Rapport d audit Incendie Ville de Leforest

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d audit Incendie Ville de Leforest"

Transcription

1 Rapport d audit Incendie Ville de Leforest Préambule Une mission a été confiée à ACCESMETRIE pour faire un bilan des besoins de mise en conformité dans les domaines de l accessibilité des personnes handicapées et des risques d incendie et de panique pour le bâtiment Médiathèque. Cette mission a pour objet de : 1. Fournir classement, jauge 2. Fournir la liste exhaustive des modifications à mettre en place 3. Prioriser les aménagements à mettre en œuvre 4. permettre l évaluation chiffrée des modifications à mettre en place 5. informer la collectivité des demandes de dérogations possibles concernant les travaux nécessitant un budget important 6. fournir une notice descriptive permettant la mise en œuvre du dossier de sécurité 7. Tous autres éléments que le prestataire, en sa qualité de conseil, jugera nécessaire Deux auditeurs se sont déplacés sur site le vendredi 6 janvier 2012, ils ont été reçus par Monsieur De SAUW, Conseiller Municipal, Monsieur Le GALL, en charge des ERP au sein de la Commune, Monsieur LEDUC, agent de la Médiathèque les personnels de l établissement sous la direction de madame LERAT Perrine (Tél : , ). Ils ont eu accès à l ensemble des locaux et ont eu accès aux plans existants. Il est à noté que l établissement est ouvert depuis 1992 et n a jamais fait l objet de démarches administratives pour ce qui concerne l objet de l audit.

2 Description sommaire de l établissement Le bâtiment L établissement est implanté en centre ville et bordé de bâtiments tiers à usage d habitation. Le bâtiment est globalement à simple RDC sauf sur deux parties, l une réservée à un logement de service et l autre à un bureau. Il n y a pas de sous-sol. La toiture n est pas utilisée comme terrasse. Répartition des zones On peut répartir les volumes selon 6 zones Zone 1 : Salle de lecture d environ 275 m2 Zone 2 : Salle de spectacle d environ 90 m2 avec recoupement entre la section «jeunesse» de 80 m2 et l aire de spectacle sur une surface de 35 m2. Un bureau situé au premier étage est accessible par un escalier en arrière scène. Il n y a pas de dessous ni d estrade. Zone 3 : Salle «Heure des contes» 198 m2 et salle de «réunion» 41 m2, et de volume dédié au rangement des fournitures de bureaux d environ 40 m2. Cette zone peut recevoir des enfants de moins de 6 ans accompagnés par un encadrement d adultes (en nombre et compétences règlementaires). La règlementation contre les risques d incendie ne prévoit pas pour les locaux existants d exigences particulières mais il serait utile de prendre en compte les dispositifs d aménagements en relation avec l âge des enfants (WC, dispositif anti-pincement pour les portes, qualité des matériaux des équipements mis à disposition ) Zone 4 : Un couloir central, unique circulation de 55 m de long qui dessert l ensemble des locaux et permet de relier la rue au jardin. Zone 5 : Cour ou jardin. D une surface d environ 300 m 2. Il n est utilisé que pour des moments de récréation entre deux ateliers. Au moins 30% de la surface est à plus de 8 mètres de la façade arrière du bâtiment. Le jardin est imbriqué sur les arrières cours des bâtiments tiers et ne dispose pas d accès direct à la voie publique. Une chaufferie au Gaz (dont l arrivée du combustible est située sur la rue en façade) est implantée dans un local donnant sur le jardin. Zone 6 : Un logement pour personnel d environ 60 m 2 est situé au premier étage au dessus de la zone 1. L accès à l appartement est réalisé par une entrée de la médiathèque située sur rue avec emprunt du couloir central pour accéder à l escalier.

3 L activité L activité est divisée en trois pôles Le prêt de supports culturels (livre, CD, CD Rom) avec possibilité de consultation sur place (zone 1 + section jeunesse en zone 2) Les spectacles exclusivement en zone 2. Activité théâtrale sans dispositifs scéniques autres que l éclairage et la sonorisation. Les ateliers pédagogiques (zone3). Ils sont destinés aux enfants et prennent la forme d ateliers encadrés pour l éveil culturel de type enseignement (peinture, découpage, poésie, lecture ) La simultanéité d activités est possible. Le mode de fonctionnement L établissement est ouvert en journée et en soirées pour les spectacles Cinq agents assurent le fonctionnement. Durant les spectacles, la présence d au moins un agent est assurée Aspects règlementaires (risque Incendie) Classement de l établissement Les activités de l établissement permettent de définir les type S, L et R dont l activité principale est le type S car quotidien. Le type S : Bibliothèques-- Centres de Documentation. Le type L : Salles de Spectacles, de Projections ou autre. Le type R : Etablissements d'enseignement Le calcul de l effectif Zone 1 type S : Déterminé par la déclaration du chef d'établissement. 45 personnes en dehors du personnel de l établissement. 45 personnes car : au maximum sur la zone 1 lecture adulte + partie de zone 2 consacrée à la jeunesse : Une classe (24 à 28 élèves) + leurs accompagnants : 3 + le personnel en accueil (2 à 3 personnes) + public (en général au moment de l ouverture simultané accueil de classes + public, soit le mardi après midi et le vendredi après midi rarement plus de 15 personnes en même temps). De manière ponctuelle, c'est-à-dire lors des spectacles, lorsque le public rentre dans la salle en une seule fois, la salle accueille, debout, jusqu à 80 personnes : ce qui correspond à la jauge de la salle de spectacle)

4 Zone 2 type L : Nbr. de Pers. par siège ou Places numérotés. Les installations et la surface offerte permet la mis en place de 80 sièges pour le public. 5 acteurs maximum assurent le spectacle. Zone 3 type R et hors spectacle une partie de la zone 2 : Déterminé par Déclaration du Chef d'etablissement Zone 3 environ 50 enfants encadrés selon l âge (un adulte pour 8 pour les plus jeunes) Zone 2 environ 30 enfants encadrés selon l âge (un adulte pour 8 pour les plus jeunes) Tableau récapitulatifs et classement Type d activité Effectifs Seuil limite En 5 ème catégorie Groupe Catégorie Type S Type L 80 + acteurs/techniciens (jusque 10) + personnel (1à 2) Type R 90 avec encadrement Total personnels 1 4 Synthèse L établissement doit être classé de type S avec activités de type L et R du premier groupe en quatrième catégorie car son activité de spectacle fait qu il dépasse le seuil de 50 personnes et que le cumul des effectifs est supérieur au seuil de 200 du Type S

5 Principales recommandations Démarches de fonctionnement Prendre en compte les évolutions nécessaires pour ce qui concerne la répartition des locaux et les aménagements pour intégrer les travaux de mise en conformité de l établissement. Démarches administratives Les démarches administratives doivent être intégrées dans un projet global d autorisation d ouverture en prenant en compte les aménagements fonctionnels mais également les impératifs réglementaires sans pouvoir faire référence à une réglementation ancienne. La première démarche consiste à déposer un dossier d ouverture qui sera instruit par les services de la préfecture (service prévention SDIS). Ce dossier devra comporter la description des travaux imaginés et la raison des éventuels écarts avec la règlementation en vigueur. Le maître d œuvre fournira les PV de conformité de l ensemble des installations et systèmes (Portes coupe-feu par exemple) Un bureau de contrôle sera consulté pour la conformité des matériels ou autres exigences si besoin (stabilité au feu de la structure par exemple) La commission de sécurité donnera un avis consultatif au maire de la commune pour l ouverture de l établissement motivé pour ce qui concerne les écarts éventuels avec la règlementation. Conception et desserte Etablissements de 4e catégorie : Une façade accessible par une voie de 6 mètres de large comportant une chaussée libre de stationnement de 4 mètres de large au moins est conforme mais la grande distance, plus de 55 mètres pour gagner la voie publique depuis le jardin recommande sur le principe un passage par un tiers. Isolement par rapport aux tiers L établissement «Médiathèque» doit être considéré à risque particulier. Le logement est un logement de service et intégré à l établissement (CO29) De plus, l effondrement de la structure ne doit pas entrainer l effondrement du logement (sous certaines conditions de temps). L isolation latérale est en maçonnerie traditionnelle.

6 Article CO 7 Isolement latéral entre un établissement recevant du public et les tiers contigus 1. L'isolement latéral entre un établissement recevant du public et un bâtiment ou un local occupé par des tiers doit être constitué par une paroi CF de degré deux heures. Ce degré est porté à trois heures si l'un des bâtiments abrite une exploitation à risques particuliers d'incendie. Les structures de chaque bâtiment doivent être conçues soit de manière à ce que l'effondrement de l'un n'entraîne pas l'effondrement de l'autre, soit de manière à ce que leurs structures principales présentent une stabilité au feu de même degré que le degré coupe-feu des parois d'isolement. La toiture la plus basse est réalisée en éléments de construction PF de degré une demi-heure sur 4 mètres mesurés horizontalement à partir de la façade. Résistance au feu des structures La vérification doit être effectuée par un bureau de contrôle agréé. Couverture Pas de couverture donnant sous un tiers. Façades RAS Conception de la distribution intérieure La distribution intérieure est simple et sans cul de sac. Les cloisons sont en maçonnerie traditionnelle, ce qui peut être considéré de bonne tenue, à l exception du local de rangement zone 3 qui est en cloison fine en plâtre ce qui n est pas cohérent pour un local qui pourrait être considéré comme à risque moyen. La longueur du couloir fait qu il est recoupé par une porte maintenue ouverte mais asservie à la détection incendie. Cependant, il n y a aucune preuve de la qualité du bloc porte. Ce manque de conformité est général à l ensemble des installations et matériels. CO 24 c) Les circulations horizontales de grande longueur encloisonnées doivent être recoupées tous les 25 à 30 mètres par des parois et blocs-portes PF de degré une demi-heure munis d'un ferme-porte

7 Locaux à risques D une manière générale, il n y a pas de PV de réaction au feu pour les cloisons et portes. Les locaux de rangement sont limités en capacité de stockage Les locaux de rangement sont considérés à risques moyens car ils n offrent pas de volumes supérieurs à 300 m 3 Les locaux à risques moyens doivent répondre à des exigences pour les parois et blocs portes. CO Les locaux à risques moyens doivent répondre aux conditions précédentes en ce qui concerne les façades. Ils doivent par ailleurs être isolés des locaux et dégagements accessibles au public par des planchers hauts et parois CF de degré une heure avec des blocs-portes CF de degré une demi-heure équipés d'un ferme-porte. Les conduits doivent répondre aux conditions fixées par l'article CO 31. Article S 8 Locaux à risques particuliers En application de l'article CO 27 ( 2), sont classés : a) Locaux à risques importants : - les ateliers de reliure et de restauration ; - les magasins de conservation de documents ; - les locaux d'archives ; - les locaux d'emballage et de manipulation des déchets ; - les locaux de stockage et de manipulation de matières dangereuses. b) Locaux à risques moyens : - les réserves de proximité d'un volume inférieur à 300 mètres cubes. Toutefois les magasins dit ouverts ou en libre accès sont assimilés à des locaux à risques courants. Conduits et gaines La distribution du gaz est réalisée par une conduite extérieure pour la chaufferie donnant sur le jardin et par une conduite non renseignée en cuivre passant par le faux plafond de la zone 1 pour la chaudière indépendante de la zone 1. Il sera utile de vérifier sa conformité à l article ci-dessous : Article GZ 13 Restrictions au passage des canalisations dans le bâtiment 1. Avant sa pénétration dans le local d'utilisation, toute partie de canalisation d'alimentation doit être située à l'extérieur des bâtiments recevant du public si son diamètre intérieur est supérieur à : mm si la pression est au plus égale à 100 mbar ; - 70 mm si la pression est au plus égale à 400 mbar ; - 37 mm si la pression est supérieure à 400 mbar.

8 2. Toutefois, cette restriction ne vise pas la canalisation alimentant exclusivement une chaufferie visée à l'article CH 5, laquelle doit respecter les prescriptions techniques particulières concernant les conduites d'alimentation des chaufferies et les organes accessoires imposées par l'article 8 de l'arrêté du 2 août 1977 modifié relatif aux règles techniques et de sécurité applicables aux installations de gaz combustibles et d'hydrocarbures liquéfiés situées Le démontage de l installation réservée à la zone 1 serait certainement judicieux (repiquage sur chaudière centrale) et élimination d une conduite de gaz certainement non conforme et devenue inutile en faux plafond. D une manière générale, les conduits sont réduits au transport d air chaud dans la zone 1 et passent par le faux plafond. En cas de travaux, le recoupement du faux plafond de la zone 1 pourrait être exigé selon la hauteur et la surface ainsi qu un mode de désenfumage lié au volume. L évacuation des eaux usées du logement est réalisée par des conduits en PVC passant dans le faux plafond. Dégagement D une manière générale, le nombre et la largeur des dégagements sont conformes à la règlementation incendie mais doivent tenir compte de la règlementation Handicapé pour ce qui concerne la largeur des vantaux et le sens d ouverture. En cas de travaux, une étude doit prendre en compte le mode de maintien (ouvert ou fermé) et/ou le sens d ouverture des portes donnant sur le couloir central afin d éviter le risque de blessure des personnes passant dans le couloir. Local Nombre Largeur Zone UP Zone UP Zone UP Zone 4 couloir 2 1 de 2 UP et 1 de 1 UP Zone 5 Jardin Zone de mise à l abri temporaire ne possédant pas d autre issue que le couloir central. Zone 6 Logement 1 1 donnant sur couloir ERP Bureau premier étage 1 Moins de 0,90m Ce volume ne possède pas de possibilité d évacuation autre que la salle de spectacle Evacuation niveau par niveau L évacuation des volumes est aisée pour gagner l extérieur. Il reste à prendre en compte L évacuation accessoire du jardin L évacuation accessoire du bureau de premier étage (fenêtre coulissante?) L évacuation du logement avec passage par l établissement

9 Escaliers A prendre en compte avec la nature des portes les protégeant. Désenfumage Le désenfumage naturel est assuré par les ouvrants en façades et des exutoires manœuvrables. Les exutoires à déverrouillage manuel doivent faire l objet d un contrôle de conformité et d un contrat d entretien comme tous les autres moyens liés à la sécurité liée au risque d incendie. Dans l état actuel de répartition des locaux, le désenfumage est suffisant mais un calcul devra être réalisé en cas de modification des volumes. S il est toujours délicat de se prononcer en absence de moyens fiables de calcul, il est peu probable que des aménagements avec déplacement des volumes imposent la mise en place d un désenfumage mécanique (local de plus de 100 m2 en aveugle) Installation électriques et Eclairages Comme l ensemble des moyens techniques, les installations électriques et d éclairage doivent faire l objet de vérifications périodiques. Le rapport de ces vérifications doit être joint au registre de sécurité. Des aménagements devront certainement être réalisés dans les locaux dédiés aux enfants en bas âge (hauteur des interrupteurs, accessibilité aux prises ) Par principe, des essais des installations doivent être réalisés en ambiance nocturne pour ce qui concerne l éclairage de sécurité. Toute modification de l éclairage de sécurité doit être tracée sur le registre de sécurité. Chauffage L établissement est chauffé par deux systèmes, l un par radiateurs à eau chauffée par une chaudière à gaz située dans une chaufferie donnant sur le jardin, l autre par air pulsé en zone 1 chaudière à gaz. Comme l ensemble des moyens techniques, les installations de chauffage doivent faire l objet de vérifications périodiques. Le rapport de ces vérifications doit être joint au registre de sécurité. Le mécanisme de coupure générale du gaz est situé en façade sur rue. Moyens d extinction et de secours Les extincteurs en place représentent l ensemble des moyens de secours en place. Il existe une centrale incendie dont les agents ne connaissent pas le fonctionnement et surtout qui n est pas maintenue en état de fonctionnement. La formation des personnels aux bonnes réactions devant un incendie est un impératif tout comme l est l établissement de consignes et la tenue d exercices. La signalétique liée à la sécurité incendie doit être reprise en prenant en compte la signalétique liée au fonctionnement et aux personnes handicapées.

10 Une indication sur les possibilités de sorties doit être visible en tous points des locaux. L éclairage de sécurité doit prendre le relais des indications en cas de défaillance du système principale. Les interdictions d accès aux locaux privés doivent être claires et l accès doit être verrouillé quand il s agit d un local dangereux pour le public Un plan de l établissement doit être accessible à l entrée. Les organes de barrage des fluides doivent être identifiés Tout élément pouvant générer un risque ou pouvant être utile aux secours doit être signalé. Le respect des codes couleurs existants est à prendre en compte (Evacuation : vert sur fond blanc, moyens d extinction : rouge, désenfumage : rouge ) L ouverture et la tenue à jour d un registre de sécurité est obligatoire dès l ouverture au public (l achat d un registre type est certainement la solution la plus simple, CNPP ou France Sélection). Il doit être disponible dans les locaux de l établissement. Article S 15 Moyens d'extinction 1. La défense contre l'incendie doit être assurée : - par des extincteurs portatifs à eau pulvérisée de 6 litres minimum, judicieusement répartis, avec un minimum d'un appareil par 200 mètres carrés et par niveau ; - par des extincteurs appropriés aux risques particuliers ; - 3. Des personnes spécialement désignées par l'exploitant doivent être entraînées à la mise en œuvre des moyens d'extinction. Système de sécurité incendie, système d'alarme Les systèmes de sécurité incendie sont définis à l'article MS 53, les équipements d'alarme sont définis à l'article MS 62. Les établissements de 1re catégorie doivent être équipés d'un système de sécurité incendie de catégorie A. Les établissements de 2e catégorie doivent être équipés d'un système de sécurité incendie de catégorie B. Les autres établissements doivent être pourvus d'un équipement d'alarme du type 2 b. Agencement / mobilier L état actuel du mobilier ne présente pas de problème lié à l incendie.

11 Conclusion Un contrôle doit être réalisé pour ce qui concerne la stabilité au feu du bâtiment et son isolement par rapport au tiers latéraux Le logement doit être traité comme local à sommeil et recevoir l alarme sonore reliée à la détection incendie. L évacuation des personnes réfugiées dans le jardin doit être envisagée sans escalade par un aménagement d un passage par un tiers donnant directement sur la voie publique (risque de grand froid lors dune attente prolongée dans le jardin). Le chiffrage ne peut être exécuté qu à la vue du rapport du bureau de contrôle. La structure d un établissement de 4 ème catégorie doit être SF : ½ h et les planchers CF ½ h Le logement est à isoler comme local à sommeil CF de degré ½ h Les dégagements sont communs, le bloc porte doit être CF de degré ½ h et équipé d'un fermeporte. Renvoi de l alarme sonore car local faisant partie de l établissement Résistance de la structure pour le logement et prise en compte de l isolement pour les conduites d eaux usées. Mise en place d un Système de Sécurité Incendie (environ ). La transmission de la l alarme sur le système d astreinte (SMS ou Mail) peut être imaginée. Ce dispositif pourrait être un complément au système de sûreté (Anti-Intrusion) Mise en place de portes CF ou PF en fonction du besoin à ne pas ajouter aux exigences de la règlementation «Handicapé» environ 1250 par porte o Porte du local de stockage (ex douche) CF ½ h (environ 8OO ) o Toutes les autres portes doivent être PF ½ h (je propose qu une dérogation soit demandée pour ne pas changer l existant malgré l absence de PV mais que les matériels changés ou installés lors de travaux soient l objet de PV) Mise en conformité des installations techniques : gaz, électricité, chauffage, éclairage (dont éclairage de sécurité à raison d un BAES sur chaque issue de chaque local) Mise en place d un moyen de passage du jardin vers la voie publique par un tiers. Dans l absolu, ce dégagement n est pas indispensable (cour des écoles en zone urbaine) mais le faible investissement que ce dispositif représente ne permet pas d argumenter en opposition. La formation des personnels doit être réalisée même en absence de travaux, ainsi que l ouverture d un registre de sécurité. La signalétique peut être réalisée en interne

12 Articles CO 9, 12, 24 et 29 Art. CO 9 - Isolement dans un même bâtiment entre un établissement recevant du public et un tiers superposés - Dans le cas de superposition d'un établissement recevant du public et d'un tiers, le plancher séparatif d'isolement doit présenter les qualités de résistance au feu suivantes : 1. Lorsque le plancher bas du niveau le plus haut de l'établissement est à 8 mètres ou moins de 8 mètres du sol : CF de degré 1 heure si l'établissement ou le tiers, qui est en partie inférieure, est à risques courants ; CF de degré deux heures si celui qui est en partie inférieure est à risques particuliers. 2. Lorsque le plancher bas du niveau le plus haut de l'établissement est à plus de 8 mètres du sol : CF de degré 2 heures si l'établissement ou le tiers, qui est en partie inférieure, est à risques courants ; CF de degré trois heures si celui qui est en partie inférieure est à risques particuliers. Article CO 12 Résistance au feu des structures et planchers d'un bâtiment occupé en totalité ou partiellement par l'établissement recevant du public. - Règles générales 1. Les éléments principaux de la structure et les planchers du bâtiment doivent, suivant le nombre de ses niveaux, sa hauteur et sa catégorie, répondre aux dispositions suivantes, sauf exceptions prévues aux articles CO 13 à 15 et dans la suite du présent règlement. Un plancher partiel accueillant un local et répondant au critère défini au second alinéa du paragraphe 4 de l'article CO 11 ne doit pas être considéré comme un niveau pour la détermination de la stabilité au feu du bâtiment. ÉTABLISSEMENT occupant entièrement le bâtiment Simple rez-de-chaussée Plancher bas du niveau le plus haut situé à moins de 8 mètres du sol. ÉTABLISSEMENT occupant partiellement le bâtiment Etablissement à un seul niveau Différence de hauteur entre les niveaux extrêmes de l'établissement inférieure ou égale à 8 mètres. Plancher bas du niveau le Différence de plus haut situé à plus de 8 mètres et jusqu'à 28 mètres y compris. hauteur entre les niveaux extrêmes de l'établissement supérieure à 8 mètres. CATÉGORIE de l'établissement Toutes catégories 2e catégorie 3e catégorie RÉSISTANCE AU FEU Structure SF de degré 1/2 h Plancher CF de degré 1/2 h Structure SF de degré 1/2 h Plancher CF de degré 1/2 h 4e catégorie 1re catégorie Structure SF de degré 1 h Plancher CF de degré 1 h 2e catégorie Structure SF de degré 1 h 3e catégorie Plancher CF de degré 1 h 4e catégorie 1re catégorie Structure SF de degré 1 h 1/2 Plancher CF de degré 1 h 1/2

13 Article CO 24 Caractéristiques des parois verticales et des portes (cloisonnement traditionnel et secteur) 1. Le cloisonnement traditionnel visé à l'article CO 1 ( 2) doit être réalisé dans les conditions suivantes. a) Les parois verticales des dégagements et des locaux doivent avoir un degré de résistance au feu défini par le tableau ci-dessous en fonction du degré de stabilité au feu exigé pour la structure du bâtiment ou de l'établissement : DEGRÉ de stabilité au feu exigé pour la structure du bâtiment ou de l'établissement Aucune exigence PAROIS entre locaux et dégagements accessibles au public PF de degré PAROIS entre locaux accessibles au public Parois entre locaux accessibles au public et locaux non accessibles au public classés à risques courants Non réservés au Réservés au sommeil sommeil (1) PF de degré CF de degré 1/4 heure 1/2 heure CF de degré 1/2 heure 1 heure CF de degré 1 heure 1 h 1/2 CF de degré 1/4 heure PF de degré 1/2 heure PF de degré 1/2 heure PF de degré 1/4 heure CF de degré 1/2 heure CF de degré 1 heure CF de degré 1 heure 1/2 heure 1 heure (1) Toutefois cette disposition n'est pas exigée à l'intérieur d'un ensemble de locaux contigus qui ne dépasse 300 m2 Art. CO 29 - Locaux à risques courants et logements du personnel 1 - Les locaux à risques courants, non accessibles au public, ne sont soumis à aucune disposition particulière d'isolement autre que celles prévues à la section VI du présent chapitre. 2 - Les locaux servant de logements au personnel situés dans l'établissement, doivent : être isolés des autres parties du bâtiment par des parois verticales et des blocs-portes présentant les caractéristiques de résistance au feu des locaux réservés au sommeil prévus à l'article CO 24 ; être, en outre, desservis par des dégagements indépendants de ceux réservés au public. Si ces dégagements sont communs avec des tiers, le bloc porte doit être CF de degré une demiheure et équipé d'un ferme-porte. Toutefois, après avis de la commission de sécurité, des atténuations à ces dispositions peuvent être autorisées.

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (Code de la construction et de l habitation Art. R123 à R123.55 arrêté du 22 juin 1990) S agissant d une opération en site existant, en application

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990

NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 Documents obligatoires à joindre à cette notice de sécurité pour le

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Préambule : Cette notice concerne les dispositions essentielles de sécurité à prévoir en fonction du classement de l'établissement

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE. SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990

NOTICE DE SECURITE. SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 NOTICE DE SECURITE POUR LES ERP DE 5 E CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 Documents obligatoires à joindre à cette notice de sécurité pour le

Plus en détail

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH)

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) 1 Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) Conformément à Article R*111-19-17 du CCH, la présente notice fait partie du dossier permettant de vérifier la conformité

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS DIVERS

RENSEIGNEMENTS DIVERS NOTICE DE SECURITE Références: A joindre obligatoirement à tout dossier de permis de construire ou déclaration de travaux exemptés de permis de construire relatifs à un établissement recevant du public

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE pour les Établissements Recevant du Public

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE pour les Établissements Recevant du Public NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE pour les Établissements Recevant du Public Préambule : à l'attention des rédacteurs Cette notice descriptive concernant toutes les catégories a été élaborée à votre intention,

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP A joindre à la demande de permis de construire, déclaration de travaux ou d aménagement Cette notice n est pas exhaustive ; tous renseignements complémentaires doivent

Plus en détail

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40)

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40) Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim Dossier de demande de permis de construire Notice de Sécurité (PC40) NOTICE DE SECURITE E.R.P. Remarque : Cette notice de sécurité comprend

Plus en détail

DOSSIER D'ETUDE D'UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC BASE REGLEMENTAIRE

DOSSIER D'ETUDE D'UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC BASE REGLEMENTAIRE DOSSIER D'ETUDE D'UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC Une notice de sécurité est à joindre obligatoirement à tout dossier concernant la construction d'un établissement recevant du public. BASE REGLEMENTAIRE

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS TEXTES REGLEMENTAIRES APPLICABLES ERP DU 1 er GROUPE ET DE 5 ème CATEGORIE Code de la construction et de l habitation

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE MODELE N 3 sur http://www.auvergne.pref.gouv.fr/protection_civile/etablissements _recevant_public/sec_incendie_erp/procedure.php NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE Etablissement Recevant du Public du 2 ème groupe

Plus en détail

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil EXEMPLE DE NOTICE DE SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil NOTA : Cet exemple de notice est un document simplifié. Des renseignements complémentaires

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Dénomination de l'établissement : Gymnase des Closeaux Adresse principale : Petite voie des Fontaines 94.150 RUNGIS Maîtrise d ouvrage (Nom ou raison sociale) : Ville de

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier L arrêté du 24 juillet 2006 Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier 1.1) La détection automatique incendie 1.2) La protection

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE PREFECTURE DE LA HAUTE-GARONNE Service Départemental d Incendie et de Secours de la Haute-Garonne Bureau Prévention 49 Chemin de l Armurié BP 123 31776 COLOMIERS CEDEX Tél.: 05.61.06.37.60 Fax : 05.61.06.37.64

Plus en détail

CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE

CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE Maître d ouvrage : SIVU DE LA CRECHE INTERCOMMUNALE THOIRY 3 place de la Fontaine 78 770 THOIRY Adresse des travaux : Rue de la Mare Agrad 78 770 THOIRY

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Notice obligatoire en application de l Art. R 123-24 du Code de la Construction et de l Habitation pour les demandes de Permis de Construire dans les Etablissements Recevant

Plus en détail

Section 1 - Construction, dégagements, gaines

Section 1 - Construction, dégagements, gaines Page 1 sur 7 Règlement de sécurité contre l'incendie relatif aux établissements recevant du public LIVRE III : Dispositions applicables aux établissements de la cinquième catégorie CHAPITRE II Règles techniques

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

Voici un guide indicatif à suivre afin de réaliser un audit sécurité de votre établissement. Ce guide indique les points principaux à respecter.

Voici un guide indicatif à suivre afin de réaliser un audit sécurité de votre établissement. Ce guide indique les points principaux à respecter. Voici un guide indicatif à suivre afin de réaliser un audit sécurité de votre établissement. Ce guide indique les points principaux à respecter. Cependant si vous désirez un audit sécurité complet, il

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE D un projet de construction d un ÉTABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC Soumis : Aux dispositions générales des articles R 123-1 à R 123-55 du code de la construction et de l habitation

Plus en détail

Prévention et lutte contre l incendie

Prévention et lutte contre l incendie Prévention et lutte contre l incendie Voici les principales obligations des établissements de commerce de détail de l habillement en matière de prévention et de lutte contre l incendie. Cette fiche ne

Plus en détail

Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES. 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames

Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES. 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames R E Q U A L I F I C A T I O N E T A G R A N D I S S E M E N T D E L A M A I R I E D E C O

Plus en détail

PC40 - NOTICE DE SECURITÉ

PC40 - NOTICE DE SECURITÉ PC40 - NOTICE DE SECURITÉ Maître d Ouvrage : Architecte : Commune de Wormhout Mr Pierre Coppe Architecte desl Monsieur le Maire 47 place du Général de Gaulle BP 60 393 59 337 Tourcoing Cedex Tél : 03 28

Plus en détail

Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE

Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE ETUDE DE L EXISTANT CONSTRUCTION STRUCTURE (Références photos du chantier- 1960) LA GRANDE COURONNE

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE. 54530 MONT ST MARTIN Rue de Lille CONSTRUCTION D'UN EHPAD PC 40

NOTICE DE SECURITE. 54530 MONT ST MARTIN Rue de Lille CONSTRUCTION D'UN EHPAD PC 40 NOTICE DE SECURITE 54530 MONT ST MARTIN Rue de Lille CONSTRUCTION D'UN EHPAD Notice de sécurité établie avec M. FOURMONT Bureau de contrôle VERITAS PC 40 SOMMAIRE 1. GENERALITES 2. DESCRIPTION DU PROJET

Plus en détail

(Notice de Sécurité)

(Notice de Sécurité) Service Vie Associative et Municipale DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN E.R.P DE TYPE CHAPITEAUX-TENTES-STRUCTURES (Notice de Sécurité) RAPPEL DE LA REGLEMENTATION Les dispositions du règlement

Plus en détail

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections 1 Une bibliothèque publique est un Etablissement Recevant du Public (ERP) Les réglementations en vigueur prévoient des

Plus en détail

A- CLASSEMENT DE L ETABLISSEMENT Il s agit d un établissement de Type U «Etablissement de soins sans hébergement»

A- CLASSEMENT DE L ETABLISSEMENT Il s agit d un établissement de Type U «Etablissement de soins sans hébergement» MAITRE D OUVRAGE COMMUNAUTE DE COMMUNES DES PLAINES ET VALLEES DUNOISES Mairie de Donnemain Saint Mamès 28200 Donnemain Saint Mamès Objet : Permis de construire «POLE SANTE D EQUILIBRE» Construction d

Plus en détail

F I C H E T E C H N I Q U E N 2 0 1 0 / 2. Préconisations pour la mise en place de panneaux photovoltaïques

F I C H E T E C H N I Q U E N 2 0 1 0 / 2. Préconisations pour la mise en place de panneaux photovoltaïques F I C H E T E C H N I Q U E N 2 0 1 0 / 2 Préconisations pour la mise en place de panneaux Service PréveNTiON edition mars 2010 En l absence de réglementation applicable à l installation de panneaux,

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public. Consignes Générales d Exploitation

Etablissement Recevant du Public. Consignes Générales d Exploitation Ville de Perpignan Direction Générale des Services Techniques Etablissement Recevant du Public Consignes Générales d Exploitation 1- Surveillance de l établissement En présence du public, l établissement

Plus en détail

L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Groupement prévention du SDIS 85 PREAMBULE La loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012 NOTICE DE SÉCURITÉ concernant les ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC du 1 er groupe (1 ère à 4 ème catégorie) conformément au Code de l'aménagement de la Polynésie Française Document mis à jour le 10.05.2012

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE MODELE N 2 Document disponible sur http://www.auvergne.pref.gouv.fr/protection_civile/etablissements _recevant_public/sec_incendie_erp/procedure.php NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE Etablissement Recevant

Plus en détail

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012 NOTICE DE SÉCURITÉ concernant les ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC du (5 ème catégorie) conformément au Code de l'aménagement de la Polynésie Française Document mis à jour le 10.05.2012 01 - PRÉSENTATION

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL Remarque préliminaire Cette notice a été élaborée à votre attention dans le but de faciliter votre

Plus en détail

1.21 SYNTHÈSE ERP. ÉTABLISSEMENTS DE 5e CATÉGORIE (PETITS ÉTABLISSEMENTS) Dispositions administratives

1.21 SYNTHÈSE ERP. ÉTABLISSEMENTS DE 5e CATÉGORIE (PETITS ÉTABLISSEMENTS) Dispositions administratives Arrêté du 22 juin 1990 modifié (articles PE) ÉTABLISSEMENTS DE 5e CATÉGORIE (PETITS ÉTABLISSEMENTS) SYNTHÈSE F I C H E 1.21 ERP Les établissements dits de 5e catégorie, c est-à-dire dont l effectif du

Plus en détail

L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP 10 L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP 10.1 ESPACE D ATTENTE SÉCURISÉ FOCUS 1 : L'IMPLANTATION PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ L ensemble des usagers doit pouvoir être évacué du bâtiment.

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE POUR LES ERP

NOTICE DE SECURITE POUR LES ERP Le Service Départemental d Incendie et de Secours Préfecture du Gers NOTICE DE SECURITE POUR LES ERP GERS (En complément du dossier grand rassemblement) Objet de la démarche : Cette notice descriptive

Plus en détail

OBLIGATIONS RELATIVES À LA CRÉATION OU MODIFICATION D UN ERP

OBLIGATIONS RELATIVES À LA CRÉATION OU MODIFICATION D UN ERP L exploitation d un Établissement Recevant du Public nécessite de respecter un certain nombre de règles spécifiques. Deux domaines sont particulièrement surveillés : l accessibilité, ces établissements

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la

NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la Modèle 2010-V1 PRÉFECTURE DE L'YONNE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la COMMISSION CONSULTATIVE DÉPARTEMENTALE DE SÉCURITÉ

Plus en détail

A-22 : Règles de sécurité et accessibilité dans un magasin de vente

A-22 : Règles de sécurité et accessibilité dans un magasin de vente A-22 : Règles de sécurité et accessibilité dans un magasin de vente Mise à jour : Septembre 201 2 I Etablissements recevant du public (ERP) Références réglementaires : Code de la construction et de l habitation

Plus en détail

DISPOSITIONS SPECIFIQUES. Bâtiments administratifs

DISPOSITIONS SPECIFIQUES. Bâtiments administratifs GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. ITM-SST 1504.1 Prescriptions

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION Arrêté du 26 octobre 2011 portant approbation de diverses dispositions

Plus en détail

JORF n 0252 du 29 octobre 2011. Texte n 26

JORF n 0252 du 29 octobre 2011. Texte n 26 JORF n 0252 du 29 octobre 2011 Texte n 26 ARRETE Arrêté du 26 octobre 2011 portant approbation de diverses dispositions complétant et modifiant le règlement de sécurité contre les risques d incendie et

Plus en détail

Notice descriptive de sécurité pour les Établissements Recevant du Public

Notice descriptive de sécurité pour les Établissements Recevant du Public Notice descriptive de sécurité pour les Établissements Recevant du Public Version 2015-1 Sommaire Préambule Page 3 Renseignements principaux Page 4 Renseignements nécessaires à la bonne compréhension du

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE ERP

NOTICE DE SECURITE ERP MAITRE D OUVRAGE VILLE DE CLOYES-SUR-LE-LOIR 1 place Gambetta 28220 CLOYES-SUR-LE-LOIR Objet : Demande de permis de construire Restructuration du collège François Rabelais Pour réaliser un espace multi-activités

Plus en détail

Rencontre Chambre des Métiers du 14 Novembre 2011

Rencontre Chambre des Métiers du 14 Novembre 2011 DE 5èmes CATEGORIES Rencontre Chambre des Métiers du 14 Novembre 2011 Cdt JL IMBERT SDIS Esplanade de l Arm l Armée d Afrique d 84018 AVIGNON CEDEX 1 * Tél T l 04.90.81.18.18. 1 / 17 LES DIFFERENTES REGLEMENTATIONS

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE D UN ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE D UN ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL DIRECTION DEPARTEMENTALE DES SERVICES D'INCENDIE ET DE SECOURS DU MORBIHAN NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE D UN ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL Remarque préliminaire

Plus en détail

PRÉFECTURE DES YVELINES

PRÉFECTURE DES YVELINES PRÉFECTURE DES YVELINES COMMISSION CONSULTATIVE DÉPARTEMENTALE DE LA PROTECTION CIVILE DE LA SÉCURITÉ ET DE L ACCESSIBILITÉ NOTICES DEVANT ÊTRE TRANSMISES À L APPUI D UNE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE

Plus en détail

ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS OU ARTISANAUX

ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS OU ARTISANAUX prevolivier www.ssiap.com Notice descriptive de sécurité ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS OU ARTISANAUX Remarques Cette notice descriptive de sécurité, élaborée à l attention des maîtres d ouvrage et maîtres

Plus en détail

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Bâtiments administratifs

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Bâtiments administratifs GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, septembre 2012 Le présent texte a été établi par l Inspection du travail et des mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. ITM-SST 1504.2 Prescriptions

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 29/10/11 N : 37.11 Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS Un arrêté du 26 octobre

Plus en détail

Service départemental d incendie et de secours du Territoire de Belfort

Service départemental d incendie et de secours du Territoire de Belfort Service départemental d incendie et de secours du Territoire de Belfort Fiche technique 2011 / 01 Nouvelles dispositions prévues par le règlement de sécurité pour l évacuation des personnes en situation

Plus en détail

Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5ème catégorie 2 ème Groupe

Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5ème catégorie 2 ème Groupe Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5ème catégorie 2 ème Groupe Préambule La notice de sécurité est fournie pour permettre à la commission de sécurité de rendre un avis sur les conditions

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP de 5ème catégorie sans fonction sommeil

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP de 5ème catégorie sans fonction sommeil NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP de 5ème catégorie sans fonction sommeil 1 / 11 A. PROCEDURE L article L.111-8 du code de la construction et de l'habitation pose le principe d une vérification du respect

Plus en détail

Préfecture de l Allier. Que dois-je faire en ma qualité d exploitant?

Préfecture de l Allier. Que dois-je faire en ma qualité d exploitant? Préfecture de l Allier Que dois-je faire en ma qualité d exploitant? - réaliser les contrôles et vérifications périodiques des installations techniques, tels que prévus par le règlement de sécurité, -

Plus en détail

REALISATION d un espace JEUX à Rez de Jardin, REALISATION d un Hall, de rangements et restructuration du bâtiment existant à Rez de Chaussée.

REALISATION d un espace JEUX à Rez de Jardin, REALISATION d un Hall, de rangements et restructuration du bâtiment existant à Rez de Chaussée. COMMUNE DE JACOU Mairie de JACOU, Rue de l Hôtel de ville 34 830 JACOU - Tél : 04. 67. 55. 88. 55 - Fax : 04. 67. 59. 23. 28 REHABILITATION de la crèche «Les Pitchounets - Sabine Zlatin» REALISATION d

Plus en détail

CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION A AMIENS (80) DCE NOTICE DE SECURITE

CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION A AMIENS (80) DCE NOTICE DE SECURITE CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION A AMIENS (80) DCE NOTICE DE SECURITE Révision : 3 Date : JUIN 2010 BETOM ingénierie Notice de Sécurité Page 2/9 S O M M A I R E 1.

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié)

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) La présente notice descriptive (article R.123-22 du

Plus en détail

Notice de sécurité. Etablissements recevant du public de 5 ème catégorie Sans locaux à sommeil

Notice de sécurité. Etablissements recevant du public de 5 ème catégorie Sans locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5 ème catégorie Sans locaux à sommeil L'article R 123-14 du Code de la Construction et de l'habitation stipule que: " les établissements, dans lesquels

Plus en détail

CONSTITUTION DE LA NOTICE DE SECURITE

CONSTITUTION DE LA NOTICE DE SECURITE CONSTITUTION DE LA NOTICE DE SECURITE PROTECTION CONTRE LES RISQUES D INCENDIE ET DE PANIQUE dans les Etablissements Recevant du Public Nota : Conformément à l article R 123.22 du CCH et GE2 1 du règlement

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONTRE LES RISQUES D'INCENDIE ET DE PANIQUE DANS LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5ème CATEGORIE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONTRE LES RISQUES D'INCENDIE ET DE PANIQUE DANS LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5ème CATEGORIE VILLE DE LYON Sous direction Sécurité civile Service des Etablissements Recevant du Public 69205 LYON CEDEX 01 Tél. 04 72 07 38 03 Fax 04 72 07 38 60 NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONTRE LES RISQUES D'INCENDIE

Plus en détail

Les établissements d une superficie supérieure ou égale à 16 m² mais inférieure à 50 m² Font l objet d une déclaration ( 3 de l'article CTS 1)

Les établissements d une superficie supérieure ou égale à 16 m² mais inférieure à 50 m² Font l objet d une déclaration ( 3 de l'article CTS 1) Aix-en-Provence Ville Thermale et Climatique PhF 17/05/2013 Service de la Réglementation et de la Police Administrative Hôtel de Ville - 13616 Aix-en-Provence Tél : 04.42.91.93.44 Fax : 04.42.91.94.16@mairie-aixenprovence.fr

Plus en détail

ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC du 2 ème groupe (5 ème catégorie) Effectif < à 20 personnes et sans locaux à sommeil

ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC du 2 ème groupe (5 ème catégorie) Effectif < à 20 personnes et sans locaux à sommeil prevolivier www.ssiap.com Notice descriptive de sécurité ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC du 2 ème groupe (5 ème catégorie) Effectif < à 20 personnes et sans locaux à sommeil RÉGLEMENTATION APPLICABLE

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 Incendie Code du Travail R4216-1 à R4216-7 ; R4216-11 à R4216-34 Code du Travail R4225-8 Code du Travail R4227-34 à R4227-36 Code du Travail R4227-1

Plus en détail

L accessibilité des hôtels, restaurants et commerces de 5 ème catégorie

L accessibilité des hôtels, restaurants et commerces de 5 ème catégorie L accessibilité des hôtels, restaurants et commerces de 5 ème catégorie Guide pratique Règlementation, recommandations et préconisations Préambule 2 Définition d un ERP: Sont considérés comme des Établissements

Plus en détail

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES NOUVELLES RÈGLES SOMMAIRES POUR LE STOCKAGE DES PRODUITS PÉTROLIERS Depuis septembre 2006, suivant le décret de Juillet 2004 STOCKAGE AU REZ-DE-CHAUSSEE OU EN SOUS-SOL D'UN BATIMENT Les réservoirs et équipements

Plus en détail

PC40 NOTICE DE SECURITE

PC40 NOTICE DE SECURITE PC40 NOTICE DE SECURITE Dossier spécifique 3 LOCALISATION ET PRESENTATION DE L EXISTANT LOCALISATION ET CARACTERISTIQUES DU TERRAIN Le terrain, de la présente demande de permis de construire se situe rue

Plus en détail

Les contrôles et vérifications obligatoires dans les ERP. APAVE - Diffusion interdite Pilote : P Date : 03/2012

Les contrôles et vérifications obligatoires dans les ERP. APAVE - Diffusion interdite Pilote : P Date : 03/2012 Les contrôles et vérifications obligatoires dans les ERP Pilote : P Date : 03/2012 Généralités sur les ERP Définition de l ERP et généralités en sécurité contre l incendie Qu est-ce qu un E.R.P.? Art.

Plus en détail

LA REGLEMENTATION INCENDIE

LA REGLEMENTATION INCENDIE LA REGLEMENTATION INCENDIE SOMMAIRE 1/ Les objectifs de la règlementation incendie 2/ Les grandes familles de construction soumises à la règlementation incendie 3/ La règlementation incendie en bref 4/

Plus en détail

Accessibilité du cadre bâti neuf. Valéry LAURENT Fédération Française du Bâtiment Direction des Affaires Techniques

Accessibilité du cadre bâti neuf. Valéry LAURENT Fédération Française du Bâtiment Direction des Affaires Techniques Accessibilité du cadre bâti neuf Valéry LAURENT Fédération Française du Bâtiment Direction des Affaires Techniques Accessibilité du cadre bâti Lorient & Vannes 11 et 12 mars 2010 Ce qu il faut retenir

Plus en détail

Etude de dossier. Date de l étude : Nom de l établissement : Adresse : Exploitant ou maître de l ouvrage : Maître d œuvre ou architecte :

Etude de dossier. Date de l étude : Nom de l établissement : Adresse : Exploitant ou maître de l ouvrage : Maître d œuvre ou architecte : Etude de dossier Date de l étude : Nom de l établissement : Adresse : Exploitant ou maître de l ouvrage : Maître d œuvre ou architecte : Organisme de contrôle : Objet de la demande Construction d un gymnase

Plus en détail

SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS

SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS 1. Lignes directrices 2. Issue extérieure au niveau du sol Accès et aire de manœuvre Sécurité fonctionnelle 3. Étages desservis par un Bâtiment protégé par des extincteurs automatiques

Plus en détail

La sécurité incendie dans les petits hôtels

La sécurité incendie dans les petits hôtels La sécurité incendie dans les petits hôtels Collection Entreprises Tourisme et CHR, Janvier 2014 Janvier 2014 Sommaire Introduction 3 Mise en sécurité des petits hôtels existants au 4 août 2006 4 Mesures

Plus en détail

Les établissements recevant du public - ERP

Les établissements recevant du public - ERP Arrêté du 25 juin 1980 (modifié) Les établissements recevant du public - ERP Article EC 7 L éclairage de sécurité doit être à l état de veille pendant l exploitation du bâtiment. L éclairage de sécurité

Plus en détail

L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES Gérard Dessein Ingénieur en chef Chef du Service Accessibilité et Constructions adaptées

Plus en détail

Etablissements Recevant du Public ERP de 5 ème catégorie

Etablissements Recevant du Public ERP de 5 ème catégorie N O T I C E D E S E C U R I T E Etablissements Recevant du Public ERP de 5 ème catégorie L article R 123-14 du Code de la Construction et de l Habitation stipule que : «les établissements, dans lesquels

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE ETABLISSEMENT : MAITRE DE L OUVRAGE : CONSEIL REGIONAL ILE DE FRANCE 35, Boulevard des Invalides 75007 Paris

NOTICE DE SECURITE ETABLISSEMENT : MAITRE DE L OUVRAGE : CONSEIL REGIONAL ILE DE FRANCE 35, Boulevard des Invalides 75007 Paris MAITRE DE L OUVRAGE : CONSEIL REGIONAL ILE DE FRANCE 35, Boulevard des Invalides 75007 Paris ETABLISSEMENT : LYCEE ANDRE BOULLOCHE 18, Boulevard Gutenberg 93190 Livry-Gargan REFECTION DE L EQUIPEMENT D

Plus en détail

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de sécurité

Plus en détail

DISPOSITIONS PARTICULIERES APPLICABLES AU TYPE O.

DISPOSITIONS PARTICULIERES APPLICABLES AU TYPE O. DISPOSITIONS PARTICULIERES APPLICABLES AU TYPE O. CHAPITRE IV : Établissements du Type O : Hôtels et pensions de famille. Généralités (O 1 à 2) : Etablissements assujettis - Calcul de l'effectif Construction

Plus en détail

Projet de construction : Adresse du site d'implantation : Zac du Tourillon 13 857 Cedex 3 Aix-en-Provence. Designation du document :

Projet de construction : Adresse du site d'implantation : Zac du Tourillon 13 857 Cedex 3 Aix-en-Provence. Designation du document : Maîtrise d'ouvrage : Maîtrise d'ouvrage : Frédéric Chevalier Petit Jardin 13 480 CABRIES Projet de construction : Maîtrise d'ouvrage déléguée: REDMAN Méditerranée Parc du Golf - Bât 11A 350, Avenue Guillibert

Plus en détail

Conséquences de la réglementation incendie sur les portes intérieures dans les ERP et les habitations

Conséquences de la réglementation incendie sur les portes intérieures dans les ERP et les habitations Service des Affaires Techniques et Professionnelles UNA Charpente Menuiserie Agencement Conséquences de la réglementation incendie sur les portes intérieures dans les ERP et les habitations 1 Cadre réglementaire

Plus en détail

DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES Immeubles mixtes

DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES Immeubles mixtes Luxembourg, mars 2009 Le présent document a été établi par le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg et la Commission de Sécurité, de Prévention et de Prévision Incendie de la «Fédération

Plus en détail

REGLEMENT SECURITE INCENDIE ERP. DISPOSITIONS ARCHITECTURALES LES DEGAGEMENTS : couloirs,escaliers,sorties,portes

REGLEMENT SECURITE INCENDIE ERP. DISPOSITIONS ARCHITECTURALES LES DEGAGEMENTS : couloirs,escaliers,sorties,portes REGLEMENT SECURITE INCENDIE ERP DISPOSITIONS ARCHITECTURALES LES DEGAGEMENTS : couloirs,escaliers,sorties,portes REG 4-21 Vous trouverez l'ensemble des textes et réglementation ici : http://www.sitesecurite.com/portail/

Plus en détail

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 OBJECTIFS Assurer la sécurité des personnes et la sécurité incendie des biens. PUBLIC / PRE REQUIS Postulants agents de sécurité incendie en établissement recevant

Plus en détail

N de l autorisation : AT. N de permis de construire ou d aménager : Date de dépôt en mairie :

N de l autorisation : AT. N de permis de construire ou d aménager : Date de dépôt en mairie : MINISTÈRE CHARGÉ DE LA CONSTRUCTION Dossier spécifique permettant de vérifier la conformité des établissements recevant du public aux règles d accessibilité et de sécurité contre l incendie et la panique

Plus en détail

D ACHEVEMENT DES TRAVAUX ET AUTRES ACTIONS DE MISE EN ACCESSIBILITE

D ACHEVEMENT DES TRAVAUX ET AUTRES ACTIONS DE MISE EN ACCESSIBILITE Direction Départementale des Territoires de la Haute-Savoie service habitat/pôle bâtiment durable Notice d'accessibilité des personnes à mobilité réduite aux Établissements et Installations ouvertes au

Plus en détail

Le pétitionnaire pourra remplir une notice par établissement isolé les uns des autres au sens de l article GN 3.

Le pétitionnaire pourra remplir une notice par établissement isolé les uns des autres au sens de l article GN 3. NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Pour tous les ERP du 1er groupe et les ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) Avec locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) La présente

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE A L USAGE DES E.R.P. (Etablissements Recevant du Public)

NOTICE DE SECURITE A L USAGE DES E.R.P. (Etablissements Recevant du Public) NOTICE DE SECURITE A L USAGE DES E.R.P. (Etablissements Recevant du Public) Notice de sécurité à l usage des E.R.P. 1 NOTICE DE SECURITE BATIMENT A PROJET : Réhabilitation et extension par construction

Plus en détail

NOTICE D ACCESSIBILITE

NOTICE D ACCESSIBILITE PREFECTURE DE L ILLE ET VILAINE Direction Départementale des Territoires et de la Mer Le Morgat 12, rue Maurice Fabre 35031 RENNES CEDEX ----------------- Accessibilité des personnes handicapées et à mobilité

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie. ERP et IGH de Type O

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie. ERP et IGH de Type O Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 31/01/2012 N : 04.12 Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie ERP et IGH de Type O L arrêté du 25 octobre 2011 portant

Plus en détail

CONSEILS SUR LA REALISATION DES EXERCICES INCENDIE DANS LES EPLE DU 1 ER DEGRE

CONSEILS SUR LA REALISATION DES EXERCICES INCENDIE DANS LES EPLE DU 1 ER DEGRE CONSEILS SUR LA REALISATION DES EXERCICES INCENDIE DANS LES EPLE DU 1 ER DEGRE Sommaire du document : PROCEDURE D EVACUATION POUR LES EPLE DU 1 er DEGRE... 2 FICHE GUIDE DU DIRECTEUR D ÉCOLE... 3 LA FICHE

Plus en détail

PRINCIPES FONDAMENTAUX DE SECURITE INCENDIE DANS LES ERP

PRINCIPES FONDAMENTAUX DE SECURITE INCENDIE DANS LES ERP 1 - Les grands principes Les différentes réglementations fixant les règles de sécurité contre l'incendie visent essentiellement à respecter les grands principes suivants : L'évacuation rapide et en bon

Plus en détail

L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité)

L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité) L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité) La loi du 11 février 2005 exprime le principe «d accès à tout pour tous» qui implique

Plus en détail

D une manière générale maintenir libres les circulations intérieures au bâtiment.

D une manière générale maintenir libres les circulations intérieures au bâtiment. G3-Doc1 Mesures de prévention contre le risque incendie et panique à mettre en œuvre durant le déroulement d une manifestation exceptionnelle et à préciser dans la notice de sécurité 01.09.2010 Les bâtiments

Plus en détail

L éclairage de sécurité et l alarme incendie

L éclairage de sécurité et l alarme incendie L éclairage de sécurité et l alarme incendie 1. Les établissements recevant du public (ERP) L éclairage de sécurité 1. Définition et réglementation Dans tout type d établissement un éclairage électrique

Plus en détail