FACULTE DES SCIENCES DE L'ADMINISTRATION AUTOMNE 2005 UNIVERSITE LAVAL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FACULTE DES SCIENCES DE L'ADMINISTRATION AUTOMNE 2005 UNIVERSITE LAVAL"

Transcription

1 FACULTE DES SCIENCES DE L'ADMINISTRATION AUTOMNE 2005 UNIVERSITE LAVAL Professeur : Jean-Michel SAHUT, Ph.D. Directeur de la Recherche du Groupe Sup de Co La Rochelle INTRODUCTION Le développement du commerce sur Internet est lié à la confiance des consommateurs dans les systèmes de paiement. Ils ne relèvent apparemment que de l application de technologies de l information et de la communication et de moyens cryptographiques sur une architecture de réseau particulière (un réseau ouvert), mais en fait, le succès des solutions de paiement ne peut être appréhendé qu au travers des stratégies des acteurs du e-commerce. La multiplicité des offres, et l absence d un standard se traduisent par un marché fragmenté des systèmes de paiement électronique en ligne, dominé par les paiement par carte de débit ou de crédit avec SSL, et un comportement attentiste des banques et des sociétés financières qui hésitent à investir compte tenu d une perception souvent floue des risques et/ou du retour sur investissement. Ainsi, les «cybermarchands» se doivent de comprendre le fonctionnement et coût des différents systèmes afin de choisir ceux répondant le mieux à leurs besoins de vente en ligne, tandis que les fournisseurs de solution informatique, les opérateurs de télécommunication, les fournisseurs d accès à Internet, les banques doivent avoir une connaissance fine des systèmes et des enjeux stratégiques, marketing, et technologiques afin d orienter leur stratégie et en particulier leurs décisions d investissement. Enfin, pour les autorités de régulation, la connaissance de ces systèmes et des conséquences de leur usage vise à assurer la sécurité des transactions financières et du système financier en général ainsi qu à préserver les droits des différents acteurs, et en particulier des consommateurs.

2 2 OBJECTIFS DU COURS Compte tenu de l importance et de la complexité des systèmes de paiement en ligne, ce cours vise à familiariser le participant 1 avec leur fonctionnement, leur intégration dans des sites de e- commerce, l évolution du marché des paiements électroniques dans les autres grands pays industrialisés, ainsi que les stratégies des acteurs du e-commerce dans ce domaine, et ses conséquences pour le secteur bancaire. Pour bénéficier pleinement du cours, le participant sera appelé à effectuer différentes lectures, proposer aux autres étudiants des lectures, participer à des discussions de groupe et mener une analyse stratégique d une entreprise ayant lancé une solution de paiement en ligne. Des notions de stratégie et de l environnement bancaire faciliteront la compréhension de certaines parties de ce cours. Suite à ce cours, le participant devrait être en mesure : 1. de comprendre le fonctionnement des systèmes de paiement sur Internet et les technologies sous-jacentes 2. d évaluer les systèmes de paiement d un point de vue technique, juridique et économique 3. d analyser les stratégies des acteurs des paiements électroniques, et leur modèle économique 4. d appréhender les enjeux et les perspectives de développement des paiements électroniques FORMULE PÉDAGOGIQUE - Suivi de modules de cours en e-learning - Discussion des lectures et réflexion en groupe via le forum - Étude de cas à réaliser en groupe Le mandat est d analyser la stratégie d un fournisseur de système de paiement sur Internet ou par téléphone mobile. Votre réflexion peut démarrer par la description de système de paiement que vous avez déjà utilisé pour payer vos achats sur Internet. 1 Le générique masculin est utilisé sans discrimination et n a pour but que d alléger le texte.

3 3 Puis, il faut vous interroger sur le positionnement du service de paiement proposé, sa chaîne de valeur, sa rentabilité et ses perspectives de développement. L analyse peut également porter sur l étude de l échec d une solution de paiement. Votre rapport devra être de 20 pages double interligne. La date limite pour le remettre vous sera précisée au début du cours. Pour fins d équité, 5% des points seront enlevés pour chaque jour de retard. PLAGIAT Il est important de citer ses sources. Copier des phrases de texte ou utiliser les idées sans citer ses sources est considéré comme plagiat et sera sanctionné sévèrement par l université (pouvant mener à l'exclusion du programme). Le plagiat comprend (mais n est pas limité à) la remise d un travail ou d un examen, en tout ou en partie, dont vous n êtes pas l auteur, sans citer vos sources, l utilisation d un travail en tout ou en partie présenté dans un autre cours sans l approbation du professeur, l attribution d une référence à une source inventée ou fausse. Ainsi, utiliser les idées d autrui, entre autres, qu elles soient publiées ou non, sans citer la source de celles-ci est considéré comme plagiat. Si vous aviez des questions à cet égard, il est grandement préférable de poser ces questions avant le fait plutôt que de plaider l'ignorance après avoir été pris en faute. En tant qu'étudiant universitaire, ces notions sont considérées comme étant acquises. MODE D'ÉVALUATION Validation des connaissances du cours (par examen final) 30 % Participation aux forums et rapports en ligne sur les lectures 20 % Étude de cas en groupe (2-4 personnes) 50 % 100 %

4 4 LECTURES Lectures obligatoires Sherif M., et A.Serhrouchni [2000], La monnaie électronique, Eyrolles, Janvier O'Mahony D., M. Peirce, & H. Tewari [2001], Electronic Payment Systems for E-Commerce, Artech House; 2nd edition, August Lectures recommandées Livres: Oppliger R. [2002], Security Technologies for the World Wide Web, Second Edition, Artech House, November Schaechter A., P. C. Ugolini, & M. R. Stone [2004], Challenges to Central Banking from Globalized Financial Systems, International Monetary Fund, March Wéry E. [2003], Facture, monnaie et paiement électroniques, Litec, Février Articles: Béranger A-L. [2003], Moyens de paiements : la diversification s intensifie, Journal du Net, janvier Bounie D. [2001], Quelques incidences bancaires et monétaires des systèmes de paiement électronique, Revue Economique, n 52 Sahut J-M. [2001], Les paiements électroniques sur Internet, Gestion 2000, Mars-Avril Sites Web : Articles sur les paiements électroniques et la banque en ligne, Journal of Internet Banking and Commerce : Rapport sur la fraude par carte bancaire en 2003 publié par SSL EPAY SECURITY : Règlement sur le paiement électronique, Ministère de la Justice, Canada : Institut du commerce électronique, Canada :

5 5 PLAN DES SÉANCES Séance 1 : Introduction et présentation du cours La monnaie et l évolution des moyens de paiement : rappels sur la monnaie et ses contreparties, évolution des moyens de paiements Séance 2 : Techniques et technologies en matière de sécurité : principes de base de la cryptologie, les crypto-systèmes, les protocoles sécuritaires Séance 3 : Techniques et technologies en matière de sécurité : les moyens d authentification, point juridique Séance 4 : Enjeux et besoins en matière de paiement : la confiance, sécurité Internet et e- Business, les enjeux sécuritaires dans le domaine financier, les besoins en matière de paiement et leur mesure Séance 5 : Les six grandes catégories de système de paiement par Internet : les SPE liés à un compte bancaire (les paiements sécurisés par carte bancaire, les chèques électroniques, les virements et paiement de facture) Problème/cas : Paypal Séance 6 : Les six grandes catégories de système de paiement par Internet : les SPE non liés à un compte bancaire (paiements par , les kiosques), les instruments de la monnaie électronique, et une exception : la monnaie virtuelle Problème/cas : la faillite des porte-monnaie électroniques Séance 7 : Les paiements mobiles : introduction sur le commerce et les paiements mobiles, l environnement technologique des paiements mobiles, les systèmes de paiements mobiles Séance 8 : Les paiements mobiles : les systèmes de paiements mobiles (suite), le cadre juridique des paiements mobiles Séance 9 : Paiements électroniques, taxes et fraudes : le commerce électronique et la TVA, la traçabilité des transactions, les fraudes et blanchiment d argent Séance 10 : Mise en oeuvre d'une infrastructure sécurisée de commerce électronique SSL : le certificat de serveur SSL, le déploiement de SSL pour sécuriser les paiements d un site de e-commerce

6 6 Séance 11 : Le marché des paiements en ligne : environnement et commerce électronique dans le monde, le marché nord américain, le marché européen, le marché asiatique Problème/cas : Les paiements mobiles en Corée Séance 12 : Le marché des paiements en ligne : les raisons de la domination des paiements par carte avec SSL (SSL face aux besoins des acteurs, SSL face aux autres systèmes de paiement) Séance 13 : Le développement des services financiers en ligne, et en particulier des paiements électroniques, enjeux et conséquences pour le secteur bancaire : l évolution de l environnement bancaire, les enjeux stratégiques, marketing, technologiques, et organisationnels et sociaux Séance 14 : Le développement des services financiers en ligne, et en particulier des paiements électroniques, enjeux et conséquences pour le secteur bancaire (suite) : les modèles d activité économique et chaîne de valeur, le problème de la création monétaire Problème/cas : La Caisse d épargne Séance 15 : Les perspectives de développement des paiements électroniques : la structure de marché et développement du e-commerce, le marché des macropaiements, le marché des micro paiements, les paiements mobiles

GSO-21914 Achat et approvisionnement électroniques

GSO-21914 Achat et approvisionnement électroniques PLAN DE COURS HIVER 2004 GSO-21914 Achat et approvisionnement électroniques Professeur : Section A : Angel Ruiz (angel.ruiz@fsa.ulaval.ca) Bureau 2644 PAP Matériel de cours Sur webct : 1. Tapez l'url suivante

Plus en détail

Mobile Banking. laurent.kiba@orange-sonatel.com. laurent.kiba@orange-sonatel.com

Mobile Banking. laurent.kiba@orange-sonatel.com. laurent.kiba@orange-sonatel.com Mobile Banking De la voix aux données Des données aux services transactionnels Services voix Services données Services transactionnels Mobile banking Pourquoi un opéra Marché fortement marqué par le phénomène

Plus en détail

Les mots et acronymes suivis d un astérisque dans l ensemble des contributions sont définis dans ce glossaire.

Les mots et acronymes suivis d un astérisque dans l ensemble des contributions sont définis dans ce glossaire. Glossaire Les mots et acronymes suivis d un astérisque dans l ensemble des contributions sont définis dans ce glossaire. Agrégat monétaire Un agrégat monétaire est un indicateur statistique qui reflète

Plus en détail

Paiements sécurisés. Simple Rapide Sécurisé

Paiements sécurisés. Simple Rapide Sécurisé Paiements sécurisés Simple Rapide Sécurisé Qu est-ce que Moneybookers? Moneybookers est l un des plus grands prestataires européens de solutions de paiement en ligne vous permettant d effectuer des paiements

Plus en détail

HIVER 2004 MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE EN MARKETING MRK - 65384

HIVER 2004 MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE EN MARKETING MRK - 65384 Professeur : Raoul Graf FSA-Université Laval Pavillon Palasis Prince Bureau 2413 Tél. : 418 656 2131 ext. 2688 Courriel : Raoul.Graf@mrk.ulaval.ca HIVER 2004 MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE EN MARKETING MRK

Plus en détail

TARIFS CLIENTS PROFESSIONNELS Au 15 avril 2015

TARIFS CLIENTS PROFESSIONNELS Au 15 avril 2015 TARIFS CLIENTS PROFESSIONNELS Au 15 avril 2015 OPÉRATIONS DANS LE CADRE DE L ESPACE «SEPA» Le SEPA est un espace unique de paiement en euros entre pays membres (Etats membres de l union Européenne ainsi

Plus en détail

DÉPARTEMENT CARTES PRÉPAYÉES FORMATION-RECRUTEMENT. HOBUX Consulting SARL

DÉPARTEMENT CARTES PRÉPAYÉES FORMATION-RECRUTEMENT. HOBUX Consulting SARL HOBUX Consulting SARL INFORMATIQUE-MONÉTIQUE Audit-Conseil-Assistance-Sécurité-Intégration Ingénierie logicielle-formation-recrutement DÉPARTEMENT FORMATION-RECRUTEMENT CARTES PRÉPAYÉES Version 1,0 - Novembre

Plus en détail

Faculté des sciences de l administration Automne 2005

Faculté des sciences de l administration Automne 2005 Faculté des sciences de l administration Automne 2005 Département de finance et assurance Programmes de 1er cycle Université Laval ASR-15742 GESTION DES RISQUES ET ASSURANCE Professeur: M. Gilles Bernier,

Plus en détail

METIER DE CHARGÉ D OPERATIONS

METIER DE CHARGÉ D OPERATIONS METIER DE CHARGÉ D OPERATIONS AVEC L ETRANGER OBJECTIFS Ce Métier devrait permettre aux apprenants d être capable de: 1. Satisfaire convenablement les attentes de la clientèle pour toutes les opérations

Plus en détail

1. Le service, en bref 3. 2. Avantages 3. 3. Contexte 3. 4. Clients actuels et cibles 3. 5. Description du service 4 5.1.

1. Le service, en bref 3. 2. Avantages 3. 3. Contexte 3. 4. Clients actuels et cibles 3. 5. Description du service 4 5.1. SERVICE : E-PAYMENT Code Service : e-payment Groupe de services : Web Solutions Publics cibles : Services publics Version du document : V 3.3 Table des matières 1. Le service, en bref 3 2. Avantages 3

Plus en détail

Le compte bancaire qui vous convient Ce que vous devez savoir

Le compte bancaire qui vous convient Ce que vous devez savoir 01 Le compte bancaire qui vous convient Ce que vous devez savoir Vous disposez d un vaste choix : il existe plus de cent forfaits bancaires offerts par plus de vingt banques au Canada. Vous pouvez comparer

Plus en détail

Formations certifiantes dans le domaine du paiement électronique

Formations certifiantes dans le domaine du paiement électronique Trophée 2013 des Solutions Bancaires Innovantes Formations certifiantes dans le domaine du paiement électronique Sommaire : Electronic Payment System Manager... 3 Acquiring Electronic Payment Officer...

Plus en détail

UNIVERSITÉ LAVAL. PLAN DE COURS PROGRAMME en GESTION du DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE. Titre et sigle du cours : Marketing touristique, MRK 20578

UNIVERSITÉ LAVAL. PLAN DE COURS PROGRAMME en GESTION du DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE. Titre et sigle du cours : Marketing touristique, MRK 20578 1 UNIVERSITÉ LAVAL FACULTÉ DES SCIENCES DE L'ADMINISTRATION Certificat en gestion du développement touristique PLAN DE COURS PROGRAMME en GESTION du DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE IDENTIFICATION Titre et sigle

Plus en détail

Réussir. son site e-commerce. avecoscommerce

Réussir. son site e-commerce. avecoscommerce N i c odavid l a s Mercer C h u A d a p t é p a r S a n d r i n e B u r r i e l Réussir son site e-commerce avecoscommerce Table des matières 1. INTRODUCTION AU COMMERCE ÉLECTRONIQUE AVEC OSCOMMERCE...

Plus en détail

Barème de frais et de commissions

Barème de frais et de commissions BMO Ligne d action 1 er mai 2015 Barème de frais et de commissions Pour des commissions et des frais concurrentiels, vous pouvez compter sur nous Chez BMO Ligne d action, nous sommes déterminés à fournir

Plus en détail

MRK-66728 : Marketing pharmaceutique

MRK-66728 : Marketing pharmaceutique Université Laval MBA Laval Faculté des sciences de l administration Gestion pharmaceutique Département de marketing Hiver 2006 MRK-66728 : Marketing pharmaceutique Chargé de cours : 450-622-5725 1 OBJECTIFS

Plus en détail

SOMMAIRE. 1.3 Les échanges...11 1.3.1 Balance commerciale... 11 2 LE SECTEUR DES TRANSACTIONS SECURISEES...13 3 CONTACTS UTILES...25 4 ANNEXES...

SOMMAIRE. 1.3 Les échanges...11 1.3.1 Balance commerciale... 11 2 LE SECTEUR DES TRANSACTIONS SECURISEES...13 3 CONTACTS UTILES...25 4 ANNEXES... 7 SOMMAIRE 1 PANORAMA DU PAYS...9 1.1 Une économie performante...9 1.1.1 Le PIB... 9 1.1.2 Les investissements directs étrangers (I.D.E.)... 10 1.1.3 Les finances publiques... 10 1.2 Les défis de l économie

Plus en détail

E-Commerce Tutoriels TABLE DES MATIÈRES. Tutoriel 1 EC 1.01 Qu est-ce que le commerce électronique

E-Commerce Tutoriels TABLE DES MATIÈRES. Tutoriel 1 EC 1.01 Qu est-ce que le commerce électronique TABLE Preface iii Préface iii Tutorial Tips xv Avant de commencer v New Perspectives on E-Commerce Tutorials EC 1.01 E-Commerce Tutoriels Read This Before You Begin EC 1.02 Tutoriel 1 EC 1.01 Qu est-ce

Plus en détail

Les opérations bancaires

Les opérations bancaires Les opérations bancaires Formation professionnelle duale en assistant bancaire Madagascar 1 Table des matières 1 LE CIRCUIT ECONOMIQUE 12 1.1 Flux monétaires et flux de marchandises dans le circuit économique

Plus en détail

Avis public : Rapport spécial sur les CHÈQUES ET MANDATS-POSTE FALSIFIÉS

Avis public : Rapport spécial sur les CHÈQUES ET MANDATS-POSTE FALSIFIÉS Avis public : Rapport spécial sur les CHÈQUES ET MANDATS-POSTE FALSIFIÉS Sommaire Au cours des dernières années, les organismes de réglementation et d application de la loi du Canada et des États-Unis

Plus en détail

Le Commerce électronique Introduction

Le Commerce électronique Introduction Le Commerce électronique Introduction Année universitaire 2014/2015 Semestre 1 Introduction Générale L apparition de l internet dans le champs économique à la fin des années 1990 a entraîné un réel bouleversement

Plus en détail

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Norme de formation Professionnelle continue Version 1.1

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Norme de formation Professionnelle continue Version 1.1 ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA Norme de formation Professionnelle continue Version 1.1 Association des comptables généraux accrédités du Canada 100 4200 North Fraser Way Burnaby

Plus en détail

Réguler le virtuel : Expérience des jeux en ligne

Réguler le virtuel : Expérience des jeux en ligne Réguler le virtuel : Expérience des jeux en ligne Stéphane Vaugelade Les propos de cette présentation n engagent que leur auteur Forum 2011 1 Sommaire Rappel historique Exigences du régulateur Cahier des

Plus en détail

L évolution des monnaies numériques et du paysage financier canadien

L évolution des monnaies numériques et du paysage financier canadien L évolution des monnaies numériques et du paysage financier canadien Le 2 avril 2014 Comité sénatorial permanent des banques et du commerce Ottawa (Ontario) Grahame Johnson (chef) et Lukasz Pomorski (directeur

Plus en détail

Professions libérales Artisans Commerç ants Petites entreprises Auto-entrepreneurs GÉRER VOTRE QUOTIDIEN

Professions libérales Artisans Commerç ants Petites entreprises Auto-entrepreneurs GÉRER VOTRE QUOTIDIEN Professions libérales Artisans Commerç ants Petites entreprises Auto-entrepreneurs GÉRER VOTRE QUOTIDIEN VOUS AVEZ DES BESOINS PROS NOUS AVONS DES SOLUTIONS PROS Parce que vous préférez consacrer toute

Plus en détail

Sécurité à l heure de la DME2: Le point de vue de la Banque de France

Sécurité à l heure de la DME2: Le point de vue de la Banque de France Sécurité à l heure de la DME2: Le point de vue de la Banque de France Jerome FANOUILLERE Surveillance des moyens de paiement scripturaux Banque de France Conférence EIFR 28/02/2013 1 Plan Le Rôle de la

Plus en détail

L argent et les nouvelles technologies : monnaie électronique, e-facturation et services de paiement la banque de demain

L argent et les nouvelles technologies : monnaie électronique, e-facturation et services de paiement la banque de demain L argent et les nouvelles technologies : monnaie électronique, e-facturation et services de paiement la banque de demain Le 24 avril 2009, le Parlement européen a adopté deux propositions de la Commission

Plus en détail

Conférence du 14 juin 2012

Conférence du 14 juin 2012 Soutenu par : Conférence du 14 juin 2012 «Mobile banking : les premiers succès et les défis du futur» Présentation Le mobile banking est un formidable vecteur d inclusion financière. Des offres de mobile

Plus en détail

Services partagés Canada. Communications convergentes Séance III

Services partagés Canada. Communications convergentes Séance III partagés Canada Communications convergentes Séance III Comité consultatif sur le cadre d architecture Transformation, stratégie de services et conception Le 3 juin 2013 Ordre du jour HEURE SUJET PRÉSENTATEURS

Plus en détail

Nouveau Programme 2010. Formation Monétique

Nouveau Programme 2010. Formation Monétique EESTEL vous propose en cette année 2010 une formation à la monétique rénovée, en fonction : - D une part, des nouvelles architectures fonctionnelles issues du SEPA et de l irruption de nouveaux Opérateurs

Plus en détail

Les moyens de paiement en Inde

Les moyens de paiement en Inde Les moyens de paiement en Inde 2010 - Ubifrance et les Missions Economiques Introduction Actualisation au 31 mai 2010 Prestation réalisée sous système de management de la qualité certifié AFAQ ISO 9001

Plus en détail

Séminaire INTERNET. Nom de votre société. Séminaire Votre entreprise et INTERNET 1

Séminaire INTERNET. Nom de votre société. Séminaire Votre entreprise et INTERNET 1 Séminaire INTERNET Nom de votre société Séminaire Votre entreprise et INTERNET 1 Présentation du séminaire Introduction Historique Définitions Quelques chiffres Présentation d INTERNET Les composantes

Plus en détail

Formations qualifiantes dans le domaine du paiement électronique

Formations qualifiantes dans le domaine du paiement électronique 1 Trophée 2013 des Solutions Bancaires Innovantes Formations qualifiantes dans le domaine du paiement électronique Formation globale au système monétique Formation globale au système monétique... 3 Formation

Plus en détail

POL 1100 (Méthodes de recherche en politique) Hiver 2012 Local B-0305 Lundi de 13h00-14h30

POL 1100 (Méthodes de recherche en politique) Hiver 2012 Local B-0305 Lundi de 13h00-14h30 Faculté des arts et des sciences Département de science politique POL 1100 (Méthodes de recherche en politique) Hiver 2012 Local B-0305 Lundi de 13h00-14h30 Professeur : Erick Lachapelle Bureau : C-3124

Plus en détail

Management de la sécurité des technologies de l information

Management de la sécurité des technologies de l information Question 1 : Identifiez les causes d expansion de la cybercriminalité Internet est un facteur de performance pour le monde criminel. Par sa nature même et ses caractéristiques, le monde virtuel procure

Plus en détail

Antonio DA CUNHA. Caisse d Épargne Aquitaine Poitou Charente. CCI de Bordeaux Echangeur 28 janvier 2010 Vendre en ligne en toute sécurité.

Antonio DA CUNHA. Caisse d Épargne Aquitaine Poitou Charente. CCI de Bordeaux Echangeur 28 janvier 2010 Vendre en ligne en toute sécurité. Antonio DA CUNHA Caisse d Épargne Aquitaine Poitou Charente CCI de Bordeaux Echangeur 28 janvier 2010 Vendre en ligne en toute sécurité Bien comprendre Objectifs Le contexte technique d une transaction

Plus en détail

SIO-6029-Z1 : Gestion de projet et du changement

SIO-6029-Z1 : Gestion de projet et du changement E SIO-6029-Z1 : Gestion de projet et du changement Hiver 2012 Enseignant : Jean-Pierre Bélanger, Chargé de cours Plage horaire du cours : Cours en salle : Mercredi 18h30 à 21h20 Local : PAP-2327 Du 11

Plus en détail

La Loi canadienne anti-pourriel. Séance d information 2014

La Loi canadienne anti-pourriel. Séance d information 2014 La Loi canadienne anti-pourriel Séance d information 2014 Avis Cette présentation a été préparée par le personnel de la Commission dans le but de fournir des informations générales à l égard de la Loi

Plus en détail

MRK-23072 Marketing sur internet Automne 2006 Horaire Mercredi 15h30 18h30 3 crédits

MRK-23072 Marketing sur internet Automne 2006 Horaire Mercredi 15h30 18h30 3 crédits MRK-23072 Marketing sur internet Automne 2006 Horaire Mercredi 15h30 18h30 3 crédits Site Web du cours: http://www.webct.ulaval.ca Environnement Ulysse : Dans ce cours, l accès à un ordinateur portatif

Plus en détail

Le Commerce électronique Paiement électronique

Le Commerce électronique Paiement électronique Le Commerce électronique Paiement électronique Année universitaire 2014/2015 Semestre 1 Cette problématique concerne essentiellement les transactions B2C. Les transactions B2B s effectue selon des modalités

Plus en détail

Transactions de l agriculteur 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500. l agriculteur

Transactions de l agriculteur 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500. l agriculteur Chapitre 11, assurance et diversification Réponses aux Questions et problèmes 1. Transactions de 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500 62 500 payés à 0 62 500 payés

Plus en détail

Session de formation professionnelle en finance islamique

Session de formation professionnelle en finance islamique Session de formation professionnelle en finance islamique 3 journées de workshop intensifs pour aller au cœur des métiers de la «finance islamique» 20, 21 et 22 Novembre 2013 à Dakar Hôtel Radisson Blu

Plus en détail

PROFESSIONNELS. Gérez. votre activité en toute sérénité

PROFESSIONNELS. Gérez. votre activité en toute sérénité PROFESSIONNELS Gérez votre activité en toute sérénité Sommaire pages 4/5/6 Gérez votre activité en toute sérénité Nos Conventions à votre service Profitez de la rémunération de votre compte courant, dès

Plus en détail

PROTECTION DE VOS DÉPÔTS. De 1 $ jusqu à 100 000 $

PROTECTION DE VOS DÉPÔTS. De 1 $ jusqu à 100 000 $ PROTECTION DE VOS DÉPÔTS De 1 jusqu à 100 000 La Société d assurance-dépôts du Canada (SADC) est une société d État fédérale créée en 1967 pour protéger l argent que vous déposez dans les institutions

Plus en détail

LA SOLUTION BUSINESS POUR LA PETITE ENTREPRISE

LA SOLUTION BUSINESS POUR LA PETITE ENTREPRISE LA SOLUTION BUSINESS POUR LA PETITE ENTREPRISE > COMPTABILITÉ FINANCIÈRE LIGHT 5 > COMPTABILITÉ DES SALAIRES LIGHT 7 > FACTURATION ABAWORX 9 > CONTRÔLE DES DÉBITEURS 11 > ABASHOP E-COMMERCE 13 > ELECTRONIC

Plus en détail

Faculté des sciences de l administration Hiver 2010. Plan de cours LE MARKETING

Faculté des sciences de l administration Hiver 2010. Plan de cours LE MARKETING Faculté des sciences de l administration Hiver 2010 Université Laval Raynald Lavoie 1- DESCRIPTION Plan de cours MRK-6004-S LE MARKETING Dans un contexte de mondialisation de marchés et de concurrence

Plus en détail

Présentation du référentiel PCI-DSS

Présentation du référentiel PCI-DSS Présentation du référentiel PCI-DSS Hervé Hosy herve.hosy@oppida.fr 06.03.51.96.66 Page 1 Agenda Référentiel PCI-DSS Contexte Structure du référentiel Lien avec les normes ISO 270xx 2 Contexte Page 3 Contexte

Plus en détail

Loi sur les finances de la Confédération

Loi sur les finances de la Confédération Loi sur les finances de la Confédération (Loi sur les finances, LFC) (Optimisation du modèle comptable de la Confédération) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le

Plus en détail

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG)

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Contact entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Tel: +41 415 520 504 Email: sales@onlogis.com Visibilité et controle sur vos opérations, n importe où et à tout moment... Onlogis

Plus en détail

1.2 - Les dispositions des présentes conditions générales de vente prévalent sur toutes autres.

1.2 - Les dispositions des présentes conditions générales de vente prévalent sur toutes autres. Conditions Générales de vente des licences d utilisation des logiciels «Natso Backup». Dernière mise à jour : 25 / 03 / 2009 Article 1 - PREAMBULE 1.1 - Les présentes Conditions Générales de vente ont

Plus en détail

CRI 6906 : Séminaire d intégration I. Automne 2015

CRI 6906 : Séminaire d intégration I. Automne 2015 1 CRI 6906 : Séminaire d intégration I Automne 2015 Prof. David Décary-Hétu, Ph.D. Bureau : C-4071 (Pavillon Lionel-Groulx) 514.343.6111 #3664 david.decary-hetu@umontreal.ca HORAIRE ET SALLE Les cours

Plus en détail

Avis public : Rapport spécial sur les CHÈQUES ET MANDATS FALSIFIÉS

Avis public : Rapport spécial sur les CHÈQUES ET MANDATS FALSIFIÉS Avis public : Rapport spécial sur les CHÈQUES ET MANDATS FALSIFIÉS Résumé Les organismes de réglementation et d application de la loi au Canada et aux États-Unis ont récemment observé une hausse considérable

Plus en détail

Gauthier, Benoît (dir.). 2010. Recherche sociale : de la problématique à la collecte des données. Québec : Presses de l Université du Québec.

Gauthier, Benoît (dir.). 2010. Recherche sociale : de la problématique à la collecte des données. Québec : Presses de l Université du Québec. Faculté des arts et des sciences Département de science politique POL 1100 (Méthodes de recherche en politique) Automne 2011 Local B-0245 Lundi de 13h00-14h30 Professeur : Éric Montpetit Bureau : C-4012

Plus en détail

Annexe 8. Documents et URL de référence

Annexe 8. Documents et URL de référence Documents et URL de référence Normes et standards Normes ANSI ANSI X9.30:1-1997, Public Key Cryptography for the Financial Services Industry: Part 1: The Digital Signature Algorithm (DSA) (revision of

Plus en détail

«Paiement en ligne» : Que choisir pour vendre en ligne mon hébergement, activité?!

«Paiement en ligne» : Que choisir pour vendre en ligne mon hébergement, activité?! «Paiement en ligne» : Que choisir pour vendre en ligne mon hébergement, activité?! Le paiement en Ligne est aujourd hui indispensable lorsque l on souhaite se commercialiser en ligne. Sans parler des offres

Plus en détail

MRK -6081 A : Méthodes d Analyse de Données en Marketing Automne 2010

MRK -6081 A : Méthodes d Analyse de Données en Marketing Automne 2010 E MRK -6081 A : Méthodes d Analyse de Données en Marketing Automne 2010 Professeure :Elissar Toufaily Plage horaire du cours : Cours en salle Jeudi 15h 30-18h30 Local 4221 PAP Du 2 septembre. 2010 au 9

Plus en détail

Europe P aiements en

Europe P aiements en Paiements en Europe Payer en Europe comme si vous étiez dans votre pays 2 Grâce à la construction de la zone de paiement européenne unique SEPA (Single Euro Payments Area), la différence entre les paiements

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF AUX DROITS DE SCOLARITÉ, AUX DROITS POUR SERVICES AUX ÉTUDIANTS ET AUX FRAIS ADMINISTRATIFS (R

RÈGLEMENT RELATIF AUX DROITS DE SCOLARITÉ, AUX DROITS POUR SERVICES AUX ÉTUDIANTS ET AUX FRAIS ADMINISTRATIFS (R RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RÈGLEMENT RELATIF AUX DROITS DE SCOLARITÉ, AUX DROITS POUR SERVICES AUX ÉTUDIANTS ET AUX FRAIS ADMINISTRATIFS (R 15) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RÈGLEMENT RELATIF AUX DROITS

Plus en détail

Accès réseau Banque-Carrefour par l Internet Version 3.2. 06/06/2005

Accès réseau Banque-Carrefour par l Internet Version 3.2. 06/06/2005 ISMS (Information Security Management System) Utilisation de l Internet comme moyen d accès au réseau de la Banque-Carrefour de la sécurité dans le cadre du traitement de données à caractère personnel

Plus en détail

Rapport de certification PP/0101

Rapport de certification PP/0101 PREMIER MINISTRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE LA DÉFENSE NATIONALE SERVICE CENTRAL DE LA SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D INFORMATION Schéma Français d Évaluation et de Certification de la Sécurité des Technologies de

Plus en détail

CONVENTION DE COMPTE DE DEPOT EN DEVISES

CONVENTION DE COMPTE DE DEPOT EN DEVISES La convention de compte de dépôt en devise, ci-après dénommée la «Convention», se compose des présentes Conditions Générales, des Conditions Particulières et des Conditions tarifaires applicables à la

Plus en détail

NUMÉRO (GR) TITRE DU COURS CYCLE

NUMÉRO (GR) TITRE DU COURS CYCLE PLAN DE COURS Professeur : Frédéric Laurin AUTOMNE 2012 TRIMESTRE ET ANNÉE MBA-6001-01et 02 LES ENVIRONNEMENTS DE L ENTREPRISE 2 e NUMÉRO (GR) TITRE DU COURS CYCLE 1. DESCRIPTION DU COURS L'objectif du

Plus en détail

2010 Directives concernant le mandat de gestion de fortune

2010 Directives concernant le mandat de gestion de fortune 2010 Directives concernant le mandat de gestion de fortune Les présentes Directives ont été adoptées par le Conseil d administration de l Association suisse des banquiers dans le but de promouvoir et de

Plus en détail

SOGECASH NET. vos opérations bancaires en ligne

SOGECASH NET. vos opérations bancaires en ligne ENTREPRISES GESTION DES FLUX SOGECASH NET vos opérations bancaires en ligne SOGECASH NET Gestion des comptes bancaires sur Internet Sogecash Net est un ensemble de services sur Internet, depuis un ordinateur,

Plus en détail

EMV, S.E.T et 3D Secure

EMV, S.E.T et 3D Secure Sécurité des transactionsti A Carte Bancaire EMV, S.E.T et 3D Secure Dr. Nabil EL KADHI nelkadhi@club-internet.fr; Directeur du Laboratoire L.E.R.I.A. www.leria.eu Professeur permanant A EPITECH www.epitech.net

Plus en détail

TARIFS CLIENTS PARTICULIERS Au 15 avril 2015

TARIFS CLIENTS PARTICULIERS Au 15 avril 2015 TARIFS CLIENTS PARTICULIERS Au 15 avril 2015 EXTRAIT STANDARD DES TARIFS Les tarifs ci-dessous sont hors offre groupée de services (package) et hors promotion ou tarif spécifique à une partie de la clientèle.

Plus en détail

L importance de la monnaie dans l économie

L importance de la monnaie dans l économie L importance de la monnaie dans l économie Classes préparatoires au Diplôme de Comptabilité et Gestion UE 13 Relations professionnelles Etude réalisée par : Marina Robert Simon Bocquet Rémi Mousseeff Etudiants

Plus en détail

Objectif : Appréhender le fonctionnement d'une solution bancaire libre. Auteur : Yann Geffrotin Dernière révision : 15 octobre 2008

Objectif : Appréhender le fonctionnement d'une solution bancaire libre. Auteur : Yann Geffrotin Dernière révision : 15 octobre 2008 Objectif : Appréhender le fonctionnement d'une solution bancaire libre Auteur : Yann Geffrotin Dernière révision : 15 octobre 2008 Le besoin Le commerce électronique se développe exponentiellement depuis

Plus en détail

Esprit Commerce LES CONDITIONS GENERALES DE VENTE EN LIGNE

Esprit Commerce LES CONDITIONS GENERALES DE VENTE EN LIGNE Esprit Commerce www.espritcommerce.com service.client@espritcommerce.com LES CONDITIONS GENERALES DE VENTE EN LIGNE Du 12 Septembre 2012 Article 1 : Clause générale Article 2 : Produits Article 3 : Prix

Plus en détail

Sécuriser le e-commerce avec la technologie XCA. «Une sécurité qui inspire la confiance»

Sécuriser le e-commerce avec la technologie XCA. «Une sécurité qui inspire la confiance» Sécuriser le e-commerce avec la technologie XCA Les enjeux du e-commerce mondial Dès 2006, la barre des 100 millions d acheteurs européens en ligne a été dépassée. Avec un montant moyen d achats de 1000

Plus en détail

DIAG TRUCKS SERVICES 3, rue Georges Carpentier 85500 LES HERBIERS (Vendée - France)

DIAG TRUCKS SERVICES 3, rue Georges Carpentier 85500 LES HERBIERS (Vendée - France) DIAG TRUCKS SERVICES 3, rue Georges Carpentier 85500 LES HERBIERS (Vendée - France) Tel : 06 31 28 56 25 Coût selon opérateurs Du lundi au vendredi 8h 19h www.diagtrucks.fr olivier.lajugie@diagtrucks.fr

Plus en détail

La sécurité informatique, c est votre problème aussi!

La sécurité informatique, c est votre problème aussi! INFOSAFE Un certificat universitaire en management de la Sécurité des Systèmes d Information. Une approche pragmatique pour répondre aux besoins des entreprises et des administrations. La sécurité informatique,

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la sécurité des technologies de l information (TI) Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la sécurité des technologies de l information (TI) Rapport final Il y a un astérisque quand des renseignements sensibles ont été enlevés aux termes de la Loi sur l'accès à l'information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels. BUREAU DU CONSEIL

Plus en détail

Introduction au développement d applications Web. 420-039-NC Groupe 1638. Plan de Cours. Durée : 35 heures 2-1-1

Introduction au développement d applications Web. 420-039-NC Groupe 1638. Plan de Cours. Durée : 35 heures 2-1-1 Introduction au développement d applications Web 420-039-NC Groupe 1638 Plan de Cours Durée : 35 heures 2-1-1 Professeur : Mathieu Viau mathieu.viau@gmail.com COLLÈGE DE MAISONNEUVE 3800, rue Sherbrooke

Plus en détail

ASR-2102 : Produits financiers: assurances et rentes

ASR-2102 : Produits financiers: assurances et rentes ASR-2102 : Produits financiers: assurances et rentes NRC 10985 Hiver 2012 Temps consacré : 3-0-6 Crédit(s) : 3 Connaître les produits financiers suivants: produits d'assurance-vie, produits d'assurance

Plus en détail

Solutions de paiement dématérialisé pour les marchés émergents

Solutions de paiement dématérialisé pour les marchés émergents Solutions de paiement dématérialisé pour les marchés émergents Accompagnement technologique et décisionnel pour l implémentation de modes de paiement sur Internet et par téléphonie mobile pour accroitre

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Décret n o 2006-1115 du 5 septembre 2006 pris pour l application de l article 16 de la loi n o 2005-516

Plus en détail

DROIT ET RÉGLEMENTATIONS DE LA PLACE FINANCIÈRE

DROIT ET RÉGLEMENTATIONS DE LA PLACE FINANCIÈRE DROIT ET RÉGLEMENTATIONS DE LA PLACE FINANCIÈRE Révision des Directives de l ASB concernant le mandat de gestion de fortune La nouvelle version des Directives de l ASB concernant le mandat de gestion de

Plus en détail

INSTRUMENTS DE PAIEMENT ET DE CRÉDIT

INSTRUMENTS DE PAIEMENT ET DE CRÉDIT INSTRUMENTS DE PAIEMENT ET DE CRÉDIT MISE À JOUR OCTOBRE 2009 Christian Gavalda Jean Stoufflet Agrégé des facultés de droit Professeur émérite de l Université de Clermont-Ferrand I Doyen honoraire de

Plus en détail

+213 (0) 21 56 25 00. FAX:

+213 (0) 21 56 25 00. FAX: EMV Mme Nejla Belouizdad Directrice Organisation et Sécurité Monétique TEL: +213 (0) 21 56 25 00. FAX: +213 (0) 21 56 18 98. E-mail : nejla.belouizdad@satim-dz.com 46, Rue des fréres Bouadou (Ex Ravin

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1123829L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1123829L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes PROJET DE LOI autorisant l approbation de l avenant à la convention entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement

Plus en détail

Option site e-commerce

Option site e-commerce Option site e-commerce Guide de configuration des modes de paiement en ligne V 1.2 1 Sommaire Paiement par carte bancaire Ouverture d un contrat de vente à distance Configuration du paiement par carte

Plus en détail

Inclusion financière des jeunes dans le Monde Arabe. Rabat - Maroc 12-13 Mars 2013

Inclusion financière des jeunes dans le Monde Arabe. Rabat - Maroc 12-13 Mars 2013 Inclusion financière des jeunes dans le Monde Arabe Rabat - Maroc 12-13 Mars 2013 PRÉSENTATION AL BARID BANK Missions et Objectifs Al Barid Bank, filiale bancaire de Barid Al Maghrib (Poste Maroc) a démarré

Plus en détail

Rapport. Examen des méthodes de paiement et des tendances des paiements au Canada Octobre 2012

Rapport. Examen des méthodes de paiement et des tendances des paiements au Canada Octobre 2012 Rapport Examen des méthodes de paiement et des tendances des paiements au Canada Octobre 2012 Remerciements Plusieurs organismes ont fourni des données et de l information à l ACP, l ont aidée à formuler

Plus en détail

Comptes bancaires selon vos besoins Ce que vous devez savoir

Comptes bancaires selon vos besoins Ce que vous devez savoir 02 Comptes bancaires selon vos besoins Ce que vous devez savoir Vous disposez d un vaste choix : il existe près de 100 forfaits offerts par plus de 20 banques au Canada. Vous pouvez comparer les caractéristiques

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PLACEMENT

RÈGLEMENT DE PLACEMENT RÈGLEMENT DE PLACEMENT Sur la base de l article 49a OPP 2 ainsi que des articles 19 et 19a OLP, le Conseil de Fondation édicte le présent règlement de placement. Les dispositions d exécution, devant être

Plus en détail

Atelier n 5 : Les Échanges de Données Informatiques, une réelle opportunité pour le cabinet

Atelier n 5 : Les Échanges de Données Informatiques, une réelle opportunité pour le cabinet Atelier n 5 : Les Échanges de Données Informatiques, une réelle opportunité pour le cabinet 1 EDI : c est quoi? L EDI s inscrit dans un contexte de dématérialisation des échanges entre la banque et ses

Plus en détail

INTRODUCTION. Intégration d un système de paiement en ligne dans votre site internet

INTRODUCTION. Intégration d un système de paiement en ligne dans votre site internet INTRODUCTION CashBox est le premier système de paiement internet en zone UEMOA. Développé par ULTIMA Technologies, société spécialisée dans le développement Internet, CashBox est une solution simple et

Plus en détail

Introduction. LCN, volume 4, n 1-2003, pages 9 à 16

Introduction. LCN, volume 4, n 1-2003, pages 9 à 16 Introduction Depuis le milieu des années quatre-vingts, la financiarisation des économies, l industrialisation des marchés financiers, la diversification des produits financiers, la transformation des

Plus en détail

S P K C S E. Procédure de qualification pour la formation professionnelle initiale du commerce de détail Gestionnaire du commerce de détail

S P K C S E. Procédure de qualification pour la formation professionnelle initiale du commerce de détail Gestionnaire du commerce de détail S P K C S E im Detailhandel dans le Commerce de Détail nel Commercio al Dettaglio Procédure de qualification pour la formation professionnelle initiale du commerce de détail Gestionnaire du commerce de

Plus en détail

Les nouvelles technologies outil d innovation bancaire : aspects juridiques

Les nouvelles technologies outil d innovation bancaire : aspects juridiques Africa Banking Forum : Les nouveaux leviers pour la banque de demain Tunis -2,3 et 4 juin 2011 Les nouvelles technologies outil d innovation bancaire : aspects juridiques ULYS, un Cabinet d avocats moderne

Plus en détail

PROTECTION DE VOS DÉPÔTS. De 1 $ jusqu à 100 000 $

PROTECTION DE VOS DÉPÔTS. De 1 $ jusqu à 100 000 $ PROTECTION DE VOS DÉPÔTS De 1 jusqu à 100 000 La Société d assurance-dépôts du Canada (SADC) est une société d État fédérale créée en 1967 pour protéger l argent que vous déposez dans les institutions

Plus en détail

Arrêt du protocole ETEBAC

Arrêt du protocole ETEBAC Arrêt du protocole ETEBAC Quels impacts pour votre entreprise? Les solutions d échanges de flux dématérialisés avec le Crédit Agricole ETEBAC est le protocole utilisé pour échanger tous les jours et de

Plus en détail

Année Bancaire 2007 - Executive summary

Année Bancaire 2007 - Executive summary Année Bancaire 2007 - Executive summary Les banques françaises relativement épargnées dans un marché bancaire mondial secoué par la crise Des conséquences limitées des subprimes sur les résultats Partie

Plus en détail

Quels sont les acteurs d un système de paiement par carte?

Quels sont les acteurs d un système de paiement par carte? GÉNÉRALITÉS Quels sont les acteurs d un système de paiement par carte? NOTA : le système ci-dessus est un système dit à «quatre coins», c est-à-dire, qu il s agit d un système où l émetteur et l acquéreur

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES CLIENTS

CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES CLIENTS CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES CLIENTS 1. Définition et nature des données à caractère personnel Lors de votre utilisation du site http://www.assessfirst.com/ (ci-après

Plus en détail

A.E.C. - Gestion des Applications, TI LEA.BW

A.E.C. - Gestion des Applications, TI LEA.BW A.E.C. - Gestion des Applications, TI LEA.BW Groupe : 00051 Sécurité 420-PKF-SL (2-1-1) Quatrième étape Plan de cours Professeur Nom : Marcel Aubin Courrier électronique : maubin@cegep-st-laurent.qc.ca

Plus en détail