Changements de dimension

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Changements de dimension"

Transcription

1 Changements de dimension

2 Le béton est soumis à des changements de dimension. Les causes principales de ces changements sont: - CHARGE MÉCANIQUE FLUAGE - VARIATIONS D HUMIDITÉ / SECHAGE - VARIATIONS DE TEMPERATURE En général, ces effets interagissent Ces changements dimensionnels sont à l origine de la fissuration

3 Fluage Comportement sous une charge constante

4 Principe du fluage dans les bétons σ ε el ε fluage ε t 0 t 1 ε él = σ/e 1 ε fluage ε él.différée = fluage réversible ε fluage irrév. ε él ε él.différée 0,4 ε él ε el = σ/e 0 ε t 0 charge t 1 décharge ε fluage irréversible t

5 Pourquoi tenir compte du fluage? Le fluage peut provoquer des déformations considérables des ouvrages (2 à 3 fois la déformation instantanée en 3 ans). Il est la cause principale de perte de précontrainte dans les éléments structuraux (relaxation). Il est à l origine de l atténuation des contraintes maximales (relaxation) d où l économie de matière.

6 Fluage des bétons - définitions Fluage: Déformation à contrainte constante Relaxation: Diminution de contrainte à déformation constante (restraint) Fluage de base (basic creep): Sans échange d eau avec l environnement (sans séchage)

7 Fluage des bétons - mécanisme L origine du fluage est dans la pâte de ciment. Le mécanisme exact n est pas connu Le rôle de l'eau est très important On pense que l'eau "lubrifie" les contacts entre les hydrates

8 Fluage : importance de l âge à la mise en charge J( tt, ') = ε ( tt, ') σ 0 : fonction fluage = déformation par unité de charge de charge t ' σ 0 : l âge à la mise en charge : charge constante

9 Fluage à long terme

10 Fluage - observations importantes : La partie instantanée dépend de l âge à la mise en charge: vieillissement; La vitesse de fluage diminue avec le temps; Le fluage de base n est pas asymptotique, il est illimité; Dans la pratique on prend une asymptote fictive, ex: après 1 ou 3ans

11 Fluage spécifique Pour la gamme de contrainte normale d utilisation - <~0,4Rc La relation entre la déformation en fluage (ε fl ) et la contrainte relative (σ /f c ) est presque linéaire Pour comparer le comportement des bétons: Fluage spécifique (specific creep) - c c ε fl = Valeur typique 150 x 10 σ -6 / MPa

12 Coefficient de fluage Fluage spécifique σ σ σ ε él +ε fl = + c. σ= (1+ E.c) = (1 +ϕ ) =ε él(1 +ϕ) E E E Coefficient de fluage ε ϕ= ε fl él

13 Valeurs typiques du coefficient de fluage Age lors de l application de la charge «ϕ» coefficient de fluage final à l air humide à l air sec 7 jours 2,8 3,5 14 jours 2,4 3,0 28 jours 2,0 2,5 90 jours 1,5 2,0 ϕ 28j = 0,4 ϕ ϕ 90j = 0,6 ϕ ϕ 365j = 0,8 ϕ

14 Fluage des bétons : effet du E/C Coefficient de fluage E/C

15 Fluage des bétons : effet de la température

16 Variations dimensionnelles dues à l humidité

17 Influence de l humidité : retrait de dessication / séchage Gonflement hydraulique eau t 1 t 2 t air Retrait hydraulique Retrait de dessication

18 Influence de l humidité : origine du retrait de séchage séchage 95% RH Le retrait de séchage est dû aux forces de ménisque dans les pores capillaires P = 2σcos r α

19 R pk = ρ l M RT ( 2 σ( T) cosβ) 1 Ln( HR) 0.1 µm 99 % RH

20 Example Portland mortar w/c= storage: Dry conditions: 50% RH, 20 C conditions Wet conditions: Under water, 20 C Cycles: one week 50% RH, 50 C / one week 90% RH, 20 C 0 Age (days) Vd (µm/m) Dry conditions Wet conditions Cycles

21 Influence de l humidité : retrait de séchage La quantité de retrait qui peut se produire dans un béton de ciment Portland normal peut s étendre jusqu à 0,8 %0 (800 microstrain or strain) (en moyenne ~0,5 %0 ). Cela dépend de: Conditions de séchage Humidité relative Température Vitesse du vent Taille du spécimen Les spécimens plus grands ont un retrait plus lent Cure d hydratation avant séchage Proportions du mélange de béton Un béton bien hydraté a moins de retrait Eau Volume des Granulats E/C

22 Retrait de séchage : influence de la taille Drying time (days) Le béton ne sèche pas uniformément, l eau s évapore d abord à la surface. Le retrait de la surface est empêché par le béton du cœur et il en résulte des tractions à la surface cracks

23 Retrait de séchage : influence de la taille

24 Retrait de séchage : influence des contraintes Les changements de volume sans restrictions ne provoqueraient pas de rupture!

25

26 Retrait de séchage : influence des contraintes

27 Fissure de retrait dans une plaque de béton

28 Contrôle du retrait de séchage La quantité d eau joue un rôle très important au niveau du retrait. La réduction de la quantité d eau totale par adjonction de produits chimiques (ex. réducteurs d eaux ou superfluidifiants) ou par le choix d une courbe granulométrique appropriée permet de réduire de manière significative le retrait de séchage. L utilisation de granulats bien arrondis avec une gamme granulométrique étendue au maximum permet de réduire la teneur en eau. Retrait (microstrain) Contenu d eau (kg/m 3 )

29 Autogeneous Shrinkage Retrait Endogene

30

31

32

33 Variations dimensionnelles dues à la température

34 Influence de l humidité : origine du retrait de séchage séchage 95% RH Le retrait de séchage est dû aux forces de ménisque dans les pores capillaires P = 2σcos r α

35 Influence de la température L hydratation du ciment génère de la chaleur Le béton (comme la plupart des matériaux) gonfle quand la température augmente et diminue en volume quand elle diminue. Les effets de température peuvent poser problème dans les structures massives(au cœur desquelles les hausses de température sont significatives). Les régions proches de la surface; refroidissent plus vite, sont soumises au retrait qui est empêché par le cœur, et par conséquent sont vulnérables à la fissuration.

36 Influence de la température

37 Influence de la température - exemple Coefficient thermique d expansion, α = 10-5 par C T(dû à l hydratation) = 15 C E = 20 GPa ε = α T = 1.5 x 10-4 σ = Eε = 3 MPa > R t Grace à la relaxation, la contrainte est un peu plus faible. Dans la pratique, on essaie de limiter le T à 20 C max

38 Influence de la température Il y a plusieurs façons de réduire le gradient thermique: Réduction de la fraction de ciment dans le béton Utilisation de pouzzolanes ou de fillers Réduction de la quantité de béton mis en place Réduction de la température du béton frais (ex. eau glacé) Installation de tubes de refroidissement de masses Isolation du coffrage (réduction du gradient des grands éléments) Coffrages en métal (évacuation de la chaleur pour les petits éléments) Utilisation d un ciment à basse chaleur d hydratation

39 Influence de la température Elevation de température typique des bétons et ciments Ciment rapide, finesse Ciment standard Ciments lente Finesse C 3 S / C 3 A C 2 S

40 VARIATIONS DIMENSIONNELLES : Interaction des effets de séchage, de fluage et de température

41 La relaxation peut limiter les effets de retrait Contrainte Prédiction de la fissuration sans relaxation Contrainte élastique de retrait empêchée Relaxation des contraintes Résistance en traction du béton Contrainte élastique après relaxation Délai de fissuration temps

42 L effet combiné du retrait et du fluage est plus grand que la somme des deux séparés La charge du fluage peut accélérer le séchage; donc le retrait. Les contraintes induites par le séchage comme charges supplémentaires peuvent accélérer le fluage. A distinguer : fluage total fluage de base

43 Interaction des effets de séchage, du fluage et de la température RACCOURCISSEMENT ALLONG. MISE EN CHARGE (COMPRESSION) ε RETRAIT ε INSTANTANE ε FLUAGE temps Courbe théorique si la température et l humidité relative restent constantes Courbe réele à cause des variations de température et d hygromètrie

44 Limitation des variations dimentionnelles : la maturation (cure) des bétons

45 Importance de conservation Pour le même état d hydratation les échantillons secs ont une résistance plus élevée que les échantillons humides Résistance à la compression, MPa Tout le temps en chambre humide: L âge, jours A l air après: 28 jours 14 jours 7 jours 3 jours 0 jours

46 Les effets d une cure adequate sur le beton durci Fissuration précoce éliminée Gain en résistance accéléré Résistance à l usure grandement améliorée Durabilité grandement améliorée Étanchéité à l eau grandement améliorée

47 Recommendations pour la maturation - exemples En suisse Spécifiée dans le cahier des charges par l ingénieur responsable Décoffrage ~ 24 hr + ~3-7 jours en conservation humide Normes canadiennes Cure de base : 3 jours >10 C ou R > 35% R 28jours Cure additionnelle pour expositions F-1, C-1, C-2, S-1, S-2 : cure de base + 4jours >10 C ou R > 70% R 28jours

48 Méthodes de cure des bétons Mise sous eau ou arrosage continu Natte ou bâche continuellement humide Sable humide ou paille Produits de cure commercial Papier hydrofuge ou film plastique Étuvage avec vapeur d eau (en préfabrication) Maintien du coffrage en place Autres méthodes approuvées par le maître de l ouvrage

49 Méthodes de cure des bétons Mise sous eau ou arrosage continu Natte ou bâche continuellement humide Sable humide ou paille Produits de cure commercial Papier hydrofuge ou film plastique Étuvage avec vapeur d eau (en préfabrication) Maintien du coffrage en place Autres méthodes approuvées par le maître de l ouvrage

50 Méthodes de cure des bétons Mise sous eau ou arrosage continu Natte ou bâche continuellement humide Sable humide ou paille Produits de cure commercial Papier hydrofuge ou film plastique Étuvage avec vapeur d eau (en préfabrication) Maintien du coffrage en place Autres méthodes approuvées par le maître de l ouvrage

51 Méthodes de cure des bétons Mise sous eau ou arrosage continu Natte ou bâche continuellement humide Sable humide ou paille Produits de cure commercial Papier hydrofuge ou film plastique Étuvage avec vapeur d eau (en préfabrication) Maintien du coffrage en place Autres méthodes approuvées par le maître de l ouvrage

52 Méthodes de cure des bétons Mise sous eau ou arrosage continu Natte ou bâche continuellement humide Sable humide ou paille Produits de cure commercial Papier hydrofuge ou film plastique Étuvage avec vapeur d eau (en préfabrication) Maintien du coffrage en place Autres méthodes approuvées par le maître de l ouvrage

53 Méthodes de cure des bétons Mise sous eau ou arrosage continu Natte ou bâche continuellement humide Sable humide ou paille Produits de cure commercial Papier hydrofuge ou film plastique Étuvage avec vapeur d eau (en préfabrication) Maintien du coffrage en place Autres méthodes approuvées par le maître de l ouvrage

54 Méthodes de cure des bétons Mise sous eau ou arrosage continu Natte ou bâche continuellement humide Sable humide ou paille Produits de cure commercial Papier hydrofuge ou film plastique Étuvage avec vapeur d eau (en préfabrication) Maintien du coffrage en place Autres méthodes approuvées par le maître de l ouvrage Curing Temperature ( o C)

55 Méthodes de cure des bétons Mise sous eau ou arrosage continu Natte ou bâche continuellement humide Sable humide ou paille Produits de cure commercial Papier hydrofuge ou film plastique Étuvage avec vapeur d eau (en préfabrication) Maintien du coffrage en place Autres méthodes approuvées par le maître de l ouvrage

Changements de dimension

Changements de dimension Changements de dimension Questions Quelle phase contribue le plus au développement de la résistance du béton de ciment de Portland? Quels sont les produits principaux d'hydratation de cette phase? Le gypse

Plus en détail

Effet de l humidité. L origine de retrait de dessication. Gonflement hydraulique. eau. t 2. t 1. air. Retrait hydraulique. Retrait de dessication

Effet de l humidité. L origine de retrait de dessication. Gonflement hydraulique. eau. t 2. t 1. air. Retrait hydraulique. Retrait de dessication Effet de l humidité Gonflement hydraulique eau t 1 t 2 t air Retrait hydraulique Retrait de dessication L origine de retrait de dessication P = 2σcosα r Les forces de ménisque dans les pore capillaire

Plus en détail

Changements de dimension

Changements de dimension Changements de dimension Le béton peut être soumis à des changements de dimension les causes principales pour ces changements sont: CHARGE MÉCANIQUE FLUAGE VARIATION D HUMIDITÉ SECHAGE VARIATION DE TEMPERATURE

Plus en détail

On a discuté. Production du béton en pratique. Le pratique. Specification du béton, d une Centrale à Béton

On a discuté. Production du béton en pratique. Le pratique. Specification du béton, d une Centrale à Béton On a discuté Production du béton en pratique Composants du béton Le processus de durcissement L importance de l eau ajouté e/c Propritées à jeune âge Resistance mechanique Changement de dimension et fissuration

Plus en détail

Excercises Genie Civil 2eme année 2014

Excercises Genie Civil 2eme année 2014 Excercises Genie Civil 2eme année 2014 a. Donnez trois raisons pour lesquelles il est avantageux de minimiser la quantité de pâte de ciment dans un béton. plus économique moins de phase dans laquelle l

Plus en détail

SOMMAIRE CHAPITRE 1: PROCESSUS DES REPARATIONS DES OUVRAGES DEGRADES EN BETON INTRODUCTION DEGRADATION DU BETON...

SOMMAIRE CHAPITRE 1: PROCESSUS DES REPARATIONS DES OUVRAGES DEGRADES EN BETON INTRODUCTION DEGRADATION DU BETON... SOMMAIRE INTRODUCTION GENERALE 1 PARTIE I : REVUE BIBLIOGRAPHIQUE 4 CHAPITRE 1: PROCESSUS DES REPARATIONS DES OUVRAGES DEGRADES EN BETON 5 1.1. INTRODUCTION...................................................

Plus en détail

Production du béton en pratique. On a discuté. Le pratique

Production du béton en pratique. On a discuté. Le pratique Production du béton en pratique On a discuté Composants du béton Le processus de durcissement L importance de l eau ajouté e/c Propritées à jeune âge Resistance mechanique Changement de dimension et fissuration

Plus en détail

CHAPITRE IV ETUDE DU BÉTON

CHAPITRE IV ETUDE DU BÉTON CHAPITRE IV IV.1. INTRODUCTION Le béton est un composite hétérogène qui résulte du mélange intime d'un squelette granulaire et d'un liant qui est la pâte de ciment hydratée. L étude de la technique du

Plus en détail

Le béton, un matériau pour des constructions étanches?

Le béton, un matériau pour des constructions étanches? Le béton, un matériau pour des constructions étanches? Claude Ployaert Concrete Technology Engineer 21/01/2016 Agenda 1 2 Introduction Spécification du béton 3 Mise en œuvre du béton 4 Maîtrise des déformations

Plus en détail

Fiche n VII-5 "Cure et décoffrage"

Fiche n VII-5 Cure et décoffrage Fiche n VII-5 "Cure et décoffrage" 1. Objet de la présente fiche et rappels Cette fiche concerne la cure du béton et examine les conditions de décoffrage des parties d ouvrage. Elle ne traite pas des cas

Plus en détail

Comprendre le béton : le béton et la température

Comprendre le béton : le béton et la température Yamina Kenouza Comprendre le béton : le béton et la température L Effet de températures de la cure sur la résistance du béton hydraulique 2 2 1 Introduction De nombreuses recherches sont menées sur l influence

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 10 LA FISSURATION DU BETON Section 10.1 Les principes de comportement 10.1.1 Les causes de la fissuration 10.1.1.1 l identification des causes 10.1.1.2 la fissuration

Plus en détail

Normo 5R. Ciment Portland CEM I 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA

Normo 5R. Ciment Portland CEM I 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Ciment Portland CEM I 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Le Normo 5R est un ciment de haute qualité qui développe une montée en résistance rapide et atteint une résistance finale élevée.

Plus en détail

Quelques réponses aux questions de mise en œuvre

Quelques réponses aux questions de mise en œuvre Quelques réponses aux questions de mise en œuvre POURQUOI? Ne pas stocker trop longtemps le ciment? 2 Ne pas stocker les barres d acier a même le sol? 2 Ne pas utiliser un sable qui contient trop d argile?

Plus en détail

ANALYSE ET MODELISATION DU COMPORTEMENT DIFFERE DU BETON

ANALYSE ET MODELISATION DU COMPORTEMENT DIFFERE DU BETON ANALYSE ET MODELISATION DU COMPORTEMENT DIFFERE DU BETON APPLICATION AUX POUTRES MIXTES, PREFLECHIES ET PRECONTRAINTES Table des matières. A. Application des méthodes basées sur le principe de superposition...8

Plus en détail

I- Généralités II- Avantages et inconvénients du béton armé Avantages Les inconvénients du béton armé. 14

I- Généralités II- Avantages et inconvénients du béton armé Avantages Les inconvénients du béton armé. 14 : I- Généralités... 13 II- Avantages et inconvénients du béton armé... 13 1- Avantages... 13 2. Les inconvénients du béton armé. 14 12 : Chapitre I : Introduction en béton armé I- Généralités : Le B.A

Plus en détail

2

2 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Ce livre comprend 15 chapitres. Le premier chapitre présente le positionnement des bétons vis-à-vis du développement durable. Le livre est ensuite organisé en deux parties. Dans

Plus en détail

Le logiciel BétonlabPro 2 Bases scientifiques - Principes de fonctionnement

Le logiciel BétonlabPro 2 Bases scientifiques - Principes de fonctionnement Le logiciel BétonlabPro 2 Bases scientifiques - Principes de fonctionnement François de Larrard, Thierry Sedran Robert Le Roy, Laetitia d Aloia Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Plan de l exposé

Plus en détail

Recyclage des fraisats d enrobés dans les bétons routiers.

Recyclage des fraisats d enrobés dans les bétons routiers. Recyclage des fraisats d enrobés dans les bétons routiers. Vincent Mathias Thierry Sedran François de Larrard Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Centre de Nantes France Contexte de l étude Production

Plus en détail

CHAPITRE -4- MATERIAUX, MELANGES ET PROCEDURES

CHAPITRE -4- MATERIAUX, MELANGES ET PROCEDURES CHAPITRE -4- MATERIAUX, MELANGES ET PROCEDURES 4.1 Introduction : Il est nécessaire de connaître les caractéristiques physiques des constituants d un béton avant de faire l étude de la composition théorique

Plus en détail

Modero 3A. Ciment de haut-fourneau CEM III/A 32,5 N Fiche d information de Holcim (Suisse) SA

Modero 3A. Ciment de haut-fourneau CEM III/A 32,5 N Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Ciment de haut-fourneau CEM III/A 32,5 N Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Le Modero 3A est un ciment de haut-fourneau qui contient environ 50% de laitier choisi de haute qualité. Il satisfait

Plus en détail

1.3. Sources de matières premières entrant dans la fabrication du ciment portland (Association Canadienne du Ciment Portland (ACCP))

1.3. Sources de matières premières entrant dans la fabrication du ciment portland (Association Canadienne du Ciment Portland (ACCP)) Figure 1.2 Sources de matières premières entrant dans la fabrication du ciment portland (Association Canadienne du Ciment Portland (ACCP)) Figure 1.3 Four rotatif d une cimenterie moderne (ACCP) On fabrique

Plus en détail

Règles de bonne pratique pour la mise en œuvre des bétons. ir. Vinciane Dieryck

Règles de bonne pratique pour la mise en œuvre des bétons. ir. Vinciane Dieryck Règles de bonne pratique pour la mise en œuvre des bétons ir. Vinciane Dieryck 1 Contexte Normes relatives aux Structures en béton NBN EN 1990 (Eurocode) Conception Bases de calcul des structures NBN EN

Plus en détail

Chimie d hydratation

Chimie d hydratation Chimie d hydratation Questions What is the maximum temperature reached during production of clinker? Which are the raw materials used to produce clinker, in what proportions? What are the 4 phases present

Plus en détail

Fortico 5R. Ciment Portland à la fumée de silice CEM II/A-D 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA

Fortico 5R. Ciment Portland à la fumée de silice CEM II/A-D 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Ciment Portland à la fumée de silice CEM II/A-D 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Le Fortico 5R est un ciment Portland à la fumée de silice, qui contient environ 8% de fumée de silice de

Plus en détail

Technologie du béton GCI 340

Technologie du béton GCI 340 Ammar Yahia, ing., Ph.D. Génie civil. Automne 2011 CHAPITRE 5 : Dosage des bétons conventionnels Plan: - Caractéristiques requises frais et durci! - Dosage d un mélange et le devis technique - Compréhension

Plus en détail

SCMs Supplementary Cementing Materials Additions minérales

SCMs Supplementary Cementing Materials Additions minérales SCMs Supplementary Cementing Materials Additions minérales Conséquences Gestion des déchets industriels Utilisation de moins de ciment Avantages environnementaux + Performances améliorés Ex. Diminution

Plus en détail

RECOMMANDATIONS ET CONCLUSIONS : PARTIE A

RECOMMANDATIONS ET CONCLUSIONS : PARTIE A CONCLUSION GENERALE Le béton est l un des matériaux de construction les plus utilisés dans le monde, il fait partie de notre cadre de vie. Il a mérité sa place par ces performances, sa souplesse d emploi

Plus en détail

Mécanique des matériaux de chaussée. Mécanique des matériaux Relation contrainte-déformation (rigidité) Modèles d endommagement (performance)

Mécanique des matériaux de chaussée. Mécanique des matériaux Relation contrainte-déformation (rigidité) Modèles d endommagement (performance) Direction du Laboratoire des chaussées Détermination du comportement mécanique des matériaux pour le dimensionnement des chaussées souples au MTQ Félix Doucet, ing. M.Sc.A. Service des matériaux d infrastructures

Plus en détail

CPJ 35 Ciments portland composés

CPJ 35 Ciments portland composés CPJ 35 Ciments portland composés Définition Le CPJ 35 est un ciment portland composé, résultant de la mouture de : Clinker (+65 %) ; Complément à 100 % d un ou plusieurs ajouts tels que les calcaires,

Plus en détail

SSNV180 - Prise en compte de la dilatation thermique et du fluage de dessiccation dans les modèles BETON_UMLV_FP et BETON_BURGER_FP

SSNV180 - Prise en compte de la dilatation thermique et du fluage de dessiccation dans les modèles BETON_UMLV_FP et BETON_BURGER_FP Titre : SSNV180 - Prise en compte de la dilatation thermiq[...] Date : 14/12/2011 Page : 1/11 SSNV180 - Prise en compte de la dilatation thermique et du fluage de dessiccation dans les modèles BETON_UMLV_FP

Plus en détail

Centre scientifique et technique de la Construction. Béton autoplaçant léger à base de granulats d Argex

Centre scientifique et technique de la Construction. Béton autoplaçant léger à base de granulats d Argex Centre scientifique et technique de la Construction Béton autoplaçant léger à base de granulats d Argex 1. Introduction et objectif du projet : Ce document présente un bref aperçu du projet de recherche

Plus en détail

RESISTANCE DU BETON AUX AMBIANCES HIVERNALES. 2. Mécanisme des dégradations par les cycles de gel - dégel.

RESISTANCE DU BETON AUX AMBIANCES HIVERNALES. 2. Mécanisme des dégradations par les cycles de gel - dégel. RESISTANCE DU BETON AUX AMBIANCES HIVERNALES 1. Introduction En période hivernale, le milieu ambiant devient plus agressif pour les ouvrages en béton. La répétition des cycles de gel - dégel peut entraîner

Plus en détail

PROPRIETES DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

PROPRIETES DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Chapitre 2 PROPRIETES DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION 1. Propriétés des matériaux de construction Pour pouvoir utiliser judicieusement les matériaux de construction il est indispensable de connaitre leurs

Plus en détail

2.3 Formulation des bétons courants

2.3 Formulation des bétons courants Chapitre 2 Les bétons courants 2.3 Formulation des bétons courants 2.3.1 - Objet moyens de mise en œuvre sur chantier : un béton de consistance très ferme nécessite des moyens de vibration appropriés.

Plus en détail

Méthodes de formulation et d optimisation des mélanges de BCR

Méthodes de formulation et d optimisation des mélanges de BCR Les barrages en béton compacté au rouleau Boucherville 2004 Méthodes de formulation et d optimisation des mélanges de BCR Richard Gagné Plan de l exposé 1 / 2 Formulation des BCR Principes de base Matériaux

Plus en détail

II - 11 Propriétés mécaniques des matériaux et modèles non linéaires

II - 11 Propriétés mécaniques des matériaux et modèles non linéaires II - 11 Propriétés mécaniques des matériaux et modèles non linéaires Philippe.Bouillard@ulb.ac.be version 11 août 2011 Motivation Essais traction, compression, fatigue, Effets de la température Effets

Plus en détail

FATIGUE PLASTIQUE OLIGOCYCLIQUE

FATIGUE PLASTIQUE OLIGOCYCLIQUE FATIGUE PLASTIQUE OLIGOCYCLIQUE Claude OBIN Ecole des Mines de Douai mai décembre 2010 Fatigue plastique oligocyclique Introduction Quelques généralités Méthodes d'essais Description phénoménologique de

Plus en détail

Introduction à la Technologie du Béton (Concrete Technology)

Introduction à la Technologie du Béton (Concrete Technology) Introduction à la Technologie du Béton (Concrete Technology) Production Annuelle millions de tonnes Béton Acier Bois Plastiques Papier France : 17 2 22 7 6 USA : 8 94 25 76 69 Monde : > 1 7 1 tonne par

Plus en détail

Etude de la norme «bétons» ( norme NF EN )

Etude de la norme «bétons» ( norme NF EN ) Etude de la norme «bétons» ( norme NF EN 206-1 ) 1 Domaine d application de la norme NF EN 206-1 - Cette norme s'applique aux bétons destinés aux structures coulées en place, aux structures préfabriquées,

Plus en détail

Chapitre IV: Le Béton de ciment.

Chapitre IV: Le Béton de ciment. Chapitre IV: Le Béton de ciment. 1. Généralités Le béton est un géomateriau composite, composé essentiellement de ciment + eau + granulats. Une Pate = Ciment + Eau. Un mortier = Ciment + Eau + Sable. Un

Plus en détail

Le c ompo p rte t men e t n t a u u f e f u u d u d b to t n n ( e ( n n p a p rti t c i ul u i l e i r l e l BHR H ) ) :

Le c ompo p rte t men e t n t a u u f e f u u d u d b to t n n ( e ( n n p a p rti t c i ul u i l e i r l e l BHR H ) ) : Le comportement au feu du béton (en particulier le BHR) : Grommerch Jonathan Phases de développement d un incendie C Courbe ISO Réaction au feu du béton : Le béton est un matériau de construction minéral

Plus en détail

Information produit CEM I 52,5 R

Information produit CEM I 52,5 R Ciment Portland Information produit CEM I 52,5 R CEM I 52,5 R Ciment Portland VIGIER CEM I 52,5 R Ciment Portland Le CEM I 52,5 R est un Ciment Portland pure pour la réalisation de bétons assurant un développement

Plus en détail

Le Fluage. Berlioux N - Jacob JC - Gilloux JF

Le Fluage. Berlioux N - Jacob JC - Gilloux JF Le Fluage Mise en garde Cette présentation à été réalisée dans le cadre de notre formation en licence professionnelle plasturgie ; elle résulte de la synthèse des sources (Cf. fin de présentation) que

Plus en détail

«construction en terre» focus sur la fabrication et la construction en blocs de terre compressée

«construction en terre» focus sur la fabrication et la construction en blocs de terre compressée «construction en terre» focus sur la fabrication et la construction en blocs de terre compressée 8 fabrication et caractéristiques des BTC «Briques de Terre Compressée» Construire en Terre... est POSSIBLE

Plus en détail

Le béton est un géomateriau composite, composé essentiellement de ciment + eau + granulats.

Le béton est un géomateriau composite, composé essentiellement de ciment + eau + granulats. Chapitre III: Le ciment. 1. Définitions Le ciment est un liant hydraulique c'est-à-dire : il est capable de faire prise, de durcir et de développer des résistances à l air comme dans l eau. Le béton est

Plus en détail

Prénom : Lampadaire autonome Luméa. Choix du ciment de la composition de béton COMPOSITION DU BÉTON DU MASSIF DE PIED LES CIMENTS.

Prénom : Lampadaire autonome Luméa. Choix du ciment de la composition de béton COMPOSITION DU BÉTON DU MASSIF DE PIED LES CIMENTS. Lampadaire autonome Luméa Référence : M1-ACT3 Choix du ciment de la composition de béton COMPOSITION DU BÉTON DU MASSIF DE PIED LES CIMENTS Domaines d emploi La plupart des ciments conviennent aux emplois

Plus en détail

SUIVI DES PROPRIETES VISCOELASTIQUES DE BETON DEPUIS LA PRISE

SUIVI DES PROPRIETES VISCOELASTIQUES DE BETON DEPUIS LA PRISE 17 e édition des Journées scientifiques du Regroupement francophone pour la recherche et la formation sur le béton (RF) 2 B IFSTTAR, Marne-la-Vallée, France 7 et 8 juillet 2016 SUIVI DES PROPRIETES VISCOELASTIQUES

Plus en détail

Valorisation et caractérisation de la durabilité d un béton à base de sédiments de dragage. Guide méthodologique Ecosed-SEDIMATERIAUX

Valorisation et caractérisation de la durabilité d un béton à base de sédiments de dragage. Guide méthodologique Ecosed-SEDIMATERIAUX Valorisation et caractérisation de la durabilité d un béton à base de sédiments de dragage Guide méthodologique Ecosed-SEDIMATERIAUX Les objectifs du guide méthodologique Fournir une méthodologie pour

Plus en détail

Étude du fluage des bétons en traction :

Étude du fluage des bétons en traction : Étude du fluage des bétons en traction : application aux enceintes de confinement des centrales nucléaires à eau sous pression Nanthilde REVIRON, Georges NAHAS Bureau d analyse du génie civil et des structures

Plus en détail

CHIMH2001 Chimie, matériaux et fabrication

CHIMH2001 Chimie, matériaux et fabrication CHIMH2001 Chimie, matériaux et fabrication Sélection des matériaux Cambridge Engineering Selector Maxime Pétré (mpetre@ulb.ac.be) Année académique 2015-2016 1 Table des matières Sélection des matériaux

Plus en détail

Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires. Formulation des bétons

Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires. Formulation des bétons Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires Formulation des bétons Introduction Définition du béton Mélange homogène de ciment, eau, granulats et, le plus souvent, adjuvants

Plus en détail

CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION

CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION CSTC WTCB CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION ETABLISSEMENT RECONNU PAR APPLICATION DE L'ARRETE-LOI DU 30 JANVIER 1947 - Station expérimentale : B-1342 Limelette, avenue P. Holoffe, 21

Plus en détail

CHAPITRE 2 :CARACTÉRISTIQUES

CHAPITRE 2 :CARACTÉRISTIQUES CHAPITRE 2 :CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES DU BÉTON Fait par: SAFI Brahim Les principales caractéristiques des bétons sont les propriétés à l état frais et durci. 1. Caractéristiques à l état frais 1.1.

Plus en détail

Chimie d hydratation. Hydratation. Dissolution. phases anhydres. précipitation. dissolution. eau

Chimie d hydratation. Hydratation. Dissolution. phases anhydres. précipitation. dissolution. eau Chimie d hydratation Hydratation phases anhydres + dissolution précipitation eau Dissolution Ex. sel de table: les ions dans un solide entré en solution. Na + Cl - Cl - Na + Il y a une «limite de solubilité»

Plus en détail

Déformabilité et module d élasticité des bétons à hautes performances

Déformabilité et module d élasticité des bétons à hautes performances Déformabilité et module d élasticité des bétons à hautes performances 2 BEN MESSAOUD SABAH 1 & MEZGHICHE BOUZIDI 2 1 Magister. Département de Génie Civil, Université de Biskra benmessaoud.sabah@gmail.com

Plus en détail

Comportement au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton. Méthode de calcul simplifiée

Comportement au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton. Méthode de calcul simplifiée au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton simplifiée Objectif de la méthode de calcul 2 3 Contenu de la présentation en situation d incendie dalles en béton armé à 20 C Modèle de dalle Modes de

Plus en détail

Laurence DAVAINE Setra / CTOA

Laurence DAVAINE Setra / CTOA Les méthodes d analyse des ponts mixtes selon les Eurocodes Laurence DAVAINE Setra / CTOA 1 / 30 Les méthodes d analyse Analyse globale M, V, N Analyse des sections M Ed M Rd (sollicitation) σ Ed f y /γ

Plus en détail

Optimisation du réemploi des sols par traitement service Géologie Terrassements Pierre Azemard Sylvie Nicaise

Optimisation du réemploi des sols par traitement service Géologie Terrassements Pierre Azemard Sylvie Nicaise Club des Concepteurs Routiers - Pezenas 22 octobre 2008 Optimisation du réemploi des sols par traitement service Géologie Terrassements Pierre Azemard Sylvie Nicaise Optimisation du réemploi des sols OBJECTIFS

Plus en détail

Étude du fluage des bétons en traction. Application aux enceintes de confinement des centrales nucléaires à eau sous pression

Étude du fluage des bétons en traction. Application aux enceintes de confinement des centrales nucléaires à eau sous pression Étude du fluage des bétons en traction. Application aux enceintes de confinement des centrales nucléaires à eau sous pression Nanthilde REVIRON 2 ème année de thèse (début 02 novembre 2005) Résumé Les

Plus en détail

Les bétons. 3.1 Définition

Les bétons. 3.1 Définition Chapitre3 Les bétons 3.1 Définition 3.2 Les constituants du béton 3.2.1 - Le ciment 3.2.2 - Les granulats 3.2.3 - L eau 3.2.4 - Les adjuvants 3.2.5 - Les additions 3.3 La prise du béton 3.4 La plasticité

Plus en détail

Les Accélérateurs. Les Accélérateurs liquides. Les Accélérateurs poudres

Les Accélérateurs. Les Accélérateurs liquides. Les Accélérateurs poudres Les Accélérateurs Un accélérateur de prise est un adjuvant qui diminue le temps de début de transition d un mélange, pour passer de l état plastique à l état rigide. Un accélérateur de durcissement est

Plus en détail

CONTRIBUTION DE LA CONSERVATION REELLE DU BETON A L EFFET DE LA CURE SUR SA RESISTANCE MECANIQUE

CONTRIBUTION DE LA CONSERVATION REELLE DU BETON A L EFFET DE LA CURE SUR SA RESISTANCE MECANIQUE CONTRIBUTION DE LA CONSERVATION REELLE DU BETON A L EFFET DE LA CURE SUR SA RESISTANCE MECANIQUE RESUME K. BENDJILLALI*, et L. AZZOUZ* et S. KENAI** * Université de Laghouat, ** Université de Blida Le

Plus en détail

Dimensionner les ouvrages en maçonnerie

Dimensionner les ouvrages en maçonnerie Dimensionner les ouvrages en maçonnerie Marcel Hurez Nicolas Juraszek Marc Pelcé AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-381011-7 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12280-0 Symboles et notations A

Plus en détail

CCTP - Fondations. Document réalisé en partenariat avec Batiactu Systèmes Page 1

CCTP - Fondations. Document réalisé en partenariat avec Batiactu Systèmes Page 1 Document réalisé en partenariat avec Batiactu Systèmes Page 1 1. - Généralités du lot Gros Œuvre Les travaux seront exécutés conformément aux clauses et conditions générales des documents ci-après en vigueur

Plus en détail

Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires. Hydratation des ciments

Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires. Hydratation des ciments Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires Hydratation des ciments Introduction Réactions complexes Mécanismes élémentaires : Adsorption : fixation de liquide sur des surfaces

Plus en détail

Prix Jeunes Chercheurs René Houpert, La Rochelle 2003 Rencontres AUGC 2-3 juin Pierre Mounanga

Prix Jeunes Chercheurs René Houpert, La Rochelle 2003 Rencontres AUGC 2-3 juin Pierre Mounanga Prix Jeunes Chercheurs René Houpert, La Rochelle Rencontres AUGC - juin Comportement des matrices cimentaires au jeune âge : déformations d chimiques et endogènes nes et propriétés thermophysiques Pierre

Plus en détail

DURCISSEMENT DES METAUX

DURCISSEMENT DES METAUX 1 Stage MG01 Initiation à la métallurgie DURCISSEMENT DES METAUX MICHEL COLOMBIE Document n 4 2 SOMMAIRE 1. Rappels 5 1.1. Structures cristallines 1.2. Défauts 1.3. Essai de Traction 2. Amélioration de

Plus en détail

Association Béton-Acier: Le Béton Armé

Association Béton-Acier: Le Béton Armé Séminaire sur le thème: «Le Béton Armé: Armatures et Béton» Association Béton-Acier: Le Béton Armé Karim Miled Maître Assistant, ENIT Le 25 novembre 2008 1 Béton Bonne résistance à la compression Résistance

Plus en détail

COMPAGNIE DES EXPERTS ARCHITECTES PRÈS LA COURS D APPEL DE PARIS 17 JANVIER 2012 LE FLUAGE CE COMPAGNON SILENCIEUX

COMPAGNIE DES EXPERTS ARCHITECTES PRÈS LA COURS D APPEL DE PARIS 17 JANVIER 2012 LE FLUAGE CE COMPAGNON SILENCIEUX COMPAGNIE DES EXPERTS ARCHITECTES PRÈS LA COURS D APPEL DE PARIS 17 JANVIER 2012 LE FLUAGE CE COMPAGNON SILENCIEUX Jean-Antoine LEDUCQ Ingénieur ESTP Expert Près la CAP A. C. de Cassation Page 1 sur 20

Plus en détail

Indicateurs de Durabilité Essais et seuils. Alexandre PAVOINE

Indicateurs de Durabilité Essais et seuils. Alexandre PAVOINE Indicateurs de Durabilité Essais et seuils Alexandre PAVOINE Des indicateurs de durabilité pour quelles attaques? Corrosion des armatures Réactions de gonflements internes Les effets du gel Approche performantielle

Plus en détail

Etapes et paramètres de réussite pour le béton autoplaçant (SCC)

Etapes et paramètres de réussite pour le béton autoplaçant (SCC) Wintertagung VSB 08. November 2016 Etapes et paramètres de réussite pour le béton autoplaçant (SCC) Hans Eggli, Leiter Labor 1. Agrégats Ø < 4 mm = agrégat fin Ø > 4 mm = agrégat grossier Paramètres

Plus en détail

TC T H C MAT A ÉR É I R A I U A X U

TC T H C MAT A ÉR É I R A I U A X U TCH 006 MATÉRIAUX Résumé de la semaine 1 Les matériaux de la semaine Attributs Aciers au carbone Classification Métal Prix ($/kg) 0.65 Densité (kg/m 3 ) 7800-7900 Module d élasticité (GPa) 200-215 Limite

Plus en détail

- Métallurgie. David Balloy Cours 2 : propriétés macroscopiques des matériaux (suite)

- Métallurgie. David Balloy Cours 2 : propriétés macroscopiques des matériaux (suite) Matériaux - Métallurgie David Balloy Cours 2 : propriétés macroscopiques des matériaux (suite) École Centrale de Pékin 2 ème année de cycle Ingénieur Année 2009-2010 1 Force (N) 50000 45000 40000 35000

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE DT-AG-002-OR ENCIMEX B608 BETON ENDUIT CIMENT EXTERIEUR INTERIEUR

DOSSIER TECHNIQUE DT-AG-002-OR ENCIMEX B608 BETON ENDUIT CIMENT EXTERIEUR INTERIEUR www.agorbatiment.com DOSSIER TECHNIQUE DT-AG-002-OR ENCIMEX B608 BETON ENDUIT CIMENT EXTERIEUR INTERIEUR AGOR Batiment 460 avenue Gaston Phoebus 64170 ARTIX Tel : 05 59 53 97 33 www.agorbatiment.com Nature

Plus en détail

Chimie d hydratation

Chimie d hydratation Chimie d hydratation Questions What is the maximum temperature reached during production of clinker? Which are the raw materials used to produce clinker, in what proportions? What are the 4 phases present

Plus en détail

1.3 Caractéristiques et emplois des ciments

1.3 Caractéristiques et emplois des ciments 1.3 Caractéristiques et emplois des ciments L industrie cimentière met aujourd hui à la disposition de l utilisateur un grand nombre de ciments qui présentent des caractéristiques précises et adaptées

Plus en détail

Journée Filière Bois RECHERCHE ET INNOVATION, UNE NECESSITE POUR LA FILIERE BOIS. Le bois matériau

Journée Filière Bois RECHERCHE ET INNOVATION, UNE NECESSITE POUR LA FILIERE BOIS. Le bois matériau Polytech 13/12/2013 Journée Filière Bois RECHERCHE ET INNOVATION, UNE NECESSITE POUR LA FILIERE BOIS Le bois matériau A. Béakou K. Charlet J-F. Destrebecq R. Moutou Pitti E. Toussaint 1 Contexte du projet

Plus en détail

Effet des conditions de cure sur le béton préfabriqué. Stéphane Théroux, ing., M. Ing., Hanson Tuyaux et préfabriqués Québec

Effet des conditions de cure sur le béton préfabriqué. Stéphane Théroux, ing., M. Ing., Hanson Tuyaux et préfabriqués Québec 22 e Colloque sur la progression de la recherche québécoise sur les Ouvrages d art Effet des conditions de cure sur le béton préfabriqué Stéphane Théroux, ing., M. Ing., Hanson Tuyaux et préfabriqués Québec

Plus en détail

L allongement rationnel est défini par ε =

L allongement rationnel est défini par ε = Déformations élastiques et plastiques 1. L essai de traction Lorsqu on exerce une force sur une éprouvette de traction en général cylindrique de longueur l 0 et de section S 0, on obtient la courbe : F

Plus en détail

Durabilité de matériaux issus de l activation de verres de recyclage

Durabilité de matériaux issus de l activation de verres de recyclage Durabilité de matériaux issus de l activation de verres de recyclage R. IDIR - M. CYR - A. PAVOINE - B. HERRY Laboratoire Eco-Matériaux (CETE Île de France) Laboratoire Matériaux et Durabilité des Constructions

Plus en détail

JOINTS TORIQUES KALREZ O-RINGE / QUAD-RINGE

JOINTS TORIQUES KALREZ O-RINGE / QUAD-RINGE JOINTS TORIQUES KALREZ O-RINGE / QUAD-RINGE 21 DIMENSIONNEMENT DES GORGES POUR LES JOINTS TORIQUES EN KALREZ Il existe des règles particulières lorsque les joints KALREZ sont utilisés. Les conditions du

Plus en détail

Propriétés de transfert des bétons de granulats recyclés

Propriétés de transfert des bétons de granulats recyclés Propriétés de transfert des bétons de granulats recyclés ANR ECOREB tâche 3 «Durabilité» J. Mai-Nhu, P. Rougeau, L. Schmitt, A. Tegguer, M. Saillio DT DMTB 2015 105 Colloque RECYBETON J. MAI-NHU SOMMAIRE

Plus en détail

L influence du taux de fibres de polypropylène sur les caractéristiques des bétons de sable

L influence du taux de fibres de polypropylène sur les caractéristiques des bétons de sable L influence du taux de fibres de polypropylène sur les caractéristiques des bétons de sable MELAIS FZ *, ACHOURA D 1 Laboratoire Génie Civil, Université d Annaba, BP 12, 23 Annaba, Algérie RESUME : Les

Plus en détail

TOPECAL Bâtiment Industriel, s.a.r.l. PRODUITS ET REVETEMENTS POUR CONSTRUCTION CIVILE CAHIER DES CHARGES FIBRES PLASTIQUES

TOPECAL Bâtiment Industriel, s.a.r.l. PRODUITS ET REVETEMENTS POUR CONSTRUCTION CIVILE CAHIER DES CHARGES FIBRES PLASTIQUES JRP PRODUITS ET REVETEMENTS POUR CONSTRUCTION CIVILE CAHIER DES CHARGES FIBRES PLASTIQUES Concernant l utilisation du procédé FIBRATOP P 12 mm dans les TRAVAUX de dallages. En vue : - D AUGMENTER LA RESISTANCE

Plus en détail

École Nationale des Travaux Publics de État

École Nationale des Travaux Publics de État École Nationale des Travaux Publics de État Direction de la Recherche Département Génie Civil et Bâtiment FRE CNRS 3237 Direction de la Recherche courriel : lgmdgcb@entpe.fr rue Maurice Audin 69518 Vaulx-en-Velin

Plus en détail

Evaluation de l impact d un dosage de 10 % de recyclé sur les propriétés des bétons

Evaluation de l impact d un dosage de 10 % de recyclé sur les propriétés des bétons Evaluation de l impact d un dosage de 1 % de recyclé sur les propriétés des bétons E. GHORBEL S. OMARY et G. WARDEH TRANCHE du Projet National : TRANCHE 4 Thème 6 : Mélanges de granulats naturels et recyclés

Plus en détail

Introduction aux enrobés. Pierre Langlois, M. ing.

Introduction aux enrobés. Pierre Langlois, M. ing. Introduction aux enrobés Pierre Langlois, M. ing. Composition des enrobés Composition des enrobés Les granulats sont enrobés d'un mince film ou feuil de bitume. Composition des enrobés Granulats Vides

Plus en détail

Canalisations pré-isolées

Canalisations pré-isolées Canalisations pré-isolées Polyuretub130 AVIS TECHNIQUE CSTB 14/08-1227 Alphapipe zi du Terroir 17chemin des pierres 31140 BRUGUIERES 05 34 27 06 60 / 05 34 27 06 69 contact@alphapipe.fr Description Le

Plus en détail

Application d un Sol TEXTE DE BASE POUR CAHIER DES CHARGES

Application d un Sol TEXTE DE BASE POUR CAHIER DES CHARGES Application d un Sol TEXTE DE BASE POUR CAHIER DES CHARGES Ce texte de base pour cahier des charges décrit, en fonction du support existant, l application d un sol (chape) à base de chaux hydraulique naturelle.

Plus en détail

Une nouvelle NIT relative aux sols en béton pour applications intérieures

Une nouvelle NIT relative aux sols en béton pour applications intérieures Une nouvelle NIT relative aux sols en béton pour applications intérieures ir. Bram Dooms Concrete Day 2015 15/10/2015 - Page 1 Note d information Technique Historique NIT 122 (décembre 1978) NIT 204 (juin

Plus en détail

Projet BASIC essais de flambage sur murs. Prof. Dr. Daia Zwicky itec HEIA-FR HES-SO

Projet BASIC essais de flambage sur murs. Prof. Dr. Daia Zwicky itec HEIA-FR HES-SO Projet BASIC essais de flambage sur murs Prof. Dr. Daia Zwicky itec HEIA-FR HES-SO UFPB Assemblée d automne Novembre 2014 Projet BASIC Bétons Alternatifs et Systèmes Intégrés pour la Construction Objectives

Plus en détail

Formation à la Modélisation et à l Identification du Comportement Mécanique des Matériaux

Formation à la Modélisation et à l Identification du Comportement Mécanique des Matériaux Formation à la Modélisation et à l Identification du Comportement Mécanique des Matériaux OBJECTIF Il s agit ici de mécanique appliquée aux matériaux : métaux et alliages, polymères, céramiques et composites.

Plus en détail

«construction en terre» focus sur la fabrication et la construction en blocs de terre compressée. 2 le compactage de la terre

«construction en terre» focus sur la fabrication et la construction en blocs de terre compressée. 2 le compactage de la terre «construction en terre» focus sur la fabrication et la construction en blocs de terre compressée 2 le compactage de la terre «construction en terre» focus sur la fabrication et la construction en blocs

Plus en détail

Transferts couplés de chaleur et de masse dans des bétons ordinaires et à hautes performances Application à des éprouvettes de grandes dimensions

Transferts couplés de chaleur et de masse dans des bétons ordinaires et à hautes performances Application à des éprouvettes de grandes dimensions Transferts couplés de chaleur et de masse dans des bétons ordinaires et à hautes performances Application à des éprouvettes de grandes dimensions Van Thai NGUYEN (Thèse) Norbert RENAULT, Prosper PLIYA

Plus en détail

Fiche technique du produit Alliage MCP 137/Metspec 281 MISE À JOUR

Fiche technique du produit Alliage MCP 137/Metspec 281 MISE À JOUR USAGES TYPIQUES Les principales utilisations de l'alliage dépendent de la différence de densité entre le liquide et le solide et des variations dimensionnelles après la solidification, les deux devant

Plus en détail

LES PRÉCAUTIONS INDISPENSABLES POUR BÉTONNER PAR TEMPS FROID

LES PRÉCAUTIONS INDISPENSABLES POUR BÉTONNER PAR TEMPS FROID LES PRÉCAUTIONS INDISPENSABLES POUR BÉTONNER PAR TEMPS FROID Action du gel sur le béton frais L action du froid sur le béton frais agit de façon néfaste sur les caractéristiques des bétons frais et des

Plus en détail

Comportement mécanique à chaud

Comportement mécanique à chaud Comportement mécanique à chaud Comportement mécanique à chaud De nouveaux mécanismes physiques activés thermiquement - déformation - évolution de la microstructure Des essais spécifiques : déformation

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Responsable: Dr. GHOMARI Fouad CHAP. I. Propriétés Générales des M.D.C.

Plus en détail