Modélisation du rendement électrique des datacenters

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Modélisation du rendement électrique des datacenters"

Transcription

1 Modélisation du rendement électrique des datacenters Par Neil Rasmussen Livre blanc n 113 Révision n 1

2 Résumé de l'étude Les systèmes de mesure traditionnels du rendement énergétique des datacenters sont souvent inexacts pour les installations réelles. En effet, les estimations des pertes électriques sont typiquement établies en additionnant les inefficacités de divers appareils électriques, tels que les équipements d alimentation électrique et de refroidissement. Ce document montre que les valeurs couramment utilisées pour estimer l inefficacité des équipements sont assez imprécises. Il décrit un modèle simple, plus précis offrant une base rationnelle pour identifier et quantifier les pertes des équipements d alimentation et de refroidissement. 2

3 Introduction Le coût total de possession (TCO) sur 10 ans d une infrastructure physique dans un datacenter type peut être de à par baie. La consommation d électricité représente une part importante de ce coût, de l ordre de 20 % 1. Ce n est pas sans intérêt quand on sait qu une grande partie de la consommation électrique est gaspillée (sous la forme d énergie thermique) et qu une proportion significative de ce gaspillage peut être évitée. On estime que, dans le monde, les datacenters consomment kw/h d électricité par an. La réduction des pertes associées à cette consommation est une question de politique publique significative en même temps qu un souci financier majeur pour les opérateurs de datacenters. 2 ~ Les modèles simplistes de rendement des datacenters sous-estiment le gaspillage électrique dans les datacenters. Les possibilités d amélioration du rendement sont donc bien plus importantes qu on ne le croit généralement. Ce document présente un modèle amélioré qui permet une estimation plus exacte des pertes dans les datacenters et suggère des possibilités d amélioration de l efficacité énergétique. Qu entend-on par «rendement des datacenters»? Le rendement de tout appareil ou système est le rapport entre la quantité absorbée (électricité, mazout, tout ce qui peut le faire «fonctionner») et le résultat utile désiré. Toute autre chose que le résultat utile est considérée comme du «gaspillage». Ce rapport s exprime généralement en pour cent. Est considéré «utile» tout ce qui constitue le résultat voulu du système, lequel peut dépendre non seulement de la nature de ce dernier, mais aussi de son contexte d utilisation. Par exemple, une ampoule dont la production consiste en 5 % de lumière et 95 % de chaleur peut être considérée comme une ampoule efficace à 5 % ou un calorifère efficace à 95 %, selon qu elle est utilisée pour éclairer une pièce ou pour la chauffer. Le «résultat utile» est tout ce qui a du sens pour le système considéré. 1 Des détails sur les contributeurs du TCO sont donnés dans le Livre blanc APC n 6, Détermination du coût total de possession d'une infrastructure de centre de données et de salle réseau 2 (accès le 14 juin 2006). 3

4 Pour une infrastructure physique de datacenter, l entrée est l'électricité et le résultat utile est l'alimentation de l équipement informatique. Ce document décrit un datacenter comme un système électrique dont «l apport total» est la puissance qu il consomme de l énergie apportée et le «résultat utile» est la puissance de calcul qu il offre, laquelle peut être représentée par la quantité de puissance électrique fournie à l équipement informatique. 3 Rendement des datacenters = Alimentation des charges informatiques Courant d'entrée total du datacenter La Figure 2 illustre ce modèle général de rendement du datacenter. Figure 2 Le rendement des datacenters se définit comme la fraction du courant d entrée fourni à la charge informatique Le courant fourni à la charge informatique est une mesure de la sortie utile du datacenter Datacenter Apport total Total Courant d entrée total du datacenter Datacenter Alimentation IT Charge informatique Calcul Datacenter Résultat utile Datacenter Rendement = Alimentation IT Courant ENTRÉE Datacenter % RÉSULTAT UTILE TOTAL ENTRÉE 3 La relation exacte entre la puissance électrique et les «bits déplacés» sort du cadre de ce document, mais, pour les besoins de notre analyse, la puissance électrique consommée par l équipement informatique est une bonne mesure de la puissance de calcul fournie. Une amélioration de l efficacité par la réduction de la consommation électrique des équipements informatiques eux-mêmes est importante mais n est pas l objet de notre discussion. 4

5 Si le datacenter était efficace à 100 %, toute la puissance fournie au datacenter serait transmise aux charges informatiques. Dans la réalité, l énergie électrique est consommée de diverses manières par des appareils autres que les charges informatiques, en raison des besoins pratiques de maintenir les équipements informatiques correctement hébergés, alimentés, refroidis et protégés afin qu ils puissent fournir leur puissance de calcul utile. Les appareils non informatiques qui consomment de la puissance du datacenter sont par exemple des transformateurs, onduleurs, câbles, ventilateurs, climatiseurs, pompes, humidificateurs ou systèmes d éclairage. Certains de ces appareils, comme les onduleurs et les transformateurs, sont en série avec les charges informatiques (parce qu ils participent à la trajectoire de l alimentation de ces charges) tandis que d autres, comme les systèmes d éclairage et les ventilateurs, sont en parallèle avec les charges informatiques car ils remplissent d autres fonctions de support dans le datacenter. La Figure 3 illustre ces composants internes de consommation dans le modèle de rendement du datacenter. Figure 3 Détail de la consommation électrique dans le modèle de rendement des datacenters = 5

6 Les concepts de «résultat utile» et de «pertes» dans le modèle de rendement du datacenter Dans un modèle efficace, les «pertes» sont tout ce qui n a pas été défini comme le résultat utile du système. Clairement, l infrastructure physique du datacenter remplit d autres fonctions utiles que la fourniture d électricité à la charge informatique ce sont les tâches de «support secondaire» à la Figure 3. On pourrait argumenter que le résultat utile de ces sous-systèmes physiques (refroidissement ou éclairage, par exemple) devrait aussi être considéré comme faisant partie du «résultat utile» du datacenter. C est une question de cadre de référence. L objet de l'analyse est le rendement global du datacenter dans la production de son résultat utile, qui est le calcul. Les datacenters ne sont pas construits pour produire du refroidissement, assurer une protection incendie ou effectuer toutes ces autres tâches utiles que l infrastructure physique remplit. Bien que ces produits de l infrastructure physique soient extrêmement utiles pour le fonctionnement interne du datacenter en l aidant à produire et protéger son résultat utile (calcul), ils ne constituent pas en eux-mêmes un «résultat utile» du datacenter, et il n y a pas de raison de croire qu ils doivent consommer de l électricité. Les activités physiques externes à la trajectoire de l alimentation doivent être considérées comme un mal nécessaire pour soutenir les activités de calcul du datacenter par conséquent, dans le modèle de rendement du datacenter, elles sont considérées comme des «pertes» à réduire le plus possible. Toutes doivent être considérées comme un terrain propice aux conceptions alternatives et à l application de technologies nouvelles pour réduire la consommation électrique globale dans le datacenter. Par exemple, il existe des datacenters qui utilisent des méthodes de «refroidissement gratuit», profitant de l air frais extérieur grâce à des techniques telles que les roues thermiques et le refroidissement à l aide d échangeurs de chaleur à plaques. Cela permet de réduire la quantité de puissance électrique dépensée en refroidissement et d augmenter ainsi l efficacité du datacenter. Le «résultat utile» des composants physiques eux-mêmes sera un élément critique abordé plus loin dans ce document, lors de l analyse du rendement individuel composant par composant un cadre de référence à plus petite échelle concernant le rendement au sein du datacenter afin de réduire les inefficacités internes (pertes) dans le modèle plus large du datacenter. Où va la puissance du datacenter? Pratiquement toute la puissance électrique injectée dans le datacenter finit en chaleur. Le diagramme de la Figure 4 illustre les flux électriques et thermiques dans un datacenter type. Il s agit d une analyse de la puissance électrique d un datacenter type haute disponibilité avec un équipement d'alimentation 2N et un équipement de refroidissement N+1 fonctionnant à environ 30 % de la capacité maximale. (Dans ce datacenter, par coïncidence, la charge et le rendement sont tous deux de 30 %, mais ce sont deux notions différentes même si une faible charge et un faible rendement vont de pair, comme on le verra plus loin.) 6

7 Notez que moins de la moitié de la puissance électrique alimentant un datacenter est effectivement fournie aux charges informatiques. Le datacenter présenté dans cet exemple est efficace à 30 %. Figure 4 Flux de l électricité dans un datacenter type Ce datacenter est efficace à 30 % Opportunités d augmenter le rendement du datacenter Le rendement du datacenter peut être renforcé de 3 manières : 1. En améliorant la conception interne des appareils physiques, afin qu ils consomment moins d électricité en remplissant leur tâche 2. En adaptant la taille des composants de l'infrastructure physique à la charge informatique réelle («rightsizing») afin que les composants fonctionnent avec une plus grande efficacité 3. En développant des nouvelles technologies qui réduisent le besoin d électricité pour alimenter les fonctions de support de l infrastructure physique (telles que les techniques de «refroidissement gratuit» mentionnées plus haut) (Comme nous le verrons, la deuxième solution offre les plus grandes possibilités immédiates d augmentation du rendement du datacenter.) 7

8 La Figure 5 illustre comment la réduction de la consommation interne augmente le rendement du datacenter. Figure 5 Augmentation du rendement du datacenter Augmentation du rendement des composants Adaptation de la taille des composants à la charge informatique Utilisation de nouvelles technologies = Correction des idées reçues concernant le rendement des datacenters Alors que le rendement des datacenters pourrait se déterminer de manière empirique en additionnant la consommation électrique de tous les équipements informatiques et en divisant le résultat par l apport total du datacenter, la technique habituelle consiste à se baser sur les déclarations de rendement des fabricants pour les grands composants tels que les onduleurs et les climatiseurs. C est peut-être plus facile, mais le résultat donne généralement un rendement nettement surestimé qui masque des informations qui pourraient être utiles pour identifier des opportunités d économiser sur les coûts d électricité. 8

9 Le rendement d un datacenter, c est plus que le rendement annoncé des composants Les fabricants fournissent des chiffres sur le rendement des équipements d alimentation et de refroidissement. Pour les équipements d alimentation, le rendement est généralement exprimé sous la forme du pourcentage de puissance en sortie par rapport à la puissance en entrée ; pour les équipements de refroidissement, le rendement est Rendement généralement exprimé sous la forme d un paramètre lié appelé «coefficient de performance» le rapport de la chaleur kw Entrée à pleine dissipée à la puissance électrique en entrée. = kw charge Sortie Les valeurs de rendement publiées pour des appareils similaires par différents fabricants ne varient pas beaucoup, ce qui donne l impression simpliste que les pertes de rendement kw d un datacenter peuvent être déterminées en additionnant = chaleur éliminée simplement les inefficacités de divers composants. Hélas, kw Sortie cette approche ne donne pas de résultats précis dans Figure 6 Les fabricants fournissent un seul le cas de datacenters réels. L utilisation des chiffres de chiffre de rendement pour chaque composant. rendement des fabricants pousse les utilisateurs ou concepteurs à surestimer considérablement le rendement - et donc à sous-estimer les pertes des datacenters réels. Coefficient de performance Fausses hypothèses Le Tableau 1 répertorie trois idées reçues courantes qui entraînent des erreurs significatives dans les modèles de rendement des datacenters. Tableau 1 Correction des idées reçues concernant le rendement des datacenters Fausse hypothèse Réalité Le rendement des composants d alimentation et de refroidissement est constant et indépendant de la charge informatique Les composants d alimentation et de refroidissement fonctionnent à pleine charge ou presque La chaleur produite par les composants d alimentation et de refroidissement est insignifiante Le rendement des composants en particulier les climatiseurs et les onduleurs diminue sensiblement à des charges informatiques moindres. La charge informatique type est sensiblement inférieure à la capacité calculée des composants physiques utilisés La chaleur produite par les composants d alimentation et de refroidissement est une charge de refroidissement importante et doit être incluse dans l analyse de l inefficacité du système de refroidissement Ces graves erreurs se renforcent les unes les autres, en particulier aux faibles charges informatiques types de la plupart des datacenters. Résultat : les pertes électriques des datacenters sont régulièrement sous-estimées d un facteur deux, voire plus. Heureusement, il est possible de construire un simple modèle qui intègre les considérations ci-dessus et fournit des estimations plus fiables du rendement. 9

10 Modèles améliorés pour le rendement des composants Un modèle amélioré pour le rendement global des datacenters dépend de la précision avec laquelle les composants individuels (ex : onduleurs) sont modélisés. La méthode courante consiste à caractériser les composants d alimentation et de refroidissement avec une simple Fausse hypothèse n 1 valeur de rendement, mais elle ne convient pas dans les installations réelles de datacenters. Le rendement réel d un composant tel qu un Le rendement des composants d alimentation et de onduleur n est pas constant, mais est plutôt fonction de la charge refroidissement est constant et indépendant de la charge informatique. La Figure 7 illustre une courbe de rendement type informatique d un onduleur. 100% Figure 7 Rendement type d un onduleur en fonction de la charge Rendement de l'onduleur 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% % de charge par rapport de la pleine puissance nominale Notez que lorsqu on tend vers des charges très légères, l efficacité de cet appareil tombe à zéro. En effet, certaines pertes, comme les pertes à la logique de contrôle, sont indépendantes de la charge. Cette perte constante indépendante de la charge est connue sous différents noms : perte sans charge, fixe, perditance, à vide ou parallèle. Dans ce document, nous utiliserons le terme de perte sans charge. 10

11 La Figure 8 présente, sous une autre forme, les mêmes données que la Figure 7. Notez que, à mesure que la charge diminue, la consommation électrique interne de l onduleur (la «perte», représentée par la partie rouge de chaque barre) devient une fraction croissante de la puissance totale, ce qui réduit le pourcentage d efficacité. Cet effet est dû à la partie sans charge de la perte, qui reste identique quelle que soit la charge. Figure 8 Effet de la perte d onduleur interne sur le rendement La plupart des datacenters fonctionnent dans cette plage 80% 75% 60% 0% La perte sans charge est présente même sans charge Consommation électrique interne de l onduleur (perte) 91% Courant fourni à la charge 90% 90% 89% 84% 86% 88% RENDEMENT La partie sans charge de la perte reste constante depuis la pleine charge jusqu à la charge zéro 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Charge de l'onduleur % de la pleine puissance nominale L onduleur illustré par les données des Figures 7 et 8 pourrait être décrit avec un rendement de 91 %. Cependant, ce chiffre correspond au rendement à pleine charge, autrement dit dans le meilleur scénario. À faibles charges, ce qui est le régime de la plupart des datacenters, la description de cet appareil comme ayant un rendement de 91 % est une grossière erreur par exemple, à 10 % de charge, le même onduleur montre un rendement de 60 % seulement. Un modèle de rendement à un seul paramètre est visiblement inadéquat dans ce cas. Les trois types de pertes d équipement internes Un examen attentif de la Figure 8 révèle que la perte d équipement (partie rouge des barres) augmente avec la charge. Ceci est dû à une perte supplémentaire, s ajoutant à la perte sans charge, qui est proportionnelle à la charge. Il peut même encore s ajouter un composant de perte (qui n est pas évident dans ce graphique) proportionnel au carré de la charge ; ce composant est habituellement négligeable, mais peut réduire le rendement global lorsque la charge devient élevée. 11

12 Le Tableau 2 présente des valeurs types de ces trois sortes de pertes pour différents types d équipements utilisés dans un datacenter. Les pertes sont additionnées dans la dernière colonne pour déterminer la perte totale du composant. Tableau 2 Pertes électriques types de composants de l'architecture physique, exprimées comme une fraction de capacité nominale du composant à plein charge Composant architecture physique Perte sans charge Perte Perte + + = proportionnelle quadratique Perte totale (paramètre unique) Onduleur 4 % 5 % - 9 % Distribution électrique 1,5 % - 1,5 % 3 % Éclairage 1 % % Câblage % 1 % Sélection de vitesse - - 0,5 % 0,5 % Groupe électrogène 0,3 % - - 0,3 % Climatiseur 9 % 0 % - 9 % Humidificateur 1 % 1 % - 2 % Refroidisseur 6 % 26 % - 32 % Dans le Tableau 2, on peut voir qu en caractérisant chaque type d appareil avec simplement deux paramètres, il est possible de créer des modèles plus complets pour les composants utilisés dans les datacenters. Notez que les pertes indiquées dans ce tableau sont exprimées sous la forme d un pourcentage de la capacité calculée à pleine charge de l équipement et que, pour les charges réelles inférieures à la pleine charge, le pourcentage de perte changera comme suit : Perte sans charge : Perte proportionnelle : Perte quadratique : Le pourcentage de perte augmente lorsque la charge diminue Le pourcentage de perte est constant (indépendant de la charge) Le pourcentage de perte diminue lorsque la charge diminue Le rendement d un onduleur type présenté aux Figures 7 et 8 ne serait pas modélisé avec précision avec un seul paramètre de rendement, il a été correctement modélisé avec les paramètres de perte sans charge (4 %) et de perte proportionnelle (5 %) du Tableau 2. 12

13 Effet de la sous-charge sur le rendement des composants La section qui précède explique que le rendement des équipements d alimentation et de refroidissement diminue sensiblement lorsqu ils ne sont pas utilisés à pleine capacité. Cela signifie que toute analyse de rendement d un datacenter doit représenter correctement la charge sous la forme d une fraction de la capacité calculée. Fausse hypothèse n 2 Les composants d alimentation et de refroidissement fonctionnent à pleine charge ou presque Les modèles de rendement simples qui n utilisent qu une seule valeur de rendement pour modéliser les équipements sont insensibles à la charge (le rendement ne change pas avec la charge dans ces modèles). Pourtant, il est un fait que, dans les datacenters moyens, les équipements d alimentation et de refroidissement sont régulièrement utilisés bien en dessous de leur capacité calculée. Il en résulte que ces modèles surestiment nettement le rendement des datacenters réels. Pour chaque type de composant d alimentation ou de refroidissement, il existe quatre raisons pour lesquelles un composant peut ne pas être utilisé à pleine capacité : La charge informatique du datacenter est simplement inférieure à la capacité maximale du système Le composant a été expressément surdimensionné pour offrir une marge de sécurité Le composant fonctionne avec d autres composants similaires dans une configuration N+1 ou 2N Le composant est surdimensionné pour faire face à la diversité de la charge La charge informatique est inférieure à la capacité maximale du datacenter. La recherche est claire : Le datacenter moyen fonctionne à 65 % de moins que sa capacité maximale. Cette situation est décrite plus en détail dans le livre blanc APC n 37 intitulé «Comment éviter les coûts liés au surdimensionnement d infrastructure de centres de données et de salles réseau». Les sections qui suivent montreront que la sous-utilisation explique en grande partie l inefficacité des datacenters. Le composant a été surdimensionné pour offrir une marge de sécurité. Le surdimensionnement des composants est une pratique courante. L idée est d éviter de faire fonctionner les composants à un niveau proche de leur capacité maximale. Il est possible de faire fonctionner des installations à pleine capacité, mais une sous-charge de 10 à 20 % est régulièrement recommandée dans la spécification d installations à haute disponibilité. 13

14 Le composant fonctionne dans une configuration redondante N+1 ou 2N Il est courant d utiliser des appareils dans une configuration N+1 voire 2N afin d améliorer la fiabilité et/ou pour permettre la maintenance concurrente de composants sans éteindre le système. Dans une telle configuration, la charge informatique est répartie entre plusieurs composants de l'architecture physique, ce qui réduit efficacement la charge des composants. Pour un système 2N, la charge d un composant individuel est inférieure à la moitié de sa valeur maximale. Le rendement d un datacenter est donc fortement affectée par l utilisation des appareils dans une configuration N+1 ou 2N. Le composant est surdimensionné pour faire face à la «diversité de la charge». Cet effet étant subtil, mieux vaut prendre un exemple. Imaginez un datacenter avec une charge de 1 MW soutenue par un onduleur 1,1 MW. Entre l onduleur et les charges informatiques se trouvent 10 tableaux de distribution électrique, alimentant chacun une partie des charges. La question est : quelles sont les valeurs nominales de chacun de ces tableaux de distribution électrique et à quel niveau fonctionnent-ils dès lors pour une charge moyenne? À première vue, il semblerait que si chacun était spécifié à 100 kw, la conception du système serait respectée. En outre, si chaque tableau de distribution électrique fonctionnait à pleine charge, le datacenter pourrait supporter toute la charge. Dans la réalité, cependant, il est quasiment impossible d assurer un équilibre des charges sur les tableau de distribution électrique. La charge d un tableau de distribution électrique particulier est dictée par la nature de l équipement informatique dans le datacenter où se trouve le tableau. En fait, les charges servies par les divers tableaux de distribution électrique dans la réalité varient souvent du simple au double. Si un tableau alimente une section d un datacenter qui est physiquement utilisée à pleine capacité mais qui n emploie pas encore toute la capacité tableau, la capacité restante de ce dernier n est pas utilisable si les 9 autres tableaux sont déjà à pleine charge. Dans cette configuration, la seule façon d assurer la pleine capacité du datacenter est de surdimensionner largement la capacité totale tableau. Le surdimensionnement type de la capacité tableau de distribution électrique est de l ordre de 30 % à 100 %. Comme dans les exemples précédents, ce surdimensionnement affecte le rendement du système. La Figure 9 illustre le besoin d un surdimensionnement des tableaux de distribution électrique pour prendre en charge la diversité de la charge. 14

15 Notons que le problème qui entraîne le surdimensionnement des tableaux de distribution électrique est aussi à l origine d un surdimensionnement des systèmes de traitement d air. Figure 9 Effet de la diversité de la charge sur le dimensionnement des tableaux de distribution électrique Effet de la chaleur des équipements d alimentation et de refroidissement Une autre grosse erreur dans la définition du rendement des datacenters est l hypothèse selon laquelle la chaleur émise par les équipements d alimentation et de refroidissement (inefficacité) est une fraction insignifiante de la charge informatique et peut donc être ignorée. En fait, la chaleur générée par les équipements d alimentation Fausse hypothèse n 3 et de refroidissement dans un datacenter n est pas différente de La chaleur provenant des celle produite par les équipements informatiques eux-mêmes et composants d alimentation et de refroidissement est insignifiante doit donc éliminée par le système de refroidissement. Cela crée une charge supplémentaire sur le système de refroidissement, d où la nécessité de surdimensionner ce dernier, qui subit dès lors des pertes de rendement supplémentaires. Pour tenir compte correctement de ces pertes, la charge de refroidissement doit inclure à la fois les équipements informatiques et les pertes de tous les équipements d alimentation et de refroidissement situés dans l espace conditionné. 15

16 Résumé : un modèle amélioré de rendement des datacenters Sur la base de la discussion qui précède, il est possible d élaborer un modèle amélioré de rendement des datacenters. Ce modèle amélioré présente les caractéristiques suivantes : Les composants sont modélisés avec une perte sans charge, plus une perte proportionnelle à la charge et une perte proportionnelle au carré de la charge Il intègre le surdimensionnement pour sous-charger les composants Il intègre la sous-utilisation pour les configurations N+1 ou 2N La charge de refroidissement inclut à la fois la charge informatique et la charge thermique due à l inefficacité des composants internes d alimentation et de refroidissement Pour une installation de datacenter donnée, le modèle fournit une représentation graphique du rendement en fonction de la charge, sachant que les datacenters fonctionnent généralement bien en dessous de leur capacité maximale L implémentation du modèle est simple et suit la procédure générale suivante : Déterminer le degré moyen de surdimensionnement de chaque équipement d alimentation et de refroidissement, compte tenu des facteurs de sous-charge, de diversité et de redondance Déterminer les pertes d exploitation de chaque type de composant d après la charge d entrée, une fraction de la charge nominale pour le type de composant selon le surdimensionnement, la perte sans charge et la perte proportionnelle Déterminer la perte proportionnelle supplémentaire due au besoin en refroidissement des équipements d alimentation et de refroidissement dans le datacenter Additionner toutes les pertes Calculer et dresser un tableau des pertes en fonction de la charge informatique dans le datacenter Un modèle informatique basé sur ces principes a été mis en œuvre pour calculer la consommation d énergie dans la méthodologie APC d analyse du TCO des datacenters, décrite dans le livre blanc APC n 6, «Détermination du coût total de possession d'une infrastructure de centre de données et de salle réseau». 16

17 Appareils ayant plusieurs modes de fonctionnement Certains sous-systèmes de l'architecture physique (les climatiseurs, par exemple) peuvent avoir plusieurs modes de fonctionnement avec des rendements différents pour chacun. Par exemple, certains climatiseurs offrent un mode économique pour les périodes de faible température extérieure, où le rendement du système est fortement accru. Ces appareils ne peuvent pas être modélisés avec juste une courbe de rendement basée sur le simple modèle à 3 paramètres (perte sans charge, perte proportionnelle et perte quadratique) décrit plus haut. Le modèle de rendement d un appareil multimode recourt à une technique différente. Cette technique est heureusement bien établie et largement utilisée. Les appareils qui basculent entre différents modes d exploitation peuvent être modélisés sur une période étendue à l aide de la technique dite «méthode espace-état». Pour ce faire, on détermine les temps relatifs passés dans les différents modes, puis on calcule une moyenne pondérée de la production du système. Cette technique s applique facilement aux calculs de rendement et de pertes. Pour utiliser le modèle de rendement décrit dans ce livre blanc avec des appareils physiques multimodes, il y a lieu de déterminer d abord les pertes sans charge, proportionnelle et quadratique pour chacun des modes de fonctionnement. Ensuite, on calcule la contribution à la perte globale sur une période étendue en multipliant la perte dans chaque mode par la fraction prévue de temps passé dans ce mode. Par exemple, une description complète d un système à deux modes exigerait trois courbes de rendement : Courbe de rendement en mode 1 Courbe de rendement en mode 2 Courbe de rendement global attendu, d après une hypothèse donnée du temps passé dans chaque mode 17

18 Le rendement des datacenters réels Munis d un meilleur modèle de consommation électrique des datacenters, nous pouvons produire de meilleures estimations du rendement des datacenters. Sur la base de valeurs types pour les pertes des équipements, la sous-charge, la diversité de la charge, le surdimensionnement et la redondance, on peut développer la courbe de rendement de la Figure 10. Figure 10 Rendement d un datacenter selon le modèle amélioré Rendement électrique 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Fraction de la capacité d'alimentation utilisée Notez que cette courbe rendement/charge est très différente des estimations basées sur les calculs conventionnels qui utilisent le rendement publié par les fabricants. Une estimation traditionnelle du rendement du datacenter décrit à la Figure 10 donnerait une valeur de 60 à 70 %, indépendamment de la charge. Notez la nette diminution du rendement du datacenter prédite par le modèle amélioré, en particulier à faibles charges, donc dans l état où fonctionnent effectivement de nombreux datacenters. Le modèle montre que, pour des datacenters à très faible charge, les effets de l inefficacité peuvent être spectaculaires. Par exemple, pour un datacenter chargé à seulement 10 % de sa capacité nominale, sur dix watts fournis au datacenter un seul atteint effectivement l équipement informatique. Les neuf watts restants se perdent dans les inefficacités de l infrastructure physique. 18

Watts et volt-ampères : comprendre les différences majeures

Watts et volt-ampères : comprendre les différences majeures Watts et volt-ampères : comprendre les différences majeures Par Neil Rasmussen Livre blanc n 15 Résumé de l'étude Ce document a pour objectif d'expliquer les différences entre les watts et les volt-ampères

Plus en détail

Mise en œuvre de datacenters écoénergétiques

Mise en œuvre de datacenters écoénergétiques Mise en œuvre de datacenters écoénergétiques Par Neil Rasmussen Livre blanc n 114 Résumé de l'étude Les coûts d utilisation de l électricité sont devenus une fraction croissante du coût total de possession

Plus en détail

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Face à des budgets de plus en plus serrés, des inquiétudes sur l empreinte écologique, ainsi que des coûts de plus en plus élevés

Plus en détail

Aide au dimensionnement Pompes de circulation

Aide au dimensionnement Pompes de circulation Aide au dimensionnement Pompes de circulation 1 Généralités Les pompes à haut rendement équipées de moteurs à aimant permanent ou de «moteurs EC» (Electronic Commutation) sont jusqu à 3x plus efficientes

Plus en détail

Protection de l'alimentation APC pour solutions Cisco VoIP et téléphonie IP

Protection de l'alimentation APC pour solutions Cisco VoIP et téléphonie IP Note applicative n 50 Protection de l'alimentation APC pour solutions Cisco VoIP et téléphonie IP Introduction Pour garantir une haute disponibilité, tous les systèmes VoIP (voix sur IP) et téléphonie

Plus en détail

Réalisez des économies grâce aux solutions d'alimentation chaudière directe

Réalisez des économies grâce aux solutions d'alimentation chaudière directe Réalisez des économies grâce aux solutions d'alimentation chaudière directe Alimentation chaudière Grundfos : 0 vanne de régulation Les installations d'alimentation chaudière traditionnelles sont équipées

Plus en détail

Aide au dimensionnement Pompes de circulation

Aide au dimensionnement Pompes de circulation Aide au dimensionnement Pompes de circulation 1 Généralités Les pompes de circulation des sociétés membres d Europump portent le label volontaire «Energy», qui utilise le classement de A à G déjà bien

Plus en détail

Alimentation électrique et refroidissement pour racks et serveurs lame de très haute densité

Alimentation électrique et refroidissement pour racks et serveurs lame de très haute densité Alimentation électrique et refroidissement pour racks et serveurs lame de très haute densité par Neil Rasmussen Livre blanc n 46 Revision 2 Résumé Une puissance de rack de 10 kw par rack ou plus peut être

Plus en détail

L efficacité énergétique de façon concrète.

L efficacité énergétique de façon concrète. L efficacité énergétique de façon concrète. Centrales de traitement d air avec un label d efficacité énergétique actuel selon la directive RLT 01 de la Herstellerverband Raumlufttechnische Geräte e.v.

Plus en détail

Paul-François Cattier, APC by Schneider Electric France : la France est un territoire propice pour les datacenters

Paul-François Cattier, APC by Schneider Electric France : la France est un territoire propice pour les datacenters Page 1 of 6 INTERNATIONAL Interviews Paul-François Cattier, APC by Schneider Electric France : la France est un territoire propice pour les datacenters octobre 2008 par Emmanuelle Lamandé Prochains sommaires

Plus en détail

Étapes de spécification de la densité de puissance des datacenters

Étapes de spécification de la densité de puissance des datacenters Étapes de spécification de la densité de puissance des datacenters Livre Blanc 120 Révision 1 Par Neil Rasmussen > Résumé Général Les méthodes traditionnelles de spécification de la densité des datacenters

Plus en détail

Optimisation des performances de refroidissement d un rack à l aide de panneaux-caches

Optimisation des performances de refroidissement d un rack à l aide de panneaux-caches Optimisation des performances de refroidissement d un rack à l aide de panneaux-caches Par Neil Rasmussen Livre blanc n 44 Révision n 1 Résumé de l étude L espace vertical inutilisé dans les racks à cadre

Plus en détail

Options de refroidissement pour équipement en rack à ventilation transversale

Options de refroidissement pour équipement en rack à ventilation transversale Options de refroidissement pour équipement en rack à ventilation transversale Par Neil Rasmussen Livre blanc n 50 Résumé de l'étude Un équipement à ventilation transversale présente des défis de refroidissement

Plus en détail

Méthode de calcul de l efficacité énergétique (PUE)dans les datacenters

Méthode de calcul de l efficacité énergétique (PUE)dans les datacenters Méthode de calcul de l efficacité énergétique (PUE)dans les datacenters blanc 158 Révision n 1 : Par Victor Avelar Résumé de l étude Avant d effectuer une étude comparative de l efficacité de l infrastructure

Plus en détail

Inforindus Solution photovoltaïque hybride pour la RDC

Inforindus Solution photovoltaïque hybride pour la RDC Inforindus Solution photovoltaïque hybride pour la RDC Solution photovoltaïque hybride pour la RDC 1-Présentation des solutions Il existe en fait plusieurs types de solutions pour l alimentation d un consommateur

Plus en détail

RAPPORT SUR LA MODÉLISATION DU SYSTÈME DE ZONES AIRZONE ET COMPARAISON AVEC UN SYSTÈME INVERTER SANS SYSTÈME DE ZONES

RAPPORT SUR LA MODÉLISATION DU SYSTÈME DE ZONES AIRZONE ET COMPARAISON AVEC UN SYSTÈME INVERTER SANS SYSTÈME DE ZONES RAPPORT SUR LA MODÉLISATION DU SYSTÈME DE ZONES AIRZONE ET COMPARAISON AVEC UN SYSTÈME INVERTER SANS SYSTÈME DE ZONES 2011 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION : ANTÉCÉDENTS ET OBJECTIFS... 4 2. MÉTHODOLOGIE... 5

Plus en détail

Aide à l'application EN-5 Refroidissement, humidification et déshumidification Edition janvier 2010

Aide à l'application EN-5 Refroidissement, humidification et déshumidification Edition janvier 2010 Aide à l'application EN-5 Refroidissement, humidification et déshumidification Contenu et but Cette aide à l application traite de la procédure à suivre et des exigences à respecter pour la conception,

Plus en détail

Disjoncteur de protection de ligne

Disjoncteur de protection de ligne Disjoncteur de protection de ligne Dimensionnement des disjoncteurs de protection de ligne adaptés pour des onduleurs sous l influence d effets PV spécifiques Contenu Le choix du disjoncteur de protection

Plus en détail

Tarifs de raccordement 2012-2015

Tarifs de raccordement 2012-2015 Tarifs de raccordement 2012-2015 LES CONDITIONS TARIFAIRES POUR LES CLIENTS DIRECTEMENT RACCORDÉS AU RÉSEAU ELIA Les conditions tarifaires pour les raccordements au réseau Elia, qui font l objet de la

Plus en détail

L efficience énergétique...

L efficience énergétique... ... Ronny Scherf Product Manager CentraLine c/o Honeywell GmbH 01 I 2009 Du point de vue de la technologie des systèmes au sein d un bâtiment, il existe deux approches en matière de réduction des coûts

Plus en détail

Amélioration du rendement...

Amélioration du rendement... Amélioration du rendement...... grâce à des moteurs à vitesse variable avec variateurs de fréquence Tomi Ristimäki Responsable produit 08 I 2008 Compte tenu de l augmentation continue des prix de l énergie,

Plus en détail

Bien plus que de l air frais Les systèmes de climatisation Truma

Bien plus que de l air frais Les systèmes de climatisation Truma Bien plus que de l air frais Les systèmes de climatisation Truma Aventa eco Aventa comfort compact comfort comfort RC vario * avec TG 1000 sinus. ** mode chaud possible à partir d une température extérieure

Plus en détail

La technique inverter, le fin du fin en matière de refroidissement des locaux techniques Thercon présente les résultats d une enquête indépendante

La technique inverter, le fin du fin en matière de refroidissement des locaux techniques Thercon présente les résultats d une enquête indépendante dossier de presse MAI 9 La technique inverter, le fin du fin en matière de refroidissement des locaux techniques Thercon présente les résultats d une enquête indépendante Mandaté par Thercon, distributeur

Plus en détail

Acheter au plus prêt de vos besoins! CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières)

Acheter au plus prêt de vos besoins! CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Acheter au plus prêt de vos besoins! CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières) règlementation Appel d offre si budget supérieur à 135 000 Contacter la cellule des marchés (Entité Financière) au

Plus en détail

Optimisation énergétique Complexe de calcul du CEA

Optimisation énergétique Complexe de calcul du CEA Optimisation énergétique Complexe de calcul du CEA Jean-Marc DUCOS, CEA DAM Jean-marc.ducos@cea.fr 1 Complexe de calcul du CEA CEA/DIF (Bruyères-Le-Châtel) 2 Evolutions de puissances des centres de calcul

Plus en détail

Dearness Conservation UTILISATION EFFICACE DES ORDINATEURS

Dearness Conservation UTILISATION EFFICACE DES ORDINATEURS Dearness Conservation UTILISATION EFFICACE DES ORDINATEURS UTILISATION EFFICACE DES ORDINATEURS MYTHE SUR L UTILISATION DES ORDINATEURS C est une idée populaire erronée que les ordinateurs devraient être

Plus en détail

Déclassement d'actifs et stock brut de capital

Déclassement d'actifs et stock brut de capital Extrait de : La mesure du capital - Manuel de l'ocde 2009 Deuxième édition Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264067752-fr Déclassement d'actifs et stock brut de capital Merci

Plus en détail

GÉNIE CLIMATIQUE ET ENERGÉTIQUE FICHE DE LECTURE MISE EN PLACE D UNE METHODOLOGIE D AUDIT ENERGETIQUE

GÉNIE CLIMATIQUE ET ENERGÉTIQUE FICHE DE LECTURE MISE EN PLACE D UNE METHODOLOGIE D AUDIT ENERGETIQUE GÉNIE CLIMATIQUE ET ENERGÉTIQUE FICHE DE LECTURE MISE EN PLACE D UNE METHODOLOGIE D AUDIT ENERGETIQUE Projet de Fin d Etudes réalisé à Apave Liban Par Corentin Demolder Encadré par Bassam Habre Tuteur

Plus en détail

Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC?

Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC? Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC? Clément Brossard, Clément Joulain, le 10/07/2014 Sommaire 1. Introduction... 2 2. Couplage DC... 2 a) Présentation... 2 b) Fonctionnement et régulation...

Plus en détail

Passez d une vision passive de votre consommation énergétique à une gestion active de l énergie

Passez d une vision passive de votre consommation énergétique à une gestion active de l énergie Passez d une vision passive de votre consommation énergétique à une gestion active de l énergie Les services de gestion de l énergie Schneider Electric valorisent votre datacenter. Schneider Electric www.schneider-electric.com

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE EN 16247. Nour DIAB nour.diab@afnor.org 01.41.62.80.25 06.07.66.03.45

AUDIT ÉNERGÉTIQUE EN 16247. Nour DIAB nour.diab@afnor.org 01.41.62.80.25 06.07.66.03.45 AUDIT ÉNERGÉTIQUE EN 16247 Nour DIAB nour.diab@afnor.org 01.41.62.80.25 06.07.66.03.45 Une méthodologie pour des audits énergétiques de qualité dans des secteurs spécifiques Une norme en 5 parties EN 16247-1

Plus en détail

Principes de la réglementation concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels

Principes de la réglementation concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels Principes de la réglementation concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels Présentation du Ministère de l Economie et du Commerce extérieur Journée Construction Acier 2011 Luxembourg,

Plus en détail

Evaluer, construire et exploiter votre centre informatique

Evaluer, construire et exploiter votre centre informatique engineering Evaluer, construire et exploiter votre centre informatique APIS Engineering est un Bureau d Etudes spécialisé dans les infrastructures techniques des Centres Informatiques de nouvelle génération.

Plus en détail

L évaluation de la rentabilité d un investissement

L évaluation de la rentabilité d un investissement L évaluation de la rentabilité d un investissement Formation des Responsables Énergie de la RBC Céline Martin ICEDD asbl 22 mars 2007 Situation de départ: le cas du remplacement d une chaudière On désire

Plus en détail

En lançant un nouveau banc de charge pour data center, Rentaload relève trois défis : encombrement minimum, performances maximum & ergonomie optimum

En lançant un nouveau banc de charge pour data center, Rentaload relève trois défis : encombrement minimum, performances maximum & ergonomie optimum En lançant un nouveau banc de charge pour data center, Rentaload relève trois défis : encombrement minimum, performances maximum & ergonomie optimum Dans le domaine des équipements de tests, les innovations

Plus en détail

Système ASC unitaire triphasé. PowerScale 10 50 kva Maximisez votre disponibilité avec PowerScale

Système ASC unitaire triphasé. PowerScale 10 50 kva Maximisez votre disponibilité avec PowerScale Système ASC unitaire triphasé 10 50 kva Maximisez votre disponibilité avec Protection de première qualité est un système ASC triphasé de taille moyenne qui offre une protection électrique remarquable pour

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

RÉSIDENTIEL COLLECTIF ET TERTIAIRE

RÉSIDENTIEL COLLECTIF ET TERTIAIRE RÉSIDENTIEL COLLECTIF ET TERTIAIRE Production combinée de chaleur et d électricité SOLUTION POUR L INDUSTRIE Récupération de chaleur-rejets thermiques La ligne de produits ENEFCOGEN GREEN est conçue pour

Plus en détail

Précision mesuré. Contenu. Données énergétiques et Rendement pour onduleurs PV Sunny Boy et Sunny Mini Central

Précision mesuré. Contenu. Données énergétiques et Rendement pour onduleurs PV Sunny Boy et Sunny Mini Central Précision mesuré Données énergétiques et Rendement pour onduleurs PV Sunny Boy et Sunny Mini Central Contenu Chaque exploitant d'installation photovoltaïque souhaite être informé au mieux sur la puissance

Plus en détail

la comparaison des ampoules

la comparaison des ampoules description la comparaison des ampoules 6 e année, Sciences et technologie Source : Adapté de TDSB, Heat in the Environment Au cours de cette activité d apprentissage, les élèves exploreront leur utilisation

Plus en détail

TEST D ALIMENTATION CONTINUE

TEST D ALIMENTATION CONTINUE TEST D ALIMENTATION CONTINUE Pour vérifier et tester la conception, le besoin en alimentations conformes aux normes ne cesse de progresser au niveau technologique. C est plus ou moins devenu une nécessité

Plus en détail

http:\\www.comples.org Méthode de dimensionnement optimal d une installation photovoltaïque

http:\\www.comples.org Méthode de dimensionnement optimal d une installation photovoltaïque REVUE INTERNATIONALE D'HÉLIOTECHNIQUE N 41 (2010) 25-30 http:\\www.comples.org Méthode de dimensionnement optimal d une installation photovoltaïque B. CHIKH-BLED, I. SARI-ALI ET B. BENYOUCEF Université

Plus en détail

Rapport d évaluation du programme Novoclimat volet unifamilial, période 2004-2007

Rapport d évaluation du programme Novoclimat volet unifamilial, période 2004-2007 Rapport d évaluation du programme Novoclimat volet unifamilial, période 2004-2007 ANNEXE 1 Hydro-Québec Distribution Direction de l efficacité énergétique Numéro de référence : 32778-07004C Date : Février

Plus en détail

Guide du logiciel PEB

Guide du logiciel PEB Guide du logiciel PEB pour les pompes à chaleur General Pour certificateurs PEB et architectes Ce manuel vous guide dans l intégration de notre bibliothèque de produits General dans votre logiciel PEB.

Plus en détail

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie.

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie. 2 plans d exécution a été adjugée au bureau LZ&A Architectes SA. Ce dernier a établi un devis général, effectué un relevé précis et préparé les plans pour les appels d offres. La mise à l enquête pour

Plus en détail

Refroidisseurs air/huile

Refroidisseurs air/huile REFROIDISSEURS AIR / HUILE MOBILES HAUTE PERFORMANCE NOUVEAU DESIGN COMPACT AVEC VENTILATEURS DC Applications Ces refroidisseurs sont spécialement conçus pour des applications dans le mobile où puissance,

Plus en détail

Évolution de l'inflation par classe de revenu

Évolution de l'inflation par classe de revenu Bijlage/Annexe 4 DÉPARTEMENT DES ÉTUDES Évolution de l'inflation par classe de revenu. Introduction Dans le contexte des récentes fortes variations des prix des matières premières et de leurs impacts sur

Plus en détail

Information Technique Derating en température du Sunny Boy et du Sunny Tripower

Information Technique Derating en température du Sunny Boy et du Sunny Tripower Information Technique Derating en température du Sunny Boy et du Sunny Tripower On parle de «derating» en température lorsque l onduleur réduit sa puissance afin de protéger les composants contre toute

Plus en détail

Le contrôle continu des consommations d énergie pour le chauffage des bâtiments

Le contrôle continu des consommations d énergie pour le chauffage des bâtiments Le contrôle continu des consommations d énergie pour le chauffage des bâtiments Service de l environnement et de l énergie Ch. des Boveresses 155 1066 Epalinges Table des matières Introduction 2 Un réseau

Plus en détail

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001 MAÎTRISER LA VENTILATION MINIMUM POUR DIMINUER LES COÛTS DE CHAUFFAGE Article publié dans Porc Québec Août 2001 BÂTIMENT FRANCIS POULIOT Ingénieur agricole Centre de développement du porc du Québec Avec

Plus en détail

Cours SIA 380/1, édition 2009

Cours SIA 380/1, édition 2009 Cours SIA 380/1, édition 2009 HES-SO Valais Pierre-André Seppey Novembre 2009 Aujourd hui Il y a quelques années La norme SIA 380/1, édition 2009 Les 6 chapitres de la norme: 0 Domaine d application 1

Plus en détail

Aspects techniques et pratiques du dimensionnement d une installation photovoltaïque hors-réseau

Aspects techniques et pratiques du dimensionnement d une installation photovoltaïque hors-réseau 8 décembre 2003 1/5 Aspects techniques et pratiques du dimensionnement d une installation photovoltaïque hors-réseau Guerrino BARP - Bon jour sourire asbl Calcul d un système solaire photovoltaïque avec

Plus en détail

STOCKAGE HAUTE DENSITÉ ÉCONOME EN ÉNERGIE

STOCKAGE HAUTE DENSITÉ ÉCONOME EN ÉNERGIE STOCKAGE HAUTE DENSITÉ ÉCONOME EN ÉNERGIE pour une réduction des coûts d infrastructure de sauvegarde Introduction IMPOSSIBLE DE RÉSISTER À UNE CAPACITÉ DE SAUVEGARDE SUPÉRIEURE ET À UNE MEILLEURE PERFORMANCE,

Plus en détail

Bénéficiez d une solution Cloud rationalisée et adaptée à vos besoins

Bénéficiez d une solution Cloud rationalisée et adaptée à vos besoins Bénéficiez d une solution Cloud rationalisée et adaptée à vos besoins Le bureau virtuel toujours disponible, n importe où, simplement et de façon totalement sécurisée. Desk-inCloud est une solution (Daas)

Plus en détail

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz Office fédéral de l énergie Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz 1 1 Introduction Correctement dimensionnée et dotée d une puissan-ce calorifique adaptée, l installation de chauffage fonctionne

Plus en détail

L efficacité énergétique...

L efficacité énergétique... ...par un meilleur contrôle de la qualité de l air dans les systèmes de ventilation et de conditionnement d air (EN 13779) 1 Hannes Lütz Produktmanager CentraLine c/o Honeywell GmbH 06 I 2008 On parle

Plus en détail

Moderniser les Datacenters traditionnels

Moderniser les Datacenters traditionnels Moderniser les Datacenters traditionnels Améliorer la fiabilité, l efficacité et l efficience des anciennes installations informatiques par la mise à jour de leurs systèmes de puissance et de refroidissement

Plus en détail

Bilan des Energies et des Fluides 2011

Bilan des Energies et des Fluides 2011 Bilan des Energies et des Fluides 2011 Rapport de synthèse Unibat, Service des Bâtiments et Travaux Georges Berweiler, Efficience, Energie & Habitat Lausanne, le 2 juillet 2012 Introduction Dans le cadre

Plus en détail

Variations dynamiques de la puissance consommée dans les centres de données et les salles réseau

Variations dynamiques de la puissance consommée dans les centres de données et les salles réseau Variations dynamiques de la puissance consommée dans les centres de données et les salles réseau Par Jim Spitaels Livre blanc n 43 Révision n 2 Résumé de l étude Les besoins en puissance des centres de

Plus en détail

Chauffe-eau solaire collectif-cesc

Chauffe-eau solaire collectif-cesc Chauffe-eau solaire collectif-cesc Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : U22win de PERRENOUD Version du 06/02/2015 Présentation La présente fiche décrit le principe et la saisie d un chauffe-eau

Plus en détail

DATA CENTER. Règles d'ingénierie du Data Center DATA CENTER

DATA CENTER. Règles d'ingénierie du Data Center DATA CENTER Règles d'ingénierie du Data Center SOMMAIRE La problématique La climatisation Les planchers techniques L énergie L urbanisation L industrialisation Conclusion LA PROBLEMATIQUE Rappel sur les Tiers Chaque

Plus en détail

Bearstech. Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011. Johan Charpentier. Bearstech Green Datacenters

Bearstech. Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011. Johan Charpentier. Bearstech Green Datacenters Bearstech Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011 Johan Charpentier Bearstech Green Datacenters Bearstech Bearstech est une société coopérative d ingénieurs spécialisée en infogérance, en hébergement

Plus en détail

LE PROGRAMME EUROPEEN «MOTOR CHALLENGE PROGRAMME» MODULE DES SYSTEMES DE VENTILATION

LE PROGRAMME EUROPEEN «MOTOR CHALLENGE PROGRAMME» MODULE DES SYSTEMES DE VENTILATION COMMISSION EUROPEENNE DIRECTION GENERALE ENERGIE ET TRANSPORT Energies nouvelles et gestion de la demande Promotion des énergies renouvelables et gestion de la demande Bruxelles, le 1er janvier 2003 LE

Plus en détail

INFO HTK-SE. Refroidisseur sec hybride auto-vidangeable. - L alternative à la tour de refroidissement - Pour les systèmes sans glycol.

INFO HTK-SE. Refroidisseur sec hybride auto-vidangeable. - L alternative à la tour de refroidissement - Pour les systèmes sans glycol. INFO HTK-SE Refroidisseur sec hybride auto-vidangeable - L alternative à la tour de refroidissement - Pour les systèmes sans glycol 2 kw JAEGGI L original JAEGGI se consacre depuis 929 au développement,

Plus en détail

Détermination des capacités. d'alimentation, de refroidissement et d'espace lors de la consolidation des datacenters

Détermination des capacités. d'alimentation, de refroidissement et d'espace lors de la consolidation des datacenters Détermination des capacités d'alimentation, de refroidissement et d'espace lors de la consolidation des datacenters Livre Blanc 117 Révision 1 Par Wendy Torell and Patrick Donovan > Résumé Général Lors

Plus en détail

Swisscom centre de calcul Wankdorf

Swisscom centre de calcul Wankdorf Swisscom SA Centre de calcul Wankdorf Stauffacherstrasse 59 3015 Berne www.swisscom.ch Swisscom centre de calcul Wankdorf L avenir sous le signe de la réussite Le centre de calcul de Swisscom au Wankdorf

Plus en détail

Modes de fonctionnement des pompes à chaleur

Modes de fonctionnement des pompes à chaleur Modes de fonctionnement des pompes à chaleur Pour le d un bâtiment, il existe quatre modes de fonctionnement. Ceux-ci se différencient par le «système» de production de chaleur prévu pour couvrir les besoins

Plus en détail

CLOUD PUBLIC, PRIVÉ OU HYBRIDE : LEQUEL EST LE PLUS ADAPTÉ À VOS APPLICATIONS?

CLOUD PUBLIC, PRIVÉ OU HYBRIDE : LEQUEL EST LE PLUS ADAPTÉ À VOS APPLICATIONS? CLOUD PUBLIC, PRIVÉ OU HYBRIDE : LEQUEL EST LE PLUS ADAPTÉ À VOS APPLICATIONS? Les offres de Cloud public se sont multipliées et le Cloud privé se généralise. Désormais, toute la question est de savoir

Plus en détail

FormaSciences 2014 «Les énergies du futur»

FormaSciences 2014 «Les énergies du futur» FormaSciences 2014 «Les énergies du futur» Comment récupérer des calories sur un Data Center présentation de J-Louis PERROT le 06/02/2014 Le Centre de Calcul de l IN2P3 du CNRS Le CC IN2P3 est un prestataire

Plus en détail

BILAN THERMIQUE ETE : CAHIER DES CHARGES POUR LE CALCUL D UN BILAN THERMIQUE DE CLIMATISATION

BILAN THERMIQUE ETE : CAHIER DES CHARGES POUR LE CALCUL D UN BILAN THERMIQUE DE CLIMATISATION BILAN THERMIQUE ETE : CAHIER DES CHARGES POUR LE CALCUL D UN BILAN THERMIQUE DE CLIMATISATION Avant de commencer le calcul du bilan thermique, le technicien devra connaître tous les facteurs qui pourront

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Juin 2009. Gérer avec succès les risques des contrats pour établir une relation «gagnant-gagnant»

Livre Blanc Oracle Juin 2009. Gérer avec succès les risques des contrats pour établir une relation «gagnant-gagnant» Livre Blanc Oracle Juin 2009 Gérer avec succès les risques des contrats pour établir une relation «gagnant-gagnant» Préambule Ce livre blanc met en avant certains risques impliqués dans les travaux liés

Plus en détail

1. constitué d'au moins un ensemble préfabriqué, monté en usine et prétesté de soussystèmes généralement installés séparément sur site,

1. constitué d'au moins un ensemble préfabriqué, monté en usine et prétesté de soussystèmes généralement installés séparément sur site, De nombreux termes dont les définitions et portées varient, ont été utilisés pour décrire les systèmes ou sous-systèmes préassemblés en usine. Voici une liste non exhaustive de ces termes : Conteneurisé

Plus en détail

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température.

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Maison des années 80 moyennement isolée Surface chauffée de 150m2 Consommation 2700 litres/an Distribution par radiateurs

Plus en détail

Journées Nationales de l APMEP 2006 MODELISATION MATHEMATIQUE DE PHENOMENES PHYSIQUES, DU COLLEGE AU BTS.

Journées Nationales de l APMEP 2006 MODELISATION MATHEMATIQUE DE PHENOMENES PHYSIQUES, DU COLLEGE AU BTS. Journées Nationales de l APMEP 2006 MODELISATION MATHEMATIQUE DE PHENOMENES PHYSIQUES, DU COLLEGE AU BTS. Problème : (Thème : Primitives, équations différentielles linéaires du 1 er ordre à coefficients

Plus en détail

LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel»

LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel» ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DE L ENERGIE SOLAIRE LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel» Contexte : La

Plus en détail

PROJET D EFFICACITE ENERGETIQUE EN BÂTIMENT TERTIAIRE. ETUDE DU CAS DE LA MICROFINANCE CECAW. Lieu: Douala Marché Congo. Durée du projet: 2012 2014.

PROJET D EFFICACITE ENERGETIQUE EN BÂTIMENT TERTIAIRE. ETUDE DU CAS DE LA MICROFINANCE CECAW. Lieu: Douala Marché Congo. Durée du projet: 2012 2014. PROJET D EFFICACITE ENERGETIQUE EN BÂTIMENT TERTIAIRE. ETUDE DU CAS DE LA MICROFINANCE CECAW. Lieu: Douala Marché Congo. Durée du projet: 2012 2014. 1. Présentation du Projet. Objectif du projet: Réduire

Plus en détail

L enjeu de la ventilation

L enjeu de la ventilation L enjeu de la ventilation Laurent Cabau France Air L enjeu de la ventilation Sous deux aspects: Réglementaire et Sanitaire Besoins, débits Techniquement et réglementaire Simple flux autoréglable Simple

Plus en détail

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Orateurs : ICESOL: CONCEPT 1. POUR UN INNOVANT Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Le projet «La Cigale», terminé en mars 2014 est la rénovation Minergie la plus

Plus en détail

Réduction de 4,4 GWh de la consommation électrique des systèmes CVCA d un bâtiment institutionnel. Stéphan Gagnon, ing.

Réduction de 4,4 GWh de la consommation électrique des systèmes CVCA d un bâtiment institutionnel. Stéphan Gagnon, ing. Réduction de 4,4 GWh de la consommation électrique des systèmes CVCA d un bâtiment institutionnel Stéphan Gagnon, ing., CEM, LEED GA Plan de la présentation Genèse du projet Mode de réalisation Description

Plus en détail

Flare. Confort et rendement garantis par les LED

Flare. Confort et rendement garantis par les LED Flare Confort et rendement garantis par les LED Flare Downlights et spots à technologie LED Flare, un concept de design unique Mun* product design Flare est une famille complète de downlights et de spots

Plus en détail

Energy Logic : Emerson Network Power. Feuille de route pour la réduction r de la consommation d'énergie dans le Centre de données

Energy Logic : Emerson Network Power. Feuille de route pour la réduction r de la consommation d'énergie dans le Centre de données Energy Logic : Feuille de route pour la réduction r de la consommation d'énergie dans le Centre de données Emerson Network Power 2007 Emerson Network Power Agenda Efficacité énergétique : Où en sommes-nous

Plus en détail

Confinement et optimisation énergétique

Confinement et optimisation énergétique Confinement et optimisation énergétique Rédacteur : Rémy FEBVRE : remy.febvre@modul-data-center.com IPenergy 2015 communication et reproduction interdites sans accord écrit préalable Page 1/7 1 GÉNÉRALITÉS

Plus en détail

Système ASC triphasé modulaire. Conceptpower DPA 500 100 kw 3 MW ASC modulaire jusqu à 3 MW

Système ASC triphasé modulaire. Conceptpower DPA 500 100 kw 3 MW ASC modulaire jusqu à 3 MW Système ASC triphasé modulaire Conceptpower DPA 500 100 kw 3 MW ASC modulaire jusqu à 3 MW ASC pour applications critiques Modularité safe-swap online Conceptpower DPA 500 de Newave est un système ASC

Plus en détail

Stock net de capital («patrimoine»)

Stock net de capital («patrimoine») Extrait de : La mesure du capital - Manuel de l'ocde 2009 Deuxième édition Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264067752-fr Stock net de capital («patrimoine») Merci de citer ce

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS. Recherche sur la valeur R axée sur le climat Bâtiment industriel situé à Chilliwack

ÉTUDE DE CAS. Recherche sur la valeur R axée sur le climat Bâtiment industriel situé à Chilliwack ÉTUDE DE CAS Recherche sur la valeur R axée sur le climat Bâtiment industriel situé à Chilliwack Aperçu du projet La présente étude de cas a été réalisée à partir d une étude plus large portant sur la

Plus en détail

Service de maintenance 1.1 VISITE DE MAINTENANCE PRÉVENTIVE ANNUELLE 1.2 SERVICES DE RÉPARATION SUR SITE. Pièces, déplacements et maind'œuvre

Service de maintenance 1.1 VISITE DE MAINTENANCE PRÉVENTIVE ANNUELLE 1.2 SERVICES DE RÉPARATION SUR SITE. Pièces, déplacements et maind'œuvre - 1 - Contrat de service Advantage Ultra pour EV Chargeur Descriptif EV Chargeur Contrat de service Advantage Ultra Service de maintenance Service 1.0 Synthèse Table des matières 1.0 Synthèse 2.0 Caractéristiques

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

Référence technique. Énergie verte APERÇU

Référence technique. Énergie verte APERÇU Énergie verte Référence technique APERÇU L Environmental Protection Agency (EPA) des États-Unis définit l'énergie verte comme étant de l'électricité produite à l'aide de ressources renouvelables, comme

Plus en détail

Calculer la totalité des besoins en refroidissement des centres de données

Calculer la totalité des besoins en refroidissement des centres de données Calculer la totalité des besoins en refroidissement des centres de données par Neil Rasmussen Livre blanc APC n 25 Révision n 1 Résumé Ce document traite des calculs de dissipation de chaleur du matériel

Plus en détail

8 Raisons pour lesquelles le Concept des Optimiseurs de Puissance est meilleur

8 Raisons pour lesquelles le Concept des Optimiseurs de Puissance est meilleur 8 Raisons pour lesquelles le Concept des Optimiseurs de Puissance est meilleur Les Micros Onduleurs et les Optimiseurs de Puissance Comparaison Technique DEUX APPROCHES SIMILAIRES L'électronique au niveau

Plus en détail

Autoconsommation : Comment déterminer la puissance de son installation?

Autoconsommation : Comment déterminer la puissance de son installation? Autoconsommation : Comment déterminer la puissance de son installation? 1- Détermination de sa consommation compensable... 1 2- Puissance photovoltaïque à installer... 4 3- Surplus : problème ou pas?...

Plus en détail

MUNICIPALITE DE GLAND

MUNICIPALITE DE GLAND MUNICIPALITE DE GLAND Préavis municipal n 56 relatif à l octroi d un crédit pour financer la rénovation des installations de chauffage des vestiaires sis au centre sportif "En Bord". Madame la présidente,

Plus en détail

Sommaire des mises à jour au document : Indicateurs de rendement des mathématiques M à 9 de l Alberta

Sommaire des mises à jour au document : Indicateurs de rendement des mathématiques M à 9 de l Alberta Sommaire des mises à jour au document : Indicateurs de rendement des mathématiques M à 9 de l Alberta Ce document présente les mises à jour qui ont été faites au document d appui Indicateurs de rendement

Plus en détail

SOMMAIRE SECTEURS SCHEMA DIRECTEUR PRESENTATION DU PRODUIT AVANTAGES CONCURRENTIELS. Secteurs p. 7

SOMMAIRE SECTEURS SCHEMA DIRECTEUR PRESENTATION DU PRODUIT AVANTAGES CONCURRENTIELS. Secteurs p. 7 Le livre bla nc d e la eàc mp po haleur SOMMAIRE PRESENTATION DU PRODUIT Présentation du produit...p. 1 AVANTAGES CONCURRENTIELS Tansfert d énergie p. 5 Une plage de fonctionnement tout terrain p. 5 Une

Plus en détail

I N F R A S T R U C T U R E T I S É C U R I S É E P O U R L E C O M M E R C E É L E C T R O N I Q U E

I N F R A S T R U C T U R E T I S É C U R I S É E P O U R L E C O M M E R C E É L E C T R O N I Q U E Résumé Le présent rapport de recherche décrit les composantes d une infrastructure TI sécurisée pour le commerce électronique. L objectif est de fournir une description exhaustive des enjeux liés à la

Plus en détail

Les différents types d onduleurs

Les différents types d onduleurs Livre blanc n 1 Revision 6 par Neil Rasmussen > Résumé de l étude Il règne beaucoup de confusion sur le marché concernant les différents types d onduleurs et leurs caractéristiques. Nous allons décrire

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

Pompe à chaleur Daikin Altherma bi-bloc basse température

Pompe à chaleur Daikin Altherma bi-bloc basse température Pompe à chaleur Daikin Altherma bi-bloc basse température Construction neuve bien isolée Surface chauffée de 150m2 Distribution par chauffage au sol Déperditions de 7kW Rapport du simulateur Daikin Altherma

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA RT 2012

PRÉSENTATION DE LA RT 2012 PRÉSENTATION DE LA RT 2012 La nouvelle réglementation thermique 2012 (dite «RT 2012») pose des objectifs ambitieux en matière d efficacité énergétique avec un maximum d énergie consommée fixé à 50 kwhep/(m².an)

Plus en détail

U N E N O U V E L L E P E R S P E C T I V E D E G E S T I O N D E V O T R E H Ô T E L

U N E N O U V E L L E P E R S P E C T I V E D E G E S T I O N D E V O T R E H Ô T E L La gestion intelligente de l'énergie U N E N O U V E L L E P E R S P E C T I V E D E G E S T I O N D E V O T R E H Ô T E L A m é l i o r e z l e c o n f o r t d e v o s c l i e n t s t o u t e n r é d

Plus en détail