GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février Contexte général

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010. Contexte général"

Transcription

1 GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010 Contexte général Suite à de récents développements dans une municipalité du Québec, une grande compagnie de vente au détail compte y implanter un magasin de grande surface dans un secteur commercial. Votre firme de génie-conseil a décroché le mandat de conception et de surveillance des travaux relatifs à ce magasin. Avec votre collaboration, une firme d architectes a élaboré une structure répondant aux exigences de la compagnie (voir plans en annexe). Il faut maintenant procéder au dimensionnement de la structure. Le bâtiment est principalement constitué d une vaste aire de magasinage et d entreposage. La partie centrale est recouverte d un toit incliné, vitré à l avant. La structure est érigée sur une fondation de béton sans sous-sol. Premier et deuxième mandats du projet de session Le projet est divisé en deux mandats (25% de la session en tout). Le premier mandat consiste à faire le calcul des charges sur des éléments structuraux (poutres, poteaux, contreventements) et à les dimensionner (15% de la session). Le deuxième mandat consistera à faire l analyse détaillée de la ferme de toit incliné en utilisant notamment un logiciel de calcul qui sera présenté ultérieurement, et à vérifier des poteaux-poutres dans les murs de la structure (10% de la session). Les charges calculées au premier mandat seront nécessaires à la réalisation du deuxième mandat. IMPORTANT : Pour les étudiantes et étudiants inscrits au cours à option Structures 2, l étude de la poutrelle à treillis ajourée dans le deuxième mandat sera plus élaborée que pour les autres équipes. Spécifications Structure Le plan général (feuille S1) et les coupes A-A et B-B (feuille S2) montrent les détails principaux de la structure. Les pièces principales et les contreventements majeurs sont indiqués. Les dimensions d1, d2 et d3 sont différentes pour chaque équipe. Vous devez inscrire les noms des quatre membres de votre équipe pour obtenir les valeurs de d1, d2 et d3 qui vous sont assignées. L architecte propose un revêtement mural en panneaux préfabriqués, constitués de parois en tôle rainurées et d isolant en fibre de verre. On estime le poids des panneaux à 0,45 kpa. Des lisses de bardage horizontales sont situées sur les faces est et ouest (voir la coupe B-B), fournissant localement des appuis latéraux aux poteaux-poutres. Sur les faces nord et sud du bâtiment, on a choisi d installer du colombage d acier. On considère que le colombage achemine les pressions latérales directement au toit et aux fondations, passant outre les poteaux.

2 La coupe type du toit plat est présentée au Détail 1. Le toit incliné est composé de fermes de toit, illustrées au Détail 2, qui reposent sur une poutre faîtière (Note : la poutre faîtière n est pas à l étude). Une estimation de certaines composantes contribuant aux charges permanentes présentes dans les toitures est fournie en annexe. Les contreventements sur le plan horizontal (vue en plan) situés au sud et au nord servent à la stabilité latérale des poutrelles ajourées et ne sont pas à l étude. Les ouvertures totalisent une superficie de 30 mètres carrés. Mécanique / électricité Ni l architecte ni les ingénieurs en mécanique n ont communiqué leurs décisions finales, mais il est probable qu un échangeur de chaleur avec compresseur soit installé sur le toit, sur l axe B, entre les axes 2 et 4 (voir la vue en plan). Le poids estimé de cet équipement est, pour le moment, de 3,3 tonnes. Une allocation minimale additionnelle pour gaines de ventilation, éclairage, etc doit être prévue sur le toit. Un pont roulant ayant une capacité de 8250 kg est également prévu sur l axe 6 entre les poteaux des axes B et C. La charge doit être considérée statiquement et peut s approcher à 725 mm de la face extérieur de chaque poteau. Données climatiques La municipalité où sera implanté le bâtiment est différente pour chaque équipe; elle est assignée avec les valeurs de d1, d2 et d3. Le Code National du Bâtiment du Canada (CNBC 2005) s applique et contient les informations nécessaires pour le calcul des charges de neige et de vent. On prend pour acquis que les effets des séismes ne seront pas critiques et on ne calculera pas leurs effets dans le cadre de ce projet. Exigences de présentation Votre rapport doit comprendre des pages numérotées, des titres aux sections, tableaux et calculs, de même qu une table des matières présentée au début. Pour ce projet, un rapport bien structuré devrait inclure (1) une partie principale où seront regroupés, sous une forme bien organisée et facile à consulter, des sommaires des exigences de design et des tableaux de résultats, et (2) d une série d annexes comprenant les calculs détaillés. Ces annexes numérotées, auxquelles la partie principale fait référence, peuvent comprendre des pages écrites à la main, des dessins à la main, des calculs, etc. Ces pages doivent être rédigées sur le papier quadrillé du département, disponible au secrétariat. Une identification de la personne qui a effectué les calculs et de celle qui a vérifié ceux-ci doit être présente sur chaque page où cela est approprié. Vos hypothèses de calcul ainsi que les références aux livres, normes, codes et autres documents doivent être clairement indiquées dans les feuilles de calcul, dans les tableaux résumant vos calculs de charge et vos sélections d éléments structuraux. Si différentes données vous apparaissent contradictoires ou incompatibles entre elles, prenez l approche la plus prudente et indiquez vos choix d une manière appropriée dans les résultats et notes de calcul. Tous les membres de l équipe doivent signer le rapport sur la page couverture.

3 Premier mandat Au terme du premier mandat, votre équipe doit fournir les livrables suivants : [A] En ce qui concerne le calcul des charges : 1) L analyse et le calcul, conformément au CNBC 2005, des charges appliquées en kpa sur les murs, planchers et toitures de la structure pour tous les cas pertinents (a) de charges permanentes, (b) de charges d occupation, (c) de charge de neige et/ou de pluie et (d) de vent. On vous demande de fournir au minimum des croquis représentant les charges de neige selon chaque cas ainsi qu un croquis représentant les grandes résultantes en kn des pressions dues au vent sur les différentes zones pour les calculs de vent (NB : ne présentez que la pire charge de neige pour chaque zone et ne fournissez le vent que pour la toiture le vent sur les murs sera analysé plus loin). 2) Les estimations des charges permanentes, d occupation, de neige et pluie, et de vent en kn/m non pondérées, pour (a) les poutrelles de toit et (b) sur les pannes de toit, en utilisant des aires et largeurs tributaires bien identifiées. 3) Le calcul des charges concentrées en kn sur les fermes de toit, en provenance des pannes, qu elles soient dues au poids propre estimé, au vent (pire soulèvement), à la neige et/ou à la pluie (pire gravité). Identifiez clairement les charges non-pondérées. N analysez que le cas de neige débalancée sur la toiture. Seules les fermes des axes 10, 9, 8 et 5 doivent être analysées; elles sont représentatives de l ensemble du bâtiment. La ferme F6 n est pas à l étude. 4) Présentez un schéma clair du cheminement des charges horizontales dues au vent afin de calculer l effort pondéré en kn dans les contreventements. Considérez seulement les contreventements qui agissent en traction et ne tenez pas compte des contreventements dans le plan du toit. 5) Calculez les différentes combinaisons de charges à considérer pour les éléments suivants : poutrelles J1, poutres P1, P2 et P3; colonnes intérieures; contreventements. Les résultats des calculs doivent être présentés dans un tableau qui identifie le ou les cas qui produisent l effort critique (par ex. Vent du Nord et neige débalancée). 6) Identifiez toutes les combinaisons possibles de charges qui seront appliquées sur les colonnes A3 à A8, en vue d une vérification au cours du mandat 2. [B] En ce qui concerne le dimensionnement de certains éléments structuraux: 1) Dimensionnez les poutres P1, P2 et P3 en acier 350W en choisissant des profilés économiques pour chaque cas. On prendra pour acquis que les poutres secondaires (qui sont généralement des poutrelles à treillis ajourées) peuvent fournir un appui latéral ponctuel à la semelle supérieure des poutres. 2) Choisissez des colonnes intérieures avec des profilés HSS canadiens de type C, pour les zones où il n y a pas d accumulation de neige (prenez une colonne typique, par exemple à la position B8). Vérifiez si les colonnes supportant l échangeur de chaleur et le pont roulant nécessitent des sections différentes et faites une sélection appropriée si nécessaire.

4 3) Dimensionnez les contreventements en acier 300W. Utilisez aux axes A, G, 1 et 10 des fers plats soudés sur chantier, présumant qu ils seront cachés dans les murs et protégés. (Note : les membrures protégées peuvent ne pas être soumis à des vérifications de l élancement, selon l article de la norme S16.1). Les contreventements sur les axes C et E seront non protégés contre les chocs (non recouverts) et composés de cornières doubles boulonnées. Des boulons A324 M20 seront utilisés pour les assemblages. Notes additionnelles : a) Pour calculer les charges permanentes sur la toiture, choisissez un pontage métallique approprié à partir du catalogue Canam (voir le site web du cours); accordez une préférence au profil P-3615, si possible. Pour les zones plus sollicitées, conservez le même profil de pontage; il est possible de changer le calibre du pontage ou l espacement des poutrelles. b) Les poutrelles à treillis ne seront pas dimensionnées dans ce projet. Cependant, vous devez sélectionner une profondeur (hauteur) économique et déterminer quel serait le poids approximatif des poutrelles pour la section plate de la toiture (i.e. les poutrelles J1). Utilisez le catalogue CANAM (disponible sur le site web du cours). Indiquez dans vos tableaux de résultats les valeurs pondérées critiques en kn/m, en soulèvement et en gravité, qui devront être prises en considération par le fabricant.

5

6

7

8

L OSSATURE METALLIQUE

L OSSATURE METALLIQUE Communauté d Agglomération Saint Etienne Métropole ZENITH SAINT ETIENNE L OSSATURE METALLIQUE Le 21 mai 2008 Joseph NOC L ossature métallique du ZENITH de SAINT ETIENNE a été créée en 4 parties différentes

Plus en détail

de construction métallique

de construction métallique sous la direction de Jean-Pierre Muzeau Manuel de construction métallique Extraits des Eurocodes à l usage des étudiants Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465370-6 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13469-8

Plus en détail

Conception parasismique des diaphragmes de toit selon la norme CSA-S16

Conception parasismique des diaphragmes de toit selon la norme CSA-S16 Conception parasismique des diaphragmes de toit selon la norme CSA-S16 Robert Tremblay École Polytechnique, Montréal, Canada SCGC - Québec Québec, 16 Avril 2009 Plan 1. Information générale 2. Exemple

Plus en détail

CONSIDÉRATIONS STRUCTURALES PANNEAUX SOLAIRES DE TOIT : POUR BÂTIMENTS NOUVEAUX OU EXISTANTS. Par Michael Holleran, ing.

CONSIDÉRATIONS STRUCTURALES PANNEAUX SOLAIRES DE TOIT : POUR BÂTIMENTS NOUVEAUX OU EXISTANTS. Par Michael Holleran, ing. CONSIDÉRATIONS STRUCTURALES PANNEAUX SOLAIRES DE TOIT : POUR BÂTIMENTS NOUVEAUX OU EXISTANTS Par Michael Holleran, ing. Décembre 2011 TABLE DES MATIÈRES Considérations structurales panneaux solaires de

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Pannes et lisses de bardage

Pannes et lisses de bardage Pannes et lisses de bardage Une division de Groupe Canam TABLE DES MATIÈRES NOS SOLUTIONS ET SERVICES............................................................. 5 Avertissement........................................................................

Plus en détail

INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007

INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007 C.I.B. INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007 1 PROGRAMME LEÇONS LEÇON_001 [T] Présentation L Architecture Tropicale LEÇON_002 [T] La maison unifamiliale LEÇON_003 [T] La maison en bande LEÇON_004 [T] L immeuble

Plus en détail

BATIMENTS PREFABRIQUES

BATIMENTS PREFABRIQUES BATIMENTS PREFABRIQUES Présentation des bâtiments préfabriqués - Components employés - Equipements principaux - Phases d assemblage - Quelques réalisations SKA spa via Agosta, 3-36066 Sandrigo (VI) - Italy

Plus en détail

Tablier. métallique. Une division du Groupe Canam

Tablier. métallique. Une division du Groupe Canam Tablier métallique Une division du Groupe Canam TABLE DES MATIÈRES PAGE NOS SERVICES... 4 NOTES SUR LES TABLEAUX DE CHARGE... 5 P-3615 & P-3606 DIMENSIONS & PROPRIÉTÉS PHYSIQUES... 6 TABLEAUX DES CHARGES

Plus en détail

Bois SAFITM STRUCTURES DE BOIS À OSSATURE LÉGÈRE MURS DE REFEND POSSIBILITÉS DE CONCEPTION À LA LIMITE DE VOTRE IMAGINATION

Bois SAFITM STRUCTURES DE BOIS À OSSATURE LÉGÈRE MURS DE REFEND POSSIBILITÉS DE CONCEPTION À LA LIMITE DE VOTRE IMAGINATION SAFITM Bois STRUCTURES DE BOIS À OSSATURE LÉGÈRE MURS DE REFEND Le module SAFI Ossature légère est une technologie de génération paramétrique automatisée de haut niveau pour la création et l analyse de

Plus en détail

SOLUTIONS DE CONCEPTION- CONSTRUCTION POUR BÂTIMENTS À NIVEAUX MULTIPLES

SOLUTIONS DE CONCEPTION- CONSTRUCTION POUR BÂTIMENTS À NIVEAUX MULTIPLES SOLUTIONS DE CONCEPTION- CONSTRUCTION POUR BÂTIMENTS À NIVEAUX MULTIPLES Table des matières Présentation de Canam... 3 Approche de conception- construction BuildMaster... 3 Charpentes d'acier et tabliers

Plus en détail

Rapport d évaluation CCMC 13302-R

Rapport d évaluation CCMC 13302-R Rapport d évaluation CCMC 13302-R RÉPERTOIRE NORMATIF 07 44 50 Publié 2008-03-12 Révisé 2008-04-25 Réévaluation 2011-03-12 6XUH7RXFK 1. Opinion Le Centre canadien de matériaux de construction (CCMC) est

Plus en détail

Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement. Rajouts. Guide concernant les plans à fournir à l appui d une demande de permis de construire

Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement. Rajouts. Guide concernant les plans à fournir à l appui d une demande de permis de construire Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Rajouts Guide concernant les plans à fournir à l appui d une demande de permis de construire Août 2004 1table des matières Introduction 2 Plan de terrain

Plus en détail

LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES

LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES N o TJ-9500F GUIDE DU RÉDACTEUR DE DEVIS LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES EST DU CANADA Comprend les produits Trus Joist MD TimberStrand MD LSL, Microllam MD LVL et Parallam MD PSL Qualité constante et rendement

Plus en détail

Fiche du projet INOV. Frisomat Case study fiche du projet INOV

Fiche du projet INOV. Frisomat Case study fiche du projet INOV Fiche du projet INOV Hall Flatro lumineux de 49 m de long Le hall industriel Flatro à Villers-le-Bouillet mesure 15 m de large sur 49 m de long et 6 m de hauteur. Le bâtiment repose sur des socles en béton

Plus en détail

Baies serveur CATALOGUE DES PRODUITS DE ZPAS GROUPE. ZPAS-ESTCI 7, rue de l industrie 68360 SOULTZ 03 89 62 56 40 contact@estci.fr

Baies serveur CATALOGUE DES PRODUITS DE ZPAS GROUPE. ZPAS-ESTCI 7, rue de l industrie 68360 SOULTZ 03 89 62 56 40 contact@estci.fr Baies serveur CATALOGUE DES PRODUITS DE ZPAS GROUPE ZPAS-ESTCI, rue de l industrie 0 SOULTZ 0 9 2 0 contact@estci.fr SZB SE 19 " BAIE SERVEUR BÂTI ASSURANT LA PROTECTION DU MATÉRIEL INSTALLÉ DANS LES SALLES

Plus en détail

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Descriptif du support pédagogique Le banc d essais des structures permet de réaliser des essais et des études

Plus en détail

Le Système d isolation ROSE d Owens Corning

Le Système d isolation ROSE d Owens Corning Le Système d isolation ROSE d Owens Corning Le Système d isolation ROSE d Owens Corning Plafonds cathédrale (si intégrés) Greniers / Plafonds plats Murs extérieurs Murs intérieurs Sous les planchers Murs

Plus en détail

LE GÉNIE PARASISMIQUE

LE GÉNIE PARASISMIQUE LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et construire un bâtiment pour qu il résiste aux séismes 1 Présentation de l intervenant Activité : Implantation : B.E.T. structures : Ingénierie générale du bâtiment. Siège

Plus en détail

Poutrelles en I et LVL SolidStart LP

Poutrelles en I et LVL SolidStart LP Poutrelles en I et LVL SolidStart LP Distribués au Canada par Taiga Building Products MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION PRODUITS DE BOIS D'INGÉNIERIE Conception utilisant les états limites SolidStart LP Guide

Plus en détail

SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME. Par Marie-Ève Dorion, ing.

SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME. Par Marie-Ève Dorion, ing. SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME Par Marie-Ève Dorion, ing. Juin 2013 TABLE DES MATIÈRES LE SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 STADE

Plus en détail

Structures métalliques. Willy Naessens 83

Structures métalliques. Willy Naessens 83 Structures métalliques Willy Naessens 83 Les structures métalliques sont - entre autres- utilisées pour les constructions de PME, les constructions agricoles, les complexes de bureaux et les grands complexes

Plus en détail

GUIDE DU CONCEPTEUR VERSA-LAM 2.0E

GUIDE DU CONCEPTEUR VERSA-LAM 2.0E CALCUL AUX ÉTATS LIMITES CANADA GUIDE DU CONCEPTEUR VERSALAM E Rapport d'évaluation CCMC 12472R VERSALAM Système de planchers et de toits de haute performance GCVL 2 Le SIMPLE FRAMING SYSTEM LE SYSTÈME

Plus en détail

Maisons sur vide sanitaire

Maisons sur vide sanitaire Maisons sur vide sanitaire Henri Renaud Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12195-7 Sommaire Chapitre 2 Procédés de construction d un vide sanitaire 1. Vide sanitaire traditionnel réalisé avec des murs

Plus en détail

Système de gaine DICTATOR

Système de gaine DICTATOR Système de gaine DICTATOR Le système de gaine modulaire pour le rattrapage Approuvé selon EN 1090 Un ascenseur devient de plus en plus important pour la vie quotidienne, non seulement dans les bâtiments

Plus en détail

COURS 1 325011 COURS 2 325262

COURS 1 325011 COURS 2 325262 COURS 1 325011 MÉTIER ET FORMATION Objectif de situation Se situer au regard du métier et de la démarche de formation. Connaître la réalité du métier; comprendre le projet de formation; confirmer son orientation

Plus en détail

LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES TRUS JOISTMD

LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES TRUS JOISTMD SOLUTIONS POUR LE PLANCHER SOLUTIONS POUR LA TOITURE LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES TRUS JOISTMD TimberStrand MD LSL, Parallam MD PSL, Microllam MD LVL, ainsi que la nouvelle poutre TimberStrand MD LSL

Plus en détail

L avantage environnemental des systèmes de construction en bois dans le contexte des changements climatiques

L avantage environnemental des systèmes de construction en bois dans le contexte des changements climatiques L avantage environnemental des systèmes de construction en bois dans le contexte des changements climatiques Une filiale du Bureau de promotion du bois du Québec L avantage environnemental des systèmes

Plus en détail

AU SERVICE DE L INDUSTRIE DU BÉTON DEPUIS 1975

AU SERVICE DE L INDUSTRIE DU BÉTON DEPUIS 1975 AU SERVICE DE L INDUSTRIE DU BÉTON DEPUIS 1975 Numesh fabrique la gamme la plus complète de treillis métalliques soudés pour armer le béton, destinés aux marchés canadien et américain. Fondé en 1975, Numesh

Plus en détail

La construction parasismique : règles pratiques

La construction parasismique : règles pratiques La construction parasismique : 1/6 Les fiches «enseignant» et «élève» citées ci-dessous permettent d illustrer cette fiche «documentation» à travers des expériences ou des études de documents (vidéo ou

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN BATIMENT ARTISANAL SCI JOCHARIE 76570 PAVILLY

CONSTRUCTION D UN BATIMENT ARTISANAL SCI JOCHARIE 76570 PAVILLY CONSTRUCTION D UN BATIMENT ARTISANAL SCI JOCHARIE 76570 PAVILLY LOT 04 CHARPENTE METALLIQUE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES SELARL d'architecture CREVEL N d' inscription au tableau Régional

Plus en détail

Conditions d'admission : Pour être admis à ce programme, il suffit de satisfaire à l'une des conditions suivantes :

Conditions d'admission : Pour être admis à ce programme, il suffit de satisfaire à l'une des conditions suivantes : Dessin de bâtiment Secteur de formation : Bâtiment et travaux publics Sanction des études : DEP Numéro du programme : 5250 Durée de la formation : 1 800 heures Nombre d'unités : 120 unités Objectifs du

Plus en détail

Phase avant-projet : Conception de solutions de poutres à treillis et de poteaux

Phase avant-projet : Conception de solutions de poutres à treillis et de poteaux Phase avant-projet : Conception de solutions de poutres à treillis et de poteaux Ce document présente différentes applications de treillis ainsi que des exemples de conception de treillis et de poteaux

Plus en détail

M ieux construire. Étude de cas sur l ossature évoluée ÉTUDE DE CAS NUMÉRO 46. Introduction

M ieux construire. Étude de cas sur l ossature évoluée ÉTUDE DE CAS NUMÉRO 46. Introduction M ieux construire ÉTUDE DE CAS NUMÉRO 46 Étude de cas sur l ossature évoluée Introduction Depuis quelque temps, des efforts visent à promouvoir le concept d ossature évoluée ou du calcul à valeur optimale.

Plus en détail

Devis général : Candiac

Devis général : Candiac Polydôme Construction 1366 Andy, St-Hubert, QC, J4T 1H2 (450) 443-0481 e-mail : info@polydomeconstruction.com Venez visiter notre site Web! : http://www.polydomeconstruction.com Devis général : Candiac

Plus en détail

ASCENSEURS ET AUTRES APPAREILS ÉLÉVATEURS NOTIONS DE BASE

ASCENSEURS ET AUTRES APPAREILS ÉLÉVATEURS NOTIONS DE BASE ASCENSEURS ET AUTRES APPAREILS ÉLÉVATEURS NOTIONS DE BASE GUIDE TECHNIQUE Pour projets résidentiels INTRODUCTION De nombreux appareils élévateurs sont installés dans les projets d habitation de condominiums,

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE CHALET

FICHE TECHNIQUE CHALET Chalet FICHE TECHNIQUE CHALET I- DESCRIPTION ET UTILITE DU PRODUIT : C est une construction préfabriquée modulaire, à multiple usages (Habitation, Bureau, Réfectoire, Sanitaire, ), Cette diversité de modules

Plus en détail

Par Serge Moreau, ing.

Par Serge Moreau, ing. STABILITÉ LATÉRALE DES PANNES ET LISSES DE BARDAGE : DIFFÉRENTS ÉLÉMENTS SUR LA STABILITÉ ET HYPOTHÈSES UTILISÉES POUR CRÉER LES TABLES DE RÉSISTANCE EN FLEXION Par Serge Moreau, ing. Décembre 2011 TABLE

Plus en détail

D ISOLATION DES MAISONS

D ISOLATION DES MAISONS S emmitoufler pour rester au chaud Pourquoi payer pour de l électricité dont vous n avez pas besoin? Lignes Directrices Table des Matières 1. PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2 2. APERÇU DU PROGRAMME 2 3. ADMISSIBILITÉ

Plus en détail

Gymnase à Rillieux-La-Pape, Rhône en structure bois et isolation paille

Gymnase à Rillieux-La-Pape, Rhône en structure bois et isolation paille Gymnase à Rillieux-La-Pape, Rhône G. Bonnet, M. Rolland 1 Gymnase à Rillieux-La-Pape, Rhône en structure bois et isolation paille Guillaume Bonnet Arborescence Lyon, France Max Rolland Tectoniques / Architectes

Plus en détail

Implantation d une bâtisse de la chaine de restauration rapide Boston Pizza

Implantation d une bâtisse de la chaine de restauration rapide Boston Pizza Université du Québec à Chicoutimi Implantation d une bâtisse de la chaine de restauration rapide Boston Pizza Conception effectué par : Jean-Philippe Perron Danny Bolduc Chargé de cours : M. Denis Gagnon

Plus en détail

La prédalle de qualité avec armature integrée

La prédalle de qualité avec armature integrée I n s t r u c t i o n s d e p o s e La prédalle de qualité avec armature integrée Le plan de pose On établit pour chaque plafond un plan de pose (figure 1). Il contient toutes les indications importantes

Plus en détail

12 IÈME OLYMPIADES QUÉBÉCOISES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE AU CENTRE DE FOIRES DE QUÉBEC DESSIN DE BÂTIMENT MÉTIER 52

12 IÈME OLYMPIADES QUÉBÉCOISES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE AU CENTRE DE FOIRES DE QUÉBEC DESSIN DE BÂTIMENT MÉTIER 52 12 IÈME OLYMPIADES QUÉBÉCOISES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE AU CENTRE DE FOIRES DE QUÉBEC JOUR 1 DESSIN DE BÂTIMENT MÉTIER 52 CAHIER DU CANDIDAT DE LA CANDIDATE Épreuve du 3 mai 2012 Auteur

Plus en détail

Charpentes métalliques

Charpentes métalliques Charpentes métalliques SOMMAIRE 1- Généralités.... 2 2- Terminologie.... 2 a) Profils associés.... 3 b) Assemblages.... 3 3- Analyse fonctionnelle.... 4 a) Critère mécanique.... 4 b) Critère incendie....

Plus en détail

Travaux de toiture. Guide pratique

Travaux de toiture. Guide pratique Travaux de toiture Guide pratique 1 Travaux de toiture dangereux 2 Travaux de toiture dangereux 3 Travaux de toiture dangereux 4 Echelles de couvreurs Pour les travaux sur une surface dont la pente est

Plus en détail

ACE Advanced Cost Estimator for steel structures

ACE Advanced Cost Estimator for steel structures Introduction Dans ce document, les principales étapes pour effectuer un calcul ACE concernent le cas d un bâtiment à plusieurs étages. L'accent est mis sur la séquence de commandes. Il n'est pas destiné

Plus en détail

Carport Evolution 1 Voiture Adossant - 710470 -

Carport Evolution 1 Voiture Adossant - 710470 - Carport Evolution 1 Voiture Adossant - 710470-1 N O T I C E D E M O N T A G E du Carport Evolution 1 Voiture Adossant Après l ouverture du colis de votre Carport, n exposez pas les panneaux au rayonnement

Plus en détail

Carport en aluminium "Classic"

Carport en aluminium Classic 0308 Manuel d installation Carport en aluminium "Classic" Référence des l articles ACCL ACCLW ACCLB SOMMAIRE Remarques importantes 2 Liste des éléments profilés 3 Liste des petits éléments 4 Fondations

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

2.1. SEMELLES DE FONDATION

2.1. SEMELLES DE FONDATION 2.1.1. DESCRIPTION 2.1. SEMELLES DE FONDATION Les semelles de fondations préfabriquées sont de trois types : - avec fût pour pose des colonnes sans étais, - avec fourreaux destinés à recevoir les barres

Plus en détail

Halle métallique Projet de construction ICOM

Halle métallique Projet de construction ICOM Halle métallique Projet de construction ICOM Professeur accompagnant : Jean-Paul Lebet Assistant : Valentin Gavillet Projet de construction: Halle métallique 2 / 49 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3

Plus en détail

Tableaux de distribution d énergie basse tension SIVACON S4

Tableaux de distribution d énergie basse tension SIVACON S4 Tableaux de distribution d énergie basse tension SIVACON S4 / Introduction /3 Généralités /6 Caractéristiques techniques /7 Déclaration de conformité 009 010 Introduction Vue d ensemble SIVACON S4 est

Plus en détail

Zone Industrielle. Kehlen... 1

Zone Industrielle. Kehlen... 1 Zone Industrielle Kehlen VALERES Konstruktioun SA 1 L o c a l i s a t i o n Le terrain se situe dans la zone industrielle de et à 8287 Kehlen Parcelle no 2946/5744 lot 1 La superficie du terrain sur lequel

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.0 Exercices d application 12.0.1 Structuration du chapitre 12.0.2 Bâtiment «Emphytehome» à Genève Version 1.0 12.0.1 Structuration

Plus en détail

6150, 6166 Route 112, Ascot Corner, Qc., J0B 1A0

6150, 6166 Route 112, Ascot Corner, Qc., J0B 1A0 6150, 6166 Route 112, Ascot Corner, Qc., J0B 1A0 Les renseignements qui sont au dossier sont issus de documents appartenant au propriétaire vendeur. Le propriétaire vendeur atteste la conformité des données

Plus en détail

Carports en bois massif

Carports en bois massif Les carports représentent de séduisantes alternatives aux garages fermés et tristes. Qu ils soient simplement adossés aux parois murales existantes, ou détachés, ils vous procurent de nombreux avantages.

Plus en détail

Valorisation de la durabilité des structures en acier. Cas d études

Valorisation de la durabilité des structures en acier. Cas d études Cas d études Juin 2014 Plan 12/10/2014 2 12/10/2014 3 Objectif de l étude Comparer la qualité environnementale de la structure d un bâtiment à bureaux en choisissant différentes solutions structurales:

Plus en détail

Applications... 2. Définitions... 5. Exigences générales... 7. Fenêtre à battant Fenêtre fixe Fenêtre à coulissement horizontal...

Applications... 2. Définitions... 5. Exigences générales... 7. Fenêtre à battant Fenêtre fixe Fenêtre à coulissement horizontal... TABLE DES MATIÈRES 1 2 3 4 5 6 7 Applications... 2 Définitions... 5 Exigences générales... 7 Calage... 11 Ancrage... 15 Exigences Calage et ancrage Fenêtre à battant Fenêtre fixe Fenêtre à coulissement

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 562 ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 563 TABLE DES MATIÈRES ANNEXE J... 562 POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS

Plus en détail

LOT 3 CHARPENTE METALLIQUE VERIFICATION DE LA CHARPENTE EXISTANTE AUX SOLLICITATIONS CLIMATIQUES

LOT 3 CHARPENTE METALLIQUE VERIFICATION DE LA CHARPENTE EXISTANTE AUX SOLLICITATIONS CLIMATIQUES CONSTRUCTION DE L ECOLE DES BEAUX-ARTS DE NANTES METROPOLE LOT 3 CHARPENTE METALLIQUE VERIFICATION DE LA CHARPENTE EXISTANTE AUX SOLLICITATIONS CLIMATIQUES STR 03 Janvier 2013 XD -ESBANM - Vérification

Plus en détail

MONTAGE ET CONTREVENTEMENT DES FERMES

MONTAGE ET CONTREVENTEMENT DES FERMES MONTAGE ET CONTREVENTEMENT DES FERMES Le Service de plans canadiens prépare des plans et des feuillets indiquant comment construire des bâtiments agricoles, des bâtiments d'élevage, des entrepôts et des

Plus en détail

Etude de cas : Centre d'expositions de Bilbao, Espagne

Etude de cas : Centre d'expositions de Bilbao, Espagne Etude de cas : Centre d'expositions de Bilbao, Espagne Le BEC est le nouveau centre d'expositions de la ville de Bilbao, en Espagne. Composé de 6 halls, il occupe une superficie de 117 000 mètres carrés.

Plus en détail

Manuel de Conception pour Garde-corps

Manuel de Conception pour Garde-corps Manuel de Conception pour Garde-corps Pour Concepteurs, Ingénieurs, Architectes, Entrepreneurs, Installeurs www.allium.com Table de matière Introduction 2 Type de systèmes de garde corps.4 o Série 100

Plus en détail

Cahier pratique de calcul et d estimation

Cahier pratique de calcul et d estimation Un projet du Conseil canadien du bois Cahier pratique de calcul et d estimation CHARPENTES DE BOIS COMMERCIALES D UN ÉTAGE CAHIER PRATIQUE DE CALCUL ET D ESTIMATION Un guide des charpentes de bois commerciales

Plus en détail

DESCRIPTIF QUANTITATIF Communauté de Communes de la Montagne Bourbonnaise mercredi 7 janvier 2015

DESCRIPTIF QUANTITATIF Communauté de Communes de la Montagne Bourbonnaise mercredi 7 janvier 2015 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

Pergola modulable. Réf. 60 14 53 ( kit toiture ) + Réf. 60 14 52 ( poteau )

Pergola modulable. Réf. 60 14 53 ( kit toiture ) + Réf. 60 14 52 ( poteau ) Pergola modulable Réf. 60 14 53 ( kit toiture ) + Réf. 60 14 52 ( poteau ) 1 [1] x 2 45 x 140 x 2580 [2] x 8 30 x 64 x 450 [3] x 1 45 x 90 x 2580 [4] x 1 45 x 90 x 2580 [5] x 1 45 x 90 x 2580 [6] x 19

Plus en détail

Murs poutres & planchers

Murs poutres & planchers Murs poutres & planchers Henri RENAUD Deuxième édition Groupe Eyrolles, 2002, 2005, ISBN 2-212-11661-6 8. Structure porteuse : murs, planchers, charpente Eléments porteurs ou de liaisons qui contribuent

Plus en détail

BÂTIMENTS INDUSTRIELS

BÂTIMENTS INDUSTRIELS BÂTIMENTS INDUSTRIELS UNE ADAPTATION NATURELLE AUX BESOINS DE VOTRE ACTIVITÉ Le bois et plus particulièrement les solutions constructives Metsä Wood permettent d envisager en toute simplicité la construction

Plus en détail

ÉVALUATION, VÉRIFICATION ET CONCEPTION DE STRUCTURES À L AIDE DE TECHNOLOGIES MODERNES

ÉVALUATION, VÉRIFICATION ET CONCEPTION DE STRUCTURES À L AIDE DE TECHNOLOGIES MODERNES Congrès 24 e Conférence annuel de spécialisée la Société en génie canadienne des matériaux transports structures de génie civil de la Société canadienne de génie civil Annual Conference of the Canadian

Plus en détail

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-f & P4-f - 185/180 - Standard P2-f & P4-f - 170/165 - Compact P2-f & P4-f - 200/195 - Confort MODELE H DH P2f-4f - 185/180 - Standard 340 171 P2f-4f - 170/165 - Compact

Plus en détail

La solution idéale pour l intégration au bâtiment

La solution idéale pour l intégration au bâtiment La solution idéale pour l intégration au bâtiment www.solarworld.fr Vos bénéfices Une solution pour l intégration au bâtiment permettant d obtenir de meilleur tarif d achat d électricité. Avec les Sunmodules

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MRC DES LAURENTIDES MUNICIPALITÉ DE SAINT-FAUSTIN-LAC-CARRÉ

PROVINCE DE QUÉBEC MRC DES LAURENTIDES MUNICIPALITÉ DE SAINT-FAUSTIN-LAC-CARRÉ PROVINCE DE QUÉBEC MRC DES LAURENTIDES MUNICIPALITÉ DE SAINT-FAUSTIN-LAC-CARRÉ RÈGLEMENT NUMÉRO 196-1-2014 AMENDANT LE RÈGLEMENT DE CONSTRUCTION NUMÉRO 196-2011 AFIN DE MODIFIER L APPLICATION DU CODE NATIONAL

Plus en détail

Long Carbon Europe Sections and Merchant Bars. Poutrelle Angelina. L alchimie réussie entre résistance, légèreté et transparence

Long Carbon Europe Sections and Merchant Bars. Poutrelle Angelina. L alchimie réussie entre résistance, légèreté et transparence Long Carbon Europe Sections and Merchant Bars Poutrelle Angelina L alchimie réussie entre résistance, légèreté et transparence Poutrelle Angelina Une idée audacieuse adaptée à un produit industriel Plus

Plus en détail

Enfin un mur Éco Écologique Économique

Enfin un mur Éco Écologique Économique En instance de brevet Enfin un mur Éco Écologique Économique Le mur HighTech 2 fabriqué par Ultratec apporte une amélioration considérable aux standards actuels de fabrication de l industrie. Excédant

Plus en détail

Fiche du projet Caterpillar

Fiche du projet Caterpillar Fiche du projet Caterpillar Hall Ceptra de 79 m de long La structure métallique réalisée pour Caterpillar à Gosselies mesure 24 m de large sur près de 79 m de long. Tous les grands véhicules de construction,

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 01 13 Le maçon à son poste de travail Partie 5 : Stabilisation des murs maçonnés en phase de construction La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les

Plus en détail

Charges & actions sur les structures du génie civil

Charges & actions sur les structures du génie civil Charges & actions sur les structures du génie civil Préambule Les règlements "neige et vent" en vigueur concernés par ce cours sont : - règles nationales : NV 65 modifiée en 1999 et N 84 modifiées en 1995.

Plus en détail

h_systeme ELEMENTS DE CONSTRUCTION STANDARDISES DANS UNE STRUCTURE INDIVIDUELLE SELON VOS EXIGENCES MUR _PLAFOND _TOITURE

h_systeme ELEMENTS DE CONSTRUCTION STANDARDISES DANS UNE STRUCTURE INDIVIDUELLE SELON VOS EXIGENCES MUR _PLAFOND _TOITURE ELEMENTS DE CONSTRUCTION STANDARDISES DANS UNE STRUCTURE INDIVIDUELLE SELON VOS EXIGENCES _ MUR _PLAFOND _TOITURE SYSTEME_H CONSTRUCTION FLEXIBLE EN BOIS MASSIF A L AIDE D ELE- MENTS PREFABRIQUES _A l

Plus en détail

nos produits BÉTON PRÉFABRIQUÉ ponceaux préfabriqués : polyvoûte - matière - opticadre - ponceau rectangulaire

nos produits BÉTON PRÉFABRIQUÉ ponceaux préfabriqués : polyvoûte - matière - opticadre - ponceau rectangulaire nos produits BÉTON PRÉFABRIQUÉ ponceaux préfabriqués : polyvoûte - matière - opticadre - ponceau rectangulaire BÉTON PROVINCIAL EST UNE ENTREPRISE SOLIDEMENT IMPLANTÉE DEPUIS PRÈS D UN DEMI-SIÈCLE DANS

Plus en détail

Intitulé : Travaux de construction d un centre de ressources à Lubumbashi, Katanga, RDC Référence : RDC1216911-06 CLARIFICATIONS

Intitulé : Travaux de construction d un centre de ressources à Lubumbashi, Katanga, RDC Référence : RDC1216911-06 CLARIFICATIONS Intitulé : Travaux de construction d un centre de ressources à Lubumbashi, Katanga, RDC Référence : RDC1216911-06 CLARIFICATIONS 1. Clarifications sur les questions de procédures N Question Réponse P1

Plus en détail

1 Schüco Sonnenenergie mit Schüco. Capteurs Thermiques Ligne Schüco Standard L alliance parfaite de la technologie et du design

1 Schüco Sonnenenergie mit Schüco. Capteurs Thermiques Ligne Schüco Standard L alliance parfaite de la technologie et du design 1 Schüco Sonnenenergie mit Schüco Capteurs Thermiques Ligne Schüco Standard L alliance parfaite de la technologie et du design 21 Schüco Sonnenenergie Technique de mit conduction Schüco thermique Une technologie

Plus en détail

ANNEXE 4-7 Les éléments non structuraux et leur dimensionnement Bâtiment à risque «normal»

ANNEXE 4-7 Les éléments non structuraux et leur dimensionnement Bâtiment à risque «normal» ANNEE 4-7 Les éléments non structuraux et leur dimensionnement Bâtiment à risque «normal» Définition des familles d éléments non structuraux du cadre bâti 1 Les éléments constitutifs du bâtiment sont

Plus en détail

Spécialisé. SYNONYME de sécurité

Spécialisé. SYNONYME de sécurité SYNONYME de sécurité Vous recherchez un hangar pouvant être doté d une porte principale très large, résistant aux combinaisons de charges tout en protégeant vos précieux investissements? Ne cherchez plus!

Plus en détail

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.63 JOINT DE TABLIER

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.63 JOINT DE TABLIER DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SECTION 6 CONDITIONS TECHNIQUES NORMALISÉES TABLE DES MATIÈRES PAGE... 1 6.63.1 GÉNÉRALITÉS... 1 6.63.2 NORMES DE RÉFÉRENCE... 1 6.63.3 MATÉRIAUX... 2 6.63.4 EXÉCUTION DES TRAVAUX...

Plus en détail

Contrôle des soudures

Contrôle des soudures DESTINATAIRES : Ingénieurs responsables des structures en DT Ingénieurs et techniciens du Service de la conception et du Service de l entretien de la Direction des structures DATE : Le 4 juin 2009 OBJET

Plus en détail

2300, rue Michelin Laval (Québec) H7L 5C3. Dossier de présentation

2300, rue Michelin Laval (Québec) H7L 5C3. Dossier de présentation 2300, rue Michelin Laval (Québec) H7L 5C3 Dossier de présentation SOMMAIRE DES FAITS SAILLANTS Adresse de la propriété : Superficie du terrain Type de bâtiments Aire brute du bâtiment Bureaux Cadastre

Plus en détail

BLUEKIT DISPOSITIFS DE VENTILATION

BLUEKIT DISPOSITIFS DE VENTILATION BLUEKIT DISPOSITIFS DE VENTILATION www.bluekit.eu 1 Montage horizontal depuis la gaine / le toit Montage vertical depuis la gaine / la façade 5 4 3 2 1 2 FR_BLUEKIT_VENTILATIONFLAPS_20150909 Sommaire Construction

Plus en détail

www.omnias.be REZ Pour calculer le prix budget d'une ossature OAS type MODUHOME(sur mesure) (habitable, extérieur murs) /m2 /m2 /m2 /m2 /m2

www.omnias.be REZ Pour calculer le prix budget d'une ossature OAS type MODUHOME(sur mesure) (habitable, extérieur murs) /m2 /m2 /m2 /m2 /m2 www.omnias.be Groupe MODUHOME POURQUOI OMNIAS? Données ou créations Etudes de stabilité Note de calcul Etude d'exécution Commandes Logistique Service du projet et optimisation Normes Officielles Traçage

Plus en détail

SUNTUF 3700 Industriel

SUNTUF 3700 Industriel SUNTUF 3700 Industriel INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION Des plaques ondulées SUNTUF 3700 en Polycarbonate pour lucarnes de toits et de bardages de structures industrielles, commerciales et agricoles. A.

Plus en détail

BOUCHARD BUSSIÈRES CARRIER architectes CHU de Québec - HSS Section 00 90 01 Mise à niveau réseau eau refroidie Addenda A-1 2016-01-19

BOUCHARD BUSSIÈRES CARRIER architectes CHU de Québec - HSS Section 00 90 01 Mise à niveau réseau eau refroidie Addenda A-1 2016-01-19 BOUCHARD BUSSIÈRES CARRIER architectes CHU de Québec - HSS Section 00 90 01 Mise à niveau réseau eau refroidie Addenda A-1 2016-01-19 CHU : 5-14-16 BBCa : 15-1236 Page 1 de 2 DEVIS D ARCHITECTURE SECTION

Plus en détail

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-128

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-128 VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-128 SERVICES PROFESSIONNELS EN ARCHITECTURE POUR LE RÉAMÉNAGEMENT DE L AGORA-PHASE II POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY 1. GÉNÉRALITÉS

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA PLATE FORME SUR POTEAUX

GUIDE PRATIQUE DE LA PLATE FORME SUR POTEAUX GUIDE PRATIQUE DE LA PLATE FORME SUR POTEAUX FORM QUA 137 B Platefor me sur poteaux. H J F K G D E I A B C A : Poteau. B : Cale. C : Semelle de répartition. D : Porteur. E : Cale entre porteurs. F : Solive.

Plus en détail

Guide Technique Pour la Charpente de Mur. LSL et LVL SolidStart LP

Guide Technique Pour la Charpente de Mur. LSL et LVL SolidStart LP Conception aux états limites LSL et LVL SolidStart LP Guide Technique Pour la Charpente de Mur 1730F b -1.35E, 2360F b -1.55E and 2500F b -1.75E LSL 2250F b -1.5E and 2900F b -2.0E LVL Veuillez vérifier

Plus en détail

Le vocabulaire du pneu. Friction entre les pneus et la chaussée, ou la puissance de la prise fournie.

Le vocabulaire du pneu. Friction entre les pneus et la chaussée, ou la puissance de la prise fournie. Le vocabulaire du pneu Adhérence : Aquaplanage : Bande de roulement : Carcasse : Ceinture : Classement uniforme de qualité (UTQG) : Cordes : Dérapage : Diamètre de jante : Diamètre hors tout : Dimension

Plus en détail

Rapport d évaluation du programme Novoclimat volet unifamilial, période 2004-2007

Rapport d évaluation du programme Novoclimat volet unifamilial, période 2004-2007 Rapport d évaluation du programme Novoclimat volet unifamilial, période 2004-2007 ANNEXE 1 Hydro-Québec Distribution Direction de l efficacité énergétique Numéro de référence : 32778-07004C Date : Février

Plus en détail

Grilles acoustiques. Type NL 6/6/F/2

Grilles acoustiques. Type NL 6/6/F/2 Grilles acoustiques Type NL //F/ Sommaire Description Description Exécutions Dimensions et poids Constructions modulaires Options Installation 5 Données techniques, type NL Données techniques type, NL

Plus en détail

SWISSRAILING Systèmes complets pour garde-corps et balustrades. Une esthétique parfaite, un montage simple et rapide

SWISSRAILING Systèmes complets pour garde-corps et balustrades. Une esthétique parfaite, un montage simple et rapide SWISSRAILING Systèmes complets pour garde-corps et balustrades Une esthétique parfaite, un montage simple et rapide SWISSRAILING CLASSIC La solution pour toutes les situations SWISSRAILING CLASSIC offre

Plus en détail

Étude de cas : Ingénierie incendie de l'immeuble de bureaux d'aob, Luxembourg

Étude de cas : Ingénierie incendie de l'immeuble de bureaux d'aob, Luxembourg Étude de cas : Ingénierie incendie de l'immeuble de bureaux d'aob, Luxembourg Dans cet immeuble commercial impressionnant de 8 étages, l'utilisation de mesures de protection incendie actives et d'ingénierie

Plus en détail