Property Times La Défense Bureaux T Un début d année encourageant

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant"

Transcription

1 Un début d année encourageant 11 Avril 212 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2-3 Demande placée et valeurs locatives 4 Carte et principales transactions 5 Offre 6 Définitions 7 Contacts 8 Auteur Nora Jacintho Chargée d études +33 () Contacts Delphine Mahé Responsable des Etudes France +33 () Magali Marton Head of CEMEA Research +33 () Tony McGough Global Head of Forecasting & Strategy Research +44 () Hans Vrensen Global Head of Research +44 () Alors qu en ce début d année la majorité des secteurs franciliens ont vu leur demande placée reculer (-18% à l échelle francilienne), le marché de La Défense fait figure d exception avec 33 m² placés, soit deux fois le volume observé l an dernier à la même période. Ce regain d activité est directement lié à la concrétisation d une transaction de 14 m² dans l immeuble «Cœur Défense». Au regard d un stock vacant en hausse constante depuis et sans aucune nouvelle valeur de référence enregistrée suite aux transactions sur la Tour «First» en, le loyer prime s est maintenu à 56 /m²/an (valeur faciale) fin mars 212. Cependant, selon nos prévisions, cette valeur devrait renouer avec la croissance en 213 pour atteindre 57 /m²/an. Le loyer de seconde main a baissé de 7% d une année à l autre, s établissant à 414 /m²/an à la fin du 1 er trimestre 212. La valeur locative de première main s est, quant à elle, stabilisée à 545 /m²/an. L'offre immédiate de bureaux en Ile-de-France, stable depuis trois ans, se résorbe en ce début d année (-4% en un an) pour représenter 3,6 millions de m² fin mars 212. A La Défense, l absence de livraison d immeubles neufs, couplée à la transaction sur «Cœur Défense», a permis à l offre immédiate de reculer de 6% en un an pour se fixer à 219 m² au 1 er trimestre 212. Le taux de vacance suit naturellement la même tendance et s établit à 6,7% contre 7,1% début. L offre future de 1 ère main livrable en 212 est très limitée. En effet, seuls les 21 5 m² de bureaux de la tour «Europe» restructurés par KANAM sont attendus. Cependant, l année 213 devrait être beaucoup plus dynamique avec un volume de livraisons supérieur à 15 m². Graphique 1 Demande placée à La Défense m² T1 T2 T3 T4 1

2 (p) 213 (p) 214 (p) 212 (p) 213 (p) 214 (p) Contexte économique Une zone euro à deux vitesses Si les premiers chiffres de 212 sont meilleurs qu anticipé, l écart de croissance ne cesse de se creuser entre l Europe et le reste de l économie mondiale. Ainsi, l OCDE indique dans sa dernière étude que l activité reste morose au sein de la zone euro, avec des ménages et des entreprises au moral toujours en berne et un taux de chômage en hausse constante. Dans le même temps, les différents indicateurs économiques repassent au vert aux Etats-Unis, avec une croissance qui devrait progresser de 2,9% au premier puis au deuxième trimestre 212. Au sein même de la zone euro, l écart se creuse entre pays du sud inéluctablement engagés sur le chemin de la récession, avec des taux de chômage dépassant les 2% et un niveau de dettes publiques et privées qui ne cesse de déraper, et l Allemagne qui voit son taux de chômage descendre à son plus bas niveau depuis la réunification de 199, à 6,7% (graphiques 2 & 3). L économie française échappe à la récession, mais n est pas pour autant sortie d affaire Alors que l ensemble des conjoncturistes attendaient un recul du PIB français au 4 ème trimestre, il aura finalement progressé de,2%. Sur l ensemble de l année, la croissance française s établit à 1,7%, soit exactement la prévision retenue par le Ministère des Finances. Malgré la hausse continue du chômage, la consommation des ménages reste en territoire positif, à +,2% au 4 ème trimestre, après +,3% au trimestre précédent. Malgré des conditions de crédit de plus en plus difficiles, l investissement des entreprises est reparti de l avant, en hausse de 1,4% au 4 ème trimestre, après une baisse de,4% au 3 ème trimestre. Malgré cette bonne performance, l économie française entame l année 212 sans élan. Le déficit commercial a atteint le niveau record de 7 milliards d euros en, avec des exportations dont le rythme de croissance a été divisé par deux en un an. Le resserrement des conditions de crédit pèsera nécessairement sur les investissements des entreprises, et la consommation des ménages ne devrait pas résister à la hausse attendue des impôts et du chômage. Les ménages français n ont d ailleurs jamais autant épargné depuis 3 ans, avec un taux d épargne de 16,8% début 212 (graphique 4). Graphique 2 Croissance du PIB % 6, 4, 2,, -2, -4, -6, Source : Oxford Economics Graphique 3 Taux de chômage % 25, 2, 15, 1, 5, Source : Oxford Economics Graphique 4 Taux d épargne des ménages En % du revenu disponible Source : INSEE France Allemagne Espagne Zone Euro France Allemagne Espagne Zone Euro 2

3 févr.96 févr.97 févr.98 févr.99 févr. févr.1 févr.2 févr.3 févr.4 févr.5 févr.6 févr.7 févr.8 févr.9 févr.1 févr.11 févr.12 Les prévisions de croissance pour les deux années à venir ont été régulièrement dégradées au cours de l année écoulée. Alors qu au début de l année, on anticipait encore une croissance du PIB de 2% pour l année 212, un an plus tard un consensus semble se former autour d une année 212 à la croissance nulle ou très faible. La hausse du chômage se poursuit, sur un rythme toutefois plus lent En février, le nombre de chômeurs a augmenté pour le 1 ème mois consécutif. Bien que le nombre de nouveaux demandeurs d emplois ait fortement ralenti, (+ 6 2 en février contre une progression mensuelle de 23 au 4 ème trimestre ), la barre symbolique de 3 millions de chômeurs est quasiment atteinte, avec 2,9 millions de demandeurs d emplois de catégorie A 1, soit une hausse de 6,2% en un an et de 35% sur les 5 dernières années (graphique 5). Graphique 5 Demandeurs d emploi de catégorie A 1 - France En milliers Source : Oxford Economics Graphique 6 Taux de croissance annuel moyen des principaux indicateurs économiques entre 212 et 215 Indicateur avancé des difficultés croissantes sur le marché du travail, le nombre d emplois intérimaires, variable d ajustement des entreprises, est en recul constant depuis le mois d octobre, après 22 mois de hausse ininterrompue. Parmi les secteurs les plus touchés, on retrouve le commerce, les services et le transport. Emplois du secteur public Population Taux de chômage L INSEE anticipe une poursuite des destructions d emplois intérimaires dans les mois à venir, avec 61 postes en moins sur le premier semestre 212, soit un niveau similaire à celui observé sur la deuxième partie de l année (-54 ). Cet environnement économique dégradé pèsera sur l expression de la demande des entreprises. Nous anticipons donc une demande moins dynamique pour le reste de l année 212, des reports de projets et un retour des renégociations de baux. Emplois France Sources : DTZ Research, Oxford Economics PIB Ile-de-France 1 Demandeurs d emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d emploi, sans activité 3

4 21 24 T Demande placée et valeurs locatives Un marché redynamisé par une seule prise à bail de 14 m² dans «Cœur Défense» Dans un contexte général de recul de la demande placée (-18%), le marché de La Défense fait figure d exception avec 33 m² placés, soit deux fois le volume observé l an dernier à la même période. Toutefois, il convient de souligner que cette performance demeure bien en deçà du niveau traditionnel pour ce marché. Le regain d activité observé à La Défense est directement lié à la concrétisation d une transaction de plus de 14 m² dans l immeuble «Cœur Défense». L essentiel de l activité s est une nouvelle fois concentré sur les segments de moyennes et grandes surfaces avec respectivement 45 et 43% de la demande placée (tableau 1). Le volume commercialisé sur le segment des petites surfaces (12% de la demande placée) demeure réduit, moins de 4 m² depuis 2 ans. L ensemble des transactions du 1 er trimestre 212 ont uniquement concerné des surfaces de seconde main. Sans aucune nouvelle valeur de référence depuis les transactions enregistrées sur la Tour «First» en, le loyer prime s est maintenu à 56 /m²/an (valeur faciale) fin mars 212. Cependant, selon nos prévisions, cette valeur devrait renouer avec la croissance en 213 et atteindre 57 /m²/an. La valeur locative de première main à La Défense s est quant à elle stabilisée à 545 /m²/an. Le loyer de 2 nde main a baissé de 7% d une année à l autre, s établissant à 414 /m²/an à la fin du 1 er trimestre 212 (graphique 8). Graphique 7 Demande placée à La Défense m² Tableau 1 Segmentation de la demande placée par tranche de surface Tranche de surface T1 212 Part Moins de 1 m² 4 m² 12% De 1 à 5 m² 14 9 m² 45% Plus de 5 m² 14 1 m² 43% Surface totale 33 m² 1% Sources : Immostat, DTZ Reasearch Graphique 8 T1 T2 T3 T4 Evolution des valeurs locatives à la Défense En /m²/an HT-HC Loyer prime Loyer moyen de 2nde main Loyer moyen de 1ère main Sources : Loyer moyen de 2nde main Immostat, loyer prime et loyer de 1ère main DTZ Research 4

5 Carte et principales transactions Carte 1 Transactions du 1 er trimestre 212 à La Défense Boucle Nord Transactions ( m²) 14 Neuilly-Levallois 3 8 Loyer ( /m²/an) Péri Défense < 4 > 4 DTZ Research 212 Sources : DTZ, IGN, Navteq 25 5 m Tableau 2 Principales transactions du 1 er trimestre Adresse Secteur Preneur Surface Etat des locaux Cœur Défense La Défense CONFIDENTIEL m² Etat d usage Tour Ariane La Défense IMS HEALTH m² Restructuré Tour Ariane La Défense COMPLETEL m² Restructuré Le Lavoisier La Défense INTERNATIONAL HERALD TRIBUNE 2 7 m² Etat d usage 5

6 T2 - T T T1 212 Offre La forte hausse des disponibilités semble avoir pris fin L'offre immédiate de bureaux en Ile-de-France, stable depuis trois ans, se résorbe en ce début d année (-4% en un an) pour représenter 3,6 millions de m² fin mars 212. A La Défense, l absence de livraison d immeubles neufs ainsi que la transaction de 14 1 m² sur «Cœur Défense» en mars 212, ont permis à l offre immédiate de reculer de 6% en un an pour se fixer à 219 m² (graphique 9). Le taux de vacance suit naturellement la même tendance et s établit à 6,7% contre 7,1% en (graphique 1). Sur le marché de La Défense, le stock vacant reste majoritairement composé de surfaces de grande envergure (9 % des disponibilités) et de seconde main (8% des disponibilités). La grande majorité des disponibilités doivent obligatoirement être restructurées ou au moins rénovées si elles souhaitent à nouveau susciter l intérêt des utilisateurs. La part des surfaces intermédiaires reste relativement stable d une année à l autre (1% du stock) et représente un peu plus de 21 m². Or, 54 5 m² ont été consommés en moyenne par an entre et sur ce type de surfaces. L offre sur ce créneau doit donc être rapidement renouvelée. Graphique 9 Evolution de l offre immédiate à La Défense m² Moins de 1 m² De 1 à 5 m² Plus de 5 m² Sources :Immostat, DTZ Research Graphique 1 Evolution du taux de vacance % L offre future de 1 ère main restera très limitée en 212. En effet, seuls les 21 5 m² de la tour «Europe» restructurée par KANAM sont attendus. Cependant, l année 213 devrait être beaucoup plus dynamique avec m² attendus. Parmi les projets en cours, citons la tour «Carpe Diem» avec ses 42 2 m², dont les travaux ont légèrement été retardés par les intempéries. Un étage témoin devrait être accessible aux utilisateurs dès juin 212. La livraison ce cette tour ne devrait pas intervenir avant février 213. Deux projets (11 6 m²), attendus en 214, sont d ores et déjà en chantier. Il s agit de la tour «Majunga» (6 m²) et de la tour «D2» (5 6 m²). Graphique 11 La Défense Paris QCA Ile-de-France Disponibilités de première main (de plus de 5 m²) certaines et probables à La Défense m² Source : DTZ Researc Courbevoie Nanterre Puteaux 6

7 Définitions Demande placée Offre immédiate Loyer moyen de 1 ère main Ensemble des transactions, à la location ou à la vente, réalisées par des utilisateurs finaux, y compris les précommercialisations, les clés en main et les opérations pour compte-propre, sous réserve de la levée des conditions suspensives. Ensemble des surfaces vacantes proposées à la commercialisation à un instant T. Sont exclus les recherches de successeur et les congés de bail jusqu'à la sortie effective du locataire. Exprimé en euro HT-HC par m² et par an. Le loyer moyen correspond à la moyenne des loyers, pondérée par la surface totale des transactions de première main (surfaces neuves ou restructurées). Loyer moyen de 2 nde main Exprimé en euro HT-HC par m² et par an. Le loyer moyen correspond à la moyenne des loyers, pondérée par la surface totale des transactions de seconde main (hors surfaces neuves ou restructurées). Loyer prime Le loyer prime correspond à la moyenne des valeurs de transaction les plus élevées observées sur des immeubles neufs ou restructurés, très bien localisés et loués avec une durée d engagement ferme longue. Production neuve Ensemble des surfaces neuves à construire et en chantier avec ou sans autorisations (PC et agréments) et non encore livrées. Production neuve certaine Ensemble des opérations mises en chantier à un instant T et non encore livrées. Production neuve probable Production neuve potentielle Ensemble des opérations non encore mises en chantier à un instant T et ayant obtenu un agrément et/ou un permis de construire. Ensemble des projets identifiés n'ayant pas encore obtenu d'agrément et/ou de permis de construire. 7

8 Contacts DTZ France Gérard Margiocchi Président de DTZ France +33() Investissement Gérard Margiocchi Président de DTZ France +33() Transaction Frédéric Blies Directeur IDF Ouest +33() Laurence Escleine-Dumas Directrice Générale Déléguée +33() DTZ Entreprises Thierry Laborderie Directeur du pôle Utilisateurs et de DTZ Entreprises +33() Conseil Jean-Philippe Carmarans Président Directeur Général DTZ Eurexi +33() Claudia Mansard Directeur DTZ CODes +33() Philippe Méjean Directeur Général DTZ Consulting +33() Philippe Méjean Directeur Général DTZ Consulting +33() Isabelle Caron Directrice Property Management +33() Asset Management François Brisset Directeur Général +33() Patrice Genre Directeur Général +33() Il ne saurait être initié de transaction, basée sur le présent document, sans l appui d un avis professionnel spécifique et de qualité. Bien que les données aient été vérifiées de façon rigoureuse, la responsabilité de DTZ ne saurait être engagée en aucune manière en cas d erreur ou inexactitude figurant dans le présent document. Toute référence, reproduction ou diffusion, totale ou partielle, du présent document et des informations qui y figurent, est interdite sans accord préalable exprès de DTZ. En tout état de cause, toute référence, reproduction ou diffusion devra en mentionner la source. 8

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions Fort recul des grandes transactions 5 juillet 2012 Contents Executive summary 1 Carte de synthèse 2 Demande placée et taux de rotation 3 Offre immédiate et taux de vacance 4 Loyers moyens 5 Définitions

Plus en détail

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013.

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions 7 Janvier 2014 Données Ile-de-France T4 2013 : Demande placée : 1 844 500 m² Loyer moyen de première main : 443 Loyer moyen de seconde

Plus en détail

Property Times La Défense T2 2011 Une fin de semestre encourageante

Property Times La Défense T2 2011 Une fin de semestre encourageante Property Times La Défense T2 211 Une fin de semestre encourageante 12 Juillet 211 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2 La Défense 3-4 Chiffres clés 5 Définitions 6 Contacts 7 Auteur Nora

Plus en détail

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research #Club Pierre Marché des bureaux en Ile-de-France 9 Juillet 2015 DTZ Research Un 2 ème trimestre meilleur que le 1 er.. Demande placée de bureaux en Ile-de-France, en milliers de m² 3 000 2 500 2 000 1

Plus en détail

Property Times La Défense T1 2011 Le niveau d offre devient préoccupant

Property Times La Défense T1 2011 Le niveau d offre devient préoccupant Property Times La Défense T1 211 Le niveau d offre devient préoccupant 14 Avril 211 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2 La Défense 3-4 Chiffres clés 5 Définitions 6 Contacts 7 Auteur Manuela

Plus en détail

Property Times La Défense T4 2010 Un marché à contre-courant

Property Times La Défense T4 2010 Un marché à contre-courant Property Times La Défense T4 Un marché à contre-courant 13 Janvier 211 Sommaire Executive Summary 1 Contexte économique 2 La Défense 3-4 Chiffre clés 5 Définition 6 Contacts 7 Auteur Manuela Moura Chargée

Plus en détail

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre Le marché des bureaux 3ème trimestre 28 Octobre 28 1 Nanterre Chiffres clés Le marché de Péri-Défense au 3ème trimestre 28 : Nanterre - Un niveau de demande placée boosté par une transaction clé en main

Plus en détail

Paris Centre Ouest. Le marché des bureaux 2ème trimestre 2008 Juillet 2008

Paris Centre Ouest. Le marché des bureaux 2ème trimestre 2008 Juillet 2008 Paris Centre Ouest Le marché des bureaux 2ème trimestre 2008 Juillet 2008 Chiffres clés et marché de l'investissement Le marché de Paris Centre Ouest au 1er semestre 2008 : Paris Centre Ouest dont QCA

Plus en détail

Record battu! DTZ Research PROPERTY TIMES. La Défense T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Record battu! DTZ Research PROPERTY TIMES. La Défense T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Record battu! La Défense T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 3 Offre immédiate 4 Offre future 4 Définitions 5 Auteur Nora

Plus en détail

Property Times Paris QCA T1 2011 Le QCA maintient le cap

Property Times Paris QCA T1 2011 Le QCA maintient le cap Property Times Paris QCA T1 211 Le QCA maintient le cap 14 Avril 211 Sommaire Avec 95 m² commercialisés au cours du 1 er trimestre 211 - soit un volume en hausse de 1% en un an - le marché des bureaux

Plus en détail

Property Times Le marché des bureaux à Genève T3 2011 Des taux d occupation indicatifs incertains

Property Times Le marché des bureaux à Genève T3 2011 Des taux d occupation indicatifs incertains Property Times Le marché des bureaux à Genève 2011 Des taux d occupation indicatifs incertains Novembre 2011 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2 Les bureaux 3 Demande placée 3 Loyer prime

Plus en détail

Pas si mal. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ile-de-France T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Pas si mal. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ile-de-France T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Pas si mal Ile-de-France T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 4 Offre immédiate 5 Offre future 6 Définitions 7 Dans un climat

Plus en détail

Effet «La Marseillaise»

Effet «La Marseillaise» DTZ Research PROPERTY TIMES Effet «La Marseillaise» Marseille Bureaux T4 214 1 Février 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Le marché marseillais

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

Bon départ. Toulouse Bureaux T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts

Bon départ. Toulouse Bureaux T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Bon départ Toulouse Bureaux T1 215 29 Avril 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre immédiate et future 4 Définitions 5 Après une année

Plus en détail

Restructuration continue

Restructuration continue DTZ Research PROPERTY TIMES Restructuration continue Genève Bureaux 215 15 Avril 215 Sommaire Demande placée & Loyer prime 2 Offre immédiate 4 Taux de vacance 5 Projets de développement 5 Définitions 6

Plus en détail

Sur-offre de seconde main

Sur-offre de seconde main DTZ Research PROPERTY TIMES Sur-offre de seconde main Bordeaux Bureaux T4 14 24 Février 15 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre immédiate et future 4 Définitions 5

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

Le marché des bureaux en Première Couronne Sud 4ème trimestre 2007

Le marché des bureaux en Première Couronne Sud 4ème trimestre 2007 Le marché des bureaux en Première Couronne Sud 4ème trimestre 27 9 Chiffres clés et marché de l'investissement Le marché de la Première Couronne Sud au 4ème trimestre 27 : - De nombreux engagements, -

Plus en détail

Mauvais script! IDF Croissant Ouest T2 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts

Mauvais script! IDF Croissant Ouest T2 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Mauvais script! IDF Croissant Ouest T2 215 17 Juillet 215 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 2 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri Défense 11 Définitions

Plus en détail

DTZ Research. Property Times Genève Bureaux T2 2013. Regain d activité et ajustement des prix. Eté 2013. Sommaire. Auteur, contact 100'000 80'000

DTZ Research. Property Times Genève Bureaux T2 2013. Regain d activité et ajustement des prix. Eté 2013. Sommaire. Auteur, contact 100'000 80'000 Property Times Genève Bureaux T2 2013 Regain d activité et ajustement des prix Eté 2013 Sommaire Contexte économique Demande placée Loyer prime Taux de vacance Production neuve Projets en développement

Plus en détail

Heures Noires. IDF Croissant Ouest T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts

Heures Noires. IDF Croissant Ouest T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Heures Noires IDF Croissant Ouest T1 215 1 Avril 215 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 3 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri Défense 11 Définitions

Plus en détail

Quand le QCA va. DTZ Research PROPERTY TIMES. Paris QCA T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Quand le QCA va. DTZ Research PROPERTY TIMES. Paris QCA T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Quand le QCA va Paris QCA T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Auteur Pierre d Alençon Chargé d Etudes

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 68 avenue des Guilleraies 92000 NANTERRE Téléphone : 01 55 17 00 00 Fax : 09 81 70 68 48 Mail : contact@street-office.fr DECEMBRE 2013

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 214 Accelerating success. perspectives Entre prudence et opportunisme > Après un premier semestre actif, la demande placée de bureaux a

Plus en détail

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 LES TENDANCES DU MARCHÉ DONNÉES DE MARCHÉ Evolution du PIB depuis 2007 6 Transaction annuelles en Ile de France Global 7 Transactions en Ile-de-France T3 8 Offre disponible à un

Plus en détail

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Les faits marquants de l année 2013 Offre de bureaux disponibles : 1. Le choix de bureaux ne cesse de s accroître L offre a augmenté de 9% en

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Volume en hausse. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ventes de bureaux Ile-de-France 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Volume en hausse. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ventes de bureaux Ile-de-France 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Volume en hausse Ventes de bureaux Ile-de-France 214 15 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs à l acquisition 5 Offre et demande exprimée 6 Définitions

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

RAPPORT TRIMESTRIEL SUR LE MARCHE DES TELECOMMUNICATIONS

RAPPORT TRIMESTRIEL SUR LE MARCHE DES TELECOMMUNICATIONS RAPPORT TRIMESTRIEL SUR LE MARCHE DES TELECOMMUNICATIONS Janvier Mars 2014 Introduction Aux termes de l article 127 de la loi n 2011-01 du 24 février 2011 portant Code des Télécommunications, l Autorité

Plus en détail

LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998

LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998 LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998 Les crédits de ce type mis en force au cours du premier semestre 1998 ont atteint 154,1 milliards de francs (données brutes non corrigées

Plus en détail

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances :

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Le marché locatif de bureaux : - La baisse de l activité se

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises

Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises Perspectives Entreprises Ile-de-France 3 e trimestre 2013 Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises Alors qu ils «résistaient» jusque-là, les loyers faciaux sont en

Plus en détail

Les transactions de bureaux Le bilan du premier semestre 2010

Les transactions de bureaux Le bilan du premier semestre 2010 Les transactions de bureaux Le bilan du premier semestre 2010 Atelier Bureaux OIB Les chiffres du 1e semestre 2010-1 Objet de l'atelier et sources Depuis plus de 15 ans, l'oie et l'a-urba réalisent une

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2015. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2015. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 215 Accelerating success. perspectives Un marché immobilier qui attend la reprise de l économie >L e marché des bureaux francilien a progressé

Plus en détail

et les tendances récentes

et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 215 Le 4 trimestre 215 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble Lensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES

Plus en détail

Bilan 1 er Semestre 2012 Marché Tertiaire Communauté Urbaine de Strasbourg. www.dtz.com

Bilan 1 er Semestre 2012 Marché Tertiaire Communauté Urbaine de Strasbourg. www.dtz.com Bilan 1 er Semestre 2012 Marché Tertiaire Communauté Urbaine de Strasbourg www.dtz.com Juillet 2012 DTZ + UGL De cette fusion naît le 3 ème acteur mondial du conseil en immobilier d entreprises, présent

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Avril 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En mars, le climat des affaires s accroît légèrement après sept mois consécutifs de baisse : l indicateur correspondant augmente de 3 points mais

Plus en détail

23ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

23ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 23ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Mercredi 6 avril 2011-1 La diffusion des crédits recule toujours

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009 L Tableau de bord mensuel Octobre 2009 Avertissement : les indications mensuelles reprises dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitives qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple

Plus en détail

Tableau de Bord Agglomération Strasbourgeoise BILAN 2012. Accelerating success.

Tableau de Bord Agglomération Strasbourgeoise BILAN 2012. Accelerating success. Tableau de Bord Agglomération Strasbourgeoise BILAN 212 Accelerating success. 212 TABLEAU DE BORD STRASBOURG SOMMAIRE CHIFFRES-CLÉS Chiffres-clés et Tendances p. 2 Parc de Bureaux 3 millions de m² Demande

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

Lente amélioration de la conjoncture

Lente amélioration de la conjoncture Conjoncture économique - 1 e trimestre 214 USA JPN EUR PIB PIB et Baromètre PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Lente

Plus en détail

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES 14 NOVEMBRE 2012 1 ère PARTIE LES LOYERS DES COMMERCES 1 UN CONTEXTE ECONOMIQUE INCERTAIN Situation économique difficile depuis de 2eme semestre 2008. Stagnation de la

Plus en détail

Fiche méthode n 1 Révision des outils de mesure des proportions et des variations

Fiche méthode n 1 Révision des outils de mesure des proportions et des variations Fiche méthode n 1 Révision des outils de mesure des proportions et des variations 1 Objectif de ce TD: - Mobiliser vos connaissances de l an dernier afin de réutiliser et de maîtriser ces outils statistiques

Plus en détail

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Faits marquants en 2008-2009 - La rentabilité économique recule mais demeure satisfaisante - L investissement ralentit

Plus en détail

L immobilier d entreprise en Essonne. Conférence CCI Jeudi 27 Novembre 2014

L immobilier d entreprise en Essonne. Conférence CCI Jeudi 27 Novembre 2014 L immobilier d entreprise en Essonne Conférence CCI Jeudi 27 Novembre 2014 Un accompagnement sur mesure La force d un réseau, la proximité pour atout 27 ans d expérience dans le métier de conseil en immobilier

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 22ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mardi 16 mars 2010 - Les faits marquants en 2009

Plus en détail

Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations!

Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations! L investissement immobilier en Ile-de-France 4 ème trimestre 2010 Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations! L essentiel Les volumes d investissement

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

AGGLOMÉRATION LYONNAISE

AGGLOMÉRATION LYONNAISE AGGLOMÉRATION LYONNAISE BILAN 215 MARCHÉ DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SOMMAIRE AGGLOMÉRATION LYONNAISE Chiffres-clés et tendances p. 3 La demande placée de bureaux p. 4 L offre de bureaux p. 5 Les valeurs

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel Novembre 2015

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel Novembre 2015 L Tableau de bord mensuel Novembre 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple =

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2012 Note semestrielle N 5 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES Une activité dynamique qui pourrait s essouffler L activité d hébergement d entreprises au premier

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 3 au 7 décembre 212 SOMMAIRE FRANCE 1. Prix des appartements anciens au 3 ème trimestre 212 : -,5% sur un an, première baisse depuis fin 29, tensions persistantes à Paris 2. Crédits

Plus en détail

Crédit hypothécaire : croissance durable

Crédit hypothécaire : croissance durable Union Professionnelle du Crédit Communiqué de presse Crédit hypothécaire : croissance durable Bruxelles, le 6 mai 2011 Au cours du premier trimestre de 2011, 24 % de crédits hypothécaires de plus ont été

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont ensuite stabilisés

Plus en détail

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 DOSSIER DE PRESSE Le mardi 9 février 2016, ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01 Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 EN SYNTHESE «La reprise amorcée en

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 décembre 2014 à 14 h 30 «Actualisation des projections» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil Tests de sensibilité des projections

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique Trimestriel 27 Janvier 214 nº2 Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 213 Tendances > Progressif redémarrage de l activité attendue au 4 e trimestre 213, mais l évolution du PIB devrait rester

Plus en détail

La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux

La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux Les immeubles de Grade A dans la métropole du Grand Paris Janvier 2014 La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux Seulement 16% du parc de bureaux

Plus en détail

Responsable grands comptes / comptes clés

Responsable grands comptes / comptes clés Responsable grands comptes / comptes clés DEFINITION DE FONCTION ET ETUDE DE REMUNERATIONS Le responsable grands comptes assure le suivi commercial des comptes clients ayant une importance stratégique

Plus en détail

Indices des prix à la consommation pour les ménages retraités ou âgés

Indices des prix à la consommation pour les ménages retraités ou âgés CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 14 octobre 2015 à 9 h 30 «Le pouvoir d achat des retraités» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil Indices des prix à la consommation

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014 TABLEAU DE BORD ASF L activité des établissements spécialisés en 2014 Février 2015 Le financement des investissements des entreprises et des professionnels Le financement des investissements d équipement

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

1. Document d information et Règlement général des Opérations

1. Document d information et Règlement général des Opérations Document d information relatif aux modalités de fonctionnement du compte d épargne réglementé épargneplus ACTION TEMPORAIRE du 1 er juin 2012 au 15 juillet 2012 inclus 1. Document d information et Règlement

Plus en détail

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 Bruxelles, le 10 mars 2003 Bureau fédéral du Plan /03/HJB/bd/2027_f PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 La reprise très prometteuse de l économie mondiale au cours du premier semestre 2002 ne s est pas confirmée

Plus en détail

IMMOBILIER À MONTRÉAL

IMMOBILIER À MONTRÉAL IMMOBILIER À MONTRÉAL PERSPECTIVES ET TENDANCES DU MARCHÉ DE L IMMOBILIER Automne Une publication de Montréal en statistiques Direction de l urbanisme Service de la mise en valeur du territoire FAITS SAILLANTS

Plus en détail

Etats-Unis : vigilance oblige

Etats-Unis : vigilance oblige GLOBAL MACRO & THEMATIC INDEPENDENT RESEARCH 16 septembre 2013 IN CHARTS Etats-Unis : vigilance oblige Si la tendance à l optimisme quant à la situation américaine est coutumière, rares sont toutefois

Plus en détail

Total Passif 316,0 310,6

Total Passif 316,0 310,6 Acanthe Développement RESULTATS ANNUELS 2014 Faits Marquants Paris, le 24 Avril 2015 Patrimoine Immobilier 295 Millions d euros Résultat net consolidé (part du groupe) 1.533 K ANR 1,2882 / action Cours

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 21ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mars 2009 - Les faits marquants en 2008 : la diffusion

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

Note mensuelle de conjoncture wallonne

Note mensuelle de conjoncture wallonne Note mensuelle de conjoncture wallonne Août 2012 L IWEPS est un institut scientifique public d aide à la prise de décision à destination des pouvoirs publics. Par sa mission scientifique transversale,

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

Note mensuelle de conjoncture wallonne

Note mensuelle de conjoncture wallonne Note mensuelle de conjoncture wallonne Mai 2014 L IWEPS est un institut scientifique public d aide à la prise de décision à destination des pouvoirs publics. Par sa mission scientifique transversale, il

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 6 1er semestre Janvier Juin Le contexte économique général L année a démarré dans la continuité de dans un climat d austérité et d efforts, les différents indicateurs économiques restant essentiellement

Plus en détail

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier...

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier... 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession

Plus en détail

Panorama des financements. On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016

Panorama des financements. On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016 Panorama des financements On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016 Les prêteurs reprennent goût au risque pour redresser les marges. En 2015, l afflux de liquidités et la relative pénurie de produits «Core»

Plus en détail

abcdefg Communiqué de presse

abcdefg Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 11 mars 2010 Appréciation de la situation économique et monétaire du 11 mars 2010 La Banque nationale

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Global Custody Solutions Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Performance des caisses de pension suisses au 31 mars 2010 Résultats positifs pour le quatrième trimestre consécutif Rendement

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle Document rédigé le 27/04/2015 LES ESSENTIELS DE L EMPLOI - Chiffres de mars 2015 Plan : I) Evolution de la demande d emploi mensuelle (pages 1 et 2) - Catégorie A - Catégorie ABC - Entrées et sorties/offres

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement QUÉBEC : 2013 2018 De façon générale, l investissement dans le secteur de la construction au Québec demeurera stable au cours des prochaines

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 4,14% : 1,63% Bonne performance en juillet et en septembre Nouvelle augmentation des liquidités Progression de la quote-part du franc

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

L immobilier d entreprise en Essonne

L immobilier d entreprise en Essonne L immobilier d entreprise en Essonne Conférence CCI Vendredi 29 Novembre 2013 Un accompagnement sur mesure La force d un réseau, la proximité pour atout 26 ans d expérience dans le métier de conseil en

Plus en détail

Baromètre France générosités- CerPhi Evolution des dons des particuliers et du profil des donateurs - 2010 & 2011

Baromètre France générosités- CerPhi Evolution des dons des particuliers et du profil des donateurs - 2010 & 2011 Baromètre France générosités- CerPhi Evolution des dons des particuliers et du profil des donateurs - 2010 & 2011 Baromètre établi à partir des sources suivantes: 2010 - Données transmises par la Direction

Plus en détail

Compétitivité des entreprises françaises

Compétitivité des entreprises françaises Compétitivité des entreprises françaises La compétitivité dépend en premier lieu de l évolution des coûts unitaires de production et des prix relatifs des biens exposés à la concurrence internationale.

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail