Chapitre 1.D.19.3 Prothèses mammaires

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 1.D.19.3 Prothèses mammaires"

Transcription

1 Chapitre 1.D.19.3 Prothèses mammaires Chapitre 1.D.19.3.a Faut-il changer les prothèses mammaires en gel de silicone? 1 Le contexte : Les prothèses mammaires préremplies en gel de silicone ont été interdites en France de 1995 à février 2001, essentiellement parce qu elles étaient soupçonnées de donner des maladies autoimmunes. Cette suspicion a été levée mais le doute a toujours persisté quant à la solidité des prothèses, leur porosité et le risque de rupture à long terme. Les différentes prothèses : - 1/ Les prothèses lisses à double lumière : Elles sont composées d une première membrane centrale qui entoure la silicone et d une deuxième membrane périphérique très fine qui entoure la première ; entre les deux on pouvait mettre du sérum physiologique, ce qui permettait d ajuster le volume, ce qui était bien pratique dans le cadre de la reconstruction mammaire. Ces prothèses ont été abandonnées dans les années 1991 au profit des prothèses texturées. 1. A. Bouillot, Annales de chirurgie plastique esthétique 50 (2005)

2 2/ Les prothèses lisses à simple paroi 3/ Les prothèses texturées On distingue des textures fines (type Mentor ), très peu de textures importantes (type Mc Ghan ).

3

4 Une série personnelle de 150 patientes montre d une manière très significative que le pourcentage de rupture est très élevé (60 %) pour les prothèses texturées à dix ans, alors qu il est beaucoup plus faible pour des doubles parois lisses (18 %) à 14 ans. Cette série et la revue de la littérature nous incitent à beaucoup de prudence et à changer les prothèses tous les 12 ou 13 ans.

5 Chapitre 1.D.19.3.b Les prothèses mammaires anatomiques en chirurgie esthétique et reconstructrice : une étude de 135 cas 2 Depuis la mise sur le marché en France des prothèses mammaires dites «anatomiques» remplies de gel de silicone cohésif 3, dont les différents modèles sont basés sur des rapports entre hauteur, base et projection des implants, une évolution intéressante sur le plan des résultats esthétiques a été obtenue. Le but de ce travail est d'évaluer les complications et la satisfaction des patientes avec ce type de chirurgie à partir d'une étude rétrospective de 135 cas consécutifs, opérés entre le 1 er janvier 2002 et le 31 décembre 2003, de préciser nos indications et de présenter nos résultats La satisfaction des patientes était jugée sur la forme, la consistance et la symétrie des seins. Les complications classiques et spécifiques à ce type d'implant ont été comptabilisées et analysées. 2. D. Valenti et al., Annales de Chirurgie Plastique Esthétique,52, 2007, G.F. Maillard, McGhan style 410 anatomic breast implant, Plast. Reconstr. Surg. 96, 1995,

6 L'utilisation de ces prothèses donne de bons résultats en reconstruction mammaire que ce soit après expansion ou associée à des lambeaux autologues et en augmentation mammaire esthétique en position rétropectorale. Les complications sont rares si une technique opératoire rigoureuse et spécifique est suivie. Ces implants représentent une alternative intéressante aux prothèses de forme ronde en reconstruction et permettent d'obtenir de beaux résultats en augmentation mammaire dans les indications limites.

7 Chapitre 1.D.19.3.c Les prothèses mammaires implantables de dernière génération sont-elles modifiées par l'irradiation externe conventionnelle? 4 Objet de l'étude. Bien qu'il y ait une majorité de traitements conservateurs dans la prise en charge du cancer du sein, la mastectomie garde une place et un certain nombre de ces patientes souhaite une reconstruction, avec, dans certains cas, la nécessité d'une irradiation complémentaire. La radiothérapie après reconstruction prothétique a été reconnue comme responsable d'une augmentation des complications, comme la capsulite rétractile, et altère le résultat esthétique. Les études anciennes sur les prothèses de première génération montrent que, si elles ne changeaient pas la dose délivrée, elles étaient modifiées par l'irradiation en quelques mois, cela intervenant probablement dans les conséquences, notamment esthétiques, de l'irradiation. Les prothèses de dernière génération sont différentes avec, en particulier, une meilleure cohésion. Le but de notre étude était de rechercher des modifications éventuelles de ces nouvelles prothèses du fait de l'irradiation qui pourraient être une explication à l'augmentation des séquelles dues à la radiothérapie. 4. Cancer/Radiothérapie Volume 10, Issues 6-7, November 2006, Pages

8 Résultats. Six mois après la fin de la radiothérapie, les prothèses irradiées ont été comparées aux prothèses témoins. Il n'a pas été retrouvé d'influence de l'irradiation sur la cohésion du gel et sur la résistance aux tests mécaniques. Il n'a pas été retrouvé de différence significative sur les tests concernant l'intégrité de l'enveloppe et la résistance des joints et des soudures. Conclusion. Les résultats préliminaires de notre étude montrent que les nouvelles générations de prothèses mammaires, contrairement aux anciennes déjà étudiées, ne sont pas modifiées six mois après irradiation. Si ces résultats sont confirmés à un an (tests réalisés en septembre 2006), ils nous permettront de mieux comprendre les réactions autour des prothèses, ce qui pourra optimiser les résultats de la radiothérapie après reconstruction.

9 Chapitre 1.D.19.3.d Voies de recherche pour la mise au point de nouvelles prothèses mammaires 5 L'histoire de l'augmentation mammaire est semée d'errements, de rumeurs et de contradictions 6. Depuis les premières prothèses préremplies de gel de silicone proposées par Cronin dans les années 1960, jusqu'à la réintroduction en 2001, des prothèses de nouvelle génération en France, nombreuses ont été les incertitudes concernant ces implants. Aujourd'hui encore, nous n'avons toujours pas trouvé la panacée en matière d'augmentation mammaire. En effet, la mise en place d'un implant biocompatible est partagée entre deux exigences que l'on a du mal à faire cohabiter : l'efficacité et la sûreté [3]. Efficacité : liée au résultat esthétique global (forme et consistance) et par l'absence de complications (capsule, rupture, vague ). Cette «efficacité» doit être la plus longue possible en termes de durée. Sûreté : quant à elle doit assurer à l'implant différentes propriétés : non toxique, non immunologique, non carcinologique, et l'absence d'interférence avec le dépistage de cancer du sein. Un élément supplémentaire sera aussi à prendre en compte : la simplicité du procédé de fabrication et par conséquent son coût. 5. R. Sinna et al., Annales de Chirurgie Plastique Esthétique 50 ( 2005) Institute of medecine In: S.E.V. Bondurant and Herdman, Editors, Safety of silicone breast implants, National academy press, Washington, DC (2000).

10 Amélioration du contenu de la prothèse Le contenu idéal d une prothèse doit être : - biocompatible, - non carcinologique, - non immunologique, - non allergique, - durable, - radiotransparent, - compatible avec son contenant, - résorbable ou métabolisable, - de consistance naturelle et enfin, peu cher. Or, ce produit est actuellement non disponible sur le marché. Les deux produits utilisés en pratique sont - le sérum physiologique - le silicone. Le sérum physiologique est de plus en plus délaissé par les chirurgiens à cause de sa consistance peu naturelle, de son taux de dégonflement et de ces résultats à long terme [4]. La silicone reste le principal produit de remplissage des prothèses mammaires malgré le caractère non métabolisable et radioopaque du produit. Cependant, ces deux substances n ont pas été les seules utilisées pour remplir les prothèses mammaires, et d autres produits tels que les dérivés d algues, les hydrogels et les triglycérides, ont fait et font l objet de recherches.

M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. Bazin - Sept M1 Science des matériaux Matériaux pour la médecine. Chapitre 1.E.19.

M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. Bazin - Sept M1 Science des matériaux Matériaux pour la médecine. Chapitre 1.E.19. M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. Bazin - Sept 2011 1 M1 Science des matériaux Matériaux pour la médecine Chapitre 1.E.19.3 Prothèses Mammaires Science des mat ériaux Techniques

Plus en détail

IMPLANTS MAMMAIRES ETAT DES LIEUX. Dr Jean Luc BARON Chirurgie Plastique Reconstructrice & esthétique

IMPLANTS MAMMAIRES ETAT DES LIEUX. Dr Jean Luc BARON Chirurgie Plastique Reconstructrice & esthétique IMPLANTS MAMMAIRES ETAT DES LIEUX Dr Jean Luc BARON Chirurgie Plastique Reconstructrice & esthétique UNE ACTUALITÉ BRÛLANTE L affaire PIP et le «préjudice» de la perte de confiance (le Monde 27 avril 2013)

Plus en détail

I. Histoire de l augmentation mammaire. III. Les différents types d implants mammaires. IV. Critères de choix d implants mammaires

I. Histoire de l augmentation mammaire. III. Les différents types d implants mammaires. IV. Critères de choix d implants mammaires I. Histoire de l augmentation mammaire I. Avant 1945 II. De 1945 à 1962 III. De 1962 à nos jours II. La controverse sur les silicones III. Les différents types d implants mammaires I. L enveloppe II. Le

Plus en détail

Membre de la Société de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique. Prothèses mammaires Fiche D'information

Membre de la Société de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique. Prothèses mammaires Fiche D'information Dr MC PERROT BASSOUL Ancien Interne des Hôpitaux de Paris Membre de la Société de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique Diplômée en Techniques d'injections et de comblement Diplômée du Collège

Plus en détail

Prothèses mammaires et cancers

Prothèses mammaires et cancers Prothèses mammaires et cancers Prothèses mammaires Au silicone Remplies de sérum physiologique Toujours une enveloppe en silicone Prothèses d expansion Prothèses d augmentation de volume Prothèses de reconstruction

Plus en détail

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Actualisation avril 2011 Afin d aider les femmes et leur chirurgiens dans cette discussion, l Afssaps met à disposition un guide d aide

Plus en détail

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Dans son point d information du 28 septembre 2010, l Afssaps a recommandé que les femmes porteuses d implants mammaires PIP concernés par

Plus en détail

Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique

Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur M. Tournaire Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique Tome XXI publié le 3.12.1997 VINGT ET UNIÈMES JOURNÉES

Plus en détail

BIENFAITS ÉMOTIONNELS ET PHYSIQUES DE LA RECONSTRUCTION

BIENFAITS ÉMOTIONNELS ET PHYSIQUES DE LA RECONSTRUCTION BIENFAITS ÉMOTIONNELS ET PHYSIQUES DE LA RECONSTRUCTION Retrouver son bien-être. Guérir psychologiquement. De nombreuses raisons peuvent motiver la décision de subir une reconstruction mammaire après une

Plus en détail

LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE

LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE Le sein Symbole de féminité Symbole de la maternité LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE Mastectomie = 20 à 30% du traitement chirurgical du cancer du sein Taux de reconstruction après

Plus en détail

LES LUNDIS DE LA SANTE

LES LUNDIS DE LA SANTE LES LUNDIS DE LA SANTE BREST, le 11 Avril 2005 Dr Stanislas VALENTIN Chirurgie plastique reconstructrice et esthétique CHIRURGIE RECONSTRUCTRICE DU SEIN DANS LE CADRE DU CANCER DU SEIN CANCER DU SEIN (RAPPEL)

Plus en détail

Sternectomie totale : prothèse de reconstruction sternale sur mesure

Sternectomie totale : prothèse de reconstruction sternale sur mesure Sternectomie totale : prothèse de reconstruction sternale sur mesure GASCON Audrey JEAN Claire LECA Marion UE Dispositifs Médicaux Chirurgie Thoracique Lundi 9 mars 2015 Plan Histoire de la maladie Intervention

Plus en détail

Renseignements additionnels concernant la détection de la rupture d implants mammaires

Renseignements additionnels concernant la détection de la rupture d implants mammaires Renseignements additionnels concernant la détection de la rupture d implants mammaires Utilisation des implants mammaires On recourt à l implantation de prothèses mammaires pour reconstruire le sein à

Plus en détail

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION. 19 septembre 2007 CONCLUSIONS

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION. 19 septembre 2007 CONCLUSIONS COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 19 septembre 2007 Nom : Modèles et références retenus : Fabricant : Demandeur : Données disponibles : Service Rendu (SR) : Indications

Plus en détail

Notre programme. Introduction Carcinome in situ Pause café T2 N0 M0, infiltrant T3 N1 M0 Conclusions

Notre programme. Introduction Carcinome in situ Pause café T2 N0 M0, infiltrant T3 N1 M0 Conclusions Notre programme Introduction Carcinome in situ Pause café T2 N0 M0, infiltrant T3 N1 M0 Conclusions Carcinome in situ Sénologie Dr Mazy Pathologie Dr Müller Chirurgie conservatrice Dr Bollue Mastectmie

Plus en détail

Membre de la Société de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique. Reconstruction mammaire Fiche D'information

Membre de la Société de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique. Reconstruction mammaire Fiche D'information Dr MC PERROT BASSOUL Ancien Interne des Hôpitaux de Paris Membre de la Société de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique Diplômée en Techniques d'injections et de comblement Diplômée du Collège

Plus en détail

2 ème Journée d Oncologie de l Hôpital Privé d Antony

2 ème Journée d Oncologie de l Hôpital Privé d Antony 2 ème Journée d Oncologie de l Hôpital Privé d Antony du 2 octobre 2010 CHIRURGIE DE RECONSTRUCTION DU SEIN Docteur Éric DUNET Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique Hôpital Privé d Antony 22,

Plus en détail

Optimisation de la pratique française de la chirurgie mammaire en ambulatoire

Optimisation de la pratique française de la chirurgie mammaire en ambulatoire Optimisation de la pratique française de la chirurgie mammaire en ambulatoire Dr François Dravet Centre René Gauducheau Octobre 2014 aux regards : - des très nombreuses publications anglo-saxonnes et européennes

Plus en détail

La chirurgie ambulatoire dans le cancer du sein. EPU, service de gynécologie et obstétrique de l hôpital Bicêtre 12/03/2015 Yaël Levy-Zauberman

La chirurgie ambulatoire dans le cancer du sein. EPU, service de gynécologie et obstétrique de l hôpital Bicêtre 12/03/2015 Yaël Levy-Zauberman La chirurgie ambulatoire dans le cancer du sein EPU, service de gynécologie et obstétrique de l hôpital Bicêtre 12/03/2015 Yaël Levy-Zauberman Définitions Chirurgie ambulatoire: définition en France Chirurgie

Plus en détail

EVALUATION DES IMPLANTS MAMMAIRES, PROTHÈSES

EVALUATION DES IMPLANTS MAMMAIRES, PROTHÈSES EVALUATION DES IMPLANTS MAMMAIRES, PROTHÈSES D EXPANSION TISSULAIRE ET PROTHÈSES EXTERNES DE SEIN RÉVISION DES CATÉGORIES INSCRITES SUR LA LISTE DES PRODUITS ET PRESTATIONS REMBOURSABLES : «PROTHÈSE EXTERNE

Plus en détail

LIFE Profitez De La Vie!

LIFE Profitez De La Vie! LIFE Profitez De La Vie! implants dentaires Sourire Vous évitez de rire? Vous avez du mal à mastiquer? Les implants dentaires sont la solution médicale et esthétique qu'il vous faut pour retrouver vos

Plus en détail

Questions / Réponses Implants mammaires à base de gel de silicone de la société Poly Implant Prothèse

Questions / Réponses Implants mammaires à base de gel de silicone de la société Poly Implant Prothèse Mars 2010 Mise à jour : juillet 2010 Mise à jour : 28 septembre 2010 Questions / Réponses Implants mammaires à base de gel de silicone de la société Poly Implant Prothèse 1. Quelles prothèses mammaires

Plus en détail

Table des matières. xix. xxi. Avant-propos. Préface, Jean-Pierre Lalardrie. Préface, John Bostwick. Remerciements

Table des matières. xix. xxi. Avant-propos. Préface, Jean-Pierre Lalardrie. Préface, John Bostwick. Remerciements Table des matières Avant-propos Préface, Jean-Pierre Lalardrie Préface, John Bostwick Remerciements xv XVII xix xxi Le sein normal Embryologie Développement normal 3 Les anomalies du développement 4 Anatomie

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS DE LA CAMPAGNE «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 Réalisé par le Service Prévention Santé de

Plus en détail

PROTHÈSE MAMMAIRE. Définition. Objectifs. Principes

PROTHÈSE MAMMAIRE. Définition. Objectifs. Principes PROTHÈSE MAMMAIRE Cette fiche d information a été conçue sous l égide de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique (SOFCPRE), en concertation avec l Agence Française de

Plus en détail

Augmentation mammaire

Augmentation mammaire www.la-chirurgie-esthetique.fr Docteur Lionel BIEDER 05 96 70 47 97 juillet 2014 LETTRE D INFORMATION Augmentation mammaire Cette fiche d'information a été conçue à partir des fiches de la Société Française

Plus en détail

Reconstruction mammaire et Oncoplastie.. COTHIER-SAVEY I. RIMAREIX F. Réflexions en Gynécologie Obstétrique. 2008. n 3,1. 6-10.

Reconstruction mammaire et Oncoplastie.. COTHIER-SAVEY I. RIMAREIX F. Réflexions en Gynécologie Obstétrique. 2008. n 3,1. 6-10. PUBLICATIONS Mastectomie avec conservation de la PAM et reconstruction mammaire immédiate. R. MAKHOUL, COTHIER SAVEY I, ROUZIER R. Réalités en chirurgie plastique. 2014 Principes de la chirurgie oncoplastique

Plus en détail

Echos techniques E U IQ T A R P T E e d o h t é M 32

Echos techniques E U IQ T A R P T E e d o h t é M 32 Méthode ET PRATIQUE Echos techniques 32 La CFAO au service de la chirurgie prothétiquement guidée Cas réalisé par le laboratoire Dental Concept Méditerranée, M. Bernard Zarb et le Dr Sébastien Melloul

Plus en détail

pour moi POURSUITE DE VOTRE CHEMINEMENT JE L AI FAIT Cette brochure n'est que le début.

pour moi POURSUITE DE VOTRE CHEMINEMENT JE L AI FAIT Cette brochure n'est que le début. POURSUITE DE VOTRE CHEMINEMENT Cette brochure n'est que le début. Rendez-vous au natrelle.ca/myaug ou utilisez la caméra de votre appareil mobile pour lire le code à barres 2D ci-dessous, afin d'accéder

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA SOCIETE FRANCAISE DE CHIRURGIE PLASTIQUE RECONSTRUCTRICE ET ESTHETIQUE (SoFCPRE) et du SYNDICAT NATIONAL de CHIRURGIE PLASTIQUE RECONSTRUCTRICE ET ESTHETIQUE (SNCPRE) CONCERNANT

Plus en détail

Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research

Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research S I A O Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research Cycle de formation clinique en implantologie Ce Cycle de formation organisé par Infodental Algérie sous la responsabilité

Plus en détail

Traitement chirurgical et radiothérapique. du cancer du sein en un jour. Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen

Traitement chirurgical et radiothérapique. du cancer du sein en un jour. Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen Traitement chirurgical et radiothérapique du cancer du sein en un jour Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen Place de la radiothérapie dans le cancer du sein - Après chirurgie conservatrice pour un cancer

Plus en détail

Peyron C (1), Aubry S (1,2), Uhring J (3), Boudard J (3), Rochet S (3), Gallinet D(3), Gasse N (3), Lascar T (4), Obert L (2,3)

Peyron C (1), Aubry S (1,2), Uhring J (3), Boudard J (3), Rochet S (3), Gallinet D(3), Gasse N (3), Lascar T (4), Obert L (2,3) Analyse par 137 scanners de la distance apex tête humérale / grand pectoral : validation d un repère fiable de positionnement des prothèses d épaule en traumatologie quel que soit la voie d abord Peyron

Plus en détail

Alltech Young Scientist Conseils pour rédiger un papier

Alltech Young Scientist Conseils pour rédiger un papier Alltech Young Scientist Conseils pour rédiger un papier Chers étudiants, De nombreux étudiants nous ont demandé, les années passées, si nous pouvions vous communiquer un article-type, ce qui est difficile,

Plus en détail

Les reconstructions mammaires après un cancer du sein. Nicole DROGUE Docteur en Pharmacie

Les reconstructions mammaires après un cancer du sein. Nicole DROGUE Docteur en Pharmacie Les reconstructions mammaires après un cancer du sein Nicole DROGUE Docteur en Pharmacie Ø Les techniques d oncoplastie ont rendu la conservation du sein souvent possible mais la mastectomie est encore

Plus en détail

Cancer inflammatoire du sein Traitement, survie et récurrences

Cancer inflammatoire du sein Traitement, survie et récurrences inflammatoire du sein Traitement, survie et récurrences Huguette Nguele Meke Introduction Le cancer du sein est une maladie gave et fréquente qui touche une femme sur 11 au cours de sa vie et qui est diagnostiqué

Plus en détail

Le secteur de la santé. Votre guide SMS

Le secteur de la santé. Votre guide SMS Le secteur de la santé Votre guide SMS Pourquoi utiliser le SMS? Le secteur médical est un milieu où l information doit circuler très rapidement et où les rapports entre médecins et patients sont primordiaux.

Plus en détail

RECONSTRUCTION MAMMAIRE

RECONSTRUCTION MAMMAIRE Centre Hospitalier Guy de Chauliac Unité Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique Chirurgie Maxillo-Faciale RECONSTRUCTION MAMMAIRE De façon concertée, les spécialistes (radiologues, oncologues

Plus en détail

Chirurgie du Torse. Mastectomie sous-cutanée bilatérale. Chirurgie réparatrice versus esthétique? Ethique. Critères WPATH.

Chirurgie du Torse. Mastectomie sous-cutanée bilatérale. Chirurgie réparatrice versus esthétique? Ethique. Critères WPATH. Chirurgie FtM Chirurgie du Torse Dr Anne-Sophie PERCHENET PH Chirurgie Plastique Brûlés Enfants AP-HM Mastectomie sous-cutanée bilatérale c Chirurgie réparatrice versus esthétique? Chirurgie du torse :

Plus en détail

AVIS DE LA CNEDiMTS 28 mai 2013

AVIS DE LA CNEDiMTS 28 mai 2013 COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 28 mai 2013 Dispositifs : Dispositifs médicaux : substituts synthétiques de l os inscrits sous

Plus en détail

IRM Mammaire Quelles indications en 2014? Dr Marie Hélène CARACO

IRM Mammaire Quelles indications en 2014? Dr Marie Hélène CARACO IRM Mammaire Quelles indications en 2014? Dr Marie Hélène CARACO 1 Introduction a IRM : imagerie de l angiogénèse tumorale améliore la sensibilité de détection (> 90 %) par contre faible spécificité (70

Plus en détail

RÉPARATIONS PARIÉTALES EN MILIEU SEPTIQUE: APPORT DES IMPLANTS BIOLOGIQUES. A Gainant, M Jankowiak CHU Dupuytren Limoges

RÉPARATIONS PARIÉTALES EN MILIEU SEPTIQUE: APPORT DES IMPLANTS BIOLOGIQUES. A Gainant, M Jankowiak CHU Dupuytren Limoges RÉPARATIONS PARIÉTALES EN MILIEU SEPTIQUE: APPORT DES IMPLANTS BIOLOGIQUES A Gainant, M Jankowiak CHU Dupuytren Limoges Le risque septique lors des cures d éventration de la paroi abdominale, contre indique

Plus en détail

Garanties limitées sur les implants mammaires NATRELLE MD. (valide au Canada seulement)

Garanties limitées sur les implants mammaires NATRELLE MD. (valide au Canada seulement) Garanties limitées sur les implants mammaires NATRELLE MD (valide au Canada seulement) Le présent document décrit les garanties limitées en vigueur depuis le 1 er janvier 2015 sur les implants mammaires

Plus en détail

PROTHESE. (cf implants, cf fracture dentaire)

PROTHESE. (cf implants, cf fracture dentaire) PROTHESE (cf implants, cf fracture dentaire) La prothèse est la partie de la chirurgie qui se propose de remplacer un organe en totalité ou en partie, par un appareil reproduisant leurs formes et, si possible,

Plus en détail

Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance

Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance Liberté, flexibilité, rapport qualité-prix Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance CONTENU 2 Introduction 2 La plus-value d un collaborateur free-lance 5 Conclusion Introduction En

Plus en détail

L AUGMENTATION MAMMAIRE

L AUGMENTATION MAMMAIRE L AUGMENTATION MAMMAIRE Généralités Beaucoup de femmes se sentent complexées par la taille et la forme de leur poitrine. La plastie mammaire d augmentation est pratiquée pour augmenter les poitrines de

Plus en détail

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Enseignement de la sénologie M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Un constat En France pendant les études médicales environ 3 heures sont consacrées au cancer du sein et quasiment aucune

Plus en détail

implant mammaire pour moi?

implant mammaire pour moi? Un implant mammaire pour moi? Des informations sur la correction du contour des seins PatBroc_frz.indd 1 07.03.2013 11:33:25 PatBroc_frz.indd 2 07.03.2013 11:33:36 Un implant mammaire pour moi? Dans la

Plus en détail

CANCER DU SEIN QUELLES MODALITÉS DE DÉPISTAGE, POUR QUELLES FEMMES?

CANCER DU SEIN QUELLES MODALITÉS DE DÉPISTAGE, POUR QUELLES FEMMES? CANCER DU SEIN QUELLES MODALITÉS DE DÉPISTAGE, POUR QUELLES FEMMES? Chaque année, près de 49 000 cas de cancer du sein sont détectés et 11 900 femmes décèdent des suites de cette maladie. Pourtant, détecté

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES Femmes porteuses ou ex-porteuses de prothèses mammaires et survenue de lymphomes anaplasiques à grandes cellules (LAGC)

QUESTIONS-REPONSES Femmes porteuses ou ex-porteuses de prothèses mammaires et survenue de lymphomes anaplasiques à grandes cellules (LAGC) QUESTIONS-REPONSES Femmes porteuses ou ex-porteuses de prothèses mammaires et survenue de lymphomes anaplasiques à grandes cellules (LAGC) 17 mars 2015 LE CONTEXTE ET LA SITUATION On estime à 400 000 le

Plus en détail

Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2

Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2 Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2 AUTOEXAMEN MAMMAIRE non préconisé si demande de la patiente : se rapprocher du gynécologue pour apprentissage

Plus en détail

La reconstruction du sein après un cancer

La reconstruction du sein après un cancer A C T I O N P O U R L E S M A L A D E S La reconstruction du sein après un cancer Les prothèses mammaires Sommaire Prendre sa décision : ce qu il faut savoir p 3 L intervention chirurgicale p 6 Les inconvénients

Plus en détail

La reconstruction du sein après un cancer

La reconstruction du sein après un cancer ACTION POUR LES MALADES La reconstruction du sein après un cancer G R A N D P U B L I C Les prothèses mammaires Sommaire Prendre sa décision : ce qu il faut savoir p 3 L intervention chirurgicale p 6 Les

Plus en détail

EVALUATION DES IMPLANTS MAMMAIRES, PROTHÈSES

EVALUATION DES IMPLANTS MAMMAIRES, PROTHÈSES EVALUATION DES IMPLANTS MAMMAIRES, PROTHÈSES D EXPANSION TISSULAIRE ET PROTHÈSES EXTERNES DE SEIN RÉVISION DES CATÉGORIES INSCRITES SUR LA LISTE DES PRODUITS ET PRESTATIONS REMBOURSABLES : «PROTHÈSE EXTERNE

Plus en détail

IRM mammaire : quelles indications?

IRM mammaire : quelles indications? JIM.fr 05 mars 2015 IRM mammaire : quelles indications? Centre d imagerie médicale JURAS, Paris Service de radiodiagnosic, Hôpital René Huguenin, Institut CURIE L'IRM améliore la détection des tumeurs

Plus en détail

PARTI PRIS Notes d analyse

PARTI PRIS Notes d analyse PARTI PRIS Notes d analyse (i) «Parti pris» est une note d analyse sur une question importante ayant trait aux enjeux actuels de l économie nationale, aux problèmes liés aux politiques économiques, aux

Plus en détail

CHIRURGIE DU SEIN: PLASTIES DE REDUCTION ET RECONSTRUCTION

CHIRURGIE DU SEIN: PLASTIES DE REDUCTION ET RECONSTRUCTION CHIRURGIE DU SEIN: PLASTIES DE REDUCTION ET RECONSTRUCTION Dr. Olivier Bauquis Spéc. FMH de chirurgie plastique, reconstructive et esthétique Chef de clinique au CHUV Clinique Bois-Cerf septembre, 2007

Plus en détail

Dépistage du cancer du sein en France : identification des femmes à haut risque et modalités de dépistage

Dépistage du cancer du sein en France : identification des femmes à haut risque et modalités de dépistage Dépistage du cancer du sein en France : identification des femmes à haut risque et modalités de dépistage Séminaire Dépistage organisé des cancers 23 juin 2014 Dr Olivier Scemama Adjoint au chef du service

Plus en détail

Actualités Prévention Informations. Medi CMS

Actualités Prévention Informations. Medi CMS Actualités Prévention Informations Medi CMS Table des matières 1.1. Le traitement par brachythérapie donne de meilleurs résultats chez les patients obèses souffrant de cancer de la prostate.... 3 2.1.

Plus en détail

MASTECTOMIES PROPHYLACTIQUES POUR HAUT RISQUE MAMMAIRE

MASTECTOMIES PROPHYLACTIQUES POUR HAUT RISQUE MAMMAIRE MASTECTOMIES PROPHYLACTIQUES POUR HAUT RISQUE MAMMAIRE Version 1 créée nov 2015 Information délivrée le : Cachet du Médecin : Au bénéfice de : Nom : Prénom : Cette fiche d information a été conçue sous

Plus en détail

Lecture critique et pratique de la médecine

Lecture critique et pratique de la médecine 1-00.qxp 24/04/2006 11:23 Page 13 Lecture critique appliquée à la médecine vasculaireecture critique et pratique de la médecine Lecture critique et pratique de la médecine Introduction Si la médecine ne

Plus en détail

FENETRES A TRIPLE VITRAGE EFFICACITE ENERGETIQUE REELLE EN FRANCE?

FENETRES A TRIPLE VITRAGE EFFICACITE ENERGETIQUE REELLE EN FRANCE? FENETRES A TRIPLE VITRAGE EFFICACITE ENERGETIQUE REELLE EN FRANCE? Le fait d intégrer un triple vitrage dans une fenêtre est de plus en plus souvent présenté comme la seule amélioration possible de sa

Plus en détail

Informations patients: Implants céramiques. Plus qu'un implant de la couleur des dents. Naturellement esthétique et sans métal.

Informations patients: Implants céramiques. Plus qu'un implant de la couleur des dents. Naturellement esthétique et sans métal. Informations patients: Implants céramiques Plus qu'un implant de la couleur des dents. Naturellement esthétique et sans métal. Plus que la dernière technologie. La satisfaction à long terme. Les implants

Plus en détail

Le problème de la (non) prise en charge par l assurance maladie

Le problème de la (non) prise en charge par l assurance maladie Le problème de la (non) prise en charge par l assurance maladie Karim Chayata Docteur en droit Enseignant à la Faculté de Droit et des Sciences Politiques de Sousse Introduction Rappel du cadre juridique

Plus en détail

Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel

Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel Après Avant Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel

Plus en détail

Malgré les progrès réalisés dans la prise en

Malgré les progrès réalisés dans la prise en Peut-on faire une reconstruction mammaire immédiate par lambeau libre? Can we make an immediate breast reconstruction with free flap? Nicolas Leymarie*, Benjamin Sarfati* * Département de chirurgie, institut

Plus en détail

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse Récapitulatif de l étude Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse réalisé par Dr. Fredy Dinkel Carbotech AG, Bâle par ordre de PRS - PET-Recycling Schweiz Contact PRS - PET-Recycling Schweiz Naglerwiesenstrasse

Plus en détail

Classement et identification des grandes Écoles de pensée

Classement et identification des grandes Écoles de pensée Classement et identification des grandes Écoles de pensée De 1900 à nos jours, de nombreuses écoles de pensée se sont succédées avec des périodes de recouvrement. Si les écoles de pensée sont bien identifiées,

Plus en détail

AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL

AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL PLAN : I. Introduction II. Définitions : 1) Fonction paie personnel 2) Audit paie personnel III. Démarche de l audit paie et personnel IV. audit cycle paie personnel 1)

Plus en détail

Département. service CHIRURGIE SÉNOLOGIQUE ET GYNÉCOLOGIQUE. QUELLE RECONSTRUCTION MAMMAIRE ENVISAGEr? >>>

Département. service CHIRURGIE SÉNOLOGIQUE ET GYNÉCOLOGIQUE. QUELLE RECONSTRUCTION MAMMAIRE ENVISAGEr? >>> Département chirurgie service CHIRURGIE SÉNOLOGIQUE ET GYNÉCOLOGIQUE Reconstruction mammaire De façon concertée, les spécialistes (radiologues, oncologues médicaux, oncologues radiothérapeutes, médecins

Plus en détail

ui ce sont les miens. OTotalement Natrelle Ṃ D

ui ce sont les miens. OTotalement Natrelle Ṃ D VOICI LES NOUVEAUX IMPLANTS DE LA GAMME INSPIRA MD DE NATRELLE MD ui ce sont les miens. OTotalement Natrelle Ṃ D u n guide pour l au g m e n tat i o n mammaire av e c la c o l l e c t i o n natrelle MD

Plus en détail

Automatisation et CRM

Automatisation et CRM Automatisation et CRM Adoption de la technologie des agents virtuels Etude VirtuOz 2010 Synopsis... 2 Les principales motivations de mise en place du canal Agent Virtuel... 2 Adoption des Agents Virtuels...

Plus en détail

TESTEZ LA FLEXIBILITÉ ESTHÉTIQUE AVEC LES IMPLANTS STRAUMANN BONE LEVEL

TESTEZ LA FLEXIBILITÉ ESTHÉTIQUE AVEC LES IMPLANTS STRAUMANN BONE LEVEL TESTEZ LA FLEXIBILITÉ ESTHÉTIQUE AVEC LES IMPLANTS STRAUMANN BONE LEVEL LE RÔLE D UNE PARTIE SECONDAIRE DE CICATRISATION PERSONNALISÉE POUR LA GESTION DES TISSUS MOUS DANS LA ZONE ESTHÉTIQUE IMPLANTATION

Plus en détail

NORME 12 TABLEAU DE NOTATION DES ÉLÉMENTS et FORMULAIRES D ÉVALUATION DES ÉLÉMENTS

NORME 12 TABLEAU DE NOTATION DES ÉLÉMENTS et FORMULAIRES D ÉVALUATION DES ÉLÉMENTS NORME 12 TABLEAU DE DES ÉLÉMENTS et FORMULAIRES D ÉVALUATION DES ÉLÉMENTS NORME 12 : SERVICES DE SANTÉ, DE CONSEILS PERSONNALISÉS ET D AIDE FINANCIÈRE À L INTENTION DES ÉTUDIANTS EN MÉDECINE Une faculté

Plus en détail

No 0402. Série Documents de Travail sur la Protection Sociale

No 0402. Série Documents de Travail sur la Protection Sociale No 0402 Série Documents de Travail sur la Protection Sociale Impacts des programmes actifs du marché du travail : Mise à jour des leçons tirées de leurs évaluations, et leur application possible aux pays

Plus en détail

Rapport de Post- Campagne 1

Rapport de Post- Campagne 1 Rapport de Post- Campagne 1 Résumé - La campagne Adwords que nous avons mené pour Galerie Photo-Originale a duré 21 jours (5.05-26.05) et nous a coûté $250,18. L objectif principal est en premier de stimuler

Plus en détail

L AUGMENTATION MAMMAIRE

L AUGMENTATION MAMMAIRE L AUGMENTATION MAMMAIRE L augmentation mammaire est une des interventions les plus populaires. Chez la femme, une belle poitrine influence en grande partie son image corporelle et sa confiance en elle.

Plus en détail

SYNTHESE D INSPECTIONS

SYNTHESE D INSPECTIONS Direction de l Inspection et des Etablissements Département Inspection en Contrôle du Marché Unité Inspection des dispositifs médicaux SYNTHESE D INSPECTIONS THEME : Prothèses Dentaires Il importe de souligner

Plus en détail

Les résultats fonctionnels de la chirurgie de l otospongiose : à propos de 50 cas

Les résultats fonctionnels de la chirurgie de l otospongiose : à propos de 50 cas Les résultats fonctionnels de la chirurgie de l otospongiose : à propos de 50 cas Service d ORL et de Chirurgie cervico-faciale CHU Mohammed VI, Marrakech, MAROC. Introduction L otospongiose est une ostéodystrophie

Plus en détail

Le Service Civique vu par les jeunes inscrits sur le site

Le Service Civique vu par les jeunes inscrits sur le site Le Service Civique vu par les jeunes inscrits sur le site Paris, le 19 avril 2011 L Agence du Service Civique a confié à TNS Sofres la réalisation d une enquête qualitative et quantitative auprès de jeunes

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE UNION INTERNATIONALE DE COOPERATION EN MATIERE DE BREVETS (UNION DU PCT) ASSEMBLEE

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE UNION INTERNATIONALE DE COOPERATION EN MATIERE DE BREVETS (UNION DU PCT) ASSEMBLEE OMPI PCT/A/34/4 ORIGINAL : anglais DATE : 15 août 2005 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F UNION INTERNATIONALE DE COOPERATION EN MATIERE DE BREVETS (UNION DU PCT) ASSEMBLEE Trente-

Plus en détail

Les Sacs Biodégradables

Les Sacs Biodégradables Les Sacs Biodégradables Introduction: De nos jours, l utilisation des sacs plastiques est très fréquente, notamment dans le commerce ou encore pour l usage personnel (sacs poubelles ) mais cela n est pas

Plus en détail

Evaluation de la qualité des services de tutelle de l UDAF03

Evaluation de la qualité des services de tutelle de l UDAF03 Evaluation de la qualité des services de tutelle de l UDAF03 Démarche qualité 2007-2009 «Ce n est qu avec les yeux des autres, qu on peut bien voir ses défauts.» Confucius Cadre des enquêtes de satisfaction

Plus en détail

Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein. Le cancer mammaire. Atelier 5. Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire

Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein. Le cancer mammaire. Atelier 5. Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein Le cancer mammaire Atelier 5 Pr Carole Mathelin, Pr Bellocq Jean Pierre CHRU Strasbourg Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Filtre/Sécheurs émaillés

Filtre/Sécheurs émaillés Filtre/Sécheurs émaillés Innovation par la compétence. La nouvelle dimension de Filtre/Sécheurs pour milieu corrosif Rosenmund est une marque leader dans le domaine de la séparation liquide/solide et du

Plus en détail

RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU SEIN

RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU SEIN RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU SEIN Dr Elisabeth LE PRISE Radiothérapeute - CEM La radiothérapie est un traitement loco-régional dont l objectif principal est de réduire le risque de récidive mammaire,

Plus en détail

Identification de facteurs de risque infectieux en chirurgie carcinologique du sein

Identification de facteurs de risque infectieux en chirurgie carcinologique du sein Identification de facteurs de risque infectieux en chirurgie carcinologique du sein Enquête SURVISO-GPIC 20 GROUPE DE PREVENTION DES INFECTIONS EN CANCEROLOGIE GPIC F.LEMARIE, EOH Dr. MY LOUIS, B.CLARISSE

Plus en détail

DEPISTAGE DU CANCER DU SEIN ACTUALITES RADIOLOGIQUES. Dr Sébastien ERRERA, Médecin radiologue Lille

DEPISTAGE DU CANCER DU SEIN ACTUALITES RADIOLOGIQUES. Dr Sébastien ERRERA, Médecin radiologue Lille DEPISTAGE DU CANCER DU SEIN ACTUALITES RADIOLOGIQUES Dr Sébastien ERRERA, Médecin radiologue Lille EPIDEMIOLOGIE 1 K chez la femme : 50000 nouveaux cas / an 1 femme sur 8 concernée! K sein = 30 % des K

Plus en détail

MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE DESCRIPTION DE LA MAQUETTE ET MISE EN SERVICE

MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE DESCRIPTION DE LA MAQUETTE ET MISE EN SERVICE : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ : info@sordalab.com MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE Ref: OEILP Cette maquette munie d un cristallin, lentille à focale variable (lentille remplie d eau), permet

Plus en détail

WorkAnywhere Résultats

WorkAnywhere Résultats WorkAnywhere Résultats Prof. Dr. Hartmut Schulze et Dr. Johann Weichbrodt 4 juillet 2013, Berne Institut de la recherche et du développement en matière de coopération Haute école de psychologie appliquée

Plus en détail

Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer

Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer Annexe À l occasion du 50 ème anniversaire de l assurance soins de santé et indemnités, la MC a mené une enquête

Plus en détail

Les médicaments de la grippe Ahmed Ghoubontini Service de Maladies Infectieuses CHU La Rabta Tunis

Les médicaments de la grippe Ahmed Ghoubontini Service de Maladies Infectieuses CHU La Rabta Tunis Les médicaments de la grippe Ahmed Ghoubontini Service de Maladies Infectieuses CHU La Rabta Tunis Introduction Les virus de la grippe sont des virus «instables». Les virus actuellement en circulation

Plus en détail

L ABC. des implants mammaires

L ABC. des implants mammaires L ABC des implants mammaires Contenu 3 Avant-propos 4 A. Généralités 5 B. Considérations médicales Indications opératoires Implants en silicone et alternatives Utilisation de la silicone sur l être humain

Plus en détail

A INFRASTRUCTURE CERAMIQUE. Service évaluation des actes professionnels

A INFRASTRUCTURE CERAMIQUE. Service évaluation des actes professionnels PROTHESES DENTAIRES A INFRASTRUCTURE CERAMIQUE Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de France 93218 Saint-Denis La Plaine CEDEX Tél. : 01 55 93 70 00 Fax : 01 55 93 74 00 http://www.has-sante.fr

Plus en détail

3 ème édition de l enquête Santé & Prévoyance

3 ème édition de l enquête Santé & Prévoyance 3 ème édition de l enquête Santé & Prévoyance Paris, le 30 octobre 2013 Introduction Contexte de l étude : Le cabinet Towers Watson publie la troisième édition de son étude Santé & Prévoyance, réalisée

Plus en détail

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC Janvier 2014 AVANT-PROPOS Dans un service de sécurité incendie, il y a de nombreuses mesures par lesquelles nous pouvons évaluer l efficacité

Plus en détail

Livre blanc Système d imagerie LLI (Long-Length Imaging) CARESTREAM DirectView DR avec assemblage automatique et manuel

Livre blanc Système d imagerie LLI (Long-Length Imaging) CARESTREAM DirectView DR avec assemblage automatique et manuel Un traitement de l image avancé avec un assemblage automatique et des fonctions d ajustement pour une image composite complète, sans ligne de jonction Analyse de la géométrie dans le cas d une imagerie

Plus en détail

CENTRALE D ACHAT ACHAT- STOCKAGE ET DISTRIBUTION D EMBALLAGE POUR L INDUSTRIE AGRO ALIMENTAIRE

CENTRALE D ACHAT ACHAT- STOCKAGE ET DISTRIBUTION D EMBALLAGE POUR L INDUSTRIE AGRO ALIMENTAIRE CENTRALE D ACHAT ACHAT- STOCKAGE ET DISTRIBUTION D EMBALLAGE POUR L INDUSTRIE AGRO ALIMENTAIRE Africa agro pack(dakar) Par Eléonore Rabemananjara (Madagascar) Objectif Retracer les étapes pratiques de

Plus en détail

LE ROSEY. Programmes scolaires

LE ROSEY. Programmes scolaires LE ROSEY Programmes scolaires Organisation des études Le programme scolaire du Rosey permet à des élèves venus de tous pays de recevoir une éducation de qualité, d acquérir des connaissances approfondies

Plus en détail