LOT N 6 PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LOT N 6 PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION"

Transcription

1 MAITRE D'ŒUVRE MAITRISE D'OUVRAGE MAIRIE DE LA COUARDE SUR MER La COUARDE / MER Restructuration des Sanitaires du Camping Municipal Le Rémondeau, 12 rue du Petit Noue La Couarde sur mer CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 6 PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION BUREAU D'ETUDES Ingénierie Thermique et Fluides 8 Rue de Belgique Centre d affaires Ilot 4 Zone de Beaulieu Ouest PUILBOREAU Mai 2013

2 SOMMAIRE 1. PRESCRIPTIONS GENERALES : OBJET DU MARCHE : NORMES ET REGLEMENTS : SPECIFICATIONS D'ORDRE GENERAL : REMISE DE LA PROPOSITION - PRESENTATION DU DEVIS ESTIMATIF : SPECIFICATIONS PARTICULIERES A CE LOT : RENSEIGNEMENTS : REGLAGES ET RECEPTION : LIMITES DE LOT : RESEAUX PLOMBERIE ECS DEPOSE : BRANCHEMENT EAU FROIDE : SUR-PRESSION : RESEAU EAU FROIDE A L'INTERIEUR DU BATIMENT : TRAITEMENT D EAU : PRODUCTION D'EAU CHAUDE SANITAIRE : 12 Mise en conformité : 14 Mitigeur thermostatique DISTRIBUTION EAU CHAUDE SANITAIRE ET MITIGEE: 15 Maintien température 16 Pompe de circulation EVACUATIONS EAUX USEES ET EAUX VANNES : APPAREILS SANITAIRES DOUCHES : DOUCHES HANDICAPES : CUVETTE WC SUSPENDUE: CUVETTE WC SUSPENDUE PMR : CUVETTE WC ENFANT: LAVE MAINS PMR : BAC A LAVER : BACS COQUILLAGES : EVIER : 23 I.T.F 2/31 Mai 2013

3 2.10. BAIGNOIRE BEBE : URINOIR: PLAN VASQUE : PLAN 1 VASQUE PMR : PLAN 2 VASQUES PMR : VIDOIR : ROBINET DE PUISAGE : ATTENTE MAL : VENTILATION BOUCHES D'EXTRACTION CONDUITS D'EXTRACTION VENTILATEUR D'EXTRACTION INSTALLATIONS ELECTRIQUES ANNEXE : 31 I.T.F 3/31 Mai 2013

4 1. PRESCRIPTIONS GENERALES : 1.1. OBJET DU MARCHE : Le présent document a pour objet de définir les prestations incombant au lot PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION, et de permettre aux entreprises consultées d'établir leur proposition, sans restriction ni réserve, pour la rénovation des sanitaires du camping municipal de La Couarde Sur Mer (17670). Les travaux comprendront notamment : La neutralisation des installations existantes, Le branchement d eau de ville, sur l existant, La mise en œuvre d un sur-presseur avec bâche tampon, La distribution d'eau froide et d'eau chaude (avec recyclage), La production d'eau chaude sanitaire, par producteur électrique semi-accumulé, Les évacuations eaux usées, eaux vannes, jusqu au aux attentes, La ventilation mécanique des vestiaires, douches et sanitaires Tous les appareils sanitaires, 1.2. NORMES ET REGLEMENTS : Les études de conception et les travaux d'exécution des ouvrages du présent lot sont à réaliser selon les règles de l'art et les textes en vigueur au jour de la soumission et notamment le recueil des D.T.U dans les numéros : Octobre 1959 et ses additifs de mise à jour : travaux de plomberie sanitaire, Octobre 1988 : règles de calcul plomberie, Canalisations en fonte, évacuation d'eaux usées, d'eaux pluviales et d'eaux vannes, Canalisations en chlorure de polyvinyle non plastifié, Canalisations en cuivre, eau froide, EU, EP, génie climatique, Canalisations d'eau chaude ou froide sous pression et canalisation des eaux usées et des eaux pluviales à l'intérieur des bâtiments (règles générales de mise en oeuvre) 68.1, 68.2 Ŕ Ventilation mécanique. Les avis techniques du groupe spécialisé du C.S.T.B, Les documents techniques du R.E.E.F, Le règlement sanitaire type, Le guide technique n 1 concernant la sécurité de la distribution d'eau potable, Le règlement de sécurité applicable aux installations dans le type de bâtiment concerné, Les normes françaises N.F règles d'exécution professionnelles A à Tubes en acier, A et Tubes en cuivre, P à Distribution d'eau, Les prescriptions liées aux ATEC directives UEAtc concernées. I.T.F 4/31 Mai 2013

5 Les arrêtés et décrets : Décret 65/48 du portant règlement d'administration publique concernant la sécurité des travailleurs et notamment dans le Bâtiment et les Travaux Publics. Publication A.F.N.O.R - U.H.C - C.M.C relative aux corps de chauffe admis à la marque N.F. Les normes U.T.E.C et de Juin 1980 relatif à la sécurité contre l'incendie dans les établissements recevant du public. Arrêté du 30 novembre 2005, relatif à l alimentation en eau chaude sanitaire des bâtiments d habitation, des locaux de travail ou des locaux recevant du public L Arrêté du 9 février 2010 impose la surveillance bactériologique de l eau dans les installations collectives de production, de stockage et de distribution d eau chaude sanitaire 1.3. SPECIFICATIONS D'ORDRE GENERAL : 1. La nomenclature des travaux du présent lot a été analysée avec le plus grand soin possible. Si ce n'était l'avis de l'entrepreneur, il ne pourrait toutefois se prévaloir de la brièveté ou de l'absence d'une prestation, et ce pendant ou après la période d'exécution. Il lui appartient donc de formuler ses observations pendant la période d'étude de sa proposition ; en tout état de cause, jamais après la remise de celle-ci. Il devra dans ce laps de temps, indiquer à l'architecte, toute erreur, oubli ou défaut de concordance entre les plans, le devis descriptif et le devis quantitatif (s'il lui en a été fourni un). 2. Le fait d'avoir soumissionné suppose qu'il a obtenu tous les renseignements nécessaires à la parfaite réalisation de ses travaux, qu'il a visité les lieux, et qu'il s'engage à exécuter ceux-ci dans les règles de l'art, quand bien même il lui semblerait qu'ils ne sont pas parfaitement prévus et définis sur les documents d'appels d'offres et ce, sans jamais pouvoir prétendre à aucun supplément sur les prix convenus, qui ne sauraient d'ailleurs être financés. 3. L'entrepreneur devra vérifier soigneusement toutes les cotes portées aux dessins et s'assurer de leur concordance tant entre les divers plans qu'avec les bâtiments existants, s'il s'agit de rénovation ou s'il existe une mitoyenneté. 4. Le fait de commencer les travaux de sa compétence, suppose qu'il accepte les lieux tels qu'ils sont. Il devra, pour éviter tout conflit avec les autres entrepreneurs, réceptionner les ouvrages sur lesquels il aura à travailler. S'il avait des réserves à formuler, il devrait en demander l'inscription en P.V à l'architecte ou à l'inspecteur de travaux, avant tout commencement d'exécution de sa part. Passé ce délai, sa réclamation serait jugée irrecevable. 5. L'entrepreneur est responsable de tous les dégâts qui pourraient survenir aux ouvrages de son fait, de celui de son personnel, des intempéries (gel, etc...). Pour pallier ces inconvénients, il lui appartient de prendre toutes les précautions utiles : Protections diverses, bâchages, etc... Protection contre le vol, qui est implicitement contenues dans sa proposition. Il assurera directement ou par l'entremise d'un responsable compétent, une surveillance de son chantier. I.T.F 5/31 Mai 2013

6 1.4. REMISE DE LA PROPOSITION - PRESENTATION DU DEVIS ESTIMATIF : Le devis estimatif sera présenté en suivant l'ordre logique du descriptif et les articles du bordereau. Il devra remettre son prix en le décomposant article par article. Toutes autres présentations ou absence de détails motiveraient le rejet pur et simple de la proposition. Dans le cas de bordereau de prix quantitatif, l'entreprise se doit de vérifier les quantités et d'informer le bureau d'études de toutes erreurs ou modifications. Toute entreprise remettant une offre de prix est réputée s'être rendue sur place et : avoir prix connaissance des accès et des lieux, avoir apprécié exactement les conditions d'exécution des ouvrages quant à leur nature et leur importance, ainsi que l'ensemble des sujétions dues au chantier, avoir pris connaissance du préambule ou des descriptifs concernant tous les corps d'état, ainsi que des pièces administratives, Les matériaux, éléments ou ensembles envisagés, satisferont aux spécifications du R.E.E.F et aux diverses normes particulières homologuées. Si l'entrepreneur pensait devoir proposer soit des matériaux différents, soit un système constructif tendant à favoriser la rapidité de l'exécution sans toutefois nuire à la qualité de la prestation, il ne pourrait le faire sans que les dits matériaux soient conformes aux exigences légales plus hautes citées. D'autre part, il devrait en tenir l'architecte au courant pendant la période d'étude de sa proposition. Cette variante pourrait alors figurer en appendice de sa soumission, MAIS SEULEMENT EN VARIANTE, avec un court exposé justificatif. Le soumissionnaire devra prévoir dans ses prestations les études spécifiques pour des travaux qui seraient proposés par lui ou demandés par le Maître d'ouvrage après l'appel d'offres, qu'il fera établir par un B.E.T ou qu'il fera lui-même. Il en adressera copie à l'architecte au moment de la signature de son marché L'Architecte jugera du bien fondé et transmettra au Maître de l'ouvrage, avec tout avis nécessaire, pour décision. Ces matériels ou équipements ainsi proposés devront faire l'objet de présentation sous forme d'échantillons, chaque fois que le Maître de l'ouvrage ou l'architecte l'exigeront. Tout le matériel sera neuf et de première qualité, il devra porter la marque N.F ou CE chaque fois que la réglementation en prévoit l'attribution. Les marques et type de matériel mentionnées dans les documents de consultation (cahier des charges, plans, DPGF), ont pour but de fixer le caractère esthétique (notamment dimensions, forme, couleur, texture, matériau, aspect de surface), le niveau de qualité (notamment conformité aux normes, mode de pose, garanties, coût et disponibilité des pièces de rechange, commodité d utilisation, ergonomie, coût et facilité d entretien, durée de vie des matériaux, impact sur l environnement), et les performances (notamment capacité, puissance, rendements, consommations) attendues par le client et le maître d œuvre. Les variantes de matériels devront respecter toutes les caractéristiques définies. Le matériel installé peut donc être jugé équivalent au matériel prescrit, sous la seule condition qu il soit accepté par le maître d ouvrage, le maître d œuvre et le bureau d études. IMPORTANT : L'ENTREPRENEUR DEVRA IMPERATIVEMENT COMPLETER LE CADRE DE BORDEREAU OU JOINDRE UN DOCUMENT ANNEXE INDIQUANT LES MARQUES ET TYPE DE MATERIEL DE SON CHOIX. EN CAS D'OMISSION OU IMPRECISION, LE MATERIEL SERA CONSIDERE CONFORME AUX PRESCRIPTIONS DU PRESENT C.C.T.P. I.T.F 6/31 Mai 2013

7 1.5. SPECIFICATIONS PARTICULIERES A CE LOT : 1. Quelles que soient les directives données pour le choix des moyens, l'entrepreneur de ce lot est tenu de garantir sous son entière responsabilité tous les résultats imposés ou non qui n'auraient pas fait l'objet de réserves de sa part. Les documents écrits ou dessinés remis à l'entrepreneur ne pouvant être considérés que comme des bases d'exécution, il devra donc, lors de sa soumission signaler les dispositions qui n'auraient pas son agrément. 2. Nettoyage : Pendant la durée et à la fin du chantier, l'entreprise devra assurer le nettoyage et le transport à la décharge, de l'ensemble de ses déchets et gravois. 3. La mission confiée par le maître d ouvrage est une mission EXE au sens de la loi MOP. En conséquence, il appartient au BET de fournir les documents nécessaires à l exécution des ouvrages, en particulier les documents suivants : Plans d exécution, Calcul et dimensionnement des réseaux d air Calcul et dimensionnement de tous les réseaux L entreprise adjudicataire fournira, dans le cadre de son marché, les documents suivants : Les échantillons du matériel qui sera mis en œuvre, et les avis techniques correspondants, Les plans de réservations dans les ouvrages neufs, La sélection et présentation du matériel qu elle souhaite mettre en œuvre, Les plans d atelier et de détail qui s avérerait nécessaires. Les notes de calculs complémentaires sur des travaux modificatifs proposés par l'entrepreneur et acceptés par le maître d œuvre. Les travaux et études d éxecution ne pourront commencer qu après accord technique du maître d œuvre sur le dossier transmis. 4. Les travaux de ce lot seront exécutés en étroite liaison avec toutes les entreprises notamment celles de maçonnerie, de plâtrerie et d'électricité. S'il n'y avait pas bonne concordance entre les plans, ses demandes de réservations formulées à temps et l'ouvrage, il en tiendrait au courant l'architecte et demanderait à ce dernier, l'inscription en P.V, lui permettant ensuite d'en réclamer rectifications, réparations ou indemnité au corps d'état concerné. L'entreprise devra également toutes les démarches nécessaires auprès des concessionnaires et administrations. Les travaux seront traités à forfait, conformément aux prescriptions du présent C.C.T.P, aux plans et à tous les documents joints à l'appui du dossier. Les documents fournis à l'appel d'offres n'ayant pas de caractères limitatifs, l'entrepreneur aura à exécuter, comme étant compris dans son marché, tous les travaux nécessaires au parfait achèvement de l'opération envisagée. L'entrepreneur ne pourra revenir sur le caractère forfaitaire des prix fourni à la soumission, sous prétexte d'imprécisions ou d'omissions dans les documents de consultations. Il est bien précisé que les dispositifs brevetés qui seront employés par l'entrepreneur n'engageront que sa seule responsabilité, tant vis-à-vis des tiers que vis-à-vis de l'architecte, du Maître de l'ouvrage et du bureau d'études, pour tous les préjudices qui pourraient lui être causés dans l'exécution ou la jouissance des installations, par les poursuites dont il pourrait être l'objet du fait de l'emploi abusif des dispositifs brevetés. I.T.F 7/31 Mai 2013

8 En tout état de cause la mise en œuvre de techniques nouvelles, non couvertes par un D.T.U, devra se faire en suivant les prescriptions d'un avis technique de C.S.T.B ou de l'avis motivé d'un Bureau de Contrôle, agrée par la section "construction" de l'assemblée Générale des Compagnies d'assurances RENSEIGNEMENTS : L'entreprise pourra, en cours d'étude, demander tout renseignement complémentaire au Bureau d'etudes : i.t.f. (Ingénierie Thermique et Fluides) 8, rue de Belgique, centre d affaires Ilot 4, zone de Beaulieu Ouest PUILBOREAU : REGLAGES ET RECEPTION : Un compte-rendu des essais réalisés sera remis au Bureau d'etudes et au Bureau de Contrôle. Ce document comprendra notamment : Essai en pression des réseaux d eau, Procédure de désinfection des réseaux EF et EC, Analyse d eau et recherche de légionnelles, à la mise en service, Essai d'écoulement EU-EV-EP, Essai de ventilation, Essai de production d ECS, Essai et réglage réseau recyclage, Lorsque les installations seront terminées et que les divers réglages auront été effectués par l'entrepreneur du présent lot, il sera procédé aux essais et vérifications de conformité avec les prestations de son marché. L'entrepreneur sera tenu de s'y faire représenter, de fournir tous les appareils et de prévoir tous les accessoires nécessaires à ses essais. Les installations ne seront réceptionnées que dans la mesure où elles répondent aux conditions de conformité et de bon fonctionnement. A la fin des montages, il est procédé quel que soit l'état de finition de la construction et en présence du Maître de l'ouvrage, à une réception visant la bonne réalisation des installations et consistant en un essai de fonctionnement. Les essais et vérifications porteront également sur une vérification de la conformité des prestations, contrôle de qualité et caractéristiques des appareils installés. Tous les organes et circuits seront repérés au moyen d'étiquettes indélébiles genres dilophane gravé. Le personnel devra être mis au courant du fonctionnement des installations, et des opérations d'entretien, Les documents de fin de travaux D.O.E seront remis 15 jours avant la réception définitive, en trois exemplaires, et comporteront : I.T.F 8/31 Mai 2013

9 Les plans mis à jour pour la totalité des installations, Les schémas techniques de principe des installations, La notice de fonctionnement et d'entretien, La documentation du matériel installé, Le compte-rendu des essais, ainsi que les formulaires COPREC correspondant aux travaux exécutés, L'ensemble de ces documents sera placé dans trois classeurs avec intercalaires, les plans reproductibles seront fournis séparément. La réception ne pourra être prononcée sans réserve que lorsque les essais et vérifications auront été satisfaisants et que les documents de fin de travaux auront été transmis et vérifiés par le B.E.T. Dans l'hypothèse où des insuffisances seraient notées suite aux essais, il sera demandé et dû par le présent lot tous les travaux nécessaires pour améliorer ces insuffisances, et ce, sans majoration de prix de son marché. Si les réserves ne sont pas levées dans le délai indiqué au PV, le Maître d'ouvrage fera intervenir une autre entreprise, à la charge de l'entreprise défaillante LIMITES DE LOT : Travaux non compris : Peinture de finition des tuyauteries, sauf locaux techniques, Tuyauteries d'évacuation EU-EV incorporées sous dallage (ou dalle). Siphon de sol, douche sans receveur et locaux technique, Descentes et évacuations EP intérieures et extérieures au bâtiment, Tranchées extérieures, compris remblaiement, Traitement d'eau spécifique, autre que la filtration du CCTP Amenée d'électricité générale en local technique et sur-presseur, prévu au lot Electricité Travaux compris : Les percements dans les ouvrages neufs, s'ils ne sont pas demandés en temps utile ou oubliés dans les plans de réservation, ainsi que tous les frais éventuellement occasionnés (renforts de structure, note de calculs, etc...), La fourniture et pose de fourreaux de haute résistance mécanique dans les ouvrages en béton armé, le rebouchage des réservations dans le même matériau, La protection et l'entretien de tous les ouvrages exécutés et matériels mis en place vis-à-vis des autres corps d'état jusqu'à réception des travaux par le Maître d'œuvre, Renforcements éventuels des parois légères, pour supportage des appareils, Etiquetage des organes d'isolement ou réglage, de façon indélébile. Le remplissage en eau de l'installation, la désinfection, et le rinçage, La totalité des montages, mises au point et réglages, les essais de réception, Les essais et comptes-rendus des essais, Le rebouchage des réservations demandées par le présent lot, Les démarches auprès des concessionnaires (eau notamment), Les mini-tranchées pour passages éventuels des réseaux EC/EF sous dallage, compris remblaiement. I.T.F 9/31 Mai 2013

10 1 - RESEAUX PLOMBERIE ECS 1.1. DEPOSE : Il sera prévu la neutralisation des réseaux existants, avant dépose par le lot G.O. Les équipements seront mis à disposition du Maitre d Ouvrage avant évacuation BRANCHEMENT EAU FROIDE : Il sera prévu le raccordement sur le réseau existant, à proximité de l emplacement 127. La pression de distribution étant insuffisante en période estivale, il sera prévu la mise en œuvre d un ensemble de surpression. La prestation du titulaire du présent lot débutera depuis ce réseau existant : Nature des canalisations : fourniture et pose d un tube polyéthylène de qualité alimentaire, bande bleue, diamètre 75x5.8, depuis ce raccordement jusqu au local technique surpresseur. Pose : suivant DTU 60.1 et SUR-PRESSION : Il sera prévu la mise en œuvre d un surpresseur eau froide, dans un local spécifique, selon plans. Détail de principe en annexe. Dans le local, sur la canalisation principale, il sera prévu : 1 filtre à tamis nylon 25 microns, à cloche, DN65 ou équivalent, raccordements 2 1/2 avec manomètres amont et aval, et purge. 1 filtre à cartouche polyphosphate, prévoir la fourniture de deux cartouches supplémentaires au Maître d Ouvrage. 2 vannes d'arrêt DN 65, amont, aval, et by-pass, type 1/4 de tour avec bague élastomère EPDM, papillon en acier inox, poignée crantée, PN bâche de stockage en qualité alimentaire, avec couvercle, de volume 2000 litres, sur socle, compris ensemble floteur pour les différents niveaux de commande. Raccordement sur le réseau d alimentation par une électrovanne DN65, en asservissement et sécurité remplissage. 1 module sur-presseur, avec deux pompes (1 en secours de l autre), alimentation triphasée, 27m3/h, 30 mce (caractéristiques à vérifier en fonction du matériel qui sera installé et du parcours réel des canalisations. Compris armoire électrique de protection, avec variation de vitesse. Raccords anti-vibratile amont et aval. Vannes d isolement DN65, Raccordement du local production ECS en enterré par tube PE DN65, compris percement et rebouchage pour passage dans maçonnerie existante. I.T.F 10/31 Mai 2013

11 Dans le local technique production ECS, il sera prévu : Réservoir à vessie 500 litres. Régulateur détendeur de pression. Sous-compteur eau froide DN65, marque SAPPEL ou similaire. Vannes d isolement DN65 Avant la livraison définitive, les réseaux d'eau potable seront désinfectés à l'aide de produit chloré, puis rincés jusqu'à élimination du produit RESEAU EAU FROIDE A L'INTERIEUR DU BATIMENT : Pour l'ensemble des réseaux principaux, dans locaux et galerie technique : Nature : Polychlorure de vinyle (PVC) de qualité PF pour la distribution générale d eau froide. Tube aérien en plinthe ou apparent, polychlorure de vinyle de qualité pression, caractéristiques adaptées à la température du fluide véhiculé, Implantation et diamètre : selon plan de principe pose : suivant DTU 60.1 et ou règles équivalentes raccordés aux accessoires par raccords démontables 3 pièces, pour tous les diamètres inférieurs ou égaux à 50 mm, par brides PN10 pour les diamètres supérieurs à 50 mm, toutes les jonctions des tubes seront posées et collées, colle PVC pression à solvant fort résistant à l'eau de mer, avec chanfreins 15 réalisés à la machine, polis et dégraissés avant collage sans rotation. supports : par colliers PVC ou PE, à double boulons inox A4, de fermeture rigide PVCC, les vis de fixations seront impérativement en acier inoxydable A4. Les tuyauteries en nappes seront posées sur des supports entièrement en acier inox 316 L. Par sécurité, les rails devront être situés sous les nappes de tuyauterie (principe et détail à proposer et à présenter à la Maîtrise d œuvre). Nature : Pour les raccordements aux appareils, tube aérien en gaine technique, par cuivre écroui garantie 30 ans, traitement identique au cuivre recuit (voir chapitre ci-dessous), mais sans fourreau, Les liaisons encastrées seront réalisées sous fourreau, soit : tube cuivre recuit sous fourreau (taux résiduel de carbone = 0,06mg/dm, paroi interne avec traitement de passivation). Ainsi protégé, les risques de corrosion perforante en eau froide par Pitting N 1 liés à la présence de matières carbonées au contact d'eaux fortement chargées en sels minéraux sont supprimés. Toutes les précautions seront prises afin que les canalisations ne soient percées lors de la mise en place des rails pour cloisons placo par ex. Implantation : selon plan de principe, Mode de pose : en apparent sur supports ou colliers isophoniques, en encastré suivant DTU 60.1 et ses additifs, Calorifuge : anti-condensation et hors gel dans tous les locaux non chauffés, faux plafonds par gaines Armaflex M1, épaisseur 19 mm posé par enfilement. Accessoires : I.T.F 11/31 Mai 2013

12 Vannes d'arrêt à chaque sanitaire, placées de manière générale dans la galerie technique ou local technique (non accessible aux usagers), type robinet d'arrêt 1/4 de tour, compris raccordement par flexible inox (maintenance ultérieure). Robinet de vidange aux points bas pour évacuer les dépôts, 1/4 de tour DN 20, Antibéliers à piston en bout des réseaux, Règles de calcul : Vitesses de circulation d'eau inférieure à : 1,50 m/s pour les réseaux hors locaux technique et apparent, Coefficient de simultanéité : y=2 / racine carrée de (x Ŕ 1) pour les sanitaires, et y=0,6 pour les douches. Débit probable retenu : 8,5 l/s (dont 3 l/s pour les WC à effet d eau). Débits : suivant norme NFP à 204. Dans le local technique entretien, ECS et sur-presseur, alimentation diamètre 12 mm pour robinet de puisage, 1.5. TRAITEMENT D EAU : Une analyse des eaux distribuées sera établie à la charge du présent lot, par un laboratoire agréé afin d'examiner si la nécessité d'un traitement d'eau s'impose. Cette analyse sera communiquée à l'architecte, au Bureau d'etudes, au Bureau de Contrôle, et sera conforme au modèle de bulletin joint dans l'additif n 4 du DTU 60.1,page 4, article 2.2. Elle comprendra : Ph à la température de l'analyse (unité ph) Résistivité à la température de l'analyse (Ohm x cm) Titre hydrotimétrique (T.H) (degré français) Titre alcalimétrique complet au méthylorange (T.A.C) (degré français) Un bilan ionique avec : Fer Fe++ (meq/l et mg/l) Chlorure C1- (meq/l et mg/l) Nitrate N03- (meq/l et mg/l) 1.6. PRODUCTION D'EAU CHAUDE SANITAIRE : Il sera prévu deux générateurs d'eau chaude de type électrique, avec ballon de stockage. Ces appareils seront placés dans le local technique production ECS. Puissance nominale utile unitaire : 28,8 kw, triphasé Nombre : 2, en cascade Caractéristiques : Le ballon sanitaire est construit en acier inoxydable. Il constitue le tank interne de l'accumulateur Tank in Tank, totalement immergé dans le fluide primaire du circuit de chauffage. Isolation thermique sur toute la surface par 70 mm de mousse de polyuréthane injectée. Le polyuréthane du type «cellule ouverte», avec coefficient de conductivité thermique λ= 0,033 W/m.K). Pertes statiques de chaleur à moins de 3 C en 8 heures (à une température de stockage de 85 C). Sans anode de protection, I.T.F 12/31 Mai 2013

13 Température de stockage uniforme minimum à 60 C pour une conception antilégionelles Besoins Besoins les premières 10' 770 L Besoins la première heure 3129 L Total des besoins 5632 L Performances de l'installation Température eau froide 15 C Température eau chaude 40 C Puissance maximale disponible 57,6 kw Débit de pointe delta T( 25 ) 1850 L/10min Débit de pointe delta T( 25 ) 2180 L/20min Débit de pointe delta T( 25 ) 2511 L/30min Débit de pointe delta T( 25 ) 3501 L/60min Débit de pointe delta T( 25 ) 1981 L/Continu Temps de mise en régime 69 min Retour à T de consigne 50 min Echangeur de chaleur sanitaire en acier inoxydable massif du type annulaire à grande surface de chauffe. Acier inoxydable chrome nickel 18/10. Chambre de combustion refroidie par eau. Dispositif d'alimentation du fluide neutre pré-monté. Capacité totale: 394 litres, Pression de service eau: primaire 3 bar, secondaire 10 bar. Double sécurité électrique, avec disjoncteur de protection redondant commandé par un thermostat de température maximale (103 C). Coupe-circuit multiple intégré (2 A) pour protéger le circuit de commande. Sécurité basse pression, connectée au disjoncteur de protection redondant : lorsque la pression du système descend en dessous de 0,5 bar, la chaudière s arrête jusqu au remplissage du système. Le ballon en inox devra être raccordé à la terre. I.T.F 13/31 Mai 2013

14 Accessoires : Vase d expansion sanitaire 50 litres 0.5 bar, Vannes d'isolement DN 50, Deux soupapes de sécurité avec évacuation, Disconnecteur à zone de pression réduite non contrôlable DN 50, Thermomètre, Robinet de vidange, Dégazeur et pot à boues, (obligatoire pour garantie 10ans), Vanne de vidange en partie basse, obligatoire. Support par dallette béton au présent lot Raccordements : Sur réseau eau froide diamètre 50/52 Sur réseau eau chaude diamètre 50/52, Sur réseau d'évacuation en PVC-C. Sur armoire électrique en chaufferie Il ne sera admis aucun raccord acier galvanisé sur les liaisons eau froide et chaude. Régulation : Sytème de régulation embarqué avec les appareils, de même marque que les producteurs, permettant la production d ECS ert gestion de la cascade. Conception antilégionnelle, par montée en température dans les producteurs une à deux fois en 24h à plus de 60 C. Mise en conformité : Dans le mur du local technique et en toiture, il sera mis en place une ventilation basse de section libre 2,5 dm², compris réservation, grille renforcé en acier galvanisé, grillage antivolatile, pare pluie, avec cadre à sceller type GLF 30x30. La grille sera de la même teinte que le bardage, à prévoir au présent lot. En toiture, il sera mis en place une ventilation haute de section libre 2.5 dm², compris réservation, grille en acier galvanisé, grillage anti-volatile, pare pluie, avec solin d étanchéité diamètre 200. La grille sera de la même teinte que la toiture, à prévoir au présent lot. Mitigeur thermostatique Mitigeur thermostatique : Type : PREMIX CONFORT 140 (1 1/4), diamètre 33/42, avec corps en bronze, mécanisme antiblocage avec filtres et clapets incorporés, manette graduée de 10 à 50 C avec dispositif de blocage, sécurité anti-brûlures (fermeture par manque d eau froide), vannes d arrêts, pour les douches et lavabo, selon plan. Thermomètre à prévoir sur les départs, Nombre : 2, dans la galerie technique, Installation : dans les locaux et galerie technique, selon plan, non accessible aux usagers. Type : PREMIX COMPACT DN20, Régulateur thermostatique d'eau chaude sanitaire, pour distribution d'eau mitigée. Température réglable de 30 C à 60 C. verrouillable par I.T.F 14/31 Mai 2013

15 l'installateur. Sécurité anti-brûlure et précision de ±1,5 C. entre 34 et 40 C. avec fermeture automatique en cas de coupure d'alimentation en eau froide, en alimentation des robinetteries en eau mitigée des éviers et des bacs à linge, installés dans local technique production ECS et sur-presseur, nombre 2. NOTA IMPORTANT : selon le dernier règlement sanitaire, le volume d eau entre le dernier point de puisage et le mitigeur ne devra pas excéder 3litres, le titulaire du présent lot devra donc prendre toutes les dispositions nécessaires pour respecter cette réglementation (prévoir plusieurs antennes d alimentation) DISTRIBUTION EAU CHAUDE SANITAIRE ET MITIGEE: Ce paragraphe concerne le réseau d'eau chaude sanitaire et d eau mitigée pour le raccordement des appareils sanitaires depuis le local et galerie technique, ainsi que le recyclage d eau mitigée. Pour l'ensemble des réseaux principaux, dans locaux et galerie technique : Nature : Polychlorure de vinyle (PVCC) de qualité Chaleur pour la distribution générale d eau chaude et recyclage. Tube aérien en plinthe ou apparent, polychlorure de vinyle de qualité pression, caractéristiques adaptées à la température du fluide véhiculé, Implantation et diamètre : selon plan de principe pose : suivant DTU 60.1 et ou règles équivalentes et avis technique du fabricant. raccordés aux accessoires par raccords démontables 3 pièces, pour tous les diamètres inférieurs ou égaux à 50 mm, par brides PN10 pour les diamètres supérieurs à 50 mm, toutes les jonctions des tubes seront posées et collées, colle PVC pression à solvant fort résistant à l'eau de mer, avec chanfreins 15 réalisés à la machine, polis et dégraissés avant collage sans rotation. supports : par colliers PVC ou PE, à double boulons inox A4, de fermeture rigide PVCC, les vis de fixations seront impérativement en acier inoxydable A4. Les tuyauteries en nappes seront posées sur des supports entièrement en acier inox 316 L. Par sécurité, les rails devront être situés sous les nappes de tuyauterie (principe et détail à proposer et à présenter à la Maîtrise d œuvre). I.T.F 15/31 Mai 2013

16 Nature : Pour les raccordements aux appareils, tube aérien en gaine technique, par cuivre écroui garantie 30 ans, traitement identique au cuivre recuit (voir chapitre ci-dessous), mais sans fourreau, Les liaisons encastrées seront réalisées sous fourreau, soit : tube cuivre recuit sous fourreau (taux résiduel de carbone = 0,06mg/dm, paroi interne avec traitement de passivation). Ainsi protégé, les risques de corrosion perforante en eau froide par Pitting N 1 liés à la présence de matières carbonées au contact d'eaux fortement chargées en sels minéraux sont supprimés. Toutes les précautions seront prises afin que les canalisations ne soient percées lors de la mise en place des rails pour cloisons placo par ex. Implantation : selon plan de principe, Mode de pose : en apparent sur supports ou colliers isophoniques, en encastré suivant DTU 60.1 et ses additifs, Calorifuge : dans le local technique et galerie technique par calorifuge classe 2 (RT2005) et classé M1 (au Feu), épaisseur minimum 32 mm (coefficient de conductivité thermique =< à 0,038 W/m C.) posé par enfilement, jonctions liées par bandes isolantes de même marque. Revêtement : par protection PVC, y compris coudes, tés, et manchettes d arrêt.. Accessoires : Robinets de vidange aux points bas, Règles de calcul : Vitesse de circulation de l'eau inférieure à 1,50 m/s en apparent dans les locaux, Coefficient de simultanéité : y=2 / racine carrée de (x Ŕ 1) pour les sanitaires, et y=0,6 pour les douches, Débits suivant norme NFP à 204. Accessoires : Vannes d'arrêt à chaque sanitaire, placées de manière générale dans la galerie technique ou local technique (non accessible aux usgers), type robinet d'arrêt 1/4 de tour, compris raccordement par flexible inox (maintenance ultérieure). Robinet de vidange aux points bas pour évacuer les dépôts, 1/4 de tour DN 20, Antibéliers à piston en bout des réseaux, Maintien température Les caractéristiques de la pompe de recyclage seront calculées pour ne pas avoir une chute de température d'eau supérieure à 5 C, avec un départ à 55 C, avec une vitesse minimale de 0.2 m /s. Prévoir des vannes de réglages de débit aux extrémités et à chaque dérivation, correspondant au nouvelles normes sanitaires ACS, type à lecture directe et protégée DN15 et 12. I.T.F 16/31 Mai 2013

17 Pompe de circulation Pompes de circulation : A prévoir pour le recyclage d eau mitigée, Emplacement : en local technique ECS Type : Spéciale sanitaire, électro-pompe, à rotor noyé, corps bronze. Conforme aux dernières normes ACS. Nombre : 1 Caractéristiques : - Hauteur manométrique à déterminer en fonction des pertes de charges des appareils retenus et du réseau réalisé, - Débit : 500 l/h (chute maxi de 5 C), 3mCE, à valider en fonction du matériel installé. - Tube diamètre 16/18, 14/16. - Raccordement électrique dans armoire du présent lot, Accessoires : - Vannes d'isolement amont et aval, - Vannes de réglage de débit - Clapet anti-retour - Support de tuyauteries de manière à éviter tout effort sur les brides de raccordement. Afin de prévenir la prolifération de légionelles, le maintien en température fonctionnera en permanence, température départ 55 C et retour 50 C minimum. Calorifuge classe 2 et classé M1 (au Feu) d'épaisseur minimum 32 mm (coefficient de conductivité thermique =< à 0,038 W/m C.) posé par enfilement, jonctions liées par bandes isolantes de même marque, sur l ensemble du réseau EVACUATIONS EAUX USEES ET EAUX VANNES : Nature : Tubes en polychlorure de vinyle non plastifié (PVC) série évacuations de qualité PF (ainsi que raccords) classé au moins M1. Travaux conformes aux DTU et et Implantation et diamètres : en galerie et locaux technique, en apparent, jusqu'aux réseaux en attente au sol laissées par le lot gros oeuvre, Les réseaux eaux vannes et eaux usées seront dissociés. Réseaux horizontaux : prévus par le présent lot, les canalisations auront une pente minimum de 1 cm par mètre sur tout leur parcours. Les réseaux enterrés dans terre-plein à l'intérieur du bâtiment et jusqu'à l'extérieur ne sont pas à la charge du présent lot. Les réseaux dans la galerie technique devront permettre le raccordement par le présent lot des différentes attentes (SS, SS douches ) laissées par les autres corps d état. Une coordination des différents intervenants sera obligatoire. Dans la galerie technique, en bout de réseau horizontal, il sera prévu une culotte simple avec tampon de dégorgement placé à l'opposé du départ des réseaux enterrés et permettant le tringlage. Ventilation : la ventilation primaire sera réalisée par tube PVC de diamètre 125mm, avec regroupement des EU-EV dans la galerie technique. Sortie extérieure en toiture au présent lot compris grille pare pluie et moustiquaire, solin d étanchéité, de teinte identique a la toiture, au présent lot. I.T.F 17/31 Mai 2013

18 2. APPAREILS SANITAIRES Tous les appareils sanitaires seront de couleur blanche, sauf prescription particulière. Ils seront posés aux emplacements figurant sur les plans. Les hauteurs de mise en oeuvre, pour chaque appareil, seront impérativement définies avec les utilisateurs (douches, lavabos, urinoirs ). La robinetterie sera conforme aux normes - NF EN 200 pour les robinets simples - NF D et 202 pour les mélangeurs et mitigeurs, - NF EN 246 et NF D pour les régulateurs de jet et suivant le classement par l'association E.PE.Bât selon la norme EN 200 (classements E.A.U.) Nota : l'entrepreneur devra prendre en compte dans son offre de prix toutes les précautions particulières nécessaires à la mise en oeuvre soignée des équipements des appareils et notamment les tuyauteries encastrées pour le raccordement des robinetteries. Les éventuelles cloisons légères sur lesquelles seront fixés les appareils (lavabos) devront impérativement être renforcées DOUCHES : Constituées d une forme de pente en carrelage, le titulaire du présent lot ne devra que la robinetterie suivant description ci-dessous : Type : Ensemble de douche à poser en traversée de cloison, avec ergots anti-rotation et fixation renforcée derrière cloison, comprenant : robinet M1/2" temporisé 30 sec. avec poussoir et commande TC en laiton massif, et pomme de douche inviolable en laiton massif chromé. Sécurité anti-bloacage. Débit régulé à 6 litres/mn. avec diffuseur antitartre à jet orientable (verrouillable par l'installateur). Garantie 10 ans, type TEMPOSTOP Douche TC. Réf Alimentation : eau mitigée cuivre diamètre 14/16, compris vanne d arret dans galerie technique, et rebouchage Evacuation : par siphon hors lot, Localisation : Douches bloc sanitaire. I.T.F 18/31 Mai 2013

19 2.2. DOUCHES HANDICAPES : Constituées d une forme de pente en carrelage, le titulaire du présent lot ne devra que la robinetterie suivant description ci-dessous, pour un accès PMR, hauteur d installation des équipements selon les règles d accessibilité : Type : Douche à détection de présence du corps, comprenant un détecteur et un module électronique avec électrovanne 1/2" Temporisation de sécurité réglable de 30 sec. à 1 mn. Transformateur 230/12V à prévoir, type TEMPOMATIC Douche avec détecteur en traversée de cloison Réf Fonctionnement au choix : Déclenchement automatique par détection de présence à 60 cm avec fermeture 2 sec après le départ de l'usager, ou marche/arrêt volontaire par approche de la cellule à 10 cm. (réglage par l'installateur). Rinçage périodique anti prolifération bactérienne (écoulement de 45 sec. programmé 24 h après dernière utilisation). Hygiène totale : aucun contact manuel évitant la transmission de bactéries et autres germes. Confort d usage, pour publics PMR. Mécanisme indéréglable en matériaux antitartre et anti-corrosion. Garantie 3 ans. Pomme de douche fixe murale inviolable, avec diffuseur anti-tartre à jet orientable (verrouillable par l'installateur), et régulateur automatique de débit à 6 litres/mn. Corps en laiton massif chromé avec ergot anti-rotation, type Pomme de douche TONIC-JET Réf Alimentation : eau mitigée diamètre 14/16, compris vanne d arrêt dans galerie technique, et rebouchage, Alimentation électrique : au présent lot, depuis armoire dans local production ECS, Evacuation : par siphon hors lot, Accessoires : un siège de douche rabattable 40x41cm diamètre 20, en polyamide. Hauteur de pose : entre 46 à 50 cm du sol. une poignée de maintien 40x40cm, 45 diamètre 30, en polyamide. Hauteur de pose : entre 70 à 80 cm du sol. Localisation : Douches accessibles. I.T.F 19/31 Mai 2013

20 2.3. CUVETTE WC SUSPENDUE: Type : Cuvette indépendante suspendue réf sortie horizontale, dans galerie technique, sans abattant. Ensemble de chasse directe à fermeture automatique temporisée 7 sec. à poser en traversée de cloison, pour cuvette WC. Kit comprenant : poussoir et support de traversée de cloison, en laiton massif, robinet TEMPOCHASSE, avec robinet d'arrêt, et écrou raccord de sortie ø32. Garantie 10 ans. Compris tubulure et nez de jonction. Fixation : au mur par tire-fonds et renforts si nécessaire au présent lot, Alimentation : cuivre ou PVC jusqu au robinet, DN 32, compris rebouchage et vanne d arrêt Evacuation : pipe PVC 100 mm, dans galerie technique, Localisation : tous les sanitaires, selon plan 2.4. CUVETTE WC SUSPENDUE PMR : Type : Cuvette suspendue rallongée à alimentation indépendante de 70 x 39 cm sans trous d abattant, bride à assise ergonomique réf sortie horizontale, dans galerie technique, sans abattant. Ensemble de chasse directe à fermeture automatique temporisée 7 sec. à poser en traversée de cloison, pour cuvette WC. Kit comprenant : poussoir et support de traversée de cloison, en laiton massif, robinet TEMPOCHASSE, avec robinet d'arrêt, et écrou raccord de sortie ø32. Garantie 10 ans. Compris tubulure et nez de jonction. Fixation : au mur par tire-fonds et renforts si nécessaire au présent lot, Evacuation : pipe PVC 100 mm, dans galerie technique, Alimentation : cuivre ou PVC jusqu au robinet, DN 32, compris rebouchage et vanne d arrêt Accessoire : Barre de relèvement PELLET ou équivalent réf ou , à orientation 135, à droite ou à gauche, selon configuration. Localisation : tous les sanitaires PMR. I.T.F 20/31 Mai 2013

21 Pour les WC PMR, la hauteur d installation se fera selon les règles d accessibilité en vigueur CUVETTE WC ENFANT: Type : Cuvette suspendue à alimentation indépendante enfant de 53,5 x 33 cm, assise à 35 cm du sol, sans trous d'abattant, Cuvette indépendante surélevée réf. E1729 sortie horizontale, Ensemble de chasse directe à fermeture automatique temporisée à poser en traversée de cloison, pour cuvette WC, avec arrivée arrière. Comprenant : poussoir et support de traversée de cloison en laiton massif, robinet TEMPOFLUX 3/4" à déclenchement souple temporisé 7 sec., avec robinet d'arrêt et réglage de débit intégré. Nez de jonction ø32/55. Garantie 10 ans. Compris vanne d arrêt. Fixation : au mur par tire-fonds et renforts si nécessaire au présent lot, Evacuation : pipe PVC 100 mm, dans galerie technique, Alimentation : cuivre ou PVC diamètre 26/28, compris rebouchage et vanne d arrêt Localisation : pour les sanitaires accessibles enfants LAVE MAINS PMR : Type : lave mains compact, référence de 53 x 26, Supports : fixation par tire fond et scellement chimique et consoles, au présent lot, Robinetterie : Mitigeur temporisé à poser sur plage, avec commande par levier, sécurité Anti-Blocage en écoulement continu et sélecteur de température latéral. Fermeture I.T.F 21/31 Mai 2013

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

PLOMBERIE / SANITAIRES

PLOMBERIE / SANITAIRES SAINT QENTIN - Aménagement d'une crèche N DESIGNATION D MATERIEL té Qté 1 EA FROIDE PLOMBERIE / SANITAIRES NITAIRE 1.1 BRANCHEMENT Vanne d'arrêt Filtre avec isolement Disconnecteur Compteur à impulsion

Plus en détail

LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE

LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE Lot N 13 : CHAUFFAGE GAZ- VENTILATION - PLOMBERIE SANITAIRE - DPGF - page 1 LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE 1 PRODUCTION D'EAU CHAUDE SOLAIRE 2 COMPTAGE 3 VENTILATION 4 PLOMBERIE SANITAIRE

Plus en détail

DEFINITION DES TRAVAUX...2

DEFINITION DES TRAVAUX...2 SOMMAIRE Page 1 1 DEFINITION DES TRAVAUX...2 1.1 LES LIMITES DE CES PRESTATIONS SONT :...2 1.1.1 Pour la distribution d'eau froide...2 1.1.2 Pour la distribution d'eau chaude sanitaire...2 1.1.3 Pour les

Plus en détail

LOT N 5 PLOMBERIE - ELECTRICITE

LOT N 5 PLOMBERIE - ELECTRICITE PLOMBERIE - SANITAIRE 1 GENERALITES 11 PRESCRIPTIONS GENERALES 11 1 TEXTES GENERAUX Le présent document a pour objet de décrire et de définir les travaux afférents aux corps d état concernés par la Réfection

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES BEG ROHU 56510 SAINT PIERRE QUIBERON RENOVATION DES VESTIAIRES-SANITAIRES CADRE DE DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE C.D.P.G.F. LOT N 7 PLOMBERIE

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE

DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE LOT N 011 PLOMBERIE mardi 20 octobre 2009 1/7 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons entre elles,

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

Prestations Plomberie Sanitaires

Prestations Plomberie Sanitaires Entretien et maintenance des installations techniques de l Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Plomberie Sanitaires Sommaire 1. OBJET ET ÉTENDUE... 2 1.1 Nature des prestations...

Plus en détail

DESSIN D1 Séquence 17

DESSIN D1 Séquence 17 Consignes Après lecture du descriptif plomberie (pages 2 et 3), étude du plan (page 4), et des règles d implantation des appareils sanitaires (page 5): 1 : sur la page 7 (vue en plan de la cuisine à l

Plus en détail

30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS. Sous total 30.1. 30.2. PRODUCTION DE CHALEUR

30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS. Sous total 30.1. 30.2. PRODUCTION DE CHALEUR 30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS 30.1.1. Bloc-porte métallique coupe-feu 1 heure à un vantail Dépose de l ancienne porte inutilisée Bâti métallique en tôle d acier pliée de

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

LOT N 14 - PLOMBERIE

LOT N 14 - PLOMBERIE LOT N 14 - PLOMBERIE 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - les réseaux d'alimentation et de distribution eau froide

Plus en détail

LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC

LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot n 06 PLOMBERIE, CHAUFFAGE,

Plus en détail

D.P.G.F. DECOMPOSITION PRIX GLOBAL FORFAITAIRE

D.P.G.F. DECOMPOSITION PRIX GLOBAL FORFAITAIRE ØØØØ SOCIETE D'ETUDES TECHNIQUES POUR LE CHAUFFAGE ET L'INDUSTRIE Société à responsabilité limitée au capital de 50 000 R.C Saint-Etienne 64 B 96 C/1 15, rue de l'eternité- 42.000 SAINT-ETIENNE Téléphone

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

LOT N 9 Plomberie Sanitaires

LOT N 9 Plomberie Sanitaires MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CCTP & devis estimatif LOT N 9 Plomberie Sanitaires COMMUNE DE NEUCHATEL URTIERE CONSTRUCTION D UNE MAIRIE Objet du marché : Construction d une Mairie 2eme Appel d offres 05.2013

Plus en détail

Construction d'un bâtiment de 4 logements collectifs à Joucas (84) DPGF lot 11 - Plomberie CCTP Description Type Qt Unitaire H.T. Total HT 1 OBJET PM

Construction d'un bâtiment de 4 logements collectifs à Joucas (84) DPGF lot 11 - Plomberie CCTP Description Type Qt Unitaire H.T. Total HT 1 OBJET PM 1 OBJET PM 2 GENERALITES 2.6.5 Renseignements et documents à fournir 2.6.5.2 Avant exécution Selon CCTP ENS 2.6.5.4 A la réception Selon CCTP ENS 1 2.6.8 Protection des ouvrages ENS 1 2.6.10 Contrôles

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD CONSTRUCTION D UNE PLATEFORME BOIS ENERGIE 41 250 BRACIEUX Lot n 08 Sanitaires, MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

Procédure adaptée article 28 et suivants du Code des Marchés Publics.

Procédure adaptée article 28 et suivants du Code des Marchés Publics. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) PLOMBERIE/SANITAIRE/CHAUFFAGE. PERSONNE PUBLIQUE : MAIRIE D HAILLICOURT OBJET DU MARCHE : Rénovation Plomberie/Sanitaire/Chauffage au Presbytère. PROCEDURE

Plus en détail

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON LOCAUX VESTIAIRES- SANITAIRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT N 2 : STRUCTURE MODULAIRE Le 28 août 2014 GÉNÉRALITÉS Le présent Cahier des Clauses

Plus en détail

D.P.G.F. D.C.E. Juin 2015. Reconstruction de la Salle Polyvalente

D.P.G.F. D.C.E. Juin 2015. Reconstruction de la Salle Polyvalente MAITRE DE L OUVRAGE Commune de Mairie 62170 Tél. : 03 21 1 46 56 E-mail : mairie.beaumerie@wanadoo.fr Reconstruction de la Salle Polyvalente D.C.E. Juin 2015 LOT PLOMBERIE SANITAIRE CHAUFFAGE V.M.C. Décomposition

Plus en détail

Travaux d Aménagement de la Mairie

Travaux d Aménagement de la Mairie Maître d'ouvrage COMMNE DE FRESNAY L EVÊQE 3, Rue de la Mairie 28 310 FRESNAY L EVÊQE Travaux d Aménagement de la Mairie 3, Rue de la Mairie 28 310 Fresnay l Evêque Phase PRO - DCE Lot n 5 : CHAFFAGE VENTILATION

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer construction d'une maison d'habitation impasse de la Vague 85340 Olonne-sur-Mer MAITRE D'OUVRAGE Allain Stéphane M. et Mme impasse des Vagues 85340 Olonne-sur-Mer ARCHITECTE : Deschamp Frédéric 9 Quai

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS BP 112-85000 LA ROCHE SR YON Bureau d Etudes Techniques tous fluides F i l i a l e d u g r o u p e A R E A Tél. 02 51 37 48 88 - Fax 02 51 62 22 07 areaelr.bet@orange.fr / www.areaetudes.net MAITRE D OVRAGE

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS PLOMBERIE-SANITAIRE-CHAUFFAGE

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS PLOMBERIE-SANITAIRE-CHAUFFAGE REALISATION DE BUREAUX, REFECTION DE VESTIAIRES DE LA SALLE N 2. MISE EN SECURITE ET ACCESSIBILITE DE LA SALLE N 2, DE LA SALLE D EXPRESSION CORPORELLE ET DE LA SALLE DE COMBAT. Maître d ouvrage MAIRIE

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE A PROVENCHERES SUR MEUSE DECOMPOSITION GLOBALE ET FORFAITAIRE LOT N 9 : «PLOMBERIE SANITAIRE» MAITRE D ŒUVRE S.I.C.A.H.R DE L AUBE BUREAU

Plus en détail

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1 LOT n 08 - PLOMBERIE Vestiaires football DREUIL 08/ 1 SOMMAIRE 08. 00 - GENERALITES - 08. 01 - Références aux normes - 08. 02 - Echantillons et modèles - 08. 03 - Diamètre des canalisations et réseaux

Plus en détail

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 03.02 BASE DE CHOIX ET CALCUL...29 03.03 QUALITE DES INSTALLATIONS...29 03.03.01 Matériels...29 03.03.02 Installations électriques...30

Plus en détail

CHAPITRE 1 - GENERALITES - Mission exécution Ens 1 CHAPITRE 2 - BASES DES CALCULS. ens 2 0 - Tube PEHD en tranchée 0 DN50 ml 10 0

CHAPITRE 1 - GENERALITES - Mission exécution Ens 1 CHAPITRE 2 - BASES DES CALCULS. ens 2 0 - Tube PEHD en tranchée 0 DN50 ml 10 0 629 Logements ROBERTY DECAUVILLE 8413 LE PONTET Références au descriptif U Quantités Prix Produits Les quantités sont obligatoirement à vérifier sous la responsabilité de l'entreprise. CHAPITRE 1 GENERALITES

Plus en détail

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS LOT N 05: PLOMBERIE SANITAIRE - VENTILATION - PRO FEVRIER 2013 1 GENERALITES ADMINISTRATIVES I.01) Objet du présent descriptif:

Plus en détail

VILLE D AMIENS 1/1 CREATION D UNE CRECHE MUNICIPALE SQUARE FRIANT LES 4 CHENES 80000 AMIENS C.C.T.P. LOT : PLOMBERIE - SANITAIRE

VILLE D AMIENS 1/1 CREATION D UNE CRECHE MUNICIPALE SQUARE FRIANT LES 4 CHENES 80000 AMIENS C.C.T.P. LOT : PLOMBERIE - SANITAIRE VILLE D AMIENS 1/1 SOMMAIRE CHAPITRE 1 GENERALITES... 3 4 1.1 OBJET 1.2 PRESTATIONS INCLUSES AU PRESENT LOT 1.3 PRESTATIONS NON COMPRISES 1.4 DESINFECTION DU RESEAU CHAPITRE 2 BASES DE CALCULS... 5 6 2.1

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14 Maison de retraite Les Hortensias Générateur d air chaud, type SOMAT puissance estimée 400 kw et équipé d un brûleur fioul SIGMA. Cuve fioul acier de 3000

Plus en détail

Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.

Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T. Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) 1 SOMMAIRE GENERALITES...3 1.1 OBJET DU MARCHE...3 1.2 INTERVENANTS...3

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR MAITRES D OUVRAGE COMMUNAUTE de COMMUNES du PAYS de SAINT-FLOUR Village d Entreprises - ZA du Rozier-Coren 15100 SAINT-FLOUR COMMUNE de SAINT-FLOUR Mairie 1, Place d Armes 15100 SAINT-FLOUR Projet d Extension

Plus en détail

PARTIE A - CHAUFFAGE / VENTILATION

PARTIE A - CHAUFFAGE / VENTILATION LOT N 8 : CHAFFAGE / VENTI LATION / PLOMBERIE SANITAIRE N ART DESIGNATION DES OVRAGES QTE P.. P.. x Q PARTIE A - CHAFFAGE / VENTILATION 1 GENERALITES 1.1à 1.9.2 Pour mémoire PM 2 DONNEES TECHNIQES 2.1

Plus en détail

LOT N 8 - CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE

LOT N 8 - CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE LOT N 8 - CHAUFFAGE-VENTILATION-PLOMBERIE 1 LOT N 8 - CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE 8-3 - CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE 1 DEPOSE - Dépose et neutralisation des réseaux de chauffage,

Plus en détail

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS SCI CAMOZZI MOULIOT C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS LOT N 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES LOT 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES 1 04 MENUISERIE BOIS Sommaire 04

Plus en détail

Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F.

Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F. Communauté de Communes de la Plaine de l Ain 143 rue du Château 01150 CHAZEY SUR AIN Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD Décomposition du Prix Global et

Plus en détail

GMP Standard GROUPE DE MAINTIEN DE PRESSION. Groupe de Maintien de Pression GMP Standard GMP Eau-surchauffée Vacuopress Maxipress - Minipress

GMP Standard GROUPE DE MAINTIEN DE PRESSION. Groupe de Maintien de Pression GMP Standard GMP Eau-surchauffée Vacuopress Maxipress - Minipress GMP Standard GROUPE DE MAINTIEN DE PRESSION Groupe de Maintien de Pression GMP Standard GMP Eau-surchauffée Vacuopress Maxipress - Minipress LES AVANTAGES La directive européenne des équipements sous pression

Plus en détail

C.C.T.P. Cahier des Charges Techniques Particulières Partie 1/2: GENERALITES

C.C.T.P. Cahier des Charges Techniques Particulières Partie 1/2: GENERALITES 1/13 Maître d Ouvrage : Le village 26 380 PEYRINS ETENSION ET AMENAGEMENT DE L ECOLE MATERNELLE DCE LOT N 06 Plomberie - Sanitaire C.C.T.P. Cahier des Charges Techniques Particulières Partie 1/2: GENERALITES

Plus en détail

RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. CCTP Août 2008 LOT 6 PLOMBERIE

RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. CCTP Août 2008 LOT 6 PLOMBERIE RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. ROSIERES EN SANTERRE CCTP Août 2008 LOT 6 PLOMBERIE SOMMAIRE CHAPITRE I GENERALITES... 3 ARTICLE 1 - OBJET DES TRAVAUX... 3 ARTICLE 2 - DEFINITION DES

Plus en détail

COMMUNE DES CONTAMINES MONTJOIE 4 Route de Notre Dame de la Gorge 74170 LES CONTAMINES MONTJOIE Tél : 04.50.47.04.24. Devis

COMMUNE DES CONTAMINES MONTJOIE 4 Route de Notre Dame de la Gorge 74170 LES CONTAMINES MONTJOIE Tél : 04.50.47.04.24. Devis COMMUNE DES CONTAMINES MONTJOIE 4 Route de Notre Dame de la Gorge 74170 LES CONTAMINES MONTJOIE Tél : 04.50.47.04.24 Devis Marché passé selon la procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics)

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

Produits spécifiques. Produits spécifiques. équipements inox. robinetterie de service. robinetterie de fontaine. enrouleur et lave-four

Produits spécifiques. Produits spécifiques. équipements inox. robinetterie de service. robinetterie de fontaine. enrouleur et lave-four équipements inox 60 robinetterie de service 62 robinetterie de fontaine 63 enrouleur et lave-four 64 59 / équipements INOX Résistance et endurance élevées : matériau en Inox résistant et incassable, adapté

Plus en détail

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION AMENAGEMENT D UNE SALLE DE REUNION ASSOCIATIVE PLACE DU 1 ER MAI 63200 MENETROL LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION Dossier Projet CM/FP N 12-10-6681 Maître d ouvrage MAIRIE Maître d œuvre Xavier

Plus en détail

Hôpitaux, cliniques, maisons de retraite. Enseignement secondaire, universités. Monuments, cinémas, théâtres, musées

Hôpitaux, cliniques, maisons de retraite. Enseignement secondaire, universités. Monuments, cinémas, théâtres, musées CHAMPS D APPLICATION : PRESTO Santé est une offre complète de solutions d accessibilité parfaitement adaptées aux besoins des personnes à mobilité réduite Personnes en fauteuil roulant, personnes agées

Plus en détail

DEMOLITION DE LA SALLE DES FETES

DEMOLITION DE LA SALLE DES FETES NATURE DES TRAVAUX: Démolition de la salle des fêtes Affaire N : 1129 Maître d'ouvrage : Mairie de Sainte-Marie-de-Ré 32, rue de la République 17740 Sainte-Marie-de-Ré SALLE D'ANTIOCHE DEMOLITION DE LA

Plus en détail

Lot n 5 PLOMBERIE - SANITAIRE. Appel d'offre. Commune Mirabel & Blacons. Immeuble "les Cascades" 26400 MIRABEL ET BLACONS

Lot n 5 PLOMBERIE - SANITAIRE. Appel d'offre. Commune Mirabel & Blacons. Immeuble les Cascades 26400 MIRABEL ET BLACONS Commune Mirabel & Blacons Immeuble "les Cascades" 26400 MIRABEL ET BLACONS MAITRE D'OUVRAGE Commune de Mirabel et Blacons 26400 MIRABEL ET BLACONS Tél : 04 75 40 00 66 Lot n 5 PLOMBERIE - SANITAIRE Appel

Plus en détail

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE ----------- BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ---------- REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY DESCRIPTIF LOT 07 : PLOMBERIE SANITAIRE MODE D'EXECUTION

Plus en détail

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes.

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes. Notice de Montage T.Flow Activ Modulo Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo 11023718/A - RCS 956 506 828 - Imprimé en France/Printed in France

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR Limiance Dimensions extérieures : 2206 X 1667 mm (habillage extérieur compris, hors prestation hva-concept) Largeur porte : 830 mm Surface utile : 2,95 m² Poids : 920 kg (+/- 5 %) Présentation avec finition

Plus en détail

Lot n 8 Plomberie, sanitaire et chauffage.

Lot n 8 Plomberie, sanitaire et chauffage. 1 Lot n 8 Plomberie, sanitaire et chauffage. Documents de référence. 1 D.T.U applicables au présent lot. D.T.U n 60.1 Pour les travaux de plomberie et sanitaire. D.T.U n 60.2 pour les évacuations des E.U

Plus en détail

COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE

COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY Lot n 07 - Chauffage MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et installation de deux chambres froides : une positive et une négative

DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et installation de deux chambres froides : une positive et une négative Marché à procédure adaptée DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et installation de deux chambres froides : une positive et une négative Maître de l'ouvrage : INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE

Plus en détail

Cahier des clauses techniques Particulières

Cahier des clauses techniques Particulières Cahier des clauses techniques Particulières REMPLACEMENT DES GENERATEURS GAZ LOT N 1 secteur 401 - Fleury Les Aubrais (45400) : HP 0506-17 et 19 rue Gabriel Péri 12 logements collectifs LOT N 2 - secteur

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

Commune d ORGELET Construction d une Maison de Santé pluridisciplinaire 39270 ORGELET. Lot n 13 FORAGES SONDES GEOTHERMIQUES. C.C.T.P et D.Q.

Commune d ORGELET Construction d une Maison de Santé pluridisciplinaire 39270 ORGELET. Lot n 13 FORAGES SONDES GEOTHERMIQUES. C.C.T.P et D.Q. Commune d ORGELET Construction d une Maison de Santé pluridisciplinaire 39270 ORGELET Maître d'oeuvre : D. BEURET & V. RATEL 2, Rue des Rochettes 39000 LONS LE SAUNIER Lot n 13 FORAGES SONDES GEOTHERMIQUES

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES EP1 PREPARATION D ACTIVITES PROFESSIONNELLES BEP INSTALLATION DES SYSTEMES ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES

DOSSIER RESSOURCES EP1 PREPARATION D ACTIVITES PROFESSIONNELLES BEP INSTALLATION DES SYSTEMES ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES BEP INSTALLATION DES SYSTEMES ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES EP1 PREPARATION D ACTIVITES PROFESSIONNELLES DOSSIER RESSOURCES Ce dossier comporte 10 pages format A3 numérotées de 1/10 à 10/10 Session EP1 2012

Plus en détail

SCI SAPHIR. Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer»

SCI SAPHIR. Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer» Département de la Gironde SCI SAPHIR 7 Allée de la Chapelle 33115 LE PYLA SUR MER Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer» Architecte Maître d'œuvre BET Structure BET Fluides

Plus en détail

LOT N 10 : CHAUFFAGE VENTILATION

LOT N 10 : CHAUFFAGE VENTILATION Maître d'ouvrage Février 2011 Ville du CODRAY 32, rue du Gord 28630 LE CODRAY - o O o - Construction d un restaurant scolaire Groupe scolaire «Léonard de Vinci» Rue des Chaises 28630 LE CODRAY LOT N 10

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns03.a LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE SOMMAIRE ns03.1. Le cadre DTU plomberie ns03.2. Le cadre du DTU 60.1 actuel ns03.3. L application du DTU 60.1 actuel ns03.4. Le cadre du DTU

Plus en détail

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS COMMUNE DE MASSEUBE C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS LOT N 06 CARRELAGE / FAIENCE LOT 06 CARRELAGE / FAIENCE 1 06 CARRELAGE/ FAIENCE Sommaire 06 CARRELAGE/ FAIENCE...

Plus en détail

AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF

AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF 1408 AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF 14 rue de Lesquerde 66 220 SAINT PAUL DE FENOUILLET Maître d'ouvrage Architecte COMMUNAUTÉ

Plus en détail

SÉCURITÉ SANITAIRES DES RÉSEAUX

SÉCURITÉ SANITAIRES DES RÉSEAUX SÉCURITÉ DES RÉSEAUX SANITAIRES Sécurité... 10 Groupes de Vases d'expansion sanitaire Mitigeurs...16 Domestiques Collectifs Équilibrage des boucles Réducteurs de pression...149 Accessoires sanitaires...15

Plus en détail

Les différentes architectures des réseaux bouclés Notions de dimensionnement L équilibrage Quelques exemples de défauts de conception

Les différentes architectures des réseaux bouclés Notions de dimensionnement L équilibrage Quelques exemples de défauts de conception Les réseaux bouclés Les différentes architectures des réseaux bouclés Notions de dimensionnement L équilibrage Quelques exemples de défauts de conception 91/204 La distribution d eau chaude sanitaire Bouclage

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 ÉTENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS NORMES... 3

Plus en détail

CHAUFFAGE URBAIN CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR SCDC. VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A.

CHAUFFAGE URBAIN CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR SCDC. VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A. CHAUFFAGE URBAIN SOCIETE CHAMBERIENNE DE DISTRIBUTION DE CHALEUR SCDC CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A. SIEBENBOUR SOMMAIRE

Plus en détail

SANITAIRE / PLOMBERIE

SANITAIRE / PLOMBERIE SANITAIRE / PLOMBERIE ACCESSOIRES ROBINETTERIE RÉPARATION 292 ROBINETTERIE BÂTIMENT 292 TUBE (TUYAU) PVC 292 RACCORD Ø 32 PVC 293 RACCORD Ø 40 PVC 294 RACCORD Ø 50 PVC 296 AUTRES ACCESSOIRES (COLLES) 298

Plus en détail

CONSTRUCTION D UNE SALLE MULTISPORTS SAINTE MAURE

CONSTRUCTION D UNE SALLE MULTISPORTS SAINTE MAURE MAÎTRE D OUVRAGE : MAÎTRE D OUVRAGE DELEGUE : Société Immobilière d Aménagement du Barsuraubois et de l Aube 7 rue Jean-Louis DELAPORTE 10000 TROYES NATURE DE L OPERATION : CONSTRUCTION D UNE SALLE MULTISPORTS

Plus en détail

DEVIS DESCRIPTIF / ESTIMATIF

DEVIS DESCRIPTIF / ESTIMATIF COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS D'AMBERT 63600 Restructuration de la Salle d'activité de CHAMPETIERES 63600 DEVIS DESCRIPTIF / ESTIMATIF LOT N 09 CHAUFFAGE / SANITAIRE A R C H I T E C T E D.P.L.G. Hervé

Plus en détail

LE PVC. Introduction : Vous venez de vous laver les mains dans le lavabo ou bien, vous venez de laver votre assiette dans l évier de la cuisine.

LE PVC. Introduction : Vous venez de vous laver les mains dans le lavabo ou bien, vous venez de laver votre assiette dans l évier de la cuisine. LE PVC Introduction : Vous venez de vous laver les mains dans le lavabo ou bien, vous venez de laver votre assiette dans l évier de la cuisine. Que devient l eau que vous venez d utiliser? L eau usée s

Plus en détail

REMPLACEMENT de la CHAUDIERE CAHIER DES CHARGES

REMPLACEMENT de la CHAUDIERE CAHIER DES CHARGES REMPLACEMENT de la CHAUDIERE CAHIER DES CHARGES 1 I MODALITES DU MARCHE 1.1. PREAMBULE Le présent document a pour but de définir les travaux nécessaires au REMPLACEMENT de la CHAUDIERE du Centre de Formation

Plus en détail

Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz

Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz FICHE TECHNIQUE Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz 2 4 5 CONNAÎTRE > Réseau d eau froide > Réseau d eau chaude > Réseau de gaz REGARDER > Réseau d eau ENTRETENIR - AMÉLIORER > Contrat d entretien

Plus en détail

CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL

CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL Robinetterie de sécurité Sécurité et économies d eau COMAP offre une gamme d équipements de sécurité et de protection de la distribution

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

C 249-03. made in Italy. Tahiti Dual. Chaudières murales à gaz mixtes instantanées et chauffage seul EMEA

C 249-03. made in Italy. Tahiti Dual. Chaudières murales à gaz mixtes instantanées et chauffage seul EMEA C 249-03 made in Italy Tahiti Dual Chaudières murales à gaz mixtes instantanées et chauffage seul FR EMEA Chaudières murales à gaz mixtes Tahiti Dual FIABILITÉ SÉCURITÉ FACILITÉ D UTILISATION ET D ENTRETIEN

Plus en détail

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur 16 pompes à chaleur de 7 à 36 Géothermie CIAT : Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient et caleo une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur Nouveau design Haute température pour la rénovation

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ( C C T P )

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ( C C T P ) Maître d Ouvrage COMMUNE DE SAINT ETIENNE DE CROSSEY 134 Rue de la Mairie 38960 SAINT ETIENNE DE CROSSEY Tél : 04 76 06 00 11 - Fax : 04 76 06 00 73 Mise en accessibilité des toilettes publiques et d une

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Pôle de Coordination Avenue Borgnis Desbordes 56000 VANNES Tél. 02.97.40.22.86 Fax. 02.97.40.22.87 Dossier n V2001515 Rénovation complète d'une maison 32 rue d'ambon 56750 DAMGAN CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Procédure adaptée

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Procédure adaptée MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure adaptée (CCTP) LOT N 4 - PLOMBERIE Maître d'ouvrage 151 Rue de la Gare 76270 SAINT SAIRE Tél. 02 32 97 07 80 - Fax. 02 32 97 48 12 Représentant le Pouvoir Adjudicateur

Plus en détail

MSA SIEGE SOCIAL DE VALENCE (26) EXTENSION DE BUREAUX

MSA SIEGE SOCIAL DE VALENCE (26) EXTENSION DE BUREAUX MAITRE D OUVRAGE 29, Rue Frédéric CHOPIN 26000 VALENCE MSA CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 06 REVETEMENTS DE SOLS SOUPLES ARCHITECTE BET STRUCTURE / ECONOMIE / FLUIDES Cabinet d'architecture

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et Installation de deux systèmes de chauffe-eau solaires

DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et Installation de deux systèmes de chauffe-eau solaires Marché à procédure adaptée DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et Installation de deux systèmes de chauffe-eau solaires Maître de l'ouvrage : INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Etablissement

Plus en détail