EDUCATION.VULCANIA.COM

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EDUCATION.VULCANIA.COM"

Transcription

1 Dossier pédagogique RISQUES VOLCANIQUES Livret élève

2 CHERS EXPLORATEURS, Ce questionnaire vous aidera à découvrir quelques exemples d aléas naturels notemment d origine volcaniques et risques associés. Vous devrez partir à l aventure, seul ou en petits groupes dans les différents îlots et chercher les réponses aux questions. Plusieurs espaces sont à explorer :. «Terre en Colère» au niveau 0.. «Réveil des Géants d Auvergne» au niveau -1..«Tunnel des nuées ardentes» au niveau -2. Il n existe pas véritablement de sens de visite ; nous vous conseillons donc de vous répartir dans les différents espaces, cela évitera les encombrements. Visitez le site calmement ; ne courez pas, évitez de parler trop fort, afin de ne pas déranger les autres explorateurs. Si vous avez des problèmes d orientation, des hôtesses et hôtes vous guideront. Bonne exploration à tous et à vos carnets! Certaines questions peuvent nécessiter une recherche d informations au Centre de Documentation (niveau -1) de notre site. NB. Les abréviations qui suivent les numéros des questions indiquent le niveau scolaire concerné. C. Niveau Collège L. Niveau Lycée C & L. Niveaux Collège et Lycée 2

3 I- ALÉAS ET RISQUES! Notre planète est régulièrement affectée par des phénomènes de grande ampleur. Lorsqu ils menacent des populations, ils font alors partie de ce que l on appelle : risques naturels. On peut donc dire que le risque n existe que lorsqu il y a combinaison de deux facteurs : la menace et la vulnérabilité. On pourrait écrire cela sous la forme suivante : Risque = Aléa X Vulnérabilité - Aléa = l événement, le phénomène naturel (ex : une éruption volcanique) - Vulnérabilité = la présence de constructions humaines ou de population. En résumé, il n y a un risque que s il peut exister une menace (menace non nulle quand un phénomène naturel se produit) et si la vulnérabilité existe (vulnérabilité non nulle quand il y a une présence de populations ou de constructions humaines). 1 C & L - A partir de ces définitions, déterminez si les cas concrets (les illustrations) ci-dessous représentent un risque ou pas : Cas 1) Le risque : Cas 2) Le risque : Existe N existe pas Justifiez votre réponse : 2 C & L - Dans l exemple précédent, à quel type de risque naturel la population est-elle confrontée? Choisissez parmi les propositions suivantes Risque sismique. Risque volcanique Risque cyclonique Risque de tsunami Existe N existe pas Justifiez votre réponse : 3

4 II- TOUR D HORIZON DES ALÉAS! Les questions qui suivent trouvent leurs réponses au niveau 0 de Vulcania dans la salle «Terre en Colère». 6 C & L - Nos ancêtres n avaient peur, dit-on, que d une chose : que le ciel leur tombe sur la tête! Bon, le ciel ne nous tombera probablement pas sur la tête mais les météorites qui sont déjà tombées sur Terre sont nombreuses. 3 C & L- Dans «Terre en Colère», vous êtes confrontés à différents phénomènes naturels. Cochez ceux que vous avez vécus dans la salle, parmi les choix proposés : Avalanche Tornade Vague scélérate Tremblement de terre Impact de météorite Eruption volcanique Complétez le texte ci-dessous : Il y a millions d années, les. auraient disparu à cause de la chute d une météorite. C est aussi.. % des espèces vivantes existant à l époque qui ont disparu. Une catastrophe terrestre de cette ampleur ne se produit qu environ tous les millions d années. 100 millions d années 100 oiseaux 60 dinosaures 65 millions d années 4 C & L - Les tornades génèrent des vents violents. Quelle vitesse peuvent-ils atteindre? 100 km / h 700 km / h 400 km / h 1000 km / h 5 C & L- Les vagues scélérates, comme les tsunamis, ravagent surtout les côtes terrestres. Cochez la bonne réponse : Vrai Faux 4

5 III- VIVRE AVEC LE RISQUE ET L ÉTUDIER! Pour les questions suivantes, aidez-vous des informations présentes au niveau 1, dans «Réveil des Géants d Auvergne». 7 C & L - Les planisphères ci-dessous représentent respectivement la répartition des séismes (Planisphère 1) et la répartition des volcans actifs (Planisphère 2) sur Terre. Sachant que les populations sont essentiellement concentrées dans les différentes régions côtières de la planète. Expliquez pourquoi le pourtour de l océan Pacifique est considéré comme l une des zones les plus exposées aux risques géologiques. 8 C & L - En vous rendant au «Réveil des Géants d Auvergne», vous trouverez une vision plus futuriste de la même région. Si le scénario de ce film se réalisait, y aurait-il un risque volcanique? Pourquoi? Planisphère 1 Planisphère 2 5

6 9 C & L- D après le même film, citez les différents aléas volcaniques qui pourraient menacer la ville de Clermont-Ferrand et ses environs. b) L- Enumérez les différents aléas (phénomènes) associés à cette éruption. c) C & L- A votre avis, avec 57 victimes au cours de l éruption, peut-on dire que la crise volcanique a été bien gérée? Pourquoi? Pour répondre aux questions qui suivent, vous devez vous rendre dans l espace «Tunne des nuées ardentes» au niveau Le 18 mai 1980, le Mont St.-Helens a connu une éruption majeure d) C & L- Qu a-t-on fait pour protéger les populations? a) C & L- Les volcanologues, chargés de l observation et de la surveillance du volcan, étaient alertés par certains signes qui annonçaient l éruption. Lesquels? 6

7 11 L- Citez quelques exemples de difficultés ou facteurs pouvant perturber la gestion d une crise liée à un risque volcanique majeur dans certains pays? Vivre avec les risques naturels est inévitable! Et l Homme, face au danger, ne cesse de s adapter. Afin d éviter qu un phénomène naturel ne cause des dommages aux populations, plusieurs types d actions sont nécessaires : - La prévision (ex : on étudie le volcan quand il n est pas en éruption) - La prévention (on éduque la population aux dangers qui l entourent) - La protection (on met en place des constructions permettant de protéger la population) Voici un moyen mnémotechnique pour vous en rappeler, pensez à la règle des «3 P» : Prévision, Prévention, Protection! 12 L- En plus de prendre des mesures sur le terrain, les volcanologues travaillent essentiellement dans des laboratoires. Citez quelques exemples d outils utilisés dans la surveillance des volcans. 13 C & L- Elle n a fait courir aucun risque à la population car elle est tombée au plein milieu du désert du Sahara Qui est-elle? Quel est son âge? Sa masse? Sa matière? 7

8 IV- AUVERGNE : QUELS RISQUES POUR DEMAIN? 14 L- Peut-on vraiment parler aujourd hui d un risque volcanique dans la Chaîne des Puys? Justifiez. 16 L- L Auvergne est traversée de nombreuses failles et fissures, cicatrices d une histoire géologique agitée. Quel(s) risque(s) peut (peuvent) être associé(s) à ce type de structures géologiques? sismique volcanique glissement de terrains 15 L- Clermont-Ferrand, la capitale auvergnate, est une ville fondée en partie sur un volcan âgé de ans (voir schéma ci-contre). Mais, les autorités et les habitants craignent plutôt les grosses pluies! Expliquez pourquoi. 8

9 En espérant que ce dossier vous a été utile, nous vous remercions de votre visite Nouveautés 2013 Animation dynamique : Volcans sacrés Exposition : De lave et de feu Prolongez votre visite par l exploration du monde fascinant des volcans rouges! Ne ratez surtout pas votre embarquement pour la découverte des mythes et légendes liés aux volcans! Conception et réalisation : service éducatif de Vulcania 2013 / Rectorat de l académie de Clermont-Ferrand Photos et illustrations : Equipe scientifique/vulcania ; One ; Les Crayons ; Krafft ; P. André; Getty Images ; Amak ; J. Damase modifié ; S. Bloch ; J Chabane ; Matière à penser ; Joravision 9

Collège / Lycée. Livret élève EDUCATION.VULCANIA.COM

Collège / Lycée. Livret élève EDUCATION.VULCANIA.COM Dossier pédagogique risques naturels Livret élève Chers explorateurs, Ce questionnaire vous aidera à découvrir quelques exepmles d aléas naturels et risques associés. Vous devrez partir à l aventure, seul

Plus en détail

La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs. Approche

La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs. Approche La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs Approche principe Les assurances sont souvent très frileuses des qu il s agit d assurer un risque à la Martinique qui pour eux cumule

Plus en détail

Les risques volcaniques

Les risques volcaniques Les risques volcaniques La Classe de 2VP1 est allée visiter Vulcania le vendredi 4 avril le matin. L entrée de Vulcania L objectif de cette sortie vise à comprendre quels sont les risques majeurs et les

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SUR LES CATASTROPHES NATURELLES ET LEUR GESTION

PROGRAMME DE FORMATION SUR LES CATASTROPHES NATURELLES ET LEUR GESTION PROGRAMME DE FORMATION SUR LES CATASTROPHES NATURELLES ET LEUR GESTION SOMMAIRE MODALITES DES FORMATIONS...2 Modalités pratiques...2 Modalités tarifaires...2 CONTENU DE LA FORMATION...3 1 MODALITES DES

Plus en détail

RISQUES MAJEURS ET SYSTEMES D INFORMATION GEOGRAPHIQUE (SIG) Géographie, thème 4 - Gérer les espaces terrestres

RISQUES MAJEURS ET SYSTEMES D INFORMATION GEOGRAPHIQUE (SIG) Géographie, thème 4 - Gérer les espaces terrestres RISQUES MAJEURS ET SYSTEMES D INFORMATION GEOGRAPHIQUE (SIG) NAÏMA PAGE, PROFESSEURE D HISTOIRE-GEOGRAPHIE LYCEE SAINT-EXUPERY MARSEILLE 15 e 1. Objectifs généraux de la séance Niveau Classe de seconde

Plus en détail

Prévention Santé Environnement

Prévention Santé Environnement Prévention Santé Environnement Epreuve sur dossier Baccalauréat Professionnel vente ou arcu Nom Prénom SESSION 201X SOMMAIRE Introduction 1. Présentation de l entreprise et de la PFMP. 2. Description d

Plus en détail

Indicateur : arrêtés de catastrophe naturelle dans les communes littorales

Indicateur : arrêtés de catastrophe naturelle dans les communes littorales Indicateur : arrêtés de catastrophe naturelle dans les communes littorales Contexte Les communes littorales françaises hébergent plus de 7,5 millions d habitants et ont une capacité d accueil touristique

Plus en détail

- Comment se préparer à l école -

- Comment se préparer à l école - Même si les risques de séisme varient selon les régions, le Québec est considéré comme une zone sismique à risque élevé par rapport au reste du Canada. Par exemple, le 5 février 1663, un séisme d'une magnitude

Plus en détail

Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques de catastrophe

Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques de catastrophe CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) 48 e Réunion du Comité permanent Gland, Suisse, 26 30 janvier 2015 SC48 28 Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques

Plus en détail

ATELIER DE FORMATION SUR LES SYSTÈMES D'ALERTE PRÉCOCE MULTIRISQUES axé sur la coordination et la coopération au plan institutionnel

ATELIER DE FORMATION SUR LES SYSTÈMES D'ALERTE PRÉCOCE MULTIRISQUES axé sur la coordination et la coopération au plan institutionnel ATELIER DE FORMATION SUR LES SYSTÈMES D'ALERTE PRÉCOCE MULTIRISQUES axé sur la coordination et la coopération au plan institutionnel 22 25 mars 2010 Hôtel et centre de conférence Radisson Europa San José,

Plus en détail

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les grandes familles

Plus en détail

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES?

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? Classe : 4 ème durée : 50 minutes la situation-problème Tu viens de découvrir les manifestations et les conséquences d un séisme, mais tu ne sais pas

Plus en détail

L ACTIVITE DE LA PLANETE ENGENDRE DES RISQUES POUR L HOMME

L ACTIVITE DE LA PLANETE ENGENDRE DES RISQUES POUR L HOMME TITRE L CTIVITE DE L PLNETE ENGENDRE DES RISQUES POUR L HOMME Classe : quatrième Durée : 2 séances de 50 minutes La situation problème Document 1 : Photos prises le 15 avril 2010 dans un aéroport européen

Plus en détail

L Institut de Physique du Globe de Paris et les risques naturels de la Terre solide

L Institut de Physique du Globe de Paris et les risques naturels de la Terre solide L Institut de Physique du Globe de Paris et les risques naturels de la Terre solide Vincent Courtillot Université Paris 7 et Institut de Physique du Globe de Paris Institut Universitaire de France Les

Plus en détail

Seconde, Géographie, Thème 4 «Gérer les espaces terrestres», 2014-2015

Seconde, Géographie, Thème 4 «Gérer les espaces terrestres», 2014-2015 Seconde, Géographie, Thème 4 «Gérer les espaces terrestres», 2014-2015 CHAP. 8 : Les espaces exposés aux risques majeurs Cours : Les espaces exposés aux risques majeurs Intro : Doc d accroche : extrait

Plus en détail

PLAN DES MESURES D URGENCE QU EST-CE QU UN PLAN DES MESURES D URGENCE

PLAN DES MESURES D URGENCE QU EST-CE QU UN PLAN DES MESURES D URGENCE PLAN DES MESURES D URGENCE QU EST-CE QU UN PLAN DES MESURES D URGENCE Définition Il s'agit d'une série intégrée de mesures qui permettent de vous préparer à répondre aux situations d'urgence et à reprendre

Plus en détail

Programme de formation initiale SST

Programme de formation initiale SST Programme de formation initiale SST Pré requis : Aucun Encadrement : La formation est dispensée au minimum par un formateur SST rattaché à : Un organisme de formation habilité pour la formation initiale

Plus en détail

SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité. Sachez où aller et quoi faire si vous êtes victime de mauvais traitements. Un guide pour les aînés

SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité. Sachez où aller et quoi faire si vous êtes victime de mauvais traitements. Un guide pour les aînés SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité Sachez où aller et quoi faire si vous êtes victime de mauvais traitements Un guide pour les aînés 43 SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité Les violences

Plus en détail

Méthode d élaboration de la carte de qualification de l aléa mouvement de terrain

Méthode d élaboration de la carte de qualification de l aléa mouvement de terrain CoTITA Méditerranée Journée du 17 novembre 2011 Conférences sur les risques Plan de Prévention des Risques Méthode d élaboration de la carte de qualification de l aléa mouvement de terrain Laboratoire

Plus en détail

Questionnaire Lycée SALLE DES EAUX DU MONDE

Questionnaire Lycée SALLE DES EAUX DU MONDE Questionnaire Lycée Ce musée vous offre une approche de l Eau dans toute sa grandeur. A vous de faire connaissance avec cet élément naturel. 1) Origine de l eau SALLE DES EAUX DU MONDE Vous vous aiderez

Plus en détail

1. Titre du contrat. (si les travaux de montage se font en plusieurs tranches, indiquer quelle est la tranche ou les tranches à assurer)

1. Titre du contrat. (si les travaux de montage se font en plusieurs tranches, indiquer quelle est la tranche ou les tranches à assurer) FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE TOUS RISQUES MONTAGE - ESSAI 1. Titre du contrat (si les travaux de montage se font en plusieurs tranches, indiquer quelle est la tranche ou les tranches à

Plus en détail

Ethic Etapes Clair Matin

Ethic Etapes Clair Matin ETHIC ETAPES CLAIR MATIN Place de l Eglise 63230 Saint-Ours-Les-Roches tel : 04 73 60 21 41 contact@clair-matin.fr www.clair-matin.fr Ethic Etapes Clair Matin La nature à portée de pieds Sommaire Pour

Plus en détail

Séquence 3 Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com

Séquence 3 Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com G2 Séquence 3 Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com Séance 1 : Les territoires français dans le Monde 1. Quels territoires français ne sont pas une ile ou un archipel? 2. Dans quel océan ne

Plus en détail

Renseignements généraux

Renseignements généraux .Recherche sur l enseignement par visio/vidéoconférence Enseignants et formateurs qui utilisent fréquemment les systèmes de vidéoconférence et visioconférence par Internet dans leur enseignement Être pédagogue

Plus en détail

Mme Murphy-Chanéac, 2, Risques, 2014 Page 1

Mme Murphy-Chanéac, 2, Risques, 2014 Page 1 http://www.franceinfo.fr/monde/france-info-junior/typhon-1210117-2013-11-13 Mme Murphy-Chanéac, 2, Risques, 2014 Page 1 cyclonextreme.com Mme Murphy-Chanéac, 2, Risques, 2014 Page 2 Grandes idées : Les

Plus en détail

Yvette VEYRET Professeur émérite Université Paris Nanterre, Académie de Nice janvier 2015

Yvette VEYRET Professeur émérite Université Paris Nanterre, Académie de Nice janvier 2015 Yvette VEYRET Professeur émérite Université Paris Nanterre, Académie de Nice janvier 2015 Document présenté et diffusé avec l aimable autorisa6on d Yve8e Veyret, Stage Le(res Histoire- Géographie, Fréjus,

Plus en détail

Responsabilité en matière de santé et d'environnement

Responsabilité en matière de santé et d'environnement Responsabilité en matière de santé et d'environnement Toutes les fiches se trouvent sur le site du collège Gernez Rieux (rubrique : matières et SVT) ou dans le dossier Public de la classe (sous-dossier

Plus en détail

1. Les comptes de dépôt et d épargne

1. Les comptes de dépôt et d épargne 1. Les comptes de dépôt et d épargne 1.1 Les comptes de dépôt 1.1.1 Le taux de possession d un compte de dépôt Le premier constat est celui d un accès important aux comptes de dépôt, quelle que soit la

Plus en détail

Gagner en assurance et en confiance en soi

Gagner en assurance et en confiance en soi D après le site CIDJ.com Durant vos 3 ans de formation de BAC PRO, vous allez devoir effectuer au total 22 semaines de stage, généralement réparties en 6 + 16, c est-à-dire 6 semaines en classe de seconde

Plus en détail

Parcours des écoles d ingénieurs Polytech. Guide d orientation en cycle ingénieur sous statut étudiant

Parcours des écoles d ingénieurs Polytech. Guide d orientation en cycle ingénieur sous statut étudiant Parcours des écoles d ingénieurs Polytech Guide d orientation en cycle ingénieur sous statut étudiant Session 2013 Table des matières I Présentation................................................ 2 II

Plus en détail

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe?

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe? Sommaire Séquence 4 Tu as constaté que les séismes et les éruptions volcaniques se déroulaient toujours aux mêmes endroits. Tu vas maintenant chercher à expliquer ce phénomène. Problématique : Comment

Plus en détail

Qu est-ce qu un risque majeur? graves dommages grand nombre de personnes

Qu est-ce qu un risque majeur? graves dommages grand nombre de personnes Qu est-ce qu un risque majeur? Un aléa grave d origine naturelle (inondation, tempête, séisme, ) ou technologique (barrage, transport, ) qui peut causer de graves dommages à un grand nombre de personnes,

Plus en détail

Atelier A05. Gestion de sinistres: Retour d expérience sur FUKUSHIMA

Atelier A05. Gestion de sinistres: Retour d expérience sur FUKUSHIMA Atelier A05 Gestion de sinistres: Retour d expérience sur FUKUSHIMA 1 Atelier A05 Intervenants Dominique DEBRAY Michel JOSSET Juriste Inspecteur Expert, Gestion sinistres Dommages et Fraude auprès de Axa

Plus en détail

Enjeux juridiques, économiques et sociaux des catastrophes naturelles

Enjeux juridiques, économiques et sociaux des catastrophes naturelles Enjeux juridiques, économiques et sociaux des catastrophes naturelles Qu est-ce que CCR? Société anonyme de réassurance créée en 1946 entièrement détenue par l Etat français. Réassureur avec garantie de

Plus en détail

Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver.

Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver. Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver. Sommaire : Editorial de M. Le Maire ; Définition du risque majeur p 2 Contexte local ; Information préventive ; L alerte

Plus en détail

Les tsunamis,-2" " 03**3 3,2 $ 2 + # +3, # + $ *. 12 -/ 0/ -* % & ' $ "

Les tsunamis,-2  03**3 3,2 $ 2 + # +3, # + $ *. 12 -/ 0/ -* % & ' $ Les tsunamis Les tsunamis constituent une catégorie de vagues extrêmement dangereuses. Ils sont engendrés en profondeur par un déplacement soudain du fond sur une superficie assez grande,

Plus en détail

28. Chez la voyante. Fiche «enseignant» Niveau : A1

28. Chez la voyante. Fiche «enseignant» Niveau : A1 28. Chez la voyante Fiche «enseignant» Niveau : A1 Objectifs communicatifs : Exprimer une prévision Exprimer une probabilité Exprimer une certitude Faire des projets Exprimer une intention Objectifs linguistiques

Plus en détail

Comprendre et prévenir la violence. Cahier d exercices. pour les jeunes. autochtones. Les réponses aux exercices. www.lessentiersdelaguerison.

Comprendre et prévenir la violence. Cahier d exercices. pour les jeunes. autochtones. Les réponses aux exercices. www.lessentiersdelaguerison. uérison gles sentiers de la Comprendre et prévenir la violence Cahier d exercices pour les jeunes autochtones Les réponses aux exercices Jeu-questionnaire : Les sentiers de la guérison Faites ce jeu-questionnaire!

Plus en détail

Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique

Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique Fiche professeur - 4 e Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : L activité interne du globe Connaissances

Plus en détail

Rallye Mathématiques de liaison 3 ème /2 nde et 3 ème /2 nde pro Epreuve finale Jeudi 21 mai 2015 Durée : 1h45

Rallye Mathématiques de liaison 3 ème /2 nde et 3 ème /2 nde pro Epreuve finale Jeudi 21 mai 2015 Durée : 1h45 Rallye Mathématiques de liaison 3 ème /2 nde et 3 ème /2 nde pro Epreuve finale Jeudi 21 mai 2015 Durée : 1h45 Précisions pour les problèmes 1 et 2 : Pour ces problèmes, on attend une narration de recherche

Plus en détail

Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France»

Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France» Plan Séisme Chantier N 1- Action 1.4.2 Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France» Rapport AFPS Contrat AFPS / MEDD N CV05000137

Plus en détail

Le Service Sismologique Suisse (SED)

Le Service Sismologique Suisse (SED) Le Service Sismologique Suisse (SED) Histoire et mission du SED Le Service Sismologique Suisse enregistre en moyenne deux séismes par jour. Environ dix par an sont suffisamment forts pour pouvoir être ressentis

Plus en détail

SOMMAIRE. Accéder à votre espace client. Les Fichiers communs. Visualiser les documents. Accéder à votre espace client. Changer de Workspace

SOMMAIRE. Accéder à votre espace client. Les Fichiers communs. Visualiser les documents. Accéder à votre espace client. Changer de Workspace SOMMAIRE Accéder à votre espace client Les Fichiers communs Visualiser les documents Accéder à votre espace client Changer de Workspace Visualiser VOS documents Vous déconnecter ou revenir au tableau de

Plus en détail

Situation d apprentissage Les traits vivants avec le logiciel LopArt DUO (#P002)

Situation d apprentissage Les traits vivants avec le logiciel LopArt DUO (#P002) (#P002) Situation Description... 2 Compétences visées... 2 Préparation (Environ 30 minutes)... 3 Réalisation (Environ 45 minutes)... 4 Intégration (Environ 15 minutes)... 5 Réinvestissement... 5 Fiche

Plus en détail

Évolution du climat et désertification

Évolution du climat et désertification Évolution du climat et désertification FACTEURS HUMAINS ET NATURELS DE L ÉVOLUTION DU CLIMAT Les activités humaines essentiellement l exploitation de combustibles fossiles et la modification de la couverture

Plus en détail

L assurance, source de connaissance sur la sinistralité des évènements naturels

L assurance, source de connaissance sur la sinistralité des évènements naturels Mercredi 12 juin 2013, AG de l AFPS L assurance, source de connaissance sur la sinistralité des évènements naturels Michel LUZI 2 Segmentation des risques Le Régime des Catastrophes Naturelles Dommages

Plus en détail

Dossier de Candidature Trophée Des Lycées 2013. Vous souhaitez bénéficier d une aide Banque Populaire / LMDE?

Dossier de Candidature Trophée Des Lycées 2013. Vous souhaitez bénéficier d une aide Banque Populaire / LMDE? Dossier de Candidature Trophée Des Lycées 2013 Vous souhaitez bénéficier d une aide Banque Populaire / LMDE? Avant-propos «S engager avec audace au service des projets de vie personnels et professionnels

Plus en détail

Guide d utilisation d accès aux cours

Guide d utilisation d accès aux cours Université d Ottawa University of Ottawa Guide d utilisation d accès aux cours Cours en audioconférence (HC) Cours entièrement en ligne (WB) Cours hybride (HYB) Faculté d éducation 613-562-5804 edugrad@uottawa.ca

Plus en détail

TP16 : de l élaboration de la théorie aux mouvements absolus.

TP16 : de l élaboration de la théorie aux mouvements absolus. TP16 : de l élaboration de la théorie aux mouvements absolus. Matériel : - logiciels informatiques( le fichier Hawai.kmz ; le dossier TP GPS 1S) - Du papier calque - Un globe terrestre ( activité 1) Objectif

Plus en détail

Indications pédagogiques

Indications pédagogiques à la Communication Indications pédagogiques D2 / 32 Objectif général D : REALISER UN MESSAGE A L'ECRIT Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 3 Rédiger un message Objectif opérationnel 2 Rédiger

Plus en détail

Leçon N 2C Fonctions de calcul

Leçon N 2C Fonctions de calcul Leçon N 2C Fonctions de calcul Cette deuxième leçon concerne les fonctions de calcul dans les tableurs. 1 Structure des formules de calcul Que vous utilisiez EXCEL ou que vous utilisiez CALC, la méthode

Plus en détail

PRÊT À PLAN FAMILIAL D URGENCE INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE

PRÊT À PLAN FAMILIAL D URGENCE INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE PRÊT À INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE INCENDIE DE FORÊT TORNADE PLAN FAMILIAL D URGENCE Une bonne préparation aux situations d urgence

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES 7 rue Mercure 94 700 MAISONS-ALFORT RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8,

Plus en détail

Formation des membres du CHSCT

Formation des membres du CHSCT CONSEIL D ADMINISTRATION DU 22 JANVIER 2013 Formation des membres du CHSCT Organisme formateur : IRA Bastia Durée formation : 6 jours Date proposée : 1 er session : 28, 29 et 30 janvier 2 ème session :

Plus en détail

Rectorat d Académie d Aix-Marseille Septembre 2014 Délégation Académique Sécurité Hygiène et Conditions de Travail (DASH-CT)

Rectorat d Académie d Aix-Marseille Septembre 2014 Délégation Académique Sécurité Hygiène et Conditions de Travail (DASH-CT) Rectorat d Académie d Aix-Marseille Septembre 2014 Délégation Académique Sécurité Hygiène et Conditions de Travail (DASH-CT) Consultez notre site Internet : http://www.pedagogie.ac-aix-marseille.fr/jcms/c_43964/accueil

Plus en détail

Rallye mathématique de la Sarthe 2014/2015 LA PETITE CABANE

Rallye mathématique de la Sarthe 2014/2015 LA PETITE CABANE 6-5 Rallye mathématique de la Sarthe 2014/2015 Vendredi 29 mai 2015 Finale : énoncé Atelier n 1 LA PETITE CABANE ETAPE N 1 : CHOIX DU DEVIS La direction des Etangs-Chauds désire repeindre la petite cabane,

Plus en détail

Shanghaï. Les territoires dans la mondialisation (centre d'impulsion et inégale intégration)

Shanghaï. Les territoires dans la mondialisation (centre d'impulsion et inégale intégration) Shanghaï Public : EANA en dispositif ou en classe ordinaire (lycée; Tale) CECR: Compréhension des écrits niveau B1+ Discipline : Géographie 1/ Lecture de carte, identification d'un espace urbain et de

Plus en détail

Des Trades Explosifs Avec La Formation Gagner En Bourse Simplement

Des Trades Explosifs Avec La Formation Gagner En Bourse Simplement Des Trades Explosifs Avec La Formation Gagner En Bourse Simplement!!! Créé Par Ben De Bourse Ensemble http://www.bourseensemble.com! À Lire - Très Important Je sais que vous avez envie de vous plonger

Plus en détail

Rapport d activité des écoles de devoirs. Mode d emploi pour remplir le questionnaire

Rapport d activité des écoles de devoirs. Mode d emploi pour remplir le questionnaire Rapport d activité des écoles de devoirs Mode d emploi pour remplir le questionnaire 1 Mode d emploi à destination des écoles de devoirs en vue de la rédaction de leur rapport d activité via un formulaire

Plus en détail

Voici le nouveau CENTRE AVANTAGES DES EMPLOYÉS

Voici le nouveau CENTRE AVANTAGES DES EMPLOYÉS Voici le nouveau CENTRE AVANTAGES DES EMPLOYÉS Le nouveau site Web de MMC vous permet d accéder facilement à des renseignements et à des outils qui vous aideront à gérer vos avantages sociaux. Visitez

Plus en détail

Le 31 janvier 2013. Cher actionnaire d Abbott/AbbVie,

Le 31 janvier 2013. Cher actionnaire d Abbott/AbbVie, Le 31 janvier 2013 Objet : Information concernant le choix de report de l impôt sur le revenu à l intention des actionnaires résidant au Canada détenteurs d actions d AbbVie Inc. suivant la scission de

Plus en détail

Quelques conseils pour votre récolte de fonds

Quelques conseils pour votre récolte de fonds Quelques conseils pour votre récolte de fonds En plus du défi sportif que représente le Biketour, un autre challenge vous attend : récolter le plus d argent possible au profit des programmes santé mère-enfants.

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Document valable jusqu au : 2 octobre 2012 RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES SOMMAIRE - Déclaration de l état des risques naturels et technologiques

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Quai Bucherel 95 500 PONTOISE RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8, le bourg

Plus en détail

Questionnaire (Perception) Guide pratique. Section Technopédagogie

Questionnaire (Perception) Guide pratique. Section Technopédagogie Questionnaire (Perception) Guide pratique Section Technopédagogie 01/08/2007 1. QU EST CE QUE QUESTIONNAIRE? Il s agit une application web de création et de publication de questionnaires en ligne, également

Plus en détail

URGENCE SINISTRE! Propriétaire paniqué!

URGENCE SINISTRE! Propriétaire paniqué! URGENCE SINISTRE! Propriétaire paniqué! Un feu? Une inondation? Une explosion? Un arbre est tombé sur votre maison suite à une tempête? Un refoulement d égout? Voici les étapes à suivre, en bref : 1. Communiquez

Plus en détail

Comment s est passée cette deuxième saison de GrippeNet.fr?

Comment s est passée cette deuxième saison de GrippeNet.fr? Le site a reçu 139 646 visites, soit une moyenne de 1 visite par minute pendant toute la saison! Chers participants à GrippeNet.fr, Vous avez été 6 068 à participer à la seconde saison de GrippeNet.fr,

Plus en détail

LES FRAIS FUNÉRAIRES AU QUÉBEC

LES FRAIS FUNÉRAIRES AU QUÉBEC LES FRAIS FUNÉRAIRES AU QUÉBEC Table des matières Introduction... 3 La formule coopérative.... 4 Une coopérative funéraire locale.... 7 Conclusion.... 8 Introduction Aujourd hui, j aborde avec vous un

Plus en détail

II. Les savoirs scientifiques à maîtriser A/ Volcanisme Savoir définir volcan / volcanisme

II. Les savoirs scientifiques à maîtriser A/ Volcanisme Savoir définir volcan / volcanisme UE 116 TD 1 Sciences de la Terre Les concepts mobilisés dans les explications des phénomènes volcaniques et sismiques. I. Nos représentations initiales Support Affiches/ Comparaison Travail par groupe

Plus en détail

Présentation des prévisions météorologiques du monde découpé en sept grandes régions.

Présentation des prévisions météorologiques du monde découpé en sept grandes régions. Thèmes Découverte et cultures du monde, environnement, météo Concept Présentation des prévisions météorologiques du monde découpé en sept grandes régions. Contenu Durée totale : 2 mn 15 s. est présentée

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE GEOSCIENCES ACADEMIES DE BORDEAUX, LIMOGES, ORLEANS-TOURS POITIERS, TOULOUSE, VERSAILLES

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE GEOSCIENCES ACADEMIES DE BORDEAUX, LIMOGES, ORLEANS-TOURS POITIERS, TOULOUSE, VERSAILLES SESSION 2010 OLYMPIADES ACADEMIQUES DE GEOSCIENCES ACADEMIES DE BORDEAUX, LIMOGES, ORLEANS-TOURS POITIERS, TOULOUSE, VERSAILLES Durée de l épreuve : 4h. Le sujet se compose de quatre exercices notés sur

Plus en détail

Enquête sur les changements climatiques Scénario d animation

Enquête sur les changements climatiques Scénario d animation Enquête sur les changements climatiques Scénario d animation Niveau Durée Objectif Cycle 3 6 ième -5 ième 1 heure Nombre d enfants 15 à 30 Découvrir comment les scientifiques ont mis en évidence la réalité

Plus en détail

Site internet du collège Comment écrire un article?

Site internet du collège Comment écrire un article? Site internet du collège Comment écrire un article? Préambule : les rôles. L administrateur du site vous a attribué des droits. L utilisateur simple peut, par exemple, simplement commenter un article ou

Plus en détail

Etat des risques naturels et technologiques

Etat des risques naturels et technologiques Etat des risques naturels et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Commande n 5404 Mode EDITION** Réalisé par David BARDY Pour le compte de KINAXIA Date

Plus en détail

Emilien Suquet, suquet@automaths.com

Emilien Suquet, suquet@automaths.com STATISTIQUES Emilien Suquet, suquet@automaths.com I Comment réagir face à un document statistique? Les deux graphiques ci-dessous représentent l évolution du taux de chômage en France sur les 1 mois de

Plus en détail

Management briefing Les 3 critères essentiels d une supply chain agile

Management briefing Les 3 critères essentiels d une supply chain agile Management briefing Les 3 critères essentiels d une supply chain agile Votre supply chain possède-t-elle les atouts nécessaires pour faire prospérer votre entreprise? Faites le test. Planification et optimisation

Plus en détail

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté PPMS Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement Page 1 1 IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT Année de réalisation du PPMS Nom de l établissement

Plus en détail

L expérience à votre service. Architectes et ingénieurs Petites entreprises. Assurance de la responsabilité professionnelle

L expérience à votre service. Architectes et ingénieurs Petites entreprises. Assurance de la responsabilité professionnelle L expérience à votre service Architectes et ingénieurs Petites entreprises Assurance de la responsabilité professionnelle Architectes et ingénieurs Petites entreprises L importance de l assurance responsabilité

Plus en détail

Le volcanisme. Introduction : On note au tableau les expressions, mots associés au volcanisme. Et on discute sur la pertinence de chacun!

Le volcanisme. Introduction : On note au tableau les expressions, mots associés au volcanisme. Et on discute sur la pertinence de chacun! Le volcanisme Introduction : On note au tableau les expressions, mots associés au volcanisme. Et on discute sur la pertinence de chacun! Problème : Qu est ce que le volcanisme? I. Les éruptions volcaniques

Plus en détail

APPEL À PROJETS PATRIMOINE EN PÉRIL

APPEL À PROJETS PATRIMOINE EN PÉRIL APPEL À PROJETS PATRIMOINE EN PÉRIL CONTEXTE ET OBJECTIFS La Fondation VMF a été créée en 2009. Abritée par la Fondation du Patrimoine, elle complète l action de l association VMF et soutient des projets

Plus en détail

Présentation de Kiubi

Présentation de Kiubi Page 1 Présentation de Kiubi Kiubi est une plateforme très complète, puissante et particulièrement adaptée aux besoins des professionnels. Sa maîtrise nécessite donc un minimum d'apprentissage et d expérience

Plus en détail

Enquête. De satisfaction. D utilisation des bus de ville. De Colomiers

Enquête. De satisfaction. D utilisation des bus de ville. De Colomiers Enquête De satisfaction D utilisation des bus de ville De Colomiers Décembre 2013 1 Préambule A l origine, ce projet est issu du programme d un candidat aux élections de 2011. C est notre rôle de choisir

Plus en détail

Chapitre 1: Rappels et présentation des supports de stockage I. Rappel

Chapitre 1: Rappels et présentation des supports de stockage I. Rappel Chapitre 1: Rappels et présentation des supports de stockage I. Rappel 1. Définition d un ordinateur Un micro-ordinateur est un appareil électronique. Il est constitué d une unité centrale dans lequel

Plus en détail

In t r o d u c t i o n

In t r o d u c t i o n In t r o d u c t i o n Qu allez-vous trouver dans ce livre? Ce livre présente une méthode en six étapes pour élaborer votre plan de formation. Son objectif est de vous permettre de concevoir un plan qui

Plus en détail

I L Origine de crédit :

I L Origine de crédit : Page 1/5 I L Origine de crédit : Après avoir préparé sur papier l organisation et la hiérarchie de vos origines de crédits, vous pouvez les créer dans XLAB. La toute première origine est le laboratoire

Plus en détail

Offre de «Téléservices» La téléinscription Guide à l usage des responsables légaux (parents d élève)

Offre de «Téléservices» La téléinscription Guide à l usage des responsables légaux (parents d élève) Offre de «Téléservices» La téléinscription Guide à l usage des responsables légaux (parents d élève) 1. Généralités 1.1 Information des responsables L accès aux Téléservices s effectue grâce à un compte

Plus en détail

Situation 6 1 LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE

Situation 6 1 LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Situation 6 : LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE Minimum à savoir (enseignant) Définition : traumatisme

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES 24-26 quai d Austerlitz 75 013 PARIS RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants

Plus en détail

Chers Néo-Écossais, chères Néo-Écossaises,

Chers Néo-Écossais, chères Néo-Écossaises, Chers Néo-Écossais, chères Néo-Écossaises, J aimerais vous fournir une mise à jour concernant les efforts accomplis par la province dans la lutte contre le virus de la grippe H1N1 (virus dit de la «grippe

Plus en détail

Fiche n 8 : Création de champs supplémentaires

Fiche n 8 : Création de champs supplémentaires PlanningPME Planifiez en toute simplicité Fiche n 8 : Création de champs supplémentaires I. Description... 2 II. Paramétrage des champs supplémentaires... 2 III. Les différents types de champs... 7 IV.

Plus en détail

Examinons comment vous préparerez le plan d action dans le LaMPSS.

Examinons comment vous préparerez le plan d action dans le LaMPSS. Bienvenue à la Formation en gestion de cas dans le LaMPSS. Cette séance en salle de classe est offerte au personnel de gestion de cas qui se servira directement du cycle de gestion de cas dans le LaMPSS.

Plus en détail

Les transactions immobilières

Les transactions immobilières Environnement et Travail Gestion de l environnement et des aires naturelles L eau de votre puits Les transactions immobilières 6 Cette série de brochures décrit ce que les propriétaires de puits privés

Plus en détail

Guide d utilisation de l EXTRANET APLRL

Guide d utilisation de l EXTRANET APLRL Guide d utilisation de l EXTRANET APLRL L EXTRANET APLRL vous permet de répondre aux questions des Examen de Cohérence et de Vraisemblance réalisée par notre Association sur les déclarations 2035 de vos

Plus en détail

Thibault Denizet. Introduction à SSIS

Thibault Denizet. Introduction à SSIS Thibault Denizet Introduction à SSIS 2 SSIS - Introduction Sommaire 1 Introduction à SQL Server 2008 Integration services... 3 2 Rappel sur la Business Intelligence... 4 2.1 ETL (Extract, Transform, Load)...

Plus en détail

GESTION DES RISQUES Méthode d optimisation globale

GESTION DES RISQUES Méthode d optimisation globale Bernard Barthélemy et Philippe Courrèges GESTION DES RISQUES Méthode d optimisation globale Deuxième édition augmentée, 2000, 2004 ISBN : 2-7081-3041-2 SOMMAIRE SOMMAIRE Introduction.....................................................

Plus en détail

INTERVENTIONS POSSIBLES PAR LE PROPRIÉTAIRE POUR ÉVITER L INONDATION DU SOUS-SOL DE SA RÉSIDENCE

INTERVENTIONS POSSIBLES PAR LE PROPRIÉTAIRE POUR ÉVITER L INONDATION DU SOUS-SOL DE SA RÉSIDENCE BEACONSFIELD INTERVENTIONS POSSIBLES PAR LE PROPRIÉTAIRE POUR ÉVITER L INONDATION DU SOUS-SOL DE SA RÉSIDENCE Les inondations du sous-sol de nombreuses résidences survenues en 1998 et en 2005 ont amené

Plus en détail

COTISANT AU RÉGIME GUIDE D ACCÈS AU COMPTE

COTISANT AU RÉGIME GUIDE D ACCÈS AU COMPTE COTISANT AU RÉGIME GUIDE D ACCÈS AU COMPTE EN LIGNE RÉGIMES DE RETRAITE COLLECTIFS OFFERTS PAR CO-OPERATORS Notre service à la clientèle est à votre entière disposition pour répondre à vos questions sur

Plus en détail

Comment construire un Plan de Continuité d Activité. Retour d expérience de gestion des risques naturels Novembre 2011

Comment construire un Plan de Continuité d Activité. Retour d expérience de gestion des risques naturels Novembre 2011 Comment construire un Plan de Continuité d Activité Retour d expérience de gestion des risques naturels Novembre 2011 Les menaces directes ou indirectes du fait des réactions en chaîne (coupure des réseaux

Plus en détail

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/875

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/875 Nations Unies A/AC.105/875 Assemblée générale Distr.: Générale 5 décembre 2006 Français Original: Anglais Comité des utilisations pacifiques de l espace extra-atmosphérique Table des matières Rapport de

Plus en détail

Stratégie Générale du Succès en Ligne. Livret de travail

Stratégie Générale du Succès en Ligne. Livret de travail Stratégie Générale du Succès en Ligne Livret de travail Par Dushan Jancik Remarque : Ce livret est un outil de travail utilisé dans les coachings en stratégie Internet proposés par Dushan Jancik. Vous

Plus en détail