Annexe 1. Questionnaire sur les coûts de santé des personnes âgées

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Annexe 1. Questionnaire sur les coûts de santé des personnes âgées"

Transcription

1 Annexe Commission Santé Questionnaire sur les coûts de santé des personnes âgées Ce questionnaire est formé de trois groupes de questions. Le premier propose des questions liées aux coûts de santé des personnes âgées. Le deuxième concerne des questions plus spécifiques liées au traitement d une pneumonie. Le troisième contient une question d ordre général. Chaque fois qu une question est suivie d une échelle (questions à et à ), veuillez, s il vous plaît, entourer absolument pas d accord pas d accord indécis d accord complètement d accord Lorsqu il s agit de classer en rang de priorités plusieurs éléments (questions à ), veuillez s il vous plaît inscrire dans les casiers prévus, leur rang allant de à. Pour les questions à 8, il convient d entourer : oui/non/ne sait pas. Une question porte sur une estimation chiffrée (question 9). Vous être prié de répondre par un montant estimé en francs suisses. C est votre avis personnel qui nous importe. Il ne s agit donc pas d un test de vos connaissances des faits! avance, nous vous remercions de votre aimable collaboration. Les membres du sous-groupe «économie» de la Commission Santé d UNI Note : Pour simplifier la lecture du questionnaire, nous utilisons le terme féminin ou masculin pour désigner les deux sexes.

2 A) Questions sur les coûts de santé des personnes âgées Pour les questions suivantes veuillez svp. entourer sur l échelle de droite, votre avis allant de (absolument pas d accord) à (complètement d accord). Les coûts de santé des personnes âgées menacent la solidarité intergénérationnelle.. Les personnes âgées subissent un rationnement de soins.. Les coûts ne doivent pas être pris en compte dans le choix du traitement, même chez les résidants d un EMS. Les coûts ne doivent pas être pris en compte dans le choix du lieu de traitement.. Ce n est pas à l économie de traiter les questions médicales.. L économie est un des constituants incontournables pour l analyse du secteur de la santé.. Si vous pensez que les considérations économiques n'interviennent pas pour le moment, pensez-vous que cela va changer à l'avenir, vu les restrictions prévues? 8. La diminution des coûts de santé est dans l intérêt du patient. de l établissement de santé (hôpital, EMS ou autre). de l assurance - maladie. du médecin. du contribuable

3 9. ans la relation triangulaire : médecins, patients, assurances, un lien renforcé peut-il contribuer à faire des économies? entre médecins et patients entre médecins et assurances-maladie entre patients et assurances-maladie. Les critères médicaux et non pas économiques doivent toujours être prioritaires.. Quels sont, selon vous, les critères de décision d une hospitalisation pour une personne âgée? âge état physique état psychique qualité de vie environnement social

4 Pour les questions suivantes, veuillez inscrire dans les casiers à droite, le rang de priorité allant de à que vous attribuez aux différentes catégories de dépense.. Lors d une hospitalisation : revenus des médecins salaire du personnel soignant frais administratifs pension (hébergement et repas) médicaments frais de traitements hors médicament (interventions, opérations, intubation, examens divers comme scanner, RX, IRM, labo etc.) amortissements immobiliers. Lors d un séjour à l EMS : revenus des médecins salaire du personnel soignant frais administratifs pension (hébergement, repas, animation) médicaments frais de traitements hors médicament (interventions, examens et prestations thérapeutiques ) amortissements immobiliers

5 . Lors d un traitement ambulatoire : revenus des médecins salaire du personnel soignant à domicile salaires du personnel auxiliaire à domicile (livraisons de repas, ménage, courses, préparation des repas etc.) frais administratifs médicaments frais des traitements hors médicaments (par ex. physiothérapie) matériel de soin (déambulateurs, chaises roulantes etc.). Par quels moyens pourrait-on, selon vous, abaisser les coûts d une hospitalisation? déléguer des actes médicaux aux infirmiers oui/non remplacer le personnel infirmier par des assistantes médicales de santé communautaire et aides en soins et accompagnement oui/non diminuer la durée du séjour à l hôpital oui/non rationaliser le prix de l hébergement oui/non économiser sur la distribution, la quantité et oui/non la qualité des repas

6 . Par quels moyens pourrait-on abaisser les coûts lors de soins en EMS? remplacer le personnel infirmier par des assistantes médicales de santé communautaire et aides en soins et accompagnement retarder l entrée dans un EMS par le développement des soins à domicile oui/non oui/non déléguer des actes médicaux aux infirmières oui/non rationaliser les frais de l hébergement oui/non économiser sur la distribution, la quantité et la qualité des repas oui/non. Par quels moyens pourrait-on abaisser les coûts d un traitement ambulatoire? diminuer le nombre des consultations médicales oui/non diminuer la durée des consultations médicales oui/non déléguer certains actes médicaux aux infirmières oui/non déléguer certaines tâches des infirmières au personnel auxiliaire de soins oui/non diminuer les revenus des médecins oui/non

7 B) Questions sur le coût de santé des personnes âgées atteintes d une pneumonie 8. Supposons un résidant d'ems souffrant d'une pneumonie aiguë, pour qui on doit décider ou non d une hospitalisation : Est-ce que pour vous cette décision sera motivée en partie par des raisons économiques? oui/non 9. A combien revient le traitement d une pneumonie? à l EMS montant estimé Frs à l hôpital montant estimé Frs. La décision relative au traitement d une pneumonie chez un résidant doit se faire sans arrière-pensées des coûts.. Est-ce qu en cas de pneumonie, une hospitalisation comparée au traitement dans l EMS coûte plus cher? - pour le patient. - pour l assurance - maladie. - pour l Etat (le contribuable).. A votre avis, un résidant d un EMS atteint de pneumonie aimerait : - un traitement de confort. - un traitement curatif.

8 C) Question générale Pour cette question, votre avis en quelques phrases est souhaité.. Le concept de «qualité de vie» est souvent utilisé pour évaluer plusieurs aspects médicaux en termes monétaires. Le corps médical en tient également compte pour justifier ses décisions, tout en y incluant d autres dimensions. Comment définissez-vous une bonne qualité de vie? Pour vous-même Réponse :. Pour un patient/résidant Réponse :. Pour une personne atteinte de démence Réponse :. Pour un handicapé physique Réponse :. ) Vos commentaires

9 Résultats pour les questions à Signification des médianes : =absolument pas d accord () ; = pas d accord () ; = indécis () ; = d accord () ; = complètement d accord (C) Q: Les coûts de santé des personnes âgées menacent la solidarité intergénérationnelle. Tot (8) Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS () VF() Médiane Ecartype C Annexe Q: Les personnes âgées subissent un rationnement de soins. Tot (8) Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco() Pol() CS () VF() Médiane Ecartype C Q, : Les coûts ne doivent pas être pris en compte dans le choix du traitement même chez les résidants en EMS. Tot (9) Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS () VF() Médiane. Ecartype C On est bien soigné en EMS (résidant de VF) Il y a des personnes qui profitent! (résidant VF)

10 Q: Les coûts ne doivent pas être pris en compte dans le choix du lieu de traitement. Tot (9) Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS () VF() Médiane.. Ecartype C 9 Q : Ce n est pas à l économie de traiter les questions médicales. Tot (9) Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS () VF() Médiane.. Ecartype C 8 8 Q: L économie est un des constituants incontournables pour l analyse du secteur de la santé. Tot (9) Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS () VF() Médiane. Ecartype C Q: Si vous pensez que les considérations économiques n interviennent pas pour le moment, pensez-vous que cela va changer à l avenir, vu les restrictions prévues? Tot () Inf() Méd() Phar(8) ir() Eco() Pol() CS () VF() Médiane. Ecartype C Cela dépend de l orientation politique. (résidant VF)

11 Q8a : La diminution des coûts de santé est dans l intérêt du patient. Tot (9) Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS () VF() Médiane... Ecartype C Q8b: La diminution des coûts de santé est dans l intérêt de l établissement de santé (hôpital, EMS ou autre). Tot (9) Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS () VF() Médiane. Ecartype C 8 8 Q8c: La diminution des coûts de santé est dans l intérêt de l assurance maladie. Tot (9) Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS () VF() Médiane. Ecartype C 9 Q8d: La diminution des coûts de santé est dans l intérêt du médecin. Tot (9) Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS () VF() Médiane.. Ecartype C 8 Non, parce qu il sera mal soigné. (résidant VF)

12 Q8e: La diminution des coûts de santé est dans l intérêt du contribuable. Tot (9) Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS () VF() Médiane.. Ecartype C 8 Q9a : ans la relation triangulaire: médecins, patients, assurances, un lien renforcé peut-il contribuer à faire des économies? Entre médecins et patients? Tot (8) Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS () VF() Médiane. Ecartype C Q9b: ans la relation triangulaire: médecins, patients, assurances, un lien renforcé peut-il contribuer à faire des économies? Entre médecins et assurances-maladies? Tot (8) Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS () VF() Médiane Ecartype C 8 Q9c: ans la relation triangulaire: médecins, patients, assurances, un lien renforcé peut-il contribuer à faire des économies? Entre patients et assurances-maladies? Tot (8) Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS () VF() Médiane Ecartype C Ne pas oublier la relation entre le patient et le pharmacien ainsi qu entre le pharmacien et le médecin.

13 Q: Les critères médicaux et non pas économiques doivent toujours être prioritaires. Tot (9) Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS () VF() Médiane Ecartype C 9 Qa, : Quels sont, selon vous, les critères de décision d une hospitalisation pour une personne âgée? Age? Tot (9) Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS () VF() Médiane... Ecartype C 9 8 Qb 8 : Quels sont, selon vous, les critères de décision d une hospitalisation pour une personne âgée? État physique? Tot (8) Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS () VF(9) Médiane. Ecartype C 8 Non dans tous les cas, car c est une non-assistance à personne en danger. J ai pris moi-même mes dispositions, quand à cause de l âge je ne peux plus rien faire, je veux partir. (résidant VF) 8 Voir la gravité de son état. (résidant VF)

14 Qc 9 : Quels sont, selon vous, les critères de décision d une hospitalisation pour une personne âgée? État psychique? Tot () Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS () VF(9) Médiane. Ecartype C 9 Qd: Quels sont, selon vous, les critères de décision d une hospitalisation pour une personne âgée? Qualité de vie? Tot (8) Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS () VF() Médiane. Ecartype C Qe: Quels sont, selon vous, les critères de décision d une hospitalisation pour une personne âgée? Environnement social? Tot (9) Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS () VF() Médiane. Ecartype /. C 9 Pour ces questions il fallait répondre par «oui/non/ne sais pas» Qa : Par quels moyens pourrait-on, selon vous, abaisser les coûts d une hospitalisation? - déléguer des actes médicaux aux infirmières Tot () Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS () VF(8) Oui 9 9 Non Sait pas 9 Voir la gravité de son état. (résidant VF) A Jolimont, c est déjà le cas, mais pas pour une baisse de coût

15 Qb : Par quels moyens pourrait-on, selon vous, abaisser les coûts d une hospitalisation? - remplacer le personnel infirmier par des assistantes médicales de santé communautaire et aides en soins et accompagnement Tot() Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS() VF() Oui Non Sait pas Qc : Par quels moyens pourrait-on, selon vous, abaisser les coûts d une hospitalisation? - diminuer la durée du séjour à l hôpital Tot() Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS() VF(8) Oui 8 Non Sait pas Qd : Par quels moyens pourrait-on, selon vous, abaisser les coûts d une hospitalisation? - rationnaliser le prix de l hébergement Tot() Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS() VF() Oui 9 Non 9 Sait pas Qe,, : Par quels moyens pourrait-on, selon vous, abaisser les coûts d une hospitalisation? - économiser sur la distribution, la quantité et la qualité des repas Tot() Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS() VF() Oui 8 Non 8 Sait pas S il n y a pas de ré-hospitalisation Les plaintes sont déjà nombreuses à la gériatrie sur la qualité des repas Il y a beaucoup de choses qui sont jetées Surtout pas pour des personnes âgées

16 Qa, : Par quels moyens pourrait-on abaisser les coûts lors de soins en EMS? - remplacer le personnel infirmier par des assistantes médicales de santé communautaire et aides en soins et accompagnement Tot() Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco() Pol() CS() VF() Oui Non Sait pas Qb : Par quels moyens pourrait-on abaisser les coûts lors de soins en EMS? - retarder l entrée dans un EMS par le développement des soins à domicile Tot() Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco() Pol() CS() VF() Oui 9 Non Sait pas Qc 8 : Par quels moyens pourrait-on abaisser les coûts lors de soins en EMS? - déléguer des actes médicaux aux infirmières Tot() Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS() VF() Oui Non Sait pas Qd : Par quels moyens pourrait-on abaisser les coûts lors de soins en EMS? - rationnaliser les frais de l hébergement Tot() Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS() VF() Oui 9 Non 8 Sait pas Qe : Par quels moyens pourrait-on abaisser les coûts lors de soins en EMS? - économiser sur la distribution, la quantité et la qualité des repas Tot() Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS() VF() Oui Non 8 8 Sait pas Oui selon les cas Si ça ne tombe pas sur la qualité Retarder l entrée dans un EMS par un développement des soins à domicile et améliorer leur qualité 8 Les infirmières font beaucoup (VF)

17 Qa : Par quels moyens pourrait-on abaisser les coûts d un traitement ambulatoire? - diminuer le nombre des consultations médicales Tot() Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco() Pol() CS() VF() Oui Non Sait pas 8 Qb 9 : Par quels moyens pourrait-on abaisser les coûts d un traitement ambulatoire? - diminuer la durée des consultations médicales Tot() Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS() VF() Oui 8 Non 9 8 Sait pas 8 Qc : Par quels moyens pourrait-on abaisser les coûts d un traitement ambulatoire? - déléguer certains actes médicaux aux infirmières Tot() Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS() VF() Oui Non 8 Sait pas Qd : Par quels moyens pourrait-on abaisser les coûts d un traitement ambulatoire? - déléguer certaines tâches des infirmières au personnel auxiliaire de soins Tot() Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS() VF() Oui Non 8 Sait pas 9 Qe : Par quels moyens pourrait-on abaisser les coûts d un traitement ambulatoire? - diminuer les revenus des médecins Tot() Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS() VF() Oui 9 Non 8 8 Sait pas 9 C est déjà très bref Une jeune infirmière ne sait pas changer une sonde Ce n est pas pareil si on délègue Valoriser la relation patients-pharmaciens

18 Q8 : Supposons un résidant d EMS souffrant d une pneumonie aiguë, pour qui on doit décider ou non d une hospitalisation : est-ce que pour vous cette décision sera motivée en partie par des raisons économiques? Tot() Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco() Pol() CS() VF() Oui Non Sait pas Signification des médianes : =absolument pas d accord () ; = pas d accord () ; = indécis () ; = d accord () ; = complètement d accord (C) Q: La décision relative au traitement d une pneumonie chez un résidant doit se faire sans arrière-pensées des coûts. Tot () Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco(8) Pol() CS () VF(8) Médiane. Ecartype C Qa : Est-ce qu en cas de pneumonie, une hospitalisation comparée au traitement dans l EMS coûte plus cher? Pour le patient? Tot () Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco() Pol() CS () VF(8) Médiane. Ecartype C Qb: Est-ce qu en cas de pneumonie, une hospitalisation comparée au traitement dans l EMS coûte plus cher? Pour l assurance-maladie? Tot () Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco() Pol() CS () VF(8) Médiane. Ecartype C 8 Si on est malade, on est malade (résidant VF) a à c : cela dépend!

19 Qc : Est-ce qu en cas de pneumonie, une hospitalisation comparée au traitement dans l EMS coûte plus cher? Pour l Etat (le contribuable)? Tot () Inf() Méd() Phar(9) ir() Eco() Pol() CS () VF(8) Médiane.. Ecartype C 8 Qa,, 8, 9 : A votre avis, un résidant d un EMS atteint de pneumonie aimerait: un traitement de confort? Tot () Inf() Méd() Phar(8) ir() Eco() Pol() CS () VF() Médiane.. Ecartype C 9 Qb: A votre avis, un résidant d un EMS atteint de pneumonie aimerait: Un traitement curatif? Tot () Inf() Méd() Phar(8) ir() Eco() Pol() CS () VF(8) Médiane.. Ecartype C 9 8 C est toujours le contribuable à la caisse! (résidant VF) a et b) Les deux! a et b : Pas d avis. C est selon les personnes. 8 a et b : Cela dépend de son âge et de son état général. 9 a et b : Cela dépend de son âge et de son état général.

20 Annexe Calcul des frais à la charge du patient, de l assurance et de l Etat en cas de pneumonie. Avec une hospitalisation Les frais d hospitalisation facturés (durée jours), qui représentent % des coûts (le solde est à la charge de l Etat) sont estimés entre CHF '8 et CHF '8. Les coûts peuvent cependant être passablement plus élevés en cas de transfert aux soins intensifs ou de prolongation du séjour. A cela s ajoutent les frais d ambulance, trajets pour une somme moyenne de CHF par trajet (total : CHF '). Au total les frais facturés seront entre CHF ' et CHF '. Pour le patient, l assurance calcule la facture selon la LAMal:. éduction de la franchise (entre CHF et CHF '), si elle n est pas encore utilisée. Participation aux frais d hospitalisation à hauteur de % (quote-part, maximale CHF ). Participation aux frais d ambulance à hauteur de % (quote-part, maximale CHF ). Contribution pour séjour hospitalier CHF /jour L assurance paye le solde... Facture pour le patient qui doit s acquitter de la franchise, de ses quotes-parts ad CHF et de la contribution de CHF /j (CHF 9 pour jours) Facture hôpital '8 '8 '8 '8 Franchise - -' - -' Solde ' ' ' Quote-part Ambulances % Total participation 9 ' 9 Max. légal Contribution séjour hospitalier Total '9 '9 '9 9.. Calcul pour l assurance dans le cas où l assuré n a pas encore eu recours à son assurance Facture hôpital '8 '8 '8 '8 Franchise - -' - -' Solde ' ' ' Ambulances ' ' ' ' Total '9 ' '9 ' Participation Total ' 8 ' '8

21 .. Calcul dans le cas où la franchise a déjà été utilisée. Selon que le patient a déjà eu des frais de participation pour d autres soins, il payera entre CHF et CHF + CHF 9, donc entre CHF 9 et CHF 89. L assurance payera soit la totalité des frais facturés et ambulances, soit ces frais avec la déduction de la participation du patient qui peut encore être prélevée : CHF ' à CHF ' pour le minimum et CHF ' à CHF ' pour le maximum.. A l EMS Les frais sont estimés entre CHF ' et CHF '8. Pour le patient, l assurance calcule les frais selon la LAMal:. éduction de la franchise si elle n est pas encore utilisée. Participation aux frais à hauteur de % (quote-part). Maximum des frais de participation légal de CHF /an L assurance paye le total des frais moins ce qui est à la charge du patient... Facture pour le patient qui doit s acquitter de la franchise et des frais de participation ad CHF Frais ' ' '8 '8 Franchise (F) - -' - -' Solde pour calcul 9 '8 quote-part Quote-part (QP) 9.8 Total (F+QP) 9 '.8 '8.. Calcul pour l assurance dans le cas où l assuré n a pas encore utilisé son assurance Frais ' ' '8 '8 Franchise - -' - -' Solde 9 '8 Quote-part Total 8 '8,.. Calcul dans le cas où la franchise a déjà été utilisée. Selon que le patient a déjà eu des frais de participation pour d autres soins ou non, il payera entre CHF et CHF. pour le minimum et CHF et CHF.8 pour le maximum. L assurance payera soit la totalité des frais facturés, soit ces frais avec déduction de la participation du patient qui peut encore être prélevée : CHF ',9 pour le minimum, CHF ', pour le maximum.

22 En résumé l assurance payera CHF ' ou CHF '.9 pour le minimum et CHF '8 ou CHF '. pour le maximum. Note : l Etat ne participe pas aux frais pour l EMS. En résumé : L hospitalisation sera plus chère que le traitement en EMS aussi bien pour le patient que pour l assurance et l Etat.

23 . Récapitulation Chaque variante est envisagée séparément. Statut Situation Patient Assurance Etat H + F Hospitalisation (minimum) '9 ' '8 Participation maximale Franchise CHF H + F Hospitalisation (minimum) '9 8 '8 Participation maximale Franchise CHF ' H + F Hospitalisation (maximum) '9 ' '8 Participation maximale Franchise CHF H + F Hospitalisation (maximum) '9 '8 '8 Participation maximale Franchise CHF ' H Hospitalisation (minimum) 89 ' '8 Franchise utilisée, participation maximale H Hospitalisation (minimum) 9 ' '8 Ni franchise ni participation H Hospitalisation (maximum) 89 ' '8 Franchise utilisée, participation maximale H Hospitalisation (maximum) 9 ' '8 Ni franchise ni participation EMS +F EMS (minimum) Participation maximale Franchise CHF 9 8 EMS +F EMS +F EMS +F EMS EMS EMS EMS EMS (minimum) Participation maximale Franchise CHF ' EMS (maximum) Participation maximale Franchise CHF EMS (maximum) Participation maximale Franchise CHF ' EMS (minimum) Franchise utilisée participation maximale EMS (minimum) Ni franchise ni participation EMS (maximum) Franchise utilisée participation maximale EMS (maximum) Ni franchise ni participation '.8 '8. '8. '.9 '.8 '. '8 H + F : hôpital avec franchise ; H : hôpital sans franchise ; EMS + F : EMS avec franchise ; EMS : EMS sans franchise

Vue d ensemble. Nos prestations pour vous

Vue d ensemble. Nos prestations pour vous Vue d ensemble Nos prestations pour vous Assurance obligatoire des soins (AOS) BASIS Assurance de base Traitements ambulatoires Médecine complémentaire Promotion de la santé Prévention Implants Médecins

Plus en détail

Nos prestations pour vous

Nos prestations pour vous Vue d ensemble Nos prestations pour vous Vue d ensemble des variantes d épargne Nos modèles d assurance alternatifs à l assurance obligatoire des soins BASIS Chacun a des besoins différents. C est pourquoi,

Plus en détail

Enquête québécoise sur les couvertures vaccinales contre l influenza et le pneumocoque 2001-2002. Questionnaire français. Direction Santé Québec

Enquête québécoise sur les couvertures vaccinales contre l influenza et le pneumocoque 2001-2002. Questionnaire français. Direction Santé Québec Direction Santé Québec Institut de la statistique du Québec Enquête québécoise sur les couvertures vaccinales contre l influenza et le pneumocoque 2001-2002 Questionnaire français Bonjour (bonsoir) monsieur,

Plus en détail

Assurance ACCIDENT Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires

Assurance ACCIDENT Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires Assurance ACCIDENT Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires Conditions complémentaires (CC) Sanitas Corporate Private Care Edition de janvier 2007 (version 2013) Table des matières But

Plus en détail

Aux petits soins pour nos assurés. Combinaison de produits. www.sansan.ch

Aux petits soins pour nos assurés. Combinaison de produits. www.sansan.ch Aux petits soins pour nos assurés Combinaison de produits www.sansan.ch Assurance obligatoire des soins (LAMal) Assurances complémentai BASIS Assurance de base La variante de l assurance BASIS TOP Le complément

Plus en détail

Wincare. Des assurances complémentaires performantes

Wincare. Des assurances complémentaires performantes Des assurances complémentaires performantes Wincare La ligne de produits Wincare vous propose des assurances complémentaires performantes. Par exemple, Diversa Confort et Natura Confort assurent les prestations

Plus en détail

d application de la loi fédérale sur le nouveau régime de financement des soins

d application de la loi fédérale sur le nouveau régime de financement des soins Loi du 9 décembre 2010 Entrée en vigueur :... d application de la loi fédérale sur le nouveau régime de financement des soins Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu la loi fédérale du 13 juin 2008 sur

Plus en détail

Assurance-maladie complémentaire

Assurance-maladie complémentaire CC (Conditions Complémentaires) Visana Assurances SA Valable dès 2014 Assurance-maladie complémentaire Visana Managed Care (LCA) Hôpital Sommaire Page 3 5 5 5 6 7 7 7 8 8 8 8 89 Assurance complémentaire

Plus en détail

FEAS. Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission romande des examens

FEAS. Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission romande des examens FEAS Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission romande des examens Examen professionnel pour l obtention du brevet en assurances sociales Session d automne 2007 à Lausanne Examen

Plus en détail

Family Assurance complémentaire pour les traitements ambulatoires. Conditions complémentaires (CC) Edition de janvier 2004 (version 2013)

Family Assurance complémentaire pour les traitements ambulatoires. Conditions complémentaires (CC) Edition de janvier 2004 (version 2013) Family Assurance complémentaire pour les traitements ambulatoires Conditions complémentaires (CC) Edition de janvier 2004 (version 2013) But et bases légales Family couvre les frais des traitements ambulatoires

Plus en détail

Assurance ACCIDENT HIRSLANDEN Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires

Assurance ACCIDENT HIRSLANDEN Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires Assurance ACCIDENT HIRSLANDEN Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires Conditions complémentaires (CC) Sanitas Corporate Private Care Edition de janvier 2007 (version 2013) Table des

Plus en détail

www Sécurité sociale en Suisse: www.ofsp.admin.ch > Thèmes > Aperçu > Données de base

www Sécurité sociale en Suisse: www.ofsp.admin.ch > Thèmes > Aperçu > Données de base Vivre et travailler en Suisse + Le système de sécurité sociale en Suisse + Le système social* Le système suisse de sécurité sociale est relativement complexe: chaque branche a ses particularités. Cela

Plus en détail

TIERS PAYANT. des professionnels de santé GÉNÉRALISATION DU TIERS PAYANT : LA FRANCE A UN NET RETARD!

TIERS PAYANT. des professionnels de santé GÉNÉRALISATION DU TIERS PAYANT : LA FRANCE A UN NET RETARD! TIERS PAYANT des professionnels de santé GÉNÉRALISATION DU TIERS PAYANT : LA FRANCE A UN NET RETARD! La généralisation du tiers payant à l ensemble des soins de ville avant 2017 fait partie des mesures

Plus en détail

VIVRE ET TRAVAILLER EN SUISSE

VIVRE ET TRAVAILLER EN SUISSE VIVRE ET TRAVAILLER EN SUISSE + LE SYSTÈME DE SÉCURITÉ SOCIALE EN SUISSE + LE SYSTÈME SOCIAL Le système suisse de sécurité sociale est relativement complexe: chaque branche a ses particularités. Cela tient

Plus en détail

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C LA CMU-C EST VALABLE CHEZ TOUS LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ. En cas de refus de soins, contactez : votre organisme d assurance maladie ; le conseil départemental de l Ordre des médecins : www.conseil-national.medecin.fr

Plus en détail

Une entreprise du Groupe Helsana. Les prestations d avanex. www.avanex.ch

Une entreprise du Groupe Helsana. Les prestations d avanex. www.avanex.ch Une entreprise du Groupe Helsana Les prestations d www..ch Assurance obligatoire des soins (AOS) BASIS Assurance de base Traitements ambulatoires Étranger Médecins avec dipl. fédéral, chiropraticiens et

Plus en détail

PRIVATE INTERNATIONAL Assurance pour les traitements ambulatoires et stationnaires à l étranger

PRIVATE INTERNATIONAL Assurance pour les traitements ambulatoires et stationnaires à l étranger PRIVATE INTERNATIONAL Assurance pour les traitements ambulatoires et stationnaires à l étranger Conditions complémentaires (CC) Sanitas Corporate Private Care Edition de juillet 2007 (version 2013) Table

Plus en détail

Assurance-maladie complémentaire (LCA)

Assurance-maladie complémentaire (LCA) CC (Conditions complémentaires) Visana Assurances SA Valable dès 2014 Assurance-maladie complémentaire (LCA) Traitements ambulatoires Sommaire Page 3 3 4 6 Assurance complémentaire des frais de guérison

Plus en détail

Opinion des Québécois à l égard des services publics et des PPP. Mai 2005

Opinion des Québécois à l égard des services publics et des PPP. Mai 2005 Opinion des Québécois à l égard des services publics et des PPP Mai 2005 2 Quand on affronte les défis de demain avec les méthodes d hier, on a les problèmes d aujourd hui Jean-Marc Léger, Léger Marketing

Plus en détail

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C Juillet 2015 VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU COMPLÉMENTAIRE Vous avez de faibles ressources et à ce

Plus en détail

OMNIA. Assurance complémentaire des soins ambulatoires et stationnaires. L assurance qui aujourd hui déjà pense à demain.

OMNIA. Assurance complémentaire des soins ambulatoires et stationnaires. L assurance qui aujourd hui déjà pense à demain. OMNIA Assurance complémentaire des soins ambulatoires et stationnaires L assurance qui aujourd hui déjà pense à demain. Assurance complémentaire des soins ambulatoires et stationnaires OMNIA Une nouvelle

Plus en détail

Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse. Notre offre pour les expatriés

Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse. Notre offre pour les expatriés Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse Notre offre pour les expatriés Bienvenue chez le leader de l assurance-maladie en Suisse. Vous pouvez compter sur notre longue expérience

Plus en détail

Assurance-maladie complémetaire

Assurance-maladie complémetaire CC (Conditions Complémentaires) Visana Assurances SA Valable dès 2014 Assurance-maladie complémetaire Visana Managed Care Hôpital Flex (LCA) Hôpital Flex Contenu Page 3 4 4 5 6 6 7 7 7 8 Assurances complémentaire

Plus en détail

Conditions Complémentaires (CC) Edition janvier 2009. Organisme d assurance: Sanitas Assurances privées SA

Conditions Complémentaires (CC) Edition janvier 2009. Organisme d assurance: Sanitas Assurances privées SA HirslandenCare Assurance complémentaire selon la Loi fédérale sur le contrat d assurance (LCA) pour une chambre à un lit en division privée dans des cliniques du groupe de cliniques privées Hirslanden

Plus en détail

CGA. Assurance des soins. (Conditions générales d assurance) Visana SA, sana24 SA, vivacare SA. Med Call (LAMal) Valable dès 2014

CGA. Assurance des soins. (Conditions générales d assurance) Visana SA, sana24 SA, vivacare SA. Med Call (LAMal) Valable dès 2014 CGA (Conditions générales d assurance) Visana SA, sana24 SA, vivacare SA Valable dès 2014 Assurance des soins Med Call (LAMal) Table des matières Page 3 4 5 6 6 6 7 7 1. Principes 2. Prestations 3. Primes

Plus en détail

Assurances et prestations Les solutions en bref

Assurances et prestations Les solutions en bref Digne de confiance Assurances et prestations Les solutions en bref L aperçu suivant présente les assurances de CONCORDIA et récapitule les prestations. Si vous avez des questions, nous sommes à proximité,

Plus en détail

Assurance-maladie complémentaire (LCA)

Assurance-maladie complémentaire (LCA) CC (Conditions Complémentaires) Visana Assurances SA Valable dès 2014 Assurance-maladie complémentaire (LCA) Frais de guérison à l hôpital Sommaire Page 3 4 4 5 5 6 6 7 7 8 8 8 9 10 10 10 11 11 11 12 12

Plus en détail

Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB)

Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB) Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB) valable à partir du 1 er janvier 2014 1 Introduction... 2 2 Traitements ambulatoires... 3 2.1 Interventions chirurgicales... 3 2.2 Diagnostics

Plus en détail

Vous souhaitez être informé sur le financement de votre séjour?

Vous souhaitez être informé sur le financement de votre séjour? - 2 - Vous souhaitez être informé sur le financement de votre séjour? Vous désirez connaître les prestations qui vous sont proposées, et à quelles conditions? Vous voulez connaître vos droits et devoirs?

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL Le Groupe Helsana comprend Helsana Assurances SA, Helsana Assurances complémentaires SA, Helsana Accidents SA, Avanex Assurances SA, Progrès Assurances SA, Sansan Assurances SA et Maxi.ch Assurances SA.

Plus en détail

Comparatif Complementa Extra - Complementa Maxi - Complementa Plus

Comparatif Complementa Extra - Complementa Maxi - Complementa Plus Comparatif Complementa Extra - Complementa Maxi - Complementa Plus Prestations Hospitalisation Traitement et séjour hospitalier Couverture intégrale des frais en division générale de l ensemble des hôpitaux

Plus en détail

Observatoire sociétal «Les Français et la qualité des soins»

Observatoire sociétal «Les Français et la qualité des soins» Observatoire sociétal «Les Français et la qualité des soins» Deuxième édition Septembre 2010 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : Générale de Santé Echantillon : 967 personnes,

Plus en détail

La santé comporte de nombreuses facettes. Aperçu des prestations pour la clientèle privée

La santé comporte de nombreuses facettes. Aperçu des prestations pour la clientèle privée La santé comporte de nombreuses facettes Aperçu des prestations pour la clientèle privée Assurance obligatoire des soins BASIS Assurance de base Traitements ambulatoires Étranger Médecins avec dipl. fédéral,

Plus en détail

Congrès belgo-vietnamien de médecine générale médecine familiale

Congrès belgo-vietnamien de médecine générale médecine familiale Congrès belgo-vietnamien de médecine générale médecine familiale 1-2 novembre 2005 Financement solidaire et équitable des soins de santé en Belgique : entre Bismarck et Beveridge Prof. Marc VANMEERBEEK

Plus en détail

Notre offre pour les frontaliers

Notre offre pour les frontaliers Notre offre pour les frontaliers Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse. Bienvenue chez le leader de l assurance-maladie en Suisse. Sécurité Le Groupe Helsana est le premier assureur

Plus en détail

La santé au Québec : Insuffisance de ressources ou organisations déficientes

La santé au Québec : Insuffisance de ressources ou organisations déficientes La santé au Québec : Insuffisance de ressources ou organisations déficientes Comment améliorer l accès à nos services de santé? Augmenter les fonds alloués à la santé? ou Adopter des mécanismes d incitation

Plus en détail

Aperçu des prestations. Assurances sociales. «skills for you»

Aperçu des prestations. Assurances sociales. «skills for you» Aperçu des prestations Assurances sociales 2016 «skills for you» Etat octobre 2015 Sommaire 01 02 03 04 05 06 07 AVS Assurance vieillesse et survivants AI Assurance invalidité PC Prestations complémentaires

Plus en détail

05.025 é Loi sur le nouveau régime de financement des soins

05.025 é Loi sur le nouveau régime de financement des soins e-parl 8.09.007 4: Conseil des Etats Session d'automne 007 05.05 é Loi sur le nouveau régime de financement des soins Droit en vigueur Projet du Conseil fédéral Décision du Conseil des Etats Décision du

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) 3.1 L assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL. Table des matières Généralités.

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) 3.1 L assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL. Table des matières Généralités. Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL Table des matières Généralités 1 But 2 Possibilités d assurance Prestations 3 Couverture d assurance 4 Nécessité

Plus en détail

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent.

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. Dans la France de 2012, de plus en plus de Français doivent renoncer à des soins ou

Plus en détail

N d inscription:186 C.F.G. Session 2010/2011

N d inscription:186 C.F.G. Session 2010/2011 Établissement d'enseignement Spécialisé et de Rééducation pour Handicapés Moteurs Maurice COUTROT 15/17 Avenue de Verdun - 93140 Bondy N d inscription:186 C.F.G. Session 2010/2011 Rédigé par Noman Sarfraz

Plus en détail

Assurances selon la LAMal

Assurances selon la LAMal Assurances selon la LAMal Règlement Edition 01. 2010 Table des matières I Dispositions communes 1 Validité 2 Affiliation / admission 3 Suspension de la couverture-accidents 4 Effets juridiques de la signature

Plus en détail

Le maintien à domicile

Le maintien à domicile Le maintien à domicile Que représente le fait de rester à son domicile? Votre représentation? 1 Le domicile représente le symbole de que la personne a été, ce qu elle a vécu. Le domicile est source de

Plus en détail

S adapte à votre besoin de protection.

S adapte à votre besoin de protection. S adapte à votre besoin de protection. ALLEGRA prend le relais là où vos assurances accidents de base (caisse maladie ou assurances professionnelles) s arrêtent, afin de vous offrir une protection complète

Plus en détail

ENQUÊTE DE SANTÉ 2013

ENQUÊTE DE SANTÉ 2013 ENQUÊTE DE SANTÉ 2013 RAPPORT 3 : UTILISATION DES SERVICES DE SOINS DE SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX Sabine Drieskens, Lydia Gisle (éd.) Institut Scientifique de Santé Publique Direction Opérationnelle

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL CLASSICA

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL CLASSICA Le Groupe Helsana comprend Helsana Assurances SA, Helsana Assurances complémentaires SA, Helsana Accidents SA, Avanex Assurances SA, Progrès Assurances SA, Sansan Assurances SA et Maxi.ch Assurances SA.

Plus en détail

Le médecin-conseil de votre mutualité

Le médecin-conseil de votre mutualité en pratique Le médecin-conseil de votre mutualité www.omnimut.be 1 www.omnimut.be Le médecin-conseil de votre mutualité le médecin-conseil de votre mutualité Vous êtes en incapacité de travail et percevez

Plus en détail

Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG?

Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG? Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG? Dès le 1 er juin 2014, la législation française modifie les conditions d accès aux soins en Suisse L assurance maladie du frontalier Les Hôpitaux universitaires

Plus en détail

I. Généralités. l Assurance-hospitalisation Franchise à option 18 Choix restreint de l hôpital 19 Extension du choix de l hôpital 20

I. Généralités. l Assurance-hospitalisation Franchise à option 18 Choix restreint de l hôpital 19 Extension du choix de l hôpital 20 Digne de confiance Édition 2010 Assurance-hospitalisation Conditions complémentaires d assurance (CCA) Article I. Généralités Objet de l assurance 1 Possibilités d assurance 2 Conclusion de l assurance

Plus en détail

Congrès de l ASSASD 2010 «Aide & Soins à Domicile au cœur de l action»

Congrès de l ASSASD 2010 «Aide & Soins à Domicile au cœur de l action» Congrès de l ASSASD 2010 «Aide & Soins à Domicile au cœur de l action» 9 septembre 2010, Bienne Exposé initial: Positionnement de l aide et des soins à domicile du point de vue des cantons. Pierre-Yves

Plus en détail

Conditions complémentaires (CC) Edition de janvier 2004 (version 2013)

Conditions complémentaires (CC) Edition de janvier 2004 (version 2013) Hospital Private Liberty Assurance complémentaire pour la division privée en chambre à un lit dans tous les hôpitaux pour cas aigus dans le monde entier Conditions complémentaires (CC) Edition de janvier

Plus en détail

Contribution canton par jour en CHF 0 -.- -.- -.- -.-

Contribution canton par jour en CHF 0 -.- -.- -.- -.- DESSAULES Stiftung Fondation Liste de prix Annexe 1 au contrat de pension - valable à partir du 1 ier janvier 2015 1. Tarif d'infrastructure, d'hôtellerie et d'encadrement pour les 13 degrés : CHF 161.45

Plus en détail

ROLES DU PHARMACIEN HOSPITALO-UNIVERSITAIRE: VISION D AVENIR

ROLES DU PHARMACIEN HOSPITALO-UNIVERSITAIRE: VISION D AVENIR ROLES DU PHARMACIEN HOSPITALO-UNIVERSITAIRE: VISION D AVENIR Dr. Pascal BONNABRY, PD Pharmacie des HUG Genève PRESSIONS D EVOLUTION Externes Situation économique Besoin de rentabilité Concurrence Législation

Plus en détail

Offre d assurance 2014. Aperçu des prestations myflex.

Offre d assurance 2014. Aperçu des prestations myflex. Offre d assurance 2014. Aperçu des prestations myflex. La CSS Assurance fait partie des leaders suisses de l assurance-maladie. Grâce à un éventail complet de produits et à des solutions d assurance flexibles

Plus en détail

IMPACT DU DOSSIER DE SOINS INFORMATISE SUR LE COUT ET LA QUALITE DES SOINS EN REA

IMPACT DU DOSSIER DE SOINS INFORMATISE SUR LE COUT ET LA QUALITE DES SOINS EN REA IMPACT DU DOSSIER DE SOINS INFORMATISE SUR LE COUT ET LA QUALITE DES SOINS EN REA Dominique Combarnous (CSS) Dr Alain Lepape, Réanimation Nord Centre Hospitalier Lyon Sud JLPR 2006 Introduction - Notion

Plus en détail

Remboursement de l oxygénothérapie à partir du 1 er juillet 2012

Remboursement de l oxygénothérapie à partir du 1 er juillet 2012 1 Remboursement de l oxygénothérapie à partir du 1 er juillet 2012 La règlementation relative au remboursement de l oxygénothérapie sera modifiée en profondeur à partir du 1 er juillet 2012. Les nouvelles

Plus en détail

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie Rapport de l Académie nationale de Pharmacie La préparation des doses à administrer - PDA : la nécessaire évolution des pratiques de dispensation du médicament INTRODUCTION Il est généralement admis que

Plus en détail

Offre d assurance 2016. Aperçu des prestations myflex.

Offre d assurance 2016. Aperçu des prestations myflex. Offre d assurance 2016. Aperçu des prestations myflex. La CSS Assurance fait partie des leaders suisses de l assurance-maladie. Grâce à un éventail complet de produits et à des solutions d assurance flexibles

Plus en détail

Assurance d hospitalisation myflex

Assurance d hospitalisation myflex Assurance d hospitalisation myflex Assurance-maladie complémentaire selon la LCA Conditions complémentaires (CC) Edition 01.2009 Les conditions générales d assurance (CGA) pour les assurancesmaladie complémentaires

Plus en détail

p-care PRIVATE by Hirslanden Assurance complémentaire pour les traitements ambulatoires et stationnaires en division privée en chambre à un lit

p-care PRIVATE by Hirslanden Assurance complémentaire pour les traitements ambulatoires et stationnaires en division privée en chambre à un lit p-care PRIVATE by Hirslanden Assurance complémentaire pour les traitements ambulatoires et stationnaires en division privée en chambre à un lit Conditions complémentaires (CC) Sanitas Corporate Private

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) de l assurance d hospitalisation CLINICA selon la LCA. Edition 01. 10

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) de l assurance d hospitalisation CLINICA selon la LCA. Edition 01. 10 (CSA) de l assurance d hospitalisation CLINICA selon la LCA Edition 01. 10 Sommaire :: I. Généralités 3 Art. 1. Bases juridiques 3 Art. 2. But 3 Art. 3. Offre d assurance 3 Art. 4. Conclusion d assurance

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée

La prise en charge de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Édition 2012 LA PRISE EN CHARGE DE VOTRE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Sommaire Votre protocole de soins en pratique p 4 Comment êtes-vous remboursé? p

Plus en détail

Assurances selon la LAMal

Assurances selon la LAMal Assurances selon la LAMal Règlement Edition 01. 2015 Table des matières I Dispositions communes 1 Validité 2 Affiliation / admission 3 Suspension de la couverture-accidents 4 Effets juridiques de la signature

Plus en détail

Conditions complémentaires (CC) Edition de juillet 2012 Organisme d assurance: Sanitas Assurances privées SA

Conditions complémentaires (CC) Edition de juillet 2012 Organisme d assurance: Sanitas Assurances privées SA Hospital Extra Liberty Assurance complémentaire au sens de la Loi fédérale sur le contrat d assurance (LCA) pour la division demi-privée en chambre à 2 lits dans tous les hôpitaux pour cas aigus de Suisse

Plus en détail

Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG?

Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG? Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG? Dès le 1 er juin 2014, la législation française modifie les conditions d accès aux soins en Suisse L assurance maladie du frontalier Les Hôpitaux universitaires

Plus en détail

Enquête sur les cliniques médicales privées au Québec

Enquête sur les cliniques médicales privées au Québec Enquête sur les cliniques médicales privées au Québec Annexe technique à la Note Économique «La médecine privée au Québec» publiée par l Institut économique de Montréal le 5 décembre 2013 Dans le cadre

Plus en détail

LES TARIFS. Valable dès 2012. www.avasad.ch

LES TARIFS. Valable dès 2012. www.avasad.ch LES TARIFS Valable dès 2012 www.avasad.ch E QU IL FAUT AVOIR COMMENT SONT FINANCÉES LES PRESTATIONS? Certaines prestations d Aide et soins à domicile sont remboursées par les assurances-maladie et/ou financées

Plus en détail

CONDITIONS DE RESIDENCE

CONDITIONS DE RESIDENCE CONDITIONS DE RESIDENCE Les dispositions ci-après ont été prises à l intention des Résidents, des familles ou des répondants. En fixant ces conditions, notre souci est de décharger nos pensionnaires de

Plus en détail

Comment choisir sa maison de retraite?

Comment choisir sa maison de retraite? Les Essentiels Les Essentiels de Cap Retraite n 5 Résidence du soleil Comment choisir sa maison de retraite? 6 FICHES PRATIQUES Les différents types d établissement Les coûts en maison de retraite Le dossier

Plus en détail

RESULTATS ENQUETE DE SATISFACTION Comparaison Mai 2010 - Novembre 2010

RESULTATS ENQUETE DE SATISFACTION Comparaison Mai 2010 - Novembre 2010 RESULTATS ENQUETE DE SATISFACTION Nombres de questionnaires de satisfaction des patients (version obstétrique) envoyés, reçus et exploités : Première vague Nombre de questionnaires envoyés Nombre de questionnaires

Plus en détail

ASSURANCES MÉDICAMENTS COMPARAISON DES OPTIONS À PARTIR DE 65 ANS MISE À JOUR ANNÉE 2011

ASSURANCES MÉDICAMENTS COMPARAISON DES OPTIONS À PARTIR DE 65 ANS MISE À JOUR ANNÉE 2011 ASSURANCES MÉDICAMENTS COMPARAISON DES OPTIONS À PARTIR DE 65 ANS MISE À JOUR ANNÉE 2011 APRHQ Comité Croix Bleue Mise à jour 2011/07/15 But du sous-comité Croix Bleue 2 Donner des outils aux membres retraités

Plus en détail

La franchise médicale en pratique

La franchise médicale en pratique Information presse le 26 décembre 2007 La franchise médicale en pratique La franchise médicale s applique à partir du 1 er janvier 2008 sur les boîtes de médicaments, les actes paramédicaux et les transports

Plus en détail

Wincare L assurance maladie sur mesure.

Wincare L assurance maladie sur mesure. Wincare L assurance maladie sur mesure. L important, c est la santé. Nous pouvons vous l assurer. Depuis 50 ans, le nom Sanitas est synonyme de sécurité à long terme. Avec près de 850 000 clientes et clients,

Plus en détail

Relevé fédéral SOMED des établissements médico-sociaux Explications et références

Relevé fédéral SOMED des établissements médico-sociaux Explications et références Relevé fédéral SOMED des établissements médico-sociaux 1. CONTRÔLE DES DONNÉES ET REMARQUES DES ÉTABLISSEMENTS... 2 2. CHOIX DE L INSTRUMENT D ÉVALUATION DES SOINS REQUIS (VARIABLE A28)... 2 3. PLACES

Plus en détail

LES ACTES DE MEDECINE ET DE CHIRURGIE ESTHETIQUE SOUMIS A LA TVA

LES ACTES DE MEDECINE ET DE CHIRURGIE ESTHETIQUE SOUMIS A LA TVA 1 LES ACTES DE MEDECINE ET DE CHIRURGIE ESTHETIQUE SOUMIS A LA TVA Depuis le 1 er octobre 2012, les actes de médecine et de chirurgie esthétique non remboursés par la sécurité sociale sont soumis à la

Plus en détail

Bilan comparatif des médicaments. CSSS Jeanne-Mance

Bilan comparatif des médicaments. CSSS Jeanne-Mance Bilan comparatif des médicaments CSSS Jeanne-Mance Renée Claire Fox, B.A., M.Sc. Inf. 10 juin 2010 Objectifs d apprentissage Sensibiliser les participants à l importance d une approche systémique du BCM

Plus en détail

Assurance-maladie complémentaire

Assurance-maladie complémentaire CC (Conditions complémentaires) Visana Assurances SA Valable dès 2014 Assurance-maladie complémentaire Visana Managed Care (LCA) Ambulatoire Sommaire Page 3 3 4 6 Assurance complémentaire des frais de

Plus en détail

L assurance maladie qui simplifie votre séjour en Suisse!

L assurance maladie qui simplifie votre séjour en Suisse! L assurance maladie qui simplifie votre séjour en Suisse! NTS A I D ÉTU PAIR U A S FILLE AIRES I STAG NTIS E APPR Réf. : ASS.FR.NOTICE.2015 SWISS Studies L assurance maladie qui vous simplifie la vie!

Plus en détail

DOSSIER MEDICAL (à faire remplir obligatoirement par le Médecin et à retourner accompagné du Dossier administratif au Centre Addictologie d Arzeliers)

DOSSIER MEDICAL (à faire remplir obligatoirement par le Médecin et à retourner accompagné du Dossier administratif au Centre Addictologie d Arzeliers) DOSSIER MEDICAL (à faire remplir obligatoirement par le Médecin et à retourner accompagné du Dossier administratif au Centre Addictologie d Arzeliers) Chère Consœur, Cher Confrère, Ces renseignements médicaux

Plus en détail

QUESTIONNAIRE adressé aux élus locaux (Maires et Conseillers municipaux) A remplir par l enquêteur. Nom de l enquêteur.

QUESTIONNAIRE adressé aux élus locaux (Maires et Conseillers municipaux) A remplir par l enquêteur. Nom de l enquêteur. MUTUELLE de SANTE COMMUNALE QUESTIONNAIRE adressé aux élus locaux (Maires et Conseillers municipaux) (s entretenir avec les conseillers chacun dans son village d origine) A remplir par l enquêteur Identifiant

Plus en détail

Le Managed Care Vu par un pédiatre membre du Réseau de soins neuchâtelois. Ctésias SA & Dr. P. Schläppy

Le Managed Care Vu par un pédiatre membre du Réseau de soins neuchâtelois. Ctésias SA & Dr. P. Schläppy Le Managed Care Vu par un pédiatre membre du Réseau de soins neuchâtelois Ctésias SA & Dr. P. Schläppy Pourquoi les médecins doivent-ils créer des réseaux Managed Care? 1.Décisions politiques 2.Ne pas

Plus en détail

CHAPITRE PREMIER Généralités

CHAPITRE PREMIER Généralités Règlement d'introduction de la loi fédérale sur le nouveau régime de financement des soins Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, vu la loi fédérale sur l'assurance-maladie (LAMal),

Plus en détail

Se sentir chez soi. Avec une couverture d assurance de qualité suisse.

Se sentir chez soi. Avec une couverture d assurance de qualité suisse. Swiss Package pour les frontaliers allemands Se sentir chez soi. Avec une couverture d assurance de qualité suisse. Bienvenue chez le leader de l assurancemaladie en Suisse Nous sommes à vos côtés. Personnellement,

Plus en détail

L assurance-maladie pour les sportifs.

L assurance-maladie pour les sportifs. L assurance-maladie pour les sportifs. Offre pour la clientèle privée Aperçu 2012 vivacare, l assurance-maladie pour les sportifs. Les prestations proposées par vivacare sont spécialement conçues pour

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE EXTRAITS DU N 48 MARS 2012 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Question de bateaux IR : un barème gelé A noter Du crédit pour le bio Page 3 A table! Trois ans de plus Taxi

Plus en détail

Vous voulez soigner votre confort en cas d hospitalisation. Nous sommes là!

Vous voulez soigner votre confort en cas d hospitalisation. Nous sommes là! Vous voulez soigner votre confort en cas d hospitalisation. Nous sommes là! EN PLUS DE VOS REMBOURSEMENTS SANTÉ, VOUS ÊTES INDEMNISÉ DE VOS FRAIS D DÈS LE. VOTRE SANTÉ A DE L AVENIR LES GARANTIES Attention,

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL BONUS

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL BONUS Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL BONUS Table des matières Généralités 1 But 2 Possibilités d assurance Prestations 3 Couverture d assurance

Plus en détail

Information au patient

Information au patient Information au patient Service de réadaptation Une fracture, une prothèse articulaire, une amputation, un AVC? Vous êtes dans l impossibilité de rentrer chez vous ET une réadaptation vous est nécessaire?

Plus en détail

ASSURANCES MÉDICAMENTS COMPARAISON DES OPTIONS

ASSURANCES MÉDICAMENTS COMPARAISON DES OPTIONS ! ASSURANCES MÉDICAMENTS COMPARAISON DES OPTIONS À PARTIR DE 65 ANS EN 2008-2009 APRHQ Sous-comité Croix-Bleue 28/04/2009 But du sous-comité Croix-Bleue Donner des outils aux membres retraités de 65 ans

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Les femmes et la cyberconsommation. Etude Direct Assurance Juin 2012 - Focus sur les cyberconsommatrices.

DIRECT ASSURANCE. Les femmes et la cyberconsommation. Etude Direct Assurance Juin 2012 - Focus sur les cyberconsommatrices. Etude Direct Assurance Juin 2012 - Focus sur les cyberconsommatrices Juin 2012 DIRECT ASSURANCE Les femmes et la cyberconsommation Paris Toronto Shanghaï Buenos Aires Connection creates value Méthodologie

Plus en détail

ÉTUDE SILVER ÉCONOMIE La préparation au vieillissement

ÉTUDE SILVER ÉCONOMIE La préparation au vieillissement ÉTUDE SILVER ÉCONOMIE La préparation au vieillissement Frédéric ALBERT f.albert@institut-think www.institut-think.com 01 77 15 67 48 #RÉSULTATS #DISPOSITIF MÉTHODOLOGIQUE LA VISION DES INVESTISSEURS (GRAND

Plus en détail

Service de Service de soins infirmiers A Domicile LE CONTRAT DE PRISE EN CHARGE

Service de Service de soins infirmiers A Domicile LE CONTRAT DE PRISE EN CHARGE Résidence BouicManoury 373, rue Charles de Gaulle 76640 FAUVILLEENCAUX TEL : 02.35.96.18.64/02.35.96.77.11 FAX : 02.35.56.80.94 Service de Service de soins infirmiers A Domicile LE CONTRAT DE PRISE EN

Plus en détail

Offre d assurance. Aperçu des prestations 2016.

Offre d assurance. Aperçu des prestations 2016. Offre d assurance. Aperçu des prestations 2016. La CSS Assurance fait partie des leaders suisses de l assurance-maladie. Grâce à un éventail complet de produits et à des solutions d assurance flexibles

Plus en détail

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil. EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.fr REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE DE SOINS INFIRMIERS

Plus en détail

CAISSE-MALADIE. Assurance de base

CAISSE-MALADIE. Assurance de base CAISSE-MALADIE Assurance de base Toute personne domiciliée en Suisse a l obligation de s assurer contre la maladie et les accidents, quels que soient son âge, son origine ou le statut de son séjour. L

Plus en détail

4 Description des chiffres-clés répertoriés

4 Description des chiffres-clés répertoriés 4 Description des chiffres-clés répertoriés La partie tableaux donne, pour chaque hôpital de Suisse, une sélection de chiffres-clés. Celle-ci se fonde sur l ancienne publication de la VESKA/H+ «Statistique

Plus en détail

ÉTUDE SILVER ÉCONOMIE La préparation au vieillissement

ÉTUDE SILVER ÉCONOMIE La préparation au vieillissement ÉTUDE SILVER ÉCONOMIE La préparation au vieillissement Frédéric ALBERT f.albert@institut-think www.institut-think.com 01 77 15 67 48 #RÉSULTATS #DISPOSITIF MÉTHODOLOGIQUE LA VISION DES INVESTISSEURS (GRAND

Plus en détail

Demande de prestations pour adultes : Moyens auxiliaires

Demande de prestations pour adultes : Moyens auxiliaires Demande de prestations pour adultes : Moyens auxiliaires 1. Moyens auxiliaires Quels moyens auxiliaires (prothèse, fauteil roulant, etc) demandez-vous? Fournisseur souhaité (prière de joindre les copies

Plus en détail

Le programme OMAGE dans une logique de parcours. Sylvie LEGRAIN Pascale Saint - Gaudens AFDET 13 février 2014

Le programme OMAGE dans une logique de parcours. Sylvie LEGRAIN Pascale Saint - Gaudens AFDET 13 février 2014 Le programme OMAGE dans une logique de parcours Sylvie LEGRAIN Pascale Saint - Gaudens AFDET 13 février 2014 Quelques chiffres Les 75+ : 57% ont une ALD 33% sont hospitalisés dans l année, dont 40% en

Plus en détail

Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire

Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire Né du souhait de mieux répondre aux grands défis de notre système de santé, Cité générations est un nouveau

Plus en détail