Etude thématique. Observatoire des

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etude thématique. Observatoire des"

Transcription

1 "Favoriser le développement numérique territorial" Observatoire des Territoires i Numériques Etude thématique TIC & développement durable : quelles actions pour les collectivités territoriales? OTeN : Observatoire des Territoires Numériques, association loi de SIRET bis rue de l Europe Balma - tél : mél :

2 TIC et développement durable : quelles actions pour les collectivités territoriales? Etude thématique 22 Décembre bis rue de l Europe Balma - tél : mél : page 1

3 Table des matières 1. La relation des TIC au développement durable Qu'est ce que le développement durable? Comprendre et mesurer la relation des TIC et du développement durable La mesure des effets des TIC sur l'environnement Les effets directs Les effets indirects Les effets rebonds Les TIC face aux principes du développement durable TIC et principe de précaution TIC et principe de participation TIC et principe d'intégration (globalité et transversalité) TIC et principe de subsidiarité Le principe de responsabilité Principe de solidarité Mesurer le développement durable dans le contexte du développement numérique Réaliser un bilan carbone «numérique» Faire un écobilan de projets numériques Mettre en place des indicateurs Conclusion : comment articuler les TIC et du développement durable sur les territoires Comment maîtriser les effets négatifs des TIC? Bien choisir ses équipements informatiques Choisir des équipements labelisés Choisir des équipements peu énergivores Changer les pratiques en matière d'utilisations des équipements pour réduire la consommation d'énergie Réutiliser avant de recycler Optimiser l'architecture informatique Choisir des configurations matérielles, systèmes et logiciels correspondant aux besoins réels Etre attentif aux stockage des données Choisir des hébergements attentifs à l'environnement Privilégier un serveur peu consommateur en énergie Choisir un prestataire attentifs aux questions écologiques Choisir un serveur adapté à ses besoins Réduire l'utilisation de consommables Conclusion Comment utiliser les TIC au service du développement durable? Télétravail, téléactivités et réunions à distance Télétravail et téléactivités a. Tenir compte des impacts limités sur l'environnement b. Réfléchir aux impacts en matière économique et social Réunions à distance Déplacements et mobilité Éléments de problématique bis rue de l Europe Balma - tél : mél : page 2

4 3.2.1.a. Mobilité durable et transports publics b. Le rôle des collectivités en matière de transports publics Les apports possibles des TIC a. Améliorer la visibilité et l'offre de transports publics b. Favoriser le co-voiturage c. Faciliter le transport à la demande d. Autopartage ou carsharing e. Faciliter la gestion des transports publics Collecte et tri des déchets ménagers Éléments de problématique Apports possibles des TIC a. Améliorer la qualité et l'efficacité des dispositifs de collecte des ordures ménagères des collectivités b. Responsabiliser les citoyens à leurs consommations en incitant au tri selectif Gestion des ressources naturelles Éléments de problématique Usages possibles des TIC a. Responsabiliser les citoyens à leurs consommations énergétiques b. Maitriser sa consommation d'énergie c. Sécuriser les personnes face aux risques naturels d. Améliorer la gestion environnementale par la télérelève e. Observer et gérer l'environnement f. Informer et sensibiliser à l'environnement et au développement durable Télésanté et télémedecine Problématique Apports possibles des TIC a. Faciliter les soins à domicile notamment dans le cadre de l'hospitalisation à domicile b. Permettre les interventions médicales et les diagnostics à distance c. Permettre l'accès et le transfert de données médicales d. Favoriser la diffusion d'information et de ressources en ligne sur la santé tant pour le public que pour les professionnels bis rue de l Europe Balma - tél : mél : page 3

5 OTeN et IRIS L'Observatoire des Territoires Numériques a pour objectif de favoriser le développement durable des territoires dans la société en réseau. C'est un lieu privilégié d'échanges et d'information sur les technologies et usages du numérique et sur les enjeux de la société de l'information pour les territoires. L'OTeN est une association qui s'adresse directement ou indirectement à tous les acteurs des territoires : régions, départements, communes et intercommunalités. Son Conseil d'administration regroupe les principales associations d'élus ou de collectivités. IRIS est un projet d'intelligence collective animé par l'oten et porté par 10 régions pilotes en matière de développement numérique, avec le soutien de la Caisse des dépôts et consignations et du réseau des CCI. La base de données de projets numériques innovants d'iris comprend plus de 250 monographies qualifiées et détaillées, régulièrement mises à jour, complétées par des études régionales et thématiques. IRIS constitue un outil de projection au service des politiques numériques territoriales. cf. 1 bis rue de l Europe Balma - tél : mél : page 4

6 La relation des TIC au développement durable 1.1. Qu'est ce que le développement durable? Le développement durable a été défini comme le développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs par le rapport Brundtland (du nom du Premier ministre de Norvège), publié en Ce concept est au cœur d un nouveau projet de société permettant de remédier aux excès et aux dysfonctionnements d un mode de développement dont les limites ont été dénoncées dès le début des années Le développement durable, apparaît moins comme un modèle «scientifique» que comme cadre d'action et processus de transformation dans lequel l'exploitation des ressources, le choix des investissements, l'orientation des changements technologiques et institutionnels sont rendus cohérents avec l'avenir comme avec les besoins du présent. Ce nouveau modèle tente également de concilier l efficacité économique, le progrès social et la préservation des écosystèmes et d établir un lien vertueux entre ces trois piliers. A ces trois piliers s'ajoute un enjeu transversal, indispensable à la définition et la mise en œuvre de politiques et d'actions relatives au développement durable : la gouvernance. La gouvernance consiste en la participation de tous les acteurs (citoyens, entreprises, associations, élus...) au processus de décision. La gouvernance est une forme de démocratie participative. L'approche du développement durable se veut plus pragmatique que théorique : il s'agit d'intégrer les impacts d'ordre environnemental, social, économique et démocratique dans tous les choix politiques ou techniques. C'est en sens que l'interaction avec les technologies de l'information doit être analysée. En quoi les projets numériques portés par les collectivités répondent à ces dimensions. EN SAVOIR PLUS : Liens vers quelques ressources Définition du Ministère de l'écologie : Developpement.html Centre de ressources du développement durable : Comprendre et mesurer la relation des TIC et du développement durable Les TIC sont des technologies génériques et transversales qui influencent l ensemble de l économie et la société et interagissent avec celles-ci. Les TIC concernent aussi bien le travail que l organisation économique, le fonctionnement des états, la culture et la communication. Le vocabulaire glisse imperceptiblement des technologies de l information à la société de l information ; la dimension sociétale est incontournable. L'utilisation du terme «impact» pour parler des relations entre TIC et développement durable implique une relation causale où l'idée de système devrait prévaloir alors que la 1 bis rue de l Europe Balma - tél : mél : page 5

7 rétroaction entre les deux notions est plus évidente. Evaluer la relation des TIC au développement durable avec précision est une tâche complexe car les TIC interviennent dans l'ensemble des secteurs d'activités et interagissent donc avec un nombre important de facteurs d'ordre économique, social et environnemental. Il est donc actuellement impossible d'évaluer leur incidence globale d'autant plus que le développement durable se situe à l intersection des sphères sociétale, économique et environnementale La mesure des effets des TIC sur l'environnement Une première manière de qualifier la relation des TIC au développement durable est de distinguer les impacts directs, les effets indirects et les effets rebonds du numérique sur l'environnement Les effets directs Récemment encore largement ignoré parce que considérées comme immatérielles, les TIC ont pourtant un impact réel sur l'environnement. En avril 2007, Gartner estimait que le secteur des TIC était responsable d'environ 2% des émissions de CO2. Par ailleurs, Energy Saving Trust (Royaume-Uni) prévoit 1 que d'ici 2020, 45% de la consommation d'électricité des ménages seraient dues aux équipements électroniques (écrans TV, informatique,...) La construction des équipements informatiques nécessite des composants toxiques tels que le silicium et les métaux lourds et provoque une importante une consommation d'énergie en raison notamment de la nécessité de transporter les milliers de composants à assembler. Par ailleurs, le cycle de vie d'un produit informatique est beaucoup plus long que la durée de son utilisation. Si en 1997, la durée d'utilisation d'un ordinateur était de 6 ans, elle n'est plus que de deux ans en Il est prévu un nombre de 1,3 milliard d'ordinateurs dans le monde d'ici à La question de la fin de vie de ces produits jugés obsolètes plus en raison de leur insuffisant niveau de performance que leur dysfonctionnement pose la question du recyclage. Car le retraitement des DEEE (Déchets d'equipement Electriques et Electroniques) qu'impose la loi peut toutefois conduire à leur exportation vers des pays en développement. Ainsi, 60% à 80% des déchets informatiques des Etats-Unis seraient exportés en direction de pays comme la Chine, Hong Kong ou encore l'irlande, qui stockent respectivement 47%, 16% et 12% des déchets dangereux de par le monde. Par ailleurs, en 2004, le Programme des Nations unies pour l environnement évaluait déjà que chaque garage américain recelait en moyenne deux ordinateurs obsolètes en attente d élimination Les effets indirects Les effets indirects sont liés à l'évolution des modes de fabrication, de distribution ou de transports des produits manufacturés. On parle alors de dématérialisation pour désigner la transformation de documents en version numérique, mais également de virtualisation et de démobilisation. La virtualisation est en quelque sorte une dématérialisation 1 July07.pdf/perma/1 1 bis rue de l Europe Balma - tél : mél : page 6

8 complète ou le passage d'un produit physique à un produit virtuel. La possibilité de télécharger des logiciels par Internet, d'écouter de la musique ou d'utiliser des appareils photos numériques permet d'économiser les transports, le stockage, le gravage des cédéroms ou l'impression papier. Les catalogues, dictionnaires, journaux ou bottins de téléphones représentent également une grosse quantité de papier économisée. Les services bancaires en ligne et le commerce électronique permettent d'effectuer différentes opérations à domicile, économisant du temps, des déplacements et du papier. Le passage d'un support physique à un support numérique, comme l'utilisation des fichiers mp3 à la place des CD audio, évite la production de ces derniers. La vente en ligne diminue les entrepôts de stockage et permet idéalement de produire «à la demande», ce qui permettrait d'éviter une surproduction et des déchets. On parle de démobilisation lorsque des transports sont remplacés par des communications comme c'est le cas en matière de téléconférence, le transfert de données en ligne, de télétravail ou de téléprésence. Les technologies de l'information et de la communication (TIC) sont censées ainsi réduire les impacts environnementaux. Cependant, la dématérialisation se limite à certains produits. Dans certains cas, les nouveaux produits "virtuels" ne remplacent pas mais s'ajoutent aux produits traditionnels, ce qui contribue à augmenter les possibilités de consommation. Les impacts peuvent également se déplacer. Ainsi, le commerce électronique permet peut-être de réduire les émissions au niveau des déplacements et du stockage mais d'autres formes de transports (en particulier aérien) augmentent, car les produits doivent être livrés plus rapidement et l'accès à des nouveaux marchés plus éloignés géographiquement est facilité. La consommation d'emballages est également plus élevée lorsque les produits sont livrés à domicile. La transformation de marchandise physique en marchandises virtuelles n'est par ailleurs jamais complète. Ainsi le bureau sans papier s'est avéré être un mythe, puisque la consommation de papier a augmenté parallèlement au stock d'équipement électronique dans les bureaux. Le Canada, le plus grand exportateur de papier a plus que doublé ses ventes depuis 10 ans. Or, la fabrication de papier engendre de fortes consommations d'énergie et de matière. La Gestion Electronique Documentaire (GED) contribue en principe à la réduction de consommation de papier mais, sans conduite du changement auprès des utilisateurs, les TIC peuvent n avoir aucun impact positif voire même provoquer une augmentation des impressions papier après la mise en place d une GED. L avantage écologique de la lecture sur PC n est pas évident. Selon une étude japonaise, la comparaison entre un journal reçu par abonnement papier et un journal reçu par abonnement électronique (sans impression papier) montre que la version électronique est avantageuse en termes de CO2 seulement si on passe moins de 1.3 h sur un PC fixe et moins de 1.7 h avec un PC portable Les effets rebonds L'effet rebond (ou effet boomerang) regroupe l'ensemble des effets à moyen et à long terme induits par une par une utilisation massive des TIC. Ces effets liés à l'évolution des 2 YAGITA H., TAHARA K., GENCHI Y., SAGISAKA M., INABA A., MATSUNO Y., The evaluation of the amount of CO2 emission concerned with information delivery case-studies for net-delivery type newspaper, SETAC, 11th LCA Case Studies Symposium Abstracts, bis rue de l Europe Balma - tél : mél : page 7

9 modes de vie et des valeurs sociales sont beaucoup plus difficiles à prévoir et à étudier. Il est observé lorsque le gain en efficacité rendu possible grâce à l'utilisation des TIC est compensé par l'augmentation de la demande et donc des volumes produits avec les conséquences induits en termes de consommation d'énergie, de transport, etc. Autrement dit, si on estime que les TIC permettent de gagner du temps et de l'argent, la question posée est à quoi vont-elles être utilisés? Si Internet permet généralement une baisse des prix, est-ce que cela va engendrer une plus grande consommation et donc plus de nuisances? On observe le même phénomène avec les transports aériens de personnes, la facilité de contact par stimulant les déplacements. Ces trajets pourront-ils être en partie substitués par la téléconférence ou le télétravail? Ce dernier permet d'éviter les transports jusqu'au lieu de travail et de limiter la surface nécessaire aux entreprises et ainsi de nouvelles constructions. D'un autre côté, est-ce que le fait de se déplacer moins souvent pour aller travailler va changer nos habitudes? Un autre effet de rebond est la re-matérialisation qui consiste à imprimer ou à graver sur un support des informations en provenance de l'internet Les TIC face aux principes du développement durable Une autre façon d'examiner la relation des TIC au développement durable est d'analyser le lien entre les TIC et les principes du développement durable tels qu'arrêtés lors de la Conférence de Rio en L'examen de la relation des TIC aux grands principes du développement permet de sortir d'une approche uniquement orientée sur les impacts environnements et de raisonner moins avec un regard scientifique et davantage sur le cadre d'action du développement durable TIC et principe de précaution Le principe de précaution donne la possibilité de revenir sur des actions lorsque leurs conséquences ne sont pas sûres et que l'état des connaissances actuelles ne permet pas de prévoir et de connaître toutes les éventuelles incidences à long terme. C'est au nom du principe de précaution et malgré l'absence d'étude scientifiques affirmant que le wifi présente un risque sanitaire que la mairie de Paris a dû accepter de supprimer les connexions wifi en accès libre dans six arrondissements au motif que les équipes souffraient «de maux de têtes, de vertiges et de douleurs musculaires» depuis leur installation. L'application de ce principe pose des questions aux opérateurs de téléphonie mobile, les antennes relais étant exemptées du principe de précaution. En annulant le 17 décembre 2003 des arrêtés municipaux de dix-sept villes des Alpes-Maritimes et du Var, la cinquième chambre du tribunal administratif de Nice a porté un sacré coup aux partisans du principe de précaution. C est sur la base de ce principe que les élus locaux, dont ceux de Fréjus et de Grasse, avaient interdit aux opérateurs d installer au centre de leurs communes des antennes relais de téléphonie mobile. L exigence de la preuve d un «risque sérieux» en matière d antenne de téléphonie 1 bis rue de l Europe Balma - tél : mél : page 8

10 mobile réduit encore le recours au principe de précaution. Or, si on lit l article L du Code de l environnement, c est bien «l absence de certitudes, compte tenu des connaissances scientifiques et techniques du moment, [qui] ne doit pas retarder l adoption de mesures effectives et proportionnées visant à prévenir un risque de dommages graves et irréversibles à l environnement à un coût économiquement acceptable». Se référer au principe de précaution, c est accepter que des critères relatifs à l avenir de la vie en société puissent modifier de manière significative la logique de l innovation technologique (Salomon, 2005). C est aussi introduire de nouvelles modalités dans le développement technologique comme celles de la réversibilité de certains choix, la réévaluation continue de l état des connaissances par rapport à l état des controverses ou, enfin, la primauté du long terme TIC et principe de participation Ce principe rejoint la notion de «gouvernance». Le développement durable entend promouvoir la démocratie participative car il implique la participation de tous les acteurs de la société civile au processus de décision. Il s'agit d'associer les citoyens aux projets qui les concernent et de trouver des compromis. Comme le montre un rapport européen sur les TIC et la gouvernance 3, les technologies de l'information et de la communication (TIC) peuvent considérablement augmenter la transparence et ouvrir de nouvelles voies de participation, mais leur intégration aux processus démocratiques peut aussi générer des problèmes et des controverses. L'expérience de la Commune de Grigny 4 (69) va dans ce sens. L'introduction du vote électronique direct dans une multitude de domaines pourrait faire par exemple perdre aux électeur le sens des responsabilité vis-à-vis des décisions si le vote devient trop routinier et trop éloigné du processus d'évaluation politique TIC et principe d'intégration (globalité et transversalité) Il s'agit d'entreprendre une démarche globale, et non sectorielle. Cela exige de prendre en compte simultanément et de façon systémique les dimensions économique, sociale et environnementale. L'adoption d'une démarche transversale qui consiste à fédérer les différentes personnes compétentes concernées autour d'un projet est alors nécessaire. Les TIC présentent quelques caractéristiques spécifiques qui les distinguent des autres techniques. La première réside dans les notions de système et de programme qui sont au cœur de l informatique. La notion de système fait référence à une technologie structurée, englobante, faite de relations hiérarchisées et susceptible d étendre ses impacts au-delà de son champ d application. La notion de programme, en revanche, renvoie à une technologie flexible et modulable selon les projets qu elle sert TIC et principe de subsidiarité La subsidiarité demande à traiter les problèmes au plus près de l'endroit où ils se posent. Ce principe a pour but de mettre en cohérence des objectifs recherchés par les institutions ayant des compétences complémentaires et de rapprocher la prise de bis rue de l Europe Balma - tél : mél : page 9

11 décision des acteurs qui en subiront les conséquences. Ce principe est le garant de la mobilisation des acteurs locaux dans une stratégie de développement durable. L'exemple de l'e-administration montre que les TIC peuvent favoriser une meilleure répartition et d'organisation des services publics sur un territoire. Les modes de travail collaboratif et le partage de l'information que facilitent les TIC peuvent ainsi faciliter la mise en application du principe de subsidiarité Le principe de responsabilité Le développement durable n'est possible que si chacun en prend conscience, se l'approprie, s'interroge sur le sens de ses actes et prend ses responsabilités. Ce principe est en lien avec celui de précaution et trouve des applications comme par exemple la mise en place du système «pollueur-payeur». Différentes affaires juridiques relatives à l'hébergement des sites web ou des noms de domaines, la problématique du spam (ou pourriel), l'hétérogénéité des acteurs impliqués dans la gouvernance, les logiques de co-régulation ou d'autorégulation promues par certains obligent à revoir les mécanismes traditionnels de régulation et les responsabilités en matière de responsabilité Principe de solidarité Le principe de solidarité dans l espace (entre les territoires) et dans le temps (entre les générations) renvoie notamment à la réduction des inégalités entre les territoires (Nord Sud), pour éviter que les pays riches se développent au détriment des pays pauvres. Les Pays du Sud sont désavantagés en matière d'accès à l'internet en raison de la configuration pyramidale du réseau qui favorise la mise en place de dorsales d'interconnexion là où le trafic est le plus important. Les initiatives mondiales tendant à revoir ces règles de fonctionnement vers un déploiement des infrastructures des télécommunications plus équitables restent limitées Mesurer le développement durable dans le contexte du développement numérique Quelle que soit la méthode adoptée, qualifier avec précision des effets des TIC sur le développement durable est donc complexe en raison des liens forts entre ces deux notions. Une approche quantitative permet d'apporter des éléments plus précis même si elle ne permettra de ne prendre en compte les effets indirects et les effets boomerang que sur la base d'hypothèses approximatives. C'est le cas de l'étude du FFTH Council 5 visant à montrer que l impact environnemental du déploiement d un réseau de fibre optique jusque chez l'abonné (Fiber to the Home) sera positif sur une période inférieure à 15 ans en moyenne Réaliser un bilan carbone «numérique» Une première approche quantitative est de calculer l'emprunte écologique ou réaliser un bilan carbone de ses projets et/ou infrastructures numériques bis rue de l Europe Balma - tél : mél : page 10

12 Le bilan carbone est un outil de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre développée par l'ademe. Son objet est de permettre, à partir de données facilement disponibles, une évaluation des émissions directes ou induites par une activité professionnelle, économique ou non. Le bilan carbone est donc un outil permettant de tenir une «comptabilité carbone» d'un projet numérique ou d'une infrastructure informatique. Relativement précise mais lourde à mettre en œuvre, cette démarche ne prend en compte que la dimension environnementale du développement durable. D'autres outils permettent plus rapidement de calculer la consommation énergétique de son parc informatique. En savoir plus : Bilan carbone de l'ademe : Exemple d'outil de caclul de la consommation d'un parc informatique : Faire un écobilan de projets numériques L'écobilan ou Analyse de Cycle de Vie (ACV) est une méthode de comptabilité des impacts environnementaux qui mesure l'impact sur l'environnement d'un produit ou d'un service pendant tout son cycle de vie, de l'extraction des ressources à l'élimination des déchets. Elle permet de considérer toute la chaîne des acteurs concernés : production, transport, consommation. Plusieurs techniques peuvent être utilisées pour effectuer les calculs : méthode processus, méthode I/O méthode IMPACT2002+ pour quantifier les impacts environnementaux dans quatre classes de dommage : la santé humaine, la qualité des écosystèmes, le réchauffement climatique et l'utilisation de ressources. Cette méthode a été utilisée sur quatre services proposés de l'opérateur historique : la télé-échographie robotisée, qui permet le traitement des données échographiques par un spécialiste distant ; le Gluconet, un système de saisie des données glycémiques de patients diabétiques ; la Borne Contact Visiophonique, un guichet virtuel pour des services administratifs ; la télé-assistance à domicile, qui permet une convalescence à domicile plutôt qu'en milieu hospitalier. L'écobilan des services a montré un fort potentiel de réductions des impacts environnementaux, à condition de respecter certaines précautions : dans la plupart des cas, les déplacements effectués en voiture sont la principale contribution à l'impact environnemental. Il faut tout d'abord privilégier les régions périphériques, où le déplacement économisé est significatif, en mettant l'accent sur les solutions de mobilité douce. Ensuite il faut optimiser l'occupation des salles et l'utilisation du matériel électronique, ce qui permet une réduction de l'impact global : en effet, particulièrement pour le matériel électronique, l'optimisation de la phase d'utilisation est essentielle pour réduire l'impact du à la consommation électrique élevée et à la faible durée de vie de ces appareils. En dernier lieu, une première estimation des effets indirects montrent leur importance et la nécessité d'approfondir l'étude 1 bis rue de l Europe Balma - tél : mél : page 11

13 environnementale par des études sociologiques et statistiques. Selon le même esprit que l'analyse de Cycle de Vie, le TCO (Total Cost of Ownership, pour Coût total de possession) représente le coût global d'un bien (un système informatique par exemple) tout au long de son cycle de vie, en prenant non seulement en compte les aspects directs (coûts matériels tels qu'ordinateurs, infrastructures réseaux, etc. ou logiciels tels que le coût des licences), mais également tous les coûts indirects (coûts cachés) tels que la maintenance, l'administration, la formation des utilisateurs et des administrateurs, l'évolution, le support technique et les coûts récurrents (consommables, électricité, loyer, etc.). En savoir plus : Environmental impacts and benefits of information and communication technology infrastructure and services, using process and input-output life cycle assessment Mettre en place des indicateurs Les méthodes de bilan carbone ou d'éco bilan sont relativement lourdes à mettre en œuvre et, pourtant, elles ne peuvent prétendre à aborder toutes les dimensions du développement durable. L'utilisation d'indicateurs permet de suivre plus facilement les progrès qu'un projet a accompli en matière de développement durable en faisant des comparaisons à différentes étapes clefs de son déroulement. La définition d'indicateurs mesurant la situation de départ et les tendances ultérieures permet d'évaluer les implications des décisions et des choix actuels et suivre les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs de développement durable. Ces indicateurs se doivent de répondre et de croiser les différentes dimensions (environnement, économie, social, gouvernance) et les principes du développement durable. Mais la difficulté est surtout de disposer d indicateurs qui soient pertinents à l échelle utilisée, mis à jour, lisibles par tous, suffisamment porteurs de sens Plusieurs organismes internationaux, nationaux ou régionaux se sont intéressés à la création d indicateurs dans le secteur des TIC : l ITU (International Telecommunication Union) ; le Word Economic Forum utilisant comme indice le NRI (Networked Readiness Index) le sommet mondial d information réunissant de nombreux organismes (Partnership) la SIBIS (Statistical indicators for benchmarking the Information Society) en Europe l UNESCO. Toutes ces initiatives ont abouti, selon les préoccupations des différents acteurs, à des objectifs différents. La plupart ont mis l accent sur les infrastructures, mis à part l initiative de SIBIS, plus orientée vers les services. Par ailleurs il y a davantage d indicateurs concentrés sur la pénétration des TIC dans un territoire que sur leur usage et encore moins sur les impacts. La Commission du développement durable des Nations Unies (CDD-ONU), la Commission européenne (CE) et l OCDE ont défini différentes grilles d indicateurs pour suivre les tendances du développement durable. Ces grilles témoignent de divergences notables sur l importance qu elles accordent à telle ou telle dimension et donc sur le contenu 1 bis rue de l Europe Balma - tél : mél : page 12

Mon ordinateur est-il énergivore? Poluant mon ordinateur?

Mon ordinateur est-il énergivore? Poluant mon ordinateur? Mon ordinateur est-il énergivore? Poluant mon ordinateur? La problématique en quelques chiffres : Les machines sont actuellement 360 fois trop puissantes pour faire de la bureautique et de l'internet (surf

Plus en détail

Définir et évaluer les critères environnementaux lors de d acquisition d équipements informatiques Formation «Informatique verte»

Définir et évaluer les critères environnementaux lors de d acquisition d équipements informatiques Formation «Informatique verte» Définir et évaluer les critères environnementaux lors de d acquisition d équipements informatiques Formation «Informatique verte» Satillieu 17 au 20 décembre 2010 Eric Drezet Plan Pourquoi définir des

Plus en détail

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Programme 1. PCI : la présentation 2. Green IT : la définition 3. GEPI : la boîte

Plus en détail

Guide Dell Alimentation et refroidissement

Guide Dell Alimentation et refroidissement A Refroidissement A Refroidissement A Refroidissement A Guide Dell Refroidissement A et refroidissement efroidissement PLUS D'INFORMATIQUE Une stratégie intelligente de gestion de la consommation POUR

Plus en détail

GIMI Green-IT. PCI reçoit le Trophée de l Innovation SISEG 2010 pour son logiciel GIMI Green-IT Gestion de la consommation d énergie

GIMI Green-IT. PCI reçoit le Trophée de l Innovation SISEG 2010 pour son logiciel GIMI Green-IT Gestion de la consommation d énergie GIMI Green-IT PCI reçoit le Trophée de l Innovation SISEG 2010 pour son logiciel GIMI Green-IT Gestion de la consommation d énergie Entrez dans une démarche de gestion des coûts et de maîtrise de l environnement

Plus en détail

C H A R T E D E L É C O A T T I T U D E. Un outil pour développer les bonnes pratiques...

C H A R T E D E L É C O A T T I T U D E. Un outil pour développer les bonnes pratiques... C H A R T E D E L É C O A T T I T U D E Un outil pour développer les bonnes pratiques... Notre ambition : transformer nos convictions en actions Comment utiliser ce document? Véritable guide des gestes

Plus en détail

Politique climatique et énergétique 2014-2018

Politique climatique et énergétique 2014-2018 La politique énergétique d'yverdon-les-bains fournit le cadre qui permettra de réduire les besoins en énergie de la Ville et d'augmenter la production d'énergies renouvelables. Il est important que cette

Plus en détail

Bearstech. Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011. Johan Charpentier. Bearstech Green Datacenters

Bearstech. Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011. Johan Charpentier. Bearstech Green Datacenters Bearstech Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011 Johan Charpentier Bearstech Green Datacenters Bearstech Bearstech est une société coopérative d ingénieurs spécialisée en infogérance, en hébergement

Plus en détail

1 LE L S S ERV R EURS Si 5

1 LE L S S ERV R EURS Si 5 1 LES SERVEURS Si 5 Introduction 2 Un serveur réseau est un ordinateur spécifique partageant ses ressources avec d'autres ordinateurs appelés clients. Il fournit un service en réponse à une demande d un

Plus en détail

Ville éco-responsable

Ville éco-responsable E 2 FAVORISER UN DEVELOPPEMENT RESPONSABLE La Ville souhaite, par son exemplarité, encourager la mise en place d un développement plus durable sur son territoire. Déjà investie sur plusieurs problématiques

Plus en détail

Réduire la consommation de son PC

Réduire la consommation de son PC Réduire la consommation de son PC Introduction Google est là pour nous rappeler que le traitement et le transport de l information a un coût énergétique. Car sous l aspect immatériel de Google se cacherait

Plus en détail

Avantages économiques de la stratégie de Cisco relative à l'informatique en nuage

Avantages économiques de la stratégie de Cisco relative à l'informatique en nuage Avantages économiques de la stratégie de Cisco relative à l'informatique en nuage Principaux résultats Synthèse L'informatique en nuage permet d'utiliser l'informatique en tant que service, en tout lieu

Plus en détail

Un objectif majeur : la réduction des gaz à effet de serre. Cinq scénarios envisagés 1

Un objectif majeur : la réduction des gaz à effet de serre. Cinq scénarios envisagés 1 FEUILLE DE ROUTE CEE POUR L ENERGIE 2050 PRESENTATION Un objectif majeur : la réduction des gaz à effet de serre L'Union Européenne s'est fixé comme objectif d'ici à 2050 de réduire les émissions de gaz

Plus en détail

Feuille de route du Caire "Les TIC et la durabilité de l'environnement"

Feuille de route du Caire Les TIC et la durabilité de l'environnement Ministère d'etat pour les affaires environnementales Ministère des communications et des technologies de l'information Cinquième colloque de l'uit "Les TIC, l'environnement et les changements climatiques"

Plus en détail

Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN

Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN SOMMAIRE 01. NATURE et découvertes en quelques chiffres 02. Construire un plan green 03. Mesurer l empreinte écologique 04. Conclusion - 2 01. NATURE

Plus en détail

Green IT. Exemples de critères - Labels. Léa CHAMPON Chargée de mission écoconso 12 novembre 2015 - Namur

Green IT. Exemples de critères - Labels. Léa CHAMPON Chargée de mission écoconso 12 novembre 2015 - Namur Green IT Exemples de critères - Labels Léa CHAMPON Chargée de mission écoconso 12 novembre 2015 - Namur 1 Choix du matériel IT Essai de classement des priorités 1. Celui que l on achète pas! 2. Matériel

Plus en détail

Economies de papier. Réduire votre empreinte environnementale : chaque salarié consom- ou encore 84 litres de pétrole!

Economies de papier. Réduire votre empreinte environnementale : chaque salarié consom- ou encore 84 litres de pétrole! BUREAU Economies de papier - 30 ramettes par personne, Réduire votre empreinte environnementale : chaque salarié consom- de CO 2 ou encore 84 litres de pétrole! En adoptant des gestes simples au sein de

Plus en détail

À titre d organisation vouée au développement économique de la métropole montréalaise, Tourisme Montréal vise à :

À titre d organisation vouée au développement économique de la métropole montréalaise, Tourisme Montréal vise à : Feuille de route pour la démarche environnementale et charte du bureau vert Novembre 2011 Introduction Les défis de la gestion environnementale représentent des enjeux de taille pour toutes les organisations

Plus en détail

Internet, courriels : réduire les impacts

Internet, courriels : réduire les impacts Au bureau AGIR! Internet, courriels : réduire les impacts Limiter nos consommations d énergie et de matières premières Édition : février 2014 sommaire glossaire introduction En savoir plus sur les TIC....3

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE 07.07.11

COMMUNIQUE DE PRESSE 07.07.11 COMMUNIQUE DE PRESSE 07.07.11 Analyses de Cycles de Vies des Technologies de l Information et de la Communication Courriers électroniques, requête Web, clé USB : quels impacts environnementaux? L ADEME

Plus en détail

PLAN COMMUNAUTAIRE DE PREVENTION DES DECHETS 2010-2014

PLAN COMMUNAUTAIRE DE PREVENTION DES DECHETS 2010-2014 PLAN COMMUNAUTAIRE DE PREVENTION DES DECHETS 2010-2014 - 1 - - 2 - SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 ELABORATION DU PLAN... 3 CONTENU DU PLAN... 4 VOLET I : LE GRAND LYON EXEMPLAIRE... 4 Action 1.1 : Réaliser

Plus en détail

GESTION CENTRALISÉE DELL POWERVAULT DL 2000 OPTIMISÉ PAR SYMANTEC

GESTION CENTRALISÉE DELL POWERVAULT DL 2000 OPTIMISÉ PAR SYMANTEC GESTION CENTRALISÉE DELL POWERVAULT DL 2000 OPTIMISÉ PAR SYMANTEC NOTE DE SYNTHESE La solution Dell PowerVault DL2000 optimisée par Symantec Backup Exec est la seule à proposer un système intégré de sauvegarde

Plus en détail

Haute- Normandie. Manuel de l éco-agent

Haute- Normandie. Manuel de l éco-agent Haute- Normandie Manuel de l éco-agent Pourquoi faut-il s améliorer? Une fuite en goutte-à-goutte sur un robinet, c est 35 m 3 de perdus par an. Une chasse d eau qui fuit perd 250 m 3 dans le même temps.

Plus en détail

Nouvelles technologies, nouveaux usages : les TIC*, quels impacts? * : technologies de l information et de la communication

Nouvelles technologies, nouveaux usages : les TIC*, quels impacts? * : technologies de l information et de la communication Nouvelles technologies, nouveaux usages : les TIC*, quels impacts? * : technologies de l information et de la communication LES BONS USAGES Nouvelles technologies, nouveaux usages : les TIC, quels impacts?

Plus en détail

DEFI " MISE EN VIELLE "

DEFI  MISE EN VIELLE DEFI " MISE EN VIELLE " Même éteint, certains appareils consomment de l'électricité. D'autres, en attente d'être activés, consomment aussi ; on parle alors de consommation de veille. Quel gaspillage énergétique,

Plus en détail

Green it consulting nouveau leader de l informatique écologique

Green it consulting nouveau leader de l informatique écologique green it consulting Green IT Consulting est née d une réflexion fondamentale Comment peut-on améliorer un système d information tout en participant à la lutte contre le réchauffement climatique? 01 / green

Plus en détail

RENDRE UNESCO Eco-Responsable

RENDRE UNESCO Eco-Responsable Service d Evaluation et d Audit Section d évaluation IOS/EVS/PI/86 Original: Anglais RENDRE UNESCO Eco-Responsable Résumé éxécutif Phase 1 Audit Vert Mettre en place un système de gestion environnementale

Plus en détail

Politique environnementale et de développement durable Plan d'actions environnementales 2015 2020

Politique environnementale et de développement durable Plan d'actions environnementales 2015 2020 Politique environnementale et de développement durable Plan d'actions environnementales 2015 2020 La direction de l Hôpital général juif (HGJ) s'engage { respecter ses engagements en matière d environnement,

Plus en détail

DIALOGUE AVEC LES CONSTRUCTEURS DE VEHICULES

DIALOGUE AVEC LES CONSTRUCTEURS DE VEHICULES CONFÉRENCE EUROPÉENNE DES MINISTRES DES TRANSPORTS EUROPEAN CONFERENCE OF MINISTERS OF TRANSPORT 2 rue André Pascal, F-75775 PARIS CEDEX 16 TEL. 33 (0)1 45 24 97 10 / FAX: 33 (0)1 45 24 97 42 e-mail: ecmt.contact@oecd.org

Plus en détail

Sommaire. Normes, directives, réglementations relatives à l environnement. Définitions Directive Règlement Label

Sommaire. Normes, directives, réglementations relatives à l environnement. Définitions Directive Règlement Label Normes, directives, réglementations relatives à l environnement Sommaire Définitions Directive Règlement Label Les directives RoHS DEEE EUP Les éco-labels NF environnement EU Ecolabel Les normes ISO 14001

Plus en détail

Internet, courriel : réduire les impacts

Internet, courriel : réduire les impacts Au bureau AGIR! Internet, courriel : réduire les impacts Limiter nos consommations d énergie et de matières premières Édition : avril 2012 sommaire glossaire introduction En savoir plus sur les TIC....

Plus en détail

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir éco agent Guide pratique de l des gestes simples et quotidiens pour agir 1 Edito Sommaire L électricité...3 Les équipements bureautiques...4 Le confort thermique...5 Le papier...6 Les déchets...7 Les déplacements...8

Plus en détail

MARCHE PUBLIC POUR LA FOURNITURE, LIVRAISON, INSTALLATION ET MAINTENANCE DE MATERIEL INFORMATIQUE ET DES LOGICIELS AFFERENTS.

MARCHE PUBLIC POUR LA FOURNITURE, LIVRAISON, INSTALLATION ET MAINTENANCE DE MATERIEL INFORMATIQUE ET DES LOGICIELS AFFERENTS. MARCHE PUBLIC POUR LA FOURNITURE, LIVRAISON, INSTALLATION ET MAINTENANCE DE MATERIEL INFORMATIQUE ET DES LOGICIELS AFFERENTS. L expérience du CIRB (Centre d Informatique pour la Région Bruxelloise) Dans

Plus en détail

Une centrale photovoltaïque d'envergure : éléments de réflexion à l'usage des investisseurs

Une centrale photovoltaïque d'envergure : éléments de réflexion à l'usage des investisseurs Une centrale photovoltaïque d'envergure : éléments de réflexion à l'usage des investisseurs Comprendre les enjeux Agir pour une nouvelle vision de l'énergie Vous souhaitez réaliser une centrale photovoltaïque

Plus en détail

D ÉVALUATION D UN SI ÉCOLOGIQUEMENT RESPONSABLE?

D ÉVALUATION D UN SI ÉCOLOGIQUEMENT RESPONSABLE? Gildas Bondi Analyse et évaluation des Systèmes d Informations SI ET DÉVELOPPEMENT DURABLE QUELS PEUVENT ÊTRE LES CRITÈRES D ÉVALUATION D UN SI ÉCOLOGIQUEMENT RESPONSABLE? 1 Table des matières Introduction

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER DANS LES ECOLES?

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER DANS LES ECOLES? POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER DANS LES ECOLES? 1. CONSOMMATION DE PAPIER Les écoles primaires et secondaires bruxelloises consomment chaque année 250 millions de feuilles A4, soit environ

Plus en détail

Présentation de BMC Control-M Self-Service LIVRE BLANC TECHNIQUE

Présentation de BMC Control-M Self-Service LIVRE BLANC TECHNIQUE Présentation de BMC Control-M Self-Service LIVRE BLANC TECHNIQUE SOMMAIRE INTRODUCTION... 1 L'IMPORTANCE DU LIBRE-SERVICE... 1 BMC CONTROL-M SELF-SERVICE... 2 RÉSUMÉ... 6 2 INTRODUCTION Le libre-service

Plus en détail

Votre cloud est-il net?

Votre cloud est-il net? Votre cloud est-il net? Avril 2012 greenpeace.fr Mettre en marche une révolution énergétique 03 2 Votre cloud est-il net? Frank van Biemen / EvoSwitch / Greenpeace Greenpeace Votre cloud est-il net? Résumé

Plus en détail

ACTIVITÉS DE BALISAGE AU CENTRE DE SERVICES PARTAGÉS

ACTIVITÉS DE BALISAGE AU CENTRE DE SERVICES PARTAGÉS ACTIVITÉS DE BALISAGE AU CENTRE DE SERVICES PARTAGÉS HYDRO-QUÉBEC- CENTRE DE SERVICES PARTAGÉS Page 1 de 14 Table des matières 1 MISE EN CONTEXTE... 5 2 BALISAGE : POSITION DU CSP... 7 2.1 LE BALISAGE

Plus en détail

Chiffres clés. Consommation énergétique des équipements informatiques en milieu professionnel. SYNTHESE DE L ETUDE «Conso IT»

Chiffres clés. Consommation énergétique des équipements informatiques en milieu professionnel. SYNTHESE DE L ETUDE «Conso IT» Chiffres clés Consommation énergétique des équipements informatiques en milieu professionnel SYNTHESE DE L ETUDE «Conso IT» 1 SOMMAIRE 1 Introduction...3 2 Périmètre de l étude...4 3 Déroulement...5 4

Plus en détail

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES L ENVIRONNEMENT EN FRANCE 2 FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES des initiatives locales et des actions de long terme VERS UN RAPPROCHEMENT DES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES ET DE L ENVIRONNEMENT? INTRODUCTION L OBSERVATION

Plus en détail

Bilan carbone réglementaire [Version n 1-2012]

Bilan carbone réglementaire [Version n 1-2012] bilan-ges-idf@developpement-durable.gouv.fr Bilan carbone réglementaire [Version n 1-2012] Secrétariat général Le 20 décembre 2012 Annexe 1 : Carte périmètre OSICA Annexe 2 : Tableau des volumes de GES

Plus en détail

Évaluations de l'infrastructure critique

Évaluations de l'infrastructure critique Évaluations de l'infrastructure critique Évaluations de l'infrastructure critique La vision professionnelle offerte par les experts Emerson Network Power garantira que votre infrastructure est la plus

Plus en détail

GESTION INFORMATIQUE AU SEIN D'UNE ENTREPRISE OU D'UNE ASSOCIATION. TALCOD Agence open-source http://www.talcod.net

GESTION INFORMATIQUE AU SEIN D'UNE ENTREPRISE OU D'UNE ASSOCIATION. TALCOD Agence open-source http://www.talcod.net GUIDE DE BONNE GESTION INFORMATIQUE AU SEIN D'UNE ENTREPRISE OU D'UNE ASSOCIATION Guide de bonne gestion informatique de TALCOD est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution

Plus en détail

Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012. Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies?

Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012. Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies? Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012 Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies? Christophe CORNE, CEO de Systancia et dotgreen Marchés, technologies Une promesse

Plus en détail

Archivage, sauvegarde et restauration pour une virtualisation réussie Gestion des informations unifiée pour les environnements d'entreprise Windows

Archivage, sauvegarde et restauration pour une virtualisation réussie Gestion des informations unifiée pour les environnements d'entreprise Windows Archivage, sauvegarde et restauration pour une virtualisation réussie Gestion des informations unifiée pour les environnements d'entreprise Windows Croissance exponentielle des informations non structurées

Plus en détail

Observatoire de l'éco-responsabilité du tertiaire

Observatoire de l'éco-responsabilité du tertiaire Observatoire de l'éco-responsabilité du tertiaire Riposte Verte publie les résultats de sa seconde enquête : «Quelles écopratiques dans le secteur tertiaire?». Alors que la première enquête portait sur

Plus en détail

CA ARCserve Backup. Avantages. Vue d'ensemble. Pourquoi choisir CA

CA ARCserve Backup. Avantages. Vue d'ensemble. Pourquoi choisir CA DOSSIER SOLUTION : CA ARCSERVE BACKUP R12.5 CA ARCserve Backup CA ARCSERVE BACKUP, LOGICIEL DE PROTECTION DE DONNÉES LEADER DU MARCHÉ, INTÈGRE UNE TECHNOLOGIE DE DÉDUPLICATION DE DONNÉES INNOVANTE, UN

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre

Bilan d émissions de gaz à effet de serre Bilan d émissions de gaz à effet de serre Rapport de restitution et synthèse d action Décembre 2012 édito La réduction des GES est un levier essentiel de la croissance durable Acteur majeur de l économie

Plus en détail

Cloud Computing : forces et faiblesses

Cloud Computing : forces et faiblesses Chapitre 7 Cloud Computing : forces et faiblesses 1. Présentation Cloud Computing : forces et faiblesses Le monde informatique a connu une véritable révolution ces dernières années avec l'apparition d'un

Plus en détail

Le poste de travail libre et virtualisé

Le poste de travail libre et virtualisé Le poste de travail libre et virtualisé François Aubriot (faubriot@dotriver.eu) Grenoble, le 19 Juin 2014 Toutes les marques citées, noms de produits ou de services, ainsi que les logos sont les propriétés

Plus en détail

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 LIVRET GESTES VERTS GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 Adresse Postale CS 60013-38702 - La Tronche Cedex Siège Social / Rue de

Plus en détail

VIRTUALISATION ET CLOUD COMPUTING. Année Universitaire : 2015-2016

VIRTUALISATION ET CLOUD COMPUTING. Année Universitaire : 2015-2016 VIRTUALISATION ET CLOUD COMPUTING Enseignant : Mohamed MANAA Année Universitaire : 2015-2016 Plan La virtualisation Qu'est-ce que la virtualisation? Pourquoi virtualiser? Terminologies Techniques de virtualisation

Plus en détail

Plan de secours. Marie-pascale Delamare d'après "Plan de continuité d'activité publié par le CLUSIF" LE PLAN DE CONTINUITÉ DE SERVICE (PCS)

Plan de secours. Marie-pascale Delamare d'après Plan de continuité d'activité publié par le CLUSIF LE PLAN DE CONTINUITÉ DE SERVICE (PCS) Plan de secours Un plan de continuité de service (PCS) contient à la fois un plan de secours informatique (PSI) et un plan de reprise d'activité (PRA). Avant de commencer une étude de Plan de Secours Informatique,

Plus en détail

ESII. Une entreprise éco-citoyenne

ESII. Une entreprise éco-citoyenne ESII Une entreprise éco-citoyenne ESII s inscrit dans une politique de développement durable garantissant la mise en œuvre de pratiques sans danger pour l environnement ainsi que le respect des normes

Plus en détail

MUNICIPALITÉ PREAVIS N 75-2015 AU CONSEIL COMMUNAL. Présidence : Groupe "Les Verts" Groupe Socialiste

MUNICIPALITÉ PREAVIS N 75-2015 AU CONSEIL COMMUNAL. Présidence : Groupe Les Verts Groupe Socialiste Présidence : Groupe "Les Verts". Groupe Socialiste. MUNICIPALITÉ PREAVIS N 75-2015 AU CONSEIL COMMUNAL Groupe PLR Remplacement des hosts des deux centres de calcul et augmentation de l'espace disque (Projet

Plus en détail

Politique environnementale. Bilan 2010-2013 des engagements pris en faveur du développement durable

Politique environnementale. Bilan 2010-2013 des engagements pris en faveur du développement durable Politique environnementale Bilan 2010-2013 des engagements pris en faveur du développement durable Nos engagements Depuis plus de 30 ans, écoute, accueil, création d emplois pérennes pour les personnes

Plus en détail

Que dit la nouvelle directive communautaire sur le «coût de cycle de vie»?

Que dit la nouvelle directive communautaire sur le «coût de cycle de vie»? 1 DIRECTIVES MARCHÉS : MAÎTRISER LES NOUVELLES RÈGLES en matière de coût de cycle de vie Une nouvelle directive Marchés Publics vient d être adoptée : quels changements en perspectives? 10 ans après l

Plus en détail

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE DE L UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE DE L UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE BILAN GAZ A EFFET DE SERRE DE L UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE Année de référence : 2014 Edition 2015 LE BILAN GES DE L ULCO Dans le cadre de la législation, le Pôle de Recherche et d Enseignement

Plus en détail

Concepts et définitions

Concepts et définitions Division des industries de service Enquête annuelle sur le développement de logiciels et les services informatiques, 2002 Concepts et définitions English on reverse Les définitions qui suivent portent

Plus en détail

FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille.

FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille. FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille. Avec un objectif : mettre la culture à la portée de

Plus en détail

La stratégie pour le développement de l administration électronique «e-stratégie» 2010-2015

La stratégie pour le développement de l administration électronique «e-stratégie» 2010-2015 La stratégie pour le développement de l administration électronique «e-stratégie» 2010-2015 Version actualisée Sommaire 1 Vision de la e-stratégie 2 Objectifs de la e-stratégie 3 4 Fondements de la e-stratégie

Plus en détail

PowerRiver DaaS on Power8

PowerRiver DaaS on Power8 PowerRiver DaaS on Power8 François Aubriot (faubriot@dotriver.eu) Prangins, le 28 octobre 2014 Toutes les marques citées, noms de produits ou de services, ainsi que les logos sont les propriétés de leurs

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

Le webdéveloppement durable GreenIT à toutes les sauces

Le webdéveloppement durable GreenIT à toutes les sauces Le webdéveloppement durable GreenIT à toutes les sauces Paris Web 14 octobre 2011 Christophe Clouzeau @Christophe_Cl cclouzeau@neoma- interac;ve.com 1987 : Rapport Brundtland Commission des Na=ons unies

Plus en détail

réduisez la facture électrique

réduisez la facture électrique réduisez la facture électrique et l empreinte carbone de votre parc informatique LE CONSTAT La consommation électrique liée aux TIC représenterait 13% de la consommation totale*. Cette dernière serait

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

HÉBERGEMENT INFORMATIQUE

HÉBERGEMENT INFORMATIQUE HÉBERGEMENT INFORMATIQUE Environnement dédié et sécurisé sur mesure Pour les clients exigeants Prix selon consommation Service sur mesure Environnement dédié Introduction L intérêt et l'utilisation du

Plus en détail

Code du commerce Partie législative Chapitre V : Des sociétés anonymes Section 3 : Des assemblées d'actionnaires

Code du commerce Partie législative Chapitre V : Des sociétés anonymes Section 3 : Des assemblées d'actionnaires Code du commerce Partie législative Chapitre V : Des sociétés anonymes Section 3 : Des assemblées d'actionnaires Article L225-102-1 En savoir plus sur cet article... Modifié par LOI n 2010-788 du 12 juillet

Plus en détail

Votre nouvel espace de travail La solution idéale pour votre entreprise.

Votre nouvel espace de travail La solution idéale pour votre entreprise. Votre nouvel espace de travail La solution idéale pour votre entreprise. les défis uniques de votre entreprise. Le monde des affaires aujourd hui est mené par la connaissance. L évolution est plus rapide

Plus en détail

Proposition de charte pour un Conseil de la Jeunesse plus «durable»

Proposition de charte pour un Conseil de la Jeunesse plus «durable» Proposition de charte pour un Conseil de la Jeunesse plus «durable» Pourquoi cette charte? Le Conseil de la Jeunesse, dont l une des missions est d être le porte-parole de la jeunesse en Fédération Wallonie-Bruxelles,

Plus en détail

D E V O T E A M S E N G A G E E N F A V E U R D U D E V E L O P P E M E N T D U R A B L E

D E V O T E A M S E N G A G E E N F A V E U R D U D E V E L O P P E M E N T D U R A B L E GreenGuide DEVOTEAM S ENGAGE EN FAVEUR DU DEVELOPPEMENT DURABLE Le groupe Devoteam est un acteur économique et social qui se doit d être responsable. C est la raison pour laquelle nous avons décidé d engager

Plus en détail

Genève Cité de l énergie

Genève Cité de l énergie COMMUNIQUE DE PRESSE Genève Cité de l énergie Le 29 septembre, la Ville de Genève se verra décerner officiellement le label suisse Cité de l énergie. Attribué par l Office fédéral de l énergie et l Association

Plus en détail

MYTHES SUR LA CONSOMMATION DE CARBURANT ET LA CONDUITE

MYTHES SUR LA CONSOMMATION DE CARBURANT ET LA CONDUITE MYTHES SUR LA CONSOMMATION DE CARBURANT ET LA CONDUITE Les Canadiens cherchent à réduire la consommation de carburant de leur véhicule pour protéger l environnement et réaliser des économies. Plusieurs

Plus en détail

Choix des réfrigérants : un nouveau rapport apporte des éclaircissements sur l éco-efficacité des systèmes de réfrigération de supermarchés

Choix des réfrigérants : un nouveau rapport apporte des éclaircissements sur l éco-efficacité des systèmes de réfrigération de supermarchés Choix des réfrigérants : un nouveau rapport apporte des éclaircissements sur l éco-efficacité des systèmes de réfrigération de supermarchés Depuis que l UE s est engagée à réduire les émissions de gaz

Plus en détail

Stratégie intelligente de reprise d activité pour les postes de travail : postes de travail sous forme de service (DaaS) LIVRE BLANC

Stratégie intelligente de reprise d activité pour les postes de travail : postes de travail sous forme de service (DaaS) LIVRE BLANC Stratégie intelligente de reprise d activité pour les postes de travail : postes de travail sous forme de service (DaaS) LIVRE BLANC Sommaire Résumé analytique.... 3 L improbable n a jamais été aussi probable....

Plus en détail

Avis d Energie-Cités. Cette proposition est disponible sur : http://europa.eu.int/eur-lex/fr/com/dat/2001/fr_501pc0226.html

Avis d Energie-Cités. Cette proposition est disponible sur : http://europa.eu.int/eur-lex/fr/com/dat/2001/fr_501pc0226.html Avis d Energie-Cités Projet de Directive Performance énergétique des bâtiments Octobre 2001 Proposition de Directive du Parlement européen et du Conseil présentée par la Commission [COM(2001) 226 final

Plus en détail

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Validation du bilan de GES et approbation des orientations stratégiques du programme d'actions Rapport n 404 au CONSEIL GENERAL du 21 décembre 2012 L'ENGAGEMENT DU CONSEIL

Plus en détail

En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise

En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise En savoir plus sur : Services en ligne, SaaS, IaaS, Cloud - 201305-2/5 SaaS, IaaS, Cloud, définitions Préambule Services en ligne,

Plus en détail

LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE

LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE SOMMAIRE Qu est ce que le Cloud? De nouvelles offres? Approche économique Freins, moteurs et Avantages Des réponses concrètes : Les offres NC² SOMMAIRE Qu est ce

Plus en détail

Encourager. une démarche. Ecochantier. en Travaux Publics. Illustrator eps / CMJN / Eco Maires en Noir. GUIDE-ECOCHANTIER/BAT.indd 1 19/11/10 12:12

Encourager. une démarche. Ecochantier. en Travaux Publics. Illustrator eps / CMJN / Eco Maires en Noir. GUIDE-ECOCHANTIER/BAT.indd 1 19/11/10 12:12 Illustrator eps / CMJN / Eco Maires en Noir Encourager une démarche Ecochantier en Travaux Publics GUIDE-ECOCHANTIER/BAT.indd 1 19/11/10 12:12 Chapitre 1. GUIDE-ECOCHANTIER/BAT.indd 2 19/11/10 12:12 Guide

Plus en détail

Séminaire «Green-IT» demos

Séminaire «Green-IT» demos Séminaire «Green-IT» demos Sommaire Pourquoi le Green-IT? Les enjeux La réglementation Les éco-labels Eco-conception Les économies d énergie Web conférence et télétravail Agir concrètement Retours d expérience

Plus en détail

ERP5. Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales

ERP5. Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales Cte 1 2 P 3 s tio T 4 m ilg h trc c n p.o 5 re u fe ro a le tio c M S tw u aa c e O 2 Relation Citoyen Interventions Patrimoine Core Ressources

Plus en détail

ÉCONOMIE ET GESTION LYCÉES TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL

ÉCONOMIE ET GESTION LYCÉES TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL ÉCONOMIE ET GESTION LYCÉES TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL Au niveau du second degré, l'économie et gestion recouvre un ensemble de champs disciplinaires relevant de l'économie, du droit, des sciences de

Plus en détail

Energy Logic : Emerson Network Power. Feuille de route pour la réduction r de la consommation d'énergie dans le Centre de données

Energy Logic : Emerson Network Power. Feuille de route pour la réduction r de la consommation d'énergie dans le Centre de données Energy Logic : Feuille de route pour la réduction r de la consommation d'énergie dans le Centre de données Emerson Network Power 2007 Emerson Network Power Agenda Efficacité énergétique : Où en sommes-nous

Plus en détail

LE MEILLEUR CHEMIN VERS WINDOWS 7

LE MEILLEUR CHEMIN VERS WINDOWS 7 LE MEILLEUR CHEMIN VERS WINDOWS 7 Migrez en toute confiance Protection assurée dès le premier jour Sauvegardez ce qui est le plus important Virtualisez vos applications pour une plus grande efficacité

Plus en détail

Production et Gestion des e-déchets au Sénégal

Production et Gestion des e-déchets au Sénégal Production et Gestion s e-déchets au Sénégal RESUME L évolution s flux entrants produits électroniques et électriques, généralement en fin vie, a atteint s proportions assez inquiètantes au Sénégal avec

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

Création d'enercoop en Rhône-Alpes

Création d'enercoop en Rhône-Alpes Création d'enercoop en Rhône-Alpes Présentation et plan d avancement Mai 2009 Le Projet Créer une coopérative régionale ayant, entre autres activités, la commercialisation, en exclusivité, de l'offre Enercoop

Plus en détail

Action entreprise par le FIDA pour réduire son bilan carbone

Action entreprise par le FIDA pour réduire son bilan carbone Cote du document: EB 2007/92/INF.7 Date: 11 décembre 2007 Distribution: Publique Original: Anglais F Action entreprise par le FIDA pour réduire son bilan carbone Conseil d administration Quatre-vingt-douzième

Plus en détail

PROJET DE PROPOSITION DE RÉSOLUTION

PROJET DE PROPOSITION DE RÉSOLUTION PARLEMENT EUROPÉEN 2014-2019 Document de séance 10.4.2015 B8-0000/2015 PROJET DE PROPOSITION DE RÉSOLUTION déposé à la suite de la question avec demande de réponse orale B8-0000/2015 conformément à l'article

Plus en détail

NORBERT DENTRESSANGLE DIVISION LOGISTIQUE BILAN DES GAZ A EFFET DE SERRE

NORBERT DENTRESSANGLE DIVISION LOGISTIQUE BILAN DES GAZ A EFFET DE SERRE NORBERT DENTRESSANGLE DIVISION LOGISTIQUE BILAN DES GAZ A EFFET DE SERRE Description de la personne morale Ce bilan des gaz à effet de serre concerne la Division Logistique France de Norbert Dentressangle.

Plus en détail

Réponse de l EBG à la consultation publique concernant le Plan France numérique 2020.

Réponse de l EBG à la consultation publique concernant le Plan France numérique 2020. Réponse de l EBG à la consultation publique concernant le Plan France numérique 2020. Ce document est une réponse à la consultation publique dans le cadre du plan France numérique 2020. Nous avons participé

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

Sage 50 Comptabilité. Solutions logicielles en nuage, sur place et hybrides : Qu'est-ce qui convient le mieux à votre petite entreprise?

Sage 50 Comptabilité. Solutions logicielles en nuage, sur place et hybrides : Qu'est-ce qui convient le mieux à votre petite entreprise? Sage 50 Comptabilité Solutions logicielles en nuage, sur place et hybrides : Qu'est-ce qui convient le mieux à votre petite entreprise? À titre de propriétaire de petite entreprise, vous devez bien sûr

Plus en détail

Article 2 : Conseils et meilleures pratiques pour gérer un cloud privé

Article 2 : Conseils et meilleures pratiques pour gérer un cloud privé Article 2 : Conseils et meilleures pratiques pour gérer un cloud privé Sponsored by Mentions relatives aux droits d'auteur 2011 Realtime Publishers. Tous droits réservés. Ce site contient des supports

Plus en détail

Résolvez vos problèmes d énergie dédiée à l informatique

Résolvez vos problèmes d énergie dédiée à l informatique Résolvez vos problèmes d énergie dédiée à l informatique GRÂCE À UNE SOLUTION ENERGY SMART DE DELL Surmonter les défis énergétiques des datacenters Les responsables informatiques ont un problème urgent

Plus en détail

L immatérialité du numérique: Du mythe à la réalité.

L immatérialité du numérique: Du mythe à la réalité. L immatérialité du numérique: Du mythe à la réalité. Les impacts écologiques des TIC Françoise BERTHOUD Jonathan SCHAEFFER 3 juillet

Plus en détail

TI et développement durable : les défis écologiques des TIC

TI et développement durable : les défis écologiques des TIC TI et développement durable : les défis écologiques des TIC SOLUTIONS DE GESTION PRÉPARÉE ET ANIMÉE PAR Cyrille Maltot CONSEILLER ET ASSOCIÉ PRINCIPAL CHEZ SYNAIRGIS CONFÉRENCE POUR : CACPUQ DATE : 9 mai

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail