Chapitre 1 : Notions. Partie 9 - Rente viagère. Qu est-ce q u u n e «r e n t e v i a g è r e»?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 1 : Notions. Partie 9 - Rente viagère. Qu est-ce q u u n e «r e n t e v i a g è r e»?"

Transcription

1 Chapitre 1 : Notions Qu est-ce q u u n e «r e n t e v i a g è r e»? Principe. Une rente viagère, c est en fait une dette à vie d une personne envers une autre, que l on connaît surtout dans le cadre de la vente d immeubles. Quand une maison est vendue en rente viagère, l acheteur s engage à verser au vendeur, jusqu au décès de celui-ci, un montant périodique convenu dès le départ. Une rente viagère n est toutefois pas nécessairement liée à la vente d un bâtiment, bien au contraire. En fait, elle peut avoir n importe quel objet. Dans notre cas, nous envisageons l opération en rente viagère par laquelle le dirigeant d une société ne lui cède pas un immeuble, mais bien une somme d argent, en contrepartie de laquelle celle-ci lui verse un montant (une rente) périodique (p.ex. mensuelle). De quoi se compose une telle mensualité de rente viagère? Elle se compose d une partie de capital et d une partie d intérêts. La partie capital, c est en fait le remboursement de la somme d argent que vous avez cédée à votre société ; la partie intérêts, c est la rémunération que vous percevez du fait que votre société ne rembourse pas le montant que vous lui avez cédé en une fois, mais de façon étalée sur autant d années. Ce qui est spécifique à une rente viagère, c est que la mensualité n est pas seulement calculée en fonction du montant que vous mettez à disposition et du taux d intérêt que vous souhaitez percevoir, mais aussi en fonction de votre espérance de vie moyenne. En effet, dans une rente viagère, l élément primordial, c est le fait que votre société aura à vous payer la rente aussi longtemps que vous vivrez. En fait, un prêt en rente viagère correspond plus ou moins à un prêt d argent ordinaire, à cette différence près que la rente viagère doit être payée aussi longtemps que le prêteur (vous donc) vit. Autrement dit, il s agit d une convention «aléatoire», dont personne ne connaît exactement la durée, ni le montant qu elle rapportera ou coûtera, selon le point de vue sous lequel on se place. Comment naît un contrat de rente viagère? En fait, dès l instant où votre société a contracté une dette à votre égard, vous pouvez en demander le remboursement sous la forme d une rente viagère. À vrai dire, la façon dont cette dette est née n a qu une importance secondaire. En d autres termes, vous pouvez aussi bien demander le remboursement en rente viagère d une dette que votre société a contractée à votre égard du fait que vous lui avez cédé une somme d argent, vendu un immeuble, etc., que d une dette de votre société à votre égard en compte courant (autrement dit, votre compte courant présente un solde créditeur). Comment procéder concrètement? Un contrat de rente viagère. Pour une rente viagère, et cela à l inverse d un simple prêt à intérêt que vous consentez à votre société, il vaut mieux conclure une convention où vous déterminez le montant de la rente viagère dont votre société vous est redevable périodiquement, ainsi que, de préférence, le mode de calcul exact de cette rente. 98

2 En effet, nous l avons dit, une rente viagère n est pas seulement déterminée par le montant que vous cédez et par le taux d intérêt que vous désirez percevoir, mais aussi et pas pour peu par votre espérance de vie. Voilà pourquoi vous serez avisé de consulter un notaire, une banque ou un «actuaire» en vue de faire établir un tableau précis de rente viagère en fonction de votre âge. Conflit d intérêts. Comme crédirentier, vous voulez bien sûr percevoir la rente viagère la plus élevée possible, alors que votre société, qui vous verse cette rente, préfère en principe en payer le moins possible. Il y a donc là un «conflit d intérêts». En principe, vous ne pouvez de ce fait pas signer vous-même le contrat de rente viagère, en qualité de gérant de la société ; il faut procéder à la désignation d un «gérant ad hoc» (SPRL) (art. 260 C. soc.). En d autres termes, quelqu un d autre (conjoint, fils ou fille, comptable,...) est désigné gérant le temps de signer ce contrat. Dans une SA, il faut établir un rapport spécial (un simple document, à vrai dire, que votre comptable pourra vous fournir) (art. 523 C. soc.). Périodicité. En général, les rentes viagères sont payées par mois ou par trimestre. Rien ne vous oblige cependant à procéder ainsi. Autrement dit, vous êtes entièrement libre de faire calculer la rente par mois, par trimestre ou même par année. Comment votre société vous paie-t-elle la rente viagère? Là aussi, vous avez le choix. Vous pouvez convenir avec votre société d un paiement effectif de la rente à votre compte privé, mais vous pourriez tout aussi bien convenir avec elle de la faire comptabiliser à votre compte courant. Pour ce qui concerne le caractère imposable de la rente, le mode de paiement de la rente ne fait en aucun cas de différence. Mêmes les rentes que vous n avez pas encore effectivement perçues, mais qui ont été comptabilisées au crédit de votre compte courant, sont censées vous avoir été effectivement octroyées et sont donc de ce fait imposables. À combien pouvez-vous fixer le montant de la rente? Principe. En fait, vous pouvez demander ce que vous voulez. Certes, le montant que vous demanderez découlera bien évidemment des calculs p.ex. du notaire ou de l actuaire, mais aucune loi ne vient fixer de maximum au montant de la rente viagère que vous pouvez demander. La loi fiscale ne fixe p.ex. pas de maximum au montant de la rente viagère que votre société peut déduire. Corrections fiscales. Toutefois, comme vous êtes le dirigeant (gérant/administrateur) de votre société, que vous défendez tout à la fois les intérêts de votre société et les vôtres et qu il existe donc un lien privilégié entre le débiteur de la rente viagère (votre société) et son bénéficiaire (vous-même), le fisc ouvrira particulièrement l œil de façon à éviter que des abus ne soient commis. En premier lieu, il faudra que la rente viagère que vous comptez à votre société reste normale (art. 53, 10 CIR 92). Entendez par là un montant similaire à celui qui se dégagerait p.ex. auprès d une banque. Dès lors que, dans une banque, une rente viagère est déterminée au moyen des tables de rente viagère existantes, vous ne pourrez bien évidemment pas vous en écarter exagérément. Le taux d intérêt que vous désirez obtenir, et qui est, rappelons-le, un des composants de la rente viagère, devra lui aussi se situer plus ou moins aux environs du taux «normal» qu une banque vous consentirait pour une rente viagère. 99

3 Néanmoins, vous pourriez demander un peu plus que ce taux normal, du fait p.ex. que votre société ne vous fournit pas de garanties. Le risque que vous encourez de ce fait est donc plus élevé que celui qu une banque aurait encouru si elle avait prêté l argent à votre société. Ce risque plus élevé peut bien évidemment se traduire par un taux d intérêt lui aussi un peu plus élevé. Le cas échéant, le mieux serait de conserver quelques offres de différentes banques, p.ex. pour pouvoir démontrer que vous ne vous êtes écarté qu un minimum de ce taux normal. La grande différence entre une rente viagère et le paiement des intérêts d un prêt ordinaire réside dans le fait qu une requalification d intérêts en dividendes ne risque pas de se produire dans le cadre d un contrat de rente viagère. Mais, par ailleurs, le fisc pourrait estimer qu une rente trop élevée (p.ex. si son montant était réellement exagéré et n avait pas été fixé au départ de tables de mortalité réalistes) constitue une «dépense exagérée» et refuser à la société qui en est débitrice la déduction de la partie jugée exagérée. 100

4 Chapitre 2 : Conséquences pour votre société Votre société peut-elle déduire la rente viagère qu elle vous paie? La rente viagère que votre société vous paie, nous l avons dit, se compose d une partie de capital et d une partie d intérêts. La partie d intérêts. En principe, votre société peut intégralement déduire en frais professionnels la partie d intérêts dont se compose la rente viagère (art. 52, 2 CIR 92). On suit ici le même raisonnement que pour un prêt ordinaire. En effet, une société ne peut pas conclure de prêt privé et donc les intérêts qu elle vous paie sont pour elle des intérêts «professionnels» et déductibles à ce titre. A priori, le niveau de la partie d intérêts n a pas d influence directe sur sa déduction, en l absence, nous l avons dit, d une éventuelle requalification d un «excédent» d intérêts (art. 18, al. 1, 4 CIR 92). Il n empêche que, si la rente viagère et donc également la partie d intérêts de cette rente étaient anormalement élevées, le fisc pourrait en rejeter une partie. La partie de capital. Tout comme pour un prêt ordinaire, le simple remboursement du capital n est pas déductible. Le problème, toutefois, c est qu on ne sait jamais à l avance combien de capital il faudra rembourser ; en effet, cela dépend de la durée de la rente viagère et donc du jour de votre décès. Voilà pourquoi il est indispensable d avoir établi un tableau de rente viagère bien ventilé. Votre société est-elle imposée sur le capital qu elle perçoit? Oui et non. Dans le cadre d une convention de rente viagère, et à l inverse de ce qui se passe dans le cadre d un simple prêt, vous abandonnez définitivement à votre société le capital que vous mettez à sa disposition. En fait, votre société perçoit un produit et elle doit le comptabiliser comme un produit exceptionnel. Pourtant, le produit ainsi perçu n est pas effectivement imposé. En effet, en contrepartie de ce produit exceptionnel, il existe aussi l obligation de votre société de vous payer une rente votre vie durant et votre société a l obligation de «provisionner» cette obligation. En fait, cette «provision» est comptabilisée à un compte de charges et vient de ce fait neutraliser le «produit exceptionnel» que votre société a réalisé dans un premier temps. Montant de la provision. Au point de départ, le montant de cette provision équivaut quasiment au capital que vous avez «abandonné» à votre société, mais il fait ensuite l objet d une adaptation annuelle. Au fur et à mesure que vous avancez en âge, votre espérance de vie se modifie et par conséquent aussi l obligation de rente viagère que votre société a contractée à votre égard. Si vous avez p.ex. 40 ans lors de la conclusion de la rente viagère, votre espérance de vie moyenne est de 73 ans et la durée «prévisible» de la rente est donc de 33 ans. Aussi étrange que cela puisse paraître, au fur et à mesure que vous avancez en âge, votre espérance de vie moyenne monte elle aussi : une person ne qui a déjà atteint l âge de 60 ans, a plus de chance d atteindre les 80 ans qu une personne de 40 ans. Chaque année, votre société devra donc procéder à une adaptation comptable et ajuster le montant de la provision en fonction de la nouvelle espérance de vie qui est la vôtre à ce moment-là. 101

5 Et en cas de décès anticipé? Là, votre société n aura pas encore remboursé l intégralité du capital et elle sera imposée sur le solde. De nombreuses sociétés couvrent ce risque en concluant une assurance vie sur la tête de leur dirigeant et en faisant correspondre le montant assuré à l impôt qui serait dû en cas de décès anticipé. Votre société doit-elle retenir un précompte mobilier sur ces intérêts? Non. Dès lors que vous (le bénéficiaire de la rente viagère) êtes une personne physique, et à ce titre assujetti à l impôt des personnes physiques, votre société ne doit pas faire de déclaration au précompte mobilier et ne doit donc pas retenir de Pr M sur la rente viagère qu elle vous paie (art. 112 AR/CIR 92). Doit-elle établir une fiche? Oui. Une société qui verse une rente viagère est tenue d établir en temps voulu une fiche (et un relevé récapitulatif ), par bénéficiaire et par rente. À défaut, elle risque de se voir appliquer la «cotisation spéciale sur commissions secrètes» de 309 % (art. 219 CIR 92). Y a-t-il un impact pour la déduction des intérêts notionnels? Oui, mais il ne doit pas être surestimé. L impact sur les intérêts notionnels n est en général pas l élément déterminant qui permet de décider de la meilleure manière de retirer de l argent d une société. 102

6 Chapitre 3 : Conséquences pour vous-même, personne physique Une rente viagère est-elle imposée en personne physique? Oui. Une rente viagère constitue un «revenu mobilier» en principe imposable (art. 17, 1, 4 CIR 92). Contrairement, cependant, à ce qui prévaut pour les intérêts que votre société vous verse dans le cadre d un prêt ordinaire ou d un compte courant créditeur, vous devez reprendre cette rente viagère dans votre déclaration d impôt personnelle (au code 1159 ou 2159). Mais pas le montant total. En effet, et c est logique, vous n êtes pas imposé sur le montant total de la rente viagère que vous verse votre société. Rappelez-vous : une rente viagère se compose aussi toujours d une partie de capital et celle-ci ne constitue bien évidemment pas un revenu ; en fait, ce n est rien d autre qu un remboursement de ce que vous aviez prêté. La partie imposable d une rente viagère ne correspond cependant pas non plus à sa partie d intérêts, pour le simple motif que cette partie n est pas non plus toujours aisée à déterminer. Voilà pourquoi la loi a fixé d autorité la partie imposable d une rente viagère à 3 % du capital abandonné (art. 20 CIR 92). Exemple. Vous donnez en rente viagère un capital de à votre société. La rente viagère annuelle que vous percevez s élève p.ex. à 9 000, dont de capital et d intérêts. Dans ce cas, vous êtes donc imposé sur 3 % du capital que vous avez abandonné à votre société, soit 3 % de = Ce sont ces que vous devez indiquer au code 1159 ou 2159 de votre déclaration d impôt personnelle. Le montant de la rente viagère que vous percevez effectivement ne joue donc en fait pas de rôle dans la détermination de la partie que vous avez à déclarer et sur laquelle vous serez imposé. La seule chose qui compte, c est le montant du capital que vous avez «abandonné» à votre société. Viager. En principe, le paiement d une rente viagère ne s interrompt qu au décès du «crédirentier» (autre ment dit, vous). Tant que vous vivez, votre société devra vous payer la rente viagère convenue et vous devrez, par voie de conséquence, aussi la reprendre dans votre déclaration d impôt personnelle. Si vous décédez avant le terme initialement prévu, vous-même ou vos héritiers n aurez plus droit au solde restant dû. Comment une rente viagère est-elle imposée en personne physique? À un taux distinct. La partie imposable de la rente viagère (ces 3 % du capital «abandonné») n est pas imposée («aux taux progressifs») avec vos autres revenus, mais à un taux distinct de 25 % (art. 171, 3 CIR 92). En résumé, vous êtes donc imposé, dans le cadre d une rente viagère, sur 3 % du capital abandonné seulement et cela, à un taux de 25 %. 103

1. Peut-on comparer un compte courant à un compte bancaire?... 2. 2. Que comptabilise votre comptable sur votre compte courant?...

1. Peut-on comparer un compte courant à un compte bancaire?... 2. 2. Que comptabilise votre comptable sur votre compte courant?... Table des matières Avant-propos Partie 1. Qu est-ce qu un compte courant? 1. Peut-on comparer un compte courant à un compte bancaire?... 2 2. Que comptabilise votre comptable sur votre compte courant?...

Plus en détail

Table des matières. Ava n t-p r o p o s... 1. Ch a p i t r e 1 : Not i o n s... 18

Table des matières. Ava n t-p r o p o s... 1. Ch a p i t r e 1 : Not i o n s... 18 Ava n t-p r o p o s.............................................................................. 1 Partie 1 rémunération Ch a p i t r e 1 : Not i o n s.......................................................................

Plus en détail

La rente viagère. I. Définition et principes. 1. La vente en viager est un contrat aléatoire

La rente viagère. I. Définition et principes. 1. La vente en viager est un contrat aléatoire La rente viagère I. Définition et principes 1. La vente en viager est un contrat aléatoire La vente en viager est la vente d'un bien dont le vendeur (le crédirentier) cède la pleine ou la nue-propriété

Plus en détail

En règle générale, le taux d amortissement linéaire du bien immobilier est calculé sur la base d une durée d utilisation de :

En règle générale, le taux d amortissement linéaire du bien immobilier est calculé sur la base d une durée d utilisation de : 2. Immeuble 2.1. Acquisition ou construction 2.1.1. Principe Les dépenses afférentes à l acquisition d un bien immobilier affecté à l exercice de l activité professionnelle (p.ex. une maison de commerce

Plus en détail

1. Qu entend-on par indemnité en remboursement de frais?... 1

1. Qu entend-on par indemnité en remboursement de frais?... 1 Table des matières 1 Qu entend-on par indemnité en remboursement de frais? 1 11 Remboursement de frais par votre société 1 111 Vous avez payé des frais en lieu et place de votre société qui vous les rembourse

Plus en détail

I. Vous devez commencez par prendre l espérance de vie du vendeur.

I. Vous devez commencez par prendre l espérance de vie du vendeur. Vous voulez déterminer une rente viagère d un bien libre de toute occupation, une valeur d un bien occupé la vie durant du vendeur et la rente viagère correspondante : Vous devez intégrer de multiples

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Novembre 2007 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats,

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Comptabilité Générale - Résumé blocus 08 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Fonds de tiers = Provisions + Dettes. Fonds de tiers à long terme = Provisions + Dettes à plus d un an. Capitaux

Plus en détail

LE VIAGER EN QUESTION

LE VIAGER EN QUESTION LE VIAGER EN QUESTION VIAGER PATRIMOINE Muriel TRENQUIER Responsable du secteur PACA Ouest Spécialisé en ventes viagères. Vous présente ce qu est le Viager. Le groupe Viager Patrimoine à une grande expérience

Plus en détail

Imposition des participations et des avances sur police d assurance vie

Imposition des participations et des avances sur police d assurance vie Imposition des participations et des avances sur police d assurance vie Introduction Le titulaire d un contrat d assurance vie (aussi appelé «police») doit ajouter à son revenu les gains réalisés par suite

Plus en détail

Santé Manitoba GUIDE DU PROGRAMME DE PAIEMENT PAR MENSUALITÉS DE LA FRANCHISE DU RÉGIME D ASSURANCE-MÉDICAMENTS

Santé Manitoba GUIDE DU PROGRAMME DE PAIEMENT PAR MENSUALITÉS DE LA FRANCHISE DU RÉGIME D ASSURANCE-MÉDICAMENTS Santé Manitoba GUIDE DU PROGRAMME DE PAIEMENT PAR MENSUALITÉS DE LA FRANCHISE DU RÉGIME D ASSURANCE-MÉDICAMENTS Juin 2010 Remarque : Les renseignements fournis dans ce guide étaient à jour au moment de

Plus en détail

Le présent avis fait suite à certaines questions pratiques qui ont été posées pour pareils emprunts conclus en 2014.

Le présent avis fait suite à certaines questions pratiques qui ont été posées pour pareils emprunts conclus en 2014. Explications concernant les conditions auxquelles les emprunts conclus en 2014 doivent satisfaire pour pouvoir entrer en considération pour la réduction d impôt régionale pour l habitation unique (bonus-logement)

Plus en détail

Vous avez perdu quelqu un de proche. Quelles démarches entreprendre?

Vous avez perdu quelqu un de proche. Quelles démarches entreprendre? Vous avez perdu quelqu un de proche. Quelles démarches entreprendre? Vous venez de perdre quelqu un de proche. Toutes nos condoléances. Il s agit d une période difficile durant laquelle de nombreuses

Plus en détail

Partie I - Le deuxième pilier

Partie I - Le deuxième pilier Table des matières Préambule 1. Introduction... 3 2. Les quatre piliers de pension... 4 3. Comment déterminer le revenu mensuel nécessaire à la retraite?.... 5 4. Comment déterminer votre capital pension

Plus en détail

Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité

Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité Comment réduire votre revenu imposable? Vous cherchez à augmenter votre pouvoir d achat en réduisant vos impôts... Le système fiscal luxembourgeois vous

Plus en détail

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Loi du 16 juillet 2008 modifiant le code des impôts sur le revenu et organisant une fiscalité forfaitaire des droits d auteur et des droits voisins

Plus en détail

Table des matières. 1. Établir une facture... 1. 2. Recevoir une facture... 17. 3. La TVA... 23

Table des matières. 1. Établir une facture... 1. 2. Recevoir une facture... 17. 3. La TVA... 23 Table des matières 1. Établir une facture... 1 1.1. Quand devez-vous établir une facture?... 1 1.1.1. L obligation de facturer... 1 1.1.2. La date ultime de facturation... 2 1.2. Que devez-vous indiquer

Plus en détail

FICHES INFO FINANCIERES

FICHES INFO FINANCIERES FICHES INFO FINANCIERES RENT LIFE - RENT FIX - RENT TEMPO Ethias SA Votre agent d assurances 1517-207 07/15 POUR EN SAVOIR PLUS SUR LES FORMULES DE RENTE ET OBTENIR UN DEVIS GRATUITEMENT, INFORMEZ-VOUS

Plus en détail

la réforme des cotisations sociales des indépendants expliquée

la réforme des cotisations sociales des indépendants expliquée la réforme des cotisations sociales des indépendants expliquée INDEPENDANT Table des matières 1. Principe de base 2 2. Adaptation des cotisations sociales 2 3. Régularisation 4 4. Calcul au prorata pour

Plus en détail

OU L ASSURANCE DE LA RUINE DU CHEF D ENTREPRISE EMPRUNTEUSE ET DE SES HERITIERS

OU L ASSURANCE DE LA RUINE DU CHEF D ENTREPRISE EMPRUNTEUSE ET DE SES HERITIERS PATRIMOINE L ASSURANCE DECES EN GARANTIE D EMPRUNTS PROFESSIONNELS OU L ASSURANCE DE LA RUINE DU CHEF D ENTREPRISE EMPRUNTEUSE ET DE SES HERITIERS Il faut constater aujourd hui, qu il est pratiquement

Plus en détail

ET ATTENDU QUE le FRVR comprend une demande, une déclaration de fiducie et des addenda, le cas échéant.

ET ATTENDU QUE le FRVR comprend une demande, une déclaration de fiducie et des addenda, le cas échéant. DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHIQUES S.E.C. FONDS DE REVENU DE RETRAITE, FRR 1503 ENTENTE EN VERTU DE LA Loi de 1985 sur les normes de prestation de pension concernant les transferts de FONDS DE PENSION

Plus en détail

FICHE 24 LES PROCÉDURES DE DÉCLARATION DIRECTE

FICHE 24 LES PROCÉDURES DE DÉCLARATION DIRECTE Deuxième PARTIE FICHE 24 LES PROCÉDURES DE DÉCLARATION DIRECTE 1. OBJET L obligation de fournir les éléments d identification correcte des opérations relevant de la balance des paiements repose sur les

Plus en détail

SCP Célice, Blancpain et Soltner, SCP Nicolaý, de Lanouvelle et Hannotin, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Célice, Blancpain et Soltner, SCP Nicolaý, de Lanouvelle et Hannotin, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 26 novembre 2014 N de pourvoi: 13-16378 ECLI:FR:CCASS:2014:C101416 Non publié au bulletin Rejet Mme Batut (président), président SCP Célice, Blancpain

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2012

Bulletin fiscal. Novembre 2012 Bulletin fiscal Novembre 2012 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l

Plus en détail

5.9 Comment sont imposées les assurances vie Constitutives de Capital

5.9 Comment sont imposées les assurances vie Constitutives de Capital 217 5.9 Comment sont imposées les assurances vie Constitutives de Capital Les assurances vie constitutives de capital couvrent principalement l assurance mixte et ses différentes variantes. Il y a donc

Plus en détail

Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES

Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES OBJECTIFS : cette leçon vise à rendre l auditeur capable de : identifier les principales dépenses donnant droit à réduction

Plus en détail

FLEXIBEL PENSION SAVING avec clause Home

FLEXIBEL PENSION SAVING avec clause Home FLEXIBEL PENSION SAVING avec clause Home avril 2010 Epargner pour votre avenir vous procure des avantages! A qui est destiné le Flexibel Pension Saving avec clause Home? Au travers de ce produit (*), Fidea

Plus en détail

Impact des changements budgétaires sur les stratégies impliquant de l assurance vie

Impact des changements budgétaires sur les stratégies impliquant de l assurance vie Impact des changements budgétaires sur les stratégies impliquant de l assurance vie Normand Gervais Vice-président, Administration Assurance et rentes individuelles 1 Conférence Élite, 24 au 31 octobre

Plus en détail

Encouragement à la propriété du logement et prévoyance professionnelle. Édition 2013 Conseils et informations

Encouragement à la propriété du logement et prévoyance professionnelle. Édition 2013 Conseils et informations Encouragement à la propriété du logement et prévoyance professionnelle Édition 2013 Conseils et informations 2 Encouragement à la propriété du logement et prévoyance professionnelle Informations générales

Plus en détail

Chapitre 5. Calculs financiers. 5.1 Introduction - notations

Chapitre 5. Calculs financiers. 5.1 Introduction - notations Chapitre 5 Calculs financiers 5.1 Introduction - notations Sur un marché économique, des acteurs peuvent prêter ou emprunter un capital (une somme d argent) en contrepartie de quoi ils perçoivent ou respectivement

Plus en détail

Propriété réputée des actions d une société par les fiduciaires et les bénéficiaires d une fiducie

Propriété réputée des actions d une société par les fiduciaires et les bénéficiaires d une fiducie Dossier Propriété réputée des actions d une société par les fiduciaires et les bénéficiaires d une fiducie Alexandra Fortin, avocate, LL.M. fisc. L utilisation des fiducies comporte plusieurs avantages

Plus en détail

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS Champ d application de la politique La présente politique expose les politiques de la Bourse relatives aux emprunts contractés

Plus en détail

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT LA LECTURE DE CE DOCUMENT VOUS PERMETTRA : De connaître les différentes sources de revenus de placement et leur imposition; De connaître des stratégies afin de réduire

Plus en détail

Fiscal : TVA et frais de restaurant

Fiscal : TVA et frais de restaurant NOTE D INFORMATION 2013/16 du 20 septembre 2013 Fiscal : TVA et frais de restaurant La récupération de la TVA sur les factures relatives aux frais de représentation et de réception est subordonnée à un

Plus en détail

Fiscalité des comptes courants d'associés

Fiscalité des comptes courants d'associés Fiscalité des comptes courants d'associés Article juridique publié le 08/06/2015, vu 610 fois, Auteur : Innocent KOUAKOU Lorsqu une société est confrontée à des besoins en financement de sa trésorerie,

Plus en détail

3. Quelle est, fiscalement, la formule de crédit la plus intéressante?

3. Quelle est, fiscalement, la formule de crédit la plus intéressante? 3. Quelle est, fiscalement, la formule de crédit la plus intéressante? À cette question, il n y a malheureusement pas de réponse très claire et précise étant donné que les divers types de crédit sont fondamentalement

Plus en détail

Incorporation de ma pratique

Incorporation de ma pratique Incorporation de ma pratique Sujet Incorporation : mythe ou réalité Avantages et désavantages Salaire ou dividende Taux d impôts des particuliers et des compagnies RRQ dans le contexte de l incorporation

Plus en détail

Rachat de services passés Enrichir votre pension

Rachat de services passés Enrichir votre pension Que trouve-t-on dans ce feuillet d information? Ce feuillet d information explique le rachat de services et donne des exemples de situations de rachat. Pour en savoir davantage, communiquez avec le Service

Plus en détail

ÉPARGNE RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS PRIVILEGIER AUJOURD HUI?

ÉPARGNE RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS PRIVILEGIER AUJOURD HUI? ÉPARGNE RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS PRIVILEGIER AUJOURD HUI? Depuis deux décennies, la question des retraites occupe régulièrement le devant de la scène publique. Or, aujourd hui, face à l ampleur des

Plus en détail

La Régie des rentes du Québec

La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec est chargée d appliquer la Loi sur le régime de rentes du Québec et la Loi sur les régimes complémentaires de retraite. De plus, elle administre

Plus en détail

GESTION DE SES AFFAIRES PERSONNELLES - EXERCICES. 1. Combien vaudra un placement de 500 $ à taux simple de 10 % après 3 ans?

GESTION DE SES AFFAIRES PERSONNELLES - EXERCICES. 1. Combien vaudra un placement de 500 $ à taux simple de 10 % après 3 ans? INTÉRÊTS SIMPLES 1. Combien vaudra un placement de 500 $ à taux simple de 10 % après 3 ans? (650 $) 2. Vous prêtez 5 000 $ à un taux d intérêt de 9 % par année, pour 5 ans. Déterminez le gain en intérêt

Plus en détail

ÉPARGNE-PENSION COMMENT S Y PRENDRE?

ÉPARGNE-PENSION COMMENT S Y PRENDRE? COMMENT S Y PRENDRE? 1. L'ÉPARGNE-PENSION, C EST QUOI? L'épargne-pension vous permet de vous constituer une pension complémentaire à votre initiative individuelle. Au passage, vous pouvez déduire ce que

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Bulletin fiscal Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Les versements à un REER effectués au plus tard le 1 er mars 2011 sont déductibles en 2010.

Plus en détail

FAQ PRÊT VERT OCTROI D UN NOUVEAU CREDIT :

FAQ PRÊT VERT OCTROI D UN NOUVEAU CREDIT : FAQ PRÊT VERT OCTROI D UN NOUVEAU CREDIT : 1. Un prêteur peut-il décider librement de proposer ou non des contrats de prêt avec bonification d intérêt aux consommateurs et donc de s engager volontairement

Plus en détail

Plan de prévoyance 94

Plan de prévoyance 94 valable dès le 1er janvier 2015 Plan de prévoyance 94 Assurance d interruption Objectif L assurance d interruption a pour objectif d assurer la couverture de risques pour les personnes de moins de 50 ans,

Plus en détail

ANNEXE I (a. 3) FORMULAIRE DE FIXATION DES

ANNEXE I (a. 3) FORMULAIRE DE FIXATION DES CANADA Province de Québec District de ANNEXE I (a. 3) FORMULAIRE DE FIXATION DES PENSIONS ALIMENTAIRES POUR ENFANTS N du dossier Remplir en caractères d imprimerie Les parents peuvent remplir ensemble

Plus en détail

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA.

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA. CHAPITRE 4 LES BANQUES I. LES COMMISSIONS ET LES AGIOS SUR DECOUVERT Les entreprises doivent surveiller l évolution de leur solde bancaire. Ce suivi permet de prévenir d éventuelles défaillances qui conduiraient

Plus en détail

Efficience de l actif de l entreprise

Efficience de l actif de l entreprise Solutions d assurance-vie Efficience de l actif de l entreprise Gérer. Profiter. Préserver. Une solution intelligente pour les professionnels : l assurance-vie permanente, un actif unique pouvant offrir

Plus en détail

Les rachats de service

Les rachats de service Les rachats de service Table des matières 3 3 5 7 8 9 10 11 12 13 Qu est-ce qu une proposition de rachat? Avez-vous vraiment besoin de racheter du service? Est-ce financièrement avantageux pour vous d

Plus en détail

Aide-mémoire Retraite et prestations de vieillesse. Pour votre sécurité sociale

Aide-mémoire Retraite et prestations de vieillesse. Pour votre sécurité sociale Aide-mémoire Retraite et prestations de vieillesse Pour votre sécurité sociale Retraite ordinaire Dans son règlement, la SVE fixe, d une manière générale, l âge de la retraite à 65 ans. L obligation d

Plus en détail

Table des matières. A. Les opérations susceptibles d entrer en compte 23 B. Convention de remboursement de compte et conflits d intérêts 24

Table des matières. A. Les opérations susceptibles d entrer en compte 23 B. Convention de remboursement de compte et conflits d intérêts 24 Table des matières Introduction 7 Marc Bourgeois et Xavier Pace Les comptes courants d associés : questions choisies en droit commercial et en droit des sociétés 11 Déborah Gol Introduction 11 Chapitre

Plus en détail

SPP, ou plan d achat d actions

SPP, ou plan d achat d actions SPP, ou plan d achat d actions destiné aux salariés permanents du groupe Randstad France Au sein du Groupe Randstad, nous avons la conviction que notre personnel est notre atout le plus précieux. C est

Plus en détail

L État. Chapitre 06. Introduction. Mise en situation. Doc. 1 TVA déductible et TVA collectée

L État. Chapitre 06. Introduction. Mise en situation. Doc. 1 TVA déductible et TVA collectée L État Chapitre 06 Introduction Le chapitre traite de la notion de, point 5 du programme : - Calcul - Comptabilisation Dans ce chapitre, on s efforcera de montrer qu il s agit d une taxe en définitive

Plus en détail

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots Aperçu des actions et des obligations Qu est-ce qu une action? Une action est une participation dans une entreprise. Quiconque détient une action est copropriétaire (actionnaire) de l entreprise (plus

Plus en détail

L essentiel sur. L assurance vie

L essentiel sur. L assurance vie L essentiel sur L assurance vie Qu est-ce que c est? Un produit d épargne à moyen et long terme L assurance vie sert à épargner et faire fructifier votre capital, pour vous-même ou vos proches. A la fin

Plus en détail

trouvent; Le FERR est plus possible facteur assujetti

trouvent; Le FERR est plus possible facteur assujetti Fonds enregistrés de revenu de retraite Fonds enregistréss de revenu de retraite La plupart des Canadiens connaissent le régime enregistré d épargne-retraite (REER). Ils sont nombreux à s en servir pendant

Plus en détail

PRESENTE PAR http://rugby-amateur.com

PRESENTE PAR http://rugby-amateur.com PRESENTE PAR http://rugby-amateur.com MECENAT ET SPONSORING TRAITEMENT JURIDIQUE ET FINANCIER / UCRAF 2012 Page 1 TRAITEMENT JURIQUE FINANCIER Dans l esprit du public, mécénat et sponsoring se confondent,

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2012/19- Biens acquis contre paiement d une rente viagère. Avis du 7 novembre 2012

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2012/19- Biens acquis contre paiement d une rente viagère. Avis du 7 novembre 2012 COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 2012/19- Biens acquis contre paiement d une rente viagère Avis du 7 novembre 2012 Table des matières I. Introduction II. Déterminiation du capital initial et du

Plus en détail

Ordonnance sur les déductions admises fiscalement pour les cotisations versées à des formes

Ordonnance sur les déductions admises fiscalement pour les cotisations versées à des formes Ordonnance sur les déductions admises fiscalement pour les cotisations versées à des formes reconnues de prévoyance (OPP 3) 831.461.3 du 13 novembre 1985 (Etat le 1 er janvier 2008) Le Conseil fédéral

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ)

FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ) FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ) Q1 Qu est ce que la cotisation supplémentaire sur des revenus mobiliers? Q2 Qui est soumis à la cotisation supplémentaire sur des revenus mobiliers? Q3 Comment est perçue la cotisation

Plus en détail

FERR, FRV et FRRI Conseils et éléments à considérer

FERR, FRV et FRRI Conseils et éléments à considérer SOYEZ MAÎTRE DE VOTRE RETRAITE FERR, FRV et FRRI Conseils et éléments à considérer Nous comprenons que la retraite n est pas qu une question d argent. Il est important de réfléchir aux aspects tant financiers

Plus en détail

1. En quoi exercer en société peut-il s avérer avantageux?... 1

1. En quoi exercer en société peut-il s avérer avantageux?... 1 Table des matières 1. En quoi exercer en société peut-il s avérer avantageux?... 1 1.1. La différence entre les taux.... 1 1.2. La création d un nouveau contribuable... 2 1.3. La répartition des revenus................................

Plus en détail

512 Bq 1196 4151 avances et acompte reçu 1196. 44580 TVA à régulariser 196 44571 TVA collectée 196

512 Bq 1196 4151 avances et acompte reçu 1196. 44580 TVA à régulariser 196 44571 TVA collectée 196 K = 50 000 euros Vente prestation et entretien = 4 000 euros 15/03/n+1 Acompte du 25 15/034/n+1 Facturation 15/04/n+1 Règlement 30 jours fin de mois Réception de l acompte : 512 Bq 1196 4151 avances et

Plus en détail

CREDIT D IMPOT SUR LES INTERETS D EMPRUNT SUPPORTES A RAISON DE L ACQUISITION OU DE LA CONSTRUCTION DE LA RESIDENCE PRINCIPALE. Questions / Réponses

CREDIT D IMPOT SUR LES INTERETS D EMPRUNT SUPPORTES A RAISON DE L ACQUISITION OU DE LA CONSTRUCTION DE LA RESIDENCE PRINCIPALE. Questions / Réponses CREDIT D IMPOT SUR LES INTERETS D EMPRUNT SUPPORTES A RAISON DE L ACQUISITION OU DE LA CONSTRUCTION DE LA RESIDENCE PRINCIPALE Questions / Réponses Qui peut bénéficier du crédit d impôt? Faut-il remplir

Plus en détail

EN RÉSUMÉ. Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées

EN RÉSUMÉ. Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées Ottawa, le 7 janvier 2014 MÉMORANDUM D13-3-13 EN RÉSUMÉ Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées Les modifications supplémentaires liées à la

Plus en détail

1. Objet et champ d application de l avis

1. Objet et champ d application de l avis Avis n 2012 04 du 3 juillet 2012 sur la comptabilisation des dettes financières et des instruments dérivés des entités à comptabilité publique relevant du code général des collectivités territoriales,

Plus en détail

2.1. Qu est-ce qu une assurance groupe/eip?... 2 2.2. Que pouvez-vous inclure dans une assurance groupe?... 2

2.1. Qu est-ce qu une assurance groupe/eip?... 2 2.2. Que pouvez-vous inclure dans une assurance groupe?... 2 Table des matières Partie I. Assurance groupe/eip 1. Schéma... 1 2. Généralités... 2 2.1. Qu est-ce qu une assurance groupe/eip?... 2 2.2. Que pouvez-vous inclure dans une assurance groupe?... 2 3. Prime...

Plus en détail

Corrigé de l'épreuve de fiscalité du certificat de révision comptable Session principale - Juin 1998

Corrigé de l'épreuve de fiscalité du certificat de révision comptable Session principale - Juin 1998 Corrigé de l'épreuve de fiscalité du certificat de révision comptable Session principale - Juin 1998 Question 1 : Il s agit de la réalisation simultanée de deux projets, l un de renouvellement et l autre

Plus en détail

La dure réalité! SE PRÉPARER FINANCIÈREMENT À LA RETRAITE Un article qui valait 1,00 $ en 1972, coûte maintenant 3,78 $ En tenant compte d un taux d inflation moyen, le prix présentement payé pour un article

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 2013/12 - Reconnaissance des produits et des charges correspondant à des intérêts et des redevances, de l affectation de résultats au titre de dividendes et tantièmes

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : PRINCIPES GENERAUX DE L IMPOT SUR LE REVENU

PREMIERE PARTIE : PRINCIPES GENERAUX DE L IMPOT SUR LE REVENU COURS DE FISCALITE DES PERSONNES PHYSIQUES PREMIERE PARTIE : PRINCIPES GENERAUX DE L IMPOT SUR LE REVENU PLAN 1.Définition et caractéristiques 2. la territorialité 3.Les revenus imposables 31 Les revenus

Plus en détail

L ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION

L ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION L ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION COMME MOYEN DE RÉMUNÉRATION ALTERNATIF DEVAUX & ASSOCIATES FINANCIAL PLANNING BERTRAND ROLAND, ASSOCIÉ LE 5 NOVEMBRE 2013 www.dra- group.be 1 TABLE DES MATIÈRES 1. DéfiniPons

Plus en détail

Rôle n 2004-6775-A - Exercices d imposition 2001 et 2002. Intérêts sur un compte courant créditeur et requalification en dividendes

Rôle n 2004-6775-A - Exercices d imposition 2001 et 2002. Intérêts sur un compte courant créditeur et requalification en dividendes Tribunal de première instance de Bruxelles Jugement du 8 juin 2005 Rôle n 2004-6775-A - Exercices d imposition 2001 et 2002 Intérêts sur un compte courant créditeur et requalification en dividendes Arrêt

Plus en détail

Vous souhaitez alléger le poids de vos impôts? Plan paiement anticipé d impôts CBC

Vous souhaitez alléger le poids de vos impôts? Plan paiement anticipé d impôts CBC Vous souhaitez alléger le poids de vos impôts? Plan paiement anticipé d impôts CBC Vous souhaitez alléger le poids de vos impôts? Le fisc incite les indépendants, les professions libérales et les sociétés

Plus en détail

1) Une évaluation forfaitaire dans certains cas très précis ; 2) Une évaluation sur base de l avantage réel obtenu dans les autres cas.

1) Une évaluation forfaitaire dans certains cas très précis ; 2) Une évaluation sur base de l avantage réel obtenu dans les autres cas. Définition : Qu est-ce qu un avantage en nature? Le salarié ou le dirigeant d entreprise qui bénéficie, sans qu il intervienne personnellement dans les frais, d une mise à disposition d un véhicule, d

Plus en détail

Qu est-ce que l effet de levier?

Qu est-ce que l effet de levier? EMPRUNTER POUR INVESTIR : CE N EST PAS POUR TOUT LE MONDE Qu est-ce que l effet de levier? L effet de levier consiste à investir en empruntant une partie ou la totalité des sommes. De cette façon, vous

Plus en détail

Le contrat de management

Le contrat de management Le contrat de management Check-list pour la négociation d un contrat de management AVERTISSEMENT : Nos check-lists ont pour but de vous aider à formuler certaines questions à se poser lorsque vous négociez

Plus en détail

Table des matières. 1. Qu entend-on par là? 2. Quel est l avantage fiscal? 3. Quelles sont les règles du jeu? 4. Quelques conseils indispensables

Table des matières. 1. Qu entend-on par là? 2. Quel est l avantage fiscal? 3. Quelles sont les règles du jeu? 4. Quelques conseils indispensables Table des matières Partie 1 : Anticiper un investissement 1.1. Un investissement........................................... 3 1.2. Pour qui est-ce intéressant?.................................. 3 1.3.

Plus en détail

Le crédit à la consommation

Le crédit à la consommation 013 Le crédit à la consommation L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s Nouvelle édition Septembre 2011 Sommaire Qu est-ce qu un crédit à la consommation? 2 Quels sont les différents types de crédit

Plus en détail

Votre indemnité de départ et vous : Faites fructifier votre argent. Planification fiscale et successorale Mackenzie

Votre indemnité de départ et vous : Faites fructifier votre argent. Planification fiscale et successorale Mackenzie Votre indemnité de départ et vous : Faites fructifier votre argent Planification fiscale et successorale Mackenzie 1 2 Faites-vous face à un changement dans votre emploi? Indemnité de départ, retraite

Plus en détail

Régime d accession à la propriété (RAP)

Régime d accession à la propriété (RAP) Régime d accession à la propriété (RAP) Introduction Les fonds retirés d un REER sont habituellement imposables l année du retrait. Toutefois, dans le cadre de certains programmes, le retrait n entraîne

Plus en détail

Les fiches thématiques Placements financiers Assurance-vie

Les fiches thématiques Placements financiers Assurance-vie Les fiches thématiques Placements financiers Assurance-vie L'assurance vie est un contrat par lequel l'assureur s'engage en contrepartie du paiement d'une ou plusieurs primes par le souscripteur, à verser

Plus en détail

Pour les Canadiens atteints d un handicap

Pour les Canadiens atteints d un handicap BMO Fonds d investissement Régime enregistré d épargne-invalidité (REEI) Pour les Canadiens atteints d un handicap Le REEI met à la disposition des personnes handicapées un instrument d épargne et de placement

Plus en détail

Germain Dulac Ph.D. N 2. Les pensions alimentaires payées par les pères au Québec

Germain Dulac Ph.D. N 2. Les pensions alimentaires payées par les pères au Québec Ph.D. N 2 Les pensions alimentaires payées par les pères au Québec Montréal, 1er mai 2008 Les pensions alimentaires payées par les pères au Québec Page 2 Table des matières LA LOI ET LA PERCEPTION DES

Plus en détail

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL Le 12 novembre 2014 Préparé par : TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures visant l impôt sur le revenu des particuliers Mesures visant

Plus en détail

1.2. Comment tirer parti de votre société?

1.2. Comment tirer parti de votre société? Des taux réduits s appliquent cependant à certaines PME, et ce, selon le même dispositif par tranches qu en matière d impôt des personnes physiques. Les taux réduits se présentent comme suit : Tr a n c

Plus en détail

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC I DETERMINATION DE LA RESIDENCE Au plan fiscal, les conséquences résultant pour un résident et ressortissant français de son installation au Maroc dépendent

Plus en détail

RÉGIME JURIDIQUE DU CRÉDIT À LA CLIENTÈLE TABLE DES MATIÈRES 1.00 INTRODUCTION... 3 2.00 UTILITÉ D UNE POLITIQUE DE CRÉDIT... 3

RÉGIME JURIDIQUE DU CRÉDIT À LA CLIENTÈLE TABLE DES MATIÈRES 1.00 INTRODUCTION... 3 2.00 UTILITÉ D UNE POLITIQUE DE CRÉDIT... 3 RÉGIME JURIDIQUE DU CRÉDIT À LA CLIENTÈLE TABLE DES MATIÈRES PAGE 1.00 INTRODUCTION... 3 2.00 UTILITÉ D UNE POLITIQUE DE CRÉDIT... 3 3.00 ÉVALUATION DU RISQUE... 3 3.01 Demande d ouverture de crédit...

Plus en détail

Pour les Canadiens atteints d un handicap. Régime enregistré d épargne-invalidité (REEI)

Pour les Canadiens atteints d un handicap. Régime enregistré d épargne-invalidité (REEI) Pour les Canadiens atteints d un handicap Régime enregistré d épargne-invalidité (REEI) Fonds d investissement BMO 1 Découvrez les avantages du REEI Le régime enregistré d épargne-invalidité (REEI) offre

Plus en détail

MoneyTalk - Personal Finance Day du 27 septembre 2008

MoneyTalk - Personal Finance Day du 27 septembre 2008 21/09/2008 Existe-t-il un niveau de chiffre d'affaires à partir duquel il est intéressant de passer en société? Mise en garde : cette note a servi de support à la présentation d un exposé lors de la journée

Plus en détail

En tout état de cause, il faudra demander vos prestations le plus souvent au travers d un formulaire car elles ne sont pas automatiques.

En tout état de cause, il faudra demander vos prestations le plus souvent au travers d un formulaire car elles ne sont pas automatiques. Si vous remplissez certaines conditions vous pourrez avoir droit à l allocation veuvage, à la retraite de réversion, à certaines aides pour la famille et le logement. Faites attention aux possibles récupérations

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2012-124

BULLETIN FISCAL 2012-124 BULLETIN FISCAL 2012-124 Mai 2012 FIDUCIE ET CHOIX DES FIDUCIAIRES PROBLÈMES POTENTIELS Le Code civil du Québec requiert pour toutes les fiducies la présence d au moins un fiduciaire (fiduciaire indépendant)

Plus en détail

Crédit d investissement online CBC

Crédit d investissement online CBC Crédit d investissement online CBC. La solution «online» pour une demande de crédit professionnel, avec signature du contrat de crédit en présence de votre Chargé de Relations CBC. Objet et caractéristiques

Plus en détail

RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Par : Service de fiscalité

RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Par : Service de fiscalité RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Par : Service de fiscalité PRÉSENTATION Veuillez prendre note qu'il ne s'agit pas d'un résumé exhaustif de toutes les mesures contenues

Plus en détail

Dossier pour réunion 6 avril 2007

Dossier pour réunion 6 avril 2007 Définition / objectif Option Capital / Rente Option Rente Produit de retraite de type «rente différée» à échéance 65 ans, Adhésion facultative 2 options à la souscription du contrat Option capital/rente

Plus en détail

Votre prévoyance chez PUBLICA

Votre prévoyance chez PUBLICA Votre prévoyance chez PUBLICA Version abrégée du règlement de prévoyance pour les personnes employées et les bénéficiaires de rentes de la Caisse de prévoyance de la Confédération Cette brochure vous offre

Plus en détail

4 - L affectation du résultat des sociétés

4 - L affectation du résultat des sociétés Les écritures liées à la vie d une société 3.2 4 - L affectation du résultat des sociétés Référence Internet Saisissez la «Référence Internet» dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr

Plus en détail

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité.

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois 19 Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Les montants pour conjoint et pour

Plus en détail