Propagation sur réseau statique et dynamique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Propagation sur réseau statique et dynamique"

Transcription

1 Université de la Méditerranée UFR Sciences de Luminy Rapport de stage informatique pour le Master 2 de Physique, Parcours Physique Théorique et Mathématique, Physique des Particules et Astroparticules. Université de la Méditerranée (Aix-Marseille II) Stage sous la direction de A. Barrat (CPT) Propagation sur réseau statique et dynamique Boris ARM Marseille, le 28 février 2011

2 1 Introduction Un réseau est un ensemble d'objets modelisé par des points qui sont reliés les uns avec les autres. L'étude des réseau dynamique permet de modeliser et de comprendre les phénomènes naturels tels que les propagation d'épidemies, les propagations d'informations sur des réseaux existant dans la nature. La propagation se fait par contact entre un points non infecté et un point infecté. Un patient 0 est à l'origine de cette propagation. Ces réseaux peuvent être soit dynamique (qui varient au cours du temps) soit au contraire statique. Dans ce travail, nous rendrons compte d'une étude basée sur une propagation d'un message lors d'une conférence composée d'individus. Dans la première partie nous verrons les réseaux dynamiques dans la deuxième, es réseaux dynamiques. Pour ce travail, j'ai utilisé un compilateur fortran nommé Force 3.0, la modelisation informatique de la propagation sont des chiers timelinecontact qui à chaque temps décrivent tous les contacts présents à ce moment. 2 nombre d'infections Le premier programme consiste à calculer le nombre de personne ayant été infectée N en fonction du temps. L'algoritme consite à faire une boucle de un jusqu'au nombre de lignes du chiers décrivant chaque contact à chaque instant. À chaque instant diérent on calcul le nombre de nouveau points inecté et on l'additionne avec le nombre de points infectés du moments précédent. Figure 1 Nombre de points infectés en fonction du temps En outre, pour qu'un point soit infecté, il sut que l'un des deux points en contact soit déjà infecté alors que si aucun des deux ne sont infectés ou tous les deux sont infectés alors il ne se passe rien. Donc l'algoritmhe pour chaque instant calcule le nombre de points infectés et l'additionne au nombre de points infectés au moment précédent. Lorsqu'il change de moments il ecrit sur le chier de sortie le moment précédents et le nombre de points infectés au moment précédent. On trace ensuite la courbe du nombre de points infecté en fontion du temps (cf gure 1). On peut remarquer qu'il y des moments 2

3 où l'information ne se propage pas (la nuit, les pauses..) et des moments où au contraire elle se propage très vite (pendant les reprises). 3 Propagation sur réseau dynamique Un réseau dynamique est donc un réseau dont les contacts changent au cours du temps. On peut en s'en faire une image comme ceci sur quelques points. Pour calculer les distances entre tous les points il faut d'abord un Figure 2 Exemple de propagation sur réseau dynamique programme qui calcule tous points infectés au cours de la propagation (programme points). Pour cela, on fait une boucle sur le nombre de ligne du chier d'entrée timelinecontact et on dit d'inscrire sur un chier de sortie (points entrants) chaque points qui est infectés par un contact avec un autre points infectés sachant que le patient 0 est à l'origine de la propagation. On sait qu'un point i est infecté ou pas par la valeur 1 ou 0 dans la ième case d'un tableau à une colonne b. Ensuite dans un autre programme distance, on prend en entrée ce chier points entrants que l'on rentre dans un tableau d'une colonne a et on initialise un autre tableau d'une colonne b. On lit ensuite la première ligne du chier timelinecontact et on eectue une double boucle pour calculer toutes les distance entre tous les points a(i) et a(j). On initialise une variable d et le tableau b, on pose dans le tableau b que le premier points de la première ligne du chier timelinecontact est infecté (donc b(premierpoint)=1). On eectue une boucle tant que le point a(j) n'a pas été infecté (b(a(j))=1) et on fait se propager l'infection en même temps (on met des valeurs dans b égales à 1 à chaque fois qu'un nouveau points est infectés par un autre point déjà infecté sachant que le patient 0 est à l'origine de la propagation). Ensuite quand le points a(i) est trouvé dans timelinecontact, on se décale au moment suivant dans ce chier et on réinitialise le tableau b pour recommencer la propagation de l'infection à partie du moment où a(i) à été trouvé jusqu'à ce que le point que l'on trouve que a(j) soit infecté (avec une boucle do while). À chaque fois que le programme lit une nouvelle ligne qui a un temps diérent de la ligne d'avant et qui a un nouveau point infecté (t diérent de k), on incrémente un compteur d qui est la distance dynamique juqu'à ce que le point que l'on cherche a(j) soit infecté. On sort alors de la boucle do while et on écrit la distance dynamique dans un chier de sortie distance. Ensuite un autre programme (nombredefoispoint) qui prend en entré le chier distance calcule le nombre 3

4 de fois que chaque distance apparaîssent et écrit dans un chier de sortie (P) le nombre de fois qu'apparaissent les distance en fonction des distances. Dans un autre chier de sortie (nombredefoispoints), il écrit le nombre de points infecté N pour chaque distance ce qui revient à faire la somme des P sur les distance inférieures à celle que l'on cherche. Pour ce faire on fait une boucle sur le nombre de points et on initialise un tableau d'une colonne nombredynamique. On fait lire ensuite le chier distance en entrée puis on fait une boucle sur le nombre de points et on lis à chaque fois la distance dans le chier distance dynamique ddyn et on incrémente la ddyn ième case du tableau nombredynamique à chaque fois que la distance dynamique ddyn apparaît. Quand la boucle est nit, on en fait une deuxième sur ddyn allant de 1 au nombre de points pour écrire les valeurs de la distance dynamique ddyn et nombredynamique(ddyn) (qui correspond à P), à condition qu'elle ne soit pas nulle, et à chaque fois une autre variable k qui prend le cumul des nombredyn sur toutes les distances dynamiques précédentes que l'on af- che enn dans un autre chier N. On trace ensuite N et P en fonction des distances : Figure 3 fréquence des diérentes distances dynamique entre les points Figure 4 nombre de points infectés en fonction des distances dynamiques On peut s'apercevoir en regardant la gure 6 que la distance dynamique moyenne est de l'ordre de 15 dans un réseau ayant 405 points. 4 Propagation sur réseau statique Le réseau statique est la somme des contacts entre les diérents points produits par le réseau dynamique. Ce réseau ne bouge donc pas dans le temps. On peut l'illustrer dans un exemple : Dans la gure 5 le chemin dynamique est le chemin parcourue par les gros pointillés alors que le chemin 4

5 Figure 5 Comparaison réseau dynamique versus statique statique est celui parcourue par les petits pointillés sur des contacts qui n'existent pas au moment de la propagation dynamique. La distance statique est donc de fait plus petite que la distance dynamique. Pour calculer la distance statique, le programme distanceagreger prend en entrée le chier timelinecontact et initialise deux tableau b et c à une colonne et un tableau reseau à 9999 lignes et 9999 colonnes. On dit comme dans les cas précédents que le b(patient0)=1 et on initialise la variable qui représente le nombre de points nbpoints=0. On construit ensuite le réseau dynamique en faisant une boucle sur le nombre de ligne de timelinecontact et en lisant à chaque fois sur ce chier la contamination de j par i. Ceci se traduit dans le programme par une condition sur le fait que i doit être contaminé (b(i)=1) alors on pose reseau(i,j)=1 pour modeliser ce contact contaminant entre les deux points, et inversement si j contamine i. On incrémente au passage la variable nbpoints chaque fois qu'un contact contaminant se fait,on marque le point infecté i dans un chier points entrants et on pose b(i)=1 pour signier qu'il a été infecté. En faisant ceci sur tous les contact, on obtient le réseau agrégé constitué de tous les contacts entre tous les points ainsi que le nombre. En parcourant ainsi une colonne j de reseau(i,j) on peut donc connaître tous les points avec lesquels est en contact j. On rentre tous les points infecté dans un tableau a à une colonne pour avoir la liste de points en faisant une boucle et en lisant sur le chier pointsentrants la valeur de a(i). On fait ensuite une double boucle sur i et j allant de 1 au nombre de points si i est égale à j on retourne la valeur 0 dans un chier de sortie distanceagreger. Sinon on réinitialise des variables ntot et trouve à 0, nb et di à 1. On rentre dans la première case d'un tableau à une colonne les points a(i) dont on cherche la distance avec a(j). L'idée de l'algorithme est alors de chercher tous les voisins de a(i) ( voisins de distance 1), ensuite les voisins des voisins de a(i) (voisins de distance 2), et ensuite les voisins des voisins des voisins de a(i) (voisins de distance 3)... jusqu'à ce que l'on trouve le point a(j). Ceci ce modélise algorithmiquement en faisant une boucle tant que la variable touve n'est pas 1. Dans cette boucle on initialise à chaque fois le tableau b dont on posera la ligne a(i) égale à 1 car a(i) est le points dont l'on part et une variable k=0. On eectue ensuite une boucle sur m qui varie de 1 jusqu'à nb le nombre de point de distance di puis une autre boucle sur n allant de 1 à 9999 pour parcourir une colonne de reseau(c(m), n). On fait une condition pour que c(m) ne soit pas égale à n an de ne pas revenir en 5

6 arrière dans l'arborescence et une autre condition si on trouve un voisin à c(m) (reseau(c(m),n)=1). Dans cette dernière condition, on met une dernière condition pour que n ne soit pas déjà infecté (b(n) diérent de 1). Si toutes ces conditions sont vériées, on incrémente la variable k qui est le nombre de voisin de distance di. On note en suite ce point dans un tableau d qui est la liste des point de rang di, on dit que n a été infecté ce qui revient à poser b(n)=1. Et ensuite si ce n est égale à a(j) dont on cherche la distance avec a(i), alors on note dans un chier de sortie distanceagreger la distance di et on pose trouve=1 pour sortir de la boucle tant trouve=0 et ainsi changer de j. Sinon on met tous les voisins de distance di qui sont dans le tableaux d dans les voisins de distance di-1, qui sont dans le tableaux c. On incremente di et on pose le nb le nombre de voisins de distance di reliés à c(m) égale au nombre de voisins de distance d, k (nb=k), on additionne ntot et nb car ntot représente le nombre de voisins de distance d-1. Il faut donc mettre une condition lorsque m est égale au dernier voisin de rang d-1 pour qu'il change de nombre nb qui devient ntot et initialise ntot à 0. Tout ceci jusqu'à ce que l'algorithme trouve a(j) (trouve=1) et ceci pour tous les poins a(i). On trouve ensuite grâce au programme décrit dans la partie précédente la fréquence de distribution des distances ainsi que le nombre de points infectés en fonction des distances. Figure 6 fréquence des diérentes distances statiques entre les points On s'aperçoit que la distance statique moyenne est de l'ordre de 6. Figure 7 nombre de points infectés en fonction des distances statiques 6

7 Références [1] What's in a crowd? Analysis of face-to-face behavioral networks L. Isella, J. Stehlé, A. Barrat, C. Cattuto, J.-F. Pinton, W. Van den Broeck, J. Theor. Biol. 271 (2011) [2] On the Dynamics of Human Proximity for Data Diusion in Ad-Hoc Networks A. Panisson, A. Barrat, C. Cattuto, G. Ruo, R. Schifanella A Algorithme pour calculer le nombre de points infectés en fonction du temps program nombre dimension a(9999) parameter(debut= ,nbligne=76892,patient0=1537) open (10,le='timeline_contacts_sfhh.dat') open (13,le='nombre_sfhh.dat') do i=1,9999 a(i)=0 m=0 l=debut a(patient0)=1 do i=1,nbligne read(10,*) k, o, j if(k.eq.l) then if(a(o).eq.1) then if(a(j).eq.0) then m=m+1 a(j)=1 else if(a(j).eq.1)then m=m+1 a(o)=1 else write(13,*)l-debut, m if(a(o).eq.1) then if(a(j).eq.0) then m=m+1 7

8 a(j)=1 else if(a(j).eq.1)then m=m+1 a(o)=1 l=k write(13,*) l-debut,m close(13) B algoritme points program points_sfhh implicit integer(a-z) dimension a(9999) parameter(nbligne=76892,nbpoints=386) open (12,le='timeline_contacts_sfhh.dat') open (14,le='pointsentrants.dat') open (15,le='pointsortants.dat') do i=1,9999 a(i)=0 do i=1,nbligne read(12,*) k, o, j if(a(o).eq.0) then a(o)=1 write(14,*)o write(15,*)o if(a(j).eq.0) then a(j)=1 write(14,*)j write(15,*)j 8

9 close(12) close(13) close(14) close(15) end close(10) C algorithme distance program distance implicit integer(a-z) parameter(nbligne=76892,nbpoints=386,debut= , 8 n= ,patient0=1537) dimension a(nbpoints), b(9999) open (13,le='distance_sfhh.dat') open (14,le='pointsentrants.dat') open (12,le='timeline_contacts_sfhh.dat') do i=1,nbpoints read(14,*) a(i) do i=1,9999 b(i)=0 la=1 read(12,*)k,l,m do i=1,nbpoints do j=1,nbpoints d=0 do w=1,9999 b(w)=0 b(patient0)=1 do while(b(a(i)).ne.1) 9

10 if (a(i).eq.m) then c=l l=m m=c goto 91 read(12,*)k,l,m if(b(l).eq.1) then if(b(m).eq.0) then b(m)=1 else if(b(m).eq.1)then b(l)=1 91 do r=1,9999 b(r)=0 d=0 t=k b(l)=1 if(a(j).eq.m) then d=d+1 goto 92 if(a(i).eq.a(j))then d=0 goto 92 do while (t.eq.k) t=k 10

11 read(12,*)k,l,m d=d+1 do while(a(j).ne.m) if (a(j).eq.l) then c=l l=m m=c goto 92 read(12,*)k,l,m if (k.eq.n) then goto 92 if(b(l).eq.1) then if(b(m).eq.0) then if (t.ne.k) then d=d+1 b(m)=1 else if(b(m).eq.1)then if (t.ne.k) then d=d+1 b(l)=1 t=k 92 write(13,*) d la=la+1 close(12) 11

12 open (12,le='timeline_contacts_sfhh.dat') close(14) close(13) end end D algoritme distanceagreger program distanceagreger implicit integer(a-z) parameter(nbligne=76892,debut= , 8 n= , patient0=1537) dimension a(9999), b(9999),c(9999),d(9999), 3 reseau(9999,9999),distance(9999,9999) open (13,le='distanceagreger_sfhh.dat') open (14,le='pointsentrants.dat') open (12,le='timeline_contacts_sfhh.dat') do i=1,9999 c(i)=0 do i=1,9999 b(i)=0 do i=1,9999 do j=1,9999 reseau(i,j)=0 b(patient0)=1 nbpoints=0 do i=1,nbligne 12

13 read(12,*) k, o, j if(b(o).eq.1) then if(b(j).eq.0) then reseau(o,j)=1 b(j)=1 write(14,*)j nbpoints=nbpoints+1 else if(b(j).eq.1)then reseau(j,o)=1 b(o)=1 write(14,*)o nbpoints=nbpoints+1 close(14) open (14,le='pointsentrants.dat') do i=1,nbpoints read(14,*)a(i) do i=1,nbpoints do j=1,nbpoints if(a(i).eq.a(j))then trouve=1 write(13,*) 0 goto 81 trouve=0 ntot=0 nb=1 13

14 c(1)=a(i) di=1 do while(trouve.ne.1) if(a(i).eq.a(j))then trouve=1 write(13,*) 0 goto 81 do m=1,9999 b(m)=0 b(a(i))=1 k=0 do m=1,nb do n=1,9999 if(c(m).ne.n)then if(reseau(c(m),n).eq.1) then if(b(n).eq.0)then k=k+1 d(k)=n b(n)=1 if(n.eq.a(j))then distance(i,j)=di write(13,*)di trouve=1 goto 81 do m=1,k c(m)=d(m) di=di+1 nb=k ntot=ntot+nb if(m.eq.nb) then nb=ntot ntot=0 14

15 81 write(13,*)'c est la n' close(14) close(13) end 15

Compte-rendu de projet de Cryptographie

Compte-rendu de projet de Cryptographie Compte-rendu de projet de Cryptographie Chirement/Déchirement de texte, d'images de sons et de vidéos LAMBERT VELLER Sylvain M1 STIC Université de Bourgogne 2010-2011 Reponsable : Mr Pallo Table des matières

Plus en détail

Codage de l'information. 01000011 01101111 01100100 01100001 01100111 01100101, ce qui donne un découpage de 8 sextets

Codage de l'information. 01000011 01101111 01100100 01100001 01100111 01100101, ce qui donne un découpage de 8 sextets Univ. Lille 1 - Licence Informatique 2ème année 2013-2014 Objectifs du TP Codage de l'information TP : Le codage Base 64 Ce TP a pour but 1. de convertir des chiers quelconques en un chier texte codé en

Plus en détail

Distances et centralités sur réseaux statiques et dynamiques

Distances et centralités sur réseaux statiques et dynamiques Université Aix-Marseille Master 2 Physique Théorique et Mathématique, Physique des Particules et Astroparticules Rapport de projet informatique Centre de Physique Théorique Sous la direction de Alain Barrat

Plus en détail

Recherche dans un tableau

Recherche dans un tableau Chapitre 3 Recherche dans un tableau 3.1 Introduction 3.1.1 Tranche On appelle tranche de tableau, la donnée d'un tableau t et de deux indices a et b. On note cette tranche t.(a..b). Exemple 3.1 : 3 6

Plus en détail

INF130 - Ordinateurs et programmation. Semaine 08. Document présenté par Frédérick Henri et conçu par les enseignants en informatique du SEG

INF130 - Ordinateurs et programmation. Semaine 08. Document présenté par Frédérick Henri et conçu par les enseignants en informatique du SEG INF130 - Ordinateurs et programmation Semaine 08 Document présenté par Frédérick Henri et conçu par les enseignants en informatique du SEG Retour sur l'examen intra Objectifs Tableaux à deux dimensions

Plus en détail

Quelques notions d'algorithmique

Quelques notions d'algorithmique Quelques notions d'algorithmique I- Généralités Un algorithme est une suite finie d'instructions permettant la résolution systématique d'un problème donné. Un algorithme peut-être décrit en langage «naturel»,

Plus en détail

PROJET INFORMATIQUE RECHERCHE DE SOUS-CHAÎNE DE CARACTERES

PROJET INFORMATIQUE RECHERCHE DE SOUS-CHAÎNE DE CARACTERES PROJET INFORMATIQUE RECHERCHE DE SOUS-CHAÎNE DE CARACTERES I-Présentation Un algorithme de recherche de sous-chaine est un type d'algorithme de recherche qui a pour objectif de trouver une chaîne de caractères

Plus en détail

Correction du TP4. column 1 to 17. column 18 to 34. column 35 to 51. column 52 to 68. column 69 to 85. column 86 to 100. U i ]. i=1.

Correction du TP4. column 1 to 17. column 18 to 34. column 35 to 51. column 52 to 68. column 69 to 85. column 86 to 100. U i ]. i=1. Exercice 1. 1. U=grand(1,10000,'uin',-2,5) disp(u(1:100), "U=") On obtient par exemple : U= column 1 to 17-1. 2. 3. 0. 5. 3. - 1. 0. 4. - 2. 5. 3. - 1. 2. 0. - 1. 3. column 18 to 34-2. - 1. 3. 1. 5. 5.

Plus en détail

NFP136- Cours 2 ALGORITHMES ET COMPLEXITÉ. Définition d'un algorithme Un exemple Présentation des algorithmes Évaluation d'un algorithme Complexité

NFP136- Cours 2 ALGORITHMES ET COMPLEXITÉ. Définition d'un algorithme Un exemple Présentation des algorithmes Évaluation d'un algorithme Complexité NFP136- Cours 2 ALGORITHMES ET COMPLEXITÉ PLAN Définition d'un algorithme Un exemple Présentation des algorithmes Évaluation d'un algorithme Complexité 1 DÉFINITION D'UN ALGORITHME Procédure de calcul

Plus en détail

Introduction à Fortran 90

Introduction à Fortran 90 Introduction à Fortran 90 Nicolas Kielbasiewicz 19 mars 2008 Fortran pour FORmula TRANslator est comme son nom l indique dédié au calcul scientifique car très performant de ce point de vue. Fortran 77

Plus en détail

Université des Antilles et de la Guyane Département Scientifique Interfacultaire Corrigé Examen INFO1 Informatique

Université des Antilles et de la Guyane Département Scientifique Interfacultaire Corrigé Examen INFO1 Informatique Université des Antilles et de la Guyane Département Scientifique Interfacultaire Corrigé Examen INFO1 Informatique Le corrigé propose une des réponses possibles aux problèmes posés. Le but de l'examen

Plus en détail

Logiciel de gestion de l'école de musique de Fontaine. Manuel utilisateur

Logiciel de gestion de l'école de musique de Fontaine. Manuel utilisateur Logiciel de gestion de l'école de musique de Fontaine Manuel utilisateur Mon Jun 4 14 :20 :45 2007 Table des matières 1 Présentation du logiciel 1 1.1 Introduction................................... 1

Plus en détail

Cours de spécialité mathématiques en Terminale ES

Cours de spécialité mathématiques en Terminale ES Cours de spécialité mathématiques en Terminale ES O. Lader 2014/2015 Lycée Jean Vilar Spé math terminale ES 2014/2015 1 / 51 Systèmes linéaires Deux exemples de systèmes linéaires à deux équations et deux

Plus en détail

LE PROBLEME DU FLOT MAXIMAL

LE PROBLEME DU FLOT MAXIMAL LE PROBLEME DU FLOT MAXIMAL I Exemple d introduction Deux châteaux d'eau alimentent 3 villes à travers un réseau de canalisations au sein duquel se trouvent également des stations de pompage. Les châteaux

Plus en détail

SNT4U16 - Initiation à la programmation 2014-2015. TD - Dynamique de POP III - Fichiers sources

SNT4U16 - Initiation à la programmation 2014-2015. TD - Dynamique de POP III - Fichiers sources SNT4U16 - Initiation à la programmation Licence SVT 2 ème année 2014-2015 TD - Dynamique de POP III - Fichiers sources contacts : mathias.gauduchon@univ-amu.fr, melika.baklouti@univ-amu.fr, xavier.giraud@univ-amu.fr,

Plus en détail

1. Structure d'un programme FORTRAN 95

1. Structure d'un programme FORTRAN 95 FORTRAN se caractérise par la nécessité de compiler les scripts, c'est à dire transformer du texte en binaire.(transforme un fichier de texte en.f95 en un executable (non lisible par un éditeur) en.exe.)

Plus en détail

Polytechnique. Épreuve d Informatique 1998

Polytechnique. Épreuve d Informatique 1998 Polytechnique Épreuve d Informatique 1998 Corrigé rédigé par Martine Lannaud, Lycée Chaptal, Paris Pour toute remarque ou correction martine.lannaud@prepas.org Motifs et automates Question 1. Quelques

Plus en détail

Complément C7 Infodauphine.com

Complément C7 Infodauphine.com Complément C7 Infodauphine.com Pourquoi se soucier des performances? L'utilisateur n'aime pas attendre Le timing peut-être critique Trading VBA est un outil de productivité La notion de temps d'exécution

Plus en détail

Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation. Cours 2. Structures itératives

Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation. Cours 2. Structures itératives Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation Cours 2 Structures itératives Pierre Delisle, Cyril Rabat et Christophe Jaillet Université de Reims Champagne-Ardenne Département de Mathématiques

Plus en détail

Travaux pratiques. Compression en codage de Huffman. 1.3. Organisation d un projet de programmation

Travaux pratiques. Compression en codage de Huffman. 1.3. Organisation d un projet de programmation Université de Savoie Module ETRS711 Travaux pratiques Compression en codage de Huffman 1. Organisation du projet 1.1. Objectifs Le but de ce projet est d'écrire un programme permettant de compresser des

Plus en détail

Excel 2002 VBA Programmation

Excel 2002 VBA Programmation Excel 2002 VBA Programmation SOMMAIRE Structures conditionnelles... 3 A) L'instruction If... 3 B) L'instruction If Then Else... 3 C) L'instruction If Then Elseif... 4 D) L'instruction Select Case... 4

Plus en détail

3 Instructions (suite)

3 Instructions (suite) Initiation à la programmation et cours 2 1 3 Instructions (suite) Introduction En comme en programmation : l'ordre des instructions est primordial Le processeur exécute les instructions dans l'ordre dans

Plus en détail

Feuille d'exercices 1. Prise en main. Ecrire un programme qui ache la phrase Bonjour le monde! à l'écran.

Feuille d'exercices 1. Prise en main. Ecrire un programme qui ache la phrase Bonjour le monde! à l'écran. Master MIMSE - Spécialité 3-1ère Année J0MS7301 : Algorithmique et Programmation Objet Feuille d'exercices 1 Prise en main Exercice 0 : Ecrire un programme qui ache la phrase Bonjour le monde! à l'écran.

Plus en détail

Rendu de travaux I, Algo - langage C

Rendu de travaux I, Algo - langage C IFIP 33 avenue de la République 75011 PARIS Rendu de travaux I, Valérie Amiot RP 50 2001-2002 SOMMAIRE I. Pourquoi sous C? II. Présentation du jeu 1) But du jeu III. Analyse fonctionnelle IV. Fonctionnalités

Plus en détail

Gestion d'un entrepôt

Gestion d'un entrepôt Gestion d'un entrepôt Épreuve pratique d'algorithmique et de programmation Concours commun des écoles normales supérieures Durée de l'épreuve: 3 heures 30 minutes Juin/Juillet 2010 ATTENTION! N oubliez

Plus en détail

Contents. Systèmes d'équations non linéaires 2 1. Dichotomie 2 2. Point xe 3 3. Méthodes de Newton et et de la sécante 5

Contents. Systèmes d'équations non linéaires 2 1. Dichotomie 2 2. Point xe 3 3. Méthodes de Newton et et de la sécante 5 Contents Systèmes d'équations non linéaires 2 1. Dichotomie 2 2. Point xe 3 3. Méthodes de Newton et et de la sécante 5 1 Systèmes d'équations non linéaires On considère un intervalle I R (borné ou non)

Plus en détail

Cours 3 SDA et conception de logiciel. 1. Exemple d'analyse algorithmique n'utilisant que des tableaux

Cours 3 SDA et conception de logiciel. 1. Exemple d'analyse algorithmique n'utilisant que des tableaux Cours 3 SDA et conception de logiciel Les SDA servent à pouvoir construire des logiciels performants en cherchant à combiner des "briques" dont on sait qu'on pourra les implémenter en utilisant des techniques

Plus en détail

Programmation récursive

Programmation récursive Année 2004-2005 F. Lévy IUT De Villetaneuse Dép t informatique Cours d'algorithmique 2 éme Année Cours 8 Programmation récursive 1. Qu'est-ce que la programmation récursive Définition : la programmation

Plus en détail

Algorithmique. Groupe ALGO Lille. Utilisation des langages Python Scilab et Xcas. Table des matières. 1 Langage Python 3

Algorithmique. Groupe ALGO Lille. Utilisation des langages Python Scilab et Xcas. Table des matières. 1 Langage Python 3 Algorithmique Utilisation des langages Python Scilab et Xcas Groupe ALGO Lille Table des matières 1 Langage Python 3 2 Langage Scilab 10 2.1 Lignes de commentaires.............................................

Plus en détail

Système DUT Informatique semestre 2. IUT de Villetaneuse PICARD GRAVEL Marie-Eve

Système DUT Informatique semestre 2. IUT de Villetaneuse PICARD GRAVEL Marie-Eve Système IUT de Villetaneuse A - Apéritif Q1. Ecrire un chier shell prenant en paramètre deux entiers, qui en afche la somme. S il n y a pas deux paramètres, afcher un message d erreur. Q1.sh if [ $# -eq

Plus en détail

Apprendre à programmer un PIC. Partie II - Boutons et LED

Apprendre à programmer un PIC. Partie II - Boutons et LED Apprendre à programmer un PIC Partie II - Boutons et LED Historique des versions Version 1.0 16.11.2007 oca Table des matières Introduction...2 Faire clignoter une LED... 2 Allumer et éteindre une LED

Plus en détail

TP 9 Agenda 2. Fonctions avancées CORRECTION

TP 9 Agenda 2. Fonctions avancées CORRECTION echo -n "entrer un entier " ; read n res=1 ; res=$(($res*2)) ; ; echo $res Introduction aux systèmes d exploitation (IS1) 1 Structures de contrôle 1.1 Boucles for Exercice 1 Échauffement. TP 9 Agenda 2.

Plus en détail

Université Laval Faculté des sciences et de génie Département d'informatique et de génie logiciel IFT-3101. Travail pratique #2

Université Laval Faculté des sciences et de génie Département d'informatique et de génie logiciel IFT-3101. Travail pratique #2 Université Laval Faculté des sciences et de génie Département d'informatique et de génie logiciel IFT-3101 Danny Dubé Hiver 2014 Version : 11 avril Questions Travail pratique #2 Traduction orientée-syntaxe

Plus en détail

1 Introduction. 2 Algorithmes sans élagage. 2.1 Minimax. Chapitre 3 : Jeux (Février 2007, Pierre Gançarski)

1 Introduction. 2 Algorithmes sans élagage. 2.1 Minimax. Chapitre 3 : Jeux (Février 2007, Pierre Gançarski) Chapitre 3 : Jeux (Février 2007, Pierre Gançarski) 1 Introduction Quatre caractérisques pour les jeux étudiés : jeux à deux : deux adversaires eectuent alternativement des coups, chaque défaillance de

Plus en détail

Cours Informatique Master STEP

Cours Informatique Master STEP Cours Informatique Master STEP Bases de la programmation: Compilateurs/logiciels Algorithmique et structure d'un programme Programmation en langage structuré (Fortran 90) Variables, expressions, instructions

Plus en détail

Calcul rapide des puissances

Calcul rapide des puissances Calcul rapide des puissances Par Mathtous Il s'agit de puissances à exposant entier naturel (avec la convention a 0 = 1, et a 1 = a). Si on applique la dénition pour calculer a n, on calcule de proche

Plus en détail

INF-130 Travail Pratique #2

INF-130 Travail Pratique #2 École de technologie supérieure INF-30 Travail Pratique #2 Travail individuel Tracé d un métro Francis Bourdeau, Frédérick Henri et Patrick Salois Remise à la 0 e semaine. Objectifs - Amener l étudiant

Plus en détail

Arbres ordonnés, binaires, tassés, FAP, tri par FAP, tas, tri par tas

Arbres ordonnés, binaires, tassés, FAP, tri par FAP, tas, tri par tas Arbres ordonnés, binaires, tassés, FAP, tri par FAP, tas, tri par tas 1. Arbres ordonnés 1.1. Arbres ordonnés (Arbres O) On considère des arbres dont les nœuds sont étiquetés sur un ensemble muni d'un

Plus en détail

Programmation C++ (débutant)/les tableaux statiques

Programmation C++ (débutant)/les tableaux statiques Programmation C++ (débutant)/les tableaux statiques 1 Programmation C++ (débutant)/les tableaux statiques Le cours du chapitre 6 : les tableaux statiques Les tableaux Une variable entière de type int ne

Plus en détail

Qu est ce qu une boite de dialogue?... Que réalise l instruction MsgBox?...

Qu est ce qu une boite de dialogue?... Que réalise l instruction MsgBox?... TRAVAIL AVEC DES ELEVES SUR VBA ACCESS POUR UNE PREMIERE DECOUVERTE. Travail 1 : Créer une base de données vide que vous nommerez vba01. Accéder à l éditeur vba access grâce à Alt+F11 ou. Insérer un module

Plus en détail

Algorithmes et Implémentations Optimisées de Calculs Cryptographiques sur les Courbes Elliptiques Binaires

Algorithmes et Implémentations Optimisées de Calculs Cryptographiques sur les Courbes Elliptiques Binaires Jean-Marc ROBERT 1 / 30 Algorithmes et Implémentations Optimisées de Calculs Cryptographiques sur les Courbes Elliptiques Binaires Jean-Marc ROBERT Team DALI/LIRMM, Université de Perpignan, France Journées

Plus en détail

Tableaux à deux dimensions

Tableaux à deux dimensions Cours 8 Tableaux à deux dimensions Un tableau à deux dimensions (tableau 2D) est un tableau contenant des lignes et des colonnes comme celui-ci : 4 22 55 2 5 2 4 4 2 24 2 12 Ce tableau à deux dimensions

Plus en détail

EXTRACTION ET CONVERSION AVEC DIRECTSHOW ET DSPACK 234 SOUS DELPHI

EXTRACTION ET CONVERSION AVEC DIRECTSHOW ET DSPACK 234 SOUS DELPHI EXTRACTION ET CONVERSION AVEC DIRECTSHOW ET DSPACK 234 SOUS DELPHI Table des matières I. INTRODUCTION...2 II. DESIGN DE LA FICHE...2 III. Etude du graphe d'extraction du son et de conversion... 3 IV. Code

Plus en détail

Le programme est réalisé en C#. Des collections d'objets sont chargés au lancement du

Le programme est réalisé en C#. Des collections d'objets sont chargés au lancement du Présentation de l'application Cette application permet de gérer un championnat de football. Le programme permet d'ajouter des équipes et des matchs et d'établir un classement. Les résultats des matchs

Plus en détail

TD 5 LES POINTEURS. Définition: Pointeur

TD 5 LES POINTEURS. Définition: Pointeur TD 5 LES POINTEURS d'après le site de F. Faber http://www.ltam.lu/tutoriel_ansi_c Définition: Pointeur Un pointeur est une variable spéciale qui peut contenir l'adresse d'une autre variable. En C, chaque

Plus en détail

Les Fichiers en Pascal

Les Fichiers en Pascal Les Fichiers en Pascal Université de Toulouse II DEUG MASS Année 2004-2005 Patricia PASCAL < ppascal@laas.fr > - Page 1 / 31 - Plan du cours sur les fichiers les fichiers, pourquoi, comment? (p3) les différents

Plus en détail

pedigree d'un cheval Zoe ; son père est Tonnerre et sa mère Belle ; mère de Belle est Rose et père de Belle est Eclair jean jean marc paul luc

pedigree d'un cheval Zoe ; son père est Tonnerre et sa mère Belle ; mère de Belle est Rose et père de Belle est Eclair jean jean marc paul luc Chap. 3 Les arbres binaires Un arbre est un ensemble de nœuds, organisés de façon hiérarchique, à partir d'un nœud distingué, appelé racine. La structure d'arbre est l'une des plus importantes et des plus

Plus en détail

Algorithmique avec Algobox

Algorithmique avec Algobox Algorithmique avec Algobox 1. Algorithme: Un algorithme est une suite d instructions qui, une fois exécutée correctement, conduit à un résultat donné Un algorithme doit contenir uniquement des instructions

Plus en détail

Erik PERNOD Calcul Scientifique 3 ème Année RESEAUX DE NEURONES

Erik PERNOD Calcul Scientifique 3 ème Année RESEAUX DE NEURONES Erik PERNOD Calcul Scientifique 3 ème Année RESEAUX DE NEURONES 1 TABLE DES MATIERES TABLE DES MATIERES... 2 I PERCEPTRON SIMPLE... 3 I.1 Introduction... 3 I.2 Algorithme... 3 I.3 Résultats... 4 1er exemple

Plus en détail

Application 1- VBA : Test de comportements d'investissements

Application 1- VBA : Test de comportements d'investissements Application 1- VBA : Test de comportements d'investissements Notions mobilisées Chapitres 1 à 5 du cours - Exemple de récupération de cours en ligne 1ère approche des objets (feuilles et classeurs). Corps

Plus en détail

1 Exercice 1 Question de cours (4 points)

1 Exercice 1 Question de cours (4 points) Info32B Systèmes d'exploitation année 2013-2014 Examen (1ère session) 16 décembre 2014 N. Sabouret L'épreuve dure 2h30. Tous les documents sont autorisés. Les exercices sont indépendants. 1 Exercice 1

Plus en détail

Cours 9 Une variable numérique : distribution et répartition

Cours 9 Une variable numérique : distribution et répartition Cours 9 Une variable numérique : distribution et répartition Lorsqu'une variable est qualitative et l'autre numérique, il est courant que la première identie des sous-populations (sexe, catégories socio-économiques,

Plus en détail

USTL - Licence ST-A 1ère année 2005-2006 Initiation à la programmation. CTD : Variables et types de données

USTL - Licence ST-A 1ère année 2005-2006 Initiation à la programmation. CTD : Variables et types de données USTL - Licence ST-A 1ère année 2005-2006 Initiation à la programmation 1 Motivation 1.1 Un problème CTD : Variables et types de données État initial : Tas 1 un nombre quelconque de cartes, les autres tas

Plus en détail

Algorithmique et structures de données I

Algorithmique et structures de données I Algorithmique et structures de données I Riadh Ben Messaoud Université 7 novembre à Carthage Faculté des Sciences Économiques et de Gestion de Nabeul 1ère année Licence Fondamentale IAG 1ère année Licence

Plus en détail

SLPC 0809 : Devoir de maison. Exercice I : Sémantique opérationnelle : extension du langage while avec des exceptions

SLPC 0809 : Devoir de maison. Exercice I : Sémantique opérationnelle : extension du langage while avec des exceptions SLPC 0809 : Devoir de maison Exercice I : Sémantique opérationnelle : extension du langage while avec des exceptions On considère dans cet exercice la liaison dynamique pour les variables. Introduction

Plus en détail

Algorithmique Distribuée Exclusion mutuelle distribuée

Algorithmique Distribuée Exclusion mutuelle distribuée Algorithmique Distribuée Exclusion mutuelle distribuée Laurent PHILIPPE Master 2 Informatique UFR des Sciences et Techniques 2013/2014 Laurent PHILIPPE Chapitre 2: Exclusion mutuelle distribuée 1 / 68

Plus en détail

Algorithmique. Mode d application

Algorithmique. Mode d application I - Généralités Algorithmique T ale S Définition: Un algorithme est une suite finie d instructions permettant la résolution systématique d un problème donné. Un algorithme peut-être utilisé pour décrire

Plus en détail

Initiation à la programmation en Python

Initiation à la programmation en Python I-onventions Initiation à la programmation en Python Une commande Python sera écrite en caractère gras. Exemples : print("bonjour") max=input("nombre maximum autorisé :") Le résultat de l'exécution d'un

Plus en détail

LICENCE (LMD) - INFORMATIQUE

LICENCE (LMD) - INFORMATIQUE LICENCE (LMD) - INFORMATIQUE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé OBJECTIFS Les connaissances et compétences informatiques visées par

Plus en détail

Examen de TP Introduction aux systèmes d exploitation Durée : 3h

Examen de TP Introduction aux systèmes d exploitation Durée : 3h Université Paris-Est Créteil Énoncés L3 SPI parcours Électronique session déc. 2015 Examen de TP Introduction aux systèmes d exploitation Durée : 3h Documents et notes de cours autorisés. Ne répondez pas

Plus en détail

Jeu Simon: analyse. La partie est perdue, on a eu une erreur ou un dépassement du temps limite : musique

Jeu Simon: analyse. La partie est perdue, on a eu une erreur ou un dépassement du temps limite : musique Jeu Simon: analyse 1 Algorithme du jeu : Effectuer un tirage de la séquence des couleurs (20 éléments, 3 couleurs) Répéter Afficher la séquence des couleurs et émission des notes associées Répéter Entrée

Plus en détail

Cours 1 : Introduction Ordinateurs - Langages de haut niveau - Application

Cours 1 : Introduction Ordinateurs - Langages de haut niveau - Application Université de Provence Licence Math-Info Première Année V. Phan Luong Algorithmique et Programmation en Python Cours 1 : Introduction Ordinateurs - Langages de haut niveau - Application 1 Ordinateur Un

Plus en détail

LICENCE (LMD) - INFORMATIQUE

LICENCE (LMD) - INFORMATIQUE LICENCE (LMD) - INFORMATIQUE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé OBJECTIFS Les connaissances et compétences informatiques visées par

Plus en détail

2013-2014 N.EL FADDOULI 39 2013-2014 N.EL FADDOULI 40. Page 2

2013-2014 N.EL FADDOULI 39 2013-2014 N.EL FADDOULI 40. Page 2 Introduction Bloc PL/SQL Déclaration des variable Structure de contrôle Curseurs Les exceptions PL /SQL Les fonctions et procédures Les packages Les triggers 1 Les exceptions Définition Exceptions prédéfinies

Plus en détail

Table des matières. Listings. 1 Tests Algorithmique et Matlab. Travaux pratiques - E.D.O. Travail individuel et personnel. Sup'Galilée Année 2014-2015

Table des matières. Listings. 1 Tests Algorithmique et Matlab. Travaux pratiques - E.D.O. Travail individuel et personnel. Sup'Galilée Année 2014-2015 Energétique I Méthodes Numériques II Sup'Galilée Année -5 Travaux pratiques - E.D.O. Groupes B à B6 Travail individuel et personnel Table des matières Tests Algorithmique et Matlab Résolution numérique

Plus en détail

Algorithmique P2. Les paradigmes de résolution Suite Renaud Dumont, Ulg 2009-2010

Algorithmique P2. Les paradigmes de résolution Suite Renaud Dumont, Ulg 2009-2010 Algorithmique P2 Les paradigmes de résolution Suite Renaud Dumont, Ulg 2009-2010 Glouton : Exercice 1 Vous souhaitez vous rendre de Liège à Brest en scooter Votre réservoir vous permet de rouler R Km Vous

Plus en détail

1 TD 3 : Construction d'une présentation à partir de photos

1 TD 3 : Construction d'une présentation à partir de photos 1 TD 3 : Construction d'une présentation à partir de photos (correction page??) Après un long séjour en vacances et une grande moisson de photos numériques, un baroudeur souhaite présenter quelques extraits

Plus en détail

Trier des tableaux en C++ : efficacité du std::sort (STL) et tris paramétrés

Trier des tableaux en C++ : efficacité du std::sort (STL) et tris paramétrés Trier des tableaux en C++ : efficacité du std::sort (STL) et tris paramétrés Hélène Toussaint, juillet 2014 Sommaire 1. Efficacité du std::sort... 1 1.1. Conditions expérimentales... 1 1.2. Tableaux de

Plus en détail

TP ASP SUPINFO DOT NET TRAINING COURSE

TP ASP SUPINFO DOT NET TRAINING COURSE TP ASP SUPINFO DOT NET TRAINING COURSE Auteur : David Poulin Version 1.0 25 novembre 2003 Nombre de pages : 13 Ecole Supérieure d Informatique de Paris 23. rue Château Landon 75010 PARIS www.supinfo.com

Plus en détail

Ressources pour le lycée technologique

Ressources pour le lycée technologique éduscol Enseignement de mathématiques Classe de première STMG Ressources pour le lycée technologique Échantillonnage : couleur des yeux au Canada Contexte pédagogique Objectifs Obtenir un intervalle de

Plus en détail

Informatique UV21 Exercices corrigés sur les boucles

Informatique UV21 Exercices corrigés sur les boucles Informatique UV21 Exercices corrigés sur les boucles Exercice 1 Proposer un algorithme permettant de tester si une chaîne de caractères (contenue dans une variable s) est un palindrome. Le résultat (vrai/faux)

Plus en détail

Compte-rendu de projet de Système de gestion de base de données

Compte-rendu de projet de Système de gestion de base de données Compte-rendu de projet de Système de gestion de base de données Création et utilisation d'un index de jointure LAMBERT VELLER Sylvain M1 STIC Université de Bourgogne 2010-2011 Reponsable : Mr Thierry Grison

Plus en détail

Java & Algorithme Corrigé du test final

Java & Algorithme Corrigé du test final Java & Algorithme Corrigé du test final 1 QUESTIONS EN JAVA Chaque question est sur un point, sauf certaines sur deux points. En tout, le QCM est noté sur 24 : la note est divisée par 6 pour revenir entre

Plus en détail

1/24. I passer d un problème exprimé en français à la réalisation d un. I expressions arithmétiques. I structures de contrôle (tests, boucles)

1/24. I passer d un problème exprimé en français à la réalisation d un. I expressions arithmétiques. I structures de contrôle (tests, boucles) 1/4 Objectif de ce cours /4 Objectifs de ce cours Introduction au langage C - Cours Girardot/Roelens Septembre 013 Du problème au programme I passer d un problème exprimé en français à la réalisation d

Plus en détail

1 Le code ASCII et le code Latin-1

1 Le code ASCII et le code Latin-1 USTL - Licence ST-A 1ère année 2006-2007 Algorithmes et Programmation Impérative 1 Objectifs du TP 1. travailler la mise en forme d'un achage. TP 1 : Table de caractères ASCII 1 Le code ASCII et le code

Plus en détail

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Savoir-faire théoriques (T) : Écrire l équation différentielle associée à un système physique ; Faire apparaître la constante de temps ; Tracer

Plus en détail

UEO11 Cours/TDn 2 Algorithmique : bases - 2007-2008. 3- Algorithmique...1 3.1 Définition : algorithmique...1. Critère algorithmique élémentaire

UEO11 Cours/TDn 2 Algorithmique : bases - 2007-2008. 3- Algorithmique...1 3.1 Définition : algorithmique...1. Critère algorithmique élémentaire UEO11 Cours/TDn 2 Algorithmique : bases - 2007-2008 Table des matières 3- Algorithmique...1 3.1 Définition : algorithmique...1 Critère algorithmique élémentaire...1 3.2 De l algorithme au programme...2

Plus en détail

Algorithmique Distribuée Élection distribuée

Algorithmique Distribuée Élection distribuée Algorithmique Distribuée Élection distribuée Laurent PHILIPPE Master 2 Informatique UFR des Sciences et Techniques 2013/2014 Laurent PHILIPPE Élection distribuée 1 / 35 Sommaire Introduction 1 Introduction

Plus en détail

Algorithmique. I Définition

Algorithmique. I Définition Algorithmique I Définition Voici une définition du mot algorithme que l on peut trouver dans un dictionnaire : Ensemble de règles opératoires dont l application permet de résoudre un problème énoncé au

Plus en détail

Algorithmes de recherche

Algorithmes de recherche Algorithmes de recherche 1 Résolution de problèmes par recherche On représente un problème par un espace d'états (arbre/graphe). Chaque état est une conguration possible du problème. Résoudre le problème

Plus en détail

1 Librairies et tables SAS

1 Librairies et tables SAS 1 Université Pierre et Marie Curie, Paris 6 Master 2 de Statistique Année 2014-2015 T.P. 2 Gestion des tables SAS 1 Librairies et tables SAS SAS eectue des calculs uniquement sur des chiers de données

Plus en détail

Université de Nice-Sophia Antipolis École Supérieure en Sciences Informatiques

Université de Nice-Sophia Antipolis École Supérieure en Sciences Informatiques Université de Nice-Sophia Antipolis École Supérieure en Sciences Informatiques 20042005 Controle de Mathématiques Discrètes du 24 Janvier 2005 Nom : Prénom : Groupe: Durée : 2 heures 1 2 3 4 5 Tous documents

Plus en détail

CODES (SUITE) Le code binaire étudié précédemment est nommé code binaire naturel (BN), il existe deux autres codes binaires:

CODES (SUITE) Le code binaire étudié précédemment est nommé code binaire naturel (BN), il existe deux autres codes binaires: LES CODES (SUITE) I. LES CODES BINAIRES Le code binaire étudié précédemment est nommé code binaire naturel (BN), il existe deux autres codes binaires: Le code binaire DCB (Décimal Codé Binaire) Le code

Plus en détail

Nombre de joueurs : 2 joueurs à + Nombre de dés : 5 Âge : De 8 à +

Nombre de joueurs : 2 joueurs à + Nombre de dés : 5 Âge : De 8 à + Le Yams Nombre de joueurs : 2 joueurs à + Nombre de dés : 5 Âge : De 8 à + Prévoir un crayon et imprimer autant de grille que de joueurs. But du jeu : Avoir le plus de point à la fin d une manche. La manche

Plus en détail

VII- Enumérations dans l ordre alphabétique

VII- Enumérations dans l ordre alphabétique VII- Enumérations dans l ordre alphabétique Prenons un dictionnaire. Comment savoir si un mot se trouve avant ou après un autre? On commence par comparer la première lettre de ces deux mots. Si elles sont

Plus en détail

TP : Les tours de Hanoï. 1 Le module Hanoi_utils. Algorithmes et Programmation Impérative 2. Univ. Lille1 - Licence Informatique 2ème année 2014-2015

TP : Les tours de Hanoï. 1 Le module Hanoi_utils. Algorithmes et Programmation Impérative 2. Univ. Lille1 - Licence Informatique 2ème année 2014-2015 Univ. Lille1 - Licence Informatique 2ème année 2014-2015 Algorithmes et Programmation Impérative 2 TP : Les tours de Hanoï Objectifs : Vous allez programmer la résolution du problème des tours de Hanoï

Plus en détail

TD 3 : suites réelles : application économique et nancière

TD 3 : suites réelles : application économique et nancière Mathématiques Appliquées Cours-TD : K. Abdi, M. Huaulmé, B. de Loynes et S. Pommier Université de Rennes 1 - L1 AES - 009-010 TD 3 : suites réelles : application économique et nancière Exercice 1 Calculer

Plus en détail

1/ VARIABLES DE TYPE TABLEAU

1/ VARIABLES DE TYPE TABLEAU DEUXIEME PARTIE 1/ Les variables de type tableau 2/ Les opérateurs split and join 3/ Manipulation des expressions régulières pour le filtrage des motifs 4/ Ouverture de fichiers en lecture/écriture...

Plus en détail

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes.

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. 1 Définitions, notations Calcul matriciel Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. On utilise aussi la notation m n pour le

Plus en détail

TD 5 : Les piles. PC* - Lycée Thiers 2015/2016

TD 5 : Les piles. PC* - Lycée Thiers 2015/2016 2015/2016 Exercice 1 : Pile renversée Corrigé Consignes Pour tous les exercices de cette planche on aura préalablement écrit l implémentation des piles à capacité limitée ou illimitée vue en cours, et

Plus en détail

Norme de programmation pour le cours et les travaux pratiques

Norme de programmation pour le cours et les travaux pratiques Université du Québec École de technologie supérieure Service des enseignements généraux www.seg.etsmtl.ca INF130 Ordinateurs et programmation Norme de programmation pour le cours et les travaux pratiques

Plus en détail

Algorithmique - Programmation 1. Cours 10

Algorithmique - Programmation 1. Cours 10 Algorithmique - Programmation 1 Cours 10 Université Henri Poincaré CESS Epinal Automne 2008 1/ 25 Plan Caml fonctionnel vs impératif Caml fonctionnel vs impératif Le type unit Données mutables Les structures

Plus en détail

DÉTERMINANTS DANS LE PLAN ET DANS L'ESPACE. par. Benoît Kloeckner

DÉTERMINANTS DANS LE PLAN ET DANS L'ESPACE. par. Benoît Kloeckner DÉTERMINANTS DANS LE PLAN ET DANS L'ESPACE par Benoît Kloeckner L'objectif de ce cours est d'introduire le déterminant d'une famille de vecteurs dans R 2 et R 3, ainsi que le produit vectoriel. Les prérequis

Plus en détail

Suite arithmétique. Rang n 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Suite u n u 1 u 2 u 3 u 4 u 5 u 6 u 7 u 8 u 9 u 10 u 11 u 12 Abonnements 2000 2600 3200

Suite arithmétique. Rang n 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Suite u n u 1 u 2 u 3 u 4 u 5 u 6 u 7 u 8 u 9 u 10 u 11 u 12 Abonnements 2000 2600 3200 Suite arithmétique ENONCE : Une société de téléphonie mobile propose un nouveau forfait à partir du mois de janvier 2009. En janvier 2009, elle a enregistré 2000 abonnements souscrits pour ce forfait.

Plus en détail

Tableau d'enregistrements

Tableau d'enregistrements Tableau d'enregistrements Regrouper plusieurs enregistrements dans un tableau est parfaitement possible! Exemple : représenter les données concernant 50 personnes algorithme monalgorithme // déclaration

Plus en détail

Correction langage Java

Correction langage Java MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT EXAMEN PROFESSIONNEL DE VÉRIFICATION D APTIDUDE AUX FONCTIONS DE PROGRAMMEUR Session 2010 Correction langage Java Langage:

Plus en détail

Algorithmique et programmation. Cours d'algorithmique illustré par des exemples pour le picbasic

Algorithmique et programmation. Cours d'algorithmique illustré par des exemples pour le picbasic Algorithmique et programmation Cours d'algorithmique illustré par des exemples pour le picbasic Même s'il est possible d'écrire un programme petit à petit par touches successives, le résultat est souvent

Plus en détail

2 de AP1 : utilisation de la calculatrice en mode «Programme» CORRECTION

2 de AP1 : utilisation de la calculatrice en mode «Programme» CORRECTION 2 de AP1 : utilisation de la calculatrice en mode «Programme» CORRECTION Algorithmes et programmes : Un algorithme est un ensemble d'instructions structuré de manière à atteindre un but. Ces instructions

Plus en détail

L analyse boursière avec Scilab

L analyse boursière avec Scilab L analyse boursière avec Scilab Introduction La Bourse est le marché sur lequel se traitent les valeurs mobilières. Afin de protéger leurs investissements et optimiser leurs résultats, les investisseurs

Plus en détail

Examen Médian - 1 heure 30

Examen Médian - 1 heure 30 NF01 - Automne 2014 Examen Médian - 1 heure 30 Polycopié papier autorisé, autres documents interdits Calculatrices, téléphones, traducteurs et ordinateurs interdits! Utilisez trois copies séparées, une

Plus en détail