COURS 426 Série 09. Sciences économiques. 2 e degré. Leçon 09

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COURS 426 Série 09. Sciences économiques. 2 e degré. Leçon 09"

Transcription

1 COURS 426 Série 09 Sciences économiques 2 e degré Leçon 09

2 Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l Enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE

3 Communauté française de Belgique 426 Enseignement à Distance 426 Série 09 Leçon 09 Sciences économiques 2 e degré 3 e partie : Économie de l entreprise (II) Chapitre III Le contrat de vente ( II ) 1. Documents relatifs à la vente Le bon de commande La note d envoi ou bordereau de livraison La facture Documents rectificatifs de facture 2. La T.V.A. - T.A.C. (1 re partie) Chapitre IV Le paiement 1. La monnaie 2. Le paiement Sans intermédiaire Par l intermédiaire d un organisme financier Au moyen d effets de commerce - T.A.C.(2 e partie) - Travail à envoyer - Solutions des T.A.C. 1

4 2

5 Communauté française de Belgique 426 Enseignement à Distance 426 Série 09 Leçon 09 3 e partie : Économie de l entreprise (II) Chapitre III Le contrat de vente ( II ) 1. Documents relatifs à la vente Les documents utilisés dans le commerce sont très importants car ils permettent : - de constater et de préciser les conventions établies entre les parties et de servir de preuve en cas de contestation. Ainsi, une quittance prouve un paiement, un bon de commande prouve l existence d un contrat de vente. - de servir de base à la tenue de la comptabilité. En effet, toute inscription comptable doit être justifiée par un document appelé «pièce comptable». - de servir au contrôle exercé par les agents du ministère des Finances (contributions et TVA). Le bon de commande Qualité d une commande : claire et précise. Pour cela : - elle doit comporter tous les éléments d identification de l acheteur et du vendeur ; - elle doit être non équivoque, tant sur la description de la marchandise que sur toutes les conditions de vente. Ceci ne demande aucune explication particulière. Il est très facile d imaginer les mauvaises surprises qu un acheteur pourrait avoir si la commande est imprécise. 1. Comment effectuer une commande? On peut passer commande par écrit ou oralement. Le bon de commande : il est imprimé au nom de l acheteur et peut être accompagné d une lettre. Le bulletin de commande : il est imprimé au nom du vendeur et se trouve généralement dans le catalogue ; il peut être accompagné d une lettre. 3

6 La lettre de commande : la rédaction d une lettre est toujours possible ; elle est nécessaire quand le client veut insister sur un point particulier ou demander des conditions différentes des conditions habituelles. Le fax : une commande urgente peut être passée par fax L une commande peut être passée par la voie électronique. Le téléphone : pour une raison d urgence mais la commande passée par téléphone doit toujours être confirmée par écrit. Remarque : La commande peut aussi être reçue verbalement par un représentant qui complète un bon de commande en trois exemplaires : un pour l acheteur, un pour le vendeur signé par l acheteur et un pour le représentant (nécessaire pour établir sa commission). 2. Le bon de commande : un contrat d achat-vente Dans la série précédente (leçon 08 ), nous avions mis l accent sur l importance de ce document. En effet, le bon de commande lie l acheteur et le vendeur. Lorsque le vendeur et l acheteur complètent un bon de commande, ils le font parce qu ils sont d accord sur l objet de la vente et sur le prix. C est précisément lorsque ces deux éléments sont réunis que l on peut parler de vente au sens juridique du terme. Le fait que la livraison et le paiement qui en résulte n interviennent que plus tard n y change strictement rien. Conclusion : dès que le contrat de vente a été conclu, il est définitif et il ne peut en principe être annulé que moyennant l accord des deux parties. Dans certaines circonstances (voir schéma ci-dessous), l acheteur dispose d un délai de réflexion de 7 jours ouvrables à partir de la commande. Il peut alors, par lettre recommandée, revenir sur sa décision et annuler unilatéralement sa commande sans frais. L acheteur dispose-t-il d un délai de réflexion après avoir signé un bon de commande? Cela dépend de l endroit où s est effectué la vente : la vente a lieu dans le magasin du vendeur non la vente a lieu au domicile de l acheteur * le vendeur s est présenté à votre demande non * le vendeur ne s est pas présenté à votre demande oui la vente a eu lieu lors d une foire commerciale ou d une exposition : * si le prix d achat est inférieur à 213,20 non * si le prix d achat est supérieur à 213,20 oui la vente par correspondance (3 Suisses, Unigros etc,) oui L acheteur est-il obligé de payer un acompte? Il n y a aucune obligation légale pour l acheteur de payer un acompte. Mais peu de vendeurs accepteront une commande sans que l acheteur ne s engage un minimum. Si le paiement d un acompte n est pas obligatoire, il n y a pas non plus de montant minimum à payer : acheteur et vendeur doivent tomber d accord. En tant qu acheteur, vous avez intérêt à ne pas payer un acompte trop élevé surtout si la date de livraison est éloignée. En cas de faillite du vendeur, votre acompte risque d être définitivement perdu 4

7 Communauté française de Belgique 426 Enseignement à Distance 426 Série 09 Leçon 09 Ce n est que lorsqu il y a vente à tempérament (vente à crédit) que la loi fixe un montant minimum de l acompte à 15 % du prix d achat. Quelle est la portée des conditions générales de vente reprises au verso du bon de commande? Un consommateur averti devrait, en principe, lire entièrement ces fameux textes en petits caractères mentionnés au verso du bon de commande En effet, ce sont les conditions générales de vente qui décrivent les devoirs des deux parties, les droits de chacune d elles lorsque l autre ne respecte pas ses engagements, comme par exemple en matière de délai de livraison, de réclamation, de paiement tardif ou dédommagement à payer en cas d annulation de la vente, les conditions de garantie, le tribunal compétent, etc. Il arrive souvent que ces conditions générales de vente s écartent des dispositions légales en la matière et pour éviter ces abus, la loi sur les pratiques du commerce énonce une série de clauses abusives qui seront considérées comme nulles par les tribunaux. Il s agit des clauses créant un déséquilibre entre les droits et les devoirs des deux parties ; elles avantagent exagérément le vendeur. C est par exemple le cas lorsque : - le vendeur s autorise à modifier unilatéralement les caractéristiques du produit ; - le vendeur s autorise à revoir unilatéralement le délai de livraison ; - le vendeur supprime ou modifie la garantie légale en matière de vices cachés. MAIS ce n est pas parce qu une clause des conditions générales de vente est abusive que les autres sont sans valeur ou que le contrat de vente n est pas valable. L acheteur, dans l impossibilité de prendre livraison de la commande, peut-il tout simplement abandonner l acompte et ainsi annuler la vente? Contrairement à une idée fort répandue, il ne suffit pas d abandonner l acompte au vendeur pour que celui-ci soit automatiquement d accord d annuler la vente. Parfois, il arrive qu un bon de commande ne prévoie la livraison de la marchandise (auto, mobilier), que quelques mois plus tard. Entre-temps, la situation de l acheteur a changé : décès de son conjoint, rupture de fiançailles, perte d emploi Quand l acheteur est dans l incapacité de prendre livraison de la marchandise et de la payer, il ne respecte donc pas ses engagements : il doit alors le plus rapidement possible contacter le vendeur et essayer de conclure un accord avec lui mais ce n est pas toujours aisé En effet, le vendeur peut en principe faire procéder à l exécution forcée de la vente : il livre la marchandise et l acheteur doit payer la somme convenue (le bon de commande lie les deux parties). Il peut aussi demander la résolution de la vente : dans ce cas, l acheteur doit payer un dédommagement. Beaucoup de vendeurs se contentent de conserver l acompte mais ils peuvent aller plus loin et demander un dédommagement compris entre 10 et 30% du prix de vente. Il est vraiment indispensable de lire très attentivement les fameuses conditions générales de vente mentionnées sur le bon de commande 5

8 Maintenant, nous vous proposons d analyser trois documents commerciaux établis sur base d un exemple concret : 1. le bon de commande 2. la note d envoi 3. la facture Exemple : En date du 5 mars, Monsieur Léon Alardeau, détaillant, avenue de la Citadelle 79 à Jambes, commande à Monsieur Jean Sénator, grossiste en légumes, rue de la Gare, 18 à Malines, les marchandises suivantes : - 40 sacs de pommes de terre «bintje» à 0,40 le kg, - 30 sacs de pommes de terre «Nicolas» à 0,45 le kg, (1 sac = 25 kg) - 20 sacs de pommes de terre «cornes de gattes» à 0,60 le kg Aux conditions suivantes : - délai de livraison : 15 jours - délai de paiement : 90 jours - remise : 5 % - tare : 1 % Remarque : parfois, il arrive que l acheteur reçoive une confirmation de la commande. C est tout simplement un accusé de réception de la part du vendeur. Note d envoi ou bordereau de livraison Ce document est utilisé quand la marchandise livrée n est pas accompagnée de la facture. C est un relevé des marchandises livrées. L acheteur vérifie donc l état et la quantité des marchandises, compare avec le bon de commande. L acheteur devra signer le double qui mentionne la formule suivante : «reçu les marchandises en bon état»ou bien «reçu la totalité en bon état». En ce faisant, l acheteur perd tout recours contre les vices apparents. 6

9 Communauté française de Belgique 426 Enseignement à Distance 426 Série 09 Leçon 09 Jean SENATOR Grossiste en légumes Rue de la Gare, MALINES TVA : NOTE D ENVOI Cher client, Client : Monsieur Léon ALARDEAU Détaillant Avenue de la Citadelle, NAMUR Malines, le 14 mars 20.. Nous vous prions de trouver, ci-dessous, le détail des marchandises faisant l objet de votre commande n 432 du 5 mars 20.. N Nombre de sacs Nature Poids brut kg en Tare Poids net Prix / kg Prix total en P.d.t. «bintje» P.d.t. «Nicolas» P.d.t. «Cornes de gat.» , , ,40 0,45 0, , Total Remise 5 % 1.027,13-51,36 975,77 Marchandises expédiées par camion forfait 30 Emballage consigné : 25 1 (palette) Payable à 90 jours de la facture Le vendeur, reçu les marchandises désignées en bon état Le destinataire (date + signature) : 1 L emballage consigné est un emballage facturé et repris par le vendeur mais qui ne sera pas soumis à la TVA 7

10 La facture 1. Importance de ce document La facture est une preuve La facture constitue la preuve d une transaction commerciale. La facture conforme à la commande entraîne pour l acheteur l obligation de la payer. C est un document établi par le vendeur qui y détaille, au recto, les marchandises livrées ou les prestations de services, aux conditions générales de vente, souvent reprises au verso et aux conditions particulières auxquelles l opération s est effectuée. Si des différences sont constatées entre les conditions, les marchandises livrées et celles facturées, si des erreurs de calcul ont été commises, il y a lieu de réclamer aussitôt. La nonréclamation dans un délai déterminé est considérée comme une acceptation tacite (les conditions générales de vente stipulent le nombre de jours dont dispose l acheteur pour réclamer ou refuser la marchandise.) La facture est-elle obligatoire? - La délivrance d une facture est légalement obligatoire dès que l acheteur achète un bien ou un service à des fins professionnelles. La facture constitue une pièce justificative très importante pour la tenue de la comptabilité - La législation sur la TVA rend obligatoire la facturation pour l achat de biens ou de services à usage privé comme par exemple, la vente, l entretien et les réparations d une voiture, les travaux dans le secteur de la construction, les achats effectués dans les magasins de gros (Makro par ex.), les ventes à tempérament (à crédit) - Pour les achats quotidiens (journal, courses au super marché, pâtisseries, vêtements ) la facture n est pas nécessaire mais l acheteur recevra un ticket de caisse qui lui permettra de prouver le paiement et d éventuellement introduire une réclamation. - Les restaurateurs, hôteliers et entreprises de Car-Wash doivent délivrer une note appelée «souche fiscale» contenant un numéro d ordre, les coordonnées du vendeur, le montant total payé par le client. Remarques : - une facture NON encore PAYÉE ne peut être signée par le vendeur, car la signature du vendeur vaudrait acquit c est-à-dire preuve de paiement pour l acheteur. - la facture est établie au minimum en double exemplaire : un pour l acheteur, l autre pour le vendeur. En pratique, le nombre d exemplaires s adapte aux exigences de l organisation interne de l entreprise. 8

11 Communauté française de Belgique 426 Enseignement à Distance 426 Série 09 Leçon Analyse du document Les mentions obligatoires : aucun article du code de commerce ne fixe les mentions essentielles devant figurer sur la facture. La plupart des mentions obligatoires sont reprises dans les lois fiscales. Les voici : 1. le terme «facture» 2. le nom ou la raison sociale, la forme juridique (sa, sprl etc.), l adresse ou le siège social du client et du fournisseur 3. la date de la facture (important pour déterminer l échéance et pour l enregistrement comptable) 4. le numéro de la facture : il doit correspondre à une suite logique du facturier des ventes 5. le numéro de l inscription au Registre de Commerce du fournisseur 6. le numéro de TVA du fournisseur 7. le numéro de TVA du client s il est assujetti à la TVA : en effet, chaque année, le fournisseur doit établir un listing de tous ses clients qui sont eux-mêmes assujettis à la TVA. Ce listing doit être envoyé au contrôleur TVA. 8. le(s) numéro(s) de compte d organisme financier (banque(s) ou OCP) 9. une description détaillée des fournitures ou des prestations 10. le prix et les réductions éventuelles(remise, rabais, ristourne), les frais accessoires (transport, assurance par ex.), les emballages repris ou non repris, les réductions financières comme l escompte 11. le taux de TVA appliqué 12. le total TVA 13. le total final (montant hors TVA+TVA) Vous trouverez ci-après la facture établie sur base de la note d envoi. Vous y repérerez aussi les mentions obligatoires! 9

12 Jean SENATOR Grossiste en légumes Rue de la gare, MALINES FACTURE n 671 Malines, le 24 mars 20.. TVA R.C. Malines 4567 C.C.P FORTIS : Tel. 080/ Monsieur Léon ALARDEAU Détaillant Avenue de la Citadelle, NAMUR TVA : Expédiées : par camion non franco le 14 mars 20.. Payables : à 90 jours de la facture. N Nombre de sacs de 25 kg Nature Poids brut en kg Tare Poids net en kg Prix / kg Prix en P.d.t. «bintje» P.d.t. «Nicolas» P.d.t. «Cornes de gatte» ,0 7,5 5,0 990,0 742,5 495,0 0,40 0,45 0,60 396,00 334,13 297,00 Prix brut : Remise: 5 % Transport: Montant hors TVA T.V.A.: 6 % Emballages consignés TOTAL ( montant à payer) 1.027,13-51,36 975, , , , , ,12 (mention facultative : ) Nous disons la somme de mille nonante et un euros et douze cents. 10

13 Communauté française de Belgique 426 Enseignement à Distance 426 Série 09 Leçon LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (T.V.A.) Comme annoncé dans la série précédente, nous allons un peu nous attarder sur ce sujet Définition La TVA est un impôt sur les biens et services qui est supporté, en définitive, par le consommateur final et qui est perçu par étapes successives, à savoir à chaque transaction dans le processus de fabrication et de distribution. Étapes : du fabricant au consommateur Prix de revient du client Montant facturé = prix tva21% comprise TVA payée par le client et versée à l État par le fournisseur = montant de la TVA TVA récupérée par le client assujetti à la TVA PR du fabricant = 100 fabricant/grossiste ,10 23, ,10 grossiste/semi-grossiste ,41 25,41 23,10 2,31 semi-grossiste/détaillant 139,10 168,31 29,21 25,41 3,80 détaillant/consommateur 150,00 181,50 31,50 29,21 2,29 total perçu par l ÉTAT 31,50 Montant TVA versé à l État par les assujettis = différence entre TVA payée et TVA récupérée Nous constatons bien que c est le consommateur final qui supporte le montant total de la TVA : il supporte tout le poids de la taxe. C est un impôt indirect supporté intégralement par le consommateur final non assujetti à la TVA parce que les assujettis à la TVA versent (paient) à l État la TVA payée par leurs clients (lors des ventes) mais peuvent récupérer la TVA qu ils ont payés eux-mêmes à leur fournisseurs (lors des achats). C est ce que vous retrouvez dans la dernière colonne. C est donc la raison pour laquelle les assujettis à la TVA établissent une déclaration TVA (trimestrielle ou mensuelle). Les trois grandes catégories d opérations soumises à la TVA sont : les livraisons de biens et les prestations de services effectuées à titre onéreux par un assujetti à la TVA, lorsqu elles ont lieu en Belgique. les importations de biens qui proviennent d un État non-membre de l U.E. faites par toute personne quelconque en Belgique. les acquisitions intra-communautaires de biens qui ont lieu en Belgique et qui sont effectuées à titre onéreux ; il s agit donc des biens provenant des autres États membres de l U.E La base d imposition La base d imposition est le montant sur lequel la TVA va être calculée. Elle ne comprend pas les remises, rabais, ristournes et les emballages consignés. Elle comprend par contre les frais de transport, les emballages non repris. On ne calcule pas de TVA sur les intérêts. 11

14 3.3. Les taux de TVA La TVA est calculée sur la base imposable à des taux qui dépendent de l objet de la transaction. En dehors de toute une série d exceptions et de cas spéciaux, nous retiendrons ceci : 0 % pour les journaux 6% pour les biens et services de première nécessité : produits alimentaires (sauf la margarine, le charbon), les fleurs, les livres et certaines publications périodiques, la distribution d eau, le transport des personnes, les travaux immobiliers à des logements privés ayant au moins 5 ans, la réparation des bicyclettes, la réparation de vêtements 12% pour la margarine, le caviar, les crustacés, les coquillages, les mollusques, le charbon, la phytopharmacie, le logement social, la télédistribution, les internats scolaires 21% pour tous les autres biens et services qui ne sont pas énumérés autre part. On dit aussi que c est le taux ordinaire. Nous vous proposons une démarche qui vous aidera à calculer les montants de factures. FACTURE TYPE Prix hors TVA = quantités x prix unitaire - - rabais - - remise - - escompte - + frais de transport - + emballages non repris = Montant imposable + TVA + Emballages consignés = Total à payer dans les 8 jours (si escompte) + escompte = total à payer dans les 30 jours (en effet, le fournisseur ne sait pas lors de l établissement de la facture si le client va payer dans les 8 jours) Si le client paie dans les 8 jours, ce sera donc à lui à déduire le montant de l escompte (rappel : l escompte est une réduction financière sur le montant à payer pour tout paiement anticipé - avant l échéance-). 12

15 Communauté française de Belgique 426 Enseignement à Distance 426 Série 09 Leçon 09 Dans la leçon précédente (page 31), nous avions déjà effectué quelques calculs de factures mais en ignorant la TVA. Maintenant, cela ne devrait plus vous poser de problèmes! Reprenons donc le même énoncé mais en y ajoutant la TVA de 21 %. a) 10 articles à 30 (prix unitaire) avec une remise de 10 %, des frais de port à 15,00 b) 200 articles à 100 avec un rabais de 10 %, une remise de 20%. L échéance est prévue à 30 jours fin de mois ou au comptant sous escompte de 2 %. a) prix unitaire x quantité 10 x 30= 300,00 remise de 10% (300x10%) - 30,00 frais de port (montant global) +15,00 montant imposable 285,00 TVA de 21 % (285x 0.21) + 59,85 total de la facture 344,85 b) prix unitaire x quantités 2 000,00 rabais de 10% - 200,00 ======= 1 800,00 remise de 20 % - 360,00 ======= 1 440,00 escompte de 2 % - 28,80 montant imposable 1 411,20 tva 21 % + 296,35 Total si paiement dans les 8 jours 1 707,55 Total si paiement dans les 30 jours + 28,80 ======= c) un autre calcul avec des emballages consignés et deux taux de TVA différents : 10 articles à 25 tva 6 % ;15 articles à 50 tva 21% ;emballages facturés et repris 40 prix brut 250,00 Prix brut 750,00 tva 6% +15,00 tva 21% + 157,50 265,00 907, ,50 emballages (non soumis à la tva) + 40,00 ======= TOTAL A PAYER 1 212,50 13

16 d) une facture mentionne le montant total taxe comprise pour l achat du carburant 682. À combien s élèvera le montant hors TVA si celle-ci est de 21%? 682 représente 121% (prix brut = 100% + tva de 21%) On fait une petite règle de trois : 121% 682 1% 682 5,64 Preuve : 563,64 x 21% = 118, ,64 100% 682x ,64 ===== ,00 Le montant hors TVA sera donc de 563,64 (prix ttc) Documents rectificatifs de la facture Il arrive que la somme réellement due par le client ne corresponde pas exactement au montant indiqué sur la facture. Cette dernière étant inscrite dans le facturier de sorties du vendeur et d entrées du commerçant-acheteur, il est impossible de la modifier. Il faut donc établir un document rectificatif. 1. La note de débit Le vendeur établit une note de débit lorsqu il doit informer son acheteur qu un montant supplémentaire est à payer. Il s agit donc d un complément de facture initiale. Circonstances d utilisation : - lorsque le vendeur a commis à son détriment, une erreur dans l établissement de la facture : une erreur de prix, de quantités. - lorsqu il récupère des frais de transport ou autres dont le montant était inconnu lors de l envoi de la facture. - lorsqu il réclame des intérêts par suite de retard dans le paiement d une facture. Dans le 1 er et 2 e cas, la T.V.A., devra être calculée sur la note de débit. 2. La note de crédit Le vendeur établit une note de crédit lorsqu il rectifie une facture en faveur du client. Dans ce cas, il y a donc diminution du montant de la facture initiale. Au moment du paiement, l acheteur paiera le solde : (montant de la facture montant de la note de crédit) Si le paiement de la facture a déjà été effectué, le montant de la note de crédit lui sera remboursé par le vendeur. 14

17 Communauté française de Belgique 426 Enseignement à Distance 426 Série 09 Leçon 09 Circonstances d utilisation : - le vendeur a commis une erreur en défaveur du client : erreur de prix, de quantités. - l acheteur a retourné des marchandises non conformes à la commande. - le vendeur notifie à l acheteur une remise, un rabais, une ristourne, un escompte promis mais non imputés sur la facture. Dans chacun de ces cas, la TVA facturée au client doit lui être ristournée proportionnellement au montant : en effet, la TVA avait été payée anticipativement par lui au moment de la vente Exemple : Partons de la facture que nous avons vue ci-avant. Supposons que M. Alardeau réclame à M. Sénator un rabais de 5 % supplémentaire parce que la qualité des pommes de terre livrées ne correspond pas à la commande. Dès lors, il s agira de calculer le montant du rabais sur le prix initial brut de la marchandise étant donné que les frais de port et les emballages ne sont pas soumis à une réduction. (1 027,13 x 5% = 51,36 ). Jean SENATOR Grossiste en légumes Rue de la gare, MALINES NOTE DE CREDIT n 124 Malines, le 30 mars 20.. Destinataire : T.V.A R.C. Malines 4567 CCP FORTIS : Tel. 080 / Monsieur Léon ALARDEAU Avenue de la Citadelle, Namur TVA Rabais de 5 % sur facture n 671 Pour non-conformité de la marchandise : 51,36 T.V.A. de 6 % : 3,08 Montant à déduire du prochain paiement : 54,44 15

18 16

19 Communauté française de Belgique 426 Enseignement à Distance 426 Série 09 Leçon 09 T.A.C. (1 e partie) 1. Un garagiste vend des meubles usagés. Doit-il dresser une facture et calculer une T.V.A.? Justifiez votre réponse. 2. La T.V.A.. augmente-t-elle le prix de revient d une marchandise? Expliquez votre réponse. Avant de répondre, réfléchissez bien au sens de l expression de prix de revient qui en fait signifie «coût total de la marchandise pour un commerçant». 3. Un vendeur d appareils électroménagers prélève de son stock un congélateur pour son usage privé. La valeur de cet appareil entrera-t-elle en ligne de compte pour le calcul de la T.V.A. à payer? Justifiez. 4. Vous achetez une marchandise pour TVA comprise. Pouvez-vous récupérer la TVA payée? Dans quelles circonstances et comment? 5. Une bague en or sertie de diamants est vendue pour une valeur de 3.000, TVA comprise. Quel est le taux de TVA appliqué? Calculez le montant de cette taxe. 6. Monsieur et Madame LEROUX achètent un salon en cuir (3 places+2 places) lors de la foire du «cocooning» de Namur au stand «MEUBLES MASSART» le samedi 14 juin. Le bon de commande qu ils signent mentionne toutes les prescriptions légales. Le prix est de frais de livraison inclus. La livraison est prévue pour le 15 juillet. Les époux versent un acompte de 300. Au cours de la semaine suivante. Le couple consulte le budget familial établi et finalement regrette amèrement cet achat Ils doivent choisir entre les vacances ou le salon. Ils optent pour les vacances et leur décision est arrêtée le mercredi 18 juin. a. Le bon de commande signé peut-il être résilié? b. Comment devront-ils procéder pour annuler ce bon de commande? c. L acompte versé leur sera-t-il remboursé? Pourquoi? d. Et si la vente avait eu lieu dans le magasin de JAMBES? 17

20 18

21 Communauté française de Belgique 426 Enseignement à Distance 426 Série 09 Leçon 09 Chapitre IV Le paiement 1. La monnaie (notions déjà abordées dans le chapitre V de la série 6) «En réalité, pour acquérir un bien, il faut payer, c est-à-dire échanger ce bien contre une certaine quantité de monnaie. Celui qui a vendu le bien reçoit la monnaie qui va lui servir à acheter d autres biens et ainsi de suite. Celui qui fournit un travail ouvrier, employé, savant, fonctionnaire, commerçant, homme d affaires, médecin, notaire, etc - reçoit en échange de ce travail une rémunération en monnaie. Suivant les cas, cette rémunération s appelle salaire, appointements, traitement, bénéfice, tantième, honoraires, etc, L appellation n a pas d importance, ce qui est important, c est l échange travail (bien) monnaie.» Yves de Wasseige : «Les mécanismes de l économie moderne» La monnaie est donc un bien d un caractère particulier car il sert d intermédiaire dans tous les échanges : biens ou services de consommation, de production, travail. La monnaie est un bien puisqu elle répond au besoin qu éprouvent les individus à disposer d un moyen, accepté par tous, pour acquérir ce qu ils désirent. La monnaie ne se désire cependant pas pour elle-même mais pour ce qu elle permet d obtenir : ce n est ni un bien de consommation, ni un bien de production mais un bien d échange puisqu elle permet d acquérir tous les autres biens (pouvoir d achat). La monnaie est un moyen légal de paiement : elle permet d éteindre une dette. Nous dirons qu elle a un pouvoir libératoire (les créanciers sont tenus de l accepter en paiement) parce que les autorités lui ont donné un cours légal. Depuis toujours, on attribue quatre fonctions à la monnaie : 1 ère fonction : instrument de mesure des valeurs L unité monétaire permet de déterminer la valeur des biens et services et ainsi d établir une comparaison. 2 e fonction : instrument d échange La monnaie facilite les transactions ; puisque la valeur de chaque bien est déterminée par la même unité monétaire, on convertit aisément la valeur d un bien quelconque en pouvoir d acquisition d un autre bien. 3 e fonction : instrument d épargne La monnaie peut se conserver en attendant un emploi. 4 e fonction : instrument de politique économique La monnaie, qui circule entre les agents économiques, peut-être comparée au sang qui alimente toutes les parties du corps : si une partie du corps est mal irriguée, elle souffre. Celui qui a de la monnaie peut agir, celui qui n en possède pas est voué à l impuissance (pensez aux entreprises qui ont besoins de capitaux pour investir). 19

22 Selon la manière dont la monnaie est dépensée ou pas ou selon le rythme auquel elle est créée, l économie connaît des impulsions bénéfiques. C est pourquoi les autorités se servent de la monnaie pour exercer une action sur le niveau de l activité économique en augmentant ou en diminuant la monnaie en circulation (ainsi, en période de sous-emploi, par injection de monnaie dans le circuit économique, les autorités essayent de relancer la mécanique). Remarque : les qualités d une bonne monnaie sont : - la divisibilité - la facilité d usage et de transfert - l inaltérabilité - l homogénéité (de qualité constante) 2. Le paiement Le paiement constitue l opération finale d une transaction commerciale, c est pourquoi il est souvent appelé «règlement». Payer = s acquitter d une dette, se libérer d une obligation Tant que l acheteur (A) n a pas payé sa dette, le vendeur (V) a une créance sur lui. On dit alors que le vendeur est le créancier de A et que A est le débiteur de V. La dette est la somme d argent que l on doit à quelqu un. La créance est le droit d exiger d une personne une somme d argent. La dette du débiteur et la créance du créancier disparaissent par le paiement. Le paiement peut s effectuer : - sans intermédiaire ; - par l intermédiaire d un organisme financier ; - au moyen d effets de commerce. 20

23 Communauté française de Belgique 426 Enseignement à Distance 426 Série 09 Leçon 09 Sans intermédiaire Le paiement se fait sans intermédiaire lorsqu il se fait en espèces, de la main à la main. Pour éviter toute contestation, il convient pour le débiteur d avoir toujours la preuve écrite de son paiement : l acquit ou la quittance. 1. L acquit : n est pas un document, c est tout simplement une formule appliquée sur le document tel que la facture par exemple, par laquelle le créancier reconnaît que la dette est payée. On dit alors que la facture est acquittée. Exemple : après avoir été payé, le vendeur écrit sur la facture : Pour acquit, Bruxelles, le 3 novembre 20.. Joël M (signature) Remarque : si le client paie avec un chèque, il ne faut pas acquitter la facture mais indiquer sur celle-ci : reçu chèque de, n de la banque 2. La quittance : est un document délivré par lequel le créancier (= le vendeur) reconnaît avoir reçu du débiteur (l acheteur) le paiement total ou partiel de sa créance. La quittance est rédigée, datée et signée par le créancier qui reconnaît son débiteur «quitte» de sa dette. Exemple : Monsieur Verdu paie en espèces, le 15 mai, à Monsieur Lartiste, une somme de 625,00 à valoir sur la facture n 330 d un montant de La formule d acquit ne peut être portée sur la facture puisqu il s agit d un paiement partiel. Monsieur Lartiste, créancier, délivrera alors une quittance à Monsieur Verdu, rédigée comme suit : Le 15 mai 20-- Reçu de Mr VERDU de Thuin la somme de Pour : paiement partiel de la facture 330 du 10/05/20-- N M LARTISTE Chée de Namur, Wavre Firme : QUITTANCE 625 Wavre, le 15 mai 20-- Reçu de Mr VERDU, rue de la Belle Vallée à Thuin La somme de Six cent vingt-cinq EUROS Pour :paiement partiel de la facture n 330 du 10 mai 20-- N 14 Les quittances peuvent être entièrement rédigées à la main ou se présenter sous forme de document qu il suffit de compléter. Ces formules imprimées se vendent par carnets. 21

PIECES COMPTABLES ET DOCUMENTS DE PAIEMENT

PIECES COMPTABLES ET DOCUMENTS DE PAIEMENT PIECES COMPTABLES ET DOCUMENTS DE PAIEMENT 1. Les pièces comptables A. La facture Définition : Etat détaillé des biens et services vendus que le fournisseur remet ou envoie à l acheteur. C est un document

Plus en détail

LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES. a) qu est ce qu une entreprise peut vendre à ses clients :

LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES. a) qu est ce qu une entreprise peut vendre à ses clients : LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES I. Les ventes A) La facture de doit La facture de doit est établie par un fournisseur pour constater la créance sur le client, suite à une vente. C est donc la traduction d

Plus en détail

Petites entreprises, votre compte au quotidien

Petites entreprises, votre compte au quotidien Petites entreprises, votre compte au quotidien Créée en 1957 par les Caisses d Epargne, Finances & Pédagogie est une association qui réalise des actions de sensibilisation et de formation, sur le thème

Plus en détail

Chapitre 5 : Les paiements et le change.

Chapitre 5 : Les paiements et le change. I) Les instruments de paiement. A. Les instruments de paiement classique. 1. La notion de paiement scriptural. Chapitre 5 : Les paiements et le change. Les billets de banque (monnaie fiduciaire) ne sont

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION DE COMPTE DE DEPOT

CONVENTION DE GESTION DE COMPTE DE DEPOT CONVENTION DE GESTION DE COMPTE DE DEPOT Entre les soussignés : BANQUE ATTIJARI DE TUNISIE, société anonyme au capital de 150 Millions de dinars, dont le siége social est à Tunis 95 Avenue de la liberté,

Plus en détail

LA VENTE ET SES CONDITIONS

LA VENTE ET SES CONDITIONS LA VENTE ET SES CONDITIONS I - LES PRINCIPES GENERAUX Le refus de vente au consommateur (article L. 122-1 du Code de la consommation) A- Le principe Lorsqu un consommateur demande des produits ou des services

Plus en détail

GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes

GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes 13 septembre 2005 GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes Ce glossaire a été élaboré sous l égide du CCSF. Il est conçu à des fins purement informatives, et destiné à vous aider à comprendre les termes

Plus en détail

Chapitre 8. Les règlements et le rapprochement bancaire

Chapitre 8. Les règlements et le rapprochement bancaire Chapitre 8 et le rapprochement bancaire Les opérations financières Le rapprochement bancaire Les moyens de règlement sont divers : espèces, chèque, virement, carte bancaire, lettre de change, etc. Ils

Plus en détail

LES REGLEMENTS DES CREANCES ET DETTES. Connaissance des documents relatifs aux opérations de règlement..

LES REGLEMENTS DES CREANCES ET DETTES. Connaissance des documents relatifs aux opérations de règlement.. LES REGLEMENTS DES CREANCES ET DETTES Objectif(s) : o Traitements comptables des opérations relatives aux: paiements de dettes, encaissements de créances. Pré-requis : o Connaissance des documents relatifs

Plus en détail

Comptabilité Générale II

Comptabilité Générale II Université IBN ZOHR Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Agadir Economie et Gestion Semestre 2 Sections G H I Comptabilité Générale II Mohamed LAABOUBI Année universitaire 2014-2015

Plus en détail

Règlement. Gestion des comptes de collaborateur et des dépôts d actions

Règlement. Gestion des comptes de collaborateur et des dépôts d actions Règlement Gestion des comptes de collaborateur et des dépôts d actions 2013 Gestion des comptes de collaborateur et des dépôts d actions Champ d application : Type : Suisse règlement Responsable du contenu

Plus en détail

ANNEXE: RÈGLEMENT DU SERVICE «ZOOMIT ING» DES SERVICES HOME BANK

ANNEXE: RÈGLEMENT DU SERVICE «ZOOMIT ING» DES SERVICES HOME BANK ANNEXE: RÈGLEMENT DU SERVICE «ZOOMIT ING» DES SERVICES HOME BANK 1. OBJET DU RÈGLEMENT DU «SERVICE ZOOMIT ING» Le règlement du service Zoomit ING (ci-après dénommé le «Règlement») a pour objet de donner

Plus en détail

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL N du magasin commerçant N de carte fidélité OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL Entreprises et comités d entreprise Professionnels de la petite enfance (Merci de fournir un justificatif de votre profession)

Plus en détail

I. PRESENTATION DES FACTURES DE DOIT

I. PRESENTATION DES FACTURES DE DOIT CHAPITRE 05 : LES OPERATIONS D ACHATS ET DE VENTES I. PRESENTATION DES FACTURES DE DOIT A. Définition La facture est un écrit dressé par un commerçant et constatant les conditions auxquelles il a vendu

Plus en détail

L État et la TVA SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE

L État et la TVA SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE L État et la TVA 25 C H A P I T R E8 SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE La TVA représente plus de 40 % des recettes de l État. Son importance justifie l étude de son fonctionnement pour lequel les entreprises jouent

Plus en détail

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation A. Le cycle d exploitation L activité de l unité commerciale

Plus en détail

Règlement Spécifique DB Visa Card

Règlement Spécifique DB Visa Card Deutsche Bank Règlement Spécifique DB Visa Card AVRIL 2015 Deutsche Bank AG est un établissement de crédit de droit allemand, dont le siège social est établi 12, Taunusanlage, 60325 Francfort-sur-le-Main,

Plus en détail

Règlement Spécifique DB Titanium Card

Règlement Spécifique DB Titanium Card Deutsche Bank Règlement Spécifique DB Titanium Card AVRIL 2015 Deutsche Bank AG est un établissement de crédit de droit allemand, dont le siège social est établi 12, Taunusanlage, 60325 Francfort-sur-le-Main,

Plus en détail

CONTRAT D ADHESION AU SERVICE MANDATAIRE

CONTRAT D ADHESION AU SERVICE MANDATAIRE Association agréée pour la fourniture de services aux personnes : SAP/N 377891759 N de Siret: 37789175900054 CONTRAT D ADHESION AU SERVICE MANDATAIRE Mme/Mr ------------------------------------------,-----------------------------------------------------

Plus en détail

CONVENTION DE COMPTE DE DEPOT EN DEVISES

CONVENTION DE COMPTE DE DEPOT EN DEVISES La convention de compte de dépôt en devise, ci-après dénommée la «Convention», se compose des présentes Conditions Générales, des Conditions Particulières et des Conditions tarifaires applicables à la

Plus en détail

Journal Officiel - Numéro Spécial - 18 août 2006. 47 ème année OFFICIEL. de la République Démocratique du Congo. Cabinet du Président de la République

Journal Officiel - Numéro Spécial - 18 août 2006. 47 ème année OFFICIEL. de la République Démocratique du Congo. Cabinet du Président de la République 1 47 ème année JOURNAL OFFICIEL de la République Démocratique du Congo Cabinet du Président de la République LA NOMENCLATURE DES ACTES GENERATEURS DES RECETTES ADMINISTRATIVES, JUDICIAIRES, DOMANIALES

Plus en détail

Cartes de crédit ING Mode d emploi

Cartes de crédit ING Mode d emploi Cartes de crédit ING Mode d emploi 1 Bienvenue Nous sommes heureux de vous compter parmi les titulaires d une carte de crédit ING. En parcourant ce guide, vous découvrirez les nombreux avantages de votre

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES

CONDITIONS GENERALES CONDITIONS GENERALES 1. Sauf stipulation contraire écrite, toutes offres et toutes conventions (même celles à venir) sont régies par les présentes conditions, lesquelles en font partie intégrante et priment

Plus en détail

I- DÉFINITION DU CHÈQUE

I- DÉFINITION DU CHÈQUE I- DÉFINITION DU CHÈQUE II- UTILISATION ET CONDITION DE FORME DU CHÈQUE - LE CHÈQUE INSTRUMENT DE PAIEMENT - LE CHÈQUE INSTRUMENT DE RETRAIT - LA PROVISION DU CHÈQUE III- ENCAISSEMENT DU CHÈQUE - PAIEMENT

Plus en détail

Convention de prévoyance

Convention de prévoyance (à usage interne, laisser en blanc s.v.p.) N de compte prévoyance Original pour la Fondation Convention de prévoyance Conformément à l art. 82 LPP, le/la titulaire convient avec la Fondation de prévoyance

Plus en détail

Conditions Générales d Utilisation des cartes cadeaux CA DO CARTE au 12/09/2013 (Applicables aux Cartes d un montant inférieur ou égal à 150 )

Conditions Générales d Utilisation des cartes cadeaux CA DO CARTE au 12/09/2013 (Applicables aux Cartes d un montant inférieur ou égal à 150 ) Conditions Générales d Utilisation des cartes cadeaux CA DO CARTE au 12/09/2013 (Applicables aux Cartes d un montant inférieur ou égal à 150 ) Les présentes conditions générales régissent l utilisation

Plus en détail

CONDITIONS GéNéRALES de ventes septembre 2014

CONDITIONS GéNéRALES de ventes septembre 2014 CONDITIONS GéNéRALES de ventes septembre 2014 Article 1 - Objet Article 2 - Commande Article 3 - Expédition - Livraison Article 4 - Responsabilité Article 5 - Droit de rétractation Article 6 - Prix - Conditions

Plus en détail

Visa Business FINTRO. PROCHE ET PRO.

Visa Business FINTRO. PROCHE ET PRO. Visa Business FINTRO. PROCHE ET PRO. Vous voici titulaire d une carte Visa Business. Félicitations! Que pouvez-vous faire avec votre carte? Ce mode d emploi reprend toutes les informations relatives à

Plus en détail

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement 1 / 10 Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement Le P6 regroupe 3 parties : - Le suivi et l optimisation de la trésorerie à court terme (au jour le jour) ; - La détermination des besoins

Plus en détail

Aperçu des prix SOMMAIRE. Valables à partir du 1 er janvier 2015. Sous réserve de modifications

Aperçu des prix SOMMAIRE. Valables à partir du 1 er janvier 2015. Sous réserve de modifications Aperçu des prix Valables à partir du 1 er janvier 01 Sous réserve de modifications Les dispositions contractuelles régissant les relations d affaires avec la Banque Cantonale Bernoise SA sont en vigueur.

Plus en détail

CONDITIONS TARIFAIRES

CONDITIONS TARIFAIRES 2872855391694728728553911694728539475394728539169472891169%4728%53947539947%285394728539%1%694728728553911%694728539 4753985391647%285391694728728553911694728539472853916947287285539169472%8728553911694728539475394728%5391694728911694

Plus en détail

ACCÉDER. aux services. Brochure d information sur les services, les offres du Groupe La Poste et leurs accès aux gens du voyage

ACCÉDER. aux services. Brochure d information sur les services, les offres du Groupe La Poste et leurs accès aux gens du voyage ACCÉDER aux services Brochure d information sur les services, les offres du Groupe La Poste et leurs accès aux gens du voyage 1 Souhaitant faciliter la relation avec tous ses clients, le Groupe La Poste

Plus en détail

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats,

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Comptabilité Générale - Résumé blocus 08 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Fonds de tiers = Provisions + Dettes. Fonds de tiers à long terme = Provisions + Dettes à plus d un an. Capitaux

Plus en détail

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL N du magasin commerçant N de carte fidélité Entreprises et comités d entreprise Professionnels de la petite enfance (merci de fournir un justificatif de votre profession)

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTES O&C SARL

CONDITIONS GENERALES DE VENTES O&C SARL CONDITIONS GENERALES DE VENTES O&C SARL 1) Objet / Généralités Nos ventes sont soumises aux présentes conditions générales qui prévalent sur toutes conditions d achats, sauf accord particulier conclu préalablement

Plus en détail

Comptes de tiers (Classe 4)

Comptes de tiers (Classe 4) Comptes de tiers (Classe 4) Les comptes de tiers, notamment le compte 40 «Fournisseurs et comptes rattachés» et le compte 41 «Clients et comptes rattachés», peuvent être subdivisés pour identifier : les

Plus en détail

Extrait Standard des tarifs

Extrait Standard des tarifs BANQUE MISR SUCCURSALE DE PARIS Extrait Standard des tarifs 1) Ouverture, fonctionnement et suivi de votre compte a) Ouverture, transformation, clôture gratuit b) Relevés de compte gratuit c) Service de

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ACHAT

CONDITIONS GENERALES D ACHAT CONDITIONS GENERALES D ACHAT Article 1 ACCEPTATION/ ACCUSE DE RECEPTION Sauf accords contraires et écrits entre AIRMETEC et le fournisseur, les présentes conditions s appliquent impérativement, à l exclusion

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE Le Bus TM Libellule Eurybus Tra nsport scolaire Monbeecycle Cocci CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE 1 Objet 1.1 Les présentes conditions générales de vente ont pour objectif de définir précisément les modalités

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES

CONDITIONS GENERALES CONDITIONS GENERALES Applicables aux produits d épargne proposés par VTB Bank (France) SA (31/03/2014) Dispositions générales Article 1 : Offre de VTB Bank (France) SA VTB Bank (France) SA (la Banque)

Plus en détail

Aperçu des prix SOMMAIRE. Valable à partir du 1 er septembre 2015. Sous réserve de modifications

Aperçu des prix SOMMAIRE. Valable à partir du 1 er septembre 2015. Sous réserve de modifications Aperçu des prix Valable à partir du 1 er septembre 01 Sous réserve de modifications Les dispositions contractuelles régissant les relations d affaires avec la Banque Cantonale Bernoise SA sont en vigueur.

Plus en détail

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions pour les actionnaires

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions pour les actionnaires Notice d offre Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions pour les actionnaires Septembre 1999 Imprimé au Canada BCE Inc. Notice d offre Actions ordinaires Régime de réinvestissement

Plus en détail

Conditions générales de prestation de services, de vente et de location.

Conditions générales de prestation de services, de vente et de location. Conditions générales de prestation de services, de vente et de location. Article 1. Généralité. 1.1. Sauf dérogation expresse écrite convenue entre parties, les relations entre la Sprl SON EXCENTRIQUE,

Plus en détail

HORS SÉRIE. GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE LES MINI-GUIDES BANCAIRES. décembre 2005

HORS SÉRIE. GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE LES MINI-GUIDES BANCAIRES. décembre 2005 FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE HORS SÉRIE GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes décembre 2005 LES MINI-GUIDES BANCAIRES Comme elles s y étaient engagées devant le Comité Consultatif du Secteur Financier,

Plus en détail

L éducation financière. Manuel du participant Les notions de base du crédit

L éducation financière. Manuel du participant Les notions de base du crédit L éducation financière Manuel du participant Les notions de base du crédit 2 Contenu DOCUMENT 6-1 Les types de crédit Type de crédit Prêteur Usages Modalités Crédit renouvelable Carte de crédit (garantie

Plus en détail

particuliers de nos produits et services Extrait des conditions générales de banque appliquées à compter du 10/06/2005 et modifiables à tout moment

particuliers de nos produits et services Extrait des conditions générales de banque appliquées à compter du 10/06/2005 et modifiables à tout moment J U I L L E T 2 0 0 5 Guide des prix de nos produits et services particuliers Opérations courantes Des incidents sur votre compte Vos crédits à la consommation Votre financement immobilier Les opérations

Plus en détail

Qu est-ce que le relevé de compte?

Qu est-ce que le relevé de compte? Qu est-ce que le relevé de compte? Le relevé de compte constitue la trace légale de toutes les opérations effectuées sur un compte bancaire. Ce document permet au titulaire d'un compte de connaître en

Plus en détail

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales)

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales) b ) La Banque Centrale Notre système bancaire se complexifie puisqu il se trouve maintenant composer d une multitude de banques commerciales et d une Banque Centrale. La Banque Centrale est au cœur de

Plus en détail

COURS 470 Série 07. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 07. Comptabilité Générale COURS 470 Série 07 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

Autorisation de traiter les formalités douanières et autorisation d agir en tant que représentant de taxe

Autorisation de traiter les formalités douanières et autorisation d agir en tant que représentant de taxe WDS ANTWERPEN BVBA www.wds-customs.nl OFFICE ANTWERPEN Noorderlaan 117 B-2030 Antwerpen t +32 3 541 52 45 e wdsantwerpen@waalhaven-group.be Autorisation de traiter les formalités douanières et autorisation

Plus en détail

Glossaire. Pour bien comprendre le vocabulaire de la banque

Glossaire. Pour bien comprendre le vocabulaire de la banque Glossaire Pour bien comprendre le vocabulaire de la banque A COMME... AGIOS Également appelés «intérêts débiteurs», les agios sont les intérêts dus à la banque, lorsqu un compte présente un solde débiteur

Plus en détail

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part,

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part, CONVENTION D INTERMEDIAIRE D ASSURANCES. Entre les soussignés, ci-après dénommés «les Parties» : a) IBS Europe s.a. dont le siège social est situé au N 68 de la Route de Luxembourgà L-4972 DIPPACH (Grand

Plus en détail

En avril 2006, un citoyen produit sa déclaration de revenus 2005. En septembre de la même année, il constate une erreur dans sa déclaration initiale et produit une déclaration amendée à laquelle il joint

Plus en détail

GUIDE DES PRINCIPAUX PRODUITS, SERVICES ET TARIFS

GUIDE DES PRINCIPAUX PRODUITS, SERVICES ET TARIFS Professionnels Entrepreneurs GUIDE DES PRINCIPAUX PRODUITS, SERVICES ET TARIFS janvier 2014 Professionnels Entrepreneurs Sommaire Vous êtes artisan, commerçant, agriculteur, profes sionnel libéral, dirigeant

Plus en détail

sommaire EXTRAIT STANDARD DES TARIFS 3 OUVERTURE, FONCTIONNEMENT ET SUIVI DE VOTRE COMPTE

sommaire EXTRAIT STANDARD DES TARIFS 3 OUVERTURE, FONCTIONNEMENT ET SUIVI DE VOTRE COMPTE sommaire EXTRAIT STANDARD DES TARIFS 3 OUVERTURE, FONCTIONNEMENT ET SUIVI DE VOTRE COMPTE Ouverture, transformation, clôture 4 Relevés de compte 4 Tenue de compte 4 Services en agence 4-5 BANQUE À DISTANCE

Plus en détail

Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais

Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais En vigueur à compter du 6 octobre 2014 En tant que client de Pro-Investisseurs MD CIBC, vous avez accepté de payer certains frais selon les types

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION COMMERCIALE

CONTRAT DE DOMICILIATION COMMERCIALE Domiciliation Artisanale et Commerciale 41 rue Barrault 75013 PARIS Tél : 01 45 89 02 60 Fax : 01 45 89 30 21 Email : ism41@wanadoo.fr CONTRAT DE DOMICILIATION COMMERCIALE ET DE FOURNITURE DE PRESTATIONS

Plus en détail

Le compte bancaire est un compte ouvert. Foire aux questions. Le COMPTE et son fonctionnement. Trouvez des réponses à vos questions.

Le compte bancaire est un compte ouvert. Foire aux questions. Le COMPTE et son fonctionnement. Trouvez des réponses à vos questions. Foire aux questions Trouvez des réponses à vos questions Aout 2014 Le COMPTE et son fonctionnement Le compte bancaire est un compte ouvert par la banque à un ou plusieurs clients proposant des services

Plus en détail

MÉMO. Des solutions en cas de coup dur ou de coup de cœur SOMMAIRE

MÉMO. Des solutions en cas de coup dur ou de coup de cœur SOMMAIRE Édition : décembre 13 MÉMO Des solutions en cas de coup dur ou de coup de cœur 1. Optimiser l utilisation des livrets défiscalisés 2. Épargner sans plafond 3. Placer une somme importante sur quelques mois

Plus en détail

Formulaire de souscription

Formulaire de souscription Formulaire de souscription Imprimer le dossier de souscription afin de le compléter Page 1/5 Société Raison sociale N de SIREN Adresse de facturation Site web Téléphone Acheteur Madame Monsieur Fonction

Plus en détail

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE Le 18 décembre 2013 Les actionnaires devraient lire attentivement la notice d offre en entier avant de prendre une décision

Plus en détail

ING Business Account Règlement

ING Business Account Règlement I. Objet et cadre du présent règlement ING Business Account Règlement Version 01/08/2015 Le présent règlement relatif à l'ing Business Account (ci-après dénommé le "Règlement") régit les relations entre

Plus en détail

tarif standard des principales opérations et principaux services bancaires des personnes morales

tarif standard des principales opérations et principaux services bancaires des personnes morales tarif standard des principales opérations et principaux services bancaires des personnes morales TARIF EN VIGUEUR AU 1ER JANVIER 2012 Corporate & Public Bank Des experts au service de vos ambitions 1.

Plus en détail

NATHAN La photocopie non autorisée est un délit. 2 - EFFETS DE COMMERCE

NATHAN La photocopie non autorisée est un délit. 2 - EFFETS DE COMMERCE 2 - EFFETS DE COMMERCE 2 EFFETS DE COMMERCE Sommaire du cours 2.1 PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE I Fichiers Page n o 33 II Journaux Page n o 33 2.2 LA LETTRE DE CHANGE I Les effets à recevoir Pages n os

Plus en détail

Régime de réinvestissement des dividendes et d achat d actions

Régime de réinvestissement des dividendes et d achat d actions Régime de réinvestissement des dividendes et d achat d actions Modifié et reormulé le Septembre 2005 table des matières introduction/sommaire.....................................2 renseignements complémentaires.............................5

Plus en détail

26 Contrat d assurance-vie

26 Contrat d assurance-vie 42 26 Contrat d assurance-vie est un contrat par lequel un assureur s engage à verser un capital en cas de vie ou de décès de l assuré, au profit du souscripteur ou d un tiers, moyennant une prime. Placement

Plus en détail

Sénégal. Textes d application de la loi relative à la promotion de la bancarisation

Sénégal. Textes d application de la loi relative à la promotion de la bancarisation Textes d application de la loi relative à la promotion de la bancarisation 1. Instruction n 1 du 8 mai 2004 relative à la promotion des moyens de paiements scripturaux et à la détermination des intérêts

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION POSTALE AVEC UN PARTICULIER

CONTRAT DE DOMICILIATION POSTALE AVEC UN PARTICULIER CONTRAT DE DOMICILIATION POSTALE AVEC UN PARTICULIER Entre les soussignés La Société, S.A.R.L. au capital de 30.000, inscrite au R.C.S. de Paris sous le numéro 508 763 950, ayant son siège social au 13

Plus en détail

Entreprises. Compte courant Aperçu des tarifs et des conditions pour les entreprises

Entreprises. Compte courant Aperçu des tarifs et des conditions pour les entreprises Entreprises Compte courant Aperçu des tarifs et des conditions pour les entreprises er août 205 Paquet Business Easy Simple et adapté aux besoins de votre petite entreprise, notre paquet bancaire complet

Plus en détail

Fiche pratique n 10 : les droits des clients en matière bancaire (25/01/2010)

Fiche pratique n 10 : les droits des clients en matière bancaire (25/01/2010) Fiche pratique n 10 : les droits des clients en matière bancaire (25/01/2010) Frais excessifs, tarification difficilement compréhensible, les litiges entre les banques et leurs clients sont nombreux. Des

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION GUIDE PRATIQUE SUCCESSION Vous venez d'hériter. Il s'agit d'une situation difficile et douloureuse pour laquelle diverses démarches doivent être faites. Les questions que vous vous posez sont nombreuses

Plus en détail

LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT

LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT Les éléments ci-après sont d ordre général. Ils doivent être adaptés en fonction des produits et de leurs contraintes propres. JAY C.I. PARTENAIRE - 06.09.02.03.44

Plus en détail

Barème tarifaire applicable à partir du 1 er janvier 2015

Barème tarifaire applicable à partir du 1 er janvier 2015 Extrait * du Barème tarifaire applicable à partir du 1 er janvier 2015 Les prix sont nets de taxes sauf mention spécifique HT pour les services soumis à la TVA de plein droit. Entreprises *Portant sur

Plus en détail

> Barème tarifaire applicable au 16 mai 2008. www.ca-sudrhonealpes.fr

> Barème tarifaire applicable au 16 mai 2008. www.ca-sudrhonealpes.fr Extrait des conditions générales de banque > Barème tarifaire applicable au 16 mai 2008 www.ca-sudrhonealpes.fr Au Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, nos engagements en matière de transparence se traduisent

Plus en détail

LE DROIT BANCAIRE LES CONTRATS BANCAIRES

LE DROIT BANCAIRE LES CONTRATS BANCAIRES LE DROIT BANCAIRE LES CONTRATS BANCAIRES Objectif: Examiner la réglementation des rapports entre le client et le banquier à travers l étude des contrats bancaires. LES CONTRATS BANCAIRES : La banque, comme

Plus en détail

Vérifier, en un regard, la nature des flux de la caisse et donc éviter les pertes, les abus ou les vols éventuels.

Vérifier, en un regard, la nature des flux de la caisse et donc éviter les pertes, les abus ou les vols éventuels. DÉFINITION LA CAISSE CAISSE : espèces que l entreprise détient. FONDS DE CAISSE : liquidité permettant de rendre la monnaie à l acheteur lors d une vente de produits/services. GESTION DE LA CAISSE : comptabilité

Plus en détail

Papiers et factures Combien de temps faut-il les conserver?

Papiers et factures Combien de temps faut-il les conserver? Assurances Quittances et primes 2 ans Quittances, avis d'échéance, preuve du règlement, courrier de résiliation, accusé de réception Contrats d'assurance habitation et automobile Durée du contrat + 2 ans

Plus en détail

COURS 470 Série 04. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 04. Comptabilité Générale COURS 470 Série 04 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ARTICLE PREMIER - Champ d'application Les présentes conditions générales de vente constituent le socle de la négociation commerciale et s'appliquent sans réserve et en priorité

Plus en détail

Frais de gestion s appliquant aux comptes commerciaux / Déclaration de renseignements

Frais de gestion s appliquant aux comptes commerciaux / Déclaration de renseignements Frais de gestion s appliquant aux comptes commerciaux / Déclaration de renseignements Comptes Ensemble lié au compte HSBC AvantageAffaires MD2 Ce compte-chèques, offert en dollars canadiens ou en dollars

Plus en détail

DEMANDE D OUVERTURE DE COMPTE CLIENT INFORMATIONS CONCERNANT VOTRE SOCIETE

DEMANDE D OUVERTURE DE COMPTE CLIENT INFORMATIONS CONCERNANT VOTRE SOCIETE Date :... DEMANDE D OUVERTURE DE COMPTE CLIENT Formulaire à retourner dûment rempli avec un RIB et un EXTRAIT K-BIS (de moins de 6 mois) de votre société ainsi que les conditions générales de vente de

Plus en détail

Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers

Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers IFRS 9 Chapitre 1 : Objectif 1.1 L objectif de la présente norme est d établir des principes d information financière en matière d

Plus en détail

Séparation, rupture. Séparation, rupture de la vie commune. Comment. ma? mapeut-elle. Bon à savoir

Séparation, rupture. Séparation, rupture de la vie commune. Comment. ma? mapeut-elle. Bon à savoir ? Séparation, rupture Séparation, rupture de la vie commune? Comment ma? mapeut-elle banque m accompagner?? Bon à savoir 2 NOTES Édito Chère cliente, cher client, Nous nous connaissons peut-être depuis

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ET DE LIVRAISON

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ET DE LIVRAISON CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ET DE LIVRAISON de la société KULLEN GmbH & Co KG, Reutlingen 1. Conditions générales 1.1 Nous n assumons les commandes et livraisons en tout genre que conformément aux clauses

Plus en détail

Une banque démarre son activité sans un euro de dépôt

Une banque démarre son activité sans un euro de dépôt Une banque démarre son activité sans un euro de dépôt INTRODUCTION Le cas présenté ci-après permet de comprendre le fonctionnement général d une banque mais reste un cas d école purement théorique. Imaginons

Plus en détail

UV DIRECT MODALITÉS DU COMPTE

UV DIRECT MODALITÉS DU COMPTE UV DIRECT MODALITÉS DU COMPTE Les pages suivantes contiennent des renseignements importants au sujet de votre compte UV DIRECT dont vous devez prendre connaissance. Si vous avez des questions, nous serons

Plus en détail

Gérer son budget, les bons réflexes

Gérer son budget, les bons réflexes GUIDE PRATIQUE Gérer son budget, les bons réflexes PRÉVOIR VOTRE BUDGET MAÎTRISER VOTRE BUDGET GÉRER VOTRE ARGENT ET VOS PROJETS ON A TOUS BESOIN DE CONSEILS POUR SON BUDGET L argent participe au bonheur

Plus en détail

BAREME GENERAL DES CONDITIONS DE BANQUE

BAREME GENERAL DES CONDITIONS DE BANQUE BANQUE COMMERCIALE DU NIGER (B.C.N) BAREME GENERAL DES CONDITIONS DE BANQUE I- du compte 1.1 Conditions d ouverture et de clôture de compte 1.1.1 Ouverture de compte (avec remise de la Convention de compte)

Plus en détail

Formulaire d inscription dépôt commun

Formulaire d inscription dépôt commun Formulaire d inscription dépôt commun Données générales titulaire du dépôt 1 (veuillez compléter tous les champs) Tél. professionnel Activité professionnelle Tél. privé Employeur Données générales titulaire

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE ARTICLE PREMIER Champ d application Les présentes Conditions Générales de Vente s appliquent, sans restriction ni réserve à l ensemble des ventes conclues par la société «OBY

Plus en détail

Les Crédits et ouverture de crédit

Les Crédits et ouverture de crédit Les Crédits et ouverture de crédit Contexte général Besoin d une nouvelle voiture, votre machine à lessiver tombe en panne ou besoin d effectuer quelques travaux dans votre maison? De grosses dépenses

Plus en détail

Concerne : votre demande de carte TOTALFINA

Concerne : votre demande de carte TOTALFINA Imperiastraat 19 Cher(e) collègue, Concerne : votre demande de carte TOTALFINA Nous accusons réception de votre demande d une carte d essence TOTALFINA et nous vous en remercions. Nous avons le plaisir

Plus en détail

Fiche d information services de paiement particuliers

Fiche d information services de paiement particuliers Fiche d information services de paiement 1 La présente fiche d information fait partie intégrante des conditions bancaires générales d ABN AMRO Bank nv. Dans cette fiche d information, vous lirez des règles

Plus en détail

CONDITIONS ET TARIFS

CONDITIONS ET TARIFS PAYS-BAS FRANCE Allemagne BELGIQUE GRANDE BRETAGnE ESPAGNE ITALIE CONDITIONS ET TARIFS Produits et Services pour les particuliers Janvier 2009 sommaire FONCTIONNEMENT DU COMPTE P.1 SUIVI DU COMPTE P.1

Plus en détail

NOTICE À L USAGE DES DÉBITANTS DE TABAC CHARGÉS DE LA VENTE DES TIMBRES FISCAUX

NOTICE À L USAGE DES DÉBITANTS DE TABAC CHARGÉS DE LA VENTE DES TIMBRES FISCAUX NOTICE À L USAGE DES DÉBITANTS DE TABAC CHARGÉS DE LA VENTE DES TIMBRES FISCAUX APPROVISIONNEMENT ET RÉAPPROVISIONNEMENT Approvisionnement de base Les débitants de tabac disposent d un approvisionnement

Plus en détail

S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U

S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U N O T A I R E S OUVERTURE DE SUCCESSION LISTE DES PIECES A FOURNIR AU NOTAIRE Concernant le défunt : - Deux extraits de son acte de décès, - Livret de famille et

Plus en détail

Demande de crédit hypothécaire

Demande de crédit hypothécaire Demande de crédit hypothécaire DEMANDE DE CREDIT DE : Mr Mme Mlle INTERMEDIAIRE : N d agréation Crédit Foncier:... L intermédiaire reconnaît avoir reproduit de manière fidèle et complète les informations

Plus en détail

Associations : La fiscalité de leurs revenus mobiliers MAI 2015

Associations : La fiscalité de leurs revenus mobiliers MAI 2015 Associations : La fiscalité de leurs revenus mobiliers MAI 2015 Associations : La fiscalité de leurs revenus mobiliers 2 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 LES PLACEMENTS NON BOURSIERS 5 LES PLACEMENTS BOURSIERS

Plus en détail

CONTRAT DE PRISE D ORDRES

CONTRAT DE PRISE D ORDRES CPO_20110615_FR PREAMBULE - DEFINITIONS La SOCIETE GENERALE est mandatée par la société émettrice pour tenir le service de ses titres nominatifs et/ou assurer la gestion des options de souscription ou

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ARTICLE 1 OBJET DU CONTRAT Par le présent contrat, LES TAXIS BLEUS s engagent à traiter les demandes de taxi du client avec un accès prioritaire par rapport au grand public 24h/24 et 7j/7. En sa qualité

Plus en détail