions. Ils ont approuvé tous les comptes à l unanimité et les résolutions proposées l ont été à une très large majorité. Avec un résultat net de SGAM AG2R LA MONDIALE de 242 M, le Groupe maintient un niveau de résultat significatif en 2011 dans un contexte marqué par la crise économique et par des modifications législatives et réglementaires, ce qui lui permet d afficher près d 1 Md de résultats cumulés en cinq ans. Lire p 7. Les grands indicateurs 2011 montrent tout l intérêt du modèle économique AG2R LA MONDIALE. Pour autant, la vie du Groupe ne saurait se résumer, loin s en faut, à ces seuls aspects financiers. La dimension humaine de l activité est fondamentale avec beaucoup d opérations à caractère social comme Roulons Solidaires au profit de l Institut Pasteur, le Train Bien Vivre pour Bien Vieillir, les Villages Bien-Être, les Rencontres régionales de l autisme ou encore l engagement du Groupe autour de Lille Bonne lecture! N 5 Octobre 2012 SOLIDARITéS 3

4 PAR- TA GER Un champion en or Olivier Donval, sportif paralympique Champion de France, champion d Europe, champion du monde, Olivier Donval est un sportif d exception. Avec le soutien d AG2R LA MONDIALE*, il accumule les performances en vélo tandem tout en s engageant, au quotidien, pour faire changer les regards sur le handicap. Il a participé au Jeux paralympiques qui se sont déroulés du 29 août au 9 septembre 2012 à Londres**. Olivier Donval (à gauche) et son «pilote» John Saccomandi. Armand Thiébaud C est à l adolescence que tout à commencé, par la passion contagieuse du vélo, qu il partageait avec son père. «Le niveau de handicap n étant pas encore majeur, je faisais du VTT de façon traditionnelle», explique le jeune homme de 32 ans. Puis, en 2000, le handicap visuel lié à la rétinite pigmentaire qui le touche et réduit progressivement son champ de vision, devient de plus en plus gênant. Il adhère alors à l Association Sports et Loisirs pour Aveugles et Amblyopes (ASLAA), affiliée à la Fédération Handisport, où il trouve «un club, une ambiance, un esprit d équipe». «Nous avons tout de suite détecté en lui d immenses capacités», confie Candide Codjo, président de l association. Sa montée en puissance en tandem est rapide : il atteint le plus haut niveau à partir de 2003, lorsqu il concourt en équipe de France, puis obtient une 6 e place aux Jeux d Athènes en 2004 et le bronze à Pékin en «Un moteur dans le ventre pour avancer». Inciter à la pratique du handisport Aujourd hui, champion du monde avec un maillot aux couleurs d AG2R LA MONDIALE qui le soutien depuis 2008, il veut mettre à profit son palmarès pour transmettre au grand public les valeurs du handisport. Ces valeurs sont partagées par le Groupe : «Par mon expérience je veux montrer qu il est possible d être porteur de handicap et d accéder au meilleur niveau 4 SOLIDARITéS N 5 Octobre 2012

5 sportif. Nos vitesses sont proches de celles des coureurs du Tour de France», explique-t-il. «Nous déplorons que la couverture médiatique des Jeux paralympiques soit bien moindre que celle des Jeux Olympiques et qu ils soient peu retransmis à la télévision», complète Candide Codjo. Pour faire connaître les capacités des sportifs handicapés, sensibiliser le grand public au handisport et favoriser l intégration des personnes handicapées au sein des entreprises, Olivier Donval donne des conférences en milieu scolaire et professionnel. «Il est indispensable d inciter les familles à inscrire leurs enfants dans des cours de handisport car c est un vecteur d épanouissement», ajoute le président d ASLAA. De nouveaux défis Pour Olivier Donval, kinésithérapeute de métier, cette intégration sociale par le sport et le travail est capitale, d autant qu elle doit évoluer de pair avec la maladie. Après une année marquée par le rêve olympique et la pression associée, l heure de la retraite de la compétition aura sonné. «Je reste convaincu qu il aurait pu continuer encore jusqu aux Jeux paralympiques de Rio», déclare Candide Codjo, affichant un brin de déception. Mais pour Olivier Donval, d autres défis s annoncent déjà : un tour du monde avec sa compagne, le début d une formation en cadre de santé pour agir à plus grande échelle dans sa mission de sensibilisation au handicap. Il œuvre aussi en ce sens auprès des salariés d AG2R LA MONDIALE, dont beaucoup sont des aficionados du cyclisme. L avenir s annonce donc bien riche pour le sportif : «J ai un moteur dans le ventre qui me pousse à avancer toujours plus loin», conclut Olivier Donval. «ROULONS SOLIDAIRES» POUR L INSTITUT PASTEUR AG2R LA MONDIALE a lancé, du 18 juin au 22 juillet 2012, l opération nationale «Roulons Solidaires». Le grand public et les collaborateurs du Groupe étaient invités à venir pédaler dans l agence itinérante, aux départs et arrivées des étapes du Tour de France, et dans les agences commerciales des grandes villes. Pour chaque kilomètre parcouru, 1 était reversé à l Institut Pasteur afin de soutenir les travaux de recherche sur les maladies neuro-dégénératives, comme celle d Alzheimer ou de Parkinson, menés dans l Unité Perception et Mémoire (lire aussi p. 9 et p. 22). Candide Codjo, Président de l ASLAA et Olivier Donval ont fait tourner le compteur de «Roulons Solidaires», vendredi 22 juin, au siège d AG2R LA MONDIALE. DR * Le Groupe est déjà très engagé dans le cyclisme avec le parrainage d une équipe, lire p.22. ** Pour en savoir plus sur les performances d Olivier Donval aux Jeux paralympiques : À SAVOIR La Fédération Française Handisport (FFH) compte licenciés dans 45 sports dont 20 disciplines paralympiques. La FFH est animée par 70 comités départementaux. La France s est placée 4 e aux Jeux d hiver paralympiques de Turin, sur 33 pays représentés. Les Jeux paralympiques 2012 ont été marqués par une participation accrue, avec 250 athlètes de plus qu en 2008 et 19 pays supplémentaires. AG2R LA MONDIALE et Prémalliance sont partenaires du Train Bien Vivre pour Bien Vieillir pour promouvoir l éducation à la santé et au vieillissement réussi auprès des actifs et des retraités. Tout au long du parcours du Train qui sillonne la France du 19 septembre au 3 octobre 2012, le Groupe sensibilise le public au travers d actions et d approches concrètes et innovantes déclinées autour de 3 grands thèmes : l habitat, la nutrition, le bien-être physique et psychologique. N 5 Octobre 2012 SOLIDARITéS 5

6 UN BIEN-ÊTRE APPRÉCIÉ Organisés par Prémalliance, avec le concours d AG2R LA MONDIALE, les Villages Bien-être sensibilisent les personnes retraitées et/ou fragilisées au travers de conférences, d animations et d ateliers, pour leur donner les clés d un mieuxêtre et d un vieillissement en meilleure santé. Diversité, découverte et partage étaient au rendez-vous des villages proposés en juin et en septembre*. Des personnes atteintes de la maladie d Alzheimer ont, comme chaque année, participé à ces manifestations : la pratique de disciplines favorisant le bien-être et la relation à l autre a un impact bénéfique sur certaines manifestations de ces pathologies et notamment sur le stress. Ces actions ont également aidé les personnes handicapées, qui ont pu participer à des activités liées plus particulièrement à la culture et à l art plastique, ou profiter de massages. * : Floirac ; 14/5.06 : Tullins (Grenoble) ; 20/22.06 : Balma (Toulouse) ; : Aurillac (Clermont-Ferrand) ; 27/29.06 : Marseille ; : Marcy l Etoile (Lyon). Le village Bien-être de Marseille, avec ses ateliers, ses conférences et ses moments de convivialité. ROUTE DU LOUVRE Le 13 mai, La Route du Louvre a rassemblé, sous les couleurs d AG2R LA MONDIALE, plus de 600 participants : collaborateurs du Groupe, clients venus en famille. Plusieurs épreuves étaient proposées : marathon, course de 10 km et de multiples randonnées. Un chèque de , au profit de la recherche, a été remis à Jacques Richir, administrateur délégué de l Institut Pasteur de Lille. des 3 photos : François Moura EN ACTION Améliorer la vie à l hôpital Le 21 juin, à Paris, a eu lieu la remise de l édition 2011 des Prix + de Vie. AG2R LA MONDIALE a récompensé 4 établissements hospitaliers* qui se sont particulièrement mobilisés pour améliorer l accueil, le confort et le développement des activités des personnes âgées hospitalisées. * Pour en savoir plus : Les lauréats autour de Mme Bernadette Chirac, Présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France. Changer le regard En mars dernier, le Groupe a apporté son soutien au colloque «Handicap, handicaps? Vie normale, vie parfaite, vie handicapée»*. Ce colloque-formation concluait les travaux de recherche du département «Éthique biomédicale» du Collège des Bernardins. Il a rassemblé de nombreux universitaires, scientifiques, représentants d associations et de professionnels. La conférence inaugurale, «Leur regard perce nos ombres», donnée par Julia Kristeva, philosophe, écrivain et psychiatre, a particulièrement marqué les débats. *Thèmes abordés : les représentations du handicap, les questions de la solidarité et de l accompagnement des personnes handicapées, etc. Allo Alzheimer et Accord Âges Allo Alzheimer*, antenne nationale d écoute téléphonique et Accord âges, première plateforme d accompagnement et de répit labellisée par l Agence régionale de santé des Pays de la Loire, ont signé une convention de partenariat pour le déploiement d ici fin 2012, de 150 plateformes d accompagnement et de répit en France, dédiées aux patients et aux aidants Alzheimer et maladies apparentées. * (de 20 h à 22 h, prix d un appel local). Arnaud Eluere / Agence Oblique 6 SOLIDARITéS N 5 Octobre 2012

7 DÉ- LES RÉSULTATS 2011 CHIF- FRER À LA LOUPE Le résultat net de SGAM AG2R LA MONDIALE s établit à 242 millions d euros, portant à 991 millions le résultat cumulé sur 5 ans. PRÈS DE 1 MD DÉGAGÉ EN 5 ANS POUR CONFORTER LES FONDS PROPRES Résultat net en M Malgré deux crises financières de grande ampleur en 2008 et 2011 et l intégration des conséquences de la réforme des retraites, le Groupe affiche un résultat net cumulé sur 5 ans de près d 1 Md. Ce résultat net est entièrement affecté au renforcement des fonds propres afin de garantir la sécurité présente et future des assurés. UNE COLLECTE GLOBALE SATISFAISANTE RÉSULTAT NET : DES MARGES DE MANŒUVRE ACCRUES 242 M En 2011, la SGAM AG2R LA MONDIALE a réussi à dégager un résultat net de 242 M, preuve de la solidité du Groupe et de sa capacité à maintenir une dynamique de performance malgré les turbulences économiques et financières. Le Groupe maintient une collecte globale, en quasi stabilité, à 15,5 Md Autres activités 0,10 Md Épargne salariale 0,22 Md Santé prévoyance 2,31 Md Retraite complémentaire 7,81 Md MARGE DE SOLVABILITÉ : UNE GARANTIE RENFORCÉE POUR L AVENIR 146 % La marge de solvabilité* atteignait 146 % au 31 décembre 2011 du besoin de marge réglementaire, soit un excédent de 935 M. * Y compris plus values-latentes (profits potentiels). Le rapport d activité et de responsabilité sociale et de Sgam AG2R LA MONDIALE 2011 sont en ligne sur : (Le groupe > informations financières) Retraite épargne 5,03 Md UN PATRIMOINE GÉRÉ EN CROISSANCE CONTINUE ,6 Actifs gérés (Md ) Le montant des actifs sous gestion confiés au Groupe a cru de 32 % au cours des trois dernières années pour s élever à près de 68 Md fin N 5 Octobre 2012 SOLIDARITéS 7

8 AGIR RECHERCHE SCIENTIFIQUE Aider à trouver 8 SOLIDARITéS N 5 Octobre 2012

9 Gettyimages AG2R LA MONDIALE fait du soutien à des organismes de recherche un axe majeur de son action sociale. Il participe ainsi aux avancées de la science dans l élaboration de solutions contre les pathologies du vieillissement qui, demain, retarderont les risques de dégénérescence de notre cerveau et prolongeront notre espérance de vie en bonne santé. Dans les laboratoires publics et les entreprises, ils sont hommes et femmes en France à exercer une activité de recherche (1). Ensemble, par leurs travaux et leurs publications, ces combattants aussi curieux que discrets portent notre pays dans les tous premiers rangs mondiaux. Qu elle soit fondamentale ou appliquée, la recherche contribue à l innovation et au progrès du monde, révolutionnant notre quotidien et bousculant souvent nos certitudes. Dans le domaine de la santé, chaque découverte rallonge un peu plus notre espérance de vie : en 1740, elle était de 25 ans à la naissance, en 1850 de 43 ans, en 1950 de 66 ans et elle atteint désormais 80 ans! (2). Soit l une des plus élevées de la planète! Chaque progrès porte en lui la perspective de nouveaux défis pour la science, particulièrement en matière de vieillissement. Premier groupe de protection sociale en France, AG2R LA MONDIALE fait du soutien à la recherche un axe majeur de son action sociale sur les thématiques que son activité rencontre inévitablement. La lutte contre les maladies dégénératives liées à la longévité constitue ainsi l une de ses cibles privilégiées, mais l accompagnement du Groupe s étend bien au-delà, pour mieux appréhender les secrets de la mémoire et du cerveau, avec l Institut Pasteur et la Fondation pour la Recherche sur Alzheimer, ou encore son soutien à Progreffe, pour encourager le don d organes et accroître la réussite des greffes. L enjeu? Notre «mieux-être»! Cerveau réparable Quand la mémoire s amenuise, quand des tremblements surviennent et s accentuent, quand des propos ou des comportements deviennent incohérents, incompréhensibles, l être humain s apparente à une mécanique déréglée. Mais si une machine se répare le plus souvent, il était encore admis jusque dans les années 90 que ces défaillances du cerveau demeureraient irréversibles. L homme naissait avec un capital de neurones qui, à partir de la trentaine, voire de la vingtaine, déclinait irrémédiablement, promettant à chacun de nous une vie diminuée à la vieillesse, sans vraiment expliquer pourquoi certains individus résistaient mieux que d autres à cette dégénérescence garantie! Il aura fallu franchir le millénaire pour balayer cette conviction. En 2002, à l Institut Pasteur, l équipe de l unité «Perception et mémoire» du docteur Pierre-Marie Lledo découvre que de nouveaux neurones peuvent s intégrer dans certaines zones du cerveau. Pour le chercheur et ses collaborateurs, c est une révolution : et si ce phénomène permettait de régénérer des capacités perdues et même de réparer des lésions provoquées par la maladie (Alzheimer, Parkinson...), un accident vasculaire-cérébral «À l avenir, DES neurones télécommandés!» ou un traumatisme crânien? Depuis dix ans, ils ne cessent de creuser leur sillon et pas en vain, au vu des révélations régulières issues de leurs recherches! Oui, ces cellules souches (3) peuvent être «orientées» vers une zone malade. Oui, elles peuvent remplacer des neurones détruits. Et elles peuvent même être stimulées par la lumière, a découvert l équipe en décembre «Cette technique dite optogénétique parce qu elle associe l optique et la génétique, permet d activer ou d inhiber les neurones et prolonger ainsi plus ou moins leur durée de vie, explique Mariana Alonso, chargée de recherches dans N 5 Octobre 2012 SOLIDARITéS 9

10 le laboratoire du docteur Lledo. Pour l heure, nous ne travaillons pas avec des patients, mais sur des souris. L idée est d étudier si, en activant ces cellules nouvellement générées, il est possible d accélérer un apprentissage, par exemple, olfactif, et d observer sa pérennité. Nous cherchons aussi s il est envisageable de les orienter spécifiquement vers des lésions pour qu elles contribuent à les réparer. Il faudra encore des années de travaux mais pourquoi ne pas imaginer, sur ces bases, de disposer dans le futur d une sorte de télécommande de la production et de la destination de ces neurones pour atténuer, voire supprimer, l impact d un accident vasculaire cérébral ou d une démence sénile?». L équipe «Perception et Mémoire», composée de moins de quinze personnes, réunit des compétences pluridisciplinaires pour varier ses approches et progresser plus vite. «Nous devons bien comprendre le modèle animal avant d entrevoir des solutions cliniques pour les êtres humains» précise Mariana Alonso, en soulignant que les champs d exploration restent immenses. On ne sait ainsi toujours pas exactement comment les maladies neurodégénératives surviennent... Pour AG2R LA MONDIALE, ce partenariat avec cette unité de recherche s impose car il offre de l espoir aux malades de demain. Une manière d affirmer qu il ne faut jamais se résigner... Bataille contre Alzheimer Le soutien apporté à la Fondation pour la Recherche sur Alzheimer (IFRAD) illustre encore cette détermination. En supportant pour la 2 e année consécutive les Entretiens de l IFRAD (lire p. 12), le Groupe favorise les échanges entre chercheurs, permettant de faire partager les avancées des uns et des autres à travers le monde, dans la compréhension et le combat contre la maladie. «Cette pathologie est la première cause de dépendance dans les pays développés, explique Olivier de Ladoucette, président de l IFRAD, psychiatre et gérontologue. À travers ce partenariat, AG2R LA MONDIALE investit dans l intelligence pour faire émerger des solutions thérapeutiques qui, demain, contribueront au mieux-être des victimes en freinant la progression de la maladie. Son soutien aux Entretiens permet de faire entendre un autre discours que celui centré sur les difficultés causées, les traumatismes, la souffrance Entre son diagnostic et la dépendance, beaucoup d années s écoulent durant lesquelles les gens continuent à vivre!». Le Groupe conforte la «force de frappe» des chercheurs dans leurs projets, à l image de la constitution d une cohorte (4) de patients volontaires pour un suivi personnalisé de l évolution de leur état face à la maladie d Alzheimer et pour le don, après Le Square-Franck Benausse Mieux appréhender les secrets de la mémoire et du cerveau est l ambition d AG2R LA MONDIALE à travers son soutien à la recherche. 10 SOLIDARITéS N 5 Octobre 2012

11 leur mort, de leur cerveau. Objectif : valider les hypothèses de diagnostic émises durant leur vie, mieux apprécier et comprendre la nature des troubles cognitifs ou encore corréler les symptômes observés au siège et à la nature des lésions cérébrales. «C est un projet important en France, assure le professeur de neurologie Bruno Dubois, président du comité scientifique de la Fondation pour la Recherche sur Alzheimer. Il permettra de comparer, en vertu de modalités standardisées et d outils d évaluation et de suivi identiques (examens biologiques, physiques, IRM, ponctions lombaires ), les performances de patients de six villes. L observation post-mortem confirmera ou infirmera le diagnostic effectué et «Quand l utopie côtoie la réalité...» contribuera sur la durée à réduire sa fragilité». Mis en place à partir de , ce projet réunit aujourd hui 350 patients. Vingt-quatre prélèvements post-mortem ont déjà été réalisés. Dans les mois qui viennent, une autre cohorte pourrait être constituée avec des individus présentant des risques avérés de développer la maladie. À terme, l idée est de trouver des traitements qui empêcheraient la manifestation des symptômes. Pour Bruno Dubois, d autres espoirs émergent avec les recherches sur les «biomarqueurs» (protéines, par exemple, qui signeraient chez un individu l existence de la maladie) ou l arrivée d une nouvelle génération de médicaments ciblés sur des lésions clairement identifiées, avec une efficacité réelle, ce qui était impossible jusqu alors. «Les résultats des essais sont encourageants puisqu ils démontrent une diminution significative de ces lésions sous l effet du traitement. Il aura fallu 10 ans de recherches» indique le professeur. «Là encore, si ces médicaments ciblés contre les lésions de la maladie démontrent une efficacité, même relative, cela aura des conséquences importantes pour les 1,2 million de personnes qui devraient, selon les estimations, en être atteintes en 2020, au rythme actuel de son développement». Un énorme espoir Greffes inter-espèces En s investissant dans la Fondation d entreprise Progreffe, AG2R LA MONDIALE inscrit sa démarche dans le même esprit, au bénéfice, cette fois, des patients en attente d une transplantation d organes indispensable à leur guérison ou leur survie. Cette Fondation de l Ouest de la France s attache à favoriser la recherche fondamentale Des programmes de recherche soutenus par AG2R LA MONDIALE s appuient sur la génétique moléculaire et la biologie cellulaire. Pasteurdon : soyons Généreux! En 2011, le Pasteurdon, organisé par l Institut Pasteur comme chaque année à l automne, a permis de recueillir plus d un million de promesses de dons au profit des recherches menées par les équipes de cette fondation privée créée en 1888 qui a décroché pour ses découvertes pas moins de huit prix Nobel dans son histoire! AG2R LA MONDIALE s associera à la nouvelle édition 2012, qui se tiendra les 12, 13 et 14 octobre Au cœur d un réseau international de 30 instituts sur tous les continents, les collaborateurs de l Institut Pasteur interviennent dans de multiples domaines pour «rendre malades les maladies» : autisme, maladie d Alzheimer, cancers, sida, pathologies émergentes, génétique humaine Chaque don est déductible à 66 % de l impôt sur le revenu pour les foyers imposables. Gettyimages N 5 Octobre 2012 SOLIDARITéS 11

12 AGIR sur les greffes, dans un contexte de pénurie de dons, compliqué, de plus, par les risques fréquents de rejets du greffon par le receveur. Professeur d immunologie à l Université de Nantes et directeur de l unité de recherche INSERM U643 sur «Immuno-Intervention en allo et xéno-transplantation» (5), Jean-Paul Soulillou est responsable du 1 er programme français de transplantation de rein et de rein-pancréas au CHU de Nantes. Les recherches de ses équipes s appuient sur la génétique moléculaire et la biologie cellulaire. Les expériences de transplantations d organes ou de cellules conduites sur des animaux (rats, singes, porcs...), riches d incertitudes, créent cependant beaucoup d espoir. Ces techniques s appliqueraient aussi en matière de maladies neurodégénératives. Guérir un jour n est plus une utopie... ENTRETIENS DE L IFRAD En 2011 et 2012, a G2R La MONDIa LE a soutenu les 2 e et 3 e éditions des Entretiens de la Fondation pour la Recherche sur a lzheimer. Ces deux rencontres ont réuni plus de participants, scientifiques, médecins, associations et grand public, à Paris pour traiter des progrès scientifiques en matière de diagnostic, de traitement et de prévention de la maladie ainsi que d approches novatrices non-médicamenteuses comme l art-thérapie (peinture, musique ). (1) Ministère de la Recherche et de l Enseignement Supérieur. (2) Institut national d études démographiques (INED). En 2010, l espérance de vie était précisément de 78,1 ans pour les hommes et 84,8 ans pour les femmes. (3) Une cellule est dite «cellule souche» lorsqu elle peut se différencier en plusieurs cellules spécialisées ou lorsqu elle peut s auto-renouveler un grand nombre de fois. La cellule souche joue un rôle majeur dans le développement des organismes des êtres vivants. (4) Cohorte : population présentant des caractéristiques communes dans le cadre d une étude sur une période donnée. (5) Dans une allotransplantation, le greffon provient de la même espèce que le receveur. Dans une xénotransplantation, donneur et receveur relèvent d une espèce différente, comme par exemple, un cochon et un homme. Gettyimages L'art-thérapie agit positivement sur le stress, l'anxiété, la dépression, en complément du traitement. REPÈRES Le cancer est la première cause de décès en France depuis Sur les décès enregistrés en 2008, il représentait une part de 29,7 % contre 27,5% pour les maladies cardiocérébro-vasculaires. Les maladies cérébro-vasculairesont été en 2008 la cause de décès dont chez les hommes et chez les femmes. Soit 6 % du nombre total de décès dans l année. En 2009, 1,4 million de personnes, victimes d affections de longue durée (maladies chroniques impliquant un traitement prolongé ou une thérapeutique coûteuse), ont été prises en charge par les trois principales caisses françaises (CNa Mt S, RSI et MSa ). Soit une augmentation de 40 % depuis Les quatre causes d admission les plus fréquentes sont les maladies cardiovasculaires, les tumeurs malignes, le diabète et les pathologies psychiatriques. Depuis 2000, parmi les causes identifiées de décès, la maladie d a lzheimer enregistre la plus forte progression. (Sources : État de santé de la population en France - rapport 2011). 12 SOLIDARITéS N 5 Octobre 2012

13 N 316 bis octobre 2012 INTERVIEW Le professeur Serge hercberg, directeur de recherche à l Inserm et professeur de nutrition à l université de médecine paris 13, pilote l étude Nutrinet santé. quelle est la spécificité de NutriNet-Santé? C est une étude nutritionnelle, entièrement financée par les pouvoirs publics, qui a l originalité de faire appel à un très grand nombre de volontaires (en bonne santé ou malades) et s appuyant sur internet. C est la première étude au monde de ce type, réalisée auprès d une si grande «cohorte». Chaque citoyen peut devenir acteur du progrès des connaissances en quelques clics! Je remercie vivement AG2R LA MONDIALE qui soutient cette étude. Trois ans après le début de l étude, quelles en sont les premières conclusions? Il est encore trop tôt pour établir des conclusions sur les relations entre la nutrition et les maladies. Cependant, nous publions régulièrement des données sur les comportements alimentaires de notre population. Récemment, nous avons ainsi publié des données concernant la consommation de sel, le grignotage, ou encore l inefficacité des régimes amaigrissants. Pour nous, c est l occasion de délivrer des messages de santé publique et DR de rappeler l importance de cette étude. vous mettez actuellement en place des consultations dans toute la France, afin de compléter les données recueillies sur Internet par des prélèvements biologiques et des données cliniques. pouvezvous nous en dire plus? Depuis quelques mois, nous invitons en effet les participants qui le souhaitent à se rendre dans différentes villes pour des consultations organisées spécifiquement pour l étude. Ainsi pour ces sujets, les informations recueillies sur Internet seront complétées par un bilan clinique et biologique : prélèvements sanguins, prise de tension par exemple. Les résultats leur sont transmis et, avec leur accord, les échantillons sanguins sont conservés à -80 C pour être ensuite exploités. D ici fin 2012, une quarantaine de centres de consultations seront ouverts dans toute la France. Les «Nutrinautes» sont invités à répondre chaque mois à des brefs questionnaires sur internet. pourquoi? Nous collectons, par ces questionnaires simples et qui ne prennent pas plus de 20 minutes par mois, des informations diverses sur la nutrition et la santé, par exemple sur la consommation de produits Bio, la qualité de la santé, la prise de compléments ou l allaitement. Ceci nous permet de mieux comprendre le rôle de la consommation des aliments ou des nutriments ou des comportements sur le risque de maladies ou la qualité de vie. Ainsi, nous pourrons contribuer, dans les années à venir, à établir les recommandations de santé publique les plus utiles à la population. NUtRINEt SANté Vous souhaitez participer au progrès des connaissances? Devenez «Nutrinaute»! Lancée en 2009, la grande étude NutriNet-santé a besoin de votre soutien pour atteindre l objectif des participants en cinq ans. Aujourd hui, français ont déjà adhéré à cette aventure pour aider les scientifiques à mieux comprendre les liens entre santé et alimentation, notamment dans l apparition de maladies comme les cancers, l hypertension, le diabète, les migraines ou encore la dépression Pour participer, il suffit d être âgé d au moins 18 ans et de posséder un accès à Internet. Lors de l inscription, vous devrez répondre à cinq questionnaires relatifs à votre santé et à vos habitudes alimentaires. Ensuite, vous recevrez tous les mois un vous informant de l avancée de l étude ainsi que des questionnaires simples à compléter. «Chaque Nutrinaute est libre d arrêter sa participation quand il le souhaite. Cependant, dans l idéal, nous souhaitons suivre les personnes sur plusieurs années pour cumuler un maximum d informations. Nous avons besoin d un maximum de volontaires pour aider les chercheurs dans cette étude d intérêt collectif», confie le Professeur Hercberg. pour vous renseigner et vous inscrire : PLEINE VIE Depuis près de 25 ans, le Groupe a choisi le magazine Pleine Vie pour vous proposer encore plus d informations, de services et de conseils Ce mensuel traite de 13 nouvelles rubriques cahier pratique mes droits Vendre son logement en viager comment ça fonctionne? Quelles sont les garanties? évasion vénétie, le jardin des arts! déco, on se débrouille je fais quoi de mes cadres en bois? fiche à conserver 3 techniques chirurgicales qui sauvent la vie loisirs généalogie L histoire de Joséphine, fille d un prisonnier espagnol c est la vie! Gros, et alors? cuisine Recette gourmande Les lentilles au pesto Maladies cardiovasculaires Offre Spécial découverte 12 pages façon claire, simple et approfondie de sujets aussi variés que la santé (nouveaux traitements, hygiène de vie, prévention, forme ) ou le droit (succession, épargne, protection du conjoint ), avec une foule d idées pour vos voyages et vos loisirs. Plus de allocataires le reçoivent déjà tous les mois. Pourquoi pas vous? FS T 1 AG N 5 Octobre 2012 SOLIDARITéS 13

L action sociale AU SERVICE DES SALARIÉS ET DE LEURS AYANTS DROIT

L action sociale AU SERVICE DES SALARIÉS ET DE LEURS AYANTS DROIT CCN MÉDICO-TECHNIQUE L action sociale AU SERVICE DES SALARIÉS ET DE LEURS AYANTS DROIT POUR LES SALARIÉS ET LEUR FAMILLE AIDES À LA FAMILLE CESU maternité Lors d une naissance ou d une adoption, un CESU

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

Action SociAle orientations 2015 / 2017

Action SociAle orientations 2015 / 2017 Action Sociale Orientations 2015 / 2017 Action sociale personnes agées Les orientations de la Carsat Centre 2015 / 2017 L action sociale de la Carsat est développée au profit des retraités du régime général

Plus en détail

La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant

La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant www.rsi.fr Le RSI a pour mission d assurer la protection sociale obligatoire de 6,1 millions de chefs d entreprise indépendants actifs

Plus en détail

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE. klesia.fr

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE. klesia.fr COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE klesia.fr KLESIA Une expertise plurielle au service de la protection sociale Partenaire et conseil des entreprises, des salariés et des particuliers,

Plus en détail

Vous accompagner pour bien vivre votre retraite. Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social

Vous accompagner pour bien vivre votre retraite. Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social Vous accompagner pour bien vivre votre retraite Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social Sommaire Pour Audiens, votre groupe de protection sociale,

Plus en détail

PRIORITÉ AUX MÉTIERS DE BOULAN- GERIE

PRIORITÉ AUX MÉTIERS DE BOULAN- GERIE PRIORITÉ AUX MÉTIERS DE BOULAN- GERIE Service de conseil et d accompagnement à la personne 0 969 366 606 Le Square (Franck Benausse) + Boulangerie : Service de conseil et d accompagnement pour les apprentis,

Plus en détail

ACTION SOCIALE ÉCOUTE, CONSEIL, SOUTIEN

ACTION SOCIALE ÉCOUTE, CONSEIL, SOUTIEN 1 ACTION SOCIALE ÉCOUTE, CONSEIL, SOUTIEN Être présent en cas de difficultés Prévenir et accompagner l avance en âge Soutenir les projets de vie Action sociale KLESIA L innovation sociale selon KLESIA,

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

SOCIALE AU SERVICE DES SALARIÉS

SOCIALE AU SERVICE DES SALARIÉS L ACTION SOCIALE AU SERVICE DES SALARIÉS Une difficulté passagère? Faites appel à l action sociale Maternité, chômage, divorce, handicap, retraite, dépendance Chaque moment sensible de la vie suscite des

Plus en détail

DEVENIR PARTENAIRE. Courtage

DEVENIR PARTENAIRE. Courtage DEVENIR PARTENAIRE Courtage L EXPERTISE Depuis 2006, AG2R LA MONDIALE a signé la charte de déontologie du courtage avec la Chambre Syndicale des Courtiers d Assurances (C.S.C.A.) Selon l évolution de la

Plus en détail

épargne VIVÉPARGNE II FORMULE GÉNÉRATIO TRANSMETTRE

épargne VIVÉPARGNE II FORMULE GÉNÉRATIO TRANSMETTRE épargne VIVÉPARGNE II FORMULE GÉNÉRATIO INVESTIR aujourd hui POUR LEUR TRANSMETTRE DEMAIN Accompagner tous les projets futurs de vos petitsenfants Investissez aujourd hui pour les aider demain S installer

Plus en détail

AG2R PREVOYANCE ACTION SOCIALE

AG2R PREVOYANCE ACTION SOCIALE AG2R PREVOYANCE ACTION SOCIALE pour accompagner les entreprises et aider les salariés Depuis sa création en 1977, AG2R Prévoyance a développé une action sociale qui apporte des réponses aux besoins spécifiques

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés : des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 4 valeurs : service solidarité avenir

Plus en détail

SAISON DOSSIER DE PRESSE

SAISON DOSSIER DE PRESSE 2015 SAISON DOSSIER DE PRESSE ÉDIT OBJECTIF INDÉPENDANCE : LA SÉRIE TÉLÉ QUI INNOVE! «Cette campagne d information est une grande première en France car très peu de programmes télé donnent la parole aux

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

Nos 6 engagements de services. Entreprises

Nos 6 engagements de services. Entreprises RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Nos 6 engagements de services Entreprises Déclaration des salaires 2011 Deux moyens existent : la déclaration en ligne (aucune inscription préalable). le dépôt d une DADS-U sur

Plus en détail

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS. Établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées CCN 66

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS. Établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées CCN 66 L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS Établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées CCN 66 L Action Sociale, à vos côtés "Protéger c'est s'engager" Une valeur fondamentale mise en œuvre par

Plus en détail

Pour assurer votre protection, nous sommes plus que complémentaire

Pour assurer votre protection, nous sommes plus que complémentaire Pour assurer votre protection, nous sommes plus que complémentaire Edition 2013 Composition du Groupe AGRICA Le Groupe AGRICA comprend : une Association sommitale Groupe AGRICA, qui définit la politique

Plus en détail

Le Service Social Hospitalier. en Cancérologie. Formation des IDE aux soins de support

Le Service Social Hospitalier. en Cancérologie. Formation des IDE aux soins de support Le Service Social Hospitalier en Cancérologie Formation des IDE aux soins de support 25 et 26 février 2010 Les missions du S.S.H Cadre légal : le décret 93-652 du 26 mars 1993. Aider les personnes, familles

Plus en détail

Retraités du Régime Agricole

Retraités du Régime Agricole Retraités du Régime Agricole Des aides pour vivre à domicile 2015 www.msa49.fr Favoriser le maintien à domicile des personnes retraitées C est : Aider, à leur domicile, en foyer logement ou en MARPA *,

Plus en détail

PRÉVOYANCE. Safir Plus Revenus PRÉSERVEZ VOTRE AUTONOMIE

PRÉVOYANCE. Safir Plus Revenus PRÉSERVEZ VOTRE AUTONOMIE PRÉVOYANCE Safir Plus Revenus PRÉSERVEZ VOTRE AUTONOMIE ANTICIPER LA PERTE D AUTONOMIE Avec l allongement de l espérance de vie, le nombre de personnes en perte d autonomie devrait augmenter de 40 % d

Plus en détail

ACCOMPAGNER LE REPRENEUR OU CÉDANT D ENTREPRISE

ACCOMPAGNER LE REPRENEUR OU CÉDANT D ENTREPRISE ACCOMPAGNER LE REPRENEUR OU CÉDANT D ENTREPRISE DÉMARCHE TEO : Transmission d Entreprise Optimisée Accompagner le dirigeant avant, pendant et après la reprise ou la transmission de son entreprise, dans

Plus en détail

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE?

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? LE RÔLE DES CONTRATS COLLECTIFS D ENTREPRISE La dépendance se caractérise par des restrictions dans la réalisation des activités de la vie quotidienne et sociale.

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

PARTICULIERS APICIL DÉPENDANCE. Préservez l harmonie de votre vie! Ensemble, dessinons votre Protection Sociale Durable

PARTICULIERS APICIL DÉPENDANCE. Préservez l harmonie de votre vie! Ensemble, dessinons votre Protection Sociale Durable PARTICULIERS APICIL DÉPENDANCE Préservez l harmonie de votre vie! Ensemble, dessinons votre Protection Sociale Durable APICIL DÉPENDANCE Aujourd hui, la dépendance touche 1 personne sur 10 à l âge de 60

Plus en détail

Vous êtes maintenant en possession de votre dossier de demande de retraite personnelle

Vous êtes maintenant en possession de votre dossier de demande de retraite personnelle Vous êtes maintenant en possession de votre dossier de demande de retraite personnelle Le formulaire de demande de retraite est à compléter et à envoyer par voie postale à la Carsat. Vous pouvez aussi

Plus en détail

TABLE RONDE DU 21/11/2001

TABLE RONDE DU 21/11/2001 TABLE RONDE DU 21/11/2001 Devenir parents est une aventure qui se construit au quotidien avec ses enfants. Dans notre société, les modifications récentes de la structure familiale comme les familles monoparentales

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

conduites addictives en entreprise

conduites addictives en entreprise PRÉVENTION conduites addictives en entreprise GUIDE D INFORMATION ET DE PRÉVENTION Anticiper pour mieux vous protéger La prévention, un enjeu pour votre entreprise Parce que les comportements addictifs

Plus en détail

PASS INDÉPENDANCE. tous pour un!

PASS INDÉPENDANCE. tous pour un! PASS INDÉPENDANCE ne laissez pas vos salariés devenir dépendants de leur situation familiale tous pour un! LA DÉPENDANCE : DE PLUS EN PLUS DE PERSONNES TOUCHÉES Le nombre de personnes dépendantes devrait

Plus en détail

INDÉPENDANT POUR LA VIE! DÉCOUVREZ LA PENSION LIBRE COMPLÉMENTAIRE SOCIALE

INDÉPENDANT POUR LA VIE! DÉCOUVREZ LA PENSION LIBRE COMPLÉMENTAIRE SOCIALE INDÉPENDANT POUR LA VIE! DÉCOUVREZ LA PENSION LIBRE COMPLÉMENTAIRE SOCIALE PARCE QU ÊTRE INDÉPENDANT, C EST PLUS QU UN STATUT, C EST UN ÉTAT D ESPRIT 2 INDÉPENDANT POUR LA VIE, L AVENIR COMMENCE AUJOURD

Plus en détail

Des aides individuelles pour prévenir votre perte d autonomie

Des aides individuelles pour prévenir votre perte d autonomie Action Sociale I janvier 2013 I Des aides individuelles pour prévenir votre perte d autonomie Plan d actions personnalisé Aides d urgence : ARDH et ASIR Logement et cadre de vie Secours exceptionnels Le

Plus en détail

réunion d information retraite

réunion d information retraite Retraite Retraite Complémentaire réunion d information retraite Faire le point sur la retraite complémentaire Dans le cadre du suivi de vos contrats de retraite complémentaire, nous vous proposons d organiser

Plus en détail

Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015

Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015 Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015 Malakoff Médéric analyse les déterminants de la santé et du bien-être des salariés en Rhône-Alpes et évalue leur impact sur la performance des entreprises.

Plus en détail

lille 16/06 17/06 session 8 toulouse 11/06 12/06 session 63 pau 18/06 19/06 session 32

lille 16/06 17/06 session 8 toulouse 11/06 12/06 session 63 pau 18/06 19/06 session 32 Juin 2015 Atelier cas cliniques le patient diabétique, le patient sous anticoagulants ORLEANS 09/06 10/06 session 12 REIMS 09/06 10/06 session 13 PERPIGNAN 16/06 17/06 session 14 Soins infirmiers et différence

Plus en détail

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU MOI INFIRMIER Je veux être conseillé dans l exercice de mon métier Notre métier est en constante évolution. En cela, il est passionnant

Plus en détail

Mutex Indépendance Services - 10 % si vous adhérez en couple. Gardez le contrôle de votre vie!

Mutex Indépendance Services - 10 % si vous adhérez en couple. Gardez le contrôle de votre vie! - 10 % si vous adhérez en couple Mutex Indépendance Services Gardez le contrôle de votre vie! Les 10 raisons de souscrire Mutex Indépendance Services Une rente mensuelle de 300 f à 2000 f en fonction de

Plus en détail

au départ en vacances www.francealzheimer.org Un malade, c est toute une famille qui a besoin d aide

au départ en vacances www.francealzheimer.org Un malade, c est toute une famille qui a besoin d aide VOS aides au départ en vacances www.francealzheimer.org Un malade, c est toute une famille qui a besoin d aide Cabourg, Autrans, Grasse, Pornichet, La Rochelle, La carte des destinations de vacances laisse

Plus en détail

NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS

NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS NOTRE ACTION SOCIALE EN QUELQUES CHIFFRES * 35 délégations régionales 218 collaborateurs dédiés, dont 154 sur le terrain 12 500 membres d associations bénévoles

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 2 Structure de droit privé gérée par

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

Pour les Pyrénées Orientales. MSA GRAND SUD Service d Action Sanitaire et Sociale 6 Rue du Palais 11011 Carcassonne Cedex 9

Pour les Pyrénées Orientales. MSA GRAND SUD Service d Action Sanitaire et Sociale 6 Rue du Palais 11011 Carcassonne Cedex 9 FORMULAIRE DE DEMANDE D ACCOMPAGNEMENT A DOMICILE DES PERSONNES AGEES A RETOURNER A VOTRE CAISSE DE MSA: Pour l Aude MSA GRAND SUD Service d Action Sanitaire et Sociale 6 Rue du Palais 11011 Carcassonne

Plus en détail

Donnez de la valeur à votre ISF! Agissons ensemble pour un monde plus fraternel et solidaire.

Donnez de la valeur à votre ISF! Agissons ensemble pour un monde plus fraternel et solidaire. Donnez de la valeur à votre ISF! Agissons ensemble pour un monde plus fraternel et solidaire. Fondacio, un mouvement au service de l humain. Cette aventure œcuménique naît à Poitiers en 1974, à l initiative

Plus en détail

La maladie d Alzheimer est une maladie neurodégénérative

La maladie d Alzheimer est une maladie neurodégénérative CENTRE HOSPITALIER BÉZIERS dossier de presse janvier 2014 le dispositif alzheimer au centre hospitalier de béziers Contacts presse Françoise PERIDONT Directrice Communication Anne-Claire ITIé Chargée de

Plus en détail

VIH et Vieillissement

VIH et Vieillissement LIVRET D INFORMATION VIH et Vieillissement en Haute-Normandie Bien vieillir avec le VIH 1 2 VIH/SIDA la prise en charge des personnes vivant avec le VIH en Haute-Normandie Plus de 15 000 patients vivant

Plus en détail

Radiance Humanis Vie

Radiance Humanis Vie ÉPARGNE Radiance Humanis Vie Et votre avenir prend des forces Taux du fonds en euros de Radiance Humanis Vie : 3,50 %* * Taux de rémunération 2013 du fonds en euros Apicil Euro Garanti. Taux net de frais

Plus en détail

Repères 2014 : l essentiel

Repères 2014 : l essentiel Atouts Prévention Rhône-Alpes Repères 2014 : l essentiel POUR Ensemble, les caisses de retraite s engagent Le label Pour bien-vieillir permet d identifier les actions de prévention proposées par vos caisses

Plus en détail

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE Donnez de l assurance à votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas Cardif assure

Plus en détail

prévoyance Assurance Autonomie CHOISIR AUJOURD HUI COMMENT VIVRE DEMAIN

prévoyance Assurance Autonomie CHOISIR AUJOURD HUI COMMENT VIVRE DEMAIN prévoyance Assurance Autonomie CHOISIR AUJOURD HUI COMMENT VIVRE DEMAIN LA PERTE D AUTONOMIE, EN PARLER, C EST DÉJÀ L ANTICIPER Sources : (1) Revue Risques n 78 - juin 2009. Avec l allongement de l espérance

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel

Plus en détail

Le cancer cet ennemi commun

Le cancer cet ennemi commun Le cancer cet ennemi commun En France, 360 000 nouveaux cas par an. 1 homme sur 2 et 1 femme sur 3 touchés au cours de leur vie. en Languedoc-Roussillon, ICI il tue 20 personnes par jour. www.icm.unicancer.fr

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail

Rire ensemble pour s affirmer dans la relation

Rire ensemble pour s affirmer dans la relation Rire ensemble pour s affirmer dans la relation Des outils et une approche pédagogique innovante, résolument ludique, pour ancrer le changement : Acquérir de la souplesse et de la créativité face à l imprévu

Plus en détail

Le guide. Don d organes. Donneur ou pas. Pourquoi et comment je le dis. à mes proches.

Le guide. Don d organes. Donneur ou pas. Pourquoi et comment je le dis. à mes proches. Don d organes. Donneur ou pas à mes proches. Le guide Pourquoi et comment je le dis Don d organes. Pourquoi est-ce si important d en parler? En matière de don et de greffe d organes, la loi française prévoit

Plus en détail

Mobilité internationale et retraite sont-elles incompatibles?

Mobilité internationale et retraite sont-elles incompatibles? Mobilité internationale et retraite sont-elles incompatibles? La mobilité internationale en matière d emploi apporte de nombreuses satisfactions qui sont souvent aussi bien d ordre professionnel (promotion,

Plus en détail

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Les progrès réalisés dans le diagnostic et les traitements ont permis d accroître les chances de guérison pour nombre de cancers. Ils n

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

dependance Associations d assurés partenaires d AXA anpere.fr

dependance Associations d assurés partenaires d AXA anpere.fr EPARGNE RETRAITE PREVOYANCE dependance ANPERE ANPERE Retraite, Associations d assurés partenaires d AXA anpere.fr VOS INTERLOCUTEURS Le Conseiller AXA, votre interlocuteur privilégié Proche de vous, il

Plus en détail

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé - Bureau E1 Dossier suivi par : Annick Van Herzèle Téléphone

Plus en détail

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification formation qualification motivation emploi Devenez Technicien conseil en prestations familiales La Caisse d'allocations familiales de Paris vous propose une formation une qualification un emploi La Caf

Plus en détail

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement 16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement Rencontre sur le thème «Une Solidarité Collective au service des Malades et des Aidants» Lundi 21 Septembre

Plus en détail

La Préparation Mentale

La Préparation Mentale La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

ASSURANCE VIE CARDIF MULTI-PLUS. Les meilleurs Sicav et FCP dans un seul contrat

ASSURANCE VIE CARDIF MULTI-PLUS. Les meilleurs Sicav et FCP dans un seul contrat ASSURANCE VIE Les meilleurs Sicav et FCP dans un seul contrat M. X, 45 ans, avocat, deux enfants de 11 et 15 ans Je m intéresse de très loin à la Bourse et préfère consacrer mon temps libre à ma famille.

Plus en détail

Pour préparer et vivre votre retraite, toutes les solutions sont là, au Crédit Mutuel. Ma retraite

Pour préparer et vivre votre retraite, toutes les solutions sont là, au Crédit Mutuel. Ma retraite Pour préparer et vivre votre retraite, toutes les solutions sont là, au Crédit Mutuel Ma retraite Pour préparer et vivre votre retraite, toutes les solutions sont là, au Crédit Mutuel. La retraite : certains

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PAISES

DOSSIER DE PRESSE PAISES DOSSIER DE PRESSE PAISES Mercredi 13 mai 2009 Qu est ce que PAISES? Le projet PAISES est une Plateforme d Accompagnement, d Information et de Sensibilisation sur les Echanges Solidaires. C est un centre

Plus en détail

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation.

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

Dynamiser les filières d excellence et d avenir

Dynamiser les filières d excellence et d avenir La Lorraine dispose d atouts dans ce domaine grâce à des compétences académiques pointues tant en termes de recherche biologique et médicale que d application en informatique, traitement de données ou

Plus en détail

VITALI SANTÉ Au service des salariés PSA

VITALI SANTÉ Au service des salariés PSA VITALI SANTÉ Au service des salariés PSA 1 INTERVENTIONS INDIVIDUELLES Aides personnalisées ponctuelles En cas de difficultés importantes dues à une situation de rupture (chômage, surendettement, divorce,

Plus en détail

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..)

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..) 1 Enjeu : Dans le contexte socio-économique et sanitaire du Département des Ardennes, les Centres Sociaux structures de proximité peuvent jouer un véritable rôle dans l amélioration de la santé des habitants,

Plus en détail

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Rencontre presse Jeudi 12 septembre 2013 PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Plus de 4 millions de Français1

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points. n o 9. Majorations pour enfants et retraite complémentaire

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points. n o 9. Majorations pour enfants et retraite complémentaire Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points Guide salariés n o 9 avril 2014 Majorations pour enfants et retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés...

Plus en détail

Merci de votre générosité!

Merci de votre générosité! Je désire faire un DON UNIQUE : Chèque ou mandat-poste à l ordre de : Fondation du CHUM Carte de crédit : d expiration : Courriel J aimerais que mon don soit anonyme. J aimerais recevoir de l information

Plus en détail

Lettre d information. Demain est souscriptrice de la

Lettre d information. Demain est souscriptrice de la L association Demain est souscriptrice de la plupart des contrats d assurance santé, prévoyance et retraite assurés par Groupama Gan Vie et distribués par Gan Assurances. Gan Evolution Santé, Gan Alterego

Plus en détail

La mutuelle Santé. proche de vous

La mutuelle Santé. proche de vous La mutuelle Santé proche de vous 2 Une vraie mutuelle, sans actionnaire, qui ne fait pas de profit, aux garanties ajustées bienvenue, vous êtes dans la solidarité version NOTRE MISSION : L ACCèS AUX SOINS

Plus en détail

SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE MON COUPLE. MA Protection Sociale ESSENTIELLE ET DURABLE! APICILPARTICULIERS EXCLUSIVITÉ APICIL

SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE MON COUPLE. MA Protection Sociale ESSENTIELLE ET DURABLE! APICILPARTICULIERS EXCLUSIVITÉ APICIL SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE MON COUPLE MA Protection Sociale ESSENTIELLE ET DURABLE! EXCLUSIVITÉ APICIL APICILPARTICULIERS MA PROTECTION SOCIALE Pour MON couple, une BONNE couverture sociale, c est Me garantir

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples donneurs. Le don. d embryons

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples donneurs. Le don. d embryons Assistance médicale à la procréation Informations pour les couples donneurs Le don d embryons Sommaire Le don d embryons, qu est-ce que c est? 2 Qui peut en bénéfi cier? Qui peut donner les embryons et

Plus en détail

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES 1/7 GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES PROMOUVOIR LE PARTAGE D'EXPERIENCES POSITIVES ET LA PARTICIPATION CITOYENNE La Pairémulation Une forme de soutien mutuel pour stimuler et soutenir l accès

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

Céline Masseline Coordinatrice du CLIC Repèr âge Journée de gérontologie 26 septembre 2013 VIEILLIR OU CONDUIRE : FAUT-IL CHOISIR?

Céline Masseline Coordinatrice du CLIC Repèr âge Journée de gérontologie 26 septembre 2013 VIEILLIR OU CONDUIRE : FAUT-IL CHOISIR? Céline Masseline Coordinatrice du CLIC Repèr âge Journée de gérontologie 26 septembre 2013 VIEILLIR OU CONDUIRE : FAUT-IL CHOISIR? EN PROLOGUE Les personnes âgées qui doivent arrêter de conduire vivent

Plus en détail

e c n ya vo ré P RÉUNICA MUTUELLE Votre vote est essentiel pour la vie VOTEZ de votre mutuelle et PARTICIPEZ au grand jeu-concours

e c n ya vo ré P RÉUNICA MUTUELLE Votre vote est essentiel pour la vie VOTEZ de votre mutuelle et PARTICIPEZ au grand jeu-concours Prévoyance RÉUNICA MUTUELLE Assemblée Générale le 10 juin 2008 Votre vote est essentiel pour la vie de votre mutuelle VOTEZ et PARTICIPEZ au grand jeu-concours ... Votre vote est indispensable POURQUOI

Plus en détail

SANTÉ SÉLECTION SANTÉ SÉLECTION

SANTÉ SÉLECTION SANTÉ SÉLECTION SANTÉ SÉLECTION SANTÉ SÉLECTION Face à la réforme de la Sécurité sociale, disposer d une complémentaire frais de santé complète et performante est une décision importante pour soi et pour les siens. Quelle

Plus en détail

Domicile protégé pour personnes atteintes de la malade d Alzheimer. Belfort, le 30 janvier 2012

Domicile protégé pour personnes atteintes de la malade d Alzheimer. Belfort, le 30 janvier 2012 Belfort, le 30 janvier 2012 Domicile protégé pour personnes atteintes de la malade d Alzheimer La Ville de Belfort inaugure le Domicile Protégé, un lieu de vie spécifiquement adapté aux personnes atteintes

Plus en détail

«Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport».

«Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport». «Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport». Ce titre témoigne de l ambition associative de faire du sport un levier éducatif pour la reconstruction

Plus en détail

Publicité. Gardez le cap! Protégez votre famille, vos revenus et votre entreprise

Publicité. Gardez le cap! Protégez votre famille, vos revenus et votre entreprise Publicité Gardez le cap! Protégez votre famille, vos revenus et votre entreprise édito Une maladie, un accident? Quelles seraient les conséquences financières de tels évènements pour votre entreprise?

Plus en détail

ASSISTANT(E) FAMILIAL(E) DEVENEZ

ASSISTANT(E) FAMILIAL(E) DEVENEZ Le Département de Seine-et-Marne recrute et forme des assistants familiaux, un vrai métier au service des enfants et des adolescents. Édito L enfance est une période cruciale pour l épanouissement de l

Plus en détail

Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie

Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie APPEL À PROJETS Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie en partenariat avec le Comité national Coordination Action Handicap (CCAH)

Plus en détail

A N N I V E R S A I R E 6 0 A N S D E N G A G E M E N T S

A N N I V E R S A I R E 6 0 A N S D E N G A G E M E N T S ASAC 60 e A N N I V E R S A I R E 60 ANS D ENGAGEMENTS 6 0 A N S D E N G A G E M E N T S Prendre appui sur le modèle associatif pour proposer, de façon nouvelle, à tous, des contrats de prévoyance et d

Plus en détail

DOSSIER BNP D INFORMATION Paribas & D ADHÉSION. Avenir Retraite. Vous accompagner dans vos décisions

DOSSIER BNP D INFORMATION Paribas & D ADHÉSION. Avenir Retraite. Vous accompagner dans vos décisions DOSSIER BNP D INFORMATION Paribas & D ADHÉSION Avenir Retraite Vous accompagner dans vos décisions Accompagnement Visibilité Engagements Garanties Prévoyance 3 //// VOTRE RETRAITE Accompagnement Visibilité

Plus en détail

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5 «STAJ PRATIC BAFA» KIT PEDAGOGIQUE «STAJ PRATIC BAFA» MEMENTO ANIMATEUR Sommaire : Mon mémento Page 3 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Plus en détail

Campus et hygiène de vie

Campus et hygiène de vie SEMINAIRE DE SENSIBILISATION Compte-rendu d atelier Campus et hygiène de vie Publié le 15/06/2015 Page 2 6 Introduction Qu est-ce que l hygiène de vie? Comment faire un retour d expérience utile? Comment

Plus en détail

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors DOSSIER DE PRESSE B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors Sommaire Page 2 : Le Prix B2V en quelques dates Page 3 : Un prix destiné à encourager l innovation sociale en matière d accompagnement du

Plus en détail

Crises agricoles : la MSA Grand Sud à vos côtés

Crises agricoles : la MSA Grand Sud à vos côtés Crises agricoles : la MSA Grand Sud à vos côtés Organisme de sécurité sociale chargé de la mission de service public d encaisser les cotisations et d assurer le service des prestations au regard de la

Plus en détail

Prediagri Retraite. Préparer sa retraite, c est essentiel. Solutions Assurances Agriculteurs

Prediagri Retraite. Préparer sa retraite, c est essentiel. Solutions Assurances Agriculteurs Solutions Assurances Agriculteurs Complément de retraite Préparer sa retraite, c est essentiel. Votre retraite, c est à vous d en décider. Plus tôt vous la préparez, plus vous mettez d atouts de votre

Plus en détail

Coiffeurs. Travailleurs non salariés

Coiffeurs. Travailleurs non salariés Coiffeurs Travailleurs non salariés Coiffeurs, travailleurs non salariés une protection sociale optimale Depuis plus de dix ans, vous nous faites confiance pour assurer le régime frais de santé des salariés

Plus en détail

Sans formalités médicales

Sans formalités médicales Sans formalités médicales Tout prévoir aujourd hui pour vivre sereinement demain SwissLife Obsèques Les obsèques restent un sujet tabou et pourtant nous serons tous concernés un jour. Avec une dépense

Plus en détail

Pacte européen pour la santé mentale et le bien-être

Pacte européen pour la santé mentale et le bien-être Pacte européen pour la santé mentale et le bien-être CONFERENCE DE HAUT-NIVEAU DE L UE ENSEMBLE POUR LA SANTÉ MENTALE ET LE BIEN-ÊTRE Bruxelles, 12-13 juin 2008 Slovensko predsedstvo EU 2008 Slovenian

Plus en détail

Pourquoi et comment impliquer les salariés? Anne-Christine POIROT / NAMASKA Quentin BEVAN / BABYLOAN

Pourquoi et comment impliquer les salariés? Anne-Christine POIROT / NAMASKA Quentin BEVAN / BABYLOAN Pourquoi et comment impliquer les salariés? Anne-Christine POIROT / NAMASKA Quentin BEVAN / BABYLOAN NAMASKA Conçoit et déploie des opérations de communication pour mobiliser les collaborateurs autour

Plus en détail