BILAN QUALITATIF ET QUANTITATIF

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BILAN QUALITATIF ET QUANTITATIF"

Transcription

1 BILAN QUALITATIF ET QUANTITATIF Exposition sonore présentée dans le cadre de la Fête de la Science 2012 Du 10 au 13 octobre 2012 A l ecole Normale Supérieure de Lyon Site Jacques Monod Salle 1/22 GN2 OUEST 1

2 Sommaire SOMMAIRE 2 1/ PRÉSENTATION GÉNÉRALE 3 QUI SOMMES NOUS? QUELS SONT NOS OBJECTIFS? 3 LE CONTEXTE 3 2/ LA DEFINITION DU PROJET LES INTERVENANTS LE PUBLIC CIBLÉ ET LA DURÉE LES OBJECTIFS DE CETTE EXPOSITION LE DÉROULEMENT 3/ PRÉSENTATION DES RÉFÉRENTS SCIENTIFIQUES 5 BERNARD FORT 5 CYRIL PRÉBET 5 ALBAN GUILLEMOT 5 / BILAN QUANTITATIF ET QUALITATIF 6 BILAN QUALITATIF 6 BILAN QUANTITATIF 7 2

3 1/ Présentation générale Qui sommes nous? Quels sont nos objectifs? Fondé par Bernard Fort et Marc Favre en 1975, le Groupe Musiques Vivantes de Lyon (GMVL) a pour objectif de promouvoir les activités culturelles ayant trait aux techniques électroacoustiques: il s agit d un travail musical fondé sur l utilisation des nouvelles technologies du son. Le GMVL est à la fois, un centre de création, de diffusion, de production, de formation, d édition et de recherche pour les musiques électroacoustiques. La création : Disposant de studios professionnels de composition, le GMVL s identifie comme un lieu privilégié de l écriture électroacoustique appliquée au concert ou au spectacle théâtral ou chorégraphique. La production : Le GMVL produit également une dizaine de créations musicales parmi lesquelles des concerts grand public mais aussi des spectacles destinés au jeune public. La formation : Le GMVL organise aussi de nombreuses sessions de formation à destination du personnel enseignant, mais aussi de tous les publics adultes ou enfants, de la maternelle jusqu à l université. L édition : Amorcée en 198 avec quatre disques vinyles, la collection GMVL compte actuellement plus d une trentaine de références. L association réalise également une importante documentation sous forme de livres accompagnés de CD et de DVD. Cette documentation met en avant une approche pédagogique et didactique mêlant connaissances théoriques et expériences. La recherche : L essentiel de la recherche s effectue sur les modes de représentation en public, aussi bien dans la conception des dispositifs techniques que dans un perpétuel questionnement sur les relations entretenues par le compositeur avec son public. Le contexte Depuis 2002, le GMVL participe à la manifestation de la Fête de la Science. Cette expérience nous permet d obtenir la confiance de la coordination régionale de la manifestation qui nous suit dans chacune de nos propositions pédagogiques. Lors de l édition 2011 de la Fête de la Science et durant l année internationale de la Chimie, le Groupe Musiques Vivantes de Lyon proposait, à la Villa Gillet, deux ateliers combinant la qualité de l enseignement à son aspect ludique et remportait un grand succès auprès du public. Pour l édition 2012, le GMVL est accueilli par l Ecole Normale Supérieure de Lyon sur son site Jacques Monod, dédié aux Sciences. Cette année, l accent est mis sur tous les moyens permettant de visualiser les phénomènes sonores et c est pourquoi nous insistons sur la nécessité de manipuler pour comprendre. 3

4 2/ La definition du projet Les intervenants Bernard Fort, directeur artistique du GMVL, compositeur et audionaturaliste Alban Guillemot, compositeur associé au GMVL Tanguy Fardet, étudiant à l Ecole Normale Supérieure en Science de la Matière et Camille Vautier, étudiante à l Ecole Normale Supérieure en Géologie Le public ciblé et la durée Public ciblé : L exposition sonore L écoute à perte de vue est accessible dès le primaire à partir de 6 ans. Elle s adresse également aux élèves de collège jusqu à l université. Pour chaque public, nos intervenants adaptent leurs explications et approfondissent certaines expérimentations Durée : 1h00 Les objectifs de cette exposition Il s agit de permettre au visiteur d entrer dans le phénomène sonore et d aborder la question du fonctionnement de l oreille et celle des divers fonctionnements de l écoute. En effet, invisible et rapide, le son échappe souvent à toute explication du fait de son apparente immatérialité. L écoute à perte de vue se fixe plusieurs objectifs, tous en étroites relations : Comprendre le phénomène sonore Connaître et s approprier quelques technologies du son Comprendre le fonctionnement de l oreille et de l écoute Prendre conscience des dangers encourus par l oreille dans notre société Réinvestir l ensemble dans des démarches créatives Le déroulement L exposition est divisée en trois parties : Une première salle dite analogique permet de comprendre le phénomène sonore ainsi que le fonctionnement de l oreille et de l écoute Une deuxième salle numérique permet de s approprier quelques technologies du son Dans le couloir, sont positionnées, un Audiogramme permettant de prendre conscience des dangers encourus par l oreille et trois bornes diffusant de la poésie sonore ainsi que des prises de son naturalistes dans le but d illustrer la notion d environnement sonore >>> Afin que les enseignants puissent continuer d exploiter cette exposition en classe, nous leurs fournissons une documentation complète composée du livret de l exposition rédigé par le CRDP de l académie de Lyon, le CD-Dépliant de l exposition sur lequel ils peuvent retrouver les différentes poésies sonores et prises de sons et enfin des quiz et leur corrigés adaptés à chaque niveau scolaire.

5 3/ Présentation des référents scientifiques Bernard Fort Cofondateur avec Marc Favre en 1975 du Groupe Musiques Vivantes de Lyon. Il en assure la direction artistique et enseigne la composition acousmatique à l Ecole Nationale de Musique à Villeurbanne depuis Il travaille également en relation avec le Groupe de Recherches Musicales de l INA pour des compositions, des émissions radiophoniques. Il reçoit en 1993 le prix Concours International de Bourges ; en 199, 1995 et 1996 le prix Chasseurs de Sons France Culture ; en 1996 le prix Villa Médicis " Hors les Murs ". Il partage le reste de son temps entre la composition et l ornithologie. Ses concerts ont lieu en France et à l étranger. Son travail musical est entièrement consacré au genre acousmatique et s intéresse depuis toujours aux limites entre abstraction et figuration, naturel et culturel. Cyril Prébet Depuis 1989, Cyril Prébet occupe le poste de Régisseur général du GMVL. Il coordonne les tournées en France et à l étranger des pièces et spectacles du répertoire. Il a également conçu et réalisé l Acoustigloo, tente hémisphérique en forme d igloo équipée d un processus de diffusion octophonique. En quinze d accompagnement des créations du GMVL, il est devenu un spécialiste des problématiques des concerts de musique électroacoustique destinés à un public de jeunes spectateurs : écoute dans le noir, gestion des rires, réactions aux sons étranges Alban Guillemot Parallèlement à sa formation en sciences physiques à l'université Paris VII, il suit un compagnonnage qui durera dix années avec le conteur Charles Piquion. Cette rencontre décisive lui permet de s initier aux arts du récit, au collectage et à développer une approche anthropologique expérimentale et sociale des publics, notamment ceux rencontrés dans la rue. Il prolonge sa formation en licence d'art du spectacle à Paris III. Plus tard, à l E.N.S.A.T.T., il se forme à l écriture sonore et aux outils numériques interactifs. En 2009, avec des collègues lyonnais, il fonde le collectif le Zèbre et la Mouette. Ils travaillent sur des projets d'installations sonores sur la voie publique où l'accès aux sons et les conditions d'écoute sont un enjeu majeur. Il a récemment collaboré avec le GMVL dans le cadre du festival des 38ème rugissants pour la pièce STUDIO BABEL, pour laquelle il a réalisé la programmation du logiciel en charge de la diffusion des sons. 5

6 / Bilan quantitatif et qualitatif Bilan Qualitatif D une manière générale, notre équipe est très satisfaite de cette édition, de l intérêt que le public (scolaire ou non) a porté à notre exposition et de l accueil de l ENS. En effet, nos besoins ont été pris en compte par l ENS (l instalaltion d un petit stand d accueil à l entrée de notre atelier, badges d accès à l ENS, accueil lors du montage de l exposition). Le cours qui a pu être organisé pour les élèves de Bernard Fort de l Ecole Normale de Musique, le Jeudi 11 Octobre, a été un succès notamment grâce à l intervention de Frédéric Devinant de la Nouvelle Agence Culturelle Régionale NACRe et Sébastien Ollivier, maître de conférence à l Université Claude Bernard Lyon I et chercheur au laboratoire de mécanique des fluides et d acoustique. Cette visite a inspiré à l équipe du GMVL pour de nouveaux projets en collaboration avec des intervenants scientifiques, culturels, en acoustique et autres. Cependant, nous déplorons un manque de signalétique autour et dans l ENS. En effet, depuis le métro Debourg, il était difficile de trouver l ENS car sa direction n était indiquée que par une signalétique faite à la bombe jaune sur le trottoir et qui se confondait aisément avec les marquages au sol des travaux en cours dans l avenue Debourg. Sur le site même de l ENS, la présence d étudiants aux stands d accueil nous a semblé indispensable afin d orienter de manière sûre les visiteurs vers notre atelier qui n était indiqué que dans le hall. Ce manque de signalétique nous a contraint à venir chercher les classes dans le hall avant chaque visite. Cela impliquait donc la présence minimum de deux personnes pour l accueil. Bien que trois créneaux soient restés vides sur un total de dix-huit séances prévues pour les scolaires (deux liés à un problème informatique sur le site de réservation), beaucoup de professeurs nous ont contacté afin de réserver des visites mais n ont pu donner suite pour des raisons d horaires. En effet, beaucoup de professeurs de lycées professionnels étaient intéressés par cette exposition mais n ont pu s y rendre à cause de l emploi du temps de leurs élèves. Sur l ensemble de la semaine avec les scolaires, des groupes de différents niveaux scolaires, allant du CE2 jusqu à la Terminale, et provenant de différentes filières (musique, science, arts du son) ont assisté aux ateliers. Cela a rendu le travail d autant plus intéressant pour nos médiateurs. Par ailleurs, un accueil aussi adapté et ludique n est rendu possible que grâce à l intervention de nos médiateurs qui ont su adapter leur discours. La qualité des intervenants ainsi que de la documentation fournie ont été saluées par les enseignants et le public et ont permis de rendre ces ateliers à la fois attractifs, ludiques et pédagogiques. Il s agit d un élément encourageant qui révèle que notre exposition sonore peut intéresser l ensemble des établissements scolaires, du primaire au lycée et différentes formations. Cela démontre la double étiquette de cette exposition, à la fois scientifique et artistique. D après un questionnaire de satisfaction soumis aux enseignants, il apparait que : Les enseignants sont majoritairement satisfaits de cette visite qu ils qualifient de pédagogique et interactive. La plupart des enseignants qui ont assisté à l exposition participaient pour la première fois à une activité du GMVL. Ceux-ci seraient ravis de renouveller cette experience. Certains professeurs tels que M. Hyvoz, professeur d Arts du Son se sont également montrés intéressés pour collaborer avec le GMVL sur de futurs projets. Une grande majorité d enseignants ont découvert notre atelier en feuilletant le programme de la Fête de la Science. Cependant, on constate aussi que l envoi de la newsletter annonçant notre présence à l ENS a porté ses fruits puisque plusieurs professeurs d un même lycée, à qui le message a été retransmis, ont réservé une journée entière de visites. La visite était trop courte. En effet, le temps de visite est passée d une demi-journée habituellement pour cette exposition à seulement une heure. Ce court laps de temps ne permettait pas une présentation véritablement complète de l exposition. Beaucoup d explications ont dû être sacrifiées afin de permettre aux élèves de pouvoir expérimenter les différents ateliers. 6

7 Enfin, les visiteurs qui ont assisté à la journée portes ouvertes du Samedi, n ont passé en moyenne que 25 à 30 minutes au sein de l exposition. L exposition était elle trop dure à apprehender? La présence d un médiateur pour cette exposition apparaît alors indispensable. En conclusion, nous pouvons dire que l exposition a très bien fonctionné. Elle a su séduire un public divers et varié et a permis de prendre contact avec de nouveaux établissements et d inspirer de nouveaux projets autour de cette exposition. Bilan QuaNTitatif Figures n 1 et 2 : tableau et graphique représentant la fréquentation de l exposition lors des visites scolaires du Mercredi 10 au Vendredi 12 Octobre Créneau Niveau MATIÈRE Elèves présents Elèves attendus Mercredi 9h00 ème SEGPA h00 Terminale Musique h00 Pas d'établissement Groupe d'adulte h30 Terminale Science h30 Seconde Musique h Jeudi 9h00 Terminale Science h h00 Terminale Science h30 Terminale Science h h30 Terminale Science Vendredi 9h00 Terminale Science h00 CE2/CM h00 Terminale Science h30 3ème h30 3ème ème h30 Terminale Science

8 ELEVES Figures n 3 et n : tableau et graphique illustrant la représentation des filières d origine des élèves MUSIQUE SCIENCE AUTRE ELEVES ELEVES MUSIQUE SCIENCE AUTRE 8

9 Figure n 5 : tableau montrant la provenance géographique des élèves ayant visité l exposition LYON 2 ARR. LYON ARR. LYON 5 ARR. LYON 7 ARR. LYON 8 ARR. LYON 9 ARR. CHAMPAGNE AUX MONTS D'OR ELEVES Figures n 6 et n 7 : tableaux et graphique de la fréquentation totale de l exposition sur l ensemble de la manifestation ADULTES LYCEE COLLEGE PRIMAIRE AUTRES TOTAL Visites scolaires ADULTES ETUDIANTS ENFANTS TOTAL Portes ouvertes Visites scolaires 276 Portes ouvertes 60 TOTAL Portes ouvertes Visites scolaires TOTAL 50 0 ADULTES ETUDIANTS et SECONDAIRE PRIMAIRE 9

Catalogue des formations. Saison 2015 2016

Catalogue des formations. Saison 2015 2016 Catalogue des formations Saison 2015 2016 LE GROUPE MUSIQUES VIVANTES DE LYON Depuis sa création en 1975 par Marc Favre et Bernard Fort, son objectif est de promouvoir les activités culturelles liées à

Plus en détail

médiation et formation saison 2014 2015

médiation et formation saison 2014 2015 médiation et formation saison 2014 2015 dossier de presse La Chambre, espace d exposition et de formation à l image situé au centre de Strasbourg, propose expositions de photographie contemporaine au sein

Plus en détail

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium,

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, photo : Yann Gachet photo : Ville de Colomiers - Yann Gachet bb/enfants/ados automne/hiver printemps/été aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, Au Theatre de la

Plus en détail

RÉSEAU INFORMATION CULTURE ANNUAIRE PARISIEN. Septembre 2014 ASSOCIATIONS METTANT EN CONTACT DES MUSICIENS CHAMBRISTES AMATEURS

RÉSEAU INFORMATION CULTURE ANNUAIRE PARISIEN. Septembre 2014 ASSOCIATIONS METTANT EN CONTACT DES MUSICIENS CHAMBRISTES AMATEURS RÉSEAU INFORMATION CULTURE ANNUAIRE PARISIEN Septembre 2014 ASSOCIATIONS METTANT EN CONTACT DES MUSICIENS CHAMBRISTES AMATEURS Vous pouvez aussi trouver ou chercher des musiciens : sur le site de la Cité

Plus en détail

MASTER MEEF PRATIQUES ET INGENIERIE DE LA FORMATION - MEDIATION CULTURELLE : CONCEVOIR DES PROJETS EDUCATIFS ET CULTURELS EN PARTENARIAT

MASTER MEEF PRATIQUES ET INGENIERIE DE LA FORMATION - MEDIATION CULTURELLE : CONCEVOIR DES PROJETS EDUCATIFS ET CULTURELS EN PARTENARIAT MASTER MEEF PRATIQUES ET INGENIERIE DE LA FORMATION - MEDIATION CULTURELLE : CONCEVOIR DES PROJETS EDUCATIFS ET CULTURELS EN PARTENARIAT Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Mention : Métiers

Plus en détail

Artiste invité : PIERRE GALLAIS

Artiste invité : PIERRE GALLAIS EXPOSITION «SURFACES» A LA MAISON DES MATHEMATIQUES ET DE L INFORMATIQUE SAISON 2014/2015 Artiste invité : PIERRE GALLAIS VERNISSAGE JEUDI 3 AVRIL 2014 DOSSIER DE PRESSE Mars 2014 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE

Plus en détail

FESTEM France - Espagne - Slovénie -Trans Europe Music Le rôle des radios dans l émergence des nouveaux talents

FESTEM France - Espagne - Slovénie -Trans Europe Music Le rôle des radios dans l émergence des nouveaux talents FESTEM France - Espagne - Slovénie -Trans Europe Music Le rôle des radios dans l émergence des nouveaux talents Retrouvez le projet sur facebook : FESTEM LE PROJET FESTEM : Des échanges radiophoniques

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Du 26 sept. au 11 oct. 2015

DOSSIER DE PRESSE Du 26 sept. au 11 oct. 2015 > DOSSIER DE PRESSE Du 26 sept. au 11 oct. 2015 ÉDITO SOMMAIRE Le Festival des Sciences revient pour sa 10 ème édition! Le Festival des Sciences p.3 Le Village des Sciences p.5 Le Festival pour les groupes

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS DE LA CAMPAGNE «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 Réalisé par le Service Prévention Santé de

Plus en détail

LOCAUX DE REPETITION / STUDIOS D ENREGISTREMENT 33 route de Darnétal 76000 ROUEN Tél : 02.35.98.35.66 / contact@lekalif.com www.lekalif.

LOCAUX DE REPETITION / STUDIOS D ENREGISTREMENT 33 route de Darnétal 76000 ROUEN Tél : 02.35.98.35.66 / contact@lekalif.com www.lekalif. ENGAGEMENT CONTRACTUEL EN VUE DE LA REALISATION D UN CONCERT PEDAGOGIQUE ENTRE : L association LE KALIF (Locaux de répétition - Studios d enregistrement) 76000 Rouen Siret : 410 340 186 000 23 Représentée

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification 1 sur 5 04/03/2014 17:00 Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé MASTER : MASTER Master professionnel Sciences, Technologies, Santé

Plus en détail

HORAIRE DE LA SESSION D'ÉPREUVES DU 9 au 18 JUIN 2014 Horaire des élèves - mis à jour le 30 mai

HORAIRE DE LA SESSION D'ÉPREUVES DU 9 au 18 JUIN 2014 Horaire des élèves - mis à jour le 30 mai Lundi 9 juin 2014 A.M. DÉBUT FIN GROUPE LOCAL 087103 Histoire 08:35 10:35 11 522 1re secondaire 12 523 13 524 14 526 15 527 16 528 17 529 18 554 19 553 Mesures adaptatives - ordinateur 08:35 11:29 426

Plus en détail

Le Théâtre des Asphodèles présente ses ACTIONS EN MILIEU SCOLAIRE ET PROFESSIONNEL

Le Théâtre des Asphodèles présente ses ACTIONS EN MILIEU SCOLAIRE ET PROFESSIONNEL Le Théâtre des Asphodèles présente ses ACTIONS EN MILIEU SCOLAIRE ET PROFESSIONNEL Le terme culture recouvre les valeurs, les croyances, les convictions, les langues, les savoirs et les arts, les traditions,

Plus en détail

Conservatoire. de Carcassonne Agglo

Conservatoire. de Carcassonne Agglo Conservatoire de Carcassonne Agglo renseignements Conservatoire Intercommunal de Carcassonne Agglo Quartier Prat Mary - Avenue Jules Verne Tél. : 04 68 10 56 35 conservatoire@carcassonne-agglo.fr Coût

Plus en détail

BILAN FORUM SANTE «Prends soin de toi» Lycées Dessaignes et Delaunay, 15 et 16 mars 2012

BILAN FORUM SANTE «Prends soin de toi» Lycées Dessaignes et Delaunay, 15 et 16 mars 2012 BILAN FORUM SANTE «Prends soin de toi» Lycées Dessaignes et Delaunay, 15 et 16 mars 2012 Le projet de Forum Santé Jeunes, initié en 2009 au Bureau Information Jeunesse, a évolué, pour aujourd hui être

Plus en détail

Référentiels métiers du son

Référentiels métiers du son Référentiels métiers du son S M A Avec le soutien du Fond Social Européen 1. Définition du métier Technicien du spectacle responsable de la mise en œuvre technique de la sonorisation d un spectacle, le

Plus en détail

La professionnalisation du musicien

La professionnalisation du musicien La professionnalisation du musicien Formation Orientation Accompagnement Cité de la musique Métiers de la musique 2013 2014 formation orientation accompagnement S engager dans une activité de musicien,

Plus en détail

DU 5 AU 7 FEVRIER 2016 GRANDE HALLE DE LA VILLETTE - PARIS FRANCE

DU 5 AU 7 FEVRIER 2016 GRANDE HALLE DE LA VILLETTE - PARIS FRANCE DU 5 AU 7 FEVRIER 2016 GRANDE HALLE DE LA VILLETTE - PARIS FRANCE Trois jours dédiés à la musique dans un lieu emblématique de la culture Un salon pour le grand public et les professionnels, 27 e édition

Plus en détail

série sciences et technologies du management et de la gestion STMG Livret scolaire pour l examen du baccalauréat technologique

série sciences et technologies du management et de la gestion STMG Livret scolaire pour l examen du baccalauréat technologique Livret scolaire pour l examen du baccalauréat technologique arrêté du 6 décembre 2012 série sciences et technologies du management et de la gestion STMG nom de l'élève prénoms date de naissance nom et

Plus en détail

SAISON CULTURELLE 2014-2015 SPECTACLES ET ACTIONS CULTURELLES ECOLES MATERNELLES ET ELEMENTAIRES

SAISON CULTURELLE 2014-2015 SPECTACLES ET ACTIONS CULTURELLES ECOLES MATERNELLES ET ELEMENTAIRES SAISON CULTURELLE 2014-2015 SPECTACLES ET ACTIONS CULTURELLES ECOLES MATERNELLES ET ELEMENTAIRES Les séances scolaires Le petit monde de Léo Lionni / Ciné concert Stara Zagora Durée : 30 mn A partir de

Plus en détail

Référentiels métiers du son

Référentiels métiers du son Référentiels métiers du son S M A Avec le soutien du Fond Social Européen 1. Définition du métier Chargé d assurer la qualité artistique et technique de la sonorisation d un spectacle, c est un professionnel

Plus en détail

VI e séminaire international de La main à la pâte sur l enseignement des sciences à l école

VI e séminaire international de La main à la pâte sur l enseignement des sciences à l école 01-06 JUIN 2015 CIEP - SEVRES (FRANCE) VI e séminaire international de La main à la pâte sur l enseignement des sciences à l école «Développement professionnel des professeurs enseignant les sciences»

Plus en détail

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS Editorial 2 LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS En permettant un libre accès aux livres et autres sources documentaires, ce service public contribue aux loisirs, à l information,

Plus en détail

Image, cinéma et audiovisuel, de l école à l université

Image, cinéma et audiovisuel, de l école à l université Image, cinéma et audiovisuel, de l école à l université La première pratique culturelle des jeunes est celle de l image, sous toutes ses formes et sur tous ses supports : cinéma, photo, télévision, jeux

Plus en détail

CLASSE DE COMPOSITION NOUVELLES TECHNOLOGIES - CONSERVATOIRE DU 19ÈME, PARIS - SESSION JUIN 2014

CLASSE DE COMPOSITION NOUVELLES TECHNOLOGIES - CONSERVATOIRE DU 19ÈME, PARIS - SESSION JUIN 2014 CLASSE DE COMPOSITION NOUVELLES TECHNOLOGIES - CONSERVATOIRE DU 19ÈME, PARIS - SESSION JUIN 2014 STÉPHANE DE GÉRANDO RÉSUMÉ. Classe de composition - nouvelles technologies image et son du conservatoire

Plus en détail

Accompagnement à la médiation culturelle : propositions d actions pour les travailleurs sociaux, animateurs et bénévoles des structures sociales

Accompagnement à la médiation culturelle : propositions d actions pour les travailleurs sociaux, animateurs et bénévoles des structures sociales Accompagnement à la médiation culturelle : propositions d actions pour les travailleurs sociaux, animateurs et bénévoles des structures sociales partenaires 1 Encore L accompagnement à la médiation culturelle

Plus en détail

Le système scolaire finlandais

Le système scolaire finlandais Le système scolaire finlandais Législation des années 1970 Particularités du système Résultats obtenus Statistiques Avant les années 1970: jardin d enfants école primaire obligatoire gratuite enseignement

Plus en détail

Collège Ambrussum, Lunel (académie de Montpellier) Découverte des médias et écriture d un article de presse

Collège Ambrussum, Lunel (académie de Montpellier) Découverte des médias et écriture d un article de presse Collège Ambrussum, Lunel (académie de Montpellier) Découverte des médias et écriture d un article de presse Bilan établi par Elsa Fenoy, professeur documentaliste, collège Ambrussum, Lunel Le CDI du collège

Plus en détail

Lettre TICC'Édu n 15 Avril-Mai 2014

Lettre TICC'Édu n 15 Avril-Mai 2014 Lettre TICC'Édu n 15 Avril-Mai 2014 Sommaire ZOOM SUR... Éduthèque ENSEIGNER AVEC LE NUMÉRIQUE Éduthèque et la Cité de la Musique TraAM 2013 SE TENIR INFORMÉ ET SE FORMER Le site éduscol de l'éducation

Plus en détail

École du Louvre. prépasup. Test probatoire d accès en 1 e année. www.ipesup.fr. Département Terminales 2015-2016. 16 B, rue de l Estrapade 75005 Paris

École du Louvre. prépasup. Test probatoire d accès en 1 e année. www.ipesup.fr. Département Terminales 2015-2016. 16 B, rue de l Estrapade 75005 Paris Département Terminales 2015-2016 École du Louvre Test probatoire d accès en 1 e année prépasup 01 42 77 27 26 www.ipesup.fr Etablissement d enseignement supérieur et secondaire privé 16 B, rue de l Estrapade

Plus en détail

LA TETE DANS LES ETOILES!

LA TETE DANS LES ETOILES! LA TETE DANS LES ETOILES! Soirée spéciale organisée par l Observatoire de Lyon pour le personnel de l Université et du CNRS (observation du premier quartier de Lune et visite du site). VENDREDI 13 MAI

Plus en détail

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h I N F O R M A T I O N A L A P R E S S E La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h Du 7 au 19 octobre 2010, la Ville de Niort accueille la Maison du Développement Durable

Plus en détail

Orientation et Insertion Professionnelle

Orientation et Insertion Professionnelle Orientation et Insertion Professionnelle A L ISSUE DE LA LICENCE PROFESSIONNELLE Enquête réalisée en 2011-2012 par Stéphane BOULAY pour le SUIO-IP - Avril 2012 Des métiers exercés - Assistant(e) de production

Plus en détail

admissions Bachelor 2010 Devenir artiste devenir designer

admissions Bachelor 2010 Devenir artiste devenir designer admissions Bachelor 2010 Devenir artiste devenir designer Devenir artiste / Devenir Designer Engager une aventure de création dans l art ou le design contemporains. Bénéficier d une solide formation théorique

Plus en détail

LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr

LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr Dans un parc de 17 ha 2160 élèves 560 internes 9 sections post-bac 21 classes de terminale

Plus en détail

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Principes généraux L académie de Caen accueille cette année 142 professeurs et CPE stagiaires dont

Plus en détail

Enseignement supérieur Recherche

Enseignement supérieur Recherche Enseignement supérieur Recherche Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 61 CADRE DE DIRECTION EN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE Code : RCH01 Cadre de direction

Plus en détail

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG Strasbourg, le 22 novembre 2013 FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci

Plus en détail

L ÉCOLE D ARTS Un lieu d éducation, de formation et de diffusion

L ÉCOLE D ARTS Un lieu d éducation, de formation et de diffusion L ÉCOLE D ARTS Un lieu d éducation, de formation et de diffusion Sa singularité est l orientation pédagogique forte dans le domaine de l image, dans ses formes traditionnelles et émergentes. La volonté

Plus en détail

Futurs bacheliers scientifiques : anticipez pour réussir

Futurs bacheliers scientifiques : anticipez pour réussir 2013-2014 Futurs bacheliers scientifiques : anticipez pour réussir 2 Stages Maths et Physique 2 Séances à la carte tous les samedis Préparation au BAC Préparation à une entrée en PACES (Médecine) Préparation

Plus en détail

Bilan CDI. La surface Le CDI se situe au rez-de-chaussée. Il est d une surface de 80 m 2.

Bilan CDI. La surface Le CDI se situe au rez-de-chaussée. Il est d une surface de 80 m 2. Lycée Romain Rolland Année scolaire 2009-2010 Bilan CDI 1.1 Présentation du CDI Les locaux depuis janvier 2010 : Les horaires d ouverture Le CDI est ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 17h40 (sauf le

Plus en détail

PROJET CULTUREL ET ARTISTIQUE - LA PASSERELLE. Préambule

PROJET CULTUREL ET ARTISTIQUE - LA PASSERELLE. Préambule Annexe 1 PROJET CULTUREL ET ARTISTIQUE - LA PASSERELLE 2007 2009 Préambule Le projet culturel de La Passerelle a progressivement trouvé une réelle adhésion des publics en se fondant sur trois supports

Plus en détail

Ateliers - stages d éveil artistique Ateliers adaptés art-thérapie Conférences rencontres sensibilisation Pratiques artistiques & liens culturels

Ateliers - stages d éveil artistique Ateliers adaptés art-thérapie Conférences rencontres sensibilisation Pratiques artistiques & liens culturels Ateliers - stages d éveil artistique Ateliers adaptés art-thérapie Conférences rencontres sensibilisation Pratiques artistiques & liens culturels www.terredesarts.asso.fr Démarche L'association Terre des

Plus en détail

PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS. DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2

PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS. DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2 CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2 Rédaction Jean-Pierre GUICHARD Conseiller pédagogique en EPS Ministère

Plus en détail

L association Artd école

L association Artd école L association Artd école Une association loi 1901, créée dans les années 1980, pour promouvoir les disciplines artistiques dans et autour de l école. A l origine, elle a proposé de nombreuses animations

Plus en détail

DES ILLUSIONS? QUELLES ILLUSIONS?

DES ILLUSIONS? QUELLES ILLUSIONS? DES ILLUSIONS? QUELLES ILLUSIONS? Parcours artistique et scientifique au pays des illusions Cie Kat chaça - Des illusions? Quelles illusions? p. 1 sur 10 Un parcours Arts & Sciences La compagnie Kat chaça,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR - SECTIONS A AMENAGEMENT D HORAIRES

REGLEMENT INTERIEUR - SECTIONS A AMENAGEMENT D HORAIRES REGLEMENT INTERIEUR - SECTIONS A AMENAGEMENT D HORAIRES En partenariat avec l éducation nationale, le Conservatoire à rayonnement régional de l agglomération d Annecy et des Pays de Savoie propose diverses

Plus en détail

2 0 s e p t a u 1 e r o c t 06

2 0 s e p t a u 1 e r o c t 06 M O N T R E A L 7 è m e M I V E A M c i t e i n v i s i b l e 2 0 s e p t a u 1 e r o c t 06 C O N T E N E R S sur l invitation de C H A M P L I B R E CITE INVISIBLE 7E MANIFESTATION INTERNATIONALE VIDÉO

Plus en détail

Les plateformes collaboratives au service de l individualisation «Regards croisés» Expérience n 2

Les plateformes collaboratives au service de l individualisation «Regards croisés» Expérience n 2 Les plateformes collaboratives au service de l individualisation «Regards croisés» Expérience n 2 Qui? Chantal Boitel, professeur en économie gestion option comptabilité Où? Au lycée Paul Émile Victor

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE. 1/ Assurer le bien-être, la sécurité physique, affective, morale et matérielle de l enfant.

PROJET PEDAGOGIQUE. 1/ Assurer le bien-être, la sécurité physique, affective, morale et matérielle de l enfant. PROJET PEDAGOGIQUE I - LES OBJECTIFS PEDAGOGIQUES : 1/ Assurer le bien-être, la sécurité physique, affective, morale et matérielle de l enfant. Moyens à mettre en œuvre pour atteindre l objectif : Etre

Plus en détail

I. UN ENSEIGNEMENT SPECIFIQUE OBLIGATOIRE AU CHOIX EN TERMINALE TES :

I. UN ENSEIGNEMENT SPECIFIQUE OBLIGATOIRE AU CHOIX EN TERMINALE TES : LA CLASSE DE TERMINALE ECONOMIQUE ET SOCIALE (ES) AU LYCEE FRANÇAIS DE TANANARIVE. ENSEIGNEMENTS DE SPECIALITE ET OPTIONS FACULTATIVES PROPOSÉS I. UN ENSEIGNEMENT SPECIFIQUE OBLIGATOIRE AU CHOIX EN TERMINALE

Plus en détail

école + lecture = bibliomedia

école + lecture = bibliomedia école + lecture = bibliomedia Chères enseignantes, chers enseignants, Cette brochure permet de découvrir toutes les possibilités d emprunts de livres à Bibliomedia. Elle présente également un vaste choix

Plus en détail

La politique éducative et culturelle de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon

La politique éducative et culturelle de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon Dispositifs d actions proposés en 2014-2015 L action choisie dans les dispositifs d actions proposés par l opéra, est développée

Plus en détail

Guide pédagogique pour le public scolaire

Guide pédagogique pour le public scolaire Guide pédagogique pour le public scolaire Nous voyons des connexions entre ce qui est enseigné à l'école et les thématiques que nous abordons durant le Salon. Par le biais de notre programme, nous cherchons

Plus en détail

Catalogue des formations 2014 audiovisuel, cinéma, culture et spectacle vivant

Catalogue des formations 2014 audiovisuel, cinéma, culture et spectacle vivant Catalogue des formations 2014 audiovisuel, cinéma, culture et spectacle vivant Pour les intermittents et salariés des entreprises et associations Une expertise professionnelle à votre disposition dans

Plus en détail

SOMMAIRE. Avant propos :

SOMMAIRE. Avant propos : Années 2013-2016 SOMMAIRE 1. Contexte Etat des lieux Le collège Henri HIRO son environnement, ses élèves, ses enseignants Son CDI Les objectifs prioritaires du collège Henri HIRO Fonds documentaire et

Plus en détail

Informatique et création numérique

Informatique et création numérique Enseignement d exploration en classe de seconde 30 septembre 2015 Groupe de Formation-Action EE ICN Lycée Koeberlé de Sélestat Horaire Objectifs de l enseignement Une dimension interdisciplinaire Perspectives

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLÔMÉS

LE DEVENIR DES DIPLÔMÉS LE DEVENIR DES DIPLÔMÉS Master Langue Française Appliquée Finalité : Professionnelle et Recherche Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des diplômés

Plus en détail

Procès-Verbal du conseil d école du 15 mai 2014

Procès-Verbal du conseil d école du 15 mai 2014 Ordre du jour : Procès-Verbal du conseil d école du 15 mai 2014 1. Désignation du secrétaire de séance 2. Procès-Verbal du précédent Conseil d école 3. Calendrier de fin d année 4. Bilan de l année scolaire

Plus en détail

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts»

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» «Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» Objectifs généraux : - favoriser les liens entre la connaissance et la sensibilité - développer le dialogue entre

Plus en détail

Master MEEF parcours second degré général. Calendrier des stages 2014-2015 et du tronc commun. Stage en M1

Master MEEF parcours second degré général. Calendrier des stages 2014-2015 et du tronc commun. Stage en M1 Master MEEF second degré général Calendrier des stages 2014-2015 et du tronc commun Stage en M1 Rappel des modalités du stage : Quatre semaines de stage dans l'année en établissement scolaire dont quatre

Plus en détail

ESPACE D EXPOSITION ET DE FORMATION À L IMAGE ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES JEUNE PUBLIC

ESPACE D EXPOSITION ET DE FORMATION À L IMAGE ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES JEUNE PUBLIC ESPACE D EXPOSITION ET DE FORMATION À L IMAGE ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES JEUNE PUBLIC LA CHAMBRE ESPACE D EXPOSITION ET DE FORMATION À LA PHOTOGRAPHIE La Chambre, c est un engagement fort pour la photographie

Plus en détail

L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE

L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE Extrait de la Charte définissant la politique culturelle de la Communauté de communes LES DOMAINES D INTERVENTION DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE Sa proposition

Plus en détail

STAGES. de pratiques artistiques. Voix Conte Lecture. Association L Espigaou égaré

STAGES. de pratiques artistiques. Voix Conte Lecture. Association L Espigaou égaré 1er semestre 2016 STAGES de pratiques artistiques Voix Conte Lecture Association L Espigaou égaré 13 rue des fossés 03450 Ébreuil 09.50.32.56.32-06.98.45.70.27 - contact@espigaou-egare.com www.espigaou-egare.com

Plus en détail

Le jour le plus Court

Le jour le plus Court Le jour le plus Court La fête du court métrage pilotée par le Centre national du cinéma et de l image animée est parrainée par Jeanne Moreau, Jacques Perrin, Mélanie Laurent et Michel Gondry. Le 21 décembre

Plus en détail

Les Classes de Chant Choral, Maîtrise Ensembles Vocaux «Filière voix»

Les Classes de Chant Choral, Maîtrise Ensembles Vocaux «Filière voix» Le CRD vous propose : Les Classes de Chant Choral, Maîtrise Ensembles Vocaux «Filière voix» «Martin Squelette» (juin 2011) Conservatoire à Rayonnement Départemental de la Communauté urbaine d Alençon 1

Plus en détail

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine N 13 : 30 mars 2011 Priorité Santé Mutualiste : un kit de communication pour permettre aux mutuelles de promouvoir

Plus en détail

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation Institut Universitaire de Formation des Maîtres Université de Provence - Aix-Marseille Université 20 ans d expérience dans la formation des professionnels dans les métiers de l enseignement, de l éducation

Plus en détail

avec la contribution de

avec la contribution de avec la contribution de Biennale Art 2013 Venise 01.06 24.11 Giardini de la Biennale et Arsenale Educational Spécial Ecoles Laboratoires créatifs Laboratoires multimédias Laboratoires pluridisciplinaires:

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves

TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves Réussite des élèves contribuer à améliorer la réussite des

Plus en détail

Horaires d ouverture. Le réseau de lecture

Horaires d ouverture. Le réseau de lecture Le réseau de lecture Horaires d ouverture http://www.pamiers.reseaubibli.fr MEDIATHEQUE DE PAMIERS 1 Place Eugène-Soula BP 90 104 09 103 PAMIERS CEDEX accueil@mediatheque.ville-pamiers.fr tél : 05 34 01

Plus en détail

2013 / 2014. www.bm-tours.fr. Mode d emploi DES BIBLIOTHÈQUES MUNICIPALES

2013 / 2014. www.bm-tours.fr. Mode d emploi DES BIBLIOTHÈQUES MUNICIPALES 2013 / 2014 www.bm-tours.fr Mode d emploi DES BIBLIOTHÈQUES MUNICIPALES Bienvenue dans les Bibliothèques de Tours Vous cherchez à vous évader par la lecture? La musique vous transporte? Vous aimez le cinéma?

Plus en détail

L enseignement. Intervenants :

L enseignement. Intervenants : les Mercredis Avenir L enseignement Le mercredi 15 janvier 2014, a été accueilli dans la salle de conférence du CRDP le public venu à la rencontre des professionnels de l enseignement, pour découvrir les

Plus en détail

BULLETIN D INSCRIPTION

BULLETIN D INSCRIPTION BULLETIN D INSCRIPTION À découper et à retourner à Domaine Musiques, 105 Avenue de la République 59110 La Madeleine Courriel formations@domaine-musiques.com www.domaine-musiques.com NOM FORMATIONS ART

Plus en détail

LA MISSION DE L'ASSISTANT DE LANGUE EN PRIMAIRE, COLLEGE/LYCEE ET À L'IUFM

LA MISSION DE L'ASSISTANT DE LANGUE EN PRIMAIRE, COLLEGE/LYCEE ET À L'IUFM LA MISSION DE L'ASSISTANT DE LANGUE EN PRIMAIRE, COLLEGE/LYCEE ET À L'IUFM Assistant, pourquoi? Vous avez envie de faire partager vos connaissances, votre culture et votre langue à de jeunes Français;

Plus en détail

accueil bulletin officiel [B.O.] n 39 du 28 octobre 2004 - sommaire MENP0402363N

accueil bulletin officiel [B.O.] n 39 du 28 octobre 2004 - sommaire MENP0402363N accueil bulletin officiel [B.O.] n 39 du 28 octobre 2004 - sommaire MENP0402363N Personnels PERSONNELS ENSEIGNANTS Attribution aux personnels enseignants des premier et second degrés relevant du MEN d

Plus en détail

Préparation Concours d infirmiers- Toulouse

Préparation Concours d infirmiers- Toulouse Cours CAPITOLE -11, rue du Sénéchal 31000-Toulouse - : 05.61.21.60.64 - www.courscapitole.com- contact@courscapitole.com Préparation Concours d infirmiers- Toulouse SOMMAIRE : I. La Prépa infirmière à

Plus en détail

classes à horaires aménagés

classes à horaires aménagés classes à horaires aménagés 2015 I 2016 Collège I Lycées I Post Bac Journée portes ouvertes du Conservatoire Samedi 7 mars 2015, de 14h à 18h Vivre sa passion artistique... du Collège à l Université En

Plus en détail

Catalogue de Formation

Catalogue de Formation SARL INSTITUT FRANÇAIS DE LANGUES ET DE SERVICES ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT PRIVE CREE EN 1992 Catalogue de Formation vous propose des formations adaptées à vos besoins et à vos attentes Particuliers,

Plus en détail

I CHIFFRES ET TENDANCES DU SALON II LE STAND ET SON POSITIONNEMENT

I CHIFFRES ET TENDANCES DU SALON II LE STAND ET SON POSITIONNEMENT BILAN SALON INTERNATIONAL DE L AGRICULTURE Paris Du 25 février au 04 mars 2012 Le CRT Lorraine a été invité par la Chambre Régionale d Agriculture à participer sur son stand au salon de l agriculture.

Plus en détail

7 EME EDITION DU FESTIVAL LIMOUX CUIVREE SPECIALE

7 EME EDITION DU FESTIVAL LIMOUX CUIVREE SPECIALE 7 EME EDITION DU FESTIVAL LIMOUX CUIVREE SPECIALE 3 I E M E CONCOURS DE MUSIQUE DE RUE SAMEDI 2 ET DIMANCHE 3 MAI 2015 Présentation : Le samedi 2 mai, dès 10h, une dizaine de Fanfares va se livrer à une

Plus en détail

Les formations à l université Stendhal

Les formations à l université Stendhal Les formations à l université Stendhal Une palette innovante et diversifiée L université Stendhal propose une palette diversifiée de formations à travers ses 5 Unités de formation et de recherche (UFR)

Plus en détail

Guide du Professionnel

Guide du Professionnel Guide du Professionnel Forum des Métiers et de la Formation du Pays du Centre Ouest Bretagne 29 et 30 janvier 2010 à Gourin Madame, Monsieur, Vous avez accepté de participer au Forum des Métiers et de

Plus en détail

Le patinage artistique à l école

Le patinage artistique à l école Le patinage artistique à l école Serge Laget C.P.C. Lyon VII - juin 2000 - avec la participation des éducateurs sportifs de la Ville de Lyon des C.P.C. du groupe Ville de Lyon Présentation du dossier :

Plus en détail

ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART. Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement. Préambule

ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART. Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement. Préambule ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement Préambule Le rectorat de l académie de Lille et la direction régionale des affaires culturelles du

Plus en détail

ARTS PLASTIQUES / COLLEGES PUBLICS Tableau de bord du projet pédagogique de discipline

ARTS PLASTIQUES / COLLEGES PUBLICS Tableau de bord du projet pédagogique de discipline ARTS PLASTIQUES / COLLEGES PUBLICS Tableau de bord du projet pédagogique de discipline Année scolaire :../.. Académie de Lille Département : 59 / 62 Nom du collège : Ville : Liste des rubriques du tableau

Plus en détail

UNESCO & GOUVERNEMENT DU PORTUGAL Conférence mondiale sur l éducation artistique développer les capacités créatrices pour le 21 ème siècle

UNESCO & GOUVERNEMENT DU PORTUGAL Conférence mondiale sur l éducation artistique développer les capacités créatrices pour le 21 ème siècle UNESCO & GOUVERNEMENT DU PORTUGAL Conférence mondiale sur l éducation artistique développer les capacités créatrices pour le 21 ème siècle Lisbonne, Portugal 6 9 mars 2006 PROJET DE PROGRAMME Antécédents

Plus en détail

17 > 30 nov 2014 UN FESTIVAL DES IDÉES. Appel à projet pour les Lycéens et les Apprentis de la Région Rhône-Alpes

17 > 30 nov 2014 UN FESTIVAL DES IDÉES. Appel à projet pour les Lycéens et les Apprentis de la Région Rhône-Alpes 17 > 30 nov 2014 UN FESTIVAL DES IDÉES Appel à projet pour les Lycéens et les Apprentis de la Région Rhône-Alpes La Villa Gillet Une approche culturelle des savoirs Créée en 1987, la Villa Gillet s intéresse

Plus en détail

La politique de l école

La politique de l école La politique de l école Socialiser pour développer le langage. 1. Définition : L autonomie de la parole L école et ses partenaires : familles intervenants réguliers ou ponctuels liens avec le pré-scolaire

Plus en détail

Présentation de la CPES. Sommaire

Présentation de la CPES. Sommaire Présentation de la CPES Sommaire Dans le cadre de la mise en œuvre de la charte pour l égalité des chances dans l accès aux formations prévues par la circulaire n 2005-148 du 22 août 2005, l École Normale

Plus en détail

L Opéra Théâtre remercie l ensemble de ses partenaires pour leur confiance et leur fidélité

L Opéra Théâtre remercie l ensemble de ses partenaires pour leur confiance et leur fidélité C ie Arcosm danse établissement de la Ville de Saint-étienne, l Opéra Théâtre bénéficie du soutien du Ministère de la Culture et de la Communication ( Direction Régionale des Affaires Culturelles ), du

Plus en détail

Le loup et la lune. Cette exposition est prêtée par la Médiathèque départementale d Ille-et-Vilaine. Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine

Le loup et la lune. Cette exposition est prêtée par la Médiathèque départementale d Ille-et-Vilaine. Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine Cette exposition est prêtée par la Médiathèque départementale d Ille-et-Vilaine Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine Cette exposition est prêtée par la Médiathèque départementale d Ille-et-Vilaine

Plus en détail

Option Arts du Cirque Bac L. Lycée Le Garros Auch

Option Arts du Cirque Bac L. Lycée Le Garros Auch Option Arts du Cirque Bac L Lycée Le Garros Auch «Le cirque n est pas un spectacle, c est une expérience de vie, c est une façon de voyager dans notre propre vie.» Federico Fellini 2011, Lycée Le Garros

Plus en détail

Clémentine Crochet PARTENARIATS 2011/2012. Arts et territoires numériques. Baptiste Brentot

Clémentine Crochet PARTENARIATS 2011/2012. Arts et territoires numériques. Baptiste Brentot Clémentine Crochet PARTENARIATS 2011/2012 Baptiste Brentot Arts et territoires numériques Baptiste Brentot Arts et territoires numériques Acteur des arts et cultures numériques en France, Seconde Nature

Plus en détail

Le centre international Bordeaux Art Science Expérience «BASE»

Le centre international Bordeaux Art Science Expérience «BASE» Plutôt que 55 millions d Euros pour le centre culturel du vin 55 millions d Euros pour : Le centre international Bordeaux Art Science Expérience «BASE» La municipalité actuelle se félicite d une fréquentation

Plus en détail

Licence professionnelle Administration et gestion des entreprises culturelles de la musique et du spectacle vivant

Licence professionnelle Administration et gestion des entreprises culturelles de la musique et du spectacle vivant Formations et diplômes Rapport d évaluation Licence professionnelle Administration et gestion des entreprises culturelles de la musique et du spectacle vivant Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne

Plus en détail

Master de Sciences Humaines et Sociales. Spécialité : «Éducation et formation» Parcours : Formateurs d enseignants

Master de Sciences Humaines et Sociales. Spécialité : «Éducation et formation» Parcours : Formateurs d enseignants Master de Sciences Humaines et Sociales Spécialité : «Éducation et formation» Parcours : Formateurs d enseignants Organisation et descriptifs des enseignements M2 Année 2011-2012 Trois objectifs majeurs

Plus en détail

Didactique et méthodologie du FLE / FLS

Didactique et méthodologie du FLE / FLS UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs de FLE Didactique et méthodologie du FLE / FLS Actualiser et dynamiser vos pratiques de classe Descriptifs des modules de formation

Plus en détail