5.8. Acheter ou vendre un parking

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "5.8. Acheter ou vendre un parking"

Transcription

1 une petite surface peut être louée à titre de résidence secondaire ou en location saisonnière. Dans ce cas en effet, les normes de décence ne s appliquent pas. Attention! Le règlement sanitaire de la commune peut toutefois imposer une surface minimum. Le seuil des 14 m² pour la surtaxe La location d une petite surface n est plus aussi libre qu auparavant, puisque depuis le 1 er janvier 2012, le loyer est encadré dans les villes où l on constate une pénurie de logements, c est-à-dire dans les zones A et A bis applicables au prêt à taux zéro % et au dispositif «Scellier». Paris est ainsi la première ville visée par ce nouveau dispositif. Plus précisément, si le loyer d un logement de moins de 14 m² dépasse 40 par mètre carré mensuel, le propriétaire doit s acquitter d une taxe dont le taux varie de 10 à 40 %. En fait, plus l écart entre le loyer pratiqué et le seuil de 40 est élevé, plus le taux est important Acheter ou vendre un parking Moins encadrée que la vente d un logement, la cession d une place de stationnement n est pas pour autant anodine. Le vendeur doit connaître la loi afin de vendre dans les meilleures conditions et éviter tout contentieux. Les étapes de la vente On ne vend pas un parking comme on vend une maison. Souvent, pour l acquéreur, il n y a que trois critères : la taille de la place (boxée ou non) ; la proximité d avec son lieu de résidence ; le montant des charges. Il faut néanmoins faire une visite. Ensuite, une fois que l acheteur a fait une offre convenable, l accord doit être formalisé. C est l utilité du compromis de vente. Il peut être conclu sous seing privé (entre particuliers) ou devant notaire. L acte définitif de vente devra toujours être signé devant notaire. Au moment de signer le compromis, l acheteur devra verser un acompte, qui viendra en déduction du prix final. Cette pratique est très indiquée, même pour une vente de parking : l acquéreur se sent plus engagé et concerné. Le délai de rétractation Lorsqu il s agit d habitation, la loi prévoit d office un délai de rétractation de sept jours, au profit de l acquéreur. Aucune des parties ne peut déroger à ce droit par le biais d une clause. La protection de l acquéreur est ici «d ordre public». 82 Ve n d r e o u ac h e t e r u n b i e n immobilier a p r è s t o u t e s l e s n o u v e l l e s m e s u r e s f i s c a l e s ,

2 Bo n à s av o i r! L acheteur d un parking ne bénéficie pas automatiquement du délai de rétractation. C est une option, mais la loi n impose rien. En l absence de stipulations expresses, il n y aura pas de délai de rétraction. Le notaire pourra, à la demande des parties, insérer cette clause dans l avant-contrat. La condition suspensive d obtention de crédit La condition suspensive de crédit, véritable bouée de l acquéreur, est également absente des compromis quand il s agit d un parking. La loi ne l impose pas, comme avec les immeubles d habi tation : quiconque se porte acquéreur d un logement et a recours au crédit en bénéficie. En vertu de cette clause, si l acheteur se voit refuser toutes ses demandes de prêt, il est désengagé de la vente et peut récupérer l acompte versé. Co n s e i l! Si l acheteur de votre parking a besoin d un crédit, il est néanmoins recommandé d insérer dans le compromis une condition suspensive d obtention de crédit. Son avantage est réel pour l acheteur comme pour le vendeur. Les diagnostics obligatoires La vente d un parking est également soumise à l obligation de fourniture des diagnostics immobiliers. En voici la liste : le diagnostic amiante ; le diagnostic termites, si vous êtes dans une zone contaminée ; l état des risques naturels et technologiques ; Les diagnostics amiante et termites doivent être effectués par un diagnostiqueur certifié. Le sort de la plus-value Même après l application de la future réforme sur la plus-value, les ventes d immeubles ne dépassant pas sont à ce jour exonérées d impôt sur la plus-value. Vendre un parking loué Il convient de distinguer plusieurs hypothèses : le parking est loué avec un logement et l existence du parking est mentionnée dans le bail. Dans une résidence, si le logement est loué avec une place de parking, celle-ci en constitue une annexe et bénéficie, à ce titre, de la protection de la loi applicable aux baux d habitation. Pour vendre son parking, le propriétaire devra respecter les règles édictées par la loi du 6 juillet 1989, loi qui prévoit le droit de préemption. Au plus tard six mois avant la fin du bail, le propriétaire doit donner congé à son locataire, congé qui vaut et pour le logement et pour le parking. Dans ce courrier, il doit faire une offre de vente au locataire, comprenant le logement et le parking. Le locataire est prioritaire dans la vente : c est le droit de préemption. S il la refuse, il devra quitter son appartement et son emplacement de parking. Après son départ, le propriétaire pourra alors céder le parking isolément. S il accepte, il deviendra propriétaire des deux biens ; Ve n d r e o u ac h e t e r u n b i e n immobilier a p r è s t o u t e s l e s n o u v e l l e s m e s u r e s f i s c a l e s , 83

3 le parking est loué seul, il n est pas annexé à un logement et le contrat de location ne porte que sur un parking. Le locataire d un parking ne bénéficie pas des protections que la loi offre aux locataires de logements. Pour mettre fin à un contrat de location de parking, la loi ne prévoit rien, ce sont les parties qui se mettent d accord sur ses modalités de résiliation et la durée du congé. Le locataire n a pas de droit de préemption Vendre un bien appartenant à une SCI Pour vendre un immeuble appartenant à une SCI, deux possibilités : la vente de l immeuble par la société ou la vente des titres par les associés. D où une certaine flexibilité et une grande latitude. Concernant les droits d enregistrement, le régime d imposition des deux opérations est quasiment similaire : la cession des titres est taxée à hauteur de 5 % à la charge de l acquéreur, alors que la vente de l immeuble par la SCI rend exigible un droit de 5,09 %. Les deux opérations sont par ailleurs assujetties au régime des plus-values immobilières (sauf exceptions). Toutefois, suivant que l on vende des parts ou le bien dans son intégralité, la taxation des plus-values peut être très différente La vente de l immeuble par la SCI On détermine la plus-value en se fondant sur le prix d acquisition de l immeuble. Lorsque celui-ci a été apporté par les associés, il s agit de sa valeur d apport. Des frais d acquisition s ajoutent au prix d acquisition. Ces frais peuvent être retenus soit pour leur montant réel, soit pour un forfait de 7,5 %. Ensuite, s il y a plus-value, chaque associé doit être imposé en fonction du nombre de parts dont il dispose dans la SCI. Les exonérations à la taxation de la plus-value en cas de vente du bien par la société : lorsque le logement est mis à la disposition gratuitement d un associé en tant que résidence principale ; lorsque le prix de vente de l immeuble est inférieur à L abattement pour durée de détention a également vocation à s appliquer dans cette hypothèse (délai qui court à compter de la date où la société a acquis l immeuble). 84 Ve n d r e o u ac h e t e r u n b i e n immobilier a p r è s t o u t e s l e s n o u v e l l e s m e s u r e s f i s c a l e s ,

4 La vente des titres par les associés La plus-value est calculée par différence entre le prix de cession des parts et leur prix d acquisition, auquel on ajoute les frais d acquisition. C est le montant réel et justifié qui doit être retenu pour les frais d acquisition, car le forfait de 7,5 % n est pas applicable aux titres. L exonération de plus-value immobilière liée à la cession de la résidence principale est applicable en cas de cession de parts sociales lorsque le logement est mis à la disposition gratuitement de l associé cédant en tant que résidence principale. Attention! En revanche, l exonération prévue en faveur des cessions inférieures à n est pas applicable aux cessions de parts sociales. Enfin, l abattement pour durée de détention est également applicable aux cessions de parts sociales, étant ici précisé que seule compte la durée de détention des parts sociales, indépendamment de la durée de détention de l immeuble qui est dans le patrimoine social. Bo n à s av o i r! Pour vendre des titres, un notaire n est pas obligatoire : un acte sous seing privé est suffisant. Il est toutefois nécessaire de solliciter un professionnel du droit, comme un avocat Vendre ou acheter autrement L échange L échange est un contrat par lequel les parties se donnent respectivement un bien contre un autre (Code civil article 1702). L intérêt pratique de l échange consiste à éviter deux ventes successives et le coût de deux mutations. Mais ce type de transaction reste rare. Lorsque les biens échangés sont d égale valeur (échange pur et simple), le droit spécial d échange de 5 % n est dû que sur la valeur de l un des deux lots seulement. Si chacun des coéchangistes avait vendu et acheté simultanément leur bien, ils auraient été soumis aux droits d enregistrement applicables aux ventes d immeuble au titre des deux ventes : ils auraient chacun réglé la totalité de la taxe de publicité foncière soit 5,09 %, plus la rémunération du notaire, plus les frais divers. L échange leur permet donc de se partager le coût de cette imposition. Ve n d r e o u ac h e t e r u n b i e n immobilier a p r è s t o u t e s l e s n o u v e l l e s m e s u r e s f i s c a l e s , 85

5 En revanche, dans l hypothèse où l échange concerne des lots de valeur inégale, le droit spécial d échange de 5 % est calculé sur le lot le plus faible tandis que la différence (soulte), destinée à compenser la différence de valeur des biens échangés, est imposée selon les droits de mutation classique. En résumé, l opération s analyse en un échange à concurrence de la valeur du lot le plus faible et en une vente classique sur la différence (soulte). Il conviendra le cas échéant de conjuguer ces règles avec l application de la TVA dans l hypothèse où un ou plusieurs coéchangistes auraient la qualité d assujetti agissant en tant que tel Le viager Qu est-ce que la vente en viager? Vendre un bien en viager, c est transférer la propriété à un tiers, appelé «débirentier», qui devra, en contrepartie, verser au vendeur, appelé «crédirentier», une rente jusqu à son décès. Autrement dit, ce sont les modalités de paiement du prix qui sont différentes. Au lieu de payer le prix en une fois au moment de la vente, l acquéreur paie une rente au vendeur jusqu à son décès. Le coût de l acquisition dépend donc d un aléa, la durée de vie du vendeur. Intérêts du viager La vente en viager présente donc l intérêt pour le vendeur de pouvoir profiter de revenus supplémentaires à un moment de sa vie où, le plus souvent, l essentiel de ceux-ci est constitué de retraites ou de pensions. Pour l acheteur, il s agit d un contrat aléatoire, avec l espoir de réaliser une «bonne affaire». Validité de la vente La vente en viager est fondée sur un aléa : la longévité du vendeur. Pour que la vente en viager soit valable, il faut que cet aléa existe véritablement. Ainsi, si le vendeur est extrêmement malade et mourant, la vente sera nulle. Modalités de paiement Le viager doit être considéré comme une vente normale, à l exception près que les modalités de paiement du prix sont particulières. Comme toutes les ventes immobilières, la vente en viager nécessite l intervention d un notaire. Le paiement du prix du viager Contrairement à une vente classique, dans un viager, le versement du prix n est pas instantané. Il est payé par une rente versée à vie au vendeur et éventuellement par un bouquet. En droit, on dit que l acheteur est le «débirentier» puisqu il est débiteur de la rente et que le vendeur est le «crédirentier», puisqu il est le créditeur de la rente. 86 Ve n d r e o u ac h e t e r u n b i e n immobilier a p r è s t o u t e s l e s n o u v e l l e s m e s u r e s f i s c a l e s ,

6 Le calcul de la rente Le calcul de la rente est un peu compliqué. Dans le principe, on procède de sorte que si le vendeur décède au terme de l espérance moyenne de vie, l acheteur ait payé intégralement le prix normal de son logement. Si le vendeur vit plus longtemps, l acheteur paie plus que la valeur du logement et s il décède avant le terme de son espérance de vie, l acheteur paie finalement moins que ne vaut réellement le bien. Pour calculer la rente, on applique donc des tables qui tiennent compte de l âge du vendeur, mais aussi du fait que le viager peut être conclu sur une ou deux têtes (un mari et sa femme, par exemple). Bo n à s av o i r! Le viager est conclu sur deux têtes lorsque c est un couple qui vend le bien et que ce dernier n appartient définitivement à l acheteur qu au décès du dernier des conjoints. Le bouquet Le bouquet est une somme d argent que le vendeur peut demander immédiatement. Le bouquet n est pas obligatoire et est librement fixé par les parties. Lorsqu il y a bouquet, on déduit donc celui-ci du prix de vente et l on ne convertit en rente que le solde du prix, défalqué du bouquet. Viager libre ou occupé Lors d une vente en viager, vous avez deux possibilités : soit le bien est vendu libre de toute occupation et de toute réserve de jouissance et on parlera dans ce cas de viager libre ; soit le vendeur se réserve un droit d habitation et on parlera alors de viager occupé. Bo n à s av o i r! Le droit d habitation peut être réservé jusqu au décès du conjoint du vendeur. Si le viager est occupé, il faudra prévoir dans le contrat de vente la répartition des charges. C est en général le vendeur qui s acquitte des charges locatives et de la taxe d habitation. L acheteur, quant à lui, prend en charge les grosses réparations et la taxe foncière. Bo n à s av o i r! Le vendeur qui bénéficie d un droit d habitation ne pourra pas donner le bien en location, sauf s il s est réservé l usufruit du bien (ce qui est rare). Le viager : une vente normale La vente se passe en comme une vente, c est-àdire qu il y aura lieu d établir une promesse de vente et un acte définitif. Ve n d r e o u ac h e t e r u n b i e n immobilier a p r è s t o u t e s l e s n o u v e l l e s m e s u r e s f i s c a l e s , 87

7 Bo n à s av o i r! Dans le but de veiller à l équilibre du contrat et de protéger le vendeur d immeuble, la liberté contractuelle n autorise cependant pas à ce que la vente soit consentie moyennant des conditions financières dérisoires ou non sérieuses. La promesse de vente C est en effet dès la promesse de vente que devront être décidées toutes les conventions relatives à l occupation, à la répartition des charges et surtout à la rente. Vous devrez ensuite vous tenir à ces conventions, l acte authentique ratifiant la vente ne faisant que les reprendre sans les modifier. L acte authentique Comme pour toute mutation de bien immobilier, l acte de vente devra être dressé et reçu par un notaire. Quant aux frais de notaire, ce sont les mêmes que ceux d une acquisition immobilière classique. Attention! Si le décès intervient dans les 20 jours, la nullité du viager sera prononcée. Les litiges de la vente en viager Dans une vente en viager, les parties ont des obligations jusqu à l extinction du contrat, au décès du crédirentier. Cet étalement de l exécution du contrat peut donner lieu à des litiges. Si le crédirentier quitte le logement? Il peut arriver que le vendeur quitte les lieux pour des raisons médicales, parce qu il ne peut plus vivre seul dans son logement. Dans ce cas, l acheteur ne pourra occuper le logement qu après avoir obtenu l autorisation du vendeur. Cette modification peut donner lieu à une révision du montant de la rente. Bo n à s av o i r! Pour prévenir tout litige, il est conseillé d insérer une stipulation dans le contrat de vente prévoyant ce rééchelonnement. Si l acheteur cesse de payer les rentes? Après avoir mis en demeure l acheteur de payer, le vendeur peut utiliser des voies de règlement judiciaire. Injonction de payer C est une procédure simplifiée de recouvrement d une créance d origine contractuelle dont le montant est déterminé. La demande du vendeur est portée, selon son montant, devant la juridiction de proximité ou le tribunal d instance. Après avoir constaté l existence d une dette échue et non réglée, le juge délivre une injonction de payer. Privilège du vendeur Cette clause inscrite par le notaire au moment de la vente permet au vendeur de faire vendre le bien aux enchères et de se payer sur le prix. Clause résolutoire En général, une clause du contrat de vente viagère prévoit la résolution automatique de la vente en cas de non-paiement des rentes par le débirentier. La résolution doit être constatée par un juge. 88 Ve n d r e o u ac h e t e r u n b i e n immobilier a p r è s t o u t e s l e s n o u v e l l e s m e s u r e s f i s c a l e s ,

8 Bo n à s av o i r! Dans ce cas, la vente est annulée rétroactivement : elle est censée n avoir jamais existé. Le vendeur récupère la propriété du bien et peut même obtenir auprès du juge la conservation du bouquet et des rentes déjà perçus à titre d indemnisation. La revente du viager Le débirentier peut vendre le viager et reçoit un bouquet équivalent à l ensemble des sommes qu il a déjà payées. Le nouveau débirentier doit payer les rentes dans les mêmes conditions. S il est défaillant, l ancien débirentier pourrait être appelé à payer. La fiscalité du viager La vente en viager est soumise à des droits de mutation qui peuvent, selon les cas, être soit une taxe sur la valeur ajoutée et/ou à la taxe de publicité foncière (5,09 %), plus la rémunération du notaire plus les frais divers. Au regard de l impôt sur le revenu, toutes les rentes viagères résultant de la vente d un immeuble sont imposables selon des modalités particulières. Elles ne sont à comprendre dans les revenus du crédirentier que pour une fraction de leur montant qui varie selon l âge de ce dernier au moment de l entrée en jouissance de la rente. Âg e d u c r é d i r e n t i e r l o r s d e l e n t r é e e n j o u i s sa n c e d e la rente Fraction imposable Fraction non imposable Inférieur à 50 ans 70 % 30 % De 50 à 59 ans 50 % 50 % De 60 à 69 ans 40 % 60 % Supérieur à 69 ans 30 % 70 % Extinction du viager Le viager s éteint par le décès du (ou des) crédirentier(s). Cette situation est si évidente qu elle n est pas relevée dans le Code civil. Elle entraîne bien entendu la cessation du paiement de la rente ainsi que l extinction de l usufruit ou du droit d usage et d habitation que le vendeur avait pu se réserver sur l immeuble vendu La location-accession Quels sont les biens concernés? Le contrat de location-accession peut porter tant sur des immeubles à usage d habitation que sur des immeubles à usage professionnel et d habitation. L immeuble, quant à, lui peut être achevé ou en construction à la date de signature du contrat. La conclusion d un contrat de location-accession? L opération se décompose en deux contrats distincts : un contrat de location-accession et un contrat de vente définitif. Le recours à un notaire est obligatoire. Ve n d r e o u ac h e t e r u n b i e n immobilier a p r è s t o u t e s l e s n o u v e l l e s m e s u r e s f i s c a l e s , 89

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN. avec la collaboration de Valérie SAMSEL et Renaud TURC SON BIEN IMMOBILIER. Troisième édition

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN. avec la collaboration de Valérie SAMSEL et Renaud TURC SON BIEN IMMOBILIER. Troisième édition Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN avec la collaboration de Valérie SAMSEL et Renaud TURC SAVOIR VENDRE SON BIEN IMMOBILIER Troisième édition Groupe Eyrolles, 1998, 2003, 2007 De Particulier à Particulier,

Plus en détail

LE VIAGER EN QUESTION

LE VIAGER EN QUESTION LE VIAGER EN QUESTION VIAGER PATRIMOINE Muriel TRENQUIER Responsable du secteur PACA Ouest Spécialisé en ventes viagères. Vous présente ce qu est le Viager. Le groupe Viager Patrimoine à une grande expérience

Plus en détail

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction repose sur la dissociation de l acquisition du foncier de celle

Plus en détail

La rente viagère. I. Définition et principes. 1. La vente en viager est un contrat aléatoire

La rente viagère. I. Définition et principes. 1. La vente en viager est un contrat aléatoire La rente viagère I. Définition et principes 1. La vente en viager est un contrat aléatoire La vente en viager est la vente d'un bien dont le vendeur (le crédirentier) cède la pleine ou la nue-propriété

Plus en détail

VENDRE SON BIEN IMMOBILIER

VENDRE SON BIEN IMMOBILIER Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN avec la collaboration de Laurent LAMIELLE VENDRE SON BIEN IMMOBILIER Groupe Eyrolles, 1998, 2003, 2007, 2011 De Particulier à Particulier, 1998, 2003, 2007, 2011 ISBN :

Plus en détail

le PARCOURS de vente www.notaires.paris-idf.fr

le PARCOURS de vente www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER le PARCOURS de vente Offre d achat, promesse de vente, compromis de vente www.notaires.paris-idf.fr Le parcours de vente La vente d un bien immobilier est presque toujours précédée d un «avantcontrat»

Plus en détail

LA CRÉATION DE L ENTREPRISE COMMERCIALE. Les aspects fiscaux propres à la création de l entreprise individuelle

LA CRÉATION DE L ENTREPRISE COMMERCIALE. Les aspects fiscaux propres à la création de l entreprise individuelle CHAPITRE 1 LA CRÉATION DE L ENTREPRISE COMMERCIALE 022- Lorsqu il décide de créer une entreprise, un entrepreneur a le choix d adopter la forme juridique la mieux adaptée à sa situation. Soit il crée une

Plus en détail

LA LOCATION VENTE. C est pourquoi la question de la location-vente est soulevée parfois.

LA LOCATION VENTE. C est pourquoi la question de la location-vente est soulevée parfois. LA LOCATION VENTE Dans la plupart des cas en matière de transfert de propriété de biens immobiliers, nous employons la technique du contrat de vente immobilière pure et simple. Lors de la signature dudit

Plus en détail

Tableau comparatif France Allemagne : Annexe. catégories d'imposition, abattements personnels et taux d'imposition

Tableau comparatif France Allemagne : Annexe. catégories d'imposition, abattements personnels et taux d'imposition Achat d un bien immobilier en Allemagne 1. L agent immobilier (der Immobilienmakler) 2. Le notaire (der Notar) 3. Le contrat de vente 4. Les prix 5. Les modalités de paiement 6. L inscription au livre

Plus en détail

Aperçu juridique sur l acquisition et la vente d un immeuble

Aperçu juridique sur l acquisition et la vente d un immeuble Table des matières Introduction... I Chapitre I Aperçu juridique sur l acquisition et la vente d un immeuble 1. Vendre ou acheter d abord?... 3 1.1. Les avantages de vendre en premier... 3 1.2. Les avantages

Plus en détail

Conditions d éligibilité pour l accession à la propriété d un logement du programme accession abordable

Conditions d éligibilité pour l accession à la propriété d un logement du programme accession abordable Conditions d éligibilité pour l accession à la propriété d un logement du programme accession abordable L acquéreur dispose de ressources ne dépassant pas les plafonds de ressources retenus pour bénéficier

Plus en détail

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC I DETERMINATION DE LA RESIDENCE Au plan fiscal, les conséquences résultant pour un résident et ressortissant français de son installation au Maroc dépendent

Plus en détail

Conditions générales pour les prêts chirographaires. Du 20 mars 2014 (état au 21 mars 2014)

Conditions générales pour les prêts chirographaires. Du 20 mars 2014 (état au 21 mars 2014) pour les prêts chirographaires Du 0 mars 04 (état au mars 04) du 0.0.04 (état au.0.04) TABLE DES MATIERES Article Principes généraux Article Décision d octroi ou de refus du prêt Article Documents à signer

Plus en détail

DÉCOUVREZ L INNOVATION DU VIAGER MUTUALISÉ

DÉCOUVREZ L INNOVATION DU VIAGER MUTUALISÉ DÉCOUVREZ L INNOVATION DU VIAGER MUTUALISÉ PRÉSENTATION Société en Commandite par Actions, la SCA FRANCE INVEST VIAGER propose un fonds d investissement strictement orienté vers le secteur immobilier ancien,

Plus en détail

Brochure explicative sur la Vente en Viager en Belgique

Brochure explicative sur la Vente en Viager en Belgique Brochure explicative sur la Vente en Viager en Belgique I. Qu est-ce que le Viager? «Viage» en vieux français signifie Temps de Vie. Le contrat du viager est défini par l article 1964 du code civil comme

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION... 3 1. LE VIAGER DANS NOTRE TEMPS...3 2. CONCEPTION DE L OUVRAGE...5 PARTIE I : VIAGER ET GESTION DE PATRIMOINE

TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION... 3 1. LE VIAGER DANS NOTRE TEMPS...3 2. CONCEPTION DE L OUVRAGE...5 PARTIE I : VIAGER ET GESTION DE PATRIMOINE TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION... 3 1. LE VIAGER DANS NOTRE TEMPS...3 2. CONCEPTION DE L OUVRAGE...5 PARTIE I : VIAGER ET GESTION DE PATRIMOINE CHAPITRE 1 : Sources de rentes viagères...9 Raymond LE GUIDEC

Plus en détail

7.3. Les différents modes de transmission

7.3. Les différents modes de transmission 7.3. Les différents modes de transmission La manière d exercer l activité et le choix de la forme juridique ont des répercussions importantes sur le processus de transmission 7.3.1. Les impacts du choix

Plus en détail

Le Petit. Immobilier. Les pratiques clés en 20 fiches. Evelyne Cornu-Gaidan

Le Petit. Immobilier. Les pratiques clés en 20 fiches. Evelyne Cornu-Gaidan Le Petit 2014 Immobilier Les pratiques clés en 20 fiches Evelyne Cornu-Gaidan Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage BBC : Bâtiment basse consommation CCH : Code de la construction et de l habitation

Plus en détail

Les activités immobilières du marchand de biens : Aspects pratiques au regard de la TVA et des droits d enregistrement

Les activités immobilières du marchand de biens : Aspects pratiques au regard de la TVA et des droits d enregistrement SYNTHESE Fiscal Textes et références Article 1115 du Code général des impôts Les activités immobilières du marchand de biens : Aspects pratiques au regard de la TVA et des droits d enregistrement Juin

Plus en détail

Table des matières. Sommaire... 2

Table des matières. Sommaire... 2 Table des matières Sommaire... 2 Introduction... 4 1. L évolution historique... 4 a) Une origine ancienne... 4 b) L avènement du financement bancaire... 5 c) La perspective d une recrudescence... 5 2.

Plus en détail

le PARCOURS de vente www.notaires.paris-idf.fr

le PARCOURS de vente www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER le PARCOURS de vente L acte de vente www.notaires.paris-idf.fr Le parcours de vente LʼACTE DE VENTE Toute vente immobilière doit être constatée par acte notarié. Après la signature de l avant-contrat

Plus en détail

IMMOBILIER. ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi?

IMMOBILIER. ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi? Conférence débat Jeudi 5 juin 2014 IMMOBILIER ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi? La vente d un bien immobilier doit être constatée par acte authentique. L intervention d un notaire est donc obligatoire.

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

EXAMENS DE CERTIFICATION 2003. Unité de valeur 3. Investissement immobilier. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant

EXAMENS DE CERTIFICATION 2003. Unité de valeur 3. Investissement immobilier. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Affiliée au Certified Financial Planner Board of Standards et à l'international Certified Financial Planners Council Association

Plus en détail

Les plus values à la cessation d activité

Les plus values à la cessation d activité Les plus values à la cessation d activité Les quatre régimes d exonération des plus values Plus-values professionnelles - cas général Depuis le 1er janvier 2006, le bénéfice de l exonération est réservé

Plus en détail

Comment sortir l actif immobilier d une société commerciale à moindre coût?

Comment sortir l actif immobilier d une société commerciale à moindre coût? Comment sortir l actif immobilier d une société commerciale à moindre coût? Certaines sociétés commerciales soumises à l impôt sur les sociétés possèdent un actif immobilier à leur bilan. Il s agit le

Plus en détail

Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON. - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial -

Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON. - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - Elaboré en Mars 2008. Modifications éventuelles : nous contacter. Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - 9 Rue des Arènes BP 95236 49052

Plus en détail

Gestion. Négocier son bail commercial

Gestion. Négocier son bail commercial Gestion Négocier son bail commercial Adie Conseil Gestion INTRODUCTION Le bail commercial fait l objet d un statut réglementé dont les textes sont codifiés aux articles L.145-1 et suivants et R.145-1 et

Plus en détail

I. Vous devez commencez par prendre l espérance de vie du vendeur.

I. Vous devez commencez par prendre l espérance de vie du vendeur. Vous voulez déterminer une rente viagère d un bien libre de toute occupation, une valeur d un bien occupé la vie durant du vendeur et la rente viagère correspondante : Vous devez intégrer de multiples

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion Réf.

Plus en détail

SE CRéER UN PATRIMOINE IMMOBILIER

SE CRéER UN PATRIMOINE IMMOBILIER SE CRéER UN PATRIMOINE IMMOBILIER www.gsi-immobilier.com se créer un patrimoine immobilier Sommaire Acheter un bien immobilier pour investir, le placement dans la pierre est une valeur sûre. À condition

Plus en détail

SCP Jacqueline Calvet-Lèques Dominique Baudet Olivier Desoutter Notaires associés à Nouméa

SCP Jacqueline Calvet-Lèques Dominique Baudet Olivier Desoutter Notaires associés à Nouméa SCP Jacqueline Calvet-Lèques Dominique Baudet Olivier Desoutter Notaires associés à Nouméa NOTE DE PRESENTATION DU DISPOSITIF FISCAL EN FAVEUR DES INVESTISSEMENTS DANS LE SECTEUR DU LOGEMENT INTERMEDIAIRE

Plus en détail

Encouragement à la propriété du logement

Encouragement à la propriété du logement Encouragement à la propriété du logement Directives de la Caisse de pension (CPS) concernant l acquisition d un logement en propriété Conditions concernant l encouragement à la propriété du logement au

Plus en détail

LE BAIL D HABITATION NOTARIÉ

LE BAIL D HABITATION NOTARIÉ IMMOBILIER LOCATION LE BAIL D HABITATION NOTARIÉ www.notaires.paris-idf.fr Location LE BAIL D HABITATION NOTARIÉ Lorsqu un propriétaire souhaite louer son bien immobilier, une des premières démarches à

Plus en détail

Les avant-contrats Promesse de vente Offre d achat Compromis de vente

Les avant-contrats Promesse de vente Offre d achat Compromis de vente Les renseignements contenus dans la présente notice ont pour but d attirer votre attention sur les points les plus importants du sujet qui vous intéresse. Pour de plus amples informations, consultez votre

Plus en détail

A l'international. et des sociétés holding. Gestion & vie des sociétés

A l'international. et des sociétés holding. Gestion & vie des sociétés La réglementation et des sociétés holding Comme nous l avons vu dans notre précédente livraison, le Portugal propose une fiscalité particulièrement attractive pour les retraités disposant d un pouvoir

Plus en détail

26 Contrat d assurance-vie

26 Contrat d assurance-vie 42 26 Contrat d assurance-vie est un contrat par lequel un assureur s engage à verser un capital en cas de vie ou de décès de l assuré, au profit du souscripteur ou d un tiers, moyennant une prime. Placement

Plus en détail

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats,

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Comptabilité Générale - Résumé blocus 08 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Fonds de tiers = Provisions + Dettes. Fonds de tiers à long terme = Provisions + Dettes à plus d un an. Capitaux

Plus en détail

Chapitre 1 : Notions. Partie 9 - Rente viagère. Qu est-ce q u u n e «r e n t e v i a g è r e»?

Chapitre 1 : Notions. Partie 9 - Rente viagère. Qu est-ce q u u n e «r e n t e v i a g è r e»? Chapitre 1 : Notions Qu est-ce q u u n e «r e n t e v i a g è r e»? Principe. Une rente viagère, c est en fait une dette à vie d une personne envers une autre, que l on connaît surtout dans le cadre de

Plus en détail

GARANTIE DE RACHAT ET RELOGEMENT (Vente de patrimoine ancien)

GARANTIE DE RACHAT ET RELOGEMENT (Vente de patrimoine ancien) GARANTIE DE RACHAT ET RELOGEMENT (Vente de patrimoine ancien) TITRE 1 : NATURE DE LA GARANTIE DE RACHAT Article 1 er : Nature et portée de la garantie Une garantie de rachat est offerte par l organisme

Plus en détail

Flash. Flash d information Immobilier. Parution du décret Pinel du 3 novembre 2014

Flash. Flash d information Immobilier. Parution du décret Pinel du 3 novembre 2014 SEPTEMBRE OCTOBRE NO VEMBRE 2014 Flash Dans ce numéro Baux 1-3 Vente immobilière 3-4 Diagnostic technique 4-5 Parution du décret Pinel du 3 novembre 2014 Flash d information Immobilier Le décret d application

Plus en détail

64 Présentation du régime

64 Présentation du régime OPÉRATIONS IMMOBILIÈRES 64 Présentation du régime Les règles applicables en matière de TVA immobilière Règles applicables depuis le 11 mars 2010... 6000 Champ immobilière... 6001 Règles de territorialité...

Plus en détail

Plus-values immobilières des particuliers

Plus-values immobilières des particuliers > Fiscalité patrimoniale Fiscalité personnelle Plus-values immobilières des particuliers Abattement pour durée de détention Abattement identique pour tous les biens >> Abattement pour durée de détention

Plus en détail

Introduction générale

Introduction générale Introduction générale Pour qu il y ait location d immeuble, il faut qu il y ait un «bail» Le bail est le contrat par lequel une personne (appelée le bailleur) s engage à faire jouir une autre personne

Plus en détail

Avec la collaboration des Instituts du C.S.N L AVANT-CONTRAT

Avec la collaboration des Instituts du C.S.N L AVANT-CONTRAT Avec la collaboration des Instituts du C.S.N L AVANT-CONTRAT En principe, l'accord sur la chose et sur le prix vaut vente; mais toutes les conditions d'une vente sont rarement réunies lorsque les parties

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 33 DU 15 MARS 2010 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 3 A-3-10 INSTRUCTION DU 15 MARS 2010 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE - DROITS D ENREGISTREMENT - DISPOSITIF ISSU DE

Plus en détail

Offre d achat immeuble à revenus*

Offre d achat immeuble à revenus* Offre d achat immeuble à revenus* (usage résidentiel seulement) 1. IDENTIFICATION DES PARTIES ACHETEUR 1 : ACHETEUR 2 : VENDEUR 1 : Ci-après l «Acheteur» VENDEUR 2 : 2. OBJET DU CONTRAT Ci-après le «Vendeur»

Plus en détail

Un nouvel avantage fiscal : la déduction pour habitation unique

Un nouvel avantage fiscal : la déduction pour habitation unique Un nouvel avantage fiscal : la déduction pour habitation unique B. MARISCAL Lors du Conseil des ministres extraordinaire d Ostende des 20 et 21 mars 2004, le gouvernement avait pris la décision de réformer

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps Le compte épargne temps La loi n 2008 789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail procède à une profonde clarification des modalités de mise en place

Plus en détail

Recommandation n 9 relative à l information réciproque de l acquéreur et du syndic en cas de vente amiable d un lot.

Recommandation n 9 relative à l information réciproque de l acquéreur et du syndic en cas de vente amiable d un lot. Recommandation n 9 relative à l information réciproque de l acquéreur et du syndic en cas de vente amiable d un lot. La Commission, Considérant que les articles 19 et 20 de la loi n 65-557 du 10 juillet

Plus en détail

CESSION D UN CABINET D AVOCAT

CESSION D UN CABINET D AVOCAT CESSION D UN CABINET D AVOCAT Entre les soussignés : 1., Avocat au Barreau de PARIS, De nationalité française, Né le à ), Ayant son domicile à, (situation et régime matrimonial) Ci-après dénommé le Vendeur,

Plus en détail

NOTE DE SERVICE ------000------

NOTE DE SERVICE ------000------ MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES -------- DIRECTION GENERALE DES IMPOTS -------- Le Directeur général -------- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ---------- Abidjan, le 05 janvier

Plus en détail

OU L ASSURANCE DE LA RUINE DU CHEF D ENTREPRISE EMPRUNTEUSE ET DE SES HERITIERS

OU L ASSURANCE DE LA RUINE DU CHEF D ENTREPRISE EMPRUNTEUSE ET DE SES HERITIERS PATRIMOINE L ASSURANCE DECES EN GARANTIE D EMPRUNTS PROFESSIONNELS OU L ASSURANCE DE LA RUINE DU CHEF D ENTREPRISE EMPRUNTEUSE ET DE SES HERITIERS Il faut constater aujourd hui, qu il est pratiquement

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 7 G-4-01 N 101 du 5 JUIN 2001 7 E. / 16 INSTRUCTION DU 23 MAI 2001 MUTATIONS A TITRE GRATUIT DONATIONS DROITS D ENREGISTREMENT DIVORCE PRESTATIONS

Plus en détail

Investissement immobilier

Investissement immobilier Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC* *Association déclarée loi du 1 er juillet 1901 (et textes subséquents) Membre du Financial Planning Standards Board (FPSB) EXAMEN

Plus en détail

PRÉSENTATION DU CONCEPT

PRÉSENTATION DU CONCEPT PRÉSENTATION DU CONCEPT Immo-Retraite 75, Boulevard Haussmann - 75008 PARIS www.immoretraitegroupe.fr Tél. : 01 42 63 15 77 Le constat Les plus de 60 ans représentent actuellement 20% de la population

Plus en détail

Une renaissance de la loi Girardin

Une renaissance de la loi Girardin AVOCATS RECHTSANWÄLTE LAWYERS 29, RUE DU FAUBOURG SAINT-HONORÉ, 75008 PARIS EMAIL bmh@ bm ha voca ts. com TÉLÉPHONE (33)(0)1 42 66 63 19 FAX (33)(0)1 42 66 64 81 Olivier Hoebanx Associé Une renaissance

Plus en détail

DÉFINITION DES DONNÉES FINANCIÈRES PUBLIÉES PAR LES SOCIÉTÉS CIVILES DE PLACEMENT IMMOBILIER (SCPI)

DÉFINITION DES DONNÉES FINANCIÈRES PUBLIÉES PAR LES SOCIÉTÉS CIVILES DE PLACEMENT IMMOBILIER (SCPI) DÉFINITION DES DONNÉES FINANCIÈRES PUBLIÉES PAR LES SOCIÉTÉS CIVILES DE PLACEMENT IMMOBILIER (SCPI) À compter du 1er juillet 2012, les gestionnaires de SCPI, réunis au sein de l ASPIM, s engagent à déterminer

Plus en détail

Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES

Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES OBJECTIFS : cette leçon vise à rendre l auditeur capable de : identifier les principales dépenses donnant droit à réduction

Plus en détail

LE DROIT BANCAIRE LES CONTRATS BANCAIRES

LE DROIT BANCAIRE LES CONTRATS BANCAIRES LE DROIT BANCAIRE LES CONTRATS BANCAIRES Objectif: Examiner la réglementation des rapports entre le client et le banquier à travers l étude des contrats bancaires. LES CONTRATS BANCAIRES : La banque, comme

Plus en détail

LE CONTRAT DE LOCATION

LE CONTRAT DE LOCATION Ressources pour les enseignants et les formateurs Activités pour la classe CE, EO, EE, terminologie, phraséologie, discours Crédit : Michel Soignet LE CONTRAT DE LOCATION. EXERCICE 1 1. Lisez deux fois

Plus en détail

MANDAT DE GESTION LOCATIVE

MANDAT DE GESTION LOCATIVE MANDAT DE GESTION LOCATIVE LE MANDAT EST OBLIGATOIRE Mandat établi conformément à : La Loi n 70-9 du 2 janvier 1970 La Loi n 89-462 du 6 juillet 1989 et au Décret n 72-678 du 20 juillet 1972. Carte Professionnelle

Plus en détail

Fiche conseil. Acquisition de titres : la garantie d actif et de passif. La garantie d actif et de passif : définition et illustrations

Fiche conseil. Acquisition de titres : la garantie d actif et de passif. La garantie d actif et de passif : définition et illustrations ACQUISITION DE TITRES : LA GARANTIE D ACTIF ET DE PASSIF Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques,

Plus en détail

SCI Société Civile Immobilière

SCI Société Civile Immobilière SCI Société Civile Immobilière Pascal Dénos, 2011 ISBN : 978-2-212-54881-5 La location de l immeuble social par la SCI Mise à disposition gratuite de l immeuble social aux associés La SCI peut mettre gratuitement

Plus en détail

Refus : pas de signature. Acceptation : l offre signée est à retourner au prêteur à partir du 11 e et avant le 30 e jour

Refus : pas de signature. Acceptation : l offre signée est à retourner au prêteur à partir du 11 e et avant le 30 e jour Le déroulement du contrat de prêt Le prêteur émet une offre de crédit valable 30 jours Cette offre est adressée obligatoirement par courrier à l emprunteur et à la caution éventuelle (personne physique)

Plus en détail

PARA HÔTELLERIE & LMP/LMNP

PARA HÔTELLERIE & LMP/LMNP BIENVENUE AU DOMAINE DU GRAND TOURTRE UN SÉJOUR DE VACANCES INOUBLIABLE 18 place de l Hôtel de Ville 16 210 CHALAIS Tel: +33(0)5 45 98 31 56 Fax: +33(0)5 45 98 31 55 Email: france@shelbournedevelopment.com

Plus en détail

NEWSLETTER N 10 Mai à août 2011 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX

NEWSLETTER N 10 Mai à août 2011 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX Christophe DENIZOT Docteur en droit Avocat à la Cour d appel de Paris Champ de compétence baux commerciaux et professionnels NEWSLETTER N 10 Mai à août 2011 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX Jurisprudence

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 2 DU 11 JANVIER 2011 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 13 L-13-10 INSTRUCTION DU 29 DECEMBRE 2010 AVIS RENDUS PAR LE COMITE DE L ABUS DE DROIT FISCAL SEANCES N 0s

Plus en détail

INTRODUCTION AU CRÉDIT-BAIL

INTRODUCTION AU CRÉDIT-BAIL INTRODUCTION AU CRÉDIT-BAIL Adapté avec l autorisation de l Institut canadien des comptables agréés, Toronto, Canada. Octobre 1998 GLOSSAIRE DU CRÉDIT-BAIL Voici la définition de certaines expressions

Plus en détail

com Plan Information Encouragement à la propriété du logement 1.1 Limites temporelles / délais de blocage

com Plan Information Encouragement à la propriété du logement 1.1 Limites temporelles / délais de blocage Information Encouragement à la propriété du logement com Plan La loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP) vous permet d utiliser votre argent de la Caisse

Plus en détail

LE CREDIT-BAIL IMMOBILIER

LE CREDIT-BAIL IMMOBILIER TSD NOTAIRES 1 PREAMBULE 1. Loi 66-455 du 2 juillet 1966 2. Ordonnance 67-837 du 28 septembre 1967 3. Décret 72-665 du 4 juillet 1972 4. Loi 73-446 du 25 avril 1973 5. Loi 84-46 du 24 janvier 1984 6. Loi

Plus en détail

LOI SCELLIER. Une mesure exceptionnelle en faveur de l Investissement Locatif Réduction d impôt jusqu à 37% sur 15 ans!

LOI SCELLIER. Une mesure exceptionnelle en faveur de l Investissement Locatif Réduction d impôt jusqu à 37% sur 15 ans! LOI SCELLIER Une mesure exceptionnelle en faveur de l Investissement Locatif Réduction d impôt jusqu à 37% sur 15 ans! I) PRINCIPES DE LA LOI SCELLIER La Loi Scellier, c est une réduction d impôt pouvant

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SCI Bien gérer son patrimoine Huitième édition, 1998, 2001, 2004, 2008, 2010, 2012, 2013, 2014 ISBN : 978-2-212-55995-8

Plus en détail

Actualité fiscale / Novembre 2011

Actualité fiscale / Novembre 2011 Actualité fiscale / Novembre 2011 L année 2011 comporte un flot législatif important, ceci par quatre lois de finances rectificatives mais également le projet de loi de finance pour 2012 à venir. 1 e Loi

Plus en détail

Le démembrement de propriété

Le démembrement de propriété Le démembrement de propriété ASPECTS CIVILS DU DÉMEMBREMENT DE PROPRIÉTÉ Le droit de propriété est défini à l article 544 du Code Civil : «La propriété est le droit de jouir et de disposer des choses de

Plus en détail

LA RÉFORME DES BAUX COMMERCIAUX PAR

LA RÉFORME DES BAUX COMMERCIAUX PAR LA RÉFORME DES BAUX COMMERCIAUX PAR LA LOI N 2014-626 DU 18 JUIN 2014 RELATIVE À L ARTISANAT, AU COMMERCE ET AUX TRÈS PETITES ENTREPRISES DITE «LOI PINEL» Liste des mesures Modification des dispositions

Plus en détail

Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété.

Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété. LE PSLA Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété. Le processus d accession se déroule en deux phases : Une phase locative qui dure de 6 mois à 2 ans

Plus en détail

Le logement social que j occupe ne correspond plus à ma situation...

Le logement social que j occupe ne correspond plus à ma situation... Le logement social que j occupe ne correspond plus à ma situation... 27 28 Changer de logement? Combien de chambres pour votre logement? Un logement est dit «proportionné» lorsqu il correspond à votre

Plus en détail

offre non fiscale 123viager L immobilier autrement... SICAV contractuelle

offre non fiscale 123viager L immobilier autrement... SICAV contractuelle offre non fiscale viager L immobilier autrement... SICAV contractuelle de viager mutualisé viager SICAV contractuelle de viager mutualisé Un investissement SOCIALEMENT RESPONSABLE Permettre aux retraités

Plus en détail

FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE

FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE Les règles de gestion posées par la loi du 10 juillet 1965 fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis sont à compléter

Plus en détail

LA TAXE FORFAITAIRE SUR LA CESSION DE TERRAINS DEVENUS CONSTRUCTIBLES : UN IMPOT FACULTATIF POUR LES COMMUNES OU LES EPCI

LA TAXE FORFAITAIRE SUR LA CESSION DE TERRAINS DEVENUS CONSTRUCTIBLES : UN IMPOT FACULTATIF POUR LES COMMUNES OU LES EPCI Département Finances AR/AH Dossier suivi par Alain ROBY et Maud ROLHION mai 2010 LA TAXE FORFAITAIRE SUR LA CESSION DE TERRAINS DEVENUS CONSTRUCTIBLES : UN IMPOT FACULTATIF POUR LES COMMUNES OU LES EPCI

Plus en détail

BAREMES DU LOGEMENT LE PRET A TAUX ZERO +

BAREMES DU LOGEMENT LE PRET A TAUX ZERO + BAREMES DU LOGEMENT PRETS Dernière mise jour le 1 er février 2012 LE PRET A TAUX ZERO + La loi de finances pour 2012 et ses textes d application (décret et arrêté du 30.12.11) mettent en place de nouvelles

Plus en détail

PROMESSE D ACHAT. l' «acheteur» (nom), (téléphone, domicile) ; (téléphone, bureau). (téléphone, domicile) ; (téléphone, bureau).

PROMESSE D ACHAT. l' «acheteur» (nom), (téléphone, domicile) ; (téléphone, bureau). (téléphone, domicile) ; (téléphone, bureau). PROMESSE D ACHAT La présente promesse d achat est conclue entre : l' «acheteur» (nom), (domicile actuel) (téléphone, domicile) (avec coacquéreur) (nom) domicile actuel) (téléphone, domicile) et le «vendeur»

Plus en détail

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié (Ordonnance du DFF sur les prêts hypothécaires) du 10 décembre 2001 Le Département fédéral des finances, vu l art. 116, al. 1, de l ordonnance

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 B-17-08 N 73 du 11 JUILLET 2008 IMPOT SUR LE REVENU. REDUCTIONS D IMPOT AU TITRE DES INVESTISSEMENTS LOCATIFS REALISES DANS LE SECTEUR

Plus en détail

LA VENTE AMIABLE DU BIEN IMMOBILIER

LA VENTE AMIABLE DU BIEN IMMOBILIER LA VENTE AMIABLE DU BIEN IMMOBILIER Article juridique publié le 26/01/2015, vu 2672 fois, Auteur : Maître Joan DRAY Dans le cadre d une procédure saisie- immobilière, il est possible de tirer un meilleur

Plus en détail

OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties 2007-2012

OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties 2007-2012 OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties 2007-2012 Conférence de presse 8 octobre 2013 OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties Note méthodologique Comment

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1 Présentation 3 PARTIE 1 Les professionnels de l immobilier Chapitre 1 Les métiers de l immobilier 21 1 Les principaux métiers de l immobilier 21 Le promoteur immobilier 21 L agent immobilier 21 Le négociateur

Plus en détail

Prêt Social de Location Accession PSLA. Marché Immobilier Social. Dernière mise à jour Mars 2013. Document réservé exclusivement aux Professionnels

Prêt Social de Location Accession PSLA. Marché Immobilier Social. Dernière mise à jour Mars 2013. Document réservé exclusivement aux Professionnels Prêt Social de Location Accession PSLA Marché Immobilier Social Dernière mise à jour Mars 2013 Document réservé exclusivement aux Professionnels Tout savoir sur le Prêt Social Location Accession Les principes

Plus en détail

Cas pratique de synthèse BOND

Cas pratique de synthèse BOND Cas pratique de synthèse BOND I. L impôt sur le revenu M. BOND Jean est chef d entreprise. Il détient 60% d une SA assujettie à l impôt sur les sociétés dont le siège est à MONTPELLIER. Marié, M. BOND

Plus en détail

Modèle de compromis de vente

Modèle de compromis de vente Modèle de compromis de vente Cette page de garde ne doit pas être incluse dans le compromis Mode d emploi : Copiez-collez le texte de ce compromis dans un logiciel de traitement de texte tel que Word ou

Plus en détail

ACTUALITES DES BAUX COMMERCIAUX

ACTUALITES DES BAUX COMMERCIAUX Note Juridique 02 février 2015 ACTUALITES DES BAUX COMMERCIAUX La loi relative à l artisanat, au commerce et aux petites entreprises, dite «Loi Pinel» n 2014-626 en date du 18 Juin 2014, a réformé le statut

Plus en détail

LOGO. BENNANI Mohammed. Réalisé par: Sous l encadrement de M. LARHZAL Redouan

LOGO. BENNANI Mohammed. Réalisé par: Sous l encadrement de M. LARHZAL Redouan Réalisé par: BENNANI Mohammed Sous l encadrement de M. LARHZAL Redouan Introduction LOGO Notion et les éléments du fonds de commerce La vente du FdC L apport du FdC Le nantissement du FdC Le contrat de

Plus en détail

LE PHOTOVOLTAIQUE incidences juridiques et fiscales

LE PHOTOVOLTAIQUE incidences juridiques et fiscales LE PHOTOVOLTAIQUE incidences juridiques et fiscales PARTIE I Le propriétaire qui loue la toiture de ses bâtiments ou ses terrains. 2 m1 LES ENGAGEMENTS PROPOSES NATURE JURIDIQUE DE L ACTIVITE : Activité

Plus en détail

REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE (communication du 18/07/2011)

REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE (communication du 18/07/2011) REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE (communication du 18/07/2011) En l absence d un accord sur le projet de réforme du patrimoine, le Gouvernement a convoqué une commission mixte paritaire afin d établir

Plus en détail

Convention de cession d actions (modèle simple / SA)

Convention de cession d actions (modèle simple / SA) http://www.droitbelge.net infos@droitbelge.net Convention de cession d actions (modèle simple / SA) Auteur: Me Frédéric Dechamps, avocat AVERTISSEMENT Ce document est une version d évaluation du contrat.

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

I.Conventions soumises à la loi Breyne Le champ d application de la loi se définit à partir de trois critères: chapitre8 La loi Breyne

I.Conventions soumises à la loi Breyne Le champ d application de la loi se définit à partir de trois critères: chapitre8 La loi Breyne chapitre8 La loi Breyne La loi Breyne est une législation particulière, réglementant les conventions de transfert de propriété d une habitation à construire ou en voie de construction, ou encore d une

Plus en détail

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers par LORI MATHISON Voici le dernier d une série de trois articles rédigés par Lori Mathison et publiés sur le Reper portant

Plus en détail