GUIDE TECHNIQUE O2. Mise en oeuvre des nouveaux minima

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GUIDE TECHNIQUE O2. Mise en oeuvre des nouveaux minima"

Transcription

1 GUIDE TECHNIQUE O2 Edition N 1 Direction de la sécurité de l'aviation civile Direction navigabilité et opérations Mise en oeuvre des nouveaux minima Pôle spécialistes et technique Destinataire : I-OPS, exploitants, pilotes Objet : Guide pour l introduction des nouveaux minima et de la CDFA conformément à l EU OPS Edition Date Commentaire 1 création du document 50, rue Henry Farman Paris cedex 15 Tél :

2 1. Rappel des Exigences Aviation générale Transport Public Définition de la CDFA selon l EU OPS OCH, MDA, DA Utilisation de la MDA/H en DA/H Rappel des exigences OPS sur la CDFA et les approches stabilisées Moyens de bord Dérogation - Exemption Remarque : cas des cartes Jeppesen Annexe : Détermination de la perte de hauteur en fonction de la vitesse anémométrique vraie.... 8

3 Introduction L EU OPS v2, introduit une nouvelle méthode de calcul de minima pour les approches classiques et les approches de précision de catégorie 1. Pour les approches classiques, la méthode de détermination des minima prend en compte la technique de vol CDFA (approche finale à descente continue). Cette nouvelle méthode entrera définitivement en vigueur le 16 juillet La DGAC conformément au projet d instruction relatif à la publication des minima, publiera ces nouveaux minima sur les terrains en France Métropolitaine considérant par défaut la technique de vol CDFA utilisée puisqu elle est imposée par l EU OPS pour la conduite des approches de non précision. 1. Rappel des Exigences Aviation générale Transport Public Conformément à l EU OPS, la CDFA est obligatoire pour tout exploitant en transport public sauf dérogation accordée par son autorité de tutelle (voir chapitre rappel des exigences) ainsi qu aux exploitants d aéronefs lourds (avions dont la masse maximale certifiée au décollage est supérieure à 5700kg et dont la capacité maximale certifiée en sièges passagers est supérieure à 9) en aviation générale. L arrêté Min2 établissant les minima pour les exploitants en aviation générale d aéronefs légers (avions dont la masse maximale certifiée au décollage est inférieure ou égale à 5700kg et dont la capacité maximale certifiée en sièges passagers est inférieure à 10) reprend les dispositions de l EU OPS sans exiger la technique CDFA et sans appliquer les pénalités de RVR mentionnées au chapitre rappel des exigences.

4 2. Définition de la CDFA selon l EU OPS Approche finale à descente continue (CDFA). Technique consistant à effectuer le segment d'approche finale d'une procédure d'approche classique aux instruments en descente continue, sans palier, depuis une altitude/hauteur égale ou supérieure à l'altitude/hauteur du point d'approche finale jusqu'à un point situé à environ 15 m (50 ft) au-dessus du seuil de la piste d'atterrissage ou jusqu'au point où la manœuvre d'arrondi devrait commencer pour le type d'avion utilisé. Dés lors, l approche aux instruments est conduite jusqu à une altitude de décision (DA) à laquelle le pilote décidera d atterrir ou de remettre les gaz si les références visuelles ne sont pas acquises. La notion de MDA (Minimum Descent Altitude) disparaît car la procédure de descente continue ne permet plus d effectuer un palier jusqu au MAPt. (Voir schéma). FAF Profil CDFA (aucun palier y compris à la MDA) DA = MDA + x MDA MAPT Profil NON CDFA 0 3. OCH, MDA, DA La MDA/H est l altitude/hauteur minimale de descente qui ne doit pas être franchie si les références visuelles ne sont pas acquises. Elle est déterminée à partir d une OCA/H (Altitude/hauteur de franchissement d obstacles) qui ne tient pas compte de la perte d altitude de l avion lors de la remise de gaz. La technique CDFA exige une remise de gaz en cas de non acquisition des repères visuels à une DA(H) (hauteur/altitude de décision). Le «D» ici ne signifie plus «descente» mais «décision».la sécurité lors de la remise de gaz repose sur l entraînement du pilote à anticiper cette possibilité de remise de gaz pour ne pas descendre au dessous de la MDA (H) qui assure la protection vis-à-vis des obstacles. Si la remise de gaz est retardée, la protection contre les obstacles n est plus assurée.

5 4. Utilisation de la MDA/H en DA/H Afin d éviter le franchissement de la MDA/H, il est préconisé pour les approches classiques directes de rajouter une marge verticale à la MDA/H (Descente) pour la convertir en DA/H (Décision). La marge verticale à ajouter dépend de la vitesse anémométrique vraie de l avion et donc varie selon la catégorie de l aéronef (voir annexe): Catégorie d aéronefs A B C D Marge 20 ft 30 ft 40 ft 60 ft Tableau des marges à ajouter selon la catégorie de l aéronef L ajout d une marge systématique est la solution la plus simple d un point de vue opérationnel. Cependant, l ajout d une marge n est pas nécessaire dès lors que l exploitant s assure que : - la surface du segment visuel (VSS) n est pas percée par un obstacle (cf. note1), et - la protection de l approche interrompue initiale est conforme aux règles préconisées par l OACI (cf. note 2), et - le MAPt est localisé au seuil de piste ou en aval. En effet, dans ces conditions, il est estimé que le franchissement des obstacles sera assuré avec suffisamment de marge en cas d une remise de gaz initiée à une altitude correspondant à la MDA sous réserve d un suivi rigoureux de la pente de descente et d une manœuvre de remise de gaz conforme à l utilisation normale de l avion. Note 1 : les VSS sont les surfaces de protection du segment visuel final. En 2012, toutes les procédures devraient être révisées pour indiquer les éventuels franchissements de la VSS par un obstacle. Sur les aérodromes français, une révision progressive des procédures est en cours. Une telle révision est indiquée sur les cartes IAC lorsque la case «VSS» est cochée au bas du volet IAC de la procédure. Dans ce cas, lorsqu un ou plusieurs obstacles dépassent la VSS, ces obstacles sont identifiés en rouge et la case VSS est cochée d une croix rouge (voir page GEN 45 de l atlas IAC pour de plus amples explications). Note 2 : Cette condition concerne principalement les terrains français. Si la protection de l approche interrompue initiale est conforme au aux règles préconisées par l OACI, la case «API» est cochée au bas du volet IAC de la procédure (voir page GEN 45 de l atlas IAC pour de plus amples explications).

6 5. Rappel des exigences OPS sur la CDFA et les approches stabilisées d)1) Toutes les approches sont effectuées en tant qu approches stabilisées (SAp), sauf si l autorité approuve une procédure différente pour une approche particulière vers une piste particulière. d)2) Toutes les approches classiques sont effectuées selon la technique des approches finales à descente continue (CDFA), sauf si l'autorité approuve une procédure différente pour une approche particulière vers une piste particulière. Lors du calcul des minima conformément à l'appendice 1 (nouveau), l'exploitant veille à ce que la valeur minimale de la RVR soit augmentée de 200 mètres (m) pour les avions de Cat A/B et de 400 m pour les avions de Cat C/D en ce qui concerne les approches qui ne sont pas effectuées selon la technique CDFA, étant entendu que la valeur de RVR/CMV qui en résulte ne dépasse pas 5000 m. d)3) Nonobstant les exigences du point d)2) ci-dessus, une autorité peut accorder à l'exploitant une dérogation à l'obligation d'augmenter la valeur de RVR lorsque la technique CDFA n'est pas appliquée. d)4) Les dérogations visées au point d)3) sont limitées aux endroits dans lesquels il existe un intérêt public réel pour le maintien des opérations actuelles. Les dérogations sont fonction de l'expérience de l'exploitant, du programme de formation et des qualifications de l'équipage de conduite. Elles sont réexaminées régulièrement et il y est mis fin aussitôt que l'amélioration des installations permet l'application de la technique CDFA. 6. Moyens de bord Cette technique de vol ne préconise pas de moyen de bord particulier. Elle peut être effectuée à l aide des indications de vitesse verticale (V/S), d angle de descente (FPA) ou de la fonction (Baro) VNAV si elle est disponible. Dans tous les cas, la vérification de la trajectoire verticale se fait au moyen du tableau distance - altitude et/ou du tableau donnant le temps de vol et la vitesse verticale entre le FAF ou le repère de distance, et le MAPt. 7. Dérogation - Exemption L EU OPS introduit la possibilité de déroger à la technique CDFA pour une approche particulière vers une piste particulière. 7.1 Cas identifiés pouvant amener à une demande de dérogation Les approches de type VOR ou NDB pour lesquelles le moyen de radionavigation est situé à moins de 3Nm du seuil de piste, peuvent susciter une demande de dérogation. En effet dans ce cas très particulier il n y a aucune aide radioélectrique permettant d identifier le début de descente ou de s assurer du bon profil de descente. Cela rend plus complexe la descente continue de façon stabilisée et peut rendre nécessaire l adoption d un palier pour s assurer de ne pas dépasser le MAPt. Exemples : Ales NDB RWY 01, Lorient Lann Bihoué NDB RWY 07

7 7.2 Conditions associées à la demande de dérogation - La MDH de la procédure ne devra en aucun cas être inférieure à 500ft au dessus du seuil de piste. - RVR will have to be increased by : 200m for Cat A& B and 400m for CAT C & D - L exploitant devra définir la procédure d approche en catégorie B selon l instruction à l EU OPS La dérogation devra être revue tous les ans. 8. Remarque : cas des cartes Jeppesen. Dans les états ne publiant qu une OCH, Jeppesen a décidé de publier des «DA» pour les approches de non précision répondant aux critères CDFA, avec RVR «CDFA». Comme l explique Jeppesen dans son Briefing Bulletin JEPP 08-D, ces DA étant publiées sans prendre en compte la perte de hauteur de l avion lors de la remise de gaz. Il est de la responsabilité de l exploitant d étudier ces différentes approches pour déterminer la marge éventuelle à ajouter à la DA publiée par Jeppesen (voir les trois cas identifiés chapitre 4). 8.1 Cas des terrains français Pour chaque approche publiée en France, Jeppesen publie une «DA/MDA(H)» et fait référence à la recommandation de la DGAC d ajouter une marge verticale à la MDA(H) publiée par la DGAC, que lorsqu une des 3 conditions énumérées dans le chapitre n est pas respectée, facilitant ainsi le travail d analyse des exploitants. 8.2 Cas des terrains dont le moyen radio est situé à moins de 3NM du seuil de piste Dans ce cas Jeppesen considère que sans waypoint FMS permettant d identifier le début de descente la procédure d approche ne peut être effectuée en CDFA de façon stabilisée. Deux types de Minima peuvent alors être publiés : 1. Des minima «CDFA» un waypoint FMS est publié sur la carte et fait office de «FAF» pour les aéronefs équipés de FMS. 2. Des minima «non CDFA» qui intègrent les augmentations des RVR de 200m pour les avions CAT A et B et 400m pour les CAT C et D pour les aéronefs qui ne sont pas capables de déterminer le début de descente. Si cette démarche peut sembler pragmatique. Le cas est plus complexe qu il n y parait. Car si le moyen primaire pour effectuer l approche reste le moyen de radionavigation associé à la procédure d approche (NDB, VOR,..), le FMS devient nécessaire pour bénéficier des minima «CDFA» qui sont en général plus bas que les minima «non CDFA». Or il n existe pas de critère de certification et d approbation opérationnelle du FMS pour bénéficier de tels minima. De plus le Waypoint est un waypoint constructeur qui n est pas publié par l état et l approche n est pas forcément protégée des obstacles conformément aux règles de conception des approches RNAV(GNSS) de l OACI. Pour ces cas particuliers la DGAC recommande aux exploitants de ne considérer que les minima «non CDFA» sans rentrer dans une logique complexe de prise en compte du FMS pour bénéficier de minima plus bas.

8 Annexe : Détermination de la perte de hauteur en fonction de la vitesse anémométrique vraie. Vz : vitesse verticale de l aéronef Vz 0 : Vitesse verticale de l aéronef à la prise de décision γ : décélération verticale de l aéronef à la remise de gaz Z : hauteur de l aéronef VPA : angle de trajectoire verticale TAS : Vitesse anémométrique vraie HL : Height Loss, perte d altitude après la prise de décision de remettre les gaz z 0 DA : Prise de Décision VZ = VZ0 HL VZ0 Remontée de l avion, VZ = 0 Z VPA Vz 0 = - TAS tan (VPA) (négatif en considérant Z positif vers le haut) Vz = γ t + Vz 0 Z = ½ γ t 2 + Vz 0 t (en considérant Z = 0 à la DA) Vz = 0 pour t = - Vz 0 / γ à Vz = 0, Z = ½ 1/γ (Vz 0 ) 2-1/γ (Vz 0 ) 2 = - ½ (Vz 0 ) 2 / γ = - ½ [TAS tan (VPA)] 2 / γ d où HL = ½ [TAS tan (VPA)] 2 / γ Pour IAS = 100 kt (CAT A ACFT) et VPA = 3 Pour IAS = 130 kt (CAT B ACFT) et VPA = 3 Pour IAS = 160 kt (CAT C ACFT) et VPA = 3 Pour IAS = 185 kt (CAT D ACFT) et VPA = 3 TAS (2000 ft, ISA+15 ) = kt = 54.4 m/s Avec γ = 0.08g = 0.08 x 9.81 = m/s 2 HL = 5.18 m = 17 ft TAS (2000 ft, ISA+15 ) = kt = 70.7 m/s Avec γ = 0.08g = 0.08 x 9.81 = m/s 2 HL = 8.74 m = 28.7 ft TAS (2000 ft, ISA+15 ) = kt = 87.0 m/s Avec γ = 0.08g = 0.08 x 9.81 = m/s 2 HL = m = 43.4 ft TAS (2000 ft, ISA+15 ) = kt = m/s Avec γ = 0.08g = 0.08 x 9.81 = m/s 2 HL = m = 58.1 ft

(Texte non paru au journal officiel) Instruction n 110010 du 8 février 2011 relative à la détermination des minimums opérationnels d aérodrome

(Texte non paru au journal officiel) Instruction n 110010 du 8 février 2011 relative à la détermination des minimums opérationnels d aérodrome MIN 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement Direction générale de l aviation civile Direction du transport aérien Mission du ciel unique

Plus en détail

LES CARTES IAC. A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs

LES CARTES IAC. A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs LES CARTES IAC A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs 1. INTRODUCTION Nous allons présenter les cartes «Instrument

Plus en détail

MINIMA OPERATIONNEL. E-SMS Afrijet Business Service

MINIMA OPERATIONNEL. E-SMS Afrijet Business Service MINIMA OPERATIONNEL A. référence réglementaire Reference RAG OPS 1, Sous partie E plus RAG OPS 1 sous partie D. B. Generalité Minimums applicables en préparation des vols Miniums applicables en vol C.

Plus en détail

INSTRUCTION N 02 - ACM/DANA/SNA. relative au processus de conception des procédures de vols aux instruments

INSTRUCTION N 02 - ACM/DANA/SNA. relative au processus de conception des procédures de vols aux instruments INSTRUCTION N 02 - ACM/DANA/SNA relative au processus de conception des procédures de vols aux instruments 1 GÉNÉRALITÉS 1.1 La présente Instruction contient des dispositions générales pour le processus

Plus en détail

RAPPORT INCIDENT GRAVE

RAPPORT INCIDENT GRAVE www.bea.aero RAPPORT INCIDENT GRAVE Approche au-dessus du plan de descente, interception d un signal ILS secondaire, augmentation de l assiette commandée par le pilote automatique (1) Sauf précision contraire,

Plus en détail

PARTIE IV HELICOPTERES

PARTIE IV HELICOPTERES Procédures aux instruments - Recueil des critères de conception IV-1 16 mars 2012 PARTIE IV HELICOPTERES Procédures aux instruments - Recueil des critères de conception IV-2 16 mars 2012 Page laissée intentionnellement

Plus en détail

Aérodrome de Nice - Côte d Azur Mise en service de procédures d approche RNAV (GNSS) directe et de précision en piste 04

Aérodrome de Nice - Côte d Azur Mise en service de procédures d approche RNAV (GNSS) directe et de précision en piste 04 Aérodrome de Nice - Côte d Azur Mise en service de procédures d approche RNAV (GNSS) directe et de précision en piste 04 1 2 Sommaire Préambule 1. Quelques définitions 2. Les projets sur l aéroport de

Plus en détail

LES PROCEDURES D'ARRIVEES IFR

LES PROCEDURES D'ARRIVEES IFR LES PROCEDURES D'ARRIVEES IFR 1. DEFINITION: La procédure d'arrivée est la phase transitoire entre la croisière et l'approche. Elle permet de rejoindre l'un des IAF (Initial Approch Fix), point de départ

Plus en détail

RAPPORT INCIDENT GRAVE

RAPPORT INCIDENT GRAVE www.bea.aero RAPPORT INCIDENT GRAVE Atterrissage sur une piste désaffectée (1) Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport sont exprimées en heure locale. Aéronef Avion Cessna 510 Citation

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE O1 - PBN Guide des opérations RNP APCH appelées communément RNAV(GNSS)

GUIDE TECHNIQUE O1 - PBN Guide des opérations RNP APCH appelées communément RNAV(GNSS) Direction de la sécurité de l Aviation civile Direction navigabilité et opérations Pôle spécialistes et techniques GUIDE TECHNIQUE O1 - PBN Guide des opérations RNP APCH appelées communément RNAV(GNSS)

Plus en détail

SERVICE TECHNIQUE : 05 57 92 57 57 Fax : 05 57 92 57 77 : sia-direction@aviation-civile.gouv.fr. Cette AIC annule et remplace l AIC 04/12 PAC-N

SERVICE TECHNIQUE : 05 57 92 57 57 Fax : 05 57 92 57 77 : sia-direction@aviation-civile.gouv.fr. Cette AIC annule et remplace l AIC 04/12 PAC-N SERVICE TECHNIQUE : 05 57 92 57 57 Fax : 05 57 92 57 77 : sia-direction@aviation-civile.gouv.fr Site SIA : http://www.sia.aviation-civile.gouv.fr AIC PAC-N A 05/12 Date de publication : 20 SEP OBJET :

Plus en détail

LES REGLES DE VOL VFR

LES REGLES DE VOL VFR LES REGLES DE VOL VFR 1. DEFINITION : Un pilote effectue un vol selon les règles de vol à vue ou VFR (Visual Flight Rules), lorsqu'il maintient son avion dans une configuration propre au vol (attitude,

Plus en détail

Manuel de conception de procédures de qualité de navigation requise à autorisation obligatoire (RNP AR)

Manuel de conception de procédures de qualité de navigation requise à autorisation obligatoire (RNP AR) Doc 9905 AN/471 Manuel de conception de procédures de qualité de navigation requise à autorisation obligatoire (RNP AR) Approuvé par le Secrétaire général et publié sous son autorité Première édition 2009

Plus en détail

IR CA 010 1 er Devoir v.1

IR CA 010 1 er Devoir v.1 Chapitre à étudier : Annexes OACI : chapitre 01 (Annexe 1 : licences du personnel) Circulation aérienne : partie 2 (Annexe 2 : Règles de l air) * * * QUESTION 1 Le passage d'un régime de vol aux instruments

Plus en détail

B.A -BA. Ministère de l écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement. www.developpement-durable.gouv.fr

B.A -BA. Ministère de l écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement. www.developpement-durable.gouv.fr B.A -BA Copyright illustrations : René Deymonaz - Conception & réalisation : DGAC / Bureau web / Cre@tion - Avril 2011 du RTBA Direction Générale de L Aviation Civile Direction du Transport Aérien Mission

Plus en détail

Calcul mental à l'usage du pilote d avion en VFR

Calcul mental à l'usage du pilote d avion en VFR Calcul mental à l'usage du pilote d avion en VFR 1. Conversions d unités 2. Opérations élémentaires 3. Corrections instrumentales et des performances 4. Calculs relatifs à la trajectoire dans le plan vertical

Plus en détail

Consignes d'utilisation de l'aérodrome de Saint Tropez-La Môle. Pour une exploitation en Transport public

Consignes d'utilisation de l'aérodrome de Saint Tropez-La Môle. Pour une exploitation en Transport public Consignes d'utilisation de l'aérodrome de Saint Tropez-La Môle NOTE D INFORMATION A L ATTENTION DES OPERATEURS D APPAREILS DE MTOW INFERIEURE A 5.7t Pour une exploitation en Transport public Page 2 Consignes

Plus en détail

LE TOUR DE PISTE. A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs

LE TOUR DE PISTE. A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs LE TOUR DE PISTE A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs 1. DEFINITION: Le tour de piste ou appelé également circuit

Plus en détail

PERFORMANCE DES AERONEFS

PERFORMANCE DES AERONEFS PERFORMANCE DES AERONEFS A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs 1. VITESSES CARACTERISTIQUES DES AERONEFS EN APPROCHE

Plus en détail

CHAPITRE 2 DESCRIPTION DES PRINCIPES RETENUS POUR LA PROTECTION DES PROCÉDURES

CHAPITRE 2 DESCRIPTION DES PRINCIPES RETENUS POUR LA PROTECTION DES PROCÉDURES Mémento à l usage des utilisateurs des 11 CHAPITRE 2 DESCRIPTION DES PRINCIPES RETENUS POUR LA PROTECTION DES PROCÉDURES 2.1 GÉNÉRALITÉS Il faut admettre qu'il ne peut y avoir de protection absolue. Toute

Plus en détail

AIC NR 10/A/06GO 20 JULY 2006

AIC NR 10/A/06GO 20 JULY 2006 AGENCE POUR LA SÉCURITÉ DE LA NAVIGATION AÉRIENNE EN AFRIQUE ET A MADAGASCAR Phone : 221.869.23.32 221.869.23.46 Fax : 221.820.06.00 AFTN : GOOOYNYX E-mail : SENEGALBNI@asecna.org Web site : www.ais-asecna.org

Plus en détail

L'APPROCHE AUX INSTRUMENTS

L'APPROCHE AUX INSTRUMENTS L'APPROCHE AUX INSTRUMENTS 1. DEFINITION : Il est important de comprendre les différentes phases d'une procédure d'approche. On distingue : l'arrivée l'attente l'approche initiale l'approche intermédiaire

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN. Document de séance

PARLEMENT EUROPÉEN. Document de séance PARLEMENT EUROPÉEN 2004 Document de séance 2009 C6-0090/2006 2000/0069(COD) FR 21/03/2006 Position commune Position commune adoptée par le Conseil le 9 mars 2006 en vue de l'adoption du règlement du Parlement

Plus en détail

MISE EN PLACE DU CONTROLE DES COMPETENCES LINGUISTIQUES DEFINI PAR L OACI

MISE EN PLACE DU CONTROLE DES COMPETENCES LINGUISTIQUES DEFINI PAR L OACI Page : 1/6 MISE EN PLACE DU CONTROLE DES COMPETENCES LINGUISTIQUES DEFINI PAR L OACI Information importante à l attention des pilotes qui bénéficient jusqu au 4 mars 2011 de la compétence linguistique

Plus en détail

MANUEL FORMATION. MANUEL FORMATION Page 1 PROGRAMME FORMATION CPL (A) FTO n F-CE 043 PROGRAMME FORMATION CPL(A) Pratique

MANUEL FORMATION. MANUEL FORMATION Page 1 PROGRAMME FORMATION CPL (A) FTO n F-CE 043 PROGRAMME FORMATION CPL(A) Pratique MANUEL FORMATION Page 1 MANUEL FORMATION PROGRAMME FORMATION CPL (A) Pratique MANUEL FORMATION Page 2 I L OBJET DE LA FORMATION : La formation s adresse aux personnes possédant une Licence de Pilote Privé

Plus en détail

Consignes OACI pour remplissage du plan de vol, se référer à l ouvrage de circulation aérienne.

Consignes OACI pour remplissage du plan de vol, se référer à l ouvrage de circulation aérienne. N interne 033-0003 Vitesse sol à l allée = 100+20 = 120 kt Distance parcourue en 16 minutes à cette vitesse = La vitesse sol au retour sera de 100-20 = 80 kt 60 D où un temps de vol retour = 32 = 24min

Plus en détail

CIRCULAIRE D INFORMATION AERONAUTIQUE SERIE A NR 02 DU 20 SEPTEMBRE

CIRCULAIRE D INFORMATION AERONAUTIQUE SERIE A NR 02 DU 20 SEPTEMBRE TEL : 00 213 21 65 63 65 FAX : 00 213 21 50 91 84 ADRESSE TELEGRAPHIQUE AFTN : DAAAYNYX COM : NOF ALGER REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE DIRECTION D EXPLOITATION DE LA NAVIGATION AERIENNE

Plus en détail

GUIDE DE REDACTION D'UN MANUEL D'EXPLOITATION PARTIE D

GUIDE DE REDACTION D'UN MANUEL D'EXPLOITATION PARTIE D Page : 1/7 Note : Le contenu des différents chapitres de la partie D doit être traité par des responsables de l exploitation et non du TRTO. Les éléments qui concernent les personnels navigants doivent

Plus en détail

MÉMENTO À L USAGE DES UTILISATEURS DES PROCÉDURES DE VOL AUX INSTRUMENTS - MUP -

MÉMENTO À L USAGE DES UTILISATEURS DES PROCÉDURES DE VOL AUX INSTRUMENTS - MUP - direction générale de l Aviation civile 50, rue Henry-Farman 75720 Paris cedex 15 MÉMENTO À L USAGE DES UTILISATEURS DES PROCÉDURES DE VOL AUX INSTRUMENTS - MUP - 8 ème édition du 30 juin 2012 Document

Plus en détail

L insertion des drones dans l espace aérien

L insertion des drones dans l espace aérien L insertion des drones dans l espace aérien JOURNÉE «DRONES» / RPAS A USAGE NON MILITAIRE ASTech 25/04/2012, Paris Cl. Le Tallec Travaux Exdro2 (DGA), ULTRA (EC/FP7) et IDEAS (Onera) 1 Règles internationales

Plus en détail

Cette Checklist permet à l inspecteur de vérifier les différentes étapes du processus d approbation. Oui Non

Cette Checklist permet à l inspecteur de vérifier les différentes étapes du processus d approbation. Oui Non Checklist d évaluation interne Cette Checklist permet à l inspecteur de vérifier les différentes étapes du processus d approbation. Thème :PANS-OPS Réf. Points à vérifier ou question demandant réponse

Plus en détail

Carburants autorisés pour les aéronefs à pistons

Carburants autorisés pour les aéronefs à pistons REGLE DSAC/NO Règle disponible en téléchargement sur www.osac.aero Indice A 30 janvier 2013 Carburants autorisés pour les aéronefs à pistons R-40-08 Ministère de l'ecologie, du Développement durable, et

Plus en détail

L APPROCHE FINALE ET L ATTERRISSAGE Support de notes

L APPROCHE FINALE ET L ATTERRISSAGE Support de notes L APPROCHE FINALE ET L ATTERRISSAGE Support de notes 1- APPROCHE FINALE 1-1 Identification et contrôle 1-2 Approches particulières 2- ATTERRISSAGE 2-1 Définitions 2-2 Phases de l atterrissage 2-3 Paramètres

Plus en détail

C- Navigation. Pour effectuer un trajet, vous mesurez une route sur la carte au 1/500.000 O.C.A.I. R : Ce sera une route vraie

C- Navigation. Pour effectuer un trajet, vous mesurez une route sur la carte au 1/500.000 O.C.A.I. R : Ce sera une route vraie Carte C- Navigation Pour effectuer un trajet, vous mesurez une route sur la carte au 1/500.000 O.C.A.I. R : Ce sera une route vraie Sur une carte dont l'échelle est de 1/250.000, 4 centimètres représentent

Plus en détail

APPROCHES STABILISÉES GUIDE DES BONNES PRATIQUES POUR LES PILOTES ET LES CONTRÔLEURS

APPROCHES STABILISÉES GUIDE DES BONNES PRATIQUES POUR LES PILOTES ET LES CONTRÔLEURS Les symposiums AUTORITÉ DE SURVEILLANCE AUTORITÉ DE SURVEILLANCE Direction générale de l'aviation Civile 50, rue Henry Farman 75720 PARIS Téléphone : +33 (0)1 58 09 43 21 Bureau d'enquêtes et d'analyses

Plus en détail

Le vol IFR. Un vol IFR, c est quoi? Structure du vol. Schéma d un vol IFR type

Le vol IFR. Un vol IFR, c est quoi? Structure du vol. Schéma d un vol IFR type Le vol IFR Le vol sous régime IFR (Instrument Flight Rules) est très encadré, faisant appel à de nombreuses règles. Malgré tout rassurez vous, c est à la portée de n importe quel pilote, pourvu que vous

Plus en détail

Thierry Cadiot Juillet 2012

Thierry Cadiot Juillet 2012 Les règles d emport de Carburant Thierry Cadiot Juillet 2012 Sommaire Introduction La loi et les règles La loi Les règles d opération Le Carburant Généralités Manuel de vol Application au voyage Préparation

Plus en détail

BIARRITZ BAYONNE ANGLET POINTS / REPERES ESSENTIELS DES PROCEDURES WAYPOINTS / PROCEDURES MAIN FIXES

BIARRITZ BAYONNE ANGLET POINTS / REPERES ESSENTIELS DES PROCEDURES WAYPOINTS / PROCEDURES MAIN FIXES AIP AD2 LFBZ DATA 01 FRANCE 16 MAR 06 DATA BIARRITZ BAYONNE ANGLET POINTS / REPERES ESSENTIELS DES PROCEDURES WAYPOINTS / PROCEDURES MAIN FIXES IDENTIFICATION / FONCTION IDENTIFICATION / FUNCTION VOR /

Plus en détail

CCA européen. CFS ou. Personnels navigants commerciaux. transformer votre. votre CSS + 2 matières. Juin 2013

CCA européen. CFS ou. Personnels navigants commerciaux. transformer votre. votre CSS + 2 matières. Juin 2013 Direction générale de l Aviation civile Direction de la Sécurité de l Aviation civile Direction Personnels Navigants Pôle Licences Personnels navigants commerciaux CFS ou votre CSS + 2 matières transformer

Plus en détail

Sommaire. Le dossier de vol : les infos utiles à la préparation paration d un d

Sommaire. Le dossier de vol : les infos utiles à la préparation paration d un d Vol de nuit Sommaire Introduction : Nuit aéronautique a et types de vol. 1. Un peu de réglementationr A. Au niveau du pilote a. Qualification et aptitude au vol de nuit b. Conditions d expd expérience

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION UNIQUE CHAPITRE 2 : LDD + DAT + AR. 4. Avis Réglementaires

DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION UNIQUE CHAPITRE 2 : LDD + DAT + AR. 4. Avis Réglementaires SAS DU PARC EOLIEN DU HAUT PERCHE DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION UNIQUE CHAPITRE 2 : LDD + DAT + AR 4. Avis Réglementaires CHAPITRE 2-04 : AVIS RÉGLEMENTAIRES SOMMAIRE 1 - Avis des propriétaires sur

Plus en détail

Vu l arrêté du ministre des transport du 30 septembre 1989 relatif à la licence et aux qualifications du personnel navigant complémentaire;

Vu l arrêté du ministre des transport du 30 septembre 1989 relatif à la licence et aux qualifications du personnel navigant complémentaire; Décision du Ministre du Transport N 107 du 05 Septembre 2007 Relative aux conditions d approbation des centres de formation des compagnies de transport aérien. Le Ministre du Transport, Sur proposition

Plus en détail

Consignes d'utilisation de l'aérodrome de Saint Tropez-La Môle. avec un avion de type XXXXXXX

Consignes d'utilisation de l'aérodrome de Saint Tropez-La Môle. avec un avion de type XXXXXXX Saint Tropez-La Môle avec un avion de type XXXXXXX Pour une exploitation en Transport public / Transport prive * * Préciser le type d exploitation Page 2 Consignes d'utilisation de l'aérodrome de XXXXXXXXXXXXXXXX

Plus en détail

AIRE DE STATIONNEMENT LIMOGES. Postes de stationnements aéronefs : SIA CHG :

AIRE DE STATIONNEMENT LIMOGES. Postes de stationnements aéronefs : SIA CHG : AIRE DE STATIONNEMENT LIMOGES Postes de stationnements aéronefs : CHG : SIA AIP AD 2 LFBL DATA 01 FRANCE 28 MAY 15 DATA LIMOGES BELLEGARDE POINTS / REPERES ESSENTIELS DES PROCEDURES Waypoints / procedures

Plus en détail

AIC N 10/A/15GO 19 MARS 2015

AIC N 10/A/15GO 19 MARS 2015 AGENCE POUR LA SÉCURITÉ DE LA NAVIGATION AÉRIENNE EN AFRIQUE ET A MADAGASCAR Phone : +(221) 33.869.23.32 +(221) 33.869.23.46 Fax : +(221) 33.820.06.00 AFTN : GOOOYNYX E-mail : dakarbni@asecna.org Web :

Plus en détail

LES REGLES DE L AIR. A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs

LES REGLES DE L AIR. A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs LES REGLES DE L AIR A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs 1. REGLES A APPLIQUER : En vol comme sur l aire de mouvement

Plus en détail

Formation Pratique PPL (Pilote Privé) PHASE I

Formation Pratique PPL (Pilote Privé) PHASE I Formation Pratique PPL (Pilote Privé) PHASE I Le but de cette phase est l intégration de l élève dans le milieu aéronautique et lui permettre d'acquérir les connaissances nécessaires à son premier vol.

Plus en détail

LES PROCEDURES EN ROUTE

LES PROCEDURES EN ROUTE LES PROCEDURES EN ROUTE A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs 1. INTRODUCTION : Cette phase de vol est aussi appelée

Plus en détail

CIRCULAIRE. Procédures de qualification du personnel de certification des organisations de maintenance pour aéronefs.

CIRCULAIRE. Procédures de qualification du personnel de certification des organisations de maintenance pour aéronefs. ROYAUME DE BELGIQUE MINISTERE DES COMMUNICATIONS ET DE L'INFRASTRUCTURE Administration de l'aéronautique CIRCULAIRE CIR/AIRW-19 Date : 11/05/01 Edition : 1 Objet : Procédures de qualification du personnel

Plus en détail

Séminaire dirigeants Houlgate. 15 octobre 2011

Séminaire dirigeants Houlgate. 15 octobre 2011 Séminaire dirigeants Houlgate 15 octobre 2011 Séminaire dirigeants Pratiquement.. Daniel Bolot Séminaire dirigeants Formation des pilotes et des instructeurs Daniel Bolot Formation des pilotes et des instructeurs

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Direction générale de l Aviation civile Paris, le Direction de la sécurité de l Aviation civile Note de consultation Direction coopération

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE DU REGLEMENT (UE) n 923/2012 (SERA)

MISE EN ŒUVRE DU REGLEMENT (UE) n 923/2012 (SERA) MISE EN ŒUVRE DU REGLEMENT (UE) n 923/2012 (SERA) Différences entre le règlement européen et la réglementation française Choix nationaux de mise en œuvre Le présent document, à visée pédagogique, liste

Plus en détail

LES REGLES DE L AIRL

LES REGLES DE L AIRL LES REGLES DE L AIRL LES RÈGLES DE L AIR Responsabilités du commandant de bord Règles de survol des obstacles Règles de prévention des abordages UTILISATION DES ULM Documents obligatoires Survol de l eau

Plus en détail

RAPPORT INCIDENT GRAVE

RAPPORT INCIDENT GRAVE www.bea.aero RAPPORT INCIDENT GRAVE Perturbation du signal ILS lors de l approche, déclenchement de la protection «ALPHA FLOOR» lors de l approche interrompue (1) Sauf précision contraire, les heures figurant

Plus en détail

A-1 APPENDICE A. CONCEPT INITIAL DE LA STRATÉGIE RELATIVE AU GNSS POUR LA RÉGION AFI (Rev.1)

A-1 APPENDICE A. CONCEPT INITIAL DE LA STRATÉGIE RELATIVE AU GNSS POUR LA RÉGION AFI (Rev.1) A-1 APPENDICE A CONCEPT INITIAL DE LA STRATÉGIE RELATIVE AU GNSS POUR LA RÉGION AFI (Rev.1) Introduction 1. La stratégie relative au GNSS pour la AFI a pour but de définir une trajectoire évolutive en

Plus en détail

CIRCULAIRE D INFORMATION AÉRONAUTIQUE 5/15

CIRCULAIRE D INFORMATION AÉRONAUTIQUE 5/15 CIRCULAIRE D INFORMATION AÉRONAUTIQUE 5/15 1.0 Introduction OPÉRATIONS SELON LES RÈGLES DE VOL AUX INSTRUMENTS (IFR) BASÉES SUR LE SYSTÈME MONDIAL DE NAVIGATION PAR SATELLITE (GNSS) (Remplace l AIC 16/08)

Plus en détail

BULLETIN D'INFORMATION GSAC

BULLETIN D'INFORMATION GSAC GROUPEMENT POUR LA SECURITE A V I A T I O N BI 2009/34 C I V I L E BULLETIN D'INFORMATION GSAC Édité par : DGAC FRANCE Le : 21 JUILLET 2009 TITRE : MISE EN OEUVRE DE LA LICENCE NATIONALE DE MAINTENANCE

Plus en détail

Éléments de calcul mental

Éléments de calcul mental Éléments de calcul mental Introduction Calcul mental! Son but est de faciliter la tâche du pilote pour lui éviter de lâcher les commandes en manipulant une calculatrice.! En vol il ne doit pas perturber

Plus en détail

ANNEXE A : CONDITIONS D'HOMOLOGATION ET PROCÉDURES D'EXPLOITATION DES AÉRODROMES

ANNEXE A : CONDITIONS D'HOMOLOGATION ET PROCÉDURES D'EXPLOITATION DES AÉRODROMES CHEA A-III-1 ANNEXE A : CONDITIONS D'HOMOLOGATION ET PROCÉDURES D'EXPLOITATION DES AÉRODROMES ****** III. PISTE UTILISEE POUR LES APPROCHES CLASSIQUES CHEA A-III-2 (page intentionnellement vide) CHEA A-III-3

Plus en détail

Fiche Préconisation Création d ascenseur

Fiche Préconisation Création d ascenseur Page : 1 1- Constat Impossibilité d accéder à un ou plusieurs niveaux du bâtiment par un moyen de transport vertical Rappel réglementaire : Un ascenseur est obligatoire 1- Si l effectif admis aux étages

Plus en détail

CONTRAT DE FORMATION AU BREVET FRANCAIS PILOTE ULM

CONTRAT DE FORMATION AU BREVET FRANCAIS PILOTE ULM CONTRAT DE FORMATION AU BREVET FRANCAIS PILOTE ULM Entre : La SPRL «Air Evasion» Siège social Rue d Anlier nr 24 B-6630 Martelange Représenté par Gielkens Peter Et : M.. I Objet Le présent contrat a pour

Plus en détail

Annexe VI au projet de règlement de la Commission relatif aux «opérations aériennes OPS» Partie NCC IR

Annexe VI au projet de règlement de la Commission relatif aux «opérations aériennes OPS» Partie NCC IR Agence européenne de la sécurité aérienne Annexe VI au projet de règlement de la Commission relatif aux «opérations aériennes OPS» Partie NCC IR R.F010-02 Agence européenne de la sécurité aérienne, 2012.

Plus en détail

Ordonnance sur les aides financières à la formation aéronautique

Ordonnance sur les aides financières à la formation aéronautique Ordonnance sur les aides financières à la formation aéronautique (OAFA) Version pas encore publiée dans la FF du.. 2015 Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 111 de la loi fédérale du 21 décembre 1948 sur

Plus en détail

Instruction relative à l exploitation en transport aérien commercial d avions monomoteur à turbine en conditions IMC et/ou de nuit

Instruction relative à l exploitation en transport aérien commercial d avions monomoteur à turbine en conditions IMC et/ou de nuit Direction de la sécurité de l Aviation civile Direction Navigabilité et Opérations Edition 1 Instruction relative à l exploitation en transport aérien commercial d avions monomoteur à turbine en conditions

Plus en détail

n 30 octobre - novembre - décembre

n 30 octobre - novembre - décembre BULLETIN - - LE BOURGET n 30 octobre - novembre - décembre sur le trafic aérien en Île de France 2014 S O M MAI R E Trafic des aéroports................ p.2 Configurations..................... p.2 Répartition

Plus en détail

LE DIRECTEUR GENERAL DE L'AUTORITE NATIONALE DE L'A VIATION CIVILE

LE DIRECTEUR GENERAL DE L'AUTORITE NATIONALE DE L'A VIATION CIVILE +.. ~. N. A. C ' MINISTERE DES TRANSPORTS AUTORITE NATIONALE DE L'AVIATION CIVILE DE CÔTE D'IVOIRE Abidjan, le t~.. ~.~. DECISION00 0 1 8 5 ANAC/NOAv

Plus en détail

Guidance pour le développement du rapport de crédit

Guidance pour le développement du rapport de crédit Direction générale Transport Aérien Direction Licences Licences de vol et immatriculations CCN Rue du Progrès 80, Bte 5 local 1030 Bruxelles Tél. 02 277 43 11 - Fax 02 277 42 59 Votre contact Laurent Vandescuren

Plus en détail

Certification des aérodromes au sens de l OACI et santé publique. Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office

Certification des aérodromes au sens de l OACI et santé publique. Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office Certification des aérodromes au sens de l OACI et santé publique Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office Sommaire Généralités sur la certification des aérodromes Référentiels Exigences

Plus en détail

Non-Commercial Air Operations with Other-Than Complex Motor-Powered Aircraft «voler en avion léger, en aviation générale»

Non-Commercial Air Operations with Other-Than Complex Motor-Powered Aircraft «voler en avion léger, en aviation générale» Emport de carburant (NCO.OP.125 Fuel and oil supply aeroplanes) Réserve finale Vol local VFR de jour, toujours en vue de l aérodrome Réserve finale = 10 minutes (conso croisière) [ La notion des 30 mini

Plus en détail

LE CARBURANT POUR BOEING 737-700

LE CARBURANT POUR BOEING 737-700 Cours de formation Par Michel Schopfer LE CARBURANT POUR BOEING 737-700 Il s agit de déterminer l emport de carburant retenu pour l étape. Le calcul du pétrole final pour la mission intègre des variables

Plus en détail

Navigation ST CYR BERNAY

Navigation ST CYR BERNAY Navigation ST CYR BERNAY (vers. 3) But : - Navigation : à vue, cap et montre (estime) contrôlée par repères sol - Intégration : sur terrain non contrôlé Matériel nécessaire : - Carte OACI IGN 1/500 000

Plus en détail

l utilisation opérationnelle des drones en Europe

l utilisation opérationnelle des drones en Europe Proposition de création de règles communes pour l utilisation opérationnelle des drones en Europe easa.europa.eu/drones septembre 2015 Proposition de création de règles communes pour l utilisation opérationnelle

Plus en détail

SOIRÉE DES ETUDIANTS : SID STAR

SOIRÉE DES ETUDIANTS : SID STAR SOIRÉE DES ETUDIANTS : SID STAR Salut les pilotes NB: LA SID proposée dans ce tutoriel pour Bordeaux a changée: Il s'agit de la SAU6A désormais. Vous avez débuté il y a peu et souhaitez vous perfectionner?

Plus en détail

Dave Anderson Ingénierie des opérations aériennes Boeing Commercial Airplanes Septembre 2006

Dave Anderson Ingénierie des opérations aériennes Boeing Commercial Airplanes Septembre 2006 Économies de carburant Procédures opérationnelles dans un souci de meilleur rendement environnemental Dave Anderson Ingénierie des opérations aériennes Boeing Commercial Airplanes Septembre 2006 Qu est-ce

Plus en détail

RAPPORT D ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A06O0180 COLLISION AVEC UN PLAN D EAU

RAPPORT D ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A06O0180 COLLISION AVEC UN PLAN D EAU RAPPORT D ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A06O0180 COLLISION AVEC UN PLAN D EAU DU CESSNA 172M C-FKWP AU LAC WILCOX, À RICHMOND HILL (ONTARIO) LE 16 JUILLET 2006 Le Bureau de la sécurité des transports du Canada

Plus en détail

Annexe VII au projet de règlement de la Commission relatif aux «opérations aériennes OPS» Partie NCO IR

Annexe VII au projet de règlement de la Commission relatif aux «opérations aériennes OPS» Partie NCO IR Agence européenne de la sécurité aérienne Annexe VII au projet de règlement de la Commission relatif aux «opérations aériennes OPS» Partie NCO IR R.F011-02 Agence européenne de la sécurité aérienne, 2012.

Plus en détail

Pourquoi ce document

Pourquoi ce document Sommaire des cartes Page 6 : Journée de trafic des aérodromes de Charles De Gaulle, Orly et Le Bourget en configuration face à l Ouest Page 7 : Journée de trafic des aérodromes de Charles De Gaulle, Orly

Plus en détail

Accessibilité des ERP-IOP situés dans un cadre bâti existant

Accessibilité des ERP-IOP situés dans un cadre bâti existant Ajustement de l environnement normatif Accessibilité des ERP-IOP situés dans un cadre bâti existant Jean-Gérard Langlois - Pôle accessibilité Cotita «Accessibilité des bâtiments des collectivités» - 27

Plus en détail

Examen pratique pour la licence de pilote privé avec droits restreints (avion)

Examen pratique pour la licence de pilote privé avec droits restreints (avion) Bundesamt für Zivilluftfahrt (BAZL) Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) Ufficio federale dell'aviazione civile (UFAC) Federal Office for Civil Aviation (FOCA) Flight Training and Licenses Maulbeerstrasse

Plus en détail

Note : Document mis à la disposition d HELIMAT ( www.helimat.com ) par la DGAC. Nous remercions la DGAC de son accord.

Note : Document mis à la disposition d HELIMAT ( www.helimat.com ) par la DGAC. Nous remercions la DGAC de son accord. Compte rendu de réunion du 14 Mars 2002 relative aux phénomènes de Vortex (enfoncement avec puissance) sur hélicoptère. Cette réunion qui s est tenue à la DGAC fait suite au séminaire de travail initié

Plus en détail

Ajustement. Titre l environnement normatif

Ajustement. Titre l environnement normatif Ajustement de Titre l environnement normatif Rencontres techniques de l AMF 5 février 2015 Antoine Cretin-Maitenaz DHUP Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie Le décret du 5

Plus en détail

LES SERVICES ET UTILISATION DU RADAR

LES SERVICES ET UTILISATION DU RADAR LES SERVICES ET UTILISATION DU RADAR A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs 1. FONCTIONNEMENT DES RADAR : Les radars de contrôles aériens sont des instruments de télédétection utilisés

Plus en détail

RAPPORT INCIDENT GRAVE

RAPPORT INCIDENT GRAVE www.bea.aero RAPPORT INCIDENT GRAVE Perte momentanée du contrôle de la trajectoire lors d une remise de gaz (1) Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport sont exprimées en temps universel

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE

REPUBLIQUE FRANCAISE REPUBLIQUE FRANCAISE MINISTERE DES TRANSPORTS, DE L'EQUIPEMENT, DU TOURISME ET DE LA MER NOR EQUA Arrêté du 20 octobre 2005 fixant le programme des connaissances et les modalités de formation des personnels

Plus en détail

Décision du Ministre du Transport et de l équipement N 050 du 24 Mai 2011 Fixant les méthodes et minimums de séparations des aéronefs aux procédures.

Décision du Ministre du Transport et de l équipement N 050 du 24 Mai 2011 Fixant les méthodes et minimums de séparations des aéronefs aux procédures. République Tunisienne ***** Ministère du Transport et de l Equipement Décision du Ministre du Transport et de l équipement N 050 du 24 Mai 2011 Fixant les méthodes et minimums de séparations des aéronefs

Plus en détail

ANNEXE D relative à l approbation du système d entretien d un exploitant de services aériens

ANNEXE D relative à l approbation du système d entretien d un exploitant de services aériens ANNEXE D relative à l approbation du système d entretien d un exploitant de services aériens 1.- L objet de la présente annexe est de rappeler les obligations de l exploitant en matière d entretien de

Plus en détail

Ajustement. Titre l environnement normatif

Ajustement. Titre l environnement normatif Ajustement de Titre l environnement normatif Comité de pilotage Ad AP du 14 janvier 2015 Nantes Présenté par la délégation ministérielle à l accessibilité Eric Heyrman Ministère de l'écologie, du Développement

Plus en détail

Ajustement normatif : de nouvelles règles pour le cadre bâti existant

Ajustement normatif : de nouvelles règles pour le cadre bâti existant Ajustement normatif : de nouvelles règles pour le cadre bâti existant Commerces, professions libérales, artisanat, collectivités, administrations, établissements de santé, de loisirs, associations : Quelle

Plus en détail

NAVIGABILITE et CERTIFICATION. des avions étatiques. RACAM 4-8 juin 2010

NAVIGABILITE et CERTIFICATION. des avions étatiques. RACAM 4-8 juin 2010 NAVIGABILITE et CERTIFICATION des avions étatiques RACAM 4-8 juin 2010 Navigabilité et certification des avions étatiques Contexte réglementaire Elaboration du certificat de type Suivi de navigabilité

Plus en détail

ANNEXE A CONDITIONS D HOMOLOGATION ET PROCÉDURES D EXPLOITATION DES AÉRODROMES

ANNEXE A CONDITIONS D HOMOLOGATION ET PROCÉDURES D EXPLOITATION DES AÉRODROMES CHEA A-DEF-1 ANNEXE A CONDITIONS D HOMOLOGATION ET PROCÉDURES D EXPLOITATION DES AÉRODROMES ******* RAPPEL DE DÉFINITIONS CHEA A-DEF-2 CHEA A-DEF-3 RAPPEL DE DÉFINITIONS DEFINITIONS Aérodrome terrestre

Plus en détail

D- Aérodynamique. Si vous augmentez la charge alaire de votre ULM, votre vitesse de décrochage: R : augmente

D- Aérodynamique. Si vous augmentez la charge alaire de votre ULM, votre vitesse de décrochage: R : augmente Brin de laine D- Aérodynamique Un vol dissymétrique se reconnaît par: la non coïncidence du brin de laine avec l'axe longitudinal de l'ulm Un brin de laine placé en vue du pilote dans une zone d'écoulement

Plus en détail

ESSAIS COMPLEMENTAIRES du REMORQUEUR ULM DYNAMIC WT 9

ESSAIS COMPLEMENTAIRES du REMORQUEUR ULM DYNAMIC WT 9 ESSAIS COMPLEMENTAIRES du REMORQUEUR ULM DYNAMIC WT 9 EQUIPE DE L HELICE «DURANDAL 100» RESULTATS DES ESSAIS Fédération Française de Vol à Voile Daniel SERRESPEAL 1 OBJET DU PRESENT RAPPORT: Le CENTRE

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES AGENTS AFIS

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES AGENTS AFIS RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES AGENTS AFIS Les missions de l agent AFIS s articulent autour de trois objets L exécution de fonctions opérationnelles La tenue de documents L exercice de relations avec la

Plus en détail

REGLEMENT FIXANT LES CONDITIONS TECHNIQUES D EXPLOITATION DES HELICOPTERES EN AVIATION GENERALE A MADAGASCAR

REGLEMENT FIXANT LES CONDITIONS TECHNIQUES D EXPLOITATION DES HELICOPTERES EN AVIATION GENERALE A MADAGASCAR REGLEMENT AERONAUTIQUE DE MADAGASCAR REGLEMENT FIXANT LES CONDITIONS TECHNIQUES D EXPLOITATION DES HELICOPTERES EN AVIATION GENERALE A MADAGASCAR Edition 2 - amdt 1 Annexe à la Décision n 461 DGE/DRG/OPS

Plus en détail

ANNEXE A CONDITIONS D HOMOLOGATION ET PROCÉDURES D EXPLOITATION DES AÉRODROMES

ANNEXE A CONDITIONS D HOMOLOGATION ET PROCÉDURES D EXPLOITATION DES AÉRODROMES CHEA A-III-1 ANNEXE A CONDITIONS D HOMOLOGATION ET PROCÉDURES D EXPLOITATION DES AÉRODROMES ******* III - PISTE UTILISÉE POUR LES APPROCHES CLASSIQUES CHEA A-III-2 CHEA A-III-3 III - PISTE UTILISEE POUR

Plus en détail

Bureau Enquêtes-Accidents

Bureau Enquêtes-Accidents Bureau Enquêtes-Accidents RAPPORT relatif à l'incident grave survenu le 6 avril 1999 au Havre (76) à l'avion Cessna T500 immatriculé F-GJDG exploité par Air Normandie F-DG990406 AVERTISSEMENT Ce rapport

Plus en détail

Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3

Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3 Fiche d application : Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3 Date Contenu de la mise à jour Version 7 janvier 2009 2 Préambule : La détermination des classes BR1, BR2 BR3 s effectue en fonction du

Plus en détail

I love balloon 26 rue de Verdun Bouray -sur-juine, le 02/05/2014 91850 Bouray-sur-Juine ' 09 50 29 49 75

I love balloon 26 rue de Verdun Bouray -sur-juine, le 02/05/2014 91850 Bouray-sur-Juine ' 09 50 29 49 75 I love balloon 26 rue de Verdun Bouray -sur-juine, le 02/05/2014 91850 Bouray-sur-Juine ' 09 50 29 49 75 "06 84 98 61 04 PROGRAMME DE FORMATION AB INITIO AU BREVET DE PILOTE DE BALLON LIBRE A AIR CHAUD

Plus en détail

Sanitaires Lavabo accessible

Sanitaires Lavabo accessible Fiche H.11 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux sanitaires, des articles R.111-19 à R.111-19- 3 ; R.111-19-6, R.111-19-8 et R.111-19-11 du code de la construction

Plus en détail

Interprétations Validées des Règles pour la reconnaissance IATF - 3 ème édition

Interprétations Validées des Règles pour la reconnaissance IATF - 3 ème édition Interprétations Validées des Règles pour la reconnaissance IATF - 3 ème édition Les Règles pour la reconnaissance IATF - 3 ème Édition, ont été publiées en 2008. Les Interprétations Validées suivantes

Plus en détail