Formation au code EPANET. Water & Soils Training Dr. Robert WOUMENI Version 2014.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formation au code EPANET. Water & Soils Training Dr. Robert WOUMENI Version 2014."

Transcription

1 Water & Soils Training Dr. Robert WOUMENI Version 2014.

2 SOMMAIRE 1) Introduction. 2) Application de base 3) Consommation moyenne et Pompage 4) Les profils de modulation de la consommation 5) La gestion des réservoirs (les asservissements) 6) Faibles et fortes pressions et bornes à incendie. 7) Les vannes de régulation (stabilisateur aval, amont, ) 8) Les surpresseurs (courbe de pompe) 9) Interactions entre réservoirs 10) La chloration 2

3 I) Introduction Fournir de l eau de bonne qualité, et à une pression suffisante aux consommateurs, tel est le challenge quotidien des entreprises de distribution de l eau. Une bonne gestion s appuie aujourd hui sur des outils de modélisation qui permettent: (1) de préciser les études diagnostiques, (2) d étudier par anticipation les situations critiques, (3) d optimiser les paramètres de fonctionnement dans une approche économique, et (4) de réaliser des schémas directeurs. Ce cours vise à sensibiliser les futurs techniciens et ingénieurs à la problématique de la gestion des réseaux d eau potable à l échelle d une ou de plusieurs communes par une approche concrète et pratique reposant sur le logiciel EPANET, aujourd hui très utilisé de part le monde. Le Logiciel EPANET a été développé par l agence Américaine de protection de l Environnement (EPA) représentée par Lewis A. Rossman que nous remercions très sincèrement. 3

4 I) Introduction Les études diagnostiques visent à déterminer les points de dysfonctionnement d un réseau d eau potable. On passera en revue les différents équipements, avec la question de savoir s ils remplissent correctement leurs fonctions. Elles commencent par une campagne de mesures de: Débit et pression en quelques points bien choisis; Niveau dans les réservoirs; Estimation des débits (nocturnes) de fuite par secteur; Profils de modulation des consommations domestiques / industriels; Essais de pression sur les bornes à incendie; Vérification des vannes, des pompes et des régulations; Evaluation de l état des canalisations. 4

5 I) Introduction Les schémas directeurs correspondent à un programme pluriannuel, dont l objectif porte sur l amélioration de la fonctionnalité globale du réseau d eau potable, sur les moyen et long termes, en prenant en compte l évolution de la demande (domestique et industrielle). Il faudra donc mettre en adéquation les besoins et les ressources, et envisager de façon planifiée les investissements à mettre en œuvre. Ainsi, on peut selon les problèmes soulevés par l analyse diagnostique, penser à: Installer des sur-presseurs ou des réducteurs de pression; Remplacer des conduites très anciennes; Trouver de nouveaux points de captage; Revoir les consignes de régulation; Installer un nouveau réservoir ou réhabiliter un ancien; Augmenter le nombre de bornes incendie;.. 5

6 I) Introduction Un modèle, c est la combinaison d un outil de calcul, de mesures et d un ensemble d hypothèses simplificatrices, dans le but de représenter l état et le fonctionnement d un système hydraulique sur un site donné. Pour un réseau d eau potable, les grandeurs de sortie (pression, débit, vitesse et niveau des réservoirs) sont obtenues à partir des grandeurs d entrée (altimétrie, géométrie des canalisations et des réservoirs, consommations, profils de modulation) et des principaux paramètres hydrauliques (pompages, consignes de régulation, états des vannes, rugosité des conduites ) Certains paramètres (tel que la rugosité) sont très difficiles à estimer. On les ajuste en faisant correspondre, sur quelques points les grandeurs de sortie calculées et mesurées. On parle alors de calage du modèle. Un modèle calé (et validé) est un outil d aide à la compréhension, pour les études diagnostiques. C est un outil pratiquement incontournable, pour les schémas directeurs, car il permet de comparer plusieurs solutions techniques, avant l étape des évaluations financières. 6

7 I) Introduction Pour ce cours d initiation au logiciel EPANET, on adoptera une approche pas à pas, en réalisant successivement de petits cas de calcul avec un degré de complexité croissant, afin de faciliter une prise en main rapide. Les notes du cours sont à télécharger gratuitement sur le site : Le logiciel et sa documentation sont à récupérer à l url suivante : Choisir en bas de page : self-extracting installation program for epanet 2, et epanet 2 users Manual (pdf), puis les copier dans votre répertoire de travail (Z). NB. Il est demandé pour ce cours, de suivre les indications de départ données par le Prof, puis de ne pas hésiter à se servir de la documentation pour aller de l avant en attendant les nouvelles consignes. Le travail à rendre porte sur un exercice de synthèse, qui reprend plusieurs des compétences acquises. 7

8 Pour cette application de base on va, sur une zone représentant un quartier créer des nœuds, des conduites, mettre une bâche à la bonne hauteur, puis lancer les calculs. Les nœuds étant disposer sur une légère pente, on va vérifier que l hydrostatique est respectée. Formation au code EPANET 2) Application de base -Double cliquer sur la création des nœuds puis mettre les coordonnées (x, y) suivantes : (50, 5000) (50, 4000) ; (50, 3000) ; (1050, 3000) ; (2050, 3000) ; (3050, 3000) ; (50, 2000) ; (1050, 2000) ; (2050, 2000) ; (3050, 2000) ; (50, 1000) ; (1050, 1000) ; (2050, 1000) ; (3050, 1000) ; -Double cliquer sur les nœuds pour introduire les altitudes z=12m, z=13m, z=14m, z=15m, z=16m sur chaque ligne (la plus basse en bas). -Mettre les conduites entre les nœuds sans se soucier du sens (amont vers aval). Double cliquer sur une conduite pour renseigner, la longueur (l=100 m), le diamètre (D= 160mm sur les antennes et 320 mm sur le tronçon structurant en forme de L renversé), et la rugosité selon Hazen-Williams (R=150 pour du neuf). -Rajouter une bâche (petit reservoir dans la version anglaise) sur le point (-950, 5000). Renseigner une charge (Head dans la version anglaise) H=17m. -Lancer une simulation (le bouton de raccourci c est l éclair jaune). C est l application : test01-bachehaute-nœuds-conduites NB. Les valeurs des coordonnées (x,y) n interviennent pas dans les calculs. 8

9 -Faire: MapJunctionPressure, et MapPipesFlow, pour afficher l échelle de pression, et de débit. On peut double cliquer sur l échelle pour affiner les valeurs de celle-ci. -Faire: ProjectDefaultHydraulics, et changer l unité de débit pour mettre en l/mn ou en l/s. Dans ce cas, l unité de pression initialement en PSI, devrait passer automatiquement en mce. -Faire: ViewOptionsNotationDisplay Node id s (ou Display Link id s), pour numéroter les nœuds ou les conduites. Ce sera utile pour se repérer. NB. Penser parfois à faire des zooms pour s assurer par exemple que tous les nœuds sont connectés, et que le schéma correspond bien à ce que l on a souhaité saisir. Application : test01- nœuds-conduites et bache 2) Application de base NB. On peut vérifier que l hydrostatique est respectée. 9

10 3) Consommation moyenne et Pompage -Mettre sur chacun des 4x3=12 nœuds de consommation, la valeur suivante pour la «base demand» (consommation moyenne) : 40 l/h= 0.67 l/min. -Faire: ViewOptionsFlow arrowsstyle open, pour afficher les sens d écoulement dans les conduites. -Lancer une simulation: ProjectRun Analysis (le bouton de raccourci c est l éclair jaune). NB: A chaque que l on fait des modifications, on doit relancer les calculs. -Noter que les valeurs de débit lorsqu on clique sur une conduite peuvent être positive ou négative, selon une convention qui tient compte du nœud renseigné en premier. Application : test02-bachehaute-consommation 10

11 3) Consommation moyenne et Pompage -Déplacer la bâche sur un point bas (-950, 1000), puis raccorder une pompe vers le nœud (50, 1000). Il est important cette fois de respecter le sens de l amont vers l aval. Double cliquer sur la pompe afin de renseigner le numéro d une courbe de pompe (ex : n 1). Faire: DataPump curve pour renseigner la courbe de pompe n 1. Mettre un débit de 40x12=480 l/h =8 l/min, et une charge de 5m. Le logiciel proposera alors une courbe de pompe passant par ce point de fonctionnement. Mais de façon générale, on peut renseigner la courbe de pompe en introduisant plusieurs points (H, Q). Le logiciel essaie par la suite de trouver un point de fonctionnement qui convienne à la courbe de pompe, et aux besoins en charge et débit du réseau. Il arrive bien souvent que la solution obtenu ne soit pas réaliste. Ce sera parfois dû à un mauvais jeu de données/paramètres. Il ne faut pas perdre de vue que le nombre de paramètres (diamètres, rugosité, altimetrie, etc.) est très élevé et que la résolution par itérations successives n a pas souvent une solution unique. Donc il faut en permanence vérifier la consistance des données fournies. -Lancer une simulation (le bouton de raccourci c est l éclair jaune). -Refaire ensuite des simulations avec un débit insuffisant (ex : Q= 2 l/min) puis une charge insuffisante (ex : H= 2 mce) et noter vos observations. Reprendre avec un débit trop élevé (ex : Q= 400 l/min) ou une charge trop importante (ex : H= 100 mce). Ce qui permet d avoir un aperçu des messages transmis par le logiciel. Application : test03-bâchebasse-pompe (figure en page 10). 11

12 4) Les profils de consommation -A partir de l application précédente, introduire une dynamique temporelle. Faire: sur le browser (navigateur) DataOptionsTimesTotal duration=24h, puis DataOptionsTimeHydraulic time step= 1h. -Vérifier la loi des nœuds, et la loi des mailles. - Pour créer un profil de modulation de la consommation (pattern en anglais), faire: DataPatternEdit (icône du petit tableau). Ensuite renseigner un n d identification 1, 2, etc, puis les 24 coefficients multiplicatifs souhaités sur les tranches horaires. En exemple, pour le pattern n 1, mettre 1 entre 0h et 12h puis 0 entre 13h et 24h. Puis pour le pattern n 2, mettre 0 entre 0h et 12h suivis de 1 entre 13h et 24. Il reste ensuite à cliquer successivement sur les 6 nœuds en bas à gauche, puis renseigner le n 1 pour le «demand pattern» Prendre le n 2 pour les 6 nœuds en bas à droite. -Notez vos observations sur la relation entre pression et consommation sur les différentes tranches horaires, pour les 2 secteurs du réseau. NB. On peut aussi mettre un profil de fonctionnement sur une pompe, pour décider des temps d arrêt et de marche. Application : test04-bâchebasse-pompe-modulationconsommation 12

13 4) Les profils de consommation On va faire une première extension en rajoutant 6 nouveaux nœuds aux points (3050, 4000) (4050, 4000).. (8050, 4000) Puis un réservoir au point (7050, 4000) Sur les 6 nœuds, on met une consommation de 80l/h (1.33 l/mn). Le pattern n 1 leur sera appliqué par défaut, mais on peut créer un pattern n 3. Elévation du réservoir : 16m ; Niv mini=0m ; Niv maxi=3m ; Niv initial=0m Pour le diamètre, on procèdera de la façon suivante : la consommation maxi est de 40x12+80x6=960 l/h, soit l/jour. Connaissant, la hauteur d eau dans le reservoir 3m, on en déduit la section (circulaire) S=7.7m2, soit un diamètre de D=3,12m. Le reservoir est raccordé au nœud (7050, 4000) par une conduite D=320mm, longueur=100m, Coef HW=150. Le débit pour la courbe de pompe était précédemment de 8 l/mn, mais compte tenu de la nouvelle demande, on va devoir modifier cette courbe. Ainsi, on introduit un point (H,Q) tel que H=5m, Q=16 l/mn. Vérifier que le réservoir se remplit comme il se doit sur la journée : flèche entrante, puis courbe de niveau (ascendante) sur 24h. 13

14 4) Les profils de consommation 14

15 5) La gestion des réservoirs Application : test05-bâchebasse-pompe-reservoir Le système précédent n est pas du tout optimisé comme le montre les évolutions croissantes de la pression sur 3 nœuds (y compris le réservoir), ainsi que le débit en sortie de pompe dans la conduite n 7. On a aussi représenté la courbe de pompe. Il y a donc nécessité à recherche un meilleur fonctionnement, avec une bonne gestion de réservoir. A partir de l application n 6 les altitudes sont prises x

16 Application : test06-bâchebasse-pompe-reservoir-asservissement (temps) On va ensuite prendre (H,Q)=(40m, 16l/mn) pour la courbe de pompe. Mais on souhaite aussi remplir le réservoir, on va donc prendre (H,Q)=(40m, 48l/mn) Vérifier que le réservoir se remplit sur toute la journée et noter la hauteur max atteinte. Ensuite faire : DataControlsSimple, et taper dans la fenêtre qui s ouvre : LINK 14 CLOSED AT TIME 17 Cela veut dire que l organe hydraulique (pompe, vanne, etc ) qui se trouve sur la conduite n 14 doit se fermer à 17 heures (temps compté depuis le début de la simulation). NB : Il faut bien respecter la syntaxe. Puis observer les sens d écoulement avant et après17h sur votre réseau. Vérifier aussi la courbe de variation de niveau dans le réservoir. Formation au code EPANET 5) La gestion des réservoirs On a donc fermer une vanne dans la conduite 14 à 17h. On voit que la pompe est arrêtée à partir de cette heure. Toutefois la demande semble trop faible pour amorcer une baisse dans le réservoir. 16

17 5) La gestion des réservoirs Application : test07-bâchebasse-pompe-reservoir-asservissement(niveau) Les instructions d asservissement ont par exemple la syntaxe suivante: LINK 14 CLOSED IF NODE 22 ABOVE 2.4 LINK 14 OPEN IF NODE 22 BELOW 2.3 Cela veut dire que l organe hydraulique (pompe, vanne, etc ) qui se trouve sur la conduite n 14 doit : se fermer si le réservoir (situé sur le nœud n 22) est au dessus du niveau 2.4m s ouvrir si le réservoir (situé sur le nœud n 22) est en dessous du niveau 2.3m Il faut penser à s assurer que le niveau initial est compris dans la fourchette de l asservissement. Vérifier ensuite les cycles de marnage dans le réservoir, en réponse à l asservissement en niveau introduit. Avec un asservissement en niveau, on produit plus facilement des marnages dans le réservoir. Dans le cas idéal, il faut marner suffisamment en amplitude avec peu de cycles, pour réduire les coûts de pompage. 17

18 6) Faibles et fortes pressions Application : test08-bâchebasse-pompe-reservoir-faibles pressions On fait une 2 ème extension vers le nord en rajoutant 4 nœuds, (sans consommation dans 1 premier temps). Les autres caractéristiques (longueurs de conduite, diamètres, etc..) étant identiques à celles des nœuds voisins. Les 4 points ayant un dénivelé de 40m. On doit donc à nouveau modifier la courbe de pompe. On propose (H,Q)=(80m, 48l/mn). Lorsque les nœuds de l extension «Est» consomment (de 0h à 12h) les points de la nouvelle extension n ont pas assez de pression. Puis de 13h à 24h, les nœuds du nord ont des pressions suffisantes voire élevées (cf. figures en page suivante). Les valeurs guides pour un fonctionnement correct sont les suivantes: 2 < P < 6 bars 0.1 < V < 3 m/s 0.1 < Cl mg/l (qualité). Borne incendie : 60 m3/h (pendant 2 h) sous 1 bar de pression. 18

19 6) Faibles et fortes pressions Illustration de pressions insuffisantes à 5h (gauche), et correctes à 20h (droite). Comparaison des évolutions de pression sur 24h pour un nœud de la nouvelle extension (rouge) et un nœud à l ouest (vert). 19

20 6) Faibles et fortes pressions En réalité, l apparition de problèmes d insuffisance de pression se manifeste dans le logiciel par des messages d alerte du type: «warning, negative pressure at node n 33». Afin de contourner temporairement ce problème, on a choisi de placer une vanne TOR sur la conduite n 26, que l on ferme sur la plage horaire à éviter. Application : test09-bâchebasse-pompe-reservoir-vanne-tor On testera ensuite le fonctionnement d une vanne TOR (tout ou rien) qui pour le logiciel, n est rien d autre qu un tronçon de conduite. On casse une conduite, pour introduire un nœud (attention à mettre la bonne altitude) et 2 conduites de part et d autre ayant les mêmes caractéristiques qu auparavant. On pourra ensuite, mettre des instructions d asservissement temporelle (ou de contrôle) du type ouverture-fermeture à une heure donnée. 20

21 7) Les surpresseurs Application : test12b-bâchebasse-pompe-reservoir-vanne-surpresseur Les problèmes de pression de la zone Nord peuvent être résolus efficacement par l adjonction d un surpresseur. On laisse en exercice, le soin de trouver les bons paramètres pour un fonctionnement correct avec ce nouvel équipement. 21

22 8) Les vannes de régulation Application : test10-bâchebasse-pompe-reservoir-vanne-prv Nous souhaitons à présent étudier le fonctionnement des vannes stabilisatrice aval (PRV dans le logiciel Epanet). On doit renseigner une «Setting» pression de consigne (Pcons dans les unités de pression utilisées). La vanne fonctionne de la façon suivante selon les valeurs de la pression entre l amont et l aval: Pam > Pcons, c est le mode actif de la vanne (en régulation afin d ajuster la pression sur le nœud aval à la valeur de la consigne, la vanne sera finalement dans un état de fermeture partielle). Pam < Pcons, la vanne se met en ouverture totale. Pam < Paval, la vanne se met en fermeture totale (afin de s opposer aux écoulements en sens inverse). NB : Lorsque la valeur de la consigne est très élevée, la vanne a toute les chances d être en mode d ouverture totale. Nous avons placé 2 vannes PRV sur les zones Sud de notre exemple. Nous avons eu quelques difficultés pour mettre en œuvre cet exemple. Comme pour de nombreux logiciel, il ne faut pas s étonner quand parfois les choses ne fonctionnent pas comme elles devraient. Le grand conseil en modélisation porte sur la ténacité, et la persévérance, en s efforçant de contourner rationnellement le problème posé. Dans le cas présent, l exemple est devenu fonctionnel en changeant les unités de débit. Passage de l/min à l/s. On peut étudier plus en détail les conséquences de ce changement, et analyser aussi l influence des valeurs de la consigne. 22

23 8) Les vannes de régulation On peut apprécier le rôle des vannes PRV (stabilisatrice aval) placées sur les conduites n 28 et n 29. Lorsque la pression est inférieure à la consigne ici égale à 30m, les vannes sont inactives (donc ouverture totale, figure de gauche). Pour des pressions supérieures à 45m (en rouge sur la figure de droite) les vannes passent en mode actif (ouverture partielle afin de stabiliser en aval à 30m, couleur jaune). 23

24 8) Les vannes de régulation Application : test11-bâchebasse-pompe-reservoir-vanne-psv-achat-d-eau On a vu précédemment que les nœuds de la zone Nord avaient des problèmes de pression entre 0h et 12h. On va leur mettre des demandes de 1 l/min sur cette plage horaire (le problème devrait alors s aggraver) puis simuler la situation d un achat à un syndicat voisin. Sur le nœud extrême, on va mettre une injection d eau (par une demande négative de -6 l/min), puis disposer un stabilisateur de pression amont (Vanne PSV dans le logiciel Epanet). Précisons comment fonctionne cette vanne. On doit renseigner une «Setting» pression de consigne (Pcons dans les unités de pression utilisées). Pav < Pcons, c est le mode actif de la vanne (en régulation afin d ajuster la pression sur le nœud amont à la valeur de la consigne, la vanne sera finalement dans un état d ouverture partielle). Pav > Pcons, la vanne se met en ouverture totale. Pav > Pamont, la vanne se met en fermeture totale (afin de s opposer aux écoulements en sens inverse). NB : Lorsque la valeur de la consigne est très basse, la vanne a toute les chances d être en mode d ouverture totale. 24

25 8) Les vannes de régulation Après de nombreux essais, nous avons pu mettre en place une régulation à 4 bars (couleur jaune) sur le nœud situé à l extrême Nord. 25

26 9) Interactions entre réservoirs Application : test13-bâchebasse-pompe-2reservoirs-2vannestor On considère à présent une extension sur la zone Nord, avec le rajout de 6 nœuds qui vont demander chacun 1 l/min à toutes les heures de la journée (pattern ou profil de consommation n 3). Cette demande supplémentaire, sur une zone où on a déjà des problèmes de pression, justifie le rajout d un 2 ème réservoir. On prendra pour aller vite, des caractéristiques proche du premier réservoir, et on simplifiera les calculs en imposant une pression initiale de Pini=2mCE. Application : test14-bâchebasse-pompe-2reservoirs-2vannestor-optimiz Les vannes TOR seront ensuite asservies en temps, pour améliorer la gestion du réseau. De même, on doit aussi régler les plages de fonctionnement de la pompe, afin de réaliser des économies d énergie. 26

27 10) La chloration Application : test15-bâchebasse-pompe-2reservoirs-2vannestor-qualité-age Il y a 3 options dans le module qualité : Chemical pour étudier par exemple la chloration, Age pour les temps de séjour des particules d eau dans le réseau, et Trace, pour évaluer le rayon d influence d un réservoir. Pour l option Age, faire : DataOptionsAge. Il faut ensuite demander à visualiser la variable «age» sur les nœuds et la vitesse dans les conduites. Logiquement, les eaux les plus «récentes» sont celles situées près de la station de pompage. Pour l option Trace, il faut préciser le nœud (réservoir) que l on souhaite tracer (suivre). Les résultats sont donnés pour un nœud, en pourcentage d eau issu du point tracé. 27

28 10) La chloration Avant de poursuivre, nous donnons ci-après quelques fonctionnalités très utiles du logiciel Epanet : Pour faire défiler le temps de simulation, faire BrowserMap puis le bouton PLAY. Il est souvent utile de changer les paramètres de calcul sur toute une zone; faire : EditSelect Region (fermer avec le clic droit) puis faire: EditGroup edit Une option également très intéressante porte sur la possibilité de faire une requête, faire : ViewQueryFind Links with (diameter above 100 mm) 28

29 10) La chloration Il est conseillé de lancer l option Trace avant la chloration afin d avoir une idée claire de la zone d influence du futur point source. Ainsi, après avoir augmenté les consommations moyennes sur les 3 zones d un facteur 10, on peut voir les réservoirs Nord et Est ont encore peu d influence, et l eau vient essentiellement de la zone Sud. 29

30 10) La chloration Application : test17-bâchebasse-pompe-2reservoirs-2vannestor-qualité-chloration Pour injecter du chlore dans le réseau, il faut faire: DataOptionsChemical. Puis aller sur un réservoir (ou une bâche) et faire : Source Quality, puis dans la fenêtre qui s ouvre, mettre une valeur (exemple 10 mg/l) ainsi qu un pattern (profil temporel) en cas de besoin. Il faut également renseigner les constantes des réactions de disparition du chlore dans les conduites et sur les parois. On prendra les valeurs suivantes : OptionsReactionsGlobal bulk = -0.1 et Global wall = Nous considérerons que la dégradation du chlore est plus rapide sur les parois. En revenant sur le nœud source, on peut aussi parfois renseigner «Initial quality», lorsqu on souhaite gagner du temps sur la mise en place du chlore dans le réseau. Enfin, on signalera encore des «buggs» possibles qui nous ont obligés à changer à nouveau les unités de débit. l/s plutôt que l/min. 30

31 EXERCICE On souhaite simuler le comportement hydraulique d un ensemble de trois petits villages, en testant différentes conditions de fonctionnement. La distance d un village à l autre est d environ 3 Km, et la consommation des habitants est de 200 l/hab/jour. Il y a 2000 habitants dans le premier village situé le plus à l Ouest. L altitude moyenne est de 0m. On placera 15 nœuds de calcul, dont 1 pour le réservoir d alimentation et un autre pour une borne à incendie. On dispose d un plan d eau, et d une station de pompage pour le service en eau potable des habitants. Le deuxième village se distingue du premier par les considérations suivantes: On dénombre 3000 habitants qui seront répartis sur 24 nœuds de calcul (dont 1 pour le réservoir et un autre pour une borne à incendie); l altitude moyenne de ce village situé à l Est est de 40m, et on note la présence d un industriel qui consomme 200/h entre 8h et 20h. Pour le troisième village situé au nord, l altitude moyenne est de 80m et les 1000 habitants sont desservis par gravité à partir d une source d eau potable présente sur les hauteurs. On placera 10 nœuds de calcul dont un pour la réserve à incendie. Dans un premier temps, il est demandé de simuler indépendamment le fonctionnement de chaque village, en dimensionnant correctement les équipements (pompes, réservoirs, conduites, vannes de régulation, commandes d asservissements, etc ) 31

32 Ensuite, il faut réaliser les 3 scénarii suivants: EXERCICE Scénario n 1: La source du village n 3 a subit une grave pollution et doit être abandonnée. On propose de trouver une solution pour alimenter ces habitants depuis le deuxième village. Scénario n 2: On reprend à partir du fonctionnement autonome de chaque village. Et cette fois c est la station de pompage du premier village qui est hors service pour plusieurs jours. Il faut trouver une solution qui connecte les villages n 1 et 2, et optimise le fonctionnement des 2 réservoirs. Scénario n 3: Sur le scénario précédent, on rajoute une option qualité en étudiant les conditions d une chloration satisfaisante. Pour les 3 scénarii, il est demandé de tester le fonctionnement du réseau en condition d incendie. On imposera alors la demande appropriée sur le nœud prévu à cet effet, et on étudiera les répercussions sur la courbe de pression en quelques points. NB: Les solutions proposées doivent faire un bon compromis entre efficacité technique et considérations économiques (coûts estimés). NB: Le travail est à rendre sous la forme d un compte rendu qui repose le problème à résoudre et synthétise les résultats et observations (joindre les fichiers résultats après les avoir exportés depuis Epanet, ou faire des copies écran pour illustrer l argumentation). 32

33 CONCLUSION A travers la démarche pédagogique proposée, on peut espérer avoir transmis des compétences sur l importante problématique de la gestion des réseaux d eau potable. Le maniement du logiciel Epanet est un bon début pour un travail de modélisation, mais il ne faut pas s y tromper: la modélisation n est pas un exercice facile. Parmi les qualités requises, on peut citer : le souci de la rigueur scientifique, une certaine ténacité et l aptitude à trouver des idées et astuces pour mieux communiquer avec le logiciel. Ainsi, il ne suffit pas de récupérer le logiciel Epanet (gratuit) pour devenir un bon modélisateur des réseaux d eau potable. Pour ces raisons des compléments de cours et parfois un travail de longue durée seront nécessaires pour atteindre un bon niveau de compétence. 33

Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante

Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante Programme Rencontre Technique ASCOMADE Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante Présentation du logiciel de modélisation EPANET 1 Présentation du Logiciel Rôle

Plus en détail

SIMULATION D UN RÉSEAU D EAU : DE LA MÉCANIQUE DES FLUIDES SANS BANC D ÉTUDE

SIMULATION D UN RÉSEAU D EAU : DE LA MÉCANIQUE DES FLUIDES SANS BANC D ÉTUDE Classe : Terminale STL-SCL Enseignement : Systèmes et rocédés SIMULATION D UN RÉSEAU D EAU : DE LA MÉCANIQUE DES FLUIDES SANS BANC D ÉTUDE Fiche de présentation de la ressource Document professeur Sommaire

Plus en détail

Mode d emploi. Retrouvez nous sur www.calloffice.fr. Documentation Call Office Page 1 sur 39 Version 061114ht/vs-2

Mode d emploi. Retrouvez nous sur www.calloffice.fr. Documentation Call Office Page 1 sur 39 Version 061114ht/vs-2 Mode d emploi Call office 3D pour le secrétariat Identification :... 2 Prendre un RDV... 3 Réserver une ressource... 6 Modifier un RDV... 7 Déplacer un RDV... 7 Pour supprimer une RDV... 8 Astuces... 9

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11317-X

Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11317-X Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11317-X 3 Création de pages dynamiques courantes Dans le chapitre précédent, nous avons installé et configuré tous les éléments indispensables à la mise en œuvre d une

Plus en détail

Un logiciel de spirométrie intelligent

Un logiciel de spirométrie intelligent SPIROMETRY PC SOFTWARE Un logiciel de spirométrie intelligent INSTALLATION DU LOGICIEL DE SPIROMETRIE SPIROMETRY PC SOFTWARE 1) TOUJOURS INSTALLER EN PREMIER LE LOGICIEL AVEC SON CD-ROM Après avoir inséré

Plus en détail

Schéma Directeur d Alimentation en Eau Potable

Schéma Directeur d Alimentation en Eau Potable Département de la Savoie Commune de Saint FRANC PHASE 2 : MODELISATION Schéma Directeur d Alimentation en Eau Potable CY00618 Siège social : 2, rue des Glénans - ZA du Pontay 35760 ST GRÉGOIRE (RENNES)

Plus en détail

Site internet du collège Comment écrire un article?

Site internet du collège Comment écrire un article? Site internet du collège Comment écrire un article? Préambule : les rôles. L administrateur du site vous a attribué des droits. L utilisateur simple peut, par exemple, simplement commenter un article ou

Plus en détail

Mode d emploi site marchand RG Online. www.groupe-rg-online.com

Mode d emploi site marchand RG Online. www.groupe-rg-online.com Mode d emploi site marchand RG Online www.groupe-rg-online.com Le site RG online vous permet de passer vos commandes directement en ligne, à travers un site Internet. Le site présente un catalogue d articles,

Plus en détail

Pas-à-pas. Gérer un budget de décors pour un film

Pas-à-pas. Gérer un budget de décors pour un film Pas-à-pas Gérer un budget de décors pour un film Objectif : gérer avec un minimum de risque d erreur le budget de décors d un film en tenant compte des notes de frais à rembourser. Pouvoir établir le détail

Plus en détail

GEOLOCALISATION DES PRODUITS PANORAMA DES ENVIRONS

GEOLOCALISATION DES PRODUITS PANORAMA DES ENVIRONS GEOLOCALISATION DES PRODUITS PANORAMA DES ENVIRONS Cette extension du programme «VisualQie Entreprise» vous permet des visualisations graphiques immédiates de la situation géographique de tous vos produits

Plus en détail

Figure 6.3: Possibilité d exprimer son talent

Figure 6.3: Possibilité d exprimer son talent SÉANCE 6 Création de schémas 6.1 Présentation du logiciel «Draw» est un logiciel de dessin vectoriel et de PAO (Publication Assistée par Ordinateur). Avec ce logiciel, il vous est possible de créer divers

Plus en détail

MODULE REACTEUR. Chimie industrielle. Bilan thermique. Apports et éliminations de chaleur. Guide TP «conduite d une réaction exothermique»

MODULE REACTEUR. Chimie industrielle. Bilan thermique. Apports et éliminations de chaleur. Guide TP «conduite d une réaction exothermique» MODULE REACTEUR Guide TP 1 / 30 Guide TP SOMMAIRE Objectifs de la séance et travail à effectuer 3 page Utilisation du simulateur 3 Fiche 1 Premiers éléments du bilan thermique 11 Fiche 2 Conduite d une

Plus en détail

Writer. Le logiciel se présente directement avec une page vierge, prête à l emploi pour créer votre nouveau document.

Writer. Le logiciel se présente directement avec une page vierge, prête à l emploi pour créer votre nouveau document. Writer Attention : Les documents faits avec Writer ne pourront être lu qu avec Writer, sauf manipulation permettant l échange avec d autres logiciels. Le logiciel se présente directement avec une page

Plus en détail

ECHANTILLONNAGES Fiche de repérage

ECHANTILLONNAGES Fiche de repérage M Objectifs pédagogiques généraux : Fiche de repérage Type : Activité d approche de la notion de fluctuation d échantillonnage et d intervalle de confiance à travers quelques simulations. Niveau : Lycée

Plus en détail

CREER ET ANIMER SON ESPACE DE TRAVAIL COLLABORATIF

CREER ET ANIMER SON ESPACE DE TRAVAIL COLLABORATIF CREER ET ANIMER SON ESPACE DE TRAVAIL COLLABORATIF SOMMAIRE Sommaire... 2 Un espace de travail collaboratif, pourquoi faire?... 3 Créer votre espace collaboratif... 4 Ajouter des membres... 6 Utiliser

Plus en détail

Aquis. Gestion de réseaux hydrauliques

Aquis. Gestion de réseaux hydrauliques Aquis Gestion de réseaux hydrauliques 80% de votre capital est investi dans le réseau de distribution Aquis vous donne un contrôle total 2 Un avenir plein de défis Sans informations en temps réel relatives

Plus en détail

LES REGLEMENTS AVEC SOCIEL.NET DERNIERE MISE A JOUR : le 14 juin 2010

LES REGLEMENTS AVEC SOCIEL.NET DERNIERE MISE A JOUR : le 14 juin 2010 LES REGLEMENTS AVEC SOCIEL.NET DERNIERE MISE A JOUR : le 14 juin 2010 Guillaume Informatique 10 rue Jean-Pierre Blachier 42150 La Ricamarie Tél. : 04 77 36 20 60 - Fax : 04 77 36 20 69 - Email : info@guillaume-informatique.com

Plus en détail

SUGARCRM MODULE RAPPORTS

SUGARCRM MODULE RAPPORTS SUGARCRM MODULE RAPPORTS Référence document : SYNOLIA_Support_SugarCRM_Module_Rapports_v1.0.docx Version document : 1.0 Date version : 2 octobre 2012 Etat du document : En cours de rédaction Emetteur/Rédacteur

Plus en détail

Leçon N 15 Création d un album photo 2 ème partie

Leçon N 15 Création d un album photo 2 ème partie Leçon N 15 Création d un album photo 2 ème partie Vous allez créer avec cette leçon un album de photo avec le logiciel «Albelli livre photo». 2 La préparation Le travail le plus important pour créer un

Plus en détail

GESTION DES DEVIS ET CONTRATS DE MAINTENANCE

GESTION DES DEVIS ET CONTRATS DE MAINTENANCE GESTION DES DEVIS ET CONTRATS DE MAINTENANCE Les devis Suivant vos besoins, le logiciel vous permet de gérer les DEVIS établis pour votre clientèle. Ce logiciel pouvant être utilisé par des Sociétés ayant

Plus en détail

Alors pour vous simplifiez la vie, voici un petit tuto sur le logiciel de sauvegarde (gratuit) SyncBack.

Alors pour vous simplifiez la vie, voici un petit tuto sur le logiciel de sauvegarde (gratuit) SyncBack. Comment sauvegarder simplement (et automatiquement) ses photos avec SyncBack Proposé par Vincent Rousseau (alias Austin-Powers) Membre du Forum Nikon Numérique Version 1.1 5/09/2009 Vous le savez déjà

Plus en détail

1) Installation de Dev-C++ Téléchargez le fichier devcpp4990setup.exe dans un répertoire de votre PC, puis double-cliquez dessus :

1) Installation de Dev-C++ Téléchargez le fichier devcpp4990setup.exe dans un répertoire de votre PC, puis double-cliquez dessus : 1) Installation de Dev-C++ Téléchargez le fichier devcpp4990setup.exe dans un répertoire de votre PC, puis double-cliquez dessus : La procédure d installation démarre. La fenêtre suivante vous indique

Plus en détail

PRISME. Installation sur un poste windows

PRISME. Installation sur un poste windows PRISME Installation sur un poste windows Décembre 2012 Table des matières 1 Introduction... 3 2 La configuration requise... 3 3 Paramétrage du module JAVA... 4 3.1 Vérifier la présence de java et sa version...

Plus en détail

CHAPITRE 1 PREMIERS PAS. Créer un premier projet... 17 Écrire un programme... 18 Compiler, exécuter... 20 Mieux comprendre... 22

CHAPITRE 1 PREMIERS PAS. Créer un premier projet... 17 Écrire un programme... 18 Compiler, exécuter... 20 Mieux comprendre... 22 CHAPITRE 1 PREMIERS PAS Créer un premier projet... 17 Écrire un programme... 18 Compiler, exécuter... 20 Mieux comprendre... 22 15 1.1. Créer un premier projet Pour commencer, lancez Visual Basic Express.

Plus en détail

STRESSI Calcul de Structures & Informatique

STRESSI Calcul de Structures & Informatique STRESSI Calcul de Structures & Informatique Bureaux : 6 Rue Joachim du Bellay 78590 NOISY LE ROI Standard: 01.30.56.74.34 Mobile 06.50.302.403 Email : info@stressi.fr DEMONSTRATION ARIANE BOIS Introduction

Plus en détail

Sites web propriétaires

Sites web propriétaires Ce document est disponible à : C:\Users\pc_samba\Documents\Doc sites prop.docx Sommaire 1 Introduction... 3 2 Création du mini-site... 4 2.1 Autorisation de création... 4 2.2 Création de votre site Web...

Plus en détail

Guide d intégration. Protection de logiciels LABVIEW avec CopyMinder. Contact Commercial : Tél. : 02 47 35 70 35 Email : com@aplika.

Guide d intégration. Protection de logiciels LABVIEW avec CopyMinder. Contact Commercial : Tél. : 02 47 35 70 35 Email : com@aplika. Guide d intégration Protection de logiciels LABVIEW avec CopyMinder Contact Commercial : Tél. : 02 47 35 70 35 Email : com@aplika.fr Contact Technique : Tél. : 02 47 35 53 36 Email : support@aplika.fr

Plus en détail

Manuel d utilisation DeveryLoc

Manuel d utilisation DeveryLoc Manuel d utilisation DeveryLoc Page 1/37 Version Numéro de la version Date de modification Modification apporté Version v.1 Le 1 juillet 2004 Version v.2 Le 1 Juin 2006 Page 2/37 SOMMAIRE 1. SE CONNECTER

Plus en détail

Mise en garde. Etape 1 : Installation du produit

Mise en garde. Etape 1 : Installation du produit Siècle V4 (Etat Civil) Notice d installation Mise en garde Avant d installer la présente mise à jour, assurez-vous que vous possédez une sauvegarde récente de vos données et que vous êtes en mesure de

Plus en détail

Leçon N 11 Faire un Album de photo avec ALBELLI 2 ème partie

Leçon N 11 Faire un Album de photo avec ALBELLI 2 ème partie Leçon N 11 Faire un Album de photo avec ALBELLI 2 ème partie Vous allez créer avec cette leçon un album de photo avec le logiciel «Albelli livre photo». 2 La préparation Le travail le plus important pour

Plus en détail

Installation du logiciel Windows Suivant Démarrer Tous les programmes Démarrer Tous les programmes Marketing Manager Marketing Manager Linux ici Mac

Installation du logiciel Windows Suivant Démarrer Tous les programmes Démarrer Tous les programmes Marketing Manager Marketing Manager Linux ici Mac Le Marketing Manager de bluevizia est un outil informatique facile à utiliser et moderne pour le développement et la gestion des processus marketing. Installation du logiciel Windows Double cliquez avec

Plus en détail

Guide utilisateur Imagine moviesolutions 2011

Guide utilisateur Imagine moviesolutions 2011 Guide utilisateur Imagine moviesolutions 2011 Les premiers pas avec Imagine Après avoir téléchargé le programme, double- cliquez sur l icône : Lors du premier lancement d Imagine, vous allez pouvoir modifier

Plus en détail

Application de gestion Interreg V FWVL

Application de gestion Interreg V FWVL Application de gestion Interreg V FWVL Manuel d utilisation opérateur 1. Identification Pour pouvoir accéder à l application de gestion, vous devez préalablement vous identifier à l aide du login et du

Plus en détail

Quoi de neuf dans Optymo 5.0

Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Notes de lecture : dans ce document, les textes soulignés font référence aux libellés des fenêtres ou aux libellés associés à des boutons d Optymo, les textes en caractères

Plus en détail

kiibook version 1.0 TUTORIAL Introduction Les pages du livre Les textes Les images Imprimer et exporter

kiibook version 1.0 TUTORIAL Introduction Les pages du livre Les textes Les images Imprimer et exporter K kiibook version.0 TUTORIAL Introduction Les pages du livre Les textes Les images Imprimer et exporter 6 8 INTRODUCTION Inspiré par le livre d art qui se veut traditionnellement la rencontre entre un

Plus en détail

FICHIERS ET DOSSIERS

FICHIERS ET DOSSIERS La différence entre fichier et dossier FICHIERS ET DOSSIERS La première notion à acquérir est la différence entre un dossier et un fichier Un dossier est une sorte de classeur dans lequel on range divers

Plus en détail

Maîtriser son clavier et apprivoiser sa souris

Maîtriser son clavier et apprivoiser sa souris Maîtriser son clavier et sa souris - 13 janvier 2014 p 1 Maîtriser son clavier et apprivoiser sa souris Le but de ce petit tutoriel est de vous aider à mieux connaître votre clavier, à insérer tous les

Plus en détail

RESUME DES FONCTIONS DE BASE DU LOGICIEL

RESUME DES FONCTIONS DE BASE DU LOGICIEL CIEL Comptabilité - RESUME DES FONCTIONS DE BASE DU LOGICIEL (pour une saisie, sans imputation analytique, sans gestion budgétaire, sans gestion des échéances, sans gestion de la TVA sur encaissements/décaissements)

Plus en détail

Avec votre tableur, réalisez un planning soigné et facile à mettre à jour.

Avec votre tableur, réalisez un planning soigné et facile à mettre à jour. Bureautique Open Office Calc Je crée un planning. Avec votre tableur, réalisez un planning soigné et facile à mettre à jour. 1. Répertoriez cours et salles. A chaque rentrée scolaire, avec la multiplication

Plus en détail

ÁBACO MODULES DE CALCUL

ÁBACO MODULES DE CALCUL MODULES DE CALCUL 1 / 10 1. CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES D ÁBACO. MODULES DE CALCUL 2. ÉCRAN PRINCIPAL 3. INSTRUCTIONS POUR LA SAISIE D INFORMATION. (CLAVIER ET SOURIS) 4. LARGEUR DE COLONNES DES FICHIERS,

Plus en détail

Manuel d utilisation à l usage des représentants de l État

Manuel d utilisation à l usage des représentants de l État Rapport unique Manuel d utilisation à l usage des représentants de l État Version 1 1 Table des matières Table des matières...2 Introduction...3 Navigateurs web...4 Les arrondis...error! Bookmark not defined.

Plus en détail

Tutoriel première utilisation ICEM-CFD. Couche limite et modification du maillage en 2D

Tutoriel première utilisation ICEM-CFD. Couche limite et modification du maillage en 2D Tutoriel première utilisation ICEM-CFD Couche limite et modification du maillage en 2D Création de points, lignes, surfaces, ajout d un trou à la surface pour simuler le comportement de l écoulement autour

Plus en détail

Utiliser le site learningapps.org pour créer des activités interactives

Utiliser le site learningapps.org pour créer des activités interactives Utiliser le site learningapps.org pour créer des activités interactives I. Créer un compte - Pour pouvoir utiliser le site learningapps.org à des fins de création, il faut commencer par créer un compte

Plus en détail

REALISER UNE CARTE GEOGRAPHIQUE SUR MESURE

REALISER UNE CARTE GEOGRAPHIQUE SUR MESURE REALISER UNE CARTE GEOGRAPHIQUE SUR MESURE Que fait-on? On crée une carte géographique sur laquelle on n affiche que l information strictement nécessaire à la présentation d une oeuvre. Pourquoi le fait-on?

Plus en détail

Guide de démarrage rapide

Guide de démarrage rapide Guide de démarrage rapide Dekla 2.x Edition 1.1 Copyrights 2006/2008 Tous droits réservés - 1 - Mentions légales Toutes les marques, produits, logos et images mentionnés dans ces pages sont la propriété

Plus en détail

Guide d installation UNIVERSALIS 2014

Guide d installation UNIVERSALIS 2014 Guide d installation UNIVERSALIS 2014 (Mac) Nous vous recommandons de lire ce document avant de commencer l installation d UNIVERSALIS 2014 sur Mac OS X. Vous y trouverez la description de la procédure

Plus en détail

Logiciel de supervision FE3000

Logiciel de supervision FE3000 Logiciel de supervision FE3000 1/16 1. PRINCIPES GÉNÉRAUX... 3 2. DESCRIPTION DU MODULE ADMINISTRATION À DISTANCE... 4 2.1. Consultation des derniers événements... 4 2.2. Gestion des enregistrements...

Plus en détail

Documentation utilisateur FReg.NET

Documentation utilisateur FReg.NET Epitech Documentation utilisateur FReg.NET Document réservé aux utilisateurs souhaitant comprendre rapidement le fonctionnement du logiciel FReg.NET Lago_a, schehl_c, narcis_m, clique_x, tran-p_n 5/14/2010

Plus en détail

N importe qui possédant un code MS valide peut initier la rencontre. Néanmoins, il serait préférable de laisser cette

N importe qui possédant un code MS valide peut initier la rencontre. Néanmoins, il serait préférable de laisser cette Les fonctionnalités de Secure Meeting permettent aux utilisateurs de tenir des réunions avec d autres utilisateurs internes et externes au réseau et de collaborer en toute sécurité. Bien que plusieurs

Plus en détail

Installation, utilisation et paramétrage de l Espace Factorielles. Guide de l Espace Factorielles

Installation, utilisation et paramétrage de l Espace Factorielles. Guide de l Espace Factorielles Installation, utilisation et paramétrage de l Espace Factorielles Guide de l Espace Factorielles Version Mars 2014 Table des matières Configuration requise... 2 Installation de l Espace Factorielles...

Plus en détail

Accès facile à calorg

Accès facile à calorg Accès facile à calorg Ouvir internet-explorer ou firefox ou google chrome.. Note l adresse www.athle.fr (pour rentrer sur le site de la FFA) Cliquer sur FEDERATION Puis sur «Organisateurs Compétitions»

Plus en détail

Notice de fonctionnement DVR H264. + Méthode de Visionnage ESEENET

Notice de fonctionnement DVR H264. + Méthode de Visionnage ESEENET Notice de fonctionnement DVR H264 + Méthode de Visionnage ESEENET 1 Le point de départ de chacune des différentes configurations traitées ci-dessous sera l écran de visualisation des 4 ou 8 caméras. A

Plus en détail

... ensuite, cliquez sur la section pour Windows http://xserver.csvdc.qc.ca/recit_csvdc_partage/ 2. Vous pouvez aussi télécharger

... ensuite, cliquez sur la section pour Windows http://xserver.csvdc.qc.ca/recit_csvdc_partage/ 2. Vous pouvez aussi télécharger Traitement d images dans un contexte pédagogique avec le logiciel... (gratuit) Sujets : 1. Installer le logiciel 2. Définir celui-ci par défaut pour vos images 3. Différents formats des fichiers d images

Plus en détail

Tracer un circuit avec OPENRUNNER

Tracer un circuit avec OPENRUNNER Tracer un circuit avec OPENRUNNER Etape 1 : Aller sur le site OPENRUNNER dont l adresse est : http://www.openrunner.com/ (de préférence recopier cette adresse dans votre navigateur - Internet Explorer,

Plus en détail

Livret Professeur. Jeu «Construis ta ligne à grande vitesse» Version Windows/Mac. v1.06 07/04/2015. Jeu édité par. créé par. Avec le soutien de

Livret Professeur. Jeu «Construis ta ligne à grande vitesse» Version Windows/Mac. v1.06 07/04/2015. Jeu édité par. créé par. Avec le soutien de Livret Professeur Jeu «Construis ta ligne à grande vitesse» Version Windows/Mac v1.06 07/04/2015 Jeu édité par créé par Avec le soutien de Page 1 Pre sentation Le Jeu «Construis ta ligne à grande vitesse»

Plus en détail

Procédure de Choix du mode Fin de Journée Version 7.1. pour le logiciel MicroJet Version 9.0x de TNT Express National.

Procédure de Choix du mode Fin de Journée Version 7.1. pour le logiciel MicroJet Version 9.0x de TNT Express National. Procédure de Choix du mode Fin de Journée Version 7.1 pour le logiciel MicroJet Version 9.0x de TNT Express National. (via un transfert FTP sur le serveur de TNT ou via une clé USB) Préambule : Cette procédure

Plus en détail

Utiliser Net Support School (NSS Version 10.50.14) Philippe Cailleretz Er-Tice Avion mars 2011.

Utiliser Net Support School (NSS Version 10.50.14) Philippe Cailleretz Er-Tice Avion mars 2011. Utiliser Net Support School (NSS Version 10.50.14) Philippe Cailleretz Er-Tice Avion mars 2011. Table des matières Utiliser NetSupport School (NSS) Avertissements Démarrer l exécution de NetSupport School

Plus en détail

Création d un catalogue en ligne

Création d un catalogue en ligne 5 Création d un catalogue en ligne Au sommaire de ce chapitre Fonctionnement théorique Définition de jeux d enregistrements Insertion de contenu dynamique Aperçu des données Finalisation de la page de

Plus en détail

Windows XP. Microsoft. Sommaire :

Windows XP. Microsoft. Sommaire : Microsoft Windows XP Sommaire : OUVERTURE DE SESSION...2 LE BUREAU...3 CHANGER D ENVIRRONEMENT...4 NOUVEAU RACCOURCI...7 LE MENU DEMARRER...9 LES PROGRAMMES AU DEMARRAGE...11 LA GESTION DES FICHIERS...12

Plus en détail

Installation E-SIDOC

Installation E-SIDOC Ministère de l'education Nationale - Académie de Grenoble - Région Rhône-Alpes Code fichier : installation_e-sidoc.doc C entre A cadémique de R essources et de M aintenance I nformatique E quipements P

Plus en détail

TELL ME MORE Fonctionnement de la reconnaissance vocale

TELL ME MORE Fonctionnement de la reconnaissance vocale TELL ME MORE Fonctionnement de la reconnaissance vocale Sommaire GÉNÉRALITÉS... 3 LE BLOC DE RECONNAISSANCE VOCALE... 3 ACTIVITÉS AVEC RECONNAISSANCE VOCALE... 3 LES DEUX MODES DE FONCTIONNEMENT... 3 LE

Plus en détail

DendroDIF. Sujet : Procédure d installation de DendroDIF pour utilisateur hors MRNF. Version 1.7. Date de dernière révision : 2013-05-29

DendroDIF. Sujet : Procédure d installation de DendroDIF pour utilisateur hors MRNF. Version 1.7. Date de dernière révision : 2013-05-29 Sujet : Version 1.7 Date de dernière révision : 2013-05-29 Historique des modifications Version Date Description 0.5 31 mars 2009 Création initiale 0.6 27 avril 2009 Intégration des premiers commentaires

Plus en détail

Plateforme d'évaluation professionnelle. Manuel d utilisation de l interface de test d EvaLog

Plateforme d'évaluation professionnelle. Manuel d utilisation de l interface de test d EvaLog Plateforme d'évaluation professionnelle Manuel d utilisation de l interface de test d EvaLog Un produit de la société AlgoWin http://www.algowin.fr Version 1.0.1 du 18/01/2015 Table des matières Présentation

Plus en détail

Guide de l'utilisateur

Guide de l'utilisateur Guide de l'utilisateur Version 1.0 Mars 2013 1 / 19 Table des matières Envoyer ma première Newsletter avec Hydremail Connexion au service Téléchargement de votre base de données Création de votre segment

Plus en détail

GUIDE UTILISATEUR DU SYSTEME DACON

GUIDE UTILISATEUR DU SYSTEME DACON GUIDE UTILISATEUR DU SYSTEME DACON 1. Recommandations Générales...2 1.1. Introduction...2 1.2. Avertissement...2 1.3. Pré-Requis...2 1.4. Conseils pour la saisie des données...2 1.5. Comment soumettre

Plus en détail

PROFIS Installation. Module 4: Module 3D Design

PROFIS Installation. Module 4: Module 3D Design PROFIS Installation Module 4: Module 3D Design Ce module de formation est basé sur un cas réel construit en gamme MI. Ce cas permet de présenter toutes les fonctions du module 3D design. 1 Comment utiliser

Plus en détail

Application Web d administration des succursales Guide d utilisation

Application Web d administration des succursales Guide d utilisation Application Web d administration des succursales Guide d utilisation Janvier 2015 BAGUIDE-15 Table des matières En quoi consiste l Application Web d administration des succursales?... 3 Préambule... 3

Plus en détail

Débuter avec Easyweb B

Débuter avec Easyweb B Débuter avec Easyweb B Sommaire :. Vous êtes utilisateur.... Connexion à Easyweb B en tant que responsable :... 5. Vous êtes gestionnaire :... 6. Vous êtes formateur :... 7 3. Création de plusieurs bureaux...

Plus en détail

Astuce N 1 : Consulter mon catalogue articles en mode liste puis en mode fiche : recherche du prix d'une référence, consultation du stock

Astuce N 1 : Consulter mon catalogue articles en mode liste puis en mode fiche : recherche du prix d'une référence, consultation du stock Produit concerné : Sage 100 Etendue (déclinaison mobile) Sujet mis en avant : Les fonctionnalités clés du profil commercial sur Smartphone Sage Etendue bénéficie désormais d une déclinaison sur terminaux

Plus en détail

Tutorial NL220. Objectifs : Fournir un guide utilisateur pour NL220. Présenter une méthodologie efficace pour la création de projet

Tutorial NL220. Objectifs : Fournir un guide utilisateur pour NL220. Présenter une méthodologie efficace pour la création de projet Tutorial NL220 Objectifs : Fournir un guide utilisateur pour NL220 Présenter une méthodologie efficace pour la création de projet Newron System http://www.newron-system.com Objectifs :... 1 1. Créer un

Plus en détail

Sommaire. I.1 : Alimentation à partir d un fichier Access (.mdb)...2

Sommaire. I.1 : Alimentation à partir d un fichier Access (.mdb)...2 Sommaire I. SCENARII DE TRAITEMENTS...2 I.1 : Alimentation à partir d un fichier Access (.mdb)...2 I.1 : Vérification de l intégrité des traitements SQL sur la pyramide des ages...3 I.2 : Vérification

Plus en détail

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT Ingénierie SyPACV2 Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération 2012 SOMMAIRE 1. Le service Ingénierie 2. Qu est-ce que

Plus en détail

Procédure de Choix du mode Fin de Journée Version 6.3. pour le logiciel MicroJet Version 8.2x de TNT Express National.

Procédure de Choix du mode Fin de Journée Version 6.3. pour le logiciel MicroJet Version 8.2x de TNT Express National. Procédure de Choix du mode Fin de Journée Version 6.3 pour le logiciel MicroJet Version 8.2x de TNT Express National. (via un transfert FTP sur le serveur de TNT ou via une clé USB) Préambule : Cette procédure

Plus en détail

ENSEIRB-MATMECA PG-113 2014. TP6: Optimisation au sens des moindres carrés

ENSEIRB-MATMECA PG-113 2014. TP6: Optimisation au sens des moindres carrés ENSEIRB-MATMECA PG-113 014 TP6: Optimisation au sens des moindres carrés Le but de ce TP est d implémenter une technique de recalage d images qui utilise une méthode vue en cours d analyse numérique :

Plus en détail

L Interface d Administration des sites. www.admin.ecoledirecte.com. Documentation

L Interface d Administration des sites. www.admin.ecoledirecte.com. Documentation L Interface d Administration des sites www.admin.ecoledirecte.com Documentation 1 Sommaire : Présentation...3 La connexion au site...3 La page d accueil...4 Les statistiques...4 Le forum...6 L administration

Plus en détail

@ ma portée. Guide du système de gestion des congés FAST. Voici le système de gestion des congés FAST! L avantage du Web

@ ma portée. Guide du système de gestion des congés FAST. Voici le système de gestion des congés FAST! L avantage du Web @ ma portée Guide du système de gestion des congés FAST Voici le système de gestion des congés FAST! Lancement du nouveau système de gestion des congés Le Service des ressources humaines tient à offrir

Plus en détail

Comment maintenir votre système Windows à jour

Comment maintenir votre système Windows à jour Comment maintenir votre système Windows à jour Pour des raisons de sécurité, le système Windows a besoin d'être régulièrement mis à jour afin d optimiser son fonctionnement et améliorer sa fiabilité. Dès

Plus en détail

Eléments de base dans GeoGebra

Eléments de base dans GeoGebra Eléments de base dans GeoGebra 1 Les cadres de la fenêtre de GeoGebra 3D Lancer GeoGebra 2D 3D Toutes les cadres peuvent être apparents ou cachés à partir du menu de la barre des taches «Affichage». Cliquer

Plus en détail

Installer Joomla. 2013 Pearson France Joomla! Le guide officiel Jennifer Marriott, Elin Waring

Installer Joomla. 2013 Pearson France Joomla! Le guide officiel Jennifer Marriott, Elin Waring 3 Installer Joomla Dans ce chapitre, nous procéderons au téléchargement et à l installation manuelle de Joomla, et nous expliquerons la configuration de base. Les captures d écran et les instructions font

Plus en détail

AUDIT «HYGIENE DES MAINS» Partie I Observance / pertinence

AUDIT «HYGIENE DES MAINS» Partie I Observance / pertinence AUDIT «HYGIENE DES MAINS» Partie I Observance / pertinence MANUEL INFORMATIQUE 2008 MODE D EMPLOI DU MODULE DE SAISIE ET D ANALYSE SOMMAIRE A INSTALLATION DE HYGMAIN_TABLEUR.XLS... 3 B SAISIE DES DONNEES...

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Département de l'isère - Commune de BEAUFIN Mairie 38970 BEAUFIN 5 rue du portail rouge 38450 VIF SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE Phase 2 : Propositions d améliorations Mémoire explicatif

Plus en détail

Dr Aser J. BODJRENOU. Dernière mise à jour: Mai 2008

Dr Aser J. BODJRENOU. Dernière mise à jour: Mai 2008 SUPPORT DE COURS SUR LE MODULE WINDOWS Dr Aser J. BODJRENOU Dernière mise à jour: Mai 2008 Objectifs Objectifs spécifiques Plan Démarrer un ordinateur. Indiquer: - l icône du Poste de travail sur le Bureau

Plus en détail

Créer sa première présentation :

Créer sa première présentation : PowerPoint est une application dédiée à la conception de présentations de toutes sortes, utilisées en projection ou en affichage sur écran. Ces présentations peuvent intégrer aussi bien du texte, des diagrammes,

Plus en détail

SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 3 2 CONTACTER VOTRE SUPPORT 3 3 ESPACE DE GESTION DES CARTES 4 4 CONFIGURER UNE CARTE 5

SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 3 2 CONTACTER VOTRE SUPPORT 3 3 ESPACE DE GESTION DES CARTES 4 4 CONFIGURER UNE CARTE 5 SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 3 2 CONTACTER VOTRE SUPPORT 3 3 ESPACE DE GESTION DES CARTES 4 4 CONFIGURER UNE CARTE 5 4.1 Ajouter une carte 5 4.1.1 Détails : nom, taille, marqueur 5 4.1.2 Ajout d un marqueur

Plus en détail

L interface utilisateur de Windows

L interface utilisateur de Windows Windows, développé par l éditeur américain Microsoft Corporation, est de loin le système d exploitation pour ordinateurs personnels le plus utilisé dans le monde. Il dépasse à lui seul 90 % du marché mondial

Plus en détail

Contrôle en Cours de Formation Diplôme préparé Baccalauréat Professionnel : Séquence 1 - Semestre 1. Session.

Contrôle en Cours de Formation Diplôme préparé Baccalauréat Professionnel : Séquence 1 - Semestre 1. Session. Contrôle en Cours de Formation Diplôme préparé Baccalauréat Professionnel : Séquence 1 - Semestre 1 LP Nelson Mandela 8 rue Julien Pranville BP 168 91154 Etampes Cedex Session. Nom :.. Prénom :.. Note

Plus en détail

Guide de formation. EasyCruit

Guide de formation. EasyCruit Guide de formation EasyCruit Contents INTRODUCTION... 3 PRÉSENTATION ET NAVIGATION... 3 CRÉATION D UN PROJET DE RECRUTEMENT... 5 ETAPE 1 : Nom interne du projet... 5 ETAPE 2 : Associer l offre au bon département...

Plus en détail

Guide d utilisation en ligne des outils de Thomas International

Guide d utilisation en ligne des outils de Thomas International Guide d utilisation en ligne des outils de Thomas International Bienvenue sur notre site. Vous trouverez ci-dessous un guide pratique qui vous aidera dans l utilisation de notre site. En un clic, vous

Plus en détail

Comment configurer les HotFolders et les Workflows

Comment configurer les HotFolders et les Workflows Comment configurer les HotFolders et les Workflows HotFolders 1 À la base : le Hotfolder en tant que gestionnaire de fichiers 1 Un exemple : les Hotfolders et la barre d images 2 Imprimer depuis un client

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Préparation de l évaluation des compétences par le candidat Vous souhaitez obtenir le Certificat de Qualification Professionnelle Inter-branches

Plus en détail

Pensez à télécharger les autres outils gratuits disponibles dans votre espace client http://vip.bugboot.fr

Pensez à télécharger les autres outils gratuits disponibles dans votre espace client http://vip.bugboot.fr http://bugboot.fr Tél : 01 34 08 09 52 email http://contact.bugboot.fr INSTALLATION Lancez l installation de NiouzeFire en cliquant sur : http://bugboot.fr/vip/niouzefire.exe Pensez à télécharger les autres

Plus en détail

Le Finder. Le bureau. La barre des menus : Elle est unique et se modifie en fonction de l application qui est au premier plan. Icône de dossier.

Le Finder. Le bureau. La barre des menus : Elle est unique et se modifie en fonction de l application qui est au premier plan. Icône de dossier. Le Finder C est l application (le programme) qui permet de communiquer avec l ordinateur à l aide d une interface graphique (bureau, menus, icônes, fenêtres). Le bureau C est ce qui s affiche sur l écran

Plus en détail

Collège Lionel-Groulx Service du soutien à l enseignement. PowerPoint 2007. Note de formation

Collège Lionel-Groulx Service du soutien à l enseignement. PowerPoint 2007. Note de formation Collège Lionel-Groulx Service du soutien à l enseignement PowerPoint 2007 Note de formation Johanne Raymond Automne 2009 Table des matières Interface... 1 Éléments de l interface graphique... 2 Bouton

Plus en détail

Agrandissement et réduction de la taille d affichage. Impression d un document PDF. Feuilletage d un document. Utilisation de la commande «Rechercher»

Agrandissement et réduction de la taille d affichage. Impression d un document PDF. Feuilletage d un document. Utilisation de la commande «Rechercher» Fichier «Lisezmoi» Marche à suivre Signets Agrandissement et réduction de la taille d affichage Impression d un document PDF Feuilletage d un document Utilisation de la commande «Rechercher» Utilisation

Plus en détail

I Open Résa. Sommaire :

I Open Résa. Sommaire : I Open Résa Sommaire : I Open Résa... 1 Définition :... 2 Identification... 3 Création d un nouveau dossier :... 8 Première méthode :... 10 Seconde méthode :... 10 Ajout d éléments à la proposition :...

Plus en détail

Sommaire. Images Actives Logiciel libre développé par le CRDP de l académie de Versailles 2 Rue Pierre Bourdan Marly le Roi - 78160

Sommaire. Images Actives Logiciel libre développé par le CRDP de l académie de Versailles 2 Rue Pierre Bourdan Marly le Roi - 78160 Sommaire Choisir son image... 2 Enregistrer son travail... 3 Créer les détails... 4 Supprimer une zone ou un détail... 6 Les commentaires... 6 Créer un lien hypertexte... 8 Appliquer un modèle... 8 Personnaliser

Plus en détail

Découverte de l ordinateur. Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers

Découverte de l ordinateur. Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers Découverte de l ordinateur Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers SOMMAIRE I L ORDINATEUR ET L EXPLORATEUR... 3 1.1 : PRESENTATION ET GENERALITES... 3 1.2 : CONNAÎTRE LES PROPRIETES D UN ELEMENT...

Plus en détail

Guide utilisateur de l application PASS

Guide utilisateur de l application PASS SISERI PASS Guide utilisateur - Ind1 Guide utilisateur de l application PASS 1 - Présentation générale du PASS L application PASS pour Protocole d Accès Sécurisé à SISERI permet aux entreprises et aux

Plus en détail

Tutoriel Classe Mobile

Tutoriel Classe Mobile Tutoriel Classe Mobile I Matériel/Installation : Câble 1 Câble 2 Câble 4 Câble 3 1) Matériel : La classe mobile est un chariot comportant 16 ordinateurs portables (dont 1 professeur et 15 élèves) rangés

Plus en détail

Tutoriel Buffer. Utilisation BUFFER. Maxime COUTANT

Tutoriel Buffer. Utilisation BUFFER. Maxime COUTANT Tutoriel Buffer Utilisation BUFFER Maxime COUTANT Inscription à Buffer Rendez- vous à l adresse http://bufferapp.com/ Sur la page d accueil, vous trouverez un endroit de connexion (image ci- dessous),

Plus en détail