Corrigés des cas pratiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Corrigés des cas pratiques"

Transcription

1 Corrigés des cas pratiques DCG8, Systèmes d information de gestion TOUT-EN-UN* * Par Jacques SORNET, Oona HENGOAT et Nathalie LE GALLO.

2 CAS 3.2 Ventadom 3) En se situant au 1 er janvier de l année N, établir un planning prévisionnel de mise en œuvre du projet, assorti d un échéancier financier Le planning intégrant les montants décaissés est le suivant : N N + 1 Étude interne 0 Formation int. 0 Dev. Ventes Dev. appros Serveurs Terminaux 900 k 400 k 400 k 150 k Montants décaissés (k Total année (k ) 2

3 CAS 6.2 Med-Immob 2) Compléter le modèle d activités (modèle des flux de niveau 1) CLIENT 6 SUIVI PARUTION 7 A3 SUIVI ANNONCES Annonce parue 4 FACTURATION A2 - EDITION 9 10 DIRECTION Annonce à paraître 5 RECEPTION VÉRIFICATION 3 A1 - PRISE D ANNONCE IMPRIMEUR 3

4 3) Compléter le modèle des flux de niveau 2 SUIVI PARUTION CLIENT 7 6 A3 SUIVI ANNONCES OP32 prolongation OP31 modification Annonce parue 4 FACTURATION A2 - EDITION OP23 arrêt planification Promotion décidée OP22 promotion Pré-plan OP21 pré planification DIRECTION IMPRIMEUR RECEPTION VERIFICATION 3 Annonce à paraître A1 PRISE D ANNONCE OP11 traitement annonce 4

5 CAS 7.4 Uniréseau DOSSIER 1 Établir le diagramme des cas d utilisation schématisant le projet Uniréseau Remarques concernant le diagramme ci-dessous : on ne représente que ce qui concerne le projet ; des multiplicités (1 *) peuvent être ajoutées au diagramme. Ici : un distributeur passe plusieurs commandes (*) et une commande est passée par un seul distributeur (1). UNIRESEAU Distributeur 1 Siège Fixer prix de cession 1 Traite commande * Commander un véhicule Passe commande * Planifier Usine Livrer Bureau d études Commander des rechanges Gérer les DT Atelier Client Vendre 5

6 DOSSIER 2 Établir le diagramme d activités correspondant au processus de financement et de lancement d un projet. Etablir le dossier Soumettre le dossier Prise décision banque [Accord] Prise décision siège [Refus] Le siège répond toujours avant la banque [OK banque] [Refus banque] Abandonner le projet Etablir le dossier définitif Réétudier le dossier Prévenir la banque Lancer le projet 6

7 CAS 12.2 Belass Écrire le code HTML correspondant à cette page web <HTML> <HEAD><TITLE>Association BELASS</TITLE></HEAD> <BODY> <UL> <B>Association de joueurs de belote BELASS</B> <LI>128 rue des Dunes</LI> <LI>56410 ETEL</LI> <LI>Téléphone : </LI> </UL> <I>Tournoi du mois d'avril en partenariat avec l'amicale laïque FADOR</I> <BR> <OL> <BIG>L'association BELASS propose à ses adhérents de :</BIG> <LI>S'inscrire au tournoi en téléphonant à l'association BELASS</LI> <LI>Se rendre sur le site de l'amicale laïque FADOR pour les modalités</li> </OL> <A HREF= "http://www.fador-laic.html">cliquer ici pour accéder à l'amicale laïque du FADOR</A> </BODY> </HTML> CAS 12.3 Xml Corriger les erreurs syntaxiques dans le document XML suivant <?xml version="1.0"?> <commande> <commande_entete> <numero>00123</numero> <date>31/08/2010</date> </commande_entete> <client> <nom>bergsson</nom> <societe>krafla</societe> <adresse_rue>9 rue des dunes</adresse_rue> <adresse_code_postal>44000</adresse_code_postal> </client> <article> <identifiant> </identifiant> 7

8 <designation>sac de couchage polaire</designation> <quantite_valeur="10"/> <prix_unitaire_ht="123,45"/> </article> </commande> CAS 15.3 Véra-Vellir 1) Caractéristiques de la collecte d information concernant la clientèle Les informations relatives à l âge, la situation familiale, l adresse, la situation quant à la propriété du logement constituent des données à caractère personnel. Ces informations confidentielles doivent avoir été recueillies avec le consentement de la personne concernée. L accès aux données ainsi collectées doit être réservé aux personnes habilitées à exploiter ces données. Les clients peuvent d ailleurs ne pas répondre à toutes les questions du formulaire. 2) Obligations de la société Véra concernant le fichier de données créé La société Véra ne doit recueillir aucune information à caractère personnel qui soit interdite par la loi. De plus, le fichier doit être déclaré auprès de la CNIL avec des informations concernant notamment la finalité exacte du fichier et sa durée de conservation (cohérente au regard de la finalité dudit fichier). 3) Droits des clients de la société Véra Ces clients ont un droit d opposition et peuvent demander à être radiés du fichier. Il leur suffit pour cela d en informer le responsable des traitements. 4) Accès des clients aux informations dont dispose la société Véra sur eux Les données de ce fichier comportent des données à caractère personnel. Toute personne physique justifiant de son identité a le droit d'interroger le responsable d'un traitement de données à caractère personnel en vue d'obtenir des informations figurant dans le fichier. Ces clients peuvent bien sûr s opposer à ce qu ils figurent à l avenir dans ce fichier. Il suffit pour cela d en faire la demande auprès du responsable des traitements. 5) Recours de Mme Dottir vis-à-vis de la société Véra Elle peut faire une demande auprès de la CNIL qui se chargera de rappeler à la société Véra ses obligations relatives aux fichiers de données à caractère personnel. 6) Accès aux informations communiquées Il lui suffit de rentrer en contact avec le responsable des traitements qui a l obligation de lui montrer l ensemble des données à caractère personnel la concernant dont il dispose. 7) Quelles sont les obligations à respecter vis-à-vis des clients de la société Véra? Il faut qu ils soient informés de cette communication. Cette information peut apparaître dans le formulaire d inscription, ou sinon, il faut le leur communiquer individuellement. En tout état de cause, le consentement des clients est nécessaire dès lors que des informations à caractère personnel sont transmises. 8

9 CAS 20.2 Bruno Base de données sous la forme d un ensemble de relations en 3 e forme normale RU (Code logiciel, Code type périphérique, Date achat UC, Durée garantie UC, Etage salle, Fréquence processeur, Libellé périphérique, Libellé progiciel, Numéro de licence, N salle, N unité centrale, Performance périphérique, Surface salle, Taille RAM, Technologie périphérique, Type processeur, Unité de performance). 1 re FN RU (N unité centrale, Code logiciel, Code type périphérique, Date achat UC, Durée garantie UC, Etage salle, Fréquence processeur, Libellé périphérique, Libellé logiciel, Numéro de licence, N salle, Performance périphérique, Surface salle, Taille RAM, Technologie périphérique, Type processeur, Unité de performance). 2 e FN Unité centrale (N unité centrale, Date achat UC, Durée garantie UC, Etage salle, Fréquence processeur, N salle, Surface salle, Taille RAM, Type processeur) Monter (#N unité centrale, #Code type périphérique, Performance périphérique) Installer (#N unité centrale, #Code logiciel, Numéro de licence) Type périphérique (Code type périphérique, Libellé périphérique, Unité de performance, Technologie périphérique) Logiciel (Code logiciel, Libellé logiciel) 3 e FN Unité centrale (N unité centrale, Date achat UC, Durée garantie UC, Fréquence processeur, Taille RAM, Type processeur, #N salle) Salle (N salle, Surface salle, Etage salle) Monter (#N unité centrale, #Code type périphérique, Performance périphérique) Installer (#N unité centrale, #Code logiciel, Numéro de licence) Type périphérique (Code type périphérique, Libellé périphérique, Unité de performance, Technologie périphérique) Logiciel (Code logiciel, Libellé logiciel) 9

10 CAS 21.4 Serrad Établir le schéma conceptuel des données de Serrad Le cumul, corrigé éventuellement chaque année, n est pas une donnée calculée. ZONE Code zone Désignation zone Degré exposition Viser 0,N 1,1 INTERVENTION Numéro intervention Date début Date fin Observations EMPLOYE Matricule Nom employé Prénom employé Cumul 1,1 1,N Concerner SITE Code site Nom site Rue Ville Code postal 1,N 0,N 1,N Recevoir Dose lue Etre capable 0,N QUALIFICATION Code qualification Libellé qualification Remarque : Il serait possible de considérer la zone comme une zone type rencontrée sur plusieurs sites. Dans ce cas, «concerner» serait une CIM porteuse de la donnée «degré exposition». CAS 22-4 Serrad Établir le schéma relationnel correspondant au schéma conceptuel. ZONE (Code zone, Désignation zone, Degré exposition, #Code site) SITE (Code site, Nom site, Rue, Ville, Code postal) INTERVENTION (Numéro intervention, Date début, Date fin, Observations, #Code zone) EMPLOYE (Matricule, Nom employé, Prénom employé, Cumul) QUALIFICATION (Code qualification, Libellé qualification) ETRE CAPABLE (#Matricule, #Code qualification) RECEVOIR (#Numéro intervention, #Matricule, Dose lue) 10

11 CAS 23.5 Le Rempart 1) Schéma relationnel correspondant au schéma conceptuel DEPOT (Num dépôt, Nom dépôt, Adresse dépôt, Fax dépôt) DISPOSER (#Num dépôt, #Code article, Quantité dépôt) ARTICLE (Code article, Désignation, Délai retour, Prix, Taux TVA) JOUETS ELECTRO (Code article, Durée garantie, Type SAV, Prix prolongation) LINGERIE (Code article) FOURNISSEUR (Code fournisseur, Nom fournisseur, Adresse fournisseur, Fax fournisseur, #Num dépôt) FOURNIR (#Code fournisseur, #Code article, Prix achat, Délai fournisseur) SUBSTITUER (#Code article remplace, #Code article est remplacé) CLIENT (Num client, Nom client, Adresse client, Téléphone) COMMANDE (Num commande, Date commande, Mode, Date validation, Type règlement, #Num client) LIGNE COMMANDEE (#Code article, #Num commande, Quantité commandée, Délai prévu, Choix garantie, Prix commande) BL (#Num dépôt, Num BL, Date BL, Visa BL) LIVRER (#Num commande, #Code article, #Num dépôt, #num BL, Qté livrée) 2) Lecture du schéma conceptuel Un article peut-il être livré autrement que depuis un dépôt? Non (cardinalités 1,1 entre BL et DEPOT). De plus, le BL est identifié par rapport à un dépôt. Existe-t-il des articles qui ne soient ni jouet électronique ni lingerie? Non, en raison de la contrainte de partition XT qui impose l un ou l autre (T). Une commande est-elle livrée en une seule fois? Non, plusieurs bons de livraison (BL) sont possibles pour chaque ligne de commande (agrégation LIGNE COMMANDEE et cardinalités 0,N vers l association LIVRER). Donc, a fortiori, une commande correspond à plusieurs BL. Peut-on connaître le montant total restant à livrer sur une commande? Oui, grâce aux données Quantitée cdée, Prix commande (association LIGNE COMMANDÉE) et Qté livrée (association LIVRER). Les données des relations LIGNE COMMANDÉE et LIVRER peuvent être rapprochées car elles contiennent toutes deux le numéro de commande, qui permettra aussi de sélectionner la commande souhaitée. Le principe du calcul est le suivant : SOMME(Quantitée cdée Prix commande) SOMME(Qté livrée Prix commande). 11

12 Comment proposer un article de substitution au client en cas de rupture de stock? En exploitant l association réflexive SUBSTITUER (la relation SUBSTITUER) qui lie les articles substituables entre eux. CAS 25.2 Comptabilité générale Rédiger en SQL les requêtes permettant d obtenir les renseignements demandés a) Liste des comptes (numéros et noms) de la classe 7 ne commençant pas par 70 SELECT N _Compte, Nom_Compte FROM COMPTE WHERE N _Classe = 7 AND N _Compte NOT LIKE 70* ; b) Liste des comptes non mouvementés SELECT N _Compte, Nom_Compte FROM COMPTE, WHERE N _Compte NOT IN (SELECT [N _Compte Débit] FROM ENREGISTRER) AND N _Compte NOT IN (SELECT [N _Compte Crédit] FROM ENREGISTRER) ; Remarque : Les comptes non mouvementés ne figurent pas dans la table ENREGISTRER. c) Liste des comptes de bilan SELECT N _Compte, Nom_Compte FROM COMPTE WHERE N Classe IN (1-5) ; 12

13 CAS 29.2 Blonduos Présenter un schéma matérialisant la succession des étapes permettant d assurer la confidentialité et l intégrité de l échange dématérialisé entre le client et M. Flatey Étape 1 Le texte de M.Hallorm fait l objet d un hachage pour obtenir un haché Étape 6 Le haché reçu et le haché réalisé sont comparés. S ils sont identiques cela signifie que le texte envoyé par M. Hallorm et le texte reçu par M. Flatey sont rigoureusement identiques et permettent d assurer l intégrité du document. Étape 2 Le texte est chiffré avec la clé publique de M. Flatey. Le haché peut être chiffré également pour plus de sécurité Étape 5 Le texte une fois déchiffré est soumis au hachage Étape 3 Le texte et le haché sont transmis à M. Flatey via Internet. Ils circulent de façon incompréhensible en cas d interception par une personne malveillante. Étape 4 Le haché et le texte sont déchiffrés par la clé privée de M. Flatey. 13

14 CAS DE SYNTHÈSE KOATY DOSSIER 1 ÉTUDE GÉNÉRALE DU SYSTÈME D INFORMATION 1) Modéliser le processus de traitement des commandes pour la production Le processus de traitement de l information décrit ne montre pas les opérations physiques qui l accompagnent (par exemple : entrée en stock, mais la mise à jour du stock pourrait être un résultat de l'opération de contrôle en l'absence de défaut). Responsable planification Comptabilité Réception commandes Extérieur (fournisseur) Lundi Prévoir planification Besoins établi Préparation cde Cdes groupées établies (Tableau EXCEL) Édition Récapitulatif imprimé x 2 (Traitement de la commande) Classement Classement Récap classé Récap classé a a et b ou a et b et c BL arrivé b c Contrôle Défaut Pb. Qté Défaut BL att. BL à jour x 2 BL annoté Classement BL classé Soir Classement Facture arrivée BL classé ET Paiement Paiement lancé 14

15 2) Rédiger une note résumant les problèmes du système d information de Koaty et proposant des solutions de principe argumentées Problèmes NOTE Évolution du système d information Le logiciel et l'ordinateur comptables sont obsolètes (plus de maintenance du progiciel), non intégrés au nouveau réseau client serveur de production (un seul poste assure la liaison avec la comptabilité). Les données doivent être saisies manuellement dans le système comptable actuel (risque d erreurs, délai, perte de temps). La gestion est assurée par des applications spécifiques et non intégrées (bureautique et tableur) qui nécessitent des import export. Les commandes et la facturation (gestion commerciale) occupent une personne à temps plein. Solution préconisée 1) Mise en place d un progiciel de gestion intégrée (PGI), solution intégrée qui optimisera les processus L information sera gérée dans une base de données unique gérée par un système de gestion de base de données (SGBD). Les modules du PGI doivent couvrir la comptabilité, la gestion commerciale, les achats, la gestion et la trésorerie. Ce PGI devra s interfacer avec la gestion de production actuelle, récente et qui donne satisfaction (ce qui sera facilité par l exploitation d une base de données SQL Server déjà utilisée). Des interfaces spécifiques sont donc à prévoir. Cet aspect conditionnera le choix du PGI. Voir si le PGI retenu pourra à terme supporter la gestion de production sans bouleverser l organisation actuelle, mise en place récemment dans ce domaine. Ceci permettra de limiter les incohérences, les erreurs, les délais de saisie et une charge excessive. De nombreuses tâches de contrôle relatives aux processus achats et ventes seront effectuées par le PGI, les saisies seront limitées. M. Seguin devra toujours effectuer des tâches de validation mais il devrait, à terme (quand il maîtrisera la nouvelle organisation), disposer de temps pour effectuer d autres tâches (gestion de trésorerie). 2) Utilisation et extension du réseau local de type client serveur Prévoir un (ou deux) serveur(s) pour les applications de gestion et leurs données (PGI), si nécessaire un autre pour la gestion d un intranet, d un site Web et l administration du réseau. Trois domaines pourront être créés, un par direction, car les besoins en ressources et les profils à gérer sont différents. 3) Achat de nouveaux postes Une étude devra être effectuée pour déterminer le nombre de postes supplémentaires (fixes ou portables) à acquérir car les 6 postes disponibles pour les 13 personnes des directions administrative et commerciale semblent être insuffisants. Les postes comptables seront probablement à remplacer. 15

16 DOSSIER 2 CONCEPTION DE LA BASE DE DONNÉES 1) Vérifier que le premier schéma conceptuel des données partiel fourni par la SSII est conforme aux informations recueillies lors d un entretien que vous avez eu avec le chef du service ordonnancement de la production. Répondre de façon argumentée La conformité du schéma conceptuel des données partiel aux éléments présentés par le chef du service ordonnancement est bien vérifiée : la prévision des matériaux nécessaires pour chaque étape est traduite par l'association UTILISER ; les différentes données d une gamme opératoire sont reprises dans l'entité ETAPFAB ; l inclusion traduit la reprise des matériaux nécessaires pour une étape dans la liste des matériaux préconisés pour chaque jeu ; la généralisation/spécialisation traduit correctement la distinction entre les types de fournisseurs et la contrainte d exclusion est adaptée (fournisseurs de matériaux, sous-traitants et autres) ; les cardinalités sont cohérentes. Remarquons que la présence de deux associations portant le même nom («Fabriquer») pourrait nuire à la lisibilité du schéma : il serait judicieux de renommer l association entre JEU et F-ST («Concéder» au lieu de «Fabriquer» par exemple). 2) Vérifier que le schéma conceptuel des données permet : a) de retrouver les fournisseurs pouvant être impliqués en cas de défectuosité d un jouet Oui, car chaque matériau a un seul fournisseur (cardinalités 1,1 de «Provenir») et on peut retrouver les matériaux intervenant dans une étape («Utiliser»). De même chaque jeu sous-traité n est fabriqué que par un sous-traitant (cardinalités 0,1 de fabriquer, entre JEU et F-ST). b) de retrouver les commandes fournisseurs impliquées dans ce défaut Non, car un matériau peut provenir de plusieurs commandes. 3) À partir du schéma relationnel de l annexe 6, vous vérifiez que les résultats suivants peuvent être obtenus à l aide d une requête SQL (à construire) : a) Contenu des commandes fournisseurs passées en mai 2010 SELECT * FROM COMMANDEFO C, LigneComFo LC WHERE C.NumComFourn = LC.NumComFourn AND DateComFourn BETWEEN #01/05/2010# AND #31/05/2010# ; 16

17 b) Nombre de jeux dont le stock est inférieur à 10 SELECT COUNT (NumJeu) FROM JEU WHERE Stock <10 ; Remarque : On suppose que l attribut Stock de la relation Jeu donne le niveau du stock en temps réel. c) Liste des matériaux (code, nom et stock) qui sont en stock et ne seront plus utilisés pour aucun jeu SELECT CodeMat, NomMat, QtéStock FROM MATERIAU WHERE QtéStock >0 AND CodeMat NOT IN (SELECT CodeMat FROM PRECONISER); Remarque : On suppose qu un matériau qui n est plus préconisé à un instant «T» ne le sera plus à l avenir. 4) En prévision de la réalisation de la maquette sous ACCESS à laquelle vous participerez, vous complétez le schéma des relations de l annexe 6 en fonction du schéma conceptuel de l annexe 4 ETAPEFAB (#NumJeu,Numetape, Durée, CoûtHoraire, #Numatelier) ATELIER (Numatelier, Nomatelier) UTILISER (#NumJeu,#Numetape,#CodeMat, QtéPrévue) FOURN-ST (Codefourn, Délai) FOURN_MAT (Codefourn) FOURNISSEUR (Codefourn, Nomfourn, AdrRueFourn, CPFourn, VilleFourn, TelFourn, MèlFourn) 5) Compléter le schéma conceptuel existant à l aide de l annexe 7 Voir page ci-après 17

18 1,1 Fabriquer (concéder) 1,n JEU NumJeu Désignation PUHT Stock! 0,n 1,1 1,n LigneComCli QtéCom 1,n 1,n COMMANDECL NumComcli DateComCli! Préconise r 0,n Utiliser QtéPrévue Fabriquer 1,n I 0,n Correspondre 0,n! 0,n (1,1) BOIS Longueur Largeur LigneLivCli QtéLiv 1,1 MATERIAU CodeMat NomMat DélaiLiv PUHT QtéStock! X ETAPEFAB Numetape Durée CoûtHoraire 1,n VISS Diamètre TeteVis 1,n BL NumBL DateBL 1,1 1,1 LigneComFo QtéCom Situer F-ST Délai F-MAT Provenir 1,n ATELIER 1,n Numatelier Nomatelier X,n FOURNISSEUR Codefourn NomFourn AdrRuefourn CPFourn VilleFourn TelFourn MèlFourn COMMANDEFO NumComFourn DateComFourn DateLivFourn CommanderCl 0,n CLIENT Codecli NomCli PrénomCli AdrRuecli CPCli VilleCli TelCli MelCli On suppose, dans ce schéma, que le PUHT des jeux est stable et que le prix de la commande est celui enregistré pour le jeu. Dans le cas général, il pourrait être nécessaire de conserver l historique des prix correspondant aux commandes dans l association «LigneComCli». 18

19 DOSSIER 3 MISE EN ŒUVRE D UNE MAQUETTE ACCESS 1) Décrire la procédure à mettre en œuvre pour rendre la maquette opérationnelle Après avoir ouvert la base de données, il faut procéder par étapes : importer (à l aide de l assistant) les données des table (une par une) à partir du fichier Excel ; ouvrir les tables pour en vérifier la structure par rapport au modèle relationnel préalablement effectué ; vérifier également si les types paraissent cohérents ; ouvrir le modèle relationnel (outils de base de données) et ajouter les tables manquantes ; créer les relations en prenant bien soin d appliquer l intégrité référentielle. 2) Indiquer quelles tables ont été nécessaires pour construire ce formulaire Les tables JEU, PRÉCONISER et MATERIAU. 3) Expliquer la présence de deux contrôles contenant un numéro de jeu L en tête contient un contrôle indépendant numéro de jeu (zone de liste déroulante) qui permet de choisir une valeur de numéro dans la table JEU, les autres valeurs dont le numéro de jeu du détail étant alors automatiquement affichées. Le second contrôle dépendant N de jeu permet de saisir un nouveau numéro de jeu en cas de création. 4) Expliquer l origine de l erreur et la démarche à suivre pour la résoudre Le CodeMat de la table MATERIAU (code du matériau) est relié par une contrainte d intégrité référentielle au CodeMat de la table BOIS ; le code de la table BOIS (qui correspond à l entité spécialisée) fait référence au code de la table MATERIAU (qui correspond à l entité générique). Dans ce cas de figure, le message nous renseigne sur le fait que cette occurrence de CodeMat de MATERIAU existe également dans CodeMat de BOIS. Il faut supprimer l occurrence de la table BOIS avant de supprimer celle de la table MATE- RIAU. De plus, ce code se trouve également dans les tables Préconiser et Utiliser, un deuxième message d erreur apparaitrait une fois la première erreur résolue, il faut donc procéder aux suppressions séquentiellement et méthodiquement. 5) Écrire l algorithme correspondant au traitement qui affiche le message d erreur L algorithme doit vérifier qu un matériau n est pas à la fois du type bois et visserie, ce qui est interdit par la contrainte d exclusion «X» du schéma. Une solution possible consiste à exploiter les données saisies dans le formulaire de la façon suivante : 19

20 Algorithme : contrôle_de_saisie_avant_mise_à_jour SI Longueur ou largeur n ont pas la valeur NULL ALORS SI Diamètre ou tête_de_vis n ont pas la valeur NULL ALORS afficher_message («un matériau ne peut être de type bois et de type visserie») FIN SI FIN SI 6) Décrire avec précision comment les données apparaissant sur cet état peuvent être obtenues Cet état a été obtenu en sélectionnant comme source de données, depuis l assistant états, une requête qui fournit les champs NumComCli (COMMANDECL), Codecli, nomcli (CLIENT), NumJeu, Désignation (JEU), QtéCom (LIGNECOMCLI) et QtéLiv (LIGNELIVCLI). Il suffit ensuite de renseigner correctement l assistant : regroupement par numéro de commande client puis par code du client puis par nom du client ; choix de la mise en forme ; sauvegarde sous le nom «suivi livraisons». 7) Expliquer ce que la requête permet de faire Cette requête de mise à jour permet d appliquer une baisse de 50 % sur le prix des produits qui n ont été commandés ni cette année, ni l an passé. DOSSIER 4 UTILISATION DU TABLEUR EXCEL 1) Écrire la requête permettant d exporter, à partir de la base de données, les données nécessaires et disponibles pour ce traitement SELECT LC.NumComFourn, FM.Codefourn, NomFourn, M.codemat, QtécomFo FROM F_MAT FM, FOURNISSEUR F, MATERIAU M, LIGNECOMFO LC, COMMANDEFO C WHERE F.Codefourn = M.Codefourn AND FM.Codefourn = F.Codefourn AND FM.Codefourn = M.Codefourn AND M.codemat = LC.codemat AND LC.NumComFourn = C.NumComFourn AND datecomfourn BETWEEN #01/09/N# and #30/09/N#; 2) Compléter le tableau suivant relatif à la feuille suivi des quantités La plage A17-F116 est la recopie des données de la feuille «Exportation-requête» contenant le résultat de la requête ci-dessus. Nous supposerons que ces données y sont rangées à partir de la cellule A1. 20

21 Adresse ou plage B2:B14 C2:C14 A17:F116 G17:G116 I17:I116 Formule de calcul B2 : =SOMME.SI($C$17:$C$116;A2;$G$17:$G$116), puis recopiée vers le bas jusqu en B14 C2 : =SOMME.SI($C$17:$C$116;A2;$I$17:$I$116), recopie jusqu en C14 =SI (ESTVIDE ('Exportation-requête'!A1);"";'Exportation-requête'!A1) puis recopie vers la droite jusqu en F17 et recopie de A17:F17 jusqu à A116:F116. =SI(A17="";"";SI (E17=F17;"Aucune";F17-E17)) puis recopie vers le bas jusqu à la ligne 116. Remarque : "" désigne une chaîne de caractères vide ; la condition A17="" équivaut donc à ESTVIDE(A17). =SI(A17="";"";SI(H17=F17;"Aucune";H17-F17)), puis recopie vers le bas. Même remarque que pour G17:G116. Remarque : Le fait de prendre le nom des fournisseurs comme critère de regroupement pour calcul des écarts laisse supposer qu il n y a pas d homonymes. 21

SESSION 2012 UE 8 SYSTEMES D INFORMATION ET DE GESTION

SESSION 2012 UE 8 SYSTEMES D INFORMATION ET DE GESTION DCG www.comptazine.fr SESSION 2012 UE 8 SYSTEMES D INFORMATION ET DE GESTION Durée de l'épreuve : 4 heures - coefficient : 1,5 Comptazine Reproduction Interdite DCG 2012 UE8 Systèmes d information et de

Plus en détail

SESSION 2006 INFORMATIQUE. Éléments indicatifs de corrigé DOCUMENT CONFIDENTIEL AUCUNE DIFFUSION AUTORISÉE A L'EXCEPTION DES CORRECTEURS

SESSION 2006 INFORMATIQUE. Éléments indicatifs de corrigé DOCUMENT CONFIDENTIEL AUCUNE DIFFUSION AUTORISÉE A L'EXCEPTION DES CORRECTEURS 620.107bis DECF SESSION 2006 INFORMATIQUE Éléments indicatifs de corrigé DOCUMENT CONFIDENTIEL AUCUNE DIFFUSION AUTORISÉE A L'EXCEPTION DES CORRECTEURS Ce dossier présente des éléments de corrigé à l attention

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE8 SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION - session 2014 Proposition de CORRIGÉ 2014 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 ORGANISATION DES INSTANCES

Plus en détail

Les corrigés des examens DECF 2007

Les corrigés des examens DECF 2007 Les corrigés des examens L école en ligne qui en fait + pour votre réussite Ce corrigé est la propriété exclusive de Comptalia.com ; toute utilisation autre que personnelle devra faire l'objet d'une demande

Plus en détail

Les principaux domaines de l informatique

Les principaux domaines de l informatique Les principaux domaines de l informatique... abordés dans le cadre de ce cours: La Programmation Les Systèmes d Exploitation Les Systèmes d Information La Conception d Interfaces Le Calcul Scientifique

Plus en détail

LE MODELE CONCEPTUEL DE DONNEES

LE MODELE CONCEPTUEL DE DONNEES LE MODELE CONCEPTUEL DE DONNEES Principe : A partir d'un cahier des charges, concevoir de manière visuelle les différents liens qui existent entre les différentes données. Les différentes étapes de réalisation.

Plus en détail

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Classe de terminale de la série Sciences et Technologie du Management et de la Gestion Préambule Présentation Les technologies de l information

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE08 SYSTEME D INFORMATION ET DE GESTION - session 2013 Proposition de CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 ADAPTATION DU PGI À L ENTREPRISE -

Plus en détail

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI Cours Base de données relationnelles 1 Plan 1. Notions de base 2. Modèle relationnel 3. SQL 2 Notions de base (1) Définition intuitive : une base de données est un ensemble d informations, (fichiers),

Plus en détail

NeoWinners. Logiciel de planification et de gestion de jeux antenne, appelants, présélectionnés et gagnants.

NeoWinners. Logiciel de planification et de gestion de jeux antenne, appelants, présélectionnés et gagnants. NeoWinners Logiciel de planification et de gestion de jeux antenne, appelants, présélectionnés et gagnants. Améliorez et uniformisez la gestion de la promotion sur votre antenne. Réalisez efficacement

Plus en détail

CONCEPTION Support de cours n 3 DE BASES DE DONNEES

CONCEPTION Support de cours n 3 DE BASES DE DONNEES CONCEPTION Support de cours n 3 DE BASES DE DONNEES Auteur: Raymonde RICHARD PRCE UBO PARTIE III. - LA DESCRIPTION LOGIQUE ET PHYSIQUE DES DONNEES... 2 A. Les concepts du modèle relationnel de données...

Plus en détail

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 La rénovation de la voie professionnelle, filière du tertiaire administratif a conduit à la création du baccalauréat professionnel

Plus en détail

SPF FIN. Patris Spécification de Use Case: 15-UC01 Obtenir de l'information patrimoniale. Version 1.1

SPF FIN. Patris Spécification de Use Case: 15-UC01 Obtenir de l'information patrimoniale. Version 1.1 SPF FIN Patris Spécification de Use Case: 15-UC01 Obtenir de l'information patrimoniale Version 1.1 Spécification de Use Case: 15-UC01 Obtenir de l'information patrimoniale Date: 17/06/2004 Historique

Plus en détail

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES Dossier G11 - Interroger une base de données La base de données Facturation contient tout un ensemble d'informations concernant la facturation de la SAFPB (société anonyme de fabrication de produits de

Plus en détail

Durée : 4 heures Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants

Durée : 4 heures Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants ÉPREUVE E5 : ANALYSE DE GESTION ET ORGANISATION DU SYSTÈME D INFORMATION Durée : 4 heures Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants Page de garde... p 1 Présentation de l entreprise...

Plus en détail

Tutoriel D utilisation. Du PGI Open line d EBP

Tutoriel D utilisation. Du PGI Open line d EBP Tutoriel D utilisation Du PGI Open line d EBP Tutoriel d utilisation du PGI EBP Open line - christophe.cessac@ac-orleans-tours.fr LP Les charmilles / Mission TICE Page 1/64 Table des matières Première

Plus en détail

Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données

Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données Page 1 of 5 Microsoft Office Access Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données S'applique à : Microsoft Office Access 2007 Masquer tout Les programmes de feuilles de calcul automatisées, tels que

Plus en détail

Dossier I Découverte de Base d Open Office

Dossier I Découverte de Base d Open Office ETUDE D UN SYSTEME DE GESTION DE BASE DE DONNEES RELATIONNELLES Définition : Un SGBD est un logiciel de gestion des données fournissant des méthodes d accès aux informations. Un SGBDR permet de décrire

Plus en détail

SESSION 2010 UE 8 SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION. Durée de l épreuve : 4 heures - Coefficient : 1,5

SESSION 2010 UE 8 SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION. Durée de l épreuve : 4 heures - Coefficient : 1,5 DCG SESSION 2010 UE 8 SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Durée de l épreuve : 4 heures - Coefficient : 1,5 Aucun document ni aucun matériel ne sont autorisés. En conséquence, tout usage d'une calculatrice

Plus en détail

Le module Supply Chain pour un fonctionnement en réseau

Le module Supply Chain pour un fonctionnement en réseau Prélude 7 ERP Le module Supply Chain pour un fonctionnement en réseau Gérard Baglin Septembre 2008 Sommaire Chapitre 1 Le mode de fonctionnement en réseau de Prélude 7... 1 Le principe des jeux en temps

Plus en détail

La solution de gestion des prestataires de services

La solution de gestion des prestataires de services La solution de gestion des prestataires de services Le logiciel de gestion par affaires, idéal pour les prestataires de services Organisé autour de plusieurs innovations technologiques, GENESYS permet

Plus en détail

BTS INFORMATIQUE DE GESTION ISE4D SESSION 2010 E4R : ÉTUDE DE CAS. Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS NOIXCOOP ÉLÉMENTS DE CORRECTION

BTS INFORMATIQUE DE GESTION ISE4D SESSION 2010 E4R : ÉTUDE DE CAS. Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS NOIXCOOP ÉLÉMENTS DE CORRECTION E4R : ÉTUDE DE CAS Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS NOIXCOOP ÉLÉMENTS DE CORRECTION Barème Dossier 1 : Distribution de noix 32 points Dossier 2 : Commercialisation de plants de noyers 16 points Dossier

Plus en détail

Magisoft CRM. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie

Magisoft CRM. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie CRM ZA LA LAYE 12 Rue de Truchebenate 01100 ARBENT Tél : +33 (0)4.74.81.22.20 Fax : +33 (0)4.74.73.08.99 contact@cerai.fr Www.cerai.fr Magisoft L intelligence Software Progiciels de gestion pour l industrie

Plus en détail

FORMATION ACCESS 2007

FORMATION ACCESS 2007 FORMATION ACCESS 2007 Livret 1 Généralité sur les bases de données Niveau 1 Thierry TILLIER Retrouvez tous nos cours bureautiques sur http://www.e-presse.ca/ au Canada Sommaire Chapitre 1 INTRODUCTION...

Plus en détail

Durée : 4 heures coefficient : 4 Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants

Durée : 4 heures coefficient : 4 Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants ÉPREUVE E5 : ANALYSE DE GESTION ET ORGANISATION DU SYSTÈME D INFORMATION Durée : 4 heures coefficient : 4 Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants Page de garde... p 1 Présentation

Plus en détail

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE Les savoirs de l Informatique Commerciale doivent être abordés en relation avec les autres savoirs (S4 à S7). Les objectifs généraux sont : o de sensibiliser les étudiants

Plus en détail

BTS INFORMATIQUE DE GESTION ISE4R SESSION 2004 E4R : ÉTUDE DE CAS. Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS VISTE. Éléments de correction

BTS INFORMATIQUE DE GESTION ISE4R SESSION 2004 E4R : ÉTUDE DE CAS. Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS VISTE. Éléments de correction BTS INFORMATIQUE DE GESTION ISE4R SESSION 2004 E4R : ÉTUDE DE CAS Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS VISTE Éléments de correction DOSSIER 1 GESTION DU RÉSEAU DU DOMAINE VISTE 1.1 Expliquer la cause de

Plus en détail

BTS SIO. Services Informatiques aux Organisations. Session 2013-2014

BTS SIO. Services Informatiques aux Organisations. Session 2013-2014 BTS SIO Services Informatiques aux Organisations Session 2013-2014 Option : SISR Activités professionnelle N 3 NATURE DE L'ACTIVITE : Contexte : Actuellement American Dental Product n a aucune solution

Plus en détail

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 16 I. COMPÉTENCES C1. PROSPECTER C11. Élaborer un projet de prospection C12. Organiser une opération de prospection C13. Réaliser une opération de prospection C14. Analyser

Plus en détail

Sage 100 CRM Guide de l Import Plus avec Talend Version 8. Mise à jour : 2015 version 8

Sage 100 CRM Guide de l Import Plus avec Talend Version 8. Mise à jour : 2015 version 8 Sage 100 CRM Guide de l Import Plus avec Talend Version 8 Mise à jour : 2015 version 8 Composition du progiciel Votre progiciel est composé d un boîtier de rangement comprenant : le cédérom sur lequel

Plus en détail

NETWORK & SOFTWARE ENGINEERING MANUEL D UTILISATEUR. Logiciel TIJARA. NETWORK AND SOFTWARE ENGINEERING Manuel d'utilisateur "TIJARA" 1

NETWORK & SOFTWARE ENGINEERING MANUEL D UTILISATEUR. Logiciel TIJARA. NETWORK AND SOFTWARE ENGINEERING Manuel d'utilisateur TIJARA 1 NETWORK & SOFTWARE ENGINEERING MANUEL D UTILISATEUR Logiciel TIJARA Manuel d'utilisateur "TIJARA" 1 SOMMAIRE Introduction Première partie Chapitre 1 : Installation et démarrage Chapitre 2 : Architecture

Plus en détail

BES WEBDEVELOPER ACTIVITÉ RÔLE

BES WEBDEVELOPER ACTIVITÉ RÔLE BES WEBDEVELOPER ACTIVITÉ Le web developer participe aux activités concernant la conception, la réalisation, la mise à jour, la maintenance et l évolution d applications internet/intranet statiques et

Plus en détail

ANNEXE RELATIVE AUX CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES FICHIERS GEOGRAPHIQUES

ANNEXE RELATIVE AUX CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES FICHIERS GEOGRAPHIQUES ANNEXE RELATIVE AUX CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES FICHIERS GEOGRAPHIQUES Préambule La Poste est propriétaire de fichiers informatiques de données géographiques. Lesdits fichiers permettent de

Plus en détail

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ. BARÈME GLOBAL sur 140 points

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ. BARÈME GLOBAL sur 140 points BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2011 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D'ENTREPRISE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte

Plus en détail

Le langage SQL Rappels

Le langage SQL Rappels Le langage SQL Rappels Description du thème : Présentation des principales notions nécessaires pour réaliser des requêtes SQL Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs,

Plus en détail

Thème : Gestion commerciale

Thème : Gestion commerciale Département Génie Informatique BD40 Ingénierie des systèmes d information TP 4 : Ms/Access : Listes déroulantes, Formulaires avancés Thème : Gestion commerciale Christian FISCHER Copyright Novembre 2005

Plus en détail

Access 2010 Entraînement 1 Garage Renault Dossier 24 MCD

Access 2010 Entraînement 1 Garage Renault Dossier 24 MCD Access 2010 Entraînement 1 Garage Renault Dossier 24 MCD Objectifs Concevoir une modèle conceptuel de données pour Access Durée 45 Support Papier Travail à faire : 1. Concevoir le dictionnaire des données.

Plus en détail

Comment implémenter un modèle entité-association dans une machine?

Comment implémenter un modèle entité-association dans une machine? Chapitre 3 : Le modèle logique des données Introduction Comment implémenter un modèle entité-association dans une machine? Comment représenter une association? Comment représenter une entité? Il faut donc

Plus en détail

HighPush. document 3.0 18/06/2009 Révision pour version 3.0 2.0 20/11/2008 Revision pour la 2.0 1.0 01/10/2008 Documentation initiale.

HighPush. document 3.0 18/06/2009 Révision pour version 3.0 2.0 20/11/2008 Revision pour la 2.0 1.0 01/10/2008 Documentation initiale. Version du Date document 3.0 18/06/2009 Révision pour version 3.0 2.0 20/11/2008 Revision pour la 2.0 1.0 01/10/2008 Documentation initiale Commentaires 1 Table des matières 1 Introduction / Identification...

Plus en détail

Le progiciel de gestion intégré (PGI)

Le progiciel de gestion intégré (PGI) Le progiciel de gestion intégré (PGI) dans les programmes de la série STG et les référentiels des sections postbaccalauréats Le progiciel de gestion intégré (PGI) est l outil logiciel privilégié des différentes

Plus en détail

TP base de données SQLite. 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : 2 Définir une base de donnée avec SQLite Manager

TP base de données SQLite. 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : 2 Définir une base de donnée avec SQLite Manager TP base de données SQLite 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : La plupart des logiciels de gestion de base de données fonctionnent à l aide d un serveur. Ils demandent donc une installation

Plus en détail

ACCESS 2013. Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles

ACCESS 2013. Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles Access est un logiciel permettant de gérer des données en masse : une liste de clients ou de fournisseurs, un stock de produits, des commandes, des salariés, un club de tennis, une cave à vin, une bibliothèque,

Plus en détail

l ERP sans limite Multi Evolutif et modulaire Import-Export des informations

l ERP sans limite Multi Evolutif et modulaire Import-Export des informations l ERP sans limite Gestion commerciale & Logistique Divalto infinity Gestion commerciale & Logistique gère de manière performante tous les événements de la gestion commerciale, des achats et des stocks,

Plus en détail

Cours 1 : introduction

Cours 1 : introduction Cours 1 : introduction Modèle entité-association Exemple : Deux entités (produit et dépôt) sont mises en relation (stock). Une entité doit être constituée d un identifiant et peut être complétée par des

Plus en détail

Les bases de données Page 1 / 8

Les bases de données Page 1 / 8 Les bases de données Page 1 / 8 Sommaire 1 Définitions... 1 2 Historique... 2 2.1 L'organisation en fichier... 2 2.2 L'apparition des SGBD... 2 2.3 Les SGBD relationnels... 3 2.4 Les bases de données objet...

Plus en détail

Administration d un serveur de base de données SQL Server 2000 Et programmation

Administration d un serveur de base de données SQL Server 2000 Et programmation Compte rendu d'activité Nature de l'activité : Administration d un serveur de base de données SQL Server 2000 Et programmation Contexte : Dans le cadre de l implémentation d une base de données (Access)

Plus en détail

Magisoft. Gestion commerciale. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie

Magisoft. Gestion commerciale. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie ZA LA LAYE 12 Rue de Truchebenate 01100 ARBENT Tél : +33 (0)4.74.81.22.20 Fax : +33 (0)4.74.73.08.99 contact@cerai.fr Www.cerai.fr Gestion commerciale Magisoft L intelligence Software Progiciels de gestion

Plus en détail

GUIDE EBP COMPTABILITE CLASSIC OPEN LINE 2012

GUIDE EBP COMPTABILITE CLASSIC OPEN LINE 2012 11, route du Petit Rhin 67000 STRASBOURG Tél : 03.90.41.49.92 Fax : 03.88.60.19.43 Mail : info@sylaxe.com Site Internet : www.sylaxe.com GUIDE EBP COMPTABILITE CLASSIC OPEN LINE 2012 UEPAL SYLAXE - Sarl

Plus en détail

BTS Comptabilité et Gestion SOMMAIRE

BTS Comptabilité et Gestion SOMMAIRE BTS Comptabilité et Gestion SOMMAIRE ANNEXE I : RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME... PAGE 2 I a. Référentiel des activités professionnelles...page 3 I b. Référentiel de certification... page 21 I c. Lexique....

Plus en détail

Exploitation. Apogée Version 3.70 Décembre 2007 1

Exploitation. Apogée Version 3.70 Décembre 2007 1 Exploitation Apogée Version 3.70 Décembre 2007 1 Exploitation Menu Administration Extraction des étudiants affiliés à la sécurité sociale et/ou mutualistes 3 Edition de la répartition des étudiants affiliés

Plus en détail

Utilitaire d importation et d exportation de données pour NewWayService 4

Utilitaire d importation et d exportation de données pour NewWayService 4 Utilitaire d importation et d exportation de données pour NewWayService 4 Copyright 1996-2009 OroLogic Inc. http://www.orologic.com Révision 4.01 Table des matières I Table des matières Introduction à

Plus en détail

Mercredi 15 Janvier 2014

Mercredi 15 Janvier 2014 De la conception au site web Mercredi 15 Janvier 2014 Loïc THOMAS Géo-Hyd Responsable Informatique & Ingénierie des Systèmes d'information loic.thomas@anteagroup.com 02 38 64 26 41 Architecture Il est

Plus en détail

Paramétrable. Ouvert. Simplicité. Sécurité

Paramétrable. Ouvert. Simplicité. Sécurité ADN-COMMERCIALE est une solution de gestion intégrée permet la réalisation des pièces commerciales et comptables de votre entreprise quelque soit la taille et l activité. ADN-COMMERCIALE est une solution

Plus en détail

Ministère de l Education nationale «Evaluation des acquis des élèves du primaire»

Ministère de l Education nationale «Evaluation des acquis des élèves du primaire» Ministère de l Education nationale «Evaluation des acquis des élèves du primaire» Manuel d utilisation à destination des directeurs d école et des enseignants S O M M A I R E Introduction 3 Préalable...3

Plus en détail

Gestion de projet- Indicateurs de performance

Gestion de projet- Indicateurs de performance GESTION DE PROJET Pour réaliser ce Tp, vous devez disposer du contexte Itaste et d'un accès à la base de données Itaste, hébergée sur notre serveur de bases de données de production. Vous utiliserez Microsoft

Plus en détail

Bases de données. Chapitre 1. Introduction

Bases de données. Chapitre 1. Introduction Références : Bases de données Pierre Wolper Email : pw@montefiore.ulg.ac.be URL : http : //www.montefiore.ulg.ac.be/~pw/ http : //www.montefiore.ulg.ac.be/ ~pw/cours/bd.html Henry F. Korth, Abraham Silberschatz,

Plus en détail

COMPTABILITÉ ET GESTION DES ACTIVITÉS Secrétariat BAC PRO - Terminale

COMPTABILITÉ ET GESTION DES ACTIVITÉS Secrétariat BAC PRO - Terminale COMPTABILITÉ ET GESTION DES ACTIVITÉS Secrétariat BAC PRO - Terminale 1 - Les procédures comptables dans un environnement informatisé... 3 2 - Les livraisons intracommunautaires et les exportations...

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION DU LOGICIEL SYNCHRONISATION ET PARTAGEUBIKUBE / B CLOUD

CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION DU LOGICIEL SYNCHRONISATION ET PARTAGEUBIKUBE / B CLOUD o CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION DU LOGICIEL SYNCHRONISATION ET PARTAGEUBIKUBE / B CLOUD Conditions Générales de Vente et d Utilisation du Service B CLOUD Les présents termes et conditions sont conclus

Plus en détail

SGBDR. Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles)

SGBDR. Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles) SGBDR Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles) Plan Approches Les tâches du SGBD Les transactions Approche 1 Systèmes traditionnels basés sur des fichiers Application 1 Gestion clients

Plus en détail

EXCEL TUTORIEL 2012/2013

EXCEL TUTORIEL 2012/2013 EXCEL TUTORIEL 2012/2013 Excel est un tableur, c est-à-dire un logiciel de gestion de tableaux. Il permet de réaliser des calculs avec des valeurs numériques, mais aussi avec des dates et des textes. Ainsi

Plus en détail

Baccalauréat technologique

Baccalauréat technologique Baccalauréat technologique Série : sciences et technologies de la gestion (STG) Spécialité gestion des systèmes d information SESSION 2013 Épreuve de spécialité Partie écrite Durée : 4 heures Coefficient

Plus en détail

Le S.I.M. Le S.I.M. Définition a. S.I.M. ou S.I.C. S.I.M. S.I.C. Le S.I.M. Définition a. S.I.M. ou S.I.C. Définition

Le S.I.M. Le S.I.M. Définition a. S.I.M. ou S.I.C. S.I.M. S.I.C. Le S.I.M. Définition a. S.I.M. ou S.I.C. Définition Le S.I.M. Définition a. S.I.M. ou S.I.C. b. Utilisation commerciale c. Contenu Forme Méthode Sources d information a. S.I.M. ou S.I.C. ou S.I.M. S.I.C. Système d Information Marketing Système d Information

Plus en détail

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2013 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE LA SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D'ENTREPRISE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier

Plus en détail

MANUEL FASTMAG PRODUCTION

MANUEL FASTMAG PRODUCTION MANUEL PRODUCTION - 1 - 1. LANCEMENT DE PRODUCTION 4 2. MENU PRINCIPAL DE PRODUCTION 6 3. CREATION DES COMPOSANTS 9 3.1. Fiche Composants 10 3.2. Onglet Tailles & Couleurs 12 3.3. Onglet Prix 13 3.4. Onglet

Plus en détail

Mode opératoire CEGID Business Suite

Mode opératoire CEGID Business Suite Mode opératoire CEGID Business Suite L application «COMPTABILITÉ» Saisie des écritures comptables 13. Saisissez la balance de départ dans le journal de reprise comptable. Module «Écritures» onglet «Courantes»

Plus en détail

5231 Comptabilité. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2007-05

5231 Comptabilité. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2007-05 Formation professionnelle et technique et formation continue Direction générale des programmes et du développement 5231 Comptabilité Fiches descriptives Reconnaissance des acquis et des compétences FP2007-05

Plus en détail

OpenText Content Server v10 Cours 3-0126 (ex 215)

OpenText Content Server v10 Cours 3-0126 (ex 215) v10 Cours 3-0126 (ex 215) Administration système et indexation-recherche Durée : 5 jours Ce cours de 5 jours apprendra aux administrateurs, aux architectes système et aux services support comment installer,

Plus en détail

Intégration d une nouvelle source applicative

Intégration d une nouvelle source applicative Intégration d une nouvelle source applicative Sommaire Intégration d une nouvelle source applicative 1 Introduction 2 Pré-requis 2 Initialisation d une nouvelle source 3 Importation des éléments liés à

Plus en détail

UML : DIAGRAMME D ETATS-TRANSITIONS

UML : DIAGRAMME D ETATS-TRANSITIONS DEFINITION: Décrit le comportement des objets d une classe au moyen d un automate d états associés à la classe Le comportement est modélisé par un graphe : Nœuds = états possibles des objets Arcs = transitions

Plus en détail

Activité : Élaboration, mise en forme et renseignement de documents

Activité : Élaboration, mise en forme et renseignement de documents ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE Activité : Élaboration, mise en forme et renseignement de documents Tâche : Rédaction de messages et de courriers professionnels simples liés à l activité

Plus en détail

Documentation utilisateur "OK-MARCHE" Historique des modifications. 3.0 Mise à jour complète suite à version OK-MARCHE V2.2. de marchés publics

Documentation utilisateur OK-MARCHE Historique des modifications. 3.0 Mise à jour complète suite à version OK-MARCHE V2.2. de marchés publics Documentation utilisateur "OK-MARCHE" Historique des modifications Version Modifications réalisées 1.0 Version initiale de diffusion Ouverture & traitement des 2.0 Mise à jour complète enveloppes électroniques

Plus en détail

Bases de données relationnelles

Bases de données relationnelles Bases de données relationnelles Système de Gestion de Bases de Données Une base de données est un ensemble de données mémorisé par un ordinateur, organisé selon un modèle et accessible à de nombreuses

Plus en détail

Commission nationale de l informatique et des libertés

Commission nationale de l informatique et des libertés 1 Commission nationale de l informatique et des libertés Délibération no 2012-209 du 21 juin 2012 portant création d une norme simplifiée concernant les traitements automatisés de données à caractère personnel

Plus en détail

Généralités sur les fonctions d impression du menu Etat... 1337 Envoi d un document par e-mail... 1339 Devise d édition ou d exportation...

Généralités sur les fonctions d impression du menu Etat... 1337 Envoi d un document par e-mail... 1339 Devise d édition ou d exportation... Généralités sur les fonctions d impression du menu Etat... 1337 Envoi d un document par e-mail... 1339 Devise d édition ou d exportation... 1340 Etats personnalisés... 1342 Impression d un état personnalisé...

Plus en détail

FAQ à destination des fournisseurs concernant l EDI et la dématérialisation fiscale des factures

FAQ à destination des fournisseurs concernant l EDI et la dématérialisation fiscale des factures FAQ à destination des fournisseurs concernant l EDI et la dématérialisation fiscale des factures Version 5.0 Mise à Jour du 26 octobre 2011 Introduction Ce document fait la synthèse des différentes questions

Plus en détail

GESTION LOGISTIQUE GESTION COMMERCIALE GESTION DE PRODUCTION

GESTION LOGISTIQUE GESTION COMMERCIALE GESTION DE PRODUCTION GESTION LOGISTIQUE GESTION COMMERCIALE GESTION DE PRODUCTION Votre contact : Pierre Larchères 06 30 35 96 46 18, rue de la Semm - 68000 COLMAR p.larcheres@agelis.fr PRESENTATION GENERALE LES PROGICIELS

Plus en détail

GStock 2.00.0. La gestion commerciale, stock et facturation qui vous correspond. Les apports de GStock 2.00.0 pour votre entreprise :

GStock 2.00.0. La gestion commerciale, stock et facturation qui vous correspond. Les apports de GStock 2.00.0 pour votre entreprise : GStock 2.00.0 La gestion commerciale, stock et facturation qui vous correspond GStock 2.00.0 se veut résolument simple et complet, pour s adapter facilement à votre métier, en maintenant votre inventaire

Plus en détail

Chapitre 07 Le modèle relationnel des données

Chapitre 07 Le modèle relationnel des données Chapitre 07 Le modèle relationnel des données Introduction Ce chapitre est un prolongement de l'étude du modèle relationnel vu en classe de première. L'idée principale est de faire comprendre aux élèves

Plus en détail

La solution de gestion des prestataires de services

La solution de gestion des prestataires de services La solution de gestion des prestataires de services Le logiciel de gestion par affaires, idéal pour les prestataires de services Organisé autour de plusieurs innovations technologiques, GENESYS permet

Plus en détail

Retek Invoice Matching 11.0 Notes de mise à jour

Retek Invoice Matching 11.0 Notes de mise à jour Retek Invoice Matching 11.0 Notes de mise à jour Siège social : Retek Inc. Retek on the Mall 950 Nicollet Mall Minneapolis, MN 55403 Etats-Unis 888.61.RETEK (numéro vert aux Etats-Unis) Standard : +1

Plus en détail

AxCrypt : Logiciel de chiffrement pour Windows. Guide d installation rapide. Version 1.6.3. Mars 2007

AxCrypt : Logiciel de chiffrement pour Windows. Guide d installation rapide. Version 1.6.3. Mars 2007 AxCrypt : Logiciel de chiffrement pour Windows Guide d installation rapide Version 1.6.3 Mars 2007 Copyright 2004 Svante Seleborg, Axantum Software AB Ce document décrit l installation et la prise en main

Plus en détail

Réussir. un projet de site web. 6 e édition. Groupe Eyrolles, 2003, 2004, 2005, 2006, 2008 et 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12742-3

Réussir. un projet de site web. 6 e édition. Groupe Eyrolles, 2003, 2004, 2005, 2006, 2008 et 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12742-3 N i c o l a s C h u Réussir un projet de site web 6 e édition Groupe Eyrolles, 2003, 2004, 2005, 2006, 2008 et 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12742-3 annexe D Les indicateurs de pilotage

Plus en détail

MARCHE RELATIF A L ACQUISITION D UNE SOLUTION D ARCHIVAGE DEMATERIALISE DE DOCUMENTS

MARCHE RELATIF A L ACQUISITION D UNE SOLUTION D ARCHIVAGE DEMATERIALISE DE DOCUMENTS MARCHE RELATIF A L ACQUISITION D UNE SOLUTION D ARCHIVAGE DEMATERIALISE DE DOCUMENTS QUESTIONNAIRE DE LA CONSULTATION MEMOIRE TECHNIQUE Par la signature finale de ce document par une personne habilitée

Plus en détail

Langage SQL : créer et interroger une base

Langage SQL : créer et interroger une base Langage SQL : créer et interroger une base Dans ce chapitre, nous revenons sur les principales requêtes de création de table et d accès aux données. Nous verrons aussi quelques fonctions d agrégation (MAX,

Plus en détail

Objet du document...2 SOLUSMAO...2. Description du développement logiciel, fonctionnalités...3

Objet du document...2 SOLUSMAO...2. Description du développement logiciel, fonctionnalités...3 1. INTRODUCTION...2 Objet du document...2 SOLUSMAO...2 2. FONCTIONNALITES...3 Description du développement logiciel, fonctionnalités....3 Fonctionnement attendu... 3 Fonctionnement du poste client... 4

Plus en détail

Bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données

Bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données POLYTECH Université d Aix-Marseille odile.papini@univ-amu.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/sources/bd.html Plan du cours 1 1 Qu est ce qu une

Plus en détail

Assises Métallerie 2013. ERP GPAO en métallerie: quelle offres, comment bien choisir son outil de gestion?

Assises Métallerie 2013. ERP GPAO en métallerie: quelle offres, comment bien choisir son outil de gestion? Assises Métallerie 2013 ERP GPAO en métallerie: quelle offres, comment bien choisir son outil de gestion? ERP dans une PME de métallerie ERP dans une PME de métallerie OBJECTIF DE LA PRESENTATION DEFINITION

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

Magisoft. Progiciel de gestion intégré modulaire (Gestion de Production Gestion Commerciale CRM) Gestion de Production

Magisoft. Progiciel de gestion intégré modulaire (Gestion de Production Gestion Commerciale CRM) Gestion de Production Progiciel de gestion intégré modulaire Gestion de Production Fichiers Permanents Définition des : - familles et sous familles articles, familles et sous familles clients. - Produits finis, semi-finis,

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

UE8 Systèmes d information de gestion Corrigé indicatif

UE8 Systèmes d information de gestion Corrigé indicatif DCG session 2009 UE8 Systèmes d information de gestion Corrigé indicatif Dossier 1 1- Dictionnaire des données Code Propriété Signification Type 1 Code_Fam Code famille OPCVM 2 Lib_Fam Libellé de la famille

Plus en détail

Analyse du système d'information et des risques informatiques

Analyse du système d'information et des risques informatiques SESSION 2011 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ASSISTANT DE GESTION DE PME PMI À RÉFÉRENTIEL COMMUN EUROPÉEN Analyse du système d'information et des risques informatiques Cofficient : 2 Durée : 2 heures Aucun

Plus en détail

GESTION BUDGETAIRE. BTS MUC, Gestion commerciale. Lycée Charles de Gaulle Vannes 56 000 INTRODUCTION :

GESTION BUDGETAIRE. BTS MUC, Gestion commerciale. Lycée Charles de Gaulle Vannes 56 000 INTRODUCTION : BTS MUC, Gestion commerciale. GESTION BUDGETAIRE INTRODUCTION : Les outils statistiques permettent de chiffrer l activité d une entreprise (méthode Mayer, lissages, régression linéaire), la gestion budgétaire

Plus en détail

Modèle e-a étendu: MCD (Modèle conceptuel des données) de Merise

Modèle e-a étendu: MCD (Modèle conceptuel des données) de Merise 58 Modèle e-a étendu: MCD (Modèle conceptuel des données) de Merise Héritage Contrainte d intégrité Fonctionnelle (CIF) 59 Héritage S impose dans 2 cas : Spécialisation : permet de modéliser dans l'ensemble

Plus en détail

Présentation du KidéaSoft

Présentation du KidéaSoft Kidea Services Aires de Jeux Couvertes pour les Enfants KideaSoft Logiciel de Gestion Commerciale Mars 2013 Eric Baÿ eric@woupi.fr 06.79.84.98.22 KIDEA Services ZAC Cap Malo 35520 Melesse 09.71.25.85.06

Plus en détail

Module Planification

Module Planification 1 Module Planification Interface MS Project 2 a) Charge atelier OF selon délai ou début de fabrication Export charge atelier sous Excel Capacité machine pour la période prédéfinie Date de début et fin

Plus en détail

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Diplôme de Comptabilité et de Gestion DCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é r e n t i e

Plus en détail

Gestion Administration

Gestion Administration Gestion Administration SCÉNARIO PÉDAGOGIQUE DU LYCÉE CLARET TOULON 1 ère étape Création d une activité commerciale Objets de décoration 1 ère réunion informelle de travail Problématique associée au lancement

Plus en détail