Etude thématique. Observatoire des

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etude thématique. Observatoire des"

Transcription

1 "Favoriser le développement numérique territorial" Observatoire des Territoires i Numériques Etude thématique TIC & développement durable : quelles actions pour les collectivités territoriales? OTeN : Observatoire des Territoires Numériques, association loi de SIRET bis rue de l Europe Balma - tél : mél :

2 TIC et développement durable : quelles actions pour les collectivités territoriales? Etude thématique 22 Décembre bis rue de l Europe Balma - tél : mél : page 1

3 Table des matières 1. La relation des TIC au développement durable Qu'est ce que le développement durable? Comprendre et mesurer la relation des TIC et du développement durable La mesure des effets des TIC sur l'environnement Les effets directs Les effets indirects Les effets rebonds Les TIC face aux principes du développement durable TIC et principe de précaution TIC et principe de participation TIC et principe d'intégration (globalité et transversalité) TIC et principe de subsidiarité Le principe de responsabilité Principe de solidarité Mesurer le développement durable dans le contexte du développement numérique Réaliser un bilan carbone «numérique» Faire un écobilan de projets numériques Mettre en place des indicateurs Conclusion : comment articuler les TIC et du développement durable sur les territoires Comment maîtriser les effets négatifs des TIC? Bien choisir ses équipements informatiques Choisir des équipements labelisés Choisir des équipements peu énergivores Changer les pratiques en matière d'utilisations des équipements pour réduire la consommation d'énergie Réutiliser avant de recycler Optimiser l'architecture informatique Choisir des configurations matérielles, systèmes et logiciels correspondant aux besoins réels Etre attentif aux stockage des données Choisir des hébergements attentifs à l'environnement Privilégier un serveur peu consommateur en énergie Choisir un prestataire attentifs aux questions écologiques Choisir un serveur adapté à ses besoins Réduire l'utilisation de consommables Conclusion Comment utiliser les TIC au service du développement durable? Télétravail, téléactivités et réunions à distance Télétravail et téléactivités a. Tenir compte des impacts limités sur l'environnement b. Réfléchir aux impacts en matière économique et social Réunions à distance Déplacements et mobilité Éléments de problématique bis rue de l Europe Balma - tél : mél : page 2

4 3.2.1.a. Mobilité durable et transports publics b. Le rôle des collectivités en matière de transports publics Les apports possibles des TIC a. Améliorer la visibilité et l'offre de transports publics b. Favoriser le co-voiturage c. Faciliter le transport à la demande d. Autopartage ou carsharing e. Faciliter la gestion des transports publics Collecte et tri des déchets ménagers Éléments de problématique Apports possibles des TIC a. Améliorer la qualité et l'efficacité des dispositifs de collecte des ordures ménagères des collectivités b. Responsabiliser les citoyens à leurs consommations en incitant au tri selectif Gestion des ressources naturelles Éléments de problématique Usages possibles des TIC a. Responsabiliser les citoyens à leurs consommations énergétiques b. Maitriser sa consommation d'énergie c. Sécuriser les personnes face aux risques naturels d. Améliorer la gestion environnementale par la télérelève e. Observer et gérer l'environnement f. Informer et sensibiliser à l'environnement et au développement durable Télésanté et télémedecine Problématique Apports possibles des TIC a. Faciliter les soins à domicile notamment dans le cadre de l'hospitalisation à domicile b. Permettre les interventions médicales et les diagnostics à distance c. Permettre l'accès et le transfert de données médicales d. Favoriser la diffusion d'information et de ressources en ligne sur la santé tant pour le public que pour les professionnels bis rue de l Europe Balma - tél : mél : page 3

5 OTeN et IRIS L'Observatoire des Territoires Numériques a pour objectif de favoriser le développement durable des territoires dans la société en réseau. C'est un lieu privilégié d'échanges et d'information sur les technologies et usages du numérique et sur les enjeux de la société de l'information pour les territoires. L'OTeN est une association qui s'adresse directement ou indirectement à tous les acteurs des territoires : régions, départements, communes et intercommunalités. Son Conseil d'administration regroupe les principales associations d'élus ou de collectivités. IRIS est un projet d'intelligence collective animé par l'oten et porté par 10 régions pilotes en matière de développement numérique, avec le soutien de la Caisse des dépôts et consignations et du réseau des CCI. La base de données de projets numériques innovants d'iris comprend plus de 250 monographies qualifiées et détaillées, régulièrement mises à jour, complétées par des études régionales et thématiques. IRIS constitue un outil de projection au service des politiques numériques territoriales. cf. 1 bis rue de l Europe Balma - tél : mél : page 4

6 La relation des TIC au développement durable 1.1. Qu'est ce que le développement durable? Le développement durable a été défini comme le développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs par le rapport Brundtland (du nom du Premier ministre de Norvège), publié en Ce concept est au cœur d un nouveau projet de société permettant de remédier aux excès et aux dysfonctionnements d un mode de développement dont les limites ont été dénoncées dès le début des années Le développement durable, apparaît moins comme un modèle «scientifique» que comme cadre d'action et processus de transformation dans lequel l'exploitation des ressources, le choix des investissements, l'orientation des changements technologiques et institutionnels sont rendus cohérents avec l'avenir comme avec les besoins du présent. Ce nouveau modèle tente également de concilier l efficacité économique, le progrès social et la préservation des écosystèmes et d établir un lien vertueux entre ces trois piliers. A ces trois piliers s'ajoute un enjeu transversal, indispensable à la définition et la mise en œuvre de politiques et d'actions relatives au développement durable : la gouvernance. La gouvernance consiste en la participation de tous les acteurs (citoyens, entreprises, associations, élus...) au processus de décision. La gouvernance est une forme de démocratie participative. L'approche du développement durable se veut plus pragmatique que théorique : il s'agit d'intégrer les impacts d'ordre environnemental, social, économique et démocratique dans tous les choix politiques ou techniques. C'est en sens que l'interaction avec les technologies de l'information doit être analysée. En quoi les projets numériques portés par les collectivités répondent à ces dimensions. EN SAVOIR PLUS : Liens vers quelques ressources Définition du Ministère de l'écologie : Developpement.html Centre de ressources du développement durable : Comprendre et mesurer la relation des TIC et du développement durable Les TIC sont des technologies génériques et transversales qui influencent l ensemble de l économie et la société et interagissent avec celles-ci. Les TIC concernent aussi bien le travail que l organisation économique, le fonctionnement des états, la culture et la communication. Le vocabulaire glisse imperceptiblement des technologies de l information à la société de l information ; la dimension sociétale est incontournable. L'utilisation du terme «impact» pour parler des relations entre TIC et développement durable implique une relation causale où l'idée de système devrait prévaloir alors que la 1 bis rue de l Europe Balma - tél : mél : page 5

7 rétroaction entre les deux notions est plus évidente. Evaluer la relation des TIC au développement durable avec précision est une tâche complexe car les TIC interviennent dans l'ensemble des secteurs d'activités et interagissent donc avec un nombre important de facteurs d'ordre économique, social et environnemental. Il est donc actuellement impossible d'évaluer leur incidence globale d'autant plus que le développement durable se situe à l intersection des sphères sociétale, économique et environnementale La mesure des effets des TIC sur l'environnement Une première manière de qualifier la relation des TIC au développement durable est de distinguer les impacts directs, les effets indirects et les effets rebonds du numérique sur l'environnement Les effets directs Récemment encore largement ignoré parce que considérées comme immatérielles, les TIC ont pourtant un impact réel sur l'environnement. En avril 2007, Gartner estimait que le secteur des TIC était responsable d'environ 2% des émissions de CO2. Par ailleurs, Energy Saving Trust (Royaume-Uni) prévoit 1 que d'ici 2020, 45% de la consommation d'électricité des ménages seraient dues aux équipements électroniques (écrans TV, informatique,...) La construction des équipements informatiques nécessite des composants toxiques tels que le silicium et les métaux lourds et provoque une importante une consommation d'énergie en raison notamment de la nécessité de transporter les milliers de composants à assembler. Par ailleurs, le cycle de vie d'un produit informatique est beaucoup plus long que la durée de son utilisation. Si en 1997, la durée d'utilisation d'un ordinateur était de 6 ans, elle n'est plus que de deux ans en Il est prévu un nombre de 1,3 milliard d'ordinateurs dans le monde d'ici à La question de la fin de vie de ces produits jugés obsolètes plus en raison de leur insuffisant niveau de performance que leur dysfonctionnement pose la question du recyclage. Car le retraitement des DEEE (Déchets d'equipement Electriques et Electroniques) qu'impose la loi peut toutefois conduire à leur exportation vers des pays en développement. Ainsi, 60% à 80% des déchets informatiques des Etats-Unis seraient exportés en direction de pays comme la Chine, Hong Kong ou encore l'irlande, qui stockent respectivement 47%, 16% et 12% des déchets dangereux de par le monde. Par ailleurs, en 2004, le Programme des Nations unies pour l environnement évaluait déjà que chaque garage américain recelait en moyenne deux ordinateurs obsolètes en attente d élimination Les effets indirects Les effets indirects sont liés à l'évolution des modes de fabrication, de distribution ou de transports des produits manufacturés. On parle alors de dématérialisation pour désigner la transformation de documents en version numérique, mais également de virtualisation et de démobilisation. La virtualisation est en quelque sorte une dématérialisation 1 July07.pdf/perma/1 1 bis rue de l Europe Balma - tél : mél : page 6

8 complète ou le passage d'un produit physique à un produit virtuel. La possibilité de télécharger des logiciels par Internet, d'écouter de la musique ou d'utiliser des appareils photos numériques permet d'économiser les transports, le stockage, le gravage des cédéroms ou l'impression papier. Les catalogues, dictionnaires, journaux ou bottins de téléphones représentent également une grosse quantité de papier économisée. Les services bancaires en ligne et le commerce électronique permettent d'effectuer différentes opérations à domicile, économisant du temps, des déplacements et du papier. Le passage d'un support physique à un support numérique, comme l'utilisation des fichiers mp3 à la place des CD audio, évite la production de ces derniers. La vente en ligne diminue les entrepôts de stockage et permet idéalement de produire «à la demande», ce qui permettrait d'éviter une surproduction et des déchets. On parle de démobilisation lorsque des transports sont remplacés par des communications comme c'est le cas en matière de téléconférence, le transfert de données en ligne, de télétravail ou de téléprésence. Les technologies de l'information et de la communication (TIC) sont censées ainsi réduire les impacts environnementaux. Cependant, la dématérialisation se limite à certains produits. Dans certains cas, les nouveaux produits "virtuels" ne remplacent pas mais s'ajoutent aux produits traditionnels, ce qui contribue à augmenter les possibilités de consommation. Les impacts peuvent également se déplacer. Ainsi, le commerce électronique permet peut-être de réduire les émissions au niveau des déplacements et du stockage mais d'autres formes de transports (en particulier aérien) augmentent, car les produits doivent être livrés plus rapidement et l'accès à des nouveaux marchés plus éloignés géographiquement est facilité. La consommation d'emballages est également plus élevée lorsque les produits sont livrés à domicile. La transformation de marchandise physique en marchandises virtuelles n'est par ailleurs jamais complète. Ainsi le bureau sans papier s'est avéré être un mythe, puisque la consommation de papier a augmenté parallèlement au stock d'équipement électronique dans les bureaux. Le Canada, le plus grand exportateur de papier a plus que doublé ses ventes depuis 10 ans. Or, la fabrication de papier engendre de fortes consommations d'énergie et de matière. La Gestion Electronique Documentaire (GED) contribue en principe à la réduction de consommation de papier mais, sans conduite du changement auprès des utilisateurs, les TIC peuvent n avoir aucun impact positif voire même provoquer une augmentation des impressions papier après la mise en place d une GED. L avantage écologique de la lecture sur PC n est pas évident. Selon une étude japonaise, la comparaison entre un journal reçu par abonnement papier et un journal reçu par abonnement électronique (sans impression papier) montre que la version électronique est avantageuse en termes de CO2 seulement si on passe moins de 1.3 h sur un PC fixe et moins de 1.7 h avec un PC portable Les effets rebonds L'effet rebond (ou effet boomerang) regroupe l'ensemble des effets à moyen et à long terme induits par une par une utilisation massive des TIC. Ces effets liés à l'évolution des 2 YAGITA H., TAHARA K., GENCHI Y., SAGISAKA M., INABA A., MATSUNO Y., The evaluation of the amount of CO2 emission concerned with information delivery case-studies for net-delivery type newspaper, SETAC, 11th LCA Case Studies Symposium Abstracts, bis rue de l Europe Balma - tél : mél : page 7

9 modes de vie et des valeurs sociales sont beaucoup plus difficiles à prévoir et à étudier. Il est observé lorsque le gain en efficacité rendu possible grâce à l'utilisation des TIC est compensé par l'augmentation de la demande et donc des volumes produits avec les conséquences induits en termes de consommation d'énergie, de transport, etc. Autrement dit, si on estime que les TIC permettent de gagner du temps et de l'argent, la question posée est à quoi vont-elles être utilisés? Si Internet permet généralement une baisse des prix, est-ce que cela va engendrer une plus grande consommation et donc plus de nuisances? On observe le même phénomène avec les transports aériens de personnes, la facilité de contact par stimulant les déplacements. Ces trajets pourront-ils être en partie substitués par la téléconférence ou le télétravail? Ce dernier permet d'éviter les transports jusqu'au lieu de travail et de limiter la surface nécessaire aux entreprises et ainsi de nouvelles constructions. D'un autre côté, est-ce que le fait de se déplacer moins souvent pour aller travailler va changer nos habitudes? Un autre effet de rebond est la re-matérialisation qui consiste à imprimer ou à graver sur un support des informations en provenance de l'internet Les TIC face aux principes du développement durable Une autre façon d'examiner la relation des TIC au développement durable est d'analyser le lien entre les TIC et les principes du développement durable tels qu'arrêtés lors de la Conférence de Rio en L'examen de la relation des TIC aux grands principes du développement permet de sortir d'une approche uniquement orientée sur les impacts environnements et de raisonner moins avec un regard scientifique et davantage sur le cadre d'action du développement durable TIC et principe de précaution Le principe de précaution donne la possibilité de revenir sur des actions lorsque leurs conséquences ne sont pas sûres et que l'état des connaissances actuelles ne permet pas de prévoir et de connaître toutes les éventuelles incidences à long terme. C'est au nom du principe de précaution et malgré l'absence d'étude scientifiques affirmant que le wifi présente un risque sanitaire que la mairie de Paris a dû accepter de supprimer les connexions wifi en accès libre dans six arrondissements au motif que les équipes souffraient «de maux de têtes, de vertiges et de douleurs musculaires» depuis leur installation. L'application de ce principe pose des questions aux opérateurs de téléphonie mobile, les antennes relais étant exemptées du principe de précaution. En annulant le 17 décembre 2003 des arrêtés municipaux de dix-sept villes des Alpes-Maritimes et du Var, la cinquième chambre du tribunal administratif de Nice a porté un sacré coup aux partisans du principe de précaution. C est sur la base de ce principe que les élus locaux, dont ceux de Fréjus et de Grasse, avaient interdit aux opérateurs d installer au centre de leurs communes des antennes relais de téléphonie mobile. L exigence de la preuve d un «risque sérieux» en matière d antenne de téléphonie 1 bis rue de l Europe Balma - tél : mél : page 8

10 mobile réduit encore le recours au principe de précaution. Or, si on lit l article L du Code de l environnement, c est bien «l absence de certitudes, compte tenu des connaissances scientifiques et techniques du moment, [qui] ne doit pas retarder l adoption de mesures effectives et proportionnées visant à prévenir un risque de dommages graves et irréversibles à l environnement à un coût économiquement acceptable». Se référer au principe de précaution, c est accepter que des critères relatifs à l avenir de la vie en société puissent modifier de manière significative la logique de l innovation technologique (Salomon, 2005). C est aussi introduire de nouvelles modalités dans le développement technologique comme celles de la réversibilité de certains choix, la réévaluation continue de l état des connaissances par rapport à l état des controverses ou, enfin, la primauté du long terme TIC et principe de participation Ce principe rejoint la notion de «gouvernance». Le développement durable entend promouvoir la démocratie participative car il implique la participation de tous les acteurs de la société civile au processus de décision. Il s'agit d'associer les citoyens aux projets qui les concernent et de trouver des compromis. Comme le montre un rapport européen sur les TIC et la gouvernance 3, les technologies de l'information et de la communication (TIC) peuvent considérablement augmenter la transparence et ouvrir de nouvelles voies de participation, mais leur intégration aux processus démocratiques peut aussi générer des problèmes et des controverses. L'expérience de la Commune de Grigny 4 (69) va dans ce sens. L'introduction du vote électronique direct dans une multitude de domaines pourrait faire par exemple perdre aux électeur le sens des responsabilité vis-à-vis des décisions si le vote devient trop routinier et trop éloigné du processus d'évaluation politique TIC et principe d'intégration (globalité et transversalité) Il s'agit d'entreprendre une démarche globale, et non sectorielle. Cela exige de prendre en compte simultanément et de façon systémique les dimensions économique, sociale et environnementale. L'adoption d'une démarche transversale qui consiste à fédérer les différentes personnes compétentes concernées autour d'un projet est alors nécessaire. Les TIC présentent quelques caractéristiques spécifiques qui les distinguent des autres techniques. La première réside dans les notions de système et de programme qui sont au cœur de l informatique. La notion de système fait référence à une technologie structurée, englobante, faite de relations hiérarchisées et susceptible d étendre ses impacts au-delà de son champ d application. La notion de programme, en revanche, renvoie à une technologie flexible et modulable selon les projets qu elle sert TIC et principe de subsidiarité La subsidiarité demande à traiter les problèmes au plus près de l'endroit où ils se posent. Ce principe a pour but de mettre en cohérence des objectifs recherchés par les institutions ayant des compétences complémentaires et de rapprocher la prise de bis rue de l Europe Balma - tél : mél : page 9

11 décision des acteurs qui en subiront les conséquences. Ce principe est le garant de la mobilisation des acteurs locaux dans une stratégie de développement durable. L'exemple de l'e-administration montre que les TIC peuvent favoriser une meilleure répartition et d'organisation des services publics sur un territoire. Les modes de travail collaboratif et le partage de l'information que facilitent les TIC peuvent ainsi faciliter la mise en application du principe de subsidiarité Le principe de responsabilité Le développement durable n'est possible que si chacun en prend conscience, se l'approprie, s'interroge sur le sens de ses actes et prend ses responsabilités. Ce principe est en lien avec celui de précaution et trouve des applications comme par exemple la mise en place du système «pollueur-payeur». Différentes affaires juridiques relatives à l'hébergement des sites web ou des noms de domaines, la problématique du spam (ou pourriel), l'hétérogénéité des acteurs impliqués dans la gouvernance, les logiques de co-régulation ou d'autorégulation promues par certains obligent à revoir les mécanismes traditionnels de régulation et les responsabilités en matière de responsabilité Principe de solidarité Le principe de solidarité dans l espace (entre les territoires) et dans le temps (entre les générations) renvoie notamment à la réduction des inégalités entre les territoires (Nord Sud), pour éviter que les pays riches se développent au détriment des pays pauvres. Les Pays du Sud sont désavantagés en matière d'accès à l'internet en raison de la configuration pyramidale du réseau qui favorise la mise en place de dorsales d'interconnexion là où le trafic est le plus important. Les initiatives mondiales tendant à revoir ces règles de fonctionnement vers un déploiement des infrastructures des télécommunications plus équitables restent limitées Mesurer le développement durable dans le contexte du développement numérique Quelle que soit la méthode adoptée, qualifier avec précision des effets des TIC sur le développement durable est donc complexe en raison des liens forts entre ces deux notions. Une approche quantitative permet d'apporter des éléments plus précis même si elle ne permettra de ne prendre en compte les effets indirects et les effets boomerang que sur la base d'hypothèses approximatives. C'est le cas de l'étude du FFTH Council 5 visant à montrer que l impact environnemental du déploiement d un réseau de fibre optique jusque chez l'abonné (Fiber to the Home) sera positif sur une période inférieure à 15 ans en moyenne Réaliser un bilan carbone «numérique» Une première approche quantitative est de calculer l'emprunte écologique ou réaliser un bilan carbone de ses projets et/ou infrastructures numériques bis rue de l Europe Balma - tél : mél : page 10

12 Le bilan carbone est un outil de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre développée par l'ademe. Son objet est de permettre, à partir de données facilement disponibles, une évaluation des émissions directes ou induites par une activité professionnelle, économique ou non. Le bilan carbone est donc un outil permettant de tenir une «comptabilité carbone» d'un projet numérique ou d'une infrastructure informatique. Relativement précise mais lourde à mettre en œuvre, cette démarche ne prend en compte que la dimension environnementale du développement durable. D'autres outils permettent plus rapidement de calculer la consommation énergétique de son parc informatique. En savoir plus : Bilan carbone de l'ademe : Exemple d'outil de caclul de la consommation d'un parc informatique : Faire un écobilan de projets numériques L'écobilan ou Analyse de Cycle de Vie (ACV) est une méthode de comptabilité des impacts environnementaux qui mesure l'impact sur l'environnement d'un produit ou d'un service pendant tout son cycle de vie, de l'extraction des ressources à l'élimination des déchets. Elle permet de considérer toute la chaîne des acteurs concernés : production, transport, consommation. Plusieurs techniques peuvent être utilisées pour effectuer les calculs : méthode processus, méthode I/O méthode IMPACT2002+ pour quantifier les impacts environnementaux dans quatre classes de dommage : la santé humaine, la qualité des écosystèmes, le réchauffement climatique et l'utilisation de ressources. Cette méthode a été utilisée sur quatre services proposés de l'opérateur historique : la télé-échographie robotisée, qui permet le traitement des données échographiques par un spécialiste distant ; le Gluconet, un système de saisie des données glycémiques de patients diabétiques ; la Borne Contact Visiophonique, un guichet virtuel pour des services administratifs ; la télé-assistance à domicile, qui permet une convalescence à domicile plutôt qu'en milieu hospitalier. L'écobilan des services a montré un fort potentiel de réductions des impacts environnementaux, à condition de respecter certaines précautions : dans la plupart des cas, les déplacements effectués en voiture sont la principale contribution à l'impact environnemental. Il faut tout d'abord privilégier les régions périphériques, où le déplacement économisé est significatif, en mettant l'accent sur les solutions de mobilité douce. Ensuite il faut optimiser l'occupation des salles et l'utilisation du matériel électronique, ce qui permet une réduction de l'impact global : en effet, particulièrement pour le matériel électronique, l'optimisation de la phase d'utilisation est essentielle pour réduire l'impact du à la consommation électrique élevée et à la faible durée de vie de ces appareils. En dernier lieu, une première estimation des effets indirects montrent leur importance et la nécessité d'approfondir l'étude 1 bis rue de l Europe Balma - tél : mél : page 11

13 environnementale par des études sociologiques et statistiques. Selon le même esprit que l'analyse de Cycle de Vie, le TCO (Total Cost of Ownership, pour Coût total de possession) représente le coût global d'un bien (un système informatique par exemple) tout au long de son cycle de vie, en prenant non seulement en compte les aspects directs (coûts matériels tels qu'ordinateurs, infrastructures réseaux, etc. ou logiciels tels que le coût des licences), mais également tous les coûts indirects (coûts cachés) tels que la maintenance, l'administration, la formation des utilisateurs et des administrateurs, l'évolution, le support technique et les coûts récurrents (consommables, électricité, loyer, etc.). En savoir plus : Environmental impacts and benefits of information and communication technology infrastructure and services, using process and input-output life cycle assessment Mettre en place des indicateurs Les méthodes de bilan carbone ou d'éco bilan sont relativement lourdes à mettre en œuvre et, pourtant, elles ne peuvent prétendre à aborder toutes les dimensions du développement durable. L'utilisation d'indicateurs permet de suivre plus facilement les progrès qu'un projet a accompli en matière de développement durable en faisant des comparaisons à différentes étapes clefs de son déroulement. La définition d'indicateurs mesurant la situation de départ et les tendances ultérieures permet d'évaluer les implications des décisions et des choix actuels et suivre les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs de développement durable. Ces indicateurs se doivent de répondre et de croiser les différentes dimensions (environnement, économie, social, gouvernance) et les principes du développement durable. Mais la difficulté est surtout de disposer d indicateurs qui soient pertinents à l échelle utilisée, mis à jour, lisibles par tous, suffisamment porteurs de sens Plusieurs organismes internationaux, nationaux ou régionaux se sont intéressés à la création d indicateurs dans le secteur des TIC : l ITU (International Telecommunication Union) ; le Word Economic Forum utilisant comme indice le NRI (Networked Readiness Index) le sommet mondial d information réunissant de nombreux organismes (Partnership) la SIBIS (Statistical indicators for benchmarking the Information Society) en Europe l UNESCO. Toutes ces initiatives ont abouti, selon les préoccupations des différents acteurs, à des objectifs différents. La plupart ont mis l accent sur les infrastructures, mis à part l initiative de SIBIS, plus orientée vers les services. Par ailleurs il y a davantage d indicateurs concentrés sur la pénétration des TIC dans un territoire que sur leur usage et encore moins sur les impacts. La Commission du développement durable des Nations Unies (CDD-ONU), la Commission européenne (CE) et l OCDE ont défini différentes grilles d indicateurs pour suivre les tendances du développement durable. Ces grilles témoignent de divergences notables sur l importance qu elles accordent à telle ou telle dimension et donc sur le contenu 1 bis rue de l Europe Balma - tél : mél : page 12

QU EST-CE QUE LE GREEN IT?

QU EST-CE QUE LE GREEN IT? QU EST-CE QUE LE GREEN IT? Lorraine Face à la croissance exponentielle de l informatique à partir des années 1980, de nouvelles préoccupations liées à la consommation d énergie et au recyclage du matériel

Plus en détail

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Programme 1. PCI : la présentation 2. Green IT : la définition 3. GEPI : la boîte

Plus en détail

Bearstech. Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011. Johan Charpentier. Bearstech Green Datacenters

Bearstech. Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011. Johan Charpentier. Bearstech Green Datacenters Bearstech Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011 Johan Charpentier Bearstech Green Datacenters Bearstech Bearstech est une société coopérative d ingénieurs spécialisée en infogérance, en hébergement

Plus en détail

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Face à des budgets de plus en plus serrés, des inquiétudes sur l empreinte écologique, ainsi que des coûts de plus en plus élevés

Plus en détail

Mon ordinateur est-il énergivore? Poluant mon ordinateur?

Mon ordinateur est-il énergivore? Poluant mon ordinateur? Mon ordinateur est-il énergivore? Poluant mon ordinateur? La problématique en quelques chiffres : Les machines sont actuellement 360 fois trop puissantes pour faire de la bureautique et de l'internet (surf

Plus en détail

La GEIDE. Dans une solution GEIDE, il est possible d'associer au sein même d'un dossier:

La GEIDE. Dans une solution GEIDE, il est possible d'associer au sein même d'un dossier: La GEIDE Historique de La GEIDE Anciennement "Archivage électronique", La Gestion électronique de Documents "GED" est apparu dans les années 80. Mais le terme GED paraissait restrictif par rapport à ses

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

Formations en. éco-conception Catalogue 2014

Formations en. éco-conception Catalogue 2014 Formations en Catalogue formations éco-conception 2013 éco-conception Catalogue 2014 1 Présentation d ENVOLEA ENVOLEA est une société de conseil industriel, d études et de formation en écoconception et

Plus en détail

CONSEIL D'ORIENTATION ÉNERGÉTIQUE DANS LES BATIMENTS CAHIER DES CHARGES

CONSEIL D'ORIENTATION ÉNERGÉTIQUE DANS LES BATIMENTS CAHIER DES CHARGES CONSEIL D'ORIENTATION ÉNERGÉTIQUE DANS LES BATIMENTS CAHIER DES CHARGES SOMMAIRE Introduction page 2 I - Objectifs du COE page 2 II - Description de la prestation page 2 III - Modalités de réalisation

Plus en détail

FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille.

FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille. FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille. Avec un objectif : mettre la culture à la portée de

Plus en détail

Notions de puissance et bâtiment durable

Notions de puissance et bâtiment durable Notions de puissance et bâtiment durable La gestion de la puissance électrique La notion de puissance en physique représente une quantité d énergie par unité de temps. La puissance électrique se mesure

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

D ÉVALUATION D UN SI ÉCOLOGIQUEMENT RESPONSABLE?

D ÉVALUATION D UN SI ÉCOLOGIQUEMENT RESPONSABLE? Gildas Bondi Analyse et évaluation des Systèmes d Informations SI ET DÉVELOPPEMENT DURABLE QUELS PEUVENT ÊTRE LES CRITÈRES D ÉVALUATION D UN SI ÉCOLOGIQUEMENT RESPONSABLE? 1 Table des matières Introduction

Plus en détail

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique Initi@tive 2007 - Nice Building a New Electric World I. Le Développement Durable : l'affaire de tous II. L'Efficacité Energétique : défis

Plus en détail

Concepts et définitions

Concepts et définitions Division des industries de service Enquête annuelle sur le développement de logiciels et les services informatiques, 2002 Concepts et définitions English on reverse Les définitions qui suivent portent

Plus en détail

Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012. Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies?

Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012. Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies? Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012 Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies? Christophe CORNE, CEO de Systancia et dotgreen Marchés, technologies Une promesse

Plus en détail

Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC

Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC Guide pratique pour les petites entreprises Table des matières Section 1 : présentation de Windows XP Mode pour Windows 7 2 Section 2 : démarrage

Plus en détail

Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN

Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN SOMMAIRE 01. NATURE et découvertes en quelques chiffres 02. Construire un plan green 03. Mesurer l empreinte écologique 04. Conclusion - 2 01. NATURE

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable FICHE ACTIONS Logica ACTIONS GLOBALES Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Mise en place d ambassadeurs développement durable ACTIONS ENVIRONNEMENTALES Favorise l utilisation

Plus en détail

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Charte régionale de la commande publique responsable La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Préambule Dès 1987 la Commission Mondiale sur l Environnement et le Développement des Nations

Plus en détail

La maîtrise de l énergie par les TIC

La maîtrise de l énergie par les TIC La maîtrise de l énergie par les TIC Les Technologies de l Information et de la Communication au cœur de la production électrique national et de son ajustement en temps réel. Sommaire 1. Notre offre de

Plus en détail

Outil de veille environnementale

Outil de veille environnementale Outil de veille environnementale Qu est ce que la veille? «Activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance active de l environnement pour en anticiper les évolutions» Définition

Plus en détail

Comprendre... Les Effacements

Comprendre... Les Effacements Comprendre... Les Effacements Un effacement est une diminution temporaire de Qu est-ce la consommation d électricité par rapport à une consommation initialement prévue. Cette diminution que c est? est

Plus en détail

Fiche de l'awt Principes d'élaboration de solutions Web interactives

Fiche de l'awt Principes d'élaboration de solutions Web interactives Fiche de l'awt Principes d'élaboration de solutions Web interactives Présentation des principales catégories d'applications Internet et des composants standards d'une application Web interactive Créée

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

Les politiques de développement durable dans les collectivités : Agenda 21

Les politiques de développement durable dans les collectivités : Agenda 21 Les politiques de développement durable dans les collectivités : Agenda 21 Master 1 Science du Management «Gestion des Ressources Humaines» Exposé Management des organisations publiques 23 juin 2014 Groupe

Plus en détail

réduisez la facture électrique

réduisez la facture électrique réduisez la facture électrique et l empreinte carbone de votre parc informatique LE CONSTAT La consommation électrique liée aux TIC représenterait 13% de la consommation totale*. Cette dernière serait

Plus en détail

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Laure BERTHELEMY Mars 2013 L enquête : Le développement de l usage des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) au sein

Plus en détail

Que deviennent tous nos appareils périmés? Chaque année en

Que deviennent tous nos appareils périmés? Chaque année en 4 VIE ET RECYCLAGE DES APPAREILS ET SUPPORTS NUMÉRIQUES Que deviennent tous nos appareils périmés? Chaque année en France, on vend plusieurs millions de tablettes, ordinateurs, smartphones. Et l utilisation

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication.

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication. CONNECTER LES SYSTEMES ENTRE EUX L informatique, au cœur des tâches courantes, a permis de nombreuses avancées technologiques. Aujourd hui, la problématique est de parvenir à connecter les systèmes d information

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉVELOPPEMENT DURABLE Loi sur le DÉVELOPPEMENT DURABLE UNE LOI FONDAMENTALE POUR LE QUÉBEC La Loi sur le développement durable, sanctionnée le 19 avril 2006, établit un nouveau cadre de gestion pour tous les ministères et organismes

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

MODULE 4 : Le choix des outils numériques

MODULE 4 : Le choix des outils numériques MODULE 4 : Le choix des outils numériques Introduction Définition Actions à mettre en œuvre Bonnes pratiques Introduction Introduction Bienvenue dans le «Digital age» Newer is better Introduction PC =

Plus en détail

Housing : le principe

Housing : le principe Housing : le principe Découvrez le principe de fonctionnement d un datacentre Housing Généralités Installation / Mise en place p 02 p 03 Gestion d un datacentre Housing p 04 Octobre 2009 Généralités Qu

Plus en détail

TOSHIBA TEC France Imaging Systems INNOVANT PAR NATURE

TOSHIBA TEC France Imaging Systems INNOVANT PAR NATURE TOSHIBA TEC France Imaging Systems INNOVANT PAR NATURE Introduction Toshiba un acteur engagé dans le Développement Durable depuis plus de 15 ans: Une philosophie d entreprise Un engagement volontaire du

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Investissements d Avenir Développement de l Économie Numérique Appel à manifestation d intérêt Diffusion de la simulation numérique 2014 IMPORTANT ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014 COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES Paris, le 09/05/2014 1 1 Global Compact o Lancé en 2000, le Pacte Mondial des Nations Unies est un

Plus en détail

Bon pour votre image. Bon pour votre budget.

Bon pour votre image. Bon pour votre budget. Business Bon pour votre image. Bon pour votre budget. Economisez des coûts et préservez l environnement. Découvrez comment réduire les déplacements dans votre entreprise, économiser de l énergie et améliorer

Plus en détail

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse Récapitulatif de l étude Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse réalisé par Dr. Fredy Dinkel Carbotech AG, Bâle par ordre de PRS - PET-Recycling Schweiz Contact PRS - PET-Recycling Schweiz Naglerwiesenstrasse

Plus en détail

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse Stratégie du CECODHAS sur l efficacité énergétique et la prévention de la précarité énergétique dans le

Plus en détail

Notre avenir énergétique. Plan de la Nouvelle-Écosse en matière d électricité 2015-2040

Notre avenir énergétique. Plan de la Nouvelle-Écosse en matière d électricité 2015-2040 Notre avenir énergétique Plan de la Nouvelle-Écosse en matière d électricité 2015-2040 Notre avenir énergétique Plan de la Nouvelle-Écosse en matière d électricité 2015-2040 Résumé Contexte La Nouvelle-Écosse

Plus en détail

Economies de papier. Réduire votre empreinte environnementale : chaque salarié consom- ou encore 84 litres de pétrole!

Economies de papier. Réduire votre empreinte environnementale : chaque salarié consom- ou encore 84 litres de pétrole! BUREAU Economies de papier - 30 ramettes par personne, Réduire votre empreinte environnementale : chaque salarié consom- de CO 2 ou encore 84 litres de pétrole! En adoptant des gestes simples au sein de

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PLAN I. PRESENTATION 1. Réseau Carbone 2. Alliance Climat II. PARTENAIRES 1. Mairie du District

Plus en détail

Achat de matériel informatique (PC, Portables, Serveurs) Aspects développement durable. Matinfo3 CNRS - 2013

Achat de matériel informatique (PC, Portables, Serveurs) Aspects développement durable. Matinfo3 CNRS - 2013 Achat de matériel informatique (PC, Portables, Serveurs) Aspects développement durable Matinfo3 CNRS - 2013 Questionnaire pour les postes fixes et portables : Questionnaire DD Dans le présent document,

Plus en détail

L'énergie éolienne permet-elle d'assurer un développement énergétique durable pour le Canada?

L'énergie éolienne permet-elle d'assurer un développement énergétique durable pour le Canada? L'énergie éolienne permet-elle d'assurer un développement énergétique durable pour le Canada? Aperçu de la leçon L'élève doit répondre à la question problème : «L'énergie éolienne permet-elle d'assurer

Plus en détail

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Page 2 L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Lionel MELETON Pôle PID Cetim L économie circulaire en quelques mots Page 3 Pour mémoire, l économie

Plus en détail

equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr

equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr Présentation générale equalogic Qualité est un logiciel de gestion de la qualité. Il s adresse à toute entreprise, certifiée ou non, soucieuse

Plus en détail

10.CARBON DESKTOP : RÉDUIRE SES COÛTS GRÂCE A UN SUIVI INFORMATISE DES DONNÉES DÉCHETS ET ÉNERGIE

10.CARBON DESKTOP : RÉDUIRE SES COÛTS GRÂCE A UN SUIVI INFORMATISE DES DONNÉES DÉCHETS ET ÉNERGIE ÉTUDE DE BENCHMARKING SUR LES DÉCHETS DANS LES MÉTHODOLOGIES D ACTION SUR LES COÛTS ET SUR LES 10.CARBON DESKTOP : RÉDUIRE SES COÛTS GRÂCE A UN SUIVI INFORMATISE DES DONNÉES DÉCHETS ET ÉNERGIE Type de

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011. VARENIO Céline mardi 11 septembre 2007

CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011. VARENIO Céline mardi 11 septembre 2007 La charte pour l environnement au niveau local : enjeux et rôles des actions de communication et de sensibilisation CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011 VARENIO

Plus en détail

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP)

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) CDCPP (2012) 9 le 20 mars 2012 lère Session Plénière Strasbourg, 14-16 mai 2012 CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE 10e Réunion du Conseil

Plus en détail

RC SOFT. SaaS RC SOFT. / solution de gestion à la demande RC SOFT OUTILS D'ANALYSE ACCESSIBILITÉ GESTION DE LA TVA SAISIE & DONNÉES ÉDITIONS & EXPORT

RC SOFT. SaaS RC SOFT. / solution de gestion à la demande RC SOFT OUTILS D'ANALYSE ACCESSIBILITÉ GESTION DE LA TVA SAISIE & DONNÉES ÉDITIONS & EXPORT C O M P TA B I L I T É Le module - Comptabilité permet de tenir l ensemble de votre comptabilité, de la saisie d écritures au bilan. Vous pouvez partager l ensemble des données avec vos collaborateurs

Plus en détail

CHARTE DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE

CHARTE DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE CHARTE DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE 2 Introduction Fondée en 2005, à Paris, I-TRACING est une société de conseil technique, d ingénierie et de services managés spécialisée dans le domaine

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

PLAN DES ACTIONS PREVUES POUR REMEDIER AUX PRINCIPALES DIFFICULTES RELEVEES DANS LE CADRE DE LA CAMPAGNE DE CONTROLE

PLAN DES ACTIONS PREVUES POUR REMEDIER AUX PRINCIPALES DIFFICULTES RELEVEES DANS LE CADRE DE LA CAMPAGNE DE CONTROLE PLAN DES ACTIONS PREVUES POUR REMEDIER AUX PRINCIPALES DIFFICULTES RELEVEES DANS LE CADRE DE LA CAMPAGNE DE CONTROLE Constats réalisés dans le cadre de la campagne de contrôle Les résultats de la campagne

Plus en détail

Centre ressource et d expertise collaboratif en Analyse en Cycle de Vie en région Nord-Pas de Calais. www.avnir.org

Centre ressource et d expertise collaboratif en Analyse en Cycle de Vie en région Nord-Pas de Calais. www.avnir.org Centre ressource et d expertise collaboratif en Analyse en Cycle de Vie en région Nord-Pas de Calais. www.avnir.org La plateforme [avnir] a pour objectif de favoriser l intégration de l ACV dans les démarches

Plus en détail

La notion de Développement Durable est illustrée par la figure suivante : Développement durable. Social

La notion de Développement Durable est illustrée par la figure suivante : Développement durable. Social LE DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES PETITES ENTREPRISES ET LES ARTISANS. La notion de Développement Durable est une thématique à la mode. Elle est largement reprise dans les médias et devient une donnée

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets 28.09.11 : Signature des conventions avec l ADEME Le meilleur déchet

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi?

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi? Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie Les chiffres clés Et moi? Bilan Green IT mars 2011 Bilan Green IT mars 2011 Pourquoi un bilan Green IT? > CONTEXTE En France, la loi sur la Responsabilité

Plus en détail

En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise

En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise En savoir plus sur : Services en ligne, SaaS, IaaS, Cloud - 201305-2/5 SaaS, IaaS, Cloud, définitions Préambule Services en ligne,

Plus en détail

Politique environnementale et de développement durable Plan d'actions environnementales 2015 2020

Politique environnementale et de développement durable Plan d'actions environnementales 2015 2020 Politique environnementale et de développement durable Plan d'actions environnementales 2015 2020 La direction de l Hôpital général juif (HGJ) s'engage { respecter ses engagements en matière d environnement,

Plus en détail

La dématérialisation des procédures de marchés publics

La dématérialisation des procédures de marchés publics La dématérialisation des procédures de marchés publics Définition La dématérialisation des procédures de marchés publics consiste en l utilisation de la voie électronique pour les échanges d informations

Plus en détail

Analyse des visites énergie réalisées par les CCI de Rhône-Alpes en 2011 et 2012

Analyse des visites énergie réalisées par les CCI de Rhône-Alpes en 2011 et 2012 Analyse des visites énergie réalisées par les CCI de Rhône-Alpes en 2011 et 2012 Depuis 2006, les CCI de Rhône-Alpes, en partenariat avec l ADEME et le Conseil Régional, s attachent à promouvoir la maîtrise

Plus en détail

La gestion des flux d information : EDI

La gestion des flux d information : EDI La gestion des flux d information : EDI Introduction EDI (définition, composants, types et domaines d application) Les enjeux de l EDI La mise en œuvre de l EDI Conclusion Introduction Tâches Création

Plus en détail

AdWords Faites la promotion de votre entreprise sur Google avec MidiMédia

AdWords Faites la promotion de votre entreprise sur Google avec MidiMédia Faites la promotion de votre entreprise sur Google avec MidiMédia Nous créons vos annonces Nos experts, créent vos annonces et choisissent des mots clés qui sont des mots ou des expressions en rapport

Plus en détail

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Charte environnement Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Située à coté d un site naturel sensible, avec le recyclage au cœur de l histoire et de l activité

Plus en détail

TI et développement durable : les défis écologiques des TIC

TI et développement durable : les défis écologiques des TIC TI et développement durable : les défis écologiques des TIC SOLUTIONS DE GESTION PRÉPARÉE ET ANIMÉE PAR Cyrille Maltot CONSEILLER ET ASSOCIÉ PRINCIPAL CHEZ SYNAIRGIS CONFÉRENCE POUR : CACPUQ DATE : 9 mai

Plus en détail

COBIT (v4.1) INTRODUCTION COBIT

COBIT (v4.1) INTRODUCTION COBIT COBIT (v4.1) Un référentiel de «bonnes pratiques» pour l informatique par René FELL, ABISSA Informatique INTRODUCTION Le Service Informatique (SI) est un maillon important de la création de valeur dans

Plus en détail

ACCEDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE

ACCEDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE Pour garder le contact avec leur entreprise, de plus en plus de collaborateurs ont besoin d accéder à leurs emails lorsqu ils sont en déplacement ou à domicile. Cet accès distant est facilité si la messagerie

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES

ACTIONS GLOBALES. Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES FICHE ACTIONS Réseau Coursiers ACTIONS GLOBALES Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des clients aux risques de pollution liés aux

Plus en détail

Architecte d infrastructures informatiques

Architecte d infrastructures informatiques Architecte d infrastructures informatiques E1C23 Infrastructures informatiques - IR L architecte d infrastructures informatiques pilote la conception, le déploiement et la mise en oeuvre d'architectures

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

ACCÉDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE

ACCÉDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE ACCÉDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE Lorraine Pour garder le contact avec leur entreprise, de plus en plus de collaborateurs ont besoin d accéder à leurs emails lorsqu ils sont en déplacement ou à domicile.

Plus en détail

Récupération de l eau de pluie

Récupération de l eau de pluie Récupération de l eau de pluie La station récupère les eaux de pluie. Acte citoyen en France, mesure obligatoire en Belgique, la récupération des eaux de pluie est une alternative très intéressante pour

Plus en détail

DES CHAUDIERES BOIS AUX ATELIERS MUNICIPAUX

DES CHAUDIERES BOIS AUX ATELIERS MUNICIPAUX DOSSIER DE PRESSE DES CHAUDIERES BOIS AUX ATELIERS MUNICIPAUX Lundi 24 janvier 2011-11h Ateliers Municipaux Route de Figeac- Cahors sommaire

Plus en détail

ID Concept. Informatique et Communications. 21 rue d Esbly 77150 Lésigny Tél : 01 60 02 07 51 Fax : 01 60 62 99 92 Mail : info@id concept.

ID Concept. Informatique et Communications. 21 rue d Esbly 77150 Lésigny Tél : 01 60 02 07 51 Fax : 01 60 62 99 92 Mail : info@id concept. ID Concept Informatique et Communications Spécialiste de l informatique depuis 1996 ID Concept ID Concept 21 rue d Esbly 77150 Lésigny Tél : 01 60 02 07 51 Fax : 01 60 62 99 92 Mail : info@id concept.com

Plus en détail

Commande publique durable en Europe. Achat de matériel informatique de bureau

Commande publique durable en Europe. Achat de matériel informatique de bureau Commande publique durable en Europe Achat de matériel informatique de bureau Plan Introduction Consommations d énergie Label Critères Notion de coût global Recommandations d usage Politiques d achats Exemples

Plus en détail

Communiqué 8 novembre 2012

Communiqué 8 novembre 2012 Communiqué 8 novembre 2012 Les conditions du déploiement de l Internet à très haut débit en France et en Europe Coe-Rexecode mène depuis plusieurs années un programme de recherche approfondi sur l impact

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Des actions prises aujourd hui pour demain

POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Des actions prises aujourd hui pour demain POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Des actions prises aujourd hui pour demain POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PRÉAMBULE L Assemblée générale des Nations Unies constituait la Commission mondiale de l

Plus en détail

1 Les clés de lecture du livre

1 Les clés de lecture du livre 1 Les clés de lecture du livre 1 Les clés de lecture du livre La logique de notre ouvrage Cet ouvrage est destiné aux lecteurs ne connaissant pas l ingénierie système et qui veulent comprendre rapidement

Plus en détail

Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011

Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011 Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011 1 20 Qu est- ce que le Cloud Computing? définitions applications pratiques

Plus en détail

Liste des sujets COO 2012-2013

Liste des sujets COO 2012-2013 Liste des sujets COO 2012-2013 Entreprise de gestion de benne et acheminement des déchets : Wall-E La société Wall-E est spécialisée dans la production, la gestion et l exploitation des bennes à ordure

Plus en détail

Développement Durable

Développement Durable Développement Durable LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DANS MON ENTREPRISE *Identifier les enjeux du développement durable pour son entreprise. *Mettre en place les outils et les méthodes pour initier la démarche

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud Computing

Veille Technologique. Cloud Computing Veille Technologique Cloud Computing INTRODUCTION La veille technologique ou veille numérique consiste à s'informer de façon systématique sur les techniques les plus récentes et surtout sur leur mise à

Plus en détail

Power Web Monitoring Tout savoir pour mieux gérer. Web enabled Power & Control

Power Web Monitoring Tout savoir pour mieux gérer. Web enabled Power & Control Power Web Monitoring Tout savoir pour mieux gérer Web enabled Power & Control TM Tout savoir pour mieux gérer Avec Transparent Ready, les tableaux MCset intègrent les technologies du Web pour vous permettre

Plus en détail

Le Cercle Vertueux du Cloud Public

Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cloud public rencontre un intérêt croissant auprès de tous les directeurs IT voulant planifier les stratégies informatiques de leur

Plus en détail

Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie

Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie date Améliorer du jour votre Libellé performance énergétique : les dispositifs d accompagnement 4 novembre 2014 Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie Aline PIERRE

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Adoptée par le Conseil d administration le 15 mai 2008 par sa résolution CA-265-2647, mise à jour le 15 novembre 2012 par la résolution CA-301-3112 1. PRÉAMBULE Alors

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR

Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR Décembre 2012 Réalisé pour le compte du Groupe SFR par Biens Communs et Factea Durable Sommaire I PRÉSENTATION... 1 I.1 DESCRIPTION DE LA PERSONNE

Plus en détail

Consommation et alimentation responsable. 17 novembre 2010 à l Agora

Consommation et alimentation responsable. 17 novembre 2010 à l Agora 5 e RDV Citoyen Consommation et alimentation responsable 17 novembre 2010 à l Agora Les marchés publics de la ville de Nanterre Mme Ghislaine JUBLIN Responsable du service achats - approvisionnements Sommaire

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail