Chapitre 1 : Notions. Partie 9 - Rente viagère. Qu est-ce q u u n e «r e n t e v i a g è r e»?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 1 : Notions. Partie 9 - Rente viagère. Qu est-ce q u u n e «r e n t e v i a g è r e»?"

Transcription

1 Chapitre 1 : Notions Qu est-ce q u u n e «r e n t e v i a g è r e»? Principe. Une rente viagère, c est en fait une dette à vie d une personne envers une autre, que l on connaît surtout dans le cadre de la vente d immeubles. Quand une maison est vendue en rente viagère, l acheteur s engage à verser au vendeur, jusqu au décès de celui-ci, un montant périodique convenu dès le départ. Une rente viagère n est toutefois pas nécessairement liée à la vente d un bâtiment, bien au contraire. En fait, elle peut avoir n importe quel objet. Dans notre cas, nous envisageons l opération en rente viagère par laquelle le dirigeant d une société ne lui cède pas un immeuble, mais bien une somme d argent, en contrepartie de laquelle celle-ci lui verse un montant (une rente) périodique (p.ex. mensuelle). De quoi se compose une telle mensualité de rente viagère? Elle se compose d une partie de capital et d une partie d intérêts. La partie capital, c est en fait le remboursement de la somme d argent que vous avez cédée à votre société ; la partie intérêts, c est la rémunération que vous percevez du fait que votre société ne rembourse pas le montant que vous lui avez cédé en une fois, mais de façon étalée sur autant d années. Ce qui est spécifique à une rente viagère, c est que la mensualité n est pas seulement calculée en fonction du montant que vous mettez à disposition et du taux d intérêt que vous souhaitez percevoir, mais aussi en fonction de votre espérance de vie moyenne. En effet, dans une rente viagère, l élément primordial, c est le fait que votre société aura à vous payer la rente aussi longtemps que vous vivrez. En fait, un prêt en rente viagère correspond plus ou moins à un prêt d argent ordinaire, à cette différence près que la rente viagère doit être payée aussi longtemps que le prêteur (vous donc) vit. Autrement dit, il s agit d une convention «aléatoire», dont personne ne connaît exactement la durée, ni le montant qu elle rapportera ou coûtera, selon le point de vue sous lequel on se place. Comment naît un contrat de rente viagère? En fait, dès l instant où votre société a contracté une dette à votre égard, vous pouvez en demander le remboursement sous la forme d une rente viagère. À vrai dire, la façon dont cette dette est née n a qu une importance secondaire. En d autres termes, vous pouvez aussi bien demander le remboursement en rente viagère d une dette que votre société a contractée à votre égard du fait que vous lui avez cédé une somme d argent, vendu un immeuble, etc., que d une dette de votre société à votre égard en compte courant (autrement dit, votre compte courant présente un solde créditeur). Comment procéder concrètement? Un contrat de rente viagère. Pour une rente viagère, et cela à l inverse d un simple prêt à intérêt que vous consentez à votre société, il vaut mieux conclure une convention où vous déterminez le montant de la rente viagère dont votre société vous est redevable périodiquement, ainsi que, de préférence, le mode de calcul exact de cette rente. 98

2 En effet, nous l avons dit, une rente viagère n est pas seulement déterminée par le montant que vous cédez et par le taux d intérêt que vous désirez percevoir, mais aussi et pas pour peu par votre espérance de vie. Voilà pourquoi vous serez avisé de consulter un notaire, une banque ou un «actuaire» en vue de faire établir un tableau précis de rente viagère en fonction de votre âge. Conflit d intérêts. Comme crédirentier, vous voulez bien sûr percevoir la rente viagère la plus élevée possible, alors que votre société, qui vous verse cette rente, préfère en principe en payer le moins possible. Il y a donc là un «conflit d intérêts». En principe, vous ne pouvez de ce fait pas signer vous-même le contrat de rente viagère, en qualité de gérant de la société ; il faut procéder à la désignation d un «gérant ad hoc» (SPRL) (art. 260 C. soc.). En d autres termes, quelqu un d autre (conjoint, fils ou fille, comptable,...) est désigné gérant le temps de signer ce contrat. Dans une SA, il faut établir un rapport spécial (un simple document, à vrai dire, que votre comptable pourra vous fournir) (art. 523 C. soc.). Périodicité. En général, les rentes viagères sont payées par mois ou par trimestre. Rien ne vous oblige cependant à procéder ainsi. Autrement dit, vous êtes entièrement libre de faire calculer la rente par mois, par trimestre ou même par année. Comment votre société vous paie-t-elle la rente viagère? Là aussi, vous avez le choix. Vous pouvez convenir avec votre société d un paiement effectif de la rente à votre compte privé, mais vous pourriez tout aussi bien convenir avec elle de la faire comptabiliser à votre compte courant. Pour ce qui concerne le caractère imposable de la rente, le mode de paiement de la rente ne fait en aucun cas de différence. Mêmes les rentes que vous n avez pas encore effectivement perçues, mais qui ont été comptabilisées au crédit de votre compte courant, sont censées vous avoir été effectivement octroyées et sont donc de ce fait imposables. À combien pouvez-vous fixer le montant de la rente? Principe. En fait, vous pouvez demander ce que vous voulez. Certes, le montant que vous demanderez découlera bien évidemment des calculs p.ex. du notaire ou de l actuaire, mais aucune loi ne vient fixer de maximum au montant de la rente viagère que vous pouvez demander. La loi fiscale ne fixe p.ex. pas de maximum au montant de la rente viagère que votre société peut déduire. Corrections fiscales. Toutefois, comme vous êtes le dirigeant (gérant/administrateur) de votre société, que vous défendez tout à la fois les intérêts de votre société et les vôtres et qu il existe donc un lien privilégié entre le débiteur de la rente viagère (votre société) et son bénéficiaire (vous-même), le fisc ouvrira particulièrement l œil de façon à éviter que des abus ne soient commis. En premier lieu, il faudra que la rente viagère que vous comptez à votre société reste normale (art. 53, 10 CIR 92). Entendez par là un montant similaire à celui qui se dégagerait p.ex. auprès d une banque. Dès lors que, dans une banque, une rente viagère est déterminée au moyen des tables de rente viagère existantes, vous ne pourrez bien évidemment pas vous en écarter exagérément. Le taux d intérêt que vous désirez obtenir, et qui est, rappelons-le, un des composants de la rente viagère, devra lui aussi se situer plus ou moins aux environs du taux «normal» qu une banque vous consentirait pour une rente viagère. 99

3 Néanmoins, vous pourriez demander un peu plus que ce taux normal, du fait p.ex. que votre société ne vous fournit pas de garanties. Le risque que vous encourez de ce fait est donc plus élevé que celui qu une banque aurait encouru si elle avait prêté l argent à votre société. Ce risque plus élevé peut bien évidemment se traduire par un taux d intérêt lui aussi un peu plus élevé. Le cas échéant, le mieux serait de conserver quelques offres de différentes banques, p.ex. pour pouvoir démontrer que vous ne vous êtes écarté qu un minimum de ce taux normal. La grande différence entre une rente viagère et le paiement des intérêts d un prêt ordinaire réside dans le fait qu une requalification d intérêts en dividendes ne risque pas de se produire dans le cadre d un contrat de rente viagère. Mais, par ailleurs, le fisc pourrait estimer qu une rente trop élevée (p.ex. si son montant était réellement exagéré et n avait pas été fixé au départ de tables de mortalité réalistes) constitue une «dépense exagérée» et refuser à la société qui en est débitrice la déduction de la partie jugée exagérée. 100

4 Chapitre 2 : Conséquences pour votre société Votre société peut-elle déduire la rente viagère qu elle vous paie? La rente viagère que votre société vous paie, nous l avons dit, se compose d une partie de capital et d une partie d intérêts. La partie d intérêts. En principe, votre société peut intégralement déduire en frais professionnels la partie d intérêts dont se compose la rente viagère (art. 52, 2 CIR 92). On suit ici le même raisonnement que pour un prêt ordinaire. En effet, une société ne peut pas conclure de prêt privé et donc les intérêts qu elle vous paie sont pour elle des intérêts «professionnels» et déductibles à ce titre. A priori, le niveau de la partie d intérêts n a pas d influence directe sur sa déduction, en l absence, nous l avons dit, d une éventuelle requalification d un «excédent» d intérêts (art. 18, al. 1, 4 CIR 92). Il n empêche que, si la rente viagère et donc également la partie d intérêts de cette rente étaient anormalement élevées, le fisc pourrait en rejeter une partie. La partie de capital. Tout comme pour un prêt ordinaire, le simple remboursement du capital n est pas déductible. Le problème, toutefois, c est qu on ne sait jamais à l avance combien de capital il faudra rembourser ; en effet, cela dépend de la durée de la rente viagère et donc du jour de votre décès. Voilà pourquoi il est indispensable d avoir établi un tableau de rente viagère bien ventilé. Votre société est-elle imposée sur le capital qu elle perçoit? Oui et non. Dans le cadre d une convention de rente viagère, et à l inverse de ce qui se passe dans le cadre d un simple prêt, vous abandonnez définitivement à votre société le capital que vous mettez à sa disposition. En fait, votre société perçoit un produit et elle doit le comptabiliser comme un produit exceptionnel. Pourtant, le produit ainsi perçu n est pas effectivement imposé. En effet, en contrepartie de ce produit exceptionnel, il existe aussi l obligation de votre société de vous payer une rente votre vie durant et votre société a l obligation de «provisionner» cette obligation. En fait, cette «provision» est comptabilisée à un compte de charges et vient de ce fait neutraliser le «produit exceptionnel» que votre société a réalisé dans un premier temps. Montant de la provision. Au point de départ, le montant de cette provision équivaut quasiment au capital que vous avez «abandonné» à votre société, mais il fait ensuite l objet d une adaptation annuelle. Au fur et à mesure que vous avancez en âge, votre espérance de vie se modifie et par conséquent aussi l obligation de rente viagère que votre société a contractée à votre égard. Si vous avez p.ex. 40 ans lors de la conclusion de la rente viagère, votre espérance de vie moyenne est de 73 ans et la durée «prévisible» de la rente est donc de 33 ans. Aussi étrange que cela puisse paraître, au fur et à mesure que vous avancez en âge, votre espérance de vie moyenne monte elle aussi : une person ne qui a déjà atteint l âge de 60 ans, a plus de chance d atteindre les 80 ans qu une personne de 40 ans. Chaque année, votre société devra donc procéder à une adaptation comptable et ajuster le montant de la provision en fonction de la nouvelle espérance de vie qui est la vôtre à ce moment-là. 101

5 Et en cas de décès anticipé? Là, votre société n aura pas encore remboursé l intégralité du capital et elle sera imposée sur le solde. De nombreuses sociétés couvrent ce risque en concluant une assurance vie sur la tête de leur dirigeant et en faisant correspondre le montant assuré à l impôt qui serait dû en cas de décès anticipé. Votre société doit-elle retenir un précompte mobilier sur ces intérêts? Non. Dès lors que vous (le bénéficiaire de la rente viagère) êtes une personne physique, et à ce titre assujetti à l impôt des personnes physiques, votre société ne doit pas faire de déclaration au précompte mobilier et ne doit donc pas retenir de Pr M sur la rente viagère qu elle vous paie (art. 112 AR/CIR 92). Doit-elle établir une fiche? Oui. Une société qui verse une rente viagère est tenue d établir en temps voulu une fiche (et un relevé récapitulatif ), par bénéficiaire et par rente. À défaut, elle risque de se voir appliquer la «cotisation spéciale sur commissions secrètes» de 309 % (art. 219 CIR 92). Y a-t-il un impact pour la déduction des intérêts notionnels? Oui, mais il ne doit pas être surestimé. L impact sur les intérêts notionnels n est en général pas l élément déterminant qui permet de décider de la meilleure manière de retirer de l argent d une société. 102

6 Chapitre 3 : Conséquences pour vous-même, personne physique Une rente viagère est-elle imposée en personne physique? Oui. Une rente viagère constitue un «revenu mobilier» en principe imposable (art. 17, 1, 4 CIR 92). Contrairement, cependant, à ce qui prévaut pour les intérêts que votre société vous verse dans le cadre d un prêt ordinaire ou d un compte courant créditeur, vous devez reprendre cette rente viagère dans votre déclaration d impôt personnelle (au code 1159 ou 2159). Mais pas le montant total. En effet, et c est logique, vous n êtes pas imposé sur le montant total de la rente viagère que vous verse votre société. Rappelez-vous : une rente viagère se compose aussi toujours d une partie de capital et celle-ci ne constitue bien évidemment pas un revenu ; en fait, ce n est rien d autre qu un remboursement de ce que vous aviez prêté. La partie imposable d une rente viagère ne correspond cependant pas non plus à sa partie d intérêts, pour le simple motif que cette partie n est pas non plus toujours aisée à déterminer. Voilà pourquoi la loi a fixé d autorité la partie imposable d une rente viagère à 3 % du capital abandonné (art. 20 CIR 92). Exemple. Vous donnez en rente viagère un capital de à votre société. La rente viagère annuelle que vous percevez s élève p.ex. à 9 000, dont de capital et d intérêts. Dans ce cas, vous êtes donc imposé sur 3 % du capital que vous avez abandonné à votre société, soit 3 % de = Ce sont ces que vous devez indiquer au code 1159 ou 2159 de votre déclaration d impôt personnelle. Le montant de la rente viagère que vous percevez effectivement ne joue donc en fait pas de rôle dans la détermination de la partie que vous avez à déclarer et sur laquelle vous serez imposé. La seule chose qui compte, c est le montant du capital que vous avez «abandonné» à votre société. Viager. En principe, le paiement d une rente viagère ne s interrompt qu au décès du «crédirentier» (autre ment dit, vous). Tant que vous vivez, votre société devra vous payer la rente viagère convenue et vous devrez, par voie de conséquence, aussi la reprendre dans votre déclaration d impôt personnelle. Si vous décédez avant le terme initialement prévu, vous-même ou vos héritiers n aurez plus droit au solde restant dû. Comment une rente viagère est-elle imposée en personne physique? À un taux distinct. La partie imposable de la rente viagère (ces 3 % du capital «abandonné») n est pas imposée («aux taux progressifs») avec vos autres revenus, mais à un taux distinct de 25 % (art. 171, 3 CIR 92). En résumé, vous êtes donc imposé, dans le cadre d une rente viagère, sur 3 % du capital abandonné seulement et cela, à un taux de 25 %. 103

Table des matières. Ava n t-p r o p o s... 1. Ch a p i t r e 1 : Not i o n s... 18

Table des matières. Ava n t-p r o p o s... 1. Ch a p i t r e 1 : Not i o n s... 18 Ava n t-p r o p o s.............................................................................. 1 Partie 1 rémunération Ch a p i t r e 1 : Not i o n s.......................................................................

Plus en détail

1. Peut-on comparer un compte courant à un compte bancaire?... 2. 2. Que comptabilise votre comptable sur votre compte courant?...

1. Peut-on comparer un compte courant à un compte bancaire?... 2. 2. Que comptabilise votre comptable sur votre compte courant?... Table des matières Avant-propos Partie 1. Qu est-ce qu un compte courant? 1. Peut-on comparer un compte courant à un compte bancaire?... 2 2. Que comptabilise votre comptable sur votre compte courant?...

Plus en détail

1. Qu entend-on par indemnité en remboursement de frais?... 1

1. Qu entend-on par indemnité en remboursement de frais?... 1 Table des matières 1 Qu entend-on par indemnité en remboursement de frais? 1 11 Remboursement de frais par votre société 1 111 Vous avez payé des frais en lieu et place de votre société qui vous les rembourse

Plus en détail

26 Contrat d assurance-vie

26 Contrat d assurance-vie 42 26 Contrat d assurance-vie est un contrat par lequel un assureur s engage à verser un capital en cas de vie ou de décès de l assuré, au profit du souscripteur ou d un tiers, moyennant une prime. Placement

Plus en détail

Partie I - Le deuxième pilier

Partie I - Le deuxième pilier Table des matières Préambule 1. Introduction... 3 2. Les quatre piliers de pension... 4 3. Comment déterminer le revenu mensuel nécessaire à la retraite?.... 5 4. Comment déterminer votre capital pension

Plus en détail

Le présent avis fait suite à certaines questions pratiques qui ont été posées pour pareils emprunts conclus en 2014.

Le présent avis fait suite à certaines questions pratiques qui ont été posées pour pareils emprunts conclus en 2014. Explications concernant les conditions auxquelles les emprunts conclus en 2014 doivent satisfaire pour pouvoir entrer en considération pour la réduction d impôt régionale pour l habitation unique (bonus-logement)

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2012/19- Biens acquis contre paiement d une rente viagère. Avis du 7 novembre 2012

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2012/19- Biens acquis contre paiement d une rente viagère. Avis du 7 novembre 2012 COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 2012/19- Biens acquis contre paiement d une rente viagère Avis du 7 novembre 2012 Table des matières I. Introduction II. Déterminiation du capital initial et du

Plus en détail

La rente viagère. I. Définition et principes. 1. La vente en viager est un contrat aléatoire

La rente viagère. I. Définition et principes. 1. La vente en viager est un contrat aléatoire La rente viagère I. Définition et principes 1. La vente en viager est un contrat aléatoire La vente en viager est la vente d'un bien dont le vendeur (le crédirentier) cède la pleine ou la nue-propriété

Plus en détail

Aspects fiscaux des placements en société

Aspects fiscaux des placements en société Aspects fiscaux des placements en société Sommaire 1. Généralités 2. Exploiter d abord l épargne fiscale 2.1. L engagement individuel de pension via une assurance externe (EIP) 2.2. Une pension libre complémentaire

Plus en détail

Rachat de services passés Enrichir votre pension

Rachat de services passés Enrichir votre pension Que trouve-t-on dans ce feuillet d information? Ce feuillet d information explique le rachat de services et donne des exemples de situations de rachat. Pour en savoir davantage, communiquez avec le Service

Plus en détail

Table des matières. A. Les opérations susceptibles d entrer en compte 23 B. Convention de remboursement de compte et conflits d intérêts 24

Table des matières. A. Les opérations susceptibles d entrer en compte 23 B. Convention de remboursement de compte et conflits d intérêts 24 Table des matières Introduction 7 Marc Bourgeois et Xavier Pace Les comptes courants d associés : questions choisies en droit commercial et en droit des sociétés 11 Déborah Gol Introduction 11 Chapitre

Plus en détail

Stratégie d assurance retraite

Stratégie d assurance retraite Stratégie d assurance retraite Département de Formation INDUSTRIELLE ALLIANCE Page 1 Table des matières : Stratégie d assurance retraite Introduction et situation actuelle page 3 Fiscalité de la police

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Bulletin fiscal Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Les versements à un REER effectués au plus tard le 1 er mars 2011 sont déductibles en 2010.

Plus en détail

Encouragement à la propriété du logement et prévoyance professionnelle. Édition 2013 Conseils et informations

Encouragement à la propriété du logement et prévoyance professionnelle. Édition 2013 Conseils et informations Encouragement à la propriété du logement et prévoyance professionnelle Édition 2013 Conseils et informations 2 Encouragement à la propriété du logement et prévoyance professionnelle Informations générales

Plus en détail

Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par un particulier

Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par un particulier Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par un particulier Introduction L assurance vie cédée en garantie d un prêt est une stratégie de planification financière qui utilise la valeur de

Plus en détail

LE VIAGER EN QUESTION

LE VIAGER EN QUESTION LE VIAGER EN QUESTION VIAGER PATRIMOINE Muriel TRENQUIER Responsable du secteur PACA Ouest Spécialisé en ventes viagères. Vous présente ce qu est le Viager. Le groupe Viager Patrimoine à une grande expérience

Plus en détail

Table des matières. 1. Établir une facture... 1. 2. Recevoir une facture... 17. 3. La TVA... 23

Table des matières. 1. Établir une facture... 1. 2. Recevoir une facture... 17. 3. La TVA... 23 Table des matières 1. Établir une facture... 1 1.1. Quand devez-vous établir une facture?... 1 1.1.1. L obligation de facturer... 1 1.1.2. La date ultime de facturation... 2 1.2. Que devez-vous indiquer

Plus en détail

2.1. Qu est-ce qu une assurance groupe/eip?... 2 2.2. Que pouvez-vous inclure dans une assurance groupe?... 2

2.1. Qu est-ce qu une assurance groupe/eip?... 2 2.2. Que pouvez-vous inclure dans une assurance groupe?... 2 Table des matières Partie I. Assurance groupe/eip 1. Schéma... 1 2. Généralités... 2 2.1. Qu est-ce qu une assurance groupe/eip?... 2 2.2. Que pouvez-vous inclure dans une assurance groupe?... 2 3. Prime...

Plus en détail

FERR RRQ CRÉDITS D IMPÔT

FERR RRQ CRÉDITS D IMPÔT FERR Fonds enregistré de revenu de retraite RRQ Régime de rentes du Québec SV Programme fédéral de la Sécurité de la vieillesse CRÉDITS D IMPÔT FERR. Page 03 RRQ....Page 06 SV...Page 13 Crédits d impôts..

Plus en détail

En règle générale, le taux d amortissement linéaire du bien immobilier est calculé sur la base d une durée d utilisation de :

En règle générale, le taux d amortissement linéaire du bien immobilier est calculé sur la base d une durée d utilisation de : 2. Immeuble 2.1. Acquisition ou construction 2.1.1. Principe Les dépenses afférentes à l acquisition d un bien immobilier affecté à l exercice de l activité professionnelle (p.ex. une maison de commerce

Plus en détail

3. Quelles sont les sociétés qui peuvent réaliser des rachats d actions propres?... 3

3. Quelles sont les sociétés qui peuvent réaliser des rachats d actions propres?... 3 Table des matières Partie 1 - Rachat de parts propres 1. Introduction... 1 2. Qu est-ce qu un rachat d actions propres?... 2 2.1. Définition... 2 2.2. Seulement les actions ou parts?... 2 2.3. Seulement

Plus en détail

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats,

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Comptabilité Générale - Résumé blocus 08 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Fonds de tiers = Provisions + Dettes. Fonds de tiers à long terme = Provisions + Dettes à plus d un an. Capitaux

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013 BULLETIN FISCAL 2013-131 Novembre 2013 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés

Plus en détail

ENGAGEMENT DE L ENTREPRISE

ENGAGEMENT DE L ENTREPRISE TRAITEMENT COMPTABLE D11 ENGAGEMENT DE L ENTREPRISE Il n existe d engagement de l entreprise que dans le cadre d un régime à prestations définies ou d indemnités de fin de carrière. Les régimes à cotisations

Plus en détail

Votre indemnité de départ et vous : Faites fructifier votre argent. Planification fiscale et successorale Mackenzie

Votre indemnité de départ et vous : Faites fructifier votre argent. Planification fiscale et successorale Mackenzie Votre indemnité de départ et vous : Faites fructifier votre argent Planification fiscale et successorale Mackenzie 1 2 Faites-vous face à un changement dans votre emploi? Indemnité de départ, retraite

Plus en détail

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Novembre 2007 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

6.12. Intérêts entre un dirigeant d entreprise et sa société

6.12. Intérêts entre un dirigeant d entreprise et sa société 6.12. Intérêts entre un dirigeant d entreprise et sa société Aspects fiscaux et de droit des sociétés Un dirigeant d'entreprise peut devoir des intérêts il, sa société en raison d'une dette encourue, ou

Plus en détail

É T A T S F I N A N C I E R S pour le RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES FONDS NON PUBLICS DES FORCES CANADIENNES pour l année prenant fin le 31

É T A T S F I N A N C I E R S pour le RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES FONDS NON PUBLICS DES FORCES CANADIENNES pour l année prenant fin le 31 É T A T S F I N A N C I E R S pour le RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES FONDS NON PUBLICS DES FORCES CANADIENNES pour l année prenant fin le 31 DÉCEMBRE 2009 RAPPORT DES VÉRIFICATEURS Au président et

Plus en détail

Aspects fiscaux de l assurance vie. Brochure d info

Aspects fiscaux de l assurance vie. Brochure d info Aspects fiscaux de l assurance vie Brochure d info 2 Aspects fiscaux de l assurance vie Préambule La rédaction de cette brochure a été achevée au 31/01/2015 et tient compte de la législation fiscale telle

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2012

Bulletin fiscal. Novembre 2012 Bulletin fiscal Novembre 2012 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l

Plus en détail

5.8. Acheter ou vendre un parking

5.8. Acheter ou vendre un parking une petite surface peut être louée à titre de résidence secondaire ou en location saisonnière. Dans ce cas en effet, les normes de décence ne s appliquent pas. Attention! Le règlement sanitaire de la commune

Plus en détail

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Loi du 16 juillet 2008 modifiant le code des impôts sur le revenu et organisant une fiscalité forfaitaire des droits d auteur et des droits voisins

Plus en détail

Document non contractuel GUIDE DE MISE EN PLACE DE LA RENTE. Offre de Rente Personnalisée du contrat de retraite supplémentaire

Document non contractuel GUIDE DE MISE EN PLACE DE LA RENTE. Offre de Rente Personnalisée du contrat de retraite supplémentaire Document non contractuel GUIDE DE MISE EN PLACE DE LA RENTE Offre de Rente Personnalisée du contrat de retraite supplémentaire 2 - Tout ce que vous devez savoir sur les dispositifs d épargne-retraite Sommaire

Plus en détail

Imposition des participations et des avances sur police d assurance vie

Imposition des participations et des avances sur police d assurance vie Imposition des participations et des avances sur police d assurance vie Introduction Le titulaire d un contrat d assurance vie (aussi appelé «police») doit ajouter à son revenu les gains réalisés par suite

Plus en détail

I. Vous devez commencez par prendre l espérance de vie du vendeur.

I. Vous devez commencez par prendre l espérance de vie du vendeur. Vous voulez déterminer une rente viagère d un bien libre de toute occupation, une valeur d un bien occupé la vie durant du vendeur et la rente viagère correspondante : Vous devez intégrer de multiples

Plus en détail

Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité

Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité Comment réduire votre revenu imposable? Vous cherchez à augmenter votre pouvoir d achat en réduisant vos impôts... Le système fiscal luxembourgeois vous

Plus en détail

Table des matières. 1. Qu entend-on par là? 2. Quel est l avantage fiscal? 3. Quelles sont les règles du jeu? 4. Quelques conseils indispensables

Table des matières. 1. Qu entend-on par là? 2. Quel est l avantage fiscal? 3. Quelles sont les règles du jeu? 4. Quelques conseils indispensables Table des matières Partie 1 : Anticiper un investissement 1.1. Un investissement........................................... 3 1.2. Pour qui est-ce intéressant?.................................. 3 1.3.

Plus en détail

Juge contre administration fiscale

Juge contre administration fiscale News Entrepreneurs Mars 2015 Les tantièmes en complément à la rémunération du dirigeant d entreprise : intéressants, ou fiscalement risqués? Lieselot Evens Cabinet d expertise comptable Vandelanotte INFORMATIONS

Plus en détail

Fractionnement du revenu. Les faits

Fractionnement du revenu. Les faits Fractionnement du revenu Les faits Le fractionnement du revenu sert à réduire le fardeau fiscal d une famille. Une personne imposée à un taux élevé transfère une partie de son revenu à un autre membre

Plus en détail

Comment investir au mieux dans une Branche 21?

Comment investir au mieux dans une Branche 21? Outil mensuel au service du dirigeant à la recherche de bonnes décisions financières et fiscales. Comment investir au mieux dans une Branche 21? Dans ce numéro, nous voyons les possibilités qui s'offrent

Plus en détail

ANNEXE I (a. 3) FORMULAIRE DE FIXATION DES

ANNEXE I (a. 3) FORMULAIRE DE FIXATION DES CANADA Province de Québec District de ANNEXE I (a. 3) FORMULAIRE DE FIXATION DES PENSIONS ALIMENTAIRES POUR ENFANTS N du dossier Remplir en caractères d imprimerie Les parents peuvent remplir ensemble

Plus en détail

Q&A TRAVAILLEUR F2PC PENSIOEN COMPLÉMENTAIRE CHEMIE

Q&A TRAVAILLEUR F2PC PENSIOEN COMPLÉMENTAIRE CHEMIE Q&A TRAVAILLEUR F2PC PENSIOEN COMPLÉMENTAIRE CHEMIE 1 Table des matières QUI ET QUOI?... 3 La pension complémentaire chimie est un complément de la pension légale.... 3 La pension complémentaire chimie...

Plus en détail

» Traitement comptable de l achat d or et d œuvres d art (avis 2011/6) Introduction. I. L achat d or. A. Inscription parmi les actifs circulants

» Traitement comptable de l achat d or et d œuvres d art (avis 2011/6) Introduction. I. L achat d or. A. Inscription parmi les actifs circulants 286 RÈGLES SPÉCIFIQUES RELATIVES AU BILAN IMMOBILISATIONS CORPORELLES» Traitement comptable de l achat d or et d œuvres d art (avis 2011/6) Introduction Les entreprises qui achètent de l or ou des œuvres

Plus en détail

Vous avez tout à y gagner

Vous avez tout à y gagner _ FR PRODUITS FISCAUX Vous avez tout à y gagner Vous avant tout Sommaire Tout pour bien gérer vos droits fiscaux 04 Qui peut profiter des avantages fiscaux? 04 L épargne logement Wüstenrot, plus flexible

Plus en détail

LA LOI MADELIN Romain MALBOSC www.longin.fr

LA LOI MADELIN Romain MALBOSC www.longin.fr LA LOI MADELIN LA LOI MADELIN PREAMBULE Loi du 11/02/1994 permettant aux TNSNA de bénéficier de compléments de retraite et de prévoyance grâce à des cotisations déductibles du bénéfice imposable. LA LOI

Plus en détail

FLEXIBEL PENSION SAVING avec clause Home

FLEXIBEL PENSION SAVING avec clause Home FLEXIBEL PENSION SAVING avec clause Home avril 2010 Epargner pour votre avenir vous procure des avantages! A qui est destiné le Flexibel Pension Saving avec clause Home? Au travers de ce produit (*), Fidea

Plus en détail

Laissez le REER travailler pour votre retraite

Laissez le REER travailler pour votre retraite Fonds de placement garanti RBC Laissez le REER travailler pour votre retraite Get an RRSP working for your retirement La retraite est une perspective agréable pour nombre d entre nous, mais il est difficile

Plus en détail

L ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION

L ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION L ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION COMME MOYEN DE RÉMUNÉRATION ALTERNATIF DEVAUX & ASSOCIATES FINANCIAL PLANNING BERTRAND ROLAND, ASSOCIÉ LE 5 NOVEMBRE 2013 www.dra- group.be 1 TABLE DES MATIÈRES 1. DéfiniPons

Plus en détail

Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par une société

Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par une société Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par une société Introduction Le présent bulletin Actualité fiscale examine les questions et conséquences fiscales à prendre en considération lorsqu

Plus en détail

2. FRANCE - Plus-values Cession de fonds de commerce et clientèles libérales

2. FRANCE - Plus-values Cession de fonds de commerce et clientèles libérales Lettre mensuelle Mai 2005 SOCIETES 1. UE FRANCE - Intégration fiscale Déduction des pertes subies par des filiales situées dans d autres Etats Membre de l UE 2. FRANCE - Plus-values Cession de fonds de

Plus en détail

L essentiel sur. L assurance vie

L essentiel sur. L assurance vie L essentiel sur L assurance vie Qu est-ce que c est? Un produit d épargne à moyen et long terme L assurance vie sert à épargner et faire fructifier votre capital, pour vous-même ou vos proches. A la fin

Plus en détail

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC I DETERMINATION DE LA RESIDENCE Au plan fiscal, les conséquences résultant pour un résident et ressortissant français de son installation au Maroc dépendent

Plus en détail

Crédit hypothécaire. Vous avez décidé d acheter ou de construire? Beobank vous offre des solutions hypothécaires simples et solides.

Crédit hypothécaire. Vous avez décidé d acheter ou de construire? Beobank vous offre des solutions hypothécaires simples et solides. Crédit hypothécaire Prospectus n 4 d application à partir du 27/02/2015 Vous avez décidé d acheter ou de construire? Beobank vous offre des solutions hypothécaires simples et solides. Votre but Vous avez

Plus en détail

3 e pilier, prévoyance privée. Assurance vie

3 e pilier, prévoyance privée. Assurance vie 3 e pilier, prévoyance privée Assurance vie La prévoyance privée est facultative. Elle complète les prestations des 1 er et 2 e piliers et comble les lacunes en matière de prévoyance individuelle. Table

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES LIVRE I LA PENSION LÉGALE ET LA PRÉPENSION

TABLE DES MATIÈRES LIVRE I LA PENSION LÉGALE ET LA PRÉPENSION TABLE DES MATIÈRES Remerciements..................................................... Avant-propos....................................................... Préface............................................................

Plus en détail

Déclaration de succession: modifications importantes en Flandre

Déclaration de succession: modifications importantes en Flandre Déclaration de succession: modifications importantes en Flandre Avenue Lloyd Georges 11 I 1000 Bruxelles www.notairesberquin.be Eric Spruyt, notaire-associé Berquin Notaires scrl, Prof. KU Leuven et Fiscale

Plus en détail

013 2 luxembourg : fiscalité des personnes physiques F R

013 2 luxembourg : fiscalité des personnes physiques F R 2013 LUXEMBOURG : FISCALITé des personnes physiques F R Classe d impôts sans enfant Avec enfant(s) à charge Âgé d au moins 64 ans au 1 er janvier Célibataire 1 1a 1a Marié/ Partenaire 2 2 2 Séparé 1 1a

Plus en détail

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA.

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA. CHAPITRE 4 LES BANQUES I. LES COMMISSIONS ET LES AGIOS SUR DECOUVERT Les entreprises doivent surveiller l évolution de leur solde bancaire. Ce suivi permet de prévenir d éventuelles défaillances qui conduiraient

Plus en détail

Brochure explicative sur la Vente en Viager en Belgique

Brochure explicative sur la Vente en Viager en Belgique Brochure explicative sur la Vente en Viager en Belgique I. Qu est-ce que le Viager? «Viage» en vieux français signifie Temps de Vie. Le contrat du viager est défini par l article 1964 du code civil comme

Plus en détail

LES CRÉANCES ET LES DETTES

LES CRÉANCES ET LES DETTES LES CRÉANCES ET LES DETTES Règles générales d évaluation Définition d un actif et d un passif ACTIFS Tout élément de patrimoine ayant une valeur économique positive pour l entité est considéré comme un

Plus en détail

Lexique financier. Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise.

Lexique financier. Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise. Lexique financier Actif Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise. Actif circulant Partie de l actif du bilan qui comprend des actifs temporaires induits par l

Plus en détail

Directives relatives à l encouragement à la propriété du logement

Directives relatives à l encouragement à la propriété du logement Directives relatives à l encouragement à la propriété du logement Fondation SEF Konsumstrasse 22A 3000 Berne 14 www.eev.ch Encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle

Plus en détail

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension.

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension. GLOSSAIRE DES PRINCIPAUX TERMES UTILISÉS 1 EN MATIÈRE DE PRODUITS FINANCIERS Action : Titre représentant une part du capital d une société (cotée ou non cotée en Bourse). Il s agit d un titre de propriété

Plus en détail

Bulletin fiscal. Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE

Bulletin fiscal. Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Bulletin fiscal Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois, peu de

Plus en détail

SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D ELEMENTS D ACTIF

SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D ELEMENTS D ACTIF SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D ELEMENTS D ACTIF 1 - DEFINITIONS DES OPERATIONS DE CESSION D ELEMENTS D ACTIF 2 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX CESSIONS PARFAITES 3 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX PENSIONS

Plus en détail

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Auteur : Jamie Golombek Juin 2015 Il semble que de plus en plus de Canadiens font l achat de propriétés de vacances aux États-Unis.

Plus en détail

Impact des changements budgétaires sur les stratégies impliquant de l assurance vie

Impact des changements budgétaires sur les stratégies impliquant de l assurance vie Impact des changements budgétaires sur les stratégies impliquant de l assurance vie Normand Gervais Vice-président, Administration Assurance et rentes individuelles 1 Conférence Élite, 24 au 31 octobre

Plus en détail

PROSPECTUS CREDITS HYPOTHECAIRES A USAGE PRIVE CREAFIN N.V. DUWIJCKSTRAAT 17-2500 LIER REGISTRE DES PERSONNES MORALES MALINES 455.731.

PROSPECTUS CREDITS HYPOTHECAIRES A USAGE PRIVE CREAFIN N.V. DUWIJCKSTRAAT 17-2500 LIER REGISTRE DES PERSONNES MORALES MALINES 455.731. PROSPECTUS CREDITS HYPOTHECAIRES A USAGE PRIVE CREAFIN N.V. DUWIJCKSTRAAT 17-2500 LIER REGISTRE DES PERSONNES MORALES MALINES 455.731.338 2 SOMMAIRE 1. Qu est-ce qu un crédit hypothécaire? 2. Qui peut

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

OU L ASSURANCE DE LA RUINE DU CHEF D ENTREPRISE EMPRUNTEUSE ET DE SES HERITIERS

OU L ASSURANCE DE LA RUINE DU CHEF D ENTREPRISE EMPRUNTEUSE ET DE SES HERITIERS PATRIMOINE L ASSURANCE DECES EN GARANTIE D EMPRUNTS PROFESSIONNELS OU L ASSURANCE DE LA RUINE DU CHEF D ENTREPRISE EMPRUNTEUSE ET DE SES HERITIERS Il faut constater aujourd hui, qu il est pratiquement

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ)

FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ) FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ) Q1 Qu est ce que la cotisation supplémentaire sur des revenus mobiliers? Q2 Qui est soumis à la cotisation supplémentaire sur des revenus mobiliers? Q3 Comment est perçue la cotisation

Plus en détail

ET ATTENDU QUE le FRVR comprend une demande, une déclaration de fiducie et des addenda, le cas échéant.

ET ATTENDU QUE le FRVR comprend une demande, une déclaration de fiducie et des addenda, le cas échéant. DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHIQUES S.E.C. FONDS DE REVENU DE RETRAITE, FRR 1503 ENTENTE EN VERTU DE LA Loi de 1985 sur les normes de prestation de pension concernant les transferts de FONDS DE PENSION

Plus en détail

Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions

Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions OBJECTIF 1 L objectif de la présente Norme

Plus en détail

la réforme des cotisations sociales des indépendants expliquée

la réforme des cotisations sociales des indépendants expliquée la réforme des cotisations sociales des indépendants expliquée INDEPENDANT Table des matières 1. Principe de base 2 2. Adaptation des cotisations sociales 2 3. Régularisation 4 4. Calcul au prorata pour

Plus en détail

Les statuts de loueur en meublé (LMP et LMNP)

Les statuts de loueur en meublé (LMP et LMNP) Les statuts de loueur en meublé (LMP et LMNP) Je vous propose un feuilleton 2007 sur les thèmes relatifs à l investissement immobilier ; pour ce premier volet, je vous emmène ce trimestre, à la découverte

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version fin mai 2012 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

Le statut de VDI détaillé sous forme de questions-réponses

Le statut de VDI détaillé sous forme de questions-réponses Le statut de VDI détaillé sous forme de questions-réponses Table des matières 1. FORMALITÉS ADMINISTRATIVES... 2 1.1 QUELLE SONT LES SEULES FORMALITÉS QUE LE VDI DOIT ACCOMPLIR AVANT DE DÉBUTER SON ACTIVITÉ?...

Plus en détail

Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers

Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers IFRS 9 Chapitre 1 : Objectif 1.1 L objectif de la présente norme est d établir des principes d information financière en matière d

Plus en détail

Notice explicative sur l encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle

Notice explicative sur l encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle Notice explicative sur l encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle La loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP)

Plus en détail

DÉCOUVREZ L INNOVATION DU VIAGER MUTUALISÉ

DÉCOUVREZ L INNOVATION DU VIAGER MUTUALISÉ DÉCOUVREZ L INNOVATION DU VIAGER MUTUALISÉ PRÉSENTATION Société en Commandite par Actions, la SCA FRANCE INVEST VIAGER propose un fonds d investissement strictement orienté vers le secteur immobilier ancien,

Plus en détail

Pour mieux connaître le CRI et le FRV

Pour mieux connaître le CRI et le FRV Pour mieux connaître le CRI et le FRV Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre site Web. Consultez-le pour obtenir la mise à jour de l information et

Plus en détail

LA LOI MADELIN PREAMBULE

LA LOI MADELIN PREAMBULE LA LOI MADELIN PREAMBULE Les TNS (travailleurs non salariés) sont une population particulièrement touchée par le soucis des revenus de retraites : leurs cotisations ne leur laissera en moyenne que 60%

Plus en détail

Règlement de prévoyance Pens3a

Règlement de prévoyance Pens3a Règlement de prévoyance Pens3a A) Dispositions générales Pour faciliter la lecture, les termes désignant des personnes sont utilisés au masculin et se rapportent à la fois aux hommes et aux femmes. 1.

Plus en détail

offre non fiscale 123viager L immobilier autrement... SICAV contractuelle

offre non fiscale 123viager L immobilier autrement... SICAV contractuelle offre non fiscale viager L immobilier autrement... SICAV contractuelle de viager mutualisé viager SICAV contractuelle de viager mutualisé Un investissement SOCIALEMENT RESPONSABLE Permettre aux retraités

Plus en détail

RÉGIME DE RETRAITE DES PROFESSEURS ET PROFESSEURES DE L'UNIVERSITÉ LAVAL (RRPPUL) Guide pour les nouvelles professeures et les nouveaux professeurs

RÉGIME DE RETRAITE DES PROFESSEURS ET PROFESSEURES DE L'UNIVERSITÉ LAVAL (RRPPUL) Guide pour les nouvelles professeures et les nouveaux professeurs RÉGIME DE RETRAITE DES PROFESSEURS ET PROFESSEURES DE L'UNIVERSITÉ LAVAL (RRPPUL) Guide pour les nouvelles professeures et les nouveaux professeurs Principales dispositions au 1 er janvier 2011 INTRODUCTION

Plus en détail

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité.

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois 19 Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Les montants pour conjoint et pour

Plus en détail

com Plan Information Encouragement à la propriété du logement 1.1 Limites temporelles / délais de blocage

com Plan Information Encouragement à la propriété du logement 1.1 Limites temporelles / délais de blocage Information Encouragement à la propriété du logement com Plan La loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP) vous permet d utiliser votre argent de la Caisse

Plus en détail

1.6 Responsabilité des fiduciaires et des représentants successoraux... 4 1.7 Certificats de décharge... 5

1.6 Responsabilité des fiduciaires et des représentants successoraux... 4 1.7 Certificats de décharge... 5 TABLE DES MATIÈRES Remerciements...iii Chapitre 1 Exigences de déclaration et administration 1.1 Qui doit produire une déclaration?... 1 1.2 Où faut-il envoyer la déclaration?... 2 1.3 Comment produire...

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version janvier 2015 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

Fiscalité des comptes courants d'associés

Fiscalité des comptes courants d'associés Fiscalité des comptes courants d'associés Article juridique publié le 08/06/2015, vu 610 fois, Auteur : Innocent KOUAKOU Lorsqu une société est confrontée à des besoins en financement de sa trésorerie,

Plus en détail

Norme comptable internationale 18 Produits des activités ordinaires

Norme comptable internationale 18 Produits des activités ordinaires Norme comptable internationale 18 Produits des activités ordinaires Objectif Les produits sont définis dans le Cadre pour la préparation et la présentation des états financiers 1 comme les accroissements

Plus en détail

PlanoPension, RythmoPension Rentes viagères. Votre revenu garanti à vie en toute flexibilité et sérénité

PlanoPension, RythmoPension Rentes viagères. Votre revenu garanti à vie en toute flexibilité et sérénité PlanoPension, RythmoPension Rentes viagères Votre revenu garanti à vie en toute flexibilité et sérénité PlanoPension, RythmoPension Vaudoise Planifiez une retraite sereine Pour une retraite en toute quiétude

Plus en détail

États financiers pour le RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES FONDS NON PUBLICS DES FORCES CANADIENNES Au 31 décembre 2008

États financiers pour le RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES FONDS NON PUBLICS DES FORCES CANADIENNES Au 31 décembre 2008 États financiers pour le RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES FONDS NON PUBLICS DES FORCES CANADIENNES Au 31 décembre 2008 RAPPORTS DES VÉRIFICATEURS Au président et aux membres du comité du Régime de retraite

Plus en détail

Régie des rentes du Québec Régimes complémentaires de re trai te 2006 Pour mieux

Régie des rentes du Québec Régimes complémentaires de re trai te 2006 Pour mieux Régie des rentes du Québec Régimes complémentaires de re trai te 2006 Pour mieux le CRI le FRV Ce document d information n a pas force de loi. En cas de conflit d interprétation, il faut s en remettre

Plus en détail

LE CHOIX DE L ENTREPRISE INDIVIDUELLE COMME STRUCTURE JURIDIQUE

LE CHOIX DE L ENTREPRISE INDIVIDUELLE COMME STRUCTURE JURIDIQUE 1 LE CHOIX DE L ENTREPRISE INDIVIDUELLE COMME STRUCTURE JURIDIQUE 1. Pourquoi choisir l entreprise individuelle La création d une entreprise individuelle est simple : pas de capital social, pas de statuts,

Plus en détail

Fonds de revenu de retraite autogéré Fonds de revenu viager (FRV) Ontario

Fonds de revenu de retraite autogéré Fonds de revenu viager (FRV) Ontario Fonds de revenu de retraite autogéré Fonds de revenu viager (FRV) Ontario Offert à compter du 1 er janvier 2008 AVENANT À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE AUTOGÉRÉ DE PLACEMENTS

Plus en détail