LES DONNÉES ET L'OS400. le SGBDR DB2/400

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES DONNÉES ET L'OS400. le SGBDR DB2/400"

Transcription

1 OS LES DONNÉES ET L'OS400 le SGBDR DB2/400 Auteur : Dominique Vignez OS40004.DOC

2 DB2/400 les données et l'os400 2 Cette page est laissée intentionnellement blanche

3 DB2/400 les données et l'os400 3 Table des matières 1 Introduction Traitement des données par l'as Description des fichiers Description au niveau enregistrement Description au niveau champ types de données supportés Organisation de la Base de Données AS Notion de base de données Méthodes de description des données au système Outils d'aide à la gestion des descriptions de données Dictionnaire des données Fichier de références de zones Utilisation d Operation navigator Terminologie OS400 DDS Niveaux informations dans un membre source de description de données Créer un membre PF ou LF Syntaxe d'une ligne de spécification DDS OS400 IDDU SQL/ Description à l'aide de Query Manager Description des fichiers système Fichier QIDCTP Fichier QIDCTP Fichier QIDCTP Fichier QIDCTP Fichier QIDCTP Fichier QIDCTP Fichier QIDCTP Fichier QIDCTP Fichier QIDCTP Fichier QIDCTL Fichier QIDCTL Fichier QIDCTL Fichier QIDCTL Fichier QIDCTL Fichier QIDCTL Fichier QIDCTL SYSINDEXES SYSKEYS SYSCOLUMNS SYSTABLES SYSVIEWDEP SYSVIEWS...31

4 DB2/400 les données et l'os Évolutions relatives au support de DB2 en V3R1M Support de IFS (Integrated File System) Réorganisation des tables système QABDCCST QADBFCST QADBIFLD QADBKFLD QADBXRDBD QADBXREF QADBPKG QADBFDEP Support des contraintes d'intégrité référentielle Support des triggers ou déclencheurs Les messages escape du SGBD Procédures cataloguées Validation à deux phases ou two phases commit Les fichiers de l'os Types de fichiers Accès aux fichiers CONTRÔLE DES ACCÈS FICHIERS Open feedback area I/O feedback area Les fichiers de données Structure Description fichiers physiques Structure Mots clé Niveau fichier Niveau format d'enregistrement Niveau zone Niveau clé fichiers logiques Structure Logiques joints Conversions de type de données Mots clé Niveau fichier Niveau enregistrement Niveau joint Niveau champ Niveau clé Niveau sélection/omission Autres fonctions base de données National Language Support...62

5 DB2/400 les données et l'os Predictive Query Governor Amélioration des performances Bases de données distribuées Passerelles vers d'autres SGBDR Data Propagator Opticonnect Bases de données parallèles La base de données SMP (Symetric Multiprocessing Parallel) La base de données faiblement associée Sécurité des données La journalisation La protection des chemins d'accès par le système (SMAPP) Le contrôle de validation DASD de technologie RAID Limitations...67

6 DB2/400 les données et l'os400 6

7 DB2/400 les données et l'os Introduction De par son caractère intégré, situé pour partie au dessus du MI et pour partie à l'intérieur du SLIC, la base de données de l'as400 atteint un niveau d'efficacité plus important qu'une autre base de données qui serait construite au dessus du système d'exploitation. La base de données de l'as400 a été conçu pour le S38 dès 1975 par Perry Taylor. A cette époque E.F. Codd travaillait pour IBM sur un projet appelé System/R et avait décrit un système relationnel de table à deux dimensions, sur laquelle on pouvait réaliser quatre opérations (order, selection, projection, join). Perry Taylor entra en contact avec Codd pour lui faire part de ses propres travaux et lui demander d'unir leurs efforts. Mais Codd le pris de haut annonçant que les bases de données relationnelles ne pouvaient être conçues que pour les gros systèmes et qu'un petit système n'avait besoin que d'un tri et d'une fusion de fichiers. La première base de données relationnelle à être installée sur un ordinateur fut celle du S38 en 1978, mais sans l'opération join. Trois ans plus tard, la base de données du système/r fut commercialisée sous le nom de DB2 et comme elle possédait les quatre opérations, il fut décrété qu'elle était finalement la première base de données relationnelle au monde. Comme il n'existait pas d'interface standard aux bases de données relationnelles à l'époque où la base de données du système 38 a été lancée, il a fallu développer une interface native : les DDS. Les spécifications du langage SQL ne sont venues que plus tard et une décennie a été nécessaire à leur stabilisation. Ceci explique que les DDS sont livrées encore aujourd'hui en standard alors que le kit de développement SQL est fourni en option. Cette nécessité historique fait que longtemps le SQL a été moins performant et quasiment inutilisé sur AS400. La réécriture du SGBD DB2/400 avec la V3.R1. de l'os400 a gommé cette différence. DDS et SQL sont maintenant au même niveau de performances sur l'as Traitement des données par l'as400 L'AS400 est une machine conçue pour s'intégrer dans l'aua d'ibm (Architecture unifiée d'applications) et pouvant assurer la compatibilité avec la gamme 3X ou avec la gamme gros systèmes et même micro sous OS/2 ou AIX pour RS/6000. Sur une même machine il est donc possible de gérer les données de plusieurs façons suivant les finalités recherchées. Ainsi, si l'on utilise des programmes utilisateurs provenant d'un 3X ou des produits sous licence IBM ou si l'on utilise des programmes s'inscrivant dans l'aua comme CICS par CSP/AE (à partir de la version OS/ ), on ne décrira pas les données de la même manière et on ne les traitera pas non plus de la même manière.

8 DB2/400 les données et l'os Description des fichiers 3.1 Description au niveau enregistrement Elle correspond à l'utilisation traditionnelle sans base de données. Seule la longueur de l'enregistrement est décrite au système. Le système ne connaît rien des champs contenus dans le fichier. La description des champs n'étant donnée qu'à l'intérieur des programmes. Cette façon de procéder est appelée "fichiers à description interne". Dans ce cas les données sont strictement dépendantes des programmes. 3.2 Description au niveau champ Elle correspond à l'utilisation avec base de données déjà utilisée sur le système 38. L'ensemble des éléments à décrire pour un champs comprend : - le nom, - la longueur, - le type, - les domaines de validité, - un texte descriptif. Cette façon de procéder est appelée "fichiers à description externe". Dans ce cas les données sont indépendantes des programmes types de données supportés Le type de données est indiqué en colonne 35 d'une spécification de description de données (A) voir annexes les types possibles sont : - P numérique décimal packé, - S numérique décimal zoné, - B numérique binaire, - F numérique flottant, - A alphabétique, - H hexadécimal, - L date, - T heure, - Z horodatage. Si le type de données n'est pas explicitement indiqué le système attribuera par défaut le type A (alpha) si ne nombre de décimales (colonne 36,37) est blanc, ou packé si le nombre de décimales est de 0 à 31. Indiquer 0 décimale en colonnes désigne un entier pour des zones définies en packé, zoné ou binaire. Si le type est F (virgule flottante) il faut spécifier le mot clé FLTPCN pour indiquer la simple ou la double précision du nombre flottant.

9 DB2/400 les données et l'os400 9 Le type hexadécimal permet d'indiquer au système qu'il ne doit pas interpréter le contenu de ce champ et le restituer tel quel. Dans la plupart des cas un champ défini en hexadécimal sera traité sur les mêmes règles qu'un champ alpha. 4 Organisation de la Base de Données AS400 Sur AS400 il existe 4 méthodes pour décrire les données : - à l'aide de sources DDS suivis d'une compilation (CRTPF, CRTLF), - à l'aide de IDDU, - à l'aide de SQL, - à l'aide de Query Manager. Suivant la méthode utilisée l'environnement système et les possibilités sont différentes mais toujours complémentaires. 4.1 Notion de base de données Sur AS400 une base de données est un ensemble de fichiers physiques et logiques contenus dans une même bibliothèque. Conceptuellement une base de données ne peut pas contenir d'autres bases de données. L'arborescence est donc limitée à sa plus simple expression. Seule la base de données du système (QSYS) qui est la racine, peut contenir d'autres bases de données. Le gestionnaire système de la base données, n'a donc à gérer que deux niveaux hiérarchiques. Au niveau le plus bas (QSYS) le gestionnaire dispose de deux fichiers physiques. QADBXREF (description des fichiers) contenant un enregistrement de 127 octets pour chaque fichier existant collectant les renseignements suivants : - nom du fichier, - nom de la librairie, - nom du dictionnaire, - nom du propriétaire, - texte descriptif, - type de fichier (physique, logique, table, vue, index), - statuts de lien (Externe, Programme, sans), - type du dictionnaire (Iddu, Crtdtadct, Sql, Xmigration, - type fichier (Data, Source), - nombre de champs, - nombre de champs clé, - longueur d'enregistrement, - identificateur interne dans dictionnaire (n record).

10 DB2/400 les données et l'os QADBFDEP (relations entre les fichiers) contenant un enregistrement de 41 octets pour chaque fichier basé sur un autre. - nom du fichier de base, - librairie du fichier, - nom du fichier dépendant, - librairie du fichier dépendant, - type de dépendance (Données, Vue, Index). Deux fichiers logiques sont basés sur QADBXREF se sont QADBXFIL, QADBXDIC et deux fichiers logiques sont basés sur QADBFDEP se sont : QADBLDEP et QADBLDNC pour simplifier les accès. Lorsque l'on décrit les données avec la méthode des DDS, seule cette configuration est en oeuvre associée à la description des champs contenue dans le fichier lui même. 5 Méthodes de description des données au système Si vous désirez décrire un fichier uniquement au niveau enregistrement, vous pouvez utiliser le paramètre de longueur d'enregistrement (RCDLEN) en utilisant la commande de création de fichier physique CRTPF. Si vous désirez décrire un fichier au niveau champs, vous pouvez utiliser plusieurs méthodes : l'utilitaire IDDU (interactive data description utility), les commandes SQL/400, ou les DDS (data description specifications). Les DDS offrant le maximum des possibilités de descriptions offertes au programmeur, c'est souvent cette méthode que vous utiliserez. 5.1 Outils d'aide à la gestion des descriptions de données Afin d'éviter les doubles définitions de données et dans un souci de standardisation, il est possible d'utiliser soit un dictionnaire de données soit un fichier de références de zones Dictionnaire des données Un fichier à description interne peut être décrit dans un dictionnaire de données pour le détail du ou des formats d'enregistrements surtout si ce fichier doit être utilisé par QUERY/400, PCS/400 ou DFU. De même un fichier à description externe peut également être décrit dans un dictionnaire. Le système s'assurant que les deux définitions soient bien identiques Fichier de références de zones L'ensemble des détails de description des champs peut être contenu dans ce fichier, évitant ainsi au programmeur des redéfinitions longues et sources d'erreurs.

11 DB2/400 les données et l'os L'utilisation de ce fichier accroît la productivité du programmeur et garanti l'uniformité des descriptions de données d'un programmeur à l'autre. 5.2 Utilisation d Operation navigator Operation Navigator permet de gérer la base de données par interface graphique. Les requêtes SQL sont générées automatiquement par l interface. A partir de la V4.R4. c est l outil le plus puissant de l AS400 pour gérer les possibilités de DB2 Universal DataBase. 5.3 Terminologie Suivant la méthode employée les notions logiques de mêmes entités peuvent être nommées différemment. La liste suivante donnera les termes pour une organisation traditionnelle puis selon l'os400 puis selon SQL. répertoire librairie collection fichier fichier physique table index secondaire fichier logique vue enregistrement format rangée ou tupple item champs colonne ou attribut

12 DB2/400 les données et l'os Ces termes bien que regroupant des conceptions identiques ne sont pas simplement des homonymes mais bien des entités différentes qui ne peuvent être utilisées l'une pour l'autre. Ces parallèles ne sont faits que pour aider à la compréhension. Pour de plus amples informations sur ce sujet, consultez les brochures IBM programming data base guide, programming data management guide.

13 DB2/400 les données et l'os OS400 DDS Les fichiers à description externe peuvent être décrits en utilisant le langage de description de données. Il s'appelle : DDS : Data Description Spécification en anglais. SDD : Spécification de Description de Données en français. Il sert à décrire les données dans des membres source :. de Base de données : membres source PF et LF.. d'affichage : membres source DSPF.. d'impression : membres source PRTF.. de communications : membres source ICFF.... etc. Chaque ligne d'un membre de donnée = une spécification. Chaque spécification contient la lettre 'A' en colonne 6. L'utilisation des DDS vous permet d'intervenir dans les descriptions au niveau du champs, de l'enregistrement et du fichier. Ce n'est que par l'utilisation des DDS qu'il est possible de décrire les clés du chemin d'accès d'un fichier logique par exemple. Ceci contrairement à SQL qui vous permettra de décrire des vues.

14 DB2/400 les données et l'os La colonne 17 de la spécification A peut contenir : - R pour indiquer la description d'un enregistrement (Record), - K pour indiquer la description d'une zone clé, - J pour indiquer la description d'un joint, - S pour indiquer la description d'une sélection, - O pour indiquer la description d'une omission. Les colonnes 19 à 28 peuvent contenir un nom d'enregistrement ou un nom de champ. La colonne 29 peut contenir un "R" pour indiquer que la description du champ est à rechercher dans un autre fichier soit dans le fichier indiqué au mot clé REF, soit par rapport à une autre zone décrite précédemment au dans un autre fichier Indiqués au mot clé REFFLD. Les colonnes 30 à 34 peuvent contenir la longueur de la zone (cadrée à droite). La colonne 35 indique le type de données (voir ci-dessus types de données). Les colonnes peuvent contenir le nombre de décimales (cadrée à droite) pour la description d'une zone numérique. Un nombre de décimales égal à zéro indique une zone numérique entière. La colonne 38 décrit l'usage de la zone et n'est généralement pas utilisée pour les fichiers base de données. Les valeurs possibles sont : - I (Input) entrée, - O (Output) sortie, - B (Both) entrée sortie, - H (hidden) caché, - M (Message), - P (Program to system), - N (Neither) ni entrée ni sortie. Les colonnes 39 à 41 indiquent le no de ligne alors que les colonnes 42 à 44 indiquent le no de colonne. Ces informations ne sont utilisées que pour les fichiers écrans ou imprimantes et pas pour les fichiers base de données. Les colonnes 45 à 80 sont utilisées pour indiquer les mots clé. Voir ci-dessous les différents mots clé et leur niveau d'usage. Pour de plus amples informations sur les DDS consultez la brochure IBM programming data description specifications reference SC Niveaux informations dans un membre source de description de données

15 DB2/400 les données et l'os Un membre source de description de données contient des informations organisées en niveaux. Ces niveaux ont un ordre à respecter. Certains niveaux peuvent être ignorés s'ils ne sont d'aucune utilité dans un membre source. Un membre PF contient 4 niveaux : - informations de niveau fichier. - informations de niveau format d'enregistrement. - informations de niveau zone. - informations de niveau clé. Un membre LF contient 5 niveaux : - informations de niveau fichier. - informations de niveau format d'enregistrement. - informations de niveau zone. - informations de niveau clé. - informations de niveau sélection.

16 DB2/400 les données et l'os Créer un membre PF ou LF La création d'un membre source PF permet la création d'un fichier de données. 1) Avant de créer un membre PF, il faut connaître les informations suivantes sur le fichier : - le fichier répertoire qui contient la description des zones fichiers, - s'il y a présence de clé : unicité de la clé ou non, - le nom du format d'enregistrement à donner au fichier, - le nom des zones composant l'enregistrement, - le nom de ou des zone (s) composant la clé (optionnel ), - la ou les sélections à faire sur les données ( pour LF uniquement ). 2) Il faut organiser ces informations en niveaux : Au niveau fichier : - donner le nom du répertoire de description des zones, - dire si la clé est unique ou pas ( en cas de présence de clé), - donner autres infos. de niveau fichier. Au niveau format d'enregistrement : - donner le nom du format d'enregistrement, - donner autres infos. de niveau format d'enregistrement. Au niveau zone, pour chaque zone :

17 DB2/400 les données et l'os donner le nom de la zone, - si la zone est référencée : - dire si elle fait référence au répertoire cité au niveau fichier ou si elle fait référence à une autre zone, - si la zone n'est pas référencée : - donner sa longueur et son type; - donner infos complémentaires. au niveau zone. Au niveau clé : - donner la ou les zones composant la clé (cette ou ces zones doivent faire partie de l'enregistrement ), - donner autres infos. au niveau clé. Au niveau sélection omission : - décrire la/les sélections et/ou omissions de données. 3) Créer le membre PF ou LF sous PDM : Créer un nouveau membre de type PF ou LF. Pour saisir une ligne : insérer une ligne avec l'invite DP : IPDP (voir pages suivantes pour la syntaxe DDS) 4) Compiler le membre PF ou LF pour créer le fichier BD : utilisez l'option 14 de PDM (si besoin F4 pour les options et optimisations). Attention : il y a un ordre de création des différents fichiers de la BD. - créer d'abord le répertoire de données, - créer ensuite les fichiers Physiques, - créer enfin les fichiers Logiques Syntaxe d'une ligne de spécification DDS

18 DB2/400 les données et l'os400 18

19 DB2/400 les données et l'os400 19

20 DB2/400 les données et l'os OS400 IDDU Les fichiers physiques peuvent être décrits en utilisant IDDU. L'avantage d'utiliser IDDU est que c'est une méthode interactive avec accès par menus pour décrire les données. Il se peut également que des utilisateurs connaissant le système 36 en aient l'habitude et préfèrent cette méthode. De plus IDDU autorise la description de formats multiples en relation avec QUERY/400, PCS/AS/400 (PC Support) et DFU (data file utility). Si vous utilisez IDDU pour décrire vos fichiers, les définitions de fichiers deviennent des éléments d'un dictionnaire de données OS/400. Si vous désirez de plus amples informations à ce sujet consultez la brochure IBM IDDU user's guide. Lorsque l'on utilise la méthode IDDU, une base de données utilisateur, donc une librairie contient en plus des fichiers de données les objets suivants : - un dictionnaire de données (DTADCT) portant le nom de la base de données fichiers physiques qui sont : QIDCTP02 commentaires longs des fichiers, enregistrements et champs, QIDCTP10 descriptions des champs, QIDCTP20 descriptions des enregistrements, QIDCTP21 relations des champs et des enregistrements séquence des champs et mode de traitement, QIDCTP25 séquence et mode de traitement des enregistrements, QIDCTP30 descriptions des fichiers, QIDCTP31 relations des enregistrements et fichiers, QIDCTP51 zones clé d' un enregistrement, QIDCTP52 texte de la commande SQL ayant créée un enregistrement, QIDCTP53 relations entre un enregistrement et les fichiers physiques sur lesquels il est basé. - 7 fichiers logiques basés sur les précédents : QIDCTL76 liste des champs par alias basé sur P10, QIDCTL80 liste des champs par nom et par id interne de dictionnaire basé sur P10, QIDCTL81 liste des enr. basé sur P20, QIDCTL82 liste des fichiers basé sur P30, QIDCTL84 liste des enr. utilisant un champ basé sur P20, P21, QIDCTL86 liste des fichiers utilisant un enr. basé sur P30, P31, QIDCTL88 liste des fichiers utilisant un champ basé sur P20, P21, P30, P31. Ces objets sont nécessaires à l'utilitaire IDDU pour assurer sa fonction de description de données interactive. Mais IDDU n'est capable de créer que des fichiers physiques. Par contre il peut gérer les définitions de fichiers logiques. Un fichier créé par la méthode des DDS peut voir ses définitions gérées par IDDU à la condition que celles ci soient entrées dans le dictionnaire par la commande ADDDTADFN.

21 DB2/400 les données et l'os Néanmoins les fichiers partageants un chemin d'accès, ayant une séquence de classement alternée ou étant en union, les fichiers joints et les fichiers logiques en select ou en project ne sont pas gérables par IDDU.

22 DB2/400 les données et l'os SQL/400 Le langage de requête structuré SQL/400 peut être utilisé pour pour décrire une base de données AS/400. SQL/400 supporte les instructions pour décrire les champs d'une base de données, et pour créer les fichiers. Si l'application que vous développez doit s'inscrire dans un contexte de portabilité entre systèmes, il sera préférable de décrire vos données par SQL. Pour de plus amples informations à ce sujet, consultez la brochure IBM SQL/400 programmer's guide. Lorsque l'on utilise la méthode SQL, l'environnement s'enrichi encore et la base de données devient une collection par adjonction des éléments suivants : - QSQJRN journal associé au contrôle de validation SQL, - QSQJRN0001 récepteur de journal, - 8 fichiers logiques assurants la comptatibilité avec la norme SQL et dont les fonctions et contenus sont redondants avec ceux de IDDU, QSQTABLES basé sur P02 et P30; QSQCOLUMNS basé sur P10, P02, P20, P30, P31, QADBXREF; SYSCOLUMNS mêmes bases que le précédent; SYSINDEXES basé sur P30, QADBXREF, QADBFDEP; SYSKEYS basé sur P02, P10, P20, P51, QADBXREF; SYSTABLES basé sur P30, QADBXREF; SYSVIEWDEP basé sur P30, QADBXREF, QADBFDEP; SYSVIEW basé sur P30, P52, QADBXREF. Cette configuration est nécessaire pour créer des tables, des vues, des enregistrements par SQL. Mais pour gérer les données en lecture, en mise à jour ou en ajout à l'aide de SQL, il n'est pas indispensable que ces dernières soient incluses dans une collection. SQL400 est capable de gérer les données de l'as400 quelque soit leur mode de définition. 9 Description à l'aide de Query Manager Query Manager est un outil offrant une interface utilisateur pour utiliser le langage SQL. Il offre les mêmes possibilités que IDDU et SQL réunis, sans avoir recours aux fichiers systèmes. Par contre et s'en est la contrepartie, il est un peu plus lent d'exécution car chaque information doit faire l'objet d'un traitement pour être accessible au lieu d'avoir à effectuer une simple lecture de fichier. L'accès à Query Manager se fait grâce à la commande STRQM (démarrer Query Manager). En choisissant le choix 3 (gestion des tables QM) du menu qui s'affiche, une fenêtre permet d'indiquer la collection ou la bibliothèque sur laquelle on désire travailler.

23 DB2/400 les données et l'os L'affichage d'un choix de bibliothèque dans une liste est possible par l'intermédiaire de la touche F4. Il est possible ensuite de créer un fichier physique par l'option 1 (création de table).

24 DB2/400 les données et l'os Description des fichiers système 10.1 Fichier QIDCTP10 Longueur d'enregistrement : 535 octets nom externe du champ id interne du champ flag interne de delete fonction de création date de création heure de création id créateur date dernière modification heure dernière modification id dernier modifieur type général de donnée (1=char, 2=numérique) type détail de donnée majuscule par défaut longueur externe longueur interne nbre de décimales type de donnée SQL longueur SQL précision SQL valeur nulle possible (Y=oui, N=non) code d' édition séparateur de date et heure symbole de point décimal séparateur de milliers apparition du signe négatif signe négatif gauche signe négatif droit impression de la valeur zéro remplacement des zéros non significatifs remplacement de la valeur zéro option d' affichage des zéros négatifs affichage du symbole monétaire symbole monétaire gauche symbole monétaire droit mot d' édition longueur entête 1 de champ entête 1 de champ longueur entête 2 de champ entête 2 de champ longueur entête 3 de champ entête 3 de champ nom alias 10.2 Fichier QIDCTP20 Longueur d' enregistrement 123 octets

25 DB2/400 les données et l'os nom externe de l'enregistrement id interne de l' enregistrement flag interne de delete texte descriptif fonction de création date de création heure de création id du créateur date de dernière modif heure de dernière modif id du dernier modificateur code de révision du fichier physique 21 code de révision du fichier physique 25 réserve reserve 10.3 Fichier QIDCTP21 Longueur d' enregistrement 36 octets id interne d' enregistrement code de révision interne id interne de champ type de fichier (D=dbase) séquence relative de sortie séquence relative d' entrée usage du champ modifiable par SQL (Y=oui, N=non) n de référence de joint 10.4 Fichier QIDCTP25 Longueur d' enregistrement 36 octets id interne d' enregistrement code de révision interne id interne de champ n relatif de séquence type de fichier (D=dbase) position relative dans le champ opérateur de comparaison (EQ, NE, ZN, NZ, DG, ND) valeur test id enregistrement continuation et/ou (1=and, 2=or) 10.5 Fichier QIDCTP30 Longueur d' enregistrement 134 octets nom externe du fichier id interne du fichier flag interne de delete texte descriptif date de création heure de création id du créateur

26 DB2/400 les données et l'os date dernière modif heure dernière modif id du dernier modificateur type de fichier (1=physique, 2=logique) accès base de données (1=séquentiel, 2=par clés) type de joint (1=inner join, 2=left outer join) vérification SQL (Y=oui, N=non) clés en double (D=oui, U=non) séquence des clés en double (F=fifo, L=lifo) code de révision fichier physique 31 code de révision fichier physique 51 code de révision fichier physique 52 code de révision fichier physique 53 réserve réserve réserve définition fichier SQL 10.6 Fichier QIDCTP31 Longueur d'enregistrement 27 octets id interne fichier code révision interne id interne d' enregistrement N de séquence relatif 10.7 Fichier QIDCTP51 longueur d' enregistrement 40 octets id interne fichier code de révision interne id interne d' enregistrement id interne de champ n de séquence relatif ordre de tri de la clé (A=ascendant, D=descendant) attribut de clé (S=signée, U=non signée, A=alpha, D, Z) 10.8 Fichier QIDCTP52 Longueur d' enregistrement 86 octets id interne de fichier code de révision interne n de séquence relatif texte de la commande SQL de création 10.9 Fichier QIDCTP53 Longueur d' enregistrement 60 octets id interne fichier code de révision interne id interne d' enregistrement nom du fichier de base nom de la librairie du fichier de base

27 DB2/400 les données et l'os id interne du fichier physique de base n de séquence relatif séquence de référence de joint (0=logique) Fichier QIDCTL76 Vue logique de QIDCTP10 longueur enr. 30 octets, longueur clé 30 octets clé : Q76GUA Fichier QIDCTL80 Index de QIDCTP10 longueur enr. 535 octets, longueur clé 21 octets clé : Q10DEN,Q10IDI nom externe zone, id interne Fichier QIDCTL81 Index de QIDCTP20 longueur enr. 123 octets, longueur clé 21 octets clé : Q20REN,Q20IRI nom externe enr., id interne Fichier QIDCTL82 Index de QIDCTP30 longueur enr. 134 octets, longueur clé 21 octets clé : Q30FEN,Q30IFI nom externe fichier, id interne Fichier QIDCTL84 Vue jointe sur QIDCTP21/QIDCTP20 longueur enr. 101 octets longueur clé 11 octets clé : Q84IDI joint : QIDCTP21/Q21IRI QIDCTP20/Q20IRI id champ interne id enr. interne code révision interne code révision P25 séquence de sortie relative nom enr. externe date création heure création Fichier QIDCTL86 Vue jointe de QIDCTP31/QIDCTP30 longueur enr. 105 octets longueur clé 11 octets clé : Q86IRI joint : QIDCTP31/Q31IFI -> QIDCTP30/Q30IFI id enr. interne id fichier interne code révision interne

28 DB2/400 les données et l'os code révision P51 code révision P52 code révision P53 n séquence relatif Type fichier nom fichier externe texte descriptif date création heure création Fichier QIDCTL88 Vue jointe de QIDCTP21/QIDCTP20/QIDCTP31/QIDCTP30 longueur enr. 98 octets longueur clé 11 octets clé : Q88IDI joint : QIDCTP21/Q21IRI QIDCTP20/Q20IRI QIDCTP31/Q31IRI QIDCTP31/Q31IFI QIDCTP30/Q30IFI QIDCTP31/Q31R31 QIDCTP30/Q30R31 id champ interne id fichier interne code révision interne type fichier type de fichier base de données nom fichier externe texte descriptif date création heure création SYSINDEXES Cette vue logique contient un enregistrement pour chaque index de la base de données. NAME char(10) nom de l'index CREATOR char(10) propriétaire de l' index TBNAME char(10) nom du fichier physique TBCREATOR char(10) propriétaire du fichier physique TBDBNAME char(10) nom de la librairie du fichier physique UNIQUERULE char(1) clés en double autorisées D=oui (duplicates) U=non (unallowed) COLCOUNT integer nombre de champs dans la clé DBNAME char(10) nom de la lbrairie contenant l'index SYSKEYS Cette vue logique contient un enregistrement pour chaque champs contenu dans un index. IXNAME char(10) nom de l'index IXCREATOR char(10) propriétaire de l' index COLNAME char(10) nom du champs contenu dans l' index COLNO integer n d'ordre du champs dans l'enregistrement COLSEQ integer n d'ordre du champs dans la clé

le SGBDR DB2 UDB for i5

le SGBDR DB2 UDB for i5 DB2-020 le SGBDR DB2 UDB for i5 Auteur : Dominique Vignez DB2_020.doc version 4 du 04/10/2004 13:58 DB2-020 Cette page est laissée intentionnellement blanche. DB2_020.doc version 4 du 04/10/2004 13:58

Plus en détail

ACCUEIL...2 LA DEMANDE DE DEVIS...11 COMPLETER UN DEVIS...12 ACCEPTER OU A REFUSER LE DEVIS...13

ACCUEIL...2 LA DEMANDE DE DEVIS...11 COMPLETER UN DEVIS...12 ACCEPTER OU A REFUSER LE DEVIS...13 ACCUEIL...2 LA COMMANDE...3 ONGLET "NATURE DES TRAVAUX"...3 ONGLET INFORMATIONS...8 ONGLET RECAPITULATIF...9 LA COMMANDE SIMPLE A VALIDER PAR LES ACHETEURS...10 LA DEMANDE DE DEVIS...11 COMPLETER UN DEVIS...12

Plus en détail

DOSSIER D'ACTIVITES SUR LE PHP N 03 Créer une base de données MySQL avec PHPMyAdmin

DOSSIER D'ACTIVITES SUR LE PHP N 03 Créer une base de données MySQL avec PHPMyAdmin DOSSIER D'ACTIVITES SUR LE PHP N 03 Créer une base de données MySQL avec PHPMyAdmin Objectifs : Apprendre à l apprenant à lancer un serveur local «Apache» Apprendre à l'apprenant à lancer un serveur MySQL

Plus en détail

BAAN IVc. Guide de l'utilisateur BAAN Data Navigator

BAAN IVc. Guide de l'utilisateur BAAN Data Navigator BAAN IVc Guide de l'utilisateur BAAN Data Navigator A publication of: Baan Development B.V. B.P. 143 3770 AC Barneveld Pays-Bas Imprimé aux Pays-Bas Baan Development B.V. 1997 Tous droits réservés. Toute

Plus en détail

Découverte de l ordinateur. Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers

Découverte de l ordinateur. Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers Découverte de l ordinateur Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers SOMMAIRE I L ORDINATEUR ET L EXPLORATEUR... 3 1.1 : PRESENTATION ET GENERALITES... 3 1.2 : CONNAÎTRE LES PROPRIETES D UN ELEMENT...

Plus en détail

S. Laporte C# mode console DAIGL TS1

S. Laporte C# mode console DAIGL TS1 Bases du langage C# I. C# en mode console (mode texte) Avantages par rapport au mode graphique (Application Windows): - C'est un mode plus proche de l'approche algorithmique (pas de notions de composants,

Plus en détail

7DEOHGHVPDWLqUHV. ,QWURGXFWLRQj3$3$66SRXU:LQGRZV[0(17HW;3 ,167$//$7,21 87,/,6$7,21 &RQILJXUDWLRQUHTXLVH ,QVWDOODWLRQGH3$3$66 /DQFHPHQWGH3$3$66

7DEOHGHVPDWLqUHV. ,QWURGXFWLRQj3$3$66SRXU:LQGRZV[0(17HW;3 ,167$//$7,21 87,/,6$7,21 &RQILJXUDWLRQUHTXLVH ,QVWDOODWLRQGH3$3$66 /DQFHPHQWGH3$3$66 7DEOHGHVPDWLqUHV,QWURGXFWLRQj3$3$66SRXU:LQGRZV[0(17HW;3 $9$17'(&200(1&(5,167$//$7,21 &RQILJXUDWLRQUHTXLVH,QVWDOODWLRQGH3$3$66 87,/,6$7,21 /DQFHPHQWGH3$3$66 3DUWLFXODULWpVGH&WUO3DVV 3DUDPpWUDJHGH&WUO3DVV

Plus en détail

Les bases de données (suite) Support de cours Pascal Ballet

Les bases de données (suite) Support de cours Pascal Ballet Les bases de données (suite) Support de cours Pascal Ballet La saisie et l'impression des données Les formulaires de saisie Les formulaires de saisie jouent deux rôles importants : - la mise en forme des

Plus en détail

2011 Hakim Benameurlaine 1

2011 Hakim Benameurlaine 1 Table des matières 1 CRÉATION DES OBJETS DE BASES DE DONNÉES... 2 1.1 Architecture d une base de données... 2 1.1.1 Niveau logique... 2 1.1.2 Niveau physique... 3 1.2 Gestion d une base de données... 3

Plus en détail

Prise de contrôle à distance de PC

Prise de contrôle à distance de PC Prise de contrôle à distance de PC VNC = Virtual Network Computing Il sagit de prendre très facilement le contrôle d'un PC à distance en utilisant un programme performant. Par exemple, si vous souhaitez

Plus en détail

Gestion multi-stocks

Gestion multi-stocks Gestion multi-stocks Dans l architecture initiale du logiciel IDH-STOCK, 11 champs obligatoires sont constitués. Ces champs ne peuvent être supprimés. Ils constituent l ossature de base de la base de données

Plus en détail

2012-2013 INTRODUCTION PRESENTATION :

2012-2013 INTRODUCTION PRESENTATION : TP1 : Microsoft Access INITITIATION A ACCESS ET CREATION DE TABLES INTRODUCTION Une base de données est un conteneur servant à stocker des données: des renseignements bruts tels que des chiffres, des dates

Plus en détail

1 Allée d'enghien CS 90172 54602 VILLERS LES NANCY CEDEX Téléphone 03 83 44 81 81 Fax 03 83 44 38 40 micro6@micro6.fr www.micro6.fr.

1 Allée d'enghien CS 90172 54602 VILLERS LES NANCY CEDEX Téléphone 03 83 44 81 81 Fax 03 83 44 38 40 micro6@micro6.fr www.micro6.fr. 1 Allée d'enghien CS 90172 54602 VILLERS LES NANCY CEDEX Téléphone 03 83 44 81 81 Fax 03 83 44 38 40 micro6@micro6.fr www.micro6.fr Documentation VIII Résolution de problèmes 2006 SOMMAIRE CHAPITRE 1 INTRODUCTION

Plus en détail

MODE OPERATOIRE OPENOFFICE BASE

MODE OPERATOIRE OPENOFFICE BASE MODE OPERATOIRE OPENOFFICE BASE Openoffice Base est un SGBDR : Système de Gestion de Base de Données Relationnelle. L un des principaux atouts de ce logiciel est de pouvoir gérer de façon efficace et rapide

Plus en détail

Le modèle de données

Le modèle de données Le modèle de données Introduction : Une fois que l étude des besoins est complétée, deux points importants sont à retenir : Les données du système étudié Les traitements effectués par le système documentaire.

Plus en détail

Mémento professeur du réseau pédagogique

Mémento professeur du réseau pédagogique Mémento professeur du réseau pédagogique 1. Accéder au réseau pédagogique Il suffit quand on vous demande votre nom d utilisateur et votre mot de passe de renseigner ceux-ci. Votre nom d utilisateur est

Plus en détail

Windows XP. Microsoft. Sommaire :

Windows XP. Microsoft. Sommaire : Microsoft Windows XP Sommaire : OUVERTURE DE SESSION...2 LE BUREAU...3 CHANGER D ENVIRRONEMENT...4 NOUVEAU RACCOURCI...7 LE MENU DEMARRER...9 LES PROGRAMMES AU DEMARRAGE...11 LA GESTION DES FICHIERS...12

Plus en détail

Sauvegardes sous Windows 2003 server. 2. Comment effectuer une sauvegarde?

Sauvegardes sous Windows 2003 server. 2. Comment effectuer une sauvegarde? Sauvegardes sous Windows 2003 server http://www.supinfo-projects.com/fr/2005/save%5f2003/2/ 2. Comment effectuer une sauvegarde? 2.1. En utilisant l'assistant sauvegarde (avancé) Cette partie du document

Plus en détail

L approche Bases de données

L approche Bases de données L approche Bases de données Cours: BD. Avancées Année: 2005/2006 Par: Dr B. Belattar (Univ. Batna Algérie) I- : Mise à niveau 1 Cours: BDD. Année: 2013/2014 Ens. S. MEDILEH (Univ. El-Oued) L approche Base

Plus en détail

2011 Hakim Benameurlaine 1

2011 Hakim Benameurlaine 1 Table des matières 1 PRÉSENTATION DE TSQL... 2 1.1 Historique... 2 1.2 Les différents types d instructions... 2 1.2.1 Langage de Définition des Données... 2 1.2.2 Langage de Manipulation des Données...

Plus en détail

0- Le langage C++ 1- Du langage C au langage C++ 2- Quelques éléments sur le langage. 3- Organisation du cours

0- Le langage C++ 1- Du langage C au langage C++ 2- Quelques éléments sur le langage. 3- Organisation du cours 0- Le langage C++ 1- Du langage C au langage C++ 2- Quelques éléments sur le langage 3- Organisation du cours Le présent cours constitue une introduction pour situer le langage C++, beaucoup des concepts

Plus en détail

Introduction aux systèmes d exploitation

Introduction aux systèmes d exploitation Introduction aux systèmes d exploitation Le système d exploitation est un ensemble de logiciels qui pilotent la partie matérielle d un ordinateur. Les principales ressources gérées par un système d exploitation

Plus en détail

Gestion documentaire par copieur numérique

Gestion documentaire par copieur numérique Connect to Sharp Version 2 Product Info Gestion documentaire par copieur numérique Faites de votre copieur numérique un outil complet pour vos documents : avec DocuWare Connect to Sharp, vous avez accès

Plus en détail

Manuel d'installation de PharmTaxe

Manuel d'installation de PharmTaxe Manuel d'installation de PharmTaxe Première installation Si vous voulez uniquement charger un Update de programme sur une version existante, veuillez consulter le chapitre Update de programme. De quoi

Plus en détail

SQL Server 2012 - SQL, Transact SQL Conception et réalisation d'une base de données

SQL Server 2012 - SQL, Transact SQL Conception et réalisation d'une base de données Le modèle relationnel 1. Introduction 9 2. Rappels sur le stockage des données 9 2.1 Les différentes catégories de données 10 2.1.1 Les données de base 10 2.1.2 Les données de mouvement 10 2.1.3 Les données

Plus en détail

Dossier I Découverte de Base d Open Office

Dossier I Découverte de Base d Open Office ETUDE D UN SYSTEME DE GESTION DE BASE DE DONNEES RELATIONNELLES Définition : Un SGBD est un logiciel de gestion des données fournissant des méthodes d accès aux informations. Un SGBDR permet de décrire

Plus en détail

Direction Informatique 02/11/2010

Direction Informatique 02/11/2010 Microsoft Word 2007 Direction Informatique 02/11/2010 Contexte de la formation: - Interface Ms Word 2007 - L utilisation des fonctions de Ms Word 2007 Objective: -Maîtriser le Ms Word 2007 Page 2/36 Introduction

Plus en détail

Parcours FOAD Formation ACCESS 2010

Parcours FOAD Formation ACCESS 2010 Parcours FOAD Formation ACCESS 2010 PLATE-FORME E-LEARNING DELTA ANNEE SCOLAIRE 2013/2014 Pôle national de compétences FOAD Formation Ouverte et A Distance https://foad.orion.education.fr Livret de formation

Plus en détail

Démarrage rapide. Protection de logiciels sous MAC avec DinkeyDongle. Contact commercial : Tél. : 02 47 35 70 35 Email : com@aplika.

Démarrage rapide. Protection de logiciels sous MAC avec DinkeyDongle. Contact commercial : Tél. : 02 47 35 70 35 Email : com@aplika. Démarrage rapide Protection de logiciels sous MAC avec DinkeyDongle Contact commercial : Tél. : 02 47 35 70 35 Email : com@aplika.fr Contact Technique : Tél. : 02 47 35 53 36 Email : support@aplika.fr

Plus en détail

UTILISER LE SERVEUR MYSQL...

UTILISER LE SERVEUR MYSQL... MySQL (pour Windows 9x) UTILISER LE SERVEUR MYSQL... 2 LANCER LE SERVEUR MYSQL... 2 ARRETER LE SERVEUR MYSQL... 3 TRAVAIL AVEC LA CONSOLE MYSQL... 3 CREATION / SUPPRESSION D'UN BASE... 3 UTILISER UN BASE...

Plus en détail

A. Introduction. Chapitre 4. - les entités de sécurité ; - les sécurisables ; - les autorisations.

A. Introduction. Chapitre 4. - les entités de sécurité ; - les sécurisables ; - les autorisations. Chapitre 4 A. Introduction Le contrôle d'accès représente une opération importante au niveau de la gestion de la sécurité sur un serveur de bases de données. La sécurisation des données nécessite une organisation

Plus en détail

Plateforme d'évaluation professionnelle. Manuel d utilisation de l interface de test d EvaLog

Plateforme d'évaluation professionnelle. Manuel d utilisation de l interface de test d EvaLog Plateforme d'évaluation professionnelle Manuel d utilisation de l interface de test d EvaLog Un produit de la société AlgoWin http://www.algowin.fr Version 1.0.1 du 18/01/2015 Table des matières Présentation

Plus en détail

1. Utilisation du logiciel Keepass

1. Utilisation du logiciel Keepass Utilisation du logiciel Keepass L'usage de mots de passe est nécessaire pour de nombreux accès ou pour la protection de données personnelles. Il convient d'en utiliser plusieurs, suivant le type d'accès

Plus en détail

fichiers Exemple introductif : stockage de photos numériques

fichiers Exemple introductif : stockage de photos numériques b- La Gestion des données Parmi les matériels dont il a la charge, le système d exploitation s occupe des périphériques de stockage. Il s assure, entre autres, de leur bon fonctionnement mais il doit être

Plus en détail

Pas besoin d être informaticien pour s en servir et le configurer.

Pas besoin d être informaticien pour s en servir et le configurer. Vous venez de télécharger Smartcaisse, Merci de tester ce logiciel. L installation de SmartCaisse Pocket est relativement simple et est expliquée à la fin de ce manuel. Présentation de Smartcaisse : SmartCaisse

Plus en détail

Rappel sur les bases de données

Rappel sur les bases de données Rappel sur les bases de données 1) Généralités 1.1 Base de données et système de gestion de base de donnés: définitions Une base de données est un ensemble de données stockées de manière structurée permettant

Plus en détail

Chapitre 1. Procédure de démarrage

Chapitre 1. Procédure de démarrage Chapitre 1. Procédure de démarrage 1 Ce que vous apprendrez dans ce chapitre Dans ce chapitre, il vous sera présenté les terminologies utilisées dans ce guide, montré comment installer le logiciel, et

Plus en détail

cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR ORDINATEURS DE BUREAU ET PORTABLES WINDOWS ÉDITION PROFESSIONNELLE MANUEL D UTILISATION

cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR ORDINATEURS DE BUREAU ET PORTABLES WINDOWS ÉDITION PROFESSIONNELLE MANUEL D UTILISATION cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR ORDINATEURS DE BUREAU ET PORTABLES WINDOWS ÉDITION PROFESSIONNELLE MANUEL D UTILISATION Introduction L application cbox peut-être installée facilement sur votre

Plus en détail

Ref : Résolution problème d'accès aux supports de cours

Ref : Résolution problème d'accès aux supports de cours PLATE FORME e-learning LLMS Pôle national de compétences FOAD (Formation Ouverte et A Distance) Ref : Résolution problème d'accès Pôle compétences FOAD SIGAT http://foad.ac-toulouse.fr/ Page 2 SOMMAIRE

Plus en détail

Module d échange de données INTERLIS v1.0 GeoConcept Manuel d'utilisation

Module d échange de données INTERLIS v1.0 GeoConcept Manuel d'utilisation Module d échange de données INTERLIS v1.0 GeoConcept Manuel d'utilisation Interlis V1.0 - GC version 5.0 Table des matières TABLE DES MATIERES...1 1. INTRODUCTION...2 1.1 OBJECTIF...2 1.2 PRINCIPE...2

Plus en détail

Création d'une nouvelle base de données

Création d'une nouvelle base de données 199 Chapitre 7 Création d'une nouvelle base de données 1. Vue d'ensemble Création d'une nouvelle base de données 1.1 Étapes de création d'une nouvelle base de données pour une application Le processus

Plus en détail

KISSsoft 03/2015 - Tutoriel 1

KISSsoft 03/2015 - Tutoriel 1 KISSsoft 03/2015 - Tutoriel 1 Version de test et premiers pas KISSsoft AG Rosengartenstrasse 4 8608 Bubikon Suisse Tél. : +41 55 254 20 50 Fax : +41 55 254 20 51 info@kisssoft.ag www.kisssoft.ag Contenu

Plus en détail

1 - PRESENTATION GENERALE

1 - PRESENTATION GENERALE 1 - PRESENTATION GENERALE 11 - MATERIEL NECESSAIRE Pour être installé le logiciel de télégestion nécessite un ordinateur comportant au minimum : Un ordinateur de type IBM PC 486 ou compatible. Un lecteur

Plus en détail

Optimiser Windows 7 et Windows 8 pour son SSD

Optimiser Windows 7 et Windows 8 pour son SSD Optimiser Windows 7 et Windows 8 pour son SSD Par Clément JOATHON Dernière mise à jour : 06/05/2015 Les disques de stockage SSD qui commencent à remplacer peu à peu les disques durs, surtout au niveau

Plus en détail

HDM-2100. Connection Manager

HDM-2100. Connection Manager HDM-2100 Connection Manager Contents I- Installation de LG Connection Manager... 2 II- Configuration requise...3 III- Introduction et mise en route de LG Connection Manager... 3 IV-Fonctions de LG Connection

Plus en détail

Bases de données. Cours 2 : Stockage

Bases de données. Cours 2 : Stockage Bases de données Polytech Paris-Sud Apprentis 4 ème année Cours 2 : Stockage kn@lri.fr http://www.lri.fr/~kn Plan 1 Rappels 2 Stockage 2.1 Introduction 2.2 Aspects bas-niveau 2.3 Stockage pour les SGBD

Plus en détail

Introduction à Eclipse

Introduction à Eclipse Introduction à Eclipse Eclipse IDE est un environnement de développement intégré libre (le terme Eclipse désigne également le projet correspondant, lancé par IBM) extensible, universel et polyvalent, permettant

Plus en détail

Cegid Business Line. Procédure d installation. Service d'assistance Téléphonique 0 826 888 488

Cegid Business Line. Procédure d installation. Service d'assistance Téléphonique 0 826 888 488 Cegid Business Line Procédure d installation Service d'assistance Téléphonique 0 826 888 488 Sommaire 1. A lire avant installation... 3 Nouvelle installation... 3 Evolution des répertoires d'installation...

Plus en détail

Manuel utilisateur du site www.cg-corsedusud.fr. 1. L Interface Typo 3 (version 4.4.x)

Manuel utilisateur du site www.cg-corsedusud.fr. 1. L Interface Typo 3 (version 4.4.x) Manuel utilisateur du site www.cg-corsedusud.fr 1. L Interface Typo 3 (version 4.4.x) Version 1 Le contenu de ces pages est relatif à TYPO3, CMS/Framework sous licence GNU/GPL disponible sur www.typo3.com

Plus en détail

Microsoft. Office. Manuel. Partager le classeur pour la modification et suivre les modifications

Microsoft. Office. Manuel. Partager le classeur pour la modification et suivre les modifications Microsoft Office Manuel Partager le classeur pour la modification et suivre les modifications Table des matières 1 INTRODUCTION... 1 2 PARTAGER LE CLASSEUR POUR LA MODIFICATION PAR PLUSIEURS UTILISATEURS...

Plus en détail

Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I

Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I Oracle University Appelez-nous: +33 (0) 1 57 60 20 81 Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I Durée: 3 Jours Description Ce cours offre aux étudiants une introduction à la technologie de

Plus en détail

Module 2 Création d un formulaire simple

Module 2 Création d un formulaire simple Form Builder Développement d un formulaire Sauvegarde d un formulaire Établir une connexion avec le serveur Fenêtre de navigation Assistant de création de blocs (Data Block Wizard) Assistant de mise en

Plus en détail

Procédures Stockées WAVESOFT... 12 ws_sp_getidtable... 12. Exemple :... 12. ws_sp_getnextsouche... 12. Exemple :... 12

Procédures Stockées WAVESOFT... 12 ws_sp_getidtable... 12. Exemple :... 12. ws_sp_getnextsouche... 12. Exemple :... 12 Table des matières Les Triggers... 2 Syntaxe... 2 Explications... 2 Les évènements déclencheurs des triggers... 3 Les modes de comportements des triggers... 4 Les pseudo tables... 5 Exemple... 6 Les procédures

Plus en détail

Crésus-facturation multilingue. Dès version 3.4

Crésus-facturation multilingue. Dès version 3.4 Crésus-facturation multilingue Dès version 3.4 2 Crésus-facturation multi-lingue 1 Introduction Comment faire des factures multilingues? Qu'est ce qu'une facturation multilingue? Pour le logiciel Crésus-facturation,

Plus en détail

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation Réseau en Licences Flottantes avec Nomadisme Remarques : 1. L'installation de la version réseau de STATISTICA s'effectue en deux temps : a) l'installation

Plus en détail

CESI Bases de données

CESI Bases de données CESI Bases de données Introduction septembre 2006 Bertrand LIAUDET EPF - BASE DE DONNÉES - septembre 2005 - page 1 PRÉSENTATION GÉNÉRALE 1. Objectifs généraux L objectif de ce document est de faire comprendre

Plus en détail

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation Réseau Classique en Licences Flottantes Remarques : 1. L'installation de la version réseau de STATISTICA s'effectue en deux temps : a) l'installation

Plus en détail

Setting Up PC MACLAN File Server

Setting Up PC MACLAN File Server Setting Up PC MACLAN File Server Setting Up PC MACLAN File Server Ce chapitre explique comment paramètrer le Serveur de fichiers PC MACLAN, une fois la procédure d installation terminée. Les sujets sont

Plus en détail

Dr Aser J. BODJRENOU. Dernière mise à jour: Mai 2008

Dr Aser J. BODJRENOU. Dernière mise à jour: Mai 2008 SUPPORT DE COURS SUR LE MODULE WINDOWS Dr Aser J. BODJRENOU Dernière mise à jour: Mai 2008 Objectifs Objectifs spécifiques Plan Démarrer un ordinateur. Indiquer: - l icône du Poste de travail sur le Bureau

Plus en détail

Optimiser Windows 7 pour son SSD

Optimiser Windows 7 pour son SSD Optimiser Windows 7 pour son SSD Les disques de stockage SSD qui commencent à remplacer peu à peu les disques durs, surtout au niveau du disque où est installé Windows permettent de donner un coup de fouet

Plus en détail

Mémoire de l'imprimante

Mémoire de l'imprimante Mémoire de l'imprimante L'imprimante est livrée avec au moins 64 Mo de mémoire. Afin de déterminer la quantité de mémoire installée dans l'imprimante, sélectionnez Impression menus dans le menu Utilitaires.

Plus en détail

Installation et paramétrage. Accès aux modèles, autotextes et clip- art partagés

Installation et paramétrage. Accès aux modèles, autotextes et clip- art partagés DSI Documentation utilisateurs Installation et paramétrage Accès aux modèles, autotextes et clip- art partagés Auteur : Yves Crausaz Date : 21 septembre 2006 Version : 1.04 Glossaire OOo : Abréviation

Plus en détail

Cahier Technique Installation sous Terminal Server Edition. Sage P.E. Documentation technique

Cahier Technique Installation sous Terminal Server Edition. Sage P.E. Documentation technique Cahier Technique Installation sous Terminal Server Edition Sage P.E Documentation technique Sommaire I. Introduction... 3 II. Configuration du serveur... 4 1. Principe d utilisation à distance... 4 2.

Plus en détail

Chapitre 2. Classes et objets

Chapitre 2. Classes et objets Chapitre 2: Classes et Objets 1/10 Chapitre 2 Classes et objets Chapitre 2: Classes et Objets 2/10 Approche Orientée Objet Idée de base de A.O.O. repose sur l'observation de la façon dont nous procédons

Plus en détail

Chapitre 3 La manipulation des données (LMD)

Chapitre 3 La manipulation des données (LMD) 75 Chapitre 3 La manipulation des données (LMD) 1. Introduction La manipulation des données (LMD) Le langage de manipulation de données permet aux utilisateurs et aux développeurs d'accéder aux données

Plus en détail

Les bases de données Page 1 / 8

Les bases de données Page 1 / 8 Les bases de données Page 1 / 8 Sommaire 1 Définitions... 1 2 Historique... 2 2.1 L'organisation en fichier... 2 2.2 L'apparition des SGBD... 2 2.3 Les SGBD relationnels... 3 2.4 Les bases de données objet...

Plus en détail

WORD 2007 WORD 2010 PUBLIPOSTAGE

WORD 2007 WORD 2010 PUBLIPOSTAGE WORD 2007 WORD 2010 PUBLIPOSTAGE Table des matières LES DONNEES... 2 SAISIR LA LETTRE TYPE... 3 CHOISIR LA SOURCE DE DONNEES... 4 INSERER LES CHAMPS DE FUSION... 5 FUSIONNER... 7 TRI ET SELECTION DES ENREGISTREMENTS...

Plus en détail

CALC2QIF Conversion de données OpenOffice au format QIF

CALC2QIF Conversion de données OpenOffice au format QIF CALC2QIF Conversion de données OpenOffice au format QIF CALC2QIF est la version OpenOffice de XL2QIF. C'est une macro Calc (le tableur d'openoffice) permettant de convertir des données au format QIF, format

Plus en détail

Applications Réparties TD 3 Web Services.NET

Applications Réparties TD 3 Web Services.NET Ce TD vous enseignera les bases de l'utilisation des Web Services en.net avec Visual Studio.NET 1 Introduction Vos applications.net, quelles soient Windows Forms ou Web Forms, peuvent avoir recours, dans

Plus en détail

Cours : Les systèmes d'exploitation en réseau Page 1/7. Première approche de la gestion du réseau sous Windows XP pro

Cours : Les systèmes d'exploitation en réseau Page 1/7. Première approche de la gestion du réseau sous Windows XP pro Cours : Les systèmes d'exploitation en réseau Page 1/7 Première approche de la gestion du réseau sous Windows XP pro Windows Xp pro fait partie de la famille NT des systèmes d'exploitation de Microsoft.

Plus en détail

I Pourquoi une messagerie?

I Pourquoi une messagerie? I Pourquoi une messagerie? Outlook express est un logiciel de messagerie de windows. Il est installé par défaut sur un grand nombre d ordinateurs de la planète, ceux tournant sous Windows, et proposé par

Plus en détail

Modèle relationnel Création et modification des relations en SQL

Modèle relationnel Création et modification des relations en SQL Modèle relationnel Création et modification des relations en SQL ENT - Clé sql2009 BD - Mírian Halfeld-Ferrari p. 1 Insertion dans une relation Pour insérer un tuple dans une relation: insert into Sailors

Plus en détail

Gestion des documents avec ALFRESCO

Gestion des documents avec ALFRESCO Gestion des documents avec ALFRESCO 1 INTRODUCTION : 2 1.1 A quoi sert ALFRESCO? 2 1.2 Comment s en servir? 2 2 Créer d un site collaboratif 3 2.1 Créer le site 3 2.2 Inviter des membres 4 3 Accéder à

Plus en détail

Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données

Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données Page 1 of 5 Microsoft Office Access Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données S'applique à : Microsoft Office Access 2007 Masquer tout Les programmes de feuilles de calcul automatisées, tels que

Plus en détail

Système de Gestion de Fichiers

Système de Gestion de Fichiers Chapitre 2 Système de Gestion de Fichiers Le système de gestion de fichiers est un outil de manipulation des fichiers et de la structure d arborescence des fichiers sur disque et a aussi le rôle sous UNIX

Plus en détail

Création d'utilisateurs Backend

Création d'utilisateurs Backend Création d'utilisateurs Backend Cette documentation explique comment créer des contributeurs qui pourront accéder à l'interface d'administration TYPO3.Ces utilisateurs ne pourront pas se connecter au site

Plus en détail

Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite.

Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite. Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite. Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs, relations,

Plus en détail

GED MARKETING. Page 1 sur 18

GED MARKETING. Page 1 sur 18 GED MARKETING I. Présentation du produit... 2 II. Page principale de l application... 3 L arbre... 3 Le menu... 4 La fenêtre de navigation... 4 III. La recherche de documents... 4 Rechercher tous les documents...

Plus en détail

Avec le pare-feu Windows Vista, vous protégez votre ordinateur contre les attaques provenant d'internet.

Avec le pare-feu Windows Vista, vous protégez votre ordinateur contre les attaques provenant d'internet. 1. Etape: Activer le pare-feu Avec le pare-feu Windows Vista, vous protégez votre ordinateur contre les attaques provenant d'internet. Cliquez sur Démarrer > Panneau de configuration > Sécurité > Pare-feu

Plus en détail

Affectation standard Affectation modifiée (exemple)

Affectation standard Affectation modifiée (exemple) 1 sur 5 13/02/2005 11:44 Les fonctions qui vont être abordées vont vous apprendre à : comprendre l'arborescence Poste de travail, disque Répertoire ou dossier Chemin absolu, relatif utiliser l'explorateur

Plus en détail

LANDPARK SNMP LANDPARK SNMP : INVENTORIER RAPIDEMENT TOUS LES ÉLÉMENTS ACTIFS DE VOS RÉSEAUX

LANDPARK SNMP LANDPARK SNMP : INVENTORIER RAPIDEMENT TOUS LES ÉLÉMENTS ACTIFS DE VOS RÉSEAUX LANDPARK SNMP Solutions complètes d'inventaire, de gestion de parc et de helpdesk ITIL Avril 2014 LANDPARK SNMP : INVENTORIER RAPIDEMENT TOUS LES ÉLÉMENTS ACTIFS DE VOS RÉSEAUX «Avec Landpark Snmp, réalisez

Plus en détail

-Le traitement de texte. -Le courrier électronique

-Le traitement de texte. -Le courrier électronique 1/17 SOMMAIRE : -Windows -Le traitement de texte -Internet -Le courrier électronique 2/17 WINDOWS PRISE EN MAIN DE WINDOWS Lorsque vous démarrez votre ordinateur vous devez voir arriver un écran qui ressemble

Plus en détail

1ère année LMD informatique/mathématique, UHL Batna. Module Bureautique. TD n 2 Windows XP

1ère année LMD informatique/mathématique, UHL Batna. Module Bureautique. TD n 2 Windows XP 1 TD n 2 Windows XP 1. Définition Windows est le système d'exploitation fourni par la compagnie Microsoft. Windows XP est un système multiutilisateur et multitâche qui fonctionne sur les micro-ordinateurs

Plus en détail

Alfresco Mobile pour Android

Alfresco Mobile pour Android Alfresco Mobile pour Android Guide d'utilisation de l'application Android version 1.1 Commencer avec Alfresco Mobile Ce guide offre une présentation rapide vous permettant de configurer Alfresco Mobile

Plus en détail

IP Office Guide de référence rapide du téléphone 9621

IP Office Guide de référence rapide du téléphone 9621 Guide de référence rapide du téléphone 9621 Votre téléphone 9621 prend en charge les téléphones 9621. Le téléphone prend en charge 24 boutons de fonction / affichage d'appels programmables. Les libellés

Plus en détail

Plan. Bases de données. Cours 2 : Stockage. Quels types de mémoire pour une BD? Où stocker les données? Polytech Paris-Sud. Apprentis 4 ème année

Plan. Bases de données. Cours 2 : Stockage. Quels types de mémoire pour une BD? Où stocker les données? Polytech Paris-Sud. Apprentis 4 ème année Bases de données Polytech Paris-Sud Apprentis 4 ème année Cours 2 : Stockage 2.1 Introduction 2.2 Aspects bas-niveau kn@lri.fr http://www.lri.fr/~kn 2/20 Hierarchie mémoire : Où stocker les données? Type

Plus en détail

MANUEL DE FORMATION DE CONVERSION EN BASES DE DONNÉES

MANUEL DE FORMATION DE CONVERSION EN BASES DE DONNÉES MANUEL DE FORMATION DE CONVERSION EN BASES DE DONNÉES VERSION 6.03 1, rue de la Martinerie 78610 LE PERRAY EN YVELINES SUPPORT TECHNIQUE Tél. : +33-(02).99.73.52.06 Adresse e-mail : support@euroid.fr Site

Plus en détail

Faculté des sciences de gestion et sciences économiques BASE DE DONNEES

Faculté des sciences de gestion et sciences économiques BASE DE DONNEES BASE DE DONNEES La plupart des entreprises possèdent des bases de données informatiques contenant des informations essentielles à leur fonctionnement. Ces informations concernent ses clients, ses produits,

Plus en détail

Introduction au bases de données Access

Introduction au bases de données Access Introduction au bases de données Access Marielle Delhom Tr1 2006-2007 Plan I - Prise en main d'access II - Les tables III - Les requêtes IV - Les formulaires V - Les états Marielle Delhom Tr2 2006-2007

Plus en détail

SAGESSE Delphi Interbase Version V6.0

SAGESSE Delphi Interbase Version V6.0 SAGESSE Delphi Interbase Version V6.0 Note d accompagnement SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...1 1.1 Rappel de la version d InterBase nécessaire pour SAGESSE V6.0... 1 2. MISE EN ŒUVRE...1 2.1 Mise à jour d une

Plus en détail

STATISTICA - Version 10

STATISTICA - Version 10 STATISTICA - Version 10 Instructions d'installation de STATISTICA Entreprise pour une Utilisation sous Terminal Server et Citrix Remarques : 1. Ces instructions s'appliquent à une installation sous Terminal

Plus en détail

Manuel d'installation

Manuel d'installation SQUARE - Manuel installation.docx 05.03.2015 v2.0 1 / 24 Table des Matières Manuel d'installation page 0. Préambule... 3 0.1 Introduction... 3 0.2 Pré-requis... 3 0.3 Déroulement de l'installation... 3

Plus en détail

IBM SPSS Statistics Version 22. Instructions d'installation sous Windows (licence nominative)

IBM SPSS Statistics Version 22. Instructions d'installation sous Windows (licence nominative) IBM SPSS Statistics Version 22 Instructions d'installation sous Windows (licence nominative) Table des matières Instructions d'installation....... 1 Configuration requise........... 1 Code d'autorisation...........

Plus en détail

LANDPARK ACTIVE DIRECTORY OPEN/LDAP

LANDPARK ACTIVE DIRECTORY OPEN/LDAP LANDPARK ACTIVE DIRECTORY OPEN/LDAP Solutions complètes d'inventaire, de gestion de parc et de helpdesk ITIL Avril 2014 LANDPARK ACTIVE DIRECTORY /OPENLDAP INDISPENSABLE POUR INTÉGRER AUTOMATIQUEMENT TOUS

Plus en détail

Gérer les comptes utilisateur et les sessions avec Vista

Gérer les comptes utilisateur et les sessions avec Vista Gérer les comptes utilisateur et les sessions avec Vista Toute personne souhaitant utiliser Windows Vista doit ouvrir une session. Cela signifie que chacun doit posséder un compte personnel à son nom.

Plus en détail

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Plan Généralités Langage de Définition des (LDD) Langage de Manipulation

Plus en détail

SBE 30 rue de Penthièvre 75008 PARIS Tel : 01.42.25.23.23 Mail : contact@sbedirect.com Web : www.sbedirect.com QUESTIONS REPONSES

SBE 30 rue de Penthièvre 75008 PARIS Tel : 01.42.25.23.23 Mail : contact@sbedirect.com Web : www.sbedirect.com QUESTIONS REPONSES QUESTIONS REPONSES Q: Comment imprimer avec des imprimantes utilisant des étiquettes en rouleau (par exemple les imprimantes de type 'CAB') R: En fait pour ces imprimantes, une étiquette est considérée

Plus en détail

Algorithmique et programmation. Cours d'algorithmique illustré par des exemples pour le picbasic

Algorithmique et programmation. Cours d'algorithmique illustré par des exemples pour le picbasic Algorithmique et programmation Cours d'algorithmique illustré par des exemples pour le picbasic Même s'il est possible d'écrire un programme petit à petit par touches successives, le résultat est souvent

Plus en détail

Protéger les données et le poste informatique

Protéger les données et le poste informatique Protéger les données et le poste informatique Sommaire 1.Introduction 2.Sauvegarde de fichiers et de dossiers 2.1. Sélectionner des fichiers, des dossiers et des lecteurs en vue d'une sauvegarde 2.2. Sélectionner

Plus en détail