LES DONNÉES ET L'OS400. le SGBDR DB2/400

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES DONNÉES ET L'OS400. le SGBDR DB2/400"

Transcription

1 OS LES DONNÉES ET L'OS400 le SGBDR DB2/400 Auteur : Dominique Vignez OS40004.DOC

2 DB2/400 les données et l'os400 2 Cette page est laissée intentionnellement blanche

3 DB2/400 les données et l'os400 3 Table des matières 1 Introduction Traitement des données par l'as Description des fichiers Description au niveau enregistrement Description au niveau champ types de données supportés Organisation de la Base de Données AS Notion de base de données Méthodes de description des données au système Outils d'aide à la gestion des descriptions de données Dictionnaire des données Fichier de références de zones Utilisation d Operation navigator Terminologie OS400 DDS Niveaux informations dans un membre source de description de données Créer un membre PF ou LF Syntaxe d'une ligne de spécification DDS OS400 IDDU SQL/ Description à l'aide de Query Manager Description des fichiers système Fichier QIDCTP Fichier QIDCTP Fichier QIDCTP Fichier QIDCTP Fichier QIDCTP Fichier QIDCTP Fichier QIDCTP Fichier QIDCTP Fichier QIDCTP Fichier QIDCTL Fichier QIDCTL Fichier QIDCTL Fichier QIDCTL Fichier QIDCTL Fichier QIDCTL Fichier QIDCTL SYSINDEXES SYSKEYS SYSCOLUMNS SYSTABLES SYSVIEWDEP SYSVIEWS...31

4 DB2/400 les données et l'os Évolutions relatives au support de DB2 en V3R1M Support de IFS (Integrated File System) Réorganisation des tables système QABDCCST QADBFCST QADBIFLD QADBKFLD QADBXRDBD QADBXREF QADBPKG QADBFDEP Support des contraintes d'intégrité référentielle Support des triggers ou déclencheurs Les messages escape du SGBD Procédures cataloguées Validation à deux phases ou two phases commit Les fichiers de l'os Types de fichiers Accès aux fichiers CONTRÔLE DES ACCÈS FICHIERS Open feedback area I/O feedback area Les fichiers de données Structure Description fichiers physiques Structure Mots clé Niveau fichier Niveau format d'enregistrement Niveau zone Niveau clé fichiers logiques Structure Logiques joints Conversions de type de données Mots clé Niveau fichier Niveau enregistrement Niveau joint Niveau champ Niveau clé Niveau sélection/omission Autres fonctions base de données National Language Support...62

5 DB2/400 les données et l'os Predictive Query Governor Amélioration des performances Bases de données distribuées Passerelles vers d'autres SGBDR Data Propagator Opticonnect Bases de données parallèles La base de données SMP (Symetric Multiprocessing Parallel) La base de données faiblement associée Sécurité des données La journalisation La protection des chemins d'accès par le système (SMAPP) Le contrôle de validation DASD de technologie RAID Limitations...67

6 DB2/400 les données et l'os400 6

7 DB2/400 les données et l'os Introduction De par son caractère intégré, situé pour partie au dessus du MI et pour partie à l'intérieur du SLIC, la base de données de l'as400 atteint un niveau d'efficacité plus important qu'une autre base de données qui serait construite au dessus du système d'exploitation. La base de données de l'as400 a été conçu pour le S38 dès 1975 par Perry Taylor. A cette époque E.F. Codd travaillait pour IBM sur un projet appelé System/R et avait décrit un système relationnel de table à deux dimensions, sur laquelle on pouvait réaliser quatre opérations (order, selection, projection, join). Perry Taylor entra en contact avec Codd pour lui faire part de ses propres travaux et lui demander d'unir leurs efforts. Mais Codd le pris de haut annonçant que les bases de données relationnelles ne pouvaient être conçues que pour les gros systèmes et qu'un petit système n'avait besoin que d'un tri et d'une fusion de fichiers. La première base de données relationnelle à être installée sur un ordinateur fut celle du S38 en 1978, mais sans l'opération join. Trois ans plus tard, la base de données du système/r fut commercialisée sous le nom de DB2 et comme elle possédait les quatre opérations, il fut décrété qu'elle était finalement la première base de données relationnelle au monde. Comme il n'existait pas d'interface standard aux bases de données relationnelles à l'époque où la base de données du système 38 a été lancée, il a fallu développer une interface native : les DDS. Les spécifications du langage SQL ne sont venues que plus tard et une décennie a été nécessaire à leur stabilisation. Ceci explique que les DDS sont livrées encore aujourd'hui en standard alors que le kit de développement SQL est fourni en option. Cette nécessité historique fait que longtemps le SQL a été moins performant et quasiment inutilisé sur AS400. La réécriture du SGBD DB2/400 avec la V3.R1. de l'os400 a gommé cette différence. DDS et SQL sont maintenant au même niveau de performances sur l'as Traitement des données par l'as400 L'AS400 est une machine conçue pour s'intégrer dans l'aua d'ibm (Architecture unifiée d'applications) et pouvant assurer la compatibilité avec la gamme 3X ou avec la gamme gros systèmes et même micro sous OS/2 ou AIX pour RS/6000. Sur une même machine il est donc possible de gérer les données de plusieurs façons suivant les finalités recherchées. Ainsi, si l'on utilise des programmes utilisateurs provenant d'un 3X ou des produits sous licence IBM ou si l'on utilise des programmes s'inscrivant dans l'aua comme CICS par CSP/AE (à partir de la version OS/ ), on ne décrira pas les données de la même manière et on ne les traitera pas non plus de la même manière.

8 DB2/400 les données et l'os Description des fichiers 3.1 Description au niveau enregistrement Elle correspond à l'utilisation traditionnelle sans base de données. Seule la longueur de l'enregistrement est décrite au système. Le système ne connaît rien des champs contenus dans le fichier. La description des champs n'étant donnée qu'à l'intérieur des programmes. Cette façon de procéder est appelée "fichiers à description interne". Dans ce cas les données sont strictement dépendantes des programmes. 3.2 Description au niveau champ Elle correspond à l'utilisation avec base de données déjà utilisée sur le système 38. L'ensemble des éléments à décrire pour un champs comprend : - le nom, - la longueur, - le type, - les domaines de validité, - un texte descriptif. Cette façon de procéder est appelée "fichiers à description externe". Dans ce cas les données sont indépendantes des programmes types de données supportés Le type de données est indiqué en colonne 35 d'une spécification de description de données (A) voir annexes les types possibles sont : - P numérique décimal packé, - S numérique décimal zoné, - B numérique binaire, - F numérique flottant, - A alphabétique, - H hexadécimal, - L date, - T heure, - Z horodatage. Si le type de données n'est pas explicitement indiqué le système attribuera par défaut le type A (alpha) si ne nombre de décimales (colonne 36,37) est blanc, ou packé si le nombre de décimales est de 0 à 31. Indiquer 0 décimale en colonnes désigne un entier pour des zones définies en packé, zoné ou binaire. Si le type est F (virgule flottante) il faut spécifier le mot clé FLTPCN pour indiquer la simple ou la double précision du nombre flottant.

9 DB2/400 les données et l'os400 9 Le type hexadécimal permet d'indiquer au système qu'il ne doit pas interpréter le contenu de ce champ et le restituer tel quel. Dans la plupart des cas un champ défini en hexadécimal sera traité sur les mêmes règles qu'un champ alpha. 4 Organisation de la Base de Données AS400 Sur AS400 il existe 4 méthodes pour décrire les données : - à l'aide de sources DDS suivis d'une compilation (CRTPF, CRTLF), - à l'aide de IDDU, - à l'aide de SQL, - à l'aide de Query Manager. Suivant la méthode utilisée l'environnement système et les possibilités sont différentes mais toujours complémentaires. 4.1 Notion de base de données Sur AS400 une base de données est un ensemble de fichiers physiques et logiques contenus dans une même bibliothèque. Conceptuellement une base de données ne peut pas contenir d'autres bases de données. L'arborescence est donc limitée à sa plus simple expression. Seule la base de données du système (QSYS) qui est la racine, peut contenir d'autres bases de données. Le gestionnaire système de la base données, n'a donc à gérer que deux niveaux hiérarchiques. Au niveau le plus bas (QSYS) le gestionnaire dispose de deux fichiers physiques. QADBXREF (description des fichiers) contenant un enregistrement de 127 octets pour chaque fichier existant collectant les renseignements suivants : - nom du fichier, - nom de la librairie, - nom du dictionnaire, - nom du propriétaire, - texte descriptif, - type de fichier (physique, logique, table, vue, index), - statuts de lien (Externe, Programme, sans), - type du dictionnaire (Iddu, Crtdtadct, Sql, Xmigration, - type fichier (Data, Source), - nombre de champs, - nombre de champs clé, - longueur d'enregistrement, - identificateur interne dans dictionnaire (n record).

10 DB2/400 les données et l'os QADBFDEP (relations entre les fichiers) contenant un enregistrement de 41 octets pour chaque fichier basé sur un autre. - nom du fichier de base, - librairie du fichier, - nom du fichier dépendant, - librairie du fichier dépendant, - type de dépendance (Données, Vue, Index). Deux fichiers logiques sont basés sur QADBXREF se sont QADBXFIL, QADBXDIC et deux fichiers logiques sont basés sur QADBFDEP se sont : QADBLDEP et QADBLDNC pour simplifier les accès. Lorsque l'on décrit les données avec la méthode des DDS, seule cette configuration est en oeuvre associée à la description des champs contenue dans le fichier lui même. 5 Méthodes de description des données au système Si vous désirez décrire un fichier uniquement au niveau enregistrement, vous pouvez utiliser le paramètre de longueur d'enregistrement (RCDLEN) en utilisant la commande de création de fichier physique CRTPF. Si vous désirez décrire un fichier au niveau champs, vous pouvez utiliser plusieurs méthodes : l'utilitaire IDDU (interactive data description utility), les commandes SQL/400, ou les DDS (data description specifications). Les DDS offrant le maximum des possibilités de descriptions offertes au programmeur, c'est souvent cette méthode que vous utiliserez. 5.1 Outils d'aide à la gestion des descriptions de données Afin d'éviter les doubles définitions de données et dans un souci de standardisation, il est possible d'utiliser soit un dictionnaire de données soit un fichier de références de zones Dictionnaire des données Un fichier à description interne peut être décrit dans un dictionnaire de données pour le détail du ou des formats d'enregistrements surtout si ce fichier doit être utilisé par QUERY/400, PCS/400 ou DFU. De même un fichier à description externe peut également être décrit dans un dictionnaire. Le système s'assurant que les deux définitions soient bien identiques Fichier de références de zones L'ensemble des détails de description des champs peut être contenu dans ce fichier, évitant ainsi au programmeur des redéfinitions longues et sources d'erreurs.

11 DB2/400 les données et l'os L'utilisation de ce fichier accroît la productivité du programmeur et garanti l'uniformité des descriptions de données d'un programmeur à l'autre. 5.2 Utilisation d Operation navigator Operation Navigator permet de gérer la base de données par interface graphique. Les requêtes SQL sont générées automatiquement par l interface. A partir de la V4.R4. c est l outil le plus puissant de l AS400 pour gérer les possibilités de DB2 Universal DataBase. 5.3 Terminologie Suivant la méthode employée les notions logiques de mêmes entités peuvent être nommées différemment. La liste suivante donnera les termes pour une organisation traditionnelle puis selon l'os400 puis selon SQL. répertoire librairie collection fichier fichier physique table index secondaire fichier logique vue enregistrement format rangée ou tupple item champs colonne ou attribut

12 DB2/400 les données et l'os Ces termes bien que regroupant des conceptions identiques ne sont pas simplement des homonymes mais bien des entités différentes qui ne peuvent être utilisées l'une pour l'autre. Ces parallèles ne sont faits que pour aider à la compréhension. Pour de plus amples informations sur ce sujet, consultez les brochures IBM programming data base guide, programming data management guide.

13 DB2/400 les données et l'os OS400 DDS Les fichiers à description externe peuvent être décrits en utilisant le langage de description de données. Il s'appelle : DDS : Data Description Spécification en anglais. SDD : Spécification de Description de Données en français. Il sert à décrire les données dans des membres source :. de Base de données : membres source PF et LF.. d'affichage : membres source DSPF.. d'impression : membres source PRTF.. de communications : membres source ICFF.... etc. Chaque ligne d'un membre de donnée = une spécification. Chaque spécification contient la lettre 'A' en colonne 6. L'utilisation des DDS vous permet d'intervenir dans les descriptions au niveau du champs, de l'enregistrement et du fichier. Ce n'est que par l'utilisation des DDS qu'il est possible de décrire les clés du chemin d'accès d'un fichier logique par exemple. Ceci contrairement à SQL qui vous permettra de décrire des vues.

14 DB2/400 les données et l'os La colonne 17 de la spécification A peut contenir : - R pour indiquer la description d'un enregistrement (Record), - K pour indiquer la description d'une zone clé, - J pour indiquer la description d'un joint, - S pour indiquer la description d'une sélection, - O pour indiquer la description d'une omission. Les colonnes 19 à 28 peuvent contenir un nom d'enregistrement ou un nom de champ. La colonne 29 peut contenir un "R" pour indiquer que la description du champ est à rechercher dans un autre fichier soit dans le fichier indiqué au mot clé REF, soit par rapport à une autre zone décrite précédemment au dans un autre fichier Indiqués au mot clé REFFLD. Les colonnes 30 à 34 peuvent contenir la longueur de la zone (cadrée à droite). La colonne 35 indique le type de données (voir ci-dessus types de données). Les colonnes peuvent contenir le nombre de décimales (cadrée à droite) pour la description d'une zone numérique. Un nombre de décimales égal à zéro indique une zone numérique entière. La colonne 38 décrit l'usage de la zone et n'est généralement pas utilisée pour les fichiers base de données. Les valeurs possibles sont : - I (Input) entrée, - O (Output) sortie, - B (Both) entrée sortie, - H (hidden) caché, - M (Message), - P (Program to system), - N (Neither) ni entrée ni sortie. Les colonnes 39 à 41 indiquent le no de ligne alors que les colonnes 42 à 44 indiquent le no de colonne. Ces informations ne sont utilisées que pour les fichiers écrans ou imprimantes et pas pour les fichiers base de données. Les colonnes 45 à 80 sont utilisées pour indiquer les mots clé. Voir ci-dessous les différents mots clé et leur niveau d'usage. Pour de plus amples informations sur les DDS consultez la brochure IBM programming data description specifications reference SC Niveaux informations dans un membre source de description de données

15 DB2/400 les données et l'os Un membre source de description de données contient des informations organisées en niveaux. Ces niveaux ont un ordre à respecter. Certains niveaux peuvent être ignorés s'ils ne sont d'aucune utilité dans un membre source. Un membre PF contient 4 niveaux : - informations de niveau fichier. - informations de niveau format d'enregistrement. - informations de niveau zone. - informations de niveau clé. Un membre LF contient 5 niveaux : - informations de niveau fichier. - informations de niveau format d'enregistrement. - informations de niveau zone. - informations de niveau clé. - informations de niveau sélection.

16 DB2/400 les données et l'os Créer un membre PF ou LF La création d'un membre source PF permet la création d'un fichier de données. 1) Avant de créer un membre PF, il faut connaître les informations suivantes sur le fichier : - le fichier répertoire qui contient la description des zones fichiers, - s'il y a présence de clé : unicité de la clé ou non, - le nom du format d'enregistrement à donner au fichier, - le nom des zones composant l'enregistrement, - le nom de ou des zone (s) composant la clé (optionnel ), - la ou les sélections à faire sur les données ( pour LF uniquement ). 2) Il faut organiser ces informations en niveaux : Au niveau fichier : - donner le nom du répertoire de description des zones, - dire si la clé est unique ou pas ( en cas de présence de clé), - donner autres infos. de niveau fichier. Au niveau format d'enregistrement : - donner le nom du format d'enregistrement, - donner autres infos. de niveau format d'enregistrement. Au niveau zone, pour chaque zone :

17 DB2/400 les données et l'os donner le nom de la zone, - si la zone est référencée : - dire si elle fait référence au répertoire cité au niveau fichier ou si elle fait référence à une autre zone, - si la zone n'est pas référencée : - donner sa longueur et son type; - donner infos complémentaires. au niveau zone. Au niveau clé : - donner la ou les zones composant la clé (cette ou ces zones doivent faire partie de l'enregistrement ), - donner autres infos. au niveau clé. Au niveau sélection omission : - décrire la/les sélections et/ou omissions de données. 3) Créer le membre PF ou LF sous PDM : Créer un nouveau membre de type PF ou LF. Pour saisir une ligne : insérer une ligne avec l'invite DP : IPDP (voir pages suivantes pour la syntaxe DDS) 4) Compiler le membre PF ou LF pour créer le fichier BD : utilisez l'option 14 de PDM (si besoin F4 pour les options et optimisations). Attention : il y a un ordre de création des différents fichiers de la BD. - créer d'abord le répertoire de données, - créer ensuite les fichiers Physiques, - créer enfin les fichiers Logiques Syntaxe d'une ligne de spécification DDS

18 DB2/400 les données et l'os400 18

19 DB2/400 les données et l'os400 19

20 DB2/400 les données et l'os OS400 IDDU Les fichiers physiques peuvent être décrits en utilisant IDDU. L'avantage d'utiliser IDDU est que c'est une méthode interactive avec accès par menus pour décrire les données. Il se peut également que des utilisateurs connaissant le système 36 en aient l'habitude et préfèrent cette méthode. De plus IDDU autorise la description de formats multiples en relation avec QUERY/400, PCS/AS/400 (PC Support) et DFU (data file utility). Si vous utilisez IDDU pour décrire vos fichiers, les définitions de fichiers deviennent des éléments d'un dictionnaire de données OS/400. Si vous désirez de plus amples informations à ce sujet consultez la brochure IBM IDDU user's guide. Lorsque l'on utilise la méthode IDDU, une base de données utilisateur, donc une librairie contient en plus des fichiers de données les objets suivants : - un dictionnaire de données (DTADCT) portant le nom de la base de données fichiers physiques qui sont : QIDCTP02 commentaires longs des fichiers, enregistrements et champs, QIDCTP10 descriptions des champs, QIDCTP20 descriptions des enregistrements, QIDCTP21 relations des champs et des enregistrements séquence des champs et mode de traitement, QIDCTP25 séquence et mode de traitement des enregistrements, QIDCTP30 descriptions des fichiers, QIDCTP31 relations des enregistrements et fichiers, QIDCTP51 zones clé d' un enregistrement, QIDCTP52 texte de la commande SQL ayant créée un enregistrement, QIDCTP53 relations entre un enregistrement et les fichiers physiques sur lesquels il est basé. - 7 fichiers logiques basés sur les précédents : QIDCTL76 liste des champs par alias basé sur P10, QIDCTL80 liste des champs par nom et par id interne de dictionnaire basé sur P10, QIDCTL81 liste des enr. basé sur P20, QIDCTL82 liste des fichiers basé sur P30, QIDCTL84 liste des enr. utilisant un champ basé sur P20, P21, QIDCTL86 liste des fichiers utilisant un enr. basé sur P30, P31, QIDCTL88 liste des fichiers utilisant un champ basé sur P20, P21, P30, P31. Ces objets sont nécessaires à l'utilitaire IDDU pour assurer sa fonction de description de données interactive. Mais IDDU n'est capable de créer que des fichiers physiques. Par contre il peut gérer les définitions de fichiers logiques. Un fichier créé par la méthode des DDS peut voir ses définitions gérées par IDDU à la condition que celles ci soient entrées dans le dictionnaire par la commande ADDDTADFN.

21 DB2/400 les données et l'os Néanmoins les fichiers partageants un chemin d'accès, ayant une séquence de classement alternée ou étant en union, les fichiers joints et les fichiers logiques en select ou en project ne sont pas gérables par IDDU.

22 DB2/400 les données et l'os SQL/400 Le langage de requête structuré SQL/400 peut être utilisé pour pour décrire une base de données AS/400. SQL/400 supporte les instructions pour décrire les champs d'une base de données, et pour créer les fichiers. Si l'application que vous développez doit s'inscrire dans un contexte de portabilité entre systèmes, il sera préférable de décrire vos données par SQL. Pour de plus amples informations à ce sujet, consultez la brochure IBM SQL/400 programmer's guide. Lorsque l'on utilise la méthode SQL, l'environnement s'enrichi encore et la base de données devient une collection par adjonction des éléments suivants : - QSQJRN journal associé au contrôle de validation SQL, - QSQJRN0001 récepteur de journal, - 8 fichiers logiques assurants la comptatibilité avec la norme SQL et dont les fonctions et contenus sont redondants avec ceux de IDDU, QSQTABLES basé sur P02 et P30; QSQCOLUMNS basé sur P10, P02, P20, P30, P31, QADBXREF; SYSCOLUMNS mêmes bases que le précédent; SYSINDEXES basé sur P30, QADBXREF, QADBFDEP; SYSKEYS basé sur P02, P10, P20, P51, QADBXREF; SYSTABLES basé sur P30, QADBXREF; SYSVIEWDEP basé sur P30, QADBXREF, QADBFDEP; SYSVIEW basé sur P30, P52, QADBXREF. Cette configuration est nécessaire pour créer des tables, des vues, des enregistrements par SQL. Mais pour gérer les données en lecture, en mise à jour ou en ajout à l'aide de SQL, il n'est pas indispensable que ces dernières soient incluses dans une collection. SQL400 est capable de gérer les données de l'as400 quelque soit leur mode de définition. 9 Description à l'aide de Query Manager Query Manager est un outil offrant une interface utilisateur pour utiliser le langage SQL. Il offre les mêmes possibilités que IDDU et SQL réunis, sans avoir recours aux fichiers systèmes. Par contre et s'en est la contrepartie, il est un peu plus lent d'exécution car chaque information doit faire l'objet d'un traitement pour être accessible au lieu d'avoir à effectuer une simple lecture de fichier. L'accès à Query Manager se fait grâce à la commande STRQM (démarrer Query Manager). En choisissant le choix 3 (gestion des tables QM) du menu qui s'affiche, une fenêtre permet d'indiquer la collection ou la bibliothèque sur laquelle on désire travailler.

23 DB2/400 les données et l'os L'affichage d'un choix de bibliothèque dans une liste est possible par l'intermédiaire de la touche F4. Il est possible ensuite de créer un fichier physique par l'option 1 (création de table).

24 DB2/400 les données et l'os Description des fichiers système 10.1 Fichier QIDCTP10 Longueur d'enregistrement : 535 octets nom externe du champ id interne du champ flag interne de delete fonction de création date de création heure de création id créateur date dernière modification heure dernière modification id dernier modifieur type général de donnée (1=char, 2=numérique) type détail de donnée majuscule par défaut longueur externe longueur interne nbre de décimales type de donnée SQL longueur SQL précision SQL valeur nulle possible (Y=oui, N=non) code d' édition séparateur de date et heure symbole de point décimal séparateur de milliers apparition du signe négatif signe négatif gauche signe négatif droit impression de la valeur zéro remplacement des zéros non significatifs remplacement de la valeur zéro option d' affichage des zéros négatifs affichage du symbole monétaire symbole monétaire gauche symbole monétaire droit mot d' édition longueur entête 1 de champ entête 1 de champ longueur entête 2 de champ entête 2 de champ longueur entête 3 de champ entête 3 de champ nom alias 10.2 Fichier QIDCTP20 Longueur d' enregistrement 123 octets

25 DB2/400 les données et l'os nom externe de l'enregistrement id interne de l' enregistrement flag interne de delete texte descriptif fonction de création date de création heure de création id du créateur date de dernière modif heure de dernière modif id du dernier modificateur code de révision du fichier physique 21 code de révision du fichier physique 25 réserve reserve 10.3 Fichier QIDCTP21 Longueur d' enregistrement 36 octets id interne d' enregistrement code de révision interne id interne de champ type de fichier (D=dbase) séquence relative de sortie séquence relative d' entrée usage du champ modifiable par SQL (Y=oui, N=non) n de référence de joint 10.4 Fichier QIDCTP25 Longueur d' enregistrement 36 octets id interne d' enregistrement code de révision interne id interne de champ n relatif de séquence type de fichier (D=dbase) position relative dans le champ opérateur de comparaison (EQ, NE, ZN, NZ, DG, ND) valeur test id enregistrement continuation et/ou (1=and, 2=or) 10.5 Fichier QIDCTP30 Longueur d' enregistrement 134 octets nom externe du fichier id interne du fichier flag interne de delete texte descriptif date de création heure de création id du créateur

26 DB2/400 les données et l'os date dernière modif heure dernière modif id du dernier modificateur type de fichier (1=physique, 2=logique) accès base de données (1=séquentiel, 2=par clés) type de joint (1=inner join, 2=left outer join) vérification SQL (Y=oui, N=non) clés en double (D=oui, U=non) séquence des clés en double (F=fifo, L=lifo) code de révision fichier physique 31 code de révision fichier physique 51 code de révision fichier physique 52 code de révision fichier physique 53 réserve réserve réserve définition fichier SQL 10.6 Fichier QIDCTP31 Longueur d'enregistrement 27 octets id interne fichier code révision interne id interne d' enregistrement N de séquence relatif 10.7 Fichier QIDCTP51 longueur d' enregistrement 40 octets id interne fichier code de révision interne id interne d' enregistrement id interne de champ n de séquence relatif ordre de tri de la clé (A=ascendant, D=descendant) attribut de clé (S=signée, U=non signée, A=alpha, D, Z) 10.8 Fichier QIDCTP52 Longueur d' enregistrement 86 octets id interne de fichier code de révision interne n de séquence relatif texte de la commande SQL de création 10.9 Fichier QIDCTP53 Longueur d' enregistrement 60 octets id interne fichier code de révision interne id interne d' enregistrement nom du fichier de base nom de la librairie du fichier de base

27 DB2/400 les données et l'os id interne du fichier physique de base n de séquence relatif séquence de référence de joint (0=logique) Fichier QIDCTL76 Vue logique de QIDCTP10 longueur enr. 30 octets, longueur clé 30 octets clé : Q76GUA Fichier QIDCTL80 Index de QIDCTP10 longueur enr. 535 octets, longueur clé 21 octets clé : Q10DEN,Q10IDI nom externe zone, id interne Fichier QIDCTL81 Index de QIDCTP20 longueur enr. 123 octets, longueur clé 21 octets clé : Q20REN,Q20IRI nom externe enr., id interne Fichier QIDCTL82 Index de QIDCTP30 longueur enr. 134 octets, longueur clé 21 octets clé : Q30FEN,Q30IFI nom externe fichier, id interne Fichier QIDCTL84 Vue jointe sur QIDCTP21/QIDCTP20 longueur enr. 101 octets longueur clé 11 octets clé : Q84IDI joint : QIDCTP21/Q21IRI QIDCTP20/Q20IRI id champ interne id enr. interne code révision interne code révision P25 séquence de sortie relative nom enr. externe date création heure création Fichier QIDCTL86 Vue jointe de QIDCTP31/QIDCTP30 longueur enr. 105 octets longueur clé 11 octets clé : Q86IRI joint : QIDCTP31/Q31IFI -> QIDCTP30/Q30IFI id enr. interne id fichier interne code révision interne

28 DB2/400 les données et l'os code révision P51 code révision P52 code révision P53 n séquence relatif Type fichier nom fichier externe texte descriptif date création heure création Fichier QIDCTL88 Vue jointe de QIDCTP21/QIDCTP20/QIDCTP31/QIDCTP30 longueur enr. 98 octets longueur clé 11 octets clé : Q88IDI joint : QIDCTP21/Q21IRI QIDCTP20/Q20IRI QIDCTP31/Q31IRI QIDCTP31/Q31IFI QIDCTP30/Q30IFI QIDCTP31/Q31R31 QIDCTP30/Q30R31 id champ interne id fichier interne code révision interne type fichier type de fichier base de données nom fichier externe texte descriptif date création heure création SYSINDEXES Cette vue logique contient un enregistrement pour chaque index de la base de données. NAME char(10) nom de l'index CREATOR char(10) propriétaire de l' index TBNAME char(10) nom du fichier physique TBCREATOR char(10) propriétaire du fichier physique TBDBNAME char(10) nom de la librairie du fichier physique UNIQUERULE char(1) clés en double autorisées D=oui (duplicates) U=non (unallowed) COLCOUNT integer nombre de champs dans la clé DBNAME char(10) nom de la lbrairie contenant l'index SYSKEYS Cette vue logique contient un enregistrement pour chaque champs contenu dans un index. IXNAME char(10) nom de l'index IXCREATOR char(10) propriétaire de l' index COLNAME char(10) nom du champs contenu dans l' index COLNO integer n d'ordre du champs dans l'enregistrement COLSEQ integer n d'ordre du champs dans la clé

Les bases de données Page 1 / 8

Les bases de données Page 1 / 8 Les bases de données Page 1 / 8 Sommaire 1 Définitions... 1 2 Historique... 2 2.1 L'organisation en fichier... 2 2.2 L'apparition des SGBD... 2 2.3 Les SGBD relationnels... 3 2.4 Les bases de données objet...

Plus en détail

IMPLANTATION D UNE BASE DE DONNEES SOUS MS-ACCESS 97

IMPLANTATION D UNE BASE DE DONNEES SOUS MS-ACCESS 97 Stage STT050 - Novembre 2000 Page 1 IMPLANTATION D UNE BASE DE DONNEES SOUS MS-ACCESS 97 GENERALITES SUR MS-ACCESS Fonctionnalités de MS-ACCESS Access 97 est un produit Microsoft de type SGBDR (Système

Plus en détail

S. Laporte C# mode console DAIGL TS1

S. Laporte C# mode console DAIGL TS1 Bases du langage C# I. C# en mode console (mode texte) Avantages par rapport au mode graphique (Application Windows): - C'est un mode plus proche de l'approche algorithmique (pas de notions de composants,

Plus en détail

SQL SERVER 2008 Le 20/10/2010

SQL SERVER 2008 Le 20/10/2010 Définitions SQL SERVER 2008 Le 20/10/2010 Une base de données est un objet particulièrement difficile à définir puisqu il est abordé en pratique selon différents points de vue : Pour un administrateur,

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Les Bases de Données occupent aujourd'hui une place de plus en plus importante dans les systèmes informatiques. Les Systèmes de Gestion de Bases de Données

Plus en détail

Le Langage De Description De Données(LDD)

Le Langage De Description De Données(LDD) Base de données Le Langage De Description De Données(LDD) Créer des tables Décrire les différents types de données utilisables pour les définitions de colonne Modifier la définition des tables Supprimer,

Plus en détail

Plan. Cours 4 : Méthodes d accès aux données. Architecture système. Objectifs des SGBD (rappel)

Plan. Cours 4 : Méthodes d accès aux données. Architecture système. Objectifs des SGBD (rappel) UPMC - UFR 99 Licence d informatique 205/206 Module 3I009 Cours 4 : Méthodes d accès aux données Plan Fonctions et structure des SGBD Structures physiques Stockage des données Organisation de fichiers

Plus en détail

Le language SQL (2/2)

Le language SQL (2/2) Les commandes de base sous Unix SQL (Première partie) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Création d'une base ([] facultatif) : createdb nombase [ -U comptepostgres ] Destruction

Plus en détail

Client Citrix ICA Windows CE Carte de référence rapide

Client Citrix ICA Windows CE Carte de référence rapide Client Citrix ICA Windows CE Carte de référence rapide Exigences Pour exécuter le client ICA Windows CE, vous devez disposer des éléments suivants : Un périphérique Windows CE Une carte d'interface réseau

Plus en détail

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI Cours Base de données relationnelles 1 Plan 1. Notions de base 2. Modèle relationnel 3. SQL 2 Notions de base (1) Définition intuitive : une base de données est un ensemble d informations, (fichiers),

Plus en détail

1. Qu'est-ce que SQL?... 2. 2. La maintenance des bases de données... 2. 3. Les manipulations des bases de données... 5

1. Qu'est-ce que SQL?... 2. 2. La maintenance des bases de données... 2. 3. Les manipulations des bases de données... 5 1. Qu'est-ce que SQL?... 2 2. La maintenance des bases de données... 2 2.1 La commande CREATE TABLE... 3 2.2 La commande ALTER TABLE... 4 2.3 La commande CREATE INDEX... 4 3. Les manipulations des bases

Plus en détail

Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I

Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I Oracle University Appelez-nous: +33 (0) 1 57 60 20 81 Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I Durée: 3 Jours Description Ce cours offre aux étudiants une introduction à la technologie de

Plus en détail

Créer une base de données

Créer une base de données Access Créer une base de données SOMMAIRE Généralités sur les bases de données... 3 Création de la base de données... 4 A) Lancement d'access... 4 B) Enregistrement de la base de données vide... 4 Création

Plus en détail

1/ Présentation de SQL Server :

1/ Présentation de SQL Server : Chapitre II I Vue d ensemble de Microsoft SQL Server Chapitre I : Vue d ensemble de Microsoft SQL Server Module: SQL server Semestre 3 Année: 2010/2011 Sommaire 1/ Présentation de SQL Server 2/ Architerture

Plus en détail

LA GESTION DE FICHIERS

LA GESTION DE FICHIERS CHAPITRE 6 : LA GESTION DE FICHIERS Objectifs spécifiques Connaître la notion de fichier, ses caractéristiques Connaître la notion de répertoires et partitions Connaître les différentes stratégies d allocation

Plus en détail

2011 Hakim Benameurlaine 1

2011 Hakim Benameurlaine 1 Table des matières 1 PRÉSENTATION DE TSQL... 2 1.1 Historique... 2 1.2 Les différents types d instructions... 2 1.2.1 Langage de Définition des Données... 2 1.2.2 Langage de Manipulation des Données...

Plus en détail

Document d'aide phpmyadmin et MySQL

Document d'aide phpmyadmin et MySQL Document d'aide phpmyadmin et MySQL GPA775 Base de données École de Technologie Supérieure 23 juin 2009 Ce document sert de guide de base pour travailler avec l'interface phpmyadmin (interface par un navigateur

Plus en détail

SQL (Première partie) Walter RUDAMETKIN

SQL (Première partie) Walter RUDAMETKIN SQL (Première partie) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Les commandes de base sous Unix Création d'une base ([] facultatif) : createdb nombase [ -U comptepostgres ] Destruction

Plus en détail

Généralités sur les bases de données

Généralités sur les bases de données Généralités sur les bases de données Qu est-ce donc qu une base de données? Que peut-on attendre d un système de gestion de bases de données? Que peut-on faire avec une base de données? 1 Des données?

Plus en détail

Parcours FOAD Formation ACCESS 2010

Parcours FOAD Formation ACCESS 2010 Parcours FOAD Formation ACCESS 2010 PLATE-FORME E-LEARNING DELTA ANNEE SCOLAIRE 2013/2014 Pôle national de compétences FOAD Formation Ouverte et A Distance https://foad.orion.education.fr Livret de formation

Plus en détail

Questions à choix multiples Page 1 de 11

Questions à choix multiples Page 1 de 11 INF3172 Principes des systèmes d'exploitation Examen intra hiver 2015 Question #1 Quel est l'objectif d'un système d'exploitation? a) Protéger les composants de l'ordinateur b) Fournir une abstraction

Plus en détail

Axel Menu. Publier facilement et rapidement des applications sous Windows TSE. Novembre 2008 - Réf. : axmenuf-11

Axel Menu. Publier facilement et rapidement des applications sous Windows TSE. Novembre 2008 - Réf. : axmenuf-11 Axel Menu Publier facilement et rapidement des applications sous Windows TSE Novembre 2008 - Réf. : axmenuf-11 La reproduction et la traduction de ce manuel, ou d'une partie de ce manuel, sont interdites.

Plus en détail

Fonctionnement du serveur Z39.50

Fonctionnement du serveur Z39.50 Fonctionnement du serveur Z39.50 Table des matières 1 Configuration du serveur...2 1.1 Comportement du serveur...2 1.2 Configuration de la traduction z39.50 -> base de données...2 1.3 Configuration du

Plus en détail

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés.

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés. 2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH Tous droits réservés. La distribution et/ou reproduction de ce document ou partie de ce document sous n'importe quelle forme n'est autorisée qu'avec la permission

Plus en détail

Une GED personnelle pratique et simple Version 2.1.0. Copyright 2005 2005 Alain DELGRANGE licence GNU GPL2

Une GED personnelle pratique et simple Version 2.1.0. Copyright 2005 2005 Alain DELGRANGE licence GNU GPL2 Une GED personnelle pratique et simple Version 2.1.0 Copyright 2005 2005 Alain DELGRANGE licence GNU GPL2 Introduction Pyged est une application de gestion électronique de documents personnelle optimisée

Plus en détail

SQL Server 2012 - SQL, Transact SQL Conception et réalisation d'une base de données

SQL Server 2012 - SQL, Transact SQL Conception et réalisation d'une base de données Le modèle relationnel 1. Introduction 9 2. Rappels sur le stockage des données 9 2.1 Les différentes catégories de données 10 2.1.1 Les données de base 10 2.1.2 Les données de mouvement 10 2.1.3 Les données

Plus en détail

SOMMAIRE. Travailler avec les requêtes... 3

SOMMAIRE. Travailler avec les requêtes... 3 Access Les requêtes SOMMAIRE Travailler avec les requêtes... 3 A) Créer une requête sélection en mode QBE... 3 B) Exécuter une requête à partir du mode Modifier (QBE)... 3 C) Passer du mode Feuille de

Plus en détail

SUPPORT DE COURS WINDOWS VISTA

SUPPORT DE COURS WINDOWS VISTA SOMMAIRE I.... LA GESTION DE L'ORDINATEUR... 2 A.... LES UNÎTES LOGIQUES... 2 1 DISQUES DURS... 2 2 SUPPORTS AMOVIBLES... 3 3 PROPRIÉTÉS DU SUPPORT... 3 B... LE CONTENU DE L'ORDINATEUR... 4 1 DOSSIERS...

Plus en détail

La Clé informatique. Formation Powerpoint XP Aide-mémoire

La Clé informatique. Formation Powerpoint XP Aide-mémoire La Clé informatique Formation Powerpoint XP Aide-mémoire Septembre 2003 Contenu de la formation Powerpoint XP Leçon 1 : Introduction à PowerPoint Démarrage de PowerPoint Leçon 2 : Environnement Powerpoint

Plus en détail

DOSSIER D'ACTIVITES SUR LE PHP N 03 Créer une base de données MySQL avec PHPMyAdmin

DOSSIER D'ACTIVITES SUR LE PHP N 03 Créer une base de données MySQL avec PHPMyAdmin DOSSIER D'ACTIVITES SUR LE PHP N 03 Créer une base de données MySQL avec PHPMyAdmin Objectifs : Apprendre à l apprenant à lancer un serveur local «Apache» Apprendre à l'apprenant à lancer un serveur MySQL

Plus en détail

Manuel MSDS+ Système de programmes pour l'impression et la gestion des fiches de données de sécurité. DR-software GmbH

Manuel MSDS+ Système de programmes pour l'impression et la gestion des fiches de données de sécurité. DR-software GmbH Manuel MSDS+ Système de programmes pour l'impression et la gestion des fiches de données de sécurité DR-software GmbH Table des matières INSTALLATION ET ACTUALISATION 1 INSTALLATION DU PROGRAMME... 2 INSTALLATION

Plus en détail

Serveur d'archivage 2007 Serveur Archivage : Manuel Utilisateur

Serveur d'archivage 2007 Serveur Archivage : Manuel Utilisateur Type du document Manuel utilisateur Auteur(s) Eric Bouladier Date de création 26/03/2007 Domaine de diffusion Illimité Validé par Versions Date Auteur(s) Modifications 1.0 26/03/2007 Eric Bouladier Création

Plus en détail

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés.

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés. 2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH Tous droits réservés. La distribution et/ou reproduction de ce document ou partie de ce document sous n'importe quelle forme n'est autorisée qu'avec la permission

Plus en détail

Le programme utilise la librairie FOX Toolkit (http://www.fox-toolkit.org) pour son interface

Le programme utilise la librairie FOX Toolkit (http://www.fox-toolkit.org) pour son interface 1 EditHexa permet l'affichage d'un fichier en mode hexadécimal, il est en outre possible d'y apporter des modifications. Dans cette nouvelle version du programme, l affichage de plusieurs documents en

Plus en détail

Introduction aux S.G.B.D.

Introduction aux S.G.B.D. NFE113 Administration et configuration des bases de données - 2010 Introduction aux S.G.B.D. Eric Boniface Sommaire L origine La gestion de fichiers Les S.G.B.D. : définition, principes et architecture

Plus en détail

2011 Hakim Benameurlaine 1

2011 Hakim Benameurlaine 1 Table des matières 1 CRÉATION DES OBJETS DE BASES DE DONNÉES... 2 1.1 Architecture d une base de données... 2 1.1.1 Niveau logique... 2 1.1.2 Niveau physique... 3 1.2 Gestion d une base de données... 3

Plus en détail

Introduction à la notion de système d'exploitation

Introduction à la notion de système d'exploitation Page 1 sur 9 1. Sommaire 1. Sommaire... 2 2. Description du système... 3 2.1. Rôles du système... 3 2.2. Composantes du système... 4 2.3. Systèmes multitâches... 4 2.4. Systèmes multi-processeurs... 4

Plus en détail

Système de base de données

Système de base de données Système de base de données 1. INTRODUCTION Un système de base de données est un système informatique dont le but est de maintenir les informations et de les rendre disponibles à la demande. Les informations

Plus en détail

Prise de contrôle à distance de PC

Prise de contrôle à distance de PC Prise de contrôle à distance de PC VNC = Virtual Network Computing Il sagit de prendre très facilement le contrôle d'un PC à distance en utilisant un programme performant. Par exemple, si vous souhaitez

Plus en détail

Bases de données. Cours 2 : Stockage

Bases de données. Cours 2 : Stockage Bases de données Polytech Paris-Sud Apprentis 4 ème année Cours 2 : Stockage kn@lri.fr http://www.lri.fr/~kn Plan 1 Rappels 2 Stockage 2.1 Introduction 2.2 Aspects bas-niveau 2.3 Stockage pour les SGBD

Plus en détail

[ SQLCodes DB2 ] C _ Franck 'Rush' ALBARET [ http://dansleru.sh ]

[ SQLCodes DB2 ] C _ Franck 'Rush' ALBARET [ http://dansleru.sh ] [ SQLCodes DB2 ] -965 Erreur de procédure -950 Connexion inexistante dans la base de communication -948 Opération distribuée invalide, relancer le fichier de travail -947 Ce fichier ne peut pas être propagé

Plus en détail

Explorateur Windows EXPLORATEUR WINDOWS...1 INTRODUCTION...2 LANCEMENT DE L'EXPLORATEUR WINDOWS...3 PRÉSENTATION PHYSIQUE...3 RECHERCHER...

Explorateur Windows EXPLORATEUR WINDOWS...1 INTRODUCTION...2 LANCEMENT DE L'EXPLORATEUR WINDOWS...3 PRÉSENTATION PHYSIQUE...3 RECHERCHER... EXPLORATEUR WINDOWS SOMMAIRE EXPLORATEUR WINDOWS...1 INTRODUCTION...2 LANCEMENT DE L'EXPLORATEUR WINDOWS...3 PRÉSENTATION PHYSIQUE...3 RECHERCHER...6 ORGANISATION DE SES DOSSIERS...7 CRÉER UN DOSSIER...7

Plus en détail

WEBEARLY 3 et MEMOWEB 3 Des outils pour accélérer la consultation et capturer des sites web

WEBEARLY 3 et MEMOWEB 3 Des outils pour accélérer la consultation et capturer des sites web 199 WEBEARLY 3 et MEMOWEB 3 Des outils pour accélérer la consultation et capturer des sites web 1 - Cédérom WEBEARLY 3 : accélérer la consultation des sites Web WebEarly 3 est un logiciel qui permet de

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction aux Systèmes de Gestion de Bases de Données (Eléments de base)

Chapitre 1 : Introduction aux Systèmes de Gestion de Bases de Données (Eléments de base) Chapitre 1 : Introduction aux Systèmes de Gestion de Bases de Données (Eléments de base) 1. Généralités sur l'information et sur sa Représentation 1.1 Informations et données : a. Au sen de la vie : C

Plus en détail

SQL pour. Oracle 10g. Razvan Bizoï. Tsoft, Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-12055-9, ISBN 13 : 978-2-212-12055-4

SQL pour. Oracle 10g. Razvan Bizoï. Tsoft, Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-12055-9, ISBN 13 : 978-2-212-12055-4 SQL pour Oracle 10g Razvan Bizoï Tsoft, Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-12055-9, ISBN 13 : 978-2-212-12055-4 Ce guide de formation a pour but de vous permettre d'acquérir une bonne connaissance du

Plus en détail

ALCOMP CATALOGUE DE FORMATION

ALCOMP CATALOGUE DE FORMATION ALCOMP CATALOGUE DE FORMATION 1 N Alcomp transfert de compétences vers nos clients» «Le 2 A : Formations ORACLE A1 : Fondamentaux : Sommaire A2 : Cursus développement : A3 : Cursus Administration : B1

Plus en détail

dans laquelle des structures vont être créées pour une ou plusieurs applications.

dans laquelle des structures vont être créées pour une ou plusieurs applications. Création d'une nouvelle base de données A. Vue d'ensemble 1. Étapes de création d'une nouvelle base de données pour une application Le processus complet de création d'une nouvelle base de données pour

Plus en détail

Langage SQL : créer et interroger une base

Langage SQL : créer et interroger une base Langage SQL : créer et interroger une base Dans ce chapitre, nous revenons sur les principales requêtes de création de table et d accès aux données. Nous verrons aussi quelques fonctions d agrégation (MAX,

Plus en détail

LES ACCES ODBC AVEC LE SYSTEME SAS

LES ACCES ODBC AVEC LE SYSTEME SAS LES ACCES ODBC AVEC LE SYSTEME SAS I. Présentation II. SAS/ACCESS to ODBC III. Driver ODBC SAS IV. Driver ODBC SAS Universel V. Version 8 VI. Références I. Présentation Introduction ODBC, qui signifie

Plus en détail

SYSTÈME DE GESTION DE FICHIERS

SYSTÈME DE GESTION DE FICHIERS SYSTÈME DE GESTION DE FICHIERS - DISQUE 1 Les couches logiciels réponse requête Requêtes E/S Système E/S Pilote E/S Interruptions utilisateur traitement S.E. commandes S.E. S.E. matériel Contrôleur E/S

Plus en détail

Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données

Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données Page 1 of 5 Microsoft Office Access Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données S'applique à : Microsoft Office Access 2007 Masquer tout Les programmes de feuilles de calcul automatisées, tels que

Plus en détail

Client SQL Server version 3

Client SQL Server version 3 Client SQL Server version 3 Présentation du programme Par Jean-Pierre LEON Mise à jour du 10/06/2014 Page 2 sur 21 Présentation du logiciel Ouvrir, analyser, consulter, modifier une base de données au

Plus en détail

La modernisation de la Base de Données DB2 for i Passage de DDS à SQL

La modernisation de la Base de Données DB2 for i Passage de DDS à SQL La modernisation de la Base de Données DB2 for i Passage de DDS à SQL 16 et 17 mai 2011 IBM Forum de Bois-Colombes Session 11 Mardi 17 mai 09h00/10h30 Nathanaël BONNET GAIA Mini Systèmes nbonnet@gaia.fr

Plus en détail

UTILISER LE SERVEUR MYSQL...

UTILISER LE SERVEUR MYSQL... MySQL (pour Windows 9x) UTILISER LE SERVEUR MYSQL... 2 LANCER LE SERVEUR MYSQL... 2 ARRETER LE SERVEUR MYSQL... 3 TRAVAIL AVEC LA CONSOLE MYSQL... 3 CREATION / SUPPRESSION D'UN BASE... 3 UTILISER UN BASE...

Plus en détail

SYSTÈME DE GESTION DE FICHIERS SGF - DISQUE

SYSTÈME DE GESTION DE FICHIERS SGF - DISQUE SYSTÈME DE GESTION DE FICHIERS SGF - DISQUE C.Crochepeyre MPS_SGF 2000-20001 Diapason 1 Les couches logiciels réponse SGF requête matériel matériel Requêtes E/S Système E/S Pilote E/S Interruptions Contrôleur

Plus en détail

VBA Access 2013 Programmer sous Access

VBA Access 2013 Programmer sous Access Avant-propos 1. Introduction 15 2. Objectifs du livre 15 Généralités 1. Rappels 19 2. Principes fondamentaux de VBA 20 3. Passage des macros à VBA 21 3.1 Conversion de macros dans un formulaire ou un état

Plus en détail

TrueCrypt. Procédure d'installation 15/11/2012. TrueCrypt Procédure d'installation 15 novembre 2012 1/33

TrueCrypt. Procédure d'installation 15/11/2012. TrueCrypt Procédure d'installation 15 novembre 2012 1/33 Secrétariat Général Service des Politiques Support et des Systèmes d'information TrueCrypt Procédure d'installation 15/11/2012 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement

Plus en détail

Guide d intégration. Protection de classeurs Microsoft EXCEL avec CopyMinder. Contact commercial : Tél. : 02 47 35 70 35 Email : com@aplika.

Guide d intégration. Protection de classeurs Microsoft EXCEL avec CopyMinder. Contact commercial : Tél. : 02 47 35 70 35 Email : com@aplika. Guide d intégration Protection de classeurs Microsoft EXCEL avec CopyMinder Contact commercial : Tél. : 02 47 35 70 35 Email : com@aplika.fr Contact Technique : Tél. : 02 47 35 53 36 Email : support@aplika.fr

Plus en détail

2012-2013 INTRODUCTION PRESENTATION :

2012-2013 INTRODUCTION PRESENTATION : TP1 : Microsoft Access INITITIATION A ACCESS ET CREATION DE TABLES INTRODUCTION Une base de données est un conteneur servant à stocker des données: des renseignements bruts tels que des chiffres, des dates

Plus en détail

Chapitre 4 La base de données

Chapitre 4 La base de données Chapitre 4 La base de données La Base de données INTRODUCTION 4 La Base de données INTRODUCTION Vectorworks permet de lier les objets du dessin à des formats de base de données (BDD), c'est-à-dire d'associer

Plus en détail

LOGICIEL ALARM MONITORING

LOGICIEL ALARM MONITORING LOGICIEL ALARM MONITORING Superviseur des centrales Galaxy - 1 - APPLICATIONS 4 Application locale sur le site 4 Application à distance 4 RACCORDEMENTS 4 CARACTERISTIQUES MATERIELLES 5 Centrale Galaxy

Plus en détail

Progression secrétariat

Progression secrétariat Progression secrétariat I. Notions de base A. L'Unité Centrale et les périphériques 1. Unité centrale a) Le Schéma de principe (1) Entrée et sortie des informations, traitement des informations, en interne

Plus en détail

Seance 2: En respectant la méthode de programmation par contrat, implémentez les autres fonctions de jeu.

Seance 2: En respectant la méthode de programmation par contrat, implémentez les autres fonctions de jeu. Seance 2: Complétion du code de jeu. (durée max: 2h) Mot clé const et pointeurs: En respectant la méthode de programmation par contrat, implémentez les autres fonctions de jeu. Implémentez jeu_recupere_piece

Plus en détail

Conception et réalisation d une base de données

Conception et réalisation d une base de données SQL Server 2014 Conception et réalisation d une base de données (avec exercices pratiques et corrigés) Jérôme GABILLAUD Table des matières 1 Les éléments à télécharger sont disponibles à l'adresse suivante

Plus en détail

INSTALLATION DE WINDOWS

INSTALLATION DE WINDOWS Installation et Réinstallation de Windows XP Vous trouvez que votre PC n'est plus très stable ou n'est plus aussi rapide qu'avant? Un virus a tellement mis la pagaille dans votre système d'exploitation

Plus en détail

0- Le langage C++ 1- Du langage C au langage C++ 2- Quelques éléments sur le langage. 3- Organisation du cours

0- Le langage C++ 1- Du langage C au langage C++ 2- Quelques éléments sur le langage. 3- Organisation du cours 0- Le langage C++ 1- Du langage C au langage C++ 2- Quelques éléments sur le langage 3- Organisation du cours Le présent cours constitue une introduction pour situer le langage C++, beaucoup des concepts

Plus en détail

NiceData Guide D'utilisateur

NiceData Guide D'utilisateur NiceData Guide D'utilisateur Edition Française Rev-1112 2012 Euro Plus d.o.o. All rights reserved. Euro Plus d.o.o. Poslovna cona A 2 SI-4208 Šenčur, Slovenia tel.: +386 4 280 50 00 fax: +386 4 233 11

Plus en détail

Une GED personnelle pratique et simple. Copyright 2005 Alain DELGRANGE licence GPL

Une GED personnelle pratique et simple. Copyright 2005 Alain DELGRANGE licence GPL Une GED personnelle pratique et simple Copyright 2005 Alain DELGRANGE licence GPL Introduction Pyged est une application de gestion électronique de documents personnelle optimisée pour le fonctionnement

Plus en détail

Systèmes d exploitation

Systèmes d exploitation Systèmes d exploitation Un système d exploitation (SE, en anglais Operating System ou OS) est un ensemble de programmes responsables de la liaison entre les ressources matérielles d un ordinateur et les

Plus en détail

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer 1 Bases de Données Objectifs Maîtriser les concepts d un SGBD relationnel Les modèles de représentations de données Les modèles de représentations de données La conception d une base de données Pratiquer

Plus en détail

Plan. Bases de données. Cours 2 : Stockage. Quels types de mémoire pour une BD? Où stocker les données? Polytech Paris-Sud. Apprentis 4 ème année

Plan. Bases de données. Cours 2 : Stockage. Quels types de mémoire pour une BD? Où stocker les données? Polytech Paris-Sud. Apprentis 4 ème année Bases de données Polytech Paris-Sud Apprentis 4 ème année Cours 2 : Stockage 2.1 Introduction 2.2 Aspects bas-niveau kn@lri.fr http://www.lri.fr/~kn 2/20 Hierarchie mémoire : Où stocker les données? Type

Plus en détail

Documentation de CMS-gen

Documentation de CMS-gen Table des matières GÉNÉRALITÉ... 1 LA ZONE D'ADMINISTRATION... 2 LOGIN SUR LA ZONE D ADMINISTRATION... 2 EDITION DU CONTENU EN LIGNE... 3 LE MODE EDITION... 3 PUBLICATION... 3 SUPPRIMER DES MODIFICATIONS...

Plus en détail

Cours : Les systèmes d'exploitation en réseau Page 1/7. Première approche de la gestion du réseau sous Windows XP pro

Cours : Les systèmes d'exploitation en réseau Page 1/7. Première approche de la gestion du réseau sous Windows XP pro Cours : Les systèmes d'exploitation en réseau Page 1/7 Première approche de la gestion du réseau sous Windows XP pro Windows Xp pro fait partie de la famille NT des systèmes d'exploitation de Microsoft.

Plus en détail

Algorithmique et programmation. Cours d'algorithmique illustré par des exemples pour le picbasic

Algorithmique et programmation. Cours d'algorithmique illustré par des exemples pour le picbasic Algorithmique et programmation Cours d'algorithmique illustré par des exemples pour le picbasic Même s'il est possible d'écrire un programme petit à petit par touches successives, le résultat est souvent

Plus en détail

TD BD dynamique. DECLARE déclaration des variables, constantes, exceptions et curseurs locaux au bloc

TD BD dynamique. DECLARE déclaration des variables, constantes, exceptions et curseurs locaux au bloc TD BD dynamique Un déclencheur est utilisé pour complémenter les contraintes d'intégrité de la base. Une partie des contraintes ne peut souvent pas être définie avec les fonctionnalités décrites jusqu'ici.

Plus en détail

Introduction aux bases de données

Introduction aux bases de données 1/73 Introduction aux bases de données Formation continue Idir AIT SADOUNE idir.aitsadoune@supelec.fr École Supérieure d Électricité Département Informatique Gif sur Yvette 2012/2013 2/73 Plan 1 Introduction

Plus en détail

Le multimédia avec le Lecteur Windows Media

Le multimédia avec le Lecteur Windows Media Le multimédia avec le Lecteur Windows Media Présent dans Windows Vista et Windows XP, le Lecteur Windows Media vous permet de lire, organiser efficacement et transférer de la musique et des vidéos sur

Plus en détail

TP1 Microsoft Access : base de donne es et tables V 1.2

TP1 Microsoft Access : base de donne es et tables V 1.2 TP1 Microsoft Access : base de donne es et tables V 1.2 Il est demandé de suivre pas à pas les indications de ce document. Les tâches bien spécifiques à réaliser sont écrites de cette manière : 1.x faire

Plus en détail

Prise en Main de Microsoft Access

Prise en Main de Microsoft Access laboratoire informatique gestion de bases de données Prise en Main de Microsoft Access Access est un logiciel de gestion de bases de données relationnelles (SGBDR) édité par Microsoft, qui permet la structuration,

Plus en détail

Documentation. HiPath 1100, HiPath 1200 Application Small Hotel Mode d emploi. Communication for the open minded

Documentation. HiPath 1100, HiPath 1200 Application Small Hotel Mode d emploi. Communication for the open minded Documentation HiPath 1100, HiPath 1200 Application Small Hotel Mode d emploi Communication for the open minded Siemens Enterprise Communications www.siemens.com/open CDRIVZ.fm Sommaire Sommaire 0 1 Généralités............................................................

Plus en détail

Les règles du contrôleur de domaine

Les règles du contrôleur de domaine Les règles du contrôleur de domaine Menu démarrer et barre des taches Supprimer le dossier des utilisateurs du menu Démarrer Désactiver et supprimer les liens vers Windows Update Supprimer le groupe de

Plus en détail

C O N C E P T I O N E T F A B R I C A T I O N D E D I S T R I B U T E U R S A U T O M A T I Q U E S. Manuel utilisateur. Du logiciel de gestion EPIMAT

C O N C E P T I O N E T F A B R I C A T I O N D E D I S T R I B U T E U R S A U T O M A T I Q U E S. Manuel utilisateur. Du logiciel de gestion EPIMAT C O N C E P T I O N E T F A B R I C A T I O N D E D I S T R I B U T E U R S A U T O M A T I Q U E S Manuel utilisateur Du logiciel de gestion EPIMAT Edition : février 0 LOGIMATIQ : 7 rue de l'aigue - ZAC

Plus en détail

Principe de fonctionnement du contrôleur de domaine

Principe de fonctionnement du contrôleur de domaine MODULE UTILISATION DES ESPACES DE STOCKAGE (source :prise en main du contrôleur de domaine Solaere) Préambule Vos stations sont configurées et intégrées dans le domaine. Principe de fonctionnement du contrôleur

Plus en détail

AGRÉGATION «ÉCONOMIE ET GESTION»

AGRÉGATION «ÉCONOMIE ET GESTION» AGRÉGATION «ÉCONOMIE ET GESTION» CONCOURS INTERNE SESSION 2002 ÉPREUVE SUR LES TECHNIQUES DE GESTION ET COMPORTANT DES ASPECTS PÉDAGOGIQUES DOMAINE : économie et gestion informatique Durée de préparation

Plus en détail

Exemple de projet. «Gestion de contacts»

Exemple de projet. «Gestion de contacts» Université Paul Valéry Montpellier 3 Antenne universitaire de Béziers L3 AES parcours MISASHS ECUE «Logiciels spécialisés» Exemple de projet «Gestion de contacts» G. Richomme Table des matières 1. Introduction...

Plus en détail

Cours 420-KEG-LG, Gestion de réseaux et support technique. Atelier No2 :

Cours 420-KEG-LG, Gestion de réseaux et support technique. Atelier No2 : Atelier No2 : Installation d Active Directory Installation du service DNS Installation du Service WINS Création d'un compte d'ordinateur Jonction d'un ordinateur à un domaine Création d usagers. Étape

Plus en détail

Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite.

Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite. Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite. Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs, relations,

Plus en détail

DÉCOUVERTE DE L ORDINATEUR

DÉCOUVERTE DE L ORDINATEUR UNIVERSITÉ D AUVERGNE FORMATION EN INFORMATIQUE CERTIFICAT INFORMATIQUE ET INTERNET DÉCOUVERTE DE L ORDINATEUR 1. ENVIRONNEMENT ET PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE WINDOWS Un système d exploitation est un

Plus en détail

1. Introduction... 2. 2. Création d'une macro autonome... 2. 3. Exécuter la macro pas à pas... 5. 4. Modifier une macro... 5

1. Introduction... 2. 2. Création d'une macro autonome... 2. 3. Exécuter la macro pas à pas... 5. 4. Modifier une macro... 5 1. Introduction... 2 2. Création d'une macro autonome... 2 3. Exécuter la macro pas à pas... 5 4. Modifier une macro... 5 5. Création d'une macro associée à un formulaire... 6 6. Exécuter des actions en

Plus en détail

La Gestion Électronique des Documents avec Open ERP

La Gestion Électronique des Documents avec Open ERP La Gestion Électronique des Documents avec Open ERP La Gestion Électronique des Documents avec Open ERP V e r s i o n d u d o c u m e n t V1.0 Introduction...4 I Installer la GED dans Open ERP...5 1 Les

Plus en détail

Instructions de mise à jour du micrologiciel des lecteurs SSD clients Crucial

Instructions de mise à jour du micrologiciel des lecteurs SSD clients Crucial Instructions de mise à jour du micrologiciel des lecteurs SSD clients Crucial Présentation Au moyen de ce guide, un utilisateur peut effectuer une mise à jour du micrologiciel sur les SSD Crucial Client

Plus en détail

Mémento professeur du réseau pédagogique

Mémento professeur du réseau pédagogique Mémento professeur du réseau pédagogique 1. Accéder au réseau pédagogique Il suffit quand on vous demande votre nom d utilisateur et votre mot de passe de renseigner ceux-ci. Votre nom d utilisateur est

Plus en détail

BAAN IVc. Guide de l'utilisateur BAAN Data Navigator

BAAN IVc. Guide de l'utilisateur BAAN Data Navigator BAAN IVc Guide de l'utilisateur BAAN Data Navigator A publication of: Baan Development B.V. B.P. 143 3770 AC Barneveld Pays-Bas Imprimé aux Pays-Bas Baan Development B.V. 1997 Tous droits réservés. Toute

Plus en détail

DataTraveler 410. Manuel d'utilisation de SecureTraveler

DataTraveler 410. Manuel d'utilisation de SecureTraveler Manuel d'utilisation de SecureTraveler SecureTraveler est l'utilitaire de configuration DataTraveler permettant aux utilisateurs en entreprise et aux utilisateurs privés d'établir des zones publiques et

Plus en détail

Storebox User Guide. Swisscom (Suisse) SA

Storebox User Guide. Swisscom (Suisse) SA Storebox User Guide Swisscom (Suisse) SA Table des matières. Généralités/Configuration 3. Qu'est-ce que Storebox? 4. Structure de dossier 5.3 Connexion au portail de l'équipe 6.4 Déconnexion du portail

Plus en détail

Cours Administration BD

Cours Administration BD Faculté des Sciences de Gabès Cours Administration BD Chapitre 2 : Architecture Oracle Faîçal Felhi felhi_fayssal@yahoo.fr 1 Processus serveur 1 Mémoire PGA Architecture SGBD Oracle Processus serveur 2

Plus en détail

Quoi de neuf avec REP++ 8.0 pour.net

Quoi de neuf avec REP++ 8.0 pour.net Quoi de neuf avec REP++ 8.0 pour.net R E P ++ Nouvelle nomenclature de la hiérarchie (.NET seulement) REP++ 8.0 pour.net présente une hiérarchie d'objets révisée avec une nouvelle terminologie ayant pour

Plus en détail

Évaluation des compétences. Identification du contenu des évaluations. Septembre 2014

Évaluation des compétences. Identification du contenu des évaluations. Septembre 2014 Identification du contenu des évaluations Septembre 2014 Tous droits réservés : Université de Montréal Direction des ressources humaines Table des matières Excel Base version 2010... 1 Excel intermédiaire

Plus en détail

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux.

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux. UEO11 COURS/TD 1 Contenu du semestre Cours et TDs sont intégrés L objectif de ce cours équivalent a 6h de cours, 10h de TD et 8h de TP est le suivant : - initiation à l algorithmique - notions de bases

Plus en détail

Manuel d'utilisation d'apimail V3

Manuel d'utilisation d'apimail V3 Manuel d'utilisation d'apimail V3 I Préambule Page 3 II Présentation Page 4 III Mise en route Configuration Page 5 Messagerie Serveur smtp Serveur pop Compte pop Mot de passe Adresse mail Laisser les messages

Plus en détail