2 ème Edition Mai 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2 ème Edition Mai 2010"

Transcription

1 2 ème Edition Mai 2010 Contenu: Ce document appelé Help Desk GAF a pour objectif de donner des précisions et des exemples concernant les différentes règles du code de pointage GAF. Le but du CTF est de réduire les différentes interprétations des règles, et ainsi permettre aux juges un travail plus objectif. Article Article 5 6 Article 6 12 Article 7 20 Article 8 31 Article 9 37 Article Note : De nouvelles clarifications et mises à jour de ce document, sont ajoutées dans des encadrés verts. Dans cette édition, seulement les nouvelles informations par rapport à l édition précédente figurent dans les encadrés verts. Article Annexes A, B, C, D, E, F, G N oubliez pas: De lire le code de pointage GAF et les règlements techniques FIG pour une complète référence aux règles. Le contenu de ce Help desk n est pas exhaustif et peut être revu en fonction de futurs critères.

2 ARTICLE 1. Règlement pour les gymnastes 1.1 Droits de la gymnaste Avec l autorisation du jury supérieur elle peut répéter la totalité de son exercice si celui-ci a été interrompu pour une cause dont elle n est pas responsable s de raisons ne relevant pas de sa responsabilité: - Agrès détériorés - Agrès qui s écroulent - Panne de lumières - Appareils de sonorisation cassés s de raisons relevant de sa responsabilité: - Maniques cassées - Bandages défaits - Commencer l exercice sans avoir été appelée Echauffement Pour les groupes mixtes le temps de préparation appartient, personnellement, à chaque gymnaste. L ordre de préparation devrait être le même que celui de la compétition. Barres et poutre: chaque gymnaste décide d utiliser la totalité de son temps ou moins, mais elle a seulement une possibilité pour s échauffer. d échauffement aux barres pour un groupe mixte: OK Pas autorisée à s échauffer une 2 ème fois bien qu elle n ait pas utilisé la totalité se son temps lors du 1 er passage. Pas autorisé Après le temps de préparation ou durant les attentes au cours de la compétition elle peut préparer l agrès mais elle n est pas autorisée à l utiliser Attente au cours de la compétition: c est le temps qui s écoule pendant que les juges calculent la note de la gymnaste précédente. La préparation de l agrès avant l échauffement peut commencer quand les gymnastes défilent pour se rendre à l agrès suivant. Page2

3 1.3 Règles de compétition pour la gymnaste Plan de travail. C est un document élaboré conjointement avec le comité d organisation et la FIG. Ce document contient des informations importantes au sujet de: Organisation Informations techniques (programme, entraînements, échauffements et horaires de compétitions, informations pour les délégations, tirage au sort, formulaires à déposer, réunions, cérémonies, résultats, information sur le site de compétition). Ce plan de travail comprend des annexes avec les formulaires suivants: -Soumission de nouveaux éléments ou sauts (voir annexe A) -Demande pour monter les barres asymétriques (voir annexe B) -Permission d enlever le dossard (voir annexe C) -Dépôt de l ordre de passage (voir annexe D) -Réclamation pour la note D (voir annexe E) -Demande pour revoir les déductions pour temps/ligne (voir annexe F), etc. Transports Hébergement Informations médicales Media ARTICLE 2. Règlement pour les entraîneurs 2.1 Droits et responsabilités des entraîneurs -demander à revoir les pénalisations pour temps et ligne Cette demande peut être verbale ou soumise par écrit à la présidente du jury supérieur avant la fin de la rotation. Page 3

4 ARTICLE 3. Responsabilités du CTF 3.1 La présidente du CTF (ou la déléguée technique si la présidente n est pas présente) -Dans des cas particuliers ou inhabituels elle peut désigner un juge pour la compétition Tout juge possédant la catégorie requise à ce moment là, sur les lieux de la compétition. (si il n y a plus de juge réserve et pas d autres possibilités). Le juge peut être présent parce qu il travaille comme volontaire, ou qu il observe la compétition, etc. s de cas : -Un juge est malade -Un juge ne s est pas présenté à la compétition -Etc. ARTICLE 4. Règlement pour les juges, structure, composition et rôle des jurys aux agrès. 4.1 Règlement pour les juges -Posséder et présenter le brevet et le livret de juge du cycle en cours de validité Il est important de produire tous les documents nécessaires au bureau de la FIG, posséder le sticker du cycle en cours et l enregistrement des cours auquel le juge a participé. Les juges ont pour responsabilité de noter leur participation comme Superviseur à l agrès,jury D,Jury E,ou assistants pour les compétitions officielles ou enregistrées à la FIG. Il est important que pour chaque compétition figure la signature du président du jury supérieur. Page 4

5 - assister aux entraînements sur podium Le but de l entraînement sur podium est de discuter, ou de clarifier des critères, entre le jury D et le superviseur à l agrès. Les juges et le CTF peuvent également voir les nouveaux éléments qui ont été soumis, et contrôler les demandes pour monter les barres. -participer à l instruction de la saisie des notes dans le boîtier électronique, à l heure indiquée dans le plan de travail Boîtier électronique pour note E Boîtier électronique pour note D Ordinateur avec système IRCOS Téléphone Pour les compétitions FIG chaque jury E a un boîtier électronique pour entrer les déductions et un téléphone. A la poutre et au sol les juges doivent entrer les déductions pour artistique et exécution séparément. Le juge D2 a un boîtier électronique pour entrer la note D Le jury D a un ordinateur dans lequel le programme IRCOS est installé et un téléphone pour communiquer avec le superviseur à l agrès. Tous les juges doivent en toute circonstance se comporter de façon professionnelle et exemplaire, agir de manière impartiale et se conformer à l éthique sportive.* *NOTE: Se rapporter à Règles FIG pour les juges (édition en cours) Une évaluation des juges sera réalisée à toutes les compétitions et chaque phase de compétition aura un coefficient différent. Si un juge a excellent et médiocre dans les différentes phases de compétition, Le juge ne recevra pas de lettre pour son excellente évaluation dans une des phases de la compétition. Après la compétition le jury D - Présentera un rapport sur la compétition selon les indications de la présidente du CTF avec les informations suivantes: relevé des infractions et des problèmes rencontrés, avec le numéro et le nom des gymnastes Voir annexe G Page 5

6 ARTICLE 5. Evaluation des exercices Reconnaissance de la VD des elements Principes Page 6

7 La reconnaissance des éléments se fait dans l ordre chronologique. Il y a 3 principes à suivre pour la reconnaissance des éléments : 1. Quand un élément est dévalué en raison de faute technique; en d autres termes lorsqu il est crédité d une valeur inférieure, et qu il n existe pas dans le tableau des éléments de difficulté. Ceci arrive la plus part du temps avec les éléments aux barres et avec quelques éléments gymniques du type pied-tête à la poutre et au sol. Dans ce cas, si l élément est à nouveau exécuté dans l exercice il sera alors considéré comme une répétition et aucune VD lui sera accordée. B C D C C D D C (pas terminé ( pas terminé ( ATR pas (ATR pas à l ATR) à l ATR) atteint)* atteint)* *N est pas passé par la verticale. Poutre Sol D E D C B A (jambe av. (Pas au delà du grand écart (jambe av. sous l horiz.) Jambes à l horiz.) sous l horiz. ) 2. Quand un élément est reconnu comme un autre élément du tableau des éléments en raison d une faute technique. Dans ce cas, si l élément est exécuté plus tard dans l exercice avec une technique correcte, les deux éléments recevront la VD. Il seront considérés comme 2 éléments différents du tableau. Poutre: Sol: A C D E (La jambe libre n est par (3/1 tours pas maintenue à l horizontale complètement terminés) du début) à la fin) 3. Lorsque la VD n est pas accordée en raison de faute technique. Dans ce cas, si l élément est exécuté plus tard dans l exercice avec une technique correcte, il recevra la VD. Ce n est pas considéré comme une répétition puisque la première fois la VD n a pas été accordée. Barres: Poutre: Sol: X D X D X D (sans rattraper avec (sans réception (sans réception Les deux mains) sur 1 ou 2 pieds) d abord sur les pieds) Page 7

8 Entrées (Art. 9.6, Art. 10.7) Les éléments exécutés comme entrées peuvent aussi être exécutés dans l exercice (ou inversement) mais ne reçoivent qu une seule fois la VD. C B A A D D D A Ces éléments font partie du groupe 1 (entrées) dans le tableau des éléments. Néanmoins ils peuvent recevoir la VD puisqu ils sont exécutés dans l exercice et n ont pas été exécutés comme entrée. D A A A D D Il est possible de compter cet élément comme une entrée bien qu il ne fasse pas partie du groupe 1 (Entrées), mais si il est exécuté une deuxième fois (dans l exercice ) il ne recevra pas de VD C C A C D D B C Les deux éléments peuvent recevoir la VD puisqu ils ont des numéros différents dans le tableau des éléments, ainsi ils sont considérées comme des éléments différents Página 8

9 5.3.3 Exigences de composition (EC) 2.50 P. Seuls les éléments du tableau des éléments peuvent remplir les EC Barres: (pas rattrapé) Pas de VD, pas de EC (élément avec envol à la même barre) Poutre: A Pas de EC pour série gymnique (le 1 er élément n est pas dans le code) Un élément peut remplir plus d une EC; cependant, un élément ne peut pas être répété pour remplir une autre EC Barres : Peut remplir l EC #3 (une prise et un tour proche) et EC#4 (élément sans envol avec un tour de 360 min.) Poutre Mais Poutre: Peut remplir EC#3 (Une série acro, min. de 2 éléments avec envol dont un salto) et EC#4 (élément acro en ar.) Les éléments ne peuvent pas être répétés pour remplir une autre EC (flic- flac dans ce cas), donc pas de EC#3 B X C Mais le 1 er flic-flac et le salto ar. tendu décalé peuvent être utilisés pour EC# Valeur de liaison (VL) - Les éléments utilisés pour la VL ne doivent pas nécessairement être parmi les 8 VD comptabilisées. Tous les éléments doivent être issus des tableaux des éléments. A C C C A A D B D D D A Les éléments en bleu comptent pour la VD, néanmoins, le dernier saut gymnique A peut être utilisé pour la VL même si il ne fait pas partie des 8 plus hautes VD (máx 5 acro, min 3 gymn). - Les éléments dévalués peuvent être utilisés pour la VL D C Les éléments ne peuvent pas être répétés dans une autre liaison pour obtenir la VL. La reconnaissance s effectue dans l ordre chronologique. F B F X Poutre: seuls les éléments acro B suivants avec appui des mains et envol peuvent être exécutés une 2 ème fois dans l exercice et /ou sortie pour recevoir la VL, Mais la VD sera accordée une seule fois. B C B (B) D 0.10 Page 9

10 -Les éléments aux barres et les éléments acro à la poutre et au sol peuvent être exécutés deux fois (2x) dans une liaison Barres Poutre Sol -L ordre des éléments dans une liaison peut être librement choisi, à la poutre, au sol et aux barres (à moins qu'il y ait une condition spéciale pour la reconnaissance de la VL). Barres Poutre ou ou Sol ou -Dans une liaison directe de deux éléments ou plus, le deuxième élément peut être utilisé la première fois comme dernier élément d une liaison et la deuxième fois comme premier élément d une nouvelle liaison. Barres Poutre La reconnaissance des liaisons directes ou indirectes au sol se fera en faveur de la gymnaste On donne soit indirect A+A+E = 0.20 ou indirect D+E = 0.20 VL supplémentaire pour direct A+E = 0.20 ne peut pas être donnée. Un élément peut être utilise seulement deux fois dans une VL et le décompte se fait dans l ordre chronologique. On donne indirect A+D+B=0.10 ou direct D+B=0.10. ne peut pas être utilisée pour les deux principes et nous devons faire le choix en faveur de la gymnaste. Page 10

11 5.5 Exercices trop courts Il ne doit pas y avoir de confusion entre le calcul des VD (gymn./acro) et le nombre d éléments dans l exercice. Ex: 7 éléments ou plus sont exécutés (sauf la sortie) le jugement de l exercice se fait sur Ex: 10 acro (dont la sortie) +1 gymn. = on compte 6 éléments pour la note D, mais l évaluation de la note E se fait sur P. Les éléments sans VD* ne doivent pas être comptés *Eléments qui ne sont pas dans le tableau des éléments et/ou qui sont répétés. VD: 1D, 3C, 1B, 1A (max. 5 acro, min. 3 gymn.) Total 6 éléments pour la VD Eléments pris en compte pour exercice trop court: 7 (on compte tous les éléments en fonction du principe max. 5 acro, min 3 gymn. ). Page 11

12 ARTICLE 6. Tableau des fautes générales et des pénalisations Fautes d exécution Bras ou genoux fléchis Légèrement Angle jusqu à Angle Jambes ou genoux écartés Jambes croisées Inférieur à la largeur des épaules Largeur des épaules ou plus Jambes croisée pendant l exécution d un élément avec vrille Essai sans exécuter un élément : 0.30 Poutre: courir, mais s arrêter et PAS de rondade pour la sortie Sol: rondade, flic flac et pas de salto ou élément gymnique *prendre en considération l intention de composition de l exercice. Page 12

13 Manque de précision dans la position groupée ou carpée. Position groupée idéale angle du bassin <90 et angle des genoux <90 Angle du bassin Angle du bassin > Position carpé idéale angle du bassin <90 Angle du bassin Angle du bassin > Alignement du corps Bonnes positions Carpé Tendu Gainé légèrement cambré Ne pas maintenir la position corps tendu: 0.10 / Page 13

14 Déviation par rapport à l axe (barres,poutre et sol): 0.10 Alignement du corps: Précision: 0.10 SOL: Saut groupé avec 2/1 tours (720 ) le pied avant termine complètement: on considère 2/1 tours (B-) et pour précision Salto arrière tendu avec 3/1 tours (1080 ) le tour n est pas complètement terminé avec les 2 pieds: on considère 2 ½ tours (D-) et pour précision Page 14

15 Pendant tout l exercice Amplitude insuffisante: 0.10 / 0.30 On doit observer l amplitude du mouvement dans son ensemble, à tous les niveaux : épaules, hanches, genoux, etc. Bonne amplitude des épaules Bonne extension du bassin et de la voûte plantaire (relevé haut) Amplitude insuffisante pendant tout l exercice 0.10/0.30: mauvaise amplitude des épaules et du bassin. Extension insuffisante du pied. Fautes de réception Trop près de l agrès (Barres et poutre): 0.10 / 0.30 Déséquilibre: 0.10 / Léger: Tête au niveau du bassin ou plusieurs légers mouvements: 0.30 Toutes les réceptions doivent être totalement contrôlées. Tout pas sera pénalisé et la position en fente (pour les éléments acro seulement) est aussi considérée comme un pas. Pour les éléments gymniques une déduction pour déséquilibre doit être appliquée pour les éléments terminés sans contrôle (Ne pas rester sur l axe vertical du corps ) Page 15

16 Pas supplémentaires, petit sursaut: 0.10 Très grand pas ou saut : 0.30 Fente: Si la gymnaste exécute une fente à la réception des éléments acro au sol, une déduction de 0.10 ou 0.30 doit être appliquée (comme pour un pas). Il n y a pas de déduction pour position en fente après les éléments gymniques. A la place il peut y avoir une déduction pour déséquilibre de 0.10 ou 0.30 après les tours,les sauts (jumps hops/leaps). Fautes de position du corps: 0.10 / Bonne position: -Tête au niveau du bassin Tête au niveau des genoux Déviation par rapport à la position idéale: Bassin au niveau des genoux et au dessous mais pas en flexion profonde : Page 16

17 Frôler/toucher l agrès, mais sans tomber contre l agrès: Cette déduction est applicable à tous les agrès. s: Saut A la réception la gymnaste fait une flexion profonde et touche le tapis avec son justaucorps (pas d appui): 0.50 pour flexion profonde pour frôler (maximum 0.80 pour déductions à la réception) + autres déductions (distance, etc.). Barres A la réception la gymnaste fait des pas non contrôlés en direction de la barre et frôle un montant ou frôle le tapis avec la main (pas d appui): 0.30 pour frôler + autres déductions (peut Être: trop près de l agrès,pas, etc.) Poutre A la réception d un salto av.groupé sur la poutre mais touche/frôle la poutre en av. avec la main (mais pas d appui ou ne s accroche pas à de la poutre) : 0.30 pour frôler + autres déduc tions (position à la réception, pas, etc.) Sol A la réception d un double salto ar. groupé la gymnaste est basse et frôle le sol avec la main (pas d appui): 0.30 pour frôler+ autres déductions (position à la réception,pas, etc.) Déductions par le jury D (D 1 & D 2 ) Impulsion en dehors des limites du praticable au sol : pas de VD, pas de VL, pas de EC Salto arrière avec 2/1 tours, réception en dehors des limites du praticable, suivi d un salto av. groupé. Le salto av. groupé ne recevra pas de VD (impulsion en dehors) et cette ligne acro ne sera pas prise en compte pour EC #2 (ligne acro avec deux salti différents). Aussi déduction de 0.50 pour réception en dehors des lignes pour le salto avec 2/1 tours. Comportement de l entraîneur - Aide aux barres : 1.00, pas de VD, pas de VL, pas de EC - Si aide à la poutre et au sol: 1.00, pas de VD, pas de VL, pas de EC pour présence interdite de l entraîneur sur le podium. Déductions par le jury D (D 1 & D 2 ) après avoir consulté le superviseur à l agrès Ne pas utiliser correctement le collier de sécurité pour les sauts par rondade: saut nul 0.00 OK 0.00 P P. Il n y a pas de pénalisation si le collier de sécurité est utilisé avec les sauts par renversement av. (Groupe 1, 2 et 3). Peut aussi être utilisé aux barres et à la poutre Página 17

18 Placement du tremplin sur une surface non autorisée : de la note finale Par exemple: un tremplin supplémentaire, sur une planchette (surface plus dure), un 2 ème tapis de 10 cm, etc. Ajouter, replacer ou enlever les ressorts du tremplin: de la note finale -Les tremplin réglables ne sont plus valides. -Pour les compétitions au saut un tremplin dur et un tremplin souple doivent être à disposition. -Le tremplin dur est identifié par un point sur sa surface. - Aux barres et à la poutre seuls les tremplins souples peuvent être utilisés. Déplacer le tapis supplémentaire : de la note finale -Déduction appliquée si le tapis supplémentaire est déplacé après que l exercice ait commencé. La gymnaste fait son entrée du côté de la réception, l entraîneur enlève le tremplin et ensuite met le tapis = Page 18

19 Tenue incorrecte justaucorps, bijoux, couleur de bandage les bandages doivent être de couleur beige Aux barres les bandage ou les bandes de poignets sous les maniques et les sangles/velcro des maniques peuvent être de couleur différente. Poignets de protection de couleur pas autorisés. Matcher dans un ordre différent Cette déduction sera appliquée à chacun des agrès ou la faute s est produite. Cette déduction est seulement pour les équipes, puisque l ordre de passage des groupes mixtes est contrôlé par le secrétaire. Notification écrite au jury D par le CHRONOMETREUR Dépassement flagrant du temps de préparation (après avertissement) Equipes: du total de l équipe à l agrès ou la faute s est produite. Individuelles: de la note finale à l agrès ou la faute s est produite. Echauffement au Saut CI, CII, CIV et Juniors CIII Le temps maximum d échauffement est de 50 sec.pour chaque gymnaste multiplié par le nombre de gymnastes dans le groupe. Le nombre d essais pendant le temps d échauffement n est pas limité (équipes ou gymnastes individuelles). 3 gymnastes dans un groupe: 3 x 50 sec = temps d échauffement 2 min 30 sec Une déduction de 0.30 sera appliqué aux individuelles qui dépasseront de façon flagrante l échauffement. Sol. Si il y a seulement une gymnaste dans le groupe Le temps d échauffement est quand même de 3 minutes. Clarification d un cas : Pendant que les juges sont en train de calculer une note, la gymnaste suivante monte sur l agrès (par ex: saute du tremplin sur la poutre ). La gymnaste reçoit 0.00 pour exercice exécuté avec la lumière rouge. Page 19

20 ARTICLE 7. Reconnaissance des éléments techniques Exigences de position du corps POSITION GROUPEE angle du bassin et des genoux < (moins de) 90 dans les salti et éléments gymniques POSITION TENDUE Doit être maintenue dans les 3/4 du salto au min POSITION CARPE angle du bassin <(moins de) 90 dans les salti et éléments gymniques Position tendue Les exigences indiquées dans l article 7.1 sont des instructions pour l exécution idéale d un élément. Cependant, la reconnaissance de la position du corps dans les salti et éléments avec envol (barres) intervient quand le corps est en position renversée. Sortie aux barres et Saut : La position corps tendu doit être maintenue pendant un min. de 360 de la rotation transversale. Sol: Dans les double salto la position corps tendu doit être maintenue dans le 1 er salto et au min. dans les 3/4 du deuxième salto. Réception d un salto simple avec vrille Les éléments avec vrille doivent être complètement terminés ou une VD inférieure sera attribuée. Le placement du pied avant est décisif pour l obtention de la VD. Si réception = = Si réception = Si réception = pour précision Si réception = pour précision Si réception = pour précision Si réception = pour précision Page 20

21 Liaisons directes de salti Sol :lorsque 1 salto avec vrille est lié directement avec un autre salto et dans le premier salto la rotation n est pas complètement terminée (mais la gymnaste peut exécuter l élément suivant) le premier élément n est PAS dévalué. Pas dévalué si le salto suivant commence la rotation. Si pas de réception d abord sur les pieds on peut attribuer la VD pour Doit être complètement terminé si c est le dernier salto. même si la vrille n est pas terminée. Eléments particuliers à la poutre Les vrilles doivent être complètement terminées ou la VD inférieure sera attribuée. Le placement de la main avant pour les renversements ar. avec envol et 1/1 tour - élan au siège à cheval) est décisif pour accorder la valeur de difficulté. Placement correct des mains Reçoit la valeur D précision Reçoit la valeur C précision Reçoit la VD- C précision Placement correct des mains Sauts (Leaps, jumps, hops) avec tour Si réception sur 2 pieds Le placement du pied avant est décisif pour l attribution de la VD. reçoit la VD reçoit la VD, pour précision reçoit la VD inf du code, pour précision Si réception sur un pied La position du bassin et des épaules est décisive Page 21

22 Poutre et sol: Tours sur une jambe Le degré de rotation est déterminé par la pose du talon de la jambe d appui (le tour est considéré comme terminé) Le tour est terminé à 180 parce que le talon s est posé. Pour les tours sur une jambe exigeant que la jambe libre soit dans une position particulière, la position doit être maintenue pendant tout le tour. Jambe libre pas maintenue dans la position demandée pendant tout le tour, donc peut pas être considéré comme Si la jambe n est pas dans la position demandée On donne la valeur d un autre élément du code. 1/1 tour dans cette position est. considéré comme un élément A- (jambe libre sous l horizontale), donc la jambe libre n est pas dans la position demandée. (horizontale). Exigences pour les éléments gymniques particuliers Pour les planches exigence d écart 180, si inférieur PAS de VD et pas de déductions pour manque d écart Compté comme VD: A Pas de VD Si pas tenu 2 : Pas de VD Page 22

23 Exigences pour éléments gymniques particuliers Saut grand jeté changement de jambe Saut Johnson Si les jambes sont au dessus de l horizontale, mais sont asymétriques déduction pour position incorrecte des jambes Exigences: Jambe de changement min. 45, Ecart de jambe 180,la jambe de changement doit être tendue. Note: 45 par rapport à l axe verical et non par rapport à l autre jambe. Si les jambes sont à l horiz. Ou au dessous et sont asymétriques,déductions pour jambe(s) à ou sous l horizon. et pour position incorrecte des jambes. Grand jeté pied tête saut changement de jambe pied tête Fautes Valeur de l élément Déductions pour l exécution Jambe avant 10 au Poutre pour jambe au dessous de l horizontale (A partir de toute déviation) dessous de l horizontale De C à B De E à D Sol En cas de cambré insuffisant De C à B De B à A Pied arrière au dessous de la hauteur des épaules Poutre Sol De E à D De C à B De C à B pour pied arrière en dessous de la hauteur des épaules En cas de cambré insuffisant De B à A Jambe avant au dessous de 10 de l horizontale et pied ar. en dessous de le hauteur de épaules Poutre De E à D So l De C à B De C à B De B à A Pas de cambré et d extension de la tête Poutre E- considéré C- C- considéré A- Sol C- considéré B- B- considéré A pour jambes au dessous de l horizontale(a partir de toute déviation) pied ar. au dessous de la hauteur des épaules En cas de cambré insuffisant pour jambes au dessous de l horizontale (A partir de toute déviation) en cas de cambré insuffisant *Pas de déduction pour jambe ar. fléchie Page 23

24 Saut de mouton/pieds tête Fautes Valeur de l élément Déductions pour l exécution Pas d extension de la tête, pas d extension du haut du dos, boucle ouverte Pas de VD position cambrée insuffisante (buste et/ou hanches) pieds pas assez près de la tête Pas de forme de boucle (sans les pieds touchant presque la tête) Pas de VD pieds pas assez près de la tête Pas de forme de boucle (sans les pieds touchant presque la tête) Référence: le pied le plus bas Pas de VD pieds pas assez près de la tête -0.10/0.30 jambes écartées Si la gymnaste ne touches pas, mais est clairement à la hauteur de la tête (touche pratiquement les oreilles) la VD est. accordée. Yang Bo Fautes Valeur de l élément Déductions pour l exécution Pas au-delà du grand écart mais les deux jambes sont à l horizontale Au delà du grand écart mais jambe av. 10 au dessous de l horizontale De D à C Saut pied-tête (B) en cas de position cambrée insuffisante jambe av. Au dessous de l horizontale en cas de position cambrée insuffisante Pas de cambré et d extension de la tête,les deux jambes à l horizontale (#1) Si la jambe av. est sous l horizontale (#2) #1 Saut écart #2 Sissone cambé insuffisant *pas de déduction pour jambe ar. fléchie Pas de cambré et d extension de la tête et pas d écart Pas de VD position cambrée insuffisante pour écart insuffisant *Pas de déduction pour jambe ar. fléchie Page 24

25 Saut groupé avec/sans tour Fautes Valeur de l élément Déductions pour l exécution Position groupée genoux à l horizontale Position groupée genoux sous l horizontale Angle du bassin >135 Pas de VD (Pas de position groupée) genoux sous l horizontale Saut cosaque avec/sans tour Fautes Valeur de l élément Déductions pour l exécution jambe tendue à l horizontale jambe tendue à l horizontale genoux écartés jambe tendue sous l horizontale jambe tendue sous l horizontale genoux séparés Angle du basin>135 Pas de VD (Pas de position cosaque) jambe tendue sous l horizontale Page 25

26 Saut de chat avec/sans tour Fautes Valeur de l élément Déductions pour l exécution une ou les deux jambes à l horizontale une ou les deux jambes sous l horizontale Angle du bassin>135 Pas de VD (Pas de saut de chat) genoux sous l horizontale Saut carpé écarté avec/sans tour Fautes Valeur de l élément Déductions pour l exécution jambes à l horizontale jambes sous l horizontale Angle du bassin>135 Pas de VD (Pas de saut carpé-écarté) genoux sous l horizontale Page 26

27 Eléments gymniques spécifiques Principle: En raison de fautes techniques quelques éléments peuvent être considérés comme différents ou ne pas recevoir du tout de VD.Cependant, dans tous les cas, le jury E doit appliquer les déduction appropriées en considérant l'intention de la gymnaste qui essaye d'exécuter l'élément. Eléments tentés Fautes techniques Ecart <135 Eléments reconnus Déductions pour exécution Déductions Jury E 0.30 pour écart insuffisant Angle du bassin >135 Déductions Jury E 0.30 pour une ou 2 jambes au dessous de l horizontale écart<135 Déductions Jury E 0.30 pour écart insuffisant Jambe de changement fléchie Déductions Jury E 0.10 / 0.30 pour jambe fléchie Pas de boucle, pas de cambré et pas d extension de la tête Déductions Jury E pour cambré insuffisant et/ou pieds pas assez près de la tête. Il peut y avoir aussi déduction pour jambes écartées. Pas de déductions pour jambes fléchies. Pas de cambré et d extension de la tête Déduction pour jambe av. au dessous de l horizon, cambré insuffisant ou pied ar.à la hauteur des épaules. Il peut y avoir aussi déductions pour écart insuffisant. Pas de déductions pour jambes fléchies. Pas de cambré et d extension de la tête Déduction pour jambe av. au dessous de l horizon, Cambré. insuffisant ou pied ar. là la hauteur des épaules. Il peut y avoir aussi déductions pour écart insuffisant. Pas de déductions pour jambes fléchies. Pas de cambré et d extension de la tête Déduction pour cambré insuffisant ou pied ar à la hauteur des épaules. Il peut y avoir aussi déductions pour écart insuffisant Pas de déductions pour jambes fléchies. Principe: Pour quelques éléments il est exigé que la jambe libre de changement soit à 45 min avant le changement de jambe. Si elle est à moins de 45 ou fléchie, un élément différent du code sera reconnu. Page 27

28 Principe: Pour la reconnaissance des différents éléments gymniques il est important de faire la différence entre la position en écart transversal et latéral. Les éléments en position écart transversal ou latéral sont considérés comme différents. Ecart transversal Ecart latéral Principe: Saut gymnique exécuté avec la technique du développé ne sont pas des éléments différents. Eléments identiques Principes: Les éléments en position écart latéral et carpé écarté sont considérés comme identiques mais avec technique et déductions différentes. Il est important de différencier ces deux techniques pour appliquer correctement les déductions pour les éléments gymniques; écart insuffisant (déductions pour position transversale/latérale - Code Art. 6) et:position des jambes (déductions pour position carpé écarté - Code Art. 7) Ecart latéral Carpé écarté Saut changement de jambe avec1/2 ou1/1 tour doit montrer une position grand écart transversal, si mon l élément sera considéré comme un saut Johnson ou Johnson avec 1/4 tour et sont des éléments différents en raison de la position différente des jambes (diagonale ou horizontale). et sont des éléments différents. La position diagonale ou horizontale des jambes pour les éléments suivants est acceptable, donc, pas de déduction pour position incorrecte des jambes. En fonction de la technique utilisée pour le saut écart avec1/1 tour rotation élément peut être considéré comme un pour manque de Tour Jeté Page 28

FIG FLACK! HELP DESK 2013-2016 GYMNASTIQUE ARTISTIQUE FEMININE

FIG FLACK! HELP DESK 2013-2016 GYMNASTIQUE ARTISTIQUE FEMININE Help Desk GAF 5 ème Edition - Mars 2015 Contenu: Ce document appelé Help Desk pour la gymnastique artistique féminine a pour objectif de donner des précisions et des exemples concernant les différentes

Plus en détail

277 rue Saint Jacques - 75240 PARIS Cedex 05 Tél. 01 44 41 48 50 Fax 01 43 29 96 88 www.ugsel.org

277 rue Saint Jacques - 75240 PARIS Cedex 05 Tél. 01 44 41 48 50 Fax 01 43 29 96 88 www.ugsel.org PROGRAMME 2010 2015 Fédération Sportive Educative de l Enseignement Catholique 277 rue Saint Jacques - 75240 PARIS Cedex 05 Tél. 01 44 41 48 50 Fax 01 43 29 96 88 www.ugsel.org SOMMAIRE ² 01 Gymnastique

Plus en détail

Saison 1999-2000. U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97. Dossier préparation Cycle 2

Saison 1999-2000. U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97. Dossier préparation Cycle 2 ACTIVITÉ CYCLE 2 Gymnastique Saison 1999-2000 Dossier préparation Cycle 2 U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97 FR/VP - 20/07/07- R CYCLE 2

Plus en détail

Gymnastique Rythmique HELP DESK

Gymnastique Rythmique HELP DESK Gymnastique Rythmique HELP DESK Ce «Help Desk» de Gymnastique Rythmique est conçu pour éclaircir et illustrer à l aide d exemples, les diverses normes du Code de Pointage de Gymnastique Rythmique. Le propos

Plus en détail

PIROUETT! THE RHYTHMIC GYMNASTICS HELP DESK November 2013

PIROUETT! THE RHYTHMIC GYMNASTICS HELP DESK November 2013 THE RHYTHMIC GYMNASTICS HELP DESK November 01 Les fiches de la difficulté pour les compétitions officielles FIG doivent être remplies par ordinateur. Les fiches écrites à la main ne seront plus acceptées.

Plus en détail

Vélo ergomètre. acti vdis pens.ch EN GÉNÉRAL. Variables de charge Rythme lent à modéré. Activité d endurance. 10 à 20 minutes

Vélo ergomètre. acti vdis pens.ch EN GÉNÉRAL. Variables de charge Rythme lent à modéré. Activité d endurance. 10 à 20 minutes 3 Vélo ergomètre Variables de charge Intensité Rythme lent à modéré Activité d endurance Durée 10 à 20 minutes Pas de pause Possible 3 à 4 fois par semaine EN GÉNÉRAL 3 10 à 20 minutes de vélo à vitesse

Plus en détail

PROGRAMME FORMATION EPREUVE PROPULSION «BALLET»

PROGRAMME FORMATION EPREUVE PROPULSION «BALLET» PROGRAMME FORMATION EPREUVE PROPULSION «BALLET» Logique : développer et perfectionner les qualités de propulsions selon les exigences d un ballet. Parcours de 50m. Support musical et chorégraphique de

Plus en détail

De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE

De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE 65 Cycle 1 Les programmes de l école Compétences de l élève Les activités - adapter ses déplacements à

Plus en détail

PROGRAMME DEVELOPPEMENT EPREUVE PROPULSION «BALLET»

PROGRAMME DEVELOPPEMENT EPREUVE PROPULSION «BALLET» 3 sept 2009 PROGRAMME DEVELOPPEMENT La validation de l épreuve «Propulsion» implique la validation de deux parties d épreuve : propulsion «ballet» et propulsion «technique». La nageuse ayant validé une

Plus en détail

AVANT. 3) Le Juge-Arbitre Général ou le J-A des concours : Se présenter à lui. Noter son nom, éventuellement un N de portable

AVANT. 3) Le Juge-Arbitre Général ou le J-A des concours : Se présenter à lui. Noter son nom, éventuellement un N de portable III Les Sauts Verticaux : HAUTEUR 3 périodes pour bien organiser un concours : AVANT / PENDANT / APRES AVANT Annoncer sa présence au responsable du jury au secrétariat Consulter 1) L horaire 2) Les lieux,

Plus en détail

N OUBLIEZ PAS DE VOUS ÉTIRER!

N OUBLIEZ PAS DE VOUS ÉTIRER! les sauts 1 ÉCHAUFFEMENT! N OUBLIEZ PAS DE VOUS ÉTIRER! Étirer vers le ciel Tenir pendant 5 secondes Flexions du corps Étirer de chaque côté, sans à-coups, maintenir la flexion pendant 5 secondes développez

Plus en détail

Entretenir la condition physique des seniors

Entretenir la condition physique des seniors Entretenir la condition physique des seniors Réalisation : A. TERLICOQ, Assistante Technique Département Oise, sous la direction de l équipe technique nationale, Fédération française EPMM Sports pour Tous

Plus en détail

LE STRETCHING 1. Maryse BECKERS LEDENT

LE STRETCHING 1. Maryse BECKERS LEDENT LE STRETCHING 1 Maryse BECKERS LEDENT Maryse LEDENT est licenciée en éducation physique (ULg, prom. 1991). Elle occupe actuellement les fonctions d assistante dans le service de pédagogie des activités

Plus en détail

ECHAUFFEMENT GENERALISE

ECHAUFFEMENT GENERALISE ECHAUFFEMENT L'échauffement, tout d abord généralisé, deviendra au fil des séances plus spécifique. L enseignant pourra donc choisir parmi les situations suivantes celle qui correspondent à un objectif

Plus en détail

acrobatie: équilibre sur les mains, portés acrobatiques et banquine

acrobatie: équilibre sur les mains, portés acrobatiques et banquine acrobatie: équilibre sur les mains, portés acrobatiques et banquine Partie 1 - Équilibre sur les mains 1/ Préparation à l équilibre sur les mains 1 Exercices de posture 2 Exercice de tension du corps 3

Plus en détail

GUIDE D EXERCICES D ÉTIREMENT

GUIDE D EXERCICES D ÉTIREMENT GUIDE D EXERCICES D ÉTIREMENT Page 17 ÉTIREMENTS SÉCURITAIRES Les étirements augmentent graduellement l élasticité des muscles et l amplitude des mouvements articulaires. Après la période de retour au

Plus en détail

Préparation à la pratique

Préparation à la pratique Debout, Préparation à la pratique Frotter le visage Pour faire circuler l énergie Taper sur tout le corps (2 fs) pour réchauffer le corps pour réveiller le Yang, même l après midi après la sieste pour

Plus en détail

Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Guide de Procédure

Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Guide de Procédure Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Evaluation des aptitudes pour les catégories Moins de 14 ans Garçons Moins de 15 Filles et Moins de 18 ans Filles Guide de Procédure Saison 2015 2016

Plus en détail

SYNCHRO OR. e se présenter. «technique». CRIPTIF. TACHES plongeon CONSEILS. Poussée rétro. Barracuda. legs droits. 1/ Voiliers Ballet

SYNCHRO OR. e se présenter. «technique». CRIPTIF. TACHES plongeon CONSEILS. Poussée rétro. Barracuda. legs droits. 1/ Voiliers Ballet SYNCHRO OR PARCOURS PROPULSION BALLET amentales. Le texte descriptif du parcours fait foi, il précise les critères de réussite sur chacune des tâches réparties sur les 37,50 mètres préconisés. libre, bonnet

Plus en détail

SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER?

SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER? SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER? Pour préparer son corps à subir une activité physique importante sans se blesser (contracture, déchirure, claquage, entorse...). Les muscles et les tendons

Plus en détail

Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs

Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs MOINS DE 15 ANS Objectifs : Formation du joueur : Ces Cps ont pour objectifs de permettre aux joueurs de club différents de se retrouver dans

Plus en détail

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS En dehors du contexte des pathologies de la colonne vertébrale, nombre de personnes d âges variés souffrent du dos de façon régulière. Sans volonté d être

Plus en détail

PROGRAMME DÉFI STR PRÉSENTATION DES CHANGEMENTS. OBJET : Programme DEFI STR Modifications au programme, septembre 2014

PROGRAMME DÉFI STR PRÉSENTATION DES CHANGEMENTS. OBJET : Programme DEFI STR Modifications au programme, septembre 2014 PROGRAMME DÉFI STR PRÉSENTATION DES CHANGEMENTS DESTINATAIRES : EXPÉDITEUR : CLUBS STR Christine Paquin, Antoine Vallières DATE : Septembre 2014 OBJET : Programme DEFI STR Modifications au programme, septembre

Plus en détail

Suva Sécurité durant les loisirs Case postale, 6002 Lucerne. Renseignements Tél. 041 419 51 11

Suva Sécurité durant les loisirs Case postale, 6002 Lucerne. Renseignements Tél. 041 419 51 11 «Top 10» de l hiver Suva Sécurité durant les loisirs Case postale, 6002 Lucerne Renseignements Tél. 041 419 51 11 Commandes www.suva.ch/waswo-f Fax 041 419 59 17 Tél. 041 419 58 51 Auteurs Dr Hans Spring,

Plus en détail

ÉLÉMENTS OBLIGATOIRES

ÉLÉMENTS OBLIGATOIRES ÉLÉMENTS OBLIGATOIRES GRADE 7 - SOLO - SENIOR 1. 2. 3. 4. ÉLÉMENTS PÉNALITÉ DE 0,5 1 POINT EXÉCUTION (Aucune pénalité) À partir d une position verticale faire un tour complet ; dans la direction opposée,

Plus en détail

Exercices pour lombalgiques

Exercices pour lombalgiques Exercices pour lombalgiques Ces exercices simples sont à effectuer au moins 3 fois par semaine ou mieux quotidiennement, au moment où vous le désirez. Ils doivent être exécutés sur une surface dure (par

Plus en détail

le décor change mais les principes restent les mêmes.

le décor change mais les principes restent les mêmes. PRESENTATION Ce guide vous est proposé par la commission formation de la Fédération Européenne de Krav Maga. Il vous aidera à planifier vos cours ainsi que vos entraînements physiques simplement et en

Plus en détail

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse Commission médicale de la FFR XIII 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse La place des étirements dans le Rugby à XIII Plan de la présentation: 1 ère partie: Définitions 2 ème partie: Les différents types

Plus en détail

En pleine forme toute l année! Programme de gymnastique pour tous au bureau.

En pleine forme toute l année! Programme de gymnastique pour tous au bureau. En pleine forme toute l année! Programme de gymnastique pour tous au bureau. Introduction Que l'on travaille assis ou debout, le manque de mouvement lié à une posture statique prolongée peut, à la longue,

Plus en détail

I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation

I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation PLAN : I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation I/ INTRODUCTION : Les 2 applications principales du travail avec élastique sont la re-musculation

Plus en détail

Montée 2 petites marches jambes tendues, redescendre une petite marche, remonter 2 petites marches jusqu en haut (x 4)

Montée 2 petites marches jambes tendues, redescendre une petite marche, remonter 2 petites marches jusqu en haut (x 4) Cycle 1 Séance 1 : Lundi 26 Septembre OBJECTIF : Renforcement musculaire dynamique + PPG Footing 20 (stade) Bondissements : Bondissements de face sur tribunes (grandes marches dans le virage) 5 séries

Plus en détail

Lesétirements : Quand, Comment, Pourquoi?

Lesétirements : Quand, Comment, Pourquoi? Lesétirements : Quand, Comment, Pourquoi? Généralités : Pour exécuter un geste efficace, au «Imaginons un bateau à voile handball ou ailleurs, il faut d abord être qui prépare sa course : le bien placé,

Plus en détail

Articulaction Exercices pour le dos et le cou

Articulaction Exercices pour le dos et le cou Articulaction Exercices pour le dos et le cou Programme de prévention des blessures au travail Service de santé et sécurité au travail Centre Acti-Santé Programme d exercices pour le dos et le cou Les

Plus en détail

En salle. Fiches pratiques Activité physique régulière Sommaire

En salle. Fiches pratiques Activité physique régulière Sommaire Fiches pratiques Activité physique régulière Sommaire Étirement Fessiers 1/2 p.02 Fessiers 2/2 p.03 Ischio-jambiers 1/3 p.04 Ischio-jambiers 2/3 p.05 Ischio-jambiers 3/3 p.06 Quadriceps 1/2 p.07 Quadriceps

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

En forme sur le lieu de travail! Un programme d exercices simples pour bouger davantage sur le lieu de travail.

En forme sur le lieu de travail! Un programme d exercices simples pour bouger davantage sur le lieu de travail. En forme sur le lieu de travail! Un programme d exercices simples pour bouger davantage sur le lieu de travail. Introduction Chers lectrices et chers lecteurs, Adopter toujours les mêmes positions, notamment

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron?

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? ÉTIREMENTS Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives, quels que soient l âge et le niveau

Plus en détail

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 MOUVEMENTS DE BASE (global) EN. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 Squat Développé Couché Traction Traction bphiver2013 Hamrouni Samy 2 Un travail de ces mouvements sur appareils guidés est plus sécurisant mais

Plus en détail

PLAN D ATHLETISATION PROTOCOLES D EVALUATION DES QUALITES PHYSIQUES DES JOUEURS INTERNATIONAUX

PLAN D ATHLETISATION PROTOCOLES D EVALUATION DES QUALITES PHYSIQUES DES JOUEURS INTERNATIONAUX PLAN D ATHLETISATION PROTOCOLES D EVALUATION DES QUALITES PHYSIQUES DES JOUEURS INTERNATIONAUX TEST NUMERO 1 (1/3) Nom : Test Luc LEGER Navette (20m) Objectifs : Mesure de la VMA (Vitesse maximal aérobie)

Plus en détail

DEMI SQUAT & SQUAT, EPAULE JETE, DEVELOPPE COUCHE

DEMI SQUAT & SQUAT, EPAULE JETE, DEVELOPPE COUCHE DEMI SQUAT & SQUAT, EPAULE JETE, DEVELOPPE COUCHE Pascal Canciani, Philippe Couture, Pierre Grenet Novembre 2006 DEMI SQUAT ET SQUAT 1. Demi squat et squat complet bras tendus 1. Position de départ 2.

Plus en détail

Exercices avec SWISS - BALL

Exercices avec SWISS - BALL 2010 Exercices avec SWISS - BALL CAYUELA Christophe 23/10/2010 Quelques explications : Qu est ce que le swiss ball : Conçue dans les années 60 par un Suisse, le Swissball se repend dans les salles de gym.

Plus en détail

Attention les articulations La meilleure prévention.

Attention les articulations La meilleure prévention. Attention les articulations La meilleure prévention. Suva Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents Case postale 6002 Lucerne Téléphone 041 419 51 11 Fax 041 419 59 17 (pour commandes) Internet

Plus en détail

Trucs & Astuces de Coach Altius (Préparation avant un entraînement en natation)

Trucs & Astuces de Coach Altius (Préparation avant un entraînement en natation) Trucs & Astuces de Coach Altius (Préparation avant un entraînement en natation) L échauffement et l activation sont primordiaux avant d entreprendre un entraînement quelconque, dans ce cas-ci la natation.

Plus en détail

Parlons «BASSIN» Petite séance d étirements

Parlons «BASSIN» Petite séance d étirements Parlons «BASSIN» Petite séance d étirements pour faciliter le relâchement et l ouverture du bassin Lors d une séance d étirements, beaucoup de coureurs à pied auront tendance à privilégier surtout certaines

Plus en détail

Cerceau d exercice lesté

Cerceau d exercice lesté Cerceau d exercice lesté Inclut 8 exercices: p.2 Flexion latérale debout p.2 La Brasse debout p.3 Torsion de la colonne p.3 La Brasse à genoux p.3 Étirement des fléchisseurs des hanches p.4 Circuit équilibre

Plus en détail

LES DIFFERENTS PAS EN STEP. Variantes

LES DIFFERENTS PAS EN STEP. Variantes LES DIFFERENTS PAS EN STEP Type de pas Pas en temps sans changement de pied directeur Pas en temps avec changement de pied directeur Pas en 8 temps sans changement de pied directeur Pas en 8 temps avec

Plus en détail

Inspection de l'éducation Nationale de Saint-Julien-en-Genevois. Des situations d'apprentissage dédiées à la gymnastique au cycle 1 1 SE RENVERSER

Inspection de l'éducation Nationale de Saint-Julien-en-Genevois. Des situations d'apprentissage dédiées à la gymnastique au cycle 1 1 SE RENVERSER Inspection de l'éducation Nationale de Saint-Julien-en-Genevois Des situations d'apprentissage dédiées à la gymnastique au cycle 1 1 SE RENVERSER 1 In Apprendre en éducation physique Tome 2, Collectif

Plus en détail

Groupes d age : Junior (18 ans et moins), Senior et Open (tous ages)*

Groupes d age : Junior (18 ans et moins), Senior et Open (tous ages)* Grade 7 Information Générale Niveau Étoile complété : Super Étoile 5 Groupes d age : Junior (18 ans et moins), Senior et Open (tous ages)* Habiletés de compétition : Junior Grade 7 ou Open Étoile 1 Super

Plus en détail

Les principales pathologies du cycliste

Les principales pathologies du cycliste Les principales pathologies du cycliste Très peu de personnes qui pratiquent le cyclisme ont de véritables pathologies liées à un problème physique Les douleurs ressenties par le cycliste sont souvent

Plus en détail

Equipe EPS 68 L athlétisme à l école primaire Page 56 sur 109

Equipe EPS 68 L athlétisme à l école primaire Page 56 sur 109 Equipe EPS 68 L athlétisme à l école primaire Page 56 sur 109 LANCER EN ROTATION lancer d anneaux FONDAMENTAUX Tenir l engin en pronation (paume vers le bas) Lancer avec tout le corps Les lancers en rotation

Plus en détail

PREAMBULE Pass Sports de l Eau Pass Sports de l Eau

PREAMBULE Pass Sports de l Eau Pass Sports de l Eau 1 PREAMBULE Après la validation du Sauv Nage, le Pass Sports de l Eau de l Ecole de Natation Française (ENF) mis en place par le Conseil Interfédéral des Activités Aquatiques (CIAA) permet de découvrir

Plus en détail

en s entraînant avec le Stability Trainer Votre guide professionnel d entrainement journalier

en s entraînant avec le Stability Trainer Votre guide professionnel d entrainement journalier En forme, en s entraînant avec le Stability Trainer Votre guide professionnel d entrainement journalier DEMANDEZ L O R I G I N A L www.thera-band.de Contenance Introduction...2 Le Stability-Trainer...3

Plus en détail

Dreisprung / triple saut. Beat Bollinger 9.8.2012

Dreisprung / triple saut. Beat Bollinger 9.8.2012 Dreisprung / triple saut Beat Bollinger 9.8.2012 v2012 Philosophie de l entraînement Triple saut créer des bases de saut variées! tenir compte des principaux éléments biomécaniques! tenir compte des éléments

Plus en détail

exemples d'exercices pour l'entraînement de la souplesse

exemples d'exercices pour l'entraînement de la souplesse Physical activity promotion in primary care exemples d'exercices pour l'entraînement de la souplesse INFORMATION DESTINÉE AUX PATIENTS Physical activity promotion in primary care exemples d'exercices pour

Plus en détail

- Au contact gauche, le lanceur bascule sa ligne d épaules en abaissant et fixant son coude gauche à la hanche (1), il entame le face avant.

- Au contact gauche, le lanceur bascule sa ligne d épaules en abaissant et fixant son coude gauche à la hanche (1), il entame le face avant. Former un jeune lanceur de javelot : cultiver le paradoxe! Le lancer de javelot est tout à fait remarquable tant visuellement que par les données biomécaniques et balistiques. Rythme, explosivité et souplesse

Plus en détail

REPONSES ETUDES DE CAS

REPONSES ETUDES DE CAS REPONSES ETUDES DE CAS RAPPEL : Les cas non prévus sont traités par le jury. Il est compétent pour prendre la décision fondée sur le bon sens et l éthique sportive qui s inscrit le mieux dans l esprit

Plus en détail

Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan.

Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan. Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan. - 1 - SOMMAIRE 1. Définition de l APS acrosport 2. Caractéristiques de l APS 3. Références

Plus en détail

LES ETIREMENTS. Notions de base. Sommaire

LES ETIREMENTS. Notions de base. Sommaire LES ETIREMENTS Notions de base Sommaire Mise en garde Un minimum de connaissances anatomiques et physiologiques Choix des étirements : tableau synthétique Quelques exemples d'étirements fréquemment utiles:

Plus en détail

DOCUMENT ALEX PATIRAS OSTEOPATHE CSSM BASKET ALTKIRCH. Etirement spécifique à la pratique du basket

DOCUMENT ALEX PATIRAS OSTEOPATHE CSSM BASKET ALTKIRCH. Etirement spécifique à la pratique du basket DOCUMENT ALEX PATIRAS OSTEOPATHE CSSM BASKET ALTKIRCH Etirement spécifique à la pratique du basket 1 : Tension du cou.2 Durée : 14 minutes Penchez la tête d un côté. Gardez les épaules relâchées. Laissez

Plus en détail

Ouverture des méridiens (Étirement)

Ouverture des méridiens (Étirement) Ouverture des méridiens (Étirement) L étirement des méridiens favorise la circulation de l énergie dans ces trajets qui mènent aux Organes (yin) et Entrailles (yang) Ce Qi Gong une excellente gymnastique

Plus en détail

Analyse biomécanique du mouvement

Analyse biomécanique du mouvement Analyse biomécanique du mouvement Introduction Les 4 mouvements qui seront étudiés dans cette section 1. Squat 2. Développé couché 3. Rameur tronc penché 4. Planche abdominale Squat arrière Squat Technique

Plus en détail

PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient

PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient 10 RÈGLES D'OR POUR ÉVITER LE «MAL DE DOS» PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient 1. TON DOS TE SUPPORTE, PRENDS-EN SOIN 2. SOLLICITE-LE FRÉQUEMMENT,

Plus en détail

BREVET FEDERAL ENTRAINEUR SENIOR 2011-2012

BREVET FEDERAL ENTRAINEUR SENIOR 2011-2012 BREVET FEDERAL ENTRAINEUR SENIOR 2011-2012 LA MELEE: REGLES ET MOYENS D ACTIONS Animée par Romain BLATTES 06.60.05.38.35 r.blattes@cmp-rugby.com CRT Midi-Pyrénées SOMMAIRE 1- Objectifs et principes généraux

Plus en détail

l avant, puis vers l arrière.

l avant, puis vers l arrière. Faire 10 répétitions de chaque mouvement Demi-cercle avec la tête Ne pas aller vers l arrière. Rotation des épaules Faites des rotations vers l avant, puis vers l arrière. Rotation du bassin Placez vos

Plus en détail

Etirement des adducteurs

Etirement des adducteurs Etirement des adducteurs En cyclisme, les muscles adducteurs de la hanche sont principalement sollicités en montée, lorsque l on se met en danseuse. Consigne d étirement : debout, jambes écartées d environ

Plus en détail

Glossaire Cheerleading

Glossaire Cheerleading Glossaire Table des matières Accessoire 6 Accroupie 6 Acrobatie Aérienne 6 Acrobatie / Stunt 6 Aérien 6 Attrapée split 6 Attrapée split à une seule base 6 Attrapeur 6 Awesome / Cupie 6 Axe vertical d un

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR

LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR Commentaires : Staff médical de l équipe de France A masculine Support : Anaïs THILLOU, Pôle de Toulouse Réalisation : Vincent GRIVEAU, CTR Midi- Pyrénées Les étirements :

Plus en détail

Pass'compétition - WATER POLO

Pass'compétition - WATER POLO Pass'compétition - WATER POLO Validation du test : le test individuel de tirs en crise de temps plus la participation active à un match de mini polo (d'une durée de fois mn) doivent être réussis. Réaliser

Plus en détail

Programme Performance Spécifique. Kayak

Programme Performance Spécifique. Kayak Programme Performance Spécifique Kayak Introduction. La chiropratique augmente notre potentiel et améliore nos performances sportives en s assurant du fonctionnement optimal de la colonne vertébrale et

Plus en détail

Vol. 1 Barre Dégagés lents Dégagés rapides 969 401 Battements fondus et frappés Milieu: Tours à l italienne

Vol. 1 Barre Dégagés lents Dégagés rapides 969 401 Battements fondus et frappés Milieu: Tours à l italienne Avril 2012 2 Vol. 1 Barre: Exercice préparatoire face à la barre - Pliés - Dégagés lents - Dégagés rapides - Battements tendus jetés - Ronds de jambe à terre - Battements fondus et frappés - Petits battements

Plus en détail

Hockey Canada 8.0 TECHNIQUES DE PRÉVENTION DES BLESSURES. 8.1 Principes généraux de conditionnement

Hockey Canada 8.0 TECHNIQUES DE PRÉVENTION DES BLESSURES. 8.1 Principes généraux de conditionnement 8.0 TECHNIQUES DE PRÉVENTION DES BLESSURES 8.1 Principes généraux de conditionnement C est un fait bien connu que les joueurs en excellente forme physique sont moins susceptibles de subir des blessures.

Plus en détail

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège L éducation physique et sportive Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège LES PROGRAMMES OFFICIELS Priorités, objectifs généraux, connaissances et compétences, Horaires et spécificités

Plus en détail

ROULER EN AVANT ROULER EN AVANT ROULER EN AVANT

ROULER EN AVANT ROULER EN AVANT ROULER EN AVANT Placer une gommette sous un banc. Départ allongé sur le ventre. But : Regarder la gommette en roulant. Lâcher un ballon sur le plan incliné. Glisser et rouler. But : Pour tourner en avant et rouler comme

Plus en détail

La technique en 7 étapes. Déroulement du mouvement. ASTA Association Suisse de Tir à l Arc. Conseil des entraîneurs

La technique en 7 étapes. Déroulement du mouvement. ASTA Association Suisse de Tir à l Arc. Conseil des entraîneurs Déroulement du mouvement 1. Position Position des pieds Jambes Hanches Buste Tête 2. Bras d arc Main d arc Point de pression Coude Bras de l arc Epaule 3. Bras de corde Prise de corde Position des doigts

Plus en détail

Le Parkour ou l art du déplacement

Le Parkour ou l art du déplacement Le Parkour ou l art du déplacement FREDERIC LEROY MICKAEL SURAIN 1 Introduction et description de la discipline Le parkour est l art du déplacement et du franchissement. C est une discipline récente, héritée

Plus en détail

Pompes équilibre (Pectoraux, épaules, bras et abdominaux)

Pompes équilibre (Pectoraux, épaules, bras et abdominaux) Pompes équilibre (Pectoraux, épaules, bras et abdominaux) Saisissez le ballon fermement pour éviter qu il ne vous échappe, votre corps est gainé, les mains placées de part et d autre du ballon à largeur

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

Action ou Réalisation Investissement et Pensée

Action ou Réalisation Investissement et Pensée Déployer une activité dense et précise d aide aux apprentissages Eps Action ou Réalisation Investissement et Pensée Contexte d enseignement : du N1 au N4 tout public Rappels théoriques Selon Claude Volant,

Plus en détail

Les activités de cirque à l école primaire

Les activités de cirque à l école primaire Les activités de cirque à l école primaire Équipe EPS de la Charente Maritime Le Bihan Serge PIUMF à La Rochelle Proust François CPD-EPS 17 1 1. Définition...2 2. Les enjeux...3 3. Problèmes fondamentaux...3

Plus en détail

Commission Polydog Règlement de compétition SportPlaisir Catalogue des disciplines catégorie adresse niveau B

Commission Polydog Règlement de compétition SportPlaisir Catalogue des disciplines catégorie adresse niveau B 1 FAIRE UNE PIROUETTE SUR UNE PALETTE Description des installations Une estrade plane (palette) est placée au sol à environ 7 pas du point de départ. Pour le CCh, une ligne de démarcation est tracée un

Plus en détail

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus)

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus) Orthèse lombaire et abdominale Mother-to-be (Medicus) Prévention Soutient courbe lombaire Supporte poids du ventre Ajustable Soulage les maux de dos en position debout (Beaty et al. 1999) Ceinture Home

Plus en détail

DÉBUTER EN MUSCULATION

DÉBUTER EN MUSCULATION DÉBUTER EN MUSCULATION Débuter en musculation peut être frustrant et légèrement décourageant. Internet est inondé d'informations en tout genre et s'y retrouver parmi toutes les techniques proposées relève

Plus en détail

Comment mieux se tenir sans peine. ( ou presque sans peine )

Comment mieux se tenir sans peine. ( ou presque sans peine ) Comment mieux se tenir sans peine ( ou presque sans peine ) Notre structure rigide est le squelette, composé de nombreux segments mobiles les uns par rapport aux autres. Et maintenu dans l espace par le

Plus en détail

GUIDE POUR PREPARER LES SEANCES DE NATATION

GUIDE POUR PREPARER LES SEANCES DE NATATION GUIDE POUR PREPARER LES SEANCES DE NATATION Equipe départementale EPS de Tarn et Garonne 1 Ce dossier pédagogique relatif à la natation à l'école primaire (du cycle 1 au cycle3 ) a pour objectifs: - de

Plus en détail

PLAN RÉÉDUCATION POUR LES UTILISATEURS DE L'ARTICULATION. Contrôle de la phase pendulaire. Par Jos DECKERS

PLAN RÉÉDUCATION POUR LES UTILISATEURS DE L'ARTICULATION. Contrôle de la phase pendulaire. Par Jos DECKERS PLAN de RÉÉDUCATION POUR LES UTILISATEURS DE L'ARTICULATION Contrôle de la phase pendulaire Par Jos DECKERS 02 Sommaire LA RÉÉDUCATION Objectifs : Pour que le patient puisse utiliser correctement l articulation,

Plus en détail

Manuel de l ergonomie au bureau

Manuel de l ergonomie au bureau Manuel de l ergonomie au bureau 1 Manuel préparé par le Service environnement, santé et sécurité de l Université Concordia. Pour tout complément d information sur l ergonomie, les étirements et les autres

Plus en détail

Muscles sollicités : Muscles de la cuisse (Quadriceps, Psoas iliaque )

Muscles sollicités : Muscles de la cuisse (Quadriceps, Psoas iliaque ) Muscles sollicités : Muscles de la cuisse (Quadriceps, Psoas iliaque ) Vaste interne Premier adducteur Grand adducteur Vaste externe Droit antérieur Assis, jambes pliées, les fesses en appui sur les talons,

Plus en détail

Apprendre à vivre avec son dos au quotidien

Apprendre à vivre avec son dos au quotidien CRF Bretegnier Centre de Réadaptation Fonctionnelle - Héricourt Apprendre à vivre avec son dos au quotidien Ce livret est destiné aux personnes souhaitant prendre soin de leur dos. CRF Bretegnier 14 rue

Plus en détail

FÉDÉRATION INTERNATIONALE DE PÉTANQUE ET JEU PROVENÇAL REGLEMENT DU CHAMPIONNAT DU MONDE DE TIR INDIVIDUEL

FÉDÉRATION INTERNATIONALE DE PÉTANQUE ET JEU PROVENÇAL REGLEMENT DU CHAMPIONNAT DU MONDE DE TIR INDIVIDUEL FÉDÉRATION INTERNATIONALE DE PÉTANQUE ET JEU PROVENÇAL REGLEMENT DU CHAMPIONNAT DU MONDE DE TIR INDIVIDUEL Article 1er : Pas de Tir : Il est composé d'un cercle d'un mètre de diamètre comportant les marques

Plus en détail

Exercices pour le cou Faites ces exercices 5 fois, de chaque côté

Exercices pour le cou Faites ces exercices 5 fois, de chaque côté Exercices pour le cou Faites ces exercices 5 fois, de chaque côté 1. Dire NON Tournez lentement la tête vers la gauche, de façon à regarder par dessus votre épaule gauche. Ramenez votre tête au centre.

Plus en détail

Le plombier chauffagiste a aussi besoin de cette représentation pour savoir ce qu il y a à l intérieur de la maison au niveau des hauteurs.

Le plombier chauffagiste a aussi besoin de cette représentation pour savoir ce qu il y a à l intérieur de la maison au niveau des hauteurs. Les informations du plan Vous connaissez trois types de représentation d un pavillon : 1 : La perspective 2 : Les façades (page 2 ) 3 : La vue en plan (page 3) Observer attentivement la vue de la page

Plus en détail

AU DELA DU TEST 3 vers les nages codifiées, le sauvetage, la natation synchronisée

AU DELA DU TEST 3 vers les nages codifiées, le sauvetage, la natation synchronisée AU DELA DU TEST 3 vers les nages codifiées, le sauvetage, la natation synchronisée Pour aborder ce travail, les élèves doivent avoir acquis au minimum le test N 3 départemental Possibilité de travailler

Plus en détail

Objectifs et logique du Page 3

Objectifs et logique du Page 3 Document conçu par l équipe des conseillers pédagogiques EPS du Haut-Rhin avec l aide précieuse de Thierry Lichtlé CTS Athlétisme et Isabelle Logeart professeur à l UFRSTAPS de Strasbourg Année scolaire

Plus en détail

La hernie discale Votre dos au jour le jour...

La hernie discale Votre dos au jour le jour... La hernie discale Votre dos au jour le jour... Votre dos est fragile. Ce document va vous aider à le préserver au jour le jour. Si vous venez de vous faire opérer, certaines activités vous sont déconseillées

Plus en détail

MIEUX VIVRE AVEC SON HEMIPLEGIE

MIEUX VIVRE AVEC SON HEMIPLEGIE Comment aider un hémiplégique COMMENT AIDER UNE PERSONNE HÉMIPLÉGIQUE... - La sortie du lit - Le transfert - Au fauteuil - La marche en deux temps Chaque personne a gardé des capacités et des possibilités

Plus en détail

DEROULEMENT DES GESTES TE ET ELEMENTS DE COACHING

DEROULEMENT DES GESTES TE ET ELEMENTS DE COACHING DEROULEMENT DES GESTES TE ET ELEMENTS DE COACHING LES JONGLAGES Jambe TE (Pied de frappe) Pointe tendue présenter le coup du pied comme surface de contact Cheville ferme pied bloqué Frapper le ballon en

Plus en détail

PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1

PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1 PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1 Les Troubles Musculosquelettiques (TMS) constituent un enjeu en Santé au Travail. En France, les TMS sont la première cause de reconnaissance de Maladie

Plus en détail

Ergonomie Poste de Travail de Bureau

Ergonomie Poste de Travail de Bureau La prévention santé pour chacun Ergonomie Poste de Travail de Bureau Céline Jouve Ostéopathe Pierre-Jean Gallo CSL42 A l époque, on ne perdait pas de temps avec l ergonomie. POSITION 1. Réglage de la chaise

Plus en détail