La Radioprotection. UE Santé Société Humanité Module Santé Publique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Radioprotection. UE Santé Société Humanité Module Santé Publique"

Transcription

1 La Radioprotection UE Santé Société Humanité Module Santé Publique

2 La Radioprotection La radioprotection est la discipline qui coordonne les recherches, les travaux et les techniques concernant les moyens de prévenir et, éventuellement de réparer les effets néfastes des rayonnements ionisants.

3 Radioprotection définition Ensemble des mesures prises pour protéger les travailleurs la population les écosystèmes des dangers des rayonnements ionisants... tout en permettant leur utilisation. Compétence des radiobiologistes, radiotoxicologues, médecins qualifiés, radiopathologistes, hygiénistes

4 Rayonnement ionisant (RI) Tout rayonnement - particules ou photons - dont l énergie est supérieure à l énergie de liaison des électrons les moins liés des atomes constituant la matière vivante - C, H, O, N E RI 13,6 ev

5 Rayonnements ionisants effets biologiques Ionisation d atomes ou molécules cascade d événements dans les cellules effets immédiats effets à long terme destruction des tissus cancers maladies héréditaires

6 RADIOPROTECTION I. Grandeurs et unités utilisées en Radioprotection II. III. IV. Exposition humaine Principes de Radioprotection Organisation de la Radioprotection V. Les irradiations médicales diagnostiques et thérapeutiques VI. Radioprotection en Médecine et Odontologie 1-Radioprotection des patients 2-Radioprotection des praticiens

7 I Grandeurs et unités utilisées en Radioprotection 1. Dose absorbée D a 2. Dose équivalente H 3. Dose efficace E

8 Dose absorbée Grandeur qui permet de quantifier l interaction d un rayonnement avec la matière : D = de a dm Unité SI : Gray (Gy) 1 Gray = 1 J/kg Radiographie dentaire : 0,2 mgy Séance de radiothérapie : 2 Gy Ionisation de denrées alimentaires : kgy

9 Dose équivalente Equivalent de dose Unité d équivalence de dose permettant de comparer l effet biologique d une même dose délivrée par des rayonnements de nature différente : Unité : le Sievert (Sv) H = D x W R W R = facteur de pondération du rayonnement

10 Rayonnement W R Photons toutes énergies 1 Electrons toutes énergies (b - ) 1 Neutrons (selon énergie) 5 à 20 Particules alpha, protons 20 Facteurs de pondération W R applicables aux différents rayonnements

11 Dose efficace E Unité de risque Conçue pour la Radioprotection Reflète les risques tardifs d induction de cancer et de conséquences génétiques, variables selon les tissus Traduit une irradiation en terme d exposition globale du corps entier. E (Sv) = S W T.H T W T = facteur de pondération tissulaire tient compte de la radiosensibilité du tissu et de la gravité du cancer induit T

12 W T (2007) Gonades Moelle osseuse Colon Poumons Estomac Seins Vessie Foie Œsophage Thyroïde Peau Cerveau Glandes salivaires Surface des os Autres tissus 0,08 0,12 0,12 0,12 0,12 0,12 0,04 0,04 0,04 0,04 0,01 0,01 0,01 0,01 0,12 Facteurs de pondération tissulaire W T

13 II Exposition humaine Exposition naturelle Exposition artificielle d origine humaine

14 Exposition naturelle Exposition d origine cosmique primaire secondaire Exposition d origine terrestre (tellurique) Irradiation externe : 0,46 msv/an 238 U 232 Th 235 U Irradiation interne Inhalation : Radon 1,3 msv/an Exposition d origine interne Ingestion ( 40 K) 0,39 msv/an 0,23 msv/an Au total en France : - Dose efficace: 2,5 msv/an - Débit faible : 0,25 msv/h

15 Cause Total annuel (msv) Montagne (3 500 m) altitude 4,0 Personnel navigant altitude 4,0 Régions à forte radioactivité tellurique Bretagne, massif central, Vosges granite 3,0 Inde, Kerala phosphates 10 Brésil (Espirito Santo) thorium 30 Iran uranium, thorium 100 Valeurs d irradiation annuelle de populations fortement exposées

16 3,5 3 2,5 2 1,5 1 0,5 0 Centre Bretagne (granite) Alpes (altitude) Tellurique Interne Cosmique Variation de l irradiation moyenne annuelle selon les régions (en msv). On constate que la variation par rapport au niveau de base (Ile de France) peut aller jusqu à 50 %, soit 1 msv supplémentaire par an pour certaines régions (Bretagne).

17 Exposition artificielle Activité nucléaire : négligeable 0,001 msv/an : dose moyenne évaluée due aux rejets réels de l activité nucléaire Activités diverses: Vol long courrier : 5 msv/h 1 semaine à la montagne à 1500 m : 0,01 msv Médecine : Supplément d irradiation de l ordre de 50 % 1,1 msv/an

18 LES COMPOSANTES DE L EXPOSITION HUMAINE Radon : 1,3 msv 37% Rayonnements telluriques : 0,46 msv 13,2 % Autres: 0,01 msv 0,3 % Applications médicales : 1,1 msv 31,3 % Radionucléides de l'organisme : 0,23 msv - 6,5 % Rayonnements cosmiques : 0,39 msv 11,7 %

19 Exposition médicale 2 ème cause dans la population générale : 1,1 msv /an 6 fois plus en France qu en G.B. Conditions différentes de l exposition naturelle: Débit de dose supérieur Durée inférieure Champ limité

20 Exposition médicale Concerne : Les patients : Un petit nombre irradiés à forte dose dans un but thérapeutique Un grand nombre exposés à faible dose dans un but diagnostique Les praticiens : Exposition professionnelle.

21 Radiologie 400 à 900 examens / 1000 habitants par an. 200 à 1000 / 1000 habitants pour la radiologie dentaire Les doses absorbées dépendent du flux, de l énergie, du diffusé, du film, de l écran, du nombre de clichés, de la technique, de l expérience, du matériel, du respect des NRD,.. Les doses peuvent ainsi varier d un facteur 10

22 Médecine nucléaire Diagnostic: scintigraphies 10 à 40 / 1000 habitants Thérapie : iode-131 (Radiothérapie métabolique) Radioprotection fonction de nombreux facteurs: dose administrée, période, nature du rayonnement (b, g)

23 III Principes fondamentaux de la Radioprotection 1. Justification des pratiques utilisant les Rayonnements Ionisants 2. Optimisation de la Radioprotection 3. Limitation des doses individuelles

24 1. Justification Toute activité humaine susceptible d entraîner une exposition de l homme aux RI doit être justifiée par les avantages qu elle procure. Bénéfices > Dommages 2. Optimisation Le niveau d exposition des individus doit être maintenu au plus bas compte tenu des facteurs économiques et sociaux.

25 3. Limitation Limites fixées pour que : Aucun des effets déterministes qui comportent des seuils ne puisse apparaître La probabilité d apparition des effets stochastiques soit «tolérable ou acceptable» 20 msv/an

26 Rayonnements ionisants effets biologiques Effets déterministes Fortes doses Délai d'apparition court Effets à seuil La gravité croît avec la dose Effets stochastiques Faibles et fortes doses Délai d'apparition long Pas de seuil Chez les individus atteints les effets sont identiques quelle que soit la dose La probabilité d apparition croit avec la dose

27 Limites de dose Exposition «corps entier» CIPR 60 Exposition professionnelle Catégorie A 20 msv/an Public : 1 msv/an Fœtus Ramené à la dose du public ¾ x 1 msv = 0,75 msv pour 9 mois

28 Limite de dose Exposition localisée Equivalent de dose annuel Travailleurs Public Cristallin Peau Extrémités (mains-pieds) 150 msv 500 msv 500 msv 15 msv 50 msv 50 msv

29 IV Organisation de la Radioprotection Organismes impliquées dans la gestion du risque radiologique Organismes internationaux Législation européenne Organisation réglementaire en France

30 Comité Scientifique des Nations Unies pour l étude des effets des radiations ionisantes UNSCEAR Estimation du risque Comité d experts Synthèse des Recherches épidémiologiques et biologiques sur la radioexposition. Rapport annuel

31 La CIPR (Commission Internationale de Protection Radiobiologique) Elaboration des principes de Protection Emet des recommandations : CIPR 26, CIPR 60. CIPR 60 (1990) : Nouveau système de protection - Optimisation - Réévaluation du détriment - Modification des limites de doses Mise en application en cours (depuis Mai 2001) CIPR 103 (2007) CIPR 105 (2011): - protection radiologique en médecine - révision des seuils (cataracte)

32 Législation Européenne Passage à la Réglementation CEEA Communauté Européenne de l Energie Atomique Traité EURATOM Mission : Etablir les conditions de Sécurité protégeant la santé de la population et des travailleurs contre les dangers des RI Directives du Conseil de l Union Européenne Normes Surveillance de leur application

33 Domaine Médical Réglementation actuelle Recommandations de la CIPR 60 (1990) Directive n 96/29 Euratom du 13 Mai 1996 Normes de base de Radioprotection de la population et des travailleurs exposés Directive n 97/43 Euratom du 30 Juin 1997 Exposition des personnes aux RI lors d actes médicaux Directive n 90/641 Euratom du 4 Décembre 1990 Protection opérationnelle des travailleurs extérieurs, en zone contrôlée - Dosimétrie opérationnelle

34 Organisation réglementaire en France Directives dispositions législatives et réglementaires La réglementation actuelle a débuté en 2001 et est en voie d achèvement. Principes généraux de Radioprotection Protection : - des travailleurs exposés - de la population - de l environnement Réorganisation des pouvoirs publics en charge de la Radioprotection.

35 Les structures institutionnelles en France L ASN : Autorité de Sûreté Nucléaire Autorité Administrative Indépendante Chargée d assurer le contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection ainsi que de l information dans ces domaines L IRSN : Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire. Mission d appui technique à l ASN (convention) L ANDRA : Agence Nationale pour la gestion des Déchets Radioactifs Gestion des déchets radioactifs

36 V- Les irradiations médicales diagnostiques et thérapeutiques 1. Diagnostic Radiographie 0,1 msv à plus de 100 msv Scintigraphie Quelques fractions de msv à plusieurs dizaines de msv Scanner de 10 à 20 msv

37 Radioexposition d origine médicale

38 Les irradiations médicales diagnostiques et thérapeutiques 2. Thérapie Cobaltothérapie : 2 à 4 grays par séance 20 à 30 séances dose totale : Gy Accélérateur Photons électrons Dose totale : Gy en 20 à 30 séances Radiothérapie «per-opératoire» (accélérateur) 10 à 15 Gy en 1 séance Curiethérapie Application de 1 à 2 jours 20 à 40 Gy

39 VII La Radioprotection en Médecine et Odontologie 1. Dispositions concernant les patients Application de la Directive 97/43 relative à la protection sanitaire des patients 2. Dispositions concernant les praticiens Catégories A et B = travailleurs exposés professionnellement

40 1- Radioprotection des patients Décret n du 24 mars 2003 Décret n du 7 novembre 2007 Protection des personnes exposées à des RI à des fins médicales ou médico légales code de la santé publique Les RI ne peuvent être utilisés sur le corps humain qu à des fins de diagnostic, de traitement ou de recherche médicale Les activités comportant un risque d exposition des personnes aux RI doivent satisfaire aux principes de justification et d optimisation Le principe de limitation de dose ne s applique pas lors d exposition médicale

41 Justification des actes L exposition doit présenter un avantage médical direct pour le patient au regard des risques et des autres techniques disponibles non irradiantes Justification - Substitution Guides de prescription : «Guide du bon usage des examens d imagerie médicale» Le prescripteur et le médecin réalisateur justifient la demande d examen. En cas de désaccord la décision appartient au réalisateur

42 Optimisation des expositions Maintenir la dose au niveau le plus bas possible compatible avec l objectif médical Principe ALARA (as low as reasonably achievable) Environnement technique Compétences du praticien Guide de procédures de réalisation des actes

43 1. L équipement - Homologation des appareils (marquage CE) - Déclaration ou autorisation ASN - Contrôle de qualité : maintenance réglementaire chaque année 2. Utilisation de niveaux de dose de référence diagnostiques (NRD) 3. Evaluation des doses délivrées au patient carnet de santé 4. Information du patient 5. Personnel qualifié Personne compétente en Radioprotection (PCR) Formation initiale et continue du personnel médical utilisateur de RI

44 2- Radioprotection des praticiens Exposition professionnelle Application de la Directive 96/29 EURATOM Décret du 31 mars 2003 Décret du 5 novembre 2007 code du travail - Surveillance dosimétrique - Formation continue en Radioprotection - Personne compétente en radioprotection (PCR) - Contrôles réguliers

45 Classification des travailleurs Catégorie A Travailleur susceptible de recevoir plus de 3/10ème des limites annuelles d exposition (LAE) > 6 msv (6 20 msv) Catégorie B Travailleur susceptible de recevoir entre 1/10ème et 3/10ème des LAE de 1 à 6 msv

46 Classification des travailleurs Etudiants et apprentis âgés de 16 à 18 ans catégorie B Femmes en âge de procréer Equivalent de dose pour 1 an < 5 msv Femmes enceintes Exposition abdominale < 1 msv

47 Classification des lieux de travail Zone surveillée Equivalent de dose < 6 msv/an Surveillance dosimétrique passive Zone contrôlée: Existence d un risque radiologique Signalisation selon l importance du risque trèfle Equivalent de dose : entre 6 et 20 msv/an Protection assurée Dosimétrie individuelle passive et opérationnelle Zone interdite

48 Arrêté «ZONAGE» du 15 mai 2006 IRRADIATION E < 7,5 msv en 1 h Zone surveillée Accès réglementé H < O,2 msv en 1 h

49 Arrêté ZONAGE du 15 mai 2006 IRRADIATION 7,5 < E < 25 msv en 1 h 0,2 < H < 0,65 msv en 1 h Zone contrôlée Accès réglementé Zone contrôlée E < 2 msv en 1h H < 50 msv en 1h Accès réglementé Zone contrôlée E < 100 msv en 1h H < 2,5 Sv en 1 h Accès réglementé

50 Arrêté ZONAGE du 15 mai 2006 IRRADIATION Zone interdite E > 100 msv.h -1 H > 2500 msv / h Accès interdit

51 Note technique explicative doit être publiée selon l ASN

Le but de la radioprotection est d empêcher ou de réduire les LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION

Le but de la radioprotection est d empêcher ou de réduire les LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION TOUT PUBLIC 1. Source de rayonnements ionisants 2. Les différents rayonnements ionisants et leur capacité à traverser le corps humain 3. Ecran de protection absorbant

Plus en détail

Décret n 2003-296 du 31 mars 2003 relatif à la protection des travailleurs contre les dangers des rayonnements ionisants

Décret n 2003-296 du 31 mars 2003 relatif à la protection des travailleurs contre les dangers des rayonnements ionisants Institut National de Physique Nucléaire et de Physique des Particules Décret n 2003-296 du 31 mars 2003 relatif à la protection des travailleurs contre les dangers des rayonnements ionisants Principaux

Plus en détail

Complément: Sources naturelles de rayonnement

Complément: Sources naturelles de rayonnement Complément: Sources naturelles de rayonnement 1 Notions de dose Dose absorbée en 1 point (D) unité: Jkg -1 ou gray (Gy) valeur moyenne de l énergie impartie (déposée) à la matière par unité de masse à

Plus en détail

DOSIMETRIE ANNULE ET REMPLACE LES DOCUMENTS SUIVANTS

DOSIMETRIE ANNULE ET REMPLACE LES DOCUMENTS SUIVANTS Page 1 sur 5 ANNULE ET REMPLACE LES DOCUMENTS SUIVANTS référence 06/M0/003/09/V01 06/M0/003/09/V02 06/M0/003/09/V03 06/M0/003/09/V04 06/M0/003/09/V05 06/M0/003/09/V06 Titre et objet de la révision DOSIMETRIE

Plus en détail

Formation obligatoire depuis juin 2009. But : Fournir les éléments permettant d améliorer l optimisation des doses délivrées aux patients

Formation obligatoire depuis juin 2009. But : Fournir les éléments permettant d améliorer l optimisation des doses délivrées aux patients Formation obligatoire depuis juin 2009 (L.1333-11, R.1333-74 du Code de la Santé) But : Fournir les éléments permettant d améliorer l optimisation des doses délivrées aux patients Programme de la formation

Plus en détail

OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES ET MOYENS DE RADIOPROTECTION. Pierre FAU et Fabien DURAND (IPC)

OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES ET MOYENS DE RADIOPROTECTION. Pierre FAU et Fabien DURAND (IPC) OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES ET MOYENS DE RADIOPROTECTION Pierre FAU et Fabien DURAND (IPC) SOMMAIRE I. Réglementation II. Radioprotection du personnel III. Effets des rayonnements ionisants I. Réglementation

Plus en détail

Organismes internationaux, législation européenne, législation et réglementation française La protection des travailleurs

Organismes internationaux, législation européenne, législation et réglementation française La protection des travailleurs DES de radiologie : 15 Janvier 2010 Organisation de la radioprotection Organismes internationaux, législation européenne, législation et réglementation française La protection des travailleurs Professeur

Plus en détail

Exposition médicale aux rayonnements ionisants en radiodiagnostic

Exposition médicale aux rayonnements ionisants en radiodiagnostic Exposition médicale aux rayonnements ionisants en radiodiagnostic Les rayonnements ionisants, c est quoi? Dans le domaine du radiodiagnostic, les rayonnements ionisants sont des rayons X produits à partir

Plus en détail

Les rayonnements ionisants De quoi s agit-il?

Les rayonnements ionisants De quoi s agit-il? Les rayonnements ionisants De quoi s agit-il? Service Interprofessionnel de Santé au Travail de la Manche www.sistm50.com SOMMAIRE Principales utilisations...p.2 Modes d exposition...p.2-3 Effets biologiques...p.3

Plus en détail

χ : pénétration importante, quelques centaines de mètres dans l air, traverse le corps, atténué par des écrans protecteurs (plomb, béton, etc.).

χ : pénétration importante, quelques centaines de mètres dans l air, traverse le corps, atténué par des écrans protecteurs (plomb, béton, etc.). Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) LES RADIATIONS IONISANTES Introduction La radioactivité La radioactivité est un phénomène naturel lié à la structure

Plus en détail

LES RAYONNEMENTS IONISANTS

LES RAYONNEMENTS IONISANTS P o u r l a s a n t é a u t r a v a i l LES RAYONNEMENTS IONISANTS L'homme est soumis aux rayonnements ionisants émis par la radioactivité naturelle de l'environnement : rayonnement cosmique, rayonnement

Plus en détail

Notions de Radioprotection

Notions de Radioprotection Notions de Radioprotection en Milieu Médical Pr. Malika ÇAOUI Service de Médecine Nucléaire- Hôpital International et Universitaire Cheikh Zaid Faculté de Médecine et de Pharmacie de Rabat 1 Généralités

Plus en détail

Evolutions réglementaires

Evolutions réglementaires Evolutions réglementaires S. LAFFONT, PSRPM/PCR UNICANCER Groupe des Centres de Lutte Contre le Cancer Evolutions avant 2013 Arrêté du 24 Octobre 2011 relatif aux niveaux de référence diagnostique en radiologie

Plus en détail

Sensibilisation à la Radioprotection en salle d endoscopie. R Pirlot Institut Paul Lambin HE Léonard de Vinci Janvier 2015

Sensibilisation à la Radioprotection en salle d endoscopie. R Pirlot Institut Paul Lambin HE Léonard de Vinci Janvier 2015 Sensibilisation à la Radioprotection en salle d endoscopie R Pirlot Institut Paul Lambin HE Léonard de Vinci Janvier 2015 Que savez-vous de la radioprotection? Contenu de l exposé 1. Pourquoi se protéger?

Plus en détail

Interaction des rayonnements avec la matière vivante

Interaction des rayonnements avec la matière vivante Interaction des rayonnements avec la matière vivante Interaction des rayonnements avec la matière vivante: Radiobiologie: Effets biologiques des rayonnements ionisants Dosimétrie Mesure et évaluation des

Plus en détail

LA RADIOPROTECTION AUJOURD HUI

LA RADIOPROTECTION AUJOURD HUI LA RADIOPROTECTION AUJOURD HUI INTRODUCTION La réglementation r actuelle : CIPR 60 Recommandations internationales Directive 90/641/EURATOM Directive 96/29/EURATOM Directive 97/43/EURATOM Nouvelles contraintes

Plus en détail

Sommaire Introduction... XI

Sommaire Introduction... XI Sommaire Introduction... XI 1. Qu'est-ce que la radioprotection?... 2. Quels sont les objectifs de la radioprotection? 3. Qui est concerné par la radioprotection dans le domaine médical? 4. Quelles sont

Plus en détail

Les ambigüités et les difficultés d application du décret travailleur

Les ambigüités et les difficultés d application du décret travailleur Les ambigüités et les difficultés d application du décret travailleur 1 LE TEXTE RÉGLEMENTAIRE Protection des travailleurs Décret 2003-296 du 31/03/03 Codifié dans le code du travail Plus arrêtés d applications

Plus en détail

Radioprotection. Services utilisant les RX. Guide pratique. Avec la collaboration de :

Radioprotection. Services utilisant les RX. Guide pratique. Avec la collaboration de : Radioprotection Services utilisant les RX Guide pratique Avec la collaboration de : Charte éthique des projets d amélioration en organisation conduits par la MeaH L objet des interventions de la MeaH est

Plus en détail

1.Fondements de la radioprotection. Faculté de Médecine P2. Les RI peuvent être dangereux!

1.Fondements de la radioprotection. Faculté de Médecine P2. Les RI peuvent être dangereux! Faculté de Médecine P2 Radioprotection Année Universitaire it i 2007/2008 1. Fondements de la radioprotection 2. Les rayonnements ionisants : natures et origines La radioactivité Les rayons X Sources d

Plus en détail

LES EFFETS DES RAYONNEMENTS ET LEURS APPLICATIONS

LES EFFETS DES RAYONNEMENTS ET LEURS APPLICATIONS LES EFFETS DES RAYONNEMENTS ET LEURS APPLICATIONS Afin d adapter cette brochure numérique à tous les navigateurs, nous en avons figé les thèmes en sept rubriques : la matière (R-1), la radioactivité (R-2),

Plus en détail

L actualité en radioprotection.

L actualité en radioprotection. Docteur Jean-Michel CANALES -IRSN 42 ièmes Journées nationales ANMTEPH Marseille le 19 octobre 2006 L actualité en radioprotection. Docteur CANALES Jean-Michel Institut de Radioprotection et de Sûreté

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE Arrêté du 18 mai 2004 relatif aux programmes de formation portant sur la radioprotection des patients exposés

Plus en détail

La radioprotection appliquée à la radiologie en quelques mots. Pierre NAULET

La radioprotection appliquée à la radiologie en quelques mots. Pierre NAULET La radioprotection appliquée à la radiologie en quelques mots Pierre NAULET Quelques QCM L'irradiation naturelle par an en France est de l'ordre de : Ø A : 3 Gy Ø B : 3,5 msv Ø C : 3500 Bq Ø D : 10 msv

Plus en détail

Contexte National en Matière de

Contexte National en Matière de Atelier régional sur l'élaboration de la stratégie nationale en matière d'enseignement et de formation dans le domaine logique et la sûreté du transport et des déchets radioactifs Contexte National en

Plus en détail

Second cancer après radiothérapie mammaire

Second cancer après radiothérapie mammaire Second cancer après radiothérapie mammaire Sophie Guillerm, service de radiothérapie, Hôpital St Louis Florence Coussy, service d oncologie, Institut Curie Vendredi 25/09/2015 Introduction incidence nombre

Plus en détail

L externalisation de la Personne compétente en radioprotection

L externalisation de la Personne compétente en radioprotection L externalisation de la Personne compétente en radioprotection Chantal Bardelay Direction des rayonnements ionisants et de la santé Autorité de sûreté nucléaire 11/12/2008 SFRP 11 décembre 2008 1 Objectif

Plus en détail

BILAN DE L ÉVOLUTION DES DISPOSITIONS RÉGLEMENTAIRES EN MATIÈRE DE RADIOPROTECTION

BILAN DE L ÉVOLUTION DES DISPOSITIONS RÉGLEMENTAIRES EN MATIÈRE DE RADIOPROTECTION CHAPITRE 8 BILAN DE L ÉVOLUTION DES DISPOSITIONS RÉGLEMENTAIRES EN MATIÈRE DE RADIOPROTECTION Perspective générale 193 Introduction 193 Contexte 193 Un risque avéré 195 Une exposition potentiellement croissante

Plus en détail

LESIONS DUES AUX RAYONNEMENTS IONISANTS =

LESIONS DUES AUX RAYONNEMENTS IONISANTS = LESIONS DUES AUX RAYONNEMENTS IONISANTS = Effets biologiques des rayonnements et voies d atteinte. Irradiation localisée : Radiodermites. Service de chirurgie plastique-h.i.a. PERCY RAYONNEMEMTS IONISANTS

Plus en détail

Compétences pour la Reconnaissance / Enregistrement Professionnelle de l ACRP

Compétences pour la Reconnaissance / Enregistrement Professionnelle de l ACRP Guide du curriculum Ce document peut être utilisé comme guide lors de l'élaboration de matériel didactique afin de satisfaire les compétences requises. Ce n est pas l intention de l association de dicter

Plus en détail

Direction Générale du Travail

Direction Générale du Travail Direction Générale du Travail Radioprotection des travailleurs Evolutions réglementaires intervenues et celles attendues en 2013 impactant l action des médecins du travail Réforme de la médecine du travail,

Plus en détail

Youssef Ech chaykhy Master TNRP

Youssef Ech chaykhy Master TNRP Youssef Ech chaykhy Master TNRP 1 1. Généralités PLAN 2. Protection contre les rayonnements ionisants 3. Principes de la protection contre l irradiation externe 4. Objectifs de la protection et de la sûreté

Plus en détail

SUPPORT PÉDAGOGIQUE POUR LA FORMATION DES PERSONNELS PAR LA PCR

SUPPORT PÉDAGOGIQUE POUR LA FORMATION DES PERSONNELS PAR LA PCR SUPPORT PÉDAGOGIQUE POUR LA FORMATION DES PERSONNELS PAR LA PCR MD. Chancelier,P. Dupouy, E. Aptecar, M. Auguste,JP. Convard P. Gignier, C. Hovasse, D. Hovasse, JM. Pernes, B. Perret. Hopital privé d Antony

Plus en détail

Rayonnements ionisants - Notions fondamentales

Rayonnements ionisants - Notions fondamentales 2 Rayonnements ionisants - Notions fondamentales 2.1 Manifestation de la radioactivité Les éléments radioactifs, d origine naturelle ou artificielle, sont caractérisés par l instabilité de leur noyau.

Plus en détail

Sensibilisation à la Radioprotection

Sensibilisation à la Radioprotection Sensibilisation à la Radioprotection Version du 11/2011 Xavier Fléchard/Jean-Louis Gabriel Service de Radioprotection LPC CAEN Sensibilisation à la Radioprotection 11/2011 LPC 1 Pourquoi cette sensibilisation

Plus en détail

LA RÉGLEMENTATION C H A P I T R E 3

LA RÉGLEMENTATION C H A P I T R E 3 LA RÉGLEMENTATION 1 LA RÉGLEMENTATION DE LA RADIOPROTECTION 1 1 Les bases de la réglementation 1 1 1 Le référentiel international (CIPR, AIEA, Euratom) 1 1 2 Le code de la santé publique et le code du

Plus en détail

Radioprotection C. BARRET S. PAYEN. Service de Radioprotection. Groupe hospitalier PITIE-SALPETRIERE

Radioprotection C. BARRET S. PAYEN. Service de Radioprotection. Groupe hospitalier PITIE-SALPETRIERE Radioprotection 2010 C. BARRET S. PAYEN Service de Radioprotection Groupe hospitalier PITIE-SALPETRIERE 1 Respecter les champs d intervention des acteurs et les règles de collaboration L employeur responsable

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ Arrêté du 21 décembre 2007 définissant les modalités de formation et de délivrance du certificat

Plus en détail

DIVISION DE LYON Lyon, le 24 décembre 2014

DIVISION DE LYON Lyon, le 24 décembre 2014 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON Lyon, le 24 décembre 2014 N/Réf. : CODEP-LYO-2014-058026 INSTITUT DE SOUDURE INDUSTRIE 13, rue du Vercors 69660 CORBAS Objet : Inspection de la radioprotection du

Plus en détail

L'IMAGERIE MEDICALE. III)Radioprojection en radiologie conventionnelle. C)Les différents types d'exposition aux rayonnements

L'IMAGERIE MEDICALE. III)Radioprojection en radiologie conventionnelle. C)Les différents types d'exposition aux rayonnements 15.10.08 Mr Bouzaïd Anatomie-Physiologie-Pharmacologie L'IMAGERIE MEDICALE I)Présentation de l'imagerie A)Historique des rayons X B)Début de la radiologie II)Les différents types d'appareils A)Le radiodiagnostic

Plus en détail

Place de l optimisation dans les nouveaux BSS de la Commission Européenne

Place de l optimisation dans les nouveaux BSS de la Commission Européenne Place de l optimisation dans les nouveaux BSS de la Commission Européenne L. Lebaron-Jacobs, J.L. Godet, A. Rannou Experts Article 31 Traité EURATOM Rôle de l'union européenne Traité Euratom (1957) permettre

Plus en détail

Les dangers et les risques des techniques d imagerie médicale évaluation, réglementation, gestion

Les dangers et les risques des techniques d imagerie médicale évaluation, réglementation, gestion Les dangers et les risques des techniques d imagerie médicale évaluation, réglementation, gestion à chacun ses risques ultrasons rayonnements non ionisants rayonnements ionisants les vrais risques aurengo@wanadoo.fr

Plus en détail

Référentiel de la radioprotection au CEA

Référentiel de la radioprotection au CEA Page 3 sur 7 TABLE DES MATIERES 1. OBJET... 4 2. CHAMP D APPLICATION... 4 3. RESPONSABILITES... 4 4. COMPOSITION DU REFERENTIEL DE LA RADIOPROTECTION AU... 4 5. LISTE DES DOCUMENTS CONSTITUANT LE REFERENTIEL

Plus en détail

Radiographie, quels risques pour le patient?

Radiographie, quels risques pour le patient? Radiographie, quels risques pour le patient? Qu est-ce qu un rayon X? Quel est le risque? Quels outils pour vous aider? Les rayons X sont des rayonnements électromagnétiques ionisants; ils peuvent traverser

Plus en détail

Strasbourg, le 30 avril 2010. Objet : Inspection de l'autorité de sûreté nucléaire du 15 avril 2010. Service de radiothérapie

Strasbourg, le 30 avril 2010. Objet : Inspection de l'autorité de sûreté nucléaire du 15 avril 2010. Service de radiothérapie RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE STRASBOURG Strasbourg, le 30 avril 2010 N/Réf. : CODEP-STR-2010-023283 Centre d Oncologie de Gentilly 2 rue Marie Marvingt 54000 NANCY Objet : Inspection de l'autorité

Plus en détail

GROUPES PERMANENTS D EXPERTS EN RADIOPROTECTION CONTEXTE BUT DU SONDAGE

GROUPES PERMANENTS D EXPERTS EN RADIOPROTECTION CONTEXTE BUT DU SONDAGE GROUPES PERMANENTS D EXPERTS EN RADIOPROTECTION GROUPE DE TRAVAIL «ZONAGE» CONTEXTE A la demande de l Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) et de la Direction générale du travail (DGT), les groupes permanents

Plus en détail

«Actualités réglementaires en radioprotection»

«Actualités réglementaires en radioprotection» Contenu des informations à joindre aux D. ou demande d Autorisation Cyril THIEFFRY Sûreté Nucléaire et Radioprotection Arrêté du 29 janvier 2010 portant homologation de la décision n 2009-DC-0148 de l

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON Lyon, le 6 Octobre 2015 N/Réf. : CODEP-LYO-2015-038709 Centre Hospitalier de Valence Service de médecine nucléaire 179 boulevard du maréchal Juin 26000 VALENCE Objet

Plus en détail

Les conséquences sanitaires de l accident de Fukushima Dai-ichi : point de situation en février 2012

Les conséquences sanitaires de l accident de Fukushima Dai-ichi : point de situation en février 2012 Les conséquences sanitaires de l accident de Fukushima Dai-ichi : point de situation en février 2012 Faire avancer la sûreté nucléaire Jean-René Jourdain Paris, 28 février 2012 Comment évaluer les conséquences

Plus en détail

LE RISQUE NUCLEAIRE et RADIOLOGIQUE. Dr F.VALLI - SAMU 06 - CHU de Nice Mars 2009 1

LE RISQUE NUCLEAIRE et RADIOLOGIQUE. Dr F.VALLI - SAMU 06 - CHU de Nice Mars 2009 1 LE RISQUE NUCLEAIRE et RADIOLOGIQUE Mars 2009 1 Le Risque NR Probabilité d être exposé aux effets d un radioélément qui va : - Irradier et/ou - Contaminer N : Nucléaire (INB) R : Radiologique Mars 2009

Plus en détail

Prévention en Action. Radioprotection. Pour la santé des salariés et des entreprises. @ Fiche 1 : @ Fiche 2 : @ Fiche 3 :

Prévention en Action. Radioprotection. Pour la santé des salariés et des entreprises. @ Fiche 1 : @ Fiche 2 : @ Fiche 3 : Réseaux de veille et de prévention des risques professionnels en PACA La Prévention en Action Pour la santé des salariés et des entreprises. @ Fiche 1 : @ Fiche 2 : @ Fiche 3 : Principaux acteurs Chef

Plus en détail

Professeur Jean-Philippe VUILLEZ

Professeur Jean-Philippe VUILLEZ UE3-1 : Biophysique Chapitre 6 : Radioprotection Professeur Jean-Philippe VUILLEZ Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Doses absorbée, équivalente,

Plus en détail

Utilisation des rayons x en médecine dentaire

Utilisation des rayons x en médecine dentaire Utilisation des rayons x en médecine dentaire 1 2 Table des matières Avant-propos Introduction 1 La réglementation et son contexte 7 8 11 1.1 La réglementation et son contexte international : une préoccupation

Plus en détail

Logiciel de calcul d estimation automatique de la dose efficace pour les scanners réalisés en pédiatrie. Hôpital Robert Debré, Paris

Logiciel de calcul d estimation automatique de la dose efficace pour les scanners réalisés en pédiatrie. Hôpital Robert Debré, Paris Logiciel de calcul d estimation automatique de la dose efficace pour les scanners réalisés en pédiatrie C. GUEGAN, A.NADOUR,M.ALISON,G.SEBAG Hôpital Robert Debré, Paris Plan INTRODUCTION A - EXPRESSION

Plus en détail

6 novembre 2014. Olivier FAGOT - Inspecteur de la radioprotection Chargé du thème de la recherche publique Tél. 05 56 00 05 37

6 novembre 2014. Olivier FAGOT - Inspecteur de la radioprotection Chargé du thème de la recherche publique Tél. 05 56 00 05 37 6 novembre 2014 Sommaire - Présentation de l ASN et de la Division de Bordeaux - Nouveautés réglementaires touchant la radioprotection Olivier FAGOT - Inspecteur de la radioprotection Chargé du thème de

Plus en détail

NOR : SANC0323527A. (Journal officiel du 13 novembre 2003)

NOR : SANC0323527A. (Journal officiel du 13 novembre 2003) Arrêté du 1er septembre 2003 définissant les modalités de calcul des doses efficaces et des doses équivalentes résultant de l'exposition des personnes aux rayonnements ionisants SP 4 436 354 NOR : SANC0323527A

Plus en détail

La justification de la radioprotection pour l imagerie médicale chez les patients de plus de 50 ans

La justification de la radioprotection pour l imagerie médicale chez les patients de plus de 50 ans La justification de la radioprotection pour l imagerie médicale chez les patients de plus de 50 ans Professeur Michel Bourguignon Commissaire de l Autorité de Sûreté Nucléaire Professeur de biophysique

Plus en détail

Vendredi 28 novembre 2014 Institut Universitaire du Cancer Toulouse Oncopole

Vendredi 28 novembre 2014 Institut Universitaire du Cancer Toulouse Oncopole 14 éme journée RAMIP Vendredi 28 novembre 2014 Institut Universitaire du Cancer Toulouse Oncopole Institut Universitaire du Cancer Toulouse Oncopole L offre de soins de cancérologie publique Toulousaines

Plus en détail

Sommaire. Introduction p. 3

Sommaire. Introduction p. 3 Sommaire Introduction p. 3 1 - Procédures de déclaration et d autorisation de détention et d utilisation des générateurs électriques à des fins médicales p. 4 2 - Personnels en poste dans une unité de

Plus en détail

Deux principaux types d imagerie numérique coexistent : imagerie numérique directe et indirecte :

Deux principaux types d imagerie numérique coexistent : imagerie numérique directe et indirecte : !1 - Imagerie Numérique Ce nouveau mode radiographique appelé RadioVisioGraphiet (plus communément appelée RVGt), a été mis au point par Mouyen en 1987. Le support argentique est remplacé par un capteur,

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N/Réf. : CODEP-LYO-2015-003303 Lyon, le 26/01/2015 Laboratoire Inserm U1033 Physiopathologie, Diagnostic et traitements des Maladies Osseuses UFR de médecine Lyon

Plus en détail

dies, Besançon les 07 et 08 Mars 2008

dies, Besançon les 07 et 08 Mars 2008 Synthèse du rapport IPSN-INVS INVS Décembre 2000 L accident de Tchernobyl du 26 Avril 1986 a donné lieu à d importants rejets radioactifs dans l atmosphl atmosphère, qui se sont déposd posés s de façon

Plus en détail

DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 27 octobre 2015

DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 27 octobre 2015 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 27 octobre 2015 N/Réf. : CODEP-CAE-2015-042990 Fondation de la Miséricorde 15, Fossés Saint-Julien BP 100 14008 CAEN cedex 1 OBJET : Inspection

Plus en détail

LA PERSONNE COMPETENTE EN RADIOPRETECTION

LA PERSONNE COMPETENTE EN RADIOPRETECTION LA PERSONNE COMPETENTE EN RADIOPRETECTION CONGRES ATSR Cherbourg 2006 Benoit MARC D.RI.M Avant propos La base d un constat : 20 ans d expérience en RP sur plusieurs sites nucléaires Certifié formateur

Plus en détail

Le contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection ASN, rôle et relations avec les médecins du travail

Le contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection ASN, rôle et relations avec les médecins du travail Le contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection ASN, rôle et relations avec les médecins du travail David Krembel Autorité de sûreté nucléaire Direction des centrales nucléaires 1 L organisation

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 24 février 2014 N/Réf. : CODEP-PRS-2014-007117 Monsieur le Directeur Centre Hospitalier National d'ophtalmologie des Quinze- Vingt 28, rue de Charenton

Plus en détail

FISSION ET SECURITE NUCLEAIRE

FISSION ET SECURITE NUCLEAIRE Séance n 4 : FISSION ET SECURITE NUCLEAIRE A. QUE SE PASSE-T-IL AU CŒUR DU REACTEUR D UNE CENTRALE NUCLEAIRE? 1. LA REACTION DE FISSION C est grâce à l uranium, un métal relativement abondant dans l écorce

Plus en détail

FORMATION A LA RADIOPROTECTION. ( en application de l article R4451-47 du code du travail )

FORMATION A LA RADIOPROTECTION. ( en application de l article R4451-47 du code du travail ) FORMATION A LA RADIOPROTECTION ( en application de l article R4451-47 du code du travail ) Sommaire 1- La radioactivité 2- Les rayonnements ionisants 3- Les rayons X 4- Grandeurs et unités 5- Les effets

Plus en détail

MANAGEMENT DE LA RADIOPROTECTION

MANAGEMENT DE LA RADIOPROTECTION Page : 1/10 MANUEL MAN-CAM-NUC-F Seule la version informatique est mise à jour, avant toute utilisation consulter sur le réseau Intranet la version en cours de ce document Page : 2/10 HISTORIQUE DE RÉVISION

Plus en détail

Radon et radiations ionisantes

Radon et radiations ionisantes 1 Radon et radiations ionisantes Boris Melloni Service de Pneumologie Limoges L homme est exposé à une irradiation X naturelle de cause cosmique, tellurique et alimentaire et une irradiation artificielle

Plus en détail

Radioprotec+on et concep+on architecturale et technique

Radioprotec+on et concep+on architecturale et technique Radioprotec+on et concep+on architecturale et technique Célie FAURE, Sébas+en BALDUYCK, Nicolas BOROT Les rayons X : Les rayonnements ionisants! tables de radiologie conventionnelle,! chirurgie (amplis

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-038422 Maison de Chirurgie - Clinique Turin Service de radiologie vasculaire 5-11, rue de Turin 75008 PARIS

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-038422 Maison de Chirurgie - Clinique Turin Service de radiologie vasculaire 5-11, rue de Turin 75008 PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 21 septembre 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-038422 Maison de Chirurgie - Clinique Turin Service de radiologie vasculaire 5-11, rue de Turin 75008 PARIS Objet

Plus en détail

Etat des connaissances des effets sur l homme

Etat des connaissances des effets sur l homme Etat des connaissances des effets sur l homme Marie-Odile Bernier PRP-HOM/ laboratoire d Epidémiologie Séminaire Environnement / Santé Quelle surveillance dans les territoires par les différents acteurs?

Plus en détail

Sensibilisation à la protection contre les rayonnements ionisants

Sensibilisation à la protection contre les rayonnements ionisants Sensibilisation à la protection contre les rayonnements ionisants version 2010 Formateur: Patrice Charbonneau Pourquoi une sensibilisation Code du travail 2008 (ex 2003-296) relatif à la protection des

Plus en détail

FONCTIONNEMENT DU MINISTÈRE AVIS DE CONCOURS

FONCTIONNEMENT DU MINISTÈRE AVIS DE CONCOURS FONCTIONNEMENT DU MINISTÈRE AVIS DE CONCOURS Hygiène et sécurité Inspection du travail Rayonnement Service déconcentré du travail, de l emploi et de la formation professionnelle MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES

Plus en détail

Radioprotection : enjeux, réglementation, inspections de l ASN

Radioprotection : enjeux, réglementation, inspections de l ASN Radioprotection : enjeux, réglementation, inspections de l ASN Laurent DEPROIT, chef de la division de Marseille de l ASN Réunion plénière du 3 juin 2015 1 Sommaire 1. Les missions de l ASN 2. Les principales

Plus en détail

Clinique vétérinaire 58, Avenue du Docteur Arnold Netter 75012 PARIS

Clinique vétérinaire 58, Avenue du Docteur Arnold Netter 75012 PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 7 février 2014 N/Réf. : CODEP-PRS-2014-004998 Clinique vétérinaire 58, Avenue du Docteur Arnold Netter 75012 PARIS Objet : Inspection sur le thème de la

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2014-044604 Espace dentaire FOCH 2 bis avenue Foch 94160 ST MANDE

N/Réf. : CODEP-PRS-2014-044604 Espace dentaire FOCH 2 bis avenue Foch 94160 ST MANDE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 30 septembre 2014 N/Réf. : CODEP-PRS-2014-044604 Espace dentaire FOCH 2 bis avenue Foch 94160 ST MANDE Objet : Inspection sur le thème de la radioprotection

Plus en détail

LES RADIATIONS IONISANTES

LES RADIATIONS IONISANTES Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) LES RADIATIONS IONISANTES Introduction La radioactivité La radioactivité est un phénomène naturel lié à la structure

Plus en détail

DIVISION DE LILLE Lille, le 18 septembre 2015

DIVISION DE LILLE Lille, le 18 septembre 2015 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LILLE CODEP-LIL-2015-038319 FG/EL Lille, le 18 septembre 2015 Monsieur le Dr X Centre Médical du Littoral 173, Route de Desvres 62280 SAINT MARTIN BOULOGNE Objet : Inspection

Plus en détail

La dosimétrie physique, mesurer pour optimiser

La dosimétrie physique, mesurer pour optimiser Evaluer et prévenir le risque radiologique professionnel dans les opérations de radiographie industrielle La dosimétrie physique, mesurer pour optimiser Pr Didier PAUL Faculté de Médecine, Service de Médecine

Plus en détail

Direction Générale du Travail

Direction Générale du Travail Évolutions des dispositions réglementaires relatives à la personnes compétentes en radioprotection (PCR) Thierry LAHAYE Chef du pôle risques physiques en milieu de travail à la direction générale du travail

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION

LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION FICHE D INFORMATION N 2 La radioprotection vise à empêcher ou à réduire les risques sanitaires liés aux rayonnements ionisants, en s appuyant sur trois grands principes

Plus en détail

Circulaire DGT/ASN n 04 du 21 avril 2010 relative aux mesures de prévention des risques d exposition aux rayonnements ionisants

Circulaire DGT/ASN n 04 du 21 avril 2010 relative aux mesures de prévention des risques d exposition aux rayonnements ionisants RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de la solidarité et de la fonction publique NOR : MTST1011109C Circulaire DGT/ASN n 04 du 21 avril 2010 relative aux mesures de prévention des risques d exposition

Plus en détail

ACTUALITÉS S EN RADIOPROTECTION : RADIOBIOLOGIE, RÉGLEMENTATION INTERNATIONALE ET NATIONALE,

ACTUALITÉS S EN RADIOPROTECTION : RADIOBIOLOGIE, RÉGLEMENTATION INTERNATIONALE ET NATIONALE, ACTUALITÉS S EN RADIOPROTECTION : RADIOBIOLOGIE, RÉGLEMENTATION R INTERNATIONALE ET NATIONALE, PRATIQUES VÉTÉRINAIRESV Catherine Roy, Francis Desbrosse, Ghislaine Jançon, Bruno Pelletier Académie veterinaire

Plus en détail

UE 3.8 Bases et principes de la radioprotection

UE 3.8 Bases et principes de la radioprotection UE 3.8 Bases et principes de la radioprotection Les grands types d exposition du public, patients et professionnels Les grandeurs, unités et indicateurs de dose ressources documentaires Site IRSN dont

Plus en détail

Aspects juridiques et réglementaires de l'utilisation des rayonnements ionisants dans le secteur de la santé. Emmanuel MEYRIEUX ISIS 2010

Aspects juridiques et réglementaires de l'utilisation des rayonnements ionisants dans le secteur de la santé. Emmanuel MEYRIEUX ISIS 2010 Aspects juridiques et réglementaires de l'utilisation des rayonnements ionisants dans le secteur de la santé Emmanuel MEYRIEUX ISIS 2010 Plan de la présentation Introduction Comparatif entre les différents

Plus en détail

Surveillance dosimétrique Note législative

Surveillance dosimétrique Note législative VL/NB Bruxelles, le 17 mars 2014 Surveillance dosimétrique Note législative 1 Un nouveau texte de loi vient de paraître. Il s agit de : Loi du 26 janvier modifiant la loi du 15 avril 1994 relative à la

Plus en détail

Réf. : Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R.

Réf. : Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE NANTES Nantes, le 12 septembre 2013 N/Réf. : CODEP-NAN-2013-047562 MUTUELLES DE VENDEE 1 impasse Paul Eluard 85180 CHATEAU D OLONNE Objet : Inspection de la radioprotection

Plus en détail

réglementaires de RP applicables en radiologie (2010)

réglementaires de RP applicables en radiologie (2010) Principales dispositions réglementaires de RP applicables en radiologie (2010) http://www.asn.fr/index.php/s-informer/publications/ Guides-pour-les-professionnels/Radioprotection/ Presentation-des-principales-dispositions-reglementaires-deradioprotection-applicables-en-radiologie-medicale-et-dentaire

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-011063 Imagerie du Grand Mantois 23 boulevard Duhamel Polyclinique de la Région Mantaise 78200 MANTES LA JOLIE

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-011063 Imagerie du Grand Mantois 23 boulevard Duhamel Polyclinique de la Région Mantaise 78200 MANTES LA JOLIE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 24 mars 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-011063 Imagerie du Grand Mantois 23 boulevard Duhamel Polyclinique de la Région Mantaise 78200 MANTES LA JOLIE Objet

Plus en détail

La dosimétrie. Dosimétrie interne. Principales grandeurs dosimétriques Dosimétrie externe. Les dosimètres. I. Les différentes expositions II. III. IV.

La dosimétrie. Dosimétrie interne. Principales grandeurs dosimétriques Dosimétrie externe. Les dosimètres. I. Les différentes expositions II. III. IV. La dosimétrie I. Les différentes expositions II. III. IV. Principales grandeurs dosimétriques Dosimétrie externe Dosimétrie interne V. Mesure des doses de rayonnements Les dosimètres III - Dosimétrie externe

Plus en détail

Les radiographies dentaires

Les radiographies dentaires Radioprotection Les radiographies dentaires Les examens de radiodiagnostic dentaire sont très fréquents (25% des actes radiologiques). Entre 61,3 et 73,6 millions d actes radiologiques en 2002. Les doses

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N/Réf. : CODEP-LYO-2011-070528 Affaire suivie par : Florence BEDELLIS Tél. : 04 26 28 61 72 Fax : 04 26 28 61 48 Mél. : florence.bedellis@asn.fr Lyon, le 21 décembre

Plus en détail

Les contrôles de radioprotection

Les contrôles de radioprotection Les contrôles de radioprotection Présentation de l arrêté du 26 octobre 2005 définissant les contrôles de radioprotection (JO du 27 novembre 2005) Application par les utilisateurs et les organismes agréés

Plus en détail

SOMMAIRE Thématique : Rayonnements ionisants et non ionisants

SOMMAIRE Thématique : Rayonnements ionisants et non ionisants SOMMAIRE Thématique : Rayonnements ionisants et non ionisants Rubrique : Risques - Sécurité... 2 1 Rubrique : Risques - Sécurité SOMMAIRE Formation qualifiante contrôleur en radioprotection... 3 Bases

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009220 Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Paris 11 rue Pierre et Marie Curie 75231 PARIS 5EME

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009220 Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Paris 11 rue Pierre et Marie Curie 75231 PARIS 5EME RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 26 mars 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009220 Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Paris 11 rue Pierre et Marie Curie 75231 PARIS 5EME Objet : Inspection

Plus en détail

EVALUATION DES IMPACTS

EVALUATION DES IMPACTS annexe n 8 EVALUATION DES IMPACTS liés aux rejets des établissements AREVA Tricastin CIGEET 19 décembre 2007 AREVA TRICASTIN Sommaire de la présentation Quels sont les fondements d une évaluation des impacts?

Plus en détail

Surveillance dosimétrique des travailleurs exposés aux RI Evolutions à l horizon 2014 Arrêté du 17 juillet 2013 et évolutions de SISERI

Surveillance dosimétrique des travailleurs exposés aux RI Evolutions à l horizon 2014 Arrêté du 17 juillet 2013 et évolutions de SISERI Surveillance dosimétrique des travailleurs exposés aux RI Evolutions à l horizon 2014 Arrêté du 17 juillet 2013 et évolutions de SISERI Pascale SCANFF pascale.scanff@irsn.fr Journée réseau radioprotection

Plus en détail

SOCODEI Identification : SOC NO 0094. Note d organisation. Politique radioprotection SOCODEI PAGE : 3/6 SOMMAIRE 1. ENJEUX ET FONDEMENTS...

SOCODEI Identification : SOC NO 0094. Note d organisation. Politique radioprotection SOCODEI PAGE : 3/6 SOMMAIRE 1. ENJEUX ET FONDEMENTS... Politique radioprotection SOCODEI PAGE : 3/6 SOMMAIRE 1. ENJEUX ET FONDEMENTS... 4 2. DOMAINE D APPLICATION... 4 3. PRINCIPES DIRECTEURS... 4 4. OBJECTIFS... 5 5. RESPONSABILITES ET REGLES... 5 6. ANIMATION

Plus en détail