Développement durable et logistique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Développement durable et logistique"

Transcription

1 Observatoire partenarial lyonnais en Economie Veille partenariale sur la logistique Cahier n 6 Développement durable et logistique Octobre 2008 Agence d urbanisme - Lyon - F. Guy

2 agence d urbanisme - Lyon - M.P. Ruch Geodis à Chaponnay

3 e sixième et dernier cahier s intéresse à C la prise en compte du développement durable par le secteur logistique. Souvent montrées du doigt sur cette problématique, les activités logistiques doivent répondre à l enjeu environnemental. Nouvel impératif, il s ajoute aux exigences de rentabilité et pousse le secteur à l innovation sur toute la chaîne logistique, de l entreposage à la distribution. Des préoccupations de durabilité qui entraînent des évolutions. Déjà parus n 1 : Le marché immobilier de la logistique n 2 : Les emplois de la logistique n 3 : La logistique, fonction stratégique pour les entreprises lyonnaises n 4 : La vie des affaires dans la logistique n 5 : L évolution des services de transport et le positionnement de Lyon 1

4 L entrepôt du futur agence d urbanisme - Lyon - M.P. Ruch Les plates-formes logistiques de nouvelle génération innovent et s affichent désormais «développement durable». Geodis à Chaponnay Le PIPA, un parc environnemental Le Parc industriel de la Plaine de l Ain s appuie depuis sa création sur une stratégie d aménagement durable, une politique reconnue puisqu il est devenu le premier parc industriel européen certifié ISO et enregistré EMAS*. Dans le but de pérenniser et d améliorer sa gestion environnementale, la Plaine de l Ain a mis en place un système de management de l environnement qui passe par la création de services communs ou l incitation, pour les entreprises, à adopter de bonnes pratiques. * Eco Management and Audit Scheme L enjeu de la qualité environnementale La demande de bâtiments «développement durable» se développe. Ces bâtiments doivent être auto-suffisants sur le plan énergétique, modulables et évolutifs dans le temps, construits avec des matériaux biodégradables, mais également conçus pour minimiser les nuisances et les coûts. Cette attente est d ailleurs relayée par certaines collectivités locales pour l aménagement des zones d activités. Une initiative composée par un acteur public (l Arene 1 ), un organisme de certification (le Certivea 2 ) et une association rassemblant les professionnels de la logistique (l Afilog), vient de présenter la première démarche de certification HQE (haute qualité environnementale) pour les bâtiments logistiques. Le but est de concevoir, de réaliser et d exploiter les sites dans la pratique du développement durable en prenant en compte la phase de construction, de destruction, la gestion quotidienne de l eau, de l énergie et des déchets, l entretien et la maintenance, la santé et le confort des occupants, ainsi que deux autres cibles supplémentaires, à savoir les conditions de travail et l adaptation aux process. 1. Agence régionale de l environnement et des nouvelles énergies d Ile-de-France 2. Certivea, filiale de certification du CSTB (centre scientifique et technique du bâtiment), gère notamment le certificat NF bâtiments tertiaires. Une marque dont l organisme a entrepris d étendre l application en 2008 à d autres secteurs tels que la santé et le commerce, et aussi à la logistique. 2

5 De la construction neuve à la rénovation, des réponses adaptées Testé en Angleterre au début des années 2000, le concept de plate-forme écologique développé par Gazeley, qui crée de vastes parcs logistiques tenant compte de normes environnementales précises, se diffuse en France avec un sixième projet prévu pour 2009 au Havre. La préoccupation principale démarre dès la construction du bâtiment, où l effort porte surtout sur l économie d énergie en renforçant l isolation des bâtiments et en faisant appel aux énergies renouvelables (chauffage solaire de l eau sanitaire, des matériaux recyclables, un éclairage à haut rendement et une végétation d origine locale). Leur superficie, généralement supérieure à 50 hectares, permet d accueillir des bâtiments de plus de m², avec à la clé, une réduction significative de la consommation d eau, d électricité, ainsi qu une réduction de leurs émissions de CO2. Pour la rénovation des bâtiments existants, d autres bonnes pratiques se développent, par exemple l installation de panneaux photovoltaïques sur les toits des entrepôts, la récupération des eaux de pluie, l éclairage naturel de l entrepôt... Des initiatives qui illustrent la métamorphose de la logistique : à l interface avec son environnement, l entrepôt doit s intégrer au territoire et véhiculer une image positive de l entreprise. Face à la question du foncier, d autres réflexions sont à mener pour faire émerger de nouvelles formes de bâtiments : mixité des fonctions, bâtiments logistiques à plusieurs étages Des exemples de ce type existent déjà à l étranger. Le point sur EMAS, Eco Management and Audit Scheme EMAS est une norme européenne révisée en 2004 qui définit un système volontaire basé sur l amélioration continue des performances environnementales. EMAS prescrit la mise en place d un système de management de l environnement. Il permet à un organisme de définir une politique environnementale et des objectifs d amélioration de ses performances environnementales. Il prend en compte les aspects liés aux achats, aux pratiques des sous-traitants et fournisseurs, aux activités de transports, aux produits et à leurs impacts sur la biodiversité. Contrairement à la norme ISO 14001, le règlement EMAS oblige l entreprise qui s y engage à mettre à la disposition des parties intéressées une déclaration environnementale. L enregistrement EMAS a une validité de 3 ans. Une plate-forme Gazeley dans le Rhône Le groupe Gazeley a construit un entrepôt logistique Haute Qualité Environnementale de m² pour le compte de Geodis à Chaponnay. Engagé dans une démarche ISO , le site de Chaponnay est complètement intégré dans cette volonté de haute qualité environnementale, avec entre autres des panneaux solaires, un système de récupération des eaux de pluie et une charpente totalement bois. Geodis à Chaponnay agence d urbanisme - Lyon - M.P. Ruch 3

6 L intégration du développement durable La démarche durable adaptée à la logistique s applique aussi à l organisation du process et la manière dont il est mis en pratique. Moins de camions et moins de CO2 La Supply Chain verte est une démarche visant à minimiser l empreinte écologique d un produit, tout au long de son cycle de vie. Le programme de mutualisation des sociétés Henkel, Reckitt-Benckiser et Colgate baptisé «Hecore» est mis en œuvre par Kuehne+Nagel sur le site de Savigny-le- Temple et sur celui de Saint-Quentin-Fallavier. Les palettes sont livrées dans un même camion aux mêmes clients. Les gains environnementaux obtenus sont importants puisque ce nouveau dispositif devrait permettre de passer d un taux de remplissage des camions de 75 % en moyenne à 100 % dans la plupart des cas. Au total, cette optimisation devrait réduire de 20 % le nombre de véhicules nécessaires et le nombre de kilomètres parcourus. 1,2 million de litres de gasoil seraient également économisés soit tonnes de CO2 par an. Optimisation et développement durable Pour être compétitifs, les industriels comme les distributeurs doivent optimiser toute la chaîne logistique. Cette chaîne comporte plusieurs maillons, depuis l approvisionnement des matières premières de base jusqu à l utilisation finale du produit, et même au-delà pour inclure aussi sa récupération et son traitement lorsqu il n est plus utilisé. Mais cette optimisation, longtemps basée sur une approche individuelle, passe aujourd hui par l intégration de pratiques communes, en lien avec le développement durable. Du côté des industriels, on observe ainsi de plus en plus d actions de mutualisation des moyens logistiques, au niveau des flux physiques mais également de l approvisionnement et de la production. Cette réflexion commune permet d optimiser les coûts, économiques comme environnementaux. Illustrant le côté novateur de la démarche, les sociétés Henkel, Reckitt-Benckiser et Colgate ont groupé leurs livraisons depuis Les groupes Continental et Bridgestone ont eux décidé de mutualiser leurs préparations de commandes et la distribution de leurs produits. Une autre solution consiste pour les entreprises à réfléchir à l optimisation des chargements. Le distributeur Système U Est compte ainsi réduire d un quart (de à 5 800) le nombre de camions utilisés chaque année pour l approvisionnement de ses plateformes, en mélangeant les produits lourds et légers. Une économie annuelle nette de 15 % sur le coût de transport est attendue. 4

7 dans la chaîne logistique L impact des règlementations et de l innovation dans la chaîne logistique La pression constante des réglementations européennes est l un des facteurs qui a poussé la logistique vers des innovations. En imposant aux fabricants de suivre leur produit durant toute sa vie, l Union européenne a créé une nouvelle filière, la «reverse logistics», ou logistique du retour, qui concerne la gestion de ces flux nouveaux. Elle a pris son essor avec la publication du décret sur les déchets des produits électriques et électroniques (DEEE 3 ). La nécessité de répondre aux besoins des industriels dans le domaine du recyclage des déchets, entraîne l apparition de nouvelles niches dans cette filière au devenir prometteur. Les grands prestataires s y intéressent de près. Ils créent des filiales spécialisées dans le retraitement et la valorisation des déchets. Entreprises et prestataires peuvent aussi améliorer par eux-mêmes leur performance durable en investissant dans les systèmes d informations. Meilleures remontées des informations, communications permanentes entre clients et logisticiens, amélioration du suivi des produits par dispositifs à radiofréquence Les TIC (technologies de l information et de la communication) s avèrent un élément clé dans le développement durable des chaînes logistiques des entreprises. 3. Décret n du 20 juillet 2005 relatif à la composition des équipements électriques et électroniques et à l élimination des déchets issus de ces équipements Périmètre de la Supply Chain verte Source : Observatoire de la Supply Chain 2008 «Supply Chain verte : enjeux et maturité des entreprises» Transport combiné Modes de transports alternatifs (ferroviaire, fluvial, maritime...) Logistique retour Fabrication Réduction de la consommation d énergie Utilisation de technologies propres Diminution des déchets de production Transports et CO2 - Source Ademe Distribution Eco-conception Extraction Matières premières / Sourcing Analyse du cycle de vie du produit Valorisation du produit Recyclage Revalorisation du produit Achats durables Utilisation de matières moins polluantes Les transports représentent 66 % de la consommation finale de produits pétroliers à usage énergétique en France. Dépendant à plus de 98 % des produits pétroliers, le secteur des transports est devenu en l espace de 40 ans le premier secteur émetteur de dioxyde de carbone dans notre pays avec 28 % des émissions brutes. En matière de lutte contre le changement climatique, alors que les principaux secteurs d activité stabilisent ou diminuent fortement leurs rejets de CO2, le secteur des transports augmente fortement ses émissions du fait de la croissance continue des trafics routiers de marchandises et de personnes. Les flux de marchandises sont quant à eux responsables de 40 % des émissions du secteur des transports et pour plus de 10 % des émissions totales de la France tous secteurs confondus. 5

8 L avenir durable de la logistique La problématique environnementale entraîne les entreprises vers une réflexion plus en profondeur sur leurs modèles de développement. Des bonnes pratiques à développer Selon une étude de l «Observatoire de la Supply Chain», les entreprises ne sont pas encore prêtes pour la «Supply Chain verte». En effet, si un grand nombre d entreprises déclare s intéresser au sujet, deux tiers d entre elles affichent une attitude plutôt passive et attentiste. Le principal obstacle ne serait pas le coût que représente une telle démarche (11%) mais plutôt un manque d information sur les nouvelles réglementations et les meilleures procédures (36%). D une manière générale, l amélioration de l image de marque est une motivation de premier plan pour les entreprises. Les actions de communication concernant leurs stratégies environnementales sont d ailleurs nombreuses. La mise en place de bonnes pratiques environnementales répond aussi à un contexte de réduction des coûts. L enjeu auquel le secteur est confronté est de réussir à intégrer les contraintes environnementales tout en dégageant des voies de progrès économique, social et environnemental. agence d urbanisme - Lyon - M.P. Ruch Geodis à Chaponnay Une démarche de système de management environnemental (SME) Sotradel, PME logistique rhodanienne, s inscrit dans un programme, Cap environnement 2006, pour aboutir à la mise en place d un SME certifiable. Si ce test aboutit, il sera renouvelé sur la plupart des sites de l entreprise. Pour Sotradel, le management de l environnement est un critère de différenciation, une démarche fédératrice pour l entreprise, une éducation des salariés et une anticipation des réglementations futures. Par contre, elle nécessite une capacité financière pour une planification à plus long terme. 6

9 Augmenter le transport durable Transférer ses flux de marchandises de la route vers des modes alternatifs s inscrit dans une logique de développement durable. Composante incontournable de toute activité, le transport de marchandises reste dominé par la route 4, avec des impacts importants sur l environnement. Pour réduire ces impacts et les coûts financiers, l une des solutions mise en avant est de développer le transport combiné 5. Ce dernier présente en effet de nombreux avantages : décongestion du réseau routier, réduction des émissions polluantes, mais également amélioration de l image de marque du chargeur, un critère qui intéresse beaucoup les entreprises. Cette évolution s inscrit dans les réflexions des entreprises sur leurs schémas de transport. Ainsi, les initiatives se multiplient pour plébisciter le transport fluvial. Le prix de l Innovation Logistique spécial développement durable de la Semaine Internationale du Transport Logistique 2008 a récompensé la REP (Routière de l Est Parisien) qui a adopté ce mode de transport pour une partie de ses activités. Sept enseignes de la grande distribution se sont par ailleurs récemment engagées à augmenter l usage de la voie fluviale, ce qui pour certaines est une nouveauté complète. Selon les calculs de l Ademe, les émissions unitaires de CO2 du secteur fluvial sont deux à quatre fois moins importantes que celles des poids lourds, sur une distance comparable. Pour se développer, le transport de fret non routier a besoin de mesures pour augmenter sa compétitivité. Cependant, il faut souligner que les choix de transport sont fortement dépendants des organisations logistiques et de leur complexité plus ou moins grande. Le transport routier de marchandises restera encore longtemps le mode de transport dominant. Il faut donc investir dans des actions visant à améliorer sa performance écologique : soutien à l éco-conduite et aux engagements des transporteurs visant à limiter les consommations de carburant et les émissions de CO2. Développer le transport combiné En France, les flux de marchandises sont responsables de plus de 40 % des émissions de CO2 du secteur des transports. C est pour répondre à ce besoin et pour promouvoir les modes alternatifs au transport routier que le groupe AFT-IFTIM et l Ademe ont développé un site Internet (www.viacombi.fr) qui met gratuitement à la disposition des professionnels l ensemble de l offre de services intermodaux (rail-route, fleuveroute, cabotage maritime ), soit tous les modes de transport qui assurent une continuité avec la route sans rupture de charge de la marchandise. 4. Voir cahier n 5 5. Il s agit d utiliser au mieux la combinaison de plusieurs modes de transport au sein d une même chaîne logistique, dans laquelle n intervient aucun changement de contenant. Port Edouard Herriot agence d urbanisme - Lyon - F. Guy 7

10 Logistique urbaine et innovation Les innovations doivent permettre d améliorer les conditions de livraison des marchandises en ville et réduire les nuisances pour les riverains. De quoi parle-t-on? La logistique urbaine gère et organise les flux, au sein d une aire de chalandise, au service de ses habitants et de ses entreprises. 20% des véhicules-kilomètres parcourus en ville sont dus au transport de marchandises mais 50% de ce chiffre concerne les ménages. 80 % des consommateurs habitent en milieu urbain. 35% du CO2 émis en ville est dû au transport de marchandises. 8 véhicules de petit gabarit sont nécessaires pour transporter le chargement d un seul poids lourd. Source : Laboratoire d Economie des Transports Programme National Marchandises en Ville La nécessité d une politique globale Le transport de marchandises est souvent montré du doigt, notamment en ce qui concerne la livraison des marchandises au centre des agglomérations : pollution, consommation d espace, congestion. Mais l enjeu de cette activité est primordial : maintenir l attractivité de la ville et son dynamisme. Ceci passe par une modification de son organisation. C est l exemple des espaces logistiques urbains. L idée de ces espaces est de permettre aux transporteurs de disposer d un espace en ville à partir duquel ils peuvent distribuer les marchandises par des moyens plus adaptés au centre-ville. Ces lieux intermédiaires permettent de concentrer les flux et d opérer des ruptures de charge. Pour répondre aux besoins de la logistique urbaine, il est également nécessaire d organiser l espace public. Les collectivités ont ici un rôle à jouer en prenant des mesures incitatives pour utiliser au mieux les espaces de stationnement. La réglementation doit permettre de fixer des critères d usage de la voirie respectés par tous. On peut également citer les innovations technologiques qui permettent la mise en place de réglementations environnementales, comme les normes d émissions des moteurs de camions qui sont de plus en plus strictes. 8

11 Mieux répondre aux enjeux du dernier kilomètre De nombreuses initiatives existent pour optimiser la livraison de marchandises en ville. Pour toutes, l objectif est le même : agir efficacement sur le dernier kilomètre alors que l univers est contraignant. L essor du e-commerce renforce ce problème car il contribue à transformer les pratiques urbaines en multipliant les livraisons aux particuliers. Pour ces fonctions de redistribution, un point important est l offre technique en véhicules et matériels de transport. Du chariot manuel électrique au camion électrique en passant par le triporteur, les moyens sont diversifiés et les initiatives se multiplient. Par exemple, la Petite Reine et son triporteur séduisent de plus en plus d entreprises. Après une expérimentation à Lyon, DHL a ainsi étendu ce système à d autres villes. Pour beaucoup d enseignes de la grande distribution, le choix s est porté sur le GNV (gaz naturel véhicule), moins bruyant et moins polluant. Des solutions qui ont un impact moindre sur l environnement et qui respectent le juste à temps. Livrer autrement A Lyon et dans douze autres villes françaises, la société Becycle propose un service de livraison en modes doux (vélos, triporteurs et véhicules utilitaires légers électriques). Son objectif affiché vise à limiter les nuisances sonores et émissions de CO2 en ville. Autre société spécialiste du transport terminal intraurbain de marchandises pour compte d autrui, la Petite Reine est présente dans quatre grandes villes françaises (Bordeaux, Dijon, Paris et Rouen). Elle développe le même concept. Becycle agence d urbanisme - Lyon - MP Ruch Le camion Fideus Testé par DHL dans l agglomération lyonnaise, Fideus est un camion de livraison «propre», caractérisé par un faible niveau de bruit et d émissions polluantes. Le véhicule comporte un système télématique à bord qui informe le conducteur de son entrée en zone urbaine afin qu il active un mode économique réduisant les émissions sonores et polluantes. Il a été développé par Renault Trucks dans le cadre du programme européen de recherche Fideus (Freight Innovative Delivrery of Goods in European Urban Spaces). 9

12 Ce cahier clôt une série de six cahiers où la logistique a été appréhendée sous des angles très différents : l immobilier, l emploi, les affaires, les services et le développement durable. La logistique reste une filière stratégique pour les acteurs de l économie lyonnaise et continue à être suivie dans le cadre du réseau des observatoires de la Région urbaine de Lyon. Pour aller plus loin... [1] Transport, logistique et chaînes productives durables : des enjeux communs, C. Blanquart et V. Carbone, Ministère des transports, Notes de synthèse du SESP n 168, Janvier-février-mars 2008 [2] Observatoire de la Supply Chain 2008, www. escp-eap.eu/uploads/media/observatoire_ de_la_supply_chain_2008.pdf [3] Le rapport du Comité opérationnel sur le fret fr/grenelle-environnement/img/pdf/rapport_ comite_version_finale_dgitm.pdf Les travaux de l Observatoire partenarial lyonnaise en économie (Opale) sont l expression d un partenariat entre : le Grand Lyon, la Ville de Lyon, la Chambre de commerce et d industrie de Lyon, la Chambre de métiers du Rhône, le Medef Lyon-Rhône, la CGPME, l ANPE, le Pôle universitaire lyonnais, l Aderly, et l Agence d urbanisme pour le développement de l agglomération lyonnaise, en association avec : le SGAR, l Insee, la Banque de France, l Urssaf, la Caisse des dépôts et consignations, l Assedic, et le Conseil général du Rhône. La veille sur la logistique est accompagnée par les experts de l Ademe, de l Aderly, de l Alliance logistique, du Laboratoire d économie des transports (Université Lyon 2), et de la Région urbaine de Lyon. Nous remercions l entreprise Geodis à Chaponnay de nous avoir accueillis dans ses locaux. Livraison dans le centre de l agglomération agence d urbanisme - Lyon - MP Ruch Ce cahier a été réalisé par l Agence d urbanisme pour le développement de l agglomération lyonnaise 18, rue du Lac BP Lyon cedex 03 Télécopie : Directeur de la publication : Olivier Frérot Référentes : Annaïg Jestin, Clarisse Garin-Hameline (tél. : ; Infographie : Agence d urbanisme Retrouvez les publications de l Opale sur

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

BAYONNE CRÉTEIL LUXEMBOURG LYON MARSEILLE PARIS ROISSY ROUEN RUNGIS. Faciliter la logistique urbaine de marchandises

BAYONNE CRÉTEIL LUXEMBOURG LYON MARSEILLE PARIS ROISSY ROUEN RUNGIS. Faciliter la logistique urbaine de marchandises BAYONNE CRÉTEIL LUXEMBOURG LYON MARSEILLE PARIS ROISSY ROUEN RUNGIS Faciliter la logistique urbaine de marchandises L édito Ancrer la logistique au cœur de la ville Fort de son expertise de près de cinquante

Plus en détail

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Le Centre de Distribution de Saint-Quentin-Fallavier, l une des quatre plateformes logistiques de IKEA

Plus en détail

Logistique urbaine à Montpellier

Logistique urbaine à Montpellier Logistique urbaine à Montpellier Montpellier en quelques chiffres 265 000habitants en 2012 (8ème ville française) Une agglomération de 423 000 habitants (15ème agglomération française) Une croissance de

Plus en détail

Écoconception d une PLV Fiche pratique

Écoconception d une PLV Fiche pratique Lorsqu une Mise en place PLV d un outil est de veille conçue, basé sur des les mots différents clés à sélectionner acteurs Eco-conception du : circuit doivent prendre en compte Rédaction plusieurs de recommandations

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE L ESPACE DE LOGISTIQUE URBAIN DES CORDELIERS 26 AVRIL 2012

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE L ESPACE DE LOGISTIQUE URBAIN DES CORDELIERS 26 AVRIL 2012 DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE L ESPACE DE LOGISTIQUE URBAIN DES CORDELIERS 26 AVRIL 2012 SOMMAIRE CONTEXTE ET ENJEUX DE LA LOGISTIQUE URBAINE POUR LE GRAND LYON... PAGE 3 L ESPACE LOGISTIQUE URBAIN

Plus en détail

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides Les enjeux énergétique de l industrie du Limousin L industrie : 21 % des consommations régionales Baisse

Plus en détail

La mutualisation de l ELU des Cordeliers : innover ensemble pour une logistique urbaine durable et responsable

La mutualisation de l ELU des Cordeliers : innover ensemble pour une logistique urbaine durable et responsable DOSSIER DE PRESSE 24 novembre 2015 La mutualisation de l ELU des Cordeliers : innover ensemble pour une logistique urbaine durable et responsable Sommaire La mutualisation de l espace logistique urbain

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

Efficacité énergétique : Un levier de compétitivité pour les entreprises

Efficacité énergétique : Un levier de compétitivité pour les entreprises Efficacité énergétique : Un levier de compétitivité pour les entreprises Julie BEELMEON Service énergie climat véhicule Direction Régionale et Interdépartementale de l Environnement et de l Energie 05

Plus en détail

Atelier Consommations et transport de marchandises

Atelier Consommations et transport de marchandises Atelier Consommations et transport de marchandises Accueil et tour de table Impact du transport de marchandises (bilan carbone et plan climat) et pistes d actions, par Aura PENLOUP et Jean MARCHAND Echanges

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale :

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : 1 -la politique sectorielle 2 - les applications au sein

Plus en détail

développer le transport fluvial de marchandises et de passagers en Île-de-France afin de proposer une alternative au transport routier.

développer le transport fluvial de marchandises et de passagers en Île-de-France afin de proposer une alternative au transport routier. Établissement public d État 200 salariés développer le transport fluvial de marchandises et de passagers en Île-de-France afin de proposer une alternative au transport routier. 70 ports 1 er port intérieur

Plus en détail

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050.

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. OBJECTIF FACTEUR /4 Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. Transition énergétique Le scénario GrDF GrDF exploite le réseau de distribution de

Plus en détail

Produits de grande consommation. La voie de l excellence entre vous et vos consommateurs

Produits de grande consommation. La voie de l excellence entre vous et vos consommateurs Produits de grande consommation La voie de l excellence entre vous et vos consommateurs Votre environnement, toujours plus complexe Des consommateurs plus exigeants, une pression constante sur les marges

Plus en détail

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros «é» Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros Il couvre 3 grands secteurs : Automobile (voitures, camions, bus, 2 roues..) Ferroviaire Naval, maritime et fluvial Le programme vise à

Plus en détail

Entreprises, quelques pistes pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre

Entreprises, quelques pistes pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre Bilan 2008-2012 de l opération collective régionale > Entreprises, quelques pistes pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre Projet cofinancé par l Union européenne avec le Fond européen de développement

Plus en détail

Développement Durable Approche d une Maison de Champagne. Viticulture Durable : Approche et Solutions Pratiques

Développement Durable Approche d une Maison de Champagne. Viticulture Durable : Approche et Solutions Pratiques Développement Durable Approche d une Maison de Champagne Viticulture Durable : Approche et Solutions Pratiques 2 Notre Vision Un engagement de longue date dans l environnement La volonté d aller plus loin

Plus en détail

La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable

La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable François PROCHASSON, Chef du pôle mobilité durable, Agence de la mobilité, ville de Paris Le contexte Paris, une forte densité

Plus en détail

EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE L ESSENTIEL EN

EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE L ESSENTIEL EN EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 UN PROCESSUS NÉCESSAIRE rationnelle et efficace des ressources. Elle concerne les La transition écologique doit conduire à la mise en

Plus en détail

Opération collective 2014 123 M Energie

Opération collective 2014 123 M Energie Opération collective 2014 123 M Energie Candidature pour accompagner en collectif les entreprises du Limousin s engageant dans la mise en place par étapes d une démarche de management de l énergie ISO

Plus en détail

ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE

ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE La transition écologique et énergétique est une nécessité pour les entreprises. Le réchauffement climatique affectera toutes les entreprises

Plus en détail

Plan National d Action pour des Achats Publics Durables P.N.A.A.P.D.

Plan National d Action pour des Achats Publics Durables P.N.A.A.P.D. Plan National d Action pour des Achats Publics Durables P.N.A.A.P.D. En guise d introduction - Un guide méthodologique plus qu un texte réglementaire - Une référence pour fédérer tous les efforts : ceux

Plus en détail

Transport et Logistique face à la mondialisation

Transport et Logistique face à la mondialisation Commission Mobilité et Transport Transport et Logistique face à la mondialisation Cas des Produits Industrialisés CNISF le 13 janvier 2010 JC Raoul 1 Pourquoi les produits industrialisés? Une croissance

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

LE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL

LE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL Fiche n 10 ECO-Guide MÉTIERS DE L IMPRIMERIE LE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL Pour faire de l environnement une seconde nature Dans cette fiche sont présentés les objectifs du management environnemental ainsi

Plus en détail

Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier

Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier Contexte et enjeux Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier Afin de lutter contre le changement climatique et s adapter au contexte de raréfaction des ressources fossiles, des engagements

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 Quatre volets - Description et périmètre de la logistique - La logistique

Plus en détail

La Taxe Kilométrique Poids Lourds en France. Vers une réelle prise en compte des coûts routiers du transport de marchandises.

La Taxe Kilométrique Poids Lourds en France. Vers une réelle prise en compte des coûts routiers du transport de marchandises. La Taxe Kilométrique Poids Lourds en France Vers une réelle prise en compte des coûts routiers du transport de marchandises. Présentation de FNE France Nature Environnement : une Fédération de plus de

Plus en détail

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE Le BILAN CARBONE Toute activité industrielle, tertiaire et agricole émet, directement ou indirectement, des gaz à effet de serre ayant pour conséquence de contribuer

Plus en détail

Mines Paris-Tech Chaire FRELON

Mines Paris-Tech Chaire FRELON Mines Paris-Tech Chaire FRELON «Premières solutions immobilières pour le développement d une logistique respectueuse du milieu urbain» Logistique urbaine : Sogaris imagine des solutions adaptées à la ville

Plus en détail

L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain. Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN

L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain. Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN Les ports et les pôles de compétitivité Mission des pôles de compétitivité Faire émerger des

Plus en détail

Relevé de la première partie de la table ronde. Programmes «mobilité et transports»

Relevé de la première partie de la table ronde. Programmes «mobilité et transports» Relevé de la première partie de la table ronde Programmes «mobilité et transports» Les enjeux : Le secteur des transports est responsable d une part significative de la croissance des gaz à effet de serre

Plus en détail

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile.

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. Les spécificités de la profession & de son environnement Les Distributeurs-Grossistes

Plus en détail

L ACHEMINEMENT DES MARCHANDISES PAR VOIE FERREE

L ACHEMINEMENT DES MARCHANDISES PAR VOIE FERREE Le 4 juillet 2007 L ACHEMINEMENT DES MARCHANDISES PAR VOIE FERREE ET VEHICULES ROULANT AU GNV VERS LES MAGASINS MONOPRIX ET MONOP DE PARIS Les données clés du projet..........2 Le projet en détails............

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail

10 PROPOSITIONS POUR L ECONOMIE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE. Synthèse de la contribution de la CCIP au «Grenelle de l environnement»

10 PROPOSITIONS POUR L ECONOMIE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE. Synthèse de la contribution de la CCIP au «Grenelle de l environnement» 10 PROPOSITIONS POUR L ECONOMIE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le 24 septembre 2007 Synthèse de la contribution de la CCIP au «Grenelle de l environnement» A travers les différentes missions qui sont les

Plus en détail

PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE. Pour la gestion durable de votre patrimoine immobilier

PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE. Pour la gestion durable de votre patrimoine immobilier PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE Pour la gestion durable de votre patrimoine immobilier Vos Enjeux Acteurs du marché de l immobilier, la performance énergétique est pour vous un enjeu économique, écologique et

Plus en détail

VERS UNE MOBILITÉ DURABLE

VERS UNE MOBILITÉ DURABLE COP21 VERS UNE MOBILITÉ DURABLE Engagé dans la lutte contre le changement climatique, le Groupe SNCF développe autour du train des offres globales de mobilité durable, pour les voyageurs et les marchandises.

Plus en détail

INVESTING IN THE FUTURE * * Investir dans le futur. Bollore-logistics.com / saveprogram

INVESTING IN THE FUTURE * * Investir dans le futur. Bollore-logistics.com / saveprogram INVESTING IN THE FUTURE * * Investir dans le futur Bollore-logistics.com / saveprogram L ENGAGEMENT ENVIRONNEMENTAL : LEVIER DE PERFORMANCE POUR L ENTREPRISE Avec Save Program, vous pouvez associer des

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES Eléments de définition Les actions de sobriété et d efficacité énergétiques permettent de réduire les consommations d énergie. La sobriété énergétique «consiste à interroger nos besoins puis agir à travers

Plus en détail

Etude. Les grandes implantations logistiques 2002-2006 région urbaine de lyon

Etude. Les grandes implantations logistiques 2002-2006 région urbaine de lyon Etude Les grandes implantations logistiques 2002-2006 région urbaine de lyon Les grandes implantations logistiques 2002-2006 région urbaine de Lyon Fonction stratégique pour les entreprises, la logistique

Plus en détail

Les certificats d économie d énergie. Hervé LEFEBVRE Département des Marchés et Services d Efficacité Energétique ADEME 8 juin 2005 POURQUOI?

Les certificats d économie d énergie. Hervé LEFEBVRE Département des Marchés et Services d Efficacité Energétique ADEME 8 juin 2005 POURQUOI? Les certificats d économie d énergie Hervé LEFEBVRE Département des Marchés et Services d Efficacité Energétique ADEME 8 juin 2005 1 POURQUOI? Contexte général de renforcement de la politique de maîtrise

Plus en détail

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 JCDecaux France Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Novembre 2015 PRESENTATION DU CADRE DU REPORTING 1 Description de la

Plus en détail

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR PRESENTATION 2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR L ECO-RESPONSABILITE Les actions soutenues

Plus en détail

Contexte [1/2] Livre Blanc Transport de 2011 visant à décarboniser l économie

Contexte [1/2] Livre Blanc Transport de 2011 visant à décarboniser l économie Contexte [1/2] Livre Blanc Transport de 2011 visant à décarboniser l économie «Des Transports propres pour les déplacements urbains» «Les transports urbains sont responsables de 25% des émissions de Co2

Plus en détail

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Lyon, 23/11/11 Education au Développement Durable Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Pierre SOULARD Responsable du service mobilité urbaine

Plus en détail

Optimiser la mobilité durable en ville

Optimiser la mobilité durable en ville Optimiser la mobilité durable en ville inventer la mobilité durable de demain ITS La technologie au service de la mobilité urbaine Les Intelligent Transport Systems correspondent à l utilisation des Technologies

Plus en détail

La notion de Développement Durable est illustrée par la figure suivante : Développement durable. Social

La notion de Développement Durable est illustrée par la figure suivante : Développement durable. Social LE DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES PETITES ENTREPRISES ET LES ARTISANS. La notion de Développement Durable est une thématique à la mode. Elle est largement reprise dans les médias et devient une donnée

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Didier LIEVEN Le Centre Multimodal de Distribution Urbaine (CMDU ) L agglomération

Plus en détail

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Jean-Charles DECONNINCK Président de Generix Group 19 Septembre 2014 Generix Group Qui Éditeur de solutions applicatives

Plus en détail

FORUM SUPPLY CHAIN MAGAZINE

FORUM SUPPLY CHAIN MAGAZINE Une Plate-Forme Mutualisée pour la Logistique Urbaine FORUM SUPPLY CHAIN MAGAZINE 2 Juillet 2009 ESCP Europe Sommaire détaillé Contexte et problématique de la logistique urbaine Un foisonnement d initiatives

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 7 QUALEADER 92, Rue René Coty 85000 La Roche sur Yon Tél. : 02 51 47 96 98 Fax : 02 51 47 71 26 Email : jean-philippe.leger@qualeader.com Effectif : 7 salariés Activité : Audit, Conseil, Formation,

Plus en détail

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE 1 LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : «CONSOMMER MOINS - CONSOMMER MIEUX» Évolutions du mix énergétique (Monde / Europe /

Plus en détail

GROUPE OLANO Développement Durable 1

GROUPE OLANO Développement Durable 1 GROUPE OLANO Développement Durable 1 NOS ENGAGEMENTS DEVELOPPEMENT DURABLE REALISER UNE POLITIQUE ET UNE STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DURABLE SENSIBILISER ET INCITER NOS SALARIES A CETTE POLITIQUE CONTRIBUER

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

UN PROJET SANS PRECEDENT EN FAVEUR DU TRANSPORT PAR VOIE D EAU

UN PROJET SANS PRECEDENT EN FAVEUR DU TRANSPORT PAR VOIE D EAU CONFERENCE DE PRESSE MULTIMODALITE 5 juillet 2013 UN PROJET SANS PRECEDENT EN FAVEUR DU TRANSPORT PAR VOIE D EAU La Compagnie Nationale du Rhône, la CCI de la Drôme et Valence Agglo s associent pour un

Plus en détail

14/02/2003. L éco-conception

14/02/2003. L éco-conception L éco-conception Le Programme EDIT - L industrie en marche vers le Développement Durable Historique : L éco-conception : Initié en 1999, le programme EDIT est une démarche de conception du produit qui

Plus en détail

Formulation des enjeux du SRIT

Formulation des enjeux du SRIT Formulation des enjeux du SRIT Pour le transport de voyageurs Le SRIT : une contribution au SRADT dans le domaine des transports Le schéma doit répondre à des enjeux de désenclavement intra et inter régional.

Plus en détail

Pour un monde allant vert

Pour un monde allant vert Pour un monde allant vert L augmentation des émissions de CO 2 issues des transports représente désormais quasiment 30 % du total des émissions dans l UE. Avec une croissance explosive des transports routier

Plus en détail

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012 Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France Synthèse Juillet 2012 RAPPEL DU CONTEXTE ET DES OBJECTIFS Réalisation d une étude sur le solaire thermique (STH) en IdF

Plus en détail

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter?

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? Intervention de Louardi BOUGHEDADA Vice-Président Energie Climat Communauté Urbaine de Dunkerque DGST Mission Ingénierie

Plus en détail

Transformez votre supply chain en atout compétitif

Transformez votre supply chain en atout compétitif Industrie Transformez votre supply chain en atout compétitif Votre marque est unique, votre supply chain aussi Quand il s agit de stratégie supply chain, chaque industriel est unique. Chaque organisation

Plus en détail

Adoptez les bons réflexes énergétiques. avec une vraie stratégie de management de l énergie

Adoptez les bons réflexes énergétiques. avec une vraie stratégie de management de l énergie Adoptez les bons réflexes énergétiques avec une vraie stratégie de management de l énergie La gestion de l énergie : un vrai levier de compétitivité Le contexte énergétique et environnemental actuel exerce

Plus en détail

MARSEILLE Le modèle de ville durable méditerranéenne du futur

MARSEILLE Le modèle de ville durable méditerranéenne du futur MARSEILLE Le modèle de ville durable méditerranéenne du futur 1 UNE OPÉRATION D INTERET NATIONAL A MARSEILLE Une Opération d Intérêt National dans la 2 ème Portée par un établissement public de l Etat

Plus en détail

DOSSIER THEMATIQUE. Certification ISO 14001 de la station d épuration d Annonay. La station d épuration Acantia d Annonay NOVEMBRE 2013 CONTACT

DOSSIER THEMATIQUE. Certification ISO 14001 de la station d épuration d Annonay. La station d épuration Acantia d Annonay NOVEMBRE 2013 CONTACT Certification ISO 14001 de la station d épuration d Annonay DOSSIER THEMATIQUE NOVEMBRE 2013 La station d épuration Acantia d Annonay certifiée ISO 14001 CONTACT Lyonnaise des Eaux Provence / SDEI Florian

Plus en détail

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable CNR pionnier de la filière hydrogène renouvelable Barrage de retenue de Pierre-Bénite sur le Rhône Perspectives Frédéric Storck, Directeur de l Énergie Les énergies renouvelables sont depuis 80 ans le

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

01 41 11 92 59 contact@green-supplychain.fr - www.green-supplychain.fr

01 41 11 92 59 contact@green-supplychain.fr - www.green-supplychain.fr GREEN SUPPLY CHAIN SAS 60 route Principale du port 92230 GENNEVILLIERS 01 41 11 92 59 contact@green-supplychain.fr - www.green-supplychain.fr Nous favorisons le recours aux modes de transports les moins

Plus en détail

Comment définir et caractériser le système d innovation du transport de marchandises?

Comment définir et caractériser le système d innovation du transport de marchandises? Comment définir et caractériser le système d innovation du transport de marchandises? Antje BURMEISTER SPLOTT-IFSTTAR, Université Paris-Est (Villeneuve d Ascq) Plan 1. Les enjeux de l innovation dans le

Plus en détail

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Etudes préalables à la création d une ZAC multisites «Vallée du Thérain» à Beauvais (60) Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Réunion du 7 mai 2014

Plus en détail

Ecole Doctorale Sciences Economiques et de Gestion Laboratoire d Economie des Transports / Ademe. Vers une organisation globale durable de

Ecole Doctorale Sciences Economiques et de Gestion Laboratoire d Economie des Transports / Ademe. Vers une organisation globale durable de Ecole Doctorale Sciences Economiques et de Gestion Laboratoire d Economie des Transports / Ademe Vers une organisation globale durable de l approvisionnement des ménages Réalisé par: AYADI Abdessalem Journée

Plus en détail

Valorisation des patrimoines. Conseil et accompagnement stratégique

Valorisation des patrimoines. Conseil et accompagnement stratégique Valorisation des patrimoines Conseil et accompagnement stratégique Dans un contexte d évolutions continues des règlementations et de recherche d optimisation, loin des grands programmes de constructions

Plus en détail

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ VADE-MECUM DE L UTILITÉ DE L INVESTISSEMENT EN INFRASTRUCTURES 02 LE CERCLE VERTUEUX DES INFRASTRUCTURES FINANCEMENT MOBILITÉ EAU ÉNERGIE EMPLOI CROISSANCE RÉSEAUX DU FUTUR PROTECTION CONTRE LES ALÉAS

Plus en détail

Métallerie. Construction Durable

Métallerie. Construction Durable Métallerie & Construction Durable Les Métalliers s informent Les Métalliers se forment Les Métalliers s engagent Aujourd hui, les préoccupations de construction durable se font de plus en plus ressentir

Plus en détail

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011 Club de l automation EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique 31 mars 2011 Agenda Présentation synthétique du groupe EDF et l efficacité énergétique Le dispositif CEE Zoom sur Netseenergy 2 -

Plus en détail

De nouvelles chaudières sur la plateforme de Balan : conjuguer environnement et performance industrielle

De nouvelles chaudières sur la plateforme de Balan : conjuguer environnement et performance industrielle Le 29 octobre 2015 De nouvelles chaudières sur la plateforme de Balan : conjuguer environnement et performance industrielle Le site KEM ONE de Balan a installé deux nouvelles chaudières de production de

Plus en détail

Le cluster logistique urbaine durable

Le cluster logistique urbaine durable Jeudi 3 juillet : Le projet LUDEB reçoit une mention spéciale du Jury aux Trophées de la Mobilité du STIF Le cluster logistique urbaine durable Dossier de présentation 2 Partenariats Financeurs Partenaires

Plus en détail

Le Groupement ASTRE. Le Groupement s articule autour de trois pôles d expertise complémentaires :

Le Groupement ASTRE. Le Groupement s articule autour de trois pôles d expertise complémentaires : Le Groupement Astre QUI SOMMES NOUS? Pour nous situer Le Groupement ASTRE Créé en 1992, ASTRE est devenu le premier groupement européen de transport et de logistique. L objectif de ce regroupement étant

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

LE DEFI DES ECO CONFORMITES DANS LE TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES

LE DEFI DES ECO CONFORMITES DANS LE TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES LE DEFI DES ECO CONFORMITES DANS LE TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES a) L Europe au cœur du développement durable Le Transport Routier de Marchandises (TRM) est au cœur de notre économie et achemine à

Plus en détail

L efficacite e nerge tique

L efficacite e nerge tique L efficacite e nerge tique 1. Principes généraux Une mesure «d efficacité énergétique» désigne toute action mise en œuvre par un agent économique afin de limiter la consommation d énergie liée à un usage

Plus en détail

Bilan Carbone. P. Faucher. Sept. 2009

Bilan Carbone. P. Faucher. Sept. 2009 Bilan Carbone P. Faucher Sept. 2009 / La méthode Bilan Carbone, Plan Climat et Agenda 21 >Des démarches complémentaires Le Bilan Carbone permet de faire un diagnostic des émissions de gaz de serre Le Plan

Plus en détail

Quelle place pour la logistique en Essonne? Débats/groupes de travail du 22 octobre 2010 Synthèses des échanges et propositions d actions

Quelle place pour la logistique en Essonne? Débats/groupes de travail du 22 octobre 2010 Synthèses des échanges et propositions d actions Quelle place pour la logistique en Essonne? Débats/groupes de travail du 22 octobre 2010 Synthèses des échanges et propositions d actions La logistique contribue, de manière significative, au développement

Plus en détail

Document d introduction Certification Norme ISO 50001

Document d introduction Certification Norme ISO 50001 Document d introduction Certification Norme ISO 50001 28 septembre 2012 Alix JOUENNE CEC - Courtois Energies Conseil 255 Avenue Galilée Parc de la Duranne 13857 Aix-en-Provence Cedex 3 Tel : 04.42.16.60.15

Plus en détail

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 DOSSIER DE presse 1 er octobre 2014 EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 en bref En quelques décennies, les transports ont évolué pour desservir

Plus en détail

«Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche

«Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche «Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche Terr avenir» Pour un développement durable Les 3 piliers

Plus en détail

Approvisionnement et transport de granulats Quels coûts pour la collectivité?

Approvisionnement et transport de granulats Quels coûts pour la collectivité? Les granulats représentent le second poste de consommation en ressources naturelles Répartition de la production (%) Observatoire Régional des Matériaux de Construction - 2004 Exemples 1 logement : de

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

La démarche HQE ou Haute Qualité Environnementale est une démarche volontariste d optimisation de la consommation d énergie.

La démarche HQE ou Haute Qualité Environnementale est une démarche volontariste d optimisation de la consommation d énergie. la laine de roche pourquoi La démarche HQE ou Haute Qualité Environnementale est une démarche volontariste d optimisation de la consommation d énergie. La démarche HQE permet de réduire la consommation

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

Le développement durable dans la politique de FPC de la Région Aquitaine : les évolutions sur l offre de formation 2013

Le développement durable dans la politique de FPC de la Région Aquitaine : les évolutions sur l offre de formation 2013 Le développement durable dans la politique de FPC de la Région Aquitaine : les évolutions sur l offre de formation 2013 Pôle Formation Professionnelle et Apprentissage Direction de la Formation Professionnelle

Plus en détail

Dossier de Présentation DREDA. Des Racines Et Des Ailes. Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable.

Dossier de Présentation DREDA. Des Racines Et Des Ailes. Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable. Dossier de Présentation DREDA Des Racines Et Des Ailes Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable. DREDA, ambitions du projet Le projet DREDA, futurs locaux de Manutan France et centre européen

Plus en détail

Proposition de valeur pour la réduction des émissions de CO 2. Petit déjeuner Supply Chain Verte 17 juin 2008

Proposition de valeur pour la réduction des émissions de CO 2. Petit déjeuner Supply Chain Verte 17 juin 2008 Proposition de valeur pour la réduction des émissions de CO 2 Petit déjeuner Supply Chain Verte 17 juin 2008 Supply Chain Verte: Pourquoi les entreprises doivent-elles agir? Réglementation et incitations

Plus en détail

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations,

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations, DE : Hervé BALEN LE janvier 2014 Troisième Révolution Industrielle La dynamique de l économie verte. Ateliers prospectifs de l emploi 16 janvier 2014 Les impacts en termes de métiers, de formations, Ne

Plus en détail

Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie

Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie date Améliorer du jour votre Libellé performance énergétique : les dispositifs d accompagnement 4 novembre 2014 Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie Aline PIERRE

Plus en détail

Enseigner le développement durable

Enseigner le développement durable Les enjeux Enseigner le développement durable Catalogue de nos outils pédagogiques Édition : octobre 2014 DES RESSOURCES PÉDAGOGIQUES pour les enseignants, animateurs de centres de loisirs et associations.

Plus en détail

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique Initi@tive 2007 - Nice Building a New Electric World I. Le Développement Durable : l'affaire de tous II. L'Efficacité Energétique : défis

Plus en détail