13 Les flux de trésorerie

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "13 Les flux de trésorerie"

Transcription

1 13 Les flux de trésorerie Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension L utilité et le contenu de 1, 5 1, 5, 9 b) l état des flux de trésorerie Les flux de trésorerie liés 3, 7, 9, 11, 13 1, 3, 5, 9 aux activités d exploitation (méthode directe) Les flux de trésorerie liés 3, 5, 7 1, 5, 9 aux activités d investissement et de financement La présentation des activités 3, 9 7, 11 d exploitation selon la méthode indirecte

2 Les principales caractéristiques des travaux suggérés Exercices 1. Le classement des opérations selon leur catégorie d activités 3. Vrai ou faux 5. Les opérations sans effet sur la trésorerie 7. Le classement d opérations à l état des flux de trésorerie 9. Les effets de diverses opérations sur les espèces et quasi-espèces 11. Les flux de trésorerie liés aux activités d exploitation selon la méthode directe 13. Le calcul des flux de trésorerie Durée Degré de (en min) difficulté Problèmes de compréhension 1. La présentation d un état des flux de trésorerie 20 Facile 3. Le calcul de l évolution des flux de trésorerie 25 Moyen 5. Les effets de diverses opérations sur les espèces et quasi-espèces 30 Facile 7. La présentation des flux de trésorerie liés aux activités d exploitation selon la méthode indirecte 20 Moyen 9. La préparation d un état des flux de trésorerie 40 Moyen 11. La présentation des flux de trésorerie liés aux activités d exploitation selon la méthode indirecte 45 Difficile EXERCICES E1. Le classement des opérations selon leur catégorie d activités a) Exploitation b) Financement c) Exploitation d) Financement e) Investissement f) Investissement g) Financement h) Investissement E3. Vrai ou faux a) Faux. Avec la méthode directe, il faut détailler l évolution des flux de trésorerie entre chacun des postes figurant aux résultats. Avec la méthode indirecte, le bénéfice net est certes le point de départ, mais il doit être ajusté des éléments n ayant aucune incidence sur les espèces et quasi-espèces ; ajusté des variations de certains éléments d actif et de passif à court terme hors espèces et quasiespèces. D ailleurs, le bénéfice net est très rarement égal aux rentrées de fonds de l exercice. b) Faux. L amortissement est une charge liée à l exploitation courante et il ne diminue pas les espèces et quasi-espèces de l entreprise. Dans la section portant sur les activités d exploitation, la charge d amortissement n apparaît pas si la méthode directe est utilisée. Par contre, avec la méthode indirecte, l amortissement sera ajouté au bénéfice net puisqu il s agit d un élément n ayant aucune incidence sur les espèces et quasi-espèces. c) Faux. Le bénéfice net résulte des produits moins les charges comptabilisés selon la comptabilité d exercice. Cela correspond rarement aux encaissements ou aux décaissements. d) Vrai. Cette rentrée de fonds figure à titre d activité d investissement. e) Vrai. La portion du capital apparaît en tant qu activité de financement et la portion des intérêts figure en tant qu activité d exploitation. f) Faux. Les comptes clients du début et de la fin de l exercice doivent également être considérés afin de déterminer les flux de trésorerie de l exercice. En effet, une vente n est pas nécessairement encaissée au moment même où elle se produit Chapitre 13

3 g) Faux. On doit tenir compte des comptes fournisseurs du début et de la fin de l exercice afin de déterminer quel est le montant exact versé aux fournisseurs au cours de l exercice courant. E5. Les opérations sans effet sur la trésorerie a) Cette opération ne sera pas inscrite puisqu elle ne touche pas les flux de trésorerie de l entreprise. Il s agit d une acquisition d actifs financés par l émission d actions. b) Cette opération sera inscrite. On présente le prix d acquisition de la voiture à titre de diminution des espèces dans la catégorie d investissement. c) Cette opération ne sera pas inscrite puisqu elle ne touche pas les flux de trésorerie de l entreprise, même s il y a deux fois plus d actions en circulation. d) Cette opération sera inscrite. On présente l acquisition de l immeuble de $ à titre de diminution des espèces dans la catégorie des activités d investissement. L emprunt obligataire contracté de $ figure à titre d augmentation des espèces dans la catégorie des activités de financement. e) Cette opération ne sera pas inscrite puisqu elle ne touche pas les flux de trésorerie de l entreprise. Il s agit d une conversion d actions. f) Cette opération ne sera pas inscrite puisqu elle ne touche pas les flux de trésorerie de l entreprise, même s il y a davantage d actions en circulation. E7. Le classement d opérations à l état des flux de trésorerie Catégorie d activités Influence sur les espèces et quasi-espèces a) Diminution des espèces et quasi-espèces reliées au chiffre d affaires b) Activités d investissement Diminution des espèces et quasi-espèces N.B. : L amortissement de ces nouveaux actifs n influence pas les espèces et quasi-espèces. c) Diminution des espèces et quasi-espèces de $ d) Activités de financement Diminution des espèces et quasi-espèces e) Diminution des espèces et quasi-espèces de 100 $ f) Activité d investissement Augmentation des espèces et quasi-espèces de 50 $ N.B. : Le gain ou la perte suite à l aliénation de cet actif n influence pas les espèces et quasi-espèces. g) Diminution des espèces et quasi-espèces du montant total des primes d assurance payées E9. Les effets de diverses opérations sur les espèces et quasi-espèces Augmentation des espèces et quasi-espèces Diminution des espèces et quasi-espèces a) Augmentation des comptes clients b) Sommes versées aux fournisseurs c) Diminution des impôts sur le bénéfice à payer d) Diminution des frais payés d avance e) Sommes reçues des clients f) Salaires payés Les flux de trésorerie 13-3

4 E11. Les flux de trésorerie liés aux activités d exploitation selon la méthode directe DÉ, GA ET ASSOCIÉS, SENC Flux (partiels) de trésorerie pour l exercice terminé le 31 décembre 20X7 Sommes reçues des clients $ Frais de vente payés 2 (41 800) Frais d administration payés 3 (20 000) Frais financiers payés (7 500) Flux de trésorerie liés aux activités d exploitation $ Calculs et explications : 1 Sommes reçues des clients Produits + Diminution Sommes d entretien ou des comptes clients = reçues ménager Augmentation des clients $ $ = $ 2 Frais de vente payés + Diminution Frais Frais de ou des charges à payer = de vente vente Augmentation payés $ $ = $ 3 Frais d administration payés + Augmentation Frais Frais ou des frais payés d avance = d administration d administration Diminution payés $ $ = $ L amortissement des immobilisations et l amortissement des frais reportés ne figurent pas à l état des flux de trésorerie puisque les espèces ne sont pas touchées. Quant au gain sur aliénation de mobilier, il ne correspond pas au prix de vente encaissé. De plus, comme cette opération concerne un actif à long terme, elle figurera à titre d activité d investissement. E13. Le calcul des flux de trésorerie a) Chiffres Clients Clients Sommes d affaires + au début de à la fin de = reçues des l exercice l exercice clients Cas $ $ $ = $ Cas $ $ $ = $ b) Fournisseurs Fournisseurs Sommes Achats + au début de à la fin de = versées aux l exercice l exercice fournisseurs Cas $ $ $ = $ Cas $ $ $ = $ 13-4 Chapitre 13

5 c) Frais Intérêts à Intérêts à Frais financiers + payer au payer à = financiers début de la fin de payés l exercice l exercice Cas $ $ $ = $ Cas $ $ $ = $ PROBLÈMES DE COMPRÉHENSION P1. La présentation d un état des flux de trésorerie (20 minutes facile) MIX LTÉE Flux de trésorerie pour l exercice terminé le 31 décembre 20X9 Sommes reçues des clients $ Sommes versées aux fournisseurs ( ) Frais de vente et d administration payés (33 000) Frais financiers payés (22 000) Impôts payés (43 000) Flux de trésorerie liés aux activités d exploitation Activités d investissement Acquisition d un fonds commercial (40 000) Aliénation de mobilier Flux de trésorerie liés aux activités d investissement (21 000) Activités de financement Hypothèque mobilière contractée Remboursement sur l emprunt hypothécaire (8 000) Versement de dividendes (4 000) Flux de trésorerie liés aux activités de financement (2 000) Augmentation nette des espèces et quasi-espèces Espèces et quasi-espèces au début* Espèces et quasi-espèces à la fin* $ * Les espèces et quasi-espèces de l entreprise correspondent à l encaisse. P3. Le calcul de l évolution des flux de trésorerie (25 minutes moyen) Augmentation Sommes Chiffre d affaires ou des comptes clients = versées aux + Diminution clients a) $ + ( $ $) = $ e) $ ( $ $) = $ Augmentation Sommes Achats ou des comptes fournisseurs = versées aux + Diminution fournisseurs Les flux de trésorerie 13-5

6 b) $ ( $ $) = $ + Augmentation Assurances Assurances ou des frais payés d avance = payées Diminution c) $ ( $ $) = $ Augmentation Impôts Impôts sur ou des impôts à payer = payés le bénéfice + Diminution d) $ ( $ $) = $ P5. Les effets de diverses opérations sur les espèces et quasi-espèces (30 minutes facile) L objectif de ce problème est d analyser diverses opérations en vue de la préparation d un état des flux de trésorerie. Vos réponses seront peut-être moins étoffées que celles qui sont proposées, puisque la catégorie d activités à l état des flux de trésorerie est également mentionnée ci-dessous. a) Activités d investissement : Acquisition d un camion (30 000) $ Activités de financement : Obtention d un emprunt Diminution nette des espèces et quasi-espèces (9 000) $ b) Activités d investissement : Acquisition d outillage (15 000) $ Diminution nette des espèces et quasi-espèces (15 000) $ c) Activités d investissement : Acquisition d un fonds commercial (18 000) $ Diminution nette des espèces et quasi-espèces (18 000) $ d) : Produits $ Comptes clients à la fin (200) Augmentation nette des espèces et quasi-espèces $ e) : Frais de vente et d administration (1 200) $ Charges à payer à la fin 100 Diminution nette des espèces et quasi-espèces (1 100) $ f) : Intérêts payés (1 900) $ Activités de financement : Remboursement du prêt (2 100) Diminution nette des espèces et quasi-espèces (4 000) $ g) : Fournitures achetées (900 $ $) (1 300) $ Comptes fournisseurs à la fin 100 Diminution nette des espèces et quasi-espèces (1 200) $ h) : Produits reçus d avance à la fin 100 $ Augmentation nette des espèces et quasi-espèces 100 $ i) Activités de financement : Retrait du propriétaire (400) $ Diminution nette des espèces et quasi-espèces (400) $ Comme il s agit d une dépense personnelle de votre frère, ce n est pas une charge à l état des résultats, en vertu du principe de la personnalité de l entreprise. Il s agit plutôt d un retrait du propriétaire ayant entraîné une diminution des espèces et quasi-espèces de Coolpa enr Chapitre 13

7 j) Aucun effet sur les flux de trésorerie de l entreprise. En effet, l amortissement est une affectation du coût aux exercices où l immobilisation est utilisée, ce qui ne survient pas nécessairement au même moment que la sortie de fonds. Dans la section portant sur les activités d exploitation, cette charge n y apparaîtra pas si la méthode directe est utilisée. Par contre, avec la méthode indirecte, l amortissement sera ajouté au bénéfice net puisqu il s agit d un élément n ayant aucune incidence sur les espèces et quasi-espèces. P7. La présentation des flux de trésorerie liés aux activités d exploitation selon la méthode indirecte (20 minutes moyen) a) L établissement d un état (partiel) des flux de trésorerie (se référer à la solution P5). COOLPA ENR. Flux (partiels) de trésorerie pour l exercice terminé le 31 décembre 20X0 Perte nette 1 (1 900) $ Éléments n ayant aucune incidence sur les espèces et quasi-espèces Amortissement du camion $ Amortissement de l outillage Variations de certains éléments d actif et de passif à court terme hors espèces et quasi-espèces Augmentation des comptes clients (200) Augmentation des produits reçus d avance 100 Augmentation des comptes fournisseurs 100 Augmentation des charges à payer Flux de trésorerie liés aux activités d exploitation $ Calcul : 1 Chiffre d affaires $ Frais d exploitation (1 300) Amortissement du camion (2 000) Amortissement de l outillage (1 500) Frais de vente et d administration (1 200) Frais financiers (1 900) Perte nette (1 900) $ Il est bon de remarquer que l état des résultats dégage une perte nette de $ alors que les flux de trésorerie liés aux activités d exploitation sont positifs et s élèvent à $. Cela est principalement lié à l amortissement qui s élève à $ (2 000 $ $). Cette charge n influe pas sur les espèces et quasi-espèces. P9. La préparation d un état des flux de trésorerie (40 minutes moyen) a) L établissement de l état des flux de trésorerie. BRANCHÉ LTÉE Flux de trésorerie pour l exercice terminé le 30 septembre 20X2 Sommes reçues des clients $ Sommes versées aux fournisseurs 2 ( ) Frais de vente et d administration payés ( ) Frais financiers payés 3 (5 000) Flux de trésorerie liés aux activités d exploitation Les flux de trésorerie 13-7

8 Activités d investissement Acquisition d immobilisations 4 (80 000) Aliénation d immobilisations Flux de trésorerie liés aux activités d investissement (76 000) Activités de financement Remboursement du passif à long terme (6 000) Émission d actions Versement de dividendes (8 000) Flux de trésorerie liés aux activités de financement Augmentation nette des flux de trésorerie Espèces et quasi-espèces au début* Espèces et quasi-espèces à la fin* $ * Les espèces et quasi-espèces de l entreprise correspondent à l encaisse et aux placements temporaires. Calculs : 1 Chiffre d affaires $ Comptes clients au début Comptes clients à la fin (60 000) Sommes reçues des clients $ 2 Coût des marchandises vendues $ Stocks au début ( ) Stocks à la fin Fournisseurs au début Fournisseurs à la fin ( ) Sommes versées aux fournisseurs $ 3 Frais financiers $ Intérêts à payer à la fin (100) Frais financiers payés $ 4 Le poste Immobilisations a augmenté de $ ( $ $) au cours de l exercice. Comme l entreprise a vendu des immobilisations ayant coûté $, cela signifie que les acquisitions de l exercice s élèvent, par différence, à $ [ $ ( $ $)]. Puisque la valeur comptable nette des immobilisations vendues était nulle et que le gain est de $, on peut en déduire que le produit de disposition était de $. Voici les opérations survenues au cours de l exercice 20X2 dans les postes liés aux immobilisations : Immobilisations Solde au début Acquisition (par différence) Aliénation (renseignement 2.) Solde à la fin Amortissement cumulé Solde au début Aliénation (renseignement 2.) Amortissement (par différence) Solde à la fin Les espèces et quasi-espèces au début de l exercice s élèvent à $, soit l encaisse ( $) additionnée des placements temporaires ( $) facilement et rapidement réalisables (quasi-espèces). Les espèces et quasi-espèces à la fin de l exercice s élèvent à $, soit l encaisse ( $) additionnée des placements temporaires ( $) facilement et rapidement réalisables (quasi-espèces) Chapitre 13

9 b) La discussion qui suit concerne expressément l état des flux de trésorerie de Branché ltée. Il ne s agit pas d une discussion exhaustive puisque d autres commentaires que ceux qui sont mentionnés ci-dessous pourraient être appropriés. Remarquez que le lecteur des états financiers s attardera probablement à l analyse des montants les plus importants. Le principal objectif de l état des flux de trésorerie est de fournir des informations sur l évolution des espèces et quasi-espèces de l exercice au moyen d un état dans lequel sont classées les rentrées et les sorties de fonds selon qu elles sont liées aux activités d exploitation, d investissement ou de financement. Dans le cas de l entreprise Branché ltée, l état permet de constater les éléments suivants : Évaluer la capacité de l entreprise de générer des liquidités (espèces et quasi-espèces) ainsi que les besoins en liquidités de celle-ci. Par son exploitation courante, Branché ltée obtient des flux de trésorerie positifs. En effet, le bénéfice net de $ génère des flux de trésorerie de $. C est en comparant les données de l état des flux de trésorerie à l état des résultats que l on pourra remarquer que l investissement dans les stocks a augmenté au cours de l exercice, ce qui a exigé des flux de trésorerie supplémentaires de $ ( $ $). Cela peut être causé par un changement de mise en marché des produits ou par une gestion déficiente des inventaires. Également, les comptes fournisseurs ont diminué de $ ( $ $), ce qui signifie que Branché ltée a effectué des paiements supérieurs à ses achats en 20X2. Était-ce planifié? Bénéfice net de $ ( $ $ $ $ $ $) Évaluer les liquidités dont l entreprise a besoin pour s acquitter de ses obligations financières arrivant à échéance. En examinant les activités de financement, le lecteur pourra remarquer que la majorité des nouveaux investissements ont été financés par les flux de trésorerie provenant de l exploitation courante. En effet, peu d espèces et quasi-espèces ont été obtenues par de nouvelles sources de financement. Les versements sur l emprunt hypothécaire sont effectués comme prévu et les flux de trésorerie de $ générés par l exploitation sont plus que suffisants pour payer les intérêts de $ et le remboursement du capital du passif à long terme de $. Il serait intéressant d obtenir de l information sur le type d immobilisations vendues et achetées. Le lecteur pourrait également se demander pourquoi Branché ltée a procédé à une émission de capital-actions en 20X2 alors que l entreprise aurait certainement pu obtenir un emprunt hypothécaire ou une hypothèque mobilière lors de l acquisition des immobilisations. Évaluer les liquidités dont l entreprise a besoin pour financer la croissance de ses actifs productifs. Compte tenu du peu de financement à long terme de Branché ltée, ses capacités de remboursement sont excellentes. Ainsi qu il a été mentionné ci-dessus, les principaux investissements de l exercice 20X2 ont été financés à même les flux de trésorerie liés aux activités d exploitation. On remarque également qu en fin d exercice, les espèces et quasiespèces s élèvent à $, ce qui est plus que confortable. L entreprise devrait songer à investir ses surplus, en effectuant des placements à long terme ou en misant sur le potentiel de l entreprise en développant de nouveaux produits, par exemple. Évaluer les liquidités dont l entreprise a besoin pour procéder à des distributions aux propriétaires. Le lecteur remarque immédiatement qu un dividende de $ a été versé au cours de l exercice. Compte tenu d un capital-actions moyen de $ en 20X2, cela signifie un rendement d environ 9 % pour les actionnaires. Ce rendement sera jugé acceptable ou non, selon le risque de l entreprise Branché ltée et les conditions du marché. Évaluer les montants, les échéances et la certitude des flux de trésorerie futurs. Compte tenu des constatations précédentes, la situation de Branché ltée est excellente. Les possibilités de réinvestissement sont très accessibles comme le démontre l augmentation des liquidités de l exercice. Branché ltée pourrait sérieusement songer à faire de la recherche et du développement, à agrandir son marché ou à augmenter sa production. La vente de matériel informatique est certainement un domaine propice à de nouveaux projets. Les flux de trésorerie 13-9

10 P11. La présentation des flux de trésorerie liés aux activités d exploitation selon la méthode indirecte a) L établissement de l état (partiel) des flux de trésorerie de Branché ltée. BRANCHÉ LTÉE Flux (partiels) de trésorerie pour l exercice terminé le 30 septembre 20X2 (45 minutes difficile) Bénéfice net $ Éléments n ayant aucune incidence sur les flux de trésorerie Amortissement des immobilisations $ Gain sur aliénation d immobilisations (4 000) Variations de certains éléments d actif et de passif à court terme hors espèces et quasi-espèces Diminution des comptes clients Augmentation des stocks (35 000) Diminution des comptes fournisseurs (40 000) Augmentation des intérêts à payer 100 (54 900) Flux de trésorerie liés aux activités d exploitation $ Calculs et explications : 1 Chiffre d affaires $ Coût des marchandises vendues ( ) Frais de vente et d administration ( ) Frais financiers (5 100) Amortissement des immobilisations (20 000) Revenus de placements Bénéfice net $ b) L établissement de l état (partiel) des flux de trésorerie de Gazotex inc. GAZOTEX INC. Flux (partiels) de trésorerie pour l exercice terminé le 31 décembre 20X1 Bénéfice net $ Éléments n ayant aucune incidence sur les espèces et quasi-espèces Amortissement du brevet $ Amortissement des immobilisations Amortissement de la prime sur l emprunt obligataire 1 (500) Gain sur aliénation d immobilisations (10 000) Variations de certains éléments d actif et de passif à court terme hors espèces et quasi-espèces Augmentation des comptes clients (45 000) Augmentation des stocks (20 000) Augmentation des assurances payées d avance (2 000) Augmentation des comptes fournisseurs Augmentation des impôts sur le bénéfice à payer Augmentation des produits reçus d avance (42 875) Flux de trésorerie liés aux activités d exploitation $ Explication : 1 Se référer à 7 à la solution P Chapitre 13

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

1 La régularisation des comptes

1 La régularisation des comptes 1 La régularisation des comptes Sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Le principe de l indépendance 1 des exercices L exercice comptable et

Plus en détail

9 Le passif à long terme

9 Le passif à long terme 9 Le passif à long terme Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les éléments qui composent le passif à long terme 1 Les emprunts obligataires

Plus en détail

Exercice 2.23. J ai mon voyage inc. Problèmes et solutions

Exercice 2.23. J ai mon voyage inc. Problèmes et solutions Date : Août 2004 Exercice 2.23 J ai mon voyage inc. La société J'ai mon voyage inc., une agence de voyages, a été fondée le 1 er juillet 20-0 par Madame Dodo Michel. Le 20 juin 20-3, le comptable de l'entreprise

Plus en détail

Rédaction d un Plan d affaires

Rédaction d un Plan d affaires Rédaction d un Plan d affaires Catherine Raymond 2001 INTRODUCTION Raisons qui ont motivé la rédaction du plan d affaires Personnes ou organismes qui ont collaboré à l élaboration du plan d affaires Sommaire

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

CHAPITRE 5 Le passif

CHAPITRE 5 Le passif CHAPITRE 5 Le passif Problème 5.1 L existence et l estimation des éléments de passif a) Oui. La partie des articles que la boutique s est engagée à acheter crée un passif au 25 novembre 20X6, puisque ces

Plus en détail

Guide de comptabilité

Guide de comptabilité Guide de comptabilité Copyright 2006 Sage Accpac International, Inc. Tous droits réservés. Le logo Sage Software, le logo Simple Comptable, Simple Comptable, SimplyCARE et SimplyNet sont des marques de

Plus en détail

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON Tel : 33 (0)1 30 83 91 70 Fax : 33 (0)1 30 83 91 71 7, rue du Parc de Clagny 78000 Versailles FRANCE 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON COMPTES CONSOLIDES Arrêté au 30 juin 2012

Plus en détail

Rapport de la direction

Rapport de la direction Rapport de la direction Les états financiers consolidés de Industries Lassonde inc. et les autres informations financières contenues dans ce rapport annuel sont la responsabilité de la direction et ont

Plus en détail

GROUPE D ALIMENTATION MTY INC.

GROUPE D ALIMENTATION MTY INC. États financiers consolidés de GROUPE D ALIMENTATION MTY INC. Exercices clos les 30 novembre 2013 et 2012 États consolidés des résultats Exercices clos les 30 novembre 2013 et 2012 2013 2012 $ $ Produits

Plus en détail

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion btsag.com 1/15 26/09/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

Chapitre 3 L interprétation des documents financiers et la planification financière

Chapitre 3 L interprétation des documents financiers et la planification financière Chapitre 3 L interprétation des documents financiers et la planification financière Réponses aux Questions et problèmes 1. Actif Passif Actif immobilisé Capitaux propres Machines 46 000 Capital social

Plus en détail

Faculté d administration FIS-734 MANDAT FISCAL COMPLÉTER UNE T2

Faculté d administration FIS-734 MANDAT FISCAL COMPLÉTER UNE T2 Faculté d administration FIS-734 MANDAT FISCAL COMPLÉTER UNE T2 Le cours FIS-734 a pour but d'amener l'étudiant à une maîtrise du calcul des impôts des sociétés, en vertu de la Loi de l'impôt sur le revenu.

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 3 PLACE ARNOLD BILAN ET COMPTE DE RESULTAT - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat C.D. 63 B.P. 4 67116 STRASBOURG-REICHSTETT 03 88

Plus en détail

Rapport de la direction. Rapport des vérificateurs

Rapport de la direction. Rapport des vérificateurs États financiers consolidés au 30 novembre Rapport de la direction Relativement aux états financiers consolidés Les états financiers consolidés de Quincaillerie Richelieu Ltée (la «Société») ainsi que

Plus en détail

Plan comptable marocain www.lacompta.org

Plan comptable marocain www.lacompta.org Plan comptable marocain www.lacompta.org Comptabilité pour étudiants et professionnels Raccourcies : cliquez sur un compte pour afficher ses sous comptes CLASSE 1 : COMPTES DE FINANCEMENT PERMANENT 11

Plus en détail

8 Le passif à court terme

8 Le passif à court terme 8 Le passif à court terme Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les éléments composant 1 le passif à court terme Les dettes dont le montant

Plus en détail

Comptes Consolidés 30/06/2014

Comptes Consolidés 30/06/2014 Comptes Consolidés 30/06/2014 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

Mise à jour 2006-2008 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Questions, exercices, problèmes, cas.

Mise à jour 2006-2008 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Questions, exercices, problèmes, cas. Mise à jour 2006-2008 1 Chapitre 8 QEPC/MAJ 2008 MGLBD Page 134 Remplacer l exercice E6 par le suivant. E6. L écriture d ajustement à partir de l information tirée du rapprochement bancaire Le comptable

Plus en détail

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Particulièrement utiles pour évaluer la capacité

Plus en détail

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE Qu est ce que la comptabilité? La comptabilité est un ensemble d enregistrement, de traitement, au niveau interne elle permet aux dirigeants de faire des choix.

Plus en détail

Comptes Consolidés 31/12/2013

Comptes Consolidés 31/12/2013 Comptes Consolidés 31/12/2013 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière Plan Le bilan - présentation et signification des postes Structure en grandes masses - Le BFR Les ratios de structure

Plus en détail

Rachat périodique d actions Libérez la valeur de votre entreprise MC

Rachat périodique d actions Libérez la valeur de votre entreprise MC Mars 2005 Rachat périodique d actions Libérez la valeur de votre entreprise MC La majeure partie des avoirs financiers des propriétaires de petite entreprise est souvent immobilisée dans les actions d

Plus en détail

C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée)

C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée) C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée) Voici les documents de synthèse conformes au Plan Comptable Général. Pour les rendre accessibles, nous n en avons reproduit que les lignes rencontrées

Plus en détail

LES CRÉANCES ET LES DETTES

LES CRÉANCES ET LES DETTES LES CRÉANCES ET LES DETTES Règles générales d évaluation Définition d un actif et d un passif ACTIFS Tout élément de patrimoine ayant une valeur économique positive pour l entité est considéré comme un

Plus en détail

Guide de déclaration

Guide de déclaration Enquête unifiée auprès des entreprises Enquête annuelle de 2012 auprès des sièges sociaux If you would prefer receiving this document in English, please call us toll-free at: 1-800-972-9692 Guide de déclaration

Plus en détail

Comptes de tiers (Classe 4)

Comptes de tiers (Classe 4) Comptes de tiers (Classe 4) Les comptes de tiers, notamment le compte 40 «Fournisseurs et comptes rattachés» et le compte 41 «Clients et comptes rattachés», peuvent être subdivisés pour identifier : les

Plus en détail

CF = Produits avec effets monétaires Charges avec effets monétaires. (Méthode directe)

CF = Produits avec effets monétaires Charges avec effets monétaires. (Méthode directe) Le cash flow 1) Le cash flow brut Le cash flow (Cash Flow Brut, CF ou CFB) est un concept d origine américaine visant à mesurer la capacité d une entreprise à sécréter des fonds (de la monnaie) à partir

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT I. MOUVEMENTS COMPTABLES Nous avons vu que le Bilan représente la photographie de la situation de l entreprise à une date donnée : chaque opération nouvelle

Plus en détail

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats,

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Comptabilité Générale - Résumé blocus 08 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Fonds de tiers = Provisions + Dettes. Fonds de tiers à long terme = Provisions + Dettes à plus d un an. Capitaux

Plus en détail

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010 F D C N FDC COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010. ACTIF. PASSIF. RESULTAT 2 BILAN ACTIF CONSOLIDATION durée de l'exercice 12 mois Brut Am.& Prov. ACTIF IMMOBILISE Immobilisations

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

Plan comptable 1 et 2 Comptes de Bilan. 3 à 7 Comptes d Exploitation

Plan comptable 1 et 2 Comptes de Bilan. 3 à 7 Comptes d Exploitation Cours 4 (STS, J.-M. Schwab) Plan comptable 1 et 2 Comptes de Bilan 1 Actifs 10 Actifs mobilisés 11 Actifs immobilisés 15 Comptes de régulation de l actif (Actifs transitoires) 2 Passifs 20 Capital étranger

Plus en détail

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»!

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! 1 Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! La démarche rationnelle qui vise à élaborer un projet de création ou de reprise d entreprise doit se traduire

Plus en détail

Annexe A de la norme 110

Annexe A de la norme 110 Annexe A de la norme 110 RAPPORTS D ÉVALUATION PRÉPARÉS AUX FINS DES TEXTES LÉGAUX OU RÉGLEMENTAIRES OU DES INSTRUCTIONS GÉNÉRALES CONCERNANT LES VALEURS MOBILIÈRES Introduction 1. L'annexe A a pour objet

Plus en détail

2 ÈME ANNÉE (VALABLE EN PARTIE POUR LES AUTRES PROFILS E ET B)

2 ÈME ANNÉE (VALABLE EN PARTIE POUR LES AUTRES PROFILS E ET B) TQG RÉCAPITULATION 2 ÈME ANNÉE (VALABLE EN PARTIE POUR LES AUTRES PROFILS E ET B) 1. Les changes : le journal 1.1. Cas particulier : les marchandises Le cas particuliers relatif aux marchandises n'apparaît

Plus en détail

Pour information seulement

Pour information seulement Association canadienne du personnel administratif universitaire (ACPAU) Information financière des universités et collèges 2013-2014 Nom de l'université (ou collège) Adresse du préparateur Rue Ville Province

Plus en détail

THÈME. Imposition des produits. Exercice 1. Produits d exploitation

THÈME. Imposition des produits. Exercice 1. Produits d exploitation Imposition des produits THÈME 1 Exercice 1 Produits d exploitation L entreprise Pan est spécialisée dans la vente de panneaux solaires. Elle a vendu des panneaux courant novembre N à divers clients. Les

Plus en détail

UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce

UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce Année Universitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Année Etudes Supérieures Commerciales & Sciences Comptables DECISIONS FINANCIERES Note de cours N 2

Plus en détail

pour le trimestre qui a pris fin le 30 juin 2014

pour le trimestre qui a pris fin le 30 juin 2014 pour le trimestre qui a pris fin le 30 juin 2014 De la recherche à l action Le CRDI finance des travaux de recherche appliquée dans les pays en développement afin d y accroître la prospérité et la sécurité

Plus en détail

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL Il donne une vision plus économique, il présente la manière dont les emplois sont financés par les ressources. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement de

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Histoire, définition et rôle de la comptabilité... 17 I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 A. Les origines antiques de la comptabilité...

Plus en détail

NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32

NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32 NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32 OBJECTIF 01. La norme comptable NC 01 - "Norme comptable générale" définit

Plus en détail

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères RÉSUMÉ DU MODULE 8 La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères Le module 8 porte sur la conversion et la consolidation des états financiers d une filiale résidente d

Plus en détail

M E ÉLISABETH BEAUDOIN, NOTAIRE JOURNAL GÉNÉRAL

M E ÉLISABETH BEAUDOIN, NOTAIRE JOURNAL GÉNÉRAL M E ÉLISABETH BEAUDOIN, NOTAIRE chap. 2, n o 13 (suite) 19 20X4 01 21 Comptes fournisseurs 4 8 0 80 Fournitures de bureau utilisées 41800 TPS à recevoir 2926 TVQ à recevoir 3354 (retour de fournitures

Plus en détail

HÉMA-QUÉBEC ÉTATS FINANCIERS

HÉMA-QUÉBEC ÉTATS FINANCIERS HÉMA-QUÉBEC ÉTATS FINANCIERS de l exercice terminé le 31 mars 2002 19 TABLE DES MATIÈRES Rapport de la direction 21 Rapport du vérificateur 22 États financiers Résultats 23 Excédent 23 Bilan 24 Flux de

Plus en détail

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants.

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants. COMPTABILITÉ ET ANALYSE FINANCIÈRE Épreuve à option Rédacteur 2009 Concours externe et interne Document et matériel autorisés : Liste intégrale des comptes comportant la mention «document autorisé aux

Plus en détail

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT - 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT Objectif(s) : o Approfondissement du tableau de financement : Pré-requis : variation du Fonds de Roulement Net Global (F.R.N.G.) ; variation du Besoin

Plus en détail

PRODUITS D EXPLOITATION

PRODUITS D EXPLOITATION RESULTATS FINANCIERS Les principaux résultats financiers de l exercice 2012 ont enregistré une nette augmentation par rapport à l année 2011 due essentiellement à la hausse du prix de vente moyen du brut

Plus en détail

COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013. OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr

COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013. OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013 OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr Vocabulaire : Débiter un compte signifie inscrire une somme au débit de ce compte Créditer un compte

Plus en détail

Becca Distribution Inc

Becca Distribution Inc Becca Distribution Inc 12-31-2008-12-31-2009 Becca Distribution Inc - Becca_2008.opt Page 3 Mesures clés du rendement de l'entreprise Seuil de rentabilité Valeur cible % Rentabilité % Rentabilité = 0 Période

Plus en détail

EXAMEN D ADMISSION EN MP2 (MP POST CFC)

EXAMEN D ADMISSION EN MP2 (MP POST CFC) Enseignement secondaire II REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique, de la culture et du sport Enseignement secondaire II Direction générale Ecole de commerce EXAMEN D ADMISSION

Plus en détail

ASSOCIATION F.N.A.S.S.

ASSOCIATION F.N.A.S.S. Comptes annuels ASSOCIATION F.N.A.S.S. 12 RUE DE CAMBRAI - CS80011 59046 LILLE CÉDEX Exercice clos le 31 décembre 2013 SIRET : 783 713 688 00084 ASSOCIATION F.N.A.S.S. Exercice clos le 31 décembre 2013

Plus en détail

Déterminer et financer le cycle d exploitation. Animé par : Stéphane Carton Cabinet In Extenso, Rennes

Déterminer et financer le cycle d exploitation. Animé par : Stéphane Carton Cabinet In Extenso, Rennes Déterminer et financer le cycle d exploitation Animé par : Stéphane Carton Cabinet In Extenso, Rennes Définition du : C est l'ensemble des opérations réalisées, de l'achat (matières premières, fournitures,

Plus en détail

Les sociétés par actions

Les sociétés par actions CHAPITRE 9 Les sociétés par actions chap. 9, n o 1 a) ARCOBEC INC. 20X5 Juill. 01 Banque opérations 100 000,00 ordinaire 100 000,00 (pour enregistrer l émission de 1 000 actions ordinaires à Annie Lavoie)

Plus en détail

ANALYSE DES ÉTATS FINANCIERS ET ÉVALUATION D ENTREPRISES Jacques Douville, CA, MBA et Catherine Lenfant, CA, MBA

ANALYSE DES ÉTATS FINANCIERS ET ÉVALUATION D ENTREPRISES Jacques Douville, CA, MBA et Catherine Lenfant, CA, MBA ANALYSE DES ÉTATS FINANCIERS ET ÉVALUATION D ENTREPRISES Jacques Douville, CA, MBA et Catherine Lenfant, CA, MBA TABLE DES MATIÈRES I. ANALYSE DES ÉTATS FINANCIERS...3 A. Nature des états financiers...

Plus en détail

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 6 mars 2015 Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014 La Banque nationale suisse (BNS) a

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

B - La lecture du bilan

B - La lecture du bilan 8.2 La lecture des comptes annuels B - La lecture du bilan Référence Internet Saisissez la «Référence Internet» dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à ce chapitre actualisé

Plus en détail

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE 1. Pourquoi une comptabilité? 2. Les principes comptables 3. Le plan comptable associatif 4. La tenue de la comptabilité CDOS90-Formations/Juin 2009 1 1 1. POURQUOI UNE COMPTABILITE?

Plus en détail

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS LE 31 MARS, 2009 PETRO-CANADA - 2 - RÉSULTATS CONSOLIDÉS (non vérifié) Pour les périodes terminées le 31 mars (en millions de dollars canadiens, sauf les montants

Plus en détail

Imagine Canada États financiers

Imagine Canada États financiers États financiers 31 décembre 2014 Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant 1-2 État des produits et des charges 3 État de l évolution des actifs nets 4 État de la situation financière

Plus en détail

SOMMAIRE DES RÉSULTATS (non audité, en millions de dollars canadiens, sauf les montants par action)

SOMMAIRE DES RÉSULTATS (non audité, en millions de dollars canadiens, sauf les montants par action) Symbole boursier (TSX) : PJC.A Communiqué de presse Pour diffusion immédiate LE GROUPE JEAN COUTU RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE FINANCIER 2014 Longueuil, Québec, le 30 avril 2014 Le

Plus en détail

Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés. Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension. La petite caisse 1, 3 3

Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés. Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension. La petite caisse 1, 3 3 3 L encaisse Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les éléments constitutifs 1 de l encaisse La gestion de l encaisse 1 Le contrôle interne

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-119

BULLETIN FISCAL 2011-119 BULLETIN FISCAL 2011-119 Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois,

Plus en détail

Bilan actif. Document fin d'exercice

Bilan actif. Document fin d'exercice Bilan actif Sage 100 Comptabilité i7 pour SQL Server 7.72 Date de tirage 21/10/14 à 19:15:40 Page : 1 Valeurs brutes Amortis. et provisions Immobilisations corporelles 4 267,36 Eu 3 046,29 Eu 1 221,07

Plus en détail

S ENRICHIR AVEC L ARGENT DES AUTRES! (Prêt investissement) Le rêve de plusieurs est de devenir entrepreneur :

S ENRICHIR AVEC L ARGENT DES AUTRES! (Prêt investissement) Le rêve de plusieurs est de devenir entrepreneur : S ENRICHIR AVEC L ARGENT DES AUTRES! (Prêt investissement) Le rêve de plusieurs est de devenir entrepreneur : Avoir un commerce : Avoir un immeuble à revenus : mais cela sous-entend aussi gérer des troubles,

Plus en détail

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25 Organisation de votre guide pratique du trésorier CE... 3 Guide de première connexion... 5 Accéder à votre publication sur : mode d emploi... 7 Rechercher un modèle sur www.editions-tissot.fr... 8 Sommaire

Plus en détail

La consolidation à une date ultérieure à la date d acquisition

La consolidation à une date ultérieure à la date d acquisition RÉSUMÉ DU MODULE 4 La consolidation à une date ultérieure à la date d acquisition Le module 4 porte sur l utilisation de la méthode de l acquisition pour comptabiliser et présenter les filiales entièrement

Plus en détail

3 Les résultats et les capitaux propres

3 Les résultats et les capitaux propres 3 Les résultats et les capitaux propres Sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les éléments des résultats 1 et des capitaux propres La comptabilisation

Plus en détail

Pilotage Financier de de l entreprise

Pilotage Financier de de l entreprise 3 ième séance GFN GFN 106 106 Pilotage Financier de de l entreprise Compte de résultat, formation du profit et SIG Enseignant : Yosra BEJAR Maître de Conférences : TELECOM & Management SudParis Chercheur

Plus en détail

QUATRIÈME TRIMESTRE 2003 PUBLICATION IMMÉDIATE SEMAFO PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR L ANNÉE SE TERMINANT LE 31 DÉCEMBRE 2003

QUATRIÈME TRIMESTRE 2003 PUBLICATION IMMÉDIATE SEMAFO PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR L ANNÉE SE TERMINANT LE 31 DÉCEMBRE 2003 COMMUNIQUÉ QUATRIÈME TRIMESTRE 2003 TSX-SMF PUBLICATION IMMÉDIATE SEMAFO PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR L ANNÉE SE TERMINANT LE 31 DÉCEMBRE 2003 Montréal, Québec, le 21 avril 2004 SEMAFO (TSX SMF)

Plus en détail

Le présent chapitre se divise en deux parties. Dans la première (A), nous nous intéresserons

Le présent chapitre se divise en deux parties. Dans la première (A), nous nous intéresserons Chapitre 14 A. Réévaluation intégrale des actifs et des passifs B. Faillite et mise sous séquestre Objectifs d apprentissage Après avoir étudié ce chapitre, l étudiant devrait pouvoir : décrire les conditions

Plus en détail

Bulletin fiscal. Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE

Bulletin fiscal. Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Bulletin fiscal Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois, peu de

Plus en détail

ANNEXE C. ÉLÉMENTS D'ANALYSE FINANCIÈRE

ANNEXE C. ÉLÉMENTS D'ANALYSE FINANCIÈRE Annexe C. Éléments d'analyse financière 143 ANNEXE C. ÉLÉMENTS D'ANALYSE FINANCIÈRE Résumé Cette annexe présente quelques éléments comptables qui peuvent servir à l'analyse financière des entreprises.

Plus en détail

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier.

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier. Dossier Financier Ce dossier complète notre dossier économique en apportant un éclairage financier sur notre projet. Il s appuie sur l organisation que nous avons mise en place et sur l expérience de démarrage

Plus en détail

Intermédiaires de commerce non spécialisé. Echantillon : 1263 Données : 2014

Intermédiaires de commerce non spécialisé. Echantillon : 1263 Données : 2014 Intermédiaires de commerce non spécialisé Echantillon : 1263 Données : 2014 Recettes encaissées 45263 Débours 3 Honoraires rétrocédés 325 Montant net recettes 44935 Achats 0.4 Salaires nets 0.2 Charges

Plus en détail

ADVANS Cameroun SA. Rapport du Commissaire aux Comptes au Conseil d'administration

ADVANS Cameroun SA. Rapport du Commissaire aux Comptes au Conseil d'administration ADVANS Cameroun SA Rapport du Commissaire aux Comptes au Conseil d'administration Rapport présenté en application de l article 715 de l acte uniforme OHADA relatif au droit des sociétés commerciales et

Plus en détail

Concours d entrée en Economie, printemps 2010. Test des connaissances en Technique Quantitative de Gestion

Concours d entrée en Economie, printemps 2010. Test des connaissances en Technique Quantitative de Gestion Concours d entrée en Economie, printemps 2010 Nom: Prénom: Test des connaissances en Technique Quantitative de Gestion Points Obtenus Points Maximum Exercice 1 27 Exercice 2 15 Exercice 3 10 Exercice 4

Plus en détail

L entreprise A.B.C est une société anonyme au capital de 1 200 000 DH.

L entreprise A.B.C est une société anonyme au capital de 1 200 000 DH. Concours d accès en troisième année Programme Grande Ecole Session de Septembre 2011 Epreuve de Comptabilité Générale & Analytique Durée : 3 heures -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable;

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable; Le plan financier (Pacioli N 87) 1. Le Tableau de financement Le tableau de financement est un outil conçu spécialement pour assurer l équilibre "besoins-ressources" de l entreprise pour une politique

Plus en détail

Sommaire. Weborama Rapport financier du premier semestre 2007 2

Sommaire. Weborama Rapport financier du premier semestre 2007 2 Rapport financier du premier semestre 2007 Sommaire 1. Commentaires sur l activité de la période... p. 3 2. Rapport des Commissaires aux comptes... p. 5 3. Comptes consolidés au 30 juin 2007... p. 9 Weborama

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2013. IMMOBEL annonce un résultat en léger bénéfice, malgré le report début 2014 de la vente du projet Belair 1

RESULTATS ANNUELS 2013. IMMOBEL annonce un résultat en léger bénéfice, malgré le report début 2014 de la vente du projet Belair 1 Bruxelles, 27 mars 2014 17h40 Information réglementée COMMUNIQUÉ DE PRESSE RESULTATS ANNUELS 2013 IMMOBEL annonce un résultat en léger bénéfice, malgré le report début 2014 de la vente du projet Belair

Plus en détail

Comptabilité générale

Comptabilité générale DUT GEA, 1 ème année, 2006-2007 M711 - Introduction à la gestion comptable La comptabilité générale est une technique permettant de codifier et de conserver une trace des opérations réalisées par une entreprise

Plus en détail

Caisse nationale des autoroutes. Compte financier de l exercice 2008

Caisse nationale des autoroutes. Compte financier de l exercice 2008 Caisse nationale des autoroutes Compte financier de l exercice 2008 Comptes de l'exercice 2008 Bilan au 31/12/2008 Engagements hors bilan Compte de résultat au 31/12/2008 Annexe L actif du bilan ACTIF

Plus en détail

LA RÉGULARISATION DES CHARGES EN FIN D EXERCICE

LA RÉGULARISATION DES CHARGES EN FIN D EXERCICE LA RÉGULARISATION DES CHARGES EN FIN D EXERCICE À la fin de l'exercice financier, il faut examiner tous les comptes de la balance de vérification afin de déterminer lesquels nécessitent un ajustement.

Plus en détail

États financiers consolidés du GROUPE CGI INC. Pour les exercices clos les 30 septembre 2013 et 2012

États financiers consolidés du GROUPE CGI INC. Pour les exercices clos les 30 septembre 2013 et 2012 États financiers consolidés du GROUPE CGI INC. Rapports de la direction et des auditeurs DÉCLARATION CONCERNANT LA RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION À L ÉGARD DE LA COMMUNICATION D INFORMATION FINANCIÈRE

Plus en détail

Plan comptable adapté aux organismes de formation professionnelle de droit privé

Plan comptable adapté aux organismes de formation professionnelle de droit privé Plan comptable adapté aux organismes de formation professionnelle de droit privé Conformément à l article Lp. 545-11 du Code du travail de Nouvelle-Calédonie, les organismes de formation professionnelle

Plus en détail

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 I L ENTREPRISE ET LA FAMILLE La famille est une entreprise La famille dépend de l entreprise La famille et l entreprise se gèrent de la même manière mais indépendamment

Plus en détail

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants :

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants : BILAN FONCTIONNEL Avoir une activité, générer des résultats, nécessite des moyens de production que l'on évalue en étudiant la structure de l'entreprise. L'étude de la structure financière va permettre

Plus en détail

Les dépenses admissibles du travailleur autonome

Les dépenses admissibles du travailleur autonome Les dépenses admissibles du travailleur autonome Janvier 2015 Avis au lecteur Ce document explique des situations fiscales courantes dans un langage accessible et ne remplace pas les dispositions prévues

Plus en détail

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DEUXIÈME TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DEUXIÈME TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client RAPPORT INTERMÉDIAIRE DEUXIÈME TRIMESTRE 2015 Propulsés par l expérience client Rapport de gestion intermédiaire Au 30 juin 2015 Faits saillants trimestriels 3 Commentaires préalables au rapport de gestion

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2.

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2. LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 Compte

Plus en détail