Corrigés des cas pratiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Corrigés des cas pratiques"

Transcription

1 Corrigés des cas pratiques DCG8, Systèmes d information de gestion TOUT-EN-UN* * Par Jacques SORNET, Oona HENGOAT et Nathalie LE GALLO.

2 CAS 3.2 Ventadom 3) En se situant au 1 er janvier de l année N, établir un planning prévisionnel de mise en œuvre du projet, assorti d un échéancier financier Le planning intégrant les montants décaissés est le suivant : N N + 1 Étude interne 0 Formation int. 0 Dev. Ventes Dev. appros Serveurs Terminaux 900 k 400 k 400 k 150 k Montants décaissés (k Total année (k ) 2

3 CAS 6.2 Med-Immob 2) Compléter le modèle d activités (modèle des flux de niveau 1) CLIENT 6 SUIVI PARUTION 7 A3 SUIVI ANNONCES Annonce parue 4 FACTURATION A2 - EDITION 9 10 DIRECTION Annonce à paraître 5 RECEPTION VÉRIFICATION 3 A1 - PRISE D ANNONCE IMPRIMEUR 3

4 3) Compléter le modèle des flux de niveau 2 SUIVI PARUTION CLIENT 7 6 A3 SUIVI ANNONCES OP32 prolongation OP31 modification Annonce parue 4 FACTURATION A2 - EDITION OP23 arrêt planification Promotion décidée OP22 promotion Pré-plan OP21 pré planification DIRECTION IMPRIMEUR RECEPTION VERIFICATION 3 Annonce à paraître A1 PRISE D ANNONCE OP11 traitement annonce 4

5 CAS 7.4 Uniréseau DOSSIER 1 Établir le diagramme des cas d utilisation schématisant le projet Uniréseau Remarques concernant le diagramme ci-dessous : on ne représente que ce qui concerne le projet ; des multiplicités (1 *) peuvent être ajoutées au diagramme. Ici : un distributeur passe plusieurs commandes (*) et une commande est passée par un seul distributeur (1). UNIRESEAU Distributeur 1 Siège Fixer prix de cession 1 Traite commande * Commander un véhicule Passe commande * Planifier Usine Livrer Bureau d études Commander des rechanges Gérer les DT Atelier Client Vendre 5

6 DOSSIER 2 Établir le diagramme d activités correspondant au processus de financement et de lancement d un projet. Etablir le dossier Soumettre le dossier Prise décision banque [Accord] Prise décision siège [Refus] Le siège répond toujours avant la banque [OK banque] [Refus banque] Abandonner le projet Etablir le dossier définitif Réétudier le dossier Prévenir la banque Lancer le projet 6

7 CAS 12.2 Belass Écrire le code HTML correspondant à cette page web <HTML> <HEAD><TITLE>Association BELASS</TITLE></HEAD> <BODY> <UL> <B>Association de joueurs de belote BELASS</B> <LI>128 rue des Dunes</LI> <LI>56410 ETEL</LI> <LI>Téléphone : </LI> </UL> <I>Tournoi du mois d'avril en partenariat avec l'amicale laïque FADOR</I> <BR> <OL> <BIG>L'association BELASS propose à ses adhérents de :</BIG> <LI>S'inscrire au tournoi en téléphonant à l'association BELASS</LI> <LI>Se rendre sur le site de l'amicale laïque FADOR pour les modalités</li> </OL> <A HREF= "http://www.fador-laic.html">cliquer ici pour accéder à l'amicale laïque du FADOR</A> </BODY> </HTML> CAS 12.3 Xml Corriger les erreurs syntaxiques dans le document XML suivant <?xml version="1.0"?> <commande> <commande_entete> <numero>00123</numero> <date>31/08/2010</date> </commande_entete> <client> <nom>bergsson</nom> <societe>krafla</societe> <adresse_rue>9 rue des dunes</adresse_rue> <adresse_code_postal>44000</adresse_code_postal> </client> <article> <identifiant> </identifiant> 7

8 <designation>sac de couchage polaire</designation> <quantite_valeur="10"/> <prix_unitaire_ht="123,45"/> </article> </commande> CAS 15.3 Véra-Vellir 1) Caractéristiques de la collecte d information concernant la clientèle Les informations relatives à l âge, la situation familiale, l adresse, la situation quant à la propriété du logement constituent des données à caractère personnel. Ces informations confidentielles doivent avoir été recueillies avec le consentement de la personne concernée. L accès aux données ainsi collectées doit être réservé aux personnes habilitées à exploiter ces données. Les clients peuvent d ailleurs ne pas répondre à toutes les questions du formulaire. 2) Obligations de la société Véra concernant le fichier de données créé La société Véra ne doit recueillir aucune information à caractère personnel qui soit interdite par la loi. De plus, le fichier doit être déclaré auprès de la CNIL avec des informations concernant notamment la finalité exacte du fichier et sa durée de conservation (cohérente au regard de la finalité dudit fichier). 3) Droits des clients de la société Véra Ces clients ont un droit d opposition et peuvent demander à être radiés du fichier. Il leur suffit pour cela d en informer le responsable des traitements. 4) Accès des clients aux informations dont dispose la société Véra sur eux Les données de ce fichier comportent des données à caractère personnel. Toute personne physique justifiant de son identité a le droit d'interroger le responsable d'un traitement de données à caractère personnel en vue d'obtenir des informations figurant dans le fichier. Ces clients peuvent bien sûr s opposer à ce qu ils figurent à l avenir dans ce fichier. Il suffit pour cela d en faire la demande auprès du responsable des traitements. 5) Recours de Mme Dottir vis-à-vis de la société Véra Elle peut faire une demande auprès de la CNIL qui se chargera de rappeler à la société Véra ses obligations relatives aux fichiers de données à caractère personnel. 6) Accès aux informations communiquées Il lui suffit de rentrer en contact avec le responsable des traitements qui a l obligation de lui montrer l ensemble des données à caractère personnel la concernant dont il dispose. 7) Quelles sont les obligations à respecter vis-à-vis des clients de la société Véra? Il faut qu ils soient informés de cette communication. Cette information peut apparaître dans le formulaire d inscription, ou sinon, il faut le leur communiquer individuellement. En tout état de cause, le consentement des clients est nécessaire dès lors que des informations à caractère personnel sont transmises. 8

9 CAS 20.2 Bruno Base de données sous la forme d un ensemble de relations en 3 e forme normale RU (Code logiciel, Code type périphérique, Date achat UC, Durée garantie UC, Etage salle, Fréquence processeur, Libellé périphérique, Libellé progiciel, Numéro de licence, N salle, N unité centrale, Performance périphérique, Surface salle, Taille RAM, Technologie périphérique, Type processeur, Unité de performance). 1 re FN RU (N unité centrale, Code logiciel, Code type périphérique, Date achat UC, Durée garantie UC, Etage salle, Fréquence processeur, Libellé périphérique, Libellé logiciel, Numéro de licence, N salle, Performance périphérique, Surface salle, Taille RAM, Technologie périphérique, Type processeur, Unité de performance). 2 e FN Unité centrale (N unité centrale, Date achat UC, Durée garantie UC, Etage salle, Fréquence processeur, N salle, Surface salle, Taille RAM, Type processeur) Monter (#N unité centrale, #Code type périphérique, Performance périphérique) Installer (#N unité centrale, #Code logiciel, Numéro de licence) Type périphérique (Code type périphérique, Libellé périphérique, Unité de performance, Technologie périphérique) Logiciel (Code logiciel, Libellé logiciel) 3 e FN Unité centrale (N unité centrale, Date achat UC, Durée garantie UC, Fréquence processeur, Taille RAM, Type processeur, #N salle) Salle (N salle, Surface salle, Etage salle) Monter (#N unité centrale, #Code type périphérique, Performance périphérique) Installer (#N unité centrale, #Code logiciel, Numéro de licence) Type périphérique (Code type périphérique, Libellé périphérique, Unité de performance, Technologie périphérique) Logiciel (Code logiciel, Libellé logiciel) 9

10 CAS 21.4 Serrad Établir le schéma conceptuel des données de Serrad Le cumul, corrigé éventuellement chaque année, n est pas une donnée calculée. ZONE Code zone Désignation zone Degré exposition Viser 0,N 1,1 INTERVENTION Numéro intervention Date début Date fin Observations EMPLOYE Matricule Nom employé Prénom employé Cumul 1,1 1,N Concerner SITE Code site Nom site Rue Ville Code postal 1,N 0,N 1,N Recevoir Dose lue Etre capable 0,N QUALIFICATION Code qualification Libellé qualification Remarque : Il serait possible de considérer la zone comme une zone type rencontrée sur plusieurs sites. Dans ce cas, «concerner» serait une CIM porteuse de la donnée «degré exposition». CAS 22-4 Serrad Établir le schéma relationnel correspondant au schéma conceptuel. ZONE (Code zone, Désignation zone, Degré exposition, #Code site) SITE (Code site, Nom site, Rue, Ville, Code postal) INTERVENTION (Numéro intervention, Date début, Date fin, Observations, #Code zone) EMPLOYE (Matricule, Nom employé, Prénom employé, Cumul) QUALIFICATION (Code qualification, Libellé qualification) ETRE CAPABLE (#Matricule, #Code qualification) RECEVOIR (#Numéro intervention, #Matricule, Dose lue) 10

11 CAS 23.5 Le Rempart 1) Schéma relationnel correspondant au schéma conceptuel DEPOT (Num dépôt, Nom dépôt, Adresse dépôt, Fax dépôt) DISPOSER (#Num dépôt, #Code article, Quantité dépôt) ARTICLE (Code article, Désignation, Délai retour, Prix, Taux TVA) JOUETS ELECTRO (Code article, Durée garantie, Type SAV, Prix prolongation) LINGERIE (Code article) FOURNISSEUR (Code fournisseur, Nom fournisseur, Adresse fournisseur, Fax fournisseur, #Num dépôt) FOURNIR (#Code fournisseur, #Code article, Prix achat, Délai fournisseur) SUBSTITUER (#Code article remplace, #Code article est remplacé) CLIENT (Num client, Nom client, Adresse client, Téléphone) COMMANDE (Num commande, Date commande, Mode, Date validation, Type règlement, #Num client) LIGNE COMMANDEE (#Code article, #Num commande, Quantité commandée, Délai prévu, Choix garantie, Prix commande) BL (#Num dépôt, Num BL, Date BL, Visa BL) LIVRER (#Num commande, #Code article, #Num dépôt, #num BL, Qté livrée) 2) Lecture du schéma conceptuel Un article peut-il être livré autrement que depuis un dépôt? Non (cardinalités 1,1 entre BL et DEPOT). De plus, le BL est identifié par rapport à un dépôt. Existe-t-il des articles qui ne soient ni jouet électronique ni lingerie? Non, en raison de la contrainte de partition XT qui impose l un ou l autre (T). Une commande est-elle livrée en une seule fois? Non, plusieurs bons de livraison (BL) sont possibles pour chaque ligne de commande (agrégation LIGNE COMMANDEE et cardinalités 0,N vers l association LIVRER). Donc, a fortiori, une commande correspond à plusieurs BL. Peut-on connaître le montant total restant à livrer sur une commande? Oui, grâce aux données Quantitée cdée, Prix commande (association LIGNE COMMANDÉE) et Qté livrée (association LIVRER). Les données des relations LIGNE COMMANDÉE et LIVRER peuvent être rapprochées car elles contiennent toutes deux le numéro de commande, qui permettra aussi de sélectionner la commande souhaitée. Le principe du calcul est le suivant : SOMME(Quantitée cdée Prix commande) SOMME(Qté livrée Prix commande). 11

12 Comment proposer un article de substitution au client en cas de rupture de stock? En exploitant l association réflexive SUBSTITUER (la relation SUBSTITUER) qui lie les articles substituables entre eux. CAS 25.2 Comptabilité générale Rédiger en SQL les requêtes permettant d obtenir les renseignements demandés a) Liste des comptes (numéros et noms) de la classe 7 ne commençant pas par 70 SELECT N _Compte, Nom_Compte FROM COMPTE WHERE N _Classe = 7 AND N _Compte NOT LIKE 70* ; b) Liste des comptes non mouvementés SELECT N _Compte, Nom_Compte FROM COMPTE, WHERE N _Compte NOT IN (SELECT [N _Compte Débit] FROM ENREGISTRER) AND N _Compte NOT IN (SELECT [N _Compte Crédit] FROM ENREGISTRER) ; Remarque : Les comptes non mouvementés ne figurent pas dans la table ENREGISTRER. c) Liste des comptes de bilan SELECT N _Compte, Nom_Compte FROM COMPTE WHERE N Classe IN (1-5) ; 12

13 CAS 29.2 Blonduos Présenter un schéma matérialisant la succession des étapes permettant d assurer la confidentialité et l intégrité de l échange dématérialisé entre le client et M. Flatey Étape 1 Le texte de M.Hallorm fait l objet d un hachage pour obtenir un haché Étape 6 Le haché reçu et le haché réalisé sont comparés. S ils sont identiques cela signifie que le texte envoyé par M. Hallorm et le texte reçu par M. Flatey sont rigoureusement identiques et permettent d assurer l intégrité du document. Étape 2 Le texte est chiffré avec la clé publique de M. Flatey. Le haché peut être chiffré également pour plus de sécurité Étape 5 Le texte une fois déchiffré est soumis au hachage Étape 3 Le texte et le haché sont transmis à M. Flatey via Internet. Ils circulent de façon incompréhensible en cas d interception par une personne malveillante. Étape 4 Le haché et le texte sont déchiffrés par la clé privée de M. Flatey. 13

14 CAS DE SYNTHÈSE KOATY DOSSIER 1 ÉTUDE GÉNÉRALE DU SYSTÈME D INFORMATION 1) Modéliser le processus de traitement des commandes pour la production Le processus de traitement de l information décrit ne montre pas les opérations physiques qui l accompagnent (par exemple : entrée en stock, mais la mise à jour du stock pourrait être un résultat de l'opération de contrôle en l'absence de défaut). Responsable planification Comptabilité Réception commandes Extérieur (fournisseur) Lundi Prévoir planification Besoins établi Préparation cde Cdes groupées établies (Tableau EXCEL) Édition Récapitulatif imprimé x 2 (Traitement de la commande) Classement Classement Récap classé Récap classé a a et b ou a et b et c BL arrivé b c Contrôle Défaut Pb. Qté Défaut BL att. BL à jour x 2 BL annoté Classement BL classé Soir Classement Facture arrivée BL classé ET Paiement Paiement lancé 14

15 2) Rédiger une note résumant les problèmes du système d information de Koaty et proposant des solutions de principe argumentées Problèmes NOTE Évolution du système d information Le logiciel et l'ordinateur comptables sont obsolètes (plus de maintenance du progiciel), non intégrés au nouveau réseau client serveur de production (un seul poste assure la liaison avec la comptabilité). Les données doivent être saisies manuellement dans le système comptable actuel (risque d erreurs, délai, perte de temps). La gestion est assurée par des applications spécifiques et non intégrées (bureautique et tableur) qui nécessitent des import export. Les commandes et la facturation (gestion commerciale) occupent une personne à temps plein. Solution préconisée 1) Mise en place d un progiciel de gestion intégrée (PGI), solution intégrée qui optimisera les processus L information sera gérée dans une base de données unique gérée par un système de gestion de base de données (SGBD). Les modules du PGI doivent couvrir la comptabilité, la gestion commerciale, les achats, la gestion et la trésorerie. Ce PGI devra s interfacer avec la gestion de production actuelle, récente et qui donne satisfaction (ce qui sera facilité par l exploitation d une base de données SQL Server déjà utilisée). Des interfaces spécifiques sont donc à prévoir. Cet aspect conditionnera le choix du PGI. Voir si le PGI retenu pourra à terme supporter la gestion de production sans bouleverser l organisation actuelle, mise en place récemment dans ce domaine. Ceci permettra de limiter les incohérences, les erreurs, les délais de saisie et une charge excessive. De nombreuses tâches de contrôle relatives aux processus achats et ventes seront effectuées par le PGI, les saisies seront limitées. M. Seguin devra toujours effectuer des tâches de validation mais il devrait, à terme (quand il maîtrisera la nouvelle organisation), disposer de temps pour effectuer d autres tâches (gestion de trésorerie). 2) Utilisation et extension du réseau local de type client serveur Prévoir un (ou deux) serveur(s) pour les applications de gestion et leurs données (PGI), si nécessaire un autre pour la gestion d un intranet, d un site Web et l administration du réseau. Trois domaines pourront être créés, un par direction, car les besoins en ressources et les profils à gérer sont différents. 3) Achat de nouveaux postes Une étude devra être effectuée pour déterminer le nombre de postes supplémentaires (fixes ou portables) à acquérir car les 6 postes disponibles pour les 13 personnes des directions administrative et commerciale semblent être insuffisants. Les postes comptables seront probablement à remplacer. 15

16 DOSSIER 2 CONCEPTION DE LA BASE DE DONNÉES 1) Vérifier que le premier schéma conceptuel des données partiel fourni par la SSII est conforme aux informations recueillies lors d un entretien que vous avez eu avec le chef du service ordonnancement de la production. Répondre de façon argumentée La conformité du schéma conceptuel des données partiel aux éléments présentés par le chef du service ordonnancement est bien vérifiée : la prévision des matériaux nécessaires pour chaque étape est traduite par l'association UTILISER ; les différentes données d une gamme opératoire sont reprises dans l'entité ETAPFAB ; l inclusion traduit la reprise des matériaux nécessaires pour une étape dans la liste des matériaux préconisés pour chaque jeu ; la généralisation/spécialisation traduit correctement la distinction entre les types de fournisseurs et la contrainte d exclusion est adaptée (fournisseurs de matériaux, sous-traitants et autres) ; les cardinalités sont cohérentes. Remarquons que la présence de deux associations portant le même nom («Fabriquer») pourrait nuire à la lisibilité du schéma : il serait judicieux de renommer l association entre JEU et F-ST («Concéder» au lieu de «Fabriquer» par exemple). 2) Vérifier que le schéma conceptuel des données permet : a) de retrouver les fournisseurs pouvant être impliqués en cas de défectuosité d un jouet Oui, car chaque matériau a un seul fournisseur (cardinalités 1,1 de «Provenir») et on peut retrouver les matériaux intervenant dans une étape («Utiliser»). De même chaque jeu sous-traité n est fabriqué que par un sous-traitant (cardinalités 0,1 de fabriquer, entre JEU et F-ST). b) de retrouver les commandes fournisseurs impliquées dans ce défaut Non, car un matériau peut provenir de plusieurs commandes. 3) À partir du schéma relationnel de l annexe 6, vous vérifiez que les résultats suivants peuvent être obtenus à l aide d une requête SQL (à construire) : a) Contenu des commandes fournisseurs passées en mai 2010 SELECT * FROM COMMANDEFO C, LigneComFo LC WHERE C.NumComFourn = LC.NumComFourn AND DateComFourn BETWEEN #01/05/2010# AND #31/05/2010# ; 16

17 b) Nombre de jeux dont le stock est inférieur à 10 SELECT COUNT (NumJeu) FROM JEU WHERE Stock <10 ; Remarque : On suppose que l attribut Stock de la relation Jeu donne le niveau du stock en temps réel. c) Liste des matériaux (code, nom et stock) qui sont en stock et ne seront plus utilisés pour aucun jeu SELECT CodeMat, NomMat, QtéStock FROM MATERIAU WHERE QtéStock >0 AND CodeMat NOT IN (SELECT CodeMat FROM PRECONISER); Remarque : On suppose qu un matériau qui n est plus préconisé à un instant «T» ne le sera plus à l avenir. 4) En prévision de la réalisation de la maquette sous ACCESS à laquelle vous participerez, vous complétez le schéma des relations de l annexe 6 en fonction du schéma conceptuel de l annexe 4 ETAPEFAB (#NumJeu,Numetape, Durée, CoûtHoraire, #Numatelier) ATELIER (Numatelier, Nomatelier) UTILISER (#NumJeu,#Numetape,#CodeMat, QtéPrévue) FOURN-ST (Codefourn, Délai) FOURN_MAT (Codefourn) FOURNISSEUR (Codefourn, Nomfourn, AdrRueFourn, CPFourn, VilleFourn, TelFourn, MèlFourn) 5) Compléter le schéma conceptuel existant à l aide de l annexe 7 Voir page ci-après 17

18 1,1 Fabriquer (concéder) 1,n JEU NumJeu Désignation PUHT Stock! 0,n 1,1 1,n LigneComCli QtéCom 1,n 1,n COMMANDECL NumComcli DateComCli! Préconise r 0,n Utiliser QtéPrévue Fabriquer 1,n I 0,n Correspondre 0,n! 0,n (1,1) BOIS Longueur Largeur LigneLivCli QtéLiv 1,1 MATERIAU CodeMat NomMat DélaiLiv PUHT QtéStock! X ETAPEFAB Numetape Durée CoûtHoraire 1,n VISS Diamètre TeteVis 1,n BL NumBL DateBL 1,1 1,1 LigneComFo QtéCom Situer F-ST Délai F-MAT Provenir 1,n ATELIER 1,n Numatelier Nomatelier X,n FOURNISSEUR Codefourn NomFourn AdrRuefourn CPFourn VilleFourn TelFourn MèlFourn COMMANDEFO NumComFourn DateComFourn DateLivFourn CommanderCl 0,n CLIENT Codecli NomCli PrénomCli AdrRuecli CPCli VilleCli TelCli MelCli On suppose, dans ce schéma, que le PUHT des jeux est stable et que le prix de la commande est celui enregistré pour le jeu. Dans le cas général, il pourrait être nécessaire de conserver l historique des prix correspondant aux commandes dans l association «LigneComCli». 18

19 DOSSIER 3 MISE EN ŒUVRE D UNE MAQUETTE ACCESS 1) Décrire la procédure à mettre en œuvre pour rendre la maquette opérationnelle Après avoir ouvert la base de données, il faut procéder par étapes : importer (à l aide de l assistant) les données des table (une par une) à partir du fichier Excel ; ouvrir les tables pour en vérifier la structure par rapport au modèle relationnel préalablement effectué ; vérifier également si les types paraissent cohérents ; ouvrir le modèle relationnel (outils de base de données) et ajouter les tables manquantes ; créer les relations en prenant bien soin d appliquer l intégrité référentielle. 2) Indiquer quelles tables ont été nécessaires pour construire ce formulaire Les tables JEU, PRÉCONISER et MATERIAU. 3) Expliquer la présence de deux contrôles contenant un numéro de jeu L en tête contient un contrôle indépendant numéro de jeu (zone de liste déroulante) qui permet de choisir une valeur de numéro dans la table JEU, les autres valeurs dont le numéro de jeu du détail étant alors automatiquement affichées. Le second contrôle dépendant N de jeu permet de saisir un nouveau numéro de jeu en cas de création. 4) Expliquer l origine de l erreur et la démarche à suivre pour la résoudre Le CodeMat de la table MATERIAU (code du matériau) est relié par une contrainte d intégrité référentielle au CodeMat de la table BOIS ; le code de la table BOIS (qui correspond à l entité spécialisée) fait référence au code de la table MATERIAU (qui correspond à l entité générique). Dans ce cas de figure, le message nous renseigne sur le fait que cette occurrence de CodeMat de MATERIAU existe également dans CodeMat de BOIS. Il faut supprimer l occurrence de la table BOIS avant de supprimer celle de la table MATE- RIAU. De plus, ce code se trouve également dans les tables Préconiser et Utiliser, un deuxième message d erreur apparaitrait une fois la première erreur résolue, il faut donc procéder aux suppressions séquentiellement et méthodiquement. 5) Écrire l algorithme correspondant au traitement qui affiche le message d erreur L algorithme doit vérifier qu un matériau n est pas à la fois du type bois et visserie, ce qui est interdit par la contrainte d exclusion «X» du schéma. Une solution possible consiste à exploiter les données saisies dans le formulaire de la façon suivante : 19

20 Algorithme : contrôle_de_saisie_avant_mise_à_jour SI Longueur ou largeur n ont pas la valeur NULL ALORS SI Diamètre ou tête_de_vis n ont pas la valeur NULL ALORS afficher_message («un matériau ne peut être de type bois et de type visserie») FIN SI FIN SI 6) Décrire avec précision comment les données apparaissant sur cet état peuvent être obtenues Cet état a été obtenu en sélectionnant comme source de données, depuis l assistant états, une requête qui fournit les champs NumComCli (COMMANDECL), Codecli, nomcli (CLIENT), NumJeu, Désignation (JEU), QtéCom (LIGNECOMCLI) et QtéLiv (LIGNELIVCLI). Il suffit ensuite de renseigner correctement l assistant : regroupement par numéro de commande client puis par code du client puis par nom du client ; choix de la mise en forme ; sauvegarde sous le nom «suivi livraisons». 7) Expliquer ce que la requête permet de faire Cette requête de mise à jour permet d appliquer une baisse de 50 % sur le prix des produits qui n ont été commandés ni cette année, ni l an passé. DOSSIER 4 UTILISATION DU TABLEUR EXCEL 1) Écrire la requête permettant d exporter, à partir de la base de données, les données nécessaires et disponibles pour ce traitement SELECT LC.NumComFourn, FM.Codefourn, NomFourn, M.codemat, QtécomFo FROM F_MAT FM, FOURNISSEUR F, MATERIAU M, LIGNECOMFO LC, COMMANDEFO C WHERE F.Codefourn = M.Codefourn AND FM.Codefourn = F.Codefourn AND FM.Codefourn = M.Codefourn AND M.codemat = LC.codemat AND LC.NumComFourn = C.NumComFourn AND datecomfourn BETWEEN #01/09/N# and #30/09/N#; 2) Compléter le tableau suivant relatif à la feuille suivi des quantités La plage A17-F116 est la recopie des données de la feuille «Exportation-requête» contenant le résultat de la requête ci-dessus. Nous supposerons que ces données y sont rangées à partir de la cellule A1. 20

21 Adresse ou plage B2:B14 C2:C14 A17:F116 G17:G116 I17:I116 Formule de calcul B2 : =SOMME.SI($C$17:$C$116;A2;$G$17:$G$116), puis recopiée vers le bas jusqu en B14 C2 : =SOMME.SI($C$17:$C$116;A2;$I$17:$I$116), recopie jusqu en C14 =SI (ESTVIDE ('Exportation-requête'!A1);"";'Exportation-requête'!A1) puis recopie vers la droite jusqu en F17 et recopie de A17:F17 jusqu à A116:F116. =SI(A17="";"";SI (E17=F17;"Aucune";F17-E17)) puis recopie vers le bas jusqu à la ligne 116. Remarque : "" désigne une chaîne de caractères vide ; la condition A17="" équivaut donc à ESTVIDE(A17). =SI(A17="";"";SI(H17=F17;"Aucune";H17-F17)), puis recopie vers le bas. Même remarque que pour G17:G116. Remarque : Le fait de prendre le nom des fournisseurs comme critère de regroupement pour calcul des écarts laisse supposer qu il n y a pas d homonymes. 21

Renov'Plus sujet 2012 modifié

Renov'Plus sujet 2012 modifié Renov'Plus sujet 2012 modifié La SAS RENOV PLUS a pour activité la rénovation de maisons, d appartements et d immeubles anciens pour des particuliers et des entreprises. Créée dans les années 1990, RENOV

Plus en détail

SESSION 2015 UE 8 SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION

SESSION 2015 UE 8 SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION SESSION 2015 UE 8 SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Éléments indicatifs de corrigé DOSSIER 1 : GESTION DES HÔTELS Partie 1 : Etude du modèle actuel 1. L association «planning» permet de modéliser une relation

Plus en détail

Cas LA BARRIERE AUTOMATIQUE

Cas LA BARRIERE AUTOMATIQUE Cas LA BARRIERE AUTOMATIQUE La SARL LA BARRIERE AUTOMATIQUE (LBA) est une PMI (Petite et Moyenne Industrie) de 31 personnes installée dans le département du Rhône. LBA a pour activité la conception et

Plus en détail

SESSION 2006 INFORMATIQUE. Éléments indicatifs de corrigé DOCUMENT CONFIDENTIEL AUCUNE DIFFUSION AUTORISÉE A L'EXCEPTION DES CORRECTEURS

SESSION 2006 INFORMATIQUE. Éléments indicatifs de corrigé DOCUMENT CONFIDENTIEL AUCUNE DIFFUSION AUTORISÉE A L'EXCEPTION DES CORRECTEURS 620.107bis DECF SESSION 2006 INFORMATIQUE Éléments indicatifs de corrigé DOCUMENT CONFIDENTIEL AUCUNE DIFFUSION AUTORISÉE A L'EXCEPTION DES CORRECTEURS Ce dossier présente des éléments de corrigé à l attention

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

Magisoft CRM. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie

Magisoft CRM. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie CRM ZA LA LAYE 12 Rue de Truchebenate 01100 ARBENT Tél : +33 (0)4.74.81.22.20 Fax : +33 (0)4.74.73.08.99 contact@cerai.fr Www.cerai.fr Magisoft L intelligence Software Progiciels de gestion pour l industrie

Plus en détail

7 VOS ADRESSES. Afin de faciliter la saisie des envois, ChronoShip OnLine vous permet de gérer votre carnet d adresses.

7 VOS ADRESSES. Afin de faciliter la saisie des envois, ChronoShip OnLine vous permet de gérer votre carnet d adresses. VOS ADRESSES 7 VOS ADRESSES Afin de faciliter la saisie des envois, ChronoShip OnLine vous permet de gérer votre carnet d adresses. Diverses options permettent d enrichir ce carnet d adresses : la saisie

Plus en détail

DECOUVERTE DU LOGICIEL CIEL GESTION COMMERCIALE

DECOUVERTE DU LOGICIEL CIEL GESTION COMMERCIALE DECOUVERTE DU LOGICIEL CIEL GESTION COMMERCIALE 1 ère PARTIE : Création de la société et saisie des fichiers 1 ère étape : Créer le dossier 1. Lancer ciel gestion commerciale 2. Cliquer sur le bouton «annuler»

Plus en détail

BTS INFORMATIQUE DE GESTION ISE4D SESSION 2010 E4R : ÉTUDE DE CAS. Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS NOIXCOOP ÉLÉMENTS DE CORRECTION

BTS INFORMATIQUE DE GESTION ISE4D SESSION 2010 E4R : ÉTUDE DE CAS. Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS NOIXCOOP ÉLÉMENTS DE CORRECTION E4R : ÉTUDE DE CAS Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS NOIXCOOP ÉLÉMENTS DE CORRECTION Barème Dossier 1 : Distribution de noix 32 points Dossier 2 : Commercialisation de plants de noyers 16 points Dossier

Plus en détail

L inventaire avec les terminaux de saisie sans fil IMAGE Stratégie

L inventaire avec les terminaux de saisie sans fil IMAGE Stratégie L inventaire avec les terminaux de IMAGE Stratégie Manuel de l utilisateur Page 2 TABLE des MATIERES L INVENTAIRE AVEC LES TERMINAUX DE SAISIE SANS FIL IMAGE STRATEGIE... 1 PRESENTATION... 3 DEROULEMENT

Plus en détail

Magisoft. Gestion commerciale. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie

Magisoft. Gestion commerciale. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie ZA LA LAYE 12 Rue de Truchebenate 01100 ARBENT Tél : +33 (0)4.74.81.22.20 Fax : +33 (0)4.74.73.08.99 contact@cerai.fr Www.cerai.fr Gestion commerciale Magisoft L intelligence Software Progiciels de gestion

Plus en détail

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 La rénovation de la voie professionnelle, filière du tertiaire administratif a conduit à la création du baccalauréat professionnel

Plus en détail

Manuel d utilisation du terminal de paiement électronique virtuel

Manuel d utilisation du terminal de paiement électronique virtuel TPEV Manuel d utilisation du terminal de paiement électronique virtuel Version: 1.C Payline PROPRIETAIRE Page 1-1/29 Page des évolutions Le tableau ci-dessous liste les dernières modifications effectuées

Plus en détail

PROCEDURE SAGE (immo 1000) logiciel de gestion des immobilisations

PROCEDURE SAGE (immo 1000) logiciel de gestion des immobilisations PROCEDURE SAGE (immo 1000) logiciel de gestion des immobilisations Il existe plusieurs modules : BIENS : saisir, éditer, tout ce qui concerne les biens INVENTAIRE : gestion des biens physiques ORGANIZER

Plus en détail

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGE

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGE BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2009 SÉRIE: SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE SPÉCIALITÉ: COMPTABILITÉ ET FINANCE D'ENTREPRISE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGE Ce dossier présente

Plus en détail

Corrigé Renov'Plus. 1. Dossier 1 Étude de la base de données de Renov plus

Corrigé Renov'Plus. 1. Dossier 1 Étude de la base de données de Renov plus Corrigé Renov'Plus 1. Dossier 1 Étude de la base de données de Renov plus À l aide des annexes 1 et 2, 1 Justifier et expliquer les cardinalités de l association COMPORTER. Préciser le concept mobilisé.

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE8 SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION - session 2014 Proposition de CORRIGÉ 2014 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 ORGANISATION DES INSTANCES

Plus en détail

Analyse informatique : la société SBK

Analyse informatique : la société SBK Analyse informatique : la société SBK Document remis au candidat : Le sujet comporte 12 pages numérotées de 1/12 à 12/12. Il vous est demandé de vérifier que le sujet est complet dès sa mise à votre disposition.

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DE L ESPACE PERSONNE PUBLIQUE

MANUEL D UTILISATION DE L ESPACE PERSONNE PUBLIQUE MANUEL D UTILISATION DE L ESPACE PERSONNE PUBLIQUE Vous allez utiliser le module de gestion de l espace personne publique achatpublic.com. Ce document vous montre étape par étape, et de manière illustrée,

Plus en détail

Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4. Propriété & Usage

Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4. Propriété & Usage Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4 Propriété & Usage Tout usage, représentation ou reproduction intégral ou partiel, fait sans le consentement de Im@gin Micro est illicite (Loi du 11 Mars

Plus en détail

Gestion multi-stocks

Gestion multi-stocks Gestion multi-stocks Dans l architecture initiale du logiciel IDH-STOCK, 11 champs obligatoires sont constitués. Ces champs ne peuvent être supprimés. Ils constituent l ossature de base de la base de données

Plus en détail

SUJET Thème : Réseau : aspects matériels + Algorithme et tableur (révisions)

SUJET Thème : Réseau : aspects matériels + Algorithme et tableur (révisions) 118 SYSTEME D INFORMATION DE GESTION Application 19 Séance 19 2013-2014 Application de la série 03 du cours à distance SUJET Thème : Réseau : aspects matériels + Algorithme et tableur (révisions) Auteur

Plus en détail

Les corrigés des examens DPECF - DECF 2005

Les corrigés des examens DPECF - DECF 2005 48h après l examen sur www.comptalia.com Les corrigés des examens DPECF - DECF 2005 Spécialiste des préparations à l'expertise Comptable DPECF - DECF - DESCF CORRIGES DPECF / DECF 2005 Accès gratuit 48h

Plus en détail

LA GESTION DU MAGASIN

LA GESTION DU MAGASIN LA GESTION DU MAGASIN Sommaire Sommaire... 2 1 Choix du client a facturer... 4 1.1 Client déjà enregistré dans la base... 4 1.2 Nouveau client... 4 1.3 Client de passage... 5 2 Création d un devis, bon

Plus en détail

Mode d emploi du site Showbook

Mode d emploi du site Showbook Mode d emploi du site Showbook Showbook.fr Version 0.4.7 Bêta 1 Table des matières Présentation... 4 Inscription sur Showbook... 4 Première utilisation... 5 Statuts des membres... 5 Le menu principal...

Plus en détail

EVOLUTION 7.1 Déroulement DREAM INFO 1 Dossier 23 Ciel Gestion Commerciale.

EVOLUTION 7.1 Déroulement DREAM INFO 1 Dossier 23 Ciel Gestion Commerciale. 1. Mission 1 : Créer la société et faire son paramétrage :...3 1.1. Création d un nouveau dossier :...3 1.2. Paramétrage des Barres d outils :...6 1.3. Paramétrage général de la Gestion Commerciale :...6

Plus en détail

Logiciel SuiviProspect Version Utilisateur

Logiciel SuiviProspect Version Utilisateur Logiciel SuiviProspect Version Utilisateur 1 Le logiciel SuiviProspect permet le suivi des prospects, mais aussi des clients et fournisseurs; il s agit des contacts. Le logiciel permet l envoi de courrier,

Plus en détail

A. ANALYSE DU SCHEMA DES DONNEES EXISTANT (7 POINTS)

A. ANALYSE DU SCHEMA DES DONNEES EXISTANT (7 POINTS) B T S C G O 2 C O R R I G É D U D E V O I R DOSSIER 2 - ORGANISATION DU SYSTÈME D INFORMATION (P10) A. ANALYSE DU SCHEMA DES DONNEES EXISTANT (7 POINTS) a) Commandes non livrées (2 points) Dans le schéma

Plus en détail

EXEMPLE DE CONTENU DE CAHIER DES CHARGES

EXEMPLE DE CONTENU DE CAHIER DES CHARGES 1 Cabinet FIN-IGS Exemple de Synthèse d un CdC initial EXEMPLE DE CONTENU DE CAHIER DES CHARGES Dans le cadre de la refonte du SI d une entreprise (nommée XXXXX), voici ci-après, un exemple des principaux

Plus en détail

Baccalauréat technologique. spécialité gestion des systèmes d information SESSION 2009. Éléments de correction et barème

Baccalauréat technologique. spécialité gestion des systèmes d information SESSION 2009. Éléments de correction et barème Baccalauréat technologique spécialité gestion des systèmes d information SESSION 2009 Épreuve de spécialité Partie écrite Éléments de correction et barème Liste des dossiers Barème Dossier 1 : L'organisation

Plus en détail

Dossier I Découverte de Base d Open Office

Dossier I Découverte de Base d Open Office ETUDE D UN SYSTEME DE GESTION DE BASE DE DONNEES RELATIONNELLES Définition : Un SGBD est un logiciel de gestion des données fournissant des méthodes d accès aux informations. Un SGBDR permet de décrire

Plus en détail

ANNEXE RELATIVE AUX CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES FICHIERS GEOGRAPHIQUES

ANNEXE RELATIVE AUX CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES FICHIERS GEOGRAPHIQUES ANNEXE RELATIVE AUX CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES FICHIERS GEOGRAPHIQUES Préambule La Poste est propriétaire de fichiers informatiques de données géographiques. Lesdits fichiers permettent de

Plus en détail

Comment déposer les comptes annuels des organisations syndicales et professionnelles?

Comment déposer les comptes annuels des organisations syndicales et professionnelles? Comment déposer les comptes annuels des organisations syndicales et professionnelles? Quels sont les organismes qui doivent déposer? Les organisations syndicales et professionnelles de salariés ou d employeurs

Plus en détail

Description sommaire des données de la base Global Système

Description sommaire des données de la base Global Système Description sommaire des données de la base Global Système Format de la fiche Société La fiche Société est l axe central des données du logiciel Global Système. Pratiquement toutes les autres informations

Plus en détail

Réception et livraison de marchandise

Réception et livraison de marchandise Réception et livraison de marchandise SERVICE DES FINANCES Équipe de formation PeopleSoft version 8.9 Août 2014 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 LES INTERVENANTS... 1 RÉCEPTION D UNE MARCHANDISE...

Plus en détail

Axe Informatique. Changement des taux de TVA au 1 er Janvier 2014. Experts Solutions SAGE depuis 25 ans

Axe Informatique. Changement des taux de TVA au 1 er Janvier 2014. Experts Solutions SAGE depuis 25 ans Changement des taux de TVA au 1 er Janvier 2014 Axe Informatique Experts Solutions SAGE depuis 25 ans Installation Paramétrage Développement Formation Support Téléphonique Maintenance Changement des taux

Plus en détail

Comment déposer les comptes annuels des associations, fondations et fonds de dotation.

Comment déposer les comptes annuels des associations, fondations et fonds de dotation. Comment déposer les comptes annuels des associations, fondations et fonds de dotation. Quels sont les organismes qui doivent déposer? Les associations et les fondations lorsque le montant des dons et/ou

Plus en détail

La comptabilisation dans la ligne Crésus Le module de comptabilisation

La comptabilisation dans la ligne Crésus Le module de comptabilisation Note La comptabilisation dans la ligne Crésus Le module de comptabilisation Ce document présente le fonctionnement du module de comptabilisation qui prend la relève entre les programmes de facturation

Plus en détail

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences Recueil d exigences Version 1.1 Page 1/13 Historique des versions Date Version Évolutions du document 17/12/2010 1.01 Première version. 29/02/2012 1.1 Prise en compte de la date de la publication de l

Plus en détail

Dell Premier. Guide d achat et de commande. Connexion à votre page Premier. Gestion de votre profil

Dell Premier. Guide d achat et de commande. Connexion à votre page Premier. Gestion de votre profil Guide d achat et de commande Dell Premier Dell Premier est votre site Web d achat et d assistance sécurisé et personnalisé vous donnant accès à un processus d achat simple, efficace et économique. Consultez

Plus en détail

L aspect de votre logiciel a été modifié et reprend désormais la nouvelle charte graphique Sage.

L aspect de votre logiciel a été modifié et reprend désormais la nouvelle charte graphique Sage. Sage 100 Gestion commerciale i7 Nouvelle charte graphique L aspect de votre logiciel a été modifié et reprend désormais la nouvelle charte graphique Sage. Intuisage L IntuiSage est une interface d accueil

Plus en détail

eproc strategic procurement Guide d utilisation pour les fournisseurs Version 3.0

eproc strategic procurement Guide d utilisation pour les fournisseurs Version 3.0 eproc strategic procurement Guide d utilisation pour les fournisseurs Version 3.0 1 Présentation générale de eproc 2 Comment s inscrire dans eproc 3 Première connexion 4 Comment effectuer les tâches principales

Plus en détail

Nouveautés de la version

Nouveautés de la version Nouveautés de la version La nouvelle version du programme Sage 100 Gestion commerciale s enrichit d un grand nombre de fonctions nouvelles afin de faciliter votre activité commerciale tout en rendant le

Plus en détail

AIDE-MEMOIRE. Forprev. Processus de demande supplémentaire d habilitation. Version 2. Page 1 sur 32

AIDE-MEMOIRE. Forprev. Processus de demande supplémentaire d habilitation. Version 2. Page 1 sur 32 2014 AIDE-MEMOIRE Forprev Processus de demande supplémentaire d habilitation Version 2 Page 1 sur 32 Sommaire SOMMAIRE... 2 ETAPES DE REALISATION D UNE DEMANDE SUPPLEMENTAIRE... 3 1. DESIGNER UN FORMATEUR

Plus en détail

cterrier.com 1/5 04/05/2010 GSI

cterrier.com 1/5 04/05/2010 GSI cterrier.com 1/5 04/05/2010 GSI Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique et non commercial

Plus en détail

Depuis 2007, une démarche a été entreprise afin d améliorer et de fiabiliser les échanges de données entre les applications BFC et XLAB.

Depuis 2007, une démarche a été entreprise afin d améliorer et de fiabiliser les échanges de données entre les applications BFC et XLAB. Module de comparaison XLAB/BFC 1. Objectifs...2 2. Mode opératoire...3 Principe...3 Acteurs...3 Calendrier pour l exercice 2011...3 Déroulement...4 Etats...16 3. Annexes...18 DCIF CA2FC et représentants

Plus en détail

ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE

ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE Rédaction de messages et de courriers professionnels simples, liés à l activité courante de la structure - Identifier l'objet, les destinataires et le contexte

Plus en détail

V 7.3. Vous allez utiliser les services en ligne de la plate forme de dématérialisation de la Salle des Marchés achatpublic.com.

V 7.3. Vous allez utiliser les services en ligne de la plate forme de dématérialisation de la Salle des Marchés achatpublic.com. MANUEL D UTILISATION DE LA SALLE DES MARCHES ACCES ENTREPRISES V 7.3 APPEL D OFFRES RESTREINT Vous allez utiliser les services en ligne de la plate forme de dématérialisation de la Salle des Marchés achatpublic.com.

Plus en détail

Cours 1 : introduction

Cours 1 : introduction Cours 1 : introduction Modèle entité-association Exemple : Deux entités (produit et dépôt) sont mises en relation (stock). Une entité doit être constituée d un identifiant et peut être complétée par des

Plus en détail

Thème : Gestion commerciale

Thème : Gestion commerciale Département Génie Informatique BD40 Ingénierie des systèmes d information TP 4 : Ms/Access : Listes déroulantes, Formulaires avancés Thème : Gestion commerciale Christian FISCHER Copyright Novembre 2005

Plus en détail

SI-GEST. Les services et l assistance informatique

SI-GEST. Les services et l assistance informatique Les services et l assistance informatique SI-GEST Servinfo, Siège Social : 13 rue Forlen, 67118 Geispolsheim - Tél 03.88.40.85.20 - Fax 03.88.67.13.08 EVOLUTIVITE Grâce à l évolutivité du logiciel, votre

Plus en détail

GUIDE DE PUBLICATION AU BALO

GUIDE DE PUBLICATION AU BALO GUIDE DE PUBLICATION AU BALO TRANSMISSION D UNE ANNONCE ET RÈGLES DE NORMALISATION Une première partie vous présentera comment passer une annonce au BALO. Pour passer une annonce au BALO (Bulletin des

Plus en détail

La gestion de la ressource humaine (GRH), du pointage et des absences Guide d utilisation pour le responsable

La gestion de la ressource humaine (GRH), du pointage et des absences Guide d utilisation pour le responsable La gestion de la ressource humaine (GRH), du pointage et des absences Guide d utilisation pour le responsable août 04 Timix+ La gestion de la ressource humaine (GRH), du pointage et des absences 1 Introduction

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION DE GESTOENO

NOTICE D UTILISATION DE GESTOENO NOTICE D UTILISATION DE GESTOENO GESTION DES STOCKS SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION RAPIDE... 3 2. MISE À JOUR DU STOCK PHYSIQUE INITIAL... 4 ETAPE 1 : CREATION DE VOS ARTICLES...4 ETAPE 1.B : LES ARTICLES COMPOSES...6

Plus en détail

GESTION DE STOCKS AVEC CIEL GESTION COMMERCIALE

GESTION DE STOCKS AVEC CIEL GESTION COMMERCIALE GESTION DE STOCKS AVEC CIEL GESTION COMMERCIALE La gestion de stocks est complexe. Deux questions illustrent cette complexité : Première question : en supposant que le stock d un article comprenne 2 unités

Plus en détail

Mode d emploi site marchand RG Online. www.groupe-rg-online.com

Mode d emploi site marchand RG Online. www.groupe-rg-online.com Mode d emploi site marchand RG Online www.groupe-rg-online.com Le site RG online vous permet de passer vos commandes directement en ligne, à travers un site Internet. Le site présente un catalogue d articles,

Plus en détail

Barème global sur 80 points du Sujet LBA

Barème global sur 80 points du Sujet LBA Barème global sur 80 points du Sujet LBA DOSSIER 1 : Analyse de gestion (40 points) I DOSSIER 2 : Analyse du système d information (40 points) CORRIGE DOSSIER 1 Analyse de gestion (40 points) I ANALYSE

Plus en détail

FRANÇAIS PHONE-VS. Guide d installation et utilisation

FRANÇAIS PHONE-VS. Guide d installation et utilisation FRANÇAIS PHONE-VS Guide d installation et utilisation INDEX 1 INTRODUCTION... 1 2 INSTALLATION ET MISE EN SERVICE... 1 3 REGISTRER L APPLICATION... 4 4 CONFIGURATION DES CONNEXIONS... 6 5 CONNEXION...

Plus en détail

Pour mettre à niveau à partir de Windowmaker 5, veuillez consulter Les Nouveautés de Windowmaker 2012

Pour mettre à niveau à partir de Windowmaker 5, veuillez consulter Les Nouveautés de Windowmaker 2012 Sommaire Prérequis pour la mise à niveau... 1 Améliorations d ordre général... 1 Windowmaker pour Windows 8... 1 Pourcentage de bradage maximum... 1 Encore facile de maintenir les coûts pour les pièces

Plus en détail

COMPTA.COM. Compta.com v7.1 Nouvelles fonctionnalités

COMPTA.COM. Compta.com v7.1 Nouvelles fonctionnalités COMPTA.COM Compta.com v7.1 Nouvelles fonctionnalités Date de la version : 29/10/2012 SOMMAIRE 1. Note de frais... 3 2. Envoyer vos factures par email à votre dossier.... 4 3. Evolutions du module administration...

Plus en détail

VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM

VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM CIRCUS BELGIUM reconnaît l'importance de la protection des informations et données à caractère personnel. C'est pourquoi nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger

Plus en détail

GERER LES OPERATEURS

GERER LES OPERATEURS GERER LES OPERATEURS Table des matières de l aide en ligne «Gérer les opérateurs» 1 Préréquis... 1 2 Accéder aux téléprocédures... 2 3 Demander un agrément... 2 3.1 Saisir les données obligatoires... 2

Plus en détail

Portail du Consommateur. Guide d utilisation. Du dépôt de requêtes

Portail du Consommateur. Guide d utilisation. Du dépôt de requêtes Portail du Consommateur Guide d utilisation Du dépôt de requêtes Sommaire 1. CONNEXION A L APPLICATION DE GESTION DES REQUETES :... 3 2. INSCRIPTION AU DEPOT DE REQUETE :... 4 3. DEPOT D UNE NOUVELLE REQUETE

Plus en détail

Paramétrage d une Gestion de Production

Paramétrage d une Gestion de Production Prélude 7 ERP Paramétrage d une Gestion de Production Jeu compétitif de gestion de flux sur un horizon fixé Christian van DELFT HEC Paris Ce jeu nécessite de disposer de la licence au niveau intermédiaire.

Plus en détail

LIVRE BLANC QUALIOS MANAGER

LIVRE BLANC QUALIOS MANAGER LIVRE BLANC QUALIOS MANAGER Version 3.0 3, rue du Bois de La Champelle BP 306 54515 VANDŒUVRE CEDEX Tél. 33 (0)3 83 44 75 50 Fax. 33 (0)3 83 44 75 51 QUALIOS est une solution informatique développée par

Plus en détail

Eclatement CAF. Suite au traitement, un compte-rendu est produit et mis à disposition dans Astel (Espace d échange).

Eclatement CAF. Suite au traitement, un compte-rendu est produit et mis à disposition dans Astel (Espace d échange). Eclatement CAF 1. GENERALITES L'éclatement CAF est destiné à ventiler le virement unique correspondant au versement des diverses prestations de la CAF en fonction du type de prestation et d'y associer

Plus en détail

OpenText Content Server v10 Cours 3-0126 (ex 215)

OpenText Content Server v10 Cours 3-0126 (ex 215) v10 Cours 3-0126 (ex 215) Administration système et indexation-recherche Durée : 5 jours Ce cours de 5 jours apprendra aux administrateurs, aux architectes système et aux services support comment installer,

Plus en détail

Sommaire MANUEL DE FORMATION. Sté Auteur : Ind. Titre: SCHNOEBELEN ICISuite Batiment. Copyright El2i Informatique - - 1 - -

Sommaire MANUEL DE FORMATION. Sté Auteur : Ind. Titre: SCHNOEBELEN ICISuite Batiment. Copyright El2i Informatique - - 1 - - CLIENT : Sté Auteur : Ind. Titre: SCHNOEBELEN ICISuite Batiment MANUEL DE FORMATION MANUEL DE FORMATION Sommaire MANUEL DE FORMATION... - 1 - LES INFORMATIONS DE BASES... - 2 - LES REPERES TEMPS?... -

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ. Barème global sur 140 points

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ. Barème global sur 140 points BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE LA SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D'ENTREPRISE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier

Plus en détail

BARÈME GLOBAL sur 140 points

BARÈME GLOBAL sur 140 points BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2009 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D ENTREPRISE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte des

Plus en détail

V 4.0.0 (20/11/2009)

V 4.0.0 (20/11/2009) V 4.0.0 (20/11/2009) Builds 444 GESTION COMMERCIALE : Améliorations et corrections 1. ARTICLES : Ajout dans le menu contextuel de la fiche, de l accès à l historique article (8923) (4949) Onglet Clients

Plus en détail

INTERFACE WEB API ENVOI DE SMS EN MASSE NOTICE D UTILISATION MAJ : 22/06/2007

INTERFACE WEB API ENVOI DE SMS EN MASSE NOTICE D UTILISATION MAJ : 22/06/2007 INTERFACE WEB API ENVOI DE SMS EN MASSE NOTICE D UTILISATION MAJ : 22/06/2007 Ce document est destiné aux professionnels, qui ont choisi d utiliser notre API, via l interface WEB mise à leur disposition,

Plus en détail

Fonctionnalités détaillées

Fonctionnalités détaillées Fonctionnalités détaillées Les éléments de base Types de renseignements Les types de renseignement permettent de définir tous les renseignements gérés par dans Héméra. Le nombre de types de renseignement,

Plus en détail

Objet du document...2 SOLUSMAO...2. Description du développement logiciel, fonctionnalités...3

Objet du document...2 SOLUSMAO...2. Description du développement logiciel, fonctionnalités...3 1. INTRODUCTION...2 Objet du document...2 SOLUSMAO...2 2. FONCTIONNALITES...3 Description du développement logiciel, fonctionnalités....3 Fonctionnement attendu... 3 Fonctionnement du poste client... 4

Plus en détail

La Clé informatique. Formation Access XP Aide-mémoire

La Clé informatique. Formation Access XP Aide-mémoire La Clé informatique Formation Access XP Aide-mémoire Septembre 2003 Définitions de termes Base de données : Se compare à un énorme classeur ayant plusieurs tiroirs où chacun d eux contient des informations

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

Comptabilisation avec code TVA, depuis une ancienne application

Comptabilisation avec code TVA, depuis une ancienne application Comptabilisation avec code TVA, depuis une ancienne application Adaptations à faire pour passer d une ancienne application à un application qui passe les codes TVA en comptabilité et permet ainsi de préparer

Plus en détail

Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite.

Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite. Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite. Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs, relations,

Plus en détail

MODE OPERATOIRE CIEL GESTION COMMERCIALE VERSION EVOLUTION BTS PME PMI

MODE OPERATOIRE CIEL GESTION COMMERCIALE VERSION EVOLUTION BTS PME PMI MODE OPERATOIRE CIEL GESTION COMMERCIALE VERSION EVOLUTION BTS PME PMI BTS AGPME Ciel Gestion commerciale (mai 2005) Pierre TASSION 1 Table des matières D après le référentiel BTS PME PMI Présentation

Plus en détail

À la une Présentation

À la une Présentation PROSPECT À la une 2 Téléchargement 4 Installation 6 Utilisation 33 FAA DITEL Prospect est un logiciel qui vous permet de gérer la Relation Client par la gestion des données et l accès direct à l information

Plus en détail

BTS Informatique de Gestion (lycée Rostand Chantilly) Le cas FAITBARE - Découverte ACCESS 2007 - Page 1 / 29. Le cas Faitbare (première partie)

BTS Informatique de Gestion (lycée Rostand Chantilly) Le cas FAITBARE - Découverte ACCESS 2007 - Page 1 / 29. Le cas Faitbare (première partie) Le cas FAITBARE - Découverte ACCESS 2007 - Page 1 / 29 Le cas Faitbare (première partie) I) Présentation 2 1. Fonctionnalités attendues de votre application 2 Exemple d un mouvement (d une écriture comptable)

Plus en détail

Généralités sur les fonctions d impression du menu Etat... 1337 Envoi d un document par e-mail... 1339 Devise d édition ou d exportation...

Généralités sur les fonctions d impression du menu Etat... 1337 Envoi d un document par e-mail... 1339 Devise d édition ou d exportation... Généralités sur les fonctions d impression du menu Etat... 1337 Envoi d un document par e-mail... 1339 Devise d édition ou d exportation... 1340 Etats personnalisés... 1342 Impression d un état personnalisé...

Plus en détail

5231 Comptabilité. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2007-05

5231 Comptabilité. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2007-05 Formation professionnelle et technique et formation continue Direction générale des programmes et du développement 5231 Comptabilité Fiches descriptives Reconnaissance des acquis et des compétences FP2007-05

Plus en détail

1. Principes de fonctionnement de la base... 2. 1.1 Utilisateurs et structures... 2. 1.2. Contacts : organismes et personnes... 2

1. Principes de fonctionnement de la base... 2. 1.1 Utilisateurs et structures... 2. 1.2. Contacts : organismes et personnes... 2 Mode d emploi Base Contacts Sommaire 1. Principes de fonctionnement de la base... 2 1.1 Utilisateurs et structures... 2 1.2. Contacts : organismes et personnes... 2 2. Fonctionnalités de la base... 2 3.

Plus en détail

L Interface d Administration des sites. www.admin.ecoledirecte.com. Documentation

L Interface d Administration des sites. www.admin.ecoledirecte.com. Documentation L Interface d Administration des sites www.admin.ecoledirecte.com Documentation 1 Sommaire : Présentation...3 La connexion au site...3 La page d accueil...4 Les statistiques...4 Le forum...6 L administration

Plus en détail

UNIGE G ST S T M AI A NTE T N E AN A CE C 1

UNIGE G ST S T M AI A NTE T N E AN A CE C 1 UNIGEST MAINTENANCE 1 Installer UNIGEST...3 Généralités...4 A l ouverture d UNIGEST...5 Premiers pas...6 Pré requis...6 Module des équipements...7 Documents associés...9 Articles associés...10 Historique

Plus en détail

Module Retour Produit Guide d intégration et d utilisation Version 1.0

Module Retour Produit Guide d intégration et d utilisation Version 1.0 Module Retour Produit Version 1.0 1. Présentation... 2 1.1 Présentation du module... 2 1.2 Fonctionnement général... 2 2. Installation / Intégration... 3 2.1 Installation générale... 3 2.2 Mise à niveau

Plus en détail

PROFIL PERSONNEL GUIDE DE L UTILISATEUR

PROFIL PERSONNEL GUIDE DE L UTILISATEUR PROFIL PERSONNEL GUIDE DE L UTILISATEUR Mis à jour le 25 septembre 2008 TABLE DES MATIÈRES 1. UN NOUVEAU SERVICE... 1 Personnalisé... 1 Sécuritaire... 1 Complémentaire... 1 2. ENREGISTREMENT ET AUTHENTIFICATION...

Plus en détail

Guide Utilisateur Gamme Prem Habitat Gestion des demandes d intervention

Guide Utilisateur Gamme Prem Habitat Gestion des demandes d intervention Guide Utilisateur Gamme Prem Habitat Gestion des demandes d intervention Version 1 Service Hot Line Aareon 2009 page 1 de 15 Table des matières 1 Saisie d une demande d intervention... 3 1.1 Accès au site

Plus en détail

L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation

L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation Chapitre 8 L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation Notions Processus : nature et présentation Progiciels de gestion dans les métiers de l organisation : approche

Plus en détail

Pour créer un nouveau client, cliquez sur le bouton «NV» à coté du code client.

Pour créer un nouveau client, cliquez sur le bouton «NV» à coté du code client. DOCUMENTATION GESLOT Fiche client Page 1/1 FICHE CLIENT MA PREMIERE FICHE Nous allons voir ici les données obligatoires d une fiche client. Certaines options sont détaillés dans la page «Fiche Client»

Plus en détail

Contenu de la version 8.61A. Mai 2013

Contenu de la version 8.61A. Mai 2013 Contenu de la version 8.61A Mai 2013 1 Nouvelle version 8.61A Cher client, Nous sommes heureux de mettre à votre disposition la nouvelle version de votre logiciel Win.Plus. Nous vous encourageons à la

Plus en détail

EN BLANC AVANT IMPRESSION»»»

EN BLANC AVANT IMPRESSION»»» Ce modèle doit se trouver sous le répertoire C:\Users\toto\AppData\Roaming\Microsoft\Templates EN BLANC AVANT IMPRESSION»»» Version : 1.0.54 Date du livrable : Mars 2015. Pour rafraîchir le numéro de version,

Plus en détail

Procédures d'utilisation de Maitre'D

Procédures d'utilisation de Maitre'D Procédures d'utilisation de Maitre'D Version 1.0 Avril 2013 1 TABLE DES MATIÈRES Prendre une commande... 5 Ajouter / enlever un item sur une commande... 8 Effacer une commande... 9 Payer une commande en

Plus en détail

Guide d initiation à votre logiciel d audit et de comptabilité

Guide d initiation à votre logiciel d audit et de comptabilité Bien venue! Guide d initiation à votre logiciel d audit et de comptabilité OCEAN Introduction : Cher utilisateur, OCEAN est un progiciel destiné à la réalisation de toutes les opérations comptables, à

Plus en détail

A PROPOS DE CE LOGICIEL

A PROPOS DE CE LOGICIEL A PROPOS DE CE LOGICIEL Vous venez d acquérir le logiciel de gestion des immobilisations IMMOSoft version 8.30 pour Windows 98 et supérieur. Afin de vous faciliter son utilisation, nous vous offrons cette

Plus en détail

AIDE-MEMOIRE. Forprev. Processus de renouvellement d une habilitation. Version 1. Page 1 sur 24

AIDE-MEMOIRE. Forprev. Processus de renouvellement d une habilitation. Version 1. Page 1 sur 24 2014 AIDE-MEMOIRE Forprev Processus de renouvellement d une habilitation Version 1 Page 1 sur 24 Sommaire SOMMAIRE... 2 ETAPES DU RENOUVELLEMENT D UNE HABILITATION... 3 1. DESIGNER UN FORMATEUR «REFERENT»

Plus en détail

Tableau de bord Commerçant

Tableau de bord Commerçant Paiement sécurisé sur Internet Paiement sécurisé sur Internet Tableau de bord Commerçant Paiement sécurisé sur Internet Paiement sécurisé sur Internet au de bord Commerçant au de bord Commerçant au de

Plus en détail

PLAN CONDUITE DE PROJET

PLAN CONDUITE DE PROJET PLAN CONDUITE DE PROJET Ce guide complète le cours, il donne une marche à suivre qui peut être adaptée si vous choisissez une méthode particulière ETUDE PREALABLE ANALYSE FONCTIONNELLE ANALYSE DETAILLEE

Plus en détail