Drainage et Détoxification

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Drainage et Détoxification"

Transcription

1 Drainage et Détoxification IAH AC Drainage et Détoxification Les trois piliers de l'homotoxicologie sont : le drainage et la détoxification, l'immunomodulation et le support cellulaire et organique. Le drainage et la détoxification sont donc les premiers des trois piliers ou principes de base du traitement antihomotoxique des maladies chroniques. Il est donc très important que l'étudiant connaisse l'importance de cet outil stratégique dans le nettoyage de l'organisme de sa charge toxique et de son support pour une évolution vers la santé. Bien que l'importance du drainage et de la détoxification a déjà été mentionnée par le docteur H.-H. Reckeweg lui-même, le besoin de drainer et de détoxifier a gagné de l'importance dans toutes les médecines douces depuis la compréhension détaillée de la MEC et plus récemment encore de la matrice vivante (pour plus de détails voit le cours «IAH AC Histologie et physiologie de la matrice»), Non seulement l'accumulation de toxines et les perturbations cellulaires sont fortement réduites par le drainage et la détoxification. L'action des médicaments antihomotoxiques est plus efficace dans un terrain propre puisque les systèmes d autorégulation et les interactions ne sont pas bloquées par la présence de facteurs et de substances interférents. 1

2 Les maladies sont le résultat de la réaction de l organisme à une intoxication Du point de vue de l' homotoxicologie les maladies sont dues à la réaction de l'organisme à une intoxication. Des charges toxiques (homotoxines) peuvent bloquer la transmission de médiateurs essentiels et interactifs au niveau de la matrice extracellulaire ou créer des réactions métaboliques qui finalement mettent en danger la qualité de vie et la fonction de la cellule. Cela signifie que les messages informatifs d'un système à un autre seront : gênés, rendus impossibles ou changés, avec un dérèglement des systèmes comme conséquence ou encore que des substances biochimiques seront créées qui pourraient influencer le fonctionnement correct de la cellule. De la définition homotoxicologique des maladies nous savons que ce que nous voyons comme signes cliniques d'une maladie ne sont rien de plus que les mécanismes de défense de l'organisme contre des agents toxiques. L'organisme essaye via des stratégies différentes, selon la phase d'évolution de la maladie du patient, d'inhiber l'accumulation ou même la prolifération des homotoxines et de se débarrasser d'elles. Le résultat des mesures prises par l'organisme sont les signes cliniques que nous observons (la fièvre, la douleur, le vomissement, la rougeur, ). Comme la maladie est en premier lieu le résultat d'un statut d'intoxication, le traitement causal réel doit éliminer les homotoxines qui sont responsables de cet état et ne pas éliminer ou supprimer le résultat des mesures entreprises par l'organisme (les symptômes) ce qui ne serait qu'un traitement symptomatologique. 2

3 Définition d une homotoxine L homotoxine est n'importe quelle substance qui est toxique pour l'organisme humain. Il n'est pas requis que la toxicité soit déjà présente avant qu'elle n'envahisse le corps (homotoxine exogène) ou devienne toxique dans l'organisme (homotoxine endogène) comme un produit métabolique intermédiaire ou fini. «La dose fait le poison» (Paracelsus) 3 Nous définissons une homotoxine comme N'IMPORTE QUELLE substance qui est toxique pour l'organisme humain (homo=homme, toxine=poison). La toxicité peut être due aux caractéristiques chimiques de la toxine, aux réactions biochimiques ou métaboliques qu'elle crée, les dégâts qu'elle engendre en tant que micro-organisme ou même, à distance, l'impact qu'elle a sur le fonctionnement correct de la cellule. Cela signifie, qu'à côté des substances et des micro-organismes, que la radiation aussi peut être une homotoxine de même qu'un dérèglement hormonal ou d'un médiateur. On devrait avoir une vue large sur les homotoxines et certainement ne pas se limiter aux toxines classiques que nous connaissons de l'environnement. Nous faisons une différence entre homotoxines endogènes et exogènes. Il y a des siècles Paracelse mentionnait déjà l'importance de la dose pour appeler une substance toxique. On connaît généralement l'arsenic comme étant une substance très toxique mais peu de personnes sont conscientes que nous trouvons de l'arsenic dans la plupart des aliments que nous mangeons quotidiennement,, mais seulement en doses infimes. Les doses plus élevées sont des doses mortelles, des microdoses d'une toxine peuvent même être avantageuses pour l'organisme. D'autres substances que nous qualifions sans aucun doute comme saines peuvent devenir extrêmement toxiques dans des doses élevées (boire plus de 30% de notre poids en eau en 24 heures est mortel). Ainsi il y a plus que la substance elle-même qui en fait un toxique. Nous devrions regarder la substance la répétition des doses le temps d'interaction avec l'organisme L adaptation à l'intoxication La sensibilité de l'organisme Les capacités de stockage (de la MEC) Les capacités d'excrétion La (potentialisation ou l'inhibition) des interactions avec d'autres substances de l'environnement direct de l'organisme La combinaison des doses et du temps d'impact de la toxine peuvent provoquer des effets d'intoxication inattendus. Les hautes doses aiguës d'une toxine sont presque toujours dangereuses, mais on peut avoir des intoxications à long terme avec des petites doses. Ainsi, nous pourrions dire, qu'en fait, une homotoxine devient seulement toxique pour l'organisme dans des conditions bien définies et que chaque homotoxine n'a pas le même degré de toxicité pour chaque organisme humain. Nous pouvons mettre des directives et des normes mais elles ne sont pas applicables sans nuances à tous les êtres humains de la même manière. 3

4 Homotoxines Exogènes Mercure, plomb et autres métaux lourds Tabac Café Gaz industriels et du trafic Evaporation de matériel toxique à la maison: colle des tapis, peintures, détachants, produits de nettoyage et d entretien Colorants alimentaires, aromatisants, sucre raffiné, Endogènes CO 2 Acide lactique Urée Oxalate de calcium Ammoniac Dérèglement hormonal 4 Les homotoxines exogènes sont des substances qui sont par définition déjà toxique pour l'organisme humain dans certaines conditions (voir la diapositive précédente). Certaines d'entre elles sont très bien connues par le public (le tabac, l'alcool, les médicaments) d'autres sont moins connues (les aromatisants, les colorants, les édulcorants dans l'alimentation) ou pas connues du tout (le cadmium, les colles, les gaz, les radiations, ). Les homotoxines endogènes sont créées par l'organisme lui-même. Surtout si elles sont des produits intermédiaires ou des déchets de processus métaboliques (par exemple. le CO2). D'autres homotoxines endogènes sont le résultat d'un déséquilibre hormonal (par exemple l'œstrogène/progestérone), de l'inhibition d'un médiateur ((par exemple l'insuline dans le diabète) ou d'une sécrétion de substance intermédiaire ou de la réassimilation rapide (par exemple la sérotonine dans la dépression) ou juste au contraire d une stimulation répétée par un excès de médiateur (par exemple l'hormone thyroïdienne dans l'hyperthyroïdie). L'élément essentiel est l'interférence ou l'activité de blocage de l'homotoxine sur le fonctionnement normal de la cellule ou des systèmes organiques. Même hors de la cellule l'homotoxine peut en mode interactif diriger des systèmes régulateurs de telle façon, qu'à la fin le fonctionnement de la cellule est mis en danger. 4

5 Homotoxines «Les homotoxines brûlent dans le feu de l inflammation» (postulé par le Dr. H.-H. Reckeweg) «Ou sont stockées dans la matrice extracellulaire (la MEC) ou dans la cellule et créent des maladies chroniques» Pour utiliser une image forte, le docteur Reckeweg a postulé que «les homotoxines brûlent dans le feu d'une inflammation». Ce qui signifie que l'organisme, en créant une inflammation au niveau de la présence de l'homotoxine dans la MEC, créera, par la mobilisation générale des cellules de défense, un niveau de nettoyage accru (surtout par la production d'anticorps et/ou la phagocytose) jusqu'à ce que plus rien ne reste, comme dans un feu. Pendant une inflammation la structure des protéoglycanes dans la matrice est décomposée par des enzymes. Par cette décomposition l'élimination des homotoxines par le système de défense devient plus facile. Dans la deuxième phase de l'inflammation la structure est réparée par l'activité des fibroblastes. Le dépôt d'homotoxines dans la MEC, dans les adipocytes, les filets nerveux et même dans les liposomes de la cellule, sans l'intervention d'une réaction 'purifiante' de l'organisme se terminera en un état d'intoxication. Ce stockage sera la cause principale des maladies dégénératives chroniques, ce qui doit être évité, bien sûr, par tous les moyens. 5

6 Système de base ou MEC H. Heine 6 Les flèches sur cette image montrent le nombre énorme d'interactions qui ont lieu au niveau de la MEC, les cellules aussi agiront l'une sur l'autre. En fait nous pouvons même dire qu'à tout moment chaque cellule de l'organisme communiquera et agira réciproquement avec chaque autre cellule en raison de l'existence de la matrice vivante (voir «IAH AC Histologie et physiologie de la matrice»). Nous avons déjà discuté de la voie de transmission des substances nutritives des capillaires vers la cellule et des déchets de la cellule vers la circulation sanguine ou vers le système lymphatique. Les informations du nerf à la cellule et vice versa empruntent une autre voie. La diffusion de messagers de la circulation sanguine peut déclencher des réactions à la hauteur des nerfs, des cellules de défense, des fibroblastes et à leur tour influencés par le système endocrinien via la sécrétion d'hormones. Le biorythme influencera le système nerveux central qui influencera à son tour le biorythme lui-même, le système endocrinien et le système nerveux entier (Psycho Neuro Endocrino Immunologie). Les fibroblastes produisent des protéoglycanes et réparent le collagène endommagé. Enfin et surtout : les cellules du même tissu agiront réciproquement l'une sur l'autre de telle façon que toutes les cellules d'un système organique travaillent comme «une équipe» pour accomplir la fonction spécifique de ce système. N'importe quelle accumulation ou stockage d'homotoxines dans ce tissu tridimensionnel provoquera des blocages et des interférences de transmission des médiateurs et des interactions du système. Les systèmes déréglés finalement provoqueront le dysfonctionnement de cellule. 6

7 «La qualité de vie dépend de la pureté de la matrice extra-cellulaire» En résumé nous pouvons dire que la qualité de vie du patient dépend en premier lieu de la pureté de sa matrice extracellulaire et du fonctionnement interactif approprié de sa matrice vivante. Donc le drainage et la détoxification de l'organisme sont un des buts principaux de la médecine antihomotoxique. Nous pourrions aussi dire que n'importe quelle mesure thérapeutique prise pour le traitement des maladies chroniques, sans prendre des mesures de drainage et de détoxification, sont des mesures qui n'auront pas d'effets à long terme. La récidive arrivera souvent 7

8 3 façons de traiter les homotoxines 1. Métabolisme et autorégulation Les mécanismes de défense éliminent les toxines. Canalisation autorégulée et drainage des homotoxines via les organes de détoxification 2. Déposition des toxines dans la MEC. Intoxication extracellulaire. Danger d hypoxie cellulaire et d imprégnation 3. Stockage intracellulaire et intoxication. Lésions intracellulaires. Maladies chroniques 8 L'organisme a trois façons principales de réagir aux homotoxines présentes dans l'organisme. 1. L'organisme entreprends un essai d'élimination des homotoxines au moyen de processus métaboliques (fabrication d'un produit intermédiaire ou d'un produit fini non toxique) ou via l'activité d'élimination d'un système autorégulateur. En termes concrets, cela signifie que si l'hyper-excrétion échoue, les cellules de défense locales déclencheront une cascade inflammatoire avec comme seul but l'élimination les toxines accumulées. Si cela échoue on aura une autre phase. 2. Les homotoxines sont stockées dans le filtre GAGS/PGS biophysique. Comme ce filtre se trouve dans la zone de transmission des médiateurs, des substances nutritives et d'autres substances essentielles qui migrent du système sanguin vers la cellule et vice versa peuvent être bloquées, l'accumulation des toxines peut bloquer la voie physiquement ou déréguler les interactions entre les différents systèmes présents. A long terme cela aboutit à la suffocation de la cellule et à son dérèglement. Dans le plus mauvais cas il reste la troisième façon. 3. Les homotoxines elles-mêmes ou leurs effets de dérégulation peuvent 'imprégner' la cellule et provoquer un dysfonctionnement intracellulaire, des dégâts ou même la mort cellulaire. L'intoxication intracellulaire, les dégâts ou la mort cellulaire influenceront la fonction du tissu à laquelle la cellule appartient. Plus il y a de cellules concernées, plus important sera le dysfonctionnement tissulaire ou organique et plus la maladie sera dégénérative. Dans le troisième cas nous avons des maladies dégénératives chroniques et si elles sont trop longtemps présentes des lésions organiques irréversibles apparaissent. 8

9 3 façons de stocker les homotoxines dans la MEC Physique Electrique Hydrophile 9 Il y a trois façons de stocker les homotoxines dans la MEC et d entraver la transmission des messages, de dérégler la fonction de la cellule et ceci même à distance via la matrice vivante. 1. Physique : les homotoxines peuvent par leur forme et leur taille être capturées dans la structure, semblable à une toile d'araignée, de protéoglycanes et de glycosaminoglycanes au niveau de la MEC. Si le nombre d' homotoxines saisies augmente d'une façon significative elles entraveront (physiquement) le passage de toutes sortes de substances bénéfiques. 2. Électrique : la charge électrique des protéoglycanes est négative. Cela a comme conséquence que les homotoxines chargées positivement seront attirées par la MEC et s'y fixeront via une liaison électrique. 3. Hydrophile : les homotoxines qui sont hydrosolubles ou de petite taille peuvent rester dans le tissu fortement hydrophile de la matrice. Les protéoglycanes sont extrêmement hydrophiles et certaines substances peuvent rester prisonnières dans cette structure. 9

10 3 façons de traiter les homotoxines 1. Métabolisme et autorégulation Les mécanismes de défense éliminent les toxines. Canalisation autorégulée et drainage des homotoxines via les organes de détoxification 2. Déposition des toxines dans la MEC. Intoxication extracellulaire. Danger d hypoxie cellulaire et d imprégnation 3. Stockage intracellulaire et intoxication. Lésions intracellulaires. Maladies chroniques 10 Si les homotoxines sont fixées dans la matrice on fera un drainage et une détoxification standard sans aucune autre approche homotoxicologique. Dans le Tableau d Évolution des Maladies (ancien nom : tableau des six phases selon Reckeweg) nous trouvons les caractéristiques de cette phase dans la troisième colonne : les phases de déposition. Dans cette phase nous voyons peu de signes cliniques au début de la déposition, le processus morbide n est pas apparent; et donc aucune intervention n'a lieu. Cela a comme conséquence une évolution silencieuse vers un état d'intoxication à long terme. Quand le patient commence finalement à présenter des signes cliniques les dégâts collatéraux cellulaires et organiques ont déjà eu lieu. Ainsi, plus tôt le patient est drainé et détoxifié dans la phase de déposition, mieux c'est pour elle ou pour lui. 10

11 3 façons de traiter les homotoxines 1. Métabolisme et autorégulation Les mécanismes de défense éliminent les toxines. Canalisation autorégulée et drainage des homotoxines via les organes de détoxification 2. Déposition des toxines dans la MEC. Intoxication extracellulaire. Danger d hypoxie cellulaire et d imprégnation 3. Stockage intracellulaire et intoxication. Lésions intracellulaires. Maladies chroniques 11 Dans les intoxications intracellulaires, aussi, le drainage et la détoxification sont d'une importance extrême. Non seulement nous devons arrêter la suffocation et la présence inquiétante d'homotoxines dans la matrice, mais nous devons aussi éliminer les toxines intracellulaires présentes et les transporter via la MEC aux organes de détoxification et d excrétion. La plupart des médicaments de drainage et de détoxification agiront sur le stockage des toxines dans la MEC et pas sur le stockage intracellulaire. C'est la raison pour laquelle en médecine antihomotoxique ont a conçu des médicaments spécifiques d'activation cellulaire. 11

12 Phase de Déposition : résumé Les homotoxines sont stockées dans la MEC et dans la cellule Obstruent la transmission normale des nutriment et des déchets des capillaires vers la cellule et vice-versa Augmentent le risque de lésions intracellulaires H. Heine 12 Pour résumer: les homotoxines stockées dans la MEC entravent la transmission et la fonction de filtrage du filtre biophysique et créent un risque élevé d''hypoxie cellulaire et de dérèglement des fonctions cellulaires. Les homotoxines intracellulaires peuvent endommager les structures intracellulaires et entrainer ainsi un gros risque de pathologies dégénératives. 12

13 Phases de déposition sur le TEM 13 Sur le Tableau d Évolution des Maladies la phase de déposition est la frontière entre les intoxications extracellulaires et intracellulaires et/ou dysfonctions, et cela entraine un risque à long terme pour le patient. 13

14 Les phases de déposition et d'imprégnation sont des phases matricielles 14 Nous pouvons déclarer que la balance entre une déposition prolongée d'homotoxines dans la matrice et l'imprégnation imperceptible des homotoxines ou de leurs effets toxiques dans la cellule est très fragile. Les phases de déposition sont des processus souvent 'silencieux' avec peu de symptômes cliniques au début (pensez aux calculs rénaux et biliaires, aux polypes, aux kystes, à l'amalgame dans les gencives, au DDT dans le foie, ). Quand les signes cliniques apparaissent des dégâts collatéraux sont souvent déjà présents et la cellule est déjà affectée. C'est pourquoi dans le Tableau d Évolution des Maladies la phase de déposition et la phase d'imprégnation sont toutes les deux très liées à la matrice. La cause commune essentielle est l'état de la matrice. 14

15 Homotoxines ECM intoxication Inhibition Physiologique Maladie Chronique Cellule dysfonction Cellule suffocation Cellule intoxication 15 La cascade de l'origine d'une maladie chronique commence par une intoxication de la MEC qui provoque une hypoxie de la cellule. C'est une question du temps avant que la cellule ne soit intoxiquée ou déréglée et montre un dysfonctionnement sérieux. Plus il y a de cellules concernées dans le même tissu, plus la rupture physiologique sera importante dans la fonction tissulaire. Comme il y a plus ou moins une interruption physiologique à long terme, une maladie chronique est née. 15

16 Les trois piliers du traitement physiologique Drainage et détoxification Immunomodulation Support cellulaire et organique 16 Nous discuterons maintenant les trois piliers ou les fondements du traitement homotoxicologique des maladies chroniques plus en détail. Comme le temps n'est pas en faveur de la cellule en cas de stockage d'homotoxines, plus la détoxification et le drainage des homotoxines sont rapidement faits, mieux c'est pour la cellule. C'est pour cela que le premier pilier du traitement homotoxicologique est le drainage et la détoxification. Souvent nous voyons que le drainage et la détoxification déclenchent des inflammations dues au transport des homotoxines et à l'augmentation de la chance de détection' des toxines par le système de défense. D'autre part la mobilisation des défenses au site d'intoxication accélère la détoxification puisque on peut considérer l'inflammation comme un nettoyage accéléré de la matrice. Par l'immunomodulation (le deuxième pilier du traitement homotoxicologique) nous mobiliserons la défense, d une part, et nous garderons le mécanisme de défense, d autre part, entre certaines limites. En agissant ainsi nous ne diminuons pas trop la qualité de vie du patient par l'encouragement des processus inflammatoires. Nous avons vu dans d'anciennes diapositives que la qualité de vie de la cellule est mise en danger par le stockage prolongé d'homotoxines extracellulaires. Non seulement il y a un risque d'hypoxie de la cellule par le blocage physique de la matrice par les homotoxines (la transmission est gênée). mais il y a aussi la possibilité d'une imprégnation par l'homotoxine elle-même. C'est pour cela que le troisième pilier du traitement homotoxicologique sera le support cellulaire et organique. 16

17 Homotoxines ECM intoxication Inhibition Physiologique Maladie Chronique Cellule dysfonction Cellule suffocation Cellule intoxication 17 En appliquant les trois piliers de l'homotoxicologie dans notre stratégie de traitement nous diminuons le risque d évolution vers la maladie (l'évolution de l'influence de l'intoxication aux organes et tissus plus importants). Le drainage et la détoxification purifieront la matrice et donc aussi l'environnement cellulaire direct. La thérapie régulatrice protégera le patient des lourdes réactions inflammatoires pour le transport et le traitement des homotoxines. Par l'oxygénation de la cellule son activité et sa fonction seront optimalisés. Le support de la fonction cellulaire mène à une amélioration physiologique du tissu qui mène à moins de symptômes et une meilleure qualité de vie. 17

18 Organes de détoxification Reins Foie Peau Muqueuses Gastro-intestinales Respiratoires 18 Le drainage consiste à faire passer les homotoxines du système lymphatique au système sanguin veineux. Le foie et les reins sont les principaux organes de détoxification. Ce dernier mot signifie activer les organes qui détoxifient. Bien que la peau ait quelques capacités de détoxification, sa fonction principale est la protection contre les homotoxines et leur excrétion. De la même manière la peau interne (les muqueuses) a une fonction semblable. 18

19 Détoxification rénale 1. Régulation du volume liquide de l'organisme, composition minérale et acidité 2. Régulation de l'excrétion et de la réabsorption d'eau et d'électrolytes 3. L'excrétion d homotoxines solubles dans l'eau (produits de déchets organiques) ainsi que quelques produits chimiques et métaux lourds via la production d'urine, surtout les petits composants polaires qui ont été rendu solubles dans l'eau par le foie 19 Les reins détoxifient indirectement et excrètent. Ils sont responsables de la concentration en minéraux des liquides organiques. Ils règlent aussi l'acidité, ont un impact sur le potentiel électrique (la gestion d'électrolytes) et par plus ou moins d excrétion d'eau ils règlent le volume liquide de l'organisme. Les reins excrètent directement les homotoxines hydrosolubles qui sont surtout des déchets d'organes, quelques substances chimiques et des métaux lourds via la production quotidienne d'urine. Bien qu en moyenne un adulte produise 150 litres d'urine primaire, seulement 1 % de ce volume (1,5 litres) est excrété comme urine définitive remplie de substances indésirables, surtout d'homotoxines. Le reste est réabsorbé et recyclé pour garder l'équilibre minéral et électrolytique en harmonie. 19

20 Détoxification hépatique 1. Rendre hydrosolubles les homotoxines liposolubles et les excréter via les reins et la bile 2. Métabolisation d'homotoxines via des substances contenant des groupes sulfhydriles en produits non-toxiques 3. Combinaison des deux 20 Le principal organe de détoxification dans l'organisme humain est le foie. Les homotoxines liposolubles sont présentées via le système sanguin au foie qui les transforme en homotoxines hydrosolubles pouvant être présentées aux reins qui les excrétera via la production d'urine. Certaines homotoxines seront directement métabolisées via les groupes sulfhydriles en métabolites non-toxiques, appelés homotoxones. Il est évident que dans le processus de détoxification hépatique une combinaison des deux processus métaboliques est possible. 20

21 La peau Barrière externe Organe d absorption minimale Régulation de la température, évaporation Sudation Protection UV 21 Bien que la peau soit surtout une première barrière de protection pour l'organisme, nous ne pouvons pas oublier ses capacités de drainage (excrétion) et de détoxification. Garder la capacité de drainage et de détoxification de la peau en mémoire est extrêmement important quand on emploie des programmes de détoxification plus avancés et plus complexes. Nous voyons souvent que des personnes lourdement intoxiquées réagissent pendant une thérapie de drainage et de détoxification au niveau de la peau avec un rash, des transpirations nocturnes malodorantes, etc Dans la détoxification profonde des médicaments de détoxification et de drainage spécifique de la peau seront décrits et étudiés. C'est aussi le cas quand il faut traiter des maladies de la peau ou des maladies qui ont progressivement évalué à partir d'un problème de peau. 21

22 Muqueuses et MALT Barrière interne Le plus grand organe d'absorption sélectif Le Tissu lymphoïde Associé à la Muqueuse (le MALT) est le principal organe de l'immunité Bronchial (le BALT) Intestinal (GALT) Empêche l'envahissement du corps par les homotoxines Élimination par l'activation des cellules de défense. 22 La fonction de barrière de la peau à l'extérieur de l'organisme se fait à l'intérieur par les différentes muqueuses. À côté de leur fonction de défense elles sont notre plus grande surface de contact avec l'environnement. Ceci entraine qu'elles sont aussi notre principal canal d'entrée des toxines dans l'organisme. Le tissu lymphatique associé à la muqueuse, se compose de tissu lymphatique non encapsulé et omniprésent au niveau des muqueuses. Les principales muqueuses sont : la respiratoire (avec le BALT) et l intestinale (avec le GALT). LE MALT fonctionne comme une barrière de contrôle pour vérifier les substances entrantes. En activant les cellules de défense les muqueuses avec leur MALT jouent un rôle crucial dans la détoxification de l'organisme. 22

23 Stratégie de détoxification Soutenir les organes d'élimination comme le foie, les reins, les poumons et la peau Drainer les homotoxines via le système lymphatique de la MEC vers le foie et les reins Détoxifier les homotoxines dans le foie et les reins Excréter les homotoxines hors de l organisme 23 La plupart des homotoxines seront trouvées dans la matrice extracellulaire et en raison de leur taille, type de structure, la plupart d'entre elles seront transportées via le système lymphatique de la MEC vers le foie et les reins. Après une détoxification dans le foie et les reins elles peuvent être excrétées via les organes d'excrétion de l'organisme. Des déficiences du système lymphatique, des reins ou du foie provoqueront un état d'intoxication grave dans l'organisme et cela dans un laps de temps très court. C'est pour cela que chez la plupart des patients que nous drainons et détoxifions sans ajouter un support pour le foie et les reins, on peut provoquer une surcharge de toxines au niveau de ces organes cruciaux. 23

24 Lymphomyosot Detox-Kit drainage lymphatique 3x10 gouttes par jour drainage lymphatique drainage rénal drainage hépatique et intestinal 30 gouttes de chaque dans 1,5 litre d eau Detox-Kit Lymphomyosot Berberis-Homaccord Nux vomica-homaccord 24 Nous pouvons, bien sûr, activer le système lymphatique et drainer la MEC avec un médicament agissant sur la lymphe : le Lymphomyosot. Mais, comme les maladies les plus chroniques supposent un stockage à long terme d'homotoxines, il se pourrait que la quantité d'homotoxines transportées dans une courte période surcharge le foie et les reins, particulièrement chez les patients qui ont déjà un dysfonctionnement léger ou modéré de ces organes. Pour jouer sûr, particulièrement dans les pathologies chroniques, le Detox-Kit est une option plus complète pour le drainage et la thérapie de détoxification. Non seulement le terrain est épuré, mais le foie et les reins sont soutenus dans leurs tâches de détoxification. Le dosage standard pour le Lymphomyosot est, chez les adultes, de 3 fois 10 gouttes par jour. Nous ne devons pas oublier que pour drainer le Lymphomyosot doit être pris pendant quelques semaines à cause de la lenteur du courant lymphatique, comparé à celui du système veineux. Un bon drainage et détoxification requièrent du liquide, de préférence de l'eau. Beaucoup de métabolites sont des protéines et elles sont facilement transportées par l'eau dans notre organisme. C'est pourquoi un aspect important du drainage et de la thérapie de détoxification est que l'organisme dispose de plus d'eau que normalement. À côté des liquides consommés normalement le patient adulte devrait utiliser 1,5 litre d'eau en plus. Pour augmenter la «compliance» du malade c'est une bonne chose de mettre les composants du Detox-Kit dans 1,5 litres d'eau, à boire pendant la journée. Dans ce but le patient ajoutera 30 gouttes de chaque bouteille du Detox-Kit (3 bouteilles différentes, 30 gouttes de chaque) dans une bouteille de 1,5 litres d'eau minérale (non gazeuse). Petit à petit le patient doit boire le contenu de la bouteille pendant la journée. Cela devrait se faire journellement pendant au moins 3 semaines. Le Detox-Kit est composé de 3 médicaments différents sous forme de gouttes : le Lymphomyosot, le Berberis-Homaccord et le Nux vomica-homaccord. 24

25 Lymphomyosot Detox-Kit Jeune Reins et foie en bon état Partie gauche du TEM Pas de fatigue, tendance à l inflammation Plus âgé Risque de surcharge du foie et du rein Partie droite du TEM Fatigue générale avec des périodes de latence Tendance aux maladies chroniques 25 Il n'est pas toujours très clair quand il faut choisir entre le Lymphomyosot et le Detox-Kit. Voici quelques bons conseils qui sont suggestifs, mais non obligatoires. Comme les patients jeunes ont un risque moindre d'insuffisance rénale/hépatique le Lymphomyosot seul peut effectuer le drainage et la détoxification. Surtout les pathologies du côté gauche du Tableau d Évolution des Maladies sont favorablement influencées par ce médicament de drainage et de détoxification. Une fatigue durable malgré un bon sommeil et aucune activité fatigante est un signal important. La fatigue durable avec un style de vie normal est souvent le signe de lourdes charges d'homotoxines, même intracellulaires, avec des risques plus élevés de surcharger les reins et le foie dans une thérapie d'évacuation isolée. Dans ce cas le support du foie et des reins est nécessaire. Si l'intoxication intracellulaire est soupçonnée un «nettoyage» intracellulaire (voir plus loin) sera nécessaire. Quand le patient est un adulte ou si la pathologie est du côté droit du TEM un drainage et une thérapie de détoxification plus complexe sont nécessaires. Le Detox-Kit a été développé comme un concept thérapeutique. À côté du transport des homotoxines de l'environnement extracellulaire, le foie et les reins sont soutenus pour détoxifier et finalement excréter les métabolites et les déchets. Particulièrement si une fatigue durable est présente, sans raison claire, le Detox-Kit est obligatoire et devra même être soutenu par des médicaments de détoxification intracellulaires plus spécifiques et de support cellulaire et organique. Dans les cas chroniques on conseille de soutenir les organes d'élimination avant de commencer un drainage et une thérapie de détoxification. De cette façon les organes d'élimination sont préparés avant que le flux d'homotoxines à traiter n'arrive. 25

26 Lymphomyosot Thérapie de drainage lymphatique Activation du flux lymphatique Transport de métabolites contenant des protéines et stockées dans la MEC Activation du système de défense CAVE! Intolérance à l iode (hyperthyroïdie) 26 Le système lymphatique est un système parallèle au système veineux. Il transporte le liquide de l'espace interstitiel, via au moins un ganglion lymphatique, avant de finir dans le système veineux. La lymphe contient beaucoup de déchets et d'homotoxines qui seront déjà en partie filtrés au niveau du ganglion lymphatique (filtrage et défense). Le Lymphomyosot activera la fonction du système lymphatique. Il est prouvé que le Lymphomyosot accélère le débit lymphatique, améliore la canalisation et le drainage de la lymphe. De cette façon les protéines, les produits finis et les homotoxines sont transportés hors de la matrice extracellulaire et le système de défense est activé au niveau des ganglions lymphatiques Bien que le Lymphomyosot soit bien connu comme médicaments homotoxicologique pour traiter l'amygdalite, l'hypertrophie des amygdales et d'autre pathologies de la lymphe comme l'œdème ou l'infection EBV, c'est en premier lieu un remède de drainage lymphatique qui nettoie la MEC. Cave! Comme le Lymphomyosot contient des microdoses de Ferrum iodatum et de Levothyroxin il doit être utilisé avec prudence chez des patients hyperthyroïdiens 26

27 Berberis-Homaccord Activité fonctiotrope sur l'appareil urogénital et le canal biliaire Activation de la détoxification par les reins Effet régulateur sur les inflammations des voies urinaires A un effet supplémentaire sur la glande surrénale, et donc indirectement sur la régulation de la matrice. 27 Berberis Homaccord est un médicament antihomotoxique qui est souvent utilisé pour traiter l'inflammation et l'irritation au niveau de l'appareil urogénital et des voies biliaires. À côté de cela il a des activités fonctiotropes remarquables sur les reins et la vessie. Il active la fonction de détoxification et d excrétion des reins d'une telle façon que c'est devenu un instrument thérapeutique de valeur dans le drainage et dans les thérapies de détoxification. Faisant partie du Detox-Kit il active le détoxification par les reins et évite qu'un arrivage plus élevé d'homotoxines, pendant une thérapie de drainage, déclenche des inflammations au niveau des reins (en raison de la concentration plus élevée provisoire d'homotoxines). Berberis Homaccord est un composant sûr et très efficace de la triade essentielle incluse dans le Detox-Kit. 27

28 Nux vomica-homaccord Activité fonctiotrope sur la région intestinale et hépatique Amélioration de l'activité de détoxification hépatique Effet régulateur sur les inflammations du système intestinal et du foie 28 Le Nux vomic-homaccord est utilisée en pratique quotidienne pour le traitement des désordres gastro-intestinaux, particulièrement après l'abus de nicotine, d'alcool, de café et d'autres stimulants. Il a des effets fortement positifs sur le foie. C est pour cette raison qu il fut choisi pour le de Detox-Kit, plus précisément pour soutenir le foie dans sa fonction de détoxification. Comme d'énormes quantités de toxines sont présentées au foie dans un laps de temps très court, pendant le drainage, des problèmes hépatiques peuvent surgir en raison de la surcharge. Le Nux vomica-homaccord protège mieux le patient contre la surcharge hépatique pendant le drainage et la thérapie de détoxification. Le Nux vomica-homaccord est un médicament antihomotoxique sûr et efficace qui procure une activation élevée de la fonction de détoxification hépatique 28

29 Comment employer le Detox-Kit? Mélanger 30 gouttes de chaque remède du kit dans 1,5 litres d eau minérale Boire dans le courant de la journée Employer 3 semaines (1 kit) Optimal 6 semaines (2 kits) 29 Comme mentionné plus haut le Detox-Kit est composé d'une triade bien équilibrée de médicaments : un pour la lymphe (Lymphomyosot), un stimulateur et un activateur rénal (Berberis-Homaccord) et hépatique (Nux vomica- Homaccord). Le Detox-Kit devrait être utilisé assez longtemps pour avoir un effet d'évacuation et détoxifiant. Il ne devrait pas être utilisé pendant quelques jours, mais pendant des semaines. Un emballage du Detox-Kit, permet, avec une posologie normale, un traitement de 3 semaines. Le traitement optimal exige un traitement de 6 semaines qui peut être exécuté avec deux kits successifs. Nous répétons que la posologie recommandée est de 30 gouttes de chaque flacon dans 1,5 litre d'eau par jour. La bouteille d'eau est bue pendant la journée, en plus de la quantité de liquides prise normalement par le patient. Rappelezvous qu une quantité moindre d'eau pourrait inhiber les capacités de transport des homotoxines et provoquer des concentrations temporairement plus élevées de celle-ci. 29

30 Drainage/détoxification par tissus organiques 1 Foie Tractus urinaire Rein Lymphe Peau Détoxification/Drainage de Base Detox-Kit Detox-Kit Detox-Kit - Detox avancé 1 Hepar comp. Solidago comp. Tonsilla comp. Cutis comp. Detox avancé 2 Hepeel Reneel H Galium-Heel/ Lymphomyosot Schwef-Heel Detox avancé 3 Pour détoxification cellulaire en plus Coenzyme comp./ Ubichinon comp. Coenzyme comp./ Ubichinon comp. Coenzyme comp./ Ubichinon comp. Coenzyme comp./ Ubichinon comp. 30 Avec le Detox-Kit nous drainons et détoxifions via les organes principaux. D'autres organes et tissus ont aussi des capacités de détoxification et d'évacuation et ne devraient pas donc être négligés. À côté de la lymphe, du foie et des reins d'autres organes doivent être considérés comme détoxifiants. Nous mentionnons ici : la peau, l'intestin, la bile, le tissu conjonctif et le tractus respiratoire. Dans quelques cas, plus complexes, nous devrons être plus spécifiques dans le drainage et la détoxification. Ici le Detox-Kit seul ne nous permettra pas d'atteindre nos objectifs. Dans le tableau sur cette diapositive et le suivant les médicaments spécifiques sont mentionnés pour faire un drainage approprié et une détoxification du tissu ou de l'organe affecté. Nous pourrions dire qu'un drainage et une détoxification de «première ligne» peut se faire avec le Detox-Kit. Si on doit s'approcher de tissus plus spécifiques nous regarderons d'abord la ligne supérieure pour choisir notre remède additif. La dernière ligne mentionne les remèdes à utiliser pour détoxifier les endotoxines et améliorer l'oxygénation de la cellule. 30

31 Drainage/détoxification par tissus organiques 2 Intestin Vésicule biliaire Tissus conjonctifs Tractus respiratoire Détoxification/Drainage de base Detox-Kit Chelidonium- Homaccord Detox-Kit Bronchalis- Heel detox avancé 1 Mucosa comp. Hepar comp. Thyreoidea comp. Mucosa comp. detox avancé 2 Nux vomica- Homaccord Leber-Galle Tropfen (new) Pulsatilla comp. detox avancé 3 Injeel-Chol Galium-Heel/ Lymphomyosot Pour détoxification cellulaire en plus Coenzyme comp./ Ubichinon comp. Coenzyme comp./ Ubichinon comp. Coenzyme comp./ Ubichinon comp. Coenzyme comp./ Ubichinon comp. 31 Dans les cas plus chroniques et plus graves nous devons choisir un schéma de drainage et de détoxification plus avancé. Les médicaments travaillant en profondeur sont cités en ordre croissant par organe. Comme le Detox-Kit draine la MEC et stimule l'activité du foie et des reins rien n'est fait pour soutenir les cellules des organes directement, ce qui est pourtant nécessaire dans les intoxications intracellulaires ou quand la cellule suffoque, par des homotoxines stockées massivement et bloquant les transmissions extracellulaires. Les extraits d organe suis présents dans les compositum soutiendront la cellule et augmenteront sa chance de survivre. Ceci améliore généralement la fonction de l'organe. Le Coenzyme compositum et l'ubichinon compositum améliorent le fonctionnement du cycle de Krebs et ont donc des caractéristiques de support cellulaire et d organes. 31

Nous faisons une différence entre homotoxines endogènes et exogènes.

Nous faisons une différence entre homotoxines endogènes et exogènes. Les trois piliers de l'homotoxicologie sont : le drainage et la détoxification, l'immunomodulation et le support cellulaire et organique. Le drainage et la détoxification sont donc les premiers des trois

Plus en détail

Groupes de préparations en homotoxicologie

Groupes de préparations en homotoxicologie Groupes de préparations en homotoxicologie IAH AC Groupes de préparations La gamme des antihomotoxiques Heel est très grande et très diversifiée. La raison pour cela est que là où un effet est obtenu avec

Plus en détail

TESTS POUR DETECTER L INTOXICATION PAR LE MERCURE

TESTS POUR DETECTER L INTOXICATION PAR LE MERCURE TESTS POUR DETECTER L INTOXICATION PAR LE MERCURE L empoisonnement par la plupart des métaux lourds est facilement détectable par des analyses sanguines. Par exemple, si une personne a du plomb détectable

Plus en détail

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 %

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 % 24 L eau est le principal constituant du corps humain. La quantité moyenne d eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d eau pour une personne de 70 kilogrammes.

Plus en détail

4/5. www.physiologie.staps.univ-mrs.fr

4/5. www.physiologie.staps.univ-mrs.fr 4/5 Tissus et Organes Les Tissus Un ensemble de cellules qui ont une structure semblable et qui remplissent la même fonction constitue un tissu. Quatre tissus primaires s enchevêtrent pour former la «trame»

Plus en détail

INTRODUCTION A LA PHARMACOCINETIQUE PASSAGES TRANSMEMBRANAIRES

INTRODUCTION A LA PHARMACOCINETIQUE PASSAGES TRANSMEMBRANAIRES Chapitre 2 : INTRODUCTION A LA PHARMACOCINETIQUE PASSAGES TRANSMEMBRANAIRES Objectifs - Savoir définir et expliquer les différentes phases du devenir du médicament dans l organisme. - Savoir définir les

Plus en détail

Challenge de mise en forme. Le nettoyage du corps

Challenge de mise en forme. Le nettoyage du corps Challenge de mise en forme Le nettoyage du corps Le nettoyage Chaque jour on prend une douche, mais il nous arrive très rarement de penser qu'il faut se purger aussi (nettoyer notre intestin). 6 Notre

Plus en détail

SOMMAIRE (ouvrage physiologie)

SOMMAIRE (ouvrage physiologie) SOMMAIRE (ouvrage physiologie) Partie 1 : Organisation cellulaire et tissulaire des êtres vivants Chapitre 1 : Ultrastructure des cellules humaines A définition et généralités sur la cellule B membrane

Plus en détail

Le VIH et vos reins. Que dois-je savoir au sujet de mes reins? Où sont mes reins? Comment fonctionnent mes reins? Que font mes reins?

Le VIH et vos reins. Que dois-je savoir au sujet de mes reins? Où sont mes reins? Comment fonctionnent mes reins? Que font mes reins? Le VIH et vos reins Le VIH et vos reins Que dois-je savoir au sujet de mes reins? Le VIH peut affecter vos reins et peut parfois causer une maladie rénale. Certains médicaments peuvent être dangereux pour

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Fonctionnement de l organisme et besoin

Plus en détail

Votre corps réclame de l eau Les maux engendrés par la déshydratation chronique

Votre corps réclame de l eau Les maux engendrés par la déshydratation chronique Votre corps réclame de l eau Les maux engendrés par la déshydratation chronique Fatigue L'eau est la plus importante source d'énergie du corps. La déshydratation provoque le ralentissement de l'activité

Plus en détail

OPTIMISATION SOMMEIL

OPTIMISATION SOMMEIL OPTIMISATION DU SOMMEIL Copyright 2009 Bio.Form.Gym Tout droits réservés pour tous pays Table des matières Introduction...3 Les 8 bénéfices du sommeil...3 Objectifs...3 Possibilités...4 Résultats...4 Explications...4

Plus en détail

Comment les composantes de SerEN contribuent aux effets thérapeutiques?

Comment les composantes de SerEN contribuent aux effets thérapeutiques? SerEN Qu est ce que SerEN? SerEN est un produit qui a été spécialement créé pour offrir un moyen sûr et efficace afin de profiter d un bien-être intellectuel pour les personnes qui vivent des situations

Plus en détail

ARTHROSE, PROTOCOLE NATUREL

ARTHROSE, PROTOCOLE NATUREL ARTHROSE, PROTOCOLE NATUREL Qu est-ce que l arthrose? Dans les articulations normales, les processus de synthèse et de dégradation du cartilage sont en équilibre. En cas d arthrose, les processus de réparation

Plus en détail

Avant- propos. La physiologie en BTS diététique : les exigences du programme

Avant- propos. La physiologie en BTS diététique : les exigences du programme Avant- propos Le présent ouvrage a pour but de faciliter l enseignement de la physiologie dans le cadre du BTS diététique. Pour ce faire, nous avons respecté scrupuleusement le cadre du programme d enseignement

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

I- COMMENT L HOMME RESSENT LA DOULEUR?

I- COMMENT L HOMME RESSENT LA DOULEUR? LA DOULEUR DANS LA MEDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE Miancheng ZHU Professeur de médecine traditionnelle chinoise, faculté de médecine, université Paris 13, Bobigny Aujourd hui, 21 janvier 2004, est le

Plus en détail

Chapitre 1. MILIEU INTERIEUR ET FLUX DE LIQUIDES

Chapitre 1. MILIEU INTERIEUR ET FLUX DE LIQUIDES Chapitre 1. MILIEU INTERIEUR ET FLUX DE LIQUIDES Exercice A :Une faible absorption des acides aminés (anorexie, dénutrition, problème métabolique etc.) ne permet pas à l organisme de renouveler et de conserver

Plus en détail

29- Les chaines alimentaires commence toujours par un. et se termine par un

29- Les chaines alimentaires commence toujours par un. et se termine par un Fiche de révision fin d'année 4 eme primaire Complète les phrases suivantes: 1- L'absorption des aliments digère à lieu à travers. 2- Les amidons sont digères par 3- La.. est la transformation des aliments.

Plus en détail

Que sait-on déjà? Que reste-t-il encore de secret? Quelles perspectives offrent les nouveaux traitements?

Que sait-on déjà? Que reste-t-il encore de secret? Quelles perspectives offrent les nouveaux traitements? LA RECHERCHE SUR LE PSORIASIS INAUGURE UNE NOUVELLE ÈRE (*) (*) raduction d un article du docteur Wim Pollet paru dans le trimestriel Psoriant de l association belge de patients psoriasiques Psoriasis

Plus en détail

CONSIGNES de réalisation du TP. OBSERVATIONS FARINE + EAU Sans levures. FARINE + EAU Avec levures. Avant. Après 2heures CONCLUSION

CONSIGNES de réalisation du TP. OBSERVATIONS FARINE + EAU Sans levures. FARINE + EAU Avec levures. Avant. Après 2heures CONCLUSION T.P. Microbiologie appliquée Objectifs Pré-requis «Action des levures sur la farine» être capable de justifier la composition des aliments en tant que milieu nutritif Mme ROIG être capable de mettre en

Plus en détail

Tableau d Evolution des Maladies (TEM) : Exercices pratiques

Tableau d Evolution des Maladies (TEM) : Exercices pratiques Tableau d Evolution des Maladies (TEM) : Exercices pratiques IAH AC TEM : Exercices pratiques IAH 2007 2008 Comme mentionné en détail auparavant (IAH AC Introduction à Homotoxicologie) le TEM est un instrument

Plus en détail

Atelier Pansements. Hélène Bachelet Isabelle Maachi Bénedicte Schmit

Atelier Pansements. Hélène Bachelet Isabelle Maachi Bénedicte Schmit Atelier Pansements Hélène Bachelet Isabelle Maachi Bénedicte Schmit PROCESSUS DE CICATRISATION Etapes de la cicatrisation Le traitement d une plaie n est pas standardisé mais personnalisé Quelque soit

Plus en détail

Thérapie anti-âge. Revitalisation cellulaire

Thérapie anti-âge. Revitalisation cellulaire Thérapie anti-âge Revitalisation cellulaire La qualité du fonctionnement de notre organisme diminue avec l âge, en particulier les systèmes physiologiques importants tels que : Le système immunitaire,

Plus en détail

Chapitre 2: Les mécanismes de

Chapitre 2: Les mécanismes de Chapitre 2: Les mécanismes de l immunité I-Les anticorps: agents du maintien de l intégrité du milieu extracellulaire 1- La réaction antigène- anticorps et l élimination du complexe immun Les anticorps:

Plus en détail

Progression CBSV (2h30/semaine : une classe de 15 élèves)

Progression CBSV (2h30/semaine : une classe de 15 élèves) Progression CBSV (2h30/semaine : une classe de 15 élèves) dates Connaissances Capacités 1.1 Les organismes vivants présentent une unité et une diversité 7/9 L observation des organismes vivants témoigne

Plus en détail

Veille sur les articulations de votre cheval!

Veille sur les articulations de votre cheval! Veille sur les articulations de votre cheval! Voici ce que Cosequin Equine Plus HA peut faire pour votre cheval! Produits vétérinaires COSEQUIN Equine Plus HA est une marque déposée de Nutramax Laboratories,

Plus en détail

Évaluations formatives. 1. Donnez la différence entre le système de défense spécifique et non spécifique?

Évaluations formatives. 1. Donnez la différence entre le système de défense spécifique et non spécifique? Évaluations formatives Module 1 Introduction 1. Donnez la différence entre le système de défense spécifique et non spécifique? Le système de défense spécifique est en fait le système immunitaire. C est

Plus en détail

1. Les produits chimiques et leurs stockages

1. Les produits chimiques et leurs stockages 1. Les produits chimiques et leurs stockages BUT : Répondre à des questions telles que : Où trouve-t-on les produits chimiques? Quelles informations trouve-t-on sur les étiquettes? Comment les stocker?

Plus en détail

Tâche : Les problèmes du système excréteur urinaire

Tâche : Les problèmes du système excréteur urinaire Les problèmes du système excréteur urinaire http://www.bioweb.lu/anatomie/rein/rein.jpg Guide de l enseignant Document de travail RienST_guide de l'enseignant modifié.doc 1 Nous avons choisi façon de présenter

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Diabète et obésité. Un état qui progresse constamment

Diabète et obésité. Un état qui progresse constamment Diabète et obésité Un état qui progresse constamment Dans nos sociétés industrielles, l obésité, naguère exceptionnelle, puis plus courante, suit une telle progression qu elle pourrait bien, à terme, constituer

Plus en détail

TÉLÉCONFÉRENCE NOUVEAUX PRODUITS AOÛT2015

TÉLÉCONFÉRENCE NOUVEAUX PRODUITS AOÛT2015 TÉLÉCONFÉRENCE NOUVEAUX PRODUITS AOÛT2015 Par: Martin Provençal Éducation des produits NOW Canada Puresource Huile macadamia 100 % pur 473mL NOW92826 Huile de noix de karité pure 118mL Disglycinate de

Plus en détail

LES EXAMENS BIOLOGIQUES EXPLIQUÉS

LES EXAMENS BIOLOGIQUES EXPLIQUÉS LES EXAMENS BIOLOGIQUES EXPLIQUÉS On vient de vous diagnostiquer une leucémie myéloïde chronique (LMC). Il se peut que vous ayez eu une analyse sanguine de routine demandée par votre médecin traitant ou

Plus en détail

- L eau laquelle choisir - Menu idéal pour une journée si l on veut perdre du poids

- L eau laquelle choisir - Menu idéal pour une journée si l on veut perdre du poids Formation via Skype pour le titre de Coach en Nutrition et Santé avec la fondatrice Michèle Fioletti, praticienne de santé, psychologue en nutrition et sa méthode FORM + éprouvée durant ses 28 ans de consultations.

Plus en détail

Institut de santé globale Claude Hamel Formation professionnelle En santé digestive et hygiène intestinale

Institut de santé globale Claude Hamel Formation professionnelle En santé digestive et hygiène intestinale Institut de santé globale Claude Hamel Formation professionnelle En santé digestive et hygiène intestinale Plan de cours Fondement et historique Histoire et grands courants de la pensée digestive. Impact

Plus en détail

Buvez, buvez... éliminez!!!

Buvez, buvez... éliminez!!! Buvez, buvez... éliminez!!! 1. L'urine: produit d'une régulation. Afin que les cellules fonctionnent à plein rendement, le milieu intérieur dans lequel elles baignent doit présenter une composition aussi

Plus en détail

Les défenses de notre organisme

Les défenses de notre organisme Les défenses de notre organisme Intro : Si nos barrières naturelles ou nos moyens de prévention n'ont pas pu empêcher une contamination, notre corps dispose d'un «système» assurant la défense de notre

Plus en détail

EXAMEN FORMATIF PHYSIOLOGIE HUMAINE

EXAMEN FORMATIF PHYSIOLOGIE HUMAINE EXAMEN FORMATIF PHYSIOLOGIE HUMAINE Ceci est un outil pour réviser mais surtout pour voir quel est le TYPE DE QUESTIONS que je pourrais vous poser à l examen Dans le vrai examen, il y aura une plus grande

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE L'ABSORPTION

PHYSIOLOGIE DE L'ABSORPTION 12 PHYSIOLOGIE DE L'ABSORPTION Objectifs : définir l'absorption relier l'histologie de la muqueuse intestinale à sa fonction d'absorption expliquer l'absorption de l'eau par osmose présenter les voies

Plus en détail

Les métaux lourds, un facteur de déclenchement de la SEP?

Les métaux lourds, un facteur de déclenchement de la SEP? Symposium organisé par l association Compostelle ça marche 2 et 3 novembre 2013 Les métaux lourds, un facteur de déclenchement de la SEP? Réflexion sur les métaux lourds, et soins homéopathiques et phytothérapeutiques

Plus en détail

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain A) Les composants d une boisson énergisante populaire : Composition (par canette) : taurine (1000 mg), caféine (80 mg) sucre

Plus en détail

La thermothérapie Cours n o 336

La thermothérapie Cours n o 336 La thermothérapie Cours n o 336 Dans le cours précédent, nous avons notamment parlé d hydrothérapie chaude. Il s agit en fait d une forme de thermothérapie. Celle-ci n est rien d autre que le recours à

Plus en détail

LE REFLUX GASTRO OESOPHAGIEN. des enfants et des adultes, sans médicaments

LE REFLUX GASTRO OESOPHAGIEN. des enfants et des adultes, sans médicaments LE REFLUX GASTRO OESOPHAGIEN des enfants et des adultes, sans médicaments Cécile Ellert Le menu Pourquoi les médicaments anti-acide ne sont pas le meilleur traitement Pourquoi nous avons besoin d acide

Plus en détail

NOTICE D-CURE CONTENU DE CETTE NOTICE

NOTICE D-CURE CONTENU DE CETTE NOTICE NOTICE D-CURE Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant d utiliser ce médicament. Elle contient des informations importantes pour votre traitement/votre maladie. Si vous avez d autres

Plus en détail

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Texte: Inkontinenscentrum i Västra Götaland Photographie: Kajsa Lundberg Layout: Svensk Information Avez-vous des difficultés à vous

Plus en détail

COMPARTIMENTS LIQUIDIENS, HOMEOSTASIE ET REGULATION

COMPARTIMENTS LIQUIDIENS, HOMEOSTASIE ET REGULATION I- Introduction COMPARTIMENTS LIQUIDIENS, HOMEOSTASIE ET REGULATION 1) Définition physiologie Physiologie = étude de la nature. Science qui étudie le fonctionnement normal d un organisme vivant et des

Plus en détail

THERAPIE PAR ONDES DE CHOC

THERAPIE PAR ONDES DE CHOC THERAPIE PAR ONDES DE CHOC sales@btlnet.com www.btlnet.com Tous les droits sont réservés. Toutes les précautions pour offrir des informations précises et pour suivre les mises à jour ont été prises, nous

Plus en détail

PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE

PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE SERVICE D'ENDOCRINOLOGIE-NUTRITION DIABETOLOGIE ET MEDECINE INTERNE Unité d'education du Diabète Unité de soins : 03.82.55.89.35 Secrétariat : 03.82.55.89.22 FAX : 03.82.55.89.18 PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère ou Terminale Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 3 Sous-thème : 3.2 Les systèmes vivants utilisent deux grandes voies de communication

Plus en détail

Cours formation théorique

Cours formation théorique Programme du cours de premier cycle Cours formation théorique Anatomie, physiologie, biologie, pathologie Bases de la biologie 1. Qu est-ce que la vie 2. Organisation d un être humain 3. Plans du corps

Plus en détail

Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies

Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies Les tests rapides d allergies exceptionnels à utiliser chez soi Test allergie général (IgE) Test allergie aux oeufs Test intolérance au

Plus en détail

THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI

THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI Séquence éducation de groupe Groupe de 10 patients maximum Durée : 45 min Animateur : Médecins Objectif général : Exprimer la perception que l

Plus en détail

Santé. Les analyses sanguines et votre animal

Santé. Les analyses sanguines et votre animal Santé Les analyses sanguines et votre animal Les analyses de sang, c est important! Les analyses sanguines permettent fréquemment de détecter des maladies avant que votre chien ou votre chat ne montre

Plus en détail

INTRODUCTION 1. AVANT-PROPOS... 2 2. COMPOSITION DU MANUEL DU LABORATOIRE... 2 3. STATUT D'ANALYSE... 2 4. IDENTIFICATION DES FORMULAIRES...

INTRODUCTION 1. AVANT-PROPOS... 2 2. COMPOSITION DU MANUEL DU LABORATOIRE... 2 3. STATUT D'ANALYSE... 2 4. IDENTIFICATION DES FORMULAIRES... INTRODUCTION 1. AVANT-PROPOS... 2 2. COMPOSITION DU MANUEL DU LABORATOIRE... 2 3. STATUT D'ANALYSE... 2 4. IDENTIFICATION DES FORMULAIRES... 3 5. CONDITIONS SPÉCIALES À RESPECTER... 3 5.1 RESTRICTIONS

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Argon G004

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Argon G004 FICHE DE DONNEES DE SECURITE Argon G004 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE / PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ / ENTREPRISE Nom commercial : Argon N FDS : G004 Formule chimique : Ar 2. COMPOSITION / INFORMATIONS

Plus en détail

Filtres à air dans les systèmes de ventilation

Filtres à air dans les systèmes de ventilation Filtres à air dans les systèmes de ventilation Figure no 1 Filtres à air disponibles dans l offre d Alnor Les filtres sont utilisés dans les systèmes de ventilation pour assurer une protection contre la

Plus en détail

METABOLISME DES IONS ET DE l EAU

METABOLISME DES IONS ET DE l EAU METABOLISME DES IONS ET DE l EAU 1 GENERALITES Le corps humain est composé de 60 à 70% d eau. Cette eau se répartit dans deux compartiments, intra et extracellulaire. Ce dernier peut être lui même scindé

Plus en détail

I. Transmission du message nerveux de neurone à neurones grâce aux synapses

I. Transmission du message nerveux de neurone à neurones grâce aux synapses PARTIE I : REPRESENTATION VISUELLE CHAPITRE 4 : LA CHIMIE DE LA PERCEPTION La prise de différentes substances peut modifier le fonctionnement du système nerveux et provoquer des hallucinations. Leur mode

Plus en détail

Traitement antihomotoxique de l arthrose

Traitement antihomotoxique de l arthrose Traitement antihomotoxique de l arthrose IAH AC Traitement antihomotoxique de l arthrose Dans notre société moderne une pyramide inversée d âges est présenté dans la plupart des pays occidentaux. C est

Plus en détail

LA PARTIE CLASSIQUE par Amandine Stock & Maxime Lemaire

LA PARTIE CLASSIQUE par Amandine Stock & Maxime Lemaire LA PARTIE CLASSIQUE par Amandine Stock & Maxime Lemaire La partie classique est la base du jeu de dames pour les débutants. La stratégie est la suivante : jouer de telle manière qu en fin de partie, l

Plus en détail

L A F O N D A T I O N C A N A D I E N N E D U R E I N

L A F O N D A T I O N C A N A D I E N N E D U R E I N Vos reins L A F O N D A T I O N C A N A D I E N N E D U R E I N 1 Vos reins n Comment peut-on décrire les reins? Les reins sont les chimistes en chef de l organisme. Normalement, nous en avons deux, situés

Plus en détail

naturopathe - iridologue

naturopathe - iridologue Florence Demay-Nicaise naturopathe - iridologue Licenciée de la Faculté des Sciences de Poitiers en «physiologie et micronutriments» Bilan de vitalité - Soins de bien-être Conseils en alimentation saine

Plus en détail

Les vitamines. Définition. Classification et fonction

Les vitamines. Définition. Classification et fonction Les vitamines Définition Les vitamines sont des nutriments organiques essentiels qui, contrairement à d autres nutriments (glucides, lipides, protéines), n apportent ni énergie ni éléments de croissance.

Plus en détail

COMMENT UTILISER LE FILS DENTAIRE?

COMMENT UTILISER LE FILS DENTAIRE? QU EST-CE QU UN BROSSAGE MINUTIEUX Un brossage minutieux matin et soir vous protège efficacement contre les caries et les maladies parodontales. Dans tous les cas, c est l action mécanique de la brosse

Plus en détail

Substances dangereuses

Substances dangereuses Substances dangereuses Les substances dangereuses (également appelées produits aux propriétés dangereuses ) font partie de notre quotidien. On les retrouve dans la vie de tous les jours (par exemple dans

Plus en détail

CRÉER UN COURS EN LIGNE

CRÉER UN COURS EN LIGNE Anne DELABY CRÉER UN COURS EN LIGNE Deuxième édition, 2006, 2008 ISBN : 978-2-212-54153-3 2 Que recouvre le concept d interactivité? Dans une perspective de cours en ligne, une activité interactive est

Plus en détail

LES CONSEQUENCES DU TABAC SUR LES SPORTIFS

LES CONSEQUENCES DU TABAC SUR LES SPORTIFS Faiza Mehaoui Joséphine Roose Seconde 205 LES CONSEQUENCES DU TABAC SUR LES SPORTIFS Dossier de SVT. M. Terracol Les conséquences du tabac sur les sportifs En France, le tabac fait plus de 60 000 morts

Plus en détail

maison-et-compagnie.com

maison-et-compagnie.com FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ Nom de la préparation : CREME NETTOYANTE PLAQUES VITROCERAMIQUES ET INDUCTIONS 1 IDENTIFICATION DE LA PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ Nom du produit : CREME NETTOYANTE PLAQUES

Plus en détail

LES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES ATTENTES DU VOLET «VITAMINES» (2.

LES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES ATTENTES DU VOLET «VITAMINES» (2. LES VITAMINES Unité 2 - volet 4 ATTENTES DU VOLET «VITAMINES» (2.4) Différencier les vitamines lipo-solubles et les vitamines hydro-solubres et expliquer comment leur solubrité affecte leur absorption,

Plus en détail

Bonnes Pratiques de Fabrication des médicaments à usage humain et vétérinaire

Bonnes Pratiques de Fabrication des médicaments à usage humain et vétérinaire 1 2 3 4 Bonnes Pratiques de Fabrication des médicaments à usage humain et vétérinaire Partie 1 Chapitre 3: Locaux et matériel 5 6 7 8 9 10 11 12 13 PRINCIPE Les locaux et le matériel doivent être situés,

Plus en détail

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2 PARTIE 3 : Réactions chimiques et milieux biologiques TP 15 La chimie des facteurs cinétiques OBJECTIFS : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mettre en évidence quelques paramètres influençant

Plus en détail

Cancer Du Sein Cancer Du Sein

Cancer Du Sein Cancer Du Sein Cancer Du Sein Canal normcanal normal Le cancer est une maladie de la cellule. Il arrive parfois qu une cellule se multiplie de manière incontrôlée pour former une masse appelée «tumeur». Si une tumeur

Plus en détail

BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE

BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE Sommaire. INTRODUCTION Page 3-7 FILIERE ANAEROBIE ALACTIQUE FILIERE ANAEROBIE LACTIQUE Page 8-15

Plus en détail

INTRODUCTION ÊTRE HUMAIN. I)Les niveaux d'organisation structurale du corps humain. Niveaux d organisation structurale du corps humain

INTRODUCTION ÊTRE HUMAIN. I)Les niveaux d'organisation structurale du corps humain. Niveaux d organisation structurale du corps humain UE 2.1-Biologie Fondamentale INTRODUCTION ÊTRE HUMAIN I)Les niveaux d'organisation structurale du corps humain 1) L'atome Niveaux d organisation structurale du corps humain C'est le plus petit composant

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS ASPECTS DE LA CANCÉROLOGIE. Formation destinée aux Aides Soignantes 19 mars 2015 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE

LES DIFFÉRENTS ASPECTS DE LA CANCÉROLOGIE. Formation destinée aux Aides Soignantes 19 mars 2015 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE LES DIFFÉRENTS ASPECTS DE LA CANCÉROLOGIE Formation destinée aux Aides Soignantes 19 mars 2015 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE PLAN 1. Cancérogénèse/Définition 2. Les causes connues 3. Epidémiologie 4. Prévention

Plus en détail

Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme

Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme Chapitre I : Mécanismes de l'homéostasie Introduction : exemple de la régulation de la glycémie Chez un sujet en bonne santé, la glycémie est d environ

Plus en détail

Plan de la présentation LE LYMPHOEDÈME ET LA THÉRAPIE DÉCONGESTIVE COMBINÉE. Différentes causes provoquant un lymphoedème secondaire.

Plan de la présentation LE LYMPHOEDÈME ET LA THÉRAPIE DÉCONGESTIVE COMBINÉE. Différentes causes provoquant un lymphoedème secondaire. LE LYMPHOEDÈME ET LA THÉRAPIE DÉCONGESTIVE COMBINÉE MICHEL EID, MASSOTHÉRAPEUTE CLINIQUE DU LYMPHOEDÈME DU QUÉBEC ET PHYSIO EXTRA Plan de la présentation Définition de différents types de lymphoedème.

Plus en détail

L'Anti-Stress-RHUMART :

L'Anti-Stress-RHUMART : L'Anti-Stress-RHUMART La Philosophie RHUMART appliquée 2 L'Anti-Stress-RHUMART : la prévention ou l'abolition des maladies par le Dr Roland A. Drolet, Ph.D. L'Anti-Stress-RHUMART ou L'agent correcteur

Plus en détail

La toxémie: conséquence d'une acidité du corps

La toxémie: conséquence d'une acidité du corps La toxémie: conséquence d'une acidité du corps Tant que la quantité de déchets produits quotidiennement reste dans les limites de la capacité d élimination de l organisme, la circulation des énergies peut

Plus en détail

Professeur Diane GODIN-RIBUOT

Professeur Diane GODIN-RIBUOT UE3-2 - Physiologie rénale Chapitre 5 : Mesure de la fonction rénale : la clairance rénale Professeur Diane GODIN-RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Conseils pour réaliser un tableau de sortie

Conseils pour réaliser un tableau de sortie Conseils pour réaliser un tableau de sortie Ne pas oublier d adapter le langage au patient ou à l institution! Attention au langage trop scientifique ; mais rester cependant clair et précis ; faire passer

Plus en détail

Biologie 12 Examen de référence D Guide de notation

Biologie 12 Examen de référence D Guide de notation Biologie 12 Examen de référence D Guide de notation Utilise le schéma ci-dessous pour répondre à la question 1. Organite 1 Organite 2 1. Identifie les organites 1 et 2 et compare leurs fonctions d au moins

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Commerce Direction du Commerce Wilaya de Skikda. Service de la qualité

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Commerce Direction du Commerce Wilaya de Skikda. Service de la qualité République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Commerce Direction du Commerce Wilaya de Skikda Service de la qualité Produits Chimiques L'action entreprise par la Communauté européenne dans

Plus en détail

Les Protections Collectives

Les Protections Collectives Les Protections Collectives Le risque d intoxication 4 voies de pénétration des toxiques dans l organisme. Voie pulmonaire : inhalation. Voie oculaire : projection. Voie cutanée : contact avec la peau.

Plus en détail

Une renaissance en médecine régénérative TisXell

Une renaissance en médecine régénérative TisXell Une renaissance en médecine régénérative TisXell 20bis, rue du chapitre 30150 ROQUEMAURE FRANCE Tel : 003 466 82 82 60 Fax : 0033 466 90 21 10 Email : contact-info@celld.com Web : www.celld.com Le nouveau

Plus en détail

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline (Valeur énergétique : 38 kcal/10 g) Composition nutritionnelle Composition pour 10 g Rôle Protéines (végétales) 55 à 70 % Construction

Plus en détail

CHAPITRE 1: ROLE DES ENZYMES DANS L'APPORT DU GLUCOSE SANGUIN

CHAPITRE 1: ROLE DES ENZYMES DANS L'APPORT DU GLUCOSE SANGUIN CHAPITRE 1: ROLE DES ENZYMES DANS L'APPORT DU GLUCOSE SANGUIN Les enzymes sont une catégorie particulière de protéines qui interviennent dans la plupart des réaction chimique qui se déroulent à l'intérieur

Plus en détail

Amoxiclav Sandoz 500 mg comprimés pelliculés

Amoxiclav Sandoz 500 mg comprimés pelliculés Notice 1/5 Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant d utiliser ce médicament. Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire. Si vous avez d autres questions, si vous

Plus en détail

Chapitre 8 : Circulation : Contrôle local du débit sanguin. Professeur Christophe RIBUOT

Chapitre 8 : Circulation : Contrôle local du débit sanguin. Professeur Christophe RIBUOT UEMPSfO - Physiologie Chapitre 8 : Circulation : Contrôle local du débit sanguin Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

Les étiquettes de danger et leur signification (transport)

Les étiquettes de danger et leur signification (transport) Les étiquettes de danger et leur signification (transport) 1 Explosif 2.2 Gaz non inflammable et non toxique 3 + 2.1 Liquide ou gaz inflammable 4.1 Solide inflammable 4.2 Spontanément inflammable 4.3 Dégage

Plus en détail

Soins des pieds et des jambes

Soins des pieds et des jambes Soins des pieds et des jambes Herbacin Soin des pieds: Re-découvrez vos pieds! 26 os, 22 articulations, 19 muscles et plus de 100 ligaments en association avec un système nerveux dense : nos pieds sont

Plus en détail

Sommaire. Premiere Le drainage des toxines

Sommaire. Premiere Le drainage des toxines Sommaire Preface 11 Avant-propos 15 Preambule 17 Premiere Le drainage des toxines I - Les drainages 20 1. Intoxination et intoxication 21 intoxination 21 intoxication 25 Les toxines 28 Toxines d'origine

Plus en détail

Module : Cours de Anatomie-Physiologie-Pathologie.

Module : Cours de Anatomie-Physiologie-Pathologie. Module : Cours de Anatomie-Physiologie-Pathologie. Public cible Ce cours fait partie du tronc commun obligatoire à toutes les thérapies Aperçu de la formation (Définition) L anatomie est la connaissance

Plus en détail

2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits

2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits 2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits L interprétation des cotes attribuées dans le cadre des évaluations des risques relatifs aux produits décrite plus loin repose

Plus en détail

Les effets de l alcool sur l embryon et le fœtus

Les effets de l alcool sur l embryon et le fœtus Les effets de l alcool sur l embryon et le fœtus I/ L alcool, ennemi du fœtus p2 II/ Les dommages causés par l alcool sur l embryon et le fœtus III/ L atteinte du système nerveux IV/ Les structures cérébrales

Plus en détail

Mécanismes d'action de l'immunothérapie spécifique de l allergène

Mécanismes d'action de l'immunothérapie spécifique de l allergène Mécanismes d'action de l'immunothérapie spécifique de l allergène Cyrille Hoarau, Frédéric Bérard I-Introduction... 2 II-Principe et modalités de l'immunothérapie spécifique de l'allergène... 2 II-1.Principe

Plus en détail

L'équilibre hydrique, électrolytique et acido-basique

L'équilibre hydrique, électrolytique et acido-basique L'équilibre hydrique, électrolytique et acido-basique I. Les liquides organiques 1) Le poids hydrique de l'organisme Représente 40 L d'eau, c'est à dire, pour un adulte, 50 % du poids du corps. Ce poids

Plus en détail