Protection vs. Innovation ouverte : Comment concilier l innovation et l accès aux nouvelles technologies pour tous?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Protection vs. Innovation ouverte : Comment concilier l innovation et l accès aux nouvelles technologies pour tous?"

Transcription

1 Protection vs. Innovation ouverte : Comment concilier l innovation et l accès aux nouvelles technologies pour tous? Salle Notre-Dame des Victoires, 09 septembre h30 18h Intervenants: Dominique Buendé, Président-directeur général, QuickDo SAS Rafael Pérez Colón, Directeur monde Organisations internationales, Microsoft Luc Savage, Directeur propriété intellectuelle et valorisation, Orange Labs Karim Sy, Fondateur et chef catalyseur, Jokkolabs Modérateur : Bertrand Charrier, Chargé de mission innovations technologiques et procédés innovants pour le développement, Agence Française de Développement (AFD) PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS L émergence des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) peut contribuer au développement des pays les plus pauvres en répondant à leurs besoins en produits, services mais aussi en organisation. Toutefois, la diffusion de ces nouvelles technologies au plus grand nombre n est pas une chose évidente compte tenu du coût qu elles représentent et de leur protection par des brevets ou licences. Permettre l accès aux TIC à tous soulève la question de la rentabilité; les différents acteurs doivent trouver un équilibre savant entre la valorisation des innovations et la performance de leurs structures. L accès au TIC est en train de devenir un véritable droit humain que les pouvoirs publics doivent respecter. Le développement économique va-t-il de pair avec la propriété intellectuelle? Le jeu de la concurrence entre les nouveaux acteurs de l innovation et les grands acteurs comme Apple et Microsoft qui détiennent un quasi-monopole est-il respecté. Accorder des licences libres et favoriser l open source semblent alors constituer les premiers éléments de réponses pour palier à ce problème. RESUME DES INTERVENTIONS Bertrand Charrier Introduction Les TIC sont un bon exemple du foisonnement dans le domaine de l innovation. Chaque jour de nouvelles start-ups et, produits naissent dans des incubateurs, etc. Comment ces innovations peuvent-elles servir les pays en développement et les moins développés alors qu elles sont chères et que leur diffusion est limitée par les brevets et licences qui les protègent? Comment un entrepreneur innovant peut-il trouver unela juste rémunération de sa créativité? Derrière la question de l accès pour tous, se pose celle du modèle économique. Chaque maillon de la chaîne de production doit pouvoir trouver son avantage financier pour que l invention arrive jusqu au consommateur. La question économique se complexifie d une dimension éthique et sociétale lorsque les TIC permettent de répondre à des besoins fondamentaux comme la santé. L accès aux TIC est en train de devenir un droit humain que les pouvoirs publics sont dans l obligation de mettre en œuvre. Est-ce que la protection intellectuelle favorise l accès aux innovations à tous ou au contraire exclut certains? Le développement économique va-t-il de pair avec le respect de la propriété intellectuelle?

2 Luc Savage : introduit la session en présentant Lle livre blanc : «"Propriété intellectuelle et développement durable»" qui a identifié des pistes d'actions afin de palier au peu de dépôt de brevets dans les pays en développement. Le directeur propriété intellectuelle et valorisation d Orange Labs définit les pays en développement comme les zones où les innovations et la propriété intellectuelle émergent. Sachant que les grandes puissances économiques mondiales (USA, Chine, Japon, Europe) génèrent 85% des brevets dans le monde, le but de ce travail est de définir comment la propriété intellectuelle pourrait se développer davantage dans les zones en développement. Le projet est né de deux principaux constats principaux : - - Ll existence de territoires sur lesquels sont créées des innovations spécifiques : mise au point du système «Lampalion» de protection des troupeaux des attaques d animaux sauvages apportant une grande valeur ajoutée à la communauté, technologie d énergie solaire, services «BonusZone» qui donne la possibilité d appeler à un prix réduit en fonction de la géographie et des horaires auxquelles le réseau est particulièrement disponible. Ces innovations technologiques représentent des défis techniques à résoudre. -Ll existence d initiatives de valorisation des innovations locales mais qui restent insuffisantes :. ll Afrique, qui représente plus de +15% de la population mondiale, est concernée par moins de 1% des brevets délivrés dans le monde. - Des pistes d actions visant à améliorer la protection des innovations dans les pays en développement ont été identifiées. Cela peut se faire en encourageant la «capacité d absorption», autrement dit reconnaître la valeur de la propriété intellectuelle locale et favoriser les sources de génération de propriété intellectuelle. Une autre piste consiste à simplifier l accès à la propriété intellectuelle pour favoriser le dépôt de brevets locaux de qualité dans ces pays. La formation des entrepreneurs aux règles de propriété intellectuelle et plus précisément à la maîtrise des enjeux de la propriété intellectuelle est également une piste. Enfin, partager les succès et approfondir les sujets de réflexion permettrait d améliorer la protection des innovations dans les pays pauvres. Bien que des pistes existent, l ensemble des acteurs devrait être conscient que l étendue des défis autour de la protection et de la valorisation des innovations est encore large. PÉREZ COLÓN Rafael Pérez Colón : souligne le fait que Lles TIC notamment les appareils mobiles et le cloud apportent désormais de nouvelles opportunités pour les entreprises et favorisent de nouveaux usages dans l environnement actuel. L un des éléments clés dans ce nouvel environnement est le big data. Il représente un immense challenge compte tenu du volume de données existants et des usages possibles. Les réseaux sociaux, le cloud, le big data et les appareils mobiles redessinent le paysage technologique et créent de nouvelles opportunités. L existence de celles-ci pousse les individus et les entreprises à créer des innovations. L innovation vient donc de partout ; pays développés et pays en développement, car les individus ont de plus en plus accès à l information, notamment grâce à la technologie. Les gens sont en mesure de partager et d apprendre plus facilement où qu ils soient dans le monde. Une des initiatives lancées par Microsoft s intitule «Microsoft 4Afrika». Elle repose sur 3 piliers : l accès, les compétences et l innovation. Avec l aide des institutions locales, ce projet a pour objectif d inciter les entrepreneurs de différents pays d Afrique à innover en leur fournissant les supports nécessaires pour y parvenir, comme par exemple le cloud.

3 Cet exemple démontre la volonté de Microsoft de poursuivre son travail à travers la création de partenariat avec les acteurs des pays en développement afin d encourager l innovation et la diffusion de celle-ci dans le monde entier. : Asie, Caraïbes, Afrique. Et «Nnous voulons continuer à développer ce type de partenariats pour les mener à plus grande échelle et avoir un impact réel sur les opportunités offertes aux populations.» Karim Sy : précise que «Ll innovation n est pas une invention» ; il faut qu elle rencontre des besoins et des demandes dans un monde en plein mouvement. Le monde est plus complexe et de nouveaux acteurs arrivent en favorisant la redistribution des pouvoirs économiques notamment au niveau géopolitique. Il insiste sur le fait que «Lle marché de 2050, c est L Afrique, c est l Inde ; il y a tout un nouveau marché à redécouvrir» et la façon de faire des affaires avec les pays en développement diffère fortement de celle utilisée avec lesdes pays tels que le Royaume-Uni, les Etats-Unis, etc. Comprendre les besoins des pays en développement nécessite d échanger en directe avec les concernés en étant sur place. et souligne que «l innovation se nourrit de la diversité». Selon Karim Sy, «on est passé à une innovation par la création d un écosystème» ce qui la rend plus complexe et favorise la co-création à travers la collaboration entre les différents acteurs. Le fondateur de Jokkolabs précise que Ll oon parle maintenant d «écosystème», d «approche ouverte» et que l innovation est désormais abordée comme un business model à implanter. Toutefois, cet écosystème n est pas mature et doit encore être travaillé et organisé compte tenu des différences de niveaux de recherche d une zone à l autre. Cela représente l un des principaux enjeux de l innovation dans les pays en développement afin de converger vers un monde meilleur. Dans ce contexte, la question pour une entreprise va être de savoir comment elle se positionne dans cet environnement de co-création pour répondre à son besoin de performance et concrètement résoudre de grands problèmes. Il y a besoin d impliquer tout le monde dans l innovation, pour comprendre les besoins locaux et collaborer intelligemment. Il faut créer une relation de confiance pour que l environnement soit propice à la co-création. C est l idée de shared value, de croissance partagée. La relation de confiance se crée à partir de là, ou au contraire la relation d opposition. Par exemple chez Jokkolabs nous travaillons actuellement sur un projet open source pour améliorer les services de santé au Sénégal et au Mali avec USAID. Nous avons identifié le besoin d utiliser un système d information géographique (SIG), puis le système adapté à la situation. Notre travail a été de voir comment impliquer des communautés de plus en plus larges et créer un écosystème : des géographes, des personnes travaillant dans le domaine de la santé, des gens intéressé pour répliquer le système dans d autres domaines tels que l agriculture, etc. Quand on crée cette ouverture du savoir, d autres peuvent s en inspirer et cela fait émerger l innovation. «L innovation se nourrit de la diversité». BUENDÉ Dominique Buendé : présente Lla solution QuickDo-BookBox est, née du constat que le marché du livre en Afrique ne fonctionne pas. Est-ce parce que les Africains ne lisent pas? Parce qu ils ne savent pas? Parce qu ils n ont pas le pouvoir d achat? Ou est-ce uneil question de l accessibilité des contenus (manque d infrastructures, rareté énergétique, absence de contenus de qualité produits localement)? Pour celarépondre à ces questions, nous avons donc créé ce qu on appelle un écosystème global, qui s appuie sur les TIC pour apporter un environnement qui bénéficie à tous les acteurs de la chaîne de

4 production du livre, depuis les producteurs de contenu jusqu aux utilisateurs. Le président-directeur général de QuickDo SAS présente le QuickSDoO-BookBox en expliquant qu unfonctionne grâce à un serveur qui centralise les contenus et des bornes permettent aux habitants de télécharger les contenus. En termes de protection Protection intellectuelle et d innovation ouverte, je ne pense pas que les deux soient ne sont pas incompatibles. L open innovation permet le partage des savoirs avec le plus grand nombre, en demandant par exemple aux éditeurs de vendre à moindre coût aux populations Africaines. La gratuité n est pas non plus incompatible avec profitabilité. Nous proposons des contenus gratuits dans un modèle économique simple : il faut en payer un pour avoir accès à un gratuit. Enfin, si nous demandons aux éditeurs de vendre moins cher, nous protégeons en contrepartie leurs contenus. L entreprise QuickDo se positionne donc dans un schéma assez simple entre : - Une ONG, qui propose une réponse à un besoin fondamental, ici le savoir ; - Une entreprise, puisque nous considérons bien que nous proposons une offre à des clients ; - Une association, qui participe à l amélioration des conditions de vie des individus, par exemple à travers notre programme de mise à disposition de livres scolaires pour les communautés via notre système ; - Une start-up, puisque nous proposons une innovation technologique qui change la vie et est agréable à utiliser. L une des principales difficultés de l open innovation est de permettre à l ensemble des acteurs de dialoguer entre eux. Il s agit de la première étape vers plus de rentabilité, compte tenu du fait quedans la mesure où l innovation ouverte devienne de plus en plusest amenée à devenir un facteur de compétitivité qui se multiplierade plus en plus important avec le temps. Echanges avec la salle La discussion ne devrait-elle pas être dirigée vers les données et la qualité des contenus donc l open data au lieu des outils développés par les différentes organisations? BUENDÉ Dominique Buendé : explique que Lle contrôle des contenus est impossible. Le plus important va être de permettre aux individus d accéder aux contenus. L individu doit être le seul à décider et à filtrer les informations qu il reçoit. Par ailleurs, il faut aller chercher des contenus partout. Nous avons par exemple des écrivains qui ne parviennent pas à trouver d éditeurs mais diffusent sur notre réseau, en plus des éditeurs et institutions de recherche. Où se situe l innovation technologique dans le projet QuickDo? BUENDÉ Dominique Buendé : répond à la question en expliquant que Ll innovation technologique se situe au niveau de l infrastructure de sa solution. Autrement dit, on retrouve cette forme d innovation au niveau software et hardware. Quels sont les facteurs de la confiance autour de l innovation? Luc Savage : précise que Ttous les systèmes que ce soit l open source ou les brevets ont été créés sur la base de la confiance. En tant que licence, l open source contractualise l engagement avec la communauté quant à son utilisation. La création de la confiance doit s effectuer autour du business model. Des outils de création de la confiance sont multiples comme le copyright. Ces outils doivent être adaptés au niveau de croissance de l entreprise. L open source protège le logiciel comme le copyright protège le contenu. Par exemple le Creative Commons permet d utiliser librement et de rediffuser des contenus. Finalement, ce qu Internet nous montre c est que la gratuité est le moyen le plus simple pour faire connaître un outil.

5 L analogie existe certainement dans le domaine des données. Je pense qu un certain nombre de données peuvent être fournies gratuitement, et les données plus complexes à produire auront besoin d un autre modèle pour continuer à exister. Rafael Pérez Colón : Cette question de la confiance au sein des sociétés, entre les individus, est historique, culturelle et générationnelle. Lorsqu on parle du monde digital, du cloud, etc. il y a des mécanismes qui aident à construire la confiance et sont un succès. Prenez l exemple d e-bay il y a une dizaine d année, il y avait de la méfiance par rapport au fonctionnement : on achète quelque chose que l on n a pas vu à quelqu un que l on ne connait pas. Pourtant cette entité intermédiaire est devenue catalyseur de confiance, qui propose des mécanismes de garantie. Nous avons l opportunité d utiliser ces mécanismes pour construire la confiance dans l écosystème digital. Le défi sociétal prendra surement plus de temps mais les choses que nous avons apprises et développées ces dix dernières années en matière de confiance ont fait leurs preuves. Nous avons tout de même des faiblesses en termes de législation et de politiques publiques. Pour Karim SyY :, «Ccréer la confiance est un art». Rapporteur : Charlène Voltat, L'Atelier BNP Paribas

Les niveaux de changement d ISF

Les niveaux de changement d ISF Les niveaux de changement d ISF Les défis du développement international sont multidimensionnels. Le pouvoir, l interconnectivité, la géographie, le comportement humain, l économie, et d autres éléments

Plus en détail

Forum international sur la promotion des innovations et des partenariats dans le secteur agro-alimentaire et des agroressources

Forum international sur la promotion des innovations et des partenariats dans le secteur agro-alimentaire et des agroressources REPUBLIQUE DU SENEGAL En partenariat avec la Délégation générale à l organisation du XVème Sommet de l OIF Sous le haut Patronage du Premier Ministre du Sénégal Sous l égide des Ministères de l Industries

Plus en détail

#BigData Dossier de presse Mai 2014

#BigData Dossier de presse Mai 2014 #BigData Dossier de presse Mai 2014 La valeur du Big Data pour l entreprise Comment permettre l avènement d une culture de la donnée pour tous? Dans un monde porté par la mobilité et le Cloud, non seulement

Plus en détail

«Smart City», les services à l usager au bout des doigts!

«Smart City», les services à l usager au bout des doigts! White paper 9 : Smart Cities «Smart City», les services à l usager au bout des doigts! Emmanuel Jaunart Emmanuel Jaunart commença sa carrière dans le domaine des télécommunications. En 1995, il rejoint

Plus en détail

>> Dossier de presse. Octobre 2014

>> Dossier de presse. Octobre 2014 Octobre 2014 >> Dossier de presse Contact : Estelle Barré, Chargée de communication I Angers Technopole Tel : 02.41.72.14.13 / 06.46.10.14.74 estelle.barre@angerstechnopole.com 2 Au programme 1. > Contexte

Plus en détail

FORUM DES FEMMES CHEFS D ENTREPRISE

FORUM DES FEMMES CHEFS D ENTREPRISE NATIONS UNIES A Assemblée générale Distr. LIMITÉE A/CONF.191/L.25 6 juillet 2001 FRANÇAIS Original: ANGLAIS Troisième Conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés Bruxelles (Belgique), 14-20

Plus en détail

Commission pour le développement de la Science et de la Technologie Seizième session Genève, du 3 au 7 juin 2013

Commission pour le développement de la Science et de la Technologie Seizième session Genève, du 3 au 7 juin 2013 E/CN/16/2013/CRP.2 Distr: 30 mai 2013 Commission pour le développement de la Science et de la Technologie Seizième session Genève, du 3 au 7 juin 2013 Le secrétariat de la Commission pour le développement

Plus en détail

Colloque COMES 16.10.2012 Philippe Tuzzolino Directeur Environnement Groupe

Colloque COMES 16.10.2012 Philippe Tuzzolino Directeur Environnement Groupe Métaux stratégiques : L approche pour Orange Colloque COMES 16.10.2012 Philippe Tuzzolino Directeur Environnement Groupe Présentation du projet Porteurs Dirigé par Philippe Tuzzolino, QRSE avec Orange

Plus en détail

SERVICE PROPRIETE INTELLECTUELLE

SERVICE PROPRIETE INTELLECTUELLE SERVICE PROPRIETE INTELLECTUELLE ÉTUDIER - CRÉER PROTÉGER - MONÉTISER é PNO Consultants sas 7 rue Rouget de L Isle 75001 Paris 01.44.77.91.00 france@pnoconsultants.com Introduction Qui est PNO? Créé en

Plus en détail

Mesurer la performance sociale des IMF : bilan de Planet Rating and Microfinanza Rating

Mesurer la performance sociale des IMF : bilan de Planet Rating and Microfinanza Rating Mesurer la performance sociale des IMF : Mini-conférence // Microfinance Modérateur Aurélie Duthoit Co-fondatrice, Babyloan Intervenants Micol Guarneri Directrice Evaluation Sociale, Microfinanza Rating

Plus en détail

Les Innovators Under 35 ont travaillé en groupe pendant le Summit Europe et proposent plusieurs solutions pour affronter ces problèmes:

Les Innovators Under 35 ont travaillé en groupe pendant le Summit Europe et proposent plusieurs solutions pour affronter ces problèmes: Les lauréats des éditions européennes des Innovators Under 35 proposent des solutions pour connaître comment la technologie pourrait aider à affronter l accroissement de la longévité La première édition

Plus en détail

Dossier de presse Septembre 2015

Dossier de presse Septembre 2015 Dossier de presse Septembre 2015 Le programme d accélération de croissance des start-ups Contacts presse : +33 1 44 44 93 93 Tom Wright tom.wright@orange.com Caroline Simeoni caroline.simeoni@orange.com

Plus en détail

Microfinance et technologie : Quel impact du digital sur le secteur?

Microfinance et technologie : Quel impact du digital sur le secteur? Microfinance et technologie : Quel impact du digital sur le secteur? INTERVENANTS Mardi 9 septembre de 14h à 15h30 Salle Notre Dame des Victoires, Palais Brongniart, Directeur général, SAIF MANKO, Groupe

Plus en détail

De la rupture vers l innovation : Les nouvelles formes de Management dédiées à la Responsabilité Sociale de l Entreprise

De la rupture vers l innovation : Les nouvelles formes de Management dédiées à la Responsabilité Sociale de l Entreprise De la rupture vers l innovation : Les nouvelles formes de Management dédiées à la Responsabilité Sociale de l Entreprise Colloque parrainé par le Ministère MIPMEPI et organisé le 10-11 Octobre 2011 Grand

Plus en détail

L IMPACT DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION SUR LA CROISSANCE DES MICRO ET PETITES ENTREPRISES

L IMPACT DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION SUR LA CROISSANCE DES MICRO ET PETITES ENTREPRISES Idées, concepts et politiques Information and Communication Technologies : Are they the key to viable Business Development Services for micro and small enterprises?, par Clifton Barton et Marshall Bear,

Plus en détail

MONEY, MONEY, MONEY PAYER, VENDRE ET ÉCHANGER DE L ARGENT DEMAIN

MONEY, MONEY, MONEY PAYER, VENDRE ET ÉCHANGER DE L ARGENT DEMAIN MONEY, MONEY, MONEY PAYER, VENDRE ET ÉCHANGER DE L ARGENT DEMAIN EDITO Il y a 20 ans, il fallait se déplacer en agence pour effectuer un virement ou passer un ordre de bourse. Aujourd hui, il nous est

Plus en détail

Défi d innovation. Page 1 de 6

Défi d innovation. Page 1 de 6 Défi d innovation Résumé Afin d encourager la réflexion et l action à travers toute l organisation, nous avons le plaisir de lancer ce défi national! Ce défi unique en son genre est offert aux membres

Plus en détail

CADRE DE REFERENCE POUR UNE POSITION AFRICAINE COMMUNE

CADRE DE REFERENCE POUR UNE POSITION AFRICAINE COMMUNE CADRE DE REFERENCE POUR UNE POSITION AFRICAINE COMMUNE RESULTATS DE L ATELIER DE VALIDATION DES NOTES D ORIENTATION REGIONALES SUR LES RELATIONS ENTRE LES USA ET L AFRIQUE TENU A ADDIS 21 juillet 2014

Plus en détail

Brand content : les écarts entre l offre et la demande

Brand content : les écarts entre l offre et la demande 2014 Edition Spéciale 4 Intelligence Applied Les consommateurs sont de plus en plus nombreux, dans le monde, à se montrer très friands de brand content, et la plupart des marques sont prêtes à satisfaire

Plus en détail

Les données massives de Copernicus : vers un nouveau paradigme. Hervé Jeanjean Cnes

Les données massives de Copernicus : vers un nouveau paradigme. Hervé Jeanjean Cnes Les données massives de Copernicus : vers un nouveau paradigme Hervé Jeanjean Cnes 1 Règlement Copernicus du 03/04/2014 : cadre politique, organisationnel et financier Règlement délégué du 12/07/2013 sur

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE COMMERCE D'ESPÈCES SAUVAGES SUR L'INTERNET

ENQUÊTE SUR LE COMMERCE D'ESPÈCES SAUVAGES SUR L'INTERNET 1 ENQUÊTE SUR LE COMMERCE D'ESPÈCES SAUVAGES SUR L'INTERNET Introduction L Internet a révolutionné notre façon d échanger des idées, des informations et des marchandises. Tout naturellement, cette technique

Plus en détail

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre?

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Les trois dernières décennies ont été marquées par des progrès impressionnants

Plus en détail

Vision ISF 2020. Notre raison d être

Vision ISF 2020. Notre raison d être Vision ISF 2020 Vision ISF 2020 Notre raison d être Nous sommes ISF. \ Nous n'acceptons \ pas le statu quo. Nous combinons passion \ et pragmatisme. Nous nous mettons au défi et investissons les uns dans

Plus en détail

i-viatic : Plate-forme collaborative pour les mobilités innovantes

i-viatic : Plate-forme collaborative pour les mobilités innovantes i-viatic : Plate-forme collaborative pour les mobilités innovantes Guillaume Uster Ifsttar- PRES Nord de France et Quentin Valcke i-trans Résumé Pour répondre aux problématiques d une mobilité plus durable,

Plus en détail

Junior ESSEC 28/11/2014

Junior ESSEC 28/11/2014 JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 1ère journée Synthèse de l atelier 1 : les nouveaux modèles économiques et organisationnels Thème : Croissance, innovation,

Plus en détail

Startups, TPE et PME : Comment créer un écosystème favorable à leur développement

Startups, TPE et PME : Comment créer un écosystème favorable à leur développement Startups, TPE et PME : Comment créer un écosystème favorable à leur développement INTERVENANTS Mardi 8 septembre 14:00-15:30 Salon d honneur, Palais Brongniart Lucie Brux- Convergences Daniel Demeulenaere,

Plus en détail

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE 4 novembre 2015 Les Echos Business - 04/11/2015 http://business.lesechos.fr/directions-numeriques/digital/transformation-digitale/021450570757-s-adapter-ou-se-transformer-les-hesitations-des-entreprises-pre-numeriques-204380.php

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Compte-rendu de l atelier 5 : Santé et numérique

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Compte-rendu de l atelier 5 : Santé et numérique JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 4ème journée Compte-rendu de l atelier 5 : Santé et numérique Thème de la journée contributive : Junior ESSEC 04/02/2015

Plus en détail

CHALLENGES NUMERIQUES

CHALLENGES NUMERIQUES Programme d Investissements d Avenir CHALLENGES NUMERIQUES Appel à manifestation d intérêt Cahier des charges ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET https://extranet.bpifrance.fr/projets-innovants-collaboratifs/

Plus en détail

Table des matières. Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1

Table des matières. Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1 Liste des cas d entreprise...................................................... Liste des figures.................................................................. Liste des tableaux...............................................................

Plus en détail

Co-animés par Helle Frank Jul-Hansen, Béatrice Delmas-Linel et David Feldman

Co-animés par Helle Frank Jul-Hansen, Béatrice Delmas-Linel et David Feldman Ateliers Cloud Computing / ADIJ Solutions aux risques juridiques et catalogue des meilleures pratiques contractuelles Co-animés par Helle Frank Jul-Hansen, Béatrice Delmas-Linel et David Feldman Atelier

Plus en détail

ASHOKA, UN RESEAU INTERNATIONAL D ENTREPRENEURS SOCIAUX UNE INITIATIVE EUROPEENE 3. 3000 entrepreneurs sociaux soutenus

ASHOKA, UN RESEAU INTERNATIONAL D ENTREPRENEURS SOCIAUX UNE INITIATIVE EUROPEENE 3. 3000 entrepreneurs sociaux soutenus ASHOKA, UN RESEAU INTERNATIONAL D ENTREPRENEURS SOCIAUX ASHOKA ENVISAGE UN MONDE OÙ CHACUN EST ACTEUR DE CHANGEMENT: UN MONDE QUI RÉPOND RAPIDEMENT ET EFFICACEMENT AUX ENJEUX SOCIAUX ET OÙ CHAQUE INDIVIDU

Plus en détail

Programme «PME et Développement Durable 77» Les éléments clefs de la démarche TNS MAI 2011

Programme «PME et Développement Durable 77» Les éléments clefs de la démarche TNS MAI 2011 Programme «PME et Développement Durable 77» Les éléments clefs de la démarche TNS MAI 2011 Dans le cadre du programme «PME et Développement Durable 77» porté par Seine et Marne Développement, votre entreprise

Plus en détail

Table des matières. 1.1. Un brevet qui règne en tous lieux... 21 1.2. Un brevet qui s applique à tous objets... 24

Table des matières. 1.1. Un brevet qui règne en tous lieux... 21 1.2. Un brevet qui s applique à tous objets... 24 Table des matières Avant-propos.............................................. 5 Préface................................................... 7 Jérôme Granboulan Introduction..............................................

Plus en détail

NOS MISSIONS LES VECTEURS D ACTIONS STRATÉGIQUES

NOS MISSIONS LES VECTEURS D ACTIONS STRATÉGIQUES IT CLUSTER FOR WORLD TRANSFORMATION DIGITALPLACE STIMULE, LE SECTEUR TIC AVANCE STIMULER L INNOVATION ASCENDANTE ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DÉVELOPPER L INTERNATIONAL PRÉSENTATION AAP 7EME PCRD 12 JUILLET

Plus en détail

Votre cloud est-il net?

Votre cloud est-il net? Votre cloud est-il net? Avril 2012 greenpeace.fr Mettre en marche une révolution énergétique 03 2 Votre cloud est-il net? Frank van Biemen / EvoSwitch / Greenpeace Greenpeace Votre cloud est-il net? Résumé

Plus en détail

Projections du nombre total d étudiants internationaux d ici 2025. Source : Unesco Institute for Statistics, calculs France Stratégie

Projections du nombre total d étudiants internationaux d ici 2025. Source : Unesco Institute for Statistics, calculs France Stratégie SYNTHÈSE Trois grandes tendances mondiales Transnationalisation La géographie de l économie mondiale du savoir connaît de profonds bouleversements depuis plusieurs décennies. L innovation et la recherche

Plus en détail

Restitution des débats. Les conditions de passage à l échelle européenne et les modèles d affaires pertinents

Restitution des débats. Les conditions de passage à l échelle européenne et les modèles d affaires pertinents Séminaire de travail du 9 juin 2015 France Stratégie Internet des objets : quelles stratégies européennes pour faire émerger des plateformes d envergure mondiale? Restitution des débats Les conditions

Plus en détail

Modalités de participation

Modalités de participation Modalités de participation Introduction Les Prix MIT Technology Review Innovateurs de moins de 35 ans sont une initiative de la revue de l Institut Technologique du Massachusetts (MIT), qui depuis plus

Plus en détail

Faciliter l emploi des jeunes à travers la création d emplois et le développement de l entreprenariat en Tunisie. Automne 2015

Faciliter l emploi des jeunes à travers la création d emplois et le développement de l entreprenariat en Tunisie. Automne 2015 Faciliter l emploi des jeunes à travers la création d emplois et le développement de l entreprenariat en Tunisie Automne 2015 2 La nécessité de créer des emplois La révolution tunisienne a entre autres

Plus en détail

LES METHODES MODERNES DE MARKETING PEUVENT- ELLES FAVORISER L ACCES AUX MEDICAMENTS VETERINAIRES EN AFRIQUE?

LES METHODES MODERNES DE MARKETING PEUVENT- ELLES FAVORISER L ACCES AUX MEDICAMENTS VETERINAIRES EN AFRIQUE? LES METHODES MODERNES DE MARKETING PEUVENT- ELLES FAVORISER L ACCES AUX MEDICAMENTS VETERINAIRES EN AFRIQUE? Dr Wilhelm Van Trott Session 1: Situation actuelle et spécificité de la distribution et de l

Plus en détail

Cloud Computing et SaaS

Cloud Computing et SaaS Cloud Computing et SaaS On a vu fleurir ces derniers temps un grands nombre de sigles. L un des premiers est SaaS, Software as a Service, sur lequel nous aurons l occasion de revenir. Mais il y en a beaucoup

Plus en détail

Journée Secteur Public CXP

Journée Secteur Public CXP Journée Secteur Public CXP Jeudi 6 novembre 2014 - Paris UNE JOURNÉE CONSACRÉE À LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE DU SECTEUR PUBLIC Journée Secteur Public CXP Jeudi 6 novembre 2014 à Paris Vous faites partie

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

Business Intelligence et Data Visualisation

Business Intelligence et Data Visualisation livre blanc Business Intelligence et Data Visualisation Perspectives pour la DSI par Mouloud Dey, SAS France Sommaire 1 Introduction 1 Les données du problème 2 La menace fantôme 4 Les nouveaux besoins

Plus en détail

Etude "Programmatic Intelligence" d IPG Mediabrands les prévisions du marché mondial du programmatique

Etude Programmatic Intelligence d IPG Mediabrands les prévisions du marché mondial du programmatique Etude "Programmatic Intelligence" d IPG Mediabrands les prévisions du marché mondial du programmatique Les achats programmatiques représenteront 31% des dépenses Display et Vidéo cette année, et atteindront

Plus en détail

La politique de valorisation des logiciels au CNRS Pierre ROY

La politique de valorisation des logiciels au CNRS Pierre ROY Comment diffuser et valoriser les développements logiciels des laboratoires à travers PLUME? Jeudi 17 septembre 2009 La politique de valorisation des logiciels au CNRS Pierre ROY La valorisation des logiciels

Plus en détail

MÉMOIRE. Présenté à. L Association pour le développement de la recherche et de l innovation du Québec (ADRIQ)

MÉMOIRE. Présenté à. L Association pour le développement de la recherche et de l innovation du Québec (ADRIQ) MÉMOIRE Présenté à L Association pour le développement de la recherche et de l innovation du Québec (ADRIQ) Dans le cadre de la consultation publique auprès des acteurs du système d innovation québécois

Plus en détail

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1 Liste des cas d entreprise............................................................ Liste des figures..................................................................... Liste des tableaux...................................................................

Plus en détail

Le capital-risque est-il une option viable pour financer les projets innovants en matière d énergie? Le point de vue d un entrepreneur

Le capital-risque est-il une option viable pour financer les projets innovants en matière d énergie? Le point de vue d un entrepreneur Clubs Mines-Energie et Mines-Finance - Le capital-risque est-il une option viable pour financer les projets innovants en matière d énergie? Le point de vue d un entrepreneur Franck Rabut - NovaWatt Président

Plus en détail

La notion de Développement Durable est illustrée par la figure suivante : Développement durable. Social

La notion de Développement Durable est illustrée par la figure suivante : Développement durable. Social LE DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES PETITES ENTREPRISES ET LES ARTISANS. La notion de Développement Durable est une thématique à la mode. Elle est largement reprise dans les médias et devient une donnée

Plus en détail

Baromètre de l Innovation Ouverte. Résultats et pistes de réflexion

Baromètre de l Innovation Ouverte. Résultats et pistes de réflexion Baromètre de l Innovation Ouverte Résultats et pistes de réflexion Agenda 1. Résultats du baromètre 2014 2. Pistes de réflexion 3. Annexes Sélection des résultats détaillés 2 Résultats du baromètre 2014

Plus en détail

ERICSSON. Des connexions mondiales un engagement local

ERICSSON. Des connexions mondiales un engagement local ERICSSON Des connexions mondiales un engagement local Dans le monde des communications en pleine évolution, Ericsson joue le rôle d un puissant vecteur de croissance Hans Vestberg, President ET CEO Les

Plus en détail

Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission

Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission pg 1/5 1 Fact sheet (français) Contexte de l évaluation Objectifs du mandat Durée du projet Type évaluation Budget planifié Budget estimatif de réalisation

Plus en détail

Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Paris, le 27 février 2012 Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» Lundi 27 février 2012 par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Seul le prononcé fait foi

Plus en détail

Avec ADD-ON, Angers Loire Métropole mise sur l économie numérique

Avec ADD-ON, Angers Loire Métropole mise sur l économie numérique Dossier de presse Avec ADD-ON, Angers Loire Métropole mise sur l économie numérique Jeudi 16 janvier 2014 Contact presse Angers Loire Métropole Ville d Angers Corine Busson-Benhammou 02 41 0 40 33 06 12

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

Adapter la stratégie immobilière aux évolutions des services publics

Adapter la stratégie immobilière aux évolutions des services publics Adapter la stratégie immobilière aux évolutions des services publics Constats Au-delà de l'informatisation des procédures «papier», la révolution numérique pousse l administration à envisager la refonte

Plus en détail

FAIRE DE LA PUB AVEC NOUS

FAIRE DE LA PUB AVEC NOUS FAIRE DE LA PUB AVEC NOUS QUI SOMMES NOUS? Inspire Afrika Magazine est un webzine créé par des jeunes pour les jeunes. Notre but est de promouvoir les entrepreneurs africains de moins de 40 ans basés sur

Plus en détail

École. Diriger aujourd hui

École. Diriger aujourd hui École Diriger aujourd hui École Diriger aujourd hui Jour 1 Dans un environnement complexe où la répétition des recettes du passé, ou même du présent, constitue davantage un risque qu une assurance, l agilité,

Plus en détail

Garage de GE à Paris

Garage de GE à Paris Garage de GE à Paris 26 6 Novembre 2015 Espace Commines 17 Rue Commines 75003 Paris France 26 10h 17h 26 19h 22h Garage de GE Venez participer aux portes ouvertes du Garage de GE. Au Garage, vous pourrez

Plus en détail

Dossier Spécial BIG DATA, DÉMARRAGE À RISQUES

Dossier Spécial BIG DATA, DÉMARRAGE À RISQUES Dossier Spécial BIG DATA, DÉMARRAGE À RISQUES L es projets Big Data peuvent buter sur des difficultés, manque de compétences sur le marché, financements réduits... HP propose des solutions pour lever tous

Plus en détail

Les enjeux socio-économiques de la mobilité. Précarité mobilité et mobilité inclusive: positionnement du Groupe Total

Les enjeux socio-économiques de la mobilité. Précarité mobilité et mobilité inclusive: positionnement du Groupe Total Les enjeux socio-économiques de la mobilité Précarité mobilité et mobilité inclusive: positionnement du Groupe Total 1 Précarité mobilité et mobilité inclusive DÉFINITION PRÉCARITÉ MOBILITÉ : Est en situation

Plus en détail

LA COLLABORATION GRANDS GROUPES / START-UPS : LEVIER D INNOVATION ET DE DEVELOPPEMENT

LA COLLABORATION GRANDS GROUPES / START-UPS : LEVIER D INNOVATION ET DE DEVELOPPEMENT INNOVATION. TRANSFORMATION DIGITALE LA COLLABORATION GRANDS GROUPES / START-UPS : LEVIER D INNOVATION ET DE DEVELOPPEMENT Regards croisés SPRING Innovation LAB Day : : Atelier Open Innovation Agence conseil

Plus en détail

Développer des industries vertes compétitives :

Développer des industries vertes compétitives : Développer des industries vertes compétitives : L aubaine des technologies climatiques propres pour les pays en développement Résumé analytique Développer des industries vertes compétitives : L aubaine

Plus en détail

LE ROLE DES ASSUREURS DANS LA PREVENTION ET L ACCOMPAGNEMENT DU VIEILLISSEMENT

LE ROLE DES ASSUREURS DANS LA PREVENTION ET L ACCOMPAGNEMENT DU VIEILLISSEMENT LE ROLE DES ASSUREURS DANS LA PREVENTION ET L ACCOMPAGNEMENT DU VIEILLISSEMENT Synthèse de la Matinale du 10 février 2015 au Cercle LAB Des professionnels de différents secteurs d activité, experts dans

Plus en détail

Atelier organisé par le Ministère de l Emploi, de la Formation Professionnelle et des TIC 28 avril 2014, Nouakchott

Atelier organisé par le Ministère de l Emploi, de la Formation Professionnelle et des TIC 28 avril 2014, Nouakchott Technologies de l Information et de la Communication (TIC) et Emploi en Mauritanie Revue des nouvelles formes de créations d emplois rendues possibles par les TIC illustrées par quelques exemples internationaux

Plus en détail

Echapper légalement à l impôt sur les données

Echapper légalement à l impôt sur les données Echapper légalement à l impôt sur les données L IMPOT SUR LES DONNEES EST UN IMPOT SUR LE VOLUME... 3 L IMPOT SUR LES DONNEES EST UN IMPOT SUR LA DIVERSITE... 4 L IMPOT SUR LES DONNEES EST IMPREVISIBLE...

Plus en détail

Propriété Industrielle

Propriété Industrielle la Propriété Industrielle & l entreprise La propriété intellectuelle recouvre la propriété industrielle, la propriété littéraire et artistique (le droit d auteur et les droits voisins) ainsi que la protection

Plus en détail

AFRICA OFF EVENT COP21. 2-11 Décembre 2015. Hôtel de l Industrie Paris - France ORGANISÉS PAR

AFRICA OFF EVENT COP21. 2-11 Décembre 2015. Hôtel de l Industrie Paris - France ORGANISÉS PAR AFRICA OFF EVENT COP21 2-11 Décembre 2015 Hôtel de l Industrie Paris - France ORGANISÉS PAR Avant-propos À l occasion de la 1 ère édition du Land of African Business, un lieu unique de rencontres et d

Plus en détail

Projet de collaboration pour les premiers MOOC en français au niveau collégial

Projet de collaboration pour les premiers MOOC en français au niveau collégial Projet de collaboration pour les premiers MOOC en français au niveau collégial Rapport final présenté au Réseau des cégeps et des collèges francophones du Canada (RCCFC) par La Cité Partenaire le Cégep

Plus en détail

Mise en œuvre. Gestion de projet et conduite du changement. Denis MEINGAN Gilles BALMISSE. Préface de Alain CROZIER, Président de Microsoft France

Mise en œuvre. Gestion de projet et conduite du changement. Denis MEINGAN Gilles BALMISSE. Préface de Alain CROZIER, Président de Microsoft France Mise en œuvre d Office 365 Gestion de projet et conduite du changement Préface de Alain CROZIER, Président de Microsoft France Denis MEINGAN Gilles BALMISSE Table des matières 1 Préface Avant-propos Partie

Plus en détail

Acheter ou louer: Acheter ou louer: du SIG propriétaire au SIG partagé et collaboratif

Acheter ou louer: Acheter ou louer: du SIG propriétaire au SIG partagé et collaboratif Acheter ou louer: Acheter ou louer: du SIG propriétaire au SIG partagé et collaboratif SOMMAIRE DE LA PRESENTATION Vocabulaire Le SIG propriétaire (local) La notion de partage Les enjeux du partage La

Plus en détail

BIG DATA & Business Intelligence

BIG DATA & Business Intelligence Université d été du GFII Montpellier - 11 Septembre 2014 BIG DATA & Business Intelligence Christophe Carniel Président de Transferts LR et Référent Régional du Plan Industriel BIG DATA BIG DATA un enjeu

Plus en détail

panorama 360 des actions d Orange en faveur de l entrepreneuriat local en Afrique

panorama 360 des actions d Orange en faveur de l entrepreneuriat local en Afrique panorama 360 des actions d Orange en faveur de l entrepreneuriat local en Afrique Catherine Flouvat / AMEA/RSE novembre 2014 3 axes de développement d égale importance a mener en rupture vers de l innovation

Plus en détail

Canon Business Services 2013

Canon Business Services 2013 Canon Business Services 2013 Powering Business Transformation* * Au cœur de vos transformations Notre métier? Assurer le succès de votre entreprise. Canon Business Services redéfinit l externalisation

Plus en détail

LE DROIT D AUTEUR, CREATIVE COMMONS ET LES LICENCES SUR ZESTE DE SAVOIR

LE DROIT D AUTEUR, CREATIVE COMMONS ET LES LICENCES SUR ZESTE DE SAVOIR LE DROIT D AUTEUR, CREATIVE COMMONS ET LES LICENCES SUR ZESTE DE SAVOIR Arius, Flori@n.B 22 décembre 2015 Table des matières 1 Introduction 5 2 Comprendre le droit d auteur 7 2.1 Les principes du droit

Plus en détail

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Axe 1 Objectif Thématique 1 : Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation Investissement prioritaire B : Promotion

Plus en détail

La mise en place d un système de GRH socialement responsable chez un sous-traitant chinois.

La mise en place d un système de GRH socialement responsable chez un sous-traitant chinois. La mise en place d un système de GRH socialement responsable chez un sous-traitant chinois. Laurent GIRAUD MCF en GRH IAE Toulouse Huai-Yuan HAN Professeur - Neoma Business School 1. LES VRAIS ACTEURS

Plus en détail

Système d archivage électronique

Système d archivage électronique Les Mémos du CR2PA Système d archivage électronique Comment le choisir? Le bon progiciel d archivage, c'est celui qui répond à la fois à vos besoins et aux exigences légales et/ou réglementaires régissant

Plus en détail

Dossier de presse. 16 janvier 2015 I. LES MISSIONS DE LA NOUVELLE AGENCE

Dossier de presse. 16 janvier 2015 I. LES MISSIONS DE LA NOUVELLE AGENCE 16 janvier 2015 Dossier de presse I. LES MISSIONS DE LA NOUVELLE AGENCE Les missions respectives actuelles des deux agences, quoique par nature différentes, tendent vers un même objectif : celui de l internationalisation

Plus en détail

développement innovation

développement innovation phases d un projet de recherche développement innovation Programme, projet et opération Programme : un ensemble de projets concourant à un même objectif. Projet : un ensemble finalisé d activités et d

Plus en détail

a conception logicielle et services associés : un sous-ensemble des TIC

a conception logicielle et services associés : un sous-ensemble des TIC L a conception logicielle et services associés : un sous-ensemble des TIC Selon l'ocde 1, le secteur des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) désigne l ensemble des activités visant

Plus en détail

3G, 4G, LTE, 5G RESEAUX, OFFRES ET AUTORISATIONS DU TRES HAUT DEBIT INTERNET FORMATION

3G, 4G, LTE, 5G RESEAUX, OFFRES ET AUTORISATIONS DU TRES HAUT DEBIT INTERNET FORMATION 3G, 4G, LTE, 5G RESEAUX, OFFRES ET AUTORISATIONS DU TRES HAUT DEBIT INTERNET FORMATION Durée : 4 jours CLARITY, société de conseil en télécommunication, réalise principalement des missions de conseil pour

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

«La situation de l intégration régionale : Le défi de la monnaie unique»

«La situation de l intégration régionale : Le défi de la monnaie unique» PREMIER FORUM DES AFFAIRES DE LA CEDEAO ACCRA, 21-29 octobre 2007 =========================================== «La situation de l intégration régionale : Le défi de la monnaie unique» Communication du Président

Plus en détail

Master class : Comment faire croitre votre entreprise par l innovation

Master class : Comment faire croitre votre entreprise par l innovation Master class : Comment faire croitre votre entreprise par l innovation Document de Présentation Dakar, le 12 Novembre 2014 Présentation faite par Jean Louis PORTELLA Copyright VIZEUM M.C 1 L innovation

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT CHIFFRE D AFFAIRES PREMIER TRIMESTRE 2015 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT Forte croissance du chiffre d affaires Communication

Plus en détail

CONVERGENCE IP EN AFRIQUE : IMPACT SUR LES SERVICES VOIX ET SMS

CONVERGENCE IP EN AFRIQUE : IMPACT SUR LES SERVICES VOIX ET SMS CONVERGENCE IP EN AFRIQUE : IMPACT SUR LES SERVICES VOIX ET SMS SESSION 1 : L IMPACT DU DÉVELOPPEMENT DE L INTERNET ET DES OTT SUR LA VOIX (DÉCLIN DE LA VOIX? NOUVEAUX SERVICES?) PRÉSENTÉ PAR GLOBAL VOICE

Plus en détail

Innovation & Internationalisation (I²)

Innovation & Internationalisation (I²) Partenariats d intérêt mutuel bien compris, tout azimut Les inter-pme panafricaines et internationales réalisées massivement Innovation & Internationalisation (I²) L Afrique se tire elle-même du marécage

Plus en détail

Notre nouveau programme d Entreprise

Notre nouveau programme d Entreprise > Notre nouveau programme d Entreprise Londres, 13 janvier 2005 Présentation à la communauté financière 1 Notre nouveau programme d entreprise Présentation à la communauté financière 2 > notre Vision Présentation

Plus en détail

AVEC LES. de votre. Pour vous. pitché. ENGIE, Hugues. Philippe. e, ORANGE, Nathalie. Fréderic GENERALE. SOCIETE. Aymeril PHILIPPE PALAT

AVEC LES. de votre. Pour vous. pitché. ENGIE, Hugues. Philippe. e, ORANGE, Nathalie. Fréderic GENERALE. SOCIETE. Aymeril PHILIPPE PALAT LES THEMATIQUES, LES PISTES DE COOPERATION AVEC LES STARTUPS ILS ONT PITCHES POUR VOUS Alain Jourdan, Directeur général adjoint de CREDIT AGRICOLE Technologies, Pascal Rioual, Délégué Innovation Groupe,

Plus en détail

CRM pour le Service clients et l Assistance technique

CRM pour le Service clients et l Assistance technique CRM pour le Service clients et l Assistance technique La satisfaction Maximizer. Inciter la fidélisation de la clientèle. Servir la clientèle efficacement est l élément clé d une croissance d affaires

Plus en détail

LES MATINALES DE. Avec le Soutien de la Délégation de l Union Européenne

LES MATINALES DE. Avec le Soutien de la Délégation de l Union Européenne LES MATINALES DE Avec le Soutien de la Délégation de l Union Européenne Yazid Taalba Hôtel Hilton - ALGER 3 Juin 2014 SOMMAIRE 1- Qu est ce qu est le capital investissement? 2- Qui intervient dans ce métier?

Plus en détail

Qu est-ce que l infonuagique?

Qu est-ce que l infonuagique? Qu est-ce que l infonuagique? L informatique en nuage est la toute dernière méthode de travail et de stockage de données d affaires. C est la toute dernière tendance sur le marché. Sa popularité est entièrement

Plus en détail

Tout savoir sur les Droits de Revente

Tout savoir sur les Droits de Revente Tout Savoir sur Les Droits de Revente Écrit par Cédric Vimeux proposé par autonomie-financiere.com Licence À LIRE TRÈS IMPORTANT Le simple fait de lire ou juste de posséder ce présent livre vous donne

Plus en détail