Isolation thermique des parois en terre cuite

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Isolation thermique des parois en terre cuite"

Transcription

1 Isolation thermique des parois en terre cuite R et U des murs en briques POROTHERM Les valeurs sont indiquées à chaque page produit dans les performances du mur. Maçonnerie isolante type a ou b Correction des ponts thermiques Valeurs de psi en W/m.K extraites des Règles Th-U ou de calculs CSTB. Pour toute autre configuration, se référer aux Règles Th-U. Angle de mur Angle sortant Angle rentrant Définition du type de maçonnerie isolante (a ou b), selon Règles Th-U. Conductivité thermique équivalente : Rapport de l épaisseur d une paroi sur la résistance thermique en W/(m.K) e e = R Dans ce catalogue, le type (a ou b) est indiqué pour chaque mur POROTHERM dans les performances du mur. ITR ITR Maçonnerie type a : e 0,2 e Angle sortant Angle rentrant Ri = 3 m 2.K/W Maçonnerie type b : 0,2 < e 0,4 e = 0,02 ITI Briques POROTHERM R25 Th+, GF R20 Th +, GF R20 Th, GF T20 Th ITI Briques POROTHERM R25, GF R20, R20, T25, GF T20, T20 ITI Certaines valeurs de ponts thermiques dépendent du type de maçonnerie. (voir Règles Th-U). Capacité thermique massique C est la quantité de chaleur nécessaire pour augmenter la température d un kilogramme de matériau de 1 degré. Pour la terre cuite Cp = J/(kg.K) (Règles Th-U Fascicule 2/5 2.4) volumique C est la quantité de chaleur nécessaire pour augmenter la température d un mètre cube de matériau de 1 degré. Cette valeur tient compte de la structure du produit. Pour chaque brique POROTHERM, elle est indiquée dans les performances du mur. Murs à Isolation Extérieure Durable Angle sortant Angle rentrant = 0,08 Briques POROTHERM R25 Th+, GF R20 Th +, GF R20 Th, GF T20 Th ITE Briques POROTHERM R25, GF R20, R20, T25, GF T20, T20 ITE = 0,03 ITE

2 Menuiserie-appui Menuiserie-Tableau Menuiserie-Linteau Brique POROTHERM R30 = 0,13 Briques POROTHERM R37 à R50) ITR e i = 0,03 ITR ITR e i = 8 cm = 0,11 ITI = 0,00 ITI = 0,00 ITI Les croquis et photos ne sont donnés qu à titre indicatif, pour aider dans le choix des éléments en Terre Cuite. Ils ne peuvent être retenus comme document contractuel, ni comme dessin global d exécution. Toute utilisation ou mise en œuvre des produits et accessoires figurant dans ce catalogue doit être conforme aux Avis Techniques ou Documents Techniques d Application, aux D.T.U. et Règlementations en vigueur, ainsi qu aux Règles de l Art. Avant réalisation des ouvrages, chaque détail d exécution doit être vérifié et validé par l ensemble des intervenants (Maître d Ouvrage, Maître d œuvre, Bureaux d Etudes, Bureaux de Contrôle, Entreprises, ). Données techniques 207

3 Isolation thermique des parois en terre cuite Valeurs de psi en W/m.K extraites des Règles Th-U ou de calculs CSTB. Pour toute autre configuration, se référer aux Règles Th-U. Mur-plancher radier R sous radier 1,00 et Rsc 1,00 Plancher béton et Rsc 2,00 Isolant 4 cm Rc 0,5 15 cm 0,16* 0,17* ITR = 0,04 Rsc 2,00 R sous radier 1,40 Rc > 1,0 = 0,09* ITI ,13* 0,16* ITI (*) pour z + 208

4 Mur-plancher sur Vide Sanitaire Entrevous isolant Entrevous béton ou terre cuite et Rsc 2,00 0,28 0,29 0,25 0,26 ITR Brique POROTHERM R30 Briques POROTHERM R37 à R50 = 0,08 Entrevous isolant Entrevous béton ou terre cuite et Rsc = 2,00 ThermoPlanelle ou ThermoPlanelle ou 0,28 0,29 ITI ITI Données techniques 209

5 Isolation thermique des parois en terre cuite Valeurs de psi en W/m.K extraites des Règles Th-U ou de calculs CSTB. Pour toute autre configuration, se référer aux Règles Th-U. Mur-plancher intermédiaire Entrevous béton ou terre cuite Béton armé Entrevous béton en terre cuite et 0,5 Rsc 1,5 Rp + Risol 1,5 Rp + Risol 1,5 Rp + Risol 1,5 0,16 0,18 0,16 0,19 0,16 0,19 ITR ITR ITR Murs à Isolation Extérieure Durable Béton armé, ou entrevous ou plancher léger 0,07 0,09 0,06 0,07 Pour R isolant = 2,5 Pour R isolant = 3 ITE ITE Résistance thermique About de plancher + Aboutherm 6 cm + Aboutherm 2 cm ThermoPlanelle Effe2 About Th7 R = 1,91 m 2.K/W R = 0,86 m 2.K/W R = 0,50 m 2.K/W R = 0,33 m 2.K/W 210

6 Mur-plancher intermédiaire (suite) Brique POROTHERM R25 Th+ Brique POROTHERM GF R20 Béton armé Béton armé Entrevous béton Aboutherm 2 cm Thermo- Planelle Effe2 Thermo- Planelle Effe2 = 0,30 Autres configurations pour ces briques, voir ci-dessous. = 0,44 = 0,40 Briques POROTHERM R25 Th+, GF R20 Th+, R20 Th+, GF R20 Th, GF T20 Th Entrevous béton ou terre cuite Béton armé Rp 0,5 0,27 0,32 ITI ,31 0,38 ITI Rp 0,3 0,32 0,38 ITI ,36 0,44 ITI Briques POROTHERM R25, GF R20, R20, T25, T22, GF T20, T20 Entrevous béton ou terre cuite Béton armé Rp 0,22 0,47 0,55 ITI ,48 0,58 ITI Les abouts POROTHERM, largement supérieurs à R = 0,22, permettront aux Bureaux d Etudes Thermiques d améliorer par le calcul les valeurs. Données techniques 211

7 Isolation thermique des parois en terre cuite Valeurs de psi en W/m.K extraites des Règles Th-U ou de calculs CSTB. Pour toute autre configuration, se référer aux Règles Th-U. Mur-Refend Avec chaînage Sans chaînage Séparatif logements = 0,18 Brique POROTHERM R30 brique terre cuite Briques POROTHERM R37 à R50 ITR brique terre cuite Brique POROTHERM R30 Briques POROTHERM R37 à R50 ITR = 0,19 ITR Briques POROTHERM R25 Th+, GF R20 Th+, GF R20 Th, GF T20 Th ri ri = 1,5 = 0,15 (R25 Th+) = 0,17 ITI = 0,08 ITI Briques POROTHERM R25, GF R20, R20, T25, T22, GF T20, T20 ri ri = 1,5 = 0,27 (R25 ) = 0,30 ITI ITI Murs à Isolation Extérieure Durable R isolant = 3 ITE

8 Mur-comble Façade Pignon Ri 3,2 Ri 3,2 = 0,03 ITR = 0,11 ITR Façade Pignon Ri 3,2 Ri 3,2 = 0,04 ITI ITI Murs à Isolation Extérieure Durable Façade Pignon Ri 3,2 Ri 3,2 = 0,05 ITE = 0,29 ITE Données techniques 213

Porotherm GF R20. Solutions Mur. Les plus produit : Murbric. Murbric

Porotherm GF R20. Solutions Mur. Les plus produit : Murbric. Murbric Caractériques techniques p. 140 Performances du mur p. 141-142 Accessoires ép. 20 cm p. 155-156 Appareillages ép. 20 cm p. 157-160 Les plus produit : n Brique isolante économique n Pose rapide : 6,6 briques

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

Maçonnerie en pierre naturelle

Maçonnerie en pierre naturelle Maçonnerie en pierre naturelle Centre Technique de Matériaux Naturels de Construction 17, rue Letellier, 75015 Paris Tél : +33(0)1 44 37 50 00 Fax : +33(0) 1 44 37 08 02 www.ctmnc.fr GUIDE DES PONTS THERMIQUES

Plus en détail

Spécial logements collectifs : le pack CITIbric

Spécial logements collectifs : le pack CITIbric Solutions Mur Spécial logements collectifs : le pack CITIbric Solution globale pour la construction en Isolation Thermique Intérieure Isolation Thermique Intérieure, la solution RT 2012 pour l habitat

Plus en détail

La résistance thermique

La résistance thermique La résistance thermique À l inverse des métaux, les isolants ne conduisent pas la chaleur mais lui opposent, au contraire, une résistance. Plus cette résistance est forte, plus l'isolation thermique est

Plus en détail

Murs poutres & planchers

Murs poutres & planchers Murs poutres & planchers Henri RENAUD Deuxième édition Groupe Eyrolles, 2002, 2005, ISBN 2-212-11661-6 8. Structure porteuse : murs, planchers, charpente Eléments porteurs ou de liaisons qui contribuent

Plus en détail

Centre Scientifique et Technique de la Construction http://www.cstc.be Centre Scientifique et Technique de la Construction http://www.cstc.

Centre Scientifique et Technique de la Construction http://www.cstc.be Centre Scientifique et Technique de la Construction http://www.cstc. Eléments de structure et détails de construction ti Partie 3: Les planchers L. Firket CSTC Isolation thermique Etanchéité à l air 1 Contenu 1. Isolation thermique 2. Nœuds constructifs 4. Conclusions 2

Plus en détail

PONCEBLOC. Système constructif homogène. Bloc thermique à isolation rapportée. PonceBloc 20 (1) (mm) hauteur 250 hauteur 300 (1) Suivant région

PONCEBLOC. Système constructif homogène. Bloc thermique à isolation rapportée. PonceBloc 20 (1) (mm) hauteur 250 hauteur 300 (1) Suivant région 20 Bloc thermique à isolation rapportée PonceBloc 20 (1) (mm) hauteur 250 hauteur 300 (1) Suivant région Dimension du bloc standard 500 x 200 x 250 500 x 200 x 300 ( L x ép. x h en mm) Résistance mécanique

Plus en détail

3.3 Prescriptions de poses : 3.3.1 Pare vapeur : 3.3.3 Découpe de l isolant :

3.3 Prescriptions de poses : 3.3.1 Pare vapeur : 3.3.3 Découpe de l isolant : 3.3 Prescriptions de poses : 3.3.1 Pare vapeur : Pare vapeur de permeance inférieure ou égale à : 0,015 g/h.m2.mmhg en zone très froide 0,05 g/h.m2.mmhg hors zone très froide. Les descriptions de pose

Plus en détail

Planelles de rive. Solution anti-ponts thermiques

Planelles de rive. Solution anti-ponts thermiques s de rive Solution anti-ponts thermiques Les + Produits produit sous Avis technique du CSTB Solution économique pour le traitement des ponts thermiques de planchers rupteur thermique Les planelles permettent

Plus en détail

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s)

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s) Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 12-007 Le 10 avril 2012 Réf. DER/HTO 2012-093-BB/LS CALCUL DES COEFFICIENTS DE TRANSMISSION SURFACIQUE UP ET DES COEFFICIENTS

Plus en détail

Le Seacisol LE SEACISOL. La Dalle Isolante Sans Etai. Seacisol

Le Seacisol LE SEACISOL. La Dalle Isolante Sans Etai. Seacisol Le LE SEACISOL La Dalle Isolante Sans Etai Chapitre I : Chapitre II : Chapitre III : Chapitre IV : CARACTERISTIQUES GENERALES LES POSSIBILITES DE MONTAGE LA MISE EN ŒUVRE LIMITES DE PORTEE 55 Le C H A

Plus en détail

BGV 4G 560x200x274. Le must de la performance thermique R=1,40 m².k/w. Applications. Certification. Descriptif & Réglementation

BGV 4G 560x200x274. Le must de la performance thermique R=1,40 m².k/w. Applications. Certification. Descriptif & Réglementation BGV 4G 560x200x274 Le must de la performance thermique R=1,40 m².k/w Applications TYPE DE MARCHÉ RÉGLEMENTATION RT 2012 POSE HQE OUI MAISON INDIVIDUELLE Certification Descriptif & Réglementation Brique

Plus en détail

MURS Isolation rapportée Joint Mince

MURS Isolation rapportée Joint Mince GAMME PV Un système constructif complet Afin de faciliter la réalisation de tous les points singuliers de la construction et de diminuer les coupes, IMERYS Structure innove sans cesse et propose une gamme

Plus en détail

JCE 22 Mai 2012 BATI NEUF. André POUGET

JCE 22 Mai 2012 BATI NEUF. André POUGET BATI NEUF André POUGET Sommaire Retours d expérience Deux dates qui comptent : 1974, 2012 L offre «boite à bâtis» Hit-parade BBC : Bâti Bien Conçu Balcons autrement Et les baies? Effets induits Sommaire

Plus en détail

Avis Technique 14/11-1675

Avis Technique 14/11-1675 Avis Technique 14/11-1675 Kit isolé de traversée d'étage ou de paroi Conduit de fumée Chimney Abgasanlagen Système isolé pour traversée de paroi horizontale et verticale Titulaire : ISOTIP-JONCOUX 79,

Plus en détail

DOSSIER DE VALIDATION DU LOGICIEL CONDUCTEÖ [S] 2D. version 3.0

DOSSIER DE VALIDATION DU LOGICIEL CONDUCTEÖ [S] 2D. version 3.0 DOSSIER DE VALIDATION DU LOGICIEL CONDUCTEÖ [S] 2D version 3.0 Déclaration de conformité... 4 Tests de validation de la norme EN 10211... 5 Cas n 1... 5 Cas n 2... 6 Tests de validation de la norme EN

Plus en détail

Transferts Thermiques TP n 1 PROBLEMES BIDIMENSIONNELS

Transferts Thermiques TP n 1 PROBLEMES BIDIMENSIONNELS Transferts Thermiques TP n 1 PROBLEMES BIDIMENSIONNELS Ce TP est à réaliser en salle d informatique, seul ou en binôme. Il ne donnera pas lieu à une évaluation directe, et il n est pas demandé de compte-rendu.

Plus en détail

MODALITES D ATTRIBUTION DE L AIDE - Isolez futé! - ;

MODALITES D ATTRIBUTION DE L AIDE - Isolez futé! - ; Subventions pour l isolation performante - Communauté de Communes de Feurs-en en-forez - Communauté de Communes des Collines du Matin - MODALITES D ATTRIBUTION DE L AIDE - Isolez futé! - ; I.1. Descriptif

Plus en détail

mono mur POSE À JOINTS MINCES Pose et mise à niveau des platines

mono mur POSE À JOINTS MINCES Pose et mise à niveau des platines POSE À JOINTS MINCES mono mur La pose du mono mur est facilitée par l utilisation d accessoires pour traiter tous les points singuliers. La rectification en usine des surfaces de pose du mono mur confère

Plus en détail

Extrait de. L Annuel des Prix

Extrait de. L Annuel des Prix Extrait L Annuel s Prix 2012 Sommaire POROTHERM pro une large gamme briques structure isolante en terre cuite qui répond aux critères BBC et BEPOS (économies, performances, rupture s ponts thermiques,

Plus en détail

Produits commercialisés sur la zone Sud. Logement Collectif. Solutions constructives RT 2012. www.biobric.com. bouyer leroux terre cuite

Produits commercialisés sur la zone Sud. Logement Collectif. Solutions constructives RT 2012. www.biobric.com. bouyer leroux terre cuite Produits commercialisés sur la zone Sud Logement Collectif Solutions constructives RT 2012 www.biobric.com bouyer leroux terre cuite bio bric, la solution RT 2012 en logement collectif pour construire

Plus en détail

Les procédés d impression ne permettent pas une reproduction fi dèle des teintes - Document non contractuel.

Les procédés d impression ne permettent pas une reproduction fi dèle des teintes - Document non contractuel. Solutions CLIMAmur Mur la nouvelle gamme de briques climatiques à isolation intégrée Murbric, Mur Hybride ou Monomur, la gamme des briques Porotherm apportent des solutions innovantes qui réponden t aux

Plus en détail

MAISONS INDIVIDUELLES CONSTRUITES AVANT 1949

MAISONS INDIVIDUELLES CONSTRUITES AVANT 1949 DÉPARTEMENT ÉNERGIE SANTÉ ENVIRONNEMENT Division Energie Pôle Performance Energétique des bâtiments DÉPARTEMENT ECONOMIE ET SCIENCES HUMAINES Laboratoire Services Process Innovations ESE/DE/PEB-12.037RR

Plus en détail

Maisons sur vide sanitaire

Maisons sur vide sanitaire Maisons sur vide sanitaire Henri Renaud Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12195-7 Sommaire Chapitre 2 Procédés de construction d un vide sanitaire 1. Vide sanitaire traditionnel réalisé avec des murs

Plus en détail

Extrait de. l Annuel des Prix

Extrait de. l Annuel des Prix Extrait l Annuel s Prix 2011 Sommaire POROTHERM pro une large gamme briques structure isolante en terre cuite qui répond aux critères BBC et BEPOS (économies, performances, rupture s ponts thermiques,

Plus en détail

Lot n 02 FONDATIONS - GROS OEUVRE - ISOLATION EXTÉRIEURE - FAÇADE PIERRE

Lot n 02 FONDATIONS - GROS OEUVRE - ISOLATION EXTÉRIEURE - FAÇADE PIERRE Lot n 02 FONDATIONS - GROS OEUVRE - ISOLATION EXTÉRIEURE - FAÇADE PIERRE RECONSTRUCTION DU COLLÈGE DESCARTES Page 02 - A Sommaire du Lot 02 Page 1 DESCRIPTION DES OUVRAGES POUR ISOLATION EXTÉRIEURE - FACADE

Plus en détail

Fiche de synthèse Étude thermique RT 2012 (Bbio)

Fiche de synthèse Étude thermique RT 2012 (Bbio) Fiche de synthèse Étude thermique RT 2012 (Bbio) Votre construction devra respecter au minimum les performances énoncées ci-dessous. En cas de non-respect de ces points Les sanctions pourront être civiles

Plus en détail

auditelec Le confort pour moins d énergie Un service

auditelec Le confort pour moins d énergie Un service auditelec Le confort pour moins d énergie Un service qu Qu est-ce auditelec? Auditelec se présente comme une analyse de la consommation d énergie de votre logement et fournit les mesures à prendre afin

Plus en détail

Mur BBC et maisons individuelles Solutions ITI (Isolation Thermique Intérieure) R 4 m 2.K/W (structure + doublage)

Mur BBC et maisons individuelles Solutions ITI (Isolation Thermique Intérieure) R 4 m 2.K/W (structure + doublage) Mur BBC et maisons individuelles Solutions ITI (Isolation Thermique Intérieure) R 4 m 2.K/W (structure + doublage) Bloc béton de 20 + doublage 10+120 R = 4,02 m2.k/w 0,22 + 3,8 (λ= 0,032) R globale assurée

Plus en détail

BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON

BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON c e s t é l é m e n T E R R E Savoir-faire et innovation SOMMAIRE B RIQUES DE STRUCTURE Réglementation Briques C Briques C à barrettes 3 ACCESSOIRES DES BRIQUES DE STRUCTURE

Plus en détail

Sommaire SOLUTIONS POROTHERM. Usines et dépôts 02. Des solutions techniques innovantes 03. Le principe de Maçonnerie Roulée et ses avantages 04

Sommaire SOLUTIONS POROTHERM. Usines et dépôts 02. Des solutions techniques innovantes 03. Le principe de Maçonnerie Roulée et ses avantages 04 é i e Solutions Mur Catalogue L Annuel s Prix 2013 Chiffrage Briques s structure éléments ure et accessoires maçonnerie s techniques éne n gi r e énergie erg éc con o économie nom o mi écologie e col o

Plus en détail

Immeuble collectif Ne dispense pas d une étude thermique réglementaire

Immeuble collectif Ne dispense pas d une étude thermique réglementaire 6/24 639 m² ITE R+2 SHAB OUEST Compacité=0,61 DESCRIPTION GENERALE BATI + SYSTEME Système constructif H2c Architecture : R+2 N Lgts : 12 Système de chauffage : Effet Joule Situation : H2c SHON RT : 869

Plus en détail

l enveloppe thermique

l enveloppe thermique Caractérisation de l enveloppe thermique Oct. 2010 1. Propriétés thermiques des matériaux 2. Typologies d isolation 3. Les ponts thermiques 4. Le coefficient moyen de déperdition PROPRIÉTÉ THERMIQUE DES

Plus en détail

Plancher Portée maxi Epaisseur 1 file d étais du plancher 150+140 dan/m 2 (h+e en cm)

Plancher Portée maxi Epaisseur 1 file d étais du plancher 150+140 dan/m 2 (h+e en cm) TERRASSE ACCESSIBLE. > LES EXIGENCES Mécanique Thermique Sous-face Feu Mise en œuvre charges courantes Up maxi Ψ maxi dan / m W/m.K W/m.K + 10 X X apparente X 1 file d étais manutention en hauteur > LES

Plus en détail

bio bric, la solution constructive RT 2012 pour le logement collectif

bio bric, la solution constructive RT 2012 pour le logement collectif bio bric, la solution constructive RT 2012 pour le logement collectif Projet «L Avant Scène» Réalisation : COGEDIM Aquitaine - Architecte : H. De Folmont www.bouyer-leroux.com une marque bouyer leroux

Plus en détail

AUTUN Saint Pantaleon

AUTUN Saint Pantaleon AUTUN Saint Pantaleon Réhabilitation de 102 logements Bâtiments 53-54 1. Le programme et les objectifs 2. La nature des travaux 3. L'approche financière 4. L'eau chaude sanitaire solaire 5. Les performances

Plus en détail

Durable, noble et ders de la construction

Durable, noble et ders de la construction JOURNEES D ETUDES PROFESSIONNELLES (JEP) 23 & 24 janvier 2013 23 & 24 janvier 2013 Panorama Solutions Terre Cuite CTMNC 1 Durable, noble et un des matériaux lea ders de la construction ti A la fin des

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCE. ATTENTION : Ce dossier ressource est utilisé aux épreuves EP1-A et EP2. Il doit être rendu avec le sujet à chaque fin d épreuve.

DOSSIER RESSOURCE. ATTENTION : Ce dossier ressource est utilisé aux épreuves EP1-A et EP2. Il doit être rendu avec le sujet à chaque fin d épreuve. DOSSIER RESSOURCE Composition du dossier : -Dossier de plans : pages 2 à 6 -Extrait du descriptif : page 7 -Documentation technique : pages 8 à 15 N du candidat : ATTENTION : Ce dossier ressource est utilisé

Plus en détail

Mur massif «Alpha mur» en béton 10cm

Mur massif «Alpha mur» en béton 10cm 1. Description Elément préfabriqué en béton de type d un voile en béton de 10 cm d épaisseur pour mur intérieurs non porteurs. Les armatures principales nécessaires à la stabilité du voile en béton sont

Plus en détail

Le chanvre et la chaux

Le chanvre et la chaux Le chanvre et la chaux enduit, mortier & béton CHANVRIBAT granulat de chanvre TRADICAL 70 chaux aérienne pouzzolanique pour béton et mortier TRADICHANVRE liant chaux aérienne pour enduit chanvre les produits

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Marché Public de travaux Consultation n 2015 T 01 Objet du marché : RENOVATION ET MISE EN ACCESSIBILITE DU BATIMENT DE L ECOLE PRIMAIRE Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Procédure adaptée

Plus en détail

ECO Conception dans la maison. Bio détérioration des Surfaces. Matériaux isolants ECO nomie d énergie

ECO Conception dans la maison. Bio détérioration des Surfaces. Matériaux isolants ECO nomie d énergie ECO Matériaux dans la maison: ECO Conception dans la maison ECO Bétons Bio détérioration des Surfaces ECO Matériaux isolants Matériaux isolants ECO nomie d énergie Rencontres innovation du 25 octobre 2007

Plus en détail

Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois

Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois 5 à 7 de l éco-construction Pierre LERICHE et Jean-Louis ANDRE Aubenas le 25/09/2014 Présentation de CERIBOIS Performances énergétique

Plus en détail

Copropriété : Nom de la copropriété :

Copropriété : Nom de la copropriété : TRAVAUX D AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ELIGIBLES A L ECO-PRET A TAUX ZERO REALISATION D UN BOUQUET DE TRAVAUX, METROPOLE «FORMULAIRE TYPE COPROPRIETES FACTURES» CADRE A Données relatives

Plus en détail

bgv 20, bgv 25 thermo et mono mur

bgv 20, bgv 25 thermo et mono mur POSE À JOINTS MINCES bgv 0, bgv 5 thermo et mono mur L une des clefs pour la réalisation d un ouvrage de qualité est la mise en œuvre d un premier rang parfaitement de niveau. Respectez ce principe, et

Plus en détail

BOUYER LEROUX ET LA MAISON INDIVIDUELLE

BOUYER LEROUX ET LA MAISON INDIVIDUELLE BOUYER LEROUX ET LA MAISON INDIVIDUELLE La gamme des Briques à Grande Vitesse est parfaitement adaptée à la pose en maisons individuelles : bgv primo bgv thermo bgv thermo+ Positionnement Le meilleur rapport

Plus en détail

Groupe de travail «Applicateurs» RT2010-12 Rapport DHUP Calage du coefficient C MAX en résidentiel OFFRE MENUISERIE Version V913b du Moteur du CSTB

Groupe de travail «Applicateurs» RT2010-12 Rapport DHUP Calage du coefficient C MAX en résidentiel OFFRE MENUISERIE Version V913b du Moteur du CSTB SNEP 11 bis, rue de Milan 75009 PARIS A l'attention de M. Eric CHATELAIN Groupe de travail «Applicateurs» RT2010-12 Rapport DHUP Calage du coefficient C MAX en résidentiel OFFRE MENUISERIE Version V913b

Plus en détail

PSE. Knauf Mur-B2i L isolation intégrée tient sa référence EXCLUSIVITÉ KNAUF. Isolation des murs en béton 12/2015

PSE. Knauf Mur-B2i L isolation intégrée tient sa référence EXCLUSIVITÉ KNAUF. Isolation des murs en béton 12/2015 PSE Isolation des murs en béton /05 Knauf Mur-Bi L isolation intégrée tient sa référence EXCLUSIVITÉ KNAUF ISOLATION INTÉGRÉE DES MURS BÉTON EN MATIÈRE D ISOLATION INTÉGRÉE, KNAUF MUR-Bi A RÉPONSE À TOUT

Plus en détail

Vous simplifier le mur!

Vous simplifier le mur! Solutions Mur Vous simplifier le mur! Guide d aide au choix de vos briques énergie économie écologie émotion Sommaire Testez vos connaissances sur la brique Porotherm p.2 Guide de choix p.30 maison individuelle

Plus en détail

Green Tilleur. Le chanvre est-il un produit de choix pour la construction neuve de demain? Journée «chanvre & construction» - 04/02/2014

Green Tilleur. Le chanvre est-il un produit de choix pour la construction neuve de demain? Journée «chanvre & construction» - 04/02/2014 Green Tilleur Le chanvre est-il un produit de choix pour la construction neuve de demain? Journée «chanvre & construction» - 04/02/2014 Présentation du projet Green Tilleur Caractéristiques du béton chaux-chanvre

Plus en détail

Réunion Thématique Régionale CRDP Montpellier-31 Mai

Réunion Thématique Régionale CRDP Montpellier-31 Mai Réunion Thématique Régionale CRDP Montpellier-31 Mai Du BBC à la RT Quels impacts sur la construction des logements et quels coûts de fonctionnement? Didier CACHARD d.cachard@enrconcept.fr SOMMAIRE RT

Plus en détail

Avec bio bric, vivez dans une maison saine et économe en énergie

Avec bio bric, vivez dans une maison saine et économe en énergie Avec bio bric, vivez dans une maison saine et économe en énergie Une maison dite écologique est avant tout une maison économe en énergie et respectueuse de l environnement. Avec bio bric, vous faites le

Plus en détail

DOUBLAGES - PLAFONDS - CLOISONS

DOUBLAGES - PLAFONDS - CLOISONS 06 DOUBLAGES - PLAFONDS - CLOISONS LOT T2 06-Isolation-Cloisons.xls / Page 1 de 7 A- ENDUIT PROJETE METRE PROPOSE A- ENDUIT PLATRE TRADITIONNEL Sans Objet A- RACCORD D'ENDUIT lot 01 B- DOUBLAGE PAROIS

Plus en détail

SYCOPLAN PLANCHERS MétALLiquES

SYCOPLAN PLANCHERS MétALLiquES SYCOPLAN PLANCHERS Métalliques Solutions constructives adaptées à vos besoins Créée en 2009 par trois industriels, SyCoMo développe, produit et commercialise une offre complète de systèmes constructifs

Plus en détail

Enveloppe thermique. Total isolation : 80 mm Bloc Béton Cellulaire. Tourcoing le 28/10/11

Enveloppe thermique. Total isolation : 80 mm Bloc Béton Cellulaire. Tourcoing le 28/10/11 Enveloppe thermique a- Plancher bas : U = 0,25 W/m 2 K - Dalle béton sur pieux, e = 200 mm - Résilient acoustique 20 mm - Complexe plancher chauffant : isolant PSE 60 mm - Complexe plancher chauffant :

Plus en détail

BGV Primo BGV Thermo BGV Costo

BGV Primo BGV Thermo BGV Costo 034 Crédit Photos : J.J. Bernier Juin 00 Imprimé sur du papier 60% recyclé BGV Primo BGV Costo 6 avenue Jules Verne BP 3337 4430 SaintSébastiensurLoire Tél. 0 40 807 807 Fax 0 40 807 808 www.bouyerleroux.com

Plus en détail

LES CONSTRUCTIONS BIOCLIMATIQUES CONFORMES A LA RT2012

LES CONSTRUCTIONS BIOCLIMATIQUES CONFORMES A LA RT2012 1 / 8 BIOCLIMATIQUES CONFORMES A LA RT2012 OBJECTIF : Evaluer l impact environnemental d une structure de bâtiment d un point de vue consommation énergétique. Projet : Réaliser l avant-projet une maison

Plus en détail

10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010

10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010 1ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 1 Effet d une rénovation thermique sur la performance acoustique des bâtiments Catherine Guigou-Carter 1, Rémy Foret 2, Michel Villot 1, Jean-Baptiste

Plus en détail

Permo solar SK & Sepa solar. Optimise les performances thermiques de la toiture en été comme en hiver

Permo solar SK & Sepa solar. Optimise les performances thermiques de la toiture en été comme en hiver Permo solar SK & Sepa solar Optimise les performances thermiques de la toiture en été comme en hiver Permo solar SK écran de sous-toiture respirant (HPV) réfléchissant Comment cela fonctionne En été Les

Plus en détail

Avantages produit & Performances thermiques

Avantages produit & Performances thermiques Avantages produit & Performances thermiques Réalisations Avantages produit Performances thermique l Guide de choix l Mise en œuvre l Certification l Descriptifs types 27 Le choix des avantages ArGeTon,

Plus en détail

CASSETTE SP Guide de mise en œuvre

CASSETTE SP Guide de mise en œuvre -1- CASSETTE SP Guide de mise en œuvre Edition du 21 Août 2007 PMA by Arval ZA du Pays de Podensac 33720 CERONS - France Tel. +33 (0)5.57.98.14.50 Fax. +33 (0)5.57.98.14.60 commercial@pma.fr www.pma.fr

Plus en détail

L administration apporte des précisions sur la notion de remplacement pour le bénéfice de la majoration du crédit d impôt.

L administration apporte des précisions sur la notion de remplacement pour le bénéfice de la majoration du crédit d impôt. Crédit d impôt Développement durable Précisions de l administration fiscale L administration fiscale, commente dans une instruction publiée au BOI, les aménagements apportés au crédit d impôt «Développement

Plus en détail

RUPTEUR THERMIQUE RTK C.LANDRY PRESENTATION PROJET RTK PREBAT

RUPTEUR THERMIQUE RTK C.LANDRY PRESENTATION PROJET RTK PREBAT RUPTEUR THERMIQUE RTK 1 SOMMAIRE Principe du rupteur RTK Processus de mise en œuvre du rupteur RTK Convention ADEME avec plusieurs partenaires Conclusion 2 Principe Intégration de l isolation dans l épaisseur

Plus en détail

ÉNERGÉTIQUES DU MUR EN PIERRE

ÉNERGÉTIQUES DU MUR EN PIERRE LES PERFORMANCES ÉNERGÉTIQUES DU MUR EN PIERRE *** Daniel PALENZUELA CTMNC Les objectifs énergétiques du Grenelle Réduire les consommations d énergie de 38% et les émissions de gaz à effet de serre de

Plus en détail

La thermique dans le bâtiment

La thermique dans le bâtiment La thermique dans le bâtiment I] Les modes de propagation de la chaleur : La conduction : La transmission de chaleur par conduction se fait à travers un ou plusieurs éléments en contact direct. Le flux

Plus en détail

Boulangerie St Martin CALCULS THERMIQUES REGLEMENTAIRES AVEC. Visual TTH - 2008 NRT 2005

Boulangerie St Martin CALCULS THERMIQUES REGLEMENTAIRES AVEC. Visual TTH - 2008 NRT 2005 CALCULS THERMIQUES REGLEMENTAIRES AVEC Visual TTH - 2008 NRT 2005 Conditions générales des calculs : - Date du dépôt du Permis de construire : - Département : 26 Altitude : 750 m - Zone Hiver : H2 Zone

Plus en détail

L isolation thermique et acoustique de

L isolation thermique et acoustique de Rénovation des bâtiments : 25 juin 2009 Concilier thermique, et ventilation i L isolation thermique et de l enveloppe l (par l extérieur et par l ) i Principes et solutions, principaux problèmes rencontrés

Plus en détail

Les aides financières. équipement

Les aides financières. équipement Les aides financières équipement Modification à venir Le début d année 2011 augure des modifications dans les aides financières. Parution prochaine de la loi de finance. Les aides dans le neuf Nouveau

Plus en détail

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette FIREROCK Panneau rigide mono densité revêtu d une feuille d aluminium. le + produit : protection des murs d adossement, résistance à la température et sécurisation de la cheminée. CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Plus en détail

L isolation acoustique un projet concret

L isolation acoustique un projet concret L isolation acoustique un projet concret Philippe Broigniez Dia Design Alsemberg au sud de Bruxelles, dans un cadre de campagne magnifique entre la Senne et la Forêt de Soignes, presque un sanctuaire Copyright

Plus en détail

Retour d expérience. w w w. o b s e r v a t o i r e b b c. o r g l e f e u v r e @ e f f i n e r g i e. o r g 2 5 / 0 9 / 2 0 1 5

Retour d expérience. w w w. o b s e r v a t o i r e b b c. o r g l e f e u v r e @ e f f i n e r g i e. o r g 2 5 / 0 9 / 2 0 1 5 Résidence Terre Rousse AER Architectes Urbanistes Retour d expérience Retours d Expérience Cette étude a pour objectif de répondre à une sollicitation de la DHUP sur les solutions techniques mises en œuvre

Plus en détail

>I En savoir plus I Thermique

>I En savoir plus I Thermique g Un peu d histoire n Choc pétrolier en 1973 Prise de conscience de notre totale dépendance au pétrole Nécessité de maîtrise de la consommation énergétique dans le secteur du bâtiment n Protocole de Kyoto

Plus en détail

BP 30059 28231 ÉPERNON CEDEX

BP 30059 28231 ÉPERNON CEDEX Centre d Études et de Recherches de l Industrie du Béton BP 30059 28231 ÉPERNON CEDEX FRANCE CONSULTATION TECHNOLOGIQUE RAPPORT Demandeur : PERIN & Cie/TPM 102 rue de Vannes 35600 REDON Objet : Détermination

Plus en détail

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+ Chapitre 22 Sciences Physiques - BTS Transfert thermique 1 Généralités 1.1 Température La température absolue est mesuré en Kelvin [K]. La relation de passage entre C et K est : T [K] = [ C ]+ 273,15 Remarque

Plus en détail

isolant Fibra Ouate Economique et écologique Ouate de cellulose et fibres naturelles pour l isolation thermique et naturelle des bâtiments

isolant Fibra Ouate Economique et écologique Ouate de cellulose et fibres naturelles pour l isolation thermique et naturelle des bâtiments isolant Fibra Ouate Economique et écologique Ouate de cellulose et fibres naturelles pour l isolation thermique et naturelle des bâtiments Rien ne se perd... Tout se transforme... Le respect de l'environnement

Plus en détail

gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles

gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles Les Briques de structure Briques C Savoir-faire et innovation Savoir-faire de la brique Les briques en terre cuite sont, par excellence,

Plus en détail

Monomur 37,5 Joint Mince 275x375x219

Monomur 37,5 Joint Mince 275x375x219 Monomur 37,5 Joint Mince 275x375x219 Isolation, Solidité, Confort, Santé, Durabilité L alternative RT 2012 R=3,01 m².k/w Applications TYPE DE MARCHÉ RÉGLEMENTATION RT 2012 POSE HQE OUI HQE COLLECTIF MAISON

Plus en détail

L ensemble de ces paramètres joue un rôle sur la consommation énergétique et sur le confort des occupants.

L ensemble de ces paramètres joue un rôle sur la consommation énergétique et sur le confort des occupants. 1 FICHE OX «Enveloppes de bâtiments performantes avec solutions techniques ou architecturales minimisant la part des ponts thermiques dans les déperditions» 1. Contexte Enjeux La performance d une enveloppe

Plus en détail

Construction durable

Construction durable Depuis 90 ans à votre service... Construction durable selon les normes pour habitations passives www.linden.be www.pamaflex.eu Bilan énergétique dans une maison classique 1. Pertes par les murs et les

Plus en détail

Eco Bric Thermo Bric G7

Eco Bric Thermo Bric G7 Eco Bric Briques traditionnelles Les briques à perforations horizontales peuvent être utilisées pour un grand nombre d usages comme les maisons individuelles, villages, maisons de retraite, écoles, établissements

Plus en détail

Projet de 5 villas individuelles

Projet de 5 villas individuelles Projet de 5 villas individuelles À St-Pierre-de-Clages Prix à partir de : CHF 635 000.- Descriptif, 5 villas individuelles de 4.5 pièces d'une surface brute habitable d'env. 133 m2 avec environ 440 m2

Plus en détail

La construction parasismique en maison individuelle

La construction parasismique en maison individuelle DOCUMENTATION THÉMATIQUE La construction parasismique en maison individuelle www.bouyer-leroux.com Ce qu il faut faire dans le cadre de la construction de maisons individuelles 1. Déterminer les longueurs

Plus en détail

RT 2012 - ETANCHEITE A L AIR

RT 2012 - ETANCHEITE A L AIR RT 2012 - ETANCHEITE A L AIR Les exigences: Pour toutes les habitations neuves: (application 01/01/2013) Consommation Cmax de 40 à 65 KWhep/(m²/an) en fonction des régions et de l altitude. Pays de la

Plus en détail

GUIDE DE POSE. Gamme BGV

GUIDE DE POSE. Gamme BGV GUIDE DE POSE Gamme BGV Composition d un mur de la gamme BGV RIVE 570 x 65 x 190 Poids (kg) : 6,5 Nbre / Pal : 96 Nbre / ml : 1,75 BGV 200/212 500 x 200 x 212 Poids (kg) : 12,8 Nbre / Pal : 72 Nbre / m

Plus en détail

Equipement de fenêtre. Protègenet. Système d appui de fenêtre en aluminium

Equipement de fenêtre. Protègenet. Système d appui de fenêtre en aluminium Equipement de fenêtre Protègenet Système d appui de fenêtre en aluminium La Mailleraye-sur-Seine (76) Copropriété Nancy (54) Résidence étudiante Retrouvez ce produit sur le site www.danialu.com ou avec

Plus en détail

Etanchéité. Edition 11/2011. Couvernet. Solution ITE. Isolation thermique par extérieur. Systèmes de couvertine en aluminium

Etanchéité. Edition 11/2011. Couvernet. Solution ITE. Isolation thermique par extérieur. Systèmes de couvertine en aluminium Etanchéité Couvernet Systèmes de couvertine en aluminium Solution ITE Isolation thermique par extérieur Edition 11/011 a philosophie de notre entreprise s exprime par la formule : idées + aluminium = dani

Plus en détail

2. Étude du DPE de la villa actuelle

2. Étude du DPE de la villa actuelle Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Simulation d un DPE 1 d une villa T le STI2D CI5 : Efficacité énergétique dans l habitat TP ET D après le TP de Thierry Marxer académie

Plus en détail

Les A.T.B.E. Ateliers Technique du Bois et de l écoconstruction

Les A.T.B.E. Ateliers Technique du Bois et de l écoconstruction Les A.T.B.E. Ateliers Technique du Bois et de l écoconstruction Préambule Efficacité énergétique du bâtiment, éco-construction et construction durable font l objet aujourd hui de batailles commerciales

Plus en détail

MIGRATION DE VAPEUR D'EAU

MIGRATION DE VAPEUR D'EAU MIGRATION DE VAPEUR D'EAU Maison individuelle (toutes époques de construction) OBJET L air ambiant contient naturellement de l eau sous forme de vapeur. Sa quantité varie en fonction de la température

Plus en détail

Logements collectifs en Béton : Simplifiez-vous la construction durable. 19 mars 2012 1

Logements collectifs en Béton : Simplifiez-vous la construction durable. 19 mars 2012 1 Logements collectifs en Béton : Simplifiez-vous la construction durable. 19 mars 2012 1 RT2012 et logement collectif 19 mars 2012 2 Demain : la RT 2012! 19 mars 2012 3 1 Le respect du Bbio Β Bio max Β

Plus en détail

ATTESTATION D'ASSURANCE RESPONSABILITE DECENNALE

ATTESTATION D'ASSURANCE RESPONSABILITE DECENNALE ATTEST02 ATTESTATION D'ASSURANCE RESPONSABILITE DECENNALE Fonctionnant selon les règles de capitalisation Contrat MULTIRISQUE PROFESSIONNELLE DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS RENOVATION HABITAT ALSACE

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : 41114.654 Valable jusqu au : 3/11/224 Type de bâtiment : Appartement Année de construction : Entre 21 et 25 Surface habitable : 45.37 m² N Lot:

Plus en détail

L isolation extérieure dès le gros œuvre

L isolation extérieure dès le gros œuvre L isolation extérieure dès le gros œuvre L ISOLATION PAR L EXTERIEUR : SA SUPERIORITE SUR L ISOLATION PAR L INTERIEUR RTh est un nouveau procédé de maçonnerie spécialement conçu pour l isolation par l

Plus en détail

WOLWELANGE RUE DE L EGLISE MAISONS UNIFAMILIALES JUMELÉES

WOLWELANGE RUE DE L EGLISE MAISONS UNIFAMILIALES JUMELÉES WOLWELANGE RUE DE L EGLISE MAISONS UNIFAMILIALES JUMELÉES PLAN DE SITUATION NO. MAISON CLASSES ÉNERGÉTIQUES NOMBRE CH. À C. Surface utile d habitation * Surface terrain Prix TTC ** 9a A / A / A 3 124,10

Plus en détail

Rénovation écologique avec isolation et tuiles solaires invisibles Domino

Rénovation écologique avec isolation et tuiles solaires invisibles Domino Case study roof 17 Rénovation écologique avec isolation et tuiles solaires invisibles Domino Maison unifamiliale - Zoersel Construire un avenir durable Avant Rénovation verte Pour ce projet de rénovation,

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR. ENVELOPPE DU BÂTIMENT Façades Etanchéité

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR. ENVELOPPE DU BÂTIMENT Façades Etanchéité BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ENVELOPPE DU BÂTIMENT Façades Etanchéité Sous épreuve U43 : Economie et Organisation Session 2011 Durée : 2 heures 40 Coefficient : 2 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices

Plus en détail

Principes constructifs pour l accessibilité des balcons, des logggias et des terrasses

Principes constructifs pour l accessibilité des balcons, des logggias et des terrasses 1 Principes constructifs pour l accessibilité des balcons, des logggias et des terrasses 3 Avertissement Sommaire L accessibilité des espaces privatifs extérieurs implique une adaptation de plusieurs

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES Ce dossier comporte 17 pages numérotées de 1 à 17/17.

DOSSIER RESSOURCES Ce dossier comporte 17 pages numérotées de 1 à 17/17. BEP INSTALLATION DES SYSTEMES ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES EP1 PREPARATION D ACTIVITES PROFESSIONNELLES DOSSIER RESSOURCES Ce dossier comporte 17 pages numérotées de 1 à 17/17. EP1 DOSSIER RESSOURCES 3

Plus en détail

Guide Pratique. Construction d une cheminée. 2 e ÉDITION. Âtres, appareils à foyer ouvert et inserts Conduits maçonnés et métalliques

Guide Pratique. Construction d une cheminée. 2 e ÉDITION. Âtres, appareils à foyer ouvert et inserts Conduits maçonnés et métalliques Guide Pratique Construction d une cheminée Âtres, appareils à foyer ouvert et inserts Conduits maçonnés et métalliques En application des normes NF DTU 24.1 et 24.2 2 e ÉDITION SOMMAIRE Définition de l

Plus en détail