Enseigner l Histoire des arts

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Enseigner l Histoire des arts"

Transcription

1 Enseigner l Histoire des arts à partir d un lieu culturel de proximité. Document réalisé par le Groupe départemental pour l Education artistique et culturelle du 92, mis en page par Joëlle Gits

2 Faire de l Histoire des arts, c est approcher une culture. C est Choisir une ou des oeuvres caractéristiques d une époque ou d un lieu à étudier dans le cadre d une thématique ou problématique (le lieu lui-même peut faire œuvre dans le cas de l architecture et du paysage) Provoquer une rencontre sensible avec ces œuvres Les contextualiser historiquement, géographiquement, culturellement Etablir des résonances avec d autres oeuvres de la même époque ou de la même notion En approfondir l approche analytique Mettre en place une ou des pratiques artistiques susceptibles de révéler une ou plusieurs caractéristiques de l oeuvre ou du genre étudié Faire que les élèves en gardent trace (cahier Histoire des Arts) Faire que ces oeuvres trouvent place dans une frise chronologique (acquisition de repères historiques et culturels dans le cadre du Socle commun) Veiller à la réactivation régulière des acquis culturels grâce à la frise ou à d autres résonances en cours d année Evaluer les acquis grâce au livret de compétences du Socle (culture humaniste, maîtrise de la langue, autonomie )

3 Rappel textes officiels Le "socle commun de connaissances et de compétences" présente ce que tout élève doit savoir et maîtriser à la fin de la scolarité obligatoire. Introduit dans la loi en 2005, il constitue l'ensemble des connaissances, compétences, valeurs et attitudes nécessaires pour réussir sa scolarité, sa vie d'individu et de futur citoyen. À compter de 2011, la maîtrise des sept compétences du socle est nécessaire pour obtenir le diplôme national du brevet (D.N.B.). Le socle s organise en sept grandes compétences : chacune est composée de connaissances essentielles, de capacités à les utiliser et d attitudes indispensables tout au long de sa vie, comme l ouverture aux autres, la curiosité, la créativité, le respect de soi et d autrui. Depuis 2009, les programmes du collège intègrent les éléments du socle commun, dans la continuité de ceux de l'école primaire. La culture humaniste, cinquième compétence du socle, repose sur deux grands principes l identité/ l altérité (ce qui pousse l Homme à voyager, à découvrir d autres horizons et à s approprier des découvertes), la continuité/ la rupture (ce qui fait qu une société évolue et se diversifie) L enseignement de l histoire des arts a pour objectif de faire acquérir des repères en histoire (événements fondateurs), en géographie (paysages et territoires, populations, etc.), en littérature et en arts (les grandes œuvres). Une approche sensible des œuvres initie l'élève à l'histoire des arts. Il est engagé dans des pratiques artistiques personnelles.

4 La Défense Entre quartier d affaires et musée à ciel ouvert Seine Arche De la Seine à la Seine

5 Le nom du quartier vient de la statue nommée La Défense de Paris, érigée à la gloire des soldats ayant défendu la ville durant la guerre franco-allemande de Cette sculpture en bronze de Louis-Ernest Barrias, inaugurée en 1883 sur ce qui était le rond-point de Courbevoie, est toujours visible aujourd'hui à son emplacement initial, bien que le rond-point où elle était implantée ait disparu. L'aménagement du quartier de la Défense a été confié par l'etat en 1958 à l Etablissement public pour l aménagement de la région de la Défense (EPAD). En 2010, cet établissement devrait être fusionné à l Etablissement public d aménagement Seine Arche (EPASA) afin de conduire un projet cohérent de la Seine à la Seine, sur l'un des territoires majeurs du Grand Paris. Le périmètre d'action de cette nouvelle entité dépasserait alors largement le cadre du quartier d'affaires de la Défense en s'étendant sur les communes de Puteaux, Courbevoie, Nanterre, et la Garenne-Colombes. Depuis 2009, le quartier d'affaires est exploité par l'etablissement public de gestion de la Défense (EPGD), qui entretient les espaces publics, et qui s'occupe de la promotion et de l'animation de la Défense (mission conduite jusqu'alors par l'epad).

6 Contexte historique Seconde moitié du XXème siècle La France de l après-guerre La construction d un quartier d affaires européen en perpétuelle expansion depuis 1958, qui rend compte de l évolution de l architecture contemporaine.

7 Domaines Histoire des arts Arts de l espace: architecture, urbanisme Arts du visuel: arts plastiques (photographie, sculpture, installations) Arts du son, arts du spectacle vivant: danse, musique, «in-situ» Arts du langage: théâtre «in-situ»

8 Thématiques possibles Arts, ruptures, continuités: Du bureau à l appartement, la tour, lieu de vie et de travail, Redéfinition d un paysage urbain Arts, techniques, expressions: La technique au service de la créativité. Le vide comme matériau de l architecture contemporaine Arts, créations, cultures: La place de l artiste dans la cité Arts, Etats et pouvoir: L architecture comme choix politique, Peut-on habiter un quartier d affaires? Arts, espace, temps: De nouveaux défis architecturaux

9 A titre d exemple La proposition développée à partir de cette diapositive organise un parcours buissonnier non exhaustif dans le Temps et dans les arts commençant dans un lieu culturel du département des Hauts de Seine, avec les liens vers d autres lieux, d autres collections Arts, créations, cultures: la place de l artiste dans la cité Premier quartier d'affaires européen, La Défense a été, dès sa création, le précurseur de l'art urbain, par son architecture et ses œuvres d'art. De la première tour Nobel aux nouvelles réalisations, les architectes du monde entier ont su faire évoluer leur art pour répondre aux attentes des entreprises et des habitants. L'axe historique, la dalle piétonne, unique en son genre, les bâtiments témoignent de l'audace des constructeurs et de la formidable histoire du quartier. Le CNIT et la Grande Arche en sont les meilleurs exemples. En aménageant les espaces publics, l'epad a fait aussi appel à de grands artistes contemporains, tels que Takis, Venet, Miro, César, Calder, Caro. Grâce à un politique culturelle exigeante depuis 1970, La Défense offre aujourd'hui aux visiteurs un ensemble de plus de 60 sculptures monumentales, constituant l'un des plus grands musées d'art contemporain à ciel ouvert au monde. L'EPAD, à travers son service des affaires culturelles, poursuit et développe l'acquisition d'œuvres d'art monumentales. Un espace d'exposition, baptisé Espace Culturel Raymond Moretti, a ouvert ses portes en 2008 à l'extrémité Est de La Défense. Télécharger les guides Histoire, Architecture, Oeuvres d art Régulièrement des expositions proposent des regards d artistes sur le lieu : Des manifestations culturelles sont organisées in-situ ;

10 Stabile de Calder 1976 Acier de 15m Le pouce de César 1994 Bronze de 12m Personnages de Miro 1976

11 L implantation de ces œuvres pose le problème de la commande publique d œuvres pensées et conçues pour un site et celui de l achat d oeuvres existantes qui sont installées dans l espace qui leur convient le mieux. Dans la première démarche, l artiste est associé dès le départ, dans la seconde, il ne l est pas (au mieux, il est associé au choix de l espace). Exemple de commande publique passée en 1985 par le Ministère de la culture à Daniel Buren et Patrick Bouchain, «Les Deux Plateaux», plus communément appelée «Colonnes de Buren» qui occupe la place d un ancien parking. L'œuvre, qui occupe les m² de la cour, est constituée d'un maillage de 260 colonnes de marbre blanc zébré de noir, de tailles différentes. Elle est conçue comme un ouvrage en deux plans, l'un au niveau de la cour, l'autre en sous-sol avec à l'origine un plan d'eau reflétant visuellement et de façon sonore le niveau supérieur.

12 Œuvre de Claes Oldenbourg

13 Exemple de pratique artistique en lien avec l Histoire des arts proposée à des enseignants en formation S approprier un paysage urbain quotidien par la photographie: l architecture comme œuvre d art Voir, apprendre à regarder, analyser, comparer selon des points de vue Accumulations Reflets Nature et artifices Mélanges Transparences Oppositions Passages et ouvertures Rapport d échelle Lignes et tensions Contrastes Pleins/vides Superpositions

14 (suite de l exercice précédent) Propositions de mise en relation des prises de vues avec des reproductions d œuvres d artistes

15 De Babel à Dubaï, au royaume des utopies Peter Brueghel Empire State Building DubaÏ «la ville et le langage édifient tout autour de l homme un monde qui est totalement à sa mesure. L architecture constitue un environnement où tout est à l échelle humaine comme dans le roman où le réel est filtré par le langage. Cette «reconstruction» de la réalité montre que la fiction est notre mode d appropriation du monde. Dans cette prise de possession, le corps joue un rôle important Architecture, urbanisme et écriture cherchent à organiser le monde, à le reconstruire en établissant des lignes de force et des hiérarchies. La ville comme le langage n ont pas d existence propre en dehors de l homme. Langage et architecture apparaissent comme des moyens de mettre en perspective le temps et l espace et de leur donner un sens.» «La pierre et la lettre» architecture et écriture «je voudrais mettre en place une analogie, ou plutôt ce qui paraît, au premier abord, n être qu une analogie : un parallélisme étroit entre architecture et narrativité, en ceci que l architecture serait à l espace ce que le récit est au temps, à savoir, une opération «configurante» ; un parallélisme entre d une part construire, donc édifier dans l espace, et d autre part raconter, mettre en intrigue dans le temps L espace construit devient le réceptacle d une histoire qui doit sans cesse être lue et relue par les habitants. L espace urbain est un «lieu de mémoire» appelant un «travail de mémoire» : l attitude de l habitant dans la ville est la même que celle du lecteur devant le texte.» Paul Ricoeur

16 Metropolis est un film expressionniste produit pendant la courte période de la République de Weimer. Réalisé en 1927 par le réalisateur autrichien Fritz Lang, le film est muet et en noir et blanc. Metropolis est une mégalopole divisée en deux : la ville haute, où vivent les familles dirigeantes, dans l'oisiveté, le luxe et le divertissement, et la ville basse, où les travailleurs font fonctionner la ville.

17 Des exemples de pratiques artistiques interdegré dans les archives du Conseil en Architecture, Urbanisme et Environnement des Hauts de Seine: «La démarche de sensibilisation à la ville et à l architecture engagée par l Atelier Multimédia du CAUE 92 s inscrit dans des objectifs à la fois architecturaux et civiques, de valorisation de l espace construit et d apprentissage du futur citoyen. La compréhension de son environnement permet de se positionner dans le temps, dans l espace et dans une culture. On peut ensuite se l approprier, s y installer et s y engager en tant que personne consciente de ses responsabilités et des enjeux du milieu dans lequel nous évoluons. Les actions de l Atelier Multimédia du CAUE 92, menées en milieu scolaire, s appuient sur l observation et la pratique sensible de l environnement quotidien des élèves et du patrimoine historique et contemporain des Hauts-de-Seine. Le travail avec les élèves se déroule sur l ensemble de l année scolaire avec une moyenne de 5 séances par an. Les architectes de l Atelier se déplacent gratuitement dans les établissements scolaires et mettent à disposition du matériel informatique pour la création des documents d analyse et de représentation des espaces.» A propos de La Défense, voir:

18 Classe de 3ème Notion : le vide comme matériau de l'architecture Intentions; construire à partir et autour du vide ; comprendre le passage entre le dedans et le dehors, cet espace entre-deux Incitation: avec du papier, construire un espace "ni dedans ni dehors... entre les deux"

19 D autres exemples d artistes dans la ville: Les artistes et le Tramway T3 La conception de la ligne de tramway entre la porte d Ivry et le pont du Garigliano, dans les 13e, 14e et 15e arrondissements, a été intégrée dans un projet d aménagement urbain et paysager d ensemble. Ce boulevard jardiné ouvre sur une nouvelle conception de la ville, dans laquelle on ne circule pas seulement mais où l on vit. Dans cette perspective, faire place à l art contemporain dans l espace urbain fut d emblée un choix de la municipalité. Neuf œuvres imaginées par des artistes contemporains de renommée internationale, verront le jour sur le parcours du tramway T3 des Maréchaux sud. Ainsi, Christian Boltanski, Angela Bulloch, Sophie Calle, Franck O.Gehry, Didier Fiuza Faustino, Dan Graham, Peter Kögler, Bertrand Lavier et Claude Lévêque ont imaginé, pour la plus importante commande publique à Paris, des projets qui fassent sens autour du tramway T3, en fonction de leur vision de la ville. Pour en savoir plus, téléchargez la brochure "L'art dans la ville". Dessin animé réalisé, au cours d un stage de formation, à partir des œuvres implantées le long du parcours à voir sur:

20 Le téléphone de Sophie Calle et Franck Gehry sur le pont du Garigliano L artiste invite le passant à décrocher quand le téléphone sonne, sans qu il ait la possibilité d appeler.

21 L infiltration éphémère Hommage à Rimbaud Buren Ernest Pignon-Ernest, niçois, vit et travaille à Paris. Depuis plus de trente ans il appose des images sur les murs des cités. "...au début il y a un lieu, un lieu de vie sur lequel je souhaite travailler. J'essaie d'en comprendre, d'en saisir à la fois tout ce qui s'y voit : l'espace, la lumière, les couleurs... et, dans le même mouvement ce qui ne se voit pas, ne se voit plus : l'histoire, les souvenirs enfouis, la charge symbolique... Dans ce lieu réel saisi ainsi dans sa complexité, je viens inscrire un élément de fiction, une image (le plus souvent d'un corps à l'échelle 1). Cette insertion vise à la fois à faire du lieu un espace plastique et à en travailler la mémoire, en révéler, perturber, exacerber la symbolique...». Ernest Pignon-Ernest convoque les images invisibles de la ville; la dispersion de l image fait partie de l œuvre et de son processus.

22 Les arts de la rue «Né dans la rue, le graffiti» exposition de la Fondation cartier pour l art contemporain Chorégraphies urbaines «La perturbation panique» (Karim Sebbar et sa compagnie Association K), intervention situationniste où la trame urbaine devient un espace de création et liberté. L art y bouscule l ordre social et spatial.

23 Œuvres en résonance Pour ouvrir à d autres champs artistiques Arts du son, arts du spectacle vivant: Art forain, carnavals et défilés festifs traditionnels, fanfares et harmonies Arts de l espace: Le mobilier urbain «Dessein d eau» par Agnès Pezeu, un parcours d art contemporain au fil de l eau Mise en lumière du Patrimoine par Yann Kersalé Arts du langage, Littérature : Le Printemps des poètes Arts du visuel: Festival du film en plein air Parc de la Villette

24 Pour aller plus loin Les artistes et l Estuaire de la Loire Domaine de Chamarande Centre international d art et du paysage de l île de Vassivière L art dans les chapelles du Morbihan Nuits blanches

Inspection Académique des Pyrénées-Atlantiques Mission pour l'éducation artistique et l'action culturelle Bilan des projets culturels 2007-2008

Inspection Académique des Pyrénées-Atlantiques Mission pour l'éducation artistique et l'action culturelle Bilan des projets culturels 2007-2008 Inspection Académique des Pyrénées-Atlantiques Mission pour l'éducation artistique et l'action culturelle Bilan des projets culturels 2007-2008 Titre du projet : Nom de l'école : Classe concernée : Nom

Plus en détail

L Histoire des Arts en cours de mathématiques

L Histoire des Arts en cours de mathématiques L Histoire des Arts en cours de mathématiques 1 BO n 32 du 28 août 2008 L'enseignement de l'histoire des arts est obligatoire pour tous les élèves de l'école primaire, du collège et du lycée (voies générale,

Plus en détail

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges M u s é e d u V i e u x N î m e s Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges Contact Charlotte Caragliu, Chargée de projet pour les collèges, les lycées et les écoles supérieures Isaline Portal, Responsable

Plus en détail

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement Valisette urbanisme Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement > Identifier différentes fonctions urbaines. > Comprendre les

Plus en détail

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts»

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» «Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» Objectifs généraux : - favoriser les liens entre la connaissance et la sensibilité - développer le dialogue entre

Plus en détail

UTOPIA MA VILLE HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN

UTOPIA MA VILLE HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN UTOPIA : MA VILLE HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN Projet à destination des classes de cycle 3 des écoles élémentaires de Strasbourg Les objectifs : Permettre aux enfants de : Découvrir «activement» le Strasbourg

Plus en détail

Théâtre - Production théâtrale Description de cours

Théâtre - Production théâtrale Description de cours Théâtre - Production théâtrale Description de cours SESSION 1 (TRONC COMMUN) Histoire de l'architecture L objectif du cours est de cerner les principaux styles de l histoire de l architecture. Le contenu

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan)

Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan) Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan) Ce voyage est organisé pour les élèves de soit élèves, parents nous accompagneront. Le lieu

Plus en détail

LES ACTIONS DE MÉDIATION DU MUSÉE EPHÉMÈRE

LES ACTIONS DE MÉDIATION DU MUSÉE EPHÉMÈRE LES ACTIONS DE MÉDIATION DU MUSÉE EPHÉMÈRE PIERRE BURAGLIO - Ceci n est pas une chemise noire, 2007, peinture sur contreplaqué, 147 x 114 cm, collection de l artiste - Châssis, 1974, bois, peinture et

Plus en détail

L ÉCOLE D ARTS Un lieu d éducation, de formation et de diffusion

L ÉCOLE D ARTS Un lieu d éducation, de formation et de diffusion L ÉCOLE D ARTS Un lieu d éducation, de formation et de diffusion Sa singularité est l orientation pédagogique forte dans le domaine de l image, dans ses formes traditionnelles et émergentes. La volonté

Plus en détail

PROJET D ECOLE 2011/2016

PROJET D ECOLE 2011/2016 PROJET D ECOLE 2011/2016 Analyse des données au niveau de 3 axes : Axe pédagogique : ce que nous aimerions : - des projets communs entre les classes, qui soient fédérateurs - faire une répartition des

Plus en détail

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ. Cette séquence concerne les élèves de CM1 et CM2, voire de l entrée au collège.

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ. Cette séquence concerne les élèves de CM1 et CM2, voire de l entrée au collège. FICHE PÉDAGOGIQUE CYCLE 3 N 150 Février 2013 HISTOIRE RUBRIQUE l histoire de l école en France DOMAINES D ACTIVITÉS histoire, instruction civique et TUIC OBJECTIFS ET COMPÉTENCES * Objectifs * : en privilégiant

Plus en détail

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C.

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C. EPS ET SOCLE COMMUN Les activités athlétiques à l'école primaire CONNAISSANCES 2 Piliers Tout élève devra connaître courir Sauter Lancer Un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels, des

Plus en détail

2 nd degré. Les ateliers. 1 er et 2 nd degré / de la MS maternelle à la 3 e Ateliers déclinés selon les niveaux

2 nd degré. Les ateliers. 1 er et 2 nd degré / de la MS maternelle à la 3 e Ateliers déclinés selon les niveaux 2 nd degré Contact action culturelle GAUDUCHEAU Hélène, 01 34 52 29 62 helene.gauducheau@agglo-sqy.fr VALLETTE Laure, 01 34 52 38 76 laure.vallette@agglo-sqy.fr Les ateliers 1 er et 2 nd degré / de la

Plus en détail

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL I LES OBJECTIFS DE LA FORMATION 1. Objectifs généraux La licence d histoire est un enseignement généraliste et théorique fondé sur la recherche, qui peut faire place à des

Plus en détail

Valisette architecture

Valisette architecture Valisette architecture Qu est-ce qu un bâtiment, quels sont ses formes et ses usages? jeu des façades & à la découverte d un bâtiment - Repérer et comparer différents éléments d architecture. - Acquérir

Plus en détail

FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS

FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS L ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE L ACADÉMIE DE LYON FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS ESPACE DE STRUCTURATION DES PRATIQUES ARTISTIQUES

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION Esam design SA 17 Rue Jacquemont 75017 Paris Tel 01 53 06 88 00 Siret : 3820456980001 N de déclaration d activité : 11754780175 Norme NF service 214 agrée par l AFNOR PROGRAMME DE FORMATION Titre de Concepteur

Plus en détail

L'Histoire des Arts à l'école

L'Histoire des Arts à l'école Florence Jouhanet CPD arts visuels Petit guide d'accompagnement de L'Histoire des Arts à l'école proposé en réponse aux demandes des enseignants de la circonscription Objectif : Aider les enseignants des

Plus en détail

L histoire des arts à l école

L histoire des arts à l école Renseignements et réservations Les réservations sont à effectuer à la maison du patrimoine au moins quinze jours à l avance : 02 98 95 52 48. Tarif : 50e / classe Les projets sont élaborés avec les médiateurs

Plus en détail

ACQUI SITION ET DEVELOPPE M E N T DES COMPETE N C E S DES SALA RI E S DE BAS NIVEAU DE QUALIFICATIO N

ACQUI SITION ET DEVELOPPE M E N T DES COMPETE N C E S DES SALA RI E S DE BAS NIVEAU DE QUALIFICATIO N au réapprentissagedes savoirs debase Formations des M au ges rurales Organisme de formation de base de proximité, compétent dans l accompagnement et la formation des publics dits de faible niveau (V et

Plus en détail

éléments qui contribuent à l identité d une ville ou d un pays riche de son passé et fort de son dynamisme.

éléments qui contribuent à l identité d une ville ou d un pays riche de son passé et fort de son dynamisme. UN LABEL, UN RÉSEAU Le ministère de la Culture et de la Communication assure depuis 1985, dans le cadre d un partenariat avec les collectivités territoriales, la mise en œuvre d une politique de valorisation

Plus en détail

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh Projet académique 2013-2014 «Des boîtes à histoires» Comment créer un outil au service de la mise en mémoire et de la compréhension des textes littéraires Académie de Créteil Projet présenté autour de

Plus en détail

LA DEFENSE / SEINE ARCHE OIN LA DEFENSE

LA DEFENSE / SEINE ARCHE OIN LA DEFENSE LA DEFENSE / SEINE ARCHE Le périmètre d intervention de l EPAD créé en 1958, est devenu périmètre d Opération d Intérêt National en 1983. Celui-ci a été scindé en deux le 19 décembre 2000 entre d une part

Plus en détail

Guide pédagogique pour le public scolaire

Guide pédagogique pour le public scolaire Guide pédagogique pour le public scolaire Nous voyons des connexions entre ce qui est enseigné à l'école et les thématiques que nous abordons durant le Salon. Par le biais de notre programme, nous cherchons

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

ACTIVITÉS ÉDUCATIVES 2015-2016

ACTIVITÉS ÉDUCATIVES 2015-2016 1, PLACE DE LA CONCORDE PARIS 8 E MÉTRO CONCORDE WWW.JEUDEPAUME.ORG visites-confe rences visites pre pare es et formations partenariats scolaires parcours croise s activite s hors temps scolaire ACTIVITÉS

Plus en détail

BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés

BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés Le BTS Design graphique a pour fondement la conceptualisation et la création de produits de communication au service d un particulier, d

Plus en détail

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont :

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont : Communiqué de presse 23 avril 2014 Établissement public d aménagement de La Défense Seine Arche 55 Place Nelson Mandela 92024 Nanterre Cedex L Etablissement Public d Aménagement de La Défense Seine Arche

Plus en détail

PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE

PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE Plan de la présentation Élaboration du projet de politique Objet de la Politique Fondements de la Politique Définition de patrimoine Axes d intervention 1 Élaboration

Plus en détail

LICENCE AMENAGEMENT, URBANISME ET DEVELOPPEMENT TERRITORIAL

LICENCE AMENAGEMENT, URBANISME ET DEVELOPPEMENT TERRITORIAL LICENCE AMENAGEMENT, URBANISME ET DEVELOPPEMENT TERRITORIAL Mention : Géographie et aménagement skin.:program_main_bloc_presentation_label Dans la mesure où il n existe pas de mention de licence aménagement

Plus en détail

MASTER MENTION COMMUNICATION ET CULTURE PARCOURS DYNAMIQUES CULTURELLES

MASTER MENTION COMMUNICATION ET CULTURE PARCOURS DYNAMIQUES CULTURELLES MASTER MENTION COMMUNICATION ET CULTURE PARCOURS DYNAMIQUES CULTURELLES RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Culture et Communication Mention : Information, communication Spécialité

Plus en détail

FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010. Objectifs

FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010. Objectifs FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010 AES PÉDAGOGIQUES TRAVAIL EN ÉQUIPE Constats de départ en 2007 Nécessité de développer les compétences de : *mise en pratique des règles de vie commune (élaboration

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PAISES

DOSSIER DE PRESSE PAISES DOSSIER DE PRESSE PAISES Mercredi 13 mai 2009 Qu est ce que PAISES? Le projet PAISES est une Plateforme d Accompagnement, d Information et de Sensibilisation sur les Echanges Solidaires. C est un centre

Plus en détail

Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château. Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP)

Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château. Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP) Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP) Une projection plus fine, plus cohérente, pour protéger notre patrimoine,

Plus en détail

Projet dessin/écriture/environnement 2015/2016 «Promenons nous dans le bois» Cahier des charges

Projet dessin/écriture/environnement 2015/2016 «Promenons nous dans le bois» Cahier des charges Projet dessin/écriture/environnement 2015/2016 «Promenons nous dans le bois» 1 Présentation 1.1 Contexte Cahier des charges La Ville de Nantes propose en 2015/2016 aux écoles publiques nantaises, en concertation

Plus en détail

FICHE TYPE D'INVENTAIRE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL DE LA FRANCE. «La calligraphie» Indexation :

FICHE TYPE D'INVENTAIRE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL DE LA FRANCE. «La calligraphie» Indexation : «La calligraphie» Présentation sommaire Identification : Utilisation de l'écriture comme art Personne(s) rencontrée(s) : Brigitte PALARIC Localisation municipalité) : (région, département, Ville : Allaire

Plus en détail

Bilan financier synthétique 2014

Bilan financier synthétique 2014 Bilan financier synthétique 2014 Comment lire le bilan La DRAC gère 4 programmes déclinés en actions et sous-actions Programme 131 Création Programme 175 Patrimoines Programme 224 Transmission des savoirs

Plus en détail

Projet pédagogique échange franco-allemand :

Projet pédagogique échange franco-allemand : Projet pédagogique échange franco-allemand : Ecole Elémentaire Saint Exupéry, Saint Memmie / Gebrüder Grimm Schule, Neuss. Thème du projet : Découvrir l Europe par l intermédiaire de l histoire des arts.

Plus en détail

Quelques partenaires architecture et patrimoine sur le département de la Gironde

Quelques partenaires architecture et patrimoine sur le département de la Gironde Quelques partenaires architecture et patrimoine sur le département de la Gironde Le 308 - Maison de l'architecture d'aquitaine 308 avenue Thiers 33100 Bordeaux Tel: 05 56 48 83 25 / Fax: 05 56 79 26 76

Plus en détail

SITOGRAPHIE 1. DES SITES DÉDIÉS À L'HISTOIRE DES ARTS

SITOGRAPHIE 1. DES SITES DÉDIÉS À L'HISTOIRE DES ARTS ressources histoire des arts collège et lycée sitographie _1 SITOGRAPHIE 1. DES SITES DÉDIÉS À L'HISTOIRE DES ARTS le portail de l'éducation artistique > ce site a été réalisé par le cndp en lien avec

Plus en détail

Activités L.H pouvant être conduites dans le cadre de PPCP (4 projets)

Activités L.H pouvant être conduites dans le cadre de PPCP (4 projets) Activités L.H pouvant être conduites dans le cadre de PPCP (4 projets) Intitulé du projet : Réalisation d'une éolienne Term. BEP Elec. (Elec., dessin d'art + indus., maths/sciences, français + HG, SM)

Plus en détail

ACCORD DE PARTENARIAT. «Un chemin, une école» RENAZE

ACCORD DE PARTENARIAT. «Un chemin, une école» RENAZE ACCORD DE PARTENARIAT «Un chemin, une école» RENAZE Article Préambule : L éducation nationale, l USEP et la Fédération Française de Randonnée pédestre par une convention nationale affirment : La nécessité

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

Ça va barder! L univers des débardeurs du port de Montréal FEUILLET PÉDAGOGIQUE POUR LES ENSEIGNANTS ET LES ENSEIGNANTES

Ça va barder! L univers des débardeurs du port de Montréal FEUILLET PÉDAGOGIQUE POUR LES ENSEIGNANTS ET LES ENSEIGNANTES Ça va barder! BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA, E000760632 FEUILLET PÉDAGOGIQUE POUR LES ENSEIGNANTS ET LES ENSEIGNANTES Programme scolaire en Univers social pour les élèves du 3 e cycle du primaire SVPM

Plus en détail

la parfaite adéquation des réponses aux problèmes posés.

la parfaite adéquation des réponses aux problèmes posés. V o t r e r é p o n s e i m m o b i l i è r e Qui est? Créé en 1993, intervient en Ile-de-France, sur des problématiques logements et tertiaires. Depuis sa création, la société construit chacune de ses

Plus en détail

Comédien / comédienne

Comédien / comédienne Les métiers du spectacle vivant Filière : artistique Domaine : art dramatique Appellations voisines : artiste dramatique, acteur Comédien / comédienne Autres métiers du domaine : metteur en scène, dramaturge,

Plus en détail

LA TROISIEME AU COLLEGE

LA TROISIEME AU COLLEGE LA TROISIEME AU COLLEGE Réunion d informations générales Lundi 14 septembre 2015 Collège St Joseph Le Mans SOMMAIRE I) Les spécificités de la classe de 3ème. II) Le diplôme national du brevet et l'hda.

Plus en détail

Logements. en Île-de-France

Logements. en Île-de-France Logements collectifs en Île-de-France FORMATION 2014 Un cycle de formation proposé par les Conseils d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement de Paris, des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis

Plus en détail

COLLEGE SAINT-HUBERT Avenue Charle-Albert, 9 1170 Bruxelles Téléphone : 02 660 19 40 www.collegesaint-hubert.be

COLLEGE SAINT-HUBERT Avenue Charle-Albert, 9 1170 Bruxelles Téléphone : 02 660 19 40 www.collegesaint-hubert.be COLLEGE SAINT-HUBERT Avenue Charle-Albert, 9 1170 Bruxelles Téléphone : 02 660 19 40 www.collegesaint-hubert.be PROGRAMME GENERAL Le collège Saint-Hubert est un établissement d enseignement secondaire

Plus en détail

La proposition de L atelier 4. Organisation des séances de l atelier 9

La proposition de L atelier 4. Organisation des séances de l atelier 9 SOMMAIRE L Association DIDATTICA 3 La proposition de L atelier 4 Présentation des acteurs 5 Objectifs de l atelier 7 Organisation des séances de l atelier 9 Budget de l atelier 11 Siret : 444 298 806 000

Plus en détail

Concours Nordicité. Présentation _3. Admissibilité _4. Inscription _5 Calendrier. Jury _6 Critères d évaluation

Concours Nordicité. Présentation _3. Admissibilité _4. Inscription _5 Calendrier. Jury _6 Critères d évaluation Présentation _3 Admissibilité _4 Inscription _5 Calendrier Jury _6 Critères d évaluation Documents à soumettre par les participants _7 Diffusion Prix Propriété des droits _8 Avis Questions L hiver est

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale

Plus en détail

ECOLE ET CINEMA. Les compétences du Livret scolaire

ECOLE ET CINEMA. Les compétences du Livret scolaire ECOLE ET CINEMA Ancrage dans les instructions officielles Les compétences du Livret scolaire PALIER 1 : COMPETENCE 1 LA MAITRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE DIRE S exprimer clairement à l oral en utilisant

Plus en détail

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture histoire des arts au lycée option de détermination option facultative sitographie _1 SITOGRAPHIE 1. DES SITES EN LIEN AVEC LE PROGRAMME DE TERMINALE [OPTION DE DÉTERMINATION] 1. ARTS, VILLES, POLITIQUES

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de quatrième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de quatrième Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de quatrième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut

Plus en détail

Valoriser son parcours professionnel

Valoriser son parcours professionnel Module - 1 Valoriser son parcours professionnel Vous devez vous préparez à intégrer le marché du travail. Pour cela, vous allez devoir apprendre à parler de vos études en termes professionnels et non disciplinaires.

Plus en détail

Weekend à Marseille Du 14 au 16 novembre prochain

Weekend à Marseille Du 14 au 16 novembre prochain Weekend à Marseille Du 14 au 16 novembre prochain Partez à la découverte de la Cité Phocéenne avec la Société des Amis de l IMA Au cours d un weekend de 3 jours à Marseille, nous vous proposons de découvrir

Plus en détail

OFFRES D OPTIONS. DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand

OFFRES D OPTIONS. DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand OFFRES D OPTIONS DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand Option DP3 Qu est-ce que la DP3? La DP3 est une option de Découverte

Plus en détail

série sciences et technologies du management et de la gestion STMG Livret scolaire pour l examen du baccalauréat technologique

série sciences et technologies du management et de la gestion STMG Livret scolaire pour l examen du baccalauréat technologique Livret scolaire pour l examen du baccalauréat technologique arrêté du 6 décembre 2012 série sciences et technologies du management et de la gestion STMG nom de l'élève prénoms date de naissance nom et

Plus en détail

Présentation. C est un objet qui peut très facilement être intégré dans un passeport culturel

Présentation. C est un objet qui peut très facilement être intégré dans un passeport culturel Présentation Ce qu il est : C est une mémoire des parcours de lecture de l enfant sur l année ou mieux encore, sur le cycle ou même sur toute sa scolarité primaire. On y retrouve les livres lus à l enfant,

Plus en détail

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris «Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris OBJECTIFS 1- Niveau et insertion dans la programmation 2-

Plus en détail

ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI?

ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI? ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI? Des productions en maîtrise de la langue o A l écrit: suite/fin d album, critiques littéraires, carnets de lecture o

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

LICENCE INGENIERIE DES SERVICES Parcours VALORISATION TOURISTIQUE ET ÉCONOMIQUE DE LA CULTURE, DES ARTS ET DU PATRIMOINE (Saumur)

LICENCE INGENIERIE DES SERVICES Parcours VALORISATION TOURISTIQUE ET ÉCONOMIQUE DE LA CULTURE, DES ARTS ET DU PATRIMOINE (Saumur) Parcours VALORISATION TOURISTIQUE ET ÉCONOMIQUE DE LA CULTURE, DES ARTS ET DU PATRIMOINE (Saumur) PRÉSENTATION La licence Ingénierie des Services option valorisation touristique et économique de la culture,

Plus en détail

Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne. Présentation Saison Culturelle 2007/2008

Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne. Présentation Saison Culturelle 2007/2008 DOSSIER DE PRESSE Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne L ART AU SERVICE DE L ÉDUCATION DANS UN CADRE SCOLAIRE Présentation Saison Culturelle 2007/2008 Conférence de presse du lundi 22 octobre 2007

Plus en détail

Eléments de programmation d une séquence sur la pratique de la photographie

Eléments de programmation d une séquence sur la pratique de la photographie «Quoi qu elle donne à voir et quelle que soit sa manière, une photo est toujours invisible : ce n est pas elle qu on voit» Roland Barthes «Photographier me permet de me souvenir, de fouiller dans ma mémoire,

Plus en détail

Projet pédagogique d école

Projet pédagogique d école Au carrefour du cadre institutionnel de l Education Nationale et de l idéologie des Servites de Marie, voici les choix pédagogiques de l équipe éducative pour les élèves du 1 er degré de l ensemble scolaire

Plus en détail

Projet pédagogique pour la classe de 305

Projet pédagogique pour la classe de 305 Projet pédagogique pour la classe de 305 «De Bois-Colombes à Verdun 1914-2014" "Songez à ce que serait le désastre pour l'europe (...). Quel massacre, quelles ruines, quelle barbarie! Et voilà pourquoi,

Plus en détail

L espace public, approche juridique, historique, sociale, culturelle

L espace public, approche juridique, historique, sociale, culturelle Mission Interministérielle pour la Qualité des Constructions Publiques L espace public, approche juridique, historique, sociale, culturelle Comprendre les enjeux d une intervention sur l espace public,

Plus en détail

Des lieux à découvrir, des apprentissages à construire

Des lieux à découvrir, des apprentissages à construire Animation Pédagogique Découverte du monde / Se repérer dans l espace Elaborer des représentations simples de l espace familier : la classe, l école, le quartier, le village Lien avec l EPS : la course

Plus en détail

Le collectif jeune cinéma : un acteur de la vie du cinéma expérimental et. différent

Le collectif jeune cinéma : un acteur de la vie du cinéma expérimental et. différent Emmanuelle Corson Janvier 2007 Année universitaire 2006/2007 Le collectif jeune cinéma : un acteur de la vie du cinéma expérimental et différent Cours de Production et diffusion audiovisuelle et cinématographique

Plus en détail

CLASSE DE 3 ème. Présentation de l année

CLASSE DE 3 ème. Présentation de l année CLASSE DE 3 ème Présentation de l année Quelques points de repères pour l année de 3 ème 1 er trimestre Informations La classe rencontre la conseillère d Orientation Réunion d information parents / direction

Plus en détail

Séjour à Paris. du 30 mars au 03 avril 2009. Ecole publique Georges Brassens 56620 Cléguer

Séjour à Paris. du 30 mars au 03 avril 2009. Ecole publique Georges Brassens 56620 Cléguer Séjour à Paris du 30 mars au 03 avril 2009 Ecole publique Georges Brassens 56620 Cléguer Paris, ville d'art et d'histoire Classe transplantée -semaine du 30 mars au 03 avril 2009- Objectifs généraux :

Plus en détail

«Réaliser une tâche cartographique simple au brevet». Marie-Florence RENAUD Thierry REYNAULT Groupe formateurs collège

«Réaliser une tâche cartographique simple au brevet». Marie-Florence RENAUD Thierry REYNAULT Groupe formateurs collège «Réaliser une tâche cartographique simple au brevet». Marie-Florence RENAUD Thierry REYNAULT Groupe formateurs collège Rappel des modalités du brevet 2013 HISTOIRE (13 points) BOEN N 13 du 29 mars 2012

Plus en détail

AEC en Techniques d éducation à l enfance

AEC en Techniques d éducation à l enfance (JEE.0K) 322-101-MV Introduction à la profession Ce cours permet à l étudiant d explorer la profession d éducatrice à l enfance dans son ensemble et de bien cerner le contexte des services de garde au

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE. L École d art du Calaisis recrute des artistes pour intervenir en Classe Préparatoire aux écoles supérieures d art.

APPEL A CANDIDATURE. L École d art du Calaisis recrute des artistes pour intervenir en Classe Préparatoire aux écoles supérieures d art. APPEL A CANDIDATURE L École d art du Calaisis recrute des artistes pour intervenir en Classe Préparatoire aux écoles supérieures d art. La communauté d agglomération Cap Calaisis, en charge de la gestion

Plus en détail

Fiche technique. Réservations Thème Public : Hors écoles Public : Écoles et collèges. Objectifs»Amener le public à prendre conscience des conséquences

Fiche technique. Réservations Thème Public : Hors écoles Public : Écoles et collèges. Objectifs»Amener le public à prendre conscience des conséquences Réservations Thème Public : Hors écoles Public : Écoles et collèges Présentation de l atelier éducatif Aménagement urbain, développement durable. Agriculture urbaine. Créez et entretenez votre propre jardin

Plus en détail

Les Ateliers Jeunesse

Les Ateliers Jeunesse Les Ateliers Jeunesse Architecture Histoire Groupes scolaires & centres de loisirs Arts Nom :... Prénom :... Paysage & nature Établissement :... Classe :... Archéologie LES ATELIERS JEUNESSE I. ANIMONS

Plus en détail

La Bibliothèque nationale du Québec, les interactions entre le le nouveau bâtiment de la la Grande bibliothèque et et son quartier d insertion.

La Bibliothèque nationale du Québec, les interactions entre le le nouveau bâtiment de la la Grande bibliothèque et et son quartier d insertion. La Bibliothèque nationale du Québec, les interactions entre le le nouveau bâtiment de la la Grande bibliothèque Bibliothèque et et son quartier d insertion. Mémoire présenté par la Bibliothèque nationale

Plus en détail

II- L'environnement matériel des séances d histoire

II- L'environnement matériel des séances d histoire Magali Chapelet-Guirriec - Pierrick Friquet Circonscription de Brest - Nord - Novembre 2012 Enseigner l'histoire en cycle 3 «Si nous voulons être les acteurs responsables de notre propre avenir, nous avons

Plus en détail

DU 4 au 25 juin 2016

DU 4 au 25 juin 2016 Exposition des élèves de l Atelier de Formation aux Arts Plastiques de la Ville de Colmar DU 4 au 25 juin 2016 Espace d Art Contemporain André Malraux 4 rue Rapp - 68000 COLMAR Renseignements : 03 89 24

Plus en détail

Proposition d un parcours en HiDA en 3 ème DP6

Proposition d un parcours en HiDA en 3 ème DP6 Proposition d un parcours en HiDA en 3 ème DP6 Journée de formation à destination des professeurs de 3 ème DP6 de Savoie et Haute-Savoie Olivier BAYLE (Arts appliqués) et Marina FAVRET (Lettres-Histoire-Géographie)

Plus en détail

Démontrer des capacités de pensée critique et d analyse. Comprendre la valeur des sources primaires dans les recherches en histoire

Démontrer des capacités de pensée critique et d analyse. Comprendre la valeur des sources primaires dans les recherches en histoire Unité 1 - Documents de source primaire et littératie visuelle Introduction: Les photographies et les documents de source primaire du site Web Les Liens qui unissent sont utilisés dans cette section afin

Plus en détail

Étape. avec le français? Option 1 : Le dictionnaire. Option 2 : La synthèse de texte. Comment aborder la philanthropie pour la première fois?

Étape. avec le français? Option 1 : Le dictionnaire. Option 2 : La synthèse de texte. Comment aborder la philanthropie pour la première fois? Étape 1 Comment aborder la philanthropie pour la première fois? Découvrir la philanthropie peut se faire de différentes façons : par le français, l art, la musique, le sport, ce thème touchant transversalement

Plus en détail

La santé, un facteur d insertion

La santé, un facteur d insertion La santé, un facteur d insertion Anne Danibert - Chef de projets prévention et promotion de la santé Mutuelle Atlantique Une orientation politique de la Mutuelle En 1996, la mutuelle inscrit comme orientation

Plus en détail

Appel à candidature pour une résidence-mission autour des musiques actuelles

Appel à candidature pour une résidence-mission autour des musiques actuelles Direction Régionale des Affaires Culturelles d Ile-de-France Ville de Clichy-sous-Bois Ville de Montfermeil Appel à candidature pour une résidence-mission autour des musiques actuelles dans le cadre du

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

ESPACE CULTUREL MALRAUX TARARE Exposition. Nathalie BAUDRY Brigitte KOHL. du 24 mars 2012 au 13 mai 2012

ESPACE CULTUREL MALRAUX TARARE Exposition. Nathalie BAUDRY Brigitte KOHL. du 24 mars 2012 au 13 mai 2012 ESPACE CULTUREL MALRAUX TARARE Exposition Nathalie BAUDRY Brigitte KOHL du 24 mars 2012 au 13 mai 2012 Nathalie Baudry et Brigitte Kohl présentent à l Espace Malraux une installation de curiosités photographiques.

Plus en détail

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs :

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : 2. Qu est-ce qu un projet commun? Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : le projet a un début et une fin et se structure en

Plus en détail

Dans le cadre d une représentation d un spectacle de la Cie. Accueillir un témoin A l issue de la représentation du spectacle

Dans le cadre d une représentation d un spectacle de la Cie. Accueillir un témoin A l issue de la représentation du spectacle Actions culturelles Le coeur de métier de la Cie est la création et la diffusion de spectacles de marionnettes dont le contenu sociètal touche tous les publics. Par des actions culturelles ponctuelles,

Plus en détail

Les paysages en géographie

Les paysages en géographie Les paysages en géographie Les paysages en géographie «Le programme de géographie au Cycle 3 a pour objectif de décrire et de comprendre comment les hommes vivent et aménagent leurs territoires» identifier

Plus en détail

L éducation au développement durable, au cœur de votre projet d établissement

L éducation au développement durable, au cœur de votre projet d établissement ÉCOLE PRIMAIRE LE TRI DES PAPIERS AV E C L É O L éducation au développement durable, au cœur de votre projet d établissement I O F O L Léo Folio, un programme pédagogique et gratuit LE TRI DES PAPIERS

Plus en détail

Projet disciplinaire d ouverture culturelle en Lettres Histoire. «Paris ville cosmopolite, citoyenne et de diversités culturelles»

Projet disciplinaire d ouverture culturelle en Lettres Histoire. «Paris ville cosmopolite, citoyenne et de diversités culturelles» Lycée Professionnel Jules MICHELET 1, rue Jules Michelet 94120 FONTENAY SOUS BOIS Tél. : 01.48.75.64.85 Fax : 01.48.75.80.87 Projet disciplinaire d ouverture culturelle en Lettres Histoire THEME «Paris

Plus en détail

L association Artd école

L association Artd école L association Artd école Une association loi 1901, créée dans les années 1980, pour promouvoir les disciplines artistiques dans et autour de l école. A l origine, elle a proposé de nombreuses animations

Plus en détail

VISITE FOURVIERE VIEUX LYON

VISITE FOURVIERE VIEUX LYON VISITE FOURVIERE VIEUX LYON Nombres d élèves : Classe entière (environ 30 élèves) Durée : 2 heures ou 3 heures Circuit : Depuis Fourvière (esplanade, point de vue sur la ville) Basilique extérieure (intérieur

Plus en détail

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Réunion publique du 14 Juin 2011 Équoquartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Les temps du projet de la Remise CONCERTATION pendant toute la phase d élaboration du projet Les temps

Plus en détail

F O R M A T I O N 2 0 1 5

F O R M A T I O N 2 0 1 5 HABITAT A R C H I T E C T U R E S F O R M A T I O N 2 0 1 5 LOGEMENTS COLLECTIFS *Les Conseils d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement (CAUE) sont des associations départementales créées par

Plus en détail

SAINT-QUENTIN EN YVELINES (78)

SAINT-QUENTIN EN YVELINES (78) APPEL A CANDIDATURE DESSIN CONTEMPORAIN Résidence territoriale saison 2012-13 Six lieux partenaires SAINT-QUENTIN EN YVELINES (78) ELANCOURT La Commanderie des templiers de la Villedieu La Galerie de la

Plus en détail