Protection vs. Innovation ouverte : Comment concilier l innovation et l accès aux nouvelles technologies pour tous?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Protection vs. Innovation ouverte : Comment concilier l innovation et l accès aux nouvelles technologies pour tous?"

Transcription

1 Protection vs. Innovation ouverte : Comment concilier l innovation et l accès aux nouvelles technologies pour tous? Salle Notre-Dame des Victoires, 09 septembre h30 18h Intervenants: Dominique Buendé, Président-directeur général, QuickDo SAS Rafael Pérez Colón, Directeur monde Organisations internationales, Microsoft Luc Savage, Directeur propriété intellectuelle et valorisation, Orange Labs Karim Sy, Fondateur et chef catalyseur, Jokkolabs Modérateur : Bertrand Charrier, Chargé de mission innovations technologiques et procédés innovants pour le développement, Agence Française de Développement (AFD) PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS L émergence des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) peut contribuer au développement des pays les plus pauvres en répondant à leurs besoins en produits, services mais aussi en organisation. Toutefois, la diffusion de ces nouvelles technologies au plus grand nombre n est pas une chose évidente compte tenu du coût qu elles représentent et de leur protection par des brevets ou licences. Permettre l accès aux TIC à tous soulève la question de la rentabilité; les différents acteurs doivent trouver un équilibre savant entre la valorisation des innovations et la performance de leurs structures. L accès au TIC est en train de devenir un véritable droit humain que les pouvoirs publics doivent respecter. Le développement économique va-t-il de pair avec la propriété intellectuelle? Le jeu de la concurrence entre les nouveaux acteurs de l innovation et les grands acteurs comme Apple et Microsoft qui détiennent un quasi-monopole est-il respecté. Accorder des licences libres et favoriser l open source semblent alors constituer les premiers éléments de réponses pour palier à ce problème. RESUME DES INTERVENTIONS Bertrand Charrier Introduction Les TIC sont un bon exemple du foisonnement dans le domaine de l innovation. Chaque jour de nouvelles start-ups et, produits naissent dans des incubateurs, etc. Comment ces innovations peuvent-elles servir les pays en développement et les moins développés alors qu elles sont chères et que leur diffusion est limitée par les brevets et licences qui les protègent? Comment un entrepreneur innovant peut-il trouver unela juste rémunération de sa créativité? Derrière la question de l accès pour tous, se pose celle du modèle économique. Chaque maillon de la chaîne de production doit pouvoir trouver son avantage financier pour que l invention arrive jusqu au consommateur. La question économique se complexifie d une dimension éthique et sociétale lorsque les TIC permettent de répondre à des besoins fondamentaux comme la santé. L accès aux TIC est en train de devenir un droit humain que les pouvoirs publics sont dans l obligation de mettre en œuvre. Est-ce que la protection intellectuelle favorise l accès aux innovations à tous ou au contraire exclut certains? Le développement économique va-t-il de pair avec le respect de la propriété intellectuelle?

2 Luc Savage : introduit la session en présentant Lle livre blanc : «"Propriété intellectuelle et développement durable»" qui a identifié des pistes d'actions afin de palier au peu de dépôt de brevets dans les pays en développement. Le directeur propriété intellectuelle et valorisation d Orange Labs définit les pays en développement comme les zones où les innovations et la propriété intellectuelle émergent. Sachant que les grandes puissances économiques mondiales (USA, Chine, Japon, Europe) génèrent 85% des brevets dans le monde, le but de ce travail est de définir comment la propriété intellectuelle pourrait se développer davantage dans les zones en développement. Le projet est né de deux principaux constats principaux : - - Ll existence de territoires sur lesquels sont créées des innovations spécifiques : mise au point du système «Lampalion» de protection des troupeaux des attaques d animaux sauvages apportant une grande valeur ajoutée à la communauté, technologie d énergie solaire, services «BonusZone» qui donne la possibilité d appeler à un prix réduit en fonction de la géographie et des horaires auxquelles le réseau est particulièrement disponible. Ces innovations technologiques représentent des défis techniques à résoudre. -Ll existence d initiatives de valorisation des innovations locales mais qui restent insuffisantes :. ll Afrique, qui représente plus de +15% de la population mondiale, est concernée par moins de 1% des brevets délivrés dans le monde. - Des pistes d actions visant à améliorer la protection des innovations dans les pays en développement ont été identifiées. Cela peut se faire en encourageant la «capacité d absorption», autrement dit reconnaître la valeur de la propriété intellectuelle locale et favoriser les sources de génération de propriété intellectuelle. Une autre piste consiste à simplifier l accès à la propriété intellectuelle pour favoriser le dépôt de brevets locaux de qualité dans ces pays. La formation des entrepreneurs aux règles de propriété intellectuelle et plus précisément à la maîtrise des enjeux de la propriété intellectuelle est également une piste. Enfin, partager les succès et approfondir les sujets de réflexion permettrait d améliorer la protection des innovations dans les pays pauvres. Bien que des pistes existent, l ensemble des acteurs devrait être conscient que l étendue des défis autour de la protection et de la valorisation des innovations est encore large. PÉREZ COLÓN Rafael Pérez Colón : souligne le fait que Lles TIC notamment les appareils mobiles et le cloud apportent désormais de nouvelles opportunités pour les entreprises et favorisent de nouveaux usages dans l environnement actuel. L un des éléments clés dans ce nouvel environnement est le big data. Il représente un immense challenge compte tenu du volume de données existants et des usages possibles. Les réseaux sociaux, le cloud, le big data et les appareils mobiles redessinent le paysage technologique et créent de nouvelles opportunités. L existence de celles-ci pousse les individus et les entreprises à créer des innovations. L innovation vient donc de partout ; pays développés et pays en développement, car les individus ont de plus en plus accès à l information, notamment grâce à la technologie. Les gens sont en mesure de partager et d apprendre plus facilement où qu ils soient dans le monde. Une des initiatives lancées par Microsoft s intitule «Microsoft 4Afrika». Elle repose sur 3 piliers : l accès, les compétences et l innovation. Avec l aide des institutions locales, ce projet a pour objectif d inciter les entrepreneurs de différents pays d Afrique à innover en leur fournissant les supports nécessaires pour y parvenir, comme par exemple le cloud.

3 Cet exemple démontre la volonté de Microsoft de poursuivre son travail à travers la création de partenariat avec les acteurs des pays en développement afin d encourager l innovation et la diffusion de celle-ci dans le monde entier. : Asie, Caraïbes, Afrique. Et «Nnous voulons continuer à développer ce type de partenariats pour les mener à plus grande échelle et avoir un impact réel sur les opportunités offertes aux populations.» Karim Sy : précise que «Ll innovation n est pas une invention» ; il faut qu elle rencontre des besoins et des demandes dans un monde en plein mouvement. Le monde est plus complexe et de nouveaux acteurs arrivent en favorisant la redistribution des pouvoirs économiques notamment au niveau géopolitique. Il insiste sur le fait que «Lle marché de 2050, c est L Afrique, c est l Inde ; il y a tout un nouveau marché à redécouvrir» et la façon de faire des affaires avec les pays en développement diffère fortement de celle utilisée avec lesdes pays tels que le Royaume-Uni, les Etats-Unis, etc. Comprendre les besoins des pays en développement nécessite d échanger en directe avec les concernés en étant sur place. et souligne que «l innovation se nourrit de la diversité». Selon Karim Sy, «on est passé à une innovation par la création d un écosystème» ce qui la rend plus complexe et favorise la co-création à travers la collaboration entre les différents acteurs. Le fondateur de Jokkolabs précise que Ll oon parle maintenant d «écosystème», d «approche ouverte» et que l innovation est désormais abordée comme un business model à implanter. Toutefois, cet écosystème n est pas mature et doit encore être travaillé et organisé compte tenu des différences de niveaux de recherche d une zone à l autre. Cela représente l un des principaux enjeux de l innovation dans les pays en développement afin de converger vers un monde meilleur. Dans ce contexte, la question pour une entreprise va être de savoir comment elle se positionne dans cet environnement de co-création pour répondre à son besoin de performance et concrètement résoudre de grands problèmes. Il y a besoin d impliquer tout le monde dans l innovation, pour comprendre les besoins locaux et collaborer intelligemment. Il faut créer une relation de confiance pour que l environnement soit propice à la co-création. C est l idée de shared value, de croissance partagée. La relation de confiance se crée à partir de là, ou au contraire la relation d opposition. Par exemple chez Jokkolabs nous travaillons actuellement sur un projet open source pour améliorer les services de santé au Sénégal et au Mali avec USAID. Nous avons identifié le besoin d utiliser un système d information géographique (SIG), puis le système adapté à la situation. Notre travail a été de voir comment impliquer des communautés de plus en plus larges et créer un écosystème : des géographes, des personnes travaillant dans le domaine de la santé, des gens intéressé pour répliquer le système dans d autres domaines tels que l agriculture, etc. Quand on crée cette ouverture du savoir, d autres peuvent s en inspirer et cela fait émerger l innovation. «L innovation se nourrit de la diversité». BUENDÉ Dominique Buendé : présente Lla solution QuickDo-BookBox est, née du constat que le marché du livre en Afrique ne fonctionne pas. Est-ce parce que les Africains ne lisent pas? Parce qu ils ne savent pas? Parce qu ils n ont pas le pouvoir d achat? Ou est-ce uneil question de l accessibilité des contenus (manque d infrastructures, rareté énergétique, absence de contenus de qualité produits localement)? Pour celarépondre à ces questions, nous avons donc créé ce qu on appelle un écosystème global, qui s appuie sur les TIC pour apporter un environnement qui bénéficie à tous les acteurs de la chaîne de

4 production du livre, depuis les producteurs de contenu jusqu aux utilisateurs. Le président-directeur général de QuickDo SAS présente le QuickSDoO-BookBox en expliquant qu unfonctionne grâce à un serveur qui centralise les contenus et des bornes permettent aux habitants de télécharger les contenus. En termes de protection Protection intellectuelle et d innovation ouverte, je ne pense pas que les deux soient ne sont pas incompatibles. L open innovation permet le partage des savoirs avec le plus grand nombre, en demandant par exemple aux éditeurs de vendre à moindre coût aux populations Africaines. La gratuité n est pas non plus incompatible avec profitabilité. Nous proposons des contenus gratuits dans un modèle économique simple : il faut en payer un pour avoir accès à un gratuit. Enfin, si nous demandons aux éditeurs de vendre moins cher, nous protégeons en contrepartie leurs contenus. L entreprise QuickDo se positionne donc dans un schéma assez simple entre : - Une ONG, qui propose une réponse à un besoin fondamental, ici le savoir ; - Une entreprise, puisque nous considérons bien que nous proposons une offre à des clients ; - Une association, qui participe à l amélioration des conditions de vie des individus, par exemple à travers notre programme de mise à disposition de livres scolaires pour les communautés via notre système ; - Une start-up, puisque nous proposons une innovation technologique qui change la vie et est agréable à utiliser. L une des principales difficultés de l open innovation est de permettre à l ensemble des acteurs de dialoguer entre eux. Il s agit de la première étape vers plus de rentabilité, compte tenu du fait quedans la mesure où l innovation ouverte devienne de plus en plusest amenée à devenir un facteur de compétitivité qui se multiplierade plus en plus important avec le temps. Echanges avec la salle La discussion ne devrait-elle pas être dirigée vers les données et la qualité des contenus donc l open data au lieu des outils développés par les différentes organisations? BUENDÉ Dominique Buendé : explique que Lle contrôle des contenus est impossible. Le plus important va être de permettre aux individus d accéder aux contenus. L individu doit être le seul à décider et à filtrer les informations qu il reçoit. Par ailleurs, il faut aller chercher des contenus partout. Nous avons par exemple des écrivains qui ne parviennent pas à trouver d éditeurs mais diffusent sur notre réseau, en plus des éditeurs et institutions de recherche. Où se situe l innovation technologique dans le projet QuickDo? BUENDÉ Dominique Buendé : répond à la question en expliquant que Ll innovation technologique se situe au niveau de l infrastructure de sa solution. Autrement dit, on retrouve cette forme d innovation au niveau software et hardware. Quels sont les facteurs de la confiance autour de l innovation? Luc Savage : précise que Ttous les systèmes que ce soit l open source ou les brevets ont été créés sur la base de la confiance. En tant que licence, l open source contractualise l engagement avec la communauté quant à son utilisation. La création de la confiance doit s effectuer autour du business model. Des outils de création de la confiance sont multiples comme le copyright. Ces outils doivent être adaptés au niveau de croissance de l entreprise. L open source protège le logiciel comme le copyright protège le contenu. Par exemple le Creative Commons permet d utiliser librement et de rediffuser des contenus. Finalement, ce qu Internet nous montre c est que la gratuité est le moyen le plus simple pour faire connaître un outil.

5 L analogie existe certainement dans le domaine des données. Je pense qu un certain nombre de données peuvent être fournies gratuitement, et les données plus complexes à produire auront besoin d un autre modèle pour continuer à exister. Rafael Pérez Colón : Cette question de la confiance au sein des sociétés, entre les individus, est historique, culturelle et générationnelle. Lorsqu on parle du monde digital, du cloud, etc. il y a des mécanismes qui aident à construire la confiance et sont un succès. Prenez l exemple d e-bay il y a une dizaine d année, il y avait de la méfiance par rapport au fonctionnement : on achète quelque chose que l on n a pas vu à quelqu un que l on ne connait pas. Pourtant cette entité intermédiaire est devenue catalyseur de confiance, qui propose des mécanismes de garantie. Nous avons l opportunité d utiliser ces mécanismes pour construire la confiance dans l écosystème digital. Le défi sociétal prendra surement plus de temps mais les choses que nous avons apprises et développées ces dix dernières années en matière de confiance ont fait leurs preuves. Nous avons tout de même des faiblesses en termes de législation et de politiques publiques. Pour Karim SyY :, «Ccréer la confiance est un art». Rapporteur : Charlène Voltat, L'Atelier BNP Paribas

Restitution des débats. Les conditions de passage à l échelle européenne et les modèles d affaires pertinents

Restitution des débats. Les conditions de passage à l échelle européenne et les modèles d affaires pertinents Séminaire de travail du 9 juin 2015 France Stratégie Internet des objets : quelles stratégies européennes pour faire émerger des plateformes d envergure mondiale? Restitution des débats Les conditions

Plus en détail

#BigData Dossier de presse Mai 2014

#BigData Dossier de presse Mai 2014 #BigData Dossier de presse Mai 2014 La valeur du Big Data pour l entreprise Comment permettre l avènement d une culture de la donnée pour tous? Dans un monde porté par la mobilité et le Cloud, non seulement

Plus en détail

Logiciel Libre Cours 9 Modèles Économiques

Logiciel Libre Cours 9 Modèles Économiques Logiciel Libre Cours 9 Modèles Économiques Stefano Zacchiroli zack@pps.univ-paris-diderot.fr Laboratoire PPS, Université Paris Diderot 2013 2014 URL http://upsilon.cc/zack/teaching/1314/freesoftware/ Copyright

Plus en détail

CRM pour le Service clients et l Assistance technique

CRM pour le Service clients et l Assistance technique CRM pour le Service clients et l Assistance technique La satisfaction Maximizer. Inciter la fidélisation de la clientèle. Servir la clientèle efficacement est l élément clé d une croissance d affaires

Plus en détail

Business Intelligence et Data Visualisation

Business Intelligence et Data Visualisation livre blanc Business Intelligence et Data Visualisation Perspectives pour la DSI par Mouloud Dey, SAS France Sommaire 1 Introduction 1 Les données du problème 2 La menace fantôme 4 Les nouveaux besoins

Plus en détail

Garage de GE à Paris

Garage de GE à Paris Garage de GE à Paris 26 6 Novembre 2015 Espace Commines 17 Rue Commines 75003 Paris France 26 10h 17h 26 19h 22h Garage de GE Venez participer aux portes ouvertes du Garage de GE. Au Garage, vous pourrez

Plus en détail

Vision ISF 2020. Notre raison d être

Vision ISF 2020. Notre raison d être Vision ISF 2020 Vision ISF 2020 Notre raison d être Nous sommes ISF. \ Nous n'acceptons \ pas le statu quo. Nous combinons passion \ et pragmatisme. Nous nous mettons au défi et investissons les uns dans

Plus en détail

>> Dossier de presse. Octobre 2014

>> Dossier de presse. Octobre 2014 Octobre 2014 >> Dossier de presse Contact : Estelle Barré, Chargée de communication I Angers Technopole Tel : 02.41.72.14.13 / 06.46.10.14.74 estelle.barre@angerstechnopole.com 2 Au programme 1. > Contexte

Plus en détail

Cloud Computing et SaaS

Cloud Computing et SaaS Cloud Computing et SaaS On a vu fleurir ces derniers temps un grands nombre de sigles. L un des premiers est SaaS, Software as a Service, sur lequel nous aurons l occasion de revenir. Mais il y en a beaucoup

Plus en détail

Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux.

Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux. Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux. NCR SERVICES Brochure Title Goes Here Gestion Sub-header proactive, / description maintenance goes here

Plus en détail

MONEY, MONEY, MONEY PAYER, VENDRE ET ÉCHANGER DE L ARGENT DEMAIN

MONEY, MONEY, MONEY PAYER, VENDRE ET ÉCHANGER DE L ARGENT DEMAIN MONEY, MONEY, MONEY PAYER, VENDRE ET ÉCHANGER DE L ARGENT DEMAIN EDITO Il y a 20 ans, il fallait se déplacer en agence pour effectuer un virement ou passer un ordre de bourse. Aujourd hui, il nous est

Plus en détail

AVEC LES. de votre. Pour vous. pitché. ENGIE, Hugues. Philippe. e, ORANGE, Nathalie. Fréderic GENERALE. SOCIETE. Aymeril PHILIPPE PALAT

AVEC LES. de votre. Pour vous. pitché. ENGIE, Hugues. Philippe. e, ORANGE, Nathalie. Fréderic GENERALE. SOCIETE. Aymeril PHILIPPE PALAT LES THEMATIQUES, LES PISTES DE COOPERATION AVEC LES STARTUPS ILS ONT PITCHES POUR VOUS Alain Jourdan, Directeur général adjoint de CREDIT AGRICOLE Technologies, Pascal Rioual, Délégué Innovation Groupe,

Plus en détail

Atelier organisé par le Ministère de l Emploi, de la Formation Professionnelle et des TIC 28 avril 2014, Nouakchott

Atelier organisé par le Ministère de l Emploi, de la Formation Professionnelle et des TIC 28 avril 2014, Nouakchott Technologies de l Information et de la Communication (TIC) et Emploi en Mauritanie Revue des nouvelles formes de créations d emplois rendues possibles par les TIC illustrées par quelques exemples internationaux

Plus en détail

CRM pour le marketing

CRM pour le marketing CRM pour le marketing Créer l information, solliciter, séduire et retenir les clients de manière rentable Intégrés à Maximizer, les outils de marketing vous permettent simplement et efficacement de planifier,

Plus en détail

Postes de travail dans le Cloud

Postes de travail dans le Cloud Postes de travail dans le Cloud Votre solution miracle pour la fin de vie de Windows XP LIVRE BLANC Sommaire Résumé analytique.... 3 Migration incrémentielle des postes de travail.... 3 Scénarios d utilisation

Plus en détail

Les données massives de Copernicus : vers un nouveau paradigme. Hervé Jeanjean Cnes

Les données massives de Copernicus : vers un nouveau paradigme. Hervé Jeanjean Cnes Les données massives de Copernicus : vers un nouveau paradigme Hervé Jeanjean Cnes 1 Règlement Copernicus du 03/04/2014 : cadre politique, organisationnel et financier Règlement délégué du 12/07/2013 sur

Plus en détail

Un regard synthétique sur le concept. Svetlana Popova Urbanisme & Mobilité Durable

Un regard synthétique sur le concept. Svetlana Popova Urbanisme & Mobilité Durable Un regard synthétique sur le concept Svetlana Popova Urbanisme & Mobilité Durable 1 Un modèle standardisé, mais complexe Une seule composante ne suffit pas pour faire une ville intelligente. Economy Citizen

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

Economie du logiciel libre. Yann Ménière

Economie du logiciel libre. Yann Ménière Economie du logiciel libre Yann Ménière Jeudi 3 novembre 2011 2 Droit et économie des modèles ouverts Objectif de la séance : présentation des mécanismes et limites économiques des modèles ouverts, à partir

Plus en détail

FAIRE DE LA PUB AVEC NOUS

FAIRE DE LA PUB AVEC NOUS FAIRE DE LA PUB AVEC NOUS QUI SOMMES NOUS? Inspire Afrika Magazine est un webzine créé par des jeunes pour les jeunes. Notre but est de promouvoir les entrepreneurs africains de moins de 40 ans basés sur

Plus en détail

Article. Myriam Odyssée Amenanka Asezo. Reflets : revue d'intervention sociale et communautaire, vol. 6, n 2, 2000, p. 221-225.

Article. Myriam Odyssée Amenanka Asezo. Reflets : revue d'intervention sociale et communautaire, vol. 6, n 2, 2000, p. 221-225. Article «S alphabétiser en français dans un milieu anglophone : défi à relever pour l intégration des francophones analphabètes sur le marché de l emploi de Toronto» Myriam Odyssée Amenanka Asezo Reflets

Plus en détail

Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Paris, le 27 février 2012 Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» Lundi 27 février 2012 par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Seul le prononcé fait foi

Plus en détail

Votre cloud est-il net?

Votre cloud est-il net? Votre cloud est-il net? Avril 2012 greenpeace.fr Mettre en marche une révolution énergétique 03 2 Votre cloud est-il net? Frank van Biemen / EvoSwitch / Greenpeace Greenpeace Votre cloud est-il net? Résumé

Plus en détail

Echapper légalement à l impôt sur les données

Echapper légalement à l impôt sur les données Echapper légalement à l impôt sur les données L IMPOT SUR LES DONNEES EST UN IMPOT SUR LE VOLUME... 3 L IMPOT SUR LES DONNEES EST UN IMPOT SUR LA DIVERSITE... 4 L IMPOT SUR LES DONNEES EST IMPREVISIBLE...

Plus en détail

L expertise en sécurité pour toutes les entreprises! Passez à la vitesse supérieure. Kaspersky. avec. Open Space Security

L expertise en sécurité pour toutes les entreprises! Passez à la vitesse supérieure. Kaspersky. avec. Open Space Security L expertise en sécurité pour toutes les entreprises! Passez à la vitesse supérieure 2010 avec Kaspersky Open Space Security Aujourd hui, le réseau d une entreprise est un espace ouvert dynamique, mobile.

Plus en détail

Mes logiciels d'entreprise dans le Cloud. Didier Gabioud www.yoocloud.ch

Mes logiciels d'entreprise dans le Cloud. Didier Gabioud www.yoocloud.ch Mes logiciels d'entreprise dans le Cloud Didier Gabioud www.yoocloud.ch 06.09.2012 A propos de Yoocloud Société simple fondée en 2012 à Martigny Objectif: Aider les PME à faire leurs premiers pas vers

Plus en détail

Brand content : les écarts entre l offre et la demande

Brand content : les écarts entre l offre et la demande 2014 Edition Spéciale 4 Intelligence Applied Les consommateurs sont de plus en plus nombreux, dans le monde, à se montrer très friands de brand content, et la plupart des marques sont prêtes à satisfaire

Plus en détail

Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+

Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+ Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+ A chaque campagne agricole dans les zones rurales Camerounaises en particulier et Africaines en générale,

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

10 bonnes pratiques de sécurité dans Microsoft SharePoint

10 bonnes pratiques de sécurité dans Microsoft SharePoint 10 bonnes pratiques de sécurité dans Microsoft SharePoint SharePoint constitue certes un outil collaboratif précieux. Mais gare aux risques pour votre entreprise. 10 bonnes pratiques de sécurité dans Microsoft

Plus en détail

96% 75% 99% 78% 74% 44 %

96% 75% 99% 78% 74% 44 % Karim Manar 3 96% 75% 99% 78% 74% 44 % 5 Posture: le «sachant», très méthodique «Faber» «Ludens» Travail : effort, dévouement, mérite, sacrifice, perfectionnisme Temps : orienté vers le futur, la planification

Plus en détail

Solution de gestion des journaux pour le Big Data

Solution de gestion des journaux pour le Big Data Solution de gestion des journaux pour le Big Data PLATE-FORME ÉVOLUTIVE D INFORMATIONS SUR LES JOURNAUX POUR LA SÉCURITÉ, LA CONFORMITÉ ET LES OPÉRATIONS INFORMATIQUES Plus de 1 300 entreprises de secteurs

Plus en détail

CA Mainframe Software Manager r3.1

CA Mainframe Software Manager r3.1 FICHE PRODUIT CA Mainframe Software Manager CA Mainframe Software Manager r3.1 CA Mainframe Software Manager (CA MSM) est un composant clé de la stratégie Mainframe 2.0 de CA Technologies, qui vous aide

Plus en détail

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre?

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Les trois dernières décennies ont été marquées par des progrès impressionnants

Plus en détail

Déroulé explicatif Matinales du 16 juin

Déroulé explicatif Matinales du 16 juin Déroulé explicatif Matinales du 16 juin Thème : Saas et Cloud computing : menace ou opportunité? Date : mercredi 16 juin Lieu : Le Cube, centre de création numérique / www.lecube.com Elles s appellent

Plus en détail

Guide des solutions Microsoft Server

Guide des solutions Microsoft Server Guide des solutions Microsoft Server Quel serveur choisir pour les petites et moyennes entreprises? Guide Partenaires Dans le monde des entreprises d aujourd hui, les PME doivent faire beaucoup de choses

Plus en détail

Partie I Le Management des Systèmes d Information : un défi pour les PME

Partie I Le Management des Systèmes d Information : un défi pour les PME Partie I Le Management des Systèmes d Information : un défi pour les PME Les PME n ont généralement pas de Direction SI ou de service informatique. Chaque fonction est donc responsable de ses propres matériels

Plus en détail

Digital DNA Server. Serveur d authentification multi-facteurs par ADN du Numérique. L authentification de confiance

Digital DNA Server. Serveur d authentification multi-facteurs par ADN du Numérique. L authentification de confiance L authentification de confiance Digital DNA Server Serveur d authentification multifacteurs par ADN du Numérique Simplicité Rapidité Economie Liberté Evolutivité Fiabilité FR mar 205 www.loginpeople.com

Plus en détail

Evaluation de la Dissémination du Niger. d amélioration des soins obstétricaux et

Evaluation de la Dissémination du Niger. d amélioration des soins obstétricaux et URC/HCI : PROTOCOLE DE RECHERCHE ET D EVALUATION Evaluation de la Dissémination du Niger au Mali des meilleures pratiques de la mise en œuvre du collaboratif d amélioration des soins obstétricaux et néonataux

Plus en détail

L INITIATIVE «FRENCH TECH»

L INITIATIVE «FRENCH TECH» L INITIATIVE «FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS La French Tech en actions Mobilisation des écosystèmes sur les territoires : labellisation de quelques

Plus en détail

Une nouvelle approche globale de la sécurité des réseaux d entreprises

Une nouvelle approche globale de la sécurité des réseaux d entreprises Une nouvelle approche globale de la sécurité des réseaux d entreprises Kaspersky Open Space Security est une suite de produits de sécurité couvrant tous les types de connexion réseau, des appareils mobiles

Plus en détail

What we do 4. Packages 6. CMD.mail 8. CMD.hosting 12. CMD.box 16. CMD.phone 20. CMD.desktop 24. CMD.services 28

What we do 4. Packages 6. CMD.mail 8. CMD.hosting 12. CMD.box 16. CMD.phone 20. CMD.desktop 24. CMD.services 28 INDEX What we do 4 Packages 6 CMD.mail 8 CMD.hosting 12 CMD.box 16 CMD.phone 20 CMD.desktop 24 CMD.services 28 WHAT WE DO 4 CMD.mail CMD.hosting CMD.box CMD.phone CMD.desktop CMD.services Nous hébergeons

Plus en détail

CONVERGENCE IP EN AFRIQUE : IMPACT SUR LES SERVICES VOIX ET SMS

CONVERGENCE IP EN AFRIQUE : IMPACT SUR LES SERVICES VOIX ET SMS CONVERGENCE IP EN AFRIQUE : IMPACT SUR LES SERVICES VOIX ET SMS SESSION 1 : L IMPACT DU DÉVELOPPEMENT DE L INTERNET ET DES OTT SUR LA VOIX (DÉCLIN DE LA VOIX? NOUVEAUX SERVICES?) PRÉSENTÉ PAR GLOBAL VOICE

Plus en détail

Contact presse: Anne van Gemert anne.vangemert@actility.com +33 6 47 37 30 21

Contact presse: Anne van Gemert anne.vangemert@actility.com +33 6 47 37 30 21 Actility le leader des réseaux Internet des Objets annonce une levée de fonds de $25 million auprès de Ginko Ventures, KPN, Orange, Swisscom et Foxconn Cet investissement réalisé par des opérateurs télécoms

Plus en détail

répondre aux défis de l ingénierie logicielle déploiement et mise en œuvre opérationnelle : l'industrialisation au service de la compétitivité

répondre aux défis de l ingénierie logicielle déploiement et mise en œuvre opérationnelle : l'industrialisation au service de la compétitivité répondre aux défis de l ingénierie logicielle déploiement et mise en œuvre opérationnelle : l'industrialisation au service de la compétitivité philippe.ensarguet@orange.com directeur technique Orange Business

Plus en détail

Constituer des profils d'experts scientifiques, de centres de recherche et d entreprises innovantes

Constituer des profils d'experts scientifiques, de centres de recherche et d entreprises innovantes Constituer des profils d'experts scientifiques, de centres de recherche et d entreprises innovantes Conférence GFII 12 Février 2014 www.expernova.com [ Le contexte ] Stratégie R&D Projets collaboratifs

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE COMMERCE D'ESPÈCES SAUVAGES SUR L'INTERNET

ENQUÊTE SUR LE COMMERCE D'ESPÈCES SAUVAGES SUR L'INTERNET 1 ENQUÊTE SUR LE COMMERCE D'ESPÈCES SAUVAGES SUR L'INTERNET Introduction L Internet a révolutionné notre façon d échanger des idées, des informations et des marchandises. Tout naturellement, cette technique

Plus en détail

LE SYNDICAT DE L INNOVATION BIG BIG DATA, UNE RÉVOLUTION TECHNOLOGIQUE OU CULTURELLE? DATA DAY

LE SYNDICAT DE L INNOVATION BIG BIG DATA, UNE RÉVOLUTION TECHNOLOGIQUE OU CULTURELLE? DATA DAY LE SYNDICAT DE L INNOVATION BIG BIG DATA, UNE RÉVOLUTION TECHNOLOGIQUE OU CULTURELLE? DATA DAY A EURATECHNOLOGIES, 165 AVENUE DE BRETAGNE, 59000 LILLE JEUDI 18 SEPTEMBRE 2014 Le Big Data envahit brutalement

Plus en détail

DOSSIER SPÉCIAL Software Defined Storage : les enjeux du Stockage entretien avec Eric Pillon PAR YANN SERRA

DOSSIER SPÉCIAL Software Defined Storage : les enjeux du Stockage entretien avec Eric Pillon PAR YANN SERRA Software Defined Storage : les enjeux du Stockage entretien avec Eric Pillon PAR YANN SERRA POUR ERIC PILLON, Directeur des Ventes chez EMC, le Software Defined Storage vient au secours des entreprises

Plus en détail

Intelligence Compétitive (Intelligence Économique) Modules de Formations

Intelligence Compétitive (Intelligence Économique) Modules de Formations Intelligence Compétitive (Intelligence Économique) Modules de Formations MIF I - Formation à la Créativité compétitive par l encyclopédie Formateur : Luc Quoniam Professeur des Universités - Intelligence

Plus en détail

La situation du Cloud Computing se clarifie.

La situation du Cloud Computing se clarifie. Résumé La situation du Cloud Computing se clarifie. Depuis peu, le Cloud Computing est devenu un sujet brûlant, et à juste titre. Il permet aux entreprises de bénéficier d avantages compétitifs qui leur

Plus en détail

CustomerSource : aperçu des fonctionnalités disponibles

CustomerSource : aperçu des fonctionnalités disponibles CustomerSource : aperçu des fonctionnalités disponibles Sommaire Introduction Le menu de navigation Home page Microsoft Dynamics NAV Home page Microsoft Dynamics AX Rubrique n 1 : Mon compte Application

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un Assistant pour la gestion des bases de données

Termes de référence pour le recrutement d un Assistant pour la gestion des bases de données Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Termes de référence pour le recrutement d un

Plus en détail

Transformez votre manière de travailler grâce à un logiciel de BPM moderne. DANS LE CLOUD

Transformez votre manière de travailler grâce à un logiciel de BPM moderne. DANS LE CLOUD Transformez votre manière de travailler grâce à un logiciel de BPM moderne. PROCESSUS MOBILE SOCIAL DONNÉES SUR SITE CLIENT DANS LE CLOUD Une plateforme de travail moderne Les technologies mobiles et les

Plus en détail

Intelligence d affaires nouvelle génération

Intelligence d affaires nouvelle génération Intelligence d affaires nouvelle génération Sept étapes vers l amélioration de l intelligence d affaires par l entremise de la recherche de données À PROPOS DE CETTE ÉTUDE Les approches traditionnelles

Plus en détail

Rapport final IGF-AC, edition 2013, Kinshasa

Rapport final IGF-AC, edition 2013, Kinshasa Rapport final IGF-AC, edition 2013, Kinshasa L an 2013, le 28 et 29 août, s est tenue dans la salle du Campus Numérique Francophone de Kinshasa, le Forum sur la Gouvernance de l Internet en Afrique Centrale,

Plus en détail

Junior ESSEC 28/11/2014

Junior ESSEC 28/11/2014 JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 1ère journée Synthèse de l atelier 1 : les nouveaux modèles économiques et organisationnels Thème : Croissance, innovation,

Plus en détail

SÉRIE NOUVELLES ARCHITECTURES

SÉRIE NOUVELLES ARCHITECTURES SÉRIE NOUVELLES ARCHITECTURES Alerte au tsunami des données : les entreprises doivent prendre la vague maintenant! Quels sont les faits qui sous-tendent cette réalité? Quelles entreprises sont aujourd

Plus en détail

Paris La Défense, 2 décembre 2014 Une rencontre pour créer une spirale d innovation vertueuse

Paris La Défense, 2 décembre 2014 Une rencontre pour créer une spirale d innovation vertueuse Paris La Défense, 2 décembre 2014 Une rencontre pour créer une spirale d innovation vertueuse Co-produit par Edito par Eric Seulliet CEO de Creative Cluster, Président de La Fabrique du Futur Et s il suffisait

Plus en détail

développement innovation

développement innovation phases d un projet de recherche développement innovation Programme, projet et opération Programme : un ensemble de projets concourant à un même objectif. Projet : un ensemble finalisé d activités et d

Plus en détail

Contribution à la Consultation nationale des acteurs du soutien à la parentalité

Contribution à la Consultation nationale des acteurs du soutien à la parentalité Contribution à la Consultation nationale des acteurs du soutien à la parentalité dans le cadre de la «Mobilisation pour la petite enfance et la parentalité», menée par le Ministère délégué chargé de la

Plus en détail

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales Les tendances du marché de la production d électricité dans le monde Samir Allal La globalisation économique a favorisé une plus grande expression des mécanismes concurrentiels. Désormais la concurrence

Plus en détail

REVOLUTION NUMERIQUE EN SANTE ou LA SANTE CONNECTEE. SME NEUCHATEL 18 JUIN 2014 Ph de Lorme CHU Rouen

REVOLUTION NUMERIQUE EN SANTE ou LA SANTE CONNECTEE. SME NEUCHATEL 18 JUIN 2014 Ph de Lorme CHU Rouen REVOLUTION NUMERIQUE EN SANTE ou LA SANTE CONNECTEE SME NEUCHATEL 18 JUIN 2014 Ph de Lorme CHU Rouen ENJEUX DE LA FRANCE NUMERIQUE Renforcer la compétitivité de l économie française grâce au N. Permettre

Plus en détail

SAP Learning Hub, édition User Adoption Accès dans le cloud à tout moment à des formations pour utilisateurs finaux

SAP Learning Hub, édition User Adoption Accès dans le cloud à tout moment à des formations pour utilisateurs finaux Foire aux questions SAP Learning Hub, édition User Adoption SAP Learning Hub, édition User Adoption Accès dans le cloud à tout moment à des formations pour utilisateurs finaux SAP Learning Hub est une

Plus en détail

Co-animés par Helle Frank Jul-Hansen, Béatrice Delmas-Linel et David Feldman

Co-animés par Helle Frank Jul-Hansen, Béatrice Delmas-Linel et David Feldman Ateliers Cloud Computing / ADIJ Solutions aux risques juridiques et catalogue des meilleures pratiques contractuelles Co-animés par Helle Frank Jul-Hansen, Béatrice Delmas-Linel et David Feldman Atelier

Plus en détail

Big Data : une complexité réduite pour un retour sur investissement plus rapide

Big Data : une complexité réduite pour un retour sur investissement plus rapide Big Data : une complexité réduite pour un retour sur investissement plus rapide Copyright 2013 Pentaho Corporation. Redistribution autorisée. Toutes les marques commerciales sont déposées par leur propriétaire

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT CHIFFRE D AFFAIRES PREMIER TRIMESTRE 2015 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT Forte croissance du chiffre d affaires Communication

Plus en détail

Impact de l Apparition de l Hyper-Connectivite sur la Banque de De tail

Impact de l Apparition de l Hyper-Connectivite sur la Banque de De tail Impact de l Apparition de l Hyper-Connectivite sur la Banque de De tail 2012 Financial Breakthroughs - Ver-2012-02-06 - Document sous licence CC-BY-NC-ND I FICHE RESUME DE CE LIVRE BLANC... 1 II INTRODUCTION...

Plus en détail

Symantec Enterprise Vault 7.0

Symantec Enterprise Vault 7.0 Symantec Enterprise Vault 7.0 Stocker, gérer et récupérer les informations stratégiques de l'entreprise Suite à l explosion des volumes de données et au développement des communications et des échanges

Plus en détail

UNITED NATIONS NATIONS UNIES

UNITED NATIONS NATIONS UNIES Programme : 16 Duration : 7 42 Producer : Lisa Andracke UNITED NATIONS NATIONS UNIES 21 st Century GHANA: L EDUCATION EN PLEINE REVOLUTION Partout dans le monde, le nombre d enfants inscrits à l école

Plus en détail

Maghreb Startup Initiative

Maghreb Startup Initiative L EXCELLENCE au rendez-vous! Algérie Maroc Tunisie Edition pilote Une 1ère édition organisée simultanément dans les trois pays du Maghreb et déployée sur une année! (mai 2012 - mars 2013) Regional Sponsors:

Plus en détail

Sélection d un moteur de recherche pour intranet : Les sept points à prendre en compte

Sélection d un moteur de recherche pour intranet : Les sept points à prendre en compte Sélection d un moteur de recherche pour intranet : Les sept points à prendre en compte 1Les bases : vos objectifs 2 Sélection d un moteur de recherche pour intranet : Les sept points à prendre en compte

Plus en détail

CRM pour le marketing

CRM pour le marketing CRM pour le marketing Créer l information, solliciter, séduire et retenir les clients de manière rentable Intégrés à Maximizer, les outils de marketing vous permettent simplement et efficacement de planifier,

Plus en détail

Baromètre des métiers du numérique

Baromètre des métiers du numérique Baromètre des métiers du numérique Introduction Cap Digital pôle de compétitivité et de transformation numérique s est associé à Multiposting pour lancer un baromètre des métiers du numérique, qui présentera,

Plus en détail

L ETUDE DE GESTION et LES PRATIQUES COLLABORATIVES

L ETUDE DE GESTION et LES PRATIQUES COLLABORATIVES Les enjeux : L ETUDE DE GESTION et LES PRATIQUES COLLABORATIVES La réalisation de l étude de gestion va se faire dans le cadre d un travail collaboratif et va vous amener à découvrir ce qu est le travail

Plus en détail

LA PLENIERE D OUVERTURE

LA PLENIERE D OUVERTURE LA PLENIERE D OUVERTURE Laurent FIARD, Président du MEDEF Lyon-Rhône Thierry JADOT - CEO Dents AegisNetwork Jean-Pierre LEMAIRE Directeur Général d Orange Consulting Olivier de la CLERGERIE Directeur Général

Plus en détail

Symantec Backup Exec 11d

Symantec Backup Exec 11d TABLE DES MATIERES 1. Qu est-ce que Backup Exec 11d?...2 2. En termes d avantages, qu apporte principalement la version Backup Exec 11d?...2 3. Quelles sont les grandes nouveautés, en termes de fonctionnalités,

Plus en détail

Technologies de l information

Technologies de l information 7a Technologies de l information Nouvelles technologies de l information : une clé pour apprendre à l âge adulte? 321 Thème 7 Education des adultes, culture, médias et nouvelles technologies Fascicules

Plus en détail

MANUEL DU BLENDED LEARNING

MANUEL DU BLENDED LEARNING MANUEL DU BLENDED LEARNING ÉDITION 2014 www.360learning.com SOMMAIRE Définition... 4 Pourquoi proposer du Blended Learning à ses clients... 5 Les phases du Blended Learning... 7 9 arguments pour vendre

Plus en détail

Innovation & Internationalisation (I²)

Innovation & Internationalisation (I²) Partenariats d intérêt mutuel bien compris, tout azimut Les inter-pme panafricaines et internationales réalisées massivement Innovation & Internationalisation (I²) L Afrique se tire elle-même du marécage

Plus en détail

ASSURANCE-LITIGE EN MATIÈRE DE BREVETS

ASSURANCE-LITIGE EN MATIÈRE DE BREVETS Étude concernant l assurance-litige en matière de brevets, par CJA Consultants Ltd Janvier 2003 V4a.fin ASSURANCE-LITIGE EN MATIÈRE DE BREVETS Étude réalisée pour la Commission européenne concernant la

Plus en détail

innover Bernard Girard

innover Bernard Girard Google, une machine à innover Bernard Girard Qui ne connaît pas Google? Faut-il présenter Google? Ses résultats économiques stupéfiants Sa croissance si rapide Son modèle économique L originalité de son

Plus en détail

AXA, REGARD SUR LE GROUPE 2015

AXA, REGARD SUR LE GROUPE 2015 AXA, REGARD SUR LE GROUPE 2015 01 un leader mondial de l assurance et de la gestion d actifs 59 pays où AXA est présent 161 000 collaborateurs 103 M de clients Pays dans lesquels AXA est présent Pays dans

Plus en détail

la mutation de la fonction commerciale à l heure du digital méthode & outils

la mutation de la fonction commerciale à l heure du digital méthode & outils la mutation de la fonction commerciale à l heure du digital méthode & outils Le monde a changé, sachez vous adapter! 1. Laissez vos prospects s informer avant de les contacter. 2. Usez du digital pour

Plus en détail

ESA DES BIBLIOTHÈQUES NUMÉRIQUES POUR LES ÉTUDIANTS AFRICAINS UN PROJET D ENTREPRENEURIAT SOCIAL

ESA DES BIBLIOTHÈQUES NUMÉRIQUES POUR LES ÉTUDIANTS AFRICAINS UN PROJET D ENTREPRENEURIAT SOCIAL ESA DES BIBLIOTHÈQUES NUMÉRIQUES POUR LES ÉTUDIANTS AFRICAINS UN PROJET D ENTREPRENEURIAT SOCIAL Résumé Le projet vise à offrir aux étudiants des universités et des écoles d enseignement supérieur d Afrique

Plus en détail

Une nouvelle approche globale de la sécurité des réseaux d entreprises

Une nouvelle approche globale de la sécurité des réseaux d entreprises Une nouvelle approche globale de la sécurité des réseaux d entreprises Kaspersky Open Space Security est une suite de produits de sécurité couvrant tous les types de connexion réseau, des appareils mobiles

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales Ministère de la modernisation des secteurs publics Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Ecole Nationale d Administration Fondation Hanns Seidel Original :

Plus en détail

L actionnariat salarié, moteur de la compétitivité et renouveau de la gouvernance des entreprises

L actionnariat salarié, moteur de la compétitivité et renouveau de la gouvernance des entreprises L actionnariat salarié, moteur de la compétitivité et renouveau de la gouvernance des entreprises Palais du Luxembourg Jeudi 4 avril 2013 Jacques Hérard Groupe Cegos La formation des actionnaires salariés

Plus en détail

Contrats et immatériel

Contrats et immatériel Contrats et immatériel Rapporteur général: Professeur Dr. Matthias Lehmann, Université Halle-Wittenberg - Questionnaire pour les rapporteurs nationals - Partie 1 : Le système du droit contractuel face

Plus en détail

The Arab Cloud Computing Study Days Tunis- Tunisia 4-5 December 2014. M elle Rafia BARKAT. Chargée d Etudes Experte

The Arab Cloud Computing Study Days Tunis- Tunisia 4-5 December 2014. M elle Rafia BARKAT. Chargée d Etudes Experte The Arab Cloud Computing Study Days Tunis- Tunisia 4-5 December 2014 M elle Rafia BARKAT Chargée d Etudes Experte Quels sont les avantages du Cloud Computing? Quels sont les risques et les principales

Plus en détail

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique CONGRÈS DES ECO-TECHNOLOGIES POUR LE FUTUR 2012 Atelier énergies Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique 14 juin 2012 Lille

Plus en détail

e supplément Arménie Royaume-Uni Afrique lettre n 16 / avril 2010

e supplément Arménie Royaume-Uni Afrique lettre n 16 / avril 2010 e supplément lettre n 16 / avril 2010 Royaume-Uni Londres, 28 août 2009 Orange, acteur majeur de la publicité numérique Avec l acquisition d Unanimis, le plus grand réseau exclusif de publicité numérique

Plus en détail

Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2

Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2 Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2 Juin 2014 Contact - BVA Opinion Erwan LESTROHAN, directeur d études erwan.lestrohan@bva.fr - 01 71 16 90 9 Victor CHAPUIS, chargé d études Victor.chapuis@bva.fr

Plus en détail

Pourquoi disposer d un site Internet mobile n est qu un début

Pourquoi disposer d un site Internet mobile n est qu un début Edition Spéciale 2 Intelligence Applied 1 Avoir un site «responsive design» ou adapté aux mobiles constitue un grand pas en avant. Il ne doit cependant pas être considéré comme le substitut à une véritable

Plus en détail

Sécurité. Le 27 mars 2013. Mathieu Poujol Consultant Principal, m.poujol@pac-online.com

Sécurité. Le 27 mars 2013. Mathieu Poujol Consultant Principal, m.poujol@pac-online.com Sécurité Le 27 mars 2013 Mathieu Poujol Consultant Principal, m.poujol@pac-online.com PAC 2013 Pierre Audoin Consultants (PAC) Pierre Audoin Consultants (PAC) est une société privée d étude et de conseil,

Plus en détail

accompagner la transformation digitale grâce au Big & Fast Data Orange Business Services Confidentiel 02/10/2014

accompagner la transformation digitale grâce au Big & Fast Data Orange Business Services Confidentiel 02/10/2014 accompagner la transformation digitale grâce au Big & Fast Data Orange Business Services Confidentiel 02/10/2014 Big Data au-delà du "buzz-word", un vecteur d'efficacité et de différenciation business

Plus en détail