Corrigés des cas pratiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Corrigés des cas pratiques"

Transcription

1 Corrigés des cas pratiques DCG8, Systèmes d information de gestion TOUT-EN-UN* * Par Jacques SORNET, Oona HENGOAT et Nathalie LE GALLO.

2 CAS 3.2 Ventadom 3) En se situant au 1 er janvier de l année N, établir un planning prévisionnel de mise en œuvre du projet, assorti d un échéancier financier Le planning intégrant les montants décaissés est le suivant : N N + 1 Étude interne 0 Formation int. 0 Dev. Ventes Dev. appros Serveurs Terminaux 900 k 400 k 400 k 150 k Montants décaissés (k Total année (k ) 2

3 CAS 6.2 Med-Immob 2) Compléter le modèle d activités (modèle des flux de niveau 1) CLIENT 6 SUIVI PARUTION 7 A3 SUIVI ANNONCES Annonce parue 4 FACTURATION A2 - EDITION 9 10 DIRECTION Annonce à paraître 5 RECEPTION VÉRIFICATION 3 A1 - PRISE D ANNONCE IMPRIMEUR 3

4 3) Compléter le modèle des flux de niveau 2 SUIVI PARUTION CLIENT 7 6 A3 SUIVI ANNONCES OP32 prolongation OP31 modification Annonce parue 4 FACTURATION A2 - EDITION OP23 arrêt planification Promotion décidée OP22 promotion Pré-plan OP21 pré planification DIRECTION IMPRIMEUR RECEPTION VERIFICATION 3 Annonce à paraître A1 PRISE D ANNONCE OP11 traitement annonce 4

5 CAS 7.4 Uniréseau DOSSIER 1 Établir le diagramme des cas d utilisation schématisant le projet Uniréseau Remarques concernant le diagramme ci-dessous : on ne représente que ce qui concerne le projet ; des multiplicités (1 *) peuvent être ajoutées au diagramme. Ici : un distributeur passe plusieurs commandes (*) et une commande est passée par un seul distributeur (1). UNIRESEAU Distributeur 1 Siège Fixer prix de cession 1 Traite commande * Commander un véhicule Passe commande * Planifier Usine Livrer Bureau d études Commander des rechanges Gérer les DT Atelier Client Vendre 5

6 DOSSIER 2 Établir le diagramme d activités correspondant au processus de financement et de lancement d un projet. Etablir le dossier Soumettre le dossier Prise décision banque [Accord] Prise décision siège [Refus] Le siège répond toujours avant la banque [OK banque] [Refus banque] Abandonner le projet Etablir le dossier définitif Réétudier le dossier Prévenir la banque Lancer le projet 6

7 CAS 12.2 Belass Écrire le code HTML correspondant à cette page web <HTML> <HEAD><TITLE>Association BELASS</TITLE></HEAD> <BODY> <UL> <B>Association de joueurs de belote BELASS</B> <LI>128 rue des Dunes</LI> <LI>56410 ETEL</LI> <LI>Téléphone : </LI> </UL> <I>Tournoi du mois d'avril en partenariat avec l'amicale laïque FADOR</I> <BR> <OL> <BIG>L'association BELASS propose à ses adhérents de :</BIG> <LI>S'inscrire au tournoi en téléphonant à l'association BELASS</LI> <LI>Se rendre sur le site de l'amicale laïque FADOR pour les modalités</li> </OL> <A HREF= "http://www.fador-laic.html">cliquer ici pour accéder à l'amicale laïque du FADOR</A> </BODY> </HTML> CAS 12.3 Xml Corriger les erreurs syntaxiques dans le document XML suivant <?xml version="1.0"?> <commande> <commande_entete> <numero>00123</numero> <date>31/08/2010</date> </commande_entete> <client> <nom>bergsson</nom> <societe>krafla</societe> <adresse_rue>9 rue des dunes</adresse_rue> <adresse_code_postal>44000</adresse_code_postal> </client> <article> <identifiant> </identifiant> 7

8 <designation>sac de couchage polaire</designation> <quantite_valeur="10"/> <prix_unitaire_ht="123,45"/> </article> </commande> CAS 15.3 Véra-Vellir 1) Caractéristiques de la collecte d information concernant la clientèle Les informations relatives à l âge, la situation familiale, l adresse, la situation quant à la propriété du logement constituent des données à caractère personnel. Ces informations confidentielles doivent avoir été recueillies avec le consentement de la personne concernée. L accès aux données ainsi collectées doit être réservé aux personnes habilitées à exploiter ces données. Les clients peuvent d ailleurs ne pas répondre à toutes les questions du formulaire. 2) Obligations de la société Véra concernant le fichier de données créé La société Véra ne doit recueillir aucune information à caractère personnel qui soit interdite par la loi. De plus, le fichier doit être déclaré auprès de la CNIL avec des informations concernant notamment la finalité exacte du fichier et sa durée de conservation (cohérente au regard de la finalité dudit fichier). 3) Droits des clients de la société Véra Ces clients ont un droit d opposition et peuvent demander à être radiés du fichier. Il leur suffit pour cela d en informer le responsable des traitements. 4) Accès des clients aux informations dont dispose la société Véra sur eux Les données de ce fichier comportent des données à caractère personnel. Toute personne physique justifiant de son identité a le droit d'interroger le responsable d'un traitement de données à caractère personnel en vue d'obtenir des informations figurant dans le fichier. Ces clients peuvent bien sûr s opposer à ce qu ils figurent à l avenir dans ce fichier. Il suffit pour cela d en faire la demande auprès du responsable des traitements. 5) Recours de Mme Dottir vis-à-vis de la société Véra Elle peut faire une demande auprès de la CNIL qui se chargera de rappeler à la société Véra ses obligations relatives aux fichiers de données à caractère personnel. 6) Accès aux informations communiquées Il lui suffit de rentrer en contact avec le responsable des traitements qui a l obligation de lui montrer l ensemble des données à caractère personnel la concernant dont il dispose. 7) Quelles sont les obligations à respecter vis-à-vis des clients de la société Véra? Il faut qu ils soient informés de cette communication. Cette information peut apparaître dans le formulaire d inscription, ou sinon, il faut le leur communiquer individuellement. En tout état de cause, le consentement des clients est nécessaire dès lors que des informations à caractère personnel sont transmises. 8

9 CAS 20.2 Bruno Base de données sous la forme d un ensemble de relations en 3 e forme normale RU (Code logiciel, Code type périphérique, Date achat UC, Durée garantie UC, Etage salle, Fréquence processeur, Libellé périphérique, Libellé progiciel, Numéro de licence, N salle, N unité centrale, Performance périphérique, Surface salle, Taille RAM, Technologie périphérique, Type processeur, Unité de performance). 1 re FN RU (N unité centrale, Code logiciel, Code type périphérique, Date achat UC, Durée garantie UC, Etage salle, Fréquence processeur, Libellé périphérique, Libellé logiciel, Numéro de licence, N salle, Performance périphérique, Surface salle, Taille RAM, Technologie périphérique, Type processeur, Unité de performance). 2 e FN Unité centrale (N unité centrale, Date achat UC, Durée garantie UC, Etage salle, Fréquence processeur, N salle, Surface salle, Taille RAM, Type processeur) Monter (#N unité centrale, #Code type périphérique, Performance périphérique) Installer (#N unité centrale, #Code logiciel, Numéro de licence) Type périphérique (Code type périphérique, Libellé périphérique, Unité de performance, Technologie périphérique) Logiciel (Code logiciel, Libellé logiciel) 3 e FN Unité centrale (N unité centrale, Date achat UC, Durée garantie UC, Fréquence processeur, Taille RAM, Type processeur, #N salle) Salle (N salle, Surface salle, Etage salle) Monter (#N unité centrale, #Code type périphérique, Performance périphérique) Installer (#N unité centrale, #Code logiciel, Numéro de licence) Type périphérique (Code type périphérique, Libellé périphérique, Unité de performance, Technologie périphérique) Logiciel (Code logiciel, Libellé logiciel) 9

10 CAS 21.4 Serrad Établir le schéma conceptuel des données de Serrad Le cumul, corrigé éventuellement chaque année, n est pas une donnée calculée. ZONE Code zone Désignation zone Degré exposition Viser 0,N 1,1 INTERVENTION Numéro intervention Date début Date fin Observations EMPLOYE Matricule Nom employé Prénom employé Cumul 1,1 1,N Concerner SITE Code site Nom site Rue Ville Code postal 1,N 0,N 1,N Recevoir Dose lue Etre capable 0,N QUALIFICATION Code qualification Libellé qualification Remarque : Il serait possible de considérer la zone comme une zone type rencontrée sur plusieurs sites. Dans ce cas, «concerner» serait une CIM porteuse de la donnée «degré exposition». CAS 22-4 Serrad Établir le schéma relationnel correspondant au schéma conceptuel. ZONE (Code zone, Désignation zone, Degré exposition, #Code site) SITE (Code site, Nom site, Rue, Ville, Code postal) INTERVENTION (Numéro intervention, Date début, Date fin, Observations, #Code zone) EMPLOYE (Matricule, Nom employé, Prénom employé, Cumul) QUALIFICATION (Code qualification, Libellé qualification) ETRE CAPABLE (#Matricule, #Code qualification) RECEVOIR (#Numéro intervention, #Matricule, Dose lue) 10

11 CAS 23.5 Le Rempart 1) Schéma relationnel correspondant au schéma conceptuel DEPOT (Num dépôt, Nom dépôt, Adresse dépôt, Fax dépôt) DISPOSER (#Num dépôt, #Code article, Quantité dépôt) ARTICLE (Code article, Désignation, Délai retour, Prix, Taux TVA) JOUETS ELECTRO (Code article, Durée garantie, Type SAV, Prix prolongation) LINGERIE (Code article) FOURNISSEUR (Code fournisseur, Nom fournisseur, Adresse fournisseur, Fax fournisseur, #Num dépôt) FOURNIR (#Code fournisseur, #Code article, Prix achat, Délai fournisseur) SUBSTITUER (#Code article remplace, #Code article est remplacé) CLIENT (Num client, Nom client, Adresse client, Téléphone) COMMANDE (Num commande, Date commande, Mode, Date validation, Type règlement, #Num client) LIGNE COMMANDEE (#Code article, #Num commande, Quantité commandée, Délai prévu, Choix garantie, Prix commande) BL (#Num dépôt, Num BL, Date BL, Visa BL) LIVRER (#Num commande, #Code article, #Num dépôt, #num BL, Qté livrée) 2) Lecture du schéma conceptuel Un article peut-il être livré autrement que depuis un dépôt? Non (cardinalités 1,1 entre BL et DEPOT). De plus, le BL est identifié par rapport à un dépôt. Existe-t-il des articles qui ne soient ni jouet électronique ni lingerie? Non, en raison de la contrainte de partition XT qui impose l un ou l autre (T). Une commande est-elle livrée en une seule fois? Non, plusieurs bons de livraison (BL) sont possibles pour chaque ligne de commande (agrégation LIGNE COMMANDEE et cardinalités 0,N vers l association LIVRER). Donc, a fortiori, une commande correspond à plusieurs BL. Peut-on connaître le montant total restant à livrer sur une commande? Oui, grâce aux données Quantitée cdée, Prix commande (association LIGNE COMMANDÉE) et Qté livrée (association LIVRER). Les données des relations LIGNE COMMANDÉE et LIVRER peuvent être rapprochées car elles contiennent toutes deux le numéro de commande, qui permettra aussi de sélectionner la commande souhaitée. Le principe du calcul est le suivant : SOMME(Quantitée cdée Prix commande) SOMME(Qté livrée Prix commande). 11

12 Comment proposer un article de substitution au client en cas de rupture de stock? En exploitant l association réflexive SUBSTITUER (la relation SUBSTITUER) qui lie les articles substituables entre eux. CAS 25.2 Comptabilité générale Rédiger en SQL les requêtes permettant d obtenir les renseignements demandés a) Liste des comptes (numéros et noms) de la classe 7 ne commençant pas par 70 SELECT N _Compte, Nom_Compte FROM COMPTE WHERE N _Classe = 7 AND N _Compte NOT LIKE 70* ; b) Liste des comptes non mouvementés SELECT N _Compte, Nom_Compte FROM COMPTE, WHERE N _Compte NOT IN (SELECT [N _Compte Débit] FROM ENREGISTRER) AND N _Compte NOT IN (SELECT [N _Compte Crédit] FROM ENREGISTRER) ; Remarque : Les comptes non mouvementés ne figurent pas dans la table ENREGISTRER. c) Liste des comptes de bilan SELECT N _Compte, Nom_Compte FROM COMPTE WHERE N Classe IN (1-5) ; 12

13 CAS 29.2 Blonduos Présenter un schéma matérialisant la succession des étapes permettant d assurer la confidentialité et l intégrité de l échange dématérialisé entre le client et M. Flatey Étape 1 Le texte de M.Hallorm fait l objet d un hachage pour obtenir un haché Étape 6 Le haché reçu et le haché réalisé sont comparés. S ils sont identiques cela signifie que le texte envoyé par M. Hallorm et le texte reçu par M. Flatey sont rigoureusement identiques et permettent d assurer l intégrité du document. Étape 2 Le texte est chiffré avec la clé publique de M. Flatey. Le haché peut être chiffré également pour plus de sécurité Étape 5 Le texte une fois déchiffré est soumis au hachage Étape 3 Le texte et le haché sont transmis à M. Flatey via Internet. Ils circulent de façon incompréhensible en cas d interception par une personne malveillante. Étape 4 Le haché et le texte sont déchiffrés par la clé privée de M. Flatey. 13

14 CAS DE SYNTHÈSE KOATY DOSSIER 1 ÉTUDE GÉNÉRALE DU SYSTÈME D INFORMATION 1) Modéliser le processus de traitement des commandes pour la production Le processus de traitement de l information décrit ne montre pas les opérations physiques qui l accompagnent (par exemple : entrée en stock, mais la mise à jour du stock pourrait être un résultat de l'opération de contrôle en l'absence de défaut). Responsable planification Comptabilité Réception commandes Extérieur (fournisseur) Lundi Prévoir planification Besoins établi Préparation cde Cdes groupées établies (Tableau EXCEL) Édition Récapitulatif imprimé x 2 (Traitement de la commande) Classement Classement Récap classé Récap classé a a et b ou a et b et c BL arrivé b c Contrôle Défaut Pb. Qté Défaut BL att. BL à jour x 2 BL annoté Classement BL classé Soir Classement Facture arrivée BL classé ET Paiement Paiement lancé 14

15 2) Rédiger une note résumant les problèmes du système d information de Koaty et proposant des solutions de principe argumentées Problèmes NOTE Évolution du système d information Le logiciel et l'ordinateur comptables sont obsolètes (plus de maintenance du progiciel), non intégrés au nouveau réseau client serveur de production (un seul poste assure la liaison avec la comptabilité). Les données doivent être saisies manuellement dans le système comptable actuel (risque d erreurs, délai, perte de temps). La gestion est assurée par des applications spécifiques et non intégrées (bureautique et tableur) qui nécessitent des import export. Les commandes et la facturation (gestion commerciale) occupent une personne à temps plein. Solution préconisée 1) Mise en place d un progiciel de gestion intégrée (PGI), solution intégrée qui optimisera les processus L information sera gérée dans une base de données unique gérée par un système de gestion de base de données (SGBD). Les modules du PGI doivent couvrir la comptabilité, la gestion commerciale, les achats, la gestion et la trésorerie. Ce PGI devra s interfacer avec la gestion de production actuelle, récente et qui donne satisfaction (ce qui sera facilité par l exploitation d une base de données SQL Server déjà utilisée). Des interfaces spécifiques sont donc à prévoir. Cet aspect conditionnera le choix du PGI. Voir si le PGI retenu pourra à terme supporter la gestion de production sans bouleverser l organisation actuelle, mise en place récemment dans ce domaine. Ceci permettra de limiter les incohérences, les erreurs, les délais de saisie et une charge excessive. De nombreuses tâches de contrôle relatives aux processus achats et ventes seront effectuées par le PGI, les saisies seront limitées. M. Seguin devra toujours effectuer des tâches de validation mais il devrait, à terme (quand il maîtrisera la nouvelle organisation), disposer de temps pour effectuer d autres tâches (gestion de trésorerie). 2) Utilisation et extension du réseau local de type client serveur Prévoir un (ou deux) serveur(s) pour les applications de gestion et leurs données (PGI), si nécessaire un autre pour la gestion d un intranet, d un site Web et l administration du réseau. Trois domaines pourront être créés, un par direction, car les besoins en ressources et les profils à gérer sont différents. 3) Achat de nouveaux postes Une étude devra être effectuée pour déterminer le nombre de postes supplémentaires (fixes ou portables) à acquérir car les 6 postes disponibles pour les 13 personnes des directions administrative et commerciale semblent être insuffisants. Les postes comptables seront probablement à remplacer. 15

16 DOSSIER 2 CONCEPTION DE LA BASE DE DONNÉES 1) Vérifier que le premier schéma conceptuel des données partiel fourni par la SSII est conforme aux informations recueillies lors d un entretien que vous avez eu avec le chef du service ordonnancement de la production. Répondre de façon argumentée La conformité du schéma conceptuel des données partiel aux éléments présentés par le chef du service ordonnancement est bien vérifiée : la prévision des matériaux nécessaires pour chaque étape est traduite par l'association UTILISER ; les différentes données d une gamme opératoire sont reprises dans l'entité ETAPFAB ; l inclusion traduit la reprise des matériaux nécessaires pour une étape dans la liste des matériaux préconisés pour chaque jeu ; la généralisation/spécialisation traduit correctement la distinction entre les types de fournisseurs et la contrainte d exclusion est adaptée (fournisseurs de matériaux, sous-traitants et autres) ; les cardinalités sont cohérentes. Remarquons que la présence de deux associations portant le même nom («Fabriquer») pourrait nuire à la lisibilité du schéma : il serait judicieux de renommer l association entre JEU et F-ST («Concéder» au lieu de «Fabriquer» par exemple). 2) Vérifier que le schéma conceptuel des données permet : a) de retrouver les fournisseurs pouvant être impliqués en cas de défectuosité d un jouet Oui, car chaque matériau a un seul fournisseur (cardinalités 1,1 de «Provenir») et on peut retrouver les matériaux intervenant dans une étape («Utiliser»). De même chaque jeu sous-traité n est fabriqué que par un sous-traitant (cardinalités 0,1 de fabriquer, entre JEU et F-ST). b) de retrouver les commandes fournisseurs impliquées dans ce défaut Non, car un matériau peut provenir de plusieurs commandes. 3) À partir du schéma relationnel de l annexe 6, vous vérifiez que les résultats suivants peuvent être obtenus à l aide d une requête SQL (à construire) : a) Contenu des commandes fournisseurs passées en mai 2010 SELECT * FROM COMMANDEFO C, LigneComFo LC WHERE C.NumComFourn = LC.NumComFourn AND DateComFourn BETWEEN #01/05/2010# AND #31/05/2010# ; 16

17 b) Nombre de jeux dont le stock est inférieur à 10 SELECT COUNT (NumJeu) FROM JEU WHERE Stock <10 ; Remarque : On suppose que l attribut Stock de la relation Jeu donne le niveau du stock en temps réel. c) Liste des matériaux (code, nom et stock) qui sont en stock et ne seront plus utilisés pour aucun jeu SELECT CodeMat, NomMat, QtéStock FROM MATERIAU WHERE QtéStock >0 AND CodeMat NOT IN (SELECT CodeMat FROM PRECONISER); Remarque : On suppose qu un matériau qui n est plus préconisé à un instant «T» ne le sera plus à l avenir. 4) En prévision de la réalisation de la maquette sous ACCESS à laquelle vous participerez, vous complétez le schéma des relations de l annexe 6 en fonction du schéma conceptuel de l annexe 4 ETAPEFAB (#NumJeu,Numetape, Durée, CoûtHoraire, #Numatelier) ATELIER (Numatelier, Nomatelier) UTILISER (#NumJeu,#Numetape,#CodeMat, QtéPrévue) FOURN-ST (Codefourn, Délai) FOURN_MAT (Codefourn) FOURNISSEUR (Codefourn, Nomfourn, AdrRueFourn, CPFourn, VilleFourn, TelFourn, MèlFourn) 5) Compléter le schéma conceptuel existant à l aide de l annexe 7 Voir page ci-après 17

18 1,1 Fabriquer (concéder) 1,n JEU NumJeu Désignation PUHT Stock! 0,n 1,1 1,n LigneComCli QtéCom 1,n 1,n COMMANDECL NumComcli DateComCli! Préconise r 0,n Utiliser QtéPrévue Fabriquer 1,n I 0,n Correspondre 0,n! 0,n (1,1) BOIS Longueur Largeur LigneLivCli QtéLiv 1,1 MATERIAU CodeMat NomMat DélaiLiv PUHT QtéStock! X ETAPEFAB Numetape Durée CoûtHoraire 1,n VISS Diamètre TeteVis 1,n BL NumBL DateBL 1,1 1,1 LigneComFo QtéCom Situer F-ST Délai F-MAT Provenir 1,n ATELIER 1,n Numatelier Nomatelier X,n FOURNISSEUR Codefourn NomFourn AdrRuefourn CPFourn VilleFourn TelFourn MèlFourn COMMANDEFO NumComFourn DateComFourn DateLivFourn CommanderCl 0,n CLIENT Codecli NomCli PrénomCli AdrRuecli CPCli VilleCli TelCli MelCli On suppose, dans ce schéma, que le PUHT des jeux est stable et que le prix de la commande est celui enregistré pour le jeu. Dans le cas général, il pourrait être nécessaire de conserver l historique des prix correspondant aux commandes dans l association «LigneComCli». 18

19 DOSSIER 3 MISE EN ŒUVRE D UNE MAQUETTE ACCESS 1) Décrire la procédure à mettre en œuvre pour rendre la maquette opérationnelle Après avoir ouvert la base de données, il faut procéder par étapes : importer (à l aide de l assistant) les données des table (une par une) à partir du fichier Excel ; ouvrir les tables pour en vérifier la structure par rapport au modèle relationnel préalablement effectué ; vérifier également si les types paraissent cohérents ; ouvrir le modèle relationnel (outils de base de données) et ajouter les tables manquantes ; créer les relations en prenant bien soin d appliquer l intégrité référentielle. 2) Indiquer quelles tables ont été nécessaires pour construire ce formulaire Les tables JEU, PRÉCONISER et MATERIAU. 3) Expliquer la présence de deux contrôles contenant un numéro de jeu L en tête contient un contrôle indépendant numéro de jeu (zone de liste déroulante) qui permet de choisir une valeur de numéro dans la table JEU, les autres valeurs dont le numéro de jeu du détail étant alors automatiquement affichées. Le second contrôle dépendant N de jeu permet de saisir un nouveau numéro de jeu en cas de création. 4) Expliquer l origine de l erreur et la démarche à suivre pour la résoudre Le CodeMat de la table MATERIAU (code du matériau) est relié par une contrainte d intégrité référentielle au CodeMat de la table BOIS ; le code de la table BOIS (qui correspond à l entité spécialisée) fait référence au code de la table MATERIAU (qui correspond à l entité générique). Dans ce cas de figure, le message nous renseigne sur le fait que cette occurrence de CodeMat de MATERIAU existe également dans CodeMat de BOIS. Il faut supprimer l occurrence de la table BOIS avant de supprimer celle de la table MATE- RIAU. De plus, ce code se trouve également dans les tables Préconiser et Utiliser, un deuxième message d erreur apparaitrait une fois la première erreur résolue, il faut donc procéder aux suppressions séquentiellement et méthodiquement. 5) Écrire l algorithme correspondant au traitement qui affiche le message d erreur L algorithme doit vérifier qu un matériau n est pas à la fois du type bois et visserie, ce qui est interdit par la contrainte d exclusion «X» du schéma. Une solution possible consiste à exploiter les données saisies dans le formulaire de la façon suivante : 19

20 Algorithme : contrôle_de_saisie_avant_mise_à_jour SI Longueur ou largeur n ont pas la valeur NULL ALORS SI Diamètre ou tête_de_vis n ont pas la valeur NULL ALORS afficher_message («un matériau ne peut être de type bois et de type visserie») FIN SI FIN SI 6) Décrire avec précision comment les données apparaissant sur cet état peuvent être obtenues Cet état a été obtenu en sélectionnant comme source de données, depuis l assistant états, une requête qui fournit les champs NumComCli (COMMANDECL), Codecli, nomcli (CLIENT), NumJeu, Désignation (JEU), QtéCom (LIGNECOMCLI) et QtéLiv (LIGNELIVCLI). Il suffit ensuite de renseigner correctement l assistant : regroupement par numéro de commande client puis par code du client puis par nom du client ; choix de la mise en forme ; sauvegarde sous le nom «suivi livraisons». 7) Expliquer ce que la requête permet de faire Cette requête de mise à jour permet d appliquer une baisse de 50 % sur le prix des produits qui n ont été commandés ni cette année, ni l an passé. DOSSIER 4 UTILISATION DU TABLEUR EXCEL 1) Écrire la requête permettant d exporter, à partir de la base de données, les données nécessaires et disponibles pour ce traitement SELECT LC.NumComFourn, FM.Codefourn, NomFourn, M.codemat, QtécomFo FROM F_MAT FM, FOURNISSEUR F, MATERIAU M, LIGNECOMFO LC, COMMANDEFO C WHERE F.Codefourn = M.Codefourn AND FM.Codefourn = F.Codefourn AND FM.Codefourn = M.Codefourn AND M.codemat = LC.codemat AND LC.NumComFourn = C.NumComFourn AND datecomfourn BETWEEN #01/09/N# and #30/09/N#; 2) Compléter le tableau suivant relatif à la feuille suivi des quantités La plage A17-F116 est la recopie des données de la feuille «Exportation-requête» contenant le résultat de la requête ci-dessus. Nous supposerons que ces données y sont rangées à partir de la cellule A1. 20

21 Adresse ou plage B2:B14 C2:C14 A17:F116 G17:G116 I17:I116 Formule de calcul B2 : =SOMME.SI($C$17:$C$116;A2;$G$17:$G$116), puis recopiée vers le bas jusqu en B14 C2 : =SOMME.SI($C$17:$C$116;A2;$I$17:$I$116), recopie jusqu en C14 =SI (ESTVIDE ('Exportation-requête'!A1);"";'Exportation-requête'!A1) puis recopie vers la droite jusqu en F17 et recopie de A17:F17 jusqu à A116:F116. =SI(A17="";"";SI (E17=F17;"Aucune";F17-E17)) puis recopie vers le bas jusqu à la ligne 116. Remarque : "" désigne une chaîne de caractères vide ; la condition A17="" équivaut donc à ESTVIDE(A17). =SI(A17="";"";SI(H17=F17;"Aucune";H17-F17)), puis recopie vers le bas. Même remarque que pour G17:G116. Remarque : Le fait de prendre le nom des fournisseurs comme critère de regroupement pour calcul des écarts laisse supposer qu il n y a pas d homonymes. 21

Renov'Plus sujet 2012 modifié

Renov'Plus sujet 2012 modifié Renov'Plus sujet 2012 modifié La SAS RENOV PLUS a pour activité la rénovation de maisons, d appartements et d immeubles anciens pour des particuliers et des entreprises. Créée dans les années 1990, RENOV

Plus en détail

SESSION 2006 INFORMATIQUE. Éléments indicatifs de corrigé DOCUMENT CONFIDENTIEL AUCUNE DIFFUSION AUTORISÉE A L'EXCEPTION DES CORRECTEURS

SESSION 2006 INFORMATIQUE. Éléments indicatifs de corrigé DOCUMENT CONFIDENTIEL AUCUNE DIFFUSION AUTORISÉE A L'EXCEPTION DES CORRECTEURS 620.107bis DECF SESSION 2006 INFORMATIQUE Éléments indicatifs de corrigé DOCUMENT CONFIDENTIEL AUCUNE DIFFUSION AUTORISÉE A L'EXCEPTION DES CORRECTEURS Ce dossier présente des éléments de corrigé à l attention

Plus en détail

SESSION 2015 UE 8 SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION

SESSION 2015 UE 8 SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION SESSION 2015 UE 8 SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Éléments indicatifs de corrigé DOSSIER 1 : GESTION DES HÔTELS Partie 1 : Etude du modèle actuel 1. L association «planning» permet de modéliser une relation

Plus en détail

Les corrigés des examens DPECF - DECF 2005

Les corrigés des examens DPECF - DECF 2005 48h après l examen sur www.comptalia.com Les corrigés des examens DPECF - DECF 2005 Spécialiste des préparations à l'expertise Comptable DPECF - DECF - DESCF CORRIGES DPECF / DECF 2005 Accès gratuit 48h

Plus en détail

SESSION 2012 UE 8 SYSTEMES D INFORMATION ET DE GESTION

SESSION 2012 UE 8 SYSTEMES D INFORMATION ET DE GESTION DCG www.comptazine.fr SESSION 2012 UE 8 SYSTEMES D INFORMATION ET DE GESTION Durée de l'épreuve : 4 heures - coefficient : 1,5 Comptazine Reproduction Interdite DCG 2012 UE8 Systèmes d information et de

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

DOSSIER 1 : ANALYSE DE GESTION

DOSSIER 1 : ANALYSE DE GESTION BTS CGO E5 MECANIX Éléments indicatifs de corrigé DOSSIER 1 : ANALYSE DE GESTION 40 points 1. Calcul de marge sur coût variable et étude prévisionnelle d une commande 14 points 2. Recherche d un niveau

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 CHAPITRE 2 CHAPITRE 3 APPLICATIONS... 27 APPLICATIONS... 34

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 CHAPITRE 2 CHAPITRE 3 APPLICATIONS... 27 APPLICATIONS... 34 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 L information et le système d information... 19 I. La place du système d information dans l organisation... 19 A. L organisation et ses composants... 19 B. L organisation

Plus en détail

Les corrigés des examens DECF 2007

Les corrigés des examens DECF 2007 Les corrigés des examens L école en ligne qui en fait + pour votre réussite Ce corrigé est la propriété exclusive de Comptalia.com ; toute utilisation autre que personnelle devra faire l'objet d'une demande

Plus en détail

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGE

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGE BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2009 SÉRIE: SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE SPÉCIALITÉ: COMPTABILITÉ ET FINANCE D'ENTREPRISE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGE Ce dossier présente

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE8 SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION - session 2014 Proposition de CORRIGÉ 2014 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 ORGANISATION DES INSTANCES

Plus en détail

Analyse informatique : la société SBK

Analyse informatique : la société SBK Analyse informatique : la société SBK Document remis au candidat : Le sujet comporte 12 pages numérotées de 1/12 à 12/12. Il vous est demandé de vérifier que le sujet est complet dès sa mise à votre disposition.

Plus en détail

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 La rénovation de la voie professionnelle, filière du tertiaire administratif a conduit à la création du baccalauréat professionnel

Plus en détail

Les principaux domaines de l informatique

Les principaux domaines de l informatique Les principaux domaines de l informatique... abordés dans le cadre de ce cours: La Programmation Les Systèmes d Exploitation Les Systèmes d Information La Conception d Interfaces Le Calcul Scientifique

Plus en détail

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI Cours Base de données relationnelles 1 Plan 1. Notions de base 2. Modèle relationnel 3. SQL 2 Notions de base (1) Définition intuitive : une base de données est un ensemble d informations, (fichiers),

Plus en détail

BARÈME GLOBAL sur 140 points

BARÈME GLOBAL sur 140 points BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2009 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D ENTREPRISE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte des

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE08 SYSTEME D INFORMATION ET DE GESTION - session 2013 Proposition de CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 ADAPTATION DU PGI À L ENTREPRISE -

Plus en détail

A. ANALYSE DU SCHEMA DES DONNEES EXISTANT (7 POINTS)

A. ANALYSE DU SCHEMA DES DONNEES EXISTANT (7 POINTS) B T S C G O 2 C O R R I G É D U D E V O I R DOSSIER 2 - ORGANISATION DU SYSTÈME D INFORMATION (P10) A. ANALYSE DU SCHEMA DES DONNEES EXISTANT (7 POINTS) a) Commandes non livrées (2 points) Dans le schéma

Plus en détail

Magisoft CRM. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie

Magisoft CRM. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie CRM ZA LA LAYE 12 Rue de Truchebenate 01100 ARBENT Tél : +33 (0)4.74.81.22.20 Fax : +33 (0)4.74.73.08.99 contact@cerai.fr Www.cerai.fr Magisoft L intelligence Software Progiciels de gestion pour l industrie

Plus en détail

Dossier : la base de données

Dossier : la base de données Dossier : la base de données 1 Fournir les requêtes nécessaires à la création de la base de données présentée dans le document 7 Create table Demandeur ( Id INT NOT NULL, Civilite VARCHAR(5), Nom VARCHAR(15),

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Tutoriel D utilisation. Du PGI Open line d EBP

Tutoriel D utilisation. Du PGI Open line d EBP Tutoriel D utilisation Du PGI Open line d EBP Tutoriel d utilisation du PGI EBP Open line - christophe.cessac@ac-orleans-tours.fr LP Les charmilles / Mission TICE Page 1/64 Table des matières Première

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS SESSION 2008 GROUPE L'ORNAISE BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS ÉPREUVE E5 : ANALYSES DE GESTION ET ORGANISATION DU SYSTEME D INFORMATION ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ

Plus en détail

Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4. Propriété & Usage

Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4. Propriété & Usage Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4 Propriété & Usage Tout usage, représentation ou reproduction intégral ou partiel, fait sans le consentement de Im@gin Micro est illicite (Loi du 11 Mars

Plus en détail

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES Dossier G11 - Interroger une base de données La base de données Facturation contient tout un ensemble d'informations concernant la facturation de la SAFPB (société anonyme de fabrication de produits de

Plus en détail

SESSION 2015 UE 8 SYSTÈME D INFORMATION ET DE GESTION

SESSION 2015 UE 8 SYSTÈME D INFORMATION ET DE GESTION 1510008 SESSION 2015 UE 8 SYSTÈME D INFORMATION ET DE GESTION Durée de l'épreuve : 4 heures - Coefficient : 1,5 DCG 2015 UE8 Système d information et de gestion Page 1/15 1510008 SESSION 2015 UE 8 SYSTÈME

Plus en détail

PROGRAMME TERMINALE STG CFE COMPTABILITÉ ET FINANCE D ENTREPRISE

PROGRAMME TERMINALE STG CFE COMPTABILITÉ ET FINANCE D ENTREPRISE PROGRAMME TERMINALE STG CFE COMPTABILITÉ ET FINANCE D ENTREPRISE THÈMES 1. L organisation de la comptabilité dans l entreprise 1.1. La fonction comptable dans l entreprise NOTIONS ET CONTENUS À CONSTRUIRE

Plus en détail

Magisoft. Gestion commerciale. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie

Magisoft. Gestion commerciale. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie ZA LA LAYE 12 Rue de Truchebenate 01100 ARBENT Tél : +33 (0)4.74.81.22.20 Fax : +33 (0)4.74.73.08.99 contact@cerai.fr Www.cerai.fr Gestion commerciale Magisoft L intelligence Software Progiciels de gestion

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ. Barème global sur 140 points

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ. Barème global sur 140 points BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE LA SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D'ENTREPRISE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier

Plus en détail

Analyse du domaine gestion des notes de frais

Analyse du domaine gestion des notes de frais Cas Masovi Cas Masovi DECF 2007 modifié La société M@SOVI.Com est une jeune agence de communication implantée à Lille et dont l objectif est d apporter à ses clients partenaires, quel que soit leur secteur

Plus en détail

Dossier I Découverte de Base d Open Office

Dossier I Découverte de Base d Open Office ETUDE D UN SYSTEME DE GESTION DE BASE DE DONNEES RELATIONNELLES Définition : Un SGBD est un logiciel de gestion des données fournissant des méthodes d accès aux informations. Un SGBDR permet de décrire

Plus en détail

Dossier 1 : Schéma Relationnel

Dossier 1 : Schéma Relationnel Dossier 1 : Schéma Relationnel 1. Rédigez le schéma relationnel en proposant une codification cohérente des attributs. MODELE_PLANCHE(PLA_CODE, PLA_NOM) Clé primaire : PLA_CODE MODELE_FIXATION(FIX_CODE,

Plus en détail

Paramétrable. Ouvert. Simplicité. Sécurité

Paramétrable. Ouvert. Simplicité. Sécurité ADN-COMMERCIALE est une solution de gestion intégrée permet la réalisation des pièces commerciales et comptables de votre entreprise quelque soit la taille et l activité. ADN-COMMERCIALE est une solution

Plus en détail

Cas LA BARRIERE AUTOMATIQUE

Cas LA BARRIERE AUTOMATIQUE Cas LA BARRIERE AUTOMATIQUE La SARL LA BARRIERE AUTOMATIQUE (LBA) est une PMI (Petite et Moyenne Industrie) de 31 personnes installée dans le département du Rhône. LBA a pour activité la conception et

Plus en détail

NeoWinners. Logiciel de planification et de gestion de jeux antenne, appelants, présélectionnés et gagnants.

NeoWinners. Logiciel de planification et de gestion de jeux antenne, appelants, présélectionnés et gagnants. NeoWinners Logiciel de planification et de gestion de jeux antenne, appelants, présélectionnés et gagnants. Améliorez et uniformisez la gestion de la promotion sur votre antenne. Réalisez efficacement

Plus en détail

Diffusion de médias interactifs au Palais de l Océan CORRIGÉ Diffusion de médias interactifs au Palais de l Océan

Diffusion de médias interactifs au Palais de l Océan CORRIGÉ Diffusion de médias interactifs au Palais de l Océan Diffusion de médias interactifs au Palais de l Océan CORRIGÉ Diffusion de médias interactifs au Palais de l Océan Liste des dossiers Barème indicatif Dossier 1 : Organisation du système de diffusion de

Plus en détail

LA CONDUITE DE PROJET Plan détaillé du cours

LA CONDUITE DE PROJET Plan détaillé du cours LA CONDUITE DE PROJET Plan détaillé du cours Chapitre 1 Notions de projet informatique et de schéma directeur Objectifs : - Définir des notions de projet informatique et de schéma directeur - Décrire à

Plus en détail

LE MODELE CONCEPTUEL DE DONNEES

LE MODELE CONCEPTUEL DE DONNEES LE MODELE CONCEPTUEL DE DONNEES Principe : A partir d'un cahier des charges, concevoir de manière visuelle les différents liens qui existent entre les différentes données. Les différentes étapes de réalisation.

Plus en détail

Baccalauréat technologique. spécialité gestion des systèmes d information SESSION 2009. Éléments de correction et barème

Baccalauréat technologique. spécialité gestion des systèmes d information SESSION 2009. Éléments de correction et barème Baccalauréat technologique spécialité gestion des systèmes d information SESSION 2009 Épreuve de spécialité Partie écrite Éléments de correction et barème Liste des dossiers Barème Dossier 1 : L'organisation

Plus en détail

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 16 I. COMPÉTENCES C1. PROSPECTER C11. Élaborer un projet de prospection C12. Organiser une opération de prospection C13. Réaliser une opération de prospection C14. Analyser

Plus en détail

Mode d'emploi (Version du 3/2/2011)

Mode d'emploi (Version du 3/2/2011) Enquête sur les seuls contrats, marchés et accords-cadres d un montant unitaire compris entre 20.000 et 90.000 hors taxes Mode d'emploi (Version du 3/2/2011) Alors que le recensement systématique des contrats,

Plus en détail

Correction de l'épreuve DECF 2002 UV 5b Informatique Ce corrigé est fourni à titre indicatif et ne saurait engager la responsabilité de Comptalia.

Correction de l'épreuve DECF 2002 UV 5b Informatique Ce corrigé est fourni à titre indicatif et ne saurait engager la responsabilité de Comptalia. Sujet : Documents autorisés : Néant Matériel autorisé : SESSION 2002 ÉPREUVE : MATHÉMATIQUES APPLIQUÉES ET INFORMATIQUE SUJET D'INFORMATIQUE Durée : 2 heures Coefficient : 0,5 Une calculatrice de poche

Plus en détail

Organisation et planification des activités administratives. 4. Organisation et amélioration des activités administratives

Organisation et planification des activités administratives. 4. Organisation et amélioration des activités administratives cterrier.com 1/15 04/01/2011 Organisation et planification des activités administratives Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour

Plus en détail

Le S.I.M. Le S.I.M. Définition a. S.I.M. ou S.I.C. S.I.M. S.I.C. Le S.I.M. Définition a. S.I.M. ou S.I.C. Définition

Le S.I.M. Le S.I.M. Définition a. S.I.M. ou S.I.C. S.I.M. S.I.C. Le S.I.M. Définition a. S.I.M. ou S.I.C. Définition Le S.I.M. Définition a. S.I.M. ou S.I.C. b. Utilisation commerciale c. Contenu Forme Méthode Sources d information a. S.I.M. ou S.I.C. ou S.I.M. S.I.C. Système d Information Marketing Système d Information

Plus en détail

La solution de gestion des prestataires de services

La solution de gestion des prestataires de services La solution de gestion des prestataires de services Le logiciel de gestion par affaires, idéal pour les prestataires de services Organisé autour de plusieurs innovations technologiques, GENESYS permet

Plus en détail

7 VOS ADRESSES. Afin de faciliter la saisie des envois, ChronoShip OnLine vous permet de gérer votre carnet d adresses.

7 VOS ADRESSES. Afin de faciliter la saisie des envois, ChronoShip OnLine vous permet de gérer votre carnet d adresses. VOS ADRESSES 7 VOS ADRESSES Afin de faciliter la saisie des envois, ChronoShip OnLine vous permet de gérer votre carnet d adresses. Diverses options permettent d enrichir ce carnet d adresses : la saisie

Plus en détail

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ. BARÈME GLOBAL sur 140 points

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ. BARÈME GLOBAL sur 140 points BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2011 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D'ENTREPRISE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte

Plus en détail

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences Recueil d exigences Version 1.1 Page 1/13 Historique des versions Date Version Évolutions du document 17/12/2010 1.01 Première version. 29/02/2012 1.1 Prise en compte de la date de la publication de l

Plus en détail

Corrigé sujet Foies gras

Corrigé sujet Foies gras Corrigé sujet Foies gras Parties concernées Terminale GSI Première A B C InfoCom InfoGest Temps * Total 140,00 44 57 18 12 9 211 sur 140 31% 41% 13% 9% 6% 1.1 4,00 4 5 1.2 4,00 4 5 1.3 4,00 4 5 1.4 4,00

Plus en détail

Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données

Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données Page 1 of 5 Microsoft Office Access Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données S'applique à : Microsoft Office Access 2007 Masquer tout Les programmes de feuilles de calcul automatisées, tels que

Plus en détail

Gestion Administration

Gestion Administration Gestion Administration SCÉNARIO PÉDAGOGIQUE DU LYCÉE CLARET TOULON 1 ère étape Création d une activité commerciale Objets de décoration 1 ère réunion informelle de travail Problématique associée au lancement

Plus en détail

CGAGOS Page 1 sur 21

CGAGOS Page 1 sur 21 Session 2010 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR Comptabilité et Gestion des Organisations Épreuve E5 : Analyses de gestion et organisation du système d information Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient

Plus en détail

BTS INFORMATIQUE DE GESTION ISE4R SESSION 2004 E4R : ÉTUDE DE CAS. Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS VISTE. Éléments de correction

BTS INFORMATIQUE DE GESTION ISE4R SESSION 2004 E4R : ÉTUDE DE CAS. Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS VISTE. Éléments de correction BTS INFORMATIQUE DE GESTION ISE4R SESSION 2004 E4R : ÉTUDE DE CAS Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS VISTE Éléments de correction DOSSIER 1 GESTION DU RÉSEAU DU DOMAINE VISTE 1.1 Expliquer la cause de

Plus en détail

cterrier.com 1/5 04/05/2010 GSI

cterrier.com 1/5 04/05/2010 GSI cterrier.com 1/5 04/05/2010 GSI Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique et non commercial

Plus en détail

Guide d utilisation de l ECCnet Lieux. Version 2.0

Guide d utilisation de l ECCnet Lieux. Version 2.0 Version 2.0 Septembre 2013 Les renseignements que contient le présent document sont confidentiels et peuvent être soustraits à l obligation de divulgation en vertu de la loi applicable. Ils sont destinés

Plus en détail

Leçon 4 : Typologie des SI

Leçon 4 : Typologie des SI Leçon 4 : Typologie des SI Typologie des SI Système formel Système informel Typologie des SI Chaque jour au sein d une organisation Le système d info stocke, traie ou restitue des quantités importantes

Plus en détail

BTS SIO. Services Informatiques aux Organisations. Session 2013-2014

BTS SIO. Services Informatiques aux Organisations. Session 2013-2014 BTS SIO Services Informatiques aux Organisations Session 2013-2014 Option : SISR Activités professionnelle N 3 NATURE DE L'ACTIVITE : Contexte : Actuellement American Dental Product n a aucune solution

Plus en détail

Apprentissage d'une démarche de conception de requêtes à travers l'exploitation d'une base de données

Apprentissage d'une démarche de conception de requêtes à travers l'exploitation d'une base de données Cas Bonne table Apprentissage d'une démarche de conception de requêtes Propriétés Intitulé long Formation concernée Matière Présentation Notions Description Apprentissage d'une démarche de conception de

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

Durée : 4 heures Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants

Durée : 4 heures Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants ÉPREUVE E5 : ANALYSE DE GESTION ET ORGANISATION DU SYSTÈME D INFORMATION Durée : 4 heures Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants Page de garde... p 1 Présentation de l entreprise...

Plus en détail

INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES

INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Najib TOUNSI Cours à l'usage des premières années informatique Najib TOUNSI - 1 - SOMMAIRE Concepts de Bases Base de Données Système Gestion de Bases de Données Niveau

Plus en détail

Le langage SQL Rappels

Le langage SQL Rappels Le langage SQL Rappels Description du thème : Présentation des principales notions nécessaires pour réaliser des requêtes SQL Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs,

Plus en détail

Informatique commercial : La base de données 1/14

Informatique commercial : La base de données 1/14 Informatique commercial : La base de données 1/14 Table des matières 1.Les données du modèle relationnel...3 a)l'importance de l'organisation...3 Donnée et base de données...3 b)l'organisation des données...3

Plus en détail

Magisoft. Progiciel de gestion intégré modulaire (Gestion de Production Gestion Commerciale CRM) Gestion de Production

Magisoft. Progiciel de gestion intégré modulaire (Gestion de Production Gestion Commerciale CRM) Gestion de Production Progiciel de gestion intégré modulaire Gestion de Production Fichiers Permanents Définition des : - familles et sous familles articles, familles et sous familles clients. - Produits finis, semi-finis,

Plus en détail

Conception de la base de données

Conception de la base de données Rapport T.E.R HLIN405 Conception de la base de données des projets de licence deuxième et troisième année Réalisé par Achraf Tajani Cvete Maceski Mohamed Bareche Sous l encadrement de Christian Retoré

Plus en détail

LIF4 - TD5 : Schémas entités associations Correction

LIF4 - TD5 : Schémas entités associations Correction LIF4 - TD5 : Schémas entités associations Correction Exercice 1: On souhaite gérer des réservations dans une compagnie d hôtels. À cette fin, on considère le diagramme entité-association suivant (les attributs

Plus en détail

ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE

ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE Rédaction de messages et de courriers professionnels simples, liés à l activité courante de la structure - Identifier l'objet, les destinataires et le contexte

Plus en détail

BES WEBDEVELOPER ACTIVITÉ RÔLE

BES WEBDEVELOPER ACTIVITÉ RÔLE BES WEBDEVELOPER ACTIVITÉ Le web developer participe aux activités concernant la conception, la réalisation, la mise à jour, la maintenance et l évolution d applications internet/intranet statiques et

Plus en détail

Baccalauréat technologique

Baccalauréat technologique Baccalauréat technologique Série : sciences et technologies de la gestion (STG) Spécialité gestion des systèmes d information SESSION 2010 Eléments de corrigé AIR France Liste des dossiers Dossier 1 :

Plus en détail

COMPTABILITÉ ET FINANCE D'ENTREPRISE. ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ Partie écrite

COMPTABILITÉ ET FINANCE D'ENTREPRISE. ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ Partie écrite BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION COMPTABILITÉ ET FINANCE D'ENTREPRISE SESSION 2013 ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ Partie écrite Durée: 4h Coefficient 7 Documents autorisés Liste

Plus en détail

David Prud homme Lacroix Radouan Faïd Van Khue Nguyen Sata Nambinina Randrianomenjanaharimanana. Compte rendu : AlloPlomberie

David Prud homme Lacroix Radouan Faïd Van Khue Nguyen Sata Nambinina Randrianomenjanaharimanana. Compte rendu : AlloPlomberie Aurélien Orts David Prud homme Lacroix Radouan Faïd Van Khue Nguyen Sata Nambinina Randrianomenjanaharimanana Licence NTI Compte rendu : AlloPlomberie SOMMAIRE I. Introduction II. Présentation du projet

Plus en détail

Le module Supply Chain pour un fonctionnement en réseau

Le module Supply Chain pour un fonctionnement en réseau Prélude 7 ERP Le module Supply Chain pour un fonctionnement en réseau Gérard Baglin Septembre 2008 Sommaire Chapitre 1 Le mode de fonctionnement en réseau de Prélude 7... 1 Le principe des jeux en temps

Plus en détail

Sage 100 CRM Guide de l Import Plus avec Talend Version 8. Mise à jour : 2015 version 8

Sage 100 CRM Guide de l Import Plus avec Talend Version 8. Mise à jour : 2015 version 8 Sage 100 CRM Guide de l Import Plus avec Talend Version 8 Mise à jour : 2015 version 8 Composition du progiciel Votre progiciel est composé d un boîtier de rangement comprenant : le cédérom sur lequel

Plus en détail

PROCEDURE SAGE (immo 1000) logiciel de gestion des immobilisations

PROCEDURE SAGE (immo 1000) logiciel de gestion des immobilisations PROCEDURE SAGE (immo 1000) logiciel de gestion des immobilisations Il existe plusieurs modules : BIENS : saisir, éditer, tout ce qui concerne les biens INVENTAIRE : gestion des biens physiques ORGANIZER

Plus en détail

ESTINATION FORMATION Un aller simple vers le savoir-faire INITIATION A L ANALYSE ET A LA CONCEPTION DE BASE DE DONNEES

ESTINATION FORMATION Un aller simple vers le savoir-faire INITIATION A L ANALYSE ET A LA CONCEPTION DE BASE DE DONNEES ESTINATION FORMATION INITIATION A L ANALYSE ET A LA CONCEPTION DE BASE DE DONNEES AVANT PROPOS Ce support de cours est un outil personnel, il ne constitue pas un guide de référence. C'est un outil pédagogique

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES DE BASES DE DONNEES PARTIE A : CONCEPTION DU MCD ET MLD

TRAVAUX PRATIQUES DE BASES DE DONNEES PARTIE A : CONCEPTION DU MCD ET MLD TRAVAUX PRATIQUES DE BASES DE DONNEES PARTIE A : CONCEPTION DU MCD ET MLD Cette partie est à réaliser sur papier uniquement. Il s agit de réaliser un modèle conceptuel de données (MCD) suivi du modèle

Plus en détail

Mode opératoire CEGID Business Suite

Mode opératoire CEGID Business Suite Mode opératoire CEGID Business Suite L application «COMPTABILITÉ» Saisie des écritures comptables 13. Saisissez la balance de départ dans le journal de reprise comptable. Module «Écritures» onglet «Courantes»

Plus en détail

Institut Paul Hankar

Institut Paul Hankar BES WEBDESIGNER ACTIVITE En utilisant des outils informatiques, le web designer réalise des éléments graphiques fixes ou animés, en 2 ou 3 dimensions, en respectant le schéma de navigation du site et sa

Plus en détail

E4D : ÉTUDE DE CAS CORRECTION. Durée : 5 heures Coefficient : 5 SYNAPSINFO

E4D : ÉTUDE DE CAS CORRECTION. Durée : 5 heures Coefficient : 5 SYNAPSINFO BTS INFORMATIQUE DE GESTION - ISE4D SESSION 2007 E4D : ÉTUDE DE CAS CORRECTION Durée : 5 heures Coefficient : 5 SYNAPSINFO Barème Dossier 1 : Gestion des «Prestations Contractuelles» Dossier 2 : Site intranet

Plus en détail

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE Les savoirs de l Informatique Commerciale doivent être abordés en relation avec les autres savoirs (S4 à S7). Les objectifs généraux sont : o de sensibiliser les étudiants

Plus en détail

Matières. {Le sommaire des cours vous est communiqué à titre indicatif.} Sommaire des cours : seconde professionnelle MSA.

Matières. {Le sommaire des cours vous est communiqué à titre indicatif.} Sommaire des cours : seconde professionnelle MSA. Matières Français Mathématiques Histoire- géographie - Éducation civique Prévention-Santé-Environnement Arts appliqués et cultures artistiques Économie-Droit Initiation à l'informatique Traitement de textes

Plus en détail

WinFlex. Logiciel de gestion industrielle. Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org

WinFlex. Logiciel de gestion industrielle. Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org WinFlex Logiciel de gestion industrielle Pour qui? Toutes entreprises industrielles ou artisanales, travaillant sur des productions à l unité ou répétitives en petites, moyennes et grandes séries dans

Plus en détail

Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4

Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4 Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4 Propriété & Usage Tout usage, représentation ou reproduction intégral ou partiel, fait sans le consentement d Im@gin Micro est illicite (Loi du 11 Mars

Plus en détail

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2013 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE LA SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D'ENTREPRISE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier

Plus en détail

Généralités sur les fonctions d impression du menu Etat... 1337 Envoi d un document par e-mail... 1339 Devise d édition ou d exportation...

Généralités sur les fonctions d impression du menu Etat... 1337 Envoi d un document par e-mail... 1339 Devise d édition ou d exportation... Généralités sur les fonctions d impression du menu Etat... 1337 Envoi d un document par e-mail... 1339 Devise d édition ou d exportation... 1340 Etats personnalisés... 1342 Impression d un état personnalisé...

Plus en détail

Mode Opératoire Ciel Gestion commerciale V 12 et s (2006)

Mode Opératoire Ciel Gestion commerciale V 12 et s (2006) 1/6 09/05/2006-18:44:31 Mode Opératoire Ciel Gestion commerciale V 12 et s (2006) C. Terrier Reproduction autorisée pour des formateurs dans un cadre pédagogique et non commercial après autorisation de

Plus en détail

Les bases de données Page 1 / 8

Les bases de données Page 1 / 8 Les bases de données Page 1 / 8 Sommaire 1 Définitions... 1 2 Historique... 2 2.1 L'organisation en fichier... 2 2.2 L'apparition des SGBD... 2 2.3 Les SGBD relationnels... 3 2.4 Les bases de données objet...

Plus en détail

Le modèle conceptuel des données

Le modèle conceptuel des données Le modèle conceptuel des données 1 Objectif du MCD Décrire les données du SI, indépendamment de tout choix d'implantation physique. 1. Le dictionnaire des données Inventaire exhaustif des données du domaine

Plus en détail

Durée : 4 heures coefficient : 4 Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants

Durée : 4 heures coefficient : 4 Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants ÉPREUVE E5 : ANALYSE DE GESTION ET ORGANISATION DU SYSTÈME D INFORMATION Durée : 4 heures coefficient : 4 Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants Page de garde... p 1 Présentation

Plus en détail

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Classe de terminale de la série Sciences et Technologie du Management et de la Gestion Préambule Présentation Les technologies de l information

Plus en détail

Correction Base de données. Session principale 2009

Correction Base de données. Session principale 2009 Correction Base de données PARTIE I (6 points) Exercice 1 (3 points= (4*0,25)*3 ) Dans le contexte des bases de données et pour chacune des propositions suivantes, on présente quatre réponses. alider chacune

Plus en détail

Les composantes d'une application et la logique de programmation

Les composantes d'une application et la logique de programmation Chapitre 10 Les composantes d'une application et la logique de programmation Introduction La mise en situation propose d'étudier le principe de fonctionnement d'une application sous forme d'une base de

Plus en détail

INFORMATIQUE - PROJET DE DEVELOPPEMENT INTERNET/INTRANET

INFORMATIQUE - PROJET DE DEVELOPPEMENT INTERNET/INTRANET MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

Modèle relationnel, domaine, relation, attribut, schéma relationnel, clé primaire, clé étrangère, dépendance fonctionnelle, contrainte d'intégrité

Modèle relationnel, domaine, relation, attribut, schéma relationnel, clé primaire, clé étrangère, dépendance fonctionnelle, contrainte d'intégrité Propriétés Titre Type de ressource Niveau Matière Public Description Thème Objectifs Pré-requis B2i - Niveau B2i - Objectifs Le modèle relationnel Description Document de synthèse et base de données exemple

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction aux Systèmes de Gestion de Bases de Données (Eléments de base)

Chapitre 1 : Introduction aux Systèmes de Gestion de Bases de Données (Eléments de base) Chapitre 1 : Introduction aux Systèmes de Gestion de Bases de Données (Eléments de base) 1. Généralités sur l'information et sur sa Représentation 1.1 Informations et données : a. Au sen de la vie : C

Plus en détail

HighPush. document 3.0 18/06/2009 Révision pour version 3.0 2.0 20/11/2008 Revision pour la 2.0 1.0 01/10/2008 Documentation initiale.

HighPush. document 3.0 18/06/2009 Révision pour version 3.0 2.0 20/11/2008 Revision pour la 2.0 1.0 01/10/2008 Documentation initiale. Version du Date document 3.0 18/06/2009 Révision pour version 3.0 2.0 20/11/2008 Revision pour la 2.0 1.0 01/10/2008 Documentation initiale Commentaires 1 Table des matières 1 Introduction / Identification...

Plus en détail

Carte VISA Affaires de la Banque Scotia

Carte VISA Affaires de la Banque Scotia Carte VISA Affaires de la Banque Scotia Visa Information Management Guide d utilisation pour les coordonnateurs 1 TABLE DES MATIÈRES 1.0 INTRODUCTION... 3 2.0 AVANT-PROPOS... 3 2.1 DÉROULEMENT HABITUEL...

Plus en détail

PLAN CONDUITE DE PROJET

PLAN CONDUITE DE PROJET PLAN CONDUITE DE PROJET Ce guide complète le cours, il donne une marche à suivre qui peut être adaptée si vous choisissez une méthode particulière ETUDE PREALABLE ANALYSE FONCTIONNELLE ANALYSE DETAILLEE

Plus en détail

BTS INFORMATIQUE DE GESTION ISE4D SESSION 2010 E4R : ÉTUDE DE CAS. Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS NOIXCOOP ÉLÉMENTS DE CORRECTION

BTS INFORMATIQUE DE GESTION ISE4D SESSION 2010 E4R : ÉTUDE DE CAS. Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS NOIXCOOP ÉLÉMENTS DE CORRECTION E4R : ÉTUDE DE CAS Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS NOIXCOOP ÉLÉMENTS DE CORRECTION Barème Dossier 1 : Distribution de noix 32 points Dossier 2 : Commercialisation de plants de noyers 16 points Dossier

Plus en détail

NETWORK & SOFTWARE ENGINEERING MANUEL D UTILISATEUR. Logiciel TIJARA. NETWORK AND SOFTWARE ENGINEERING Manuel d'utilisateur "TIJARA" 1

NETWORK & SOFTWARE ENGINEERING MANUEL D UTILISATEUR. Logiciel TIJARA. NETWORK AND SOFTWARE ENGINEERING Manuel d'utilisateur TIJARA 1 NETWORK & SOFTWARE ENGINEERING MANUEL D UTILISATEUR Logiciel TIJARA Manuel d'utilisateur "TIJARA" 1 SOMMAIRE Introduction Première partie Chapitre 1 : Installation et démarrage Chapitre 2 : Architecture

Plus en détail