«Car s'indigner de tout, c'est tout aimer en somme, Et tout le genre humain est l'abîme de l'homme.» - Victor Hugo, La Légende des Siècles

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Car s'indigner de tout, c'est tout aimer en somme, Et tout le genre humain est l'abîme de l'homme.» - Victor Hugo, La Légende des Siècles"

Transcription

1 L indignation, une méthode [2000 mots.] «Car s'indigner de tout, c'est tout aimer en somme, Et tout le genre humain est l'abîme de l'homme.» - Victor Hugo, La Légende des Siècles «Je suis, tu es, il est, un indigné.» Depuis quelques années, l indignation est devenue, bien plus qu un sentiment passager : une manière d être et de se présenter. L indignation est un sentiment moral, que je définirai comme suit : le «cri spontané d une conscience outragée par le scandale» 1. On trouve ce sentiment chez les «indignés» du capitalisme, comme dans ces manifestations d impuissance et de tristesse que prônent les classiques tels Spinoza 2, chez les «enragés» de la révolution française comme dans les principes de non- violence (ahimsa) de Gandhi et tant dans la notion de «sainte colère», que dans les sujets qui divisent, tels l affaire Dreyfus. Malgré son étymologie, de dignitas, équivalent culturel de l honneur chez les Romains, l in- dignation part toujours d un sentiment inscrit très profond dans la nature humaine. C est une révolte quand à la souffrance, au mal et à la mort, toutes choses qui enfreignent l aspiration à l immortalité qui est dans le cœur de tout homme. S indigner du tort fait à autrui Ce sentiment désintéressé d indignation quand au tort fait autrui vient de ce qu il est notre semblable. Comme François Villon, on entend l appel à l indignation : «Frères humains qui après nous vivez / N ayez les cœurs contre nous endurcis». Deux objections. S indigner en regardant sur la télévision les images d un génocide lointain sur lequel nous n avons aucune emprise, est- ce une simple «souffrance à distance», stimulée sur demande par les médias 3? Non, car c est aussi là le départ d une 1 Georges Bernanos, Les enfants humiliés : journal , Paris, Gallimard, 1973, p Baruch Spinoza, Éthique IV, Paris, Éditions de l éclat, 2005, proposition Luc Boltanski, La souffrance à distance. Morale humanitaire, médias et politique, Paris, Métailié,

2 solidarité à l échelle planétaire : il restera à trouver des outils qui permettent au spectateur de manifester sa solidarité concrètement. De plus, ne s indigne- t- on pas de la souffrance animale, même s il ne s agit pas de nos semblables? Je dirais que l on s indigne plutôt de ce qu un humain fasse démonstration d une cruauté gratuite : un lion abattant une gazelle suscitera la compassion et la peur, tandis qu un homme, blessant cette même gazelle sans nécessité soulèvera, lui, l indignation. Ces nuances exposées, remarquons l omniprésence de la souffrance et de l injustice dans le monde, qui peuvent susciter une indignation généralisée. Descartes envisageait l omniprésence de l erreur : il y répondait le doute méthodique, afin de trouver un roc solide pour y bâtir la connaissance. À sa suite, je propose d envisager une indignation méthodique : peut- être l expérience de s indigner de tout permettra- t- elle de retrouver un roc solide sur lequel pourra s appuyer une admiration lucide. En effet, l admiration est l opposé de l indignation : l indignation se borne à dire «non, cela ne peut être» ; l admiration dit «voici ce qui doit être, et voici comment on le fera». Faut- il faire la révolution? Camus rappelle le danger d une révolution : en astronomie, la révolution est un retour à la situation première. Voici le «printemps arabe» : sans chef, ni philosophie, ni programme, les indignés ont mis en place un «projet islamiste par défaut», récupérant les structures d allégeance sous- jacentes: tribu, armée et mosquée 4. Ceci à l image de l analyse que Camus fait de la révolte de Spartacus : Rome détruite «que mettre à sa place, hors ce désir sauvage de justice, cet amour blessé et rendu furieux qui a tenu debout jusque là tous ces malheureux?» 5. Rome demeurera donc. Or, le concept du paradigme, exploré par Thomas Kuhn pour interpréter les révolutions scientifiques, rend compte de ce que souhaitent nombre d «indignés» 4 Mathieu Guidère, «Histoire immédiate du printemps arabe», Le débat, no. 168, pp Albert Camus, L homme révolté, Paris, Folio essais, 2011, p

3 aujourd hui. Kuhn note : «Dans le développement politique comme dans celui des sciences, le sentiment d'un fonctionnement défectueux, susceptible d'aboutir à une crise, est la condition indispensable des révolutions.» 6 Si l on peut voir dans la Révolution français une simple substitution de classe dominante, force est d admettre qu elle implique un changement de paradigme : dans la méthode, de la monarchie à la république ; dans le langage, des titres de noblesse aux personnes aux droits égaux ; dans la conception métaphysique, de la monarchie de droit divin à la vertu de la voix populaire (Rousseau). Pour qu une révolution emmène un réel changement, il faut donc que des penseurs précèdent les révolutionnaires, et qu il y ait changement de paradigme. Or peut- on en toute conscience en appeler à la révolution, sachant la violence que cela peut impliquer? Le révolutionnaire qui se réclame de la désobéissance civile refusera la violence. John Rawls définit ainsi la désobéissance civile : un acte de désobéissance publique et non- violent, dans le but de montrer l injustice d une loi aux sanctions de laquelle on s expose 7. Est- ce la clé d une bonne révolution? La question de la violence L efficacité de la désobéissance civile tient à ce qu elle suscite la sympathie de la population et sa reconnaissance de l injustice des sanctions. L exemple typique est celui de Gandhi initiant la «marche du sel». L injustice à l endroit des dizaines milliers d Indiens emprisonnés pour un avoir récolté du sel sur leur propre territoire suscita l indignation. En aurait- il été ainsi s ils avaient eu recours aux armes? Celui qui fait usage de la violence viole la sécurité et la paix sociale ; il semble souvent puni avec justice, et ne suscite ni sympathie ni indignation quand à la loi qu il veut contester. Pourtant, la violence n est- elle pas parfois nécessaire pour renverser un régime tyrannique? Certains révolutionnaires considèrent qu une fin noble justifie tous les moyens ; Hannah Arendt relève dans une pétition sous la Commune de Paris cette phrase 6 Thomas Kuhn, La structure des révolutions scientifiques, Paris, Flammarion, 1983, p John Rawls, A Theory of Justice. Cambridge, Harvard University Press, 1971, section 57. 3

4 surprenante : «Par pitié, par amour de l humanité, devenez inhumains» 8. Arendt y voit le danger d une politique fondée sur les sentiments : l indignation doit être guidée par la raison. C est pourquoi une distinction s impose : l indignation n est ni colère, ni le ressentiment. Camus note : «le ressentiment se délecte d avance d une douleur qu il voudrait voir ressentie par l objet de sa rancune. [ ] La révolte [l indignation] au contraire, dans son principe, se borne à refuser l humiliation, sans la demander pour l autre» 9. Dès lors, s il y a indignation et non ressentiment, la violence prendra sa juste place, c est- à- dire qu elle se réduira à la défense du plus faible et à l auto- défense : il n y aura pas de «cercle de la violence». Quand les indignations sont en conflit Il y a souvent division et polarisation dans l indignation. Charles Taylor remarque que «les gens se lancent dans des campagnes autour d une seule question précise», s indignant souvent dans des sens opposés, ce qui a pour effet de polariser les populations 10. Un débat impliquant deux paradigmes peut avoir l aspect d un dialogue de sourds, puisque les opposants utilisent des mots différents pour un même référent : chaque paradigme possède son langage, sa méthode, ses présupposés métaphysiques. Ainsi, la polarisation entre dreyfusards et antidreyfusards, sous la Troisième République. Le cas précis du capitaine Dreyfus est le champ un bataille d enjeux majeurs : nationalisme, antisémitisme... Pourtant, n est- ce pas justement cette contingence de l objet du débat, qui permet d en rassembler les participants? Camus écrit : «l insurgé ne s accordera a aux autres hommes que dans la mesure et pour le temps où leur égoïsme coïncidera avec le sien» 11. Les tenants d un camp s entendront sur les conclusions quand à un cas précis, par exemple, l abolition de l esclavage, mais évitent de revenir aux prémisses car cela 8 Hannah Arendt, Essai sur la révolution, Paris, Gallimard, Camus, op.cit. p Charles Taylor, Grandeur et misère de la modernité, Québec, Bellarmin, 1992, p Camus, op. cit. p.89. 4

5 susciterait des divisions religieuses, philosophiques, économiques. Pourtant, pour persuader, il est nécessaire de recourir aux prémisses et aux fondements de son indignation. À cet effet, John Stuart Mill soutient que seule un débat d idées approfondi permet de retrouver tant les fondements que les implications de ses idées dans la vie quotidienne 12. Vers les fondements de l indignation L on peut remédier à bien des injustices du monde, mais l indignation a ses motifs insoluble : la souffrance, le mal, la mort, toutes choses indissociables de l existence humaines. Dostoïevski met ces mots dans la bouche d Ivan Karamazov : «Toute la science du monde ne vaut pas les larmes des enfants. [ ] Je préfère garder mes souffrances non rachetées et mon indignation persistante, même si j avais tort.» 13. N y a- t- il pas une vérité troublante dans «les larmes des enfants», qu aucune rationalité ne peut mesurer ou justifier? Pourtant, nul ne se réclame plus de la raison que ceux qui ont suivi ce héros de Dostoïevski, Yvan, dans sa révolte contre Dieu. Nietzsche, Camus, explorent ainsi ce désert de la raison, hantés par l idée du suicide. Stephan Zweig est connu pour s être ôté la vie à la suite d une démarche rationnelle, tant le monde qui l avait vu naître était devenu inhumain : nazisme, occupation de la France, exil au Brésil. Zweig laisse ces mots : «je juge préférable de mettre fin, à temps et la tête haute, à une vie pour laquelle le travail intellectuel a toujours représenté la joie la plus pure et la liberté individuelle le bien suprême sur cette terre.» John Stuart Mill, De la liberté, Munich, Éditions du Grand Midi, 2004, chapitre Fédor Dostoïevski, Les frères Karamazov, Paris, La Pléiade, p Stephan Zweig, lettre, in Encyclopédie sur la mort, «Zweig Stephan», 5

6 Or, force est d admettre que le suicide est généralement stérile, et qu il témoigne de désespoir. Je veux donc citer une attitude très différente face à cette même ignominie du nazisme : l attitude de Maxilien Kolbe, un intellectuel et franciscain polonais. Alors que Kolbe est détenu dans un camp de concentration, dix hommes de sa baraque sont choisis au hasard pour mourir de faim, en représailles d une évasion qui s y était produite. Kolbe s indigne de voir parmi ces hommes un père de famille ; sur- le- champ, il se propose pour prendre sa place. Il mourra pour sauver cet homme. C est là le rôle «méthodique» de l indignation : Kolbe s indigne, puis s empresse d agir au secours de son semblable. Des centaines d autres hommes ont agis avec un héroïsme comparable, dans tous les moments noirs de l histoire. Au bout de l indignation la plus généralisée, ces récits peuvent constituer ce «roc solide», qui peut servir à retrouver une juste admiration, pour œuvrer en vue d un monde meilleur. Qu y a- t- il de plus beau que cette faculté même de s indigner, au lieu de rester indifférent à son semblable, puis d agir en vue du bien? En vue d une indignation fructueuse Kant écrit : «Deux choses remplissent le cœur d une vénération toujours nouvelles et toujours croissantes [ ] : le ciel étoilé au- dessus de moi et la loi morale en moi.» 15. Cette «loi morale en moi», c est la capacité d indignation. Ce «ciel étoilé au- dessus de moi», c est l idéal dont la pire noirceur n enlèvera jamais l espérance. Voici donc cette «indignation méthodique», à l image du «doute méthodique» de Descartes : de même qu il faut attendre la nuit pour voir briller les étoiles, de même s indigner de tout permettra- t- il de voir s imposer, tel une étoile dans l obscurité, quelque chose qu il soit encore possible d admirer. Par l usage de cette faculté d admiration, l humanité est rendu bien vivante en nous- mêmes : il ne nous reste qu à la partager avec le plus grand nombre, en s engageant dans la société. 15 Emmanuel Kant, Critique de la raison pratique, Paris, Presses Universitaires de France, 1966, p

Conférence Bertrand Vergely. 17 juin 2015 à Allériot.

Conférence Bertrand Vergely. 17 juin 2015 à Allériot. 1 Conférence Bertrand Vergely. 17 juin 2015 à Allériot. Depuis les années 70, les intellectuels font l éloge du droit à la différence. Derrida : «la différance» ; Deleuze : «Différence et répétition»,

Plus en détail

Nous sommes tous coupables

Nous sommes tous coupables Nous sommes tous coupables Jean-Marie Muller* «Chacun de nous est coupable devant tous pour tous et pour tout.» Dostoïevski Les Frères Karamazov Je termine mon texte sur les crimes perpétrés par Mohamed

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

POURQUOI DIEU PERMET-IL LE MAL? Masson Alexis - www.epistheo.com

POURQUOI DIEU PERMET-IL LE MAL? Masson Alexis - www.epistheo.com POURQUOI DIEU PERMET-IL LE MAL? 1 Pourquoi Dieu permet-il le mal? Brève initiation au problème du mal MASSON Alexis Philosophie de la Religion www.epistheo.com 2 Première Partie UN SERIEUX PROBLEME 3 1

Plus en détail

PHILOCOURS.COM. Autrui. Sujets les plus fréquents. http://www.philocours.com/bac/sujet/ficheautrui.html

PHILOCOURS.COM. Autrui. Sujets les plus fréquents. http://www.philocours.com/bac/sujet/ficheautrui.html Page 1 sur 5 PHILOCOURS.COM Accueil Cours Corriges Methode Dossiers Liens Aide Perso Fiches Bac Newsletter Contact Programmes Accueil > Les Fiches du Bac > Autrui page 1 2 3 4 Autrui page créée le 01/01/2003

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE CORRECTION DST 17 OCT. 2013 ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE L épreuve sera notée sur 40 points. La maîtrise de la langue est notée sur 2 points. Hist-géo : E.C. : ML :

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

L élégance de l intérieur

L élégance de l intérieur L élégance de l intérieur 1. L apparence compte pour beaucoup mais n est pas grande richesse. 2. Pas toujours facile voire difficile de vraiment s aimer soi-même. 3. Le plus souvent tout semble toujours

Plus en détail

1. Comprendre ce qui déclenche la violence dans mes comportements, mes paroles ou mes réponses

1. Comprendre ce qui déclenche la violence dans mes comportements, mes paroles ou mes réponses "Les mots sont des fenêtres... ou bien ce sont des murs" de Marshall B. Rosenberg / Editions Jouvence (résumé du livre préparé par Christine KellerChassot, Gymnase de Morges, http://www.gymnasemorges.ch/docs/rosen.html)

Plus en détail

LES NOTES EN BAS DE PAGE

LES NOTES EN BAS DE PAGE LES NOTES EN BAS DE PAGE 2 Les notes en bas de page Les notes en bas de page, références de citations, constituent le casse-tête des étudiant-e-s. Par souci d uniformisation et de simplification, il convient

Plus en détail

Le coup en valait-il la peine de prison?

Le coup en valait-il la peine de prison? Les peines pour adolescents Le coup en valait-il la peine de prison? Mise en situation Salut, je m appelle Jason et j ai 16 ans. Cet été, j étais au palais de justice. C était mon procès. J ai été déclaré

Plus en détail

Justice et guerre sont-elles compatibles?

Justice et guerre sont-elles compatibles? Justice et guerre sont-elles compatibles? Il est un élément commun à chacune des époques de l histoire et à l ensemble des sociétés humaines connues jusqu à aujourd hui : la guerre. Selon Sigmund Freud,

Plus en détail

Ezéchiel, homme de visions

Ezéchiel, homme de visions La Bible pour enfants présente Ezéchiel, homme de visions Ecrit par : Edward Hughes Illustré par : Lazarus Adapté par : Ruth Klassen Traduit par : Yvon l'hermitte Produit par : Bible for Children www.m1914.org

Plus en détail

DEUXIÈME LECTURE ÉVANGILE. DIMANCHE 28 AVRIL 2013 5 ème dimanche de Pâques (C) Lettre de l'apocalypse de saint Jean (21, 1-5a)

DEUXIÈME LECTURE ÉVANGILE. DIMANCHE 28 AVRIL 2013 5 ème dimanche de Pâques (C) Lettre de l'apocalypse de saint Jean (21, 1-5a) DIMANCHE 28 AVRIL 2013 5 ème dimanche de Pâques (C) DEUXIÈME LECTURE Lettre de l'apocalypse de saint Jean (21, 1-5a) Moi, Jean, j'ai vu un ciel nouveau et une terre nouvelle, car le premier ciel et la

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

Les 7 Principes fondamentaux

Les 7 Principes fondamentaux Les 7 Principes fondamentaux Les 7 Principes fondamentaux de la Croix-Rouge Humanité Impartialité Neutralité Indépendance Volontariat Unité Universalité La Croix-Rouge trouve son origine dans la solidarité

Plus en détail

Le siècle des Lumières observation version word

Le siècle des Lumières observation version word Le siècle des Lumières observation version word Version pdf Nom du professeur : loiseau Discipline : histoire E-Mail : loiseaulaurent@voilà.fr Etablissement scolaire : Clg Renan St Herblain Objectifs :

Plus en détail

Cahiers d éducation permanente de Fraternité et/ou amitié : deux «reliances» à relier Dossier n 2007 09 017

Cahiers d éducation permanente de Fraternité et/ou amitié : deux «reliances» à relier Dossier n 2007 09 017 Toiles @ penser Cahiers d éducation permanente de La Pensée et les Hommes Fraternité et/ou amitié : deux «reliances» à relier Dossier n 2007 09 017 Toiles@penser 2007-09-017 Connaissez-vous nos publications?

Plus en détail

Le rapport au prochain dans le judaïsme : approche biblique, talmudique et philosophique

Le rapport au prochain dans le judaïsme : approche biblique, talmudique et philosophique Collège des Bernardins, Séminaire sur l Altérité Département Judaïsme et Christianisme Séance du 13 janvier 2011 Intervenant et compte rendu : Sophie NORDMANN Sujet de la séance Le rapport au prochain

Plus en détail

Sommaire. Introduction...3. 1. Les principes d action de l effort éthique...4. 2. Les valeurs... 5. 3. La philosophie de gestion...

Sommaire. Introduction...3. 1. Les principes d action de l effort éthique...4. 2. Les valeurs... 5. 3. La philosophie de gestion... Adopté par le conseil d administration le 31 mars 2009 CADRE DE RÉFÉRENCE EN MATIÈRE D ÉTHIQUE Sommaire Introduction...3 1. Les principes d action de l effort éthique...4 2. Les valeurs................................

Plus en détail

Changement de valeurs lors d une crise suicidaire. Suzanne Lamarre MD FRCPC Responsable du service de la crise suicidaire au CH St.

Changement de valeurs lors d une crise suicidaire. Suzanne Lamarre MD FRCPC Responsable du service de la crise suicidaire au CH St. Changement de valeurs lors d une crise suicidaire Suzanne Lamarre MD FRCPC Responsable du service de la crise suicidaire au CH St.Mary Arthur Schopenhauer Toute vérité passe à travers trois étapes 1. On

Plus en détail

Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le

Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le Bienheureux Raphaël Arnáiz Barón (1911-1938) Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le 9 avril 1911 à Burgos en Espagne, premier de quatre enfants d une famille aisée, catholique pratiquante.

Plus en détail

LA PROVIDENCE DE DIEU PSAUME 23

LA PROVIDENCE DE DIEU PSAUME 23 LA PROVIDENCE DE DIEU PSAUME 23 «23 L Éternel est mon berger ; je ne manquerai de rien. 2 Il me fait reposer dans de verts pâturages, il me dirige près des eaux paisibles. 3 Il restaure mon âme, Il me

Plus en détail

LES ANIMAUX COMME OBJET DU DROIT :

LES ANIMAUX COMME OBJET DU DROIT : LES ANIMAUX COMME OBJET DU DROIT : VALORISE T ON LA PROTECTION ANIMALE AU QUÉBEC? ALLOCUTION PRÉSENTÉE À LA CONFÉRENCE DES GOUVERNEURS DU 11 DÉCEMBRE 2014 Martine Lachance Directrice, Groupe de recherche

Plus en détail

Nous te le demandons par Jésus Christ Prince de la Paix et Lumière du monde, Amen

Nous te le demandons par Jésus Christ Prince de la Paix et Lumière du monde, Amen Semaine de prière pour la paix en Syrie Après les nouvelles et les décisions de ces derniers jours, l Aide à l Église en Détresse lance une campagne de prière pour le peuple syrien et pour la paix : ils

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Emmanuel, Dieu avec nous

Emmanuel, Dieu avec nous Emmanuel, Dieu avec nous Jésus, un homme comme nous, dans une chair de péché Texte : Matthieu 1:18-23 (Ce que croit les Ad7J, p. 103, 55) Connaissez-vous la généalogie de Jésus? Luc 3:31 - Fils de David

Plus en détail

COMMENT FAIRE FACE À DIFFÉRENTES SITUATIONS VÉCUES EN STAGE

COMMENT FAIRE FACE À DIFFÉRENTES SITUATIONS VÉCUES EN STAGE COMMENT FAIRE FACE À DIFFÉRENTES SITUATIONS VÉCUES EN STAGE Comment réagir si vous Comment réagir si vous Comment réagir si vous Comment réagir si vous ne savez pas quelque chose en stage éprouvez des

Plus en détail

Action de l UE : défendre les droits des victimes

Action de l UE : défendre les droits des victimes défendre les droits des victimes Quel est le problème? Chaque année dans l UE, plus de 75 millions de personnes sont victimes de délits graves et 40 000 meurent dans des accidents de la route. Ces événements

Plus en détail

EMERVEILLE. Psaume 19

EMERVEILLE. Psaume 19 EMERVEILLE Psaume 19 Cédric Chanson La Colline, le 12 juillet 2015 Soli Deo Gloria 1. S émerveiller, remercier, partager (Faire passer et déguster des morceaux de melon) Comment vous trouvez ce melon?

Plus en détail

livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche

livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche Trente-troisième dimanche du temps ordinaire B livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 13, 24-32 Jésus parlait à ses disciples

Plus en détail

La souffrance totale des personnes en fin de vie.

La souffrance totale des personnes en fin de vie. LA SOUFFRANCE TOTALE DES PERSONNES EN FIN DE VIE. I) Concept de souffrance globale En Soins Palliatifs, on parle de souffrance totale, «total pain», c'est-à-dire qu il s agit d une approche globale de

Plus en détail

«Pour moi,» dit le léopard, «je prétends être couronné, car je ressemble plus au lion que tous les autres prétendants.»

«Pour moi,» dit le léopard, «je prétends être couronné, car je ressemble plus au lion que tous les autres prétendants.» Compréhension de lecture Andrée Otte Le choix d un nouveau roi des animaux Fénelon Le lion étant mort, tous les animaux accoururent dans son antre pour consoler la lionne sa veuve, qui faisait retentir

Plus en détail

Paye Bah. Ibrahim Touré

Paye Bah. Ibrahim Touré Mon pays est immense comme un continent A cause de la guerre, les gens sont mécontents. La guerre a tout détruit au nord Personne n ose sortir dehors Même les ampoules la nuit ne s allument plus Le jour

Plus en détail

AUJOURD HUI SI VOUS ENTENDEZ SA VOIX. «7 Aujourd hui, si vous entendez ma voix, n endurcissez pas vos cœurs.» (Hébreux 4, 7)

AUJOURD HUI SI VOUS ENTENDEZ SA VOIX. «7 Aujourd hui, si vous entendez ma voix, n endurcissez pas vos cœurs.» (Hébreux 4, 7) AUJOURD HUI SI VOUS ENTENDEZ SA VOIX «7 Aujourd hui, si vous entendez ma voix, n endurcissez pas vos cœurs.» (Hébreux 4, 7) Ce cri, c est celui des prophètes, bien avant la venue du Christ, à l adresse

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

Voir l homélie de ce dimanche. 34È DIMANCHE - (ANNÉE B) CHRIST ROI - 22 Novembre 2015

Voir l homélie de ce dimanche. 34È DIMANCHE - (ANNÉE B) CHRIST ROI - 22 Novembre 2015 Voir l homélie de ce dimanche 34È DIMANCHE - (ANNÉE B) CHRIST ROI - 22 Novembre 2015 Thème : faire advenir le royaume Président :Bruno Demers; Chantre : Claude-Marie; Organiste : Sylvain (Les textes :

Plus en détail

Construire un monde de bonté, de beauté et de vérité : vous pouvez le faire si vous ne le faites pas, c est par paresse.

Construire un monde de bonté, de beauté et de vérité : vous pouvez le faire si vous ne le faites pas, c est par paresse. Nom de l école : Membres de l équipe de pastorale : Paroisse affiliée : Boréal Tous les membres du personnel St-John s Thématique de l année 2014-2015 : Allez à contre-courant! Devise : Les trois désirs

Plus en détail

L image de Dieu : un chemin de salut. Philippe Fournier Module n 2 de la rencontre Mle+ des 3-5 octobre 2008

L image de Dieu : un chemin de salut. Philippe Fournier Module n 2 de la rencontre Mle+ des 3-5 octobre 2008 L image de Dieu : un chemin de salut Philippe Fournier Module n 2 de la rencontre Mle+ des 3-5 octobre 2008 L image de Dieu : un chemin de salut Introduction : la voix(e) de Dieu 1- Le message créationnel

Plus en détail

Lutter contre le sentiment d impuissance

Lutter contre le sentiment d impuissance ANALYSE 2010 Lutter contre le sentiment d impuissance Publié avec le soutien de la Communauté française Lutter contre le sentiment d impuissance Les phénomènes sociétaux et les conflits qui font l actualité

Plus en détail

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu.

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu. «AIMER SES ENNEMIS» «Qui veut prendre ta tunique, laisse lui aussi ton manteau». Si quelqu un te force à faire mille pas, fais-en deux mille avec lui». «Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent»

Plus en détail

CONVENTION DES DROITS DE L ENFANT

CONVENTION DES DROITS DE L ENFANT CONVENTION...... DES DROITS... DE L ENFANT 3 LA CONVENTION DES DROITS DE L ENFANT Les articles de cette Convention ont été rédigés plus simplement pour les enfants par le Cofrade (Conseil français des

Plus en détail

Charte des laïcs de l Assomption de Québec

Charte des laïcs de l Assomption de Québec Charte des laïcs de l Assomption de Québec, version au 12 juin 2009, page 1/5 Charte des laïcs de l Assomption de Québec Chapitre 1 er : Notre Esprit 1. Avènement du Règne de Dieu en nous et autour de

Plus en détail

PROLOGUE À L AFFAIRE VERRÈS DISCOURS CONTRE CAECILIUS DIT LA DIVINATION 1

PROLOGUE À L AFFAIRE VERRÈS DISCOURS CONTRE CAECILIUS DIT LA DIVINATION 1 PROLOGUE À L AFFAIRE VERRÈS DISCOURS CONTRE CAECILIUS DIT LA DIVINATION 1 I. 1. Si l un de vous, messieurs les juges, ou quelqu un dans l assistance s étonne par hasard de me voir moi qui suis mêlé aux

Plus en détail

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient!

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient! Le dépistage du cancer de la prostate une décision qui VOUS appartient! Il existe un test de dépistage du cancer de la prostate depuis plusieurs années. Ce test, appelé dosage de l antigène prostatique

Plus en détail

Les femmes, un moteur de la révolution arabe

Les femmes, un moteur de la révolution arabe Les femmes, un moteur de la révolution arabe Si l'on s'en tient aux images de télévisions, on pourrait croire que la Syrie est peuplée exclusivement d'hommes. Pourtant ce sont les femmes qui ont bravées

Plus en détail

Jésus un homme rempli de l Esprit

Jésus un homme rempli de l Esprit Jésus un homme rempli de l Esprit L Esprit, qui habite en Jésus, l aide à accomplir sa mission par ses dons Comment Jésus vit et transmet les dons de l Esprit durant sa vie publique? Jésus a répandu les

Plus en détail

Séminaire sur les violences commises à l égard des femmes

Séminaire sur les violences commises à l égard des femmes Séminaire sur les violences commises à l égard des femmes A l occasion de la journée internationale des droits de l Homme, le 10 décembre 2013, le ministère des Affaires étrangères a organisé un séminaire

Plus en détail

Rien n est grave, car tout est grave

Rien n est grave, car tout est grave Rien n est grave, car tout est grave La vision de la vie par un handicap ou une situation désavantageuse, mais qui montre les points positifs pas forcément évoqués. On peut voir que rien n est tout blanc

Plus en détail

On parle beaucoup aujourd hui de

On parle beaucoup aujourd hui de Couverture Noël: une reconnaissante dépendance du Christ Le message de Sa Grâce Rowan Williams, archevêque de Canterbury, pour les lecteurs de 30Jours On parle beaucoup aujourd hui de ceux qui préfèrent

Plus en détail

Tous que j avais. Français 9, Andrew Cheung (Chapitre 1 & 2) et Jon Parkinson (Chapitre 3 & 4) Le 21 avril 2015

Tous que j avais. Français 9, Andrew Cheung (Chapitre 1 & 2) et Jon Parkinson (Chapitre 3 & 4) Le 21 avril 2015 Tous que j avais Français 9, Andrew Cheung (Chapitre 1 & 2) et Jon Parkinson (Chapitre 3 & 4) Le 21 avril 2015 Table de matières Chapitre 1(la prise) 1 Chapitre 2(la vente).2 Chapitre 3(la punition)..3

Plus en détail

ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT. Et si la prison n était pas toujours la solution?

ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT. Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France.

Plus en détail

Une méditation évangélique. dans une action au service. Marc 10, 17 27

Une méditation évangélique. dans une action au service. Marc 10, 17 27 Une méditation évangélique pour des personnes engagées dans une action au service d un dun monde plus juste et solidaire Marc 10, 17 27 Evangile de Jésus Christ selon saint Marc (Mc 10, 17 22) Jésus se

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

Stage de «Communication NonViolente et Coaching»

Stage de «Communication NonViolente et Coaching» La Communication NonViolente (CNV) est un processus de communication très simple et surtout concret, qui permet de se relier à ce qui est essentiel pour nous, à ce qui nous anime. A partir du langage et

Plus en détail

Dieu ne peut qu aimer Lettre 2003

Dieu ne peut qu aimer Lettre 2003 Dieu ne peut qu aimer Lettre 2003 Traduite en 58 langues (dont 23 d Asie), cette lettre, écrite par frère Roger, de Taizé, a été publiée lors de la rencontre européenne de jeunes à Paris. Elle sera reprise

Plus en détail

Ce qui a du prix aux yeux de Dieu

Ce qui a du prix aux yeux de Dieu Chapitre 35 Ce qui a du prix aux yeux de Dieu Parmi ceux qui professent être enfants de Dieu, il y a des hommes et des femmes qui aiment le monde, et les choses du monde, et ces âmes sont corrompues par

Plus en détail

Prendre soin des enfants nécessiteux

Prendre soin des enfants nécessiteux Chapitre 25 Prendre soin des enfants nécessiteux Les orphelins Plus d un père qui est mort dans la foi, confiant en l éternelle promesse de Dieu, a quitté ses bien-aimés pleinement assuré que le Seigneur

Plus en détail

Leslie Kaplan. Les Outils. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Leslie Kaplan. Les Outils. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Leslie Kaplan Les Outils P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e pour Marion, Paula et Flavia LES OUTILS On pense avec des livres, des films, des tableaux, des musiques, on pense ce qui vous arrive,

Plus en détail

au s s i on t un e âm e

au s s i on t un e âm e Frère Marie-Angel Les canailles au s s i on t un e âm e Itinéraire spirituel d un enfant SDF éditions des Béatitudes Préface Je m appelle Angel. Mon second prénom chrétien est Gabriel et c est par ce dernier

Plus en détail

Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Tétanisés par la spirale de la violence? Non! MERCREDI DES CENDRES B Frère Antoine-Emmanuel Jl 2, 12-18 ; Ps 50 2 Co 5, 20 6,2 ; Mt 6, 1-6.16-18 18 février 2015 Sanctuaire du Saint Sacrement, Montréal Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Plus en détail

Notre devoir envers ceux de la Maison de la Foi

Notre devoir envers ceux de la Maison de la Foi Chapitre 71 Notre devoir envers ceux de la Maison de la Foi Il y a deux catégories de pauvres que nous aurons toujours parmi nous: ceux qui se ruinent eux-mêmes en faisant leur propre volonté et qui persévèrent

Plus en détail

La Sainte Trinité Evangile : Saint Jean 16 12 15

La Sainte Trinité Evangile : Saint Jean 16 12 15 N 21 26 mai 2013 La Sainte Trinité Evangile : Saint Jean 16 12 15 - Qui pourrait prétendre étreindre dans son étroit cerveau les richesses des Connaissances humaines? Je ne sais le tout de rien Je ne sais

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

La liberté de religion des enfants et des adolescents. Thomas, ses parents et leur religion

La liberté de religion des enfants et des adolescents. Thomas, ses parents et leur religion La liberté de religion des enfants et des adolescents Thomas, ses parents et leur religion Mise en situation Tu es un avocat qui travaille en droit familial depuis bientôt 15 ans. Tu participes également

Plus en détail

Sommaire L IRONIE SOCRATIQUE 17

Sommaire L IRONIE SOCRATIQUE 17 Sommaire INTRODUCTION 13 L IRONIE SOCRATIQUE 17 L ironie est une forme détournée d humour 18 Socrate est le maître de l ironie 19 L ironie comme méthode philosophique 19 L ironie romantique 20 L ironie

Plus en détail

CONFERENCE du 12 AVRIL 2012 par JOHANNE LEMIEUX «L ENFANT ADOPTÉ ET L ÉCOLE : 12 CONSEILS POUR UN VÉCU SCOLAIRE RÉUSSI»

CONFERENCE du 12 AVRIL 2012 par JOHANNE LEMIEUX «L ENFANT ADOPTÉ ET L ÉCOLE : 12 CONSEILS POUR UN VÉCU SCOLAIRE RÉUSSI» CONFERENCE du 12 AVRIL 2012 par JOHANNE LEMIEUX «L ENFANT ADOPTÉ ET L ÉCOLE : 12 CONSEILS POUR UN VÉCU SCOLAIRE RÉUSSI» 1. Qu est ce que la normalité adoptive? a. Discrimination Il est nécessaire de les

Plus en détail

Témoignage. Gabrielle Charron-Rainville. Moka

Témoignage. Gabrielle Charron-Rainville. Moka Moka Gabrielle Charron-Rainville Témoignage À l été 2005, j'ai suivi une formation en leadership / apprenti-moniteur dans un camp en Ontario. J y ai amélioré mon anglais et eu énormément de plaisir. L

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

La liberté guidant le peuple,

La liberté guidant le peuple, La liberté guidant le peuple, (Huile sur toile, 1831, 2,60 x 3,25 m) d Eugène Delacroix XIXè Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet 1830, dite «les 3 glorieuses», à laquelle il

Plus en détail

1942-2012 LA SHOAH, 70 APRÈS

1942-2012 LA SHOAH, 70 APRÈS AUSCHWITZ EICHMANN 1942-2012 LA SHOAH, 70 APRÈS SAMEDI 3 ET DIMANCHE 4 NOVEMBRE 2012 En janvier 1942, Adolphe Hitler décide, lors de la conférence de Wansee, de mettre en application ce qu il appelle «la

Plus en détail

Lamine Guèye Massa Makan Diabaté «L Union nationale n a pas à être construite, elle existe en fait». Léon Mba Minko Laurent Gbagbo

Lamine Guèye Massa Makan Diabaté «L Union nationale n a pas à être construite, elle existe en fait». Léon Mba Minko Laurent Gbagbo ********* "Un OUI n'a de sens que si celui qui le prononce, a la capacité de dire NON..." Lamine Guèye [1891-1968] Premier Président de l'assemblée nationale de la République du Sénégal ********* «Sourire

Plus en détail

Identifier des présupposés en situation d habileté : dans un premier temps.

Identifier des présupposés en situation d habileté : dans un premier temps. Identifier des présupposés en situation d habileté : dans un premier temps. Dans un premier temps, nous mettons davantage l accent sur les présupposés que peuvent contenir les questions des participants.

Plus en détail

Mieux vaut seul que mal accompagné

Mieux vaut seul que mal accompagné Mieux vaut seul que mal accompagné C est là le plus souvent une formule que l on prononce en étant désolé et qui console assez mal les gens esseulés. L humanité a la plupart de temps considéré la solitude

Plus en détail

KHALED AL KHAMISSI. traduit de l arabe (Egypte) par Hussein Emara et Moïna Fauchier Delavigne

KHALED AL KHAMISSI. traduit de l arabe (Egypte) par Hussein Emara et Moïna Fauchier Delavigne KHALED AL KHAMISSI Taxi traduit de l arabe (Egypte) par Hussein Emara et Moïna Fauchier Delavigne 1 Mon Dieu! Quel âge pouvait avoir ce chauffeur de taxi? Et quel âge pouvait avoir sa voiture? Je n en

Plus en détail

Dirigeant et dérangeant

Dirigeant et dérangeant Les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens 31 es Assises nationales Lille, les 11, 12 et 13 mars 2016 Dirigeant et dérangeant L audace d entreprendre en chrétien www.lesedc.org Dirigeant et dérangeant Le

Plus en détail

Afriques. Raymond Depardon. micro-expo 02. exposition du 11 mars au 13 avril 2013 vernissage dimanche 10 mars - 16h00. institut du natobho

Afriques. Raymond Depardon. micro-expo 02. exposition du 11 mars au 13 avril 2013 vernissage dimanche 10 mars - 16h00. institut du natobho Afriques Raymond Depardon exposition du 11 mars au 13 avril 2013 vernissage dimanche 10 mars - 16h00 micro-expo 02 institut du natobho 89 avenue de Saxe - 69003 Lyon Maintenant, tout est violence. Rien

Plus en détail

brochure_violence:mise en page 1 5/10/09 15:25 Page 1 C o n s e i l g é n é r a l d e s j e u n e s

brochure_violence:mise en page 1 5/10/09 15:25 Page 1 C o n s e i l g é n é r a l d e s j e u n e s brochure_violence:mise en page 1 5/10/09 15:25 Page 1 C o n s e i l g é n é r a l d e s j e u n e s brochure_violence:mise en page 1 5/10/09 15:25 Page 2 Sommaire Qu est-ce que la violence?... 4 Pourquoi

Plus en détail

PROPOSITIONS DE FORMATION

PROPOSITIONS DE FORMATION PROPOSITIONS DE FORMATION - Mise à jour octobre 2015 - > Refuser l info zapping > Partager les bonnes idées > Faire le plein d espérance > Être au service de la dignité humaine ACTION DES CHRÉTIENS POUR

Plus en détail

J attendais depuis longtemps un signe Où tu revenais me chercher Pourquoi je t ai laissé aller si loin Avant que je trouve la vérité

J attendais depuis longtemps un signe Où tu revenais me chercher Pourquoi je t ai laissé aller si loin Avant que je trouve la vérité Le vent bohème Ça m a pris du temps pour me libérer De cette prison d incertitude Mes craintes étaient prises au dépourvu Et tous mes doutes ont disparu J ai trouvé mon bateau sur les pierres J ai refait

Plus en détail

Le channeling (ou communication avec les Esprits)

Le channeling (ou communication avec les Esprits) Le channeling (ou communication avec les Esprits) Qu apporte le channeling? Développement personnel Le channelig est un puissant moyen de développement personnel spirituel et de transformation de conscience.

Plus en détail

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis Munich, le 27 octobre 2005 Bonjour les amis Ces trois derniers mois, il y a eu parait-il, l été. Pourtant, avec toute cette pluie et tout ce froid, ça m a laissée un peut perplexe : le 18 août : «maman,

Plus en détail

Vivre le Dynamisme de la Réconciliation et de la Communion aux Périphéries De notre Monde Divisé

Vivre le Dynamisme de la Réconciliation et de la Communion aux Périphéries De notre Monde Divisé Soeur Sally Hodgdon Ouverture du Chapitre Général 2015 Vivre le Dynamisme de la Réconciliation et de la Communion aux Périphéries De notre Monde Divisé J en suis sûr, Dieu qui a commencé en vous et parmi

Plus en détail

Éléments des crimes *,**

Éléments des crimes *,** des crimes *,** * Note explicative: La structure des éléments des crimes de génocide, des crimes contre l humanité et des crimes de guerre suit celle des dispositions correspondantes des articles 6, 7

Plus en détail

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art Méthodologie du dossier Epreuve d histoire de l art Fiche d identité de l oeuvre Nature de l oeuvre : Huile sur toile Auteur Eugène Delacroix (1798-1863) Titre : La liberté guidant le peuple : le 28 juillet

Plus en détail

Je vous remercie de votre communication relative à la situation en Irak.

Je vous remercie de votre communication relative à la situation en Irak. Bureau du Procureur Office of the Prosecutor La Haye, le 9 février 2006 Je vous remercie de votre communication relative à la situation en Irak. Le Bureau du Procureur a reçu plus de 240 communications

Plus en détail

L AUTORITE. Un acte éducatif?

L AUTORITE. Un acte éducatif? L AUTORITE Un acte éducatif? Vos motivations pour ce sujet Pour vous, l autorité c est Introduction Des éclairages théoriques - Interrogeons le concept - Autorité et éducation Des réflexions - Punir :

Plus en détail

La Vie est un bouquet de fleurs Publibook

La Vie est un bouquet de fleurs Publibook Pulchérie Abeme Nkoghe La Vie est un bouquet de fleurs Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé

Plus en détail

Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD

Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD TEXTE 1 1. La maison du géant Il était une fois au fond de la forêt un géant qui s appelait Kolos. Tout le monde

Plus en détail

Titre Usage Livret. Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3. Dieu nous accueille Entrée Page 3

Titre Usage Livret. Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3. Dieu nous accueille Entrée Page 3 SOMMAIRE : Titre Usage Livret Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3 Dieu nous accueille Entrée Page 3 Nous sommes le corps du Christ Entrée Page 4 Si le Père vous appelle Entrée Page 4 Je

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Partie I : La pensée gréco-latine. Partie II : Le christianisme et l histoire des idées au Moyen Âge. Partie III : Le XVI e siècle

TABLE DES MATIÈRES. Partie I : La pensée gréco-latine. Partie II : Le christianisme et l histoire des idées au Moyen Âge. Partie III : Le XVI e siècle TABLE DES MATIÈRES Partie I : La pensée gréco-latine Chapitre 1 : Les présocratiques. Une étape dans la progression vers la raison Le conflit Parménide-Héraclite Les sophistes... 13 Chapitre 2 : La pensée

Plus en détail

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire?

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Entretien avec Philippe Meirieu réalisé pour l ARALD - Quel est votre sentiment sur la présence des écrivains dans les classes? Il me semble que ce n est pas

Plus en détail

MAISON NATALE DE VICTOR HUGO

MAISON NATALE DE VICTOR HUGO LA MAISON NATALE DE VICTOR HUGO LE PARCOURS GAVROCHE PRÉSENTE 1 LE SAVAIS-TU? Victor Hugo est né au premier étage de cette maison le 26 février 1802. Tu connais peut-être ce grand écrivain par ses romans

Plus en détail

Claudio Barriga, S.J.

Claudio Barriga, S.J. MEDITATION SUR LE COEUR DE JESUS Claudio Barriga, S.J. Comment comprendre aujourd'hui la "dévotion au Sacré-Coeur de Jésus?". Peut-elle encore être considérée comme un langage valable pour le chrétien

Plus en détail

L INSTITUT DES FUTURS SOUHAITABLES ET L AGENCE PIXELIS CREENT UNE CAMPAGNE DE PROPAGANDE POSITIVE ET LANCENT LE MOUVEMENT DES #CONSPIRATEURSPOSITIFS.

L INSTITUT DES FUTURS SOUHAITABLES ET L AGENCE PIXELIS CREENT UNE CAMPAGNE DE PROPAGANDE POSITIVE ET LANCENT LE MOUVEMENT DES #CONSPIRATEURSPOSITIFS. L INSTITUT DES FUTURS SOUHAITABLES ET L AGENCE PIXELIS CREENT UNE CAMPAGNE DE PROPAGANDE POSITIVE ET LANCENT LE MOUVEMENT DES #CONSPIRATEURSPOSITIFS. Depuis deux ans, l agence de Branding Pixelis soutient

Plus en détail