Propagation sur réseau statique et dynamique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Propagation sur réseau statique et dynamique"

Transcription

1 Université de la Méditerranée UFR Sciences de Luminy Rapport de stage informatique pour le Master 2 de Physique, Parcours Physique Théorique et Mathématique, Physique des Particules et Astroparticules. Université de la Méditerranée (Aix-Marseille II) Stage sous la direction de A. Barrat (CPT) Propagation sur réseau statique et dynamique Boris ARM Marseille, le 28 février 2011

2 1 Introduction Un réseau est un ensemble d'objets modelisé par des points qui sont reliés les uns avec les autres. L'étude des réseau dynamique permet de modeliser et de comprendre les phénomènes naturels tels que les propagation d'épidemies, les propagations d'informations sur des réseaux existant dans la nature. La propagation se fait par contact entre un points non infecté et un point infecté. Un patient 0 est à l'origine de cette propagation. Ces réseaux peuvent être soit dynamique (qui varient au cours du temps) soit au contraire statique. Dans ce travail, nous rendrons compte d'une étude basée sur une propagation d'un message lors d'une conférence composée d'individus. Dans la première partie nous verrons les réseaux dynamiques dans la deuxième, es réseaux dynamiques. Pour ce travail, j'ai utilisé un compilateur fortran nommé Force 3.0, la modelisation informatique de la propagation sont des chiers timelinecontact qui à chaque temps décrivent tous les contacts présents à ce moment. 2 nombre d'infections Le premier programme consiste à calculer le nombre de personne ayant été infectée N en fonction du temps. L'algoritme consite à faire une boucle de un jusqu'au nombre de lignes du chiers décrivant chaque contact à chaque instant. À chaque instant diérent on calcul le nombre de nouveau points inecté et on l'additionne avec le nombre de points infectés du moments précédent. Figure 1 Nombre de points infectés en fonction du temps En outre, pour qu'un point soit infecté, il sut que l'un des deux points en contact soit déjà infecté alors que si aucun des deux ne sont infectés ou tous les deux sont infectés alors il ne se passe rien. Donc l'algoritmhe pour chaque instant calcule le nombre de points infectés et l'additionne au nombre de points infectés au moment précédent. Lorsqu'il change de moments il ecrit sur le chier de sortie le moment précédents et le nombre de points infectés au moment précédent. On trace ensuite la courbe du nombre de points infecté en fontion du temps (cf gure 1). On peut remarquer qu'il y des moments 2

3 où l'information ne se propage pas (la nuit, les pauses..) et des moments où au contraire elle se propage très vite (pendant les reprises). 3 Propagation sur réseau dynamique Un réseau dynamique est donc un réseau dont les contacts changent au cours du temps. On peut en s'en faire une image comme ceci sur quelques points. Pour calculer les distances entre tous les points il faut d'abord un Figure 2 Exemple de propagation sur réseau dynamique programme qui calcule tous points infectés au cours de la propagation (programme points). Pour cela, on fait une boucle sur le nombre de ligne du chier d'entrée timelinecontact et on dit d'inscrire sur un chier de sortie (points entrants) chaque points qui est infectés par un contact avec un autre points infectés sachant que le patient 0 est à l'origine de la propagation. On sait qu'un point i est infecté ou pas par la valeur 1 ou 0 dans la ième case d'un tableau à une colonne b. Ensuite dans un autre programme distance, on prend en entrée ce chier points entrants que l'on rentre dans un tableau d'une colonne a et on initialise un autre tableau d'une colonne b. On lit ensuite la première ligne du chier timelinecontact et on eectue une double boucle pour calculer toutes les distance entre tous les points a(i) et a(j). On initialise une variable d et le tableau b, on pose dans le tableau b que le premier points de la première ligne du chier timelinecontact est infecté (donc b(premierpoint)=1). On eectue une boucle tant que le point a(j) n'a pas été infecté (b(a(j))=1) et on fait se propager l'infection en même temps (on met des valeurs dans b égales à 1 à chaque fois qu'un nouveau points est infectés par un autre point déjà infecté sachant que le patient 0 est à l'origine de la propagation). Ensuite quand le points a(i) est trouvé dans timelinecontact, on se décale au moment suivant dans ce chier et on réinitialise le tableau b pour recommencer la propagation de l'infection à partie du moment où a(i) à été trouvé jusqu'à ce que le point que l'on trouve que a(j) soit infecté (avec une boucle do while). À chaque fois que le programme lit une nouvelle ligne qui a un temps diérent de la ligne d'avant et qui a un nouveau point infecté (t diérent de k), on incrémente un compteur d qui est la distance dynamique juqu'à ce que le point que l'on cherche a(j) soit infecté. On sort alors de la boucle do while et on écrit la distance dynamique dans un chier de sortie distance. Ensuite un autre programme (nombredefoispoint) qui prend en entré le chier distance calcule le nombre 3

4 de fois que chaque distance apparaîssent et écrit dans un chier de sortie (P) le nombre de fois qu'apparaissent les distance en fonction des distances. Dans un autre chier de sortie (nombredefoispoints), il écrit le nombre de points infecté N pour chaque distance ce qui revient à faire la somme des P sur les distance inférieures à celle que l'on cherche. Pour ce faire on fait une boucle sur le nombre de points et on initialise un tableau d'une colonne nombredynamique. On fait lire ensuite le chier distance en entrée puis on fait une boucle sur le nombre de points et on lis à chaque fois la distance dans le chier distance dynamique ddyn et on incrémente la ddyn ième case du tableau nombredynamique à chaque fois que la distance dynamique ddyn apparaît. Quand la boucle est nit, on en fait une deuxième sur ddyn allant de 1 au nombre de points pour écrire les valeurs de la distance dynamique ddyn et nombredynamique(ddyn) (qui correspond à P), à condition qu'elle ne soit pas nulle, et à chaque fois une autre variable k qui prend le cumul des nombredyn sur toutes les distances dynamiques précédentes que l'on af- che enn dans un autre chier N. On trace ensuite N et P en fonction des distances : Figure 3 fréquence des diérentes distances dynamique entre les points Figure 4 nombre de points infectés en fonction des distances dynamiques On peut s'apercevoir en regardant la gure 6 que la distance dynamique moyenne est de l'ordre de 15 dans un réseau ayant 405 points. 4 Propagation sur réseau statique Le réseau statique est la somme des contacts entre les diérents points produits par le réseau dynamique. Ce réseau ne bouge donc pas dans le temps. On peut l'illustrer dans un exemple : Dans la gure 5 le chemin dynamique est le chemin parcourue par les gros pointillés alors que le chemin 4

5 Figure 5 Comparaison réseau dynamique versus statique statique est celui parcourue par les petits pointillés sur des contacts qui n'existent pas au moment de la propagation dynamique. La distance statique est donc de fait plus petite que la distance dynamique. Pour calculer la distance statique, le programme distanceagreger prend en entrée le chier timelinecontact et initialise deux tableau b et c à une colonne et un tableau reseau à 9999 lignes et 9999 colonnes. On dit comme dans les cas précédents que le b(patient0)=1 et on initialise la variable qui représente le nombre de points nbpoints=0. On construit ensuite le réseau dynamique en faisant une boucle sur le nombre de ligne de timelinecontact et en lisant à chaque fois sur ce chier la contamination de j par i. Ceci se traduit dans le programme par une condition sur le fait que i doit être contaminé (b(i)=1) alors on pose reseau(i,j)=1 pour modeliser ce contact contaminant entre les deux points, et inversement si j contamine i. On incrémente au passage la variable nbpoints chaque fois qu'un contact contaminant se fait,on marque le point infecté i dans un chier points entrants et on pose b(i)=1 pour signier qu'il a été infecté. En faisant ceci sur tous les contact, on obtient le réseau agrégé constitué de tous les contacts entre tous les points ainsi que le nombre. En parcourant ainsi une colonne j de reseau(i,j) on peut donc connaître tous les points avec lesquels est en contact j. On rentre tous les points infecté dans un tableau a à une colonne pour avoir la liste de points en faisant une boucle et en lisant sur le chier pointsentrants la valeur de a(i). On fait ensuite une double boucle sur i et j allant de 1 au nombre de points si i est égale à j on retourne la valeur 0 dans un chier de sortie distanceagreger. Sinon on réinitialise des variables ntot et trouve à 0, nb et di à 1. On rentre dans la première case d'un tableau à une colonne les points a(i) dont on cherche la distance avec a(j). L'idée de l'algorithme est alors de chercher tous les voisins de a(i) ( voisins de distance 1), ensuite les voisins des voisins de a(i) (voisins de distance 2), et ensuite les voisins des voisins des voisins de a(i) (voisins de distance 3)... jusqu'à ce que l'on trouve le point a(j). Ceci ce modélise algorithmiquement en faisant une boucle tant que la variable touve n'est pas 1. Dans cette boucle on initialise à chaque fois le tableau b dont on posera la ligne a(i) égale à 1 car a(i) est le points dont l'on part et une variable k=0. On eectue ensuite une boucle sur m qui varie de 1 jusqu'à nb le nombre de point de distance di puis une autre boucle sur n allant de 1 à 9999 pour parcourir une colonne de reseau(c(m), n). On fait une condition pour que c(m) ne soit pas égale à n an de ne pas revenir en 5

6 arrière dans l'arborescence et une autre condition si on trouve un voisin à c(m) (reseau(c(m),n)=1). Dans cette dernière condition, on met une dernière condition pour que n ne soit pas déjà infecté (b(n) diérent de 1). Si toutes ces conditions sont vériées, on incrémente la variable k qui est le nombre de voisin de distance di. On note en suite ce point dans un tableau d qui est la liste des point de rang di, on dit que n a été infecté ce qui revient à poser b(n)=1. Et ensuite si ce n est égale à a(j) dont on cherche la distance avec a(i), alors on note dans un chier de sortie distanceagreger la distance di et on pose trouve=1 pour sortir de la boucle tant trouve=0 et ainsi changer de j. Sinon on met tous les voisins de distance di qui sont dans le tableaux d dans les voisins de distance di-1, qui sont dans le tableaux c. On incremente di et on pose le nb le nombre de voisins de distance di reliés à c(m) égale au nombre de voisins de distance d, k (nb=k), on additionne ntot et nb car ntot représente le nombre de voisins de distance d-1. Il faut donc mettre une condition lorsque m est égale au dernier voisin de rang d-1 pour qu'il change de nombre nb qui devient ntot et initialise ntot à 0. Tout ceci jusqu'à ce que l'algorithme trouve a(j) (trouve=1) et ceci pour tous les poins a(i). On trouve ensuite grâce au programme décrit dans la partie précédente la fréquence de distribution des distances ainsi que le nombre de points infectés en fonction des distances. Figure 6 fréquence des diérentes distances statiques entre les points On s'aperçoit que la distance statique moyenne est de l'ordre de 6. Figure 7 nombre de points infectés en fonction des distances statiques 6

7 Références [1] What's in a crowd? Analysis of face-to-face behavioral networks L. Isella, J. Stehlé, A. Barrat, C. Cattuto, J.-F. Pinton, W. Van den Broeck, J. Theor. Biol. 271 (2011) [2] On the Dynamics of Human Proximity for Data Diusion in Ad-Hoc Networks A. Panisson, A. Barrat, C. Cattuto, G. Ruo, R. Schifanella A Algorithme pour calculer le nombre de points infectés en fonction du temps program nombre dimension a(9999) parameter(debut= ,nbligne=76892,patient0=1537) open (10,le='timeline_contacts_sfhh.dat') open (13,le='nombre_sfhh.dat') do i=1,9999 a(i)=0 m=0 l=debut a(patient0)=1 do i=1,nbligne read(10,*) k, o, j if(k.eq.l) then if(a(o).eq.1) then if(a(j).eq.0) then m=m+1 a(j)=1 else if(a(j).eq.1)then m=m+1 a(o)=1 else write(13,*)l-debut, m if(a(o).eq.1) then if(a(j).eq.0) then m=m+1 7

8 a(j)=1 else if(a(j).eq.1)then m=m+1 a(o)=1 l=k write(13,*) l-debut,m close(13) B algoritme points program points_sfhh implicit integer(a-z) dimension a(9999) parameter(nbligne=76892,nbpoints=386) open (12,le='timeline_contacts_sfhh.dat') open (14,le='pointsentrants.dat') open (15,le='pointsortants.dat') do i=1,9999 a(i)=0 do i=1,nbligne read(12,*) k, o, j if(a(o).eq.0) then a(o)=1 write(14,*)o write(15,*)o if(a(j).eq.0) then a(j)=1 write(14,*)j write(15,*)j 8

9 close(12) close(13) close(14) close(15) end close(10) C algorithme distance program distance implicit integer(a-z) parameter(nbligne=76892,nbpoints=386,debut= , 8 n= ,patient0=1537) dimension a(nbpoints), b(9999) open (13,le='distance_sfhh.dat') open (14,le='pointsentrants.dat') open (12,le='timeline_contacts_sfhh.dat') do i=1,nbpoints read(14,*) a(i) do i=1,9999 b(i)=0 la=1 read(12,*)k,l,m do i=1,nbpoints do j=1,nbpoints d=0 do w=1,9999 b(w)=0 b(patient0)=1 do while(b(a(i)).ne.1) 9

10 if (a(i).eq.m) then c=l l=m m=c goto 91 read(12,*)k,l,m if(b(l).eq.1) then if(b(m).eq.0) then b(m)=1 else if(b(m).eq.1)then b(l)=1 91 do r=1,9999 b(r)=0 d=0 t=k b(l)=1 if(a(j).eq.m) then d=d+1 goto 92 if(a(i).eq.a(j))then d=0 goto 92 do while (t.eq.k) t=k 10

11 read(12,*)k,l,m d=d+1 do while(a(j).ne.m) if (a(j).eq.l) then c=l l=m m=c goto 92 read(12,*)k,l,m if (k.eq.n) then goto 92 if(b(l).eq.1) then if(b(m).eq.0) then if (t.ne.k) then d=d+1 b(m)=1 else if(b(m).eq.1)then if (t.ne.k) then d=d+1 b(l)=1 t=k 92 write(13,*) d la=la+1 close(12) 11

12 open (12,le='timeline_contacts_sfhh.dat') close(14) close(13) end end D algoritme distanceagreger program distanceagreger implicit integer(a-z) parameter(nbligne=76892,debut= , 8 n= , patient0=1537) dimension a(9999), b(9999),c(9999),d(9999), 3 reseau(9999,9999),distance(9999,9999) open (13,le='distanceagreger_sfhh.dat') open (14,le='pointsentrants.dat') open (12,le='timeline_contacts_sfhh.dat') do i=1,9999 c(i)=0 do i=1,9999 b(i)=0 do i=1,9999 do j=1,9999 reseau(i,j)=0 b(patient0)=1 nbpoints=0 do i=1,nbligne 12

13 read(12,*) k, o, j if(b(o).eq.1) then if(b(j).eq.0) then reseau(o,j)=1 b(j)=1 write(14,*)j nbpoints=nbpoints+1 else if(b(j).eq.1)then reseau(j,o)=1 b(o)=1 write(14,*)o nbpoints=nbpoints+1 close(14) open (14,le='pointsentrants.dat') do i=1,nbpoints read(14,*)a(i) do i=1,nbpoints do j=1,nbpoints if(a(i).eq.a(j))then trouve=1 write(13,*) 0 goto 81 trouve=0 ntot=0 nb=1 13

14 c(1)=a(i) di=1 do while(trouve.ne.1) if(a(i).eq.a(j))then trouve=1 write(13,*) 0 goto 81 do m=1,9999 b(m)=0 b(a(i))=1 k=0 do m=1,nb do n=1,9999 if(c(m).ne.n)then if(reseau(c(m),n).eq.1) then if(b(n).eq.0)then k=k+1 d(k)=n b(n)=1 if(n.eq.a(j))then distance(i,j)=di write(13,*)di trouve=1 goto 81 do m=1,k c(m)=d(m) di=di+1 nb=k ntot=ntot+nb if(m.eq.nb) then nb=ntot ntot=0 14

15 81 write(13,*)'c est la n' close(14) close(13) end 15

Recherche dans un tableau

Recherche dans un tableau Chapitre 3 Recherche dans un tableau 3.1 Introduction 3.1.1 Tranche On appelle tranche de tableau, la donnée d'un tableau t et de deux indices a et b. On note cette tranche t.(a..b). Exemple 3.1 : 3 6

Plus en détail

Cours Informatique Master STEP

Cours Informatique Master STEP Cours Informatique Master STEP Bases de la programmation: Compilateurs/logiciels Algorithmique et structure d'un programme Programmation en langage structuré (Fortran 90) Variables, expressions, instructions

Plus en détail

Correction du TP4. column 1 to 17. column 18 to 34. column 35 to 51. column 52 to 68. column 69 to 85. column 86 to 100. U i ]. i=1.

Correction du TP4. column 1 to 17. column 18 to 34. column 35 to 51. column 52 to 68. column 69 to 85. column 86 to 100. U i ]. i=1. Exercice 1. 1. U=grand(1,10000,'uin',-2,5) disp(u(1:100), "U=") On obtient par exemple : U= column 1 to 17-1. 2. 3. 0. 5. 3. - 1. 0. 4. - 2. 5. 3. - 1. 2. 0. - 1. 3. column 18 to 34-2. - 1. 3. 1. 5. 5.

Plus en détail

PROJET INFORMATIQUE RECHERCHE DE SOUS-CHAÎNE DE CARACTERES

PROJET INFORMATIQUE RECHERCHE DE SOUS-CHAÎNE DE CARACTERES PROJET INFORMATIQUE RECHERCHE DE SOUS-CHAÎNE DE CARACTERES I-Présentation Un algorithme de recherche de sous-chaine est un type d'algorithme de recherche qui a pour objectif de trouver une chaîne de caractères

Plus en détail

INF130 - Ordinateurs et programmation. Semaine 08. Document présenté par Frédérick Henri et conçu par les enseignants en informatique du SEG

INF130 - Ordinateurs et programmation. Semaine 08. Document présenté par Frédérick Henri et conçu par les enseignants en informatique du SEG INF130 - Ordinateurs et programmation Semaine 08 Document présenté par Frédérick Henri et conçu par les enseignants en informatique du SEG Retour sur l'examen intra Objectifs Tableaux à deux dimensions

Plus en détail

Algorithmique. Groupe ALGO Lille. Utilisation des langages Python Scilab et Xcas. Table des matières. 1 Langage Python 3

Algorithmique. Groupe ALGO Lille. Utilisation des langages Python Scilab et Xcas. Table des matières. 1 Langage Python 3 Algorithmique Utilisation des langages Python Scilab et Xcas Groupe ALGO Lille Table des matières 1 Langage Python 3 2 Langage Scilab 10 2.1 Lignes de commentaires.............................................

Plus en détail

3 Instructions (suite)

3 Instructions (suite) Initiation à la programmation et cours 2 1 3 Instructions (suite) Introduction En comme en programmation : l'ordre des instructions est primordial Le processeur exécute les instructions dans l'ordre dans

Plus en détail

SNT4U16 - Initiation à la programmation 2014-2015. TD - Dynamique de POP III - Fichiers sources

SNT4U16 - Initiation à la programmation 2014-2015. TD - Dynamique de POP III - Fichiers sources SNT4U16 - Initiation à la programmation Licence SVT 2 ème année 2014-2015 TD - Dynamique de POP III - Fichiers sources contacts : mathias.gauduchon@univ-amu.fr, melika.baklouti@univ-amu.fr, xavier.giraud@univ-amu.fr,

Plus en détail

1. Structure d'un programme FORTRAN 95

1. Structure d'un programme FORTRAN 95 FORTRAN se caractérise par la nécessité de compiler les scripts, c'est à dire transformer du texte en binaire.(transforme un fichier de texte en.f95 en un executable (non lisible par un éditeur) en.exe.)

Plus en détail

Complément C7 Infodauphine.com

Complément C7 Infodauphine.com Complément C7 Infodauphine.com Pourquoi se soucier des performances? L'utilisateur n'aime pas attendre Le timing peut-être critique Trading VBA est un outil de productivité La notion de temps d'exécution

Plus en détail

Logiciel de gestion de l'école de musique de Fontaine. Manuel utilisateur

Logiciel de gestion de l'école de musique de Fontaine. Manuel utilisateur Logiciel de gestion de l'école de musique de Fontaine Manuel utilisateur Mon Jun 4 14 :20 :45 2007 Table des matières 1 Présentation du logiciel 1 1.1 Introduction................................... 1

Plus en détail

UEO11 Cours/TDn 2 Algorithmique : bases - 2007-2008. 3- Algorithmique...1 3.1 Définition : algorithmique...1. Critère algorithmique élémentaire

UEO11 Cours/TDn 2 Algorithmique : bases - 2007-2008. 3- Algorithmique...1 3.1 Définition : algorithmique...1. Critère algorithmique élémentaire UEO11 Cours/TDn 2 Algorithmique : bases - 2007-2008 Table des matières 3- Algorithmique...1 3.1 Définition : algorithmique...1 Critère algorithmique élémentaire...1 3.2 De l algorithme au programme...2

Plus en détail

Lois de probabilités avec la calculatrice graphique Graph 35+ USB pour le lycée

Lois de probabilités avec la calculatrice graphique Graph 35+ USB pour le lycée Lois de probabilités avec la calculatrice graphique Graph 35+ USB pour le lycée Par Benoît Truchetet www.casio-education.fr Ce guide est dédié à Madame Meyniel ancien chef d établissement, mes collègues

Plus en détail

Excel 2002 VBA Programmation

Excel 2002 VBA Programmation Excel 2002 VBA Programmation SOMMAIRE Structures conditionnelles... 3 A) L'instruction If... 3 B) L'instruction If Then Else... 3 C) L'instruction If Then Elseif... 4 D) L'instruction Select Case... 4

Plus en détail

RapidMiner. Data Mining. 1 Introduction. 2 Prise en main. Master Maths Finances 2010/2011. 1.1 Présentation. 1.2 Ressources

RapidMiner. Data Mining. 1 Introduction. 2 Prise en main. Master Maths Finances 2010/2011. 1.1 Présentation. 1.2 Ressources Master Maths Finances 2010/2011 Data Mining janvier 2011 RapidMiner 1 Introduction 1.1 Présentation RapidMiner est un logiciel open source et gratuit dédié au data mining. Il contient de nombreux outils

Plus en détail

2 de AP1 : utilisation de la calculatrice en mode «Programme» CORRECTION

2 de AP1 : utilisation de la calculatrice en mode «Programme» CORRECTION 2 de AP1 : utilisation de la calculatrice en mode «Programme» CORRECTION Algorithmes et programmes : Un algorithme est un ensemble d'instructions structuré de manière à atteindre un but. Ces instructions

Plus en détail

Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation. Cours 2. Structures itératives

Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation. Cours 2. Structures itératives Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation Cours 2 Structures itératives Pierre Delisle, Cyril Rabat et Christophe Jaillet Université de Reims Champagne-Ardenne Département de Mathématiques

Plus en détail

Contents. Systèmes d'équations non linéaires 2 1. Dichotomie 2 2. Point xe 3 3. Méthodes de Newton et et de la sécante 5

Contents. Systèmes d'équations non linéaires 2 1. Dichotomie 2 2. Point xe 3 3. Méthodes de Newton et et de la sécante 5 Contents Systèmes d'équations non linéaires 2 1. Dichotomie 2 2. Point xe 3 3. Méthodes de Newton et et de la sécante 5 1 Systèmes d'équations non linéaires On considère un intervalle I R (borné ou non)

Plus en détail

Programmation récursive

Programmation récursive Année 2004-2005 F. Lévy IUT De Villetaneuse Dép t informatique Cours d'algorithmique 2 éme Année Cours 8 Programmation récursive 1. Qu'est-ce que la programmation récursive Définition : la programmation

Plus en détail

Rendu de travaux I, Algo - langage C

Rendu de travaux I, Algo - langage C IFIP 33 avenue de la République 75011 PARIS Rendu de travaux I, Valérie Amiot RP 50 2001-2002 SOMMAIRE I. Pourquoi sous C? II. Présentation du jeu 1) But du jeu III. Analyse fonctionnelle IV. Fonctionnalités

Plus en détail

LE PROBLEME DU FLOT MAXIMAL

LE PROBLEME DU FLOT MAXIMAL LE PROBLEME DU FLOT MAXIMAL I Exemple d introduction Deux châteaux d'eau alimentent 3 villes à travers un réseau de canalisations au sein duquel se trouvent également des stations de pompage. Les châteaux

Plus en détail

Algorithmique. I Définition

Algorithmique. I Définition Algorithmique I Définition Voici une définition du mot algorithme que l on peut trouver dans un dictionnaire : Ensemble de règles opératoires dont l application permet de résoudre un problème énoncé au

Plus en détail

Algorithmes et Implémentations Optimisées de Calculs Cryptographiques sur les Courbes Elliptiques Binaires

Algorithmes et Implémentations Optimisées de Calculs Cryptographiques sur les Courbes Elliptiques Binaires Jean-Marc ROBERT 1 / 30 Algorithmes et Implémentations Optimisées de Calculs Cryptographiques sur les Courbes Elliptiques Binaires Jean-Marc ROBERT Team DALI/LIRMM, Université de Perpignan, France Journées

Plus en détail

NFP136- Cours 2 ALGORITHMES ET COMPLEXITÉ. Définition d'un algorithme Un exemple Présentation des algorithmes Évaluation d'un algorithme Complexité

NFP136- Cours 2 ALGORITHMES ET COMPLEXITÉ. Définition d'un algorithme Un exemple Présentation des algorithmes Évaluation d'un algorithme Complexité NFP136- Cours 2 ALGORITHMES ET COMPLEXITÉ PLAN Définition d'un algorithme Un exemple Présentation des algorithmes Évaluation d'un algorithme Complexité 1 DÉFINITION D'UN ALGORITHME Procédure de calcul

Plus en détail

1 TD 3 : Construction d'une présentation à partir de photos

1 TD 3 : Construction d'une présentation à partir de photos 1 TD 3 : Construction d'une présentation à partir de photos (correction page??) Après un long séjour en vacances et une grande moisson de photos numériques, un baroudeur souhaite présenter quelques extraits

Plus en détail

Ressources pour le lycée technologique

Ressources pour le lycée technologique éduscol Enseignement de mathématiques Classe de première STMG Ressources pour le lycée technologique Échantillonnage : couleur des yeux au Canada Contexte pédagogique Objectifs Obtenir un intervalle de

Plus en détail

Gestion d'un entrepôt

Gestion d'un entrepôt Gestion d'un entrepôt Épreuve pratique d'algorithmique et de programmation Concours commun des écoles normales supérieures Durée de l'épreuve: 3 heures 30 minutes Juin/Juillet 2010 ATTENTION! N oubliez

Plus en détail

TP : Le jeu de Bataille. 1 Le jeu de bataille. 2 Programmation du jeu. Algorithmes et Programmation Impérative 2

TP : Le jeu de Bataille. 1 Le jeu de bataille. 2 Programmation du jeu. Algorithmes et Programmation Impérative 2 Univ. Lille1 - Licence Informatique 2ème année 2012-2013 Algorithmes et Programmation Impérative 2 TP : Le jeu de Bataille Objectifs : Réaliser un programme utilisant les structures de piles et de les.

Plus en détail

Cours 3 SDA et conception de logiciel. 1. Exemple d'analyse algorithmique n'utilisant que des tableaux

Cours 3 SDA et conception de logiciel. 1. Exemple d'analyse algorithmique n'utilisant que des tableaux Cours 3 SDA et conception de logiciel Les SDA servent à pouvoir construire des logiciels performants en cherchant à combiner des "briques" dont on sait qu'on pourra les implémenter en utilisant des techniques

Plus en détail

Système DUT Informatique semestre 2. IUT de Villetaneuse PICARD GRAVEL Marie-Eve

Système DUT Informatique semestre 2. IUT de Villetaneuse PICARD GRAVEL Marie-Eve Système IUT de Villetaneuse A - Apéritif Q1. Ecrire un chier shell prenant en paramètre deux entiers, qui en afche la somme. S il n y a pas deux paramètres, afcher un message d erreur. Q1.sh if [ $# -eq

Plus en détail

Université Laval Faculté des sciences et de génie Département d'informatique et de génie logiciel IFT-3101. Travail pratique #2

Université Laval Faculté des sciences et de génie Département d'informatique et de génie logiciel IFT-3101. Travail pratique #2 Université Laval Faculté des sciences et de génie Département d'informatique et de génie logiciel IFT-3101 Danny Dubé Hiver 2014 Version : 11 avril Questions Travail pratique #2 Traduction orientée-syntaxe

Plus en détail

1 Exercice 1 Question de cours (4 points)

1 Exercice 1 Question de cours (4 points) Info32B Systèmes d'exploitation année 2013-2014 Examen (1ère session) 16 décembre 2014 N. Sabouret L'épreuve dure 2h30. Tous les documents sont autorisés. Les exercices sont indépendants. 1 Exercice 1

Plus en détail

Les entrées/sorties Java (sérialisation, accès aux chiers et connexion réseau)

Les entrées/sorties Java (sérialisation, accès aux chiers et connexion réseau) Année 2008-2009 Les entrées/sorties Java (sérialisation, accès aux chiers et connexion réseau) Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.fr 1 Introduction

Plus en détail

Travaux pratiques. Compression en codage de Huffman. 1.3. Organisation d un projet de programmation

Travaux pratiques. Compression en codage de Huffman. 1.3. Organisation d un projet de programmation Université de Savoie Module ETRS711 Travaux pratiques Compression en codage de Huffman 1. Organisation du projet 1.1. Objectifs Le but de ce projet est d'écrire un programme permettant de compresser des

Plus en détail

Cours de spécialité mathématiques en Terminale ES

Cours de spécialité mathématiques en Terminale ES Cours de spécialité mathématiques en Terminale ES O. Lader 2014/2015 Lycée Jean Vilar Spé math terminale ES 2014/2015 1 / 51 Systèmes linéaires Deux exemples de systèmes linéaires à deux équations et deux

Plus en détail

Sujets des projets L2 Programmation Orientée Système II deadline : 10/05/2015

Sujets des projets L2 Programmation Orientée Système II deadline : 10/05/2015 Sujets des projets L2 Programmation Orientée Système II deadline : 10/05/2015 9 mars 2015 Introduction L'objectif de ces projets est de vous proposer une application des notions vues en cours, dans des

Plus en détail

Calcul rapide des puissances

Calcul rapide des puissances Calcul rapide des puissances Par Mathtous Il s'agit de puissances à exposant entier naturel (avec la convention a 0 = 1, et a 1 = a). Si on applique la dénition pour calculer a n, on calcule de proche

Plus en détail

Sauf mention contraire, le contenu de cet ouvrage est publié sous la licence : Creative Commons BY-NC-SA 2.0 La copie de cet ouvrage est autorisée

Sauf mention contraire, le contenu de cet ouvrage est publié sous la licence : Creative Commons BY-NC-SA 2.0 La copie de cet ouvrage est autorisée Sauf mention contraire, le contenu de cet ouvrage est publié sous la licence : Creative Commons BY-NC-SA 2.0 La copie de cet ouvrage est autorisée sous réserve du respect des conditions de la licence Texte

Plus en détail

Examen Médian - 1 heure 30

Examen Médian - 1 heure 30 NF01 - Automne 2014 Examen Médian - 1 heure 30 Polycopié papier autorisé, autres documents interdits Calculatrices, téléphones, traducteurs et ordinateurs interdits! Utilisez trois copies séparées, une

Plus en détail

Premiers pas en Fortran 95

Premiers pas en Fortran 95 1 Premiers pas en Fortran 95 Nicolas Depauw 26 septembre 2011 Dans ce petit exemple, nous écrivons un programme en Fortran 95 qui résoud les équations du second degré à coefficients réels. Nous détaillons

Plus en détail

Table des matières. Listings. 1 Tests Algorithmique et Matlab. Travaux pratiques - E.D.O. Travail individuel et personnel. Sup'Galilée Année 2014-2015

Table des matières. Listings. 1 Tests Algorithmique et Matlab. Travaux pratiques - E.D.O. Travail individuel et personnel. Sup'Galilée Année 2014-2015 Energétique I Méthodes Numériques II Sup'Galilée Année -5 Travaux pratiques - E.D.O. Groupes B à B6 Travail individuel et personnel Table des matières Tests Algorithmique et Matlab Résolution numérique

Plus en détail

L analyse boursière avec Scilab

L analyse boursière avec Scilab L analyse boursière avec Scilab Introduction La Bourse est le marché sur lequel se traitent les valeurs mobilières. Afin de protéger leurs investissements et optimiser leurs résultats, les investisseurs

Plus en détail

1 Le code ASCII et le code Latin-1

1 Le code ASCII et le code Latin-1 USTL - Licence ST-A 1ère année 2006-2007 Algorithmes et Programmation Impérative 1 Objectifs du TP 1. travailler la mise en forme d'un achage. TP 1 : Table de caractères ASCII 1 Le code ASCII et le code

Plus en détail

SLPC 0809 : Devoir de maison. Exercice I : Sémantique opérationnelle : extension du langage while avec des exceptions

SLPC 0809 : Devoir de maison. Exercice I : Sémantique opérationnelle : extension du langage while avec des exceptions SLPC 0809 : Devoir de maison Exercice I : Sémantique opérationnelle : extension du langage while avec des exceptions On considère dans cet exercice la liaison dynamique pour les variables. Introduction

Plus en détail

Algorithmique. Mode d application

Algorithmique. Mode d application I - Généralités Algorithmique T ale S Définition: Un algorithme est une suite finie d instructions permettant la résolution systématique d un problème donné. Un algorithme peut-être utilisé pour décrire

Plus en détail

Le programme est réalisé en C#. Des collections d'objets sont chargés au lancement du

Le programme est réalisé en C#. Des collections d'objets sont chargés au lancement du Présentation de l'application Cette application permet de gérer un championnat de football. Le programme permet d'ajouter des équipes et des matchs et d'établir un classement. Les résultats des matchs

Plus en détail

Université des Antilles et de la Guyane Département Scientifique Interfacultaire Corrigé Examen INFO1 Informatique

Université des Antilles et de la Guyane Département Scientifique Interfacultaire Corrigé Examen INFO1 Informatique Université des Antilles et de la Guyane Département Scientifique Interfacultaire Corrigé Examen INFO1 Informatique Le corrigé propose une des réponses possibles aux problèmes posés. Le but de l'examen

Plus en détail

TPC#9 : Client & Serveur!

TPC#9 : Client & Serveur! TPC#9 : Client & Serveur! Table des matières 1 Structure du rendu 1 2 Introduction 2 3 Sockets et Threads 2 3.1 Les sockets............................................ 2 3.1.1 Cours et exemples....................................

Plus en détail

INTRODUCTION AUX PROBLEMES COMBINATOIRES "DIFFICILES" : LE PROBLEME DU VOYAGEUR DE COMMERCE ET LE PROBLEME DE COLORATION D'UN GRAPHE

INTRODUCTION AUX PROBLEMES COMBINATOIRES DIFFICILES : LE PROBLEME DU VOYAGEUR DE COMMERCE ET LE PROBLEME DE COLORATION D'UN GRAPHE Leçon 10 INTRODUCTION AUX PROBLEMES COMBINATOIRES "DIFFICILES" : LE PROBLEME DU VOYAGEUR DE COMMERCE ET LE PROBLEME DE COLORATION D'UN GRAPHE Dans cette leçon, nous présentons deux problèmes très célèbres,

Plus en détail

Raisonnement par récurrence Suites numériques

Raisonnement par récurrence Suites numériques Chapitre 1 Raisonnement par récurrence Suites numériques Terminale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Raisonnement par récurrence. Limite finie ou infinie d une suite.

Plus en détail

ARDUINO DOSSIER RESSOURCE POUR LA CLASSE

ARDUINO DOSSIER RESSOURCE POUR LA CLASSE ARDUINO DOSSIER RESSOURCE POUR LA CLASSE Sommaire 1. Présentation 2. Exemple d apprentissage 3. Lexique de termes anglais 4. Reconnaître les composants 5. Rendre Arduino autonome 6. Les signaux d entrée

Plus en détail

Correction TD algorithmique

Correction TD algorithmique Affectation Correction TD algorithmique Exercice 1 algo affect1b b 5 a b+1 b 2 Il vaut faire passer la notion de variable et la notion de stockage mémoire. Une variable n a donc pas d historique et à un

Plus en détail

Programmation de robots

Programmation de robots Programmation de robots 1 Le robot Le but de ces séances d'initiation est de vous apprendre les bases de la programmation du robot en quelques heures. Pour arriver au plus vite au c ur du sujet, nous avons

Plus en détail

TRIGONOMETRIE Algorithme : mesure principale

TRIGONOMETRIE Algorithme : mesure principale TRIGONOMETRIE Algorithme : mesure principale Déterminer la mesure principale d un angle orienté de mesure! 115" Problèmatique : Appelons θ la mesure principale, θ et! 115" sont deux mesures du même angle,

Plus en détail

PETIT MEMENTO SCILAB

PETIT MEMENTO SCILAB PETIT MEMENTO SCILAB FRANÇOIS DUCROT 1. manipulation de vecteurs et matrices 1.1. Création de matrices. D abord quelques briques élémentaires utiles pour construire des choses plus compliquées. 1:4.5 nombres

Plus en détail

Qu est ce qu une boite de dialogue?... Que réalise l instruction MsgBox?...

Qu est ce qu une boite de dialogue?... Que réalise l instruction MsgBox?... TRAVAIL AVEC DES ELEVES SUR VBA ACCESS POUR UNE PREMIERE DECOUVERTE. Travail 1 : Créer une base de données vide que vous nommerez vba01. Accéder à l éditeur vba access grâce à Alt+F11 ou. Insérer un module

Plus en détail

Application 1- VBA : Test de comportements d'investissements

Application 1- VBA : Test de comportements d'investissements Application 1- VBA : Test de comportements d'investissements Notions mobilisées Chapitres 1 à 5 du cours - Exemple de récupération de cours en ligne 1ère approche des objets (feuilles et classeurs). Corps

Plus en détail

Jeu Simon: analyse. La partie est perdue, on a eu une erreur ou un dépassement du temps limite : musique

Jeu Simon: analyse. La partie est perdue, on a eu une erreur ou un dépassement du temps limite : musique Jeu Simon: analyse 1 Algorithme du jeu : Effectuer un tirage de la séquence des couleurs (20 éléments, 3 couleurs) Répéter Afficher la séquence des couleurs et émission des notes associées Répéter Entrée

Plus en détail

Suite arithmétique. Rang n 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Suite u n u 1 u 2 u 3 u 4 u 5 u 6 u 7 u 8 u 9 u 10 u 11 u 12 Abonnements 2000 2600 3200

Suite arithmétique. Rang n 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Suite u n u 1 u 2 u 3 u 4 u 5 u 6 u 7 u 8 u 9 u 10 u 11 u 12 Abonnements 2000 2600 3200 Suite arithmétique ENONCE : Une société de téléphonie mobile propose un nouveau forfait à partir du mois de janvier 2009. En janvier 2009, elle a enregistré 2000 abonnements souscrits pour ce forfait.

Plus en détail

Polytechnique. Épreuve d Informatique 1998

Polytechnique. Épreuve d Informatique 1998 Polytechnique Épreuve d Informatique 1998 Corrigé rédigé par Martine Lannaud, Lycée Chaptal, Paris Pour toute remarque ou correction martine.lannaud@prepas.org Motifs et automates Question 1. Quelques

Plus en détail

Correction langage Java

Correction langage Java MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT EXAMEN PROFESSIONNEL DE VÉRIFICATION D APTIDUDE AUX FONCTIONS DE PROGRAMMEUR Session 2010 Correction langage Java Langage:

Plus en détail

Algorithmique P2. Les paradigmes de résolution Suite Renaud Dumont, Ulg 2009-2010

Algorithmique P2. Les paradigmes de résolution Suite Renaud Dumont, Ulg 2009-2010 Algorithmique P2 Les paradigmes de résolution Suite Renaud Dumont, Ulg 2009-2010 Glouton : Exercice 1 Vous souhaitez vous rendre de Liège à Brest en scooter Votre réservoir vous permet de rouler R Km Vous

Plus en détail

Programmation C++ (débutant)/les tableaux statiques

Programmation C++ (débutant)/les tableaux statiques Programmation C++ (débutant)/les tableaux statiques 1 Programmation C++ (débutant)/les tableaux statiques Le cours du chapitre 6 : les tableaux statiques Les tableaux Une variable entière de type int ne

Plus en détail

Systèmes Binaires. V. Langlet

Systèmes Binaires. V. Langlet Systèmes Binaires V. Langlet Niveau : De la Terminale aux Maths du supérieur Diculté : De plus en plus dur au l des exercices. Durée : Environ deux heures, suivant la compréhension du sujet. Rubrique(s)

Plus en détail

Arbres ordonnés, binaires, tassés, FAP, tri par FAP, tas, tri par tas

Arbres ordonnés, binaires, tassés, FAP, tri par FAP, tas, tri par tas Arbres ordonnés, binaires, tassés, FAP, tri par FAP, tas, tri par tas 1. Arbres ordonnés 1.1. Arbres ordonnés (Arbres O) On considère des arbres dont les nœuds sont étiquetés sur un ensemble muni d'un

Plus en détail

Chapitre A4 : Logique Programmée *** Cours 4 sciences techniques ** Labo GE

Chapitre A4 : Logique Programmée *** Cours 4 sciences techniques ** Labo GE Leçon A4-2 : Les Microcontrôleurs Objectifs : * Identifier à partir d une application industrielle un PIC. * Elaborer un programme spécifique à une application à base de PIC I-Mise en situation : 1-Fonctionnement

Plus en détail

Université Paris 1 Panthéon Sorbonne UFR 06. Fiche de TD VBA

Université Paris 1 Panthéon Sorbonne UFR 06. Fiche de TD VBA 1 / 13 Fiche de TD VBA L objectif de cette fiche est de faire un rappel (voire une présentation rapide) du langage de programmation VBA et de son usage sur des documents Excel et Access. Pour rappel, VBA

Plus en détail

Université de Nice-Sophia Antipolis École Supérieure en Sciences Informatiques

Université de Nice-Sophia Antipolis École Supérieure en Sciences Informatiques Université de Nice-Sophia Antipolis École Supérieure en Sciences Informatiques 20042005 Controle de Mathématiques Discrètes du 24 Janvier 2005 Nom : Prénom : Groupe: Durée : 2 heures 1 2 3 4 5 Tous documents

Plus en détail

Apprendre à programmer un PIC. Partie II - Boutons et LED

Apprendre à programmer un PIC. Partie II - Boutons et LED Apprendre à programmer un PIC Partie II - Boutons et LED Historique des versions Version 1.0 16.11.2007 oca Table des matières Introduction...2 Faire clignoter une LED... 2 Allumer et éteindre une LED

Plus en détail

Conception de circuits numériques et architecture des ordinateurs

Conception de circuits numériques et architecture des ordinateurs Conception de circuits numériques et architecture des ordinateurs Frédéric Pétrot Année universitaire 2014-2015 Structure du cours C1 C2 C3 C4 C5 C6 C7 C8 C9 C10 C11 Codage des nombres en base 2, logique

Plus en détail

Erik PERNOD Calcul Scientifique 3 ème Année RESEAUX DE NEURONES

Erik PERNOD Calcul Scientifique 3 ème Année RESEAUX DE NEURONES Erik PERNOD Calcul Scientifique 3 ème Année RESEAUX DE NEURONES 1 TABLE DES MATIERES TABLE DES MATIERES... 2 I PERCEPTRON SIMPLE... 3 I.1 Introduction... 3 I.2 Algorithme... 3 I.3 Résultats... 4 1er exemple

Plus en détail

Cours 9 Une variable numérique : distribution et répartition

Cours 9 Une variable numérique : distribution et répartition Cours 9 Une variable numérique : distribution et répartition Lorsqu'une variable est qualitative et l'autre numérique, il est courant que la première identie des sous-populations (sexe, catégories socio-économiques,

Plus en détail

Algorithmique et programmation. Cours d'algorithmique illustré par des exemples pour le picbasic

Algorithmique et programmation. Cours d'algorithmique illustré par des exemples pour le picbasic Algorithmique et programmation Cours d'algorithmique illustré par des exemples pour le picbasic Même s'il est possible d'écrire un programme petit à petit par touches successives, le résultat est souvent

Plus en détail

Trier des tableaux en C++ : efficacité du std::sort (STL) et tris paramétrés

Trier des tableaux en C++ : efficacité du std::sort (STL) et tris paramétrés Trier des tableaux en C++ : efficacité du std::sort (STL) et tris paramétrés Hélène Toussaint, juillet 2014 Sommaire 1. Efficacité du std::sort... 1 1.1. Conditions expérimentales... 1 1.2. Tableaux de

Plus en détail

Développement de logiciels par objets avec UML (Unified Modeling Language) Pr. Jean-Marc Jézéquel IRISA - Univ. Rennes I

Développement de logiciels par objets avec UML (Unified Modeling Language) Pr. Jean-Marc Jézéquel IRISA - Univ. Rennes I 1 Développement de logiciels par objets avec UML (Unified Modeling Language) Pr. Jean-Marc Jézéquel IRISA - Univ. Rennes I Campus de Beaulieu F-35042 Rennes Cedex Tel : +33 299 847 192 Fax : +33 299 842

Plus en détail

Probabilités sur un univers ni

Probabilités sur un univers ni POIRET Aurélien TD n o 21 MPSI Probabilités sur un univers ni 1 Événements et probabilités Exercice N o 1 : Dans un centre de loisirs, une personne peut pratiquer trois activités. On considère les événements

Plus en détail

Exercice N 1. On donne le tableau d affectation des entrées et de sorties :

Exercice N 1. On donne le tableau d affectation des entrées et de sorties : Laboratoire génie électrique 4Stech Série d exercices N 5 PIC Page /4 Exercice N On désire programmer les équations suivantes par un PIC 6F84A A B C D S S2 S3 S4 S5 On donne le tableau d affectation des

Plus en détail

Algorithmique. Licence Pro GTSBD. Laurent Tichit - Licence Pro GTSBD 1

Algorithmique. Licence Pro GTSBD. Laurent Tichit - Licence Pro GTSBD 1 Algorithmique Licence Pro GTSBD Laurent Tichit - Licence Pro GTSBD 1 Algorithmique? Pré-requis à la programmation Définir un problème Définir les données (ou entrées) dont on a besoin Définir le résultat

Plus en détail

Programmation de modèles à registres en Sophus

Programmation de modèles à registres en Sophus Programmation de modèles à registres en Sophus I/Avec des billes dans des boîtes Les modèles de Post et Wang peuvent être simulés par des boîtes quantiques, où un fermion (obligatoirement unique) peut

Plus en détail

Chapitre 4 Pierre, papier, ciseaux

Chapitre 4 Pierre, papier, ciseaux Python 3 : objectif jeux Chapitre 4 Chapitre 4 Pierre, papier, ciseaux (version graphique) 4.1. Thèmes abordés dans ce chapitre Le module tkinter : Label, Button Fenêtre Événements Réceptionnaire d'événements

Plus en détail

LIVRET DE MATHEMATIQUES ENTREE EN PREMIERE S Institut Notre-Dame (Saint Germain en Laye) Année 2015-2016

LIVRET DE MATHEMATIQUES ENTREE EN PREMIERE S Institut Notre-Dame (Saint Germain en Laye) Année 2015-2016 LIVRET DE MATHEMATIQUES ENTREE EN PREMIERE S Institut Notre-Dame (Saint Germain en Laye) Année 015-016 Pourquoi ce livret? Afin de mieux préparer cette rentrée, ce livret reprend un ensemble de notions

Plus en détail

Mini-Projet : Tournoi de Dames

Mini-Projet : Tournoi de Dames Mini-Projet : Tournoi de Dames L objectif du projet est de programmer un jeu de dames de façon à ce que votre programme puisse jouer une partie de dames avec les programmes des autres étudiants. 1 Organisation

Plus en détail

INF-130 Travail Pratique #2

INF-130 Travail Pratique #2 École de technologie supérieure INF-30 Travail Pratique #2 Travail individuel Tracé d un métro Francis Bourdeau, Frédérick Henri et Patrick Salois Remise à la 0 e semaine. Objectifs - Amener l étudiant

Plus en détail

Chiffrement en Python

Chiffrement en Python Emmanuel MORAND (http://www.emmanuelmorand.net) 11 janvier 2008 Ce document a pour objectif de permettre la découverte du langage de programmation Python et de sa très grande efficacité. Les différentes

Plus en détail

Algorithmes de recherche

Algorithmes de recherche Algorithmes de recherche 1 Résolution de problèmes par recherche On représente un problème par un espace d'états (arbre/graphe). Chaque état est une conguration possible du problème. Résoudre le problème

Plus en détail

Outils et Méthodes - Réseau social professionnel

Outils et Méthodes - Réseau social professionnel Outils et Méthodes - Réseau social professionnel Franck Sajous - CLLE-ERSS Ce document est disponible à l'adresse : http://w3.erss.univ-tlse2.fr/membre/fsajous/sdl/sl02358x/5/ 1 Diagramme de classes 1.1

Plus en détail

Algorithmique - Programmation 1. Cours 10

Algorithmique - Programmation 1. Cours 10 Algorithmique - Programmation 1 Cours 10 Université Henri Poincaré CESS Epinal Automne 2008 1/ 25 Plan Caml fonctionnel vs impératif Caml fonctionnel vs impératif Le type unit Données mutables Les structures

Plus en détail

Structures de données non linéaires

Structures de données non linéaires Structures de données non linéaires I. Graphes Définition Un graphe (simple) orienté G est un couple (S, A), où : S est un ensemble dont les éléments sont appelés les sommets. A est un ensemble de couples

Plus en détail

M3301-2: Méthodologie de la production de logiciels Modélisation et construction des logiciels (C. Attiogbé) Travaux dirigés/pratiques - 2015/2016

M3301-2: Méthodologie de la production de logiciels Modélisation et construction des logiciels (C. Attiogbé) Travaux dirigés/pratiques - 2015/2016 M3301-2: Méthodologie de la production de logiciels Modélisation et construction des logiciels (C. Attiogbé) Travaux dirigés/pratiques - 2015/2016 encadrés par Christian Attiogbé, Amine Aouadhi Cahier

Plus en détail

Master Informatique Fondamentale - M1 Compilation

Master Informatique Fondamentale - M1 Compilation Master Informatique Fondamentale - M1 Compilation Analyse Statique Paul Feautrier ENS de Lyon Paul.Feautrier@ens-lyon.fr perso.ens-lyon.fr/paul.feautrier 12 mai 2007 1 / 38 Indécidabilité de la Terminaison

Plus en détail

Systèmes de transitions - Modélisation TLA+

Systèmes de transitions - Modélisation TLA+ Systèmes de transitions - Modélisation TLA+ Durée 1h45 - Documents autorisés 7 avril 25 1 Questions de cours (2 points) Soit D un ensemble. Soient S D et f [D Nat] deux variables. Répondre aux questions

Plus en détail

1 Mise en forme des SELECT

1 Mise en forme des SELECT Table des matières Utilitaire SQL*PLUS 1 Mise en forme des SELECT 1 2 Commandes utilitaires de SQL*PLUS 2 2.1 Éditeur de la machine hôte.................... 2 2.2 Commande RUN, commande /.................

Plus en détail

PRISE EN MAIN D UN TABLEUR. Version OPEN OFFICE

PRISE EN MAIN D UN TABLEUR. Version OPEN OFFICE PRISE EN MAIN D UN TABLEUR Version OPEN OFFICE Prise en main d un tableur page 2 1. L utilisation de la souris Pour faire fonctionner un tableur, on utilise le clavier mais aussi la souris. Rappelons,

Plus en détail

Jeu de taquin : résolution automatique sur ordinateur

Jeu de taquin : résolution automatique sur ordinateur 1 Jeu de taquin : résolution automatique sur ordinateur Sous sa forme la plus générale, le jeu de taquin est constitué d un rectangle rempli par des blocs carrés accolés, chacun portant un numéro, avec

Plus en détail

Algorithmique et. Plan CHAPITRE 2: NOTIONS D'ALGORITHMIQUE CONCEPTS DE BASE DU LANGAGE C CHAPITRE 3: LES TABLEAUX LES POINTEURS CHAPITRE 4

Algorithmique et. Plan CHAPITRE 2: NOTIONS D'ALGORITHMIQUE CONCEPTS DE BASE DU LANGAGE C CHAPITRE 3: LES TABLEAUX LES POINTEURS CHAPITRE 4 Université Mohammed V Agdal Ecole Mohammadia d'ingénieurs Département Génie Informatique Rabat CHAPITRE 1: Plan NOTIONS D'ALGORITHMIQUE CHAPITRE 2: Algorithmique et Programmation en Langage C CONCEPTS

Plus en détail

PARCOURS DU CAVALIER SUR L ÉCHIQUIER

PARCOURS DU CAVALIER SUR L ÉCHIQUIER I05 ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2011 - Partie D TITRE : PARCOURS DU CAVALIER SUR L ÉCHIQUIER Temps de préparation :.. 2 h 15 minutes Temps de présentation devant les examinateurs :.10 minutes Dialogue avec

Plus en détail

Algorithmique avec Algobox

Algorithmique avec Algobox Algorithmique avec Algobox 1. Algorithme: Un algorithme est une suite d instructions qui, une fois exécutée correctement, conduit à un résultat donné Un algorithme doit contenir uniquement des instructions

Plus en détail

Christophe Fournier. Clinique de Thuys. Aunége - Christophe Fournier

Christophe Fournier. Clinique de Thuys. Aunége - Christophe Fournier Christophe Fournier Clinique de Thuys Aunége - Christophe Fournier 2 Table des matières Information sur l'échantillon 3 Structure de l'échantillon...4 Point méthodologique 6 Point méthodologique...7 Représentativité

Plus en détail

L ALGORITHMIQUE. Algorithme

L ALGORITHMIQUE. Algorithme L ALGORITHMIQUE Inspirée par l informatique, cette démarche permet de résoudre beaucoup de problèmes. Quelques algorithmes ont été vus en 3 ième et cette année, au cours de leçons, nous verrons quelques

Plus en détail

1 Notions de base 1.1 Structure d'un programme

1 Notions de base 1.1 Structure d'un programme 1 Notions de base 1.1 Structure d'un programme Le langage C++ contient le langage C : tout programme écrit en C à la norme ANSI doit pouvoir être compilé par un compilateur C++. C++ fait la diérence entre

Plus en détail