FONCTION COMPTER. : un compteur décimal possède 10 états distincts.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FONCTION COMPTER. : un compteur décimal possède 10 états distincts."

Transcription

1 FONCTION COMPTER - DEFINITION Le compeur es une microsrucure (logique binaire) séquenielle qui perme de., dans la limie des bascules qui la consiue (.), les impulsions 2- TYPES DE COMPTEURS Un compeur peu êre : : un compeur binaire à n bascules possède 2 n éas disincs. Le compage es employé lorsqu on désire uiliser au maximum les combinaisons offeres. : un compeur décimal possède éas disincs. : un compeur modulo N perme de comper jusqu à des valeurs différenes de la puissance de 2 ou de. Exemple : un compeur modulo 7 compe de à 6. Remarque : de par sa srucure, le compeur compe en binaire. Il fau lui associer un sysème de pour obenir un codage décimal ou aure. 3- EXEMPLES D'UTILISATIONS DE COMPTEURS EN ELECTRONIQUE Comper des événemens Par exemple, comper le nombre de flacons de parfums passan sur une chaîne d emboueillage. Un capeur enverra une impulsion lors de chaque passage de pièce. Passage de pièces CAPTEUR Impulsion élecrique COMPTEUR Nombre de pièces Un compeur (décompeur) reçoi un signal d horloge en enrée e produi un code numérique en sorie. Ce code es auomaiquemen incrémené (décrémené) à chaque ransiion acive (fron monan ou descendan) de l horloge. Horloge C Transiion acive de C (fron monan ou descendan) Compeur s s s n- n sories Incrémenaion du code de sorie Fig. : Compeur Compeurs inégrés Page/4

2 4- COMPTEURS SIMPLES. Exemple : compeur inégré modulo CTR* compeur synchrone DIV ** fréquence d'enrée divisée par sur Q3ou MODULO (compage de à 9) Enrée d'horloge + : incrémenaion - : décrémenaion UP CLR CTR DIV + CT= CT=9 CT 3 TC Q Q Q2 Q3 Sorie de reenue CO (Carry Ou) pour compage BO (Borrow Ou) pour décompage TC (Terminal Coun) pour compage e/ou décompage Sories de compage CLEAR : enrée asynchrone de mise à * ou RCTR compeur asynchrone (Ripple Couner) ** ou : CTR DIV DEC compeur décimal à sories (acivées les unes après les aures), CTR 4 compeur binaire à 4 sories équivalen à CTR DIV 6. Fig.3 : Compeur binaire modulo ou compeur BCD 5- COMPTEURS A ETAGES. Ce son des compeurs simples qui possèden de nombreuses sories. On les uilisen souven pour réaliser des divisions de fréquences rès uiles dans les foncions de séquencemen de signaux. Exemple : compeur inégré à 7 éages Fig.4 : Compeur binaire à 7 éages CD424. MR CTR 7 + CT CT= 2 6 Q Q Q2 Q3 Q4 Q5 Q6 f f Q Qn = f Donc = f 2 2 n+ Aenion : Toues les sories d un compeur à éages ne son pas forcémen câblées. 6- COMPTEUR PREPOSITIONNABLE. La figure 5 présene un exemple de compeur préposiionnable (preseable), c es à dire don on peu charger la valeur iniiale de compage. Exemple : compeur binaire 4 bis 74ALS93 Norme IEEE/ANSI : - CTRDIV 6 compeur /décompeur par 6 - CT indique le compeur (les sories Q) - G enrée qui agi sur l enrée - - G2 enrée qui agi sur l enrée enrée de décompage - 2+ enrée de compage - C3 enrée qui agi sur les enrées 3D - CT=5 sorie acive si pas G e si CT=5-2CT= sorie acive si pas G2 e si CT= - 3D enrées de chargemen parallèle - Q sorie compeur/décompeur Enrée de chargemen Mo binaire à charger Fig.5 : Compeur préposiionnable 74ALS93 (chargemen asynchrone) Compeurs inégrés Page2/4

3 Un compeur préposiionnable compore : n enrées (ici A, B, C, D) enrée (ici LOAD ) d applicaion de la valeur binaire à charger dans le compeur, de demande de chargemen. 7- SYNTHESE. 7. Exemples de compeurs inégrés: Fig.6 : Chronogrammes de foncionnemen du 74ALS Symboles de la foncion: symbole CTRDIVm CTRn Foncion Compage.. Compage. Exemple: CTRDIV6 a la même significaion que CTR4 7.3 Enrées (oujours à gauche): symbole significaion remarque + enrée de compage acive sur fron monan ou - enrée de décompage descendan R enrée de remise à zéro de oues les sories CT= enrée de remise à zéro du nombre en sorie ne pas confondre avec les sories CT= CT=n enrée de préposiionnemen du nombre en ne pas confondre avec les sories CT=n (n non nul) sorie Ci enée de commande des bascules D uniquemen pour les compeurs id enrée de donnée des bascules D programmables Compeurs inégrés Page3/4

4 TD FONCTION COMPTAGE. Compléer les chronogrammes:.3 Donner le modulo du compeur suivan :.4 le 458. Donner le ype du compeur e sa capacié. 2. Quel es le signal qui perme la remise à zéro du compeur. 3. Compléer chronogramme suivan. MR NO {O3;O2;O;O}2 NO D? O O O2 O3 Compeurs inégrés Page4/4

5 FONCTION COMPTER - DEFINITION Le compeur es une microsrucure (logique binaire) séquenielle qui perme de dénombrer, dans la limie des bascules qui la consiue (capacié du compeur), les impulsions appliquées en enrée. 2- TYPES DE COMPTEURS Un compeur peu êre : BINAIRE : un compeur binaire à n bascules possède 2 n éas disincs. Le compage es employé lorsqu on désire uiliser au maximum les combinaisons offeres. DECIMAL : un compeur décimal possède éas disincs. MODULO N : un compeur modulo N perme de comper jusqu à des valeurs différenes de la puissance de 2 ou de. Exemple : un compeur modulo 7 compe de à 6. Remarque : de par sa srucure, le compeur compe en binaire. Il fau lui associer un sysème de ranscodage pour obenir un codage décimal ou aure. 3- EXEMPLES D'UTILISATIONS DE COMPTEURS EN ELECTRONIQUE Comper des événemens Par exemple, comper le nombre de flacons de parfums passan sur une chaîne d emboueillage. Un capeur enverra une impulsion lors de chaque passage de pièce. Passage de pièces CAPTEUR Impulsion élecrique COMPTEUR Nombre de pièces Un compeur (décompeur) reçoi un signal d horloge en enrée e produi un code numérique en sorie. Ce code es auomaiquemen incrémené (décrémené) à chaque ransiion acive (fron monan ou descendan) de l horloge. Horloge C Transiion acive de C (fron monan ou descendan) Compeur s s s n- n sories Incrémenaion du code de sorie Fig. : Compeur Compeurs inégrés Page5/4

6 8- COMPTEURS SIMPLES. Exemple : compeur inégré modulo CTR* compeur synchrone DIV ** fréquence d'enrée divisée par sur Q3ou MODULO (compage de à 9) Enrée d'horloge + : incrémenaion - : décrémenaion UP CLR CTR DIV + CT= CT=9 CT 3 TC Q Q Q2 Q3 Sorie de reenue CO (Carry Ou) pour compage BO (Borrow Ou) pour décompage TC (Terminal Coun) pour compage e/ou décompage Sories de compage CLEAR : enrée asynchrone de mise à * ou RCTR compeur asynchrone (Ripple Couner) ** ou : CTR DIV DEC compeur décimal à sories (acivées les unes après les aures), CTR 4 compeur binaire à 4 sories équivalen à CTR DIV 6. Fig.3 : Compeur binaire modulo ou compeur BCD 9- COMPTEURS A ETAGES. Ce son des compeurs simples qui possèden de nombreuses sories. On les uilisen souven pour réaliser des divisions de fréquences rès uiles dans les foncions de séquencemen de signaux. Exemple : compeur inégré à 7 éages Fig.4 : Compeur binaire à 7 éages CD424. MR CTR 7 + CT CT= 2 6 Q Q Q2 Q3 Q4 Q5 Q6 f f Q Qn = f Donc = f 2 2 n+ Aenion : Toues les sories d un compeur à éages ne son pas forcémen câblées. - COMPTEUR PREPOSITIONNABLE. La figure 5 présene un exemple de compeur préposiionnable (preseable), c es à dire don on peu charger la valeur iniiale de compage. Exemple : compeur binaire 4 bis 74ALS93 Norme IEEE/ANSI : - CTRDIV 6 compeur /décompeur par 6 - CT indique le compeur (les sories Q) - G enrée qui agi sur l enrée - - G2 enrée qui agi sur l enrée enrée de décompage - 2+ enrée de compage - C3 enrée qui agi sur les enrées 3D - CT=5 sorie acive si pas G e si CT=5-2CT= sorie acive si pas G2 e si CT= - 3D enrées de chargemen parallèle - Q sorie compeur/décompeur Enrée de chargemen Mo binaire à charger Fig.5 : Compeur préposiionnable 74ALS93 (chargemen asynchrone) Compeurs inégrés Page6/4

7 Un compeur préposiionnable compore : n enrées (ici A, B, C, D) enrée (ici LOAD ) d applicaion de la valeur binaire à charger dans le compeur, de demande de chargemen. - SYNTHESE. 7. Exemples de compeurs inégrés: Fig.6 : Chronogrammes de foncionnemen du 74ALS Symboles de la foncion: symbole CTRDIVm CTRn Foncion Compage modulo m Compage binaire pur sur n chiffres Exemple: CTRDIV6 a la même significaion que CTR4 7.3 Enrées (oujours à gauche): symbole significaion remarque + enrée de compage acive sur fron monan ou - enrée de décompage descendan R enrée de remise à zéro de oues les sories CT= enrée de remise à zéro du nombre en sorie ne pas confondre avec les sories CT= CT=n enrée de préposiionnemen du nombre en ne pas confondre avec les sories CT=n (n non nul) sorie Ci enée de commande des bascules D uniquemen pour les compeurs id enrée de donnée des bascules D programmables Compeurs inégrés Page7/4

8 TD FONCTION COMPTAGE. Compléer les chronogrammes:.3 Donner le modulo du compeur suivan :.4 le 458. Donner le ype du compeur e sa capacié. 2. Quel es le signal qui perme la remise à zéro du compeur. 3. Compléer chronogramme suivan. MR NO {O3;O2;O;O}2 NO D? O O O2 O3 Compeurs inégrés Page8/4

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

FONCTION COMPTAGE BINAIRE ET DIVISION DE FRÉQUENCE

FONCTION COMPTAGE BINAIRE ET DIVISION DE FRÉQUENCE I/ GÉNÉRALITÉS I.1/ Fonction Un compteur binaire est utilisé : -pour compter un certain nombre d'évènements binaires -pour diviser la fréquence d'un signal logique par 2 m Page 1 FONCTION COMPTAGE BINAIRE

Plus en détail

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2 enrées série TB logiciel d applicaion 2 enrées à émission périodique famille : Inpu ype : Binary inpu, 2-fold TB 352 Environnemen Bouon-poussoir TB 352 Enrée 1 sories 230 V Inerrupeur Enrée 2 Câblage sur

Plus en détail

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion Ne2 AN35-F Inégraion de Ne2 avec un sysème d alarme inrusion Vue d'ensemble En uilisan l'inégraion d'alarme Ne2, Ne2 surveillera si l'alarme inrusion es armée ou désarmée. Si l'alarme es armée, Ne2 permera

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Sommaire I Définiion d un signal analogique page 1 II Caracérisiques d un signal analogique page 2 II 1 Forme

Plus en détail

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 28 janvier 2009 9 h 30 «Les différens modes d acquisiion des drois à la reraie en répariion : descripion e analyse comparaive des echniques uilisées»

Plus en détail

Université Technique de Sofia, Filière Francophone d Informatique Notes de cours de Réseaux Informatiques, G. Naydenov Maitre de conférence, PhD

Université Technique de Sofia, Filière Francophone d Informatique Notes de cours de Réseaux Informatiques, G. Naydenov Maitre de conférence, PhD LA COUCHE PHYSIQUE 1 FONCTIONS GENERALES Cee couche es chargée de la conversion enre bis informaiques e signaux physiques Foncions principales de la couche physique : définiion des caracérisiques de la

Plus en détail

MATHEMATIQUES FINANCIERES

MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES LES ANNUITES INTRODUCTION : Exemple 1 : Une personne veu acquérir une maison pour 60000000 DH, pour cela, elle place annuellemen au CIH une de 5000000 DH. Bu : Consiuer un capial

Plus en détail

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits 1 Rappel : un peu de logique Exercice 1.1 Remplir la table de vérité suivante : a b a + b ab a + b ab a b 0 0 0 1 1 0 1 1 Exercice

Plus en détail

IFT1215 Introduction aux systèmes informatiques

IFT1215 Introduction aux systèmes informatiques Introduction aux circuits logiques de base IFT25 Architecture en couches Niveau 5 Niveau 4 Niveau 3 Niveau 2 Niveau Niveau Couche des langages d application Traduction (compilateur) Couche du langage d

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

Les solutions solides et les diagrammes d équilibre binaires. sssp1. sssp1 ssss1 ssss2 ssss3 sssp2

Les solutions solides et les diagrammes d équilibre binaires. sssp1. sssp1 ssss1 ssss2 ssss3 sssp2 Les soluions solides e les diagrammes d équilibre binaires 1. Les soluions solides a. Descripion On peu mélanger des liquides par exemple l eau e l alcool en oue proporion, on peu solubiliser un solide

Plus en détail

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1 Documenaion Technique de Référence Chapire 8 Trames ypes Aricle 8.14-1 Trame de Rappor de conrôle de conformié des performances d une insallaion de producion Documen valide pour la période du 18 novembre

Plus en détail

NUMERISATION ET TRANSMISSION DE L INFORMATION

NUMERISATION ET TRANSMISSION DE L INFORMATION , Chapire rminale S NUMERISATION ET TRANSMISSION DE L INFORMATION I TRANSMISSION DE L'INFORMATION ) Signal e informaion ) Chaîne de ransmission de l informaion La chaîne de ransmission d informaions es

Plus en détail

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t Annuiés I Définiion : On appelle annuiés des sommes payables à inervalles de emps déerminés e fixes. Les annuiés peuven servir à : - consiuer un capial ( annuiés de placemen ) - rembourser une dee ( annuiés

Plus en détail

Logique binaire. Aujourd'hui, l'algèbre de Boole trouve de nombreuses applications en informatique et dans la conception des circuits électroniques.

Logique binaire. Aujourd'hui, l'algèbre de Boole trouve de nombreuses applications en informatique et dans la conception des circuits électroniques. Logique binaire I. L'algèbre de Boole L'algèbre de Boole est la partie des mathématiques, de la logique et de l'électronique qui s'intéresse aux opérations et aux fonctions sur les variables logiques.

Plus en détail

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement Chapire 2 L invesissemen. Les principales caracérisiques de l invesissemen.. Définiion de l invesissemen Définiion générale : ensemble des B&S acheés par les agens économiques au cours d une période donnée

Plus en détail

La rentabilité des investissements

La rentabilité des investissements La renabilié des invesissemens Inroducion Difficulé d évaluer des invesissemens TI : problème de l idenificaion des bénéfices, des coûs (absence de saisiques empiriques) problème des bénéfices Inangibles

Plus en détail

VIII- Circuits séquentiels. Mémoires

VIII- Circuits séquentiels. Mémoires 1 VIII- Circuits séquentiels. Mémoires Maintenant le temps va intervenir. Nous avions déjà indiqué que la traversée d une porte ne se faisait pas instantanément et qu il fallait en tenir compte, notamment

Plus en détail

Exemples de résolutions d équations différentielles

Exemples de résolutions d équations différentielles Exemples de résoluions d équaions différenielles Table des maières 1 Définiions 1 Sans second membre 1.1 Exemple.................................................. 1 3 Avec second membre 3.1 Exemple..................................................

Plus en détail

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0 Correcion de l exercice 2 de l assisana pré-quiz final du cours Gesion financière : «chéancier e aux de renabilié inerne d empruns à long erme» Quesion : rappeler la formule donnan les flux à chaque échéance

Plus en détail

Manipulations du laboratoire

Manipulations du laboratoire Manipulations du laboratoire 1 Matériel Les manipulations de ce laboratoire sont réalisées sur une carte électronique comprenant un compteur 4-bit asynchrone (74LS93) avec possibilité de déclenchement

Plus en détail

Cours d électrocinétique :

Cours d électrocinétique : Universié de Franche-Comé UFR des Sciences e Techniques STARTER 005-006 Cours d élecrocinéique : Régimes coninu e ransioire Elecrocinéique en régimes coninu e ransioire 1. INTRODUCTION 5 1.1. DÉFINITIONS

Plus en détail

B34 - Modulation & Modems

B34 - Modulation & Modems G. Pinson - Physique Appliquée Modulaion - B34 / Caracérisiques d'un canal de communicaion B34 - Modulaion & Modems - Définiions * Half Duplex ou simplex : ransmission un sens à la fois ; exemple : alky-walky

Plus en détail

Ned s Expat L assurance des Néerlandais en France

Ned s Expat L assurance des Néerlandais en France [ LA MOBILITÉ ] PARTICULIERS Ned s Expa L assurance des Néerlandais en France 2015 Découvrez en vidéo pourquoi les expariés en France choisissen APRIL Inernaional pour leur assurance sané : Suivez-nous

Plus en détail

Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010

Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010 Université de Provence Introduction à l Informatique Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010 Année 2009-10 Aucun document n est autorisé Les exercices peuvent être traités dans le désordre.

Plus en détail

Conversion d un entier. Méthode par soustraction

Conversion d un entier. Méthode par soustraction Conversion entre bases Pour passer d un nombre en base b à un nombre en base 10, on utilise l écriture polynomiale décrite précédemment. Pour passer d un nombre en base 10 à un nombre en base b, on peut

Plus en détail

Rappels théoriques. -TP- Modulations digitales ASK - FSK. Première partie 1 INTRODUCTION

Rappels théoriques. -TP- Modulations digitales ASK - FSK. Première partie 1 INTRODUCTION 2 IUT Blois Déparemen GTR J.M. Giraul, O. Bou Maar, D. Ceron M. Richard, P. Sevesre e M. Leberre. -TP- Modulaions digiales ASK - FSK IUT Blois Déparemen du Génie des Télécommunicaions e des Réseaux. Le

Plus en détail

La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA)

La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA) La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA) I. L'intérêt de la conversion de données, problèmes et définitions associés. I.1. Définitions:

Plus en détail

Les opérations binaires

Les opérations binaires Les opérations binaires Compétences associées A2 : Analyser et interpréter une information numérique Objectifs Etre capable: - De coder les nombres entiers en code complément à 2. - De résoudre les opérations

Plus en détail

J AUVRAY Systèmes Electroniques TRANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE

J AUVRAY Systèmes Electroniques TRANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE RANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE Un message numérique est une suite de nombres que l on considérera dans un premier temps comme indépendants.ils sont codés le plus souvent

Plus en détail

Les fonctions logiques

Les fonctions logiques 1 Les fonctions logiques Le fonctionnement des ordinateurs tout comme d autres appareils électroniques repose sur l emploi des circuits électroniques de logique binaire ou électronique numérique. Dans

Plus en détail

Oscillations forcées en régime sinusoïdal.

Oscillations forcées en régime sinusoïdal. Conrôle des prérequis : Oscillaions forcées en régime sinusoïdal. - a- Rappeler l expression de la période en foncion de la pulsaion b- Donner l expression de la période propre d un circui RLC série -

Plus en détail

USTL - Licence ST-A 1ère année 2005-2006 Codage de l information TP 1 :

USTL - Licence ST-A 1ère année 2005-2006 Codage de l information TP 1 : USTL - Licence ST-A 1ère année 2005-2006 Codage de l information TP 1 : Objectifs du TP Ce TP a pour but 1. de découvrir quelques opérations logiques sur les nombres 2. et quelques formats de fichiers.

Plus en détail

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE Dans e hapire l'amplifiaeur différeniel inégré sera oujours onsidéré omme parfai, mais la ension de sorie ne pourra prendre que deux valeurs : V sa e V

Plus en détail

GUIDE DES INDICES BOURSIERS

GUIDE DES INDICES BOURSIERS GUIDE DES INDICES BOURSIERS SOMMAIRE LA GAMME D INDICES.2 LA GESTION DES INDICES : LE COMITE DES INDICES BOURSIERS.4 METHODOLOGIE ET CALCUL DE L INDICE TUNINDEX ET DES INDICES SECTORIELS..5 I. COMPOSITION

Plus en détail

Représentation d un entier en base b

Représentation d un entier en base b Représentation d un entier en base b 13 octobre 2012 1 Prérequis Les bases de la programmation en langage sont supposées avoir été travaillées L écriture en base b d un entier est ainsi défini à partir

Plus en détail

CONVERTISSEURS NA ET AN

CONVERTISSEURS NA ET AN Convertisseurs numériques analogiques (xo Convertisseurs.doc) 1 CONVTIU NA T AN NOT PLIMINAI: Tous les résultats seront exprimés sous formes littérales et encadrées avant les applications numériques. Les

Plus en détail

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1 Universié Libre de Bruxelles Solvay Business School La valeur acuelle André Farber Novembre 2005. Inroducion Supposons d abord que le emps soi limié à une période e que les cash flows fuurs (les flux monéaires)

Plus en détail

MIDI F-35. Canal MIDI 1 Mélodie Canal MIDI 2 Basse Canal MIDI 10 Batterie MIDI IN. Réception du canal MIDI = 1 Reproduit la mélodie.

MIDI F-35. Canal MIDI 1 Mélodie Canal MIDI 2 Basse Canal MIDI 10 Batterie MIDI IN. Réception du canal MIDI = 1 Reproduit la mélodie. / VARIATION/ ACCOMP PLAY/PAUSE REW TUNE/MIDI 3- LESSON 1 2 3 MIDI Qu es-ce que MIDI? MIDI es l acronyme de Musical Insrumen Digial Inerface, une norme inernaionale pour l échange de données musicales enre

Plus en détail

DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS CIRCUITS CONFIGURABLES NOTION DE PROGRAMMATION

DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS CIRCUITS CONFIGURABLES NOTION DE PROGRAMMATION 145 NOTION DE PROGRAMMATION 1/ Complétons notre microprocesseur Nous avons, dans les leçons précédentes décrit un microprocesseur théorique, cependant il s inspire du 6800, premier microprocesseur conçu

Plus en détail

TD Architecture des ordinateurs. Jean-Luc Dekeyser

TD Architecture des ordinateurs. Jean-Luc Dekeyser TD Architecture des ordinateurs Jean-Luc Dekeyser Fiche 1 Nombres de l informatique Exercice 1 Une entreprise désire réaliser la sauvegarde de ses données sur un site distant. Le volume de données à sauvegarder

Plus en détail

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs COURS 1. Exemple d une chaîne d acquisition d une information L'acquisition de la grandeur physique est réalisée par un capteur qui traduit

Plus en détail

I- Définitions des signaux.

I- Définitions des signaux. 101011011100 010110101010 101110101101 100101010101 Du compact-disc, au DVD, en passant par l appareil photo numérique, le scanner, et télévision numérique, le numérique a fait une entrée progressive mais

Plus en détail

Informatique Générale

Informatique Générale Informatique Générale Guillaume Hutzler Laboratoire IBISC (Informatique Biologie Intégrative et Systèmes Complexes) guillaume.hutzler@ibisc.univ-evry.fr Cours Dokeos 625 http://www.ens.univ-evry.fr/modx/dokeos.html

Plus en détail

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6 Réseaux TD n 6 Rappels : Théorème de Nyquist (ligne non bruitée) : Dmax = 2H log 2 V Théorème de Shannon (ligne bruitée) : C = H log 2 (1+ S/B) Relation entre débit binaire et rapidité de modulation :

Plus en détail

Définition 0,752 = 0,7 + 0,05 + 0,002 SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS = 7 10 1 + 5 10 2 + 2 10 3

Définition 0,752 = 0,7 + 0,05 + 0,002 SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS = 7 10 1 + 5 10 2 + 2 10 3 8 Systèmes de numération INTRODUCTION SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS Dans un système positionnel, le nombre de symboles est fixe On représente par un symbole chaque chiffre inférieur à la base, incluant

Plus en détail

Logiciel de Base. I. Représentation des nombres

Logiciel de Base. I. Représentation des nombres Logiciel de Base (A1-06/07) Léon Mugwaneza ESIL/Dépt. Informatique (bureau A118) mugwaneza@univmed.fr I. Représentation des nombres Codage et représentation de l'information Information externe formats

Plus en détail

Cahier technique n 114

Cahier technique n 114 Collecion Technique... Cahier echnique n 114 Les proecions différenielles en basse ension J. Schonek Building a ew Elecric World * Les Cahiers Techniques consiuen une collecion d une cenaine de ires édiés

Plus en détail

Thermomètre portable Type CTH6500

Thermomètre portable Type CTH6500 Etalonnage Thermomètre portable Type CTH6500 Fiche technique WIKA CT 55.10 Applications Etalonnage de thermomètres Mesure de température pour les besoins d'assurance qualité Mesures dans des applications

Plus en détail

SUR MODULE CAMÉRA C38A (OV7620)

SUR MODULE CAMÉRA C38A (OV7620) Applications maquette d'étude EP10K20 DÉMULTIPLEXEUR BT.656 SUR MODULE CAMÉRA C38A OV7620 SCHÉMAS ET DESCRIPTIONS AHDL 1. Schéma principal Le démultiplexeur proprement dit est la fonction "Decod_BT656_1".

Plus en détail

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES PARTIE ELECTRONIQUE Le schéma complet de FP5 est donnée en annexe. Les questions porterons sur la fonction FP5 dont le schéma fonctionnel de degré 2 est présenté

Plus en détail

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux.

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux. UEO11 COURS/TD 1 Contenu du semestre Cours et TDs sont intégrés L objectif de ce cours équivalent a 6h de cours, 10h de TD et 8h de TP est le suivant : - initiation à l algorithmique - notions de bases

Plus en détail

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton)

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton) TD/TP : Taux d un emprun (méhode de Newon) 1 On s inéresse à des calculs relaifs à des remboursemens d empruns 1. On noera C 0 la somme emprunée, M la somme remboursée chaque mois (mensualié), le aux mensuel

Plus en détail

6 - Le système de gestion de fichiers F. Boyer, UJF-Laboratoire Lig, Fabienne.Boyer@imag.fr

6 - Le système de gestion de fichiers F. Boyer, UJF-Laboratoire Lig, Fabienne.Boyer@imag.fr 6 - Le système de gestion de fichiers F. Boyer, UJF-Laboratoire Lig, Fabienne.Boyer@imag.fr Interface d un SGF Implémentation d un SGF Gestion de la correspondance entre la structure logique et la structure

Plus en détail

CANAUX DE TRANSMISSION BRUITES

CANAUX DE TRANSMISSION BRUITES Canaux de ransmissions bruiés Ocobre 03 CUX DE TRSISSIO RUITES CORRECTIO TRVUX DIRIGES. oyer Canaux de ransmissions bruiés Ocobre 03. RUIT DE FOD Calculer le niveau absolu de brui hermique obenu pour une

Plus en détail

Chapitre 9. Contrôle des risques immobiliers et marchés financiers

Chapitre 9. Contrôle des risques immobiliers et marchés financiers Capire 9 Conrôle des risques immobiliers e marcés financiers Les indices de prix immobiliers ne son pas uniquemen des indicaeurs consruis dans un bu descripif, mais peuven servir de référence pour le conrôle

Plus en détail

Cours de Programmation en Langage Synchrone SIGNAL. Bernard HOUSSAIS IRISA. Équipe ESPRESSO

Cours de Programmation en Langage Synchrone SIGNAL. Bernard HOUSSAIS IRISA. Équipe ESPRESSO Cours de Programmation en Langage Synchrone SIGNAL Bernard HOUSSAIS IRISA. Équipe ESPRESSO 24 septembre 2004 TABLE DES MATIÈRES 3 Table des matières 1 Introduction 5 1.1 La Programmation Temps Réel.........................

Plus en détail

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEE 1 SYSTEE STABLE, SYSTEE INSTABLE 1.1 Exemple 1: Soi un sysème composé d une cuve pour laquelle l écoulemen (perurbaion) es naurel au ravers d une vanne d ouverure

Plus en détail

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre.

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre. 1 Examen. 1.1 Prime d une opion sur un fuure On considère une opion à 85 jours sur un fuure de nominal 18 francs, e don le prix d exercice es 175 francs. Le aux d inérê (coninu) du marché monéaire es 6%

Plus en détail

Initiation au binaire

Initiation au binaire Présenté par TryEngineering Objet de la leçon Cette leçon explique les principes du code binaire et ses applications possibles par les ingénieurs informaticiens. Dans cette leçon, les élèves réaliseront

Plus en détail

Algorithme. Table des matières

Algorithme. Table des matières 1 Algorithme Table des matières 1 Codage 2 1.1 Système binaire.............................. 2 1.2 La numérotation de position en base décimale............ 2 1.3 La numérotation de position en base binaire..............

Plus en détail

Sciences Industrielles pour l Ingénieur

Sciences Industrielles pour l Ingénieur Sciences Indusrielles pour l Ingénieur Cenre d Inérê 6 : CONVERTIR l'énergie Compéences : MODELISER, RESOUDRE CONVERSION ELECTROMECANIQUE - Machine à couran coninu en régime dynamique Procédés de piloage

Plus en détail

Copules et dépendances : application pratique à la détermination du besoin en fonds propres d un assureur non vie

Copules et dépendances : application pratique à la détermination du besoin en fonds propres d un assureur non vie Copules e dépendances : applicaion praique à la déerminaion du besoin en fonds propres d un assureur non vie David Cadoux Insiu des Acuaires (IA) GE Insurance Soluions 07 rue Sain-Lazare, 75009 Paris FRANCE

Plus en détail

module Introduction aux réseaux DHCP et codage Polytech 2011 1/ 5

module Introduction aux réseaux DHCP et codage Polytech 2011 1/ 5 DHCP et codage DHCP ( Dynamic Host Configuration Protocol RFC 2131 et 2132) est un protocole client serveur qui permet à un client hôte d un réseau local (Ethernet ou Wifi) d obtenir d un serveur DHCP

Plus en détail

EDS. Efficiency Data Server TÉLÉGESTION

EDS. Efficiency Data Server TÉLÉGESTION . Efficiency Data Server TÉLÉGESTION. Efficiency Data Server - Efficiency Data Server Gestion d énergie à distance Depuis plus de 35 ans, la société Circutor est spécialisée dans le développement et la

Plus en détail

QUESTION 1 {2 points}

QUESTION 1 {2 points} ELE4301 Systèmes logiques II Page 1 de 8 QUESTION 1 {2 points} En se servant de paramètres électriques donnés dans le Tableau 1 ci-dessous, on désire déterminer la fréquence d opération du compteur présenté

Plus en détail

Programmation, organisation et optimisation de son processus Achat (Ref : M64) Découvrez le programme

Programmation, organisation et optimisation de son processus Achat (Ref : M64) Découvrez le programme Programmaion, organisaion e opimisaion de son processus Acha (Ref : M64) OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Appréhender la foncion achas e son environnemen Opimiser son processus achas Développer un acha

Plus en détail

RESUME DE COURS ET CAHIER D'EXERCICES

RESUME DE COURS ET CAHIER D'EXERCICES ARCITECTURE INFO-UP REUME DE COUR ET CAIER D'EXERCICE EPITA F. GABON Architecture EPITA INFO-UP F. Gabon COUR LIVRE D ARCITECTURE 3 REUME D'ELECTRONIUE LOGIUE 4 YTEME DE NUMERATION 6 ALGEBRE DE BOOLE 6

Plus en détail

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel I. 1 CHAPITRE I : Cinémaique du poin maériel I.1 : Inroducion La plupar des objes éudiés par les physiciens son en mouvemen : depuis les paricules élémenaires elles que les élecrons, les proons e les neurons

Plus en détail

ASR1 TD7 : Un microprocesseur RISC 16 bits

ASR1 TD7 : Un microprocesseur RISC 16 bits {Â Ö Ñ º ØÖ Ý,È ØÖ ºÄÓ Ù,Æ ÓÐ ºÎ ÝÖ Ø¹ ÖÚ ÐÐÓÒ} Ò ¹ÐÝÓÒº Ö ØØÔ»»Ô Ö Óº Ò ¹ÐÝÓÒº Ö» Ö Ñ º ØÖ Ý»¼ Ö½» ASR1 TD7 : Un microprocesseur RISC 16 bits 13, 20 et 27 novembre 2006 Présentation générale On choisit

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE. François LONGIN www.longin.fr

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE. François LONGIN www.longin.fr COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE Obje de la séance 3 : dans la séance 2, nous avons monré commen le besoin de financemen éai couver par des

Plus en détail

Comme chaque ligne de cache a 1024 bits. Le nombre de lignes de cache contenu dans chaque ensemble est:

Comme chaque ligne de cache a 1024 bits. Le nombre de lignes de cache contenu dans chaque ensemble est: Travaux Pratiques 3. IFT 1002/IFT 1005. Structure Interne des Ordinateurs. Département d'informatique et de génie logiciel. Université Laval. Hiver 2012. Prof : Bui Minh Duc. Tous les exercices sont indépendants.

Plus en détail

Sommaire de la séquence 12

Sommaire de la séquence 12 Sommaire de la séquence 12 Séance 1........................................................................................................ Je prends un bon dépar.......................................................................................

Plus en détail

DM 1 : Montre Autoquartz ETA

DM 1 : Montre Autoquartz ETA Lycée Masséna DM 1 : Montre Autoquartz ETA 1 Présentation de la montre L essor de l électronique nomade s accompagne d un besoin accru de sources d énergies miniaturisées. Les contraintes imposées à ces

Plus en détail

CHELEM Commerce International

CHELEM Commerce International CHELEM Commerce Inernaional Méhodes de consrucion de la base de données du CEPII Alix de SAINT VAULRY Novembre 2013 1 Conenu de la base de données Flux croisés de commerce inernaional (exporaeur, imporaeur,

Plus en détail

Codage d information. Codage d information : -Définition-

Codage d information. Codage d information : -Définition- Introduction Plan Systèmes de numération et Représentation des nombres Systèmes de numération Système de numération décimale Représentation dans une base b Représentation binaire, Octale et Hexadécimale

Plus en détail

Un modèle de projection pour des contrats de retraite dans le cadre de l ORSA

Un modèle de projection pour des contrats de retraite dans le cadre de l ORSA Un modèle de proecion pour des conras de reraie dans le cadre de l ORSA - François Bonnin (Hiram Finance) - Floren Combes (MNRA) - Frédéric lanche (Universié Lyon 1, Laboraoire SAF) - Monassar Tammar (rim

Plus en détail

Triangle de Pascal dans Z/pZ avec p premier

Triangle de Pascal dans Z/pZ avec p premier Triangle de Pascal dans Z/pZ avec p premier Vincent Lefèvre (Lycée P. de Fermat, Toulouse) 1990, 1991 1 Introduction Nous allons étudier des propriétés du triangle de Pascal dans Z/pZ, p étant un nombre

Plus en détail

SIN-FPGA DESCRIPTION PAR SCHEMA

SIN-FPGA DESCRIPTION PAR SCHEMA SIN-FPGA DESCRIPTION PAR SCHEMA Documents ressources: http://www.altera.com/literature/lit-index.html Introduction to Quartus II : intro_to_quartus2.pdf Documentation QUARTUS II : quartusii_handbook.pdf

Plus en détail

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES n 3 p528 Le signal a est numérique : il n y a que deux valeurs possibles pour la tension. Le signal b n est pas numérique : il y a alternance entre des signaux divers

Plus en détail

Extrait des Exploitations Pédagogiques

Extrait des Exploitations Pédagogiques Pédagogiques Module : Compétitivité et créativité CI Première : Compétitivité et créativité CI institutionnel : Développement durable et compétitivité des produits Support : Robot - O : Caractériser les

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

Assembleur i8086. Philippe Preux IUT Informatique du Littoral. Année universitaire 95 96

Assembleur i8086. Philippe Preux IUT Informatique du Littoral. Année universitaire 95 96 Assembleur i8086 Philippe Preux IUT Informatique du Littoral Année universitaire 95 96 1 Avertissement Ce document décrit le langage d assemblage étudié et utilisé dans le cadre des TP d architecture.

Plus en détail

Le mécanisme du multiplicateur (dit "multiplicateur keynésien") revisité

Le mécanisme du multiplicateur (dit multiplicateur keynésien) revisité Le mécanisme du muliplicaeur (di "muliplicaeur kenésien") revisié Gabriel Galand (Ocobre 202) Résumé Le muliplicaeur kenésien remone à Kenes lui-même mais il es encore uilisé de nos jours, au moins par

Plus en détail

- Instrumentation numérique -

- Instrumentation numérique - - Instrumentation numérique - I.Présentation du signal numérique. I.1. Définition des différents types de signaux. Signal analogique: Un signal analogique a son amplitude qui varie de façon continue au

Plus en détail

Indicateur i 20. Manuel d utilisation

Indicateur i 20. Manuel d utilisation Indicateur i 20 WWW.PRECIAMOLEN.COM Manuel d utilisation 04-50-00-0 MU A / 12/2012 Sommaire 1. Avant-propos... 5 Conventions documentaires... 5 Pictogrammes... 5 Terminologie et abréviations... 5 Documentation

Plus en détail

Glossaire des nombres

Glossaire des nombres Glossaire des nombres Numérisation et sens du nombre (4-6) Imprimeur de la Reine pour l'ontario, 008 Nombre : Objet mathématique qui représente une valeur numérique. Le chiffre est le symbole utilisé pour

Plus en détail

Une version javascript sera disponible directement dans le cours prochainement.

Une version javascript sera disponible directement dans le cours prochainement. Author : Cédric Vanconingsloo Ce cours est principalement axé sur la compréhension du fonctionnement d'un ordinateur et l'étude du seul langage qu'il connaisse, le binaire. De ce fait, le cours est relativement

Plus en détail

Chapitre 4 : Les mémoires

Chapitre 4 : Les mémoires 1. Introduction: Chapitre 4 : Les mémoires Nous savons que dans un ordinateur toutes les informations : valeur numérique, instruction, adresse, symbole (chiffre, lettre,... etc.) sont manipulées sous une

Plus en détail

Séquence 2. Pourcentages. Sommaire

Séquence 2. Pourcentages. Sommaire Séquence 2 Pourcenages Sommaire Pré-requis Évoluions e pourcenages Évoluions successives, évoluion réciproque Complémen sur calcularices e ableur Synhèse du cours Exercices d approfondissemen 1 1 Pré-requis

Plus en détail

Architecture des ordinateurs Introduction à l informatique

Architecture des ordinateurs Introduction à l informatique Architecture des ordinateurs Introduction à l informatique 17 septembre 2004 1 2 3 4 5 6 Les interrupteurs... 0V 5V Ce sont des composants électroniques qui laissent pser un courant principal lorsque la

Plus en détail

ELP 304 : Électronique Numérique. Cours 1 Introduction

ELP 304 : Électronique Numérique. Cours 1 Introduction ELP 304 : Électronique Numérique Cours 1 Introduction Catherine Douillard Dépt Électronique Les systèmes numériques : généralités (I) En électronique numérique, le codage des informations utilise deux

Plus en détail

Atelier C TIA Portal CTIA04 : Programmation des automates S7-300 Opérations numériques

Atelier C TIA Portal CTIA04 : Programmation des automates S7-300 Opérations numériques Atelier C TIA Portal CTIA04 : Programmation des automates S7-300 Opérations numériques CTIA04 Page 1 1. Les types de données sous S7 300 Il existe plusieurs types de données utilisées pour la programmation

Plus en détail

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement.

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement. Choix d ives i s s eme e cer iude 1 Chapire 1 Choix d ivesissemes e ceriude. Défiiio L es décisios d ivesissemes fo parie des décisios sraégiques de l erepris e. Le choix ere différes projes d ivesisseme

Plus en détail

Sommaire. Couverture de zone de surveillance dans les réseaux de capteurs. De quoi parle-t-on ici (1/2)? Objectif. De quoi parle-t-on ici (2/2)?

Sommaire. Couverture de zone de surveillance dans les réseaux de capteurs. De quoi parle-t-on ici (1/2)? Objectif. De quoi parle-t-on ici (2/2)? ouverture de zone de surveillance dans les réseaux de capteurs Jean arle, Master Recherche Informatique Option Informatique Mobile 008-009 s Jean arle - Master Recherche Informatique 008-009 Objectif e

Plus en détail

Equipement. électronique

Equipement. électronique MASTER ISIC Les générateurs de fonctions 1 1. Avant-propos C est avec l oscilloscope, le multimètre et l alimentation stabilisée, l appareil le plus répandu en laboratoire. BUT: Fournir des signau électriques

Plus en détail

Institut Supérieur de Gestion

Institut Supérieur de Gestion UNIVERSITE DE TUNIS Insiu Supérieur de Gesion 4 EME ANNEE SCIENCES COMPTABLES COURS MARCHES FINANCIER ET EVALUATION DES ACTIFS NOTES DE COURS : MOUNIR BEN SASSI YOUSSEF ZEKRI CHAPITRE 1 : LE MARCHE FINANCIER

Plus en détail

Transmissions série et parallèle

Transmissions série et parallèle 1. Introduction : Un signal numérique transmet généralement plusieurs digits binaires. Exemple : 01000001 ( huit bits). Dans une transmission numérique on peut envisager deux modes : les envoyer tous en

Plus en détail

CHAPITRE 13. EXERCICES 13.2 1.a) 20,32 ± 0,055 b) 97,75 ± 0,4535 c) 1953,125 ± 23,4375. 2.±0,36π cm 3

CHAPITRE 13. EXERCICES 13.2 1.a) 20,32 ± 0,055 b) 97,75 ± 0,4535 c) 1953,125 ± 23,4375. 2.±0,36π cm 3 Chapire Eercices de snhèse 6 CHAPITRE EXERCICES..a), ±,55 b) 97,75 ±,455 c) 95,5 ±,475.±,6π cm.a) 44,, erreur absolue de,5 e erreur relaive de, % b) 5,56, erreur absolue de,5 e erreur relaive de,9 % 4.a)

Plus en détail