L enquête La police judiciaire 73 TABLE DES MATIÈRES. Sommaire 5 Introduction 7. Section I L organisation judiciaire en matière pénale...

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L enquête La police judiciaire 73 TABLE DES MATIÈRES. Sommaire 5 Introduction 7. Section I L organisation judiciaire en matière pénale..."

Transcription

1 TABLE DES MATIÈRES Sommaire 5 Introduction 7 Section I L organisation judiciaire en matière pénale Les juridictions pénales 19 A Les juridictions pénales de droit commun 21 B Les juridictions pénales dérogatoires au droit commun 30 C La chambre criminelle de la Cour de cassation 35 2 La compétence des juridictions pénales 35 A La compétence d attribution ou «ratione materiae» 36 B La compétence territoriale ou «ratione loci» 38 C La compétence personnelle ou «ratione personae» 42 Section II La preuve en matière pénale La théorie générale de la preuve 43 A L objet de la preuve 43 B La charge de la preuve 46 C Les modes de preuve 53 D La valeur des preuves 60 2 La théorie générale des nullités des actes de procédure 61 A Les causes de nullité ou les nullités encourues 61 B La place du grief ou la nullité prononcée 64 C La mise en œuvre des nullités 66 D La portée de l annulation 69 PARTIE I L enquête La police judiciaire 73 Section I Le corps de la police judiciaire La composition de la police judiciaire 74 A Les officiers de police judiciaire 74 B Les agents de police judiciaire et agents de police judiciaire adjoints 75 C Les fonctionnaires et agents chargés de certaines fonctions de police judiciaire 76 2 La compétence matérielle de la police judiciaire 76 3 La compétence territoriale des officiers de police judiciaire 77 4 Le contrôle de la police judiciaire 78 Section II Les autres autorités titulaires des pouvoirs de police judiciaire Les autorités judiciaires 80 2 Le préfet 81 LARCIER TABLE DES MATIÈRES 361

2 CHAPITRE 1 Les cadres d enquête 83 Section I L enquête sur infraction flagrante Le domaine d application de l enquête 83 2 La définition de la flagrance 83 3 La durée de l enquête 85 4 La direction de l enquête 86 Section II L enquête préliminaire La notion d enquête préliminaire 86 2 Le contrôle de l enquête préliminaire 87 Section III Les autres enquêtes L enquête de mort suspecte 88 2 Enquête de recherche d une personne disparue 90 3 Procédure de recherche d une personne en fuite 90 CHAPITRE 2 Les pouvoirs d enquête 93 Section I Les pouvoirs d enquête de droit commun Les pouvoirs communs à l enquête sur infraction flagrante et à l enquête préliminaire 93 A Les constatations et examens techniques ou scientifiques 94 B Les réquisitions judiciaires 95 C L audition de toute personne susceptible de fournir des renseignements 96 D Les visites domiciliaires, perquisitions et saisies 98 E La garde à vue du suspect 106 F Le mandat de recherche du procureur de la République 126 G Les contrôles d identité Les pouvoirs propres à l enquête sur infraction flagrante 138 A La réaction d un officier de police judiciaire avisé de la commission d une infraction flagrante 138 B L appréhension de l auteur présumé de l infraction 138 Section II Les pouvoirs d enquête supplémentaires applicables à la criminalité et à la délinquance organisées Les infractions relevant de la procédure applicable à la criminalité et à la délinquance organisées Les pouvoirs d enquête supplémentaires dérogatoires au droit commun TABLE DES MATIÈRES Procédure pénale

3 PARTIE II Les actions qui naissent de la commission d une infraction CHAPITRE 1 L action publique 147 Section préliminairele ministère public La composition et la représentation du ministère public Les caractères du ministère public 149 A L irrécusabilité 149 B L irresponsabilité 149 C L indivisibilité 150 D La hiérarchisation 150 Section I La mise en mouvement de l action publique La mise en mouvement de l action publique par le ministère public 153 A L information du procureur de la République de la commission d une infraction 153 B La décision du procureur de la République sur la poursuite La mise en mouvement de l action publique par la partie lésée 176 A Le droit d option entre la voie civile et la voie pénale 176 B L action civile portée devant le juge pénal 178 Section II L exercice de l action publique La notion d exercice de l action publique L exigence d «égalité des armes» dans le procès pénal 188 A L «égalité des armes» dans la Convention européenne des droits de l homme 188 B L «égalité des armes» dans le droit français de source nationale 189 Section III L extinction de l action publique Les causes d extinction particulières à l action publique Les causes d extinction communes à l action publique et à l action civile 192 A La prescription de l action publique 192 B La chose jugée 198 C La transaction 199 D Le retrait de plainte 199 CHAPITRE 2 L action en réparation du dommage causé par une infraction 201 Section I a réparation par la voie de l action civile Les conditions d exercice de l action civile 206 A Le demandeur à l action civile 206 B Le défendeur à l action civile Le droit applicable au jugement sur l action civile L extinction de l action civile 219 A Les causes d extinction de l action civile propres à l action civile 219 B Les causes d extinction de l action civile découlant de l extinction de l action publique 219 LARCIER TABLE DES MATIÈRES 363

4 Section II Les recours en indemnisation des victimes de certaines infractions L indemnisation de «certaines victimes de dommages résultant d une infraction» 224 A Les dommages pris en charge par le Fonds de garantie 224 B La mise en œuvre du recours contre le Fonds L indemnisation des victimes d accidents de la circulation L indemnisation des victimes d actes de terrorisme 228 PARTIE III L instruction Les caractères de l instruction 231 Section I Le caractère écrit de l instruction Section II Le caractère secret de l instruction Le secret de l instruction et les personnes concourant à la procédure Le secret de l instruction et les personnes ne concourant pas à la procédure 236 CHAPITRE 1 L instruction par le juge d instruction 239 Section I La saisine du juge d instruction La désignation du juge d instruction 239 A La désignation obligatoire d un juge d instruction «chargé de l affaire» 239 B La désignation facultative d un ou plusieurs juge(s) d instruction adjoint(s) L étendue de la saisine du juge d instruction Le dessaisissement du juge d instruction 242 Section II Le statut du suspect au cours de l instruction Le suspect en majeur : le mis en examen 244 A La mise en examen 244 B La liberté du mis en examen Le suspect en mineur : le témoin assisté 265 A Les personnes pouvant ou devant bénéficier du statut de témoin assisté 265 B Les droits du témoin assisté 266 Section III Les actes du juge d instruction Les actes d instruction du juge d instruction 267 A Les demandes d actes au juge d instruction 268 B Les actes exercés directement par le juge d instruction 269 C Les actes délégués par le juge d instruction Les actes de juridiction 278 Section IV La clôture de l instruction TABLE DES MATIÈRES Procédure pénale

5 CHAPITRE 2 L instruction et la chambre de l instruction 285 Section I Les pouvoirs propres du président de la chambre de l instruction Section II Les attributions de la chambre de l instruction Les attributions juridictionnelles de la chambre de l instruction 286 A L objet de la saisine de la chambre de l instruction 286 B La procédure devant la chambre de l instruction 288 C Les pouvoirs de la chambre de l instruction Les attributions d instruction de la chambre de l instruction 289 PARTIE IV Le jugement L impartialité de la juridiction de jugement 293 Section I Le code de procédure pénale et la séparation des fonctions Section II L article 6 1 er de la Convention EDH et la notion de tribunal impartial CHAPITRE 1 Le jugement par les juridictions du premier degré 297 Section I Le jugement par la cour d assises statuant en premier ressort Le jugement de l accusé présent selon la procédure ordinaire 297 A La procédure jusqu à l ouverture des débats 298 B Le déroulement des débats 299 C La procédure postérieure à la clôture des débats Le jugement de l accusé absent 307 A La procédure de contumace applicable jusqu à la loi du 9 mars B La procédure de défaut criminel introduite par la loi du 9 mars Section II Le jugement par le tribunal correctionnel La collégialité ou le juge unique? La comparution, l assistance et la représentation des parties à l audience 312 A La comparution, l assistance et la représentation du prévenu 312 B La comparution, l assistance et la représentation de la partie civile et du civilement responsable Le déroulement des débats Le jugement proprement dit et son exécution 317 A Le jugement proprement dit 318 B L exécution du jugement 319 Section III Le jugement par le tribunal de police et la juridiction de proximité La procédure ordinaire de jugement devant le tribunal de police Les procédures sommaires de jugement et de paiement des contraventions 322 A La procédure de jugement simplifiée et l ordonnance pénale 322 B La procédure sommaire de paiement et l amende forfaitaire 323 LARCIER TABLE DES MATIÈRES 365

6 Section IV De certaines particularités de procédures de jugement devant les juridictions pour mineurs CHAPITRE 2 Les voies de recours 327 Section I Les voies de recours antérieures à l acquisition de la force de chose jugée L opposition 329 A Les conditions de l opposition 329 B Les effets de l opposition L appel 332 A Les conditions de l appel 333 B Les effets de l appel Le pourvoi en cassation dans l intérêt des parties 337 A Les conditions du pourvoi en cassation 337 B Les effets du pourvoi en cassation 339 Section II L autorité de chose jugée L autorité de chose jugée au criminel sur le criminel 342 A L autorité de chose jugée au criminel sur le criminel des décisions des juridictions d instruction 342 B L autorité de chose jugée au criminel sur le criminel des décisions des juridictions de jugement L autorité de chose jugée au criminel sur le civil 343 Section III Les voies de recours postérieures à l acquisition de la force de chose jugée Les pourvois en cassation dans l intérêt de la loi La demande en révision 346 A Les conditions de la demande en révision 346 B Les effets de la demande en révision Le réexamen d une décision pénale consécutif au prononcé d un arrêt de la CEDH 348 A Les conditions du réexamen 350 B Les effets du réexamen 351 Index 353 Bibliographie générale TABLE DES MATIÈRES Procédure pénale

Définitions statistiques

Définitions statistiques Définitions statistiques Amende... 2 Caducité de la demande... 2 Comparution immédiate... 2 Composition pénale... 2 Condamnation inscrite au casier judiciaire... 2 Confirmation... 2 Cour d'appel... 2 Cour

Plus en détail

ARRETE ministériel fixant le barême de référence des honoraires des Avocats pour les années judiciaires 1992/93 et 1993/94. ------------------

ARRETE ministériel fixant le barême de référence des honoraires des Avocats pour les années judiciaires 1992/93 et 1993/94. ------------------ RB/Mme D. 04 MAR 1993 002072 REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un But - Une Foi ----------- MINISTERE DE LA JUSTICE ----------- DIRECTION DES AFFAIRES CIVILES ET DU SCEAU ------------ ---------------/MJ-ACS

Plus en détail

INSTITUTIONS JUDICIAIRES Cours 1 ère année DROIT

INSTITUTIONS JUDICIAIRES Cours 1 ère année DROIT INSTITUTIONS JUDICIAIRES Cours 1 ère année DROIT Fatou Kiné CAMARA Docteure d Etat en droit Chargée d enseignement FSJP/UCAD INSTITUTIONS JUDICIAIRES INTRODUCTION 1. LES PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA JUSTICE

Plus en détail

Pas d assignation sans médiation préalable?

Pas d assignation sans médiation préalable? 1 Pas d assignation sans médiation préalable? A la suite du DÉCRET n 2015-282 du 11 mars 2015, toute assignation devra désormais être précédée de tentatives de règlement amiables des différends. Si la

Plus en détail

ASSOCIATION INTERNATIONALE DES HAUTES JURIDICTIONS ADMINISTRATIVES

ASSOCIATION INTERNATIONALE DES HAUTES JURIDICTIONS ADMINISTRATIVES ASSOCIATION INTERNATIONALE DES HAUTES JURIDICTIONS ADMINISTRATIVES XIIe Congrès Istanbul du 03 au 07 mai 2016 LES MODES ALTERNATIFS DE REGLEMENT DES DIFFERENDS EN MATIERE ADMINISTRATIVE Les procédures

Plus en détail

PROGRAMMES LIMITATIFS AUX CONCOURS DIRECTS ET PROFESSIONNELS DES ELEVES OFFICIERS DE POLICE PROGRAMME COMMUN AUX CONCOURS DIRECT ET PROFESSIONNEL

PROGRAMMES LIMITATIFS AUX CONCOURS DIRECTS ET PROFESSIONNELS DES ELEVES OFFICIERS DE POLICE PROGRAMME COMMUN AUX CONCOURS DIRECT ET PROFESSIONNEL PROGRAMMES LIMITATIFS AUX CONCOURS DIRECTS ET PROFESSIONNELS DES ELEVES OFFICIERS DE POLICE PROGRAMME COMMUN AUX CONCOURS DIRECT ET PROFESSIONNEL DROIT PENAL GENERAL - De l'histoire du droit pénal - De

Plus en détail

Décret-Loi no. 002/2003 du 11 janvier 2003 portant création et organisation de la Direction Générale de Migration.

Décret-Loi no. 002/2003 du 11 janvier 2003 portant création et organisation de la Direction Générale de Migration. Décret-Loi no. 002/2003 du 11 janvier 2003 portant création et organisation de la Direction Générale de Migration. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Vu, tel que modifié et complété à ce jour, le Décret-Loi

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 02/03/2016 Conseil d État N 387507 ECLI:FR:CESSR:2016:387507.20160210 Mentionné dans les tables du recueil Lebon 10ème / 9ème SSR Mme Isabelle Lemesle, rapporteur Mme Aurélie Bretonneau, rapporteur

Plus en détail

Cour du travail de Bruxelles

Cour du travail de Bruxelles Numéro du répertoire Expédition Délivrée à 2014 / Date du prononcé 20 novembre 2014 Numéro du rôle le JGR 2014/AB/18 Cour du travail de Bruxelles huitième chambre Arrêt Cour du travail de Bruxelles 2014/AB/18

Plus en détail

Imprimerie Officielle de la République Tunisienne

Imprimerie Officielle de la République Tunisienne REPUBLIQUE TUNISIENNE Code de la Nationalité Tunisienne 2016 Publications de l Edition revue et corrigée le 16 juin 2015 Adresse: avenue Farhat Hached 2098, Radès ville - Tunisie Tél.: 216 71 43 42 11

Plus en détail

LA PROCÉDURE PARTICIPATIVE

LA PROCÉDURE PARTICIPATIVE LA PROCÉDURE PARTICIPATIVE Il convient d attirer l attention sur cette procédure trop méconnue des avocats alors qu elle leur permet de jouer pleinement leur rôle, parce qu elle doit être choisie par les

Plus en détail

Vu le code des juridictions financières, notamment ses articles L. 231-1, R. 232-1 et R. 242-2 ;

Vu le code des juridictions financières, notamment ses articles L. 231-1, R. 232-1 et R. 242-2 ; Séance du 16 avril 2014 Avis n o 14-CB-05 COMMUNE DE LONS-LE-SAUNIER (Département du Jura) Dépense obligatoire Article L. 1612-15 du code général des collectivités territoriales LA CHAMBRE RÉGIONALE DES

Plus en détail

«Art. 15. Ont la qualité d officier de police judiciaire :

«Art. 15. Ont la qualité d officier de police judiciaire : 26 Ordonnance n 15-02 du correspondant au modifiant et complétant l ordonnance n 66-155 du 8 juin 1966 portant code de procédure pénale. Le Président de la République, Vu la Constitution, notamment ses

Plus en détail

B. JUSTICE ETATIQUE :

B. JUSTICE ETATIQUE : B. JUSTICE ETATIQUE : Principes fondamentaux (I) Organes (II) Acteurs (III) Prof. Jochen BAUERREIS - Avocat & Rechtsanwalt 2 I. PRINCIPES FONDAMENTAUX: Les principes issus des exigences du service public

Plus en détail

NOR : JUSB1514050L 1

NOR : JUSB1514050L 1 NOR : JUSB1514050L 1 CONSEIL D ÉTAT Assemblée générale Séance du jeudi 9 juillet 2015 Section de l intérieur N 390.212 EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS AVIS SUR UN PROJET DE LOI ORGANIQUE relatif

Plus en détail

Monsieur TRAORE BAKARY, Président ;

Monsieur TRAORE BAKARY, Président ; REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN --------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN --------------- RG N 3986/2015 ------------- JUGEMENT CONTRADICTOIRE DU 18/01/2016

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE COMMERCIALE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE COMMERCIALE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre commerciale Audience publique du 20 janvier 2015 N de pourvoi: 13-22709 ECLI:FR:CCASS:2015:CO00050 Non publié au bulletin Cassation partielle Mme Mouillard (président), président

Plus en détail

LES JUGES TABLE DES MATIÈRES. Le Conseil d État 27

LES JUGES TABLE DES MATIÈRES. Le Conseil d État 27 TABLE DES MATIÈRES Table des principales abréviations utilisées 5 Introduction 11 Section I Le contentieux administratif : différends et règlement des différends 11 1 Le traitement des litiges par le juge

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES N 04-2015

CAHIER DES CHARGES N 04-2015 CAHIER DES CHARGES N 04-2015 GROUPEMENT DE COMMANDES RELATIF A L ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE POUR LA REALISATION D UN CAHIER DES CHARGES EN VUE DE FAIRE REALISER LES DIAGNOSTICS ET PLANS DE PREVENTION

Plus en détail

2 ) de mettre à la charge de l Etat le versement de la somme de 5 000 euros en application de l article L. 761-1 du code de justice administrative ;

2 ) de mettre à la charge de l Etat le versement de la somme de 5 000 euros en application de l article L. 761-1 du code de justice administrative ; CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux chh N 304301 SOCIETE PRO DECOR M. Gilles Pellissier Rapporteur Mme Julie Burguburu Rapporteur public REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Conseil d'etat

Plus en détail

ASSURANCE DE LA PROTECTION JURIDIQUE PENALE DES AGENTS TERRITORIAUX ET DES ELUS

ASSURANCE DE LA PROTECTION JURIDIQUE PENALE DES AGENTS TERRITORIAUX ET DES ELUS CAHIER DES CHARGES ASSURANCE PROTECTION JURIDIQUE PENALE DES AGENTS TERRITORIAUX ET DES ELUS DEPARTEMENT DE LA SOMME 43 rue de la République B.P. 3261 80026 - AMIENS CEDEX 1 1 ASSURANCE DE LA PROTECTION

Plus en détail

INSTITUTIONS JUDICIAIRES LES JURIDICTIONS SPECIALISEES

INSTITUTIONS JUDICIAIRES LES JURIDICTIONS SPECIALISEES INSTITUTIONS JUDICIAIRES LES JURIDICTIONS SPECIALISEES Fatou Kiné CAMARA, Docteure d Etat en droit Chargée d enseignement Faculté des Sciences Juridiques et Politiques Université Cheikh Anta Diop de Dakar

Plus en détail

Les recours abusif contre les permis de construire : impact sur le développement des centres commerciaux Elsa SACKSICK

Les recours abusif contre les permis de construire : impact sur le développement des centres commerciaux Elsa SACKSICK Les recours abusif contre les permis de construire : impact sur le développement des centres commerciaux Elsa SACKSICK Avocate à la cour, Associée, Cabinet AdDen Le droit au recours : un droit fondamental

Plus en détail

Procédures de divorce contentieux pour les

Procédures de divorce contentieux pour les Procédures de divorce contentieux pour les Etrangers 1. Divorce par consentement mutuel et divorce contentieux Le Code Civil de la Republique de Corée stipule deux types de consentement et divorce contentieux.

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION

RECUEIL DE LEGISLATION MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2195 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N o 70 25 septembre 1992 Sommaire PROTECTION DE LA JEUNESSE Loidu10août1992relativeàlaprotectiondelajeunesse....page

Plus en détail

Réponse de la Belgique

Réponse de la Belgique Strasbourg, 15 décembre 2011 CCJE(2011)7 CONSEIL CONSULTATIF DE JUGES EUROPEENS (CCJE) Questionnaire en vue de la préparation de l Avis n 15 sur la spécialisation des juges et des tribunaux Réponse de

Plus en détail

Charte du contrôle de l ACP secteur assurance

Charte du contrôle de l ACP secteur assurance Juin 2010 Charte du contrôle de l ACP secteur assurance Instituée par l ordonnance n 2010-76 du 21 janvier 2010, l Autorité de contrôle prudentiel (ACP) est une autorité administrative indépendante adossée

Plus en détail

Section 2 Les conditions de formation du mariage... 26

Section 2 Les conditions de formation du mariage... 26 Table des matières Introduction 1. La famille... 7 2. Le droit de la famille... 9 Première partie LE COUPLE Titre premier LE COUPLE MARIÉ... 17 La formation du couple marié... 19 Le droit au mariage...

Plus en détail

LES ARRÊTÉS de DÉLÉGATIONS de FONCTIONS et de SIGNATURES du MAIRE. Généralités Règles communes à toutes les délégations

LES ARRÊTÉS de DÉLÉGATIONS de FONCTIONS et de SIGNATURES du MAIRE. Généralités Règles communes à toutes les délégations LES ARRÊTÉS de DÉLÉGATIONS de FONCTIONS et de SIGNATURES du MAIRE Fiche 2 Base réglementaire : (voir annexe fiche 2) Délégations aux adjoints et conseillers municipaux : o CGCT : article L. 2122-18 Délégations

Plus en détail

L environnement juridique de l établissement public local d enseignement (EPLE)

L environnement juridique de l établissement public local d enseignement (EPLE) L environnement juridique de l établissement public local d enseignement (EPLE) ESENESR 12 décembre 2013 Marie-Cécile LAGUETTE, chef de service, adjointe au directeur des affaires juridiques à la direction

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 36378/97 par Remi BERTUZZI contre

Plus en détail

LA CONFERENCE LATINE DES AUTORITES CANTONALES COMPETENTES EN MATIERE D EXECUTION DES PEINES ET DES MESURES. Recommandation. du 25 septembre 2008

LA CONFERENCE LATINE DES AUTORITES CANTONALES COMPETENTES EN MATIERE D EXECUTION DES PEINES ET DES MESURES. Recommandation. du 25 septembre 2008 L A C O N F E R E N C E L A T I N E D E S C H E F S D E S D E P A R T E M E N T S D E J U S T I C E E T P O L I C E ( C L D J P ) LA CONFERENCE LATINE DES AUTORITES CANTONALES COMPETENTES EN MATIERE D

Plus en détail

Le Tribunal de Commerce d Abidjan, en son audience publique ordinaire du 10 janvier 2013 tenue au siège dudit Tribunal, à laquelle siègeaient :

Le Tribunal de Commerce d Abidjan, en son audience publique ordinaire du 10 janvier 2013 tenue au siège dudit Tribunal, à laquelle siègeaient : AE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN --------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN --------------- RG N 049/12 du 17/01/2013 ------------- JUGEMENT CONTRADICTOIRE

Plus en détail

Tout sinistre doit faire l objet d une déclaration à l aide d un imprimé type dont un exemplaire est en ligne sur le site de la CFE-CGC

Tout sinistre doit faire l objet d une déclaration à l aide d un imprimé type dont un exemplaire est en ligne sur le site de la CFE-CGC Notice d information La solidarité est une force Le contrat Responsabilité Civile Défenseur Juridique est proposé par la MACIF société d assurance mutuelle à cotisations variables Entreprise régie par

Plus en détail

ÉLECTIONS DES REPRÉSENTANTS SYNDICAUX À LA COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE TRANSITOIRE UNIQUE SOMMAIRE

ÉLECTIONS DES REPRÉSENTANTS SYNDICAUX À LA COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE TRANSITOIRE UNIQUE SOMMAIRE République française Polynésie française www.cgf.pf ÉCTIONS DES REPRÉSENTANTS SYNDICAUX À LA COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE TRANSITOIRE UNIQUE SOMMAIRE CORPS ÉCTORAL p. 2 S ÉCTIONS p. 3 S OPÉRATIONS

Plus en détail

LE PARQUET COMMERCIAL

LE PARQUET COMMERCIAL FORMATION CONTINUE DES MAGISTRATS LE PARQUET COMMERCIAL Du 24 au 28 Janvier 2011 ECOLE NATIONALE DE LA MAGISTRATURE 3 ter quai aux Fleurs 75004 PARIS Directeur : Monsieur Christophe DELATTRE, Substitut

Plus en détail

1. IMPOSITION DES REVENUS...

1. IMPOSITION DES REVENUS... Sommaire 1. IMPOSITION DES REVENUS... 13 1.1. Impôts cédulaires sur les revenus... 13 Titre 1 Dispositions générales... 13 Titre 2 Impôt sur les revenus locatifs... 14 Chapitre 1 Base de l impôt... 14

Plus en détail

Chapitre premier : Des dispositions générales

Chapitre premier : Des dispositions générales REPUBLIQUE DU NIGER Fraternité-Travail-Progrès ORDONNANCE N 2011-22 du 23 février 2011 Portant Charte d accès à l information publique et aux documents administratifs LE PRESIDENT DU CONSEIL SUPREME POUR

Plus en détail

Contrat de syndic AVERTISSEMENT. Ce document est une version d évaluation du contrat.

Contrat de syndic AVERTISSEMENT. Ce document est une version d évaluation du contrat. http://www.droitbelge.net infos@droitbelge.net Contrat de syndic Auteur: Me Marie Dupont, avocat AVERTISSEMENT Ce document est une version d évaluation du contrat. Il a pour seul objectif de vous informer

Plus en détail

La responsabilité civile des agents des trois fonctions publiques

La responsabilité civile des agents des trois fonctions publiques Serge Petit La responsabilité civile des agents des trois fonctions publiques Berger-Levrault 0 M M / Sommaire Présentation de la série «Guides d'action» Introduction Chapitre 1. L'autonomie de la responsabilité

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 24 octobre 2013 N de pourvoi: 12-24458 ECLI:FR:CCASS:2013:C201633 Non publié au bulletin Cassation partielle Mme Flise (président), président SCP

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Avant propos Préface Sigles, abréviations et acronymes

TABLE DES MATIERES. Avant propos Préface Sigles, abréviations et acronymes Avant propos Préface Sigles, abréviations et acronymes INTRODUCTION... 13 I. Le régime de Rome... 16 1 : Du développement du droit international pénal.... 17 A. Les projets malheureux de juridictions internationales

Plus en détail

Le système d indemnisation marocain en matière des accidents de la circulation. H. Bencherif

Le système d indemnisation marocain en matière des accidents de la circulation. H. Bencherif Le système d indemnisation marocain en matière des accidents de la circulation H. Bencherif 1 Historique Période antérieure au barème d indemnisation (avant 1984) : -appréciation de la responsabilité:.la

Plus en détail

DECISION DCC 14-217 DU 29 DECEMBRE 2014

DECISION DCC 14-217 DU 29 DECEMBRE 2014 DECISION DCC 14-217 DU 29 DECEMBRE 2014 Date :29 Décembre 2014 Requérant : Gilles FELIHO, assisté de Maître Michel AGBINKO, Contrôle de conformité Acte judiciaire Procès-verbal de lecture de testament

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos Liste des auteurs Abréviations Bibliographie générale Messages et rapports

Table des matières. Avant-propos Liste des auteurs Abréviations Bibliographie générale Messages et rapports Avant-propos Liste des auteurs Abréviations Bibliographie générale Messages et rapports V VII XXIII XXXIX Code civil suisse 1 Livre deuxième : Droit de la famille Première partie : Des époux Titre troisième

Plus en détail

paragraphe 49 (juillet 2011), accessible [en anglais seulement] à l adresse http://www.fatfgafi.org/dataoecd/40/13/48426561.pdf.

paragraphe 49 (juillet 2011), accessible [en anglais seulement] à l adresse http://www.fatfgafi.org/dataoecd/40/13/48426561.pdf. Mémorandum d Alger sur les bonnes pratiques en matière de prévention des enlèvements contre rançon par des terroristes et d élimination des avantages qui en découlent Introduction Le recours aux enlèvements

Plus en détail

LOI N 2004-006 du 26 juillet 2004. portant réorganisation et fonctionnement du. Conseil de Discipline Budgétaire et Financière CHAPITRE PREMIER

LOI N 2004-006 du 26 juillet 2004. portant réorganisation et fonctionnement du. Conseil de Discipline Budgétaire et Financière CHAPITRE PREMIER LOI N 2004-006 du 26 juillet 2004 portant réorganisation et fonctionnement du Conseil de Discipline Budgétaire et Financière (JO n 2921 du 09.08.04, p.2702) DISPOSITIONS GENERALES CHAPITRE PREMIER Article

Plus en détail

FICHE 2-1-2-9: LE DÉROULEMENT DE LA GARDE À VUE (10 février 2009)

FICHE 2-1-2-9: LE DÉROULEMENT DE LA GARDE À VUE (10 février 2009) FICHE 2-1-2-9: LE DÉROULEMENT DE LA GARDE À VUE (10 février 2009) Texte: Article 63 du CPP : L'officier de police judiciaire peut, pour les nécessités de l'enquête, placer en garde à vue toute personne

Plus en détail

Une Arrestation au Burkina Faso

Une Arrestation au Burkina Faso Une Arrestation au Burkina Faso Informations Générales Les informations contenues dans la présente circulaire sont fournies à titre indicatif seulement. Bien que certaines de ces informations portent sur

Plus en détail

LES EXPERTS JUDICIAIRES

LES EXPERTS JUDICIAIRES LES EXPERTS JUDICIAIRES Art. 1 Seules les personnes physiques peuvent être agréées en qualité d expert judiciaire par l Institut des Experts Judiciaires (IEJ). Art. 2 Seules les personnes physiques qui

Plus en détail

COMMISSION DES ENTREPRISES DE SERVICE PUBLIC DU NOUVEAU-BRUNSWICK DÉCISION

COMMISSION DES ENTREPRISES DE SERVICE PUBLIC DU NOUVEAU-BRUNSWICK DÉCISION DÉCISION DANS L AFFAIRE d un réexamen du permis numéro 4183 accordé à Voyages Leclerc Tours Inc. et DANS L AFFAIRE de la loi sur les transports routiers, L.R.N.-B. 1973, chapitre M-16 le 12 avril 2002

Plus en détail

Les Matinales de l UDAF du Gard Mardi 24 février 2015. L organisation de la Justice en France. Comment la saisir?

Les Matinales de l UDAF du Gard Mardi 24 février 2015. L organisation de la Justice en France. Comment la saisir? Les Matinales de l UDAF du Gard Mardi 24 février 2015 L organisation de la Justice en France Comment la saisir? Les fondements et les principes de la Justice - Au nom du Peuple Français - Nul ne peut se

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE Canada PROVINCE DE QUÉBEC COMITÉ DE DISCIPLINE ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC N : 22-05-0305 DATE : 26 octobre 2005 LE COMITÉ : Me Jean-Guy Gilbert Président Réal Beaudet, ingénieur Membre Gérard Trépanier,

Plus en détail

LA GARDE DES SCEAUX, MINISTRE DE LA JUSTICE

LA GARDE DES SCEAUX, MINISTRE DE LA JUSTICE Circulaire du 3 1 décembre 2007 Date d'application : immédiate LA GARDE DES SCEAUX, MINISTRE DE LA JUSTICE à Monsieur le Vice- Président du Conseil d'etat Monsieur le Premier Président de la Cour de cassation

Plus en détail

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE Cabinet GOMIS GARRIGUES Données de cadrage : 2 types d assurances envisagées par le code du sport Assurance de responsabilité civile art. L. 321-1 C. sport (ex. art. 37 L. 1984)

Plus en détail

Paris, le 30 juin 2006

Paris, le 30 juin 2006 Paris, le 30 juin 2006 Communiqué de presse Déplacement de Pascal Clément, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice à Saint Ouen l Aumône (95) Vendredi 30 juin 2006 Délinquance des mineurs, mesures de

Plus en détail

AUDIENCE PUBLIQUE DU 17 OCTOBRE 2013

AUDIENCE PUBLIQUE DU 17 OCTOBRE 2013 KF/AN REPUBLIQUE DECÔTE D IVOIRE --------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN -------------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN -------------------- RG N 1152/2013 JUGEMENT CONTRADICTOIRE du 17/10/2013

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE L AUDE

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE L AUDE 1 CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE L AUDE REGLEMENT DE CONSULTATION MARCHÉ DE PRESTATIONS DE SERVICES EN ASSURANCES Date limite de réception des offres : LUNDI 21 OCTOBRE 2013

Plus en détail

ETUDE D IMPACT PROJET DE LOI. ratifiant l ordonnance n 2015-1288 du 15 octobre 2015 portant simplification et modernisation du droit de la famille

ETUDE D IMPACT PROJET DE LOI. ratifiant l ordonnance n 2015-1288 du 15 octobre 2015 portant simplification et modernisation du droit de la famille ETUDE D IMPACT PROJET DE LOI ratifiant l ordonnance n 2015-1288 du 15 octobre 2015 portant simplification et modernisation du droit de la famille NOR : JUSC1525240L/Bleue-1 14 janvier 2016 SOMMAIRE Introduction...

Plus en détail

portant adaptation de la législation fribourgeoise à la modification du code civil suisse relative aux droits réels

portant adaptation de la législation fribourgeoise à la modification du code civil suisse relative aux droits réels Loi du 8 septembre 2011 Entrée en vigueur : 01.01.2012 portant adaptation de la législation fribourgeoise à la modification du code civil suisse relative aux droits réels Le Grand Conseil du canton de

Plus en détail

LA PROCEDURE DISCIPLINAIRE

LA PROCEDURE DISCIPLINAIRE C E N T R E D E P A R T E M E N T A L D E G E S T I O N D E L A F O N C T I O N P U B L I Q U E T E R R I T O R I A L E D E L O I R E T C H E R LA PROCEDURE DISCIPLINAIRE Je vous invite à prendre connaissance

Plus en détail

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE D EVREUX

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE D EVREUX TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE D EVREUX Tribunal de Grande Instance d Evreux 30 rue Joséphine 27033 EVREUX Cedex tél: 02.32.29.55.00 fax: 02.32.29.55.02 Nouveau Palais de Justice d Evreux 4 bis rue de Verdun

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES F UPOV/INF/7 UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES GENÈVE RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL ENTRÉ EN VIGUEUR LE 15 OCTOBRE 1982 Le présent document contient la version la plus récente

Plus en détail

du Code civil suisse (CC) pour une durée indéterminée (ci-après l «Association»).

du Code civil suisse (CC) pour une durée indéterminée (ci-après l «Association»). Version 14 novembre 2014 Statuts 1 Art. 1 Dénomination et forme juridique 1 Sous la dénomination «esisuisse» est constituée une association au sens des articles 60 à 79 du Code civil suisse (CC) pour une

Plus en détail

1 sur 5 14/05/2012 13:59

1 sur 5 14/05/2012 13:59 1 sur 5 14/05/2012 13:59 Références Cour de cassation chambre civile 3 Audience publique du mercredi 16 mars 2011 N de pourvoi: 10-14005 10-14591 Publié au bulletin Irrecevabilité et cassation partielle

Plus en détail

La RÉFORME de la PROTECTION JURIDIQUE des MAJEURS Loi 2007-308 du 5 mars 2007 I) LES GRANDS PRINCIPES AFFIRMÉS ET LA RÉORGANISATION QUI EN DÉCOULE

La RÉFORME de la PROTECTION JURIDIQUE des MAJEURS Loi 2007-308 du 5 mars 2007 I) LES GRANDS PRINCIPES AFFIRMÉS ET LA RÉORGANISATION QUI EN DÉCOULE La RÉFORME de la PROTECTION JURIDIQUE des MAJEURS Loi 2007-308 du 5 mars 2007 Ce texte réforme de façon considérable les lois du 14 décembre 1964 et du 3 janvier 1968 en matière de protection des majeurs

Plus en détail

Les dispositions concernant les investissements dans l accord économique et commercial global entre l UE et le Canada (AECG)

Les dispositions concernant les investissements dans l accord économique et commercial global entre l UE et le Canada (AECG) Les dispositions concernant les investissements dans l accord économique et commercial global entre l UE et le Canada (AECG) - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Plus en détail

---------------------------------------- DÉCISION DE LA COMMISSION DES SANCTIONS

---------------------------------------- DÉCISION DE LA COMMISSION DES SANCTIONS REGULATION DU SECTEUR DES JEUX D ARGENT ET DE HASARD EN LIGNE COMMISSION DES SANCTIONS instituée par l article 35 de la loi n 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l'ouverture à la concurrence et à la régulation

Plus en détail

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fahamarinana. Loi n 95-028. portant création des Fondations à Madagascar EXPOSE DES MOTIFS

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fahamarinana. Loi n 95-028. portant création des Fondations à Madagascar EXPOSE DES MOTIFS REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fahamarinana Loi n 95-028 portant création des Fondations à Madagascar EXPOSE DES MOTIFS L Accord de subvention du Projet KEPEM (Knowledge and Effective

Plus en détail

ASSOCIATION USEFULL GAMING. 4 Chemin de la Grenouillère 91620 LA VILLE DU BOIS

ASSOCIATION USEFULL GAMING. 4 Chemin de la Grenouillère 91620 LA VILLE DU BOIS ASSOCIATION USEFULL GAMING 4 Chemin de la Grenouillère 91620 LA VILLE DU BOIS Genèse de la création de l association Souhaitant crée une structure a vocation esportive*, il a été décidé par les membres

Plus en détail

Groupe scolaire Jules Ferry. Fourniture et installation d un bâtiment type construction modulaire

Groupe scolaire Jules Ferry. Fourniture et installation d un bâtiment type construction modulaire Groupe scolaire Jules Ferry Fourniture et installation d un bâtiment type construction modulaire REGLEMENT DE CONSULTATION Date limite de remise des offres : Jeudi 16 avril 2015, avant 16H00 Règlement

Plus en détail

Statuts-types de fondation de coopération scientifique. «Réseaux thématiques de recherche avancée» I - But de la fondation.

Statuts-types de fondation de coopération scientifique. «Réseaux thématiques de recherche avancée» I - But de la fondation. MESR 27 octobre 2006 Statuts-types de fondation de coopération scientifique «Réseaux thématiques de recherche avancée» I - But de la fondation Article 1 er «Le réseau thématique de recherche avancée» 1

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 3 avril 2014 N de pourvoi: 13-15577 ECLI:FR:CCASS:2014:C200528 Non publié au bulletin Rejet Mme Flise (président), président SCP Boutet, SCP Piwnica

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR LE MINISTERE PUBLIC. ENM - 10 février 2014

PLAN D ACTION POUR LE MINISTERE PUBLIC. ENM - 10 février 2014 PLAN D ACTION POUR LE MINISTERE PUBLIC ENM - 10 février 2014 Le «Plan d action pour le ministère public» a pour vocation de présenter dans un document unique l ensemble des actions conduites par la garde

Plus en détail

Code de déontologie de la Caisse des Dépôts

Code de déontologie de la Caisse des Dépôts Code de déontologie de la Caisse des Dépôts Le Code de déontologie est un dispositif essentiel à la conduite des activités de la Caisse des Dépôts. Il permet d assurer la connaissance de l ensemble des

Plus en détail

CODE DE DROIT INTERNATIONAL PRIVE

CODE DE DROIT INTERNATIONAL PRIVE REPUBLIQUE TUNISIENNE CODE DE DROIT INTERNATIONAL PRIVE Publications de l'imprimerie Officielle de la République Tunisienne 2010 Loi n 98-97 du 27 novembre 1998, portant promulgation du code de droit

Plus en détail

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN. avec la collaboration de Marthe GALLOIS

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN. avec la collaboration de Marthe GALLOIS Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN avec la collaboration de Marthe GALLOIS LA COPROPRIÉTÉ Groupe Eyrolles, 1998, 2003, 2007, 2011 De Particulier à Particulier, 1998, 2003, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-55182-2

Plus en détail

SCP Masse-Dessen et Thouvenin, SCP Rocheteau et Uzan-Sarano, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Masse-Dessen et Thouvenin, SCP Rocheteau et Uzan-Sarano, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 3 Audience publique du 24 octobre 2012 N de pourvoi: 11-16012 Publié au bulletin Cassation partielle M. Terrier (président), président SCP Masse-Dessen et Thouvenin, SCP

Plus en détail

Exercice : 2010 REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. La chambre régionale des comptes de Champagne-Ardenne, Lorraine,

Exercice : 2010 REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. La chambre régionale des comptes de Champagne-Ardenne, Lorraine, Audience publique du 18 novembre 2014 Jugement n 2014-030 Lecture publique du 9 décembre 2014 EPLEFPA «Philippe de Vilmorin» de Bar-le-Duc N du compte : 055134990 Poste comptable : Agence comptable de

Plus en détail

Exercice : 2012 REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. La Chambre régionale des comptes de Champagne-Ardenne, Lorraine,

Exercice : 2012 REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. La Chambre régionale des comptes de Champagne-Ardenne, Lorraine, Audience publique du 14 avril 2015 Jugement n 2015-0008 Centre hospitalier Sainte-Anne de Saint-Mihiel (Meuse) N du poste comptable : 055023988 Poste comptable : Centre des finances publiques de Verdun

Plus en détail

Numéro du rôle : 3100. Arrêt n 151/2005 du 5 octobre 2005 A R R E T

Numéro du rôle : 3100. Arrêt n 151/2005 du 5 octobre 2005 A R R E T Numéro du rôle : 3100 Arrêt n 151/2005 du 5 octobre 2005 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à la loi du 7 février 2003 portant diverses dispositions en matière de sécurité routière,

Plus en détail

DECLARATION DE SOUS-TRAITANCE 1

DECLARATION DE SOUS-TRAITANCE 1 MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES DECLARATION DE SOUS-TRAITANCE 1 DC4 Le formulaire DC4 est un modèle de déclaration de sous-traitance

Plus en détail

Numéro du rôle : 4797. Arrêt n 100/2010 du 16 septembre 2010 A R R E T

Numéro du rôle : 4797. Arrêt n 100/2010 du 16 septembre 2010 A R R E T Numéro du rôle : 4797 Arrêt n 100/2010 du 16 septembre 2010 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 1274 du Code judiciaire, tel qu il a été remplacé par l article 28 de la

Plus en détail

Bulletin. des Arrêts N 8. Chambres civiles. Octobre 2012. Publication mensuelle. Les éditions des JOURNAUX OFFICIELS

Bulletin. des Arrêts N 8. Chambres civiles. Octobre 2012. Publication mensuelle. Les éditions des JOURNAUX OFFICIELS Bulletin des Arrêts Chambres civiles Publication mensuelle Octobre 2012 N 8 Les éditions des JOURNAUX OFFICIELS COUR DE CASSATION BULLETIN DES ARRÊTS CHAMBRES CIVILES N O 8 OCTOBRE 2012 Décisions du

Plus en détail

COORDINATION DES REGIMES METROPOLITAINS ET CALEDONIENS DE SECURITE SOCIALE

COORDINATION DES REGIMES METROPOLITAINS ET CALEDONIENS DE SECURITE SOCIALE COORDINATION DES REGIMES METROPOLITAINS ET CALEDONIENS DE SECURITE SOCIALE Décembre 2002 11, rue de la Tour des Dames - 75436 Paris cedex 09 - Tél. 01 45 26 33 41 - Fax 01 49 95 06 50 - www.cleiss.fr 2

Plus en détail

Affaire : GNANKOU GOTH Philippe (Conseils : SCPA KONAN-KAKOU-LOAN & Associés, Avocats à la Cour)

Affaire : GNANKOU GOTH Philippe (Conseils : SCPA KONAN-KAKOU-LOAN & Associés, Avocats à la Cour) ORGANISATION POUR L HARMONISATION EN AFRIQUE DU DROIT DES AFFAIRES (OHADA) COUR COMMUNE DE JUSTICE ET D ARBITRAGE (CCJA) Première Chambre Audience publique du 18 mars 2016 Pourvoi : n 153/2012/PC du 02/11/2012

Plus en détail

ARRÊT DE LA COUR (neuvième chambre) 15 janvier 2015 (*)

ARRÊT DE LA COUR (neuvième chambre) 15 janvier 2015 (*) ARRÊT DE LA COUR (neuvième chambre) 15 janvier 2015 (*) «Renvoi préjudiciel Directive 93/13/CEE Champ d application Contrats conclus avec les consommateurs Contrat de prestation de services juridiques

Plus en détail

Résolution des différends en matière d instruments documentaires

Résolution des différends en matière d instruments documentaires RÈGLEMENT DOCDEX Règlement d expertise de la Chambre de commerce internationale pour la Résolution des différends en matière d instruments documentaires Première revision En vigueur à compter du 15 mars

Plus en détail

- Le code de la famille (loi n 84 11 du 9 juin 1984, modifiée et complétée, portant code de la famille)

- Le code de la famille (loi n 84 11 du 9 juin 1984, modifiée et complétée, portant code de la famille) Réponses de la Commission Nationale Consultative de Promotion et de Protection des Droits de l Homme Algérie au rapport du secrétaire général de l Assemblée générale des Nations Unies concernant «le suivi

Plus en détail

PRIMATURE REPUBLIQUE DU MALI ----------- UN PEUPLE UN BUT UNE FOI SECRETARIAT GENERAL ------------ DU GOUVERNEMENT ------------

PRIMATURE REPUBLIQUE DU MALI ----------- UN PEUPLE UN BUT UNE FOI SECRETARIAT GENERAL ------------ DU GOUVERNEMENT ------------ PRIMATURE REPUBLIQUE DU MALI ----------- UN PEUPLE UN BUT UNE FOI SECRETARIAT GENERAL ------------ DU GOUVERNEMENT ------------ DECRET N 06-426 /P-RM DU 06 OCT 2006 FIXANT LES MODALITES D APPLICATION DE

Plus en détail

SCP Rocheteau et Uzan-Sarano, SCP Waquet, Farge et Hazan, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Rocheteau et Uzan-Sarano, SCP Waquet, Farge et Hazan, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 10/05/2009 Cour de cassation chambre commerciale Audience publique du 7 avril 2009 N de pourvoi: 08-12192 Publié au bulletin Cassation partielle Mme Favre (président), président SCP Rocheteau et Uzan-Sarano,

Plus en détail

La gestion du personnel

La gestion du personnel REUNION D INFORMATION DES COLLECTIVITES 1 1 Dexia Sofcap - tous droits réservés La gestion du personnel 2 2 Dexia Sofcap - tous droits réservés 1 Les dépenses du personnel des communes ont représenté 27

Plus en détail

Chronique municipale FÉVRIER 2012 SOMMAIRE. POUVOIRS D INSPECTION MUNICIPAUX : LES PRINCIPAUX ENJEUX JURIDIQUES Par Me Marc Lalonde 02

Chronique municipale FÉVRIER 2012 SOMMAIRE. POUVOIRS D INSPECTION MUNICIPAUX : LES PRINCIPAUX ENJEUX JURIDIQUES Par Me Marc Lalonde 02 FÉVRIER 2012 Chronique municipale SOMMAIRE POUVOIRS D INSPECTION MUNICIPAUX : LES PRINCIPAUX ENJEUX JURIDIQUES Par Me Marc Lalonde 02 (Ce texte a déjà été diffusé dans Bâtivert, magazine publié par la

Plus en détail

MADAGASCAR TITRE PREMIER : DE L' ACTION PUBLIQUE ET DE L' ACTION CIVILE.

MADAGASCAR TITRE PREMIER : DE L' ACTION PUBLIQUE ET DE L' ACTION CIVILE. MADAGASCAR CODE PROCEDURAL PENAL. du 1962-09-20 LIVRE PREMIER : DISPOSITIONS GENERALES. TITRE PREMIER : DE L' ACTION PUBLIQUE ET DE L' ACTION CIVILE. CHAPITRE PREMIER : DE L' ACTION PUBLIQUE. Article premier

Plus en détail

TARIF D HONORAIRES DES HUISSIERS DE JUSTICE

TARIF D HONORAIRES DES HUISSIERS DE JUSTICE TARIF D HONORAIRES DES HUISSIERS DE JUSTICE SECTION I CLASSES DES PROCÉDURES Dans le présent règlement, les classes de procédures auxquelles il est référé correspondent à : CLASSE 1 CLASSE 2 i. Une procédure

Plus en détail

PACK CRÉATEUR SOCAMAB GARANTIE FINANCIÈRE / RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE / PROTECTION JURIDIQUE

PACK CRÉATEUR SOCAMAB GARANTIE FINANCIÈRE / RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE / PROTECTION JURIDIQUE PACK CRÉATEUR SOCAMAB GARANTIE FINANCIÈRE / RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE / PROTECTION JURIDIQUE En un seul dossier simplifié, vous obtenez votre garantie financière et votre assurance RCP obligatoires

Plus en détail

Bulletin. d information N 659. 15 avril 2007. Diffusion de jurisprudence, doctrine et communications. Publication bimensuelle

Bulletin. d information N 659. 15 avril 2007. Diffusion de jurisprudence, doctrine et communications. Publication bimensuelle Bulletin d information Diffusion de jurisprudence, doctrine et communications N 659 Publication bimensuelle 15 avril 2007 Les éditions des JOURNAUX OFFICIELS intranet l accès au site intranet de la Cour

Plus en détail

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR REGIONAL DE FORMATION Poste susceptible d être vacant

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR REGIONAL DE FORMATION Poste susceptible d être vacant PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR REGIONAL DE FORMATION Poste susceptible d être vacant Le poste à pourvoir se situe au siège de la cour d appel de Toulouse. Ce ressort inclut les cours d appel de Montpellier,

Plus en détail

La Cour européenne des droits de l homme (CEDH) a. saisie dans l affaire Apollonia

La Cour européenne des droits de l homme (CEDH) a. saisie dans l affaire Apollonia Communiqué de presse Paris, le 10 juillet 2013 La Cour européenne des droits de l homme (CEDH) saisie dans l affaire Apollonia pour le respect du droit à un procès contradictoire et équitable, et du droit

Plus en détail

GUIDE D APPLICATION DE LA POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS

GUIDE D APPLICATION DE LA POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS D APPLICATION DE LA POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS Le présent guide a pour but de fixer les paramètres ainsi que les

Plus en détail