I - Généralités sur L Entreprise

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "I - Généralités sur L Entreprise"

Transcription

1 La Création d Entreprise: une journée pour tout savoir. Mise à jour Jan. 2015

2 L ETUDE DE MARCHE

3 I - Généralités sur L Entreprise L entreprise est un système d interactions entre trois secteurs Production Gestion Commer- cialisation

4 I - Généralités sur L Entreprise L organisation de chacun des secteurs: Secteur de production Privilégié par le créateur d entreprise, ce secteur est souvent le seul pour lequel une organisation rationnelle est mise en place. Secteur de la gestion Il regroupe les éléments qui sont souvent «la bête noire» des chefs d entreprises : «les papiers», la comptabilité, les rapports avec les administrations, le personnel, Secteur de la commercialisation Méconnu par les chefs d entreprise, il est rarement organisé avec méthode.

5 I - Généralités sur L Entreprise Système qui doit interagir avec son environnement Clients Production Gestion Concur- rents Commer- cialisation Fournisseurs

6 II L Etude de Marché Le Marché: Milieu dans lequel va évoluer l'entreprise, où se rencontrent l'offre et la demande d'un bien ou d'un service (source APCE). Objectifs: Identifier les besoins et la demande, Identifier la concurrence (offre, prix, points +/-, ), Connaître son environnement (économique, juridique, ), Définir son offre et sa tarification, Définir un CA prévisionnel pour vérifier la faisabilité financière du projet, Définir sa politique commerciale(liste non exhaustive). >>> Doit permettre de collationner le maximum d informations afin d augmenter la visibilité du chef d entreprise quant à la stratégie à mettre en place pour développer une activité pérenne. En effet, la création d une entreprise aura de meilleures chances de réussite si le produit proposé: satisfait le besoin de la clientèle à un prix acceptable, se démarque de l offre de la concurrence, respecte les règles de l art. Conduite en amont du lancement du projet, il ne faut pas «sauter» cette étape: Vous n aurez plus le temps de la faire une fois l entreprise créée!

7 II - L Etude de Marché 4 GRANDS SECTEURS A PRENDRE EN COMPTE A. La clientèle : Typologie (particuliers, entreprises, personnes publiques, ), Segmentation (âge, CSP, ), Habitudes de consommation,, Caractéristiques du besoin, Identification des freins. B. La concurrence : Taille, Tarifs + descriptif des prestations, Capacité de réaction. C. Les fournisseurs : Taille, Tarifs + descriptif des conditions générales de vente. D. L environnement : Juridique (règles spécifiques applicables, ), Contexte international.

8 II - L Etude de Marché a) L étude de la concurrence Définir sa zone de chalandise, Identifier, sur sa zone de chalandise, les concurrents: directs (activité identique), indirects (activité se rapprochant ou alternative), Répertorier tous les outils de communication des concurrents (site, prospectus, ), Recherche via, annuaires professionnels, Client mystère, Etablir un tableau de comparaison : 1 ères colonnes factuelles, puis colonnes d analyse (points forts/points faibles).

9 II - L Etude de Marché b) L étude des besoins de la clientèle 2 méthodes Le Questionnaire - Démarche quantitative - De 5 à 10 minutes - À partir de 100 questionnaires - Difficultés avec l échantillonnage représentatif - Difficultés avec les croisements de données Le Guide d entretien - Démarche qualitative - Entre 20 minutes et 1 heure - De10 à 15 entretiens - Échantillonnage «intuitif» - Méthode analytique / méthode synthétique (utiliser les post-it)

10 Le Guide d entretien II - L Etude de Marché Il se structure et se rédige comme suit : une introduction (10zaine de lignes) vous présentant, expliquant la mise en place d une étude de marché, ses objectifs et but,, 3 à 4 grands thèmes autour desquels vous allez guider la conversation, en forme d entonnoir, une conclusion (remerciement avec possibilité d une offre privilège, préconisations, recommandations, proposition de recontacter pour entretien commercial, ).

11 II - L Etude de Marché c) Synthèse de l Etude de Marché Mettre en parallèle la synthèse des besoins et le tableau des concurrents; Repérer les mots clés pour réfléchir à la communication; Esquisser les contours du positionnement de ses produits puis les confronter à l étude de gestion. But: adapter le produit aux besoins exprimés et définis par les clients potentiels Mix Marché / Produit

12 III - Le Mix Marché / Produit >>> Confrontation entre votre approche de gestion (seuil de rentabilité) et votre étude de Marché. >>> Doit permettre de créer un positionnement de vos produits qui réponde à la demande des clients en vous démarquant des offres de la concurrence, dans le cadre d objectifs économiques réalisables. >>> De ce positionnement découle, la réalisation de la stratégie commerciale. Objectif: Générer un Chiffre d Affaires qui vous donne les moyens de vivre décemment de votre activité.

13 Nos antennes Communauté d'agglomération Pays de Lérins CréACannes, Bastide Rouge, 11 av. M. Chevalier Foyer des Jeunes Travailleurs, 5 rue Mimont Communauté d'agglomération Pays de Grasse L Autre Boutique, 26 rue de l Oratoire

14 BUSINESS PLAN CHIFFRÉ Janvier 2015

15 Les moyens à mettre en œuvre

16 Le dossier financier Le Bilan d Ouverture Le Compte de Résultat Prévisionnel Le Plan de Financement Le Plan de Trésorerie

17 Le bilan d ouverture BILAN = PATRIMOINE ACTIF = Besoins Frais d établissement Immobilisations HT Incorporelles Corporelles Financières PASSIF = Ressources Apport Personnel ou Capital Social Prêts bancaires ou autres Compte courant d associés Stock de démarrage Trésorerie de départ TOTAL Crédit CT (fournisseurs) TOTAL

18 Le bilan d ouverture BESOINS : Les frais d établissement Ce sont les frais engagés pour constituer entreprise : Honoraires de conseil Frais d agence Droits d enregistrement < 500 HT Stage de formation Frais d immatriculation Frais de première publicité

19 Le bilan d ouverture BESOINS: Immobilisations incorporelles Droit au bail Fonds de commerce Droit d entrée dans une franchise Brevets, licences Immobilisations corporelles Terrain constructions, agencements, Installations Machines, gros outillage Mobilier, ordinateur Véhicules Immobilisations financières Dépôts et Cautionnements

20 Le bilan d ouverture BESOINS: Stocks HT : Stock de démarrage Trésorerie d avance : TVA récupérable (immobilisations et stock ) Les premiers mois de charges externes (3 à 6 mois)

21 Le bilan d ouverture RESSOURCES : Apport personnel ou Capital Social : Numéraire Nature Emprunts : Banques Prêt d honneur Dispositif NACRE phase 2 Prêt à la Création d Entreprise

22 Le bilan d ouverture BILAN = PATRIMOINE ACTIF = Besoins Frais d établissement Immobilisations HT Incorporelles Corporelles Financières Stock de démarrage Trésorerie de départ TOTAL PASSIF = Ressources Apport Personnel ou Capital Social Prêts bancaires ou autres Compte courant d associés Crédit CT (fournisseurs) TOTAL

23 Le compte de résultat COMPTE DE RESULTAT = FONCTIONNEMENT CHARGES ACHATS AUTRES ACHATS CHARGES EXTERNES IMPOTS ET TAXES CHARGES DE PERSONNEL CHARGES FINANCIERES AMORTISSEMENTS RESULTAT PRODUITS CHIFFRE D AFFAIRES

24 Le compte de résultat COMPTE DE RESULTAT = FONCTIONNEMENT CHARGES ACHATS HT : Marchandises Matières premières AUTRES ACHATS HT : Petit outillage Fournitures de bureau Electricité, Carburant,.. Produits d entretien Emballages

25 Le compte de résultat COMPTE DE RESULTAT = FONCTIONNEMENT CHARGES CHARGES EXTERNES : Sous-traitance Crédit Bail Location et charges locatives et matériels Entretien, réparation Documentation, Formation Honoraires Assurances Publicité Déplacements, Mission, Réception Affranchissements, Télécom Services Bancaires Personnel intérimaire, autres

26 Le compte de résultat COMPTE DE RESULTAT = FONCTIONNEMENT IMPOTS ET TAXES : CHARGES Contribution Economique Territoriale Taxe d apprentissage Taxe foncière et/ou taxe ordures ménagères Taxe sur les véhicules de tourisme de société CHARGES DE PERSONNEL : Traitements et salaires et cotisations sociales Rémunération du dirigeant et cotisations sociales

27 Le compte de résultat COMPTE DE RESULTAT = FONCTIONNEMENT CHARGES CHARGES FINANCIERES Intérêts des emprunts Agios découvert bancaire AMORTISSEMENTS ET PROVISIONS Amortissements annuels des investissements Provisions annuelles (cotisations sociales, risques,...) RESULTAT DE L EXERCICE

28 Le compte de résultat Le résultat de l exercice = Rémunération du Chef d Entreprise (ex : E.I.)? Remboursement des prêts? Renouvellement des investissements? Distribution de dividendes (Société)?

29 Le plan de financement BESOINS FINANCIERS POUR EXPLOITER BESOINS Investissements ou immobilisations Remboursement des prêts Besoin en fonds de roulement A1 A2 A3 Variation du BFR RESSOURCES Capitaux propres Prêts Capacité d auto financement Ecart entre B et R

30 Le plan de trésorerie VARIATION DE LA TRESORERIE M M+1 M+2,. RECETTES TTC Apports Emprunts Chiffres d affaires DEPENSES TTC Investissements ou immobilisations Achats Charges TVA versée Remboursements Prêts SOLDE et Solde Cumulé

31 SIEGE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NICE CÔTE D AZUR 20 Boulevard Carabacel - C.S NICE cedex 01 SITE DE CANNES Pépinière CréaCannes, 11 avenue Maurice Chevalier CANNES LA BOCCA Tél. : (Appel gratuit depuis un poste fixe)

32 LA STRATEGIE COMMERCIALE

33 C est l art de se porter vers le client et de susciter l intérêt Définir ses objectifs et hiérarchiser Quels clients? Définir les cibles ( qui / pourquoi/ou) Pour quels produits ou services? Quelles retombées attendues? ex Quel CA visé

34 Définir les arguments commerciaux Vos arguments ( positionnement/à la concurrence ) ; Ex :Vous - intérêt du produit ou du service prix, etc. ; Par cible client et objectif.

35 Identifier les outils possibles et les sélectionner en fonction des cibles Quelle distribution? Quels vecteurs de communication? Web- Newsletter-Supports papier (carte de visite /plaquette / flyer ), Web -Réseaux sociaux-conférence-evènements- salons etc. Planning et contrôle Indicateur/ Fréquence Analyse Actions correctives

36 Nice - Siège social: 11 Place Ile de Beauté Tél L e Cannet: 63 rue de Cannes Tél Créabus: Communauté d'agglomération Pays de Lérins CréACannes, Bastide Rouge, 11 av. M. Chevalier Foyer des Jeunes Travailleurs, 5 rue Mimont Communauté d'agglomération Pays de Grasse L Autre Boutique, 26 rue de l Oratoire

37 LES DIFFERENTES FORMES JURIDIQUES

38 DIFFERENTES FORMES JURIDIQUES Avancé du projet CA Investissements Financement T.V.A. Individuel ou à plusieurs PROJET Partenaires Situation personnelle FORME JURIDIQUE Etc

39 DIFFERENTES FORMES JURIDIQUES Entreprise Individuelle Auto SCOP SARL Société SAS Couveuse CAE Portage salarial Autres

40 ENTREPRISE INDIVIDUELLE Chef d entreprise EIRL Micro Plafond de CA Pas de plafond CA Auto Réel Services, libéral: TVA Commerce: Ø TVA CA - Charges forfaitaires 50% services 71% commerce 34% libéral Bénéfice = Revenu CA - Ø Charges CA CA - Charges réelles Bénéfice = Revenu RSI Ø ACCRE 46% ACCRE 15% sur 1 an IR RSI Ø ACCRE Services, Libéral : 22,9% Commerce : 13,3% ACCRE Service libéral : 5,8 /11,5 /17,2 Commerce : 3,4 /6,7 /10 sur 3 ans IR après abattements 50% Services 71% Commerce 34% Libéral ou Option libératoire 1,7% Services 1% Commerce 2,2% Libéral RSI Ø ACCRE 46% ACCRE 15% sur 1 an IR

41 SOCIETE GERANT SARL Rémunération Salaire SAS CA - Charges réelles Bénéfice RSI Gérance majoritaire Ø ACCRE 46% ACCRE 15% sur 1 an IR + IR + CPAM % cot. salariales % cot. patronales ACCRE sur 1 an CA - Charges réelles Bénéfice IS Dividendes = Revenu Revenus capitaux = immobiliers Dividendes IS 15% ,33% RSI IR IR pas de cotisations sociales 15% ,33% 46% Après abattement 40% et > à 10% du capital 15,5% de prélèvements sociaux Totalité des dividendes

42 QUI RELEVE DU RSI? EI STATUT Entreprise Individuelle EIRL Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée SNC Société en nom collectif SCP Société Civile Professionnelle SARL Société A Responsabilité Limitée EURL Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée SAS Société par Actions Simplifiée TRAVAILLEUR INDEPENDANT (RSI) L entrepreneur L auto entrepreneur Tous les associés Le gérant majoritaire Le gérant appartenant à un collège de gérance majoritaire L associé majoritaire non gérant Le gérant associé unique L associé unique non gérant ayant une activité dans l EURL SALARIE (REGIME GENERAL) Le gérant égalitaire ou minoritaire rémunéré Le gérant rémunéré appartenant à un collège de gérance égalitaire ou minoritaire L associé minoritaire rémunéré Le gérant non associé rémunéré Le président, qu il soit associé ou non, majoritaire ou non et le dirigeant rémunéré

43 Solutions alternatives à la Création de son activité Le portage salariale La couveuse d entreprises La coopérative d activités et d emploi 43

44 Renseignements 1 place Bermond Ophira Valbonne Léon Bérenger Saint Laurent du Var prom. des anglais L Arénas Immeuble l Aéropole Nice cedex

45 Comment financer son projet d entreprise?

46 Définir les Besoins du projet Evaluer les moyens à mettre en œuvre Évaluer les immobilisations incorporelles (fonds de commerce, frais d établissements, brevets, logiciels, ) Matériel et les équipements nécessaires Immobilisations financières (cautions, ) Stock de départ Calculer le besoin en trésorerie de démarrage Avance de TVA sur immobilisation Prévoir les charges de démarrage (loyers payés d avance )

47 Rechercher les financements adaptés Apport personnel (épargne, prêt familial ) Si société : Apport en capital/ apport en nature / apport en compte courant Prêts assimilés à des fonds propres (Prêts à taux zéro) Emprunts bancaires à moyen terme/ Crédits bail Prêt à la création d entreprise (PCE) Structures de micro crédit (ADIE / Créa-sol) Autres aides (Subvention AGEFIPH, ACCRE, AIDE de pôle emploi)

48 Plan de financement Besoins Ressources Frais d établissement Droits d entrée Brevets - Licences Droit au bail / Fonds de commerce Bureaux, locaux techniques Agencements et travaux Machines et outillage, Véhicules Matériel informatique Cautions et garanties Stock de démarrage Trésorerie de départ Apports en capital Comptes courants d associés Prêts d honneur Concours bancaires PCE Subventions Crédit TVA

49 Quelles garanties pour le banquier? Les sûretés réelles (nantissement du matériel ou du fonds de commerce, hypothèque immobilière ) Les cautions personnelles Les garanties institutionnelles BPI France Active (GFA/ FGIF) Autres (SIAGI, SOCAMA )

50 Quelques Outils financiers 1/2 Le Prêt d Honneur Prêt personnel qui vient compléter l apport personnel du créateur (mais en aucun cas le remplacer) Réseau Initiative France Adie Le Prêt NACRE Prêt personnel qui doit obligatoirement être couplé avec un prêt bancaire Montant de à , sur 5 ans maximum Le montant et la durée du prêt bancaire > ou = au montant et à la durée du prêt Nacre Les cautions personnelles: limitées à 50% du montant du prêt bancaire

51 Quelques Outils financiers 2/2 Il existe d autres prêts spécifiques, proposés par les structures: Le réseau Initiative France: Le prêt d honneur Initiative remarquable Le prêt d honneur Croissance L ADIE: Le Microcrédit accompagné Objectif: Financer et accompagner la création d une petite activité indépendante et/ou le développement des petites entreprises existantes. Eligibilité: Porteurs de projet et chefs d entreprise n ayant pas accès au crédit bancaire pour financer leur projet de création ou de développement.

52 Les aides de Pôle Emploi ARCE (Aide à la Reprise ou à la Création d Entreprise) Sous réserve d obtention de l ACCRE 50% du reliquat de vos allocations, versé en deux fois : 25% à l ouverture et 25% 6 mois plus tard DEUX CHOIX: CUMUL ARE Dans la limite des droits ouverts restants Sous conditions de statut (personnes indemnisées ou en cours de carences, ) et de revenus (plafonnement du cumul à 100% de l ancien salaire). Montant de votre allocation mensuelle 70% de vos rémunérations déclarées.

53 Les aides de Pôle Emploi CUMUL ARE AUTO ENTREPRENEURS La rémunération prise en compte correspond au chiffre d affaires après déduction de l abattement pour frais professionnels : 71% du C.A pour les activités d achat/revente, 50% du C.A pour les activités relevant du BIC (Bénéfice industriel et commerciaux), 34% du C.A sur les activités relevant des BNC (Bénéfice non commercial)). MAINTIEN ASS Avec obtention de l ACCRE : vous continuez à percevoir votre ASS pendant 12 mois. Sans obtention de l ACCRE : vous bénéficiez d un complément de revenus. A taux plein pendant les 3 premiers mois, revenus mensuels déduit de votre revenu déclaré pour les 9 mois suivants (avec une prime de 150 par mois).

54 57 Avenue Pierre Sémard GRASSE Votre agence Pôle Emploi Pour une demande de financement : Prise de RDV au ou en ligne sur Nice: 8 rue de Russie (accueil public de 9h à 17h) Grasse: les lundis (ALC-Réso, 27 avenue Sainte Lorette) Cannes: les mercredis Matin : MJC Ranguin, Chemin rural de la frayère (La Bocca) et Après-midi : Logis des Jeunes, 5 rue de Mimont)

55 Merci pour votre attention! Rendez-vous sur les stands pour de plus amples informations Retrouvons-nous cette après-midi: De 14h à 18h: Les conférences ouvertes à tous 14h-16h : La visibilité sur le Web 16h-18h : Le crowdfunding Participation aux conférences dans la limite des places disponibles

56 Le création d entreprise Donnez-vous les moyens de réussir en étant accompagné!

Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2

Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2 13/11/14 1 Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2 Les intervenants Séverine GERVAIS CCI Caen Normandie Boris FLECHE Fédération Française de la Franchise Yvon BEAUFILS Cabinet Tacher Isabelle ANDRIES-LAUDAT

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT

DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT Nom Prénom : Activité : Ecrivez dans les cases grises DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT LA DEMANDE Prêt NACRE : Quel Montant? Quelle durée? Affectation? Prêt d honneur : Quel Montant? Quelle durée? Quel

Plus en détail

DOSSIER GUIDE DE CREATION ET REPRISE D'ENTREPRISE

DOSSIER GUIDE DE CREATION ET REPRISE D'ENTREPRISE DOSSIER GUIDE DE CREATION ET REPRISE D'ENTREPRISE SOMMAIRE I. PRÉSENTATION DU PORTEUR DE PROJET. PAGE 3 I.1- Présentation générale I.2- Situation familiale I.3- Scolarité et formation professionnelle II.

Plus en détail

Projet de création / reprise d entreprises

Projet de création / reprise d entreprises Projet de création / reprise d entreprises Repère méthodologique pour élaborer votre plan d affaires Cet outil est destiné à vous aider dans l élaboration de votre plan d affaires. Il est scindé en 2 parties

Plus en détail

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»!

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! 1 Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! La démarche rationnelle qui vise à élaborer un projet de création ou de reprise d entreprise doit se traduire

Plus en détail

Bien choisir son statut : la personnalisation est essentielle. Animé par : Aurélien DEMAURE

Bien choisir son statut : la personnalisation est essentielle. Animé par : Aurélien DEMAURE Bien choisir son statut : la personnalisation est essentielle Animé par : Aurélien DEMAURE Le cadre juridique L entreprise en nom propre L EIRL La société Les critères à retenir Le régime fiscal de l entrepreneur

Plus en détail

Régime matrimonial : Votre conjoint participe-t il (elle) à votre projet : Oui Non

Régime matrimonial : Votre conjoint participe-t il (elle) à votre projet : Oui Non BUSINESS PLAN Présentation du porteur de projet et de ses associés Etat Civil Nom : Prénom : Adresse : Code postal : Ville : Téléphone : Télécopie : Portable : Date de naissance : Lieu de naissance : Nationalité

Plus en détail

PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE

PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE NOM, Prénom : Activité : Commune : Tél. personnel : Tél. entreprise : E-mail : LE DEMANDEUR NOM, Prénom : Organisme : Téléphone : E-mail : L ACCOMPAGNATEUR

Plus en détail

Créer en solo : EI, AE, EURL, SASU Quel statut juridique choisir pour réaliser votre projet? Maître Muriel LEON Ordre des Avocats

Créer en solo : EI, AE, EURL, SASU Quel statut juridique choisir pour réaliser votre projet? Maître Muriel LEON Ordre des Avocats Créer en solo : EI, AE, EURL, SASU Quel statut juridique choisir pour réaliser votre projet? Maître Muriel LEON Ordre des Avocats Plan de l intervention 1. Contexte du projet 2. Statut du projet Partie

Plus en détail

Régime social et fiscal Bien choisir votre statut de consultant

Régime social et fiscal Bien choisir votre statut de consultant Régime social et fiscal Bien choisir votre statut de consultant Pierre SAUREL Thémistocle Avocats 1 Les statuts permettant d exercer comme consultant Entrepreneur individuel ou en nom propre Dirigeant

Plus en détail

CHEF D ENTREPRISE : Quelle forme juridique pour votre petite entreprise?

CHEF D ENTREPRISE : Quelle forme juridique pour votre petite entreprise? CHEF D ENTREPRISE : Quelle forme juridique pour votre petite entreprise? Quelles conséquences sur le choix de votre statut social : Salarié ou Travailleurs Non salariés? Intervenants René-jacques MALAFOSSE,

Plus en détail

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé Adie et vous. Nos Missions: Des missions qui traduisent les valeurs de l ADIE fondées sur la confiance dans les capacités de chacun et le droit fondamental d entreprendre Financer les créateurs d entreprise

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CREATION

LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE L ELABORATION DU PROJET p. 13 A/ L étude commerciale p. 13 B/ L étude financière p. 18 C/ L étude juridique p. 27 LES FORMALITES

Plus en détail

Gestion présenté par Catherine Quelven Assurance présenté par Pierre Giffo International présenté par Emmanuelle Carriot

Gestion présenté par Catherine Quelven Assurance présenté par Pierre Giffo International présenté par Emmanuelle Carriot Gestion présenté par Catherine Quelven Assurance présenté par Pierre Giffo International présenté par Emmanuelle Carriot Catherine Quelven Société COGIRHA Conseil en optimisation de Gestion Co-pilote d

Plus en détail

INFORMATION COLLECTIVE SUR LA CREATION ET REPRISE D ENTREPRISE

INFORMATION COLLECTIVE SUR LA CREATION ET REPRISE D ENTREPRISE INFORMATION COLLECTIVE SUR LA CREATION ET REPRISE D ENTREPRISE Bureaux 11-13 avenue de la Division Leclerc 94234 Cachan Cedex 01 49 84 85 85 contact@lafabrique-valdebievre.fr www.lafabrique-valdebievre.fr

Plus en détail

AVANT PROPOS. Nous vous assurons de notre entière confidentialité par rapport aux informations que vous nous communiquerez.

AVANT PROPOS. Nous vous assurons de notre entière confidentialité par rapport aux informations que vous nous communiquerez. PLAN D AFFAIRES www.albertvilletarentaisexp.com AVANT PROPOS Agence de développement économique local sur l'arrondissement d'albertville, partenaire des entreprises et des collectivités, Albertville Tarentaise

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant RSI Ile-de-France Centre 1.12.08 Alhambra L activité et la structure juridique Conditionnent la protection sociale L activité et la structure juridique

Plus en détail

Artisan Commerçant Industriel Profession libérale

Artisan Commerçant Industriel Profession libérale Mars Février 2011 2008 Artisan Commerçant Industriel Profession libérale / votre projet d entreprise / du projet à la création / votre protection sociale artisans commerçants professions libérales auto

Plus en détail

L AUTO - ENTREPRENEUR

L AUTO - ENTREPRENEUR L AUTO - ENTREPRENEUR Présenté par le CGAHDF Y. GRANIER et M. VILLERS 15 Avril 2009 Y.GRANIER - M. VILLERS 1 Qui peut le devenir? Tous les Français à titre principal ou accessoire Les salariés, les chômeurs,

Plus en détail

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET Cécile MOREIRA, Avocat Frédéric GIOVANNINI, Gan Assurances Denis BARBAROSSA, Expert Comptable Le statut juridique conditionne

Plus en détail

Réunion d'information 1

Réunion d'information 1 Réunion d'information 1 Introduction Auto-entrepreneur = Immatriculation simplifiée et gratuite + Dispense de collecte de TVA + Régime micro-social simplifié + Sur option : régime micro-fiscal simplifié

Plus en détail

Ce qu il faut savoir en 20 points

Ce qu il faut savoir en 20 points Ce qu il faut savoir en 20 points 1. Comptabilité allégée : o registre des ventes : les obligations comptables des autoentrepreneurs sont réduites. Ils peuvent simplement tenir un livre chronologique mentionnant

Plus en détail

faites Pétiller vos idées

faites Pétiller vos idées Avec Chrysalis, faites Pétiller vos idées du 6 janvier au 14 février 2014 c o n c o u r s à la création d entreprise Dossier de candidature Renseignements : Tél : 05 65 43 63 63 - Email : chrysalis@cc-decazeville-aubin.fr

Plus en détail

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier.

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier. Dossier Financier Ce dossier complète notre dossier économique en apportant un éclairage financier sur notre projet. Il s appuie sur l organisation que nous avons mise en place et sur l expérience de démarrage

Plus en détail

LE CHOIX DE STATUT DU DIRIGEANT. Optimisation et conséquences sociales

LE CHOIX DE STATUT DU DIRIGEANT. Optimisation et conséquences sociales LE CHOIX DE STATUT DU DIRIGEANT Optimisation et conséquences sociales Le statut juridique conditionne le régime social du dirigeant I - Caractéristiques des différents statuts juridiques II - Optimisation

Plus en détail

Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition. Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir?

Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition. Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir? Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir? Intervenants Angèle CAMUS Expert-comptable Philippe SAUZE Gan

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

LE STATUT JURIDIQUE ET SOCIAL DU CONSULTANT

LE STATUT JURIDIQUE ET SOCIAL DU CONSULTANT LE STATUT JURIDIQUE ET SOCIAL DU CONSULTANT 1. Préambule Préalablement à toute intervention pour l une des sociétés SIGMA Conseil, SIGMA Opérations ou CONCEPT RISK, le consultant doit disposer d un cadre

Plus en détail

EIRL. Introduction. En 2010, les pouvoirs publics instaurent l EIRL avec un double objectif :

EIRL. Introduction. En 2010, les pouvoirs publics instaurent l EIRL avec un double objectif : EIRL Introduction Depuis plus de 30 ans, vos élus se sont battus pour atteindre un objectif : assurer la protection du patrimoine personnel de l entrepreneur individuel en cas de difficultés professionnelles

Plus en détail

AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR

AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR 1 LE REGIME C est un nouveau régime plus simplifié pour exercer une activité indépendante Ce n est pas un nouveau statut juridique car un auto-entrepreneur

Plus en détail

FICHES PRATIQUES LA DEUXIEME PARTIE : LE MONTAGE DU PROJET

FICHES PRATIQUES LA DEUXIEME PARTIE : LE MONTAGE DU PROJET FICHES PRATIQUES LA DEUXIEME PARTIE : LE MONTAGE DU PROJET 7 ««AVVANCCEEZZ PPASS À PPASS DDANSS LLA CCRREEATTIION DDEE VVOTTRREE EENTTRREEPPRRIISSEE»» Une fois que votre idée de création est clarifiée,

Plus en détail

Plan comptable des associations et fondations

Plan comptable des associations et fondations Plan comptable des associations et fondations Classe 1 - Comptes de capitaux Classe 2 Comptes d immobilisations Classe 3 Comptes de stocks Classe 4 Comptes de tiers Classe 5 Comptes financiers Classe 6

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE4 DROIT FISCAL - session 2014 Proposition de CORRIGÉ 2014 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE - 5 points 1.

Plus en détail

DROIT FISCAL. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif

DROIT FISCAL. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DROIT FISCAL DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DOSSIER 1-1- Régime d imposition - Quel est le régime d imposition à la de la SA Habitat? La SA Habitat réalise des ventes (menuiseries) et des prestations

Plus en détail

ANTICIPEZ & CHOISISSEZ LA FORME JURIDIQUE LA MIEUX ADAPTEE A VOTRE PROJET

ANTICIPEZ & CHOISISSEZ LA FORME JURIDIQUE LA MIEUX ADAPTEE A VOTRE PROJET ANTICIPEZ & CHOISISSEZ LA FORME JURIDIQUE LA MIEUX ADAPTEE A VOTRE PROJET Optimisation et conséquences sociales Denis BARBAROSSA, Expert Comptable Cécile MOREIRA, Avocat Frédéric MEIERHANS, Gan Assurances

Plus en détail

Mon projet d entreprise. Mon Business Plan. Nom du créateur, repreneur : ...

Mon projet d entreprise. Mon Business Plan. Nom du créateur, repreneur : ... Mon Business Plan Nature de votre projet : création / reprise Nom du créateur, repreneur :... Mon projet d entreprise Le Crédit Agricole vous accompagne tout au long de votre projet et vous aide à réaliser

Plus en détail

Zoom. Partenaire des entreprises et du territoire libournais. www.libourne.cci.fr

Zoom. Partenaire des entreprises et du territoire libournais. www.libourne.cci.fr Zoom sur Partenaire des entreprises et du territoire libournais Actualisé le : 15/01/2015 Info juridique : L auto-entrepreneur n existe plus! Depuis la loi Artisanat, commerce et petite entreprise (dite

Plus en détail

V I L L E D E T O U L O N DOSSIER DE CANDIDATURE LOCAUX COMMERCIAUX

V I L L E D E T O U L O N DOSSIER DE CANDIDATURE LOCAUX COMMERCIAUX République Française V I L L E D E T O U L O N Hôtel de Ville - Avenue de la République - CS 71407-83056 TOULON Cedex - 04 94 36 30 00 Service Développement Commercial Tél. 04 94 36 83 19 Fax. 04 83 16

Plus en détail

Réussir sa création d entreprise

Réussir sa création d entreprise Chambre des Experts Comptables du Cœur d Hérault Réussir sa création d entreprise Les conseils de l expert-comptable Support téléchargeable sur : www.cecch.fr CSOEC 2012 Comité Création d Entreprise La

Plus en détail

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de

Plus en détail

AVANCES REMBOURSABLES DES METIERS DE L ARTISANAT EN FAVEUR DE LA REPRISE D ENTREPRISE

AVANCES REMBOURSABLES DES METIERS DE L ARTISANAT EN FAVEUR DE LA REPRISE D ENTREPRISE P L A T E - F O R M E R E G I O N A L E D A V A N C E S R E M B O U R S A B L E S D E S M E T I E R S D E L A R T I S A N A T AVANCES REMBOURSABLES DES METIERS DE L ARTISANAT EN FAVEUR DE LA REPRISE D

Plus en détail

Choix du statut de l entrepreneur individuel

Choix du statut de l entrepreneur individuel Choix du statut de l entrepreneur individuel Groupe Mornay 2010 Panorama des différentes formes juridiques Entreprise individuelle Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) Entrepreneur

Plus en détail

DISPOSITIFS Aides à la création d'entreprises

DISPOSITIFS Aides à la création d'entreprises DISPOSITIFS Aides à la création d'entreprises JUILLET 2014 ACCRE - AIDE AUX CHÔMEURS CRÉATEURS OU REPRENEURS D'ENTREPRISE Web : http://vosdroits.service-public.fr/pme/r17122.xhtml Type d'aide : Aide à

Plus en détail

TRAVAILLEURS INDEPENDANTS

TRAVAILLEURS INDEPENDANTS TRAVAILLEURS INDEPENDANTS Questions Réponses sur votre PROTECTION SOCIALE Salon des Entrepreneurs - Paris 4 et 5 février 2015 Principaux statuts juridiques Statut Travailleur indépendant Salarié Régime

Plus en détail

R E PA R E R V O T R E B U S I N E S S P L A N

R E PA R E R V O T R E B U S I N E S S P L A N Professionnels P R E PA R E R VOT R E B U S I N E S S P L A N Mon business plan Le «Business plan» ou «Plan d'affaires» est l instrument indispensable pour formaliser votre projet d entreprise. C est le

Plus en détail

Table des matières ETAPE 1 FAIRE LE POINT AVANT DE SE LANCER19

Table des matières ETAPE 1 FAIRE LE POINT AVANT DE SE LANCER19 Table des matières ETAPE 1 FAIRE LE POINT AVANT DE SE LANCER19 CHAPITRE 1 ÉTUDIER LA CLIENTÈLE. 21 1.1 Une phase indispensable...24 1.2 Comment s y prendre?...26 1.3 Exploitez vos résultats....32 CHAPITRE

Plus en détail

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 PLAN DE FINANCEMENT DU PROJET FONDS PROPRES = APPORT PERSONNEL CREDIT AIDES FINANCIERES - SUBVENTIONS Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant On en parle aujourd hui A chaque statut, son régime social A chaque activité, son régime social Un interlocuteur social unique Une protection sociale complète

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition 2011 2 L auto-entrepreneur 3 Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec des formalités

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

SOMMAIRE. Quel statut juridique pour démarrer? Le régime fiscal et social de chaque statut Les avantages et les inconvénients Le portage salarial

SOMMAIRE. Quel statut juridique pour démarrer? Le régime fiscal et social de chaque statut Les avantages et les inconvénients Le portage salarial OSEZ L ENTREPRISE SOMMAIRE Quel statut juridique pour démarrer? Le régime fiscal et social de chaque statut Les avantages et les inconvénients Le portage salarial Quel statut juridique pour commencer?

Plus en détail

Dossier de présentation en Comité d agrément de

Dossier de présentation en Comité d agrément de Dossier de présentation en Comité d agrément de Immeuble Consulaire du Puy Pinçon 19000 Tulle Tel : 05 55 18 94 42 Mail : initiativecorreze@correze.cci.fr De : Entreprise : Activité : Adresse de l entreprise

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition janvier 2012 2 L auto-entrepreneur Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec

Plus en détail

AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015

AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015 AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015 Introduction A compter du 1 er janvier 2015, certaines conditions de l auto entreprise changent : un seul statut unique immatriculation obligatoire aux chambres consulaires

Plus en détail

REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR

REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR 1 Remarques introductives Statut mis en œuvre par la loi de Modernisation de l Economie du 4 août 2008 Statut en vigueur à compter du 1er janvier 2009 Site internet : http://www.auto-entrepreneur.cci.fr/

Plus en détail

Se présenter. Définir la politique commerciale. Présenter l activité envisagée. Définir le statut juridique. Le marché

Se présenter. Définir la politique commerciale. Présenter l activité envisagée. Définir le statut juridique. Le marché Le dossier de présentation La création d une entreprise est une décision qu on ne saurait prendre à la légère. On ne s improvise pas chef d entreprise : connaître l environnement de votre projet ; déterminer

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant 1 Harmonie Mutuelle, 1 ère mutuelle santé de France. 520 000 personnes protégées au titre du 4.5 millions de personnes protégées en complémentaire santé

Plus en détail

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78)

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) 1 ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) Le Président du gouvernement de la Polynésie française, Sur le rapport

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Histoire, définition et rôle de la comptabilité... 17 I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 A. Les origines antiques de la comptabilité...

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S)

DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S) DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S) Entreprise/Projet Nom CA Année 1 CA Année 2 CA Année 3 Effectif Année 1 Effectif Année 2 Effectif Année 3 Secteur d activité

Plus en détail

c est facile! Devenir auto-entrepreneur dans le secteur des services à la personne www.liberty-home.fr

c est facile! Devenir auto-entrepreneur dans le secteur des services à la personne www.liberty-home.fr Liberty Home invente le service à la personne équitable Devenir auto-entrepreneur dans le secteur des services à la personne c est facile! www.liberty-home.fr Qui somme nous? Créez votre propre emploi

Plus en détail

FORUM PROFESSIONNEL. Fédération Nationale des Enseignants de Yoga. Syndicat National des Professeurs de Yoga

FORUM PROFESSIONNEL. Fédération Nationale des Enseignants de Yoga. Syndicat National des Professeurs de Yoga FORUM PROFESSIONNEL Fédération Nationale des Enseignants de Yoga Syndicat National des Professeurs de Yoga Divers statuts : I - Salarié (Association, Comité d entreprise, Société de portage, Entreprise

Plus en détail

Les critères d éligibilité aux outils HDSI

Les critères d éligibilité aux outils HDSI Les critères d éligibilité aux outils HDSI Etat d avancement du projet Réalisation d une étude de marché (incluant une étude de terrain) 1 ère évaluation des besoins de financements (si besoin) Le local

Plus en détail

CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT

CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT canevas crédit d'investissement PAGE 1/14 CANEVAS CREDIT D INVESTISSEMENT I. RENSEIGNEMENTS SUR LE PROMOTEUR 1. IDENTITE DU PROMOTEUR Nom et prénom N CIN Date

Plus en détail

Le Statut Auto-Entrepreneur

Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur en 10 points http://www.declaration-auto-entrepreneur.com L auto-entrepreneur est caractérisé par différents points clés. Lorsque l ont décide de

Plus en détail

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À L AUTO-ENTREPRENEUR, L EIRL ET LES ARTISANS Salon des entrepreneurs de PARIS 5 février 2015 MESURES RELATIVES À L AUTO- ENTREPRENEUR Pour rappel L auto-entrepreneur est

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances Commissaire aux Comptes et Professeur de droit fiscal OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER www.editions-organisation.com/livres/denos

Plus en détail

Créer. son entreprise

Créer. son entreprise Créer son entreprise Édition 2014-2015 Édito Vous envisagez de créer ou reprendre une entreprise. Pour vous accompagner dans ce projet et en favoriser la réussite, les CCI de Bretagne ont créé ce guide

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte» ou à titre

Plus en détail

! Un rythme de croisière.! Une fois l activité stable : votre société vous permet de faire des investissements patrimoniaux.!

! Un rythme de croisière.! Une fois l activité stable : votre société vous permet de faire des investissements patrimoniaux.! CRÉATION D ENTREPRISE : élaboration du business plan I INTRODUCTION Être autonome ou créer son propre emploi. Il faut s attendre à : - Devenir un chef d orchestre (généraliste sur qui repose touts les

Plus en détail

Réunion d information : «L auto-entrepreneur : C est quoi? Comment ça marche? C est pour qui?» Version du 28 janvier 2011 Mise à jour du 9 juin 2011

Réunion d information : «L auto-entrepreneur : C est quoi? Comment ça marche? C est pour qui?» Version du 28 janvier 2011 Mise à jour du 9 juin 2011 Réunion d information : «L auto-entrepreneur : C est quoi? Comment ça marche? C est pour qui?» Version du 28 janvier 2011 Mise à jour du 9 juin 2011 1 Intervenante: Marion BRIOUDES Centre de Formalités

Plus en détail

Réussir sa création d entreprise : les conseils de l expert-comptable

Réussir sa création d entreprise : les conseils de l expert-comptable CSOEC 2015 Comité Création d Entreprise Réussir sa création d entreprise : les conseils de l expert-comptable La création d entreprises en 2014 550 800 entreprises créées en 2014 en France (+2,3% / 2013)

Plus en détail

FICHE N 1 FONCTIONNEMENT DE L EIRL

FICHE N 1 FONCTIONNEMENT DE L EIRL L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL À RESPONSABILITÉ LIMITÉE BERCY > LE 27 JANVIER 2010 FICHE N 1 FONCTIONNEMENT DE L EIRL Quel est l intérêt du dispositif? L EIRL permet la séparation du patrimoine de l entrepreneur,

Plus en détail

Rédaction d un Plan d affaires

Rédaction d un Plan d affaires Rédaction d un Plan d affaires Catherine Raymond 2001 INTRODUCTION Raisons qui ont motivé la rédaction du plan d affaires Personnes ou organismes qui ont collaboré à l élaboration du plan d affaires Sommaire

Plus en détail

«Quel régime juridique et fiscal pour mon hébergement» Quel régime juridique et fiscal pour mon hébergement?... 2

«Quel régime juridique et fiscal pour mon hébergement» Quel régime juridique et fiscal pour mon hébergement?... 2 «Quel régime juridique et fiscal pour mon hébergement» Sommaire Quel régime juridique et fiscal pour mon hébergement?... 2 Statuts juridiques et fiscaux :... 3 Selon quelles conditions dois-je m inscrire

Plus en détail

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Comptabilité 155 INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Etre capable d assurer le suivi quotidien des opérations courantes dans une entreprise afin de faciliter les échanges avec son expert comptable. Assistante

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

www.expert-invest.fr

www.expert-invest.fr www.expert-invest.fr Ce document est une synthèse non exhaustive du contenu du bilan patrimonial professionnel que nous proposons. Il ne saurait se substituer à une véritable analyse de notre part ni remplacer

Plus en détail

10 Clés pour réussir sa création d entreprise

10 Clés pour réussir sa création d entreprise 10 Clés pour réussir sa création d entreprise Compétences Marché Financer Conditions d accès Protection sociale Statuts Réseaux Obligations Notre ambition : vous aider à réussir Une idée, même excellente,

Plus en détail

l Auto- Entrepreneur

l Auto- Entrepreneur Guide pratique pour l Auto- Entrepreneur 10 fiches thématiques En partenariat avec Edito Le principal atout du statut d auto-entrepreneur réside dans sa simplicité. Néanmoins, il demeure essentiel de gérer

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Auto-entrepreneur. À jour au 1 er janvier 2014

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Auto-entrepreneur. À jour au 1 er janvier 2014 Le point sur ( ) Le régime Auto-entrepreneur À jour au 1 er janvier 2014 L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se

Plus en détail

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015.

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015. L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015 intervenante: Karine SALVAT CONSEILLER en INVESTISSEMENT FINANCIER 1 Objectif

Plus en détail

Bordereau de renseignements OG B.I.C. Millésime 2015

Bordereau de renseignements OG B.I.C. Millésime 2015 LE MANS LAVAL ALENCON Siège social 1 rue de la Paix Parc d activités du Londreau 126-128 rue de la Mariette CS 60506 BP 230 - Cerisé 72000 LE MANS 53005 LAVAL CEDEX 61007 ALENCON CEDEX Tel : 02 43 86 36

Plus en détail

A quelle(s) aide(s) ai-je le droit. 12h00 à 13h00

A quelle(s) aide(s) ai-je le droit. 12h00 à 13h00 CONFÉRENCE 13/10/2014 A quelle(s) aide(s) ai-je le droit 12h00 à 13h00 Marielle BONNEIL, Expert Comptable et Présidente CCE13 Nadine BAILLOFET, CCI Vaucluse Aides Financières aux entreprises à la création

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 3 PLACE ARNOLD BILAN ET COMPTE DE RESULTAT - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat C.D. 63 B.P. 4 67116 STRASBOURG-REICHSTETT 03 88

Plus en détail

Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal. Du constat au conseil

Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal. Du constat au conseil Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal Du constat au conseil Intervenants Félix CICERON, Directeur de l ingénierie patrimoniale, Expert& Finance José SOTO, Directeur des partenariats

Plus en détail

LES MATINALES DU CRA

LES MATINALES DU CRA LES MATINALES DU CRA 11 MARS 2014 COMMENT OPTIMISER VOTRE REVENU DANS LE CADRE D UN LBO? Intervenant : Christelle POULIQUEN Avocat associé Société d avocats AFFIS 1 Rue de Villersexel 75007 PARIS Comment

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Fiscalité de l immobilier Plusieurs niveaux de fiscalité (investissement

Plus en détail

AGREMENT DEVELOPPEMENT D ENTREPRISE DE TRANSPORT FLUVIAL DE MARCHANDISES. Demande d agrément EPF. Nom. Prénom. Projet

AGREMENT DEVELOPPEMENT D ENTREPRISE DE TRANSPORT FLUVIAL DE MARCHANDISES. Demande d agrément EPF. Nom. Prénom. Projet AGREMENT DEVELOPPEMENT D ENTREPRISE DE TRANSPORT FLUVIAL DE MARCHANDISES Nom Prénom Projet 1 Comment formuler une demande d agrément EPF? - Complétez le document ci-dessous et n hésitez pas à ajouter des

Plus en détail

WavebreakmediaMicro - Fotolia.com. Créer. son entreprise

WavebreakmediaMicro - Fotolia.com. Créer. son entreprise WavebreakmediaMicro - Fotolia.com Créer son entreprise Edition 2013-2014 édito Notre ambition : vous donner les meilleures chances de créer et pérenniser votre entreprise Vous envisagez de créer ou reprendre

Plus en détail

L assurance chômage de l entrepreneur et du mandataire social

L assurance chômage de l entrepreneur et du mandataire social L assurance chômage de l entrepreneur et du mandataire social 1 PLAN DE LA PRESENTATION :! Le Régime GSC! Les dirigeants et la perte d emploi! Les solutions proposées! Les conditions requises 2 Le Régime

Plus en détail

AVOCATS : Préparation à l installation en libéral. Ecole des Avocats de Lyon mercredi 26 septembre 212

AVOCATS : Préparation à l installation en libéral. Ecole des Avocats de Lyon mercredi 26 septembre 212 Introduction : Vue d ensemble du paysage fiscal & social français o L Entreprise o La Société o Les Professions Libérales et les revenus libéraux o Définition AVOCATS fiscale : : Préparation oà Exercice

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM Le point sur SPÉCIAL DOM Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte»

Plus en détail

Affectation du résultat et prélèvements sur les dividendes dans une SARL à l IS

Affectation du résultat et prélèvements sur les dividendes dans une SARL à l IS Affectation du résultat et prélèvements sur les dividendes dans une SARL à l IS FORMALITES au moment de la clôture de l exercice comptable Inscrire les modalités d affectation du résultat dans le PV de

Plus en détail

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900 -10 Fonds associatifs et réserves Poste Fonds associatifs sans droit de reprise 102000 Poste Valeur du patrimoine intégré 102100 Poste Fonds statutaires (à déclarer en fonction des statuts) 102200 Poste

Plus en détail

MICRO CONFÉRENCE. «l auto-entrepreneur, avantages et inconvénients» Intervenants :

MICRO CONFÉRENCE. «l auto-entrepreneur, avantages et inconvénients» Intervenants : MICRO CONFÉRENCE «l auto-entrepreneur, avantages et inconvénients» Intervenants : DIRECCTE-LR L EFFET DU LOGIS BOUTIQUE DE GESTION ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES MICRO CONFÉRENCE «l auto-entrepreneur, avantages

Plus en détail

NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER

NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER REMARQUES PRELIMINAIRES Les ménages n ont pas d obligation de tenir une comptabilité. En revanche, d une part, certaines situations liées à un état de dépendance

Plus en détail

CRÉER SON ENTREPRISE GUIDE. Les éditions de la CCI de Bretagne CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE

CRÉER SON ENTREPRISE GUIDE. Les éditions de la CCI de Bretagne CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE CRÉER SON ENTREPRISE GUIDE 2012 2013 Les éditions de la CCI de Bretagne CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE D E R É G I O N B R E T A G N E www.creer-accompagner.fr Vous Créez Vous Reprenez Les experts-comptables

Plus en détail

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société : Assimilé salarié ou TNS Comparaison des deux statuts Les régimes facultatifs

Plus en détail

DE ROBIEN RECENTRE. Loyers. Solde = EPARGNE nécessaire à l opération

DE ROBIEN RECENTRE. Loyers. Solde = EPARGNE nécessaire à l opération DE ROBIEN RECENTRE Frais de gestion, charges de copropriété, assurance loyers impayés, taxe foncière Intérêts d emprunt Amortissement de Rob sur prix de vente actes en mains (6% x 7 ans 4% x 2 ans) Frais

Plus en détail