Evaluation des projets de logistique urbaine

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Evaluation des projets de logistique urbaine"

Transcription

1 Evaluation des projets de logistique urbaine FRELON, Semaine ATHENS Ecole des Mines, Paris le 15 Mars 2011 Danièle Patier, Chercheur associé au Laboratoire d Economie des Transports, Lyon

2 Contexte Aucune connaissance de la problématique «Marchandises en ville jusque dans les années : Lancement du programme national «Marchandises en ville» Collecte de données : enquêtes Nationales Marchandises en Ville (1994 Bordeaux, 1997 Dijon et Marseille) Une vision précise des liaisons activités-génération de flux de véhicules Une connaissance des organisations logistiques Mise en évidence des dysfonctionnements 2000 : Passage de la vision transport de marchandises à celle de logistique urbaine 2003 : Lancement d un programme «Espaces Logistiques Urbains» 1998 : Lancement d une vague d expérimentations en matière de logistique urbaine Suivi des expérimentations pendant 10 ans 2007 : projet EVAL : méthodologie harmonisée d'évaluation de projet (Interface transport, LET, Gérardin Conseil) Danièle Patier, Chercheur associé au Laboratoire d Economie des Transports, Lyon

3 Expérimentations, nouveaux concepts Toutes les expérimentations : visent à diminuer l impact du camion dans la ville aboutissent à massifier les flux de marchandises occasionnent des ruptures de charge coûteuses (à compenser) nécessitent un partenariat public/privé nécessitent d adapter les réglementations ont besoin de porteur de projet, de soutiens financiers ponctuels Danièle Patier, Chercheur associé au Laboratoire d Economie des Transports, Lyon

4 Innovations Liées aux nouveaux modes de vie des ménages Livraison à domicile Explosion du e-commerce Liées aux nouvelles technologies La révolution d Internet? Les NTIC, Les logiciels optimisateurs de tournées La géolocalisation Les nouveaux véhicules. Liées aux nouvelles organisations logistiques pour répondre aux besoins Liées à la prise en compte des problèmes environnementaux Danièle Patier, Chercheur associé au Laboratoire d Economie des Transports, Lyon

5 Les Espaces logistiques Urbains Les grandes familles de projets Les CDU (Centres de Distribution Urbaine) : La Rochelle, Monaco Les PAV (Point d Accueil des Véhicules) : Bordeaux, Rouen,.. Les BLU (Boites Logistiques Urbaines) : Consignity, e-box Le Portage à Domicile (PAD) L évolution technologique des motorisations Véhicules électriques -Les véhicules GNV Projets combinant plusieurs «briques élémentaires» - Les ELU avec transfert modal - Les ELU «mixtes» : La Petite Reine, L ELU Concorde Projets de réglementation urbaine : Paris, Rapido à Lyon Danièle Patier, Chercheur associé au Laboratoire d Economie des Transports, Lyon

6 Quels critères retenir? Quelles unités? Quelle méthode? Quels indicateurs pertinents? Une difficulté d évaluation Les enjeux de l évaluation Evaluer pour savoir : - quelle efficacité? Comment pérenniser? Quelle reproductibilité? - Faire émerger de nouveaux projets : rôle d incubateur (rôle du PREDIT et des collectivités locales - Etablir des règles du jeu claires pour soutien Labelliser pour promouvoir : outil de politique publique (orienter les financements) Danièle Patier, Chercheur associé au Laboratoire d Economie des Transports, Lyon

7 Les nouveaux modes d organisation - Aspects technique et jeu d acteurs La réglementation Des thématiques variées. - Stationnement, circulation, horaire, localisations Nouveaux espaces logistiques - Hôtels logistiques, CDU, points relais Matériel de transport - Léger embarqué (Chronocity), adapté à l urain (Petite Reine, goupil ), véhicules propres - Nouveaux concepts Danièle Patier, Chercheur associé au Laboratoire d Economie des Transports, Lyon

8 ..Pour différentes options de mise en oeuvre Gestion de la voirie - Contrôle des entrées de ville - Partage de la voirie dans l espace et le temps - Gestion coordonnée des espaces de livraison - Incitation au report modal Gestion des déplacements d achats ou services aux entreprises - Services aux particuliers (PAD ) - Services globaux de livraisons Danièle Patier, Chercheur associé au Laboratoire d Economie des Transports, Lyon

9 Méthodologie Une chaîne d évaluation, du processus des sa conception, son démarrage (évaluation ex ante), de son suivi (monitoring) jusqu à son évaluation ex post 1) Préparation du projet (2) Expérimentation (3) Pérennisation Objectifs stratégiques cohérence Diagnostic de l existant Principes d actions Mise en oeuvre efficacité utilité efficience Effets sur les pratiques Source : D.Boudouin, guide méthodologique ELU, p 72 Tout type de projets, qu ils aient avorté, qu ils soient pérennisés ou «uniques Danièle Patier, Chercheur associé au Laboratoire d Economie des Transports, Lyon

10 Recherche d indicateurs 1. Sélection de 15 projets touchant la logistique urbaine dans les 5 grandes Familles recensées - Une quarantaine de documents de référence les concernant - Recueil des données de base : variables, indicateurs utilisés par les différents Bureaux d étude Variables relevées Projet A 4. Construction d un tableau : projets/variables SOCIAL temps de trajet des employés (Q) évolution des responsabilités - Tableau descriptif...équitable... part de la masse salariale dans le CA subvention / aides coûts d'investissement ECONOMIQUE charge de l'elu (utilisation)...viable... taux de retour à vide consommations énergétiques ENVIRONNEMENTAL distances sur mode routier classique (km, véh.km) Danièle Patier, Chercheur associé au Laboratoire d Economie des Transports,...vivable... Lyon bruit

11 Principes d évaluation Surcoût social et organisational? Impact sur la productivité? Le modèle économique est il viable et compatible avec la rentabilité de la société? Quelles conséquences pour la Gestion du personnel? Pour tous les associés? Economie Surcoût environmental? Impact sur l image de marque? Social Environnement Motivation des employés? Visibilité pour la société? Les benefices environnementaux Sont ils significatis par rapport aux nouveaux materiels Et nouvelle organisation?

12 Les catégories de variables Equitable 20 variables Economie 11 variables Viable 10 variables Social 6 variables Environement 6 variables Vivable 12 variables

13 Résultats : scoring des variables Consensus (dires d experts) sur ajout de variables non prises en comptes Notation : la variable est elle essentielle, importante, optionnelle, hors sujet? Choix des scores : degré d importance On obtient un tableau de 15 colonnes, les variables classées par ordre d importance dans les 6 catégories les variables indispensables forment le «noyau dur» 3 Variable essentielle dans l évaluation du projet, c'est-à-dire nécessaire et suffisante 2 Variable importante, c'est-à-dire nécessaire mais non suffisante 1 Variable optionnelle, contextuelle

14 Résultats : scoring des variables

15 Test de validité Tableau, 1 colonne nombre d occurrences en ligne de chaque variable 2 colonne : le nombre de scores de la même variable >1 Le quotient des 2 = indice de fiabilité du score global Test de stabilité : rescoring On change le coefficient attribué à une variable «essentielle» (4 puis 5 au lieu de 3) Les variables importantes et optionnelles restent à 2 et 1 Les résultats restent stables Pas de bouleversement du classement hierarchique

16 Bilan Tableau, 1 colonne nombre d occurrences en ligne de chaque variable 2 colonne : le nombre de scores de la même variable >1 Le quotient des 2 = indice de fiabilité du score global

17 Scoring Rescoring Bilan Les résultats restent stables Pas de bouleversement du classement hiérarchique

18 Tests de stabilité

19 Bilan Les variables et leur pertinence ont été dégagées selon une méthode de classification simplifiée, basée sur : - la variété des projets étudiés - une relative stabilité de la méthode - une expertise des auteurs (remplissage du tableau, estimation de la crédibilité des résultats) Les variables retenues confrontées au «terrain» Un test sur 2 projets

20 Les indicateurs de contexte Ne relèvent pas d un champ spécifique, Peuvent avoir une importance cruciale Jeux d acteurs et rapports de force - variables de base : état des forces en présence - Variables complémentaires : portage du projet, compétence de la collectivité, maîtrise du foncier, l existant, la capacité d accueil L insertion dans l environnement - Variables : risque de déstabilisation du centre urbain, insertion urbaine, aménagement, reconversion valorisante

21 Les indicateurs Données logistiques Indicateurs économiques et commerciaux Indicateurs environnementaux Noyau dur Indicateurs complémentaires nombre de colis et de palettes longueur des tournées livrés ou enlevés délais de livraison et contraintes nombre de positons, d arrêts de livraison (juste à temps) durée des arrêts temps de zone de chalandise chargement/déchargement distance parcourue sur mode nombre de camions sur chaque routier maillon capacité des véhicules et des taux de remplissage des engins véhicules nombre de camions accueillis vitesse des véhicules sur une plate-forme horaires à la plate-forme charge de l ELU (% d utilisation) horaires aux points touchés coûts d investissement coûts d exploitation subventions, aides, avances remboursables tarifs des prestations satisfaction des clients ou usagers la "visibilité" du projet consommation énergétique émissions de polluants part de la distribution réalisée avec des véhicules propres la sous-traitance préalable sûreté du fret typologie des secteurs d'activités visés typologie des marchandises visées motivation des clients évolution du chiffre d'affaires et du résultat brut d'exploitation le bruit Indicateurs sociaux Spécificité réglementation conditions de travail/ergonomie emploi/nombre de chauffeurs formation/insertion part des livraisons autorisées/interdites encombrement de la voirie heures de stationnement gênant temps de trajet des employés et évolution de leurs responsabilités horaires de travail mode de transport des conducteurs la sécurité conflits entre usagers de l espace

22 Les indicateurs noyau dur Economique et social : - Montant brut d investissements -Charges d exploitation -Subventions -Tarifs des prestations/standards du marché -CA réalisés + Indicateurs qualitatifs : Satisfaction clients, visibilité du projet Technique et logistique : - nombre de colis/palettes livrés ou enlevés, - nombre de positions, d arrêts, - durée des arrêts, - zone de chalandise, - distance sur mode routier classique, - capacité des véhicules, - % de charge de l ELU, (ratio calculé), - % d utilisation (ratio calculé), - nombre de camions accueillis sur la plate-forme

23 Social et ergonomique : Social du point de vue du porteur de projet (+ qualitatives) -formation/insertion - Réponse à un besoin social : PAD - Ergonomie (conditions d utilisations des nouveaux outils) Environnemental : bilan différentiel, normes ADEME + Boiteux (monnaie) - variation de la consommation énergétique (de + en + dimension éco), - variation des émissions de polluants, - part de la distribution effectuée avec des véhicules propres (en vehicules - km et, si possible en tonnes km ), - émissions de polluants, (données utiles pour l'évaluation en valeur économique). Réglementaire : occupation de l espace public - la part des livraisons interdites/autorisées, - l encombrement de la voirie, - la durée de stationnement gênant.

24 Les références D.Patier, "«La Logistique dans la ville»", ed. Celse, 2002 B.Gérardin "«10 ans d expérimentations en matière de livraisons en ville, premier bilan critique"», ed. CERTU, 2007 Daniel Boudouin, "«Guide méthodologique - Les Espaces Logistiques Urbains»", La documentation Française pour le PREDIT, Danièle Patier, "«Benchmarking on innovations in urban logistics"», 11th WCTR, Berkeley, 2007 Interface Transport pour l ADEME "«Espaces logistiques urbains de Monaco et La Rochelle»", ADEME, document téléchargeable gratuitement sur référence # 0303C0070, 2004 Frédéric Henriot, Danièle Patier, Philippe Bossin, Bernard Gérardin «Méthodologie d évaluation des innovations en matière de logistique urbaine», PREDIT GO5, 2008

le modèle Freturb Journée technique «Modèle multimodaux des déplacements» Jeudi 13 février 2014

le modèle Freturb Journée technique «Modèle multimodaux des déplacements» Jeudi 13 février 2014 La prise en compte des marchandises dans la modélisation : le modèle Freturb Jeudi 13 février 2014 Cadrage général Un intérêt croissant pour les marchandises en ville Thématique récente, domaine peu étudié

Plus en détail

Faisabilité de l Intégration Logistique des Espaces de Transport

Faisabilité de l Intégration Logistique des Espaces de Transport Faisabilité de l Intégration Logistique des Espaces de Transport Délégation Générale à l Innovation et au Développement Durable Xiaoning Yang Joël Danard 4 Novembre 2010 Groupe Opérationnel 03 Subvention

Plus en détail

Logistique urbaine à Montpellier

Logistique urbaine à Montpellier Logistique urbaine à Montpellier Montpellier en quelques chiffres 265 000habitants en 2012 (8ème ville française) Une agglomération de 423 000 habitants (15ème agglomération française) Une croissance de

Plus en détail

Cadre d analyse des flux routiers de marchandises en milieu urbain

Cadre d analyse des flux routiers de marchandises en milieu urbain Cadre d analyse des flux routiers de marchandises en milieu urbain Marie Demers Ph.D., associée de recherche Chaire Mobilité 2 e colloque annuel de la Chaire Mobilité École Polytechnique, Montréal, 23

Plus en détail

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Jean-Charles DECONNINCK Président de Generix Group 19 Septembre 2014 Generix Group Qui Éditeur de solutions applicatives

Plus en détail

Atelier Consommations et transport de marchandises

Atelier Consommations et transport de marchandises Atelier Consommations et transport de marchandises Accueil et tour de table Impact du transport de marchandises (bilan carbone et plan climat) et pistes d actions, par Aura PENLOUP et Jean MARCHAND Echanges

Plus en détail

Les livraisons de marchandises au centre-ville de Montpellier

Les livraisons de marchandises au centre-ville de Montpellier Livraisons de marchandises en ville Les livraisons de marchandises au centre-ville de Montpellier Direction Aménagement Programmation V.Meyer Livraisons de marchandises en ville Montpellier en quelques

Plus en détail

Mécanisation : une piste pour un équilibre économique?

Mécanisation : une piste pour un équilibre économique? 21 novembre 2014 Loïc DELAITRE loic.delaitre@savoye.com Mécanisation : une piste pour un équilibre économique? Semaine ATHENS Chaire FRELON Ecole des Mines de Paris Plan Contexte et Problématique Etat

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Ecole Doctorale Sciences Economiques et de Gestion Laboratoire d Economie des Transports / Ademe. Vers une organisation globale durable de

Ecole Doctorale Sciences Economiques et de Gestion Laboratoire d Economie des Transports / Ademe. Vers une organisation globale durable de Ecole Doctorale Sciences Economiques et de Gestion Laboratoire d Economie des Transports / Ademe Vers une organisation globale durable de l approvisionnement des ménages Réalisé par: AYADI Abdessalem Journée

Plus en détail

fiche l aire de livraison son utilisation, ses usagers, les principes d aménagement

fiche l aire de livraison son utilisation, ses usagers, les principes d aménagement fiche l aire de livraison son utilisation, ses usagers, les principes d aménagement 1 Pourquoi aménager des aires de livraison? d l espace urbain est contraint et la non-prise en compte des livraisons

Plus en détail

Présentation de l épreuve

Présentation de l épreuve MÉTHODO Présentation de l épreuve 1. Programme de l arrêté du 22 décembre 2006 DURÉE DE L ENSEIGNEMENT ÉPREUVE N 11 CONTRÔLE DE GESTION (à titre indicatif) : 210 heures 18 crédits européens 1. Positionnement

Plus en détail

PARCOURS TREMPLIN MANAGER Tout employé d un site logistique ayant dans le cadre de son activité professionnelle la responsabilité quotidienne du management d une équipe 10 jours 7,5 heures 8 à 14 Professionnaliser

Plus en détail

CRITÉRES D ÉVALUATION DES FOURNISSEURS / PRESTATAIRES Famille : Transport Routier de Voyageurs

CRITÉRES D ÉVALUATION DES FOURNISSEURS / PRESTATAIRES Famille : Transport Routier de Voyageurs CRITÉRES D ÉVALUATION DES FOURNISSEURS / PRESTATAIRES Famille : Transport Routier de Voyageurs Ce document décrit le niveau d exigence relatif à chacun des critères du système d évaluation appliqué à la

Plus en détail

Modèles économiques pour les nouveaux services à la mobilité

Modèles économiques pour les nouveaux services à la mobilité Modèles économiques pour les nouveaux services à la mobilité Quels enseignements tirer de l appel à manifestation d'intérêt (AMI) «mobilité quotidienne et acheminement final des marchandises»? Mathieu.chassignet@ademe.fr

Plus en détail

La mutualisation de l ELU des Cordeliers : innover ensemble pour une logistique urbaine durable et responsable

La mutualisation de l ELU des Cordeliers : innover ensemble pour une logistique urbaine durable et responsable DOSSIER DE PRESSE 24 novembre 2015 La mutualisation de l ELU des Cordeliers : innover ensemble pour une logistique urbaine durable et responsable Sommaire La mutualisation de l espace logistique urbain

Plus en détail

Mines Paris-Tech Chaire FRELON

Mines Paris-Tech Chaire FRELON Mines Paris-Tech Chaire FRELON «Premières solutions immobilières pour le développement d une logistique respectueuse du milieu urbain» Logistique urbaine : Sogaris imagine des solutions adaptées à la ville

Plus en détail

Logistique, Transport et e-commerce

Logistique, Transport et e-commerce Logistique, Transport et e-commerce Rencontre du 12 juin 2015 Observatoire Régional des Transports de Midi-Pyrénées Comment favoriser la qualité de service en e-commerce et dans la logistique urbaine?

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Présentation des Transports Serge DERVAL. 2. Pourquoi adhérer à la charte. 3. Adhésion à la charte le 15 juin 2010. 4.

SOMMAIRE. 1. Présentation des Transports Serge DERVAL. 2. Pourquoi adhérer à la charte. 3. Adhésion à la charte le 15 juin 2010. 4. SOMMAIRE 1. Présentation des Transports Serge DERVAL 2. Pourquoi adhérer à la charte 3. Adhésion à la charte le 15 juin 2010 4. La démarche 5. Les Moyens 6. Bilan après deux ans d engagement 7. L affichage

Plus en détail

Etude sur le transport et la livraison de marchandises en ville Cas de l agglomération de Poitiers. Note de synthèse

Etude sur le transport et la livraison de marchandises en ville Cas de l agglomération de Poitiers. Note de synthèse Etude sur le transport et la livraison de marchandises en ville Cas de l agglomération de Poitiers Note de synthèse I/ Objectif de l étude L ORT Poitou Charentes a pris l initiative d engager une réflexion

Plus en détail

Le plan/schéma vélo pour un usage utilitaire. Réunion des agents de développement des Pays et PNR - 18 septembre 2008 -

Le plan/schéma vélo pour un usage utilitaire. Réunion des agents de développement des Pays et PNR - 18 septembre 2008 - Le plan/schéma vélo pour un usage utilitaire Réunion des agents de développement des Pays et PNR - 18 septembre 2008 - Contexte général La part modale de la voiture augmente malgré une progression des

Plus en détail

LABEL DEVELOPPEMENT DURABLE CLUB LOGISTIQUE & GESTION DU HAVRE DOSSIER DE CANDIDATURE

LABEL DEVELOPPEMENT DURABLE CLUB LOGISTIQUE & GESTION DU HAVRE DOSSIER DE CANDIDATURE LABEL DEVELOPPEMENT DURABLE CLUB LOGISTIQUE & GESTION DU HAVRE DOSSIER DE CANDIDATURE AVANT-PROPOS : PROCEDURE D ATTRIBUTION DU LABEL DEVELOPPEMENT DURABLE Les questions qui suivent visent à évaluer les

Plus en détail

GESTION D UN MAGASIN

GESTION D UN MAGASIN de la formation GESTION D UN MAGASIN Optimiser la performance commerciale du point de vente Connaître les principaux facteurs de performances commerciales Mesurer l impact de la fréquentation sur les résultats

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

Comprendre les chaînes de déplacements pour l'approvisionnement des ménages : une approche empirique

Comprendre les chaînes de déplacements pour l'approvisionnement des ménages : une approche empirique Comprendre les chaînes de déplacements pour l'approvisionnement des ménages : une approche empirique Jesus Gonzalez-Feliu, LET Christian Ambrosini, LET Jean-Louis Routhier, LET Institut des Sciences de

Plus en détail

Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE. Plan de Déplacements Urbains Rapport de Diagnostic Juin 2008. Page 1 / 199

Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE. Plan de Déplacements Urbains Rapport de Diagnostic Juin 2008. Page 1 / 199 Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE Page 1 / 199 SOMMAIRE 1. La démarche d élaboration d un... page 5 1.1. Le cadre réglementaire... 6 Les grandes lois... 6 Les objectifs assignés par la loi au PDU...

Plus en détail

Repères chiffrés et tendances

Repères chiffrés et tendances Repères chiffrés et tendances Quelques chiffres clés nationaux sur la mobilité 56 mn, le temps moyen passé chaque jour par personne dans les transports en France : les 2/3 en voiture (source Insee - novembre

Plus en détail

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover Page 1 Innover en mécanique Page 2 Rencontre Solutions Energie Entreprises Lille le 20 mai 2014 Atelier : «Audit énergétique obligatoire : quelles sont les entreprises concernées?» Eric SENECHAL-CETIM

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Didier LIEVEN Le Centre Multimodal de Distribution Urbaine (CMDU ) L agglomération

Plus en détail

Comment minimiser l'impact carbone et sa flotte automobile?

Comment minimiser l'impact carbone et sa flotte automobile? Comment minimiser l'impact carbone et sa flotte automobile? 2 / xx Comment minimiser l'impact carbone et sa flotte automobile? 3 / xx Greenovia, cabinet conseil au sein du Groupe La Poste Geopost La Banque

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

LES AIRES DE LIVRAISONS Pour quoi, combien, où, comment?

LES AIRES DE LIVRAISONS Pour quoi, combien, où, comment? Centre de recherches routières LES AIRES DE LIVRAISONS Pour quoi, combien, où, comment? INFRA 2015 30 novembre-2 décembre QUEBEC Wanda DEBAUCHE Chef de Division (Mobilité-Sécurité-Gestion de la Route)

Plus en détail

Valorisation des patrimoines. Conseil et accompagnement stratégique

Valorisation des patrimoines. Conseil et accompagnement stratégique Valorisation des patrimoines Conseil et accompagnement stratégique Dans un contexte d évolutions continues des règlementations et de recherche d optimisation, loin des grands programmes de constructions

Plus en détail

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Etudes préalables à la création d une ZAC multisites «Vallée du Thérain» à Beauvais (60) Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Réunion du 7 mai 2014

Plus en détail

La prise en compte de la sécurité routière sur le chemin et aux abords des établissements scolaires

La prise en compte de la sécurité routière sur le chemin et aux abords des établissements scolaires La prise en compte de la sécurité routière sur le chemin et aux abords des établissements scolaires Présentation de la fiche «Savoirs de bases en sécurité routière» du CERTU Centre d'études Techniques

Plus en détail

Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école

Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école Mai 2009 Les compétences qu il faudrait avoir acquises A la fin du primaire A la fin de la scolarité obligatoire Les élèves doivent

Plus en détail

Fiche OX «Réduction des consommations d électricité des parties communes d immeubles collectifs et de bâtiments tertiaires» - 28/04/03

Fiche OX «Réduction des consommations d électricité des parties communes d immeubles collectifs et de bâtiments tertiaires» - 28/04/03 1 «REDUCTION DES CONSOMMATIONS ELECTRIQUES DES PARTIES COMMUNES D IMMEUBLES COLLECTIFS ET DE BATIMENTS TERTIAIRES» Contexte et enjeux Les consommations d électricité des parties communes (éclairage des

Plus en détail

Autres appellations du métier

Autres appellations du métier Le métier aujourd'hui Autres appellations du métier Conducteur(trice) livreur(euse) Livreur(euse) (en alimentation, de plats cuisinés, de biens de consommation, de pizzas ) Conducteur(trice) routier-livreur

Plus en détail

NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC

NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC Marrakech, 19 mai 2011 Stratégie logistique : Cadre général Développement de la logistique = priorité stratégique pour renforcer

Plus en détail

Les capteurs sur la voirie, les emplacements de livraison. Logiciels d optimisation des tournées pour les transporteurs

Les capteurs sur la voirie, les emplacements de livraison. Logiciels d optimisation des tournées pour les transporteurs 03/09/2014 Les capteurs sur la voirie, les emplacements de livraison Logiciels d optimisation des tournées pour les transporteurs Les nouveaux modes de consommation Les espaces logistiques urbains Les

Plus en détail

FORUM SUPPLY CHAIN MAGAZINE

FORUM SUPPLY CHAIN MAGAZINE Une Plate-Forme Mutualisée pour la Logistique Urbaine FORUM SUPPLY CHAIN MAGAZINE 2 Juillet 2009 ESCP Europe Sommaire détaillé Contexte et problématique de la logistique urbaine Un foisonnement d initiatives

Plus en détail

L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain. Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN

L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain. Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN Les ports et les pôles de compétitivité Mission des pôles de compétitivité Faire émerger des

Plus en détail

16/01/2013. Une infrastructure logistique innovante au service du lien social

16/01/2013. Une infrastructure logistique innovante au service du lien social 16/01/2013 Une infrastructure logistique innovante au service du lien social Les intervenants Infrastructure logistique urbaine socialement innovante Lancé en 2011 Basé à Paris Service de proximité de

Plus en détail

Management. Planification. Flux. Valorisation Coûts. plaquettecba.indd 1 26/05/09 16:59:28

Management. Planification. Flux. Valorisation Coûts. plaquettecba.indd 1 26/05/09 16:59:28 Management Valorisation Coûts Flux Planification w w w. c b a c o n s e i l. f r plaquettecba.indd 1 26/05/09 16:59:28 La performance des flux dans la petite série et la production à la commande CBA Conseil

Plus en détail

Bâtiments - Infrastructures

Bâtiments - Infrastructures 93 CONCEPTEUR D OUVRAGE ET D ÉQUIPEMENT Code : INF01 Concepteur d ouvrage et d équipement FPEINF01 Il conduit ou participe à des opérations d infrastructures dans le cadre de la réalisation d opérations

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES Eléments de définition Les actions de sobriété et d efficacité énergétiques permettent de réduire les consommations d énergie. La sobriété énergétique «consiste à interroger nos besoins puis agir à travers

Plus en détail

Appel à communication

Appel à communication Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie (MEDDE, Paris, France) Commissariat général au développement durable (CGDD) Direction de la recherche et de l innovation (DRI) Service

Plus en détail

Contexte [1/2] Livre Blanc Transport de 2011 visant à décarboniser l économie

Contexte [1/2] Livre Blanc Transport de 2011 visant à décarboniser l économie Contexte [1/2] Livre Blanc Transport de 2011 visant à décarboniser l économie «Des Transports propres pour les déplacements urbains» «Les transports urbains sont responsables de 25% des émissions de Co2

Plus en détail

Table des matières. Partie I Concevoir le commerce électronique 7. Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5

Table des matières. Partie I Concevoir le commerce électronique 7. Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5 Table des matières Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9 1. Chiffres-clés et tendances

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

3 avril 2015 Préfecture49/Secrétariat de la Commission départementale d'aménagement Commercial

3 avril 2015 Préfecture49/Secrétariat de la Commission départementale d'aménagement Commercial Composition du dossier de demande d'autorisation d'exploitation commerciale dans le cadre du permis de construire valant autorisation d'exploitation commerciale (Article R752-6 du Code de Commerce) 1 -

Plus en détail

Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville

Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Dossier de presse Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Novembre 2006 Pour toute information complémentaire, veuillez contacter : Marion Cocherel (marion.cocherel@porternovelli.fr)

Plus en détail

1. Chiffres clés et tendances du commerce électronique 11

1. Chiffres clés et tendances du commerce électronique 11 Liste des études de cas Liste des tableaux et des figures XI XII Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9

Plus en détail

Obligations et rôles des collectivités en terme d économies d énergie et d éco-construction

Obligations et rôles des collectivités en terme d économies d énergie et d éco-construction l'image est endommagée. Redémarrez l'ordinateur, puis ouvrez à nouveau le fichier. Si le x rouge est toujours affiché, vous devrez peut -être supprimer l'image avant de la réinsérer. Obligations et rôles

Plus en détail

ANR - Villes Durables Programme de recherche «Eau et 3E»

ANR - Villes Durables Programme de recherche «Eau et 3E» ANR - Villes Durables Programme de recherche «Eau et 3E» Synthèse et analyse sur la gestion patrimoniale des services d eau des grandes agglomérations Intervenants : Guillem Canneva (AgroParisTech), Guillaume

Plus en détail

Comment gagner du temps?

Comment gagner du temps? Comment gagner du temps? PTV. The Mind of Movement PTV Group propose des logiciels et conseils en matière de trafic, logistique, transport et géomarketing. Nous planifions et optimisons le déplacement

Plus en détail

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Lyon, 23/11/11 Education au Développement Durable Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Pierre SOULARD Responsable du service mobilité urbaine

Plus en détail

Charte parisienne en faveur d une logistique urbaine durable

Charte parisienne en faveur d une logistique urbaine durable Charte parisienne en faveur d une logistique urbaine durable 1 1 La Voirie et les Déplacements à Paris 2,2 M habitants à Paris et 11 M sur la métropole 105,4 km2 21 197 habitants/km2 1 500 km de voies

Plus en détail

Le transport de marchandises à la Ville de Paris

Le transport de marchandises à la Ville de Paris Le transport de marchandises à la Ville de Paris 14 Mars 2011 École des Mines Direction de la Voirie & des Déplacements Agence de la Mobilité - Usagers & Marchandises La Ville de Paris 2.125 millions d

Plus en détail

MUTUALISATION DES FLUX LOGISTIQUES DES PME

MUTUALISATION DES FLUX LOGISTIQUES DES PME MUTUALISATION DES FLUX LOGISTIQUES DES PME AGROALIMENTAIRES POUR PRENDRE EN CONSIDÉRATION LES OBJECTIFS DU DÉVELOPPEMENT DURABLE. ABDELHAMID MOUTAOUKIL Ridha DERROUICHE (Enseignant Chercheur ESC-SE; UMR

Plus en détail

Questions prospectives : mobilités et usages des véhicules routiers

Questions prospectives : mobilités et usages des véhicules routiers Questions prospectives : mobilités et usages des véhicules routiers L environnement socio-écoomique Les marchés de la mobilité Perspectives d évolution Questions clés IDDRIM Réunion du Comité prospective

Plus en détail

CHRONOPOST CITY Toulouse Pour un éco-transport en Hyper Centre toulousain

CHRONOPOST CITY Toulouse Pour un éco-transport en Hyper Centre toulousain CHRONOPOST CITY Toulouse Pour un éco-transport en Hyper Centre toulousain CHRONOPOST : Notre métier Spécialiste de la livraison express de plis et colis jusqu à 30 kg aux entreprises comme aux particuliers

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION & DE LA FORMATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES & DE LA FORMATION CONTINUE Direction des Programmes & des Manuels Scolaires PROGRAMMES DE GESTION 3 ème

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets 28.09.11 : Signature des conventions avec l ADEME Le meilleur déchet

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES

ACTIONS GLOBALES. Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES FICHE ACTIONS Réseau Coursiers ACTIONS GLOBALES Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des clients aux risques de pollution liés aux

Plus en détail

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel)

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Tableau 1 Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Avant de se lancer dans une activité génératrice de revenu, le porteur de projet doit, au préalable, s assurer que son projet est viable afin

Plus en détail

RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014. http://www.universite-lean6sigma.com

RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014. http://www.universite-lean6sigma.com RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014 http://www.universite-lean6sigma.com 1 L OBJET DE L UNIVERSITÉ : Promouvoir les démarches d amélioration des performances Lean et Six Sigma, Valider

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT Version du 01/10/2013 à 16:02:01 PROGRAMME 401 : TRANSITION NUMÉRIQUE DE L ÉTAT ET MODERNISATION DE L ACTION

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE L ESPACE DE LOGISTIQUE URBAIN DES CORDELIERS 26 AVRIL 2012

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE L ESPACE DE LOGISTIQUE URBAIN DES CORDELIERS 26 AVRIL 2012 DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE L ESPACE DE LOGISTIQUE URBAIN DES CORDELIERS 26 AVRIL 2012 SOMMAIRE CONTEXTE ET ENJEUX DE LA LOGISTIQUE URBAINE POUR LE GRAND LYON... PAGE 3 L ESPACE LOGISTIQUE URBAIN

Plus en détail

Sélection des crédits de priorité régionale de LEED v4 Canada

Sélection des crédits de priorité régionale de LEED v4 Canada Sélection des crédits de priorité régionale de LEED v4 Canada Que sont les crédits de priorité régionale? Les crédits de priorité régionale ont été mis en place dans les systèmes d évaluation LEED 2009

Plus en détail

Le certificat d économie d énergie

Le certificat d économie d énergie Le certificat d économie d énergie L un des outils proposés par la loi de programme fixant les orientations de la politique énergétique pour arriver à une maîtrise de la demande, est le certificat d économie

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. Selon la norme EN 16247-1 et 16247-2 : méthodes de référence d'audit énergétique pour le domaine du bâtiment

AUDIT ENERGETIQUE. Selon la norme EN 16247-1 et 16247-2 : méthodes de référence d'audit énergétique pour le domaine du bâtiment AUDIT ENERGETIQUE Selon la norme EN 16247-1 et 16247-2 : méthodes de référence d'audit énergétique pour le domaine du bâtiment Introduction L audit énergétique a pour but d identifier des opportunités

Plus en détail

Management briefing Les 3 critères essentiels d une supply chain agile

Management briefing Les 3 critères essentiels d une supply chain agile Management briefing Les 3 critères essentiels d une supply chain agile Votre supply chain possède-t-elle les atouts nécessaires pour faire prospérer votre entreprise? Faites le test. Planification et optimisation

Plus en détail

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010 République Tunisienne Ministère de l Environnement et du Développement Durable Coopération Technique Allemande Elaboration de la stratégie nationale d adaptation au changement climatique du secteur touristique

Plus en détail

Les certificats d économie d énergie. Hervé LEFEBVRE Département des Marchés et Services d Efficacité Energétique ADEME 8 juin 2005 POURQUOI?

Les certificats d économie d énergie. Hervé LEFEBVRE Département des Marchés et Services d Efficacité Energétique ADEME 8 juin 2005 POURQUOI? Les certificats d économie d énergie Hervé LEFEBVRE Département des Marchés et Services d Efficacité Energétique ADEME 8 juin 2005 1 POURQUOI? Contexte général de renforcement de la politique de maîtrise

Plus en détail

Comprendre... Les Effacements

Comprendre... Les Effacements Comprendre... Les Effacements Un effacement est une diminution temporaire de Qu est-ce la consommation d électricité par rapport à une consommation initialement prévue. Cette diminution que c est? est

Plus en détail

en matière aménagement et d urbanisme

en matière aménagement et d urbanisme Les principales variables d action en matière d aménagement et d urbanisme Avoir une vision systémique de l aménagement de l espace Retenir surtout que le choix d une politique de transport est une variable

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 5 Promouvoir une gestion territoriale des emplois et des compétences à l échelle du Pays Action 10 Education permanente au Développement

Plus en détail

Accélérer les projets de géoservices des PME. Réunion d information Paris, le 17 juillet 2014

Accélérer les projets de géoservices des PME. Réunion d information Paris, le 17 juillet 2014 ign.fr En partenariat avec Accélérer les projets de géoservices des PME 1 ère ÉDITION JUILLET 2014 Réunion d information Paris, le 17 juillet 2014 Nicolas Lambert (IGN) Eric Dubois (Cap Digital) LE PROGRAMME

Plus en détail

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE Activités Compétences techniques Compétences en organisation Compétences en communication 4.1. Assurer la veille nécessaire au traitement

Plus en détail

Livraisons nocturnes : le pourquoi et le comment Des motivations à la méthode d évaluation

Livraisons nocturnes : le pourquoi et le comment Des motivations à la méthode d évaluation Livraisons nocturnes : le pourquoi et le comment Des motivations à la méthode d évaluation Diana Diziain Chargée de mission «Transport de marchandises et logistique» Grand Lyon Pourquoi une expérimentation

Plus en détail

STRATEGIE DE TRANSFORMATION DU CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE DE L ONEA EN CENTRE DES METIERS DE L EAU

STRATEGIE DE TRANSFORMATION DU CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE DE L ONEA EN CENTRE DES METIERS DE L EAU PLAN DE COMMUNICATION STRATEGIE DE TRANSFORMATION DU CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE DE L ONEA EN CENTRE DES METIERS DE L EAU 1. ONEA BURKINA FASO 2. CONTEXTE PN AEPA 3. PN AEPA 4. Volet Formation

Plus en détail

Malika DATI Vice-présidente du Grand Nancy en charge de la participation et des mobilités

Malika DATI Vice-présidente du Grand Nancy en charge de la participation et des mobilités Démarche innovante mobilité Malika DATI Vice-présidente du Grand Nancy en charge de la participation et des mobilités Frédéric CHASTANIER Responsable «ingénierie Ville Durable» Grand Nancy Laurent DUPONT

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Offre de service : ASSISTANCE ET CONSEIL EN URBANISME REGLEMENTAIRE

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Offre de service : ASSISTANCE ET CONSEIL EN URBANISME REGLEMENTAIRE Offre de service : ASSISTANCE ET CONSEIL EN URBANISME REGLEMENTAIRE Assistance et conseil technique et administratif aux collectivités en urbanisme réglementaire Toute collectivité maître d ouvrage de

Plus en détail

Certification des Etablissements de Santé en France

Certification des Etablissements de Santé en France Certification des Etablissements de Santé en France Pouvait-on faire sans elle en France? Peut-elle faire mieux? Les enjeux et les perspectives de la procédure 2014 Plan de l intervention 1. Partie 1 :

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

GROUPE BARID AL MAGHRIB. Barid eshop

GROUPE BARID AL MAGHRIB. Barid eshop GROUPE BARID AL MAGHRIB Barid eshop GROUPE BARID AL MAGHRIB Barid Al Maghrib: Quelques chiffres Clés: Chiffre d affaires: 1,4 MM DH Collaborateurs: 8000 Nombre d agences 1800 Flotte: ~ 600 véhicules GROUPE

Plus en détail

12 EME SEMINAIRE EAU. Avec la participation de : CONTACT. Quelle gestion de l eau potable pour une ville durable et responsable? MERCREDI 20 FEVRIER

12 EME SEMINAIRE EAU. Avec la participation de : CONTACT. Quelle gestion de l eau potable pour une ville durable et responsable? MERCREDI 20 FEVRIER Avec la participation de : 12 EME SEMINAIRE EAU Les 18, 19 et 20 Février 2013 Polytech Montpellier, Amphithéâtre Serge Peytavin La gestion de l eau pour une ville durable LUNDI 18 FEVRIER MARDI 19 FEVRIER

Plus en détail

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil Politique d emploi des personnes handicapées : le diagnosticconseil Ce document s adresse particulièrement aux établissements, entreprises et groupes de plus de 250 salariés qui souhaitent s engager dans

Plus en détail

Le transport de marchandises dans la Ville de Paris

Le transport de marchandises dans la Ville de Paris Le transport de marchandises dans la Ville de Paris RUNGIS septembre 2009 Direction de la Voirie & des Déplacements Agence de la Mobilité - Usagers & Marchandises La Ville de Paris 2.125 millions d habitants

Plus en détail

UE 11 - CONTRÔLE DE GESTION

UE 11 - CONTRÔLE DE GESTION UE 11 - CONTRÔLE DE GESTION Niveau L : 210 heures 18 ECTS Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Positionnement du contrôle de gestion et identification du métier (10 heures) Le contrôle

Plus en détail

DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE. Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO

DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE. Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE INTRODUCTION Les accidents de la circulation sont

Plus en détail

L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé

L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé OPHELIE Emilie Gonzales, Sous direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins à la DGOS Bureau

Plus en détail

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES)

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Chef de groupe de réparation des matériels mobilités terrestres Chef d atelier de réparation des matériels mobilités

Plus en détail

Moyen terme 2014-2018

Moyen terme 2014-2018 Moyen terme 2014-2018 ATTENTES DES UTILISATEURS POUR LA PERIODE 2014-2018 Selon les entretiens réalisés par le Cnis au 2 è semestre 2012 COMMISSION «SYSTEME FINANCIER ET FINANCEMENT DE L ECONOMIE» POUR

Plus en détail

La modélisation des déplacements : Qu est ce qu un modèle, pour qui et pourquoi?

La modélisation des déplacements : Qu est ce qu un modèle, pour qui et pourquoi? Les Modèles multimodaux des déplacements : enjeux, outils et expériences territoriales 13 février 2014, COTITA, CEREMA, Direction Territoriale Méditerranée La modélisation des déplacements : Qu est ce

Plus en détail