PRATIQUE DU COMPAS ou

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRATIQUE DU COMPAS ou"

Transcription

1 PRTQU U OMPS ou Traité élémentaire de tous les traits servant aux rts et Métiers et à la construction des âtiments ZR, éomètre

2 ii Reproduction de l édition de 1833, VNN, imprimerie TMON Père et ils, par Pierre OURNR

3 iii vis au lecteur J invite ceux qui voudront bien se captiver à lire ce petit ouvrage, qui ne peut attirer l attention que des jeunes gens qui se destinent aux arts, et qui ne peuvent, par leurs occupations journalières, se livrer à une étude suivie des la pratique du compas, si nécessaire à tous les rtistes. J invite aussi les jeunes élèves de toutes les classes à employer leurs moments de loisir à développer leurs premières idées sur la pratique du Trait, avec laquelle on compose tous les plans et dessins des artistes et des architectes. l était donc nécessaire que ce petit essai contînt la manière de tracer, avant de se livrer à la construction de nombreux travaux utiles à la société. J ai cherché en vain un ouvrage à la portée des jeunes artistes et des élèves, qui renfermât tous les trais en général ; je n ai trouvé, dans chaque ouvrage, que des traits spéciaux ; en sorte que, pour les connaître tous, il faudrait avoir sous les yeux un grand nombre de volumes que les jeunes artistes et élèves en général ne se peuvent se procurer à cause d une dépense pour eux trop considérable. est pourquoi j ai réuni dans celui-ci la pratique de tous les traits possibles, avec lesquels on peut tracer tous les plans qu on peut désirer, pour l utilité des arts et métiers et pour la construction des bâtiments et d un prix très modique, afin que tous puissent s en procurer un exemplaire. Pour profiter des leçons de ce petit ouvrage, je conseille au lecteur de ne le lire qu avec le compas et la règle à la main et de commencer par la première figure avant de passer à la seconde, parce que les premières aident à construire les suivantes. Si les figures ne sont pas placées d une manière régulière 1, c est le défaut du graveur qui, n étant pas accoutumé à ce genre de travail, s est trompé dans leur arrangement ; mais je les garantis pour leur exactitude ; la rédaction est simple et mise à la portée de tout le monde ; on reconnaîtra que je n ai d autre ambition que de me rendre utile à ceux auxquels je m adresse, que je prie de vouloir bien me pardonner de ne pouvoir m exprimer avec un talent supérieur. Si on veut bien m accorder de l indulgence, je vais m occuper à mettre au jour un autre volume faisant suite à celui-ci, avec lequel on apprendra à mettre en œuvre tous les traits renfermés dans cette brochure, afin de connaître qu ils sont d une utilité absolue pour en tirer à son profit tous les avantages ; lequel sera mieux soigné et très satisfaisant. 1 ette reproduction adopte une présentation moderne qui associe la figure au texte qui s y rapporte. La version originale, au contraire, renvoie toutes les figures numérotées à la fin du volume.

4 iv

5 1 igure 1 re : iviser une ligne en deux parties égales Tracez la ligne, placez une des pointes d un compas à l extrémité de cette ligne, au point et, avec l autre pointe du même compas et d une ouverture plus grande sur la moitié de la ligne, décrivez un arc en et en ; ensuite, avec la même ouverture de compas, placez une des pointes à l autre extrémité de la ligne, au point et, de l autre pointe, faites couper les deux arcs primitivement faits en et en. es deux points d intersections ; c est-à-dire, des points où les arcs se sont coupés, tirez la ligne ; elle coupera la ligne en deux parties égales. igure 1 re igure 2 : Étant donnée la ligne, sur laquelle on veut élever une perpendiculaire au point Placez la pointe du compas au point et, avec une ouverture quelconque,, tracez, sur la ligne, deux arcs, e, f ; des points d intersection e et f, faites couper deux arcs en. e ce point, tirez la ligne ; cette ligne sera perpendiculaire sur la ligne tombant du point. e igure 2 f igure 3 : u point abaisser une perpendiculaire sur la ligne Placez la pointe du compas au point, tracez l arcs de, lequel coupera la ligne aux points d et e ; de ces points, faites couper les deux arcs en, tirez la ligne ; elle coupera la ligne au point et elle sera perpendiculaire à la ligne tombant du point. e d igure 3

6 2 igure 4 : Sur la ligne élever la perpendiculaire à son extrémité Placez une des pointes du compas au point et l autre à un point quelconque,, à peu près, entre la ligne et la ligne à élever ; de ce point, pris pour centre d un cercle, et pour rayon, décrivez une circonférence ; elle coupera la ligne au point e ; de ce point e tirez la ligne ed, que vous prolongerez jusqu à ce qu elle coupe la circonférence au point ; de ce point, tirez la ligne, qui sera perpendiculaire à l extrémité de la ligne. e igure 4 igure 5 : utre méthode pour le même problème près avoir tiré la ligne, placez votre compas au point et, avec une ouverture quelconque, comme et des points et comme centre, décrivez les deux arcs et ; cela fait, du point tirez, au point d intersection, la ligne, que vous prolongerez indéfiniment ; portez, sur le prolongement, la longueur de en et, de ce point, tirez la ligne ; elle sera perpendiculaire à l extrémité de la ligne. igure 5 igure 6 : onstruire un angle droit, ou tracer un équerre sur le papier Placez votre compas à un point et, avec une ouverture à volonté, tracez un arc, plus grand qu une demi-circonférence, tirez une ligne droite passant par le centre, laquelle coupera l arc aux points et ; cette ligne, passant par le centre, sera le diamètre d un cercle ; ensuite prenez un point quelconque sur la demi-circonférence, tel que le point, tirez les lignes et, vous aurez l angle de quatre-vingt-dix degrés, qui est un angle droit, ou un équerre. igure 6

7 3 igure 7 : Pour construire un carré Tirez la ligne de la longueur que vous voulez faire votre carré, élevez une perpendiculaire à l extrémité par la méthode de la figure 4, faites cette perpendiculaire égale à ligne comme ; du point et, avec une ouverture de compas égale à, décrivez un arc en ; du point et avec la même ouverture de compas, décrivez un second arc en, qui coupera le premier que vous avez tracé du point et, du point d intersection, tracez les deux lignes et : vous aurez un carré. igure 7 igure 8 : utre méthode pour faire un carré Tracez la ligne, du point pris pour centre et, de l ouverture, décrivez un arc indéfini plus grand que le quart d une circonférence ; du point et de la même ouverture de compas décrivez un arc semblable au premier, lesquels se couperont au point ; divisez l arc en deux parties égales par la méthode de la figure 17 ; l arc sera divisé au point ; portez, avec le compas, l arc de en ; portez aussi le même arc de en ; des points et tirez les lignes, et, lesquelles, avec la ligne formeront le carré. igure 8 igure 9 : Étant données les deux lignes et, construire en parallélogramme rectangle ; c est-à-dire, qui ait tous ses angles droits comme l angle de la figure 6 Tracez la ligne égale à la ligne donnée, élevez une perpendiculaire à l extrémité de cette ligne, par la méthode de la figure 4, égale à la ligne donnée ; cela fait, portez votre compas au point et, avec une ouverture égale à, décrivez un arc en ; du point comme centre, et d un intervalle égal à la ligne faites couper le premier arc en et, du point d intersection, tracez les lignes et et vous aurez le parallélogramme demandé. igure 9

8 4 igure 10 : Étant donné l angle, construire un angle qui lui soit égal ; c està-dire, même ouverture, lors même que les côtés ne seraient plus égaux Tracez la ligne, portez la pointe du compas au point, sommet de l angle donné et, avec une ouverture de compas quelconque, tracez l arc ad, portez ensuite le compas au point, décrivez, avec la même ouverture de compas, l arc indéfini cb, prenez avec le compas la grandeur de l arc ad, et portez cette ouverture sur l arc cb de c en f, tirez la ligne et vous aurez l angle égal à l angle. a b f c igure 10 igure 11 : Étant donné un angle et les deux lignes et, construire un parallélogramme oblique Tracez la ligne égale à la ligne donné et, à l extrémité, faites un angle L égal à l angle donné, par la méthode de la figure 10 ; l angle L étant fait, portez la ligne donné de en K ; ensuite, comme à la figure 9, cous placerez la pointe du compas au point K et, avec une ouverture égale à la ligne, décrivez un arc en R ; du point, et avec une ouverture de compas égale à la ligne donnée, tracez un arc qui coupera le premier au point R et, de ce point R, tirez les lignes R et R, et vous aurez le parallélogramme oblique demandé. R igure 11 K L

9 5 igure 12 : On veut inscrire un cercle dans un triangle quelconque l faut premièrement trouver le centre du triangle, qui sera le centre du cercle inscrit : divisez l angle, c est-à-dire, l angle du triangle, en deux parties égales, par la méthode de la figure 13 ; divisez aussi l angle, c est-à-dire, l angle du triangle, en deux parties égales ; les lignes et, qui divisent les deux angles, se coupent au point : ce point est le centre du cercle à inscrire ; de ce point, abaissez la perpendiculaire sur un des côtés du triangle, comme, par la méthode de la figure 3 ; cette perpendiculaire est le rayon du cercle ; du point comme centre et pour rayon, décrivez la circonférence, laquelle touchera les trois côtés du triangle qui seront tangents qu cercle ; par conséquent, le cercle sera inscrit dans le triangle. igure 12 igure 13 : iviser l angle O en deux parties égales Placez le compas au point, sommet de l angle donné et, avec une ouverture de compas quelconque, tracez l arc ; et, des points d intersection et pris comme centre, et d une ouverture de compas à volonté, décrivez les deux arcs en, et, du point d intersection, tirez la ligne : elle divisera l angle en deux parties égales. igure 13 O

10 6 igure 14 : aire passer plusieurs circonférences par un même point Tracez à volonté la ligne, prenez avec le compas, sur cette ligne, une ouverture quelconque, telle que, pour rayon ; et, du point comme centre, décrivez une circonférence : elle passera par le point, toujours sur la même ligne ; et du point pris pour centre et pour rayon, décrivez une autre circonférence ; du point pris pour centre et pour rayon, décrivez une circonférence : elle passera par le point ; et, enfin du point pris pour centre et pour rayon, décrivez une circonférence : elle passera, comme les autres, par le point ; ainsi que de tous les autres points pris sur la ligne droite. igure 14 igure 15 : un point on veut mener une tangente au cercle marqué de la lettre u centre du cercle donnée, tirez la ligne, divisez cette ligne en deux parties égales, par la méthode de la figure 1 re, au point de ce point pris pour centre et pour rayon, décrivez une circonférence qui coupera le cercle donnée aux points et ; cela fait, tirez les lignes et : elles seront tangentes au cercle donné, qui ne les touchera chacune qu en un seul point et ; lesquelles lignes seront perpendiculaire aux rayons et, comme à la figure 6 ; car, sans cette condition, elles ne seraient pas tangentes au cercle donné. igure 15 igure 16 : u point, pris sur une circonférence d un cercle, on veut tracer une tangente à ce cercle u centre du cercle donné, tirez la ligne ; cette ligne sera un rayon du cercle donné ; à l extrémité de ce rayon élevez une perpendiculaire, par la méthode de la figure 4, telle que la ligne : elle sera tangente au cercle donné, et elle ne le touchera qu au seul point. igure 16

11 7 igure 17 : On veut diviser l arc en deux parties égales es points et pris pour centre, et avec une ouverture de compas à volonté, décrivez des arcs qui se couperont en et en ; ensuite, des points d intersection et, tracez la ligne ; elle divisera en deux parties égales, au point. igure 17 igure 18 : Trouver le centre du cercle marqué Tracer deux cordes et à volonté, divisez chacune de ces deux cordes en deux parties égales, par la méthode de la figure 1 re ; les lignes qui diviseront les deux cordes se couperont au point. e point sera le centre du cercle donné. igure 18 igure 19 : On veut faire passer une circonférence par les trois points e ces trois points tirez les lignes et ; divisez chacune de ces deux lignes en deux parties égales, par la méthode de la figure 1 re : les lignes de division se couperont au point, ce point sera le centre avec lequel et une ouverture de compas égale à la distance, cous décrirez la circonférence, laquelle passera par les trois points. igure 19

12 8 igure 20 : onstruire un triangle égal au triangle Tracez la ligne égale à la ligne du triangle du triangle donné ; ensuite, du point, pris comme centre et avec une ouverture de compas égale à la ligne, décrivez un arc en ; et du point, pris aussi comme centre, avec une ouverture de compas égale à la ligne, décrivez un arc qui coupera qui coupera le premier tracé du point et, du point d intersection, tracez les lignes et : vous aurez un triangle égal au triangle. igure 20 igure 21 : onstruire une figure à quatre côtés, appelée quadrilatère, égale à la figure ans le quadrilatère donné, tirez la diagonale ; elle divisera le quadrilatère en deux triangle et ; cela posé, tirez la ligne égale à la diagonale, construisez les deux triangles, c est-à-dire un de chaque côté de la ligne, comme à la figure 20, ainsi qu il suit : du point, pris pour centre et d une ouverture de compas égale à la ligne, décrivez un arc en ; du point, pris aussi pour centre et d une ouverture de compas égale à la ligne, décrivez un arc en, qui coupera le premier arc ; du point d intersection, tirez les lignes et : vous aurez le triangle égal au triangle. nsuite, vous continuerez de même, en prenant le point pour centre et, avec une ouverture de compas égale ç la ligne, vous décrirez un arc en et, du point, pris pour centre et avec une ouverture de compas égale à la ligne, vous décrirez aussi un arc en, lequel coupera le premier ; et, du point d intersection, vous tirerez les lignes et, vous aurez un quadrilatère égal au quadrilatère donné. Les figures qui ont ont un plus grand nombre de côtés se font de la même manière, de triangle en triangle, au moyen des diagonales, en observant qu il y a toujours autant de diagonales que de côtés, moins trois, c est-à-dire deux diagonales pour cinq côtés, trois diagonales pour six côtés, quatre diagonales pour sept côtés et ainsi de suite. igure 21

13 9 igure 22 : onstruire un triangle équilatéral, c est-à-dire qui a ses trois côtés égaux Tracez la ligne et, des points et, pris pour centre, avec une ouverture de compas égale à la ligne, décrivez des arcs qui se couperont en et du point d intersection, tirez les lignes et : vous aurez le triangle équilatéral demandé. igure 22 igure 23 : vec deux lignes et construire un triangle isocèle c est-à-dire qui a deux côtés égaux Tracez une ligne égale à la ligne, des points et, pris pour centre et, avec une ouverture de compas égale à la ligne, faites couper les arcs en et, du point d intersection, tirez les lignes et : vous aurez un triangle isocèle qui a deux de ses côtés égaux. igure 23

14 10 igure 24 : Étant données les trois lignes, et, construire un triangle scalène, c est-à-dire qui a ses trois côtés inégaux, en observant que les deux petits côtés doivent être toujours plus grands, pris ensembles, que le grand côté Tracez une ligne égale à la ligne ; ensuite du point, pris pour centre et, avec une ouverture de compas égale à la ligne, tracez un arc en et, du point, pris aussi pour centre et avec une ouverture de compas égale à la ligne, décrivez un arc qui coupera le premier en ; et, du point d intersection, tirez les lignes et : vous aurez le triangle demandé. igure 24 igure 25 : onstruire un exagone régulier, c est-à-dire qui ait ses côtés et ses angles égaux vec une ouverture de compas à volonté décrivez ; du point, une circonférence et, avec la même ouverture de compas, portez une des pointes sur la circonférence que vous aurez décrite, au point ; posez l autre pointe sur la même circonférence, au point et successivement aux points,, et : vous aurez un exagone régulier, qui aura tous ses côtés et ses angles égaux. igure 25

15 11 L igure 26 : onstruire un octogone régulier u point, pris pour centre et, avec un ouverture de compas à volonté, décrivez une circonférence ; tracez le diamètre, ensuite tracez un autre diamètre qui soit perpendiculaire au premier (voyez la figure 1 re ) ; divisez les angles et en deux parties égales (voyez la figure 13) ; tirez le diamètre ; divisez aussi les angles et en deux parties égales et tracez le diamètre : la circonférence sera divisée en huit parties égales, aux points,,,,, et ; tirez les côtés de l octogone à tous ces points : vous aurez un octogone régulier, qui aura tous ses cotés et ses angles égaux. K igure 26 igure 27 : onstruire un pentagone régulier écrivez une circonférence à volonté ; tracez le diamètre, divisez ce diamètre en cinq parties égales, aux points 1, 2, 3, 4 et 5 (voyez la figure 45) ; ensuite, des points et, pris pour centre et avec une ouverture de compas égale au diamètre, décrivez les deux arcs qui se coupent en et, du point d intersection, tirez la ligne 3, que vous prolongerez jusqu à la circonférence, au point ; ensuite la ligne ; prenez avec le compas cette même ligne, portez cette ouverture de compas sur la circonférence de en, de aux points et : vous aurez le pentagone demandé igure 27

16 12 igure 28 : onstruire un eptagone régulier, c est-à-dire une figure à sept côtés égaux un point quelconque tracez une circonférence ; tirez le diamètre, divisez ce diamètre en sept parties égales (voyez la figure 45), aux points 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 ; des points et, pris pour centre, et avec une ouverture de compas égale au diamètre, tracez des arcs qui se couperont en ; du point d intersection, tirez la ligne 5, que vous prolongerez jusqu à la circonférence, au point ; tirez la ligne, elle sera le côté de l eptagone ; portez avec le compas la longueur de la ligne sur la circonférence, aux points,,,, et vous aurez l eptagone demandé igure 28 M igure 29 : Tracer un dodécagone régulier, c est-à-dire une figure à douze côté égaux L un point quelconque O tracez une circonférence ; divisez-la en six parties égales (voyez la figure 25), aux points,,,,, ; divisez ensuite les arcs,,,, et en deux parties égales (voyez la figure 13), vous aurez six autres points,,, K, L et M, lesquels, avec les six premiers, diviseront la circonférence en douze parties égales ; et, par conséquent, vous aurez un dodécagone régulier, en traçant les côtés,,, etc. Pour tracer un décagone régulier, il faut premièrement tracer un pentagone comme à la figure 27, et ensuite, terminer comme à la figure 29. O K igure 29

17 13 igure 30 : nscrire et circonscrire un carré onstruisez un carré (voyez la figure 7). Pour inscrire ce carré dans un cercle, tracer les deux diagonales et ; posez une des branches de compas au point O, où les diagonales se coupent, et, avec une ouverture égale au rayon O, décrivez la circonférence : le carré sera inscrit ; et, pour le circonscrire, du point O, abaissez la perpendiculaire O sur le côté (voyez la figure 3) ; et, du point O comme centre, et de l intervalle O pris pour rayon, décrivez la circonférence ; cette circonférence sera inscrite dans le carré, et, par conséquent, le carré sera circonscrit. O igure 30 igure 31 : Étant donnée la ligne, tracer une ligne qui lui soit parallèle et à une distance égale à la ligne Prenez avec le compas la longueur de la, et, des points et, pris à volonté sur la ligne comme centre, décrivez les arcs et ; faites passer une ligne par le sommet de ces arcs : elle sera parallèle à la ligne. igure 31 igure 32 : Étant donnée la ligne, mener une ligne qui lui parallèle passant par un point donné e ce point, faites passer le sommet d un arc sur la ligne, comme à la figure précédente, et, avec la même ouverture de compas, portez une des pointes au point ; décrivez un arc en ; faites passer une ligne par le sommet de l arc en et par le point donné la ligne sera parallèle à la ligne et passera par le point donné. igure 32

18 14 igure 33 : Étant donnée la ligne, mener une ligne qui lui soit parallèle, passant par un point donné, par une autre méthode u point, pris pour centre, et avec une ouverture de compas égale à, décrivez l arc ; ensuite, du point, pris aussi comme centre, et avec le même rayon, décrivez un arc indéfini, en commençant au point, sur lequel vous porterez, avec le compas, la grandeur de l arc de en ; cela fait, tracez ; elle sera parallèle à la ligne, passant par le point donné. igure 33 igure 34 : onnaissant la diagonale du carré, construire ce carré Élevez, sur le milieu de la diagonale, la perpendiculaire (voyez la figure 1 re ) égale à la ligne ; ensuite, tirez les lignes,, et, et vous aurez le carré. O igure 34

19 igure 35 : onstruire un arc à plein cintre Tracez la ligne ; divisez cette ligne en deux parties égales au point (voyez la figure 1 re ) ; de ce point, pris pour centre et pour rayon, décrivez une demi-circonférence ; divisez-la en cinq parties égales (voyez la figure 29), aux points ; du même point, pris pour centre, et de l intervalle, décrivez une autre demi-circonférence sera aussi divisée en cinq parties égales aux points N OP Q, et vous aurez la face des pierres d une voûte à plein cintre toutes égales à la clef P. 15 O P N Q igure 35 L

20 16 igure 36 : Étant donné le diamètre, sur lequel on a tracé une demicirconférence, on demande une demi-ellipse qui ait la même hauteur que le demicercle donné, et son grand diamètre à volonté, tel que ivisez le diamètre du demi-cercle en parties égales ou inégales, comme dans cet exemple : en douze ; cela fait, vous élèverez à ces points des perpendiculaires au diamètre, telles que, K, etc. À l extrémité du diamètre vous tirerez la ligne égale au grand diamètre de l ellipse donnée, ensuite vous tirerez la ligne, et, des points, K, etc., vous tracerez les parallèles, KL, etc., à la ligne ; lesquelles lignes rencontreront le grand diamètre de l ellipse aux points, L, etc. À ces points, élevez des perpendiculaires au grand diamètre de l ellipse, et faites égal à et L égal à K, et ainsi des autres ; et, pour terminer la demi-ellipse, vous tracerez à la min les arcs, ; etc. ; il en résultera que la courbe de la demi-ellipse sera de même hauteur que la demi-circonférence, avec un diamètre de grandeur à volonté. On remarquera que, pour faire la courbe bien régulière, il faut que les perpendiculaires soient très rapprochées les unes des autres, principalement aux extrémités du diamètre, attendu que les arcs sont plus grands, tels que l arc et l arc. K L O igure 36

21 17 igure 37 : Tracez un arc appelé anse de panier Tirez la ligne, divisez-la en trois parties égales (voyez la figure 45), aux points et ; cela fait, des mêmes points et, pris pour centre et pour rayon, décrivez eux arcs qui se couperont au point ; de ce point, tirez les lignes et, que vous prolongerez à l infini : ensuite, du point comme centre et, pour rayons, tracez les arcs K et, en donnant la largeur pour l épaisseur de la pierre ; et, du point, pris pour centre et, pour rayons, tracez les deux arcs L et, en faisant égal à ; et, enfin, du point du point, pris pour centre, et, pris pour centre, et K, pour rayons, tracez les arcs KL et, et vous aurez une voûte à anse de panier. K igure 37 L igure 38 : onstruire une moulure appelée doussine et talon, qui se construisent de la même manière, entre les lignes et, suivant la ligne oblique ivisez la ligne en deux parties égales (voyez la figure 1 re ), au point ; des points et, pris pour centre, et pour rayon, décrivez les arcs et ; et, du point d intersection, avec la même ouverture de compas, tracez l arc ; de même, des points et, pris pour centre, et pour rayon, décrivez les arcs et, et, du point point d intersection, décrivez l arc, et vous aurez la doussine ou talon demandé. igure 38

22 18 igure 39 : onstruire une courbe employée pour faire les cannelures aux colonnes Tirez la ligne ; divisez-la en quatre parties égales (voyez la figure 45), aux points ; des points et, pris pour centre, et pour rayon, tracez les deux arcs, qui se couperont en ; du point d intersection, tirez les lignes et, prolongées indéfiniment ; cela fait, des points et, pris encore pour centre, et pour rayon, décrivez les deux cercles qui se touchent au point, lesquels couperont le prolongement des lignes et aux points et ; et, enfin, du point pris pour centre et pour rayon décrivez l arc, lequel, avec les deux arcs et, formera la courbe ou cannelure demandée. igure 39 M igure 40 : onstruire une voûte ogive Tracez la ligne ; élevez sur le milieu de cette ligne la perpendiculaire (voyez la figure 1 re ) ; prenez une distance à volonté sur la ligne pour former l épaisseur de la voûte, comme, par exemple de en et de en ; ensuite, du point, comme centre, et, pour rayons, décrivez les deux arcs et ; de même, du point, pris pour centre, et, pour rayons, décrivez les arcs et, lesquels rencontreront les deux premiers à la perpendiculaire, aux points,, et vous aurez la voûte ogive demandée. igure 40

23 19 igure 41 : onstruire une voûte surmontée Tirez la ligne, sur laquelle vous marquerez l épaisseur de la voûte, de en et de en ; cela fait, des points et, tirez les lignes et, à volonté et indéfinies, en formant les angles égaux et (voyez la figure 10) ; du point, pris pour centre, et avec les distances et, décrivez les arcs et ; et, du point, comme centre, avec les rayons et, décrivez les arcs et ; et, enfin, du point d intersection, pris aussi pour centre, et avec les rayons et, décrivez les arcs et, lesquels termineront la voûte surmontée. igure 41 igure 42 : onstruire un quart de rond sous la ligne u point abaissez une perpendiculaire à la ligne (voyez la figure 4), laquelle est horizontale, et, de ce point, pris comme centre, et pour rayon, décrivez l arc, et vous aurez le quart de rond demandé. igure 42 igure 43 : onstruire un congé sous la ligne u point abaissez la perpendiculaire ; du point menez la parallèle à la ligne (voyez la figure 32), et, du même point, pris pour centre, et pour rayon, décrivez l arc, et vous aurez le congé demandé. igure 43

24 20 igure 44 : onstruire une courbe appelée scotie, composée de arcs qui ont des rayons différents u point tracez la ligne verticale ; du point, extrémité de cette ligne, élevez la perpendiculaire égale à la verticale ; cela fait, divisez en deux parties égales, au point, prolongez de en, et faites le prolongement égal à, qui est la moitié de ; ensuite, du point abaissez la perpendiculaire O, et, de ce même point, pris pour centre, et pour rayon, décrivez l arc O, lequel, avec l arc, formeront la courbe O demandée. O igure 44 igure 45 : ivisez la ligne LM en cinq parties égales Tracez une ligne indéfinie ; prenez, avec un compas, une ouverture plus grande que la cinquième partie de la ligne LM ; portez cette ouverture de compas sur la ligne indéfinie, en commençant au point ; de aux points,,, K et, cette ligne est donc divisée en cinq parties ; c est-à-dire la ligne ; et, des points et, pris pour centre, et pour rayon, décrivez deux arcs qui se couperont au point ; tirez les lignes et : vous aurez une triangle équilatéral, comme à la figure 22 ; ensuite prenez avec le compas la longueur de la ligne LM, que vous voulez diviser en cinq parties égales ; portez cette ouverture sur les lignes et, de en et de en ;de ces points et, tracez la ligne, laquelle sera égale à la ligne LM, et divisée en cinq partie égales. Par la même méthode on peut diviser une ligne en un nombre quelconque de parties égales. K L igure 45 M

25 21 igure 46 : utre méthode pour diviser une ligne en parties égales quelconques Tracer la ligne que vous voulez diviser, telle que la ligne, en cinq parties égales ; du point, pris pour centre, et pour rayon, décrivez l arc indéfini T, que vous terminerez à un point quelconque Z ; ensuite, du point, pris pour centre, et a pour rayon, décrivez la ligne indéfinie Z, que vous diviserez en cinq parties égales, d une grandeur à volonté, avec le compas ; du point aux points M, N, O, P et U, divisez, avec la même ouverture de compas, la ligne X, du point aux points L, K,, et V ; tirez les lignes V, M, N, OK, P L et U : elles diviseront la ligne en cinq parties égales, aux points,, et. P O N M K X V R igure 46 T U Z L igure 47 : Moyen facile pour trouver plusieurs points d une circonférence, sans le secours du compas onstruisez le carré (voyez les figures 7 et 8) ; tracez les diagonales a et ; elles se couperont au point O, lequel est le centre du carré ; de ce point O menez la parallèle à, toujours par le point O ; tracez la parallèle à la ligne : vous aurez les quatre points,,,, qui sont quatre points de la circonférence ; pour en trouver quatre autres, tirez les lignes,, et ; elles couperont les diagonales aux points, K, L, M ; ensuite, du point, pris pour centre, et L, M pour rayons, décrivez les arcs LR et MT ; des points R et T, tracez les lignes RN et P T, parallèles à ; elles couperont les deux diagonales aux points V, U, X, Y, qui sont des points de la circonférence. insi, par cette figure 47, on aura trouvé huit points de la circonférence, sans le secours du compas. N U X R P V K O L M Y T igure 47

26 22 igure 48 : Trouvez huit autres points par la figure 48 Tracez, comme dans la figure précédente, le carré et les lignes et, qui se coupent au point O ; divisez les deux côtés du carré et, chacun en huit parties égales (voyez la figure 45), aux points 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 et 8 ; tracez les lignes et 1 : elles se couperont au point R ; tirez les lignes et 2 : elles se couperont au point P ; tracez aussi les lignes et 7 : elles se couperont au point K ; tracez les lignes et 6 : elles se couperont au point L ; tracez les lignes et 7 : elles se couperont au point ; tracez les lignes et 2, : elles se couperont au point M ; et enfin tracez les lignes et 1 : elles se couperont au point Q ; et vous remarquerez que les huit points Q, M, L,, K, N, P et R sont des points de la circonférence ; lesquels, avec les huit points de la figure 47, font seize points de la circonférence servant à mettre un cercle en perspective, et à plusieurs autres usages, comme je le ferai connaître dans l ouvrage qui suivra celui-ci Q M L O R P N K igure 48 igure 49 : Tracer un ovale au moyen de deux cercles Tracez la ligne horizontale ; divisez-la en trois parties égales, aux points et ; lesquels étant pris pour centre et pour rayon, décrivez les deux cercles qui se coupent aux points et ; ensuite tracez les lignes prolongée jusqu en K, prolongée jusqu en, prolongée jusqu en, et prolongée jusqu en L ; cela fait, du point, pris pour centre, et pour rayon, décrivez l arc ; et, du point, pris aussi pour centre, et pour rayon, décrivez l arc ; et, du point, pris aussi pour centre, et L pour rayon, décrivez l arc KL, et vous aurez l ovale proposé. K igure 49 L

PRATIQUE DU COMPAS ou. Traité élémentaire de tous les traits servant aux Arts et Métiers et à la construction des Bâtiments

PRATIQUE DU COMPAS ou. Traité élémentaire de tous les traits servant aux Arts et Métiers et à la construction des Bâtiments PRTQU U OMPS ou Traité élémentaire de tous les traits servant aux rts et Métiers et à la construction des âtiments ZR, éomètre ii Reproduction de l édition de 1833, VNN, imprimerie TMON Père et ils, par

Plus en détail

Utilisation de l outil numérique via «géogébra» pour la pratique de la géométrie au cycle 3. Déroulement de l animation :

Utilisation de l outil numérique via «géogébra» pour la pratique de la géométrie au cycle 3. Déroulement de l animation : Utilisation de l outil numérique via «géogébra» pour la pratique de la géométrie au cycle 3 Déroulement de l animation : - 0] Préambule (30 min) a) Introduction b) Programme du cycle 3 - I] Première prise

Plus en détail

Triangles. I - Définition du triangle. II - Somme des angles d un triangle

Triangles. I - Définition du triangle. II - Somme des angles d un triangle Triangles Un chapitre complet sur les triangles. Ne pensez pas que puisqu il n y a qu un mot dans le titre, il sera court, au contraire. Beaucoup de nouvelles notions vont être énoncées dans ce cours sur

Plus en détail

a. Avec la règle et l équerre : La médiatrice d une segment [AB] est la droite (d) perpendiculaire à ce segment et passant par son milieu.

a. Avec la règle et l équerre : La médiatrice d une segment [AB] est la droite (d) perpendiculaire à ce segment et passant par son milieu. :.. 6 - TR - SYTR XL URS STRUT L TR U ST []. a. vec la règle et l équerre : La médiatrice d une segment [] est la droite perpendiculaire à ce segment et passant par son milieu.. n mesure le segment []

Plus en détail

Démonstration des propriétés géométriques du plan niveau collège

Démonstration des propriétés géométriques du plan niveau collège Démonstration des propriétés géométriques du plan niveau collège Propriété : Si un point est sur un segment et à égale distance de ses extrémités alors ce point est le milieu du segment. Si un point est

Plus en détail

FORMULAIRE DE MATHEMATIQUES CLASSE DE TROISIEME

FORMULAIRE DE MATHEMATIQUES CLASSE DE TROISIEME 2012 FORMULAIRE DE MATHEMATIQUES CLASSE DE TROISIEME NOUS VOUS PRESENTONS ICI UN FORMULAIRE CONTENANT LES DEFINITIONS, PROPRIETES ET THEOREMES VUS EN COURS DE MATHEMATIQUES TOUT AU LONG DE VOTRE SCOLARITE

Plus en détail

Module 8 : Périmètre et aire de figures planes

Module 8 : Périmètre et aire de figures planes RÉDUCTION DES ÉCARTS DE RENDEMENT 9 e année Module 8 : Périmètre et aire de figures planes Guide de l élève Module 8 Périmètre et aire de figures planes Évaluation diagnostique...3 Aire de parallélogrammes,

Plus en détail

COURS : LA SYMÉTRIE AXIALE

COURS : LA SYMÉTRIE AXIALE HPTRE 7 OURS : L SYMÉTRE XLE Extrait du programme de la classe de Sixième : ONTENU Symétrie orthogonale par rapport à une droite (symétrie axiale) OMPÉTENES EXGLES -onstruire le symétrique d un point,

Plus en détail

CHAPITRE 4 : LA SYMETRIE AXIALE ET FIGURES GEOMETRIQUES

CHAPITRE 4 : LA SYMETRIE AXIALE ET FIGURES GEOMETRIQUES HPITRE 4 : L SYMETRIE XILE ET FIGURES GEOMETRIQUES 1. La médiatrice d un segment On dit que est la médiatrice du segment [] si : - - Ex 1 : Trace la médiatrice de [IJ] et [MN] puis place G pour que soit

Plus en détail

Si deux droites sont parallèles à une même troisième. alors les deux droites sont parallèles entre elles. alors

Si deux droites sont parallèles à une même troisième. alors les deux droites sont parallèles entre elles. alors N I) Pour démontrer que deux droites (ou segments) sont parallèles (d) // (d ) (d) // (d ) deux droites sont parallèles à une même troisième les deux droites sont parallèles entre elles (d) // (d) deux

Plus en détail

CHAPITRE IV. Utiliser la définition de la médiatrice d un segment ainsi que la caractérisation de ses points par la propriété d équidistance ( )

CHAPITRE IV. Utiliser la définition de la médiatrice d un segment ainsi que la caractérisation de ses points par la propriété d équidistance ( ) HPITRE IV TRINGLES OMPÉTENES ÉVLUÉES DNS E HPITRE : (T : compétences transversales, N : activités numériques, G : activités géométriques, F : gestion de données et fonctions) Intitulé des compétences Eval.1

Plus en détail

Fiche No 1. Figures élémentaires

Fiche No 1. Figures élémentaires Fiche No 1 Figures élémentaires 1) Mise en route Pour travailler avec le programme GeoGebra en ligne tapez : www.geogebra.org, puis Téléchargement et enfin Webstart : Dans la feuille GeoGebra qui s ouvre

Plus en détail

DESSIN TECHNIQUE 1 POURQUOI LE DESSIN TECHNIQUE?

DESSIN TECHNIQUE 1 POURQUOI LE DESSIN TECHNIQUE? STS Génie Optique Technologie ETUDE DES CONSTRUCTIONS Cours Dessin technique DESSIN TECHNIQUE 1 POURQUOI LE DESSIN TECHNIQUE? Une pièce réelle a une existence matérielle. Elle occupe un espace à 3 dimensions.

Plus en détail

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation.

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation. Avant-propos La vue en perspective correspond bien à une perception humaine de l espace. La représentation d une perspective à l aide de la géométrie traduit, elle, avec précision les phénomènes optiques

Plus en détail

1.1 DIFFÉRENTS TYPES DE LIGNE

1.1 DIFFÉRENTS TYPES DE LIGNE sghhhf hhfhhj gbjgbj bsghh hfhh jgbjgbbs bbsghhhf ;y dpi CHAPITRE 1 LES DIVERSES LIGNES DANS UN CROQUIS Dans tous les dessins, le langage de base est la ligne. Que celle-ci soit droite, verticale, horizontale

Plus en détail

Polygones, triangles et quadrilatères

Polygones, triangles et quadrilatères Polygones, triangles et quadrilatères I) Les polygones 1) Définition : Un polygone est une figure fermée composée de plusieurs segments (au moins trois). 2) Vocabulaire a) Les côtés Chaque segment qui

Plus en détail

COMPTE-RENDU «MATHS EN JEANS» LYCEE OZENNE Groupe 1 : Comment faire une carte juste de la Terre?

COMPTE-RENDU «MATHS EN JEANS» LYCEE OZENNE Groupe 1 : Comment faire une carte juste de la Terre? Claire FORGACZ Marion GALLART Hasnia GOUDJILI COMPTERENDU «MATHS EN JEANS» LYCEE OZENNE Groupe 1 : Comment faire une carte juste de la Terre? Si l on se pose la question de savoir comment on peut faire

Plus en détail

Géométrie synthétique : Juillet 2005 (première série) Nom. Question 3 : (25%) Numéro

Géométrie synthétique : Juillet 2005 (première série) Nom. Question 3 : (25%) Numéro Géométrie synthétique : Juillet 2005 (première série) Question 3 : (25%) On donne dans le même plan, un point fixe F, et un cercle fixe de centre O et de rayon R. Par F, on mène une droite qui intersecte

Plus en détail

Quels polygones sont formés par les milieux des côtés d un autre polygone?

Quels polygones sont formés par les milieux des côtés d un autre polygone? La recherche à l'école page 13 Quels polygones sont formés par les milieux des côtés d un autre polygone? par d es co llèg es n dré o ucet de Nanterre et Victor ugo de Noisy-le-rand enseignants : Martine

Plus en détail

Communication graphique

Communication graphique Introduction générale Partie I. La projection parallèle 1. Le dessin multivue 2. La méthode de Monge 3. L axonométrie 4. Courbes de Bézier 5. La projection cotée (topographie) Projection cotée Méthode

Plus en détail

Esquisse. Sommaire A01 A04 A08 A05 A09 A12. ERP Georges GUYNEMER - LYON Exercices sur solidworks niveau A1 alain Aparicio 1

Esquisse. Sommaire A01 A04 A08 A05 A09 A12. ERP Georges GUYNEMER - LYON Exercices sur solidworks niveau A1 alain Aparicio 1 Exercices Solidworks Niveau A1 Esquisse Sommaire A01 A02 A03 A04 A05 A06 A07 A08 A09 A10 A11 A12 ERP Georges GUYNEMER - LYON Exercices sur solidworks niveau A1 alain Aparicio 1 Préparation des exercices

Plus en détail

TRIGONOMETRIE ET CALCUL NUMERIQUE

TRIGONOMETRIE ET CALCUL NUMERIQUE TRIGONOMETRIE ET CALCUL NUMERIQUE Questions 2010-2013 Exercice 1 2 2 sin(4 x)cos( x) 2sin( x)cos (2 x) 1 2sin ( x) (valeurs numériques) x 45 k 90 ;10 k 120 ;50 k 120 k Exercice 2 tg x 3tg x 4 4 (valeurs

Plus en détail

DESSIN. Le point. La ligne CONCEPTS DE BASE SUR LA FORME

DESSIN. Le point. La ligne CONCEPTS DE BASE SUR LA FORME DESSIN CONCEPTS DE BASE SUR LA FORME Le point En géométrie, un point est le plus petit élément constitutif de l'espace géométrique, c'est-à-dire un lieu au sein duquel on ne peut distinguer aucun autre

Plus en détail

La médiatrice d un segment

La médiatrice d un segment EXTRT DE CURS DE THS DE 4E 1 La médiatrice d un segment, la bissectrice d un angle La médiatrice d un segment Définition : La médiatrice d un segment est l ae de smétrie de ce segment ; c'est-à-dire que

Plus en détail

Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés

Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : Exercice 1 : notion de vecteur, transformation de points par translation et vecteurs égaux Exercice 2 : parallélogramme

Plus en détail

Chapitre 8 - Trigonométrie

Chapitre 8 - Trigonométrie Chapitre 8 - Trigonométrie A) Rappels et compléments ) Le cercle trigonométrique a) Définitions On appelle cercle trigonométrique le cercle de centre O et de rayon dans un repère orthonormal (O, I, J),

Plus en détail

ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE CE1D 2010

ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE CE1D 2010 NOM : Prénom : Classe : MINISTÈRE DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE CE1D 2010 Mathématiques Livret 1 Pour cette première partie : la calculatrice est interdite tu auras besoin de ton

Plus en détail

OLYMPIADES ACADÉMIQUES DE MATHÉMATIQUES

OLYMPIADES ACADÉMIQUES DE MATHÉMATIQUES session 20 LYMPIADES ACADÉMIQUES DE MATHÉMATIQUES CLASSE DE PREMIÈRE MERCREDI 23 MARS 20 Durée de l épreuve : 4 heures Les quatre exercices sont indépendants. L usage de la calculatrice est autorisé. Ce

Plus en détail

Comment faire du dessin technique Principe de cette projection Soit un objet technique à projeter.

Comment faire du dessin technique Principe de cette projection Soit un objet technique à projeter. Comment faire du dessin technique Principe de cette projection Soit un objet technique à projeter. Veuillez visionner le document sur la formation en ligne. Corniche : objet technique à dessiner. Plaçons

Plus en détail

D = 5 2 4 0,5. 4 points. D = 5 2 2 D = 5 donc D est un nombre entier. 0,5

D = 5 2 4 0,5. 4 points. D = 5 2 2 D = 5 donc D est un nombre entier. 0,5 ACTIVITÉS NUMÉRIQUES (12 s) Montrer que D est un nombre entier. Ê D = 5 12 2 D = 5 2 Exercice n 1 : Toutes les étapes de calcul devront figurer sur la copie. 1. On donne A = + 1 + 2. Calculer et donner

Plus en détail

CorelDRAW 12 sait magnétiser! Article de Steve Bain

CorelDRAW 12 sait magnétiser! Article de Steve Bain CorelDRAW 12 sait magnétiser! Article de Steve Bain Vous avez jamais eu du fil à retordre en alignant votre curseur sur un objet quelconque? Rien ne vous empêche de dire adieu à ce tâtonnement fastidieux.

Plus en détail

Priorités de calcul :

Priorités de calcul : EXERCICES DE REVISION POUR LE PASSAGE EN QUATRIEME : Priorités de calcul : Exercice 1 : Calcule en détaillant : A = 4 + 5 6 + 7 B = 6 3 + 5 C = 35 5 3 D = 6 7 + 8 E = 38 6 3 + 7 Exercice : Calcule en détaillant

Plus en détail

LES COUPES VERTICALES

LES COUPES VERTICALES LES COUPES VERTICALES 1- GENERALITES : La coupe verticale est effectuée sur la totalité de la construction. Elle peut être droite ou brisée à plans parallèles. Le repérage de la coupe doit figurer sur

Plus en détail

Cap Maths : Fiches séquences. Unité 12. Ce1. Séance 1

Cap Maths : Fiches séquences. Unité 12. Ce1. Séance 1 Cap Maths : Fiches séquences Séance 1 Unité 12 1. Problèmes dictés. Problème a : Lisa voit 3 moutons dans un pré. Elle compte les pattes. Combien en trouve-t-elle? Problème b : Alex lance 4 dés. Tous les

Plus en détail

Activités à faire à la maison pour renforcer le concept de formes géométriques

Activités à faire à la maison pour renforcer le concept de formes géométriques pour renforcer le concept de formes géométriques Une œuvre en figures planes Crée une œuvre qui comprend toutes les figures planes décrites ci-dessous. Un cercle jaune Deux triangles isocèles rouges non

Plus en détail

Chapitre V. Polygones semblables

Chapitre V. Polygones semblables hapitre V Polygones semblables 1. Photocopieuse. Sur la photocopieuse du collège, on peut lire les pourcentages d agrandissement ou de réduction préprogrammés : 141%, 115%, 100%, 93%, 82%, 75%, 71%, et

Plus en détail

ACTIVITÉS. Droites remarquables du triangle. 1 Carte d identité CHAPITRE

ACTIVITÉS. Droites remarquables du triangle. 1 Carte d identité CHAPITRE HPTRE 10 Droites remarquables du triangle TVTÉS 1 arte d identité À partir d un même triangle, et à l aide d un logiciel de géométrie, Philippe a réalisé ces quatre constructions. Fig. 1 Fig. 2 Fig. 3

Plus en détail

TOP SECRET. Réservés aux élèves de la classe de 6 ème 3

TOP SECRET. Réservés aux élèves de la classe de 6 ème 3 TOP SECRET Réservés aux élèves de la classe de 6 ème 3 Étude d une œuvre de Piet Mondrian La mission qui vous est confiée : Reproduire une œuvre de Piet Mondrian à l aide du logiciel GeoGebra sur le salon

Plus en détail

Pour écrire et lire les nombres entiers

Pour écrire et lire les nombres entiers Pour écrire et lire les nombres entiers Les nombres s écrivent avec des chiffres: 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 Les nombres s écrivent avec des mots : un, deux dix, onze, vingt, trente cent, mille, million,

Plus en détail

Diplôme National du Brevet Métropole - La Réunion - Mayotte - Session 2009

Diplôme National du Brevet Métropole - La Réunion - Mayotte - Session 2009 Diplôme National du Brevet Métropole - La Réunion - Mayotte - Session 2009 L usage de la calculatrice est autorisé, dans le cadre de la réglementation en vigueur. I - Activités numériques II - Activités

Plus en détail

BREVET BLANC *** MATHEMATIQUES *** Année 2015

BREVET BLANC *** MATHEMATIQUES *** Année 2015 BREVET BLANC *** MATHEMATIQUES *** Année 2015 L orthographe, le soin, la qualité, la clarté et la précision des raisonnements seront pris en compte à hauteur de 4 points sur 40 dans l appréciation de la

Plus en détail

RELEVE DE COQUES. I ) Mise en place de la coque.

RELEVE DE COQUES. I ) Mise en place de la coque. RELEVE DE COQUES Effectuer le relevé d une coque est une chose simple mais qui demande un peu de méthode et de soin avant les premiers coups de crayon sur la feuille de papier. I ) Mise en place de la

Plus en détail

OUTILS DE DESSIN OUTIL RECTANGLE OUTIL LIGNE DESSINER UN RECTANGLE : DESSINER UN CARRÉ : CONSTRUIRE UNE LIGNE DIMENSIONS PRÉCISES :

OUTILS DE DESSIN OUTIL RECTANGLE OUTIL LIGNE DESSINER UN RECTANGLE : DESSINER UN CARRÉ : CONSTRUIRE UNE LIGNE DIMENSIONS PRÉCISES : SketchUp - Outils de dessin- 1/5 OUTILS DE DESSIN OUTIL RECTANGLE L outil Rectangle permet de dessiner un rectangle en 2D sur un plan et d entrer ses dimensions au clavier. Une fois sélectionné, votre

Plus en détail

Activités numériques

Activités numériques Sujet et correction Stéphane PASQUET, 25 juillet 2008 2008 Activités numériques Exercice On donne le programme de calcul suivant : Choisir un nombre. a) Multiplier ce nombre pas 3. b) Ajouter le carré

Plus en détail

Olympiades de mathématiques. Classes de première des. Séries ES, L et Technologiques. Durée : 4 heures

Olympiades de mathématiques. Classes de première des. Séries ES, L et Technologiques. Durée : 4 heures Académie de Montpellier et Maroc Olympiades de mathématiques Classes de première des Séries ES, L et Technologiques Durée : 4 heures Ce sujet comporte quatre exercices indépendants et six pages numérotées

Plus en détail

Les droites (d 1 ) et (d 2 ) sont sécantes en A Le point A est le point d intersection des 2 droites

Les droites (d 1 ) et (d 2 ) sont sécantes en A Le point A est le point d intersection des 2 droites I Droites perpendiculaires Lorsque deux droites se coupent, on dit qu elles sont sécantes Les droites (d 1 ) et (d 2 ) sont sécantes en A Le point A est le point d intersection des 2 droites Lorsque deux

Plus en détail

«Sextant» expérimental papier (mais c est plutôt un «quadrant»!) principes de mise en œuvre de la navigation astro.

«Sextant» expérimental papier (mais c est plutôt un «quadrant»!) principes de mise en œuvre de la navigation astro. «Sextant» expérimental papier (mais c est plutôt un «quadrant»!) principes de mise en œuvre de la navigation astro. Traçage 1 Matériel nécessaire : un réglet gradué en mm un crayon à mine très fine (0.5

Plus en détail

9 è et 10 è années 2013

9 è et 10 è années 2013 Partie A: Chaque bonne réponse vaut 3 points. Jeu-concours international KANGOUROU DES MATHÉMATIQUES 1. Le nombre n'est pas divisible par (A). (B). (C). (D). (E). 2. Les huit demi-cercles inscrits à l'intérieur

Plus en détail

AC AB. A B C x 1. x + 1. d où. Avec un calcul vu au lycée, on démontre que cette solution admet deux solutions dont une seule nous intéresse : x =

AC AB. A B C x 1. x + 1. d où. Avec un calcul vu au lycée, on démontre que cette solution admet deux solutions dont une seule nous intéresse : x = LE NOMBRE D OR Présentation et calcul du nombre d or Euclide avait trouvé un moyen de partager en deu un segment selon en «etrême et moyenne raison» Soit un segment [AB]. Le partage d Euclide consiste

Plus en détail

Groupe seconde chance Feuille d exercices numéro 4

Groupe seconde chance Feuille d exercices numéro 4 Groupe seconde chance Feuille d exercices numéro 4 Exercice 1 Ecrire un programme de construction de la figure suivante. On utilisera seulement deux mesures : le rayon du cercle est 8 cm, la largeur d

Plus en détail

Éléments de perspective et tracés des ombres

Éléments de perspective et tracés des ombres DROIT TECHNIQUES GENERAUX chapitre 1 - GÉnÉralitÉs 2. le champ visuel du Spectateur Champ visuel du spectateur 2.1. Ouverture des angles optiques Angle optique : 28 La hauteur du tableau tient deux fois

Plus en détail

Géométrie dans l espace

Géométrie dans l espace Géométrie dans l espace A l école primaire Cycle 2 (programme du 19/06/2008) CP CE1 Reconnaître et nommer le cube et le pavé droit. Reconnaître, décrire, nommer quelques solides droits : cube, pavé Manuel

Plus en détail

La hauteur du Soleil et la durée d une journée

La hauteur du Soleil et la durée d une journée La hauteur du Soleil et la durée d une journée On dit que le Soleil se lève à l Est pour se coucher à l Ouest ou encore que le Soleil est au zénith à midi. Cela n est pas vrai ou plus exactement pas toujours

Plus en détail

Probabilités. I - Expérience aléatoire. II - Evénements

Probabilités. I - Expérience aléatoire. II - Evénements Probabilités Voici le premier cours de probabilités de votre vie. N avez-vous jamais eut envie de comprendre les règles des grands joueurs de poker et de les battre en calculant les probabilités d avoir

Plus en détail

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique?

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique? Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir Enoncé : d une même problématique? Une histoire de boîtes (cinquième) On dispose d une feuille

Plus en détail

RALLYE MATHÉMATIQUE DE FRANCHE-COMTÉ Qualifications du mardi 7 février 2006

RALLYE MATHÉMATIQUE DE FRANCHE-COMTÉ Qualifications du mardi 7 février 2006 RALLYE MATHÉMATIQUE DE FRANCHE-COMTÉ Qualifications du mardi 7 février 2006 Les classes de troisième doivent résoudre les exercices à 6. Les classes de seconde doivent résoudre les exercices 4 à 9. La

Plus en détail

Thème N 2 : FIGURES PLANES (1)

Thème N 2 : FIGURES PLANES (1) Thème N 2 : FGURES PLNES (1) NTTN L EMNSTRTN TRNGLE ET RTES PRLLELES (1) : RTE ES MLEUX la fin du thème, tu dois savoir : Notion de émonstration : onnaître les Règles du débat mathématiques Savoir donner

Plus en détail

JEU DU MANCHON. On peut augmenter le nombre d enfants, mais il faut augmenter le nombre de manchons (un manchon par enfant).

JEU DU MANCHON. On peut augmenter le nombre d enfants, mais il faut augmenter le nombre de manchons (un manchon par enfant). JEU DU MANCHON Ce jeu "tactile" est prévu pour 1 à 4 enfants à partir de 4 ans. On peut augmenter le nombre d enfants, mais il faut augmenter le nombre de manchons (un manchon par enfant). Contenu : 25

Plus en détail

Activités de généralisation pour l aire

Activités de généralisation pour l aire Activités de généralisation pour l aire L aire du rectangle et du carré But Cette activité permet de développer la formule pour calculer l aire de la surface du rectangle et celle du carré. Matériel Rectangles

Plus en détail

a)54 895 b) 21 542 c)103 984 d) 65 214 CM2

a)54 895 b) 21 542 c)103 984 d) 65 214 CM2 DISTINGUER CHIFFRE ET NOMBRES Num 1 Dans notre système de numération, il y a 10 chiffres : 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 et 9 Un nombre s écrit avec un ou plusieurs chiffres, qui ont chacun une valeur différente

Plus en détail

Brevet des collèges, correction, Métropole, 28 juin 2011

Brevet des collèges, correction, Métropole, 28 juin 2011 Brevet des collèges, correction, Métropole, 28 juin 2011 Activités numériques 12 points Exercice 1 Un dé cubique a 6 faces peintes : une en bleu, une en rouge, une en jaune, une en vert et deux en noir.

Plus en détail

4 7 nombres entiers impairs consécutifs ont pour somme 1071. Quels sont ces nombres?

4 7 nombres entiers impairs consécutifs ont pour somme 1071. Quels sont ces nombres? Problèmes et équations. Pour chacun des problèmes ci-dessous, on essaiera de donner une solution algébrique ( à l aide d une équation, d un système d équations, d une inéquation ) mais aussi, à chaque

Plus en détail

Les graphes planaires

Les graphes planaires Les graphes planaires Complément au chapitre 2 «Les villas du Bellevue» Dans le chapitre «Les villas du Bellevue», Manori donne la définition suivante à Sébastien. Définition Un graphe est «planaire» si

Plus en détail

Les secrets des couleurs 1

Les secrets des couleurs 1 Les secrets des couleurs 1 Les secrets des couleurs L autre jour, mon artiste m a fait une farce. Elle m a demandé de fabriquer du rouge en mélangeant d autres couleurs. J ai pris mes crayons de couleurs

Plus en détail

Affaire de logique du Monde daté du 12 septembre 2009

Affaire de logique du Monde daté du 12 septembre 2009 Affaire de logique du Monde daté du 12 septembre 2009 On considère un secteur angulaire de sommet O, de rayon r et d angle π. On inscrit 3 un carré ABCD dans ce secteur, de trois façons différentes, comme

Plus en détail

GLOSSAIRE MATHÉMATIQUE

GLOSSAIRE MATHÉMATIQUE Chapitre 9 - GM GLOSSAIRE MATHÉMATIQUE EN GÉOMÉTRIE DE L'ESPACE GM_01 règle GM_02 GM_03 GM_04 GM_05 GM_06 GM_07 tourne GM_08 GM_09 GM_10 GM_11 plan GM_12 GM_13 GM_14 GM_15 GM_16 GM_17 GM_18 Dessin schématisant

Plus en détail

Vecteurs Translation et rotation

Vecteurs Translation et rotation HPTR 10 Vecteurs Translation et rotation bjectifs Établir une relation entre les vecteurs et la translation. onstruire un représentant du vecteur somme à l aide d un parallélogramme. onstruire et caractériser

Plus en détail

EVALUATIONS MI-PARCOURS CM2

EVALUATIONS MI-PARCOURS CM2 Les enseignants de CM2 de la circonscription de METZ-SUD proposent EVALUATIONS MI-PARCOURS CM2 Mathématiques Livret enseignant NOMBRES ET CALCUL Circonscription de METZ-SUD Page 1 Séquence 1 : Exercice

Plus en détail

Solides et patrons. Cours

Solides et patrons. Cours Solides et patrons EXERCICE 1 : Cours 1) Représenter un cube en perspective cavalière. 2) Qu est-ce qu un polyedre? 3) Qu est-ce qu un prisme droit? Si les bases du prisme ont n côtés combien le prisme

Plus en détail

Aperçu. Matériel. But du jeu. 3 à 10 joueurs. A partir de 10 ans. 15 minutes. scores)

Aperçu. Matériel. But du jeu. 3 à 10 joueurs. A partir de 10 ans. 15 minutes. scores) Aperçu 3 à 10 joueurs A partir de 10 ans 15 minutes Matériel - 40 cartes dessins - 6 cartes votes (A à F) - 54 mini-cartes scores (de 1 à 3 en triple exemplaire pour chaque carte vote) - 1 Pochette à fenêtres,

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICE

MARCHE PUBLIC DE SERVICE MARCHE PUBLIC DE SERVICE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) POUVOIR ADJUDICATEUR DEPARTEMENT DE LA CHARENTE OBJET DE LA CONSULTATION RÉALISATION D UNE MISSION DE DIAGNOSTIC SUR L ACCESSIBILITÉ

Plus en détail

Diplôme National du Brevet. Épreuve blanche Proposition de corrigé. Externat Notre Dame

Diplôme National du Brevet. Épreuve blanche Proposition de corrigé. Externat Notre Dame Diplôme National du Brevet Épreuve blanche Proposition de corrigé Externat Notre Dame Vendredi 9 décembre 2011 durée de l'épreuve : 2 h I - Activités numériques II - Activités géométriques III Problème

Plus en détail

N1 : LES CHIFFRES Comme pour écrire des mots, il y a besoin des lettres, pour écrire des nombres il y a besoin des chiffres : 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9

N1 : LES CHIFFRES Comme pour écrire des mots, il y a besoin des lettres, pour écrire des nombres il y a besoin des chiffres : 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 N1 : LES CHIFFRES Comme pour écrire des mots, il y a besoin des lettres, pour écrire des nombres il y a besoin des chiffres : 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 N2 : LES NOMBRES Avec ces chiffres, on peut écrire des

Plus en détail

Traits Lignes Utilisation Exemple

Traits Lignes Utilisation Exemple Voici les lignes conventionnelles qui sont utilisées pour le dessin technique. Toute ligne peut être un tracé fort, moyen ou faible. Elles sont donc classées de cette façon : Traits Lignes Utilisation

Plus en détail

L17 : Médiatrice d un segment.

L17 : Médiatrice d un segment. L17 : édiatrice d un segment. édiatrice d un segment : Définition : La médiatrice d un segment [] est la droite (d) perpendiculaire à ce segment et passant par son milieu. d Construction d une médiatrice

Plus en détail

Quadrature n 74 (2009) 10 22. Online Material

Quadrature n 74 (2009) 10 22. Online Material Quadrature n 74 (009) 10 Online Material E. Brugallé, Online Material Un peu de géométrie tropicale Solutions des exercices Erwan Brugallé Université Pierre et Marie Curie, Paris 6, 175 rue du Chevaleret,

Plus en détail

DESSIN EN PERSPECTIVE.

DESSIN EN PERSPECTIVE. DESSIN EN PERSPECTIVE. Pour représenter le volume d un objet ou d une image dans un plan, on utilise la perspective. C'est l'art de représenter les objets en trois dimensions sur une surface à deux dimensions,

Plus en détail

Les quatre opérations sur les nombres entiers Statistiques et probabilités I. Code Unités Devoirs Code Unités Devoirs

Les quatre opérations sur les nombres entiers Statistiques et probabilités I. Code Unités Devoirs Code Unités Devoirs 1 re secondaire 2 e secondaire Les quatre opérations sur les nombres entiers Statistiques et probabilités I MAT-1005-2 2 3 MAT-2008-2 2 3 (+, -, x, ) dans l ensemble des entiers Z. Ce premier cours portant

Plus en détail

Cours3. Applications continues et homéomorphismes. 1 Rappel sur les images réciproques

Cours3. Applications continues et homéomorphismes. 1 Rappel sur les images réciproques Université de Provence Topologie 2 Cours3. Applications continues et homéomorphismes 1 Rappel sur les images réciproques Soit une application f d un ensemble X vers un ensemble Y et soit une partie P de

Plus en détail

Les mathématiques à la maison Volume 3 Chapitre 9

Les mathématiques à la maison Volume 3 Chapitre 9 Volume 3 Chapitre 9 Consignes logiques Dans ce chapitre, l enfant exercera sa concentration en utilisant une série de règles imposées. Assurez-vous qu il comprenne bien chacune des règles et, au besoin,

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

exercices travail autonome

exercices travail autonome travail autonome 1 On considère les quatre figures suivantes : 6 On considère les quatre figures suivantes : R R R T Fig. 1 Fig. 2 (d) R T Fig. 1 Fig. 2 T Fig. 3 Fig. 4 À l aide du codage des figures,

Plus en détail

Cercle trigonométrique et mesures d angles

Cercle trigonométrique et mesures d angles Cercle trigonométrique et mesures d angles I) Le cercle trigonométrique Définition : Le cercle trigonométrique de centre O est un cercle qui a pour rayon 1 et qui est muni d un sens direct : le sens inverse

Plus en détail

COURS AUTOCAD DESSINER

COURS AUTOCAD DESSINER COURS AUTOCAD DESSINER Commandes de dessin Commandes relatives aux blocs Commande Hachures Commande région Commandes de texte La commande ligne Elle permet de tracer des segments Il faut indiquer : Le

Plus en détail

Initiation aux probabilités.

Initiation aux probabilités. Initiation aux probabilités. On place dans une boite trois boules identiques à l exception de leur couleur : une boule est noire, une est blanche, la troisième est grise. On tire une des boules sans regarder,

Plus en détail

Mécanique des solides déformables

Mécanique des solides déformables Mécanique des solides déformables Auteur Michel MAYA 1 Descriptions 2 Représentations graphiques Ce cours est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité + Pas d utilisation

Plus en détail

Développements limités, équivalents et calculs de limites

Développements limités, équivalents et calculs de limites Développements ités, équivalents et calculs de ites Eercice. Déterminer le développement ité en 0 à l ordre n des fonctions suivantes :. f() e (+) 3 n. g() sin() +ln(+) n 3 3. h() e sh() n 4. i() sin(

Plus en détail

Une demi droite est limitée d un côté et illimitée de l autre

Une demi droite est limitée d un côté et illimitée de l autre I La demi-droite Une demi droite est limitée d un côté et illimitée de l autre Le point A s appelle l origine de la demi-droite. On la note [AB) ou [Ax). (B est un point de la demi-droite mais pas x qui

Plus en détail

En mathématiques, pour savoir si un énoncé est vrai ou faux, on utilise certaines règles. En voici quelques-unes :

En mathématiques, pour savoir si un énoncé est vrai ou faux, on utilise certaines règles. En voici quelques-unes : 1. Les règles du débat mathématique En mathématiques, pour savoir si un énoncé est vrai ou faux, on utilise certaines règles. En voici quelques-unes : (1) Un énoncé mathématique est soit vrai, soit faux

Plus en détail

Esquisse. Sommaire A16 A14 A13 A15 A17 A20 A19 A18 A24 A22 A21 A23. ERP Georges GUYNEMER - LYON Exercices sur solidworks niveau A2 alain Aparicio 1

Esquisse. Sommaire A16 A14 A13 A15 A17 A20 A19 A18 A24 A22 A21 A23. ERP Georges GUYNEMER - LYON Exercices sur solidworks niveau A2 alain Aparicio 1 Exercices Solidworks Niveau A2 Esquisse Sommaire A13 A14 A15 A16 A17 A18 A19 A20 A21 A22 A23 A24 ERP Georges GUYNEMER - LYON Exercices sur solidworks niveau A2 alain Aparicio 1 Exercice A13 - Arc Tangent

Plus en détail

Emilien Suquet, suquet@automaths.com

Emilien Suquet, suquet@automaths.com THEOREE DE THLES Emilien Suquet, suquet@automaths.com I Le théorème de Thalès? Thalès est un mathématicien grec qui aurait vécu au VI ème siècle avant Jésus hrist. ous ne le connaissons qu à travers les

Plus en détail

Concours Fermat (11 e année Sec. V) le mardi 19 février 2008

Concours Fermat (11 e année Sec. V) le mardi 19 février 2008 Concours canadien de mathématiques Une activité du Centre d éducation en mathématiques et en informatique, Université de Waterloo, Waterloo, Ontario Concours Fermat (11 e année Sec. V) le mardi 19 février

Plus en détail

Chapitre 5 Les Probablilités

Chapitre 5 Les Probablilités A) Introduction et Définitions 1) Introduction Chapitre 5 Les Probablilités De nombreuses actions provoquent des résultats qui sont dus en partie ou en totalité au hasard. Il est pourtant nécessaire de

Plus en détail

Technique de base du dessin

Technique de base du dessin «Paysage en lumière» Fiche technique Contexte culturel Technique de base de dessin Il existe de nombreux systèmes permettant aux artistes de représenter sur une surface plane en deux dimensions l espace

Plus en détail

a)390 + 520 + 150 b)702 + 159 +100

a)390 + 520 + 150 b)702 + 159 +100 Ex 1 : Calcule un ordre de grandeur du résultat et indique s il sera supérieur à 1 000 L addition est une opération qui permet de calculer la somme de plusieurs nombres. On peut changer l ordre de ses

Plus en détail

Envoi no. 6 : géométrie

Envoi no. 6 : géométrie Envoi no. 6 : géométrie Exercice 1. Soit un triangle rectangle isocèle en. Soit un point de l arc du cercle de centre passant par et, H son projeté orthogonal sur (). On note I le centre du cercle inscrit

Plus en détail

JEU DE DAMES INTERNATIONAL Acquérir quelques notions avant de commencer l initiation.

JEU DE DAMES INTERNATIONAL Acquérir quelques notions avant de commencer l initiation. Acquérir quelques notions avant de commencer l initiation. B Se 35 familiariser 40 / N 19 avec 39 le vocabulaire. Les cases du damier sont numérotées de 1 à 50 pour permettre l écriture, puis la lecture

Plus en détail

Cours Fonctions de deux variables

Cours Fonctions de deux variables Cours Fonctions de deux variables par Pierre Veuillez 1 Support théorique 1.1 Représentation Plan et espace : Grâce à un repère cartésien ( ) O, i, j du plan, les couples (x, y) de R 2 peuvent être représenté

Plus en détail

Son et Lumière. L optique géométrique

Son et Lumière. L optique géométrique Son et Lumière Leçon N 3 L optique géométrique Introdution Nous allons au cours de cette leçon poser les bases de l optique géométrique en en rappelant les principes fondamentaux pour ensuite nous concentrer

Plus en détail

Les graphes d intervalles

Les graphes d intervalles Les graphes d intervalles Complément au chapitre 3 «Vol aux archives cantonales» Considérons un ensemble de tâches ayant chacune une heure de début et une heure de fin bien précises. Supposons qu on demande

Plus en détail