Marchés immobiliers en régions. Marseille 9 avril 2015

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Marchés immobiliers en régions. Marseille 9 avril 2015"

Transcription

1 Marchés immobiliers en régions Marseille 9 avril 2015

2 Le tour de France de l immobilier par le Crédit Foncier

3 Plan de la présentation Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l immobilier dans votre région Marché du crédit Marchés résidentiels en 2014 et 2015 Marchés de l immobilier d entreprise en 2014 et 2015 Film sur les marchés immobiliers européens ** L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages à Marseille

4 Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l immobilier en région Sud-Est Nicolas Pécourt, Directeur de la communication externe & RSE, Crédit Foncier

5 Méthodologie du baromètre du Moral des Professionnels de l Immobilier Un baromètre pour prendre le pouls du marché du logement et dégager les tendances à venir Cible interrogée par téléphone 402 professionnels de l immobilier* dont : 4 catégories de répondants Agents immobiliers, Commercialisateurs 100 Lotisseurs, Promoteurs 100 Constructeurs de maisons individuelles 100 Gestionnaires de patrimoine, Réseaux de défiscalisation régions (découpage de la France en 5 ensembles) Ile-de-France 80 Nord-Est 82 Nord-Ouest 80 Sud-Ouest 80 Sud-Est 80 Dates de terrain du lundi 17 au mardi 25 novembre 2014 Réalisé avec l institut de sondage CSA, ce baromètre lancé par le Crédit Foncier début 2015 mesure le moral des professionnels de l immobilier sur la base d un échantillon représentatif de 400 professionnels (répartition ci-contre). Ce baromètre, qui sera réalisé avec une fréquence quadrimestrielle, est organisé en trois parties : Vue rétrospective : quelle perception ont les professionnels du marché du logement des 4 mois écoulés (fin 2014 pour la 1 ère édition) Vue prospective : quelle devrait être l évolution des prix et des transactions dans le neuf et l ancien pour les douze prochains mois (2015 pour la 1 ère édition) Moral des professionnels de l immobilier pour les douze prochains mois. * L échantillon a été raisonné afin de disposer d une base solide d interviews par région et pouvoir ainsi identifier les spécificités régionales. Nous avons ensuite redonné à chaque région son poids réel (selon la répartition des ménages dans les régions) afin d obtenir un échantillon total représentatif de la France métropolitaine. 5

6 1 er enseignement : Prévisions pour l année 2015 Les professionnels de l immobilier du Sud-Est font partie des moins pessimistes sur l avenir du marché du logement France entière Moral des professionnels quant à l avenir du marché du logement 2 principales raisons d optimisme / de pessimisme 35% 64% Optimistes Pessimistes 80% Evolution taux d'intérêt 58% Evolution prix de l'immobilier 96% Contexte économique 79% Evolution pouvoir d achat des ménages Sud-Est Moral des professionnels quant à l avenir du marché du logement 2 principales raisons d optimisme/de pessimisme 36% 36% 61% Optimistes Pessimistes 79% Evolution taux d'intérêt 69% Dispositifs de soutien à l achat immobilier 96% Contexte économique 80% Evolution pouvoir d achat des ménages 6

7 2 ème enseignement : Prévisions pour l année 2015 En région Sud-Est : baisse des prix dans l ancien et stabilité dans le neuf, comme pour la France entière France entière Des prix NEUF Du nombre de transactions Des prix ANCIEN Du nombre de transactions = 10% des répondants 57% 28% = 13% des répondants 40% 39% = 3% des répondants 35% 52% = 12% des répondants 48% 30% 35% 64% Sud-Est Des prix NEUF Du nombre de transactions Des prix ANCIEN Du nombre de transactions = 7% des répondants 64% 22% = 15% des répondants 39% 39% = 2% des répondants 37% 48% = 16% des répondants 40% 36% 7

8 Marché du crédit 2014 : des conditions de financement très favorables pour les marchés immobiliers Pascale BARONE, Directeur régional Sud-Est, Crédit Foncier

9 Les volumes de crédits à l immobilier résidentiel devraient rester limités Prêts immobiliers (y compris prêts travaux) hors rachats et renégociations Montants engagés Volumes de crédits à l'habitat (Mds ) EST PRÉV. Source : Crédit Foncier Immobilier 9

10 La baisse de la durée des crédits est-elle stoppée? 18 ans et 9 mois Durées moyennes des prêts en mois (prêts bancaires seuls) ans et 7 mois Source : Crédit Logement / CSA 10

11 La baisse des taux d intérêt est relative, compte tenu de l inflation Depuis 2010, le taux déflaté tend à remonter Le taux déflaté atteint 2,67% en janvier 2015, contre 1,6% au T Taux d'intérêt moyen en % (seuls prêts du secteur bancaire) Ensemble du marché 5,07 4,64 4,1 4,2 2,9 3,8 3,5 3,0 2,9 2, ,7 2,1 2,4 2, T3-04 T2-05 T1-06 T4-06 T3-07 T2-08 T1-09 T4-09 T3-10 T2-11 T1-12 T4-12 T3-13 T2-14 janv-15-1 Taux d'inflation* Taux d'intérêt Taux d'intérêt déflaté Source : Crédit Logement / CSA * Taux sur 12 mois glissants, Insee 11

12 Persistance pour 2015 de taux de crédit immobilier très favorables Taux d'intérêt moyen en % (prêts bancaires seuls hors assurance) Ensemble du marché secteur concurrentiel Niveau de taux record de 2,29% en janvier 2015 (contre 2,38 % en déc. 2014) Une solvabilité accrue : le passage d'un taux de 4,50 % à 2,40 % sur une durée de 20 ans apporte pour une même mensualité un gain de 20 % de pouvoir d'achat immobilier! 5,5 5,07 5,0 4,52 4,5 4,0 3,92 3,83 3,9 3,5 3,0 3,44 3,27 3,27 2,94 3,08 2,85 2,65 2,5 2,38 2,29 2,20 2,0 Source : Crédit Logement / CSA prévision Crédit Foncier Immobilier 12

13 Marchés résidentiels en 2014 et 2015 Emmanuel DUCASSE, Directeur des études, Crédit Foncier Immobilier Frédéric ALAZARD, Directeur régional des expertises, Crédit Foncier Expertise

14 Marché national 2014 : des conditions de financement favorables sans effets visibles sur les marchés immobiliers 2015 : une timide reprise au bout du tunnel?

15 Marché du neuf résidentiel 2014 Hameau 5e (SAGEC), Marseille Commercialisé par Crédit Foncier Immobilier

16 Activité de promotion : la production au plus bas (en milliers d'unités) Nombre de logements cumulés sur 1 an glissant Évolution sur un an : Logements commencés -11,6 % Permis de construire -8,2 % Permis de construire Logements commencés août-09 janv.-10 juin-10 nov.-10 avr.-11 sept.-11 févr.-12 juil.-12 déc.-12 mai-13 oct.-13 mars-14 août-14 janv.-15 Sources : SOeS, (janv. 2015), Crédit Foncier Immobilier 16

17 logements construits en 2014 Vers un redémarrage lent de la construction de logements en 2015? En milliers 900 Recul en 1 an (2013/2014) de la production de logements de plus de 11 % Recul en 3 ans (2011/2014) de la construction de près de 16 % Recul en 3 ans (2011/2014) de 12 % pour l accession à la propriété prév. Total Accession Locatif social Locatif privé Sources : Panorama du financement / Crédit Foncier Immobilier, Sitadel II, DAEI/SES/AEREL, modèle FANIE Y compris résidences secondaires 17

18 Résidentiel neuf : malgré une légère décrue, le volume des stocks demeure élevé Environ ventes réalisées par la promotion immobilière en 2014 Baisse des ventes : -3,9 % par rapport à 2013 Le stock de logements neufs se réduit à un peu plus de logements, stable sur un an Ce qui revient à 13 mois de commercialisation (au rythme de la fin 2014) , Stock en volume ,5 6, ,1 Stock en mois de commercialisation 13, Sources : ECLN, Crédit Foncier Immobilier 18

19 Maisons individuelles en secteur diffus : une baisse de 46 % en 7 ans ( ) La contraction du marché de la maison individuelle, violente en 2013, se ralentit progressivement Le repli affecte surtout l Ouest et le Sud-Est, mais a épargné le Nord, l Ile-de-France et l Est Evolution des ventes de maisons individuelles en secteur diffus % entre 2012 et ,5% (estimations) Sources : Crédit Foncier Immobilier / U.M.F / Markemetron 19

20 Mais les prix du neuf restent élevés et amplifient la crise de la demande Des efforts consentis en fin d année? Evolution des prix de vente des logements neufs (prix moyen à la réservation) / m² - 0,8 % ,0 % Prix de vente des maisons en secteur groupé Prix de vente des appartements Source : SOeS, ECLN T

21 Marché de l ancien en 2014 Le Patio, Marseille Commercialisé par Crédit Foncier Immobilier

22 Le niveau de transactions dans l ancien en dessous des niveaux d avant crise Une légère progression du volume de transactions possible dans l ancien en transactions actées à fin 2014 soit une correction légère de 3 % du volume d activité par rapport à 2013 mais une activité inférieure de 14 % à la moyenne observée dans les années d'avant crise Activité du marché de l'ancien (prov.) 2015 (est.) Source : Estimation notaires INSEE Prévision Crédit Foncier Immobilier 22

23 Partout en France, les prix accentuent leur érosion Immobilier ancien : variation des prix à fin décembre 2014 Prix Moyen T Variation sur 12 mois PARIS appartements ,1% GDE COURONNE appartements ,9% GDE COURONNE maisons ,1% Immobilier ancien : variation des prix à fin décembre 2014 Prix Moyen T Variation sur 12 mois PROVINCE appartements nd -2,7% PROVINCE maisons nd -2,1% Sources : Crédit Foncier Immobilier / Notaires IDF / Notaires de France 23

24 mars-12 avr.-12 mai-12 juin-12 juil.-12 août-12 sept.-12 oct.-12 nov.-12 déc.-12 janv.-13 févr.-13 mars-13 avr.-13 mai-13 juin-13 juil.-13 août-13 sept.-13 oct.-13 nov.-13 déc.-13 janv.-14 févr.-14 mars-14 avr.-14 mai-14 juin-14 juil.-14 août-14 sept.-14 oct.-14 nov.-14 déc.-14 janv.-15 févr.-15 mars-12 avr.-12 mai-12 juin-12 juil.-12 août-12 sept.-12 oct.-12 nov.-12 déc.-12 janv.-13 févr.-13 mars-13 avr.-13 mai-13 juin-13 juil.-13 août-13 sept.-13 oct.-13 nov.-13 déc.-13 janv.-14 févr.-14 mars-14 avr.-14 mai-14 juin-14 juil.-14 août-14 sept.-14 oct.-14 nov.-14 déc.-14 janv.-15 févr.-15 janv.-12 févr.-12 mars-12 avr.-12 mai-12 juin-12 juil.-12 août-12 sept.-12 oct.-12 nov.-12 déc.-12 janv.-13 févr.-13 mars-13 avr.-13 mai-13 juin-13 juil.-13 août-13 sept.-13 oct.-13 nov.-13 déc.-13 janv.-14 févr.-14 mars-14 avr.-14 mai-14 juin-14 juil.-14 août-14 sept.-14 oct.-14 nov.-14 déc.-14 janv.-15 févr.-15 Baisse de 10,9% du coût total moyen d une opération immobilière entre 2012 et 2014 Montant de l'acquisition Montant de l'acquisition Montant des intérêts sur la durée du prêt ,2% ,3% Appartement dans l ancien T3 de 70 m² à Marseille Montant acquisition + intérêts Montant de l'acquisition - 10,9% Montant des intérêts sur la durée du prêt Montant des intérêts sur la durée du prêt Sources : Crédit Logement CSA / Observatoire LPI / Crédit Foncier Immobilier 24

25 Les différences régionales persistent Prix* actuels au m² d'un appartement T3 ancien ou récent : Évolution 12 mois + 3% et au-delà 0% à +3% de 0% à -3% -3% et au-delà Nantes Le Havre Le Mans Bordeaux Angers Toulouse Lille PARIS Clermont-Ferrand St-Etienne Montpellier Dijon Reims Lyon Nîmes Marseille Grenoble Strasbourg Toulon Nice *Prix à fin 2014 Relevé sur les mutations récentes d un appartement de 3 pièces. Chiffres source LPI Ecarts sur 12 mois estimés, source Crédit Foncier Immobilier 25

26 Une érosion des prix des logements anciens au plan national Base 100 au 1 er trimestre Série brute ,5 118,9 117,0 114, ,5% ,2% -2% 95 Sources : indices Notaires-Insee des prix des logements anciens, CFI Etudes France métropolitaine Ile-de-France Province 26

27 Marchés résidentiels en région PACA

28 Le contexte régional 28

29 Indicateurs démographiques (1/2) Taux de croissance de la population Provence-Alpes-Côte d'azur France métropolitaine 1,1% 0,98% 0,94% 1,05% 0,98% 1,01% 0,9% 0,98% 0,7% 0,5% 0,71% 0,70% 0,67% 0,76% 0,72% 0,64% 0,55% 0,53% 0,48% 0,49% 0,48% 0,3% 0,39% 0,21% 0,35% 0,40% 0,1% -0,1% ,13% Sources : INSEE / Etudes - Crédit Foncier Immobilier 29

30 Indicateurs démographiques (2/2) Densité et répartition de la population régionale Sources : INSEE / Etudes - Crédit Foncier Immobilier 30

31 Indicateur économique Revenus moyens des ménages Sources : INSEE / Etudes - Crédit Foncier Immobilier 31

32 Quelques repères sur le marché du neuf en France Sur 22 régions : 10 régions ont recensé plus de 500 ventes de logements sur le 4ème trimestre Sur logements (maisons en groupé et appartements) proposés à la vente en France métropolitaine fin décembre 2014 : 7 régions ont totalisé plus de ventes de logements, représentant 77% réservations signées dans le trimestre. 6,7% des logements sont construits 37,3% sont en cours de construction 56% sont en projet 32 des

33 Cartographie du marché du neuf par EPCI (Etablissement Public de Coopération Intercommunale) Nombre de logements mis en chantier par EPCI Taux de croissance ou de renouvellement du parc de logements par EPCI Sources : / Etudes - Crédit Foncier Immobilier 33

34 Activité des marchés de logements anciens Maisons anciennes Source : Etudes Crédit Foncier Immobilier

35 Activité des marchés de logements anciens Appartements anciens Source : Etudes Crédit Foncier Immobilier

36 Prix moyens par département dans l ancien 2. Prix des appartements anciens Dans l ancien en collectif, les grandes agglomérations, et généralement les centres villes, conservent leur attractivité, avec des prix qui résistent plutôt bien pour les meilleurs produits. A l inverse, ceux avec quelques défauts, voire déclassés, sont sévèrement impactés. Sources : Perval Notaires de France/ 36

37 Prix moyens par département dans l ancien 3. Prix des maisons anciennes Le segment des maisons individuelles est plus contrasté, et la demande plus forte sur la périphérie immédiate des villes. Les situations plus rurales ou excentrées sont plus sévèrement pénalisées par l'atonie du marché. Sources : Perval Notaires de France/ 37

38 Focus sur Marseille

39 Structure du parc de logements par type d occupation Marseille CU de Marseille Provence Métropole 3% 3% 7% Résidences principales occupées par les propriétaires 2% 2% 7% 14% 42% Résidences principales occupées par les locataires secteur privé Résidences principales occupées par les locataires secteur HLM 16% 40% Résidences principales vacantes 31% Résidences secondaires ou de vacances Autres 33% Par rapport à la CU de Marseille Provence Métropole : - la part des propriétaires-occupants est légèrement plus forte à Marseille ; - celle des locataires en secteur privé est légèrement plus faible à Marseille ; - et celle des logements sociaux est légèrement plus faible à Marseille. 39

40 Marché du neuf Les niveaux de prix sont stables à Marseille Appartements neufs / prix au m² et Valeurs Minimales Valeurs Maximales Valeurs Dominantes Valeurs Minimales Valeurs Maximales Valeurs Dominantes Valeurs Minimales Valeurs Maximales Valeurs Dominantes Centre-Ville Périphérie/ secteur courant Périphérie/ secteur recherché Source : Crédit Foncier/ marche-immo.com 40

41 Prix moyens par secteurs dans l ancien Prix des appartements Sources : Perval Notaires de France / Etudes Crédit Foncier Immobilier 41

42 Prix moyens par secteurs dans l ancien Prix des maisons - L année passée s est caractérisée par une activité ralentie. La demande reste hésitante mais les secteurs résidentiels semblent bien résister à l'érosion générale des volumes. - Les délais de commercialisation s allongent, les prix sont négociés et les produits avec quelques défauts, en situation moyenne, s ils ne sont pas proposés au juste prix, n attirent plus personne. - Enfin, les valeurs sont globalement en baisse mais les secteurs résidentiels résistent bien. Sources : Perval Notaires de France / Etudes Crédit Foncier Immobilier 42

43 Marchés de l immobilier d entreprise en 2014 et 2015

44 Marché national Immobilier d entreprise : un contraste entre location et investissement

45 Marché locatif tertiaire 2014 Tour Eqho (Icade) La Défense

46 Une reprise très modérée de la demande locative de bureaux en Ile-de-France, le stock tertiaire francilien atteint un niveau historiquement élevé Demande placée en Ile-de-France : +15 % en 2014 par rapport à % par référence à la moyenne décennale Offre immédiate en Ile-de-France : +3 % à fin 2014 sur un an +27 % par rapport à la moyenne décennale L équivalent de 2 années de placement locatif 2,3 1,85 2,1 2, En millions de m² placés par an - prévision Crédit Foncier Immobilier 46

47 Des loyers faciaux globalement stables mais l écart entre loyers faciaux et réels s accentue Analyse statistique des baux tertiaires les plus récents étudiés par Crédit Foncier Expertise (Bureaux > m²) Source : Crédit Foncier Immobilier Carte réalisée avec Cartes & Données - Articque 47

48 Marché de l investissement en immobilier d entreprise 2014 Tour LA MARSEILLAISE à l horizon 2018 Tour CMA-CGM

49 L écart de taux est de plus en plus favorable à l investissement en immobilier d entreprise Malgré une pression baissière sur les taux de rendement, la prime de risque immobilier s élève au chiffre jamais vu de 300 points de base pour les produits core. Ecart en PB Taux OAT TEC à 10 ans, moyenne calculée à partir des taux quotidiens (données : sources AFT, BDF) 6,0 Taux de rendement "prime" Paris Q.C.A. (Source : Crédit Foncier Immobilier) 5,5 5,0 4,5 1,65 0,76 1,85 4,0 3,5 3,0 2,5 2,0 1,09 0,51-0,51 1,63 1,39 1,71 2,05 1,99 2,11 2,56 2,49 3,60 % 2,97 % 1,5 1,0 Evolution de spread (taux en %) OAT 10 ans et taux de rendement immobilier "prime" Paris Q.C.A. 0,5 0, T T T T T

50 Un marché de l investissement en immobilier d entreprise banalisé* toujours bien orienté au début % en 2014 par rapport à % par référence à la moyenne décennale (16 milliards ) Allocation géographique : Belle progression des volumes en 2014, encore plus en régions 28,5 25 Ile-de-France Régions 17,5 24,4 22, ,1 2,4 3,9 6, ,5 11, , ,9 12,1 11,1 16, Source : Crédit Foncier Immobilier * bureaux, commerces, entrepôts, locaux d activités 50

51 Quelles allocations d actifs en 2014? Typologie d actifs : forte progression des volumes en commerces, recul de la logistique et des activités % 10% Bureaux 24% 32% 64% Commerces 66% Logistique/Activités 51

52 Taux de rendement : des écarts qui s accroissent Source : Crédit Foncier Immobilier 52

53 Marché régional Immobilier d entreprise : - Marché locatif tertiaire - Marché de l investissement

54 Marché locatif à Marseille - Aix Demande placée en bureaux = m² et évolution 2014 / 2013 : +20,5 % Perspectives 2015 : un retour à la normale avec une demande annuelle placée +/- de m² à m² Quelques opérations significatives :

55 Marché de l investissement tertiaire Bouches-du-Rhône Montants investis 2014 en bureaux à Marseille : 240 M (dont une transaction exceptionnelle de 180 M ) Niveau, hors transaction exceptionnelle, sensiblement comparable à celui de 2013 et perspective pour 2015 identique Quelques opérations significatives : M M M M M M

56 Taux de rendement sur l immobilier régional * Perspective estimée à fin d année source Crédit Foncier Immobilier 56

57 Film : les marchés immobiliers européens

58 L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages à Marseille Nicolas Pécourt, Directeur de la communication externe & RSE, Crédit Foncier

59 Capacim : un baromètre développé par le Crédit Foncier et l Université Paris-Dauphine Capacim mesure l évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Trois années d observation (enquête patrimoine INSEE) ont été retenues : 1998, 2004 et Capacim repose sur une mise en perspective de l offre et de la demande : la demande est qualifiée en fonction de la structure des ménages (les besoins d un célibataire ne sont pas ceux d'une famille avec trois enfants), des revenus et du patrimoine ; puis, analysée ville par ville par rapport aux prix des différents types de biens correspondants aux besoins des ménages, c est-à-dire un logement adapté à la structure familiale. Cette méthode permet de calculer le pourcentage de ménages capables d acheter un bien immobilier pour se loger et adapté à leurs besoins (i.e. à la structure familiale). Capacim porte sur Paris, 12 métropoles de Province et 12 communes franciliennes (marché des appartements dans l ancien). La population de référence est la population française prise dans son ensemble. Capacim est donc un indicateur exhaustif et local qui mesure au plus près des besoins la capacité réelle des ménages en matière immobilière Ces travaux de recherche ont bénéficié du support de la chaire de la Fondation Paris-Dauphine «Ville et Immobilier» soutenue par le Crédit Foncier. 59

60 3 enseignements nationaux : Une baisse du pouvoir d achat immobilier entre 1998 et 2010 Des clivages importants entre générations Ces clivages se sont accentués entre 1998 et 2010

61 1 er enseignement national : une baisse générale du pouvoir d achat immobilier entre 1998 et 2010 Paris (-39 %) et Marseille (-42 %) enregistrent les plus fortes baisses de pouvoir d achat immobilier. De façon générale, les agglomérations affichent une baisse comprise entre 15 à 25 % : Dijon (-16 %), Rouen (-17 %), Toulouse (-20 %), Nantes (-20 %), Lyon (-22 %), Bordeaux (-24 %) et Lille (-25 %). Quatre métropoles affichent une baisse autour de 10 % : Strasbourg, Reims, Nancy et Rennes. Dans chacune de ces villes, six ménages sur dix ou plus étaient encore en capacité d acheter un logement en Cette baisse s explique par une très forte hausse des prix, non compensée par celle des revenus, alors que les taux d intérêt ont baissé et que la durée des crédits s est allongée durant cette période. Villes 1998/2010 Marseille -42 % Paris -39% Lille -25% Bordeaux -24% Lyon -22% Nantes -20% Toulouse -20% Rouen -17% Dijon -16% Rennes -11% Nancy -10% Reims -10% Strasbourg -10% 61

62 1 er enseignement national : une baisse générale du pouvoir d achat immobilier entre 1998 et 2010 Marseille est la ville où la baisse de pouvoir d achat immobilier est la plus significative (-42 %). Capacim toutes générations confondues -42% 74% 66% 70% 74% 69% 62% 62% 62% 66% 75% 70% 74% 77% 71% 72% 74% 60% 60% 59% 59% 58% 55% 54% 44% 44% 27%

63 2 ème enseignement national : des clivages importants entre générations Quelle que soit l année d observation, les quinquagénaires disposent du pouvoir d achat immobilier le plus important. Cela correspond à une tranche d âge où revenus et patrimoine sont significativement plus élevés ; Les trois quarts des quinquagénaires sont propriétaires de leur habitation principale ; Si l on fait abstraction des moins de 30 ans, ce sont les trentenaires qui ont le plus de mal à devenir propriétaires ; dans les principales métropoles régionales, seulement la moitié d entre eux peuvent acquérir un bien correspondant à leur besoin. 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 31% 60% 64% 25% 68% 33% 72% 43% 79% 59% 27% 82% 80% 64% 64% 51% 45% 72% 55% 46% 70% 53% 43% Nancy Marseille Paris 10% 0% 16% 2% 12% 1% 6% 7% 8% ans ans ans ans ans ans ans ans ans >65 ans 63

64 3 ème enseignement national : ces clivages se sont accentués Evolution du pouvoir d achat immobilier entre 1998 et 2010 Des ans 64

65 3 ème enseignement national : ces clivages se sont accentués Evolution du pouvoir d achat immobilier entre 1998 et 2010 Des ans 65

66 3 ème enseignement national : ces clivages se sont accentués Les ans : La baisse du pouvoir d achat immobilier touche particulièrement les plus jeunes ; Entre 1998 et 2010, le pouvoir d achat immobilier des ans a été divisé par 2 dans les principales métropoles régionales ; Il est devenu quasiment nul à Paris et à Marseille. Villes Nancy 44% 31% Marseille 45% 2% Paris 20% 1% Les + 65 ans : La baisse du pouvoir d achat immobilier touche moins les plus de 65 ans ; Entre 1998 et 2010, le pouvoir d achat immobilier des +65 ans a été diminué de 10 % en moyenne en province et de 25 % à Paris ; Ceux qui étaient déjà propriétaires en 1998 ont vu leur patrimoine immobilier augmenter donc leur capacité à acheter un bien correspondant à leur besoin est resté stable ; Villes Nancy 73% 70% Marseille 75% 53% Paris 57% 43% En revanche, ceux qui ne sont pas devenus propriétaires avant la hausse des prix immobiliers des années 2000 ont plus de difficultés à le devenir

67 3 ème enseignement national : ces clivages se sont accentués Des écarts très significatifs en Province entre primo et secundo-accédants âgés entre 35 et 40 ans : Marseille, Lille et Lyon affichent l écart le plus important entre primo et secundo-accédant. Ce constat illustre la «logique» selon laquelle les secundo-accédants résistent mieux à la flambée des prix que les primo-accédants, notamment grâce à l évolution favorable de leur capacité d apport personnel. A Marseille, le pouvoir d achat immobilier des secundo-accédants est 5,5 fois plus important que celui des primoaccédants. Capacim 2010 pour les ans 79% 77% 85% 84% 84% 80% 80% 83% 84% 88% 91% x2 x2 55% x2,5 x2,5 x2 x2,5 x5,5 x4 x3 x2,5 x2,5 x2,5 31% 31% 31% 32% 33% 37% 37% 38% 45% primo-accédant secundo-accédant 25% 20% 10% 67

68 Le pouvoir d achat immobilier à Marseille entre 1998 et 2010

69 1 er enseignement régional : Marseille, la ville de Province où le pouvoir d achat immobilier a le plus diminué De 1998 à 2010, à Marseille, le pouvoir d achat immobilier de chaque tranche d âge a diminué : En 1998, 76 % des ménages entre 30 et 35 ans étaient en mesure d acquérir un bien immobilier correspondant à leurs besoins ; ils n étaient plus que 25 % en En 1998, 89 % des ménages entre 50 et 55 ans étaient en mesure d acquérir un bien immobilier correspondant à leurs besoins ; ils étaient 64 % en Evolutions observées par âge à Marseille 100% 90% 80% 75% 76% 78% 82% 88% 89% 86% 77% 75% 70% 60% 50% 40% 45% 33% 43% 59% 64% 64% 55% 53% % 25% 20% 16% 10% 0% 2% ans ans ans ans ans ans ans ans ans >65 ans 69 69

70 2 ème enseignement régional : Marseille : le pouvoir d achat des primo-accédants a baissé de trois quart entre 1998 et 2010 A Marseille, ceux qui ne sont pas devenus propriétaires avant la hausse des prix des années 2000 ont plus de difficultés à le devenir ; En 2010, 18 % des ans et des ans pouvaient devenir propriétaires (contre 73 % pour les ans et 72 % pour les ans en 1998). Capacim par tranches d âges : primo-accédants 80% 70% 74% 72% 69% 68% 73% 72% 60% 59% 50% 44% 40% 30% % 10% 0% 18% 18% 15% 10% 11% 10% 11% 1% ans ans ans ans ans ans ans ans 70 70

71 3 ème enseignement régional : Marseille : le pouvoir d achat des secundo-accédants des plus de 45 ans reste encore élevé en dépit d une baisse A Marseille, ceux qui étaient déjà propriétaires en 1998, lors du cycle bas des prix immobiliers, ont ensuite profité de la régulière appréciation de la valeur de leur patrimoine ; Leur capacité à acheter un nouveau bien pour se loger est donc restée significative ; Ils ont pu acheter un logement avec une pièce en plus pour accompagner par exemple l arrivée d un enfant. Capacim par tranches d âges : secundo-accédants 120% 100% 80% 60% 40% 65% 85% 85% 45% 89% 55% 93% 71% 99% 99% 99% 87% 92% 89% % 35% 0% 15% ans ans ans ans ans ans ans ans 71 71

72 Merci de votre attention!

Marchés immobiliers en régions. Rennes - 4 mars 2015

Marchés immobiliers en régions. Rennes - 4 mars 2015 Marchés immobiliers en régions Rennes - 4 mars 2015 Plan de la présentation Présentation du tour de France de l immobilier Marché du crédit Marchés résidentiels en 2014 et 2015 Marchés de l immobilier

Plus en détail

Marchés immobiliers en régions. Lille - 31 mars 2015

Marchés immobiliers en régions. Lille - 31 mars 2015 Marchés immobiliers en régions Lille - 31 mars 2015 Le tour de France de l immobilier par le Crédit Foncier Plan de la présentation Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l

Plus en détail

Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l immobilier. 5 janvier 2015 Première édition

Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l immobilier. 5 janvier 2015 Première édition Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l immobilier 5 janvier 2015 Première édition Sommaire Méthodologie du baromètre En synthèse 1. Bilan fin 2014 1.1 - Perception des clients

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

TABLE RONDE 1 L évolution du marché du logement dans le Grand Nancy

TABLE RONDE 1 L évolution du marché du logement dans le Grand Nancy TABLE RONDE 1 L évolution du marché du logement dans le Grand Nancy Bilan 2014 Perspectives 2015 et 2016 TABLE RONDE 1 Funmi AMINU, Directeur d études à l Aduan Gilles BOCHU, Vice-président de la FNAIM

Plus en détail

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 4 points à retenir 1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 2 Réduction du risque de rupture systémique 3 La zone Euro sera en croissance lente, la France aussi. Peu de tensions

Plus en détail

Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l immobilier. 5 mai 2015 Deuxième édition

Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l immobilier. 5 mai 2015 Deuxième édition Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l immobilier 5 mai 2015 Deuxième édition Sommaire Méthodologie du baromètre En synthèse 1. Bilan des quatre premiers mois de 2015 (janvier-avril

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l immobilier. Septembre 2015 Troisième édition

Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l immobilier. Septembre 2015 Troisième édition Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l immobilier Septembre 2015 Troisième édition Sommaire Méthodologie du baromètre En synthèse 1. Bilan du deuxième quadrimestre 2015 (mai-août

Plus en détail

L année immobilière 2014

L année immobilière 2014 www. creditfoncier. com L année immobilière 2014 vue par le Crédit Foncier MARS 2015 synthèse Lors de sa traditionnelle conférence annuelle Les Marchés Immobiliers le 5 février 2015, le Crédit Foncier

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale Le baromètre Dauphine-Crédit Foncier de l immobilier résidentiel Tendance globale N. 3 Juin 2011 Kevin Beaubrun-Diant, co-responsable de la chaire «Ville et Immobilier», Université Paris-Dauphine. Cette

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 SYNTHÈSE DES CHIFFRES CLÉS Sources : FNAIM, CGEDD, SOeS, ECLN UN MARCHÉ PEU DYNAMIQUE ÉQUIVALENT À CELUI DE 2013 Quasi-stabilité

Plus en détail

Marchés immobiliers en régions. Paris - 24 mars 2015

Marchés immobiliers en régions. Paris - 24 mars 2015 Marchés immobiliers en régions Paris - 24 mars 2015 Le tour de France de l immobilier par le Crédit Foncier Plan de la présentation Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l

Plus en détail

Conférence de presse du Crédit Foncier Le 4 février Par Bruno Deletré, Directeur Général du Crédit Foncier

Conférence de presse du Crédit Foncier Le 4 février Par Bruno Deletré, Directeur Général du Crédit Foncier Conférence de presse du Crédit Foncier Le 4 février 2015 Par Bruno Deletré, Directeur Général du Crédit Foncier BILAN 2014 La reprise se fait attendre MARCHÉ DU CRÉDIT 2014 : des conditions de financement

Plus en détail

ÉCONOMIE Population 1 836 000 habitants (3,0 % de la population française) 2008

ÉCONOMIE Population 1 836 000 habitants (3,0 % de la population française) 2008 42142 CHAPITRE Alsace I. Immobilier d entreprise... 172 A. Construction... 172 B. Zoom sur la ville de Strasbourg... 173 II. Immobilier résidentiel... 176 A. Construction... 176 B. Zoom sur la ville de

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel Novembre 2015

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel Novembre 2015 L Tableau de bord mensuel Novembre 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple =

Plus en détail

Les tendances récentes de l accession à la propriété des jeunes en France d après l Observatoire du Financement du Logement. Jeudi 10 Novembre 2011

Les tendances récentes de l accession à la propriété des jeunes en France d après l Observatoire du Financement du Logement. Jeudi 10 Novembre 2011 Les tendances récentes de l accession à la propriété des jeunes en France d après l Observatoire du Financement du Logement Jeudi 10 Novembre 2011 L Observatoire du Financement du Logement de CSA en quelques

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd ÉTUDE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Février 2010 Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : Reports Ltd 231 avenue Jean Jaurès 2 Hilliards Court 69007

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Juin 2014

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Juin 2014 L Tableau de bord mensuel Juin 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple = M est

Plus en détail

Le 1 er trimestre 2015 et les tendances récentes

Le 1 er trimestre 2015 et les tendances récentes Le 1 er trimestre 2015 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

Marchés immobiliers en régions. Bordeaux et région Sud-Ouest

Marchés immobiliers en régions. Bordeaux et région Sud-Ouest Marchés immobiliers en régions Bordeaux et région Sud-Ouest Le tour de France de l immobilier par le Crédit Foncier Plan de la présentation Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels

Plus en détail

Etude Empruntis. Comment a évolué le pouvoir d achat immobilier des Français?

Etude Empruntis. Comment a évolué le pouvoir d achat immobilier des Français? Etude Empruntis Comment a évolué le pouvoir d achat immobilier des Français? La situation du crédit Les taux fixes : du jamais vu depuis 1945... 5,00 4,50 4,00 Baromètre Empruntis Taux fixes à 15 ans 3,50

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux.

Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux. Paris, le 29 mai 2008 Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux. Selon les dernières statistiques publiées

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

LES PRIX IMMOBILIERS

LES PRIX IMMOBILIERS LES PRIX IMMOBILIERS Bilan de l année 2014 Janvier 2015 Cimm Immobilier - Crédit Foncier - Crédit Logement - Crédit Mutuel - Gécina - SeLoger.com - SNPI - Sogeprom 1 LE NOMBRE DE RÉFÉRENCES TRAITÉES PAR

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mai 2015

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mai 2015 L Tableau de bord mensuel Mai 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple = M est

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Observatoire du crédit immobilier

Observatoire du crédit immobilier Observatoire du crédit immobilier 12 e édition conférence de presse - 10 novembre 2010 Christian Camus Directeur général de Meilleurtaux.com 12 e Observatoire du crédit immobilier Meilleurtaux Des taux

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009 L Tableau de bord mensuel Octobre 2009 Avertissement : les indications mensuelles reprises dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitives qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel. Janvier 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel. Janvier 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Janvier 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel. Septembre 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel. Septembre 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013?

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Conférence de presse - Paris, 24 septembre 2013 Deux expertises, deux éclairages

Plus en détail

LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998

LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998 LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998 Les crédits de ce type mis en force au cours du premier semestre 1998 ont atteint 154,1 milliards de francs (données brutes non corrigées

Plus en détail

Regards croisés Lyon-Marseille

Regards croisés Lyon-Marseille JEUDI 28 MAI 2015 Regards croisés Lyon-Marseille Deux territoires face aux tendances récentes REGARDS CROISÉS LYON-MARSEILLE Démographie Zoom sur les dynamiques démographiques des métropoles. Habitat Les

Plus en détail

et les tendances récentes

et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 215 Le 4 trimestre 215 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble Lensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction

Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction Jean-Claude Driant Lab Urba Université Paris Est Séminaire du GERI Mobilitas - le 26 mars 2015 Crise du logement?

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Le bilan de l année 2014 Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 21ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mars 2009 - Les faits marquants en 2008 : la diffusion

Plus en détail

Le 2 ème trimestre 2013 et les tendances récentes

Le 2 ème trimestre 2013 et les tendances récentes Le 2 ème trimestre 2013 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Les marchés du neuf et de l ancien au 2 ème trimestre 2013 Les données caractéristiques du marché selon le type de marché

Plus en détail

L'évolution récente des prix des logements anciens

L'évolution récente des prix des logements anciens L'évolution récente des prix des logements anciens Claude Taffin (DINAMIC) Les Journées de l Economie 14 Décembre 2013 Evolution 1998-2013 des prix des logements anciens (Source : bases notariales) 2 Premiers

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 6 1er semestre Janvier Juin Le contexte économique général L année a démarré dans la continuité de dans un climat d austérité et d efforts, les différents indicateurs économiques restant essentiellement

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 22ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mardi 16 mars 2010 - Les faits marquants en 2009

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

Parcours d acquisition de la résidence principale :

Parcours d acquisition de la résidence principale : www.creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Parcours d acquisition de la résidence principale : du rêve à la réalité JUIN 2015 sommaire PAGE 02 synthèse PAGE 04 Du rêve à la réalité

Plus en détail

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Intervention de Laurent Escobar, directeur associé Lille Métropole -

Plus en détail

Les gagnants et les perdants du pouvoir d achat immobilier en France" Conférence de presse Paris, 22 mars 2012!

Les gagnants et les perdants du pouvoir d achat immobilier en France Conférence de presse Paris, 22 mars 2012! Les gagnants et les perdants du pouvoir d achat immobilier en France" Conférence de presse Paris, 22 mars 2012! Deux expertises, deux éclairages" Les taux du crédit immobilier! Les prix de l immobilier!

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives. Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015

Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives. Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015 Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015 Le marché immobilier vu par MeilleursAgents 1. Les prix a. Nos prévisions

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Communiqué de presse. Paris, le 1 er août 2013. Le pouvoir d achat immobilier a continué de progresser au 1 er trimestre 2013

Communiqué de presse. Paris, le 1 er août 2013. Le pouvoir d achat immobilier a continué de progresser au 1 er trimestre 2013 Communiqué de presse Paris, le 1 er août 2013 Le pouvoir d achat immobilier a continué de progresser au 1 er trimestre 2013 Le baromètre trimestriel Capacim (CAPacité d AChat IMmobilier) permet de mesurer

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 juillet 2015

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 juillet 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 juillet 2015 LE MARCHÉ IMMOBILIER AU 1 er SEMESTRE 2015 @JFBuet @FNAIM fnaim.fr VOLUME DES VENTES DANS L EXISTANT 2 LÉGÈRE REPRISE DES VENTES DANS L EXISTANT Sources : CGEDD

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014 TABLEAU DE BORD ASF L activité des établissements spécialisés en 2014 Février 2015 Le financement des investissements des entreprises et des professionnels Le financement des investissements d équipement

Plus en détail

et les tendances récentes

et les tendances récentes Le 1 er trimestre 2016 Le 1 trimestre 2016 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble Lensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. POUVOIR D ACHAT IMMOBILIER : Les réalités du marché. Les indicateurs uniques Bipe/Empruntis.com

DOSSIER DE PRESSE. POUVOIR D ACHAT IMMOBILIER : Les réalités du marché. Les indicateurs uniques Bipe/Empruntis.com DOSSIER DE PRESSE POUVOIR D ACHAT IMMOBILIER : Les réalités du marché Les indicateurs uniques Bipe/Empruntis.com Contact presse : mael.resch@empruntis.com 01.55.80.58.66 1 I. Le Marché de l immobilier

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2013

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2013 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2013 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE

UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE CHIFFRES CLÉS DU LOGEMENT SOCIAL ÉDITION NATIONALE SEPTEMBRE 2011 UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE En 2010, les opérateurs Hlm ont également vendu 16 000 logements destinés à des accédants,

Plus en détail

23ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

23ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 23ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Mercredi 6 avril 2011-1 La diffusion des crédits recule toujours

Plus en détail

Les crédits au logement consentis aux ménages en 1998

Les crédits au logement consentis aux ménages en 1998 Les crédits au logement consentis aux ménages en Les crédits nouveaux à l habitat mis en force 1 en ont atteint 341,93 milliards de francs en données brutes 2, contre 307,9 milliards en 1997 (+ 11,1 %).

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs Résultats au deuxième trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au deuxième

Plus en détail

Le Crédit Foncier a interrogé 2 180 de ses clients propriétaires sur leurs motivations d achat à l origine et leurs intentions de mobilité.

Le Crédit Foncier a interrogé 2 180 de ses clients propriétaires sur leurs motivations d achat à l origine et leurs intentions de mobilité. COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 29 avril 2013 Une enquête clients du Crédit Foncier souligne un fort attachement à la résidence principale et une faible aspiration des propriétaires à la mobilité Le Crédit

Plus en détail

Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux

Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux L'analyse des Besoins Sociaux (ABS) sur le territoire de la commune de la Bordeaux est une procédure annuelle qui doit permettre une appréhension globale des

Plus en détail

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2013? Une étude du Crédit Foncier

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2013? Une étude du Crédit Foncier Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2013? Une étude du Crédit Foncier Septembre 2013 Synthèse A la veille du Salon Patrimonia (26 et 27 septembre

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE NATIONALE. Bilan annuel 2013 et premières tendances 2014

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE NATIONALE. Bilan annuel 2013 et premières tendances 2014 27 février 2014 CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE NATIONALE Bilan annuel 2013 et premières tendances 2014 1 1 Période d observation : année 2013 Ouverture des travaux Christian Bénasse Président de la Chambre

Plus en détail

Les paradoxes des marchés de bureaux et du logement Les prévisions IEIF 2013. 2013 : l année dangereuse Entre rechute et guérison?

Les paradoxes des marchés de bureaux et du logement Les prévisions IEIF 2013. 2013 : l année dangereuse Entre rechute et guérison? Les paradoxes des marchés de bureaux et du logement Les prévisions IEIF 2013 2013 : l année dangereuse Entre rechute et guérison? 2013 : scénarios pour l économie française Scénario central 80% de probabilité

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 730 Février 2016 Commercialisation des logements neufs Résultats au quatrième trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au quatrième

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 CGDD / MEDDE / SOeS Chiffres et Statistiques NUMÉRO 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 Au deuxième trimestre 2015, 26 500 logements neufs ont été

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

La maison individuelle, le rêve de 75% des Français.

La maison individuelle, le rêve de 75% des Français. INVESTISSEMENT LOCATIF ET DEFISCALISATION DANS LA MAISON INDIVIDUELLE La maison individuelle, le rêve de 75% des Français. C est indéniable, trois français sur quatre souhaitent vivre en maison individuelle.

Plus en détail

2009 : crise ou reprise?

2009 : crise ou reprise? Conférence de presse 2009 : crise ou reprise? Les indicateurs uniques Contact presse: Maël Bernier-Resch: 06.32.86.92.98 / 01.55.80.58.66 mael.bernier-resch@empruntis.com Les prix aujourd hui Les taux

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général Le contexte économique général La confiance des consommateurs à nouveau au rendez-vous. En France, au 2 ème trimestre 2015, le PIB, la confiance des ménages et le taux de chômage se stabilisent : - Le

Plus en détail

Observatoire des Crédits aux Ménages Enquête réalisée en novembre 2014 L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES. Le tableau de bord

Observatoire des Crédits aux Ménages Enquête réalisée en novembre 2014 L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES. Le tableau de bord 27 ème rapport annuel L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES Le tableau de bord présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Jeudi 29 janvier 201-1 Les faits marquants

Plus en détail

Une excellente année pour l immobilier et le crédit?

Une excellente année pour l immobilier et le crédit? 2016 Une excellente année pour l immobilier et le crédit? Le marché de l immobilier est reparti! Oui! Le nombre de transactions atteint en 2015 - en hausse de 17% par rapport à 2014 selon les prévisions

Plus en détail

2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives

2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives 2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives Après un semestre d activité, Empruntis dresse le portrait d un marché de l acquisition en nette reprise. 1 Contexte

Plus en détail

ÉTUDE JLR JUIN 2015. Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal. www.jlr.ca

ÉTUDE JLR JUIN 2015. Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal. www.jlr.ca ÉTUDE JLR JUIN 2015 Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Le prix médian au pi2 d une copropriété dans l agglomération de Montréal était de 304 $ en 2014,

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 23ème rapport annuel L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES Tableau de bord présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Mardi 25 janvier 2011-1 Les faits marquants

Plus en détail

Le baromètre de l immobilier par les Notaires de l Ouest

Le baromètre de l immobilier par les Notaires de l Ouest >> PRIX Le baromètre de l immobilier par les Notaires de l Ouest Bretagne Sept 2 015 La reprise sur les volumes des ventes dans l ancien se confirme : +16% pour les appartements et +17% pour les maisons.

Plus en détail

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013.

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions 7 Janvier 2014 Données Ile-de-France T4 2013 : Demande placée : 1 844 500 m² Loyer moyen de première main : 443 Loyer moyen de seconde

Plus en détail

2007 / 2012. Crise économique et pouvoir d achat immobilier des ménages : quels enseignements?

2007 / 2012. Crise économique et pouvoir d achat immobilier des ménages : quels enseignements? 2007 / 2012 Crise économique et pouvoir d achat immobilier des ménages : quels enseignements? Une étude issue du partenariat Chaire Ville et Immobilier entre l Université Dauphine et le Crédit Foncier

Plus en détail

Séminaire de l'observation urbaine. 13 novembre 2012. La maison individuelle, une réponse au logement des français?

Séminaire de l'observation urbaine. 13 novembre 2012. La maison individuelle, une réponse au logement des français? La maison individuelle, une réponse au logement des français? Séminaire de l'observation urbaine 13 novembre 2012 ministère de l'égalité des territoires et du Logement ministère de l'écologie, du Développement

Plus en détail

Site CHARTRES DE BRETAGNE

Site CHARTRES DE BRETAGNE DAUPHIN Immobilier La Note de conjoncture Le Marché des entrepôts à Rennes (Bilan 2011 sur 9 mois) Site CHARTRES DE BRETAGNE Entrepôt SAINT JACQUES DE LA LANDE Plateforme Logistique TORCE Site CESSON SEVIGNE

Plus en détail

La construction de logements neufs. Communauté urbaine et aire urbaine de Nantes

La construction de logements neufs. Communauté urbaine et aire urbaine de Nantes La construction de logements neufs Communauté urbaine et aire urbaine de Nantes La construction neuve dans la Communauté urbaine de Nantes de janvier 2004 à décembre 2006 Plus de 12 000 logements construits

Plus en détail

Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006

Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006 La Note de l Observatoire de l Habitat N 11 Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006 Introduction 1 Entre 1996 et 2006, le coût des logements s est

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement / CSA Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Note de méthode

L Observatoire Crédit Logement / CSA Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Note de méthode L Observatoire Crédit Logement / CSA Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Note de méthode La place qu occupe Crédit Logement dans le marché des crédits immobiliers (hors les rachats de

Plus en détail

22 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com

22 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com 22 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com CONFÉRENCE DE PRESSE I TAUX TOUJOURS PLUS BAS : jusqu à quand? II RENEGOCIATION DE CREDITS : c est plus que jamais le moment III ASSURANCE EMPRUNTEUR : bilan

Plus en détail

LES CHIFFRES DE L IMMOBILIER EN FRANCE LES CHIFFRES DE 2005

LES CHIFFRES DE L IMMOBILIER EN FRANCE LES CHIFFRES DE 2005 Paris, le 17 janvier 2006 LES CHIFFRES DE L IMMOBILIER EN FRANCE Les statistiques immobilières émanant du notariat français proviennent, avec la Base BIEN pour l'ile-de-france et la base PERVAL pour la

Plus en détail

Bilan et perspectives des marchés immobiliers : le Crédit Foncier présente son étude annuelle

Bilan et perspectives des marchés immobiliers : le Crédit Foncier présente son étude annuelle COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 février 2013 Bilan et perspectives des marchés immobiliers : le Crédit Foncier présente son étude annuelle Un marché immobilier résidentiel en retrait en 2013 Une baisse

Plus en détail

Le déclenchement de la crise économique en 2008, au-delà de ses effets sur l emploi,

Le déclenchement de la crise économique en 2008, au-delà de ses effets sur l emploi, n 3 mai 2012 Le mot de l Observatoire Cette nouvelle livraison de la Lettre de l ONPES aborde un sujet souvent commenté : celui du logement des ménages pauvres et modestes. Cependant, l auteur de cette

Plus en détail