Comment accompagner. mon enfant vers la propreté? Les réponses à vos questions. Mutuelle Complémentaire des Activités Sociales

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment accompagner. mon enfant vers la propreté? Les réponses à vos questions. Mutuelle Complémentaire des Activités Sociales"

Transcription

1 La Mutuelle Complémentaire des Activités Sociales offre à tous les adhérents de la Mutuelle Complémentaire un accès supplémentaire et novateur à l action mutualiste à partir de ses 3 pôles d activités : Loisirs et Actions culturelles, Entraide et Solidarité Mutualiste et Dépistage et Prévention. C est ce dernier pôle qui présente cette brochure. La MCAS sensibilise, informe et alerte sur des sujets essentiels au bien-être de tous. C est une des missions du pôle Dépistage et Prévention que de sortir d une logique strictement curative sur les problèmes de santé. Ceci afin de prévenir les facteurs de risques domestiques ou professionnels, en relayant une information pertinente en direction des personnels de la santé et des collectivités locales. ENFANCE Acquisition de la propreté Comment accompagner mon enfant vers la propreté? Les réponses à vos questions Une nouvelle étape vers l autonomie Brochure rédigée par Mme Solitude et son équipe de la crèche Les Coccinelles de l hôpital Charles Richet Assistance Publique - Hôpitaux de Paris. La Mutuelle Complémentaire organise des conférences autour de nombreux sujets de santé. Renseignez-vous. Mutuelle Complémentaire des Activités Sociales Accueil du public : 52 rue de Sévigné Paris Siège Social : 21, rue du Chemin Vert Paris Tél : Fax : Site internet : Mutuelle Complémentaire des Activités Sociales de la ville de paris, de l assistance publique et des administrations annexes Mutuelle SOUMISE AUX DISPOSITIONS DU LIVRE iii DU CODE DE LA MUTUALITé No d immatriculation : MUTUELLES DE FRANCE

2 Avant-propos Chaque jour apporte son lot de nouveautés et d évènements. C est l un des charmes de la vie. Et cela commence très tôt! Dès leur naissance vos enfants vous étonnent, vous interrogent, vous comblent, vous inquiètent Petit être a beaucoup à apprendre pour devenir grand! Et les contraintes de l environnement brusquent parfois ces apprentissages. Par le biais de cette brochure élaborée, via les conseils de professionnelles ainsi que d adhérents de la Mutuelle Complémentaire, la M.C.A.S veut vous permettre d accompagner le plus sereinement possible votre enfant dans l un de ses apprentissages. être serein, c est être prévenant, et transmettre cette sérénité dans l apprentissage, c est un atout pour poursuivre sa route paisiblement. Le Conseil d Administration de la MCAS Pourquoi réaliser un livret sur l apprentissage de la propreté? Cet apprentissage incontournable est une étape naturelle et importante pour le jeune enfant. Cette phase de son développement psychomoteur lui permettra de contrôler ses selles et ses urines. Elle est une période d interrogations, mais aussi d inquiétude pour les parents. L entrée à la maternelle est très souvent la source de cette angoisse. En effet, cette acquisition à travers cette notion d enfant propre avant son entrée à l école est très ancrée dans nos mentalités. C est donc avec simplicité que nous, professionnelles de la crèche de l hôpital Charles Richet Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (auxiliaires de puériculture, éducatrice de jeunes enfants, puéricultrices), avons conçu ce guide pour vous proposer des conseils en matière d apprentissage de la propreté. Elle nécessite une collaboration indispensable entre l enfant et ses parents à la maison mais aussi avec la structure où il est accueilli pour permettre la continuité de l apprentissage. Nous espérons que cette brochure vous rassurera, vous, parents, et que vous serez plus à l aise pour accompagner votre enfant dans le franchissement de cette nouvelle étape. Bonne lecture et bon apprentissage 2

3 Qu est-ce que la maturité psychomotrice? Votre enfant devient propre. Le terme est inapproprié. En fait, il prend conscience de la nécessité de vider ses intestins et sa vessie et il est capable de contrôler l émission de ses selles et de ses urines. Cette capacité suppose que votre enfant ait atteint une certaine maturité intellectuelle, affective et de son système nerveux. Ainsi, entre 24 et 36 mois, votre enfant sait dire je et il a la perception des différentes parties de son corps en une entité unifiée. Il peut alors accepter de se séparer d une partie de lui-même (les urines et/ou les selles) sans éprouver un sentiment de perte. Il s agit d un déclic comme souvent dans les grandes étapes de la vie. Cependant, ce temps d apprentissage est variable selon les enfants. Il y aura certainement des moments où vous vous demanderez si vous allez y arriver mais avec de la patience et une attitude positive tout se passera bien. La plupart des enfants acquièrent cette autonomie spontanément entre 2 et 3 ans. L acquisition de la propreté diurne précède généralement la propreté nocturne d environ 6 mois. Toutefois, votre enfant peut parfois devenir propre de jour comme de nuit en même temps. De même, le contrôle des selles survient généralement avant celui des urines et souvent plus tôt chez les filles que chez les garçons qui sont globalement plus anxieux et plus réticents. La méthode éducative que nous vous proposons sera orientée par l enfant lui-même. Elle repose sur son envie et sa coopération d une part et sur votre participation adaptée d autre part. Il n est donc pas utile de chercher à rendre propre votre enfant avant ses 18 mois. Mon enfant est-il prêt? Est-ce le moment pour votre enfant de quitter ses couches? Il est important de débuter l apprentissage au bon moment, c est-à-dire quand votre enfant est prêt. Mais comment savoir s il est prêt? L observation de son attitude peut vous donner des indications : Lorsqu il est mal à l aise quand sa couche est souillée S il vous demande de le changer S il est intéressé par les toilettes ou le pot Autant d indices qui vous permettront de vous dire qu il est temps de commencer l apprentissage. 4

4 Voici un bref questionnaire qui vous aidera à répondre à cette question : Est- il capable de monter et descendre les escaliers tout seul? oui Quelques conseils pour accompagner l apprentissage Essaie-t-il de faire tout seul? oui A-t-il une bonne coordination de ses gestes? oui ( Exemple : Marche-t-il de façon assurée depuis plusieurs mois? ) Sa couche est-elle sèche pendant au moins 2 heures? oui Se manifeste-t-il quand il a envie de faire pipi ou caca? oui Dès que sa couche est souillée, demande-t- il à être changé? oui Essaie-t-il d enlever sa couche tout seul? oui Si vous cochez une majorité de oui c est qu il est peut-être temps pour votre enfant d enlever progressivement ses couches et d entrer dans le processus d apprentissage. Débuter l apprentissage alors que votre enfant n est pas prêt psychologiquement peut l allonger ou le compliquer Vous allez vivre une expérience unique avec votre enfant, en l accompagnant dans son apprentissage. Vous l accompagnerez surtout à travers le dialogue. Votre rôle est essentiel à ce stade, car c est vous qui encouragerez et guiderez l apprenti. Vous lui permettrez d exprimer son indépendance et son désir d autonomie. Pour que cette expérience soit agréable et valorisante pour vous comme pour lui, nous vous invitons à suivre quelques conseils et à faire preuve de patience, d indulgence et de constance dans cette aventure. 1. Choisir le moment Veillez à ce que l enfant ne franchisse pas d autres étapes d apprentissage en même temps (changement de lit ) ou que cela ne coïncide pas avec des évènements importants (naissance d un enfant, déménagement ) ou difficiles (décès ) qui vous rendraient moins disponibles Préparer l apprentissage D abord, n achetez pas n importe quel pot. Ce n est pas un jouet. Il faut donner la priorité au confort plutôt qu à l esthétique. Il est recommandé d utiliser le pot de bébé plutôt que les toilettes avec réducteur durant les débuts de l apprentissage. En effet, sur son pot, l enfant se sent plus en sécurité et plus stable. De plus, le pot de bébé permet d adopter une meilleure posture biomécanique. 6

5 Ensuite, placez le pot dans les toilettes ou encore la salle de bain. Votre enfant a besoin lui aussi d intimité et de repères. Enfin, essayez de familiariser l enfant avec l objet (le pot) et le lieu (les toilettes) en lui proposant de façon ludique des livres et des histoires qui y font référence. Veillez à ce que l enfant n ait pas peur du pot en lui permettant de se l approprier, en le touchant et en s asseyant dessus même tout habillé. Vous lui expliquerez que cet objet lui appartient, que c est son pot. Pendant l apprentissage, mettez-lui des vêtements qu il peut enlever et remettre seul. Par exemple, évitez de lui faire porter des vêtements à bretelles ou avec une ceinture, des salopettes, des pantalons à bouton ou encore des bodys. 3. Apprendre à être grand D abord, incitez-le à aller aux toilettes quand vous, les parents - de préférence celui du même sexe que l enfant - vous y rendez notamment s il en exprime la demande. Ainsi, d une part il prendra conscience qu il s agit de quelque chose de normal; d autre part cela favorisera l imitation - il a besoin de voir pour ensuite pouvoir s identifier et imiter. Ses frères et sœurs peuvent être d une grande aide dans l imitation des gestes. Montrez-lui comment on fait pipi dans le pot et sur les toilettes, surtout pour les petits garçons qui doivent apprendre à tenir leur pénis et ne pas faire à côté. Ensuite, proposez-lui d aller sur le pot sans jamais l y obliger. Inutile d attendre trop longtemps si l enfant n a pas envie de faire (pas plus de 10 minutes au début). Puis, pour favoriser la construction de repères, proposez-lui d y aller 1 fois par jour et toujours au même moment : avant le bain, après la sieste, lorsqu un besoin urgent a été repéré sur son visage (grimace ). Essayez par la suite de lui proposer le pot à des heures plus ou moins régulières et de construire un rituel avec lui. Enfin, ne jetez pas tout de suite les excréments dans les toilettes. L enfant est très fier de faire dans le pot. Au fur et à mesure du temps, quand il aura pris un peu plus d assurance et aura vaincu sa crainte et ses inquiétudes concernant la disparition d une part de lui-même dans les toilettes, il pourra les jeter lui-même. Il adorera également tirer la chasse d eau et se laver les mains. Durant cette phase, encouragez-le discrètement pour lui donner envie d imiter les grands et félicitez-le, sans excès, dans ses réussites. Vous pouvez lui dire que vous êtes contents pour lui car il devient grand. Ne le grondez pas s il salit sa couche ou sa culotte. 4. Bien utiliser les couches Si votre enfant a un réel et rapide désir d autonomie, il existe aujourd hui des couchesculottes dites d apprentissage. Elles présentent les avantages de la couche et de la culotte. Cependant, ce système n est qu une aide passagère dans la démarche 8

6 d apprentissage. Il ne faut pas la proposer trop tôt à votre enfant car vous l utiliseriez comme une simple couche alors que ce n est pas son objectif. Quand cette étape sera en grande partie acquise par l enfant, ne lui remettez pas de couche par sécurité car cela risquerait de le dévaloriser face à un sentiment de devenir grand et de le faire régresser. 5. L apprentissage nocturne En ce qui concerne l apprentissage nocturne, veillez à ce que l enfant aille faire pipi avant d aller au lit. Vous lui proposerez de placer le pot à proximité de son lit ou bien de ne pas hésiter à vous appeler s il sent l envie venir pendant la nuit. L acquisition de nuit est souvent plus longue car l enfant n a pas toujours conscience de son corps pendant qu il dort, surtout si son sommeil est assez lourd. Ceci est valable aussi bien la nuit que pendant la sieste, même si le temps de sommeil n est pas le même. L apprentissage ne doit pas se faire dans l urgence (à quelques semaines de l entrée de l enfant à l école par exemple) mais doit se faire en douceur, progressivement, et surtout, avec l accord de l enfant. Quel est l accompagnement des professionnels, à la crèche? Les professionnels chargés des enfants de 2 à 3 ans (section des moyens et des petits) veillent à ce que cet apprentissage se fasse en collaboration avec les parents en continuité entre la maison et la collectivité. En effet, l apprentissage de la propreté est très intime et concerne avant tout la cellule familiale, il doit donc débuter d abord au domicile. Ainsi, quand l enfant aura fait la connaissance du pot, les auxiliaires procèderont ainsi : Autonomie Ils l aideront à être le plus autonome possible en le laissant faire seul ou en l aidant (à se déshabiller, s essuyer etc.) s il en fait la demande. Par exemple, dans un premier temps, il sera changé debout lorsque cela est possible. Dialogue Ils parleront avec l enfant afin de mettre des mots sur ce qu il vit et ils dédramatiseront les petits oublis, fréquents au début de cette démarche. 10

7 Liberté Ils lui proposeront le pot ou les toilettes, sans les lui imposer, en respectant son rythme, à des moments précis de la journée afin d avoir des repères sans craindre les petits oublis. De même, ils laisseront les pots à sa libre disposition dans les toilettes. De plus, ils demanderont à l enfant qui commence cet apprentissage s il désire mettre une couche ou afin de respecter son souhait. Disponibilité Ils veilleront à ce que l enfant ait toujours des vêtements de rechange à disposition dans son casier afin de pouvoir le changer si besoin. Les parents veilleront donc à bien assurer le renouvellement de ses changes qui permettront de pallier les incidents, surtout au début de l apprentissage. L apprentissage peut être plus difficile Pour l enfant quand il refuse inconsciemment de grandir. En effet, pour un enfant, ne plus porter de couche c est devenir grand. Pour les parents qui doivent accepter de voir leur enfant franchir une étape supplémentaire dans l autonomie. Si l enfant n est pas prêt psychologiquement ou physiologiquement. Dans ce cas, il est inutile de commencer, mieux vaut différer le début de l apprentissage (Cf. p3). Par exemple, souvent liée à la peur des toilettes, la peur du pot est parfois le signe d un manque de maturité. Il faut alors être patient et attendre que l enfant soit prêt. Tentez de l interroger, rassurez-le et montrez- lui que rien ne peut lui arriver. A cause de raisons physiologiques qui peuvent également compliquer l apprentissage. Par exemple, des émissions de selles dures et douloureuses peuvent être à l origine d un refus d aller au pot et développer une constipation. Dans ce cas traitez l enfant avant de poursuivre l apprentissage. Certains évènements déstabilisants peuvent entrainer une régression, ne le grondez pas, tout rentrera dans l ordre. 12

8 En moyenne, l enfant est propre à 3 ans. Cependant, le contrôle des urines durant la sieste et la nuit peut être acquis plus tard. Le fait que l enfant conserve sa couche pour dormir pendant quelque temps ne doit pas être considéré comme un problème. Le réflexe de se lever pendant la nuit pour aller aux toilettes n est pas acquis avant 2 ou 3 ans. Sachez aussi qu il existe toujours un délai entre la première selle dans le pot et les suivantes. Ce délai peut varier d une à plusieurs semaines, voire plusieurs mois soyez patients. Les chercheurs ont nommé ce comportement le choc du 1 er caca. Conclusion Nous espérons que cette brochure apportera des réponses aux questions les plus courantes que vous vous posez et qu elle vous aidera à accompagner votre enfant le moment venu. Après tout, nous parlons d apprentissage et comme tout apprentissage, il dépend de plusieurs facteurs. Retenez que les critères essentiels à sa réussite sont d une part l intérêt que votre enfant porte à cet apprentissage, d autre part votre disponibilité. Toutefois, n oubliez jamais que chaque enfant est différent, laissez-le donc évoluer à son rythme. Soyez patients et gardez votre humour! Nous vous l assurons, votre enfant sera propre. Faites-lui confiance. 14

L'acquisition de la propreté

L'acquisition de la propreté L'acquisition de la propreté La maîtrise des sphincters ou apprentissage de la propreté chez l enfant C est une étape majeure du développement corporel et social des jeunes enfants. Cette acquisition au

Plus en détail

L apprentissage de la propreté

L apprentissage de la propreté Cabinet de pédiatrie des Docteurs Catherine Peyrade et Alain Terrisse 195, Avenue Janvier Passero 06120 Mandelieu Tél : 04.93.93.11.30 Fax : 04.93.93.59.30 L apprentissage de la propreté Ce texte est un

Plus en détail

Conseil général du Lot. Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire.

Conseil général du Lot. Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire. Conseil général du Lot é t e r p o La pr chez l enfant s n a 6 à 0 de Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire. La propreté, cela ne s apprend pas! Maman, je vais certainement te surprendre,

Plus en détail

l âge de l opposition. Il faut donc éviter de manifester trop de contentements. La maman ne doit pas non plus attacher trop d importance devant l

l âge de l opposition. Il faut donc éviter de manifester trop de contentements. La maman ne doit pas non plus attacher trop d importance devant l Bonjour, Je vais aborder avec vous un thème très important pour votre enfant. De la couche du nourrisson à la propreté nous allons voir étape par étape les questions que l on peut se poser et les attitudes

Plus en détail

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LE DOMICILE LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LEGISLATION LOI DU 4 MARS 2002:définition des réseaux de santé : «Ils ont pour objet de favoriser l

Plus en détail

PROJET EDUCATIF. Eco Maison de la Petite Enfance de Mauvezin. CCBL ZA Route d Auch 32120 MAUVEZIN

PROJET EDUCATIF. Eco Maison de la Petite Enfance de Mauvezin. CCBL ZA Route d Auch 32120 MAUVEZIN PROJET EDUCATIF Eco Maison de la Petite Enfance de Mauvezin CCBL ZA Route d Auch 32120 MAUVEZIN Révisé en décembre 2013 Le projet éducatif est un outil nécessaire au travail d équipe. Il permet d élaborer

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE

LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE Les services à la personne désignent les activités destinées à répondre aux besoins des particuliers dans leur vie quotidienne. On distingue 3 domaines de services

Plus en détail

Le journal du Relais Petite Enfance «La Semène des 4 Jeux-Dits»

Le journal du Relais Petite Enfance «La Semène des 4 Jeux-Dits» h Le journal du Relais Petite Enfance «La Semène des 4 Jeux-Dits» Communauté de Communes Loire Semène - Service Famille/Jeunesse - Secteur Petite Enfance Relais Petite Enfance - 06 71 66 04 50 - ram@loire-semene.fr

Plus en détail

L ACCUEIL. DE L ENFANT (prénom, nom)... PAR UNE ASSISTANTE MATERNELLE* CONTRAT D ACCUEIL NUMÉROS IMPORTANTS NUMÉROS D URGENCE

L ACCUEIL. DE L ENFANT (prénom, nom)... PAR UNE ASSISTANTE MATERNELLE* CONTRAT D ACCUEIL NUMÉROS IMPORTANTS NUMÉROS D URGENCE L ACCUEIL DE L ENFANT (prénom, nom)... PAR UNE ASSISTANTE MATERNELLE* CONTRAT D ACCUEIL Dès sa naissance, l enfant réagit à son environnement. Pour se développer harmonieusement, il a besoin d une relation

Plus en détail

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Opération Vigilance Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Certains parents hésitent à parler de sécurité personnelle avec leur enfant par crainte de l effrayer ou d affecter sa

Plus en détail

TABLE RONDE DU 21/11/2001

TABLE RONDE DU 21/11/2001 TABLE RONDE DU 21/11/2001 Devenir parents est une aventure qui se construit au quotidien avec ses enfants. Dans notre société, les modifications récentes de la structure familiale comme les familles monoparentales

Plus en détail

LA GESTION DE L INQUIÉTUDE

LA GESTION DE L INQUIÉTUDE LA GESTION DE L INQUIÉTUDE RESSENTIE FACE À UNE ÉVALUATION Révision : 2008-09, NN GESTION DE L INQUIÉTUDE RESSENTIE FACE À UNE ÉVALUATION 1. EXPLICATION DE CETTE INQUIÉTUDE C est décidé, l officiel en

Plus en détail

5 erreurs à éviter dans l achat d un monte-escalier

5 erreurs à éviter dans l achat d un monte-escalier 5 erreurs à éviter dans l achat d un monte-escalier Bonjour, Nous avons réuni à votre intention un certain nombre de conseils d expert que nous vous invitons à suivre si vous projetez d acheter un monte-escalier.

Plus en détail

Livret d accueil Unité Kangourou Bâtiment B - 3 ème étage

Livret d accueil Unité Kangourou Bâtiment B - 3 ème étage Centre Hospitalier Pontoise Livret d accueil Unité Kangourou Bâtiment B - 3 ème étage Chef de service : Dr Philippe BOIZE Cadre de santé puéricultrice : Mme Ana GRIMBERT Standard Centre Hospitalier : 01.30.75.40.40

Plus en détail

Formation. Des cours Croix-Rouge vaudoise pour les proches aidants

Formation. Des cours Croix-Rouge vaudoise pour les proches aidants Formation Des cours Croix-Rouge vaudoise pour les proches aidants A qui s adressent ces formations? Cours de sensibilisation Ces cours s adressent à vous, proches aidants, qui consacrez temps et énergie

Plus en détail

Livret d accueil pour les futurs parents, les parents et les assistant(e)s maternel(le)s

Livret d accueil pour les futurs parents, les parents et les assistant(e)s maternel(le)s Livret d accueil pour les futurs parents, les parents et les assistant(e)s maternel(le)s Un livret, pour qui? Ce livret est destiné aux parents et futurs parents qui souhaitent trouver un mode de garde

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation GRETA M2S Métiers de la Santé et du Social Le salarié et ses droits à la formation Le DIF Droit individuel à la formation ))) Qu est-ce que c est? Le DIF permet au salarié de négocier avec son employeur,

Plus en détail

LE TEMPS DE LA CONCEPTION. Il arrive d avoir besoin de support, lorsque l on est prêt à fonder une famille

LE TEMPS DE LA CONCEPTION. Il arrive d avoir besoin de support, lorsque l on est prêt à fonder une famille LE TEMPS DE LA CONCEPTION Il arrive d avoir besoin de support, lorsque l on est prêt à fonder une famille Le parcours pour devenir parents peut parfois être éprouvant psychologiquement pour vous et votre

Plus en détail

Politique du sommeil

Politique du sommeil Politique du sommeil Centre de la Petite Enfance Beauce-Sartigan Politique du sommeil Novembre 2012 Objectif; L objectif de cette politique est de guider le personnel éducateur et d informer les parents

Plus en détail

Contrat d accueil POUR L ENFANT NOM : Prénoms : Date et lieu de naissance :

Contrat d accueil POUR L ENFANT NOM : Prénoms : Date et lieu de naissance : Contrat d accueil GARDE D ENFANTS A DOMICILE Lucie Chamoux 53, rue poujeau, Appt 39 33200 BORDEAUX 06.32.53.13.32 luciechamoux153@hotmail.fr POUR L ENFANT NOM : Prénoms : Date et lieu de naissance : _

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS...9 PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 Comment accroître la motivation de mon enfant à l école?...15 Comment favoriser l autonomie et le sens des responsabilités chez mon enfant?...29

Plus en détail

LE SOMMEIL DE L ENFANT

LE SOMMEIL DE L ENFANT LE SOMMEIL DE L ENFANT Généralités Le sommeil est constructif, il permet au corps de récupérer et de «recharger ses batteries». Dormir aide à grandir, à mémoriser les apprentissages de la journée et à

Plus en détail

Séminaire École maternelle Séminaire Les temps éducatifs, temps d apprentissages La sieste

Séminaire École maternelle Séminaire Les temps éducatifs, temps d apprentissages La sieste Séminaire École maternelle Séminaire Les temps éducatifs, temps d apprentissages La sieste I) Les besoins physiologiques de l enfant Le BOEN Hors série n 1 du 14 février 2002 indique : «L organisation

Plus en détail

RELATION D AIDE ET SOUTIEN DES AIDANTS FAMILIAUX. Une formation expérimentale à destination des professionnels soin à domicile en soins palliatifs :

RELATION D AIDE ET SOUTIEN DES AIDANTS FAMILIAUX. Une formation expérimentale à destination des professionnels soin à domicile en soins palliatifs : RELATION D AIDE ET SOUTIEN DES AIDANTS FAMILIAUX Une formation expérimentale à destination des professionnels soin à domicile en soins palliatifs : Journée Régionale de Soins Palliatifs Cité des Congrès

Plus en détail

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin CONTRAT D ACCUEIL Parents Assistant(e)s Maternel(le)s Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin Parents, assistant(e) maternel(le), L enfant est au cœur de vos préoccupations, la qualité

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE AU DOMICILE : SPECIFICITES ET IMPLICATIONS

LA PRISE EN CHARGE AU DOMICILE : SPECIFICITES ET IMPLICATIONS LA PRISE EN CHARGE AU DOMICILE : SPECIFICITES ET IMPLICATIONS Introduction Laurie MARINO LA PRATIQUE DU PSYCHOLOGUE A DOMICILE : une pratique récente Il y a peu de traces de celle-ci avant les années 70

Plus en détail

un métier parfois complexe

un métier parfois complexe un métier parfois complexe La loi du 27 juin 2005 a amélioré le statut des assistants familiaux. Aujourd hui, ils sont reconnus comme de vrais professionnels de la protection de l enfance et bénéficient

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

GARDE D ENFANTS A DOMICILE

GARDE D ENFANTS A DOMICILE Contrat d accueil GARDE D ENFANTS A DOMICILE MMe BENABDESSELAM Malika 06.38.45.56.45 gardeadomicileocom3pomes@gmail.com POUR L ENFAN T Prénoms : NOM : Date et lieu de naissance : 1 CONTRAT D ACCUEIL Ce

Plus en détail

P. 1 FITZGERALD.RH. ICMCB 21 septembre 2012

P. 1 FITZGERALD.RH. ICMCB 21 septembre 2012 P. 1 FITZGERALD.RH ICMCB 21 septembre 2012 Présentation de FITZGERALD. RH P. 2 Date de création Le cabinet Fitzgerald. RH a été créé à Bordeaux en juillet 2006 par Alexandre Le Maire. Domaines d activité

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Développement. l enfant

Développement. l enfant Développement de l enfant No : 1 Vinaigre ou miel : Dans ce livre, il plaide en faveur de méthodes actives et positives qui favorisent chez l enfant la confiance, l estime de soi et le sentiment de compétence.

Plus en détail

Maladie de Parkinson. et prise en charge. La prise en charge à 100 %

Maladie de Parkinson. et prise en charge. La prise en charge à 100 % Actuellement, vous êtes près de 6,5 millions dans le monde et 150 000 en France à être atteints par la maladie de Parkinson. Vous pourrez avoir besoin d informations administratives, pratiques... ou tout

Plus en détail

FICHES PDSB - MANŒUVRES DANS LES ESCALIERS

FICHES PDSB - MANŒUVRES DANS LES ESCALIERS FICHES PDSB - MANŒUVRES DANS LES ESCALIERS Quelques points de repère pour monter et descendre un escalier* Monter un escalier Points de repère pour monter un escalier seul(e) ou sous supervision* Supervision

Plus en détail

Projet pédagogique de la crèche

Projet pédagogique de la crèche Projet pédagogique de la crèche MISSION L équipe éducative de la structure d accueil le Scoubidou veille à accueillir chaque enfant dans un contexte social et sécurisant tant au niveau affectif que matériel.

Plus en détail

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles 01 Cas n o 1 Thème : Annonce d une mauvaise nouvelle : Madame S. FICHE À REMETTRE AU «PROFESSIONNEL» Vous êtes aide-soignante dans un établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes. Mme S.

Plus en détail

votre enfant et son sommeil

votre enfant et son sommeil votre enfant et son Avant-propos Le temps de n est pas du temps perdu, car dormir est une activité aussi importante que manger et respirer. Le bon s apprend et cela n est pas toujours de tout repos pour

Plus en détail

Fiches PDSB Manœuvres dans les escaliers

Fiches PDSB Manœuvres dans les escaliers Fiches PDSB Manœuvres dans les escaliers Quelques points de repère pour monter et descendre un escalier à consulter* Monter un escalier Supervision À consulter : Points de repère pour monter un escalier

Plus en détail

Confiance en soi, Confiance en la vie et Estime de soi.

Confiance en soi, Confiance en la vie et Estime de soi. Confiance en soi, Confiance en la vie et Estime de soi. Définissez votre «vrai problème» Mettez du sens Et passez à l action sereinement Ce livret vous a été remis en complément de la formation vidéo «Confiance

Plus en détail

Pourquoi sous-traiter votre processus de recrutement?

Pourquoi sous-traiter votre processus de recrutement? Pourquoi sous-traiter votre processus de recrutement? (Article rédigé par Ain Boost Office Le 22 Juillet 2015) Le recrutement est un processus incontournable dans la vie de toute entreprise, les petites

Plus en détail

Programme de rééducation de la vessie

Programme de rééducation de la vessie Programme de rééducation de la vessie 1 2 Introduction Ce à quoi vous devriez vous attendre : vous lever la nuit pour aller uriner à une ou Lorsque vous urinez, vous éliminez l équivalent d une à deux

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

édito Sommaire Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!!

édito Sommaire Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!! édito Sommaire Les services de la Communauté de Communes p3 La profession d Assistante Maternelle Une journée chez nounou Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!! p4 Mois après mois, tu as su t

Plus en détail

Guide des premiers jours

Guide des premiers jours Accueillir un enfant du voyage dans une classe ordinaire : Guide des premiers jours Quatre facteurs entravent sensiblement la réussite scolaire des enfants itinérants : «- changement de maître, et partant

Plus en détail

"#$!%&!'(')$$*&!+%)!,#!-.(&,/*.0#!#-!,#!01-(0*.'2*,#3! $45*00#!,41$67#!#-!'.#&8!,*&!#&7*$9! :%-'$(;#0#&-!

#$!%&!'(')$$*&!+%)!,#!-.(&,/*.0#!#-!,#!01-(0*.'2*,#3! $45*00#!,41$67#!#-!'.#&8!,*&!#&7*$9! :%-'$(;#0#&-! "#$%&'(')$$*&+%),#-.(&,/*.0##-,#01-(0*.'2*,#3 $45*00#,41$67##-'.#&8,*&#&7*$9 :%-'$(;#0#&- La continuité d une carrière enrichie par le changement Expert depuis plus de 25 ans en outplacement et conseil

Plus en détail

Les. Les enfants sont accueillis sur réservation, de préférence une semaine à l avance, Halte-garderie : un système à la carte

Les. Les enfants sont accueillis sur réservation, de préférence une semaine à l avance, Halte-garderie : un système à la carte Sommaire Le mot du maire... 4 Le mot de l élue... 5 Le mot de l équipe... 7 1. L adaptation : apprenons à faire connaissance... 8 2. Doudou : l incontournable!...10 3. La parentalité... 12 4. La propreté...

Plus en détail

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES La réalisation d un PCS doit être l occasion de travailler avec différents partenaires et de créer un réseau. L objectif est de faire en sorte de bien définir qui

Plus en détail

Apprendre à combattre un incendie coûte toujours très cher avant le sinistre..!

Apprendre à combattre un incendie coûte toujours très cher avant le sinistre..! 1 veille sociale. 1 jour Dir 1 2 gestion de la crise sociale 2 jours 3 négociation sociale 3 jours Pourquoi une telle offre? Quoi? «Il n y a de richesse que d homme» Apprendre à combattre un incendie coûte

Plus en détail

Vous êtes parents de jeunes enfants âgés de 3 mois à 4 ans.

Vous êtes parents de jeunes enfants âgés de 3 mois à 4 ans. Vous êtes parents de jeunes enfants âgés de 3 mois à 4 ans. Vous avez décidé de nous les confier pour aller travailler ou bien faire des courses, aller chez le médecin ou tout simplement souffler un peu

Plus en détail

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE Dossier Médical Personnel BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE MARS 2012 L AVANCÉE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL EN QUELQUES CHIFFRES - MARS 2012 26 LE NOMBRE DE RÉGIONS DANS LESQUELLES DES PROFESSIONNELS

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA SIESTE ET LE SOMMEIL CPE DU PIC

POLITIQUE SUR LA SIESTE ET LE SOMMEIL CPE DU PIC POLITIQUE SUR LA SIESTE ET LE SOMMEIL CPE DU PIC Adopté au conseil d administration du 5 février 2013 Le CPE du PIC s est dotée d une politique sur la sieste et le sommeil. Il nous semble important d être

Plus en détail

Enquête sur la France des classes moyennes Vague 3

Enquête sur la France des classes moyennes Vague 3 Enquête sur la France des classes Vague 3 Tome 2 : Focus sur l école FD/JF/FG/MCP N 112507 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Jérôme Fourquet / Fabienne Gomant / Marion Chasles-Parot Département Opinion et

Plus en détail

Comment garder. des dents en bonne santé? Les réponses à vos questions. A lire. avec vos enfants. ENFANCE les dents

Comment garder. des dents en bonne santé? Les réponses à vos questions. A lire. avec vos enfants. ENFANCE les dents ENFANCE les dents Comment garder des dents en bonne santé? Les réponses à vos questions A lire avec vos enfants Pourquoi a-t-on des dents? Nous avons des dents...... pour manger bien sûr les dents servent

Plus en détail

Tous pour un... un pour tous!

Tous pour un... un pour tous! Tous pour un... un pour tous! Activités de développement de la solidarité Élèves du primaire GUIDE D ANIMATION À L INTENTION DES ENSEIGNANTS proposé par 5935, St-Georges, bureau 310 Lévis (Québec) G6V

Plus en détail

8.1. : CONSTRUCTION D UN LIVRET DE COMPETENCES DANS LE SECTEUR DE LA PETITE ENFANCE

8.1. : CONSTRUCTION D UN LIVRET DE COMPETENCES DANS LE SECTEUR DE LA PETITE ENFANCE 8.1. : CONSTRUCTION D UN LIVRET DE COMPETENCES DANS LE SECTEUR DE LA PETITE ENFANCE Nathalie CASTAING Professeur coordinatrice UPI LP BARADAT 64000 PAU Mai 2010 CONTETE : Lucie, élève en troisième année

Plus en détail

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici».

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». 1. Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». Près d un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle, y compris d abus sexuels. Vous pouvez empêcher que cela arrive à votre enfant. Apprenez

Plus en détail

Comment bien gérer votre temps

Comment bien gérer votre temps Comment bien gérer votre temps Bonjour, je m appelle Marie-Ève. Au secondaire, vous aviez l habitude d être en classe 30 heures par semaine, alors qu à l université, vous pouvez avoir de 15 à 25 heures

Plus en détail

Le partage des responsabilités dans une équipe

Le partage des responsabilités dans une équipe Le partage des responsabilités dans une équipe Comment permettre à chacun d avoir des responsabilités et d être soutenu pour les mener à bien? Peut-on s appuyer sur la diversité (histoire, compétences,

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Chapitre 1. Trouver ses bases

Chapitre 1. Trouver ses bases Chapitre 1 Trouver ses bases 9 Lundi Dépendance Comme un bébé dans les bras de sa mère est impuissant, Dieu souhaite que nous (re)devenions ainsi dans ses bras à lui. Il s agit, en fait, plus de réaliser

Plus en détail

Professionnels de la petite enfance:

Professionnels de la petite enfance: Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne Professionnels de la petite enfance: Formations courtes à thèmes 2013 / 2014 La diététique du jeune enfant OBJECTIFS: Connaître les étapes de

Plus en détail

Notre démarche éducative privilégie le respect de l enfant, en cohérence avec son développement psychoaffectif et psychomoteur.

Notre démarche éducative privilégie le respect de l enfant, en cohérence avec son développement psychoaffectif et psychomoteur. Association au Service de l Enfance CRECHE FAMILIALE 14 rue Pasteur Cadier 64000 PAU Le projet éducatif et le projet pédagogique ont été élaborés en collaboration avec l équipe d encadrement et les assistantes

Plus en détail

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale.

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. Shooting Un jeu de Baptiste CAZES expérience electro-gn Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. C est un jeu pour deux joueurs. Le premier personnage

Plus en détail

Formation Vendeurs d excellence

Formation Vendeurs d excellence Formation Vendeurs d excellence Basé sur le concept de la préparation sportive, instrumentale ou théâtrale : Peu de théorie, de l entraînement INTENSIF, l apprentissage des bons réflexes! Le sportif, même

Plus en détail

Chapitre 15. La vie au camp

Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp 227 1. Intensité de la vie du camp 230 2. Loin de la maison 230 A. Sentiment de sécurité 230 B. Les coups de cafard de l enfant 231 227 Un camp,

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

Règlement de fonctionnement des ateliers collectifs: Relais Assistantes Maternelles d Ardentes

Règlement de fonctionnement des ateliers collectifs: Relais Assistantes Maternelles d Ardentes Lucie MALARD Animatrice du RAM Jours et horaires d ouverture -Lundi de 13h30 à 18h30 -Mercredi de 8h30 à 17h00 -Jeudi de 13h30 à 18h30 Les ateliers collectifs d Ardentes se déroulent Les mercredis, en

Plus en détail

Centre Claude Bernard. Livret d accueil à l usage des familles

Centre Claude Bernard. Livret d accueil à l usage des familles Centre Claude Bernard Livret d accueil à l usage des familles Vous avez bien voulu nous faire confiance pour vous aider à traiter les problèmes que vous rencontrez actuellement avec votre enfant. Afin

Plus en détail

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs :

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : 2. Qu est-ce qu un projet commun? Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : le projet a un début et une fin et se structure en

Plus en détail

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1 Enquête de PSMT Qu est-ce que PSMT? Protégeons la santé mentale au travail est un ensemble exhaustif de ressources uniques, fondées sur des données probantes, qui ont été conçues dans le but d évaluer

Plus en détail

CG conseil. Qualification de PNC - MEMBRE D ÉQUIPAGE DE CABINE Hôtesse/Steward DOCUMENT DE SYNTHESE. Janvier 2009. En collaboration avec

CG conseil. Qualification de PNC - MEMBRE D ÉQUIPAGE DE CABINE Hôtesse/Steward DOCUMENT DE SYNTHESE. Janvier 2009. En collaboration avec DOCUMENT DE SYNTHESE Qualification de PNC - MEMBRE D ÉQUIPAGE DE CABINE Hôtesse/Steward Janvier 2009 En collaboration avec CG conseil Fanny Montarello 1 - Définition de la qualification Les Personnels

Plus en détail

Aidez votre enfant à prendre un excellent départ. Le programme d intervention précoce de la ville de New York Evaluation du développement de l enfant

Aidez votre enfant à prendre un excellent départ. Le programme d intervention précoce de la ville de New York Evaluation du développement de l enfant Le programme d intervention précoce de la ville de New York Evaluation du développement de l enfant Aidez votre enfant à prendre un excellent départ LE DEPARTEMENT DE LA SANTE ET DE L'HYGIENE MENTALE DE

Plus en détail

Bienvenue à l école Maternelle!

Bienvenue à l école Maternelle! Tu viens d être inscrit(e) à l école maternelle. Ton nom est marqué dans le grand cahier des élèves de l école. Voici des photos de ton école : Bienvenue à l école Maternelle! colle ici ta photo Ecole

Plus en détail

RECONNAISSANCE PROGRAMME ÉDUCATIF Document de travail pour produire une plate-forme pédagogique

RECONNAISSANCE PROGRAMME ÉDUCATIF Document de travail pour produire une plate-forme pédagogique RECONNAISSANCE PROGRAMME ÉDUCATIF Document de travail pour produire une plate-forme pédagogique Vous êtes présentement dans le processus de reconnaissance pour devenir responsable d un service de garde

Plus en détail

Cadre légal de la formation des assistants maternels agréés

Cadre légal de la formation des assistants maternels agréés Cadre légal de la formation des assistants maternels agréés -Art. 421-14 de la loi du 27 juin 2005 : «Tout assistant maternel agréé doit suivre une formation dont les modalités de mise en œuvre par le

Plus en détail

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base.

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base. AIDE-MÉMOIRE Définitions Consommer une variété d aliments nutritifs en quantité adéquate pour répondre à ses besoins. Alimentation équilibrée en termes de quantité et de qualité. Consommation d une variété

Plus en détail

Infections urinaires chez l enfant

Infections urinaires chez l enfant Infections urinaires chez l enfant Questions et réponses pour diminuer vos inquiétudes Chers parents, Cette brochure a pour but de faciliter votre compréhension et de diminuer vos inquiétudes en vous

Plus en détail

Livret de Parrainage

Livret de Parrainage Livret de Parrainage Conseil de Quartier Belleville Saint Maur avec la participation de Antenne Jeunes Orillon La Ligue de l Enseignement La Maison des Métallos Livret de Parrainage Conception graphique

Plus en détail

La Rentrée en Petite Section à l'école de Rochefort Montagne

La Rentrée en Petite Section à l'école de Rochefort Montagne La Rentrée en Petite Section à l'école de Rochefort Montagne Votre enfant entre à l école pour la première fois, c'est une étape importante dans sa scolarité. «L école maternelle a pour mission d aider

Plus en détail

Préparé par : ERIC GIRARDOT, -diplômé en Haptonomie. -diplômé en Sensitive Gestalt Massage (R)

Préparé par : ERIC GIRARDOT, -diplômé en Haptonomie. -diplômé en Sensitive Gestalt Massage (R) L Accompagnement des personnes âgées et des personnes atteintes de la maladie d Alzheimer par différentes approches: - l haptonomie - le Sensitive Gestalt Massage)R( - la Réflexologie plantaire Préparé

Plus en détail

Tiré à Part du BDP volume 7 n 1

Tiré à Part du BDP volume 7 n 1 Tiré à Part du BDP volume 7 n 1 LE ROLE DE L INFIRMIERE DE DIALYSE PERITONEALE DANS L EDUCATION DU PATIENT Ghislaine VENIEZ Infirmière - Unité de Dialyse Péritonéale C.H. René Dubos - 95300 Pontoise 1997

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

ECOLE MATERNELLE GRANGE BRUYERE 39 avenue Maréchal Foch 69110 Sainte-Foy-lès-Lyon

ECOLE MATERNELLE GRANGE BRUYERE 39 avenue Maréchal Foch 69110 Sainte-Foy-lès-Lyon ECOLE MATERNELLE GRANGE BRUYERE 39 avenue Maréchal Foch 69110 Sainte-Foy-lès-Lyon tel : 04 78 25 28 11 (entre 11h30 et 13h30 ou après 16h30) Sommaire : *Les horaires *Les programmes *L école au quotidien

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE DE LA CRECHE FAMILIALE DE CHANTILLY

PROJET PEDAGOGIQUE DE LA CRECHE FAMILIALE DE CHANTILLY PROJET PEDAGOGIQUE DE LA CRECHE FAMILIALE DE CHANTILLY «Les Cantilous» Notre principal objectif est la perception de l enfant comme un être unique en soulignant l importance de sa prise en charge individuelle.

Plus en détail

Extrait de «J éduque mon chien moi-même» de Martine Bohy et Laurence Bruder Sergent, 2008

Extrait de «J éduque mon chien moi-même» de Martine Bohy et Laurence Bruder Sergent, 2008 La marche en laisse Lorsque nous demandons aux maîtres de chiens avec quels comportements ils ont le plus de problèmes, la marche en laisse vient en tête de liste. Pourtant la plupart des propriétaires

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

Guide de l employeur sur les prestations d invalidité

Guide de l employeur sur les prestations d invalidité Assurance invalidité Guide de l employeur sur les prestations d invalidité À propos de Co -operators En 1945, des cultivateurs de blé de la Saskatchewan mettaient sur pied une coopérative d assurance,

Plus en détail

Le bac mis en examen. Une enquête Ipsos / CGI pour La MAIF, Le Monde et RTL

Le bac mis en examen. Une enquête Ipsos / CGI pour La MAIF, Le Monde et RTL Le bac mis en examen Une enquête Ipsos / CGI pour La MAIF, Le Monde et RTL Fiche technique Sondage Ipsos / CGI pour : La MAIF, Le Monde et RTL. Échantillons : 610 élèves de Première ou de Terminale, constituant

Plus en détail

Les besoins et les attentes de la personne

Les besoins et les attentes de la personne CHAPITRE Les besoins et les attentes de la personne aux différents âges Les rythmes de vie > Les besoins et les attentes de la personne TDmémo OBJECTIFS > Repérer et justifier les besoins et les attentes

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

BIENVENUE. Logo de l école ou photo de celle-ci. LIVRET D ACCUEIL des Petites Sections

BIENVENUE. Logo de l école ou photo de celle-ci. LIVRET D ACCUEIL des Petites Sections Pour des raisons de taille de fichier et de droits à l image, j ai dû supprimer les images qui accompagnent en temps normal ce livret : ce sont des photos des enfants en activité qui permettent d illustrer

Plus en détail

ACCUEIL DE JOUR D ALFORTVILLE

ACCUEIL DE JOUR D ALFORTVILLE ACCUEIL DE JOUR D ALFORTVILLE EVALUATION PARTICIPATIVE DU PROJET DE SERVICE QUESTIONNAIRE A DESTINATION DES USAGERS Nous vous proposons de participer à l évaluation du projet de service. Votre participation

Plus en détail

FORMATION L ENFANT ET LE JEU

FORMATION L ENFANT ET LE JEU FORMATION L ENFANT ET LE JEU Le jeu est au cœur du métier de l animateur car il est un moyen de connaître, de comprendre et d accompagner l enfant dans son développement. Les enjeux éducatifs liés au jeu

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail