L ALIMENTATION du jeune enfant

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L ALIMENTATION du jeune enfant"

Transcription

1 Hospices Civils de Beaune Promotion Date : 11/9/15 Durée 1 h Module 1 : Accompagnement d une personne dans les actes de la vie quotidienne L ALIMENTATION du jeune enfant Institut de formation d aides-soignants Formateur responsable Ch Larue In utero, le fœtus téte et déglutit. L alimentation infantile débute dès la conception. Jusqu aux premières années de la vie ne manquons pas en tant que professionnel de santé d informer sur les bonnes pratiques hygièno dietétiques. L alimentation chez le nourrisson doit permettre un bon développement et prévenir la survenue de maladies à l âge adulte. Mieux vaut agir tôt que tard mais il n est jamais trop tard! aucun régime particulier pendant la grossesse, ni pendant l allaitement jours pour donner de bonnes habitudes au jeune enfant! I Alimentation du nouveau né : Le Lait La période d allaitement (0-6 mois) La naissance d un enfant est un chamboulement dans la vie des parents. La période qui entoure l événement est riche en émotions et en questionnements pour la mère : Vais-je nourrir mon enfant au sein ou au biberon? Comment m y prendre pour allaiter? Quel «lait» infantile choisir? Le PNNS recommande d allaiter son enfant, parce que le lait maternel présente de nombreux atouts pour la santé de l enfant et de la maman. Cependant, parfois, on ne veut ou on ne peut pas allaiter A ce moment là, les laits infantiles constituent bien sûr une alternative tout à fait intéressante. Quelle que soit votre décision, allaitement ou biberon, c est avant tout une question de choix personnel. A/ le lait maternel L allaitement maternel doit être réfléchi pendant la grossesse pour aboutir favorablement. Il est adapté au développement du nouveau né et contient : protides, lipides, glucides, vitamines et sels minéraux indispensables à l enfant. Il répond au sentiment de sécurité dont l enfant a besoin et prolonge les liens entre la mère et son enfant. La succion est un réflexe qu il faut favoriser par une mise au sein précoce (dans les 6 premières heures de la vie) Le colostrum : liquide jaune de densité élevée, riches en protéines et en immunoglobulines, il favorise l évacuation du méconium. Le lait permet d assurer sa croissance et de répondre aux besoins physiologiques : - maintenir sa température de base - participer à l activité musculaire. A la naissance, l estomac se vide en 2 H avec le lait maternel, 1 repas = 1 selle. 1

2 Chez l enfant prématuré, il faut parfois supplémenter en protéines. B/ Lait artificiel : Lait 1 er âge de 0 à 4 mois -Les rations : jusqu au 15 ème jour, 90gr d eau et 3 mesurettes de lait, puis 10 g/ semaine selon l appétit du bébé. Calcul des doses = conseils aux mères - le nombre : 5 biberons/ jour plus 1 la nuit si nécessaire. - fréquence : toutes les 3 ou 4 heures. De la deuxième semaine à 5 mois, la règle d appert permet de calculer la ration de lait en ml/jour. POIDS du NOURRISSON en Grammes ml (+ou 100 ml) 10 C/ apport vitamines Les vitamines liposolubles : 1 dose N 1 d Uvestérol/ jour ADEK pour tous les enfants allaités. Vitamine K = pour tous les nouveaux nés à H0 et H 6 2 mg de Vit K per os. Prévention de la maladie hémorragique du nouveau né en cas d allaitement maternel, 1 fois/semaine. Vitamine E = fonction cérébrale Vitamine A = améliore la vision nocturne Vitamine D = prévention du rachitisme, apport médicamenteux par une dose d UVESTEROL N 1 II Qu est ce que la diversification? Le n né a doublé son poids à 5 mois, à 1 an, il est multiplié par 3 L étape de diversification correspond au passage d une alimentation exclusivement constituée de lait à une alimentation variée qui va progressivement se rapprocher de celle d un adulte. Elle se fait habituellement à partir de 5 mois (voire 6 mois) et graduellement jusqu à l âge de 3 ans. Votre enfant va ainsi doucement élargir sa palette de goûts, de saveurs et de textures. Pourquoi attendre au moins 4 mois révolus? C est à cet âge que votre enfant commence à pouvoir mastiquer des aliments plus ou moins solides. De plus, le lait ne couvre désormais plus tous ses besoins. Pour les enfants dits «à risque», c est-à-dire prédisposés à l allergie alimentaire, il est recommandé de ne débuter la diversification qu après 6 mois révolus. 2

3 Comment faire pour que la diversification se passe bien? La phase de diversification ne se fait pas d une seule et même façon pour tous les bébés. Laissez-lui le temps de se faire à cette nouvelle alimentation et de s habituer aux textures et aux goûts. Voici quelques conseils pour vous aider à traverser cette période en toute sérénité. À chacun son rythme Votre enfant peut avoir le goût de la découverte, mais il peut aussi ne pas manifester d engouement pour le changement. Chaque enfant a son propre rythme qu il est important de respecter. Le passage du liquide à des textures de plus en plus solides n est pas un exercice facile pour votre bébé. Respecter les goûts et les préférences de votre enfant C est la meilleure façon d éviter une opposition systématique. Mais que faire s il refuse un aliment? N insistez pas, mais ne vous découragez pas! Proposez-lui à nouveau, quelques jours plus tard. Les enfants ont tendance à préférer les aliments nourrissants. Gérer les quantités et la fréquence Dès les premiers mois, un enfant est capable d adapter les quantités qu il consomme en fonction de ses besoins. Il régule ainsi sa prise alimentaire sur la journée : s il mange «trop» lors d un repas, il mangera moins au repas suivant En ce qui concerne le rythme des repas, il est de 4 par jour dès 6-8 mois : petit déjeuner, déjeuner, goûter et dîner. Structurer ainsi l alimentation de votre enfant sur la journée lui permet d acquérir de bonnes habitudes le plus tôt possible. C est aussi un moyen de lui transmettre le plaisir de passer du temps à table. b/ Les différentes étapes de la diversification elle se déroule généralement en deux phases. D abord, par l introduction progressive, à partir de 5 mois et jusqu à 8 mois, d aliments autres que le lait. Les aliments sont encore très liquides et cette phase permet surtout à l enfant de découvrir de nouveaux goûts. Ensuite, la découverte de l alimentation solide et plus variée se fait à partir de 9-12 mois et jusqu à l âge de trois ans. Cette période permet notamment à l enfant de se familiariser avec de nouvelles textures (soupes, bouillies, petits morceaux, purées ). La diversification s organise sinon en 3 grandes étapes : la 1ère étape, entre 4 et 8 mois 3

4 Le lait Lait 2 ème âge (à partir de 4 mois jusqu à la diversification complète ) À cet âge-là, le lait reste l aliment de base : votre enfant doit continuer de boire au moins 500ml de lait par jour. À vous de choisir si vous continuez d allaiter ou si vous passez aux biberons de lait infantile deuxième âge. Des laits spécifiques : antidiarrhéique (pauvre en lait) hypoallergéniques (réduire le risque d allergie alimentaire) A, 5 mois le yaourt, 7 mois fromage frais, gruyère En plus de nourrir votre enfant, le lait participe à son hydratation pendant les premiers mois. Ainsi, vous n avez pas à lui donner d eau en plus, sauf en cas de fortes chaleurs. N attendez pas qu il manifeste sa soif. Les jus de fruits ne sont pas recommandés pour les enfants en bas âge : le lait maternel ou les laits infantiles apportent suffisamment de vitamines et minéraux pour ne pas avoir besoin de compléter avec un jus. Les légumes Vous pouvez commencer à introduire des légumes dès le 5ème mois : dans le biberon de lait ou en complément de la tétée. Comment bien les choisir? - Choisissez des variétés bien tolérées par l estomac de votre bébé : haricots verts, épinards, courgettes sans pépin ni peau, blanc de poireaux, carottes Évitez dans un premier temps les légumes riches en fibres comme le salsifis, l artichaut ou le vert des poireaux. introduire un seul légume à la fois vers 5 à 6 mois. Carottes à limiter en cas de constipation - commencer par une cuillère à café à part à midi Comment les préparer? Les légumes doivent toujours être cuits, mixés, de façon progressive. Si vous nourrissez votre enfant au biberon, commencez par ajouter un bouillon de légumes au biberon de lait : remplacez l eau du biberon par l eau de cuisson des légumes, sans y ajouter de sel (soit 210g de bouillon + 7 mesures de lait). Par la suite, vous pourrez y ajouter progressivement des légumes mixés pour obtenir une soupe épaisse ne contenant plus que 5 mesures de lait. Si vous allaitez, cuisez vos légumes à l eau ou à la vapeur, encore une fois sans ajouter de sel, mixez-les pour avoir une texture de soupe épaisse et donnez-la à la cuillère. Vous pouvez ajouter de la pomme de terre à la préparation pour lui donner une texture plus «solide». À quel repas les donner? 4

5 À midi, en complément du lait, au biberon ou à la petite cuillère. Si vous les donnez au biberon, pensez à utiliser une tétine 2ème âge, à fente élargie. À partir de 5 mois, vous pouvez lui donner un biberon de soupe avec 5 mesures de lait au repas du soir. La quantité : à 8 mois, 100 g de légumes midi et soir Les fruits Proposez-les 15 jours après avoir introduit les légumes vers 5 mois. À cet âge, les fruits doivent toujours être cuits. Comment bien les choisir? Certains sont à privilégier : la poire, la pomme, la pêche, la banane ou les abricots. Comment les préparer? Introduction sous forme de jus de fruits préparés à la maison et additionné de moitié d eau à partir de 5 mois. Pour les fruits, préparez-les en compotes, en utilisant des fruits bien mûrs, cuits puis mixés, sans sucres ajoutés. (éviter les fruits acides responsables de régurgitations) Vous pouvez utiliser la pomme comme base : les enfants apprécient souvent sa texture douce et sa saveur sucrée naturelle. Vous pouvez aussi proposer à votre enfant des petits pots de fruits. Au fur et à mesure, vous pouvez introduire des textures moins homogènes et moins lisses en proposant à votre enfant des fruits écrasés vers 8 mois. Essayez de n introduire qu un seul fruit par jour pour laisser le temps à votre enfant de s habituer au goût. Le fruit cru vers 10 mois sauf ceux qui peuvent donner une allergie comme : fruits exotiques, kiwi, banane.de petits morceaux de fruits vers 1 an. À quel repas les donner? Au repas de midi ou en complément du biberon ou de la tétée de l après-midi. La viande, le poisson, les œufs Vous pouvez commencer à introduire la viande et le poisson dès le 5ème mois ; pour les œufs, attendez le 7ème mois. Ces aliments apportent des protéines, importantes pour le bon développement de l organisme. Mais attention, les besoins d un enfant ne sont pas les mêmes que ceux d un adulte. 5

6 Comment bien les choisir? Variez le type de viande, en évitant les abats Pour le poisson, changez entre les variétés et les formats (frais ou surgelés) mais évitez le poisson pané. En ce qui concerne les œufs, ils doivent être consommés durs. Quelles quantités? - De 5 à 7 mois, ajoutez un peu de viande ou de poisson mixés dans une purée de légumes «maison» (environ 1 cuillère à café). De 7 à 8 mois, vous pouvez proposer, chaque jour :. 10 g (soit 2 cuillères à café) de viande mixée cuit à la vapeur veau, poulet, jambon blanc ou de poisson mixé. et 1/4 d œuf cuit dur Si vous n avez pas le temps de cuisiner, vous pouvez également lui donner un petit pot de 200g légumes/viande ou légumes/poisson. Pas de charcuterie seulement du jambon blanc découenné à 10 mois : poisson(soit 3 cuillères à café) - 6 à 7 mois : introduction du jaune d œuf (1/4 au départ puis 1 entier à 9 mois) - 8 mois (soit 4 cuillères à café) - 1 an 6 cuillères à café soit 30 g. Les féculents La pomme de terre, ou la semoule en petites quantités, donne à vos plats une texture plus épaisse. Les farines infantiles sont préparées à partir de céréales (aliments riches en amidon), elles ont plus de consistance et répondent au besoin de satiété de l enfant. Leur intérêt : - augmente l apport de calories sans augmenter le nombre de repas, contiennent Vitamine D et fer - habituent à des goûts différents. L âge d administration : - de 4 à 6 mois farine sans gluten - à 6 mois avec gluten par petite quantité pour prévenir le risque d allergie. - à 7 mois farines phosphatées vanille - à mois : farine chocolat 10 mois le pain La quantité : - à 4 mois 1 cuillère à café dans le biberon du soir - 12 mois : 30 g de farine soit 3 cuillères à soupe le matin et 3 cuillères à soupe le soir. Comment les préparer? 6

7 Cuisez les pommes de terre à la vapeur, puis moulinez-les et mélangez-les avec un légume (carottes, potiron, épinards, courgettes épépinées, haricots verts ). En ce qui concerne les farines infantiles, vous pouvez les ajouter au biberon (2 cuillères à café de farine 1er âge sans gluten) ou les utiliser dans une soupe de légumes. À quel repas les donner? Ajouter les pommes de terre ou un peu de farine 1er âge à la purée du midi. Vous pouvez également mettre un peu de farine infantile dans le biberon du soir. Les matières grasses ajoutées Ne commencez à les introduire qu à partir de 7 mois et en petite quantité., beurre, crème : cru sur les légumes Comment bien les choisir? Optez pour du beurre ou des matières grasses végétales : huile de colza, olive, tournesol, 1 an ½ huile d olive et surtout évitez les fritures. En quelles quantités? Pas la peine de surcharger le repas avec trop de matières grasses : une noisette de beurre ou une cuillère à café d huile suffisent. 7

8 8

9 La 2ème étape de diversification (9-12 mois) Les repas de votre enfant se diversifient, mais le lait reste à la base de l alimentation. Il est maintenant capable de tenir sa cuillère et affirme son autonomie en essayant de manger tout seul. Pour tout savoir sur l alimentation de votre enfant, téléchargez le Guide nutrition pour les parents. L outil à coller sur le frigo! Téléchargez le tableau complet de la diversification alimentaire. Le lait et les produits laitiers - Votre enfant a encore besoin de boire du lait : fractionnez les prises pour lui donner 500 ml de lait 2ème âge par jour. Vous pouvez également trouver dans le commerce des produits laitiers spécial «bébé» (yaourts ou fromages blanc). Ces produits entrent dans les apports en lait quotidiens, et ils sont également enrichis en fer, vitamines et acides gras essentiels. A 1 an vous pouvez également donner un peu de fromage à votre enfant comme le fromage à pâte molle. À cet âge,. Laissez-le le prendre avec ses doigts pour qu il puisse apprécier sa texture avant de le mettre en bouche. Des fruits, des légumes, de la viande et des féculents Vous allez introduire : farines, légumes,fruits Vous pouvez donner chaque jour à votre enfant : pots. les quantités : à 1 an : 200 g de légumes. des fruits et des légumes : en purée, en compote, en petits morceaux ou sous forme de petits - des produits céréaliers : pommes de terre, céréales 2ème âge, petites pâtes, vermicelles, tapioca, riz C est l apparition des premières dents et votre bébé va pouvoir commencer à manger de petits morceaux. de la viande, du poisson, de l œuf : choisissez des portions de 20g de viande ou de poisson mixé (soit 4 cuillères à café) ou un demi œuf dur. Limitez les produits sucrés comme le miel ou le chocolat et évitez au maximum les sodas et les fritures. 9

10 La 3ème étape de diversification (après 1 an) Votre enfant a désormais une alimentation variée, mais ses besoins ne sont pas encore ceux d un adulte. C est à cet âge qu il commence à exprimer son refus et il est donc important de mettre en place dès maintenant de bonnes habitudes alimentaires. : Au niveau physiologique, la dentition va permettre la mastication : - incisives : 5à 7 mois - canines : 16 à 20 mois - molaires : aux environs de 2 ans ½ - Une première dentition complète de 20 dents arrive à 2 ans ½ - La dentition définitive débute à 6 ans pour se terminer à 12 ans (28 dents + dents de sagesse) Pour tout savoir sur l alimentation de votre enfant, téléchargez le Guide nutrition pour les parents. L outil à coller sur le frigo! Téléchargez le tableau complet de la diversification alimentaire. Du lait, toujours du lait! Jusqu à l âge de 3 ans, le lait reste présent dans l alimentation de votre enfant à hauteur de 500 ml par jour. Remplacez le lait 2ème âge par un lait de croissance. Vous pouvez également, de temps en temps, remplacer une partie du lait par des produits laitiers adaptés et enrichis en fer, vitamines et acides gras essentiels (yaourts, fromages blancs). - 2 ans : introduire progressivement tous les fromages mais lors d un seul repas/jour. Ne pas associer au cours du même repas fromage et laitage. 10

11 D autres boissons? Lorsque l alimentation se diversifie, les apports en eau diminuent : l enfant consomme de nouveaux aliments qui contiennent moins d eau que le lait. La seule boisson indispensable est l eau pure : l eau du robinet (renseignez-vous auprès de votre mairie pour vous assurer qu elle est adaptée aux besoins des enfants en bas âge), l eau de source ou l eau minérale (faiblement minéralisée). Si votre enfant refuse de boire c est probablement qu il n a pas soif. Les jus de fruits ne sont pas indispensables. Évitez de lui donner des sodas, même light, ou des sirops : votre enfant risque de s habituer au goût sucré et, par la suite, de refuser l eau nature. Des fruits, des légumes, de la viande et des féculents Voici quelques repères pour mieux cerner les aliments à donner à votre enfant : des fruits et des légumes : toutes les variétés sont «autorisées». Vous pouvez introduire les crudités et les fruits crus. Vous pouvez commencer à introduire les légumes secs (lentilles, haricots blancs, pois cassés ) à partir de 15 mois, sous forme de purée dans un premier temps. des produits céréaliers à chaque repas - de la viande, du poisson ou des œufs : 20 à 30 g par jour, sous forme mixée (soit 3 à 8 cuillères à soupe). - Les crudités introduites lors de la deuxième année - Les légumes secs lors de la 3 ème année, introduction à 2 ans : du chou et des navets. Limiter certains aliments Le sucre, le miel ou le chocolat. Le sel. Essayez de cuisiner sans ajouter de sel et ne resalez pas les petits pots achetés dans le commerce (ils contiennent juste la bonne dose de sel qui convient à votre enfant). Pensez à éviter les fritures. Après 2 ans : mon enfant est difficile Sa capacité à dire «non» peut se traduire par un refus de goûter les mets nouveaux. On appelle ce phénomène la néophobie alimentaire ou peur de la nouveauté alimentaire. Au fil du temps, l enfant s est construit un répertoire alimentaire qui l aide à appréhender le contenu de son assiette. Plus le répertoire est large, plus la sensation de néophobie sera faible. Mais ce n est pas parce qu un enfant rejette un aliment qu il faut abandonner! Au contraire, continuez de le lui proposer, au moins une fois par mois et sous la même forme. Pour tout savoir sur l alimentation de votre enfant, téléchargez le Guide nutrition pour les parents 11

12 Allergies et intolérances alimentaires Quelle est la différence entre «allergie» et «intolérance»? L allergie est une réaction excessive du système immunitaire contre une substance étrangère, considérée à tort comme «ennemie». On appelle cette substance un allergène. Un enfant est dit «à risque» si l un de ses parents ou de ses frères et sœurs souffre déjà d allergies, qu elles soient alimentaires ou non. Un enfant peut néanmoins développer une allergie alimentaire même si personne ne l est dans sa famille (l inverse est vrai également). L intolérance alimentaire ne fait pas appel au système immunitaire : elle est due à un dysfonctionnement de l organisme qui n est pas capable de digérer un aliment en particulier. Un bon exemple est l intolérance au lactose (sucre du lait). Les individus intolérants ne possèdent pas suffisamment de lactase, une enzyme digérant le lactose, pour le dégrader. Cette mauvaise digestion peut se traduire par des troubles intestinaux lorsqu ils consomment du lait. Limiter les risques d allergies 1ère chose, attention! Le diagnostic des allergies alimentaires est complexe. Si vous avez des doutes, parlez-en à votre médecin. Votre enfant a des prédispositions aux allergies? Vous pouvez, dès la grossesse et jusqu à ses 1 an, prendre un certain nombre de précautions pour limiter le risque d allergies alimentaires. N introduisez qu un seul aliment à la fois, pour détecter plus facilement une éventuelle réaction. Évitez les allergènes reconnus : Les noisettes et les amandes (présentes dans certains desserts) L arachide mais aussi l huile d arachide, même si aujourd hui elle est suffisamment raffinée pour être tolérée par beaucoup de sujets allergiques. Entre 4 et 6 mois, vous pouvez ajouter 2 cuillères à café de farine 1er âge sans gluten dans le biberon du soir. On trouve du gluten notamment dans le blé et il peut déclencher une intolérance alimentaire chez les enfants prédisposés. Commencez l introduction du pain et des biscuits après 6 mois. Chez l enfant «à risque», reportez l introduction de l oeuf, des fruits de mer, du kiwi, du céleri, de la moutarde, des épices au-delà de l âge de 1 an : ces aliments sont parfois responsables de réactions allergiques. Biblio : Manger bouger. com PNNS 12

13 13

L ALIMENTATION DU JEUNE ENFANT

L ALIMENTATION DU JEUNE ENFANT L ALIMENTATION DU JEUNE ENFANT 1. DE LA NAISSANCE JUSQU À 4 À 6 MOIS : ALIMENTATION LACTÉE C est la période de l alimentation lactée exclusive, jusqu à la diversification alimentaire. Le début de la diversification

Plus en détail

Alimentation du nourrisson et du jeune enfant. de 0 à 3 ans.

Alimentation du nourrisson et du jeune enfant. de 0 à 3 ans. Alimentation du nourrisson et du jeune enfant. de 0 à 3 ans. De la naissance à 4 mois: uniquement du lait! Lait maternel ou lait premier âge (=préparation pour nourrissons). En pratique Quantité quotidienne

Plus en détail

L alimentation des 4-18 mois

L alimentation des 4-18 mois Vers l âge de 1 an Bébé a grandi de 25 cm, il mange à la petite cuillère et aime encore son biberon, comment composer ses repas entre 12 et 18 mois? L alimentation des 4-18 mois Petit déjeuner Biberon

Plus en détail

Carnet. de santé. Nom :... Prénom :...

Carnet. de santé. Nom :... Prénom :... Carnet de santé Nom :................................................................... Prénom :.............................................................. Conseils aux parents Alimentation Pendant

Plus en détail

Mes nouvelles habitudes!

Mes nouvelles habitudes! Dès sa naissance, manger est une des activités préférées de votre enfant, non seulement parce qu il en a besoin mais aussi parce que cela constitue un tendre moment d échanges avec vous, que vous l allaitiez

Plus en détail

L alimentation de l enfant de 0 à 3 ans

L alimentation de l enfant de 0 à 3 ans L alimentation de l enfant de 0 à 3 ans Les professionnels de la Protection Maternelle et Infantile vous accompagnent Diversification de l alimentation L étape de diversification correspond au passage

Plus en détail

De la naissance à 6 mois

De la naissance à 6 mois De la naissance à 6 mois L alimentation se compose du lait (maternel ou infantile). Seule l eau peut s y ajouter Privilégier l allaitement maternel Le lait maternel - est l alimentation idéale du nouveau-né

Plus en détail

La diversification alimentaire des enfants de 4 mois à 3 ans. Docteur Annik Hallot

La diversification alimentaire des enfants de 4 mois à 3 ans. Docteur Annik Hallot La diversification alimentaire des enfants de 4 mois à 3 ans Docteur Annik Hallot Introduction La diversification alimentaire est une étape importante et nécessaire pour le bon développement du nourrisson.

Plus en détail

Tableau de diversification alimentaire. Communauté d'agglomération du Muretain 1/8

Tableau de diversification alimentaire. Communauté d'agglomération du Muretain 1/8 Tableau de diversification alimentaire 1/8 C1 C2 C3 C4 De 4 à 6 mois Début de la diversification De 6 mois à 9 mois A partir de 9 mois A partir de 18 mois selon l'évolution de l'enfant. Texture très lisse

Plus en détail

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié le 26 / 10/ 2007 Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge Développement des fonctions digestives Besoins du

Plus en détail

pendant la petite enfance

pendant la petite enfance L alimentation pendant la petite enfance ( de la L alimentation naissance à 3 ans) pendant la petite enfance (de la naissance à3 ans) L ALLAITEMENT Pourquoi allaiter? UN «PLUS» POUR L ENFANT Le lait maternel

Plus en détail

l alimentation des tout-petits Des conseils pour bien grandir Petite enfance

l alimentation des tout-petits Des conseils pour bien grandir Petite enfance l alimentation des tout-petits Petite enfance Des conseils pour bien grandir C est durant la petite enfance que les adultes acquièrent les bases de l éducation nutritionnelle et de la curiosité alimentaire.

Plus en détail

Les gastronomes en couches-culottes. Mardi 10 décembre, Thury-Harcourt

Les gastronomes en couches-culottes. Mardi 10 décembre, Thury-Harcourt Les gastronomes en couches-culottes Mardi 10 décembre, Thury-Harcourt Catherine Robine est diététicienne, elle a longtemps travaillé en pédiatrie au CHU de Caen, exerce toujours en milieu hospitalier.

Plus en détail

Les fruits et légumes, c est bon pour la santé, et moins compliqué à consommer au quotidien qu on ne le croit

Les fruits et légumes, c est bon pour la santé, et moins compliqué à consommer au quotidien qu on ne le croit Les fruits et légumes, c est bon pour la santé, et moins compliqué à consommer au quotidien qu on ne le croit On peut tous y arriver! Au moins 5 fruits et légumes par jour, ça signifie au moins 5 portions

Plus en détail

Pourquoi l anémie? Les nourrissons de 9 à 24 mois sont plus à risque de développer une anémie par manque de fer, car :

Pourquoi l anémie? Les nourrissons de 9 à 24 mois sont plus à risque de développer une anémie par manque de fer, car : L ANÉMIE FERRIPRIVE L anémie se définit comme une diminution du taux d hémoglobine ou du volume des globules rouges. L hémoglobine est une protéine du sang qui sert à transporter l oxygène des poumons

Plus en détail

Menus Basses Calories à 1800kcal JOUR 1 JOUR 2 JOUR 3

Menus Basses Calories à 1800kcal JOUR 1 JOUR 2 JOUR 3 Menus Basses Calories à 1800kcal 1 verre de jus de pamplemousse 1 yaourt à 0% de matière grasse 2 tranches de pain aux noix (40g) 100 g de poulet 1 branche de céleri emincé 1 petite tomate 50 g de mais

Plus en détail

1 ere BSI HUY : Rappel : qu est ce qu une alimentation saine? EQUILIBRE VARIETE MODERATION

1 ere BSI HUY : Rappel : qu est ce qu une alimentation saine? EQUILIBRE VARIETE MODERATION 1 ere BSI HUY : Rappel : qu est ce qu une alimentation saine? EQUILIBRE VARIETE MODERATION EQUILIBRE énergétique ( apports/dépenses) nutriments et micro-nutriments entre plaisir et besoins «de tout, un

Plus en détail

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge. Réalisation pratique

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge. Réalisation pratique 1 Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge. Réalisation pratique Comité de Nutrition de la Société Française de Pédiatrie A.Bocquet*, J.L.Bresson, A.Briend, J.P.Chouraqui, D.Darmaun, C.Dupont,

Plus en détail

COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON?

COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON? COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON? V ous ne voulez pas (ou ne pouvez pas) allaiter votre bébé au sein, ou vous souhaitez cesser de l allaiter plus tôt que ce qui est recommandé. Il faut alors lui donner

Plus en détail

Nutrition et santé : suivez le guide

Nutrition et santé : suivez le guide Prévention ALIMENTATION PLAISIR ET ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE Nutrition et santé : suivez le guide Nous savons tous que l alimentation joue un rôle essentiel pour conserver une bonne santé. En voici quelques

Plus en détail

Alimentation. drépanocytose. L apport en calcium L apport en fibres ou comment lutter contre la constipation

Alimentation. drépanocytose. L apport en calcium L apport en fibres ou comment lutter contre la constipation Alimentation et drépanocytose L apport en calcium L apport en fibres ou comment lutter contre la constipation Drepanocytose et calcium 2 Comme les copains ou copines de ton âge, il est important non seulement

Plus en détail

ALIMENTATION ET DIABETE

ALIMENTATION ET DIABETE Mise à jour 11/2009 4A, rue du Bignon - 35000 RENNES ALIMENTATION ET DIABETE Avec l activité physique, l alimentation constitue l un des axes majeurs de votre traitement. Respecter un minimum de principes

Plus en détail

Alimentation des nourrissons et viande

Alimentation des nourrissons et viande L interprofession suisse de la filière viande Proviande société coopérative Finkenhubelweg 11 Case postale CH-3001 Berne +41(0)31 309 41 11 +41(0)31 309 41 99 info@proviande.ch www.viandesuisse.ch Alimentation

Plus en détail

Pour protéger sa santé, il est recommandé de consommer 3 produits laitiers par jour.

Pour protéger sa santé, il est recommandé de consommer 3 produits laitiers par jour. Pour protéger sa santé, il est recommandé de consommer 3 produits laitiers par jour. Et il y a tant de choix que ce n est pas compliqué! 3 produits laitiers par jour! (jusqu à 4 pour les enfants, les ados

Plus en détail

CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON. 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve)

CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON. 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve) CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve) 1.1 Adopter une alimentation équilibrée : Veiller aux quantités,

Plus en détail

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Le marathon, la randonnée le Trail, le Trek, le Raid le Nordic Walking, le triathlon sont quelques exemples de

Plus en détail

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire.

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire. En variant son alimentation il est possible de se faire plaisir en choisissant ce que l on aime tout en mangeant sainement pour se maintenir en bonne santé. Et cela ne rime pas forcément avec régime et

Plus en détail

Suffisamment dans la journée (sédentaire minimum 3 litres, pour un sportif en activité minimum 4.5), et contrôler la coloration des urines.

Suffisamment dans la journée (sédentaire minimum 3 litres, pour un sportif en activité minimum 4.5), et contrôler la coloration des urines. L A L I M E N T A T I O N, É Q U IL I B R E D E V IE E T D E S A N T É MANGER A des heures régulières sans sauter de repas. BOIRE Suffisamment dans la journée (sédentaire minimum 3 litres, pour un sportif

Plus en détail

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)?

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? La veille au soir Les buts de l alimentation sont de maintenir les réserves en glycogène (réserve de sucre pour l effort) tant au niveau du

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES EN RESTAURATION POUR EQUIPE SPORTIVE EN DEPLACEMENT

CAHIER DES CHARGES EN RESTAURATION POUR EQUIPE SPORTIVE EN DEPLACEMENT S o c i é t é F r a n ç a i s e d e N u t r i t i o n d u S p o r t contact@sfns.fr CAHIER DES CHARGES EN RESTAURATION POUR EQUIPE SPORTIVE EN DEPLACEMENT NOTE AUX FEDERATIONS : CONDITIONS D APPLICATION

Plus en détail

RECETTES ENRICHIES. Les protéines que nous trouvons dans nos aliments constituent notre masse musculaire.

RECETTES ENRICHIES. Les protéines que nous trouvons dans nos aliments constituent notre masse musculaire. Service Diététique Hôpital Saint Antoine 01.49.28.20.57 RECETTES ENRICHIES Les protéines que nous trouvons dans nos aliments constituent notre masse musculaire. Des traitements répétés et un manque d appétit

Plus en détail

Manger, ça me fait penser à

Manger, ça me fait penser à Fourchettes & Baskets - Transparent 1 Manger, ça me fait penser à Manger, ça me fait penser à Fourchettes & Baskets - Transparent 2 Les groupes d aliments et leurs apports Fruits et/ou légumes Toutes les

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 62 HERBANEWS SOMMAIRE Les protéines Définition, rôles et particularités des protéines Les recommandations du PNNS et comment y arriver? Quels sont les aliments

Plus en détail

Avant 4-5 ans, faites très attention au risque de fausse route avec les cacahuètes, noix, noisettes, amandes

Avant 4-5 ans, faites très attention au risque de fausse route avec les cacahuètes, noix, noisettes, amandes En reportant la valeur de l IMC sur la courbe de corpulence (voir p.49 et p.51), vous pouvez savoir si votre enfant présente un surpoids, ou si sa corpulence a tendance à augmenter trop rapidement. Votre

Plus en détail

PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS

PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS Votre appétit vous fait défaut Fractionnez votre alimentation en petits repas : prévoyez 2 à 3 collations dans la journée. Exemples de collations : entremets, biscuits, toasts,

Plus en détail

Notions sur l alimentation du nourrisson jusqu'à trois ans

Notions sur l alimentation du nourrisson jusqu'à trois ans Notions sur l alimentation du nourrisson jusqu'à trois ans Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 2011-1012 1/13 Table des matières SPECIFIQUES :... 4 I Besoins nutritionnels

Plus en détail

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels :

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels : Le PNNS : «Manger Bouger», les facteurs de risque nutritionnel à tous les âges de la vie. Les repères de consommation du PNNS JL BORNET L alimentation joue un rôle très important sur la santé. A chaque

Plus en détail

L équilibre alimentaire

L équilibre alimentaire L équilibre alimentaire EAU Seule boisson indispensable PRODUITS SUCRES Limiter le sucre : desserts sucrés, boissons sucrées (Sodas, sirop ) Des aliments pour une journée (1 part = 1 fois par jour) MATIERES

Plus en détail

Du biberon à la cuillère

Du biberon à la cuillère Du biberon à la cuillère Gaëlle Duriez, Marcel Hess, Nadine Lazimi 1 Règles de préparation des biberons Une cuillère-mesure rase pour 30 ml d eau peu minéralisée (mettre l eau avant) T ambiante Bien choisir

Plus en détail

L alimentation du nourrisson durant la première année de vie

L alimentation du nourrisson durant la première année de vie P. 1 / 8 L alimentation du nourrisson durant la première année de vie Contenu Feuille d info L alimentation du nourrisson durant la première année de vie / Juin 2012 2 Introduction 2 Développement et besoins

Plus en détail

ALIMENTATION DU NOURRISSON

ALIMENTATION DU NOURRISSON ALIMENTATION DU NOURRISSON Principes généraux : Allaitement Lait infantile Diversification L enfant à risque allergique Principes généraux - Allaitement Conduite pratique : - Dès la salle d'accouchement,

Plus en détail

Besoins particuliers des poupons

Besoins particuliers des poupons Au menu L alimentation du poupon Besoins particuliers des poupons Manipulation du lait maternel et des préparations commerciales pour nourrisson Introduction des aliments complémentaires Recommandations

Plus en détail

LA SANTE PASSE PAR VOTRE ASSIETTE

LA SANTE PASSE PAR VOTRE ASSIETTE LA SANTE PASSE PAR VOTRE ASSIETTE SOMMAIRE 1. Qu est ce qu un(e) diététicien(ne)? 2. Présentation des familles d aliments 3. Les différents nutriments 4. Les diverses associations alimentaires a/ L équilibre

Plus en détail

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 1 Pour aborder la prise en charge d un patient, il est essentiel de connaître et d acquérir certaines connaissances relatives à son alimentation.

Plus en détail

Alimentation liquide. Info +

Alimentation liquide. Info + Alimentation liquide Info + La texture liquide rend les repas moins appétissants et parfois difficiles à reconnaître : inscrivez les noms des préparations sur chaque bol ou notez-les sur un menu pour mieux

Plus en détail

ALIMENTATION DE BEBE : MENUS Source : Bledina.com

ALIMENTATION DE BEBE : MENUS Source : Bledina.com ALIMENTATION DE BEBE : MENUS Source : Bledina.com 0 4 mois Votre bébé vient de naître et pendant 4 mois, il va puiser toutes ses forces dans le lait maternel ou le lait infantile. Age 1ère semaine 2ième

Plus en détail

ALIMENTATION DU JEUNE ENFANT

ALIMENTATION DU JEUNE ENFANT Jean-Paul BLANC Diététicien Nutritionniste Neuilly sur Seine www.cabinet-de-nutrition-et-dietetique.eu ALIMENTATION DU JEUNE ENFANT Nourrir l enfant est une préoccupation de chaque jour dans tous les pays

Plus en détail

La petite enfance. (de la naissance à 3 ans)

La petite enfance. (de la naissance à 3 ans) Dès sa naissance, manger est une des activités préférées de votre enfant, non seulement parce qu il en a besoin mais aussi parce que cela constitue un tendre moment d échanges avec vous, que vous l allaitiez

Plus en détail

Liste des aliments (Hypercholestérolémie)

Liste des aliments (Hypercholestérolémie) Groupes alimentaires Produits laitiers Viande ou poisson ou œuf Féculents Liste des aliments (Hypercholestérolémie) Aliments conseillés Aliments à limiter Aliments déconseillés -Lait entier -Fromage fondu

Plus en détail

Activités physiques et dépense énergétique

Activités physiques et dépense énergétique Observe Le fonctionnement du corps humain et l éducation à la santé : alimentation et hygiène alimentaire Activités physiques et dépense énergétique 1. Voici la quantité d énergie que ton corps dépense

Plus en détail

bien manger pour mieux grandir

bien manger pour mieux grandir Conception : / Réalisation : Pellicam / Crédits photos : DR / Impression Grenier Le Conseil général du val-de-marne agit pr la santé des tt-petits bien manger pr mieux grandir Petites idées pr apprendre

Plus en détail

La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN. Symposium Pro viande, 16 janvier 2013

La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN. Symposium Pro viande, 16 janvier 2013 La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN Symposium Pro viande, 16 janvier 2013 La viande dans l alimentation du nourrisson Les recommandations pour l alimentation

Plus en détail

Le petit déjeuner : un repas pour partir du bon pied!

Le petit déjeuner : un repas pour partir du bon pied! Le petit déjeuner : un repas pour partir du bon pied! 2 POURQUOI LE PETIT-DÉJEUNER EST-IL UN REPAS SI IMPORTANT? Pour «Recharger les batteries» après une nuit de jeûne Eviter les «creux à l estomac» et

Plus en détail

Le petit déjeuner expliqué aux ados

Le petit déjeuner expliqué aux ados Le petit déjeuner expliqué aux ados Testez vos connaissances De quelle quantité de calcium votre corps a-t-il besoin chaque jour? Autant que dans 1 verre de lait Autant que dans 8 verres de lait Autant

Plus en détail

Alimentation de l enfant dans la première année de vie

Alimentation de l enfant dans la première année de vie Alimentation de l enfant dans la première année de vie De l âge de 0 à 4 mois Allaitement (au besoin complété par du lait de départ pour nourrisson, de préférence hypoallergène (par exemple : Beba HA start,

Plus en détail

L ALIMENTATION. Le corps au travail

L ALIMENTATION. Le corps au travail L ALIMENTATION Sommaire 1. Apprendrs à connaitre ton corps 2. Equilibre ton alimentation pour répondre aux besoins de ton organisme 3. Joue la variété, jongle avec tous les aliments Apprends à connaitre

Plus en détail

OBJECTIFS : Assurer la formation de réserves énergétiques optimales (= glycogène)

OBJECTIFS : Assurer la formation de réserves énergétiques optimales (= glycogène) OBJECTIFS : Assurer la formation de réserves énergétiques optimales (= glycogène) Garantir le parfait état de la masse musculaire Eviter tout problème digestif Prévenir les déficits en minéraux et vitamines

Plus en détail

Du lait... aux petits plats Comment diversifier l alimentation de votre enfant? Conseils pratiques

Du lait... aux petits plats Comment diversifier l alimentation de votre enfant? Conseils pratiques Informations destinées aux parents Du lait... aux petits plats Comment diversifier l alimentation de votre enfant? Conseils pratiques Vers l alimentation à la cuillère La diversification est le passage

Plus en détail

SPORT ET DIETETIQUE. PROTEINES : 1g = 4kcal 15% de l apport énergétique quotidien

SPORT ET DIETETIQUE. PROTEINES : 1g = 4kcal 15% de l apport énergétique quotidien Docteur PAULE MORARD IBM ECULLY SPORT ET DIETETIQUE BESOINS GLUCIDES : 1g= 4kcal 55% de l apport energétique quotidien Glucides à indice glycémique élevé ( IG) : Pain, purée, riz blanc, corn flakes Glucides

Plus en détail

Présentation faite par l ADES. «animation, diététique, hygiène alimentaire»

Présentation faite par l ADES. «animation, diététique, hygiène alimentaire» Présentation faite par l ADES «animation, diététique, hygiène alimentaire» Les bases de l équilibre alimentaire Pourquoi mange-t-on? Aliments = source d énergie Nutriments énergétiques Protéines 1g = 4

Plus en détail

Qui est considéré comme sportif? L alimentation du sportif amateur comment s y prendre? Une alimentation EQUILIBREE, au quotidien 20.11.

Qui est considéré comme sportif? L alimentation du sportif amateur comment s y prendre? Une alimentation EQUILIBREE, au quotidien 20.11. Nutrition et Sport L alimentation du sportif amateur comment s y prendre? Qui est considéré comme sportif? Valérie Ducommun Diététicienne dipl. ES Diplôme universitaire Nutrition du Sportif A.F. Creff

Plus en détail

La composition des différents laits de mammifères, boissons végétales et préparations pour nourrissons

La composition des différents laits de mammifères, boissons végétales et préparations pour nourrissons La composition des différents laits de mammifères, boissons végétales et préparations pour nourrissons Diaporama réalisé par l ISPED, Université Bordeaux 2, juin 2010 Les laits de mammifères Composition

Plus en détail

Alimentation Les groupes d aliments

Alimentation Les groupes d aliments Alimentation Les groupes d aliments Au nombre de sept, les groupes d aliments permettent une classification simplifiée des aliments. Ce classement se fait par leurs teneurs en nutriments (protéines, lipides,

Plus en détail

Plats préparés. Plats préparés

Plats préparés. Plats préparés Plats préparés Plats préparés Les plats préparés ou prêts à consommer trouvent de plus en plus leur place dans notre alimentation quotidienne. Nous n avons pas toujours la possibilité de préparer chaque

Plus en détail

Je trie les aliments du monde entier

Je trie les aliments du monde entier 5 6 7 Mon corps a des besoins Je trie les aliments du monde entier JE DÉCOUVRE LES ALIMENTS. 1. On peut trier les aliments dans quatre groupes (ou familles) différents. 2. Donne un nom à chacune des familles.

Plus en détail

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne 22/11/2012 1 Contexte de l intervention Pertes des repères alimentaires Nouveaux produits alimentaires, diversification

Plus en détail

Les règles de l'équilibre alimentaire : la journée alimentaire d'un enfant d'âge scolaire

Les règles de l'équilibre alimentaire : la journée alimentaire d'un enfant d'âge scolaire CHAPITRE 22 Les règles de l'équilibre alimentaire : la journée alimentaire d'un enfant d'âge scolaire CE QU'IL FAUT SAVOIR Élaborer des repas équilibrés consiste à dresser la liste des menus qui composeront

Plus en détail

Les Protéines. Session 2

Les Protéines. Session 2 Les Protéines Session 2 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine Challenge12sem-S2-Proteines-Dec2012 2 Nos besoins quotidiens Protéines Contribuent au maintien de la masse musculaire

Plus en détail

Alimentation : grossesse et allaitement

Alimentation : grossesse et allaitement Clinique des Grangettes 7, ch. des Grangettes CH-1224 Chêne-Bougeries Alimentation : grossesse et allaitement Tél. 022 305 01 11 Fax 022 349 80 21 www.grangettes.ch Vous êtes enceinte ou vous allaitez,

Plus en détail

Son éveil. il y a de l anniversaire dans l air! À 1 an, Bébé savoure la joie d être un grand! Ça cogite! Un petit corps d athlète! Quel œil de lynx!

Son éveil. il y a de l anniversaire dans l air! À 1 an, Bébé savoure la joie d être un grand! Ça cogite! Un petit corps d athlète! Quel œil de lynx! Son éveil il y a de l anniversaire dans l air! À 1 an, Bébé savoure la joie d être un grand! Ça cogite! Bébé comprend l utilisation de certains objets et commence à essayer d empiler des cubes. Il poursuit

Plus en détail

Les groupes d aliments

Les groupes d aliments PARTIE SOURCES NUTRITIONNELLES CHAPITRE 1 Les groupes d aliments Objectif Identifier les groupes d aliments et leurs constituants caractéristiques E En PFMP au multi-accueil «Les Petits Loups», Lisa est

Plus en détail

Allergie aux protéines de lait et intolérance au lactose

Allergie aux protéines de lait et intolérance au lactose Allergie aux protéines de lait et intolérance au lactose Quelle est la différence entre une allergie alimentaire et une intolérance? Ce sont deux réactions différentes, que peut avoir notre organisme suite

Plus en détail

Son éveil. Son appétit de vivre grandit de jour en jour. À 6 mois, variez les plaisirs! Il est tout ouïe! Rien ne lui échappe!

Son éveil. Son appétit de vivre grandit de jour en jour. À 6 mois, variez les plaisirs! Il est tout ouïe! Rien ne lui échappe! Son éveil Son appétit de vivre grandit de jour en jour. À 6 mois, variez les plaisirs! Il est tout ouïe! Sa sensibilité aux rythmes et aux musiques s affine. Il soutient désormais son attention plus longtemps

Plus en détail

Manger et bouger entre 12 et 36 mois

Manger et bouger entre 12 et 36 mois Manger et bouger entre 12 et 36 mois Introduction C est au cours de la petite enfance que les habitudes alimentaires se développent. Outre de promouvoir de bonnes habitudes alimentaires, l alimentation

Plus en détail

L alimentation : Comment bien se nourrir?

L alimentation : Comment bien se nourrir? Sciences Andrée Otte L alimentation : Comment bien se nourrir? Chaque jour, on a besoin de manger et de boire : l alimentation est indispensable à la vie. Une bonne alimentation est l une des clés essentielles

Plus en détail

EQUILIBRE ALIMENTAIRE

EQUILIBRE ALIMENTAIRE EQUILIBRE ALIMENTAIRE Sommaire Pourquoi mange t'on? Qu'est ce qui influence notre alimentation? Pourquoi manger équilibré? Comment manger équilibré? Les différents groupes d'aliments. La composition des

Plus en détail

Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation

Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation Le GEM RCN. (Groupe d Etude des Marchés de Restauration Collective et de Nutrition)

Plus en détail

L alimentation de la personne âgée

L alimentation de la personne âgée La recette du mois L alimentation de la personne âgée Niveau de difficulté : Ingrédients indispensables : 3 cuillerées d imagination 2 bonnes doses de convivialité 1 brin de vigilance Ustensiles : User

Plus en détail

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER... POURQUOI? POUR QUI? À Après huit à douze heures de sommeil, les réserves d'énergie de l'organisme sont épuisées : le petit déjeuner

Plus en détail

DIETETIQUE et SPORT. de la théorie à la pratique. Marie-Hélène Genas Diététicienne UF de biologie et médecine du sport CHU de Grenoble

DIETETIQUE et SPORT. de la théorie à la pratique. Marie-Hélène Genas Diététicienne UF de biologie et médecine du sport CHU de Grenoble DIETETIQUE et SPORT de la théorie à la pratique Marie-Hélène Genas Diététicienne UF de biologie et médecine du sport CHU de Grenoble Pour être en forme et le rester hygiène de vie : - sommeil suffisant

Plus en détail

L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013

L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013 L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013 PLAN DE L EXPOSE Pourquoi mange-t-on? Spécificités pour l enfant La pyramide alimentaire Besoins nutritionnels par tranches d âges Comportements POURQUOI MANGE-T-0N?

Plus en détail

L équilibre alimentaire expliqué aux «jeunes»

L équilibre alimentaire expliqué aux «jeunes» L équilibre alimentaire expliqué aux «jeunes» Testez vos connaissances De quoi sont composés les fruits et légumes qui les rendent si bons pour la santé? Quel est le fruit qui apporte le plus de vitamine

Plus en détail

LA DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE

LA DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE 45 ème J.A.N.D. 28 janvier 2005 LA DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE Christophe Dupont Hôpital Saint Vincent de Paul, 82, avenue Denfert-Rochereau, 75674 Paris cedex 14 La diversification est la phase de transition

Plus en détail

DISCIPLINE : SCIENCES

DISCIPLINE : SCIENCES DISCIPLINE : SCIENCES SEQUENCE : L alimentation SEANCE 4 : (60 mns) Période : 1 Niveau : Cycle 3 OBJECTIF : Classification des aliments et leur devenir. COMPéTENCE : Rôle des aliments dans l o rganisme.

Plus en détail

Pour des dents de lait saines

Pour des dents de lait saines Pour des dents de lait saines Les dents de lait sont importantes pour le développement de l enfant Des dents de lait saines sont importantes pour la mastication et la santé générale de l enfant. La prévention

Plus en détail

Neocate Advance recettes et bons conseils

Neocate Advance recettes et bons conseils Neocate Advance recettes et bons conseils Table des matières Qu est-ce que Neocate Advance?... Qu est-ce que Neocate Advance?. 3 Préparation Neocate Advance 3 Préparation de Neocate Advance 4 Conservation

Plus en détail

Quelques idées de menus entre 18 mois et 3 ans

Quelques idées de menus entre 18 mois et 3 ans Quelques idées de menus entre 18 mois et 3 ans Déjeuner : Avocat-tomate, poisson en papillote, pommes de terre vapeur, yaourt nature sucré, fruits au sirop léger. Concombre-sauce yaourt*, omelette aux

Plus en détail

Glucides Protéines - Lipides

Glucides Protéines - Lipides Glucides Protéines Lipides Le GPL dont notre corps a besoin Les Glucides ou s, moitié de nos calories. Ils sont notre carburant. doivent apporter un peu plus de la Mais où se cachentils? Dans tous les

Plus en détail

Saveurs Quiz! Vrai ou Faux? Faites le point sur vos connaissances avec le Saveur Quiz! Jeu des équivalences P13

Saveurs Quiz! Vrai ou Faux? Faites le point sur vos connaissances avec le Saveur Quiz! Jeu des équivalences P13 Vrai ou Faux? Faites le point sur vos connaissances avec le Saveur Quiz! Jeu des équivalences P13 Un yaourt aux fruits compte comme : A Une portion de fruits B Un produit laitier Cliquez pour découvrir

Plus en détail

Formation diététique et restauration

Formation diététique et restauration L alimentation Formation diététique et restauration Janvier 2016 L alimentation doit apporter une quantité suffisante des différents nutriments nécessaires pour assurer la couverture de l ensemble des

Plus en détail

L alimentation équilibrée des petits (1-6 ans)

L alimentation équilibrée des petits (1-6 ans) L alimentation équilibrée des petits (1-6 ans) L alimentation joue un rôle important dans le développement de certaines maladies (maladies cardio- vasculaires, certains cancers, diabète, obésité, ostéoporose).

Plus en détail

Comment manger mieux au quotidien?

Comment manger mieux au quotidien? Comment manger mieux au quotidien? Alimentation : généralités Une alimentation équilibrée comporte : - Eau : au moins 1,5 l/jour - Fruits et légumes : crus et cuits 5 portions/jour - Féculents : pain,

Plus en détail

«Equilibre alimentaire et performance sportive»

«Equilibre alimentaire et performance sportive» «Equilibre alimentaire et performance sportive» Septembre 2013 Centre de médecine du sport- Albertville clothildemora.diet@orange.fr Plan Besoins nutritionnels Equilibre alimentaire Compétition et nutrition

Plus en détail

Parcours du Cœur scolaires 2015 Atelier diététique

Parcours du Cœur scolaires 2015 Atelier diététique Parcours du Cœur scolaires 2015 Atelier diététique Conçu par Fabienne Cima, diététicienne dans l unité de prévention cardiovasculaire au CHU de PONTCHAILLOU Fabienne.cima@chu-rennes.fr Objectif général

Plus en détail

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne L alimentation : partie intégrante de la prise en charge de l enfant et de l adolescent diabétique base du traitement avec l insulinothérapie et l activité

Plus en détail

Comment s alimenter avant / après une séance de sport?

Comment s alimenter avant / après une séance de sport? Rencontre Sport & Santé 26 mai 2015 Comment s alimenter avant / après une séance de sport? Stéphanie JEAN-ANGELE Diététicienne Point sur l équilibre alimentaire La pyramide alimentaire PRODUITS SUCRES

Plus en détail

Guide pratique. Pour. Une. Alimentation. Équilibrée

Guide pratique. Pour. Une. Alimentation. Équilibrée Guide pratique Pour Une Alimentation Équilibrée La diététique en quelques mots page 3 ~ 2 ~ Les groupes d aliments, quels sont-ils? page 4 Vous êtes en poste de matin page 5 Vous êtes en poste d après-midi

Plus en détail

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004.

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter des maladies. Si la

Plus en détail

Petit guide d alimentation à l attention des personnes présentant un problème stomatologique

Petit guide d alimentation à l attention des personnes présentant un problème stomatologique Petit guide d alimentation à l attention des personnes présentant un problème stomatologique Service de Stomatologie et de Chirurgie Maxillo-Faciale C.H.U. Hôtel Dieu 44093 Nantes cedex 01 Plan QUELQUES

Plus en détail

Alimentation dans les établissements d'accueil municipaux de la petite enfance. Introduction des aliments issus de l'agriculture biologique

Alimentation dans les établissements d'accueil municipaux de la petite enfance. Introduction des aliments issus de l'agriculture biologique PETIT DEJEUNER PRESSE DU 18 FEVRIER 2005 Alimentation dans les établissements d'accueil municipaux de la petite enfance Introduction des aliments issus de l'agriculture biologique SOMMAIRE LA PROTECTION

Plus en détail