Tout sur l assemblée générale du 21 mai

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tout sur l assemblée générale du 21 mai"

Transcription

1 Tout sur l assemblée générale du 21 mai L AQDER en action La consultance internationale Décès d un bâtisseur Dossiers des Affaires économiques Poste-publica ons : No de conven on Avril 2014 page: 1

2 Le CONTENU Au na onal Mot du président page 3 AQDER en ac on pages 4-5 Remerciements page 5 Élec ons (administrateurs) page 5 Mot du trésorier page 6 Affaires économiques pages Dossier web page 12 Condoléances pages Assurances pages Nouveaux membres page 17 Assemblée générale pages Les partenaires Caisse d économie page 2 Industrielle Alliance page 12 La Capitale page 15 Les sec ons AQDER Lanaudière Ac vités page 10 AQDER Rive-sud Hommage à M. Caisse page 11 AQDER Outaouais Consultance interna onale p [NDLR] Dans ce magazine, les éléments de texte soulignés et de couleur bleue cons tuent des hyperliens accessibles aux membres branchés 29 e année, numéro 2 / Avril 2014 Fondée en 1976 sous l appellation d origine d APR, l Association québécoise des directeurs et directrices d établissement d ens enseignement eignement retraités (AQDER) regroupe plus de personnes ayant occupé des postes à la direction d un établissement scolaire; ses membres sont répartis dans 23 sections couvrant tout le Québec et certaines régions hors territoire. Notre association nationale, autonome, est aussi membre à part entière de la FQDE avec d autres associations de directions d établissements, toujo ujours urs en poste; Adresse postale : AQDER, 7855 boulevard L.-H.-Lafontaine Bureau 100 Anjou QC H1K 4E4/ Site web ; / Courriel : Équipe de rédaction: Les administrateurs régionaux et nationaux ou leurs mandatés / Équipe de correction : Marjolaine Maltais, Rachel Desrochers, Jean-Marc Proulx. Coordination ~ Édition ~ Infographie : Robert Poulin / Impression : SISCA / Webmestre: Robert Poulin / Tirage : exemplaires. Les idées et les opinions exprimées dans les chroniques et les textes publiés dans le magazine DIRECTION n engagent que les persp ersonnes qui les ont rédigés. Avril 2014 page: 2

3 Le mot du PRÉSIDENT VIVE LE PRINTEMPS Un des premiers signaux de l'arrivée du printemps n'est -il pas d'entendre parler de la cabane à sucre? Comme on dit, c'est le réveil de la nature...les érables reprennent vie; une de nos tradi ons québécoises renaît...c'est la fête à la cabane. Pour ma part, un autre signal me revient à la même période. En effet, je me mets à fredonner et non à chanter (que voulez-vous j'ai un problème de voix) le «Printemps» de Michel Fugain...quel air entraînant : «Le printemps est arrivé, sors de ta maison le printemps est arrivé, la belle saison l'amour et la joie sont revenus chez toi Y a le printemps qui te réveille, t'as le bonjour du printemps.» Comment résister à un tel appel? Si l'on prend le temps de regarder autour de nous, l'on sent vraiment un «nouveau» souffle. Combien de fois avezvous dit ou entendu dire : «si le printemps peut arriver» Ainsi pour plusieurs, c'est la période toute choisie pour relancer des projets personnels qui étaient en a ente. Le printemps, qu'on le veuille ou non, nous donne un nouvel élan. On a le goût de... fort importantes dans la vie démocra que de notre associa on. Ainsi vous êtes tous et toutes conviés à Drummondville le 21 mai prochain afin de par ciper à l'assemblée générale de l'aqder. En plus d'assister à l'assemblée générale de votre sec- on et à celle de l'aqder, pourquoi ne pas profiter de ce souffle printanier, de ce regain de vie pour offrir vos services à l'associa on que ce soit en par cipant à divers comités ou en vous présentant comme administrateurs dans votre sec on ou au niveau na onal. Nous savons tous et toutes que les retraités sont des gens ac fs, sont des gens impliqués dans plusieurs organismes mais pourquoi ne pas l'être pour une associa on qui a à cœur de s'occuper des directeurs, directrices d'établissement d'enseignement retraités. Pourquoi ne pas commencer à s'occuper de nos propres affaires, de nos besoins, de nos priorités? Le printemps étant souvent une période de renouveau alors il serait intéressant que vous puissiez vous rapprocher, à moins que ce ne soit déjà fait, de votre sec on, de votre associa- on afin que tous et toutes ensemble nous puissions nous dire «Le printemps est arrivé... vive la vie...vive le vent...» sans oublier de fredonner «Vive ma sec on Vive l'aqder». Il en est de même dans notre vie associa ve. Le printemps n'est-il pas le moment propice, le moment tout désigné pour les assemblées générales de sec ons, pour l'assemblée générale de l'aqder. Alors, comme le dit Fugain dans sa chanson, «sors de ta maison» et pourquoi pas le faire pour par ciper à ces rencontres Guy Lessard Président na onal ADQER Avril 2014 page: 3

4 RÉPARTITION DES DÉLÉGUÉS À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE POUR L ANNÉE 2014 ET RÈGLES DE DISTRIBUTION DU BUDGET PARTICIPATION Les présidents de sec on ont reçu la répar on des délégués pour l assemblée générale annuelle; le calcul est effectué au prorata du nombre de membres de chacune des sec ons; ce nombre sert aussi dans la distribu on du budget de par cipa on dont les sommes allouées aux sec ons facilitent le remboursement d une par e des dépenses des délégués à l assemblée générale. Ces règles s pulent que le montant alloué est versé à la sec on, laquelle a la responsabilité de rembourser ses par cipants selon ses règles locales. MEMBRES ATTEIGNANT 65 ANS EN COURS D`ANNÉE Chaque président a reçu la liste des membres de sa sec on qui ont a eint 65 ans depuis février Les présidents sont invités à communiquer avec chacun de ces membres, afin de leur suggérer des documents pouvant les aider à prendre la meilleure décision au niveau de l assurance médicaments. Également, chaque président informera ces derniers qu ils doivent communiquer avec l AQDER au moment où leur rente de la CARRA sera coordonnée avec celle de la RRQ, afin de donner l informa on exacte perme ant de faire diminuer la co sa on à l AQDER. CONSEIL DES PRÉSIDENTS - ATELIER DE TRAVAIL Une séance de travail a permis aux présidents de discuter des sujets Par Paul PETERSON directeur général ~ L AQDER en ac on! COMITÉ DE VÉRIFICATION FINANCIÈRE Les membres du comité de vérifica- on financière, composé de M. Laval Cavanagh, président de la sec on Gaspésie, M. André-Gilde Poirier, président de la sec on Lauren des et M. Clément Lemoine, trésorier de l AQDER, ont vérifié les rapports de dépenses de l AQDER pour l exercice se terminant le 31 décembre 2013; ils ont obtenu tous les renseignements et toutes les explica ons demandés. Leur examen a comporté une revue complète de tous les rapports de dépenses présentés et ils ont vérifié les pièces jus fica ves. Le rapport déposé s pule : «À notre avis, du mieux que nous avons pu nous en rendre compte par les renseignements et les explica ons qui nous ont été donnés, le tout nous semble conforme aux exigences de l AQDER.» Mme Louise Meunier, adjointe administra ve et Paul Peterson, directeur général de l AQDER ont également assisté à la rencontre. RENCONTRE ANNUELLE 2015 M. Alain Ouellet, président de la sec- on Saguenay-Lac-Saint-Jean nous proposés et de faire leurs recommanda ons au conseil d administra on invite à notre rencontre annuelle en lors de la plénière suivant cet atelier. Les sujets abordés étaient les suivants : Pourquoi adhérer à l AQDER : 24 raisons d être membre de Vous aurez dans les prochains mois, de l informa on rela ve à cet RAPPORT FINANCIER DES SECTIONS l AQDER et Cadre organisa onnel de la rencontre annuelle. À important rendez-vous associa f qui DE L`AQDER vous perme ra de visiter nos collègues du Saguenay-Lac-Saint-Jean. la suite d échanges intéressants, il a été proposé de rete- Le trésorier de l AQDER, M. Clément Lemoine, a rappelé aux présidents Ce e ac vité se endra au début de nir certains points qui faisaient que chaque sec on doit fournir à juin 2015 un rendez-vous à ne pas consensus. l AQDER depuis janvier dernier, une manquer! copie de ses états financiers afin de Vous serez informés dans les se conformer à la demande des vérificateurs. Aidez-nous à vous aider! tant dossier. Merci à tous les par cipants pour la semaines qui suivent de l évolu on de cet impor- qualité des différentes interven ons. Avril 2014 page: 4

5 MERCI MONSIEUR MORIN Par Paul PETERSON directeur général ~ L AQDER en ac on! PROCHAINE RENCONTRE DU CONSEIL DES PRÉSIDENTS Monsieur André Morin de la sec on Du Suroît, membre et président du comité des assurances depuis 2010 a décidé de passer à autre chose. Merci André pour ta collabora on et ton support. Ton implica on au sein du comité des assurances nous aura permis de mieux comprendre et de mieux saisir tous les aléas de ce dossier; tu auras été pour nous un pilier important. Nous te souhaitons bonne chance dans tes nouveaux projets. La prochaine réunion du conseil des présidents se endra le mardi 20 mai prochain à l Hôtel et Suites Le Dauphin à Drummondville. Elle sera suivie de notre assemblée générale, le mercredi 21 mai. Veuillez prendre note que ce e année, trois postes d administrateurs vien- nent en élec on. Après le dévoilement des candidats élus, il y aura une rencontre du conseil des présidents, et ce, afin de pro- céder à l élec on des administrateurs pour l année RAPPEL: ÉLECTION DE TROIS ADMINISTRATEURSE Membres de l AQDER, En tant que président d élec on pour l année 2014, il est de mes préroga ves de vous informer que trois postes d administrateurs viendront en élec on en mai Ces postes sont actuellement occupés par madame Denise Desjardins-Labelle, madame Marjolaine Maltais (fin de mandat), monsieur Clément Lemoine. En date d aujourd hui, nous n avons pas reçu suffisamment de candidatures pour combler tous les postes en élec on. Les règlements de notre associa on précisent que tout membre régulier peut poser sa candidature à un poste d administrateur de l AQDER. Toutefois, celui ou celle qui pose sa candidature à tre d administrateur accepte implicitement d occuper éventuellement un poste de dirigeant au sein du conseil d administra on s il y est élu par les membres du conseil des présidents (ar cle 9-1,09). Si vous souhaitez poser votre candidature, vous devrez vous procurer un bulle n de mise en candidature soit auprès de madame Louise Meunier au ou par courriel soit en le récupérant au sur la page d accueil de l AQDER. Ce bulle n devra être retourné à mon a en- on au secrétariat de l AQDER et être parvenu au bureau avant 12 h le mercredi 23 avril 2014 (courrier postal ou courrier électronique). Une courte le re de présenta on de deux pages au maximum et une photo format passeport devront accompagner votre bulle n de mise en candidature afin de servir d introduc on auprès des délégués votants. Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sen ments dis ngués. Jean-Pierre Gagné Président d élec on Avril 2014 page: 5

6 Par Clément LEMOINE administrateur et trésorier AQDER ~ Mot du trésorier L année 2014 a démarré sur les chapeaux de roues. Il y a eu déjà sept jours de réunions qui ont permis des échanges à plusieurs niveaux : comité préparatoire à l assemblée générale (1 jour), comité de la révision budgétaire (1 jour), conseil d administra on (2 jours), conseil des présidents (3 jours). D autres rencontres sont prévues avant la paru on de ce numéro. Comité préparatoire à l assemblée générale Je fais par e de ce groupe de travail qui met en place les principaux éléments qui vont nous perme re de vivre une assemblée générale de qualité à Drummondville le 21 mai prochain. Une centaine de délégués venant de toutes les sec ons de l AQDER seront présents à cet événement. L assemblée générale sera précédée d un conseil des présidents qui se endra le mardi 20 mai. Deux membres du conseil d administra on terminent leur premier mandat et viendront en élec on. Le troisième, quant à lui, ne peut poursuivre ayant réalisé ses trois mandats de deux ans. Comité de la révision budgétaire Notre deuxième rencontre qui s est tenue le 21 janvier nous a permis de faire le point sur divers sujets touchant le budget de l AQDER : le système financier actuel, un profil de co sa on qui serait équitable pour tous, une analyse du budget en vigueur. Le comité de travail devra faire un rapport au conseil d administra on vers la mi-mai. Ce rapport con endra des recommanda ons qui perme ront d arrimer le budget avec les nouvelles orienta ons de l AQDER pour Les besoins des membres seront ainsi mieux servis. Comité des affaires économiques (CAÉ) Les divers dossiers touchant le CAÉ sont en marche. La rencontre prévue le 11 février a été reportée au 4 mars. Le CAÉ main ent que la conférence prévue lors de la prochaine assemblée générale ait comme thème l Assurance autonomie et ses possibles impacts sur les finances des retraités et sur notre plan d assurance. Nous voulons également reme re à jour toute la documenta on concernant le CAÉ sur le site web de l AQDER. Ce travail sera effectué dans les prochaines semaines. Un comité de travail se penchera également sur le retour au travail des retraités du RRPE. C est une ques on de principe pour les membres du CAÉ et nous voulons que la ques on soit clarifiée une fois pour toutes. Comme vous pouvez le constater, le travail ne manquera pas pour le trésorier. Le premier versement de l année pour la quote-part aux sec ons devrait se faire en avril et le versement du budget par cipa on à l assemblée générale devrait se faire en début mai. Également, je solliciterai l appui des délégués, lors de l assemblée générale, pour obtenir un 2 e mandat au conseil d administra on en souhaitant que le conseil des présidents me confie à nouveau le poste de trésorier. Avril 2014 page: 6

7 Par André TREMBLAY membre du comité ~ LES AFFAIRES ÉCONOMIQUES publica on. UN SOUTIEN DANS LE DEUIL Aujourd hui, j aborde avec vous l offre d un service d accompagnement dispensé par les maisons funéraires. Dans le présent texte, la documenta on écrite u lisée a été rendue disponible par la Fédéra- on des coopéra ves funéraires du Québec. Ce e documenta on est également disponible sur notre site. Ce nouveau service a été mis sur pied il y a quelques années. C est un ou l de sou en qui s appuie sur une démarche centrée sur la personne, à l aide de quatre (4) fascicules bien documentés, et in tulés Auprès de vous. Le contenu de ces quatre fascicules aborde les étapes de retour à l équilibre, par culièrement au cours de la première année du deuil. Un service d accompagnement psychologique gratuit peut également être offert, lorsque nécessaire. Les internautes peuvent consulter les ou ls sur le champ en cliquant sur les hyperliens. Le premier fascicule vise à soutenir les personnes endeuillées dans les épreuves du choc et de la désorganisa on qui surviennent dès les premiers mois d un deuil. Il est important que la personne endeuillée trouve sur sa route quelqu un qui saura l écouter, et ainsi lui perme re d exprimer ses émo- ons. Également plusieurs stratégies seront proposées pour apaiser les symptômes physiques du deuil. Dans le deuxième fascicule, on voit à supporter les personnes endeuillées dans la réorganisa on de leur vie personnelle, après le départ d un proche. Plusieurs ques ons se posent alors Par exemple, un deuil nous permet-il de mieux nous connaître comme personne humaine? Et suite à un deuil, estce qu une personne change, et si oui de quelle manière? Une personne endeuillée vit-elle des rela ons plus authen ques, plus significa ves avec son entourage? Plusieurs ques ons auxquelles on tente de répondre de façon ar culée dans ce e deuxième Dans le troisième fascicule, la démarche proposée aux personnes endeuillées vise à ce que ces dernières comprennent mieux les sen ments troubles qui mènent à la réappropria on de leur vie. Il s agit de survivre tout en conservant le souvenir de la personne qui n est plus. Par la même occasion on analyse la difficulté de faire face à un deuil dans la société d aujourd hui. L objec f avoué est de perme re à la personne endeuillée de cheminer dans le processus du deuil. L aide thérapeu que est également envisagée lorsque nécessaire. Avouons qu il y a là un grand défi à relever Enfin, le quatrième et dernier fascicule prépare le terrain à une plus grande tolérance envers la vie en général. Son contenu spécifique a pour but d aider les personnes endeuillées à mieux comprendre et assimiler les phases du processus de deuil qui mènent à la guérison. Dans une entrevue avec Jean Monbourque e, ce dernier iden fie les signes qui perme ront à une personne de constater que son deuil est en voie de se terminer. Au cours de son entre en, Monsieur Monbourque e introduit le défi de découvrir un sens à la perte d un être cher, afin de trouver justement un nouveau sens à sa vie. Ce quatrième et dernier fascicule de la série se termine par une bibliographie d une dizaine de tres pour alimenter les personnes qui auraient besoin d aller plus loin dans leur recherche personnelle de sérénité face à un deuil. Si vous désirez recevoir une copie de ces 4 fascicules, veuillez vous adresser à la Coopéra ve funéraire la plus près de chez vous. On en retrouve plus de 30 à la grandeur du Québec. En dernier recours, vous pouvez vous adresser à la Fédéra on des coopéra ves funéraires du Québec, au 31, rue King Ouest, local 410, Sherbrooke. J1H 1N5. Voici l adresse du site internet : Avril 2014 page: 7

8 Par André TREMBLAY membre du comité ~ LES AFFAIRES ÉCONOMIQUES LE FARDEAU DE LA PREUVE Souvent les commerçants ont tendance à reme re au consommateur le fardeau de la preuve, au détriment du respect de l individu et en l absence de concept de qualité. Voici un fait vécu personnellement il y a de cela quelques mois. Ma femme et moi nous commandons un lit escamotable auprès d un marchand de meubles de notre région. C est un marchand local dont la réputa on est bonne, et qui vend pour plusieurs dizaines de millions de dollars par année au Saguenay-Lac-Saint-Jean. C est un produit qui se fait sur commande seulement, et nous devrons a endre de 6 à 8 semaines avant qu il nous soit livré. Le prix du produit est concurren- el et répondra à nos besoins, à la vue du démonstrateur que nous voyons en magasin. Quand vient le temps de la livraison, nous recevons le produit dans des boîtes qui de tout évidence ont été ouvertes. Nous acceptons la livraison, mais quant à moi je suis un peu surpris de constater que l une de ces boîtes n a plus sa forme originale de sor e d usine. Le jour même je me mets au travail pour effectuer le montage de ce fameux lit escamotable. Les premières constata ons me laissent perplexe en effet le nombre d ar cles de quincaillerie ne correspond pas au nombre indiqué sur le plan de montage inclus dans l une des boîtes. En fait, dans certains cas il en manque le ers. Qu à cela ne enne je commence à sor r les premiers panneaux, et constate très rapidement que deux d entre eux ont été altérés de façon importante par des vis et boulons qui ont été installés puis arrachés des deux panneaux en ques on. Ces deux panneaux sont devenus par le fait même inu lisables, voire même non sécuritaires. (Ces panneaux doivent être installés à la ver cale, a achés au mur). J appelle chez le marchand, ma vendeuse est absente ce jour-là, et le directeur du service à la clientèle me répond. Je l informe de la situa on, il prend note et me rappellera plus tard. Quelques minutes encore et on me rappelle pour m offrir, croyez-le ou non, un rabais sur le produit livré, s il peut faire mon affaire malgré ses quelques défauts! Je refuse sur le champ car je considère qu il n est pas sécuritaire. Finalement, on me commandera un lit neuf et on reprend le processus d a ente de 6 à 8 semaines. Là ou je veux en venir dans le cas présent, c est que le commerçant n a pas vérifié l état du produit avant de le livrer, et c est moi qui ai eu la tâche de prouver qu il était inu lisable, qui a donc porté le fardeau de la preuve dans ce e situa on. Entendons-nous bien, le marchand n a pas été malhonnête au cours de ce e transac on, du moins c est ma percep on. Mais c est moi le consommateur qui doit subir les inconvénients de la négligence du marchand. Il nous faudra de nouveau a endre de 6 à 8 semaines avant de recevoir ce que nous avons commandé. Cet achat fait par e d une démarche de réaménagement de la maison qui devra a endre, cet équipement étant une pièce importante du processus de rénova on. J ai vécu une situa on semblable avec Espace Bell pour un téléphone cellulaire acheté en septembre dernier. Ce téléphone avait tendance à «planter» très souvent quand nous voulions nous en servir avec le système Bluetooth de notre véhicule automobile. Encore là nous avons dû nous défendre bec et ongles pour obtenir sa sfac on! -> Avril 2014 page: 8

9 Par André TREMBLAY membre du comité ~ LES AFFAIRES ÉCONOMIQUES En conclusion, nous devons nous montrer de plus en plus vigilants comme consommateurs aujourd hui, car je suis persuadé que les deux exemples démontrés dans ce texte se produisent très souvent auprès de l ensemble de nos membres. Un dernier pe t truc en terminant : Quand une situa on probléma que se présente lors de l achat d un produit ou d un service quelconque, si vous rencontrez des «résistances» de la part de votre vendeur à régler votre problème, demandez à parler à son patron, et au patron du patron le cas échéant On règlera votre problème beaucoup plus efficacement, beaucoup plus rapidement, et à votre sa sfac- on. Bonne chance lors de vos prochains achats. FRAIS FUNÉRAIRES : NOUVELLE APPROCHE Depuis quelques années au Québec, précisément à Québec, Limoilou, St-Apollinaire et maintenant à Montréal, une entreprise a fait son appari on dans le paysage des arrangements funéraires. Ce e entreprise qui porte le nom d Harmonia pour ne pas la nommer, cible sa démarche de mise en marché sur la créma on seulement. En ce sens, on parle de frais variant de 1 500$ à 4 000$, compara vement à des sommes variant de 8 000$ à $ pour des funérailles tradi onnelles avec embaumement, exposi- on, salon funéraire etc. Il s agit donc d une pra que beaucoup plus économique offerte sur le marché. La cérémonie des derniers hommages peut se tenir dans un lieu de culte tradi onnel ou encore un lieu de culture, ou même un site historique en lien avec la personne défunte. La disposi on des cendres peut se faire là encore de différentes manières. Le cime ère ou le columbarium peuvent être choisis comme c est encore le cas très souvent. On peut encore choisir un parc cinéraire, ou un lieu dans la nature, au choix de la personne défunte ou de la famille proche. Pour perpétuer la mémoire du défunt, Harmonia offre la possibilité de le faire sur un site Web, rien de moins! On peut aussi le faire par un signet personnalisé, ou encore par un cédérom-souvenirs ou un albumsouvenirs. Dans ce nouveau créneau du marché des frais funéraires au Québec on offre également la possibilité d effectuer un pré-arrangement comme pour les funérailles tradi onnelles. Ce e nouvelle entreprise a pignon sur rue à Québec depuis 2006 et offre maintenant des services à Montréal. Avis aux intéressés. Avril 2014 page: 9

10 Par Hubert Beaulieu responsable des communica ons AQDER LANAUDIÈRE ~ LES SECTIONS CDS Lanaudière Le nouveau conseil de la Pe t déjeuner Chaque premier vendredi du mois,les membres de l'aqder et leur conjoint se réunissent à la salle à manger du Château Jolie e pour déjeuner. En moyenne, une dizaine de membres se déplacent pour fraterniser autour d'un copieux déjeuner. Ce e ac vité fait relâche pour les mois de juillet, d'août et de septembre. Bienvenue à tous. sec on Lanaudière élu en novembre dernier est composé de mesdames Rachel Desrochers, présidente, Colombe Loyer- Mondor, secrétaire, Léda Fournier, Ruth Harvey, messieurs Pierre Vachon, trésorier, Michel Marion et Hubert Beaulieu. Souper à l'école Hôtelière Le 27 février dernier, près de soixante-dix membres, conjoints et amis se sont réunis à l'école Hôtelière de Jolie e afin d'encourager la relève de l'école et déguster le fruit de leur travail. Chaque année, ce e ac vité est un franc succès. Un repas de cinq services nous est proposé dans une atmosphère chaleureuse. Ac vités à venir : Cabane à sucre ( avril ), sor e culturelle à Sherbrooke et croisière sur le lac Memphrémagog (juin), tournoi de golf et pique-nique (septembre), assemblée générale (novembre ). Avril 2014 page: 10

11 Par Denis DUVAL président AQDER Rive-Sud ~ LES SECTIONS UN MEMBRE DE LA SECTION RIVE-SUD HONORÉ Monsieur Normand Caisse, membre de la sec on Rive-Sud, a été intronisé au Temple de la Renommée de la Ligue de Hockey Junior Majeur du Québec, le mercredi 2 avril dernier à l Hôtel Hya -Régency de Montréal. Cet événement était présenté par RDS. Pendant 12 saisons, Normand Caisse aura été un digne représentant de la LHJMQ à tre d officiel sur glace. Alors que la ligue en était à ses débuts en 1969, Monsieur Caisse amorça sa carrière comme juge de ligne au niveau junior majeur, avant de prendre les grandes responsabilités d arbitre à compter de la saison Il aura été impliqué dans 291 par es de la LHJMQ au total, en addi onnant les matchs des séries à ceux des saisons régulières de à Rappelons le contexte où les officiels de sa généra on devaient travailler, les matchs étant disputés avec grande robustesse, les mêlées générales étant fréquentes et les par sans qui se montraient très cri ques face aux décisions des officiels. C est en qu il aura été désigné le plus souvent pour gérer les rencontres sur la pa noire, soit 46 fois, ce qui, à l époque, lui perme ait d inscrire un nouveau record de la LHJMQ pour le plus de matchs comme arbitre dans une même saison : 39 par es en saison régulière et 7 en éliminatoires. En mai 1979, c est au niveau de la Ligue canadienne qu on le considéra pour arbitrer deux rencontres du tournoi de la Coupe Mémorial. Il a aussi fait sa marque au niveau interna onal, alors qu en 1976 et 1979 il représenta le Canada comme arbitre sur glace pour un tournoi mondial junior, étant même désigné pour officier le match Russie/Suède en finale de la compé on de Dans la vie de tous les jours, il aura fait carrière dans le monde de l enseignement dont 28 ans en tant que directeur d écoles primaires à Longueuil. Nous tenons à féliciter Monsieur Normand Caisse pour l hommage qui lui a été rendu et qu il mérite pleinement. Avril 2014 page: 11

12 Par Robert POULIN porteur du dossier web ~ AIDE en ligne De l aide personnalisée Nous vous avons précédemment incités à ouvrir un compte Facebook afin d être en mesure de recevoir des courriels de votre associa on dès qu une informa on est rendue publique ( CF Direc on janvier 2014 page 21 ). conque a besoin d aide avec un ordinateur. Vous devez premièrement devenir membre (15$ par année) puis, si vous avez besoin d aide, si vous souhaitez apprendre de nouvelles choses,... un formateur expérimenté vous répondra. Et nul besoin de vous déplacer : tout se fait par internet. Voici des exemples : Ateliers sur le courriel, dépannage informa que, forma on internet, aide sur les virus, installa on de logiciels, téléphone internet, etc Plusieurs membres ont tenté l expérience et tous sont emballés. Aujourd hui nous voulons a rer votre a en on sur un service offert aux 50 ans et plus, le RIAQ. Ce site (www.riaq.ca ) est une mine d or pour qui- Avril 2014 page: 12

13 Par Guy LESSARD président na onal ~ CONDOLÉANCES DISPARITION D UN DES BÂTISSEURS DE LA FQDE En effet Serge Morin, membre de l AQDER et ex- président de la FQDE de 2002 à 2008, est décédé tragiquement le 28 février dernier suite à un accident de motoneige dans la région de Trois-Rivières. Ce e dispari on brusque et soudaine nous rappelle sans doute combien nous sommes fragiles dans notre vie. Serge a été pour les direc ons d école un modèle, un «ba ant». Pour ceux et celles qui ont connu et travaillé avec Serge, et j en fais par e, il a toujours eu à cœur la cause des direc ons d école. Il a mis en œuvre plusieurs projets afin de faire reconnaître comme il se doit notre profession. Son implica on et ses croyances ont permis à ce que nous puissions prendre la place qui nous revenait dans le système d éduca on. Il a toujours su faire preuve de leadership. Je me souviens par culièrement de lui comme un des leaders dans le secteur de nos condi ons d emploi. Serge, ta grande croyance en nous, direc ons d école, fait que nous ne pourrons t oublier. Tu as su faire ta marque et nous perme re d aller de l avant. Alors merci pour tout. Au nom de l AQDER, je ens à offrir mes plus sincères condoléances à toute sa famille et par culièrement à son épouse, sa fille et sa pe te-fille. Plus de 1000 membres de L AQDER ont recours à l assurance de biens offerte par le programme privilège d assurances générales de La Capitale pour assurer leur domicile, leur chalet, véhicule automobile ou récréa f, voire même leur protec on juridique. En plus d offrir des prix concurren- els aux membres par cipants, ce programme comporte un avantage collec f qui consiste au versement d une bonifica on à l associa on. Ce e bonifica on est reliée directement à l indice de perte réalisé durant l année con- Guy Lessard Par Paul Famelart répondant na onal du dossier ~ LES ASSURANCES BONIFICATION DE $ REÇUE DE LA CAPITALE tractuelle. Ainsi, pour l année 2013, puisque l indice de perte se situe sous le seuil de 65 %, l AQDER a reçu un chèque de 6 671$. Comme ce versement est généré par la par cipa- on des membres au programme privilège et que ce montant n apparaît pas aux prévisions budgétaires 2014, l AQDER a résolu d inscrire ce e somme à un poste spécifique et de dédier cet argent à la réalisation de projets élaborés par les sections dans le cadre des orienta ons Avril 2014 page: 13

14 Par Louise MEUNIER adjointe administra ve ~ CONDOLÉANCES Bas-Saint-Laurent Bouchard, Lise 14 janvier 2014 Nos autres disparus Marguerite-Bourgeoys Giroux, Francis-Philip? 2013 Bas-Saint-Laurent Lavoie, Fernande 13 février 2014 Centre du Québec Désautel, Madeleine 14 nov Champlain Char er, Jean-Pierre 12 déc Champlain Gignac, Hélène 28 février 2014 Champlain Lemieux, Roch, mc 9 déc Champlain Mar n, Jeanne e 30 nov.2013 De la Pointe de l Île Balena, Louis 6 mars 2014 La Capitale Bisson, Gemma 27 janvier 2014 Lanaudière Papillon, Jacqueline 19 nov Lauren des Lauzon, Normand 24 février 2014 Montréal Dupont, Jean-Louis 7 janvier 2014 Montréal Laniel, Armand 30 septembre 2013 Montréal Tardif, Jean-Paul 1 février 2014 Montréal Michaud, Bérénice 11 octobre 2013 Région de Québec Claveau, Jean-Marie 12 janvier 2014 Région de Québec Walsh, Edwidge 3 mars 2014 Richelieu-Yamaska Hillman, Jacques 21 novembre 2013 Richelieu-Yamaska Juneau, Roger 27 décembre 2013 Rive-Sud Courtemanche, Marc 11 nov.2013 Rive-Sud Racine, Gine e 21 décembre 2013 Laval Baril, Guy 7 janvier 2014 Saguenay-Lac-Saint-Jean Aubin, Henri 1 janvier2014 Maniwaki- Mont-Laurier Brisebois, Marguerite 16 fév Mauricie Morin, Serge 28 février 2014 Mauricie Soucy, Estelle 15 janvier 2014 Saguenay-Lac-Saint-Jean Gauthier, Thérèse, mc 8 fév Saguenay-Lac-Saint-Jean Harvey, Antonin 29 janvier 2014 Saguenay-Lac-Saint-Jean Morisse e, Gaétane 16 fév Marguerite-Bourgeoys Therrien, Jean-Guy 16 janvier 2014 Nos pensées accompagnent les familles et amis de ceux et celles qui faisaient une diffé- rence dans nos rangs. Avril 2014 page: 14

15 Par notre partenaire La Capitale ~ LES ASSURANCES Avril 2014 page: 15

16 PHASE DE RÉFLEXION À l instar de Françoise Harel Giasson je me suis dit : «Si c est fait pour être fait par du monde, tu dois bien être capable de le faire», et je me suis lancée dans le processus d inscrip on! J ai eu la chance d être retenue dans la première cohorte de par cipa on à un stage interna onal au Togo en Afrique offert aux membres de la FQDE et de l AQDER. PHASE DE PRÉPARATION Tout d abord, afin d acquérir les no ons de base dans le domaine de la consultance interna onale et de se préparer à une interven on terrain, le groupe de neuf direc- ons d établissement, en fonc on ou retraités, a bénéficié de la forma on, du sou en et de l accompagnement offerts par une chef d entreprise qui œuvre à l interna- onal sous l appella on de «C2D Services, Catalyseurs de développement». Ce e étape du processus fut sans aucun doute un incontournable. Cinq jours d appropria on, d appren ssage et d élabora on d ou ls ont permis de me re en Par Chris ne Labelle Retraitée et consultante de la sec on Outaouais ~ Dossier LA CONSULTANCE INTERNATIONALE À LA RETRAITE, POURQUOI PAS? place les condi ons favorables à la réalisa on de la mission. PHASE DE RÉALISATION «Aider quelqu un d autre augmente la vision posi ve que l on a de soi, et cela parce que l on donne et non pas parce que l on prend.» (Brammer dans Roberts et Prui, 2010) Le groupe du projet de Stage interna onal au Togo Fins prêts pour le départ nous nous envolions pour le Togo, un pays de 100 km de large et de 600 km du nord au sud, le plus pe- t pays d Afrique, situé entre le Bénin et le Ghana. Nous débarquons à Lomé, la capitale. Après avoir été accueillis chaleureusement, avec tambours et trompe es par une déléga on de représentants de l UNESCO, et exténués par plus de 20 heures de vols et d aéroports nous nous dirigeons vers notre hôtel bénéficiant d une vue imprenable sur l océan Atlan que!!! Outre les rencontres avec des membres de la commission na onale pour l UNESCO et d autres dignitaires de l éduca on et des partenaires, nous avons visité des écoles de brousse (écoles d ini a ves locales) et, en milieu urbain, visité des écoles construites par l état Les écoles sous la paillote, meublées de bancs et de tables sculptés à même les troncs d arbres par les parents ouvertes à la fraîcheur du vent, gérées par des direc ons d écoles rayonnantes et fières de nous recevoir, imprégnées de l implica on des parents nous font presque oublier la vétusté des lieux! Dans les écoles de milieu urbain de Lomé, on est frappés d étonnement par le mobilier rudimentaire, l accès limité aux volumes et cahiers, le peu de personnel possédant les compétences requises On déambule, curieux, parmi des élèves, des enseignants et des parents heureux des sourires contagieux arborant les visages des enfants excités par la visite de blancs!!! C est à la fois pathé que et étonnant de voir briller leurs yeux lorsqu ils observent leur photo sur nos table es électroniques. On filme des scènes déconcer- Michel Gobeil de l'outaouais, 3 directeurs des écoles visitées, Chris ne Labelle de l'aqder de l Outaouais Avril 2014 page: 16

17 tantes telles que les enfants qui chantent une comp ne sur le choléra dont une épidémie faisait rage lors de notre passage. Que dire de ces direc ons d écoles du primaire qui enseignent, souvent à temps plein, en plus de leur charge de chef d établissement; des direc ons d écoles secondaires (proviseurs) et de leur unique adjoint (censeur) qui gèrent une école de élèves!!! Eh oui! Un établissement de 30 classes dénombrant chacune au moins une centaine d élèves! Malgré la pénurie d enseignants, le peu de ressources, l absence de forma on en ges on, nos homologues nous étonnent par leur créa vité, leur engagement, leur énergie leur fierté à nous faire visiter leur école. PHASE DE CLÔTURE La dernière journée, une rencontre de l ensemble des ges onnaires togolais et québécois nous a permis de partager l inventaire des pra ques gagnantes observées lors de nos tournées. Ce e présenta- on a favorisé des échanges enrichissants de part et d autre. C est avec émo on et avec l inten on de garder contact que nous repartons faire nos valises pour un autre périple de plus de 20 heures de vol et d a ente dans les aéroports. Finalement, si on considère qu au jeu de la vie, ceux qui transpirent s amusent davantage que ceux qui les regardent du haut de leur mépris (William Feather), les 32 0 C en moyenne et le haut taux d humidité ont fait de nous des personnes Par Chris ne Labelle Retraitée et consultante ~ Dossier qui se sont énormément amusées. Chris ne Labelle Retraitée et consultante en ges on de l éduca on Des élèves d'une école sous la paillote (école d'ini a ve locale en brousse) Par Louise MEUNIER adjointe administra ve En mars dernier, le conseil d administra on avait le plaisir d accepter les nouveaux membres dont vous trouverez la liste qui suit. Nous vous invitons à les accueillir chaleureusement dans nos rangs. Lauren des Deschamps, Monique 7 janvier 2014 Lauren des Gosselin, André 15 septembre 2013 Marguerite-Bourgeoys Bertrand, André 26 août 2002 Marguerite-Bourgeoys Perras, Jean- Guy 12 février 2014 Marguerite-Bourgeoys Tétrault Johanne 15 août 2013 Rive-Sud Dubois, Carolle 5 janvier 2014 La Capitale Filteau, Pierre, mc Rive-Sud Gaude e, Chris an 15 janvier 2014 Richelieu-Yamaska Lambert, Guy 17 juillet 2009 Saguenay-Lac-Saint-Jean Tremblay, Michelle 15 juillet 2013 Avril 2014 page: 17

18 Conformément à l ar cle 4-1,01 des règlements de l AQDER, vous êtes invités à par ciper à L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE : Mercredi 21 mai 2014 à 11 h 00 Hôtel et Suites Le Dauphin de Drummondville, 600, boulevard Saint-Joseph, Drummondville (Québec) J2C 2C ORDRE DU JOUR Ouverture de l assemblée: -Moment de recueillement 1- Lecture de l avis de convoca on et constata on du quorum 2- Lecture et adop on de l ordre du jour 3- Adop on du procès-verbal de l assemblée générale du 29 mai Rapport annuel des ac vités du conseil d administra on 5- Rapport des vérificateurs externes (États financiers 2013) 6- Prévisions budgétaires Ordre de la reconnaissance 8- Rapport du président d élec on 9- Vœux de l assemblée 10- Levée de l assemblée Paul Peterson, directeur général. Avril 2014 page: 18

19 FORMULAIRE D INSCRIPTION Veuillez réserver votre chambre au : ou au et vous inscrire avant le 26 avril 2014 Nom du membre : Sec on de l AQDER : Conjoint, conjointe : Adresse : Téléphone : Courriel : Ci-joint un chèque au montant de Libellé au nom de : AQDER Faire parvenir votre formulaire et votre chèque à : 7855, boul. L.-H.-Lafontaine Anjou (Québec) H1K 4E4 Veuillez-vous inscrire avant le 26 avril 2014 Mercredi 21 mai Membre Conjoint Coût Total Déjeuner 20 $ Avril 2014 page: 19

20 Par Guy LESSARD président na onal: AQDER ~ MESSAGE du PRÉSIDENT L assemblée générale annuelle de l AQDER se veut un grand moment démocra que où comme associa on nous prenons un temps d arrêt afin de faire le bilan de l année qui vient de s écouler sans oublier également de déga- ger, au besoin, certaines orienta ons qui viendraient influencer notre regroupement pour les mois, les années à venir. Dans ce contexte, je vous invite donc à venir par ciper à ce e assemblée annuelle où tous ensemble nous pour- rons con nuer de façonner l AQDER, de lui donner un visage, une âme qui soit celle que les directeurs, directrices retraités désirent lui imprégner. C est donc avec le plus grand des plaisirs que je vous accueillerai à Drummondville le mer- credi 21 mai prochain. Au plaisir de vous y rencontrer et d échanger avec vous. Guy Lessard, président HORAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE À l Hôtel et Suites Le Dauphin À Drummondville Tél. : ou au Mardi 20 mai h 30 à 16 h - Couronne A Rencontre du conseil des présidents 16 h 45 - Couronne A Présenta on des candidats (s il y a élec on) 17 h 15 à19 h - Salle Lions Rencontre des membres (Une consomma on est payée par l AQDER) Souper libre : Possibilité pour chacune des sec ons d organiser un souper pour leur déléga on Mercredi 21 mai h 30 à 8 h 15- Couronne A Élec on (S il y a lieu) 8 h 15 Salle Royal Déjeuner : coût 20 $ 9 h 15 à 10 h 15 Conférence : M. Claude Quin n - L assurance autonomie 10 h 30 Salon Du Roi Rencontre du conseil des présidents pour élec on des dirigeants 11 h Couronne A-B- C Assemblée générale Avril 2014 page: 20

Association québécoise. des directeurs et directrices d établissement d enseignement. retraités

Association québécoise. des directeurs et directrices d établissement d enseignement. retraités Association québécoise des directeurs et directrices d établissement d enseignement retraités La retraite, pour les ex-membres de la FQDE ou ceux 1 qui ont déjà occupé une fonction à la direction d établissement

Plus en détail

Modèles de lettres de présentation. Pour une candidature personnalisée

Modèles de lettres de présentation. Pour une candidature personnalisée Modèles de lettres de présentation Pour une candidature personnalisée Document réalisé par le Carrefour jeunesseemploi Rivière-du-Nord 2013-2014 Saint-Jérôme, le 20 septembre 2013 Monsieur Mario St-Onge

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

SESSION AUTOMNE 2015 du Cégep de Saint-Jérôme du Centre collégial de Mont-Laurier du Centre collégial de Mont-Tremblant Ce guide cons tue l ou l à u liser pour être correctement inscrit à vos cours. Notez

Plus en détail

Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions

Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions Cher participant au cours de Patinage Plus, Merci de votre intérêt à devenir un entraîneur professionnel de Patinage Canada! Peu après l

Plus en détail

Contact avec les employeurs. Pour te démarquer auprès des employeurs, fais-toi connaître!

Contact avec les employeurs. Pour te démarquer auprès des employeurs, fais-toi connaître! Contact avec les employeurs Pour te démarquer auprès des employeurs, fais-toi connaître! Document réalisé par le Carrefour jeunesse-emploi Rivière-du-Nord 2015 TU ENVOIES TON CV PAR COURRIEL? Écrire :

Plus en détail

APRES-INRS. Compte rendu du 23 e Conseil d administration Tenu vendredi, le 30 avril 2010 à 10h00

APRES-INRS. Compte rendu du 23 e Conseil d administration Tenu vendredi, le 30 avril 2010 à 10h00 APRES-INRS Compte rendu du 23 e Conseil d administration Tenu vendredi, le 30 avril 2010 à 10h00 Local 4412 de l Édifice INRS à Québec et Local G-09 de l Édifice 18 au Campus de l IAF à Laval Étaient présents

Plus en détail

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au PLAN D INTERVENTION Service des ressources éducatives Version finale

Plus en détail

SIXIÈME ASSEMBLÉE GÉNÉRALE NATIONALE D UCCO SACC CSN

SIXIÈME ASSEMBLÉE GÉNÉRALE NATIONALE D UCCO SACC CSN Montréal, le 9 juin 2015 À toutes les présidences des sections locales À tous les exécutifs régionaux À l exécutif national SIXIÈME ASSEMBLÉE GÉNÉRALE NATIONALE D UCCO SACC CSN La sixième Assemblée générale

Plus en détail

PLAN DE COMMANDITE. Par ailleurs, les profits liés à cette commandite permettront d aider les victimes d intimidation dans divers services de soutien.

PLAN DE COMMANDITE. Par ailleurs, les profits liés à cette commandite permettront d aider les victimes d intimidation dans divers services de soutien. [DROIT À UNE VIE SANS INTIMIDATION] PLAN DE COMMANDITE Le Fonds d Aide aux Victimes d Intimidation est actuellement à la recherche de commanditaires pour son TOURNOI DE GOLF ANNUEL 2015, qui aura lieu

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE - F.A.Q.

GUIDE PRATIQUE - F.A.Q. Qui peut bénéficier d un séjour proposé par le secteur jeunesse du Caes? Les enfants à charge jusqu à 20 ans inclus d agent Inserm en ac vité ou retraité. Au moins un des deux parents doit être ouvrant

Plus en détail

BIOÉNERGIE SPIRITUELLE «CORE ENERGETICS» Institut du Canada. Direction : Lorraine Desmarais. Programme de transformation et de guérison spirituelle

BIOÉNERGIE SPIRITUELLE «CORE ENERGETICS» Institut du Canada. Direction : Lorraine Desmarais. Programme de transformation et de guérison spirituelle BIOÉNERGIE SPIRITUELLE «CORE ENERGETICS» Institut du Canada Direction : Lorraine Desmarais Programme de transformation et de guérison spirituelle MODALITÉS : ENGAGEMENT ET PAIEMENTS À vous toutes et tous

Plus en détail

4 ADJOINTS ADMINISTRATIFS ET 4 ADJOINTS DE DIRECTION POSTES PERMANENTS À TEMPS PLEIN TORONTO (ONTARIO)

4 ADJOINTS ADMINISTRATIFS ET 4 ADJOINTS DE DIRECTION POSTES PERMANENTS À TEMPS PLEIN TORONTO (ONTARIO) L Ordre des métiers de l Ontario est une organisation gérée par l industrie, qui a pour mission de protéger l intérêt public en réglementant et en promouvant les métiers spécialisés. Premier organisme

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSIBILITÉ EN VERTU DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES -

DEMANDE D ADMISSIBILITÉ EN VERTU DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES - 5, Place Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Télec. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca DOCUMENT A DEMANDE D ADMISSIBILITÉ EN VERTU DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE

Plus en détail

ALAIN DUNBERRY Avec la collaboration de Frédéric Legault Professeurs DEFS, UQAM Septembre 2013 2 1. Introduction 5 6 7 8 11 12 2. La méthodologie 14 15 16 3. Les résultats des opérations d évaluation

Plus en détail

Restauration scolaire : l'enjeu d e la qualité

Restauration scolaire : l'enjeu d e la qualité Formation sur 1 journée Lundi 20 octobre 2014 ou Jeudi 13 novembre 2014 Présentation et objectifs Cette formation a pour but de définir le contexte global de la restauration scolaire en précisant toutes

Plus en détail

Procédures d admission par équivalence

Procédures d admission par équivalence Procédures d admission par équivalence Conformément à ses règlements et aux exigences prescrites par le Code des professions du Québec, l Ordre des conseillers et conseillères d orientation du Québec (OCCOQ)

Plus en détail

PARTIE 1 RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Note : tous les champs doivent être complétés. Veuillez écrire lisiblement.

PARTIE 1 RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Note : tous les champs doivent être complétés. Veuillez écrire lisiblement. Demande de bourse pour l Academie Passe a l action Cette bourse est disponible pour les jeunes Canadiens qui participent à une Académie Passe à l action au Canada. Les candidats doivent démontrer une passion

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Veuillez prendre note que ce document est à titre de référence. Votre convention collective prévaut sur toutes les informations fournies dans ce document. Si vous

Plus en détail

De plus, nous souhaitons vous rappeler qu une politique d annulation est en vigueur pour ces activités (voir le formulaire d inscription).

De plus, nous souhaitons vous rappeler qu une politique d annulation est en vigueur pour ces activités (voir le formulaire d inscription). Le 28 juillet 2015 Cher membre de l AQINAC, Fière du succès incontestable de son tournoi de golf annuel, l Association québécoise des industries de nutrition animale et céréalière est heureuse de vous

Plus en détail

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi anapec Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Des compétences pour l emploi des emplois pour les

Plus en détail

Demander un placement dans une maison de soins de longue durée

Demander un placement dans une maison de soins de longue durée Demander un placement dans une maison de soins de longue durée CASC du Nord-Ouest Présenter une demande de placement dans une maison de soins de longue durée Après avoir décidé de demander un placement

Plus en détail

Examen d habileté à effectuer des tâches de chef d équipe pour le personnel de bureau. Exemples de questions

Examen d habileté à effectuer des tâches de chef d équipe pour le personnel de bureau. Exemples de questions Examen d habileté à effectuer des tâches de chef d équipe pour le personnel de bureau (G C E B) Pour approfondir vos connaissances sur les emplois dans la fonction publique, consultez le site www.carrieres.gouv.qc.ca.

Plus en détail

DEMANDE DE RECONNAISSANCE

DEMANDE DE RECONNAISSANCE Renseignements généraux et directives Ce formulaire vous permet de procéder à une demande de reconnaissance de cours de tutorat privé. À qui s adresse ce formulaire? Le formulaire s adresse au postulant

Plus en détail

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013 GUIDE D APPEL D OFFRES VOLET : ACTIVITÉS juillet 2013 à juin 2014 janvier 2013 Québec en Forme est heureux d accompagner et de soutenir Rosemont Jeunesse en santé! AVANT TOUTE CHOSE ET POUR VOUS AIDER

Plus en détail

Monsieur Raynald Hawkins, commissaire, est absent.

Monsieur Raynald Hawkins, commissaire, est absent. Page 11 PROVINCE DE QUÉBEC Ville de Laval À UNE SÉANCE ORDINAIRE du comité exécutif de la Commission scolaire de Laval, tenue le 7 octobre 2015, à 17 h 30, au 955, boulevard Saint-Martin Ouest, Laval,

Plus en détail

Contact avec les employeurs. Pour vous démarquer auprès des employeurs, faites-vous connaître!

Contact avec les employeurs. Pour vous démarquer auprès des employeurs, faites-vous connaître! Pour vous démarquer auprès des employeurs, faites-vous connaître! Document réalisé par le Carrefour jeunesseemploi Rivière-du-Nord 2011-2012 Contact avec les employeurs Sommaire : Le marché ouvert Le marché

Plus en détail

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016 Projet LA DESCRIPTION DU PROJET Jeunes sur la piste du patrimoine mondial consiste à jumeler des écoles situées dans les

Plus en détail

CAMPAGNE DE FINANCEMENT DU PROGRAMME PROTECTION & SÉCURITÉ

CAMPAGNE DE FINANCEMENT DU PROGRAMME PROTECTION & SÉCURITÉ CAMPAGNE DE FINANCEMENT DU PROGRAMME PROTECTION & SÉCURITÉ AUX PROFITS DES ÉQUIPES DE FOOTBALL DES ASSOCIATIONS ET INSTITUTIONS DU QUÉBEC : En collaboration avec : INVITATION AUX DIRIGEANTS ET ADMINISTRATEURS

Plus en détail

2. Acceptation du procès-verbal de la réunion du Conseil d administration du 3 mai 2013

2. Acceptation du procès-verbal de la réunion du Conseil d administration du 3 mai 2013 Procès-verbal de la 45 e réunion du Conseil d administration tenue le lundi 19 août 2013 à 9h30, par vidéoconférence Étaient présents : Local 4412 de l Édifice INRS à Québec Salle G-09 de l Édifice 18

Plus en détail

Faites parler de votre entreprise

Faites parler de votre entreprise Faites parler de votre entreprise Pourquoi annoncer sur Internet? 70 % des consommateurs font confiance aux commentaires laissés sur Internet. 85 % de la population a accès à Internet. 75 % des gens consultent

Plus en détail

Ma première assurance auto. Je suis en contrôle!

Ma première assurance auto. Je suis en contrôle! Ma première assurance auto Je suis en contrôle! L assurance auto, c est obligatoire! Obligatoire L assurance auto sert d abord à couvrir les dommages que tu pourrais causer aux autres. Ça s appelle la

Plus en détail

Sont absents: M. Jean-François Hébert M me Sylvie Laflamme M me Chantal Rivest

Sont absents: M. Jean-François Hébert M me Sylvie Laflamme M me Chantal Rivest PROCÈS-VERBAL Réunion des membres du Conseil d établissement Centre de formation Compétence Rive-Sud tenue à La Prairie le jeudi 20 mai 2010 au 399 Conrad-Pelletier de 19 h à 20 h 30 Sont présents : M.

Plus en détail

Admissibilité à la retraite

Admissibilité à la retraite LA RETRAITE PROGRESSIVE LA RETRAITE Le présent document vous est transmis à titre informatif. Il ne constitue pas un outil de travail détaillé. De plus, le syndicat n offre pas le calcul de vos prestations

Plus en détail

Demande d Inscription Initiale

Demande d Inscription Initiale Demande d Inscription Initiale ATTENDEZ D AVOIR TOUTE LA DOCUMENTATION REQUISE AVANT DE REMPLIR CE FORMULAIRE. Documents requis : Il incombe aux candidats de s assurer que leur relevé de notes est envoyé

Plus en détail

PERMIS POUR LOCATION. Utilisation communautaire des installations scolaires PROCÉDURES D INSCRIPTION - INTERNE

PERMIS POUR LOCATION. Utilisation communautaire des installations scolaires PROCÉDURES D INSCRIPTION - INTERNE ÉCOLES DE CHOIX CONSEIL DE CHOIX PERMIS POUR LOCATION Utilisation communautaire des installations scolaires PROCÉDURES D INSCRIPTION - INTERNE LES ÉCOLES LES SERVICES DU SIÈGE SOCIAL LE PERSONNEL DU CEPEO

Plus en détail

Réponses aux questions des titulaires sur les Services en ligne et la réception des relevés

Réponses aux questions des titulaires sur les Services en ligne et la réception des relevés Réponses aux questions des titulaires sur les Services en ligne et la réception des relevés Pour en savoir plus à ce sujet, veuillez communiquer avec l administrateur de votre programme ou le Service à

Plus en détail

COURS D ÉTÉ ET ÉPREUVES DU MELS 2014

COURS D ÉTÉ ET ÉPREUVES DU MELS 2014 COURS D ÉTÉ ET ÉPREUVES DU MELS 2014 INFORMATIONS GÉNÉRALES Clientèle : Les cours d été sont d abord offerts : aux élèves de la Commission scolaire des Chênes; à ceux et celles qui fréquentent une autre

Plus en détail

DOCUMENT À CONSERVER, CAR IL CONTIENT PLUSIEURS INFORMATIONS IMPORTANTES QUI VOUS SERONT UTILES TOUT AU LONG DE L ANNÉE SCOLAIRE.

DOCUMENT À CONSERVER, CAR IL CONTIENT PLUSIEURS INFORMATIONS IMPORTANTES QUI VOUS SERONT UTILES TOUT AU LONG DE L ANNÉE SCOLAIRE. DOCUMENT À CONSERVER, CAR IL CONTIENT PLUSIEURS INFORMATIONS IMPORTANTES QUI VOUS SERONT UTILES TOUT AU LONG DE L ANNÉE SCOLAIRE. I.G.A. Coop de Loretteville # de membre de l école du Joli-Bois : 100850

Plus en détail

SUPPORT D AIDE MEMOIRE.LAVOIXDUNORD.FR

SUPPORT D AIDE MEMOIRE.LAVOIXDUNORD.FR SUPPORT D AIDE MEMOIRE.LAVOIXDUNORD.FR 1 Qu est ce que Memoire.lavoixdunord.fr? Memoire.lavoixdunord.fr est un site qui s adresse aux familles des défunts Parce que nous sommes soucieux de proposer aux

Plus en détail

Abonnement interface 2GWEB AS

Abonnement interface 2GWEB AS Abonnement interface 2GWEB AS L interface 2GWEB AS est un outil qui est constitué : 1) Une partie "inscription en ligne", permettant aux adhérents de s'inscrire directement sur internet par l'intermédiaire

Plus en détail

Compte-rendu de l Assemblée Générale de l Alliance Française du 25 février 2009

Compte-rendu de l Assemblée Générale de l Alliance Française du 25 février 2009 Compte-rendu de l Assemblée Générale de l Alliance Française du 25 février 2009 Personnes présentes : Stéphane Dumoulin, Emma Barzic, Philippe Nivlet, Leif Aschehoug et Christian Wiig. Ordre du jour :

Plus en détail

Trousse d éducation pour adultes du Recensement

Trousse d éducation pour adultes du Recensement Trousse d éducation pour adultes du Recensement de 2016 Activité 2 : Le processus du recensement Aperçu Dans cette activité, les élèves apprendront le processus à suivre pour remplir le questionnaire du

Plus en détail

Expérimentation du logiciel de la ligne du temps. Cahier de l élève. Mai 2007

Expérimentation du logiciel de la ligne du temps. Cahier de l élève. Mai 2007 Expérimentation du logiciel de la ligne du temps (Version bêta) Cahier de l élève Je suis un élève du : 1 er cycle du primaire 2 e cycle du primaire 3 e cycle du primaire 1 er cycle du secondaire 2 e cycle

Plus en détail

UNE INVITATION À DEVENIR COACH BÉNÉVOLE

UNE INVITATION À DEVENIR COACH BÉNÉVOLE UNE INVITATION À DEVENIR COACH BÉNÉVOLE À tous les coachs certifiés d ICF Québec Dans le cadre de son congrès annuel, les 25 et 26 octobre 2012, ICF Québec, souhaite lancer un programme de coaching pro

Plus en détail

La lettre de présentation

La lettre de présentation La lettre de présentation Importance de la lettre de présentation Cette lettre est votre premier contact personnalisé avec l employeur. C est pourquoi vous devez y attacher beaucoup d importance. C est

Plus en détail

Guide d utilisation du journal de stage

Guide d utilisation du journal de stage Guide d utilisation du journal de stage À l intention des candidats à l exercice de la profession Table des matières Présentation du journal de stage 2 Aperçu des étapes à suivre 2 Étape 1 - Commencer

Plus en détail

Formation à distance www.educationdesadultes.qc.ca

Formation à distance www.educationdesadultes.qc.ca Formation à distance www.educationdesadultes.qc.ca Répertoire 2013-2014 Version modifiée 18 février 2014 Table des matières MOT DE BIENVENUE... 3 RENSEIGNEMENTS SUR LA FORMATION À DISTANCE... 4 PRÉCISIONS

Plus en détail

FONDATION LOUIS-PHILIPPE JANVIER. 57 rue d'anjou, Granby, Qué. J2H 2N3 tél: 450-375-8818 «LA TROUPE MUSICOPHONIE»

FONDATION LOUIS-PHILIPPE JANVIER. 57 rue d'anjou, Granby, Qué. J2H 2N3 tél: 450-375-8818 «LA TROUPE MUSICOPHONIE» FONDATION LOUIS-PHILIPPE JANVIER 57 rue d'anjou, Granby, Qué. J2H 2N3 tél: 450-375-8818 «LA TROUPE MUSICOPHONIE» Granby, le 10 juillet 2010 Madame, Monsieur, La troupe Musicophonie existe grâce à la Fondation

Plus en détail

À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement

À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement Votre assurance protection du revenu RBC Assurances reconnaît qu une maladie ou une blessure invalidante peut poser des défis sur les

Plus en détail

Nos outils jeunesse de sensibilisation et d éducation à la démocratie

Nos outils jeunesse de sensibilisation et d éducation à la démocratie Nos outils jeunesse de sensibilisation et d éducation à la démocratie Directeur général des élections du Québec, 2009 Dépot légal - Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009 Bibliothèque nationale

Plus en détail

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Opération Vigilance Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Certains parents hésitent à parler de sécurité personnelle avec leur enfant par crainte de l effrayer ou d affecter sa

Plus en détail

PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS

PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS Les prêts de l IAF à l intention des immigrants aident à défrayer le coût des cours et des examens pour qu ils puissent faire au Canada le travail qu ils faisaient

Plus en détail

Régime de rentes du Québec

Régime de rentes du Québec RETRAITE QUÉBEC Guide du bénéficiaire Régime de rentes du Québec Pour connaître vos droits et vos obligations Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre

Plus en détail

RESIDENCE DE L HORTICULTURE

RESIDENCE DE L HORTICULTURE PAPILLONS BLANCS EPERNAY Tous différents et tous égaux CONTRAT DE SEJOUR PHOTO USAGER NOM Prénom Remis le -- -- 20-- Les Papillons Blancs Epernay «Tous différents et tous égaux!» Le présent contrat est

Plus en détail

UN SERVICE À VOTRE IMAGE

UN SERVICE À VOTRE IMAGE UN SERVICE À VOTRE IMAGE Un service Un service de de Mutuelles qui qui inspire inspire la fierté! la fierté! Depuis 2012, Depuis l AQEI 2012, offre l AQEI un offre outil un sur outil mesure à mesure ses

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

GUIDE DE L EMPLOYÉ 2013 OBLIGATIONS D ÉPARGNE DU CANADA. oec.gc.ca PROGRAMME D ÉPARGNE- SALAIRE 1 $ 68$ 3 2 $ 10 $ 7 HOWTO-13

GUIDE DE L EMPLOYÉ 2013 OBLIGATIONS D ÉPARGNE DU CANADA. oec.gc.ca PROGRAMME D ÉPARGNE- SALAIRE 1 $ 68$ 3 2 $ 10 $ 7 HOWTO-13 GUIDE DE L EMPLOYÉ 2013 OBLIGATIONS D ÉPARGNE DU CANADA oec.gc.ca PROGRAMME D ÉPARGNE- SALAIRE 1 $ 1 $ $ 7 $3 5 $7 68$ 3 $ $9 $9 1 2 $ 10 $ 7 $3 8$9 HOWTO-13 Des personnes différentes, des objectifs différents

Plus en détail

Cours d été 2015. Aux parents et élèves de 5 e secondaire

Cours d été 2015. Aux parents et élèves de 5 e secondaire Cours d été 2015 Aux parents et élèves de 5 e secondaire Durant l été, la Commission scolaire offre à ses élèves de 5 e secondaire trois services : 1. Des cours en présentiel, dans les matières suivantes

Plus en détail

PROCÉDURE 1 OFFRIR UNE FORMATION DAFA

PROCÉDURE 1 OFFRIR UNE FORMATION DAFA PROCÉDURE 1 OFFRIR UNE Vous avez suivi votre formation et êtes maintenant certifié Cadre Responsable de la Formation. Félicitations! Prochaine étape : planifier votre formation DAFA. Par où commencer?

Plus en détail

Je participe à la société branchée

Je participe à la société branchée Formation Internet : Je me familiarise avec la navigation sur le Web Cahier d exercices et d activités 2 Je participe à la société branchée Programme ordinateur de Je Passe Partout / Document produit dans

Plus en détail

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses Cet outil a pour but de présenter dix questions d entrevue typiques et le type de réponse qui constitue une réponse concise et réfléchie. Ces questions sont parmi les plus difficiles posées en entrevue.

Plus en détail

Mon passeport internet. mon dossier allocataire / ma recherche d emploi

Mon passeport internet. mon dossier allocataire / ma recherche d emploi Mon passeport internet mon dossier allocataire / ma recherche d emploi Afin de faciliter vos démarches, nous vous proposons, au travers de 7 exercices de 3 à 5 minutes chacun de faire connaissance avec

Plus en détail

Nos partenaires annuels

Nos partenaires annuels 6 E ÉDITION : Février 2014 Nos partenaires annuels Que le temps passe vite. Nous sommes déjà rendus au mois de février 2014 et à la 6 e édition du Bulletin AJBL. Dans cette édition, vous trouverez plusieurs

Plus en détail

Résidence Clairefontaine

Résidence Clairefontaine Résidence Clairefontaine Bienvenue Madame, Monsieur, Vous venez de retirer un dossier de demande de pré-admission pour intégrer la Résidence Clairefontaine. Le Conseil d administration, la direction, tout

Plus en détail

PROGRAMME 2016. Et si vous décidiez d obtenir ce qui vous tient vraiment à cœur?

PROGRAMME 2016. Et si vous décidiez d obtenir ce qui vous tient vraiment à cœur? PROGRAMME 2016 Et si vous décidiez d obtenir ce qui vous tient vraiment à cœur? Crédit photo : Fotolia Bonjour, Voici un programme complet et adapté pour vous réaliser pleinement. Conférences Coachings

Plus en détail

Modèles de lettres réseau

Modèles de lettres réseau Lettre de demande d entretien suite à une recommandation Mentionnez la personne qui vous recommande J ai travaillé avec votre collègue Cécile Dubois, lorsqu elle était en poste chez Renault. Elle connaît

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

1. Définition du projet. 1.1 Description sommaire. 1.2 Objectifs du projet

1. Définition du projet. 1.1 Description sommaire. 1.2 Objectifs du projet 1. Définition du projet 1.1 Description sommaire Ce projet consiste à participer au Relais du lac Memphrémagog en formant une équipe de 6 coureurs maximum. Les coureurs des équipes franchissent des points

Plus en détail

INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS

INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS Exercice de la profession d ergothérapeute Q. Qu est-ce que l exercice de la profession pour l Ordre? R. L Ordre définit

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL ÉTAIENT PRÉSENTS : IL Y A QUORUM ÉTAIENT ÉGALEMENT PRÉSENTS : ABSENCE : Conseil de quartier Notre-Dame-des-Laurentides

PROCÈS-VERBAL ÉTAIENT PRÉSENTS : IL Y A QUORUM ÉTAIENT ÉGALEMENT PRÉSENTS : ABSENCE : Conseil de quartier Notre-Dame-des-Laurentides ÉTAIENT PRÉSENTS : PROCÈS-VERBAL Procès-verbal de la deuxième séance du conseil de quartier Notre-Dame-des-Laurentides, mercredi 2 février 2011, au chalet Notre-Dame-des-Laurentides, 55, rue Moïse-Verret.

Plus en détail

VOUS AVEZ L ART DE VIVRE, NOUS AVONS L ART D ACCOMPAGNER.

VOUS AVEZ L ART DE VIVRE, NOUS AVONS L ART D ACCOMPAGNER. VOUS AVEZ L ART DE VIVRE, NOUS AVONS L ART D ACCOMPAGNER. OBJECTIF DE NOTRE RENCONTRE Je sais à quel point l achat d une propriété est un projet important. Je sais également combien il est capital que

Plus en détail

Éventment Chaques Assiette Bien Remplie LIGNES DIRECTRICES CONCERNANT LA TEAMRAISER MD

Éventment Chaques Assiette Bien Remplie LIGNES DIRECTRICES CONCERNANT LA TEAMRAISER MD Éventment Chaques Assiette Bien Remplie LIGNES DIRECTRICES CONCERNANT LA TEAMRAISER MD Bienvenue à Chaque assiette bien remplie! Nous vous remercions de nous prêter main-forte pour nous aider à soulager

Plus en détail

Voici les textes des fichiers associés au bulletin inf@ CA. Notez que vous retrouverez dans ces textes les nouvelles de toutes les régions.

Voici les textes des fichiers associés au bulletin inf@ CA. Notez que vous retrouverez dans ces textes les nouvelles de toutes les régions. Voici les textes des fichiers associés au bulletin inf@ CA de cette semaine. Notez que vous retrouverez dans ces textes les nouvelles de toutes les régions. Nouvelle Montréal, le 14 novembre 2003 Mise

Plus en détail

Assemblée générale de AQDER-Estrie Jeudi 26 mars 2015 9h45 Hôtellerie Jardins de ville, 4235 boulevard Bourque, Sherbrooke.

Assemblée générale de AQDER-Estrie Jeudi 26 mars 2015 9h45 Hôtellerie Jardins de ville, 4235 boulevard Bourque, Sherbrooke. Assemblée générale de AQDER-Estrie Jeudi 26 mars 2015 9h45 Hôtellerie Jardins de ville, 4235 boulevard Bourque, Sherbrooke Procès verbal 1. Présences et adoption de l ordre du jour Sur proposition de M.

Plus en détail

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles 1 2 Pourquoi ce document? La Poste souhaite apporter des solutions aux besoins de chaque client.

Plus en détail

ÉCOLES DE CHOIX CONSEIL DE CHOIX PERMIS POUR LOCATION. Utilisation communautaire des installations scolaires PROCÉDURES D INSCRIPTION - EXTERNE

ÉCOLES DE CHOIX CONSEIL DE CHOIX PERMIS POUR LOCATION. Utilisation communautaire des installations scolaires PROCÉDURES D INSCRIPTION - EXTERNE ÉCOLES DE CHOIX CONSEIL DE CHOIX PERMIS POUR LOCATION Utilisation communautaire des installations scolaires PROCÉDURES D INSCRIPTION - EXTERNE BIENVENUE AU CONSEIL DES ÉCOLES PUBLIQUES DE L EST DE L ONTARIO

Plus en détail

Bonjour et bienvenue à l assemblée publique du conseil d administration du RTL, en ce jeudi 12 mars 2015.

Bonjour et bienvenue à l assemblée publique du conseil d administration du RTL, en ce jeudi 12 mars 2015. MOT DE LA PRÉSIDENTE Séance du conseil d administration du RTL, le 12 mars 2015 Le texte lu fait foi. Bonjour et bienvenue à l assemblée publique du conseil d administration du RTL, en ce jeudi 12 mars

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE -

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - 9 ème WEEK-END DE FORMATION Des animateurs du réseau 11 13 mars 2011 Paris Le Parlement Européen des Jeunes France est une association apolitique et à but non lucratif,

Plus en détail

Pour passer du rêve à la réalité

Pour passer du rêve à la réalité PRESENTATION DU PROGRAMME ASP LANCEMENT D UNE ENTREPRISE CODE 5264 Objectifs généraux du programme Acquérir les connaissances, les habiletés et les attitudes qui permettent : o de démarrer son entreprise,

Plus en détail

Projet Détail Formation

Projet Détail Formation Projet Détail Formation Programmation 2015-2016 des ateliers, formations et services-conseils pour les entreprises de détail, de services, de restauration, d alimentation et de tourisme. Partenaires du

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL. de la séance régulière tenue le 11 octobre 2010 à 19 h 30 au 14, rue du Vieux-Chemin à Cabano

PROCÈS-VERBAL. de la séance régulière tenue le 11 octobre 2010 à 19 h 30 au 14, rue du Vieux-Chemin à Cabano PROCÈS-VERBAL de la séance régulière tenue le 11 octobre 2010 à 19 h 30 au 14, rue du Vieux-Chemin à Cabano PRÉSENCES ET MOT DE BIENVENUE Sont présents : Mesdames Lyne Daoust, Agathe Drouin, Lise Dubé,

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT. Mardi 6 novembre 2012

PROCÈS-VERBAL DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT. Mardi 6 novembre 2012 PROCÈS-VERBAL DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Mardi 6 novembre 2012 Sont présents: Madame Julie Figueiredo représentante des enseignants Madame Isabelle Gauthier représentante du personnel professionnel Madame

Plus en détail

Exemples d utilisation

Exemples d utilisation Exemples d utilisation Afin de vous donner une indication de la puissance de Librex, voici quelques exemples de la façon dont le logiciel peut être utilisé. Ces exemples sont des cas réels provenant de

Plus en détail

Examen d habileté à répondre aux demandes des citoyens (H R D C) Exemples de questions

Examen d habileté à répondre aux demandes des citoyens (H R D C) Exemples de questions Examen d habileté à répondre aux demandes des citoyens (H R D C) Pour approfondir vos connaissances sur les emplois dans la fonction publique, consultez le site www.carrieres.gouv.qc.ca. Vous pouvez obtenir

Plus en détail

La dématérialisation des marchés publics pour les collectivités

La dématérialisation des marchés publics pour les collectivités Durée de la formation : 2 jours - Prochaines sessions : 25 et 26 septembre 24 et 25 octobre 24 et 25 novembre Présentation et objectifs Les collectivités sont soumises à un certain nombre d'obligations

Plus en détail

UNE ÉTAPE À LA FOIS GUIDE D AHÉSION

UNE ÉTAPE À LA FOIS GUIDE D AHÉSION Votre rôle Votre bien-être Notre Société Votre croissance Votre acquis UNE ÉTAPE À LA FOIS GUIDE D AHÉSION épargne CT CTYourWealth.ca/Savings GUIDE D ADHÉSION UNE ÉTAPE À LA FOIS En tant qu employés de

Plus en détail

Inscription à l examen d agrément général 2015

Inscription à l examen d agrément général 2015 Inscription à l examen d agrément général 2015 Félicitations! Vous avez pris la décision de participer à l examen d agrément général qui se tiendra le samedi 17 octobre 2015 à l Université Laval, à Québec.

Plus en détail

Aide Plan de communication local, Comment le créer?

Aide Plan de communication local, Comment le créer? Aide Plan de communication local, Comment le créer? L objectif de ce document est de vous aider lors de la création et la mise en place de votre plan de communication local. Sommaire Sommaire... 1 1 Quels

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS La sécurité des personnes âgées Ce qu il faut savoir Vie saine, Aînés et Consommation Manitoba Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en

Plus en détail

LIVRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE STANSTEAD LORS D UNE SÉANCE EXTRAORDINAIRE TENUE LE 6 OCTOBRE 2015

LIVRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE STANSTEAD LORS D UNE SÉANCE EXTRAORDINAIRE TENUE LE 6 OCTOBRE 2015 Une séance extraordinaire du conseil municipal de la Ville de Stanstead a eu lieu le 6 e jour du mois d OCTOBRE, de l an DEUX MILLE QUINZE, à l'endroit habituel des sessions. SONT PRÉSENTS Madame et Messieurs

Plus en détail

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013 Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire Septembre 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Wincor Nixdorf Echantillon : Echantillon de 1001 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

Table des matières. Table des matières... 2. Remerciements... 2. Message de la responsable du projet... 3. Contexte du projet... 4

Table des matières. Table des matières... 2. Remerciements... 2. Message de la responsable du projet... 3. Contexte du projet... 4 Table des matières Table des matières... 2 Remerciements... 2 Message de la responsable du projet... 3 Contexte du projet... 4 Historique du projet... 4 Vers une transition secondaire-cégep réussie Édition

Plus en détail

L admission 2015 ORIENTATION PARENTS. DEP ou DEC. Et oui, le temps des inscriptions arrive à grands pas!

L admission 2015 ORIENTATION PARENTS. DEP ou DEC. Et oui, le temps des inscriptions arrive à grands pas! L admission 2015 ÉCOLE SECONDAIRE MONT-DE-LA SALLE ORIENTATION PARENTS Et oui, le temps des inscriptions arrive à grands pas! Dès janvier, il faudra penser à son inscription pour l an prochain! Que se

Plus en détail

Société Inter-Rives de l'île Verte Inc. Règlements généraux version 2011

Société Inter-Rives de l'île Verte Inc. Règlements généraux version 2011 Société Inter-Rives de l'île Verte Inc. Règlements généraux version 2011 SECTION 1: GÉNÉRALITÉS Article 1 Dénomination sociale «La Société Inter-Rives de l'île Verte Inc». Dans les règlements qui suivent,

Plus en détail

Session. L élaboration de la vision, de la mission. et du plan d action. Guide du participant. La Fédération provinciale des

Session. L élaboration de la vision, de la mission. et du plan d action. Guide du participant. La Fédération provinciale des Session L élaboration de la vision, de la mission et du plan d action Guide du participant Préparé par La Fédération provinciale des comités de parents du Manitoba Saint-Boniface Septembre 1996 Avant propos

Plus en détail

Guide pour l enregistrement d une entreprise

Guide pour l enregistrement d une entreprise Guide pour l enregistrement d une entreprise RÉSUMÉ DU CONTENU: A. Comment enregistrer mon entreprise? B. Comment réserver mes rendez-vous d affaires individuels? A. Comment enregistrer mon entreprise?

Plus en détail

Document d orientation COMMUNIQUER LA VALEUR DES MÉDICAMENTS INNOVATEURS ET VACCINS

Document d orientation COMMUNIQUER LA VALEUR DES MÉDICAMENTS INNOVATEURS ET VACCINS Document d orientation COMMUNIQUER LA VALEUR DES MÉDICAMENTS INNOVATEURS ET VACCINS Mise à jour: février 2015 Document d orientation Bienvenue au cours Communiquer la valeur des médicaments innovateurs

Plus en détail

MOT DE LA PRÉSIDENTE. Séance du conseil d administration du RTL, le 8 juillet 2015. Le texte lu fait foi. Bonjour,

MOT DE LA PRÉSIDENTE. Séance du conseil d administration du RTL, le 8 juillet 2015. Le texte lu fait foi. Bonjour, MOT DE LA PRÉSIDENTE Séance du conseil d administration du RTL, le 8 juillet 2015 Le texte lu fait foi. Bonjour, Il me fait plaisir de vous présenter les nouvelles en transport. 1 Cette année encore, le

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 3 1. MOT DE LA PRÉSIDENTE... 4 2. LES COMMISSAIRES ET LA SECRÉTAIRE GÉNÉRALE... 5

TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 3 1. MOT DE LA PRÉSIDENTE... 4 2. LES COMMISSAIRES ET LA SECRÉTAIRE GÉNÉRALE... 5 RAPPORT ANNUEL 2011 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 3 1. MOT DE LA PRÉSIDENTE... 4 2. LES COMMISSAIRES ET LA SECRÉTAIRE GÉNÉRALE... 5 3. MISE EN PLACE DU BUREAU DE L OMBUDSMAN... 6 4. STATISTIQUES...

Plus en détail