DOSSIER Pédagogique. Mardi 20 janvier 20H30 1h00. Les Percussions de Strasbourg BURNING BRIGHT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER Pédagogique. Mardi 20 janvier 20H30 1h00. Les Percussions de Strasbourg BURNING BRIGHT"

Transcription

1 DOSSIER Pédagogique Mardi 20 janvier 20H30 1h00 Les Percussions de Strasbourg BURNING BRIGHT

2 Sommaire Distribution istribution,, résumé 3 A propos du spectacle 3 Extrait 5 La compagnie 5 Biographie 6 Pistes de travail 9 Bibliographie, sources 11 Tarifs scolaires 9.50 par élèves 5.50 avec la carte Vita Culture 2

3 Distribution Commande d Etat pour les Percussions de Strasbourg. Co-production : Percussions de Strasbourg & Musica. World Première : , Festival Musica, Strasbourg, FR Création scénographique et lumières : , Festival Rainy Days, LUX - Coproduction : Philharmonie du Luxembourg & Percussions de Strasbourg. Résumé Après le magistral Erewhon écrit pour l ensemble en 1972, Hugues Dufourt compose Burning bright. Voyage au coeur des matières à propos du spectacle Objectifs théoriques 1) une réflexion sur le geste instrumental de la percussion : tailler = éclatement, usure, abrasion, coupure du matériau. Assembler = la prise, la main saisissant l objet, l agrafage. De même déplacer et briser sont, du point de vue mécanique, des opérations primordiales de la technique. 2) une recherche sur les modes de jeu Une définition plus précise du choix des baguettes, des aires d impact, des lieux d émission et de diffusion, des sonorités diverses obtenues avec les divers types d écriture ornementale. Un gain de précision dans la définition des sonorités, dans leur ajustement et leur renouvellement. 3) Une recherche de nouveaux types d associations instrumentales Proscrire les sonorités éculées, les appariements convenus. Chercher dans une sonorité toutes les possibilités de distorsion, toutes les tensions de déformation. Prendre pour point de départ des sonorités globales et les différencier par «synthèse soustractive». 4) Une énergétique de la substance sonore La forme : un mouvement articulé, un flux indépendant de tout contour ; nappes 3

4 énergétiques ; foyers énergétiques. La couleur sonore fonde sa forme, détermine sa propre amplitude. La forme par elle-même existe dynamiquement, parce qu elle est tout entière schème d orientation. La percussion se fonde sur une ambivalence objective entre la couleur et la forme. La couleur crée un milieu sonore, un plasma, un blastème primordial, tandis que la forme se perçoit comme interférence, diffraction en faisceau, polyphonie, multiplicité distincte. Ces oppositions sont d ailleurs dépassées dans le domaine de la percussion, car la forme peut aussi bien se percevoir comme l irruption d une masse, l essor d un volume. La couleur en revanche provoque des fusions indécises, suggère des états transitoires et indéfinissables, des polarités. Le propre de la percussion est de permettre une oscillation perpétuelle entre le motif et le fond, dans une sorte d osmose indiscernable entre le moment de la fusion et celui de la différenciation. Objectifs artistiques 1) L essence de la percussion : dilution de la hauteur dans l énergie. Le facteur énergétique est primordial, et prend le contre-pied des principes qui guident aujourd hui la musique sur ordinateur. Donc, pas de plages colorées avec des délimitations linéaires (allusion au style de Kandinsky) mais des courants de forces, des coulées de forces informes. Proscrire la symétrie. Conquête de la profondeur et des effets expansifs de la couleur sonore. Expansion des masses, des volumes glissants et transparence des milieux. Opérer sur les espaces profonds et les textures lumineuses. Rôle ambigu de la masse, chargée à la fois de valeurs réalistes et de valeurs formelles. L agencement dynamique des formes = un continuum fluent de qualités. Fluctuation d un milieu mobile qui, tour à tour, se creuse, se gonfle ou fait saillie. 2) Temporalité : un ordre temporel d émergence. Pas de rhétorique ni de didactique. Briser le cadre des «bonnes formes». Composition par les arabesques, qui miment les mouvements de la pensée ou les trouvailles de la vie. L arabesque : de purs linéaments formels ou des tensions de l existence. L arabesque est la formule idéale d un mouvement irréel. Espaces oscillants. L espace est toujours polarisé sans être fini ni discontinu (expansions ou concentrations indéfinies). Pas de mélancolie. Un pur jaillissement du temps, une genèse du présent. Des tensions de durée, avec une plus ou moins grande viscosité du temps ; raccourcis, torsions. La figure, le motif ou la configuration ne sont que des projections dans l espace, dans l instantané, d un mouvement temporel saisi sur le vif. 3) L essence de la composition musicale : la composition musicale est une construction qui se formalise tandis que la pensée qui la soutient se symbolise. La structure n est pas dictée de l extérieur. Elle est soutenue par des schèmes de genèse. Il faut penser autrement la musique. La physique théorique est une physique de champs. Il en va de même de la musique dont chaque note, chaque élément est un phénomène dérivé, comme un point singulier analytique du champ. Il faut penser la musique comme une dynamique de milieux continus, de milieux à déformation élastique. Il n y a en musique que des interactions à l intérieur du champ. L idée d édifice ne présente aucun intérêt en musique, qui ne connaît que les ensembles déformables, les transformations et les écoulements, les effets de débordement, le foisonnement des formes transitives. 4

5 4) Esthétique : l exploitation objective des ressources du matériau est suffisante en soi et n appelle pas d expressivité particulière, d introspection, d intentionnalité supplétive. Comme le dit Freud, la création n est qu une lutte entre la différenciation interne et l entropie. L esthétique récente a souvent pris l entropie pour un principe libérateur, alors qu elle ne faisait que consentir à la pulsion de mort et sombrer dans un univers anomique et dépressif. Le propre de la percussion est au contraire de tirer son pouvoir d émergence de son exploration des profondeurs. Hugues Dufour extrait Il n y a pas encore d extraits disponibles pour ce spectacle puisqu il s agît d une toute nouvelle création. En revanche afin de vous familiariser avec son univers, voici un extrait de sa précédente création : Erewhon : https://www.youtube.com/watch?v=f7sqxlajopw la compagnie Les Percussions de Strasbourg, l invention d une tradition, un demi siècle de créations On pourrait faire commencer l histoire des Percussions de Strasbourg par le premier concert donné officiellement à l ORTF le 17 janvier 1962, qui réunissait le Français Serge Nigg, le Hongrois Béla Bartók et le Franco-Américain Edgar Varèse. Il faudra en fait remonter un peu plus avant dans le temps avec le concert de 1959 dirigé par Pierre Boulez où pour la première fois les six membres fondateurs des Percussions de Strasbourg étaient réunis sur une scène. Pendant plusieurs années, les percussionnistes de l Orchestre municipal de Strasbourg dirigé par Ernest Bour et ceux de l Orchestre de Radio-Strasbourg de Charles Bruch ont d ailleurs fait la navette entre Strasbourg et Baden-Baden, où l énergique Heinrich Strobel, chef du département de la musique de la radio Südwestfunk, les invitait régulièrement pour les concerts de musique contemporaine où ils apportaient leur complément aux créations symphoniques nécessitant une percussion importante. Nos six mousquetaires de la percussion, ou plus exactement nos six «batteurs strasbourgeois» s imposèrent sur la scène allemande. Entre l Allemagne et la France, une nouvelle alliance culturelle venait de naître. Ces années de gestation, ces années pionnières virent s esquisser un répertoire pour la percussion et s affirmer le besoin d un orchestre de percussions. Nos musiciens 5

6 prirent un premier nom plus technique que «glamour», Groupe instrumental à percussions, mais très vite, la dénomination «Les Percussions de Strasbourg» s imposa en Europe puis dans le monde. On connaissait «les tambours du Bronx», de même «les percussions de Strasbourg» sont devenues un nom, un label, celui de l excellence française mariant l innovation et la grâce. Du premier concert à ceux d aujourd hui, on dénombre plus de concerts donnés dans plus de 70 pays. Le cinquantième anniversaire des Percussions de Strasbourg est l occasion de porter un regard nouveau sur le répertoire, en rendant hommage aux fondateurs, ainsi qu à ceux qui ont poussé le groupe, mais également de mettre en perspective la seconde génération des Percussions de Strasbourg tout en traçant les lignes de fuite de demain. Aujourd hui le groupe est différent, son équipe à changé, les membres fondateurs ne sont plus là, Une nouvelle histoire est née. Cinquante ans dans la vie d un ensemble, c est exceptionnel, unique. La mémoire n est pas nécessairement le culte du passé et le plus bel hommage qu elle puisse rendre à ce dernier est de toujours recréer. La célébration de cet anniversaire commencera donc par une tournée en Amérique du Nord au début de l année 2011, pour se clore à la fin de l année 2012 ; Des créations, des évènements, des spectacles, un livre vont jalonner toutes ces manifestations. Biographie HUGUES DUFOURT - compositeur Compositeur et philosophe français né le 28 septembre 1943 à Lyon, Hugues Dufourt étudie le piano à Genève auprès de Louis Hiltbrand puis la composition avec Jacques Guyonnet, avec lequel il collabore au Studio de Musique Contemporaine de Genève (SMC), et qui crée ses premières oeuvres : Brisants, Mura della Città di Dite, Down to a sunless sea, Dusk light. Agrégé de philosophie en 1967, Hugues Dufourt fut, à Lyon, l'élève de François Dagognet et de Gilles Deleuze. Il participe à Paris aux séminaires de Georges Canguilhem et Suzanne Bachelard. Il prend 6

7 part aux concerts du groupe Musique du Temps à Lyon, et devient, en 1968, responsable de la programmation musicale au Théâtre de la Cité à Villeurbanne, sous la direction de Roger Planchon, tout en enseignant la philosophie à l'université de Lyon II ( ), puis à l'université Jean-Moulin - Lyon III ( ), en qualité d'assistant, puis de maître-assistant. Résidant à Paris dès 1972, il participe aux activités de l'itinéraire ( ), et fonde en 1977 le Collectif de Recherche Instrumentale et de Synthèse Sonore (Criss), avec Alain Bancquart et Tristan Murail. En 1977, Erewhon est créé par les Percussions de Strasbourg, sous la direction de Giuseppe Sinopoli, suivi, en 1979, à l'ircam, de Saturne, pour 24 instrumentistes, dirigé par Peter Eötvös. En 1985, la création, par l'orchestre de Paris, de Surgir provoque un certain scandale. Pierre Boulez dirige L'Heure des traces en 1986 à La Scala de Milan. L'Hommage à Charles Nègre accompagne, la même année, le film Quai Bourbon de Luc Riolon, sur une chorégraphie et dans une mise en scène de Daniel Larrieu. Chargé de recherche ( ), puis Directeur de recherche au CNRS ( ), Hugues Dufourt crée en 1982 l'unité Mixte de Recherche "Recherche Musicale" (UMR 99 12) qu'il dirige jusqu'en Il préside l'ensemble Forum de Lyon ( ), et fonde le Séminaire d'histoire sociale de la musique (1984) et la Formation Doctorale "Musique et Musicologie du XXe siècle" à l'ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, avec le concours de l'ecole Normale Supérieure, du CNRS et de l'ircam (1989). Christian Bourgois publie en 1991 Musique, pouvoir, écriture. En 1992, Le Philosophe selon Rembrandt, pour orchestre, est créé au Festival Ars Musica de Bruxelles par l'ensemble Orchestral de Hilversum sous la direction de Mark Foster. On note en 1993, la création de The Watery Star à l'ircam par l'ensemble Fa sous la direction de Dominique My. L'Opéra de Lyon donne Dédale en 1995, opéra sur un livret de Myriam Tanant, sous la direction de Claire Gibault, dans une mise en scène de Jean-Claude Fall. Commande de l'etat, La Maison du Sourd, concerto pour flûte solo et orchestre, est créée à la Biennale de Venise le 23 octobre 1999 par l'orchestre de la Fenice sous la direction d'emilio Pomarico, avec en soliste Pierre-Yves Artaud. L'oeuvre est reprise à Hong-Kong par le Sinfonietta de Hong- Kong le 28 novembre 1999 sous la direction de Tsung Yeh. Commande de Radio- France, Lucifer d'après Pollock, pour flûte et orchestre, est créé au Festival Présences 2001 par l'orchestre Philarmonique de Radio-France sous la direction d'emilio Pomarico. Commande du Festival d'automne à Paris et de l'association Orcofi pour l'opéra, la Musique et les Arts, le cycle des Hivers ( ), est créé en novembre 2001 au théâtre du Châtelet dans sa version intégrale. Il a été produit par le Festival d'automne à Paris, en collaboration avec l'ensemble Modern, l'alte Oper de Francfort et le Festival de Berlin associé à Märzmusik Festival für aktuelle musik. Invité par le Festival franco-américain French Sounds, Hugues Dufourt a été joué à New-York le 4 mars 2003 au Merkin Concert Hall de New-York par l'ensemble Speculum Musicae sous la direction de Jeffrey Milarsky. Le Cyprès blanc pour alto soliste et grand orchestre est créé à Musica de Strasbourg 2004 par l'orchestre Philarmonique du Luxembourg sous la direction de Pierre-André Valade avec Gérard Caussé en soliste. L'Origine du monde pour piano et ensemble instrumental est créée à Musica 2004 par l'ensemble Orchestral Contemporain sous la direction de Daniel Kawka avec Ancuza Aprodu en soliste. En 2005, Soleil de proie, pour deux pianos, est créé à Milan par le duo Brunialti / Biondi tandis que L'Afrique d'après Tiepolo est créée au Festival de Witten par l'ensemble Recherche. Dédicataire de l'oeuvre, François-Frédéric Guy crée Erlkönig, pour piano, le 18 octobre 2006 à l'auditorium du Musée d'orsay dans le cadre du Festival d'automne à Paris. Commande de la RAI, au plus haut faîte de l'instant, pour hautbois et 7

8 orchestre, est créé en 2006 à Turin par Francesco Pomarico (hautbois) et Emilio Pomarico à la tête de l'orchestre de la RAI. Nima Sarkechik crée le 1er avril 2008 La Ligne gravissant la chute, hommage à Chopin, pour piano au Printemps des Arts de Monte-Carlo. Le quatuor Arditti donne Dawn Flight, le 26 septembre 2008 à Musica de Strasbourg, une co-commande de Musica de Strasbourg, du Festival de Witten et d'ars Musica de Bruxelles. Il crée le 13 Mars 2010 à Anvers le second quatuor, Uneasiness, qu'il donne en première audition allemande le 23 mars 2010 à la Philharmonie de Berlin (MaerzMusik). Co-commande du CIRM avec le soutien de l'etat et de l'orchestre Philharmonique de Nice, programmée dans le cadre du Festival Manca 2010, le Voyage par-delà les fleuves et les monts, pour grand orchestre, est donné le 30 novembre 2010, à l'opéra de Nice, par l'orchestre Philarmonique de Nice, sous la direction d'igor Dronov. L'oeuvre fait l'objet d'une publication discographique en 2012, avec l'orchestre Philarmonique du Luxembourg, sous la direction de Pierre-André Valade (Timpani). Commande de la WDR, le concerto pour piano et orchestre, On the wings of the morning sera créé à Cologne le 30 novembre 2012 par Nicolas Hodges, piano, et l'orchestre de la WDR sous la direction de Ilan Volkov. La première britannique est programmée par l'orchestre de la BBC le 22 janvier Hugues Dufourt a reçu le Grand Prix de la Musique de Chambre (SACEM) en 1975, le Grand Prix de l'académie Charles Cros pour l'enregistrement de Saturne en 1980, le Prix Koussevitski en 1985 pour celui d'antiphysis, le Prix du jury du Festival Musique en Cinéma pour Hommage à Charles Nègre en 1987 ainsi que le Prix des Compositeurs de la SACEM en En 1999, l'académie du disque lyrique décerne à Dédale l'orphée du meilleur enregistrement d'un compositeur français (Prix de la SACD). Pour le 53e palmarès de l'académie Charles-Cros, Hugues Dufourt reçoit en 2000 le Prix du Président de la République pour l'ensemble de son oeuvre à l'occasion du premier enregistrement d'erewhon. L'album des Hivers, enregistré par l'ensemble Modern de Francfort, sous la direction de Dominique My reçoit un diapason d'or en Le disque Le Cyprès Blanc / Surgir avec Gérard Caussé, l'orchestre Philharmonique du Luxembourg et Pierre-André Valade a été désigné Diapason d'or de l'année Le disque Les Météores, enregistré par l'ensemble Orchestral Contemporain sous la direction de Daniel Kawka, a reçu un diapason d'or en Un diapason d'or a été décerné en Février 2011 à l'enregistrement de l'afrique et l'asie d'après Tiepolo par l'ensemble Recherche. 8

9 pistes de travail La Musique Spectrale Le bouleversement le plus radical qu'ait connu la musique du XXème siècle est sans doute d'ordre technologique. Il est dû à l'avènement brusque et généralisé des plaques et des membranes qui supplantent progressivement l'ancienne lutherie de cordes et de tuyaux. Les percussions et les haut-parleurs constituent un complexe instrumental cohérent, d'impact planétaire. Ce qu'apporte la nouvelle organologie, c'est une poétique de l'énergie sonore. La tradition de l'instrument mécanique refoulait les instances dynamiques de la sonorité. Les voilà libérées par la percussion et l'électricité: il s'agit là d'un phénomène de civilisation d'une ampleur sans précédent. La technologie des plaques a provoqué la résurgence des formes acoustiques instables que la lutherie classique avait soigneusement atténuées : transitoires d'attaque et d'extinction, profils dynamiques en évolution constante, bruits, sons de masse complexe, sons multi phoniques, grain, résonances, etc... Tous ces processus flous et fluctuants étaient jadis écartés, ou du moins maintenus à l'état résiduel, parce qu'ils allaient dans le sens de la dérégulation et du désordre. Or ils se situent aujourd'hui au cœur de la création musicale. La sensibilité auditive s'est pour ainsi dire retournée. Elle ne se soucie plus que de minimes oscillations, de rugosités, de textures. La plasticité du son, sa fugacité, ses infimes altérations ont acquis une force de suggestion immédiate. Ce qui prévaut désormais dans la forme du son, c'est l'instabilité morphologique. Elle seule revêt une valeur significative. On peut s'interroger sur les raisons de ce revirement. Il n'est pas certain qu'il faille l'imputer aux malheurs des temps. Il s'agit plutôt d'une réaction positive à des formes d'expériences nouvelles, directement liées au style qu'instaure une culture fondée sur l'énergie. Notre art et nos systèmes d'information ont aboli les privilèges historiques de l'action mécanique: le son ne se conçoit plus en termes de conservation, de répétition, d'identité. La composition musicale, ainsi dégagée des prescriptions d'un langage analytique, ne consiste plus à associer des notes ou combiner des paramètres isolés. Mais le succès des formes instables ne se borne pas à sanctionner le fait que l'électroacoustique et la percussion ont su créer une classe de sons plus aptes à figurer la nouvelle image du monde. Ce succès suscite, autant qu'il exprime, la conversion à une autre mentalité. L'instrument de musique du XXème siècle est l'agent d'une véritable révolution dans l'ordre de la pensée. Celle-ci se manifeste avant tout par la prise de conscience des changements que la technologie introduit dans la nature des sons. l -Il s'agit d'abord d'un changement d'échelle. L'électronique procède à une sorte de microanalyse du phénomène sonore, qui lui découvre de nouvelles structures d'ordre et un champ de possibilités insoupçonnées. Les techniques de représentation optique du son - du spectrographe à l'ordinateur - permettent d'intervenir avec précision sur les détails de l'onde acoustique et de lui imprimer les plus légères modifications. Le principe de la percussion n'est pas essentiellement différent: il consiste à pratiquer certaines coupes dans le phénomène sonore, qui prennent tout leur relief sous l'effet de grossissement démesuré des caisses de résonance. Chacune à sa manière, la percussion et l'électroacoustique renforcent et décentrent l'équipement sensoriel. 2 - L'objet sonore change également d'allure. Il apparaît comme un champ de forces spontanément réparties selon une configuration dynamique dont on ne peut dissocier 9

10 les facteurs ni fragmenter les étapes. Ce qui importe, c'est l'unité de la forme globale et la continuité de sa manifestation progressive. On agit par conséquent sur un ordre de solidarités fonctionnelles qui astreint la composition à des méthodes d'engendrement synthétique. Définition Le terme de musique spectrale apparaît en France autour de 1970 sous la plume du compositeur philosophe Hugues Dufourt Elle a pour objet l exploration des propriétés acoustiques du son et n admet l idée de construction musicale que par le son, et non par la composition sérielle, le hasard ou les calculs divers et variés sur lesquels bon nombre d œuvres sont fondées. Seul le son doit servir de matériau de base à l œuvre, comme l explique le compositeur Gérard Grisey : «Nous sommes des musiciens et notre modèle, c est le son, non la littérature, le son, non les mathématiques, le son, non le théâtre, les arts plastiques, la théorie des quanta, la géologie, l astrologie ou l acupuncture.» Pour schématiser, on peut dire que les compositeurs de musique spectrale sont les musiciens du son et non de la note. Considérant le son comme un univers, ils préfèrent travailler «dans le son» plutôt qu'«avec des sons» et ne se limitent pas à considérer le timbre comme l'une des dimensions majeures, voire déterminantes, du sonore, mais essaient au contraire de s'inspirer de la structure du spectre pour le choix des hauteurs, la définition de la facture et de la forme musicale (conçue d'ailleurs, le plus souvent, comme un processus). Les tenants du spectralisme admettent en général, comme précurseurs, des compositeurs tels que Ligeti, Scelsi ou Stockhausen (Stimmung). L introspection du son dans toutes ses composantes renvoie nécessairement à l idée de spectre harmonique, d où l appellation de ce courant. De même qu un spectre de couleurs est formé par l ensemble des fréquences des ondes lumineuses (allant des infrarouges aux ultraviolets), le spectre d un son est formé par l ensemble des fréquences harmoniques qui le composent. Travailler sur les spectres permet notamment la reconstruction d éléments sonores inaudibles à l oreille. Ainsi, «le début de Partiels(1975) de Gérard Grisey reconstruit un transitoire d'attaque de trombone et contrebasse sur un spectre de Mi. Si en temps réel ce phénomène dure environ 200 millisecondes, le processus de reconstitution (orchestration) des formants et leur mise à jour audible demande plusieurs secondes.» Une autre idée maîtresse de la pensée spectrale est également de considérer l œuvre comme unitaire, continue, où les divers éléments se fondent les uns dans les autres. «Sa révolution, énonce le compositeur Tristan Murail, se situe là, dans ce basculement de la conception de l écoute qui a permis d entrer dans la profondeur du son, de sculpter vraiment la matière sonore, au lieu d empiler des briques et couches successives.» Au niveau de l instrumentation, la musique spectrale peut recourir à des sources sonores aussi bien électroniques qu acoustiques. Les courants de l espace (1979) de Tristan Murail est ainsi une œuvre créée pour ondes Martenot traitées par synthétiseur et petit orchestre. De même, les Études de Karlheinz Stockhausen consistent en la superposition de sons sinusoïdaux pour reconstituer le timbre. Les précurseurs de la musique spectrale sont le compositeur 10

11 Edgard Varèse, pour qui la note et le timbre sont indissociables, Olivier Messiaen pour qui la notion de «couleur du timbre» était essentielle, Giacinto Scelsi, Horatiu Radulescu et György Ligeti. Dans les années 1970, quelques compositeurs ont contribué à développer ce mouvement en France, dont Roger Tessier, Tristan Murail, Gérard Grisey, Michaël Lévinas, Hugues Dufourt, qui fondent en 1973 l ensemble L Itinéraire Exemple de musique spectrale https://www.youtube.com/watch?v=rnvqqkhmzmc Bibliographie / sources contact Sophie Bukovatz Chargée des publics Théâtre La Coupole 2, Croisée des Lys SAINT-LOUIS 11

Cours du mercredi 16 mars

Cours du mercredi 16 mars Cours du mercredi 16 mars B) On peut distinguer trois périodes dans l œuvre de DALBAVIE : 1) La décennie 1980 /90 axée sur le timbre et la couleur ECOUTE : Paradis mécaniques (1981) Pour 2 flûtes, 2 clarinettes,

Plus en détail

Livret du jeune spectateur

Livret du jeune spectateur Page1 Livret du jeune spectateur NOM : PRENOM : CLASSE : ETABLISSEMENT : PROFESSEUR DATE DE L'OPERA / DU CONCERT : LIEU DE L'OPERA / DU CONCERT : Page2 AVANT D'ALLER AU CONCERT / A L'OPERA : SE PREPARER

Plus en détail

Petite enfance et éveil musical

Petite enfance et éveil musical Petite enfance et éveil musical Objectifs : Donner aux professionnels de la petite enfance les moyens de mettre en place un éveil sonore et musical pour le tout petit dans leurs structures d accueil. MOYENS

Plus en détail

ÉCOUTER AUTREMENT Dispositifs dʼécoute par le toucher

ÉCOUTER AUTREMENT Dispositifs dʼécoute par le toucher ÉCOUTER AUTREMENT Dispositifs dʼécoute par le toucher ECOUTER AUTREMENT Pascale Criton & Hugues Genevois Production ART&FACT Les dispositifs sonotactiles ECOUTER AUTREMENT ont été réalisés en collaboration

Plus en détail

Courants et styles. des musiques électroacoustiques "

Courants et styles. des musiques électroacoustiques Histoire des musiques du XX e siècle Courants et styles des musiques électroacoustiques " Professeur : Marc Battier" Université de Paris-Sorbonne (Paris IV) Musique électroacoustique marc.battier@paris-sorbonne.fr

Plus en détail

Réflexion sur la prise de son et la post-production en multicanal 5.1

Réflexion sur la prise de son et la post-production en multicanal 5.1 Réflexion sur la prise de son et la post-production en multicanal 5.1 Jean-Marc Lyzwa Service audiovisuel du CNSMDP En 1995 à l occasion du bicentenaire du Conservatoire national supérieur de Paris, le

Plus en détail

Cet été venez découvrir La naissance d un musée

Cet été venez découvrir La naissance d un musée Dossier de presse Été 2015 Programmation culturelle Cet été venez découvrir La naissance d un musée Dossier de presse Été 2015 Programmation culturelle Cet été venez découvrir La naissance d un musée En

Plus en détail

L Opéra Théâtre remercie l ensemble de ses partenaires pour leur confiance et leur fidélité

L Opéra Théâtre remercie l ensemble de ses partenaires pour leur confiance et leur fidélité C ie Arcosm danse établissement de la Ville de Saint-étienne, l Opéra Théâtre bénéficie du soutien du Ministère de la Culture et de la Communication ( Direction Régionale des Affaires Culturelles ), du

Plus en détail

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques DERNIÈRE IMPRESSION LE er août 203 à 7:04 Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques Table des matières Onde périodique 2 2 Les ondes sinusoïdales 3 3 Les ondes acoustiques 4 3. Les sons audibles.............................

Plus en détail

PRODUCTION D UN SON PAR UN INSTRUMENT DE MUSIQUE

PRODUCTION D UN SON PAR UN INSTRUMENT DE MUSIQUE 1 T.P-cours de Physique n 6 : PRODUCTION D UN SON PAR UN INSTRUMENT DE MUSIQUE Citer quelques instruments de musique. Quelles sont les trois catégories d'instruments que l on trouve dans un orchestre?

Plus en détail

L expérimentation sonore

L expérimentation sonore ALLÔ LA TERRE LE PIANO L expérimentation sonore Réalisation : Éric Pittard Coproduction : Les Films d ici, La Cinquième, Écoutez voir Les Films d ici, La Cinquième, Écoutez voir, 1998 Durée : 03 min 58

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

Les Classes de Chant Choral Ensembles Vocaux «Filière voix» et la Classe de Chant

Les Classes de Chant Choral Ensembles Vocaux «Filière voix» et la Classe de Chant Communauté urbaine d Alençon Conservatoire à rayonnement départemental BP 362 61014 ALENÇON Cedex Téléphone : 02 33 32 41 72 Fax : 02 33 32 48 10 Mél : conservatoire.musique@ville-alencon.fr LES LIEUX

Plus en détail

1 - Le Conservatoire. 2 - L éveil. 3 - L initiation. 4 - L enseignement de la musique. 8 - L enseignement de la danse. 12 - Les informations pratiques

1 - Le Conservatoire. 2 - L éveil. 3 - L initiation. 4 - L enseignement de la musique. 8 - L enseignement de la danse. 12 - Les informations pratiques Sommaire 1 - Le Conservatoire 2 - L éveil 3 - L initiation La musique La danse 4 - L enseignement de la musique 4 - Le cursus 6-7 - Les disciplines enseignées 8 - L enseignement de la danse 8 - Le cursus

Plus en détail

Legoman (Yannick Jacquet) Graphiste, VJ, motion designer. Shirü (Jérémie Peeters) Graphiste, sérigraphe, VJ

Legoman (Yannick Jacquet) Graphiste, VJ, motion designer. Shirü (Jérémie Peeters) Graphiste, sérigraphe, VJ Collectif audiovisuel : Installations / VJing / lives audio-vidéo Artistes : Legoman (Yannick Jacquet) Graphiste, VJ, motion designer Shirü (Jérémie Peeters) Graphiste, sérigraphe, VJ Thomas Vaquié Musicien,

Plus en détail

N AVEZ-VOUS JAMAIS RÊVÉ

N AVEZ-VOUS JAMAIS RÊVÉ Service exclusif de Conciergerie Privée Paris 29 janvier 2015 Secrets de tournage Genèse du film «N AVEZ-VOUS JAMAIS RÊVÉ» anecdotes et secrets de réalisation Genèse du film L idée a germé un matin, alors

Plus en détail

«Qu est-ce que le timbre?»

«Qu est-ce que le timbre?» L2 «Le Son Musical» 2005-2006 sélection des principaux transparents (26 sur 40) Université Paris VI, Nathalie Delprat «Qu est-ce que le timbre?» points de repère historiques outils d analyse du timbre

Plus en détail

Dossier de Presse «SPONTAKI» Concert dans l Univers.

Dossier de Presse «SPONTAKI» Concert dans l Univers. Dossier de Presse «SPONTAKI» Concert dans l Univers. Un spectacle musical d une grandeur incroyable Une originalité artistique qui transcende les frontières, il émane de cette musique une force particulière

Plus en détail

Règlement d études et d examens concernant la formation de musiciens et musiciennes d Eglise non professionnels

Règlement d études et d examens concernant la formation de musiciens et musiciennes d Eglise non professionnels Règlement d études et d examens concernant la formation de musiciens et musiciennes d Eglise non professionnels du 23 novembre 2005 La commission d examens de musique d Eglise et la direction de l Ecole

Plus en détail

FICHE DE COURS. DOMAINE Musique OPTION Vents «bois» INTITULE DU COURS HAUTBOIS Y COMPRIS COR ANGLAIS TITULAIRE Sylvain CREMERS

FICHE DE COURS. DOMAINE Musique OPTION Vents «bois» INTITULE DU COURS HAUTBOIS Y COMPRIS COR ANGLAIS TITULAIRE Sylvain CREMERS π DOMAINE Musique NIVEAU TOUS OBJECTIFS PRE-REQUIS MOYENS EVALUATIONS Acquérir la maîtrise de la technique instrumentale Acquérir la maîtrise de la respiration Sensibiliser à l'importance de la maîtrise

Plus en détail

Arts CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE

Arts CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE Arts VISÉES PRIORITAIRES Découvrir, percevoir et développer des modes d expression artistiques et leurs langages, dans une perspective identitaire, communicative et culturelle. CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE

Plus en détail

SÉQUENCE D ENSEIGNEMENT «SONS ET OUÏE» Guide du personnel enseignant et technique

SÉQUENCE D ENSEIGNEMENT «SONS ET OUÏE» Guide du personnel enseignant et technique SÉQUENCE D ENSEIGNEMENT «SONS ET OUÏE» Guide du personnel enseignant et technique Novembre 2014 Table des matières Introduction de la séquence d enseignement...3 Canevas de la séquence d enseignement...3

Plus en détail

5ème édition du CONCOURS INTERNATIONAL DE COMPOSITION POUR ORCHESTRE A VENT. sur le thème des Musiques du Monde

5ème édition du CONCOURS INTERNATIONAL DE COMPOSITION POUR ORCHESTRE A VENT. sur le thème des Musiques du Monde Coups de Vents 2014 10 ème Anniversaire 5ème édition du CONCOURS INTERNATIONAL DE COMPOSITION POUR ORCHESTRE A VENT Article 1 sur le thème des Musiques du Monde date limite d inscription : 3 juin 2013

Plus en détail

les métiers et les instruments de l'orchestre

les métiers et les instruments de l'orchestre les métiers et les instruments de l'orchestre Contenu du dossier Les métiers de l'orchestre 4 Quizz du musicien d'orchestre 5 Quizz du chef d'orchestre 6 Quizz du compositeur 7 Les autres métiers de l'orchestre

Plus en détail

Session 1 : Introduction

Session 1 : Introduction UNESCO 2004-2005 Séminaire pratique Les étapes d une création électroacoustique simple Bruno BOSSIS Session 1 : Introduction Objectifs Ce séminaire propose à un débutant d aborder pas à pas la création

Plus en détail

Centre Ressources Création musicale contemporaine : "CIMNthèque" : page 2

Centre Ressources Création musicale contemporaine : CIMNthèque : page 2 Centre Ressources Création musicale contemporaine : "CIMNthèque" : page 2 Collection de l'association Heure Exquise! : page 3 Fonds autour de la chorégraphe Joanne Leighton, 1992- : page 5 Page 1 Centre

Plus en détail

3.4 Exemple d application des paramètres de transposition dans notre pièce Sieben Stufen

3.4 Exemple d application des paramètres de transposition dans notre pièce Sieben Stufen 3.4 Exemple d application des paramètres de transposition dans notre pièce Sieben Stufen Sieben Stufen, pièce électroacoustique pour bande à quatre pistes dont le cœur est le poème Verfall de Georg Trakl,

Plus en détail

Les Classes de Chant Choral, Maîtrise Ensembles Vocaux «Filière voix»

Les Classes de Chant Choral, Maîtrise Ensembles Vocaux «Filière voix» Le CRD vous propose : Les Classes de Chant Choral, Maîtrise Ensembles Vocaux «Filière voix» «Martin Squelette» (juin 2011) Conservatoire à Rayonnement Départemental de la Communauté urbaine d Alençon 1

Plus en détail

Multiplicité Homme-Machine

Multiplicité Homme-Machine Multiplicité Homme-Machine Composer avec l ordinateur Septième saison du Séminaire MaMuX-IRCAM, Première séance, 6 octobre 2007: Mathématiques/Musique et Composition Assistée par Ordinateur Arturo Fuentes

Plus en détail

écriture composition, arrangement, orchestration

écriture composition, arrangement, orchestration écriture composition, arrangement, orchestration objectifs Le CNSMD de Lyon est un lieu de formation pour les jeunes artistes se destinant aux métiers référencés de la musique et de la danse. En ce qui

Plus en détail

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Matériel : Logiciel winoscillo Logiciel synchronie Microphone Amplificateur Alimentation -15 +15 V (1) (2) (3) (4) (5) (6) ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Connaissances et savoir-faire

Plus en détail

Arts CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE

Arts CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE Arts VISÉES PRIORITAIRES Découvrir, percevoir et développer des modes d expression artistiques et leurs langages, dans une perspective identitaire, communicative et culturelle. CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE

Plus en détail

Courants et styles. des musiques électroacoustiques "

Courants et styles. des musiques électroacoustiques Histoire des musiques du XX e siècle Courants et styles des musiques électroacoustiques " Professeur : Marc Battier" Université de Paris-Sorbonne (Paris IV) Musique électroacoustique marc.battier@paris-sorbonne.fr

Plus en détail

Cette nouvelle forme de récitals participe au rayonnement culturel de Bordeaux ; l'ambiance permet des échanges conviviaux entre artistes et invités.

Cette nouvelle forme de récitals participe au rayonnement culturel de Bordeaux ; l'ambiance permet des échanges conviviaux entre artistes et invités. Il s'agit d'un récital de musique classique dans un salon particulier bordelais devant quelques invités suivi d'une conversation avec le musicien autour d'un verre. Les récitals sont proposés dans des

Plus en détail

Dossier de sensibilisation

Dossier de sensibilisation Le grand jeté! Dossier de sensibilisation Contact administratif Annick Boisset : 06 80 54 64 04 / administration@legrandjete.com Contact artistique Frédéric Cellé : 06 72 98 42 50 / artistique@legrandjete.com

Plus en détail

C.E.P.I. MUSIQUE. Notice d information

C.E.P.I. MUSIQUE. Notice d information C.E.P.I. Cycle d enseignement Professionnel Initial MUSIQUE Notice d information ANGOULEME - Conservatoire à Rayonnement Départemental Communauté d Agglomération du Grand Angoulême CHATELLERAULT- Conservatoire

Plus en détail

Présentation d un projet d installation vidéo (et objets dérivés) de Nathalie Bujold avec concert du Quatuor Bozzini en clôture.

Présentation d un projet d installation vidéo (et objets dérivés) de Nathalie Bujold avec concert du Quatuor Bozzini en clôture. Présentation d un projet d installation vidéo (et objets dérivés) de Nathalie Bujold avec concert du Quatuor Bozzini en clôture. PROJET D EXPOSITION Hit et Trilogie pour quart de quatuor (titre provisoire)

Plus en détail

Piano et Guitare ORGANISATION DU CURSUS

Piano et Guitare ORGANISATION DU CURSUS Piano et Guitare ORGANISATION DU CURSUS Le programme du C.E.P.I. piano et guitare comporte trois modules de formation : le module principal dans la discipline dominante (piano ou guitare), un module associé

Plus en détail

SYNTHETISEURS (analogiques et modulaires) Musique électroacoustique marc.battier@paris-sorbonne.fr 2

SYNTHETISEURS (analogiques et modulaires) Musique électroacoustique marc.battier@paris-sorbonne.fr 2 SYNTHETISEURS (analogiques et modulaires) Musique électroacoustique marc.battier@paris-sorbonne.fr 2 Moog en studio Étude des musiques électroacoustiques marc.battier@paris-sorbonnne.fr 3 W. CARLOS - Switched

Plus en détail

Danser dans l Ombre d une Main

Danser dans l Ombre d une Main Danser dans l Ombre d une Main Solo de danse contemporaine. Chorégraphie et interprétation : Delphine Pouilly Durée : 10 min Le propos Danser dans l Ombre d une Main s inspire de l histoire d Helen Keller

Plus en détail

Qu est-ce que la virtualisation?

Qu est-ce que la virtualisation? I Qu est-ce que la virtualisation? L actuel et le virtuel Considérons pour commencer l opposition facile et trompeuse entre réel et virtuel. Dans l usage courant, le mot virtuel s emploie souvent pour

Plus en détail

Projet d ouverture d un atelier de formation à la musique assistée par ordinateur (MAO) à l école de musique

Projet d ouverture d un atelier de formation à la musique assistée par ordinateur (MAO) à l école de musique Projet d ouverture d un atelier de formation à la musique assistée par ordinateur (MAO) à l école de musique 1- La Musique Assistée par Ordinateur (MAO), ses développements et sa place dans la musique

Plus en détail

plus de 150 ans après Hector BERLIOZ, plus de 50 ans après Charles KOECHLIN ou Nikolaï RIMSKI-KORSAKOV, et quelques années après un long travail,

plus de 150 ans après Hector BERLIOZ, plus de 50 ans après Charles KOECHLIN ou Nikolaï RIMSKI-KORSAKOV, et quelques années après un long travail, plus de 150 ans après Hector BERLIOZ, plus de 50 ans après Charles KOECHLIN ou Nikolaï RIMSKI-KORSAKOV, et quelques années après un long travail, Les éditions ont le plaisir de vous présenter, enfin en

Plus en détail

LE SON DE GUITARE L ÉGALISATION

LE SON DE GUITARE L ÉGALISATION Ampli_guitare Égalisation - Volume Sonore - Son Saturé - Son d'ensemble cliquez sur les thèmes LE SON DE GUITARE Le réglage d un ampli guitare ne s'explique pas en deux mots, car rien n'est normalisé et

Plus en détail

TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance

TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance Mots-clés : Voix, Acoustique physiologique, Reconnaissance vocale I. Comment la voix se crée-t-elle? I.1. Etude documentaire Doc 1 Le corps humain, un instrument

Plus en détail

1- Son / Signal sonore

1- Son / Signal sonore SOMMAIRE 1. Son / Signal sonore 2. Critères d appréciations du son 3. Caractéristiques physiques du signal sonore 4. Représentations visuelles du signal sonore 5. Les différentes familles du son. 1- Son

Plus en détail

Pôle supérieur d enseignement artistique Paris / Boulogne-Billancourt EN PARTENARIAT AVEC L'UNIVERSITE PARIS IV SORBONNE

Pôle supérieur d enseignement artistique Paris / Boulogne-Billancourt EN PARTENARIAT AVEC L'UNIVERSITE PARIS IV SORBONNE Pôle supérieur d enseignement artistique Paris / Boulogne-Billancourt EN PARTENARIAT AVEC L'UNIVERSITE PARIS IV SORBONNE Fiche discipline 2009-2010 DNSPM Direction d ensembles vocaux et instrumentaux Présentation

Plus en détail

CONSERVATOIRE DE MONTAUBAN MUSIQUE ET DANSE RÈGLEMENT PÉDAGOGIQUE

CONSERVATOIRE DE MONTAUBAN MUSIQUE ET DANSE RÈGLEMENT PÉDAGOGIQUE CONSERVATOIRE DE MONTAUBAN MUSIQUE ET DANSE RÈGLEMENT PÉDAGOGIQUE ÉDITION SEPTEMBRE 2013 Le Conservatoire de Montauban est un établissement d enseignement spécialisé de la musique et de la danse. Classé

Plus en détail

COAX VIDEO GAME PARTY

COAX VIDEO GAME PARTY COAX VIDEO GAME PARTY @Romain A.I.I Live @ Festival Préliminaires, Carreau du Temple, 02/06/2015 LINE UP Yann Joussein : direction artistique, percussions, électronique, lumières Romain Clerc-Renaud :

Plus en détail

le premier duo de danseurs sourds c h o r é g r a p h i e a v e c l a c o m p l i c i t é d e C é c i l e N i c o l e t N i c o l a s C h e u c l e

le premier duo de danseurs sourds c h o r é g r a p h i e a v e c l a c o m p l i c i t é d e C é c i l e N i c o l e t N i c o l a s C h e u c l e les ateliers desmaé présentent t r a c e s le premier duo de danseurs sourds c h o r é g r a p h i e Kilina Crémona a v e c l a c o m p l i c i t é d e C é c i l e N i c o l e t N i c o l a s C h e u c

Plus en détail

Photo : Julien Benhamou photographe pour l opéra de Paris

Photo : Julien Benhamou photographe pour l opéra de Paris Photo : Julien Benhamou photographe pour l opéra de Paris OCULUs première œuvre de Kevin NARAN Création tout public Conception et interprétation Kevin Naran Scénographie, Images en direct, Interprétation

Plus en détail

Le Bon Accueil Lieu d art contemporain - Sound Art INTERFÉRENCES ATELIERS / EXPOSITION / CONCERT

Le Bon Accueil Lieu d art contemporain - Sound Art INTERFÉRENCES ATELIERS / EXPOSITION / CONCERT Le Bon Accueil Lieu d art contemporain - Sound Art INTERFÉRENCES ATELIERS / EXPOSITION / CONCERT 4 ATELIERS TOUT PUBLIC / 1 INSTALLATION SONORE ET CINETIQUE / 1 PERFORMANCE AUDIOVISUELLE - REVISITER DES

Plus en détail

La méthode Jaques-Dalcroze au service du musicien actuel

La méthode Jaques-Dalcroze au service du musicien actuel 1 La méthode Jaques-Dalcroze au service du musicien actuel I Définition La rythmique Jaques-Dalcroze est une méthode d éducation musicale qui met en relation les liens naturels et bénéfiques entre le mouvement

Plus en détail

Acoustique des salles

Acoustique des salles Acoustique des salles 1. Caractéristiques d une salle 2. Champ réverbéré 3. Représentation du champ 4. Temps de réverbération 5. Répartion champ réverbéré / Champ direct Wallace C. Sabine 1868-1919 1 1-Caractéristiques

Plus en détail

2008/8940 PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 FEVRIER 2008

2008/8940 PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 FEVRIER 2008 2008/8940 Direction des Affaires Culturelles PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 FEVRIER 2008 Commission Culturelle du 29 janvier 2008 Objet : Approbation d un contrat cadre de collaboration

Plus en détail

Le pouvoir des couleurs. Monochrome. L art contemporain. L art abstrait. Démarche. «Expérience monochrome» Fiche technique

Le pouvoir des couleurs. Monochrome. L art contemporain. L art abstrait. Démarche. «Expérience monochrome» Fiche technique «Expérience monochrome» Fiche technique Monochrome Le pouvoir des couleurs Monochrome (Définition issue du «vocabulaire d Esthétique» d Etienne Souriau) : Qui est d une seule couleur. On ne qualifie guère

Plus en détail

Conservatoire. de Carcassonne Agglo

Conservatoire. de Carcassonne Agglo Conservatoire de Carcassonne Agglo renseignements Conservatoire Intercommunal de Carcassonne Agglo Quartier Prat Mary - Avenue Jules Verne Tél. : 04 68 10 56 35 conservatoire@carcassonne-agglo.fr Coût

Plus en détail

A ce jour, l artiste a enregistré plus de 23 albums.

A ce jour, l artiste a enregistré plus de 23 albums. Jean-Félix Lalanne Biographie Surdoué de la guitare, Jean Félix Lalanne donne ses premiers concerts à 13 ans. A 16 ans, il transcrit les Nocturnes, Valses, et Polonaises de Chopin. Il devient très vite

Plus en détail

LES MUSIQUES TRAD SE RACONTENT

LES MUSIQUES TRAD SE RACONTENT LES MUSIQUES TRAD SE RACONTENT VIDEO CONFERENCES Michel Lebreton lebreton.mic@gmail.com Photo Alain Dhieux - Calais DU FOLK AUX MUSIQUES TRAD 50 ANS DE REVIVALISME Cette rencontre en deux volets retrace

Plus en détail

Saint-Philippe du Seignal. église-10 octobre 2015-20h30 (avec le soutien de l'association ChapeauBas) Tarif : 10 (gratuit pour les moins de 12 ans)

Saint-Philippe du Seignal. église-10 octobre 2015-20h30 (avec le soutien de l'association ChapeauBas) Tarif : 10 (gratuit pour les moins de 12 ans) DOSSIER DE PRESSE Tokyo sur Dordogne Saint-Philippe du Seignal église-10 octobre 2015-20h30 (avec le soutien de l'association ChapeauBas) Tarif : 10 (gratuit pour les moins de 12 ans) Beaumont du Périgord

Plus en détail

http://sbeccompany.fr ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS

http://sbeccompany.fr ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS http://sbeccompany.fr ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS I La hauteur d un son La hauteur d un son est la qualité qui fait qu il est grave ou aigu. Elle est égale à sa fréquence. - un son est d autant

Plus en détail

APOLLINAIRE S EN VA-T-EN GUERRE

APOLLINAIRE S EN VA-T-EN GUERRE La Cie le Vent en Poupe et le Pittchoun théâtre présentent APOLLINAIRE S EN VA-T-EN GUERRE 14/18 en chanson DOSSIER DE PRESSE CIE LE VENT EN POUPE Virginie ZINDERSTEIN 4, rue des Fleurs F-68700 STEINBACH

Plus en détail

Le pouvoir de l émotion musicale.

Le pouvoir de l émotion musicale. Le pouvoir de l émotion musicale. JBL : 3 LETTRES POUR UNE LÉGENDE. JBL acquiert ses lettres de noblesse dans les années 20, lorsque son fondateur, JAMES B.LANSING conçoit le premier système acoustique

Plus en détail

LE BRUIT DES COULEURS

LE BRUIT DES COULEURS La cie Les Voyageurs Immobiles présente: LE BRUIT DES COULEURS Spectacle pour les tout-petits à partir de 2 ans www.voyageurs-immobiles.com photos Jean Henry LE BRUIT DES COULEURS Spectacle visuel et sonore,

Plus en détail

Recherches en création et pédagogie musicales assistées par la technologie

Recherches en création et pédagogie musicales assistées par la technologie Recherches en création et pédagogie musicales assistées par la technologie Hugues Vinet Directeur scientifique Présentation de l Ircam Institut de recherche et de coordination acoustique/ musique Tutelle

Plus en détail

L année passée «Les Déménageurs» jouaient devant l Espace 23 archi comble à l occasion de la Saint-Nicolas.

L année passée «Les Déménageurs» jouaient devant l Espace 23 archi comble à l occasion de la Saint-Nicolas. «ICI BABA» UN CONCERT POUR LES PETITS DÈS 2,5 ANS À DÉCOUVRIR LE SAMEDI 5 DÉCEMBRE À BASTOGNE! Le Centre culturel de Bastogne terminera l année 2015 avec le concert d Ici Baba «Ma Mie Forêt», concert à

Plus en détail

Une résidence d artiste à l UPMC

Une résidence d artiste à l UPMC Une résidence d artiste à l UPMC À l université L université, qui a pour vocation de rester ouverte sur la cité, soutient et met en œuvre des projets artistiques et des actions culturelles à destination

Plus en détail

Bruno Fert DOSSIER DE MÉDIATION ESPACE CULTUREL MAURICE-UTRILLO

Bruno Fert DOSSIER DE MÉDIATION ESPACE CULTUREL MAURICE-UTRILLO Bruno Fert DOSSIER DE MÉDIATION ESPACE CULTUREL MAURICE-UTRILLO Festival Circulation(s) En tournée à Pierrefitte-sur-Seine Du mardi 10 au samedi 28 novembre 2015 Vernissage le samedi 7 novembre à 17h30

Plus en détail

L Ircam, institution du dialogue art-science

L Ircam, institution du dialogue art-science L Ircam, institution du dialogue art-science Hugues Vinet 1 1. STMS, IRCAM-CNRS-UPMC IRCAM, 1 place Igor Stravinsky, 75004 Paris, France hugues.vinet@ircam.fr 1. Jalons historiques et liens institutionnels

Plus en détail

DJ NETWORK prépare au titre officiel de «DJ Producteur Musiques actuelles»

DJ NETWORK prépare au titre officiel de «DJ Producteur Musiques actuelles» DJ NETWORK prépare au titre officiel de «DJ Producteur Musiques actuelles» Au fils des années, les compétences du DJ se sont élargies : ce personnage devenu central dans le monde de la musique et du divertissement

Plus en détail

DUO. Un Dispositif d'accompagnement personnalisé et une Résidence pour la musique de film court

DUO. Un Dispositif d'accompagnement personnalisé et une Résidence pour la musique de film court DUO Un Dispositif d'accompagnement personnalisé et une Résidence pour la musique de film court En partenariat avec le CNC, la SACEM, et les écoles de Cinéma et de composition de musique de film. Depuis

Plus en détail

PROGRAMME DE COURS. Pouvoir organisateur : Ville de Verviers. Etablissement : Académie des Beaux-Arts

PROGRAMME DE COURS. Pouvoir organisateur : Ville de Verviers. Etablissement : Académie des Beaux-Arts PROGRAMME DE COURS Pouvoir organisateur : Ville de Verviers Etablissement : Académie des Beaux-Arts Domaine des arts plastiques, visuels et d l espace Cours : Formation pluridisciplinaire Filière : formation

Plus en détail

NOM DE LA CAMPAGNE: Groupe Castel, film institutionnel

NOM DE LA CAMPAGNE: Groupe Castel, film institutionnel Nom de l entité déposante : 18-55 (société de production audiovisuelle et studio de création) Nom de l agence conseil ou de l annonceur : Café Crème NOM DE LA CAMPAGNE: Groupe Castel, film institutionnel

Plus en détail

Sommaire Les bénéfices du team building Les programmes La polyrythmie de tambours Références Annexes Annexes suite Contact

Sommaire Les bénéfices du team building Les programmes La polyrythmie de tambours Références Annexes Annexes suite Contact Sommaire Les bénéfices du team building Les programmes La polyrythmie de tambours Références Annexes Annexes suite Contact Les Bénéfices du Team Building Permettre aux participants de se rencontrer et

Plus en détail

Le Ministère de la Culture et de la Communication La Ville de Strasbourg La Région Alsace Le Conseil Général du Bas-Rhin

Le Ministère de la Culture et de la Communication La Ville de Strasbourg La Région Alsace Le Conseil Général du Bas-Rhin :::::: aujourd hui N 35 / 36 - samedi 7 octobre - 15h / 17h - TNS, salle Koltès MUSICʼARTE : APERGHIS Un après-midi en deux parties en collaboration avec N 35 15h Le Petit chaperon rouge Autour du spectacle

Plus en détail

LE COLLEGE DE FRANCE NOMME LE COMPOSITEUR ET PIANISTE KAROL BEFFA,

LE COLLEGE DE FRANCE NOMME LE COMPOSITEUR ET PIANISTE KAROL BEFFA, Communiquédepresse LECOLLEGEDEFRANCENOMMELECOMPOSITEURETPIANISTEKAROLBEFFA, TITULAIREDELACHAIREDECREATIONARTISTIQUE Annéeacadémique2012/2013 Compositeur, pianiste, improvisateur mais aussi enfant acteur,

Plus en détail

Evolution d un scénario dans l expérience e-colab. EMF, Dakar avril 2009 Gilles Aldon, Eductice, INRP Dominique Raymond-Baroux, IREM Paris 7

Evolution d un scénario dans l expérience e-colab. EMF, Dakar avril 2009 Gilles Aldon, Eductice, INRP Dominique Raymond-Baroux, IREM Paris 7 Evolution d un scénario dans l expérience e-colab EMF, Dakar avril 2009 Gilles Aldon, Eductice, INRP Dominique Raymond-Baroux, IREM Paris 7 Cadre général Groupe e-colab au sein de l INRP Collaboration

Plus en détail

AMHV. Livret d information 2015-2016. Association Musicale de Haute Vilaine. Nous vous proposons 4 Parcours et 5 ensembles au choix.

AMHV. Livret d information 2015-2016. Association Musicale de Haute Vilaine. Nous vous proposons 4 Parcours et 5 ensembles au choix. Livret d information 2015-2016 L Association Musicale de Haute-Vilaine - (association loi de 1901) est gérée par un Conseil d Administration composé de parents d élèves, d élèves majeurs et de deux élus

Plus en détail

ADVENTURES IN FRONT OF THE TV SET Dossier pédagogique

ADVENTURES IN FRONT OF THE TV SET Dossier pédagogique ADVENTURES IN FRONT OF THE TV SET Dossier pédagogique L Armada Productions 3, rue de Lorraine 35000 Rennes 02 99 54 32 02 www.armada-productions.com www.adventuresinfrontofthetvset.com Contact / Salima

Plus en détail

OPTION CREATION D INTERIEURS

OPTION CREATION D INTERIEURS BACHELIER EN ARTS PLASTIQUES, VISUELS ET DE L ESPACE OPTION CREATION D INTERIEURS Les cours de «bachelor en arts plastiques, visuels et de l espace option création d intérieurs» sont susceptibles de se

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

SUR UN AIR DEUX DUO DE DANSE EN TROIS ALBUMS SUR DES AIRS DE CHANSON FRANÇAISE. production cie de l alambic christian bourigault

SUR UN AIR DEUX DUO DE DANSE EN TROIS ALBUMS SUR DES AIRS DE CHANSON FRANÇAISE. production cie de l alambic christian bourigault SUR UN AIR DEUX DUO DE DANSE EN TROIS ALBUMS SUR DES AIRS DE CHANSON FRANÇAISE production cie de l alambic christian bourigault «Sur un air deux» est une chorégraphie en trois étapes, trois albums correspondant

Plus en détail

Sommaire. - Programmes 2008 et document d accompagnement. - Dessin, graphisme écriture et développement de l enfant

Sommaire. - Programmes 2008 et document d accompagnement. - Dessin, graphisme écriture et développement de l enfant Graphisme Ecriture - Bibliographie et sources Sommaire - Programmes 2008 et document d accompagnement - Dessin, graphisme écriture et développement de l enfant - Le graphisme : stades chez le jeune enfant,

Plus en détail

Grille de cours pour les formations menant au grade de master en 120 crédits ECTS

Grille de cours pour les formations menant au grade de master en 120 crédits ECTS Section : Formation instrumentale Option : Claviers Spécialité : Accordéon Harmonie pratique 15 2 1 Instrument Accordéon 60 22 7 60 20 7 Musique de chambre 60 7 3 60 11 3 Travail avec accompagnateur ou

Plus en détail

L heure suprême. Franck Borzage. Agnès Vesterman violoncelle Gaël Mevel piano et bandonéon

L heure suprême. Franck Borzage. Agnès Vesterman violoncelle Gaël Mevel piano et bandonéon Ciné-concert L heure suprême Franck Borzage Agnès Vesterman violoncelle Gaël Mevel piano et bandonéon «AFFIRMER QUE "L HEURE SUPRÊME" REPRÉSENTE UN DES SOMMETS DU MÉLODRAME À L ÉCRAN RELÈVE DU PLÉONASME.»

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES DU PIANO

PLAN D ÉTUDES DU PIANO PLAN D ÉTUDES DU PIANO INTRODUCTION La formation permet aux élèves d acquérir progressivement une autonomie musicale et instrumentale liée au développement artistique de leur personnalité à travers la

Plus en détail

COMMENT OBTENIR UN SPECTRE SATISFAISANT D UN SIGNAL ENREGISTRE PAR ORDINATEUR?

COMMENT OBTENIR UN SPECTRE SATISFAISANT D UN SIGNAL ENREGISTRE PAR ORDINATEUR? NOM: Coéquipier : COMMENT OBTENIR UN SPECTRE SATISFAISANT D UN SIGNAL ENREGISTRE PAR ORDINATEUR? Soit une fonction G(t) périodique, de fréquence f. D'après Fourier, cette fonction peut se décomposer en

Plus en détail

Organisation et règlement du département des Musiques Actuelles en 2014

Organisation et règlement du département des Musiques Actuelles en 2014 Organisation et règlement du département des Musiques Actuelles en 2014 EQUIPE ET DISCIPLINES Guitare actuelle avec Aymeric Silvert et Benoit Pol : Cette discipline regroupe tous les styles de jeu de guitare

Plus en détail

SAISON 2010 2011 Projet Vienne-Budapest

SAISON 2010 2011 Projet Vienne-Budapest SAISON 2010 2011 Projet Vienne-Budapest Journal de tournée, Les Dissonances entre Paris et Dijon Réalisé par huit élèves en Première option musique du lycée Carnot de Dijon Projet Vienne-Budapest Suivre

Plus en détail

D ordre personnel et social, méthodologique, intellectuel, de la communication

D ordre personnel et social, méthodologique, intellectuel, de la communication Activité : La musique qui anime Période : XX e siècle Technique : Pixilation Cycle : 3 e cycle primaire Site Web : www.cslaval.qc.ca/lignedutemps But du projet de la ligne du temps virtuelle Se renseigner

Plus en détail

P5 Ondes acoustiques ; acoustique musicale

P5 Ondes acoustiques ; acoustique musicale Ondes acoustiques ; acoustique musicale On appelle onde mécanique le phénomène de propagation d une perturbation dans un milieu élastique, sans transport de matière mais avec transport d énergie. L exemple

Plus en détail

Accompagnement à la médiation culturelle : propositions d actions pour les travailleurs sociaux, animateurs et bénévoles des structures sociales

Accompagnement à la médiation culturelle : propositions d actions pour les travailleurs sociaux, animateurs et bénévoles des structures sociales Accompagnement à la médiation culturelle : propositions d actions pour les travailleurs sociaux, animateurs et bénévoles des structures sociales partenaires 1 Encore L accompagnement à la médiation culturelle

Plus en détail

LES DIX ANS DE L ACNUSA. Bilan de la table ronde 8

LES DIX ANS DE L ACNUSA. Bilan de la table ronde 8 6 LES DIX ANS LES DIX ANS DE L ACNUSA Bilan de la table ronde 8 7 LES DIX ANS DE L ACNUSA Bilan de la table ronde À l occasion du dixième anniversaire de sa création, l ACNUSA a réuni tous ses partenaires

Plus en détail

Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement

Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement INTRODUCTION : Le constat Le principe d une école destinée à former tous les magistrats

Plus en détail

FOIRE AUX PROJETS D AFRIQUE DE L OUEST ROTARY CLUB ABIDJAN RIVIERA PROJET CRESCENDO CONCOURS DE MUSIQUE ET DE CHANT CLASSIQUE ET MODERNE.

FOIRE AUX PROJETS D AFRIQUE DE L OUEST ROTARY CLUB ABIDJAN RIVIERA PROJET CRESCENDO CONCOURS DE MUSIQUE ET DE CHANT CLASSIQUE ET MODERNE. ROTARY CLUB ABIDJAN RIVIERA PROJET CRESCENDO CONCOURS DE MUSIQUE ET DE CHANT CLASSIQUE ET MODERNE Octobre 2008 1 CONTEXTE /JUSTIFICATION La culture musicale favorise la réalisation de l être, l expression

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS-DIDEROT UFR LETTRES ARTS CINEMA. 1 er semestre

UNIVERSITE PARIS-DIDEROT UFR LETTRES ARTS CINEMA. 1 er semestre LE DOCUMENTAIRE : ÉCRITURES DES MONDES CONTEMPORAINS Master 2 Professionnel DEMC (2013-2014) PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS 1 er semestre Bloc 1 : Culture du documentaire, connaissance du milieu,

Plus en détail

DÉPARTEMENT DES FORMATIONS

DÉPARTEMENT DES FORMATIONS CONSERVATOIRE À RAYONNEMENT RÉGIONAL DE DOUAI Directeur : Frédéric Boulard DÉPARTEMENT DES FORMATIONS Formations pour adultes amateurs Page 3 Formations pour les professeurs des écoles (maternelles et

Plus en détail

ACTUALITÉ. Le handicap comme source d inspiration. Le Fonds Boissonnas accessible au public

ACTUALITÉ. Le handicap comme source d inspiration. Le Fonds Boissonnas accessible au public Si les images ne s'affichent pas correctement, consulter la version en ligne ACTUALITÉ Le handicap comme source d inspiration Réfléchir «out of the box» - selon une perspective nouvelle est ce que propose

Plus en détail

Candidat musique. Nom du candidat : Jean-Baptiste Doulcet Recommandé par : Heather De Haes. ou par voie postale à l intention de:

Candidat musique. Nom du candidat : Jean-Baptiste Doulcet Recommandé par : Heather De Haes. ou par voie postale à l intention de: Dossier de présentation «Swiss Life à 4 mains» Candidat musique Nom du candidat : Jean-Baptiste Doulcet Recommandé par : Heather De Haes À renvoyer avant le 10 mars 2014 par mail à fondation@swisslife.fr

Plus en détail

Projet de CD pour l école de musique Dessaix Baptiste de Jacmel

Projet de CD pour l école de musique Dessaix Baptiste de Jacmel Projet de CD pour l école de musique Dessaix Baptiste de Jacmel Avril 2012 L école Dessaix Baptiste L école de musique Dessaix Baptiste de Jacmel a été créée le 21 mars 1998. Elle comprend deux grandes

Plus en détail