Journées techniques Ouvrages d Art 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Journées techniques Ouvrages d Art 2013"

Transcription

1 Journées techniques Ouvrages d Art 2013 Dijon, Mercredi 05 et Jeudi 06 juin Viaducs d'accès au viaduc de Caronte sur l'a55 : Le projet de réparation et le suivi de chantier des tabliers Est 6 juin 2013

2 Viaducs d'accès au viaduc de Caronte sur l'a55 : Le projet de réparation et le suivi de chantier des tabliers Est Description des ouvrages Description de la pathologie Réparation structurelle des ouvrages en béton précontraint Suivi des travaux de réparation

3 Description des ouvrages Ouvrages d accès Nord en béton précontraint 259,5 m soit 5 travées de 45 m et une travée de rive sur culée de 34,5 m. 6 piles de hauteurs variables, dont une pile-culée fondée sur pieux avec chevêtre commun au viaduc métallique Viaduc métallique principal pont métallique à béquilles, de 300 m de long et 29,90 m de largeur Ouvrages d accès Sud en béton précontraint 314.5m, 6 travées de 45 m et une travée de rive sur culée de 44,5 m 7 piles de hauteurs variables : 4 sont fondées sur pieux une pile-culée avec chevêtre commun au viaduc métallique

4 Description des ouvrages tabliers «jumeaux» piles culées avec chevêtre commun au viaduc métallique

5 Description de la pathologie Tablier n 2 - Travée 2 (Poutre Ouest Face Est) Fissures traversantes, «battent» sous circulation Fissure sur joint de couplage Acier passif sectionné sur le joint

6 Description de la pathologie pathologie due : à un mauvais fonctionnement des coupleurs à la non prise en compte des effets du gradient et du fluage dans le dimensionnement de la précontrainte Manchon de raboutage câble BBR Extrait circulaire_83 du _BBRB_BBRV

7 Description de la pathologie Historique des études et investigations Premiers constats : 1979 à à 1982 Mesures de battements de fissures 1983 Recalculs 1986 mesures sur les coupleurs er APROA 1996 à 1998 inspections détaillées 2003 à 2005 APROA réparation structurelle et superstructures 2008 Renforcement parasismique - compléments d'études et optimisation 2009 Étude du risque de liquéfaction - Viaduc de Caronte 2010 APROA complémentaire suite avis Sétra et études 2008 et 2009 DCE et AO de la réparation structurelle et du durcissement au séisme

8 Réparation structurelle des ouvrages en béton précontraint Principe de réparation structurelle : précontrainte extérieure dimensionnée de telle sorte que : dans les zones injectées : section toujours comprimée sous l'action des charges extérieures combinées à l'els fréquent et sous les seuls effets de la précontrainte ; à l'els rare, vérification en section fissurée selon les prescriptions de la classe III du BPEL(*) ; à l'elu, vérification en section fissurée avec limitation des déformations selon les prescriptions du BPEL(*) ; partout ailleurs, la précontrainte additionnelle n'entraîne que des compressions dans l'ensemble des sections (*) calcul en fourchette haute : bon fonctionnement des coupleurs basse : diminution de 30% de l'effort de précontrainte transmis dans la section.

9 Réparation structurelle des ouvrages en béton précontraint

10 Réparation structurelle des ouvrages en béton précontraint

11

12 Réparation structurelle des ouvrages en béton précontraint

13 Réparation structurelle des ouvrages en béton précontraint Têtes de piles courantes Ajout de butées parasismiques Remplacement des appareils d appui Création de corbeaux de vérinage Démolition des bossages et changement des appareils d'appui

14 Viaduc de Caronte Suivi des travaux de réparation Début des travaux février 2012 (basculement de la circulation sur les tabliers Ouest) Délai initial de travaux de 13 mois Interventions du LRA/SOAB dans le cadre du contrôle extérieur travaux : béton, précontrainte, injections de fissures, vérinages, appareils d appui, instrumentation, épreuves Basculement sur les tabliers Est prévu fin août 2013

15 La réalisation des massifs d ancrage, déviateurs et corbeaux de vérinage Plus d 1 km de carottage de béton après repérage des aciers passifs et actifs existants

16 Préparation des surfaces de béton afin d assurer un coefficient de frottement conforme au calcul Réalisation d une convenance préalable de préparation de surface par hydro-démolition

17 Béton auto-plaçant pour la réalisation des massifs C40/50 CEMIII/B 42,5 N PMES D16 XF1 Cl0,20 SF 700 maintien rhéologie 120 min Assistance à la mise au point de la formulation et réalisation de convenances Contrôles de mise en œuvre du béton

18 Des barres de précontrainte nervurées de φ 18 à 47 Plus de 20t d acier Procédé SAS ETA 05/0122 Barres de renfort des têtes de pile WR18 Barres de clouage des consoles de vérinage WR47 Convenances de mises en tension des barres de précontrainte Suivi de mise en œuvre Contrôle pesages à 7 jours

19 Une protection des barres de précontrainte par injection de coulis de ciment Mesures d exsudation Fluidité au cône de Marsh Contrôles de la fabrication et de la mise en œuvre de la protection par coulis (SUPESTRESCEM ETA 07/0269)

20 Le remplacement des appareils d appui Convenance de réalisation des nouveaux bossages Réalisation d un bossage témoin Contrôle des opérations de vérinage/dévérinage

21 Massifs d ancrage, déviateurs et corbeaux de vérinage terminés

22 Principaux travaux restant à réaliser - injection des fissures (joints de couplage) - Convenance d injection - mise en place de la précontrainte longitudinale additionnelle - Contrôle de la mise en tension (mesures de coefficients de transmission COMET II) Contrôle par instrumentation : capteurs de déplacement et jauges de déformation (comparaison aux contraintes théoriques) Contrôle de l injection à la cire - épreuves de chargement - Contrôle de l efficacité de la réparation par instrumentation avec capteurs de déplacement et jauges (comparaison aux contraintes théoriques) Suivi après travaux de l ouvrage pendant 1 an avec capteurs de déplacement et inclinomètres

23 Merci pour votre attention

Présentation du guide des réparations des Ouvrages d Art

Présentation du guide des réparations des Ouvrages d Art Présentation du guide des réparations des Ouvrages d Art Suite du classeur «méthodologie du contrôle des réparations d ouvrages d art», Différences: _ le classeur était destiné uniquement aux agents du

Plus en détail

RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 15/01/2015

RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 15/01/2015 RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 Sommaire Données générales et contraintes Caractéristiques de l'ouvrage Les études de projet Quelques photos du chantier 2 Données générales et contraintes

Plus en détail

Le Pont de saint Nazaire saint Brevin. Réparations des piles béton Nord. extrait de «Maintenance d un ouvrage qui reste exceptionnel»

Le Pont de saint Nazaire saint Brevin. Réparations des piles béton Nord. extrait de «Maintenance d un ouvrage qui reste exceptionnel» Le Pont de saint Nazaire saint Brevin Réparations des piles béton Nord extrait de «Maintenance d un ouvrage qui reste exceptionnel» Un ouvrage exceptionnel en 1975: Mise en service le 18 octobre 1975 par

Plus en détail

Triplement du pont Pinel Poutres précontraintes en BFUP LECLERC CETE NC/ DEIOA

Triplement du pont Pinel Poutres précontraintes en BFUP LECLERC CETE NC/ DEIOA Triplement du pont Pinel Poutres précontraintes en BFUP Aude PontPETEL Pinel SETRA/CTOA/DGO Aude complété PETEL par / Gérard GérardLECLERC LECLERC CETE NC/ DEIOA 1 Déroulement de la présentation I - Présentation

Plus en détail

DIR MC / SIR du Puy en Velay. Construction du viaduc de Taulhac

DIR MC / SIR du Puy en Velay. Construction du viaduc de Taulhac Construction du viaduc de Taulhac Caractéristiques Franchissement d un vallon (zone résidentielle + RD) Ouvrage de type pont mixte à consoles et pièces de pont 5 travées : 73 m + 3 x 92 m + 73 m Tablier

Plus en détail

Construire des Ouvrages d'art en Béton Établissement des plans de contrôle Application à un cas concret : Le viaduc de Taulhac RN88

Construire des Ouvrages d'art en Béton Établissement des plans de contrôle Application à un cas concret : Le viaduc de Taulhac RN88 Construire des Ouvrages d'art en Béton Établissement des plans de contrôle Application à un cas concret : Le viaduc de Taulhac RN88 P.Dantec (consultant expert) Ch.Peyral (DIRMC) PLAN Enjeux et risques

Plus en détail

AFGC délégation Rhône-Alpes. LE PONT SCHUMAN : un 14eme Ouvrage sur la Saône à Lyon. Les études du Génie-Civil

AFGC délégation Rhône-Alpes. LE PONT SCHUMAN : un 14eme Ouvrage sur la Saône à Lyon. Les études du Génie-Civil AFGC délégation Rhône-Alpes LE PONT SCHUMAN : un 14eme Ouvrage sur la Saône à Lyon Les études du Génie-Civil AFGC Délégation Rhône Alpes 19 juin 2014 Par Franck DUBOIS BET Vinci Construction France STRUCTURES

Plus en détail

Critères de durabilité

Critères de durabilité Critères de durabilité Exemple du viaduc de Millau T.THIBAUX EIFFAGE TP 1.Préambule : Définition de la durabilité 2.Dispositions pour satisfaire l exigence d utilisation de 120 ans -La conception générale

Plus en détail

VIADUC DE SAINT-CLOUD

VIADUC DE SAINT-CLOUD VIADUC DE SAINT-CLOUD Programme de modernisation Réunion publique du www.dir.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr Intervenants Éric TANAYS, directeur des routes Île-de-France Évelyne HUMBERT, ingénieure

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 1 CONSTRUIRE EN BETON Section 1.7 La préfabrication 1.7.1 Les généralités 1.7.2 Les éléments verticaux 1.7.4 Les éléments précontraints Version 1.0 A Prof. André Oribasi

Plus en détail

2.4. DALLES DE PLANCHERS ET TOITURES

2.4. DALLES DE PLANCHERS ET TOITURES 2.4.1. DESCRIPTION 2.4. DALLES DE PLANCHERS ET TOITURES RONVODAL fabrique 3 types de planchers en béton précontraint : - la dalle alvéolaire classique ou dalle RC utilisée en plancher et éventuellement

Plus en détail

DOSSIER D EXPLOITATION

DOSSIER D EXPLOITATION Commune de ORMOY : - S O M M A I R E Renforcement et réfection des équipements de l ouvrage de franchissement l autoroute A6 par la RD 191 1/ PRESENTATION DES TRAVAUX... 2 DCE 2/ MESURES D EXPLOITATION

Plus en détail

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle!

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! Dalles alvéolées en béton précontraint Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! 1. Généralités Les planchers en béton, appelés hourdis, sont aujourd hui devenus des

Plus en détail

Dalle en béton précontraint

Dalle en béton précontraint Dalle en béton précontraint 1 Morphologie 2 Morphologie 3 Portées et élancements Gamme de portée Élancement Nombre et type de travée 1/22 à 1/25 travée isostatique Dalles pleines 14 à 20 m 1/28 2 travées

Plus en détail

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Jean-Louis Granju Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465375-1 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13528-2 Le béton armé : comment ça marche? 25 soudure

Plus en détail

Pont La Unidad. Pont La Unidad. Emplacement. Alberto PATRÓN. Entrée du lagon «De terminos»

Pont La Unidad. Pont La Unidad. Emplacement. Alberto PATRÓN. Entrée du lagon «De terminos» Pont La Unidad Alberto PATRÓN Consultora Mexicana de Ingeniería S.A. de C.V. alberto.patron@prodigy.net.mx Emplacement Pont La Unidad Entrée du lagon «De terminos» 1 Pont Existant Lien entre Ciudad del

Plus en détail

DISPOSITIONS GÉNÉRALES

DISPOSITIONS GÉNÉRALES DISPOSITIONS GÉNÉRALES ÉTAIEMENT 2 MANUTENTION La manutention manuelle est aisée en raison de la légèreté des poutrelles FILIGRANE. Toutefois, en cas de manutention par grue avec élingues ou palonnier,

Plus en détail

RD 531- Gorges de la Bourne - Travaux de sécurisation Historique et principe des travaux

RD 531- Gorges de la Bourne - Travaux de sécurisation Historique et principe des travaux RD 531- Gorges de la Bourne - Travaux de sécurisation Historique et principe des travaux Deux accidents mortels en 2004 et 2007 Décision de la CP du 30.11.07 d engager un programme de travaux hors périodes

Plus en détail

Stratégie de maintenance des Ouvrages d Art SNCF

Stratégie de maintenance des Ouvrages d Art SNCF INFRA INGÉNIERIE Stratégie de maintenance des Ouvrages d Art SNCF P. VERNISSE 06 Décembre 2012 Sommaire CHAPITRE 1 Présentation du Patrimoine CHAPITRE 2 Matériaux - assemblages CHAPITRE 3 Les différentes

Plus en détail

Journées techniques Ouvrages d Art 2013

Journées techniques Ouvrages d Art 2013 Journées techniques Ouvrages d Art 2013 Dijon, Mercredi 05 et Jeudi 06 juin Viaducs d accès au viaduc de Caronte sur l A55 : Le système de surveillance 6 juin 2013 Viaducs d accès au viaduc de Caronte

Plus en détail

Journée technique. Hervé Ditchi CETE Ouest / DIMER / GOA 15 octobre 2013. Centre d'etudes Techniques de l'equipement de l'ouest

Journée technique. Hervé Ditchi CETE Ouest / DIMER / GOA 15 octobre 2013. Centre d'etudes Techniques de l'equipement de l'ouest Journée technique Hervé Ditchi CETE Ouest / DIMER / GOA 15 octobre 2013 Centre d'etudes Techniques de l'equipement de l'ouest www.cete-ouest.developpement-durable.gouv.fr Sommaire Rappel concernant la

Plus en détail

Fiche n VI-1 "La préfabrication en usine"

Fiche n VI-1 La préfabrication en usine Fiche n VI-1 "La préfabrication en usine" 1. Objet de la présente fiche Cette fiche concerne le contrôle de la réalisation d éléments ou parties d ouvrages, préfabriqués en usine tels que : Poutres préfabriquées

Plus en détail

VIADUC DE CARONTE LES ETUDES D EXECUTION

VIADUC DE CARONTE LES ETUDES D EXECUTION LES ETUDES D EXECUTION Cyril COTTEY 1 LES ETUDES D EXECUTION SOMMAIRE 1. HYPOTHESES 2. MODELES DE CALCUL 3. ETUDES DE FLEXION LONGITUDINALE 4. ETUDES DES MASSIFS D ANCRAGE 2 1. HYPOTHESES DE CALCUL Normes

Plus en détail

Surveiller, diagnostiquer & renforcer les structures précontraintes. Journée Technique Vendredi 25 septembre 2015 à l Amphithéâtre de la SMABTP

Surveiller, diagnostiquer & renforcer les structures précontraintes. Journée Technique Vendredi 25 septembre 2015 à l Amphithéâtre de la SMABTP Surveiller, diagnostiquer & renforcer les structures précontraintes Journée Technique Vendredi 25 septembre 2015 à l Amphithéâtre de la SMABTP 2 Solutions pour la maintenance des infrastructures UScan

Plus en détail

Description des essais et instrumentation

Description des essais et instrumentation Description des essais et instrumentation Louis Demilecamps Hervé Lançon Xavier Bourbon CEOS.fr - Journée de restitution (Paris) PROGRAMME EXPÉRIMENTAL Tests de flexion sur blocs parallélépipédiques (RL)

Plus en détail

Protection au feu des tunnels d Orly

Protection au feu des tunnels d Orly Pôle Urbanisme et Architecture Protection au feu des tunnels d Orly Aude PETEL 1 - Direction Ingénierie et Architecture INAIP ADP - Septembre - Pôle 2012 métier Ouvrages d Art Aéroports de Paris (ADP)

Plus en détail

Recommandation pour la maitrise de la fissuration - Thermo-Hydro-Mécanique

Recommandation pour la maitrise de la fissuration - Thermo-Hydro-Mécanique Recommandation pour la maitrise de la fissuration - Thermo-Hydro-Mécanique Francis Barré Géodynamique & Structure Ferraillage minimum des pièces épaisses (Chap 6) Hydratation à jeune âge Séchage du béton

Plus en détail

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.63 JOINT DE TABLIER

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.63 JOINT DE TABLIER DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SECTION 6 CONDITIONS TECHNIQUES NORMALISÉES TABLE DES MATIÈRES PAGE... 1 6.63.1 GÉNÉRALITÉS... 1 6.63.2 NORMES DE RÉFÉRENCE... 1 6.63.3 MATÉRIAUX... 2 6.63.4 EXÉCUTION DES TRAVAUX...

Plus en détail

Contrôle et Monitoring

Contrôle et Monitoring Contrôle et Monitoring De la conception jusqu au suivi de l ouvrage Philippe WELTER, SPW Direction de la Géotechnique (philippe.welter@spw.wallonie.be) Journée d étude SBGIMR 10/03/2015 Les techniques

Plus en détail

Interventions dans les immeubles: -Quels enjeux face à l amiante? - Donneur d Ordre, diagnostiqueur, entreprise, quel est votre rôle?

Interventions dans les immeubles: -Quels enjeux face à l amiante? - Donneur d Ordre, diagnostiqueur, entreprise, quel est votre rôle? Conférence 2014 Interventions dans les immeubles: -Quels enjeux face à l amiante? - Donneur d Ordre, diagnostiqueur, entreprise, quel est votre rôle? Page 1 Introduction Jardinière en fibrociment Page

Plus en détail

Chapitre 15 Isolation en base des bâtiments. Document de référence: Eurocode 8, EN1998-1 Chapitre 10

Chapitre 15 Isolation en base des bâtiments. Document de référence: Eurocode 8, EN1998-1 Chapitre 10 Chapitre 15 Isolation en base des bâtiments. Document de référence: Eurocode 8, EN1998-1 Chapitre 10 But: permettre un mouvement relatif de la base par rapport au sol réduction du déplacement imposé du

Plus en détail

Modulation de construction et préfabrication

Modulation de construction et préfabrication Chapitre 5 : LES COMPOSANTS PREFABRIQUES EN BETON POUR LE BATIMENT Les composants préfabriqués pour le bâtiment seront divisés en 2 grandes catégories : Les composants linéaires (pieux, poteaux, poutres

Plus en détail

Journée d'études ponts métalliques 13/05/2014, Bruxelles

Journée d'études ponts métalliques 13/05/2014, Bruxelles SOLUTIONS INNOVANTES POUR LES PONTS DE PETITES ET MOYENNES PORTÉES Nicoleta Popa - ArcelorMittal Global R&D Riccardo Zanon, Oliver Hechler - ArcelorMittal Europe Pierre-Olivier Martin - CTICM Journée d'études

Plus en détail

Logiciels Ouvrages d Art. Retrait et auto contraintes Janvier 2014

Logiciels Ouvrages d Art. Retrait et auto contraintes Janvier 2014 Logiciels Ouvrages d Art Retrait et auto contraintes Janvier 2014 SOMMAIRE Calcul du retrait et du gradient thermique... Remarques :... Retrait du béton...4 Calcul du retrait à la mise en service...4 Calcul

Plus en détail

Plate-forme pliée : (Largeur : 0,75m) 0,42m. 2,34m 2,06m. 0,42m. 2,91m. 0,42m

Plate-forme pliée : (Largeur : 0,75m) 0,42m. 2,34m 2,06m. 0,42m. 2,91m. 0,42m 2,91m Plate-forme pliée : (Largeur : 0,75m) NOTICE TECHNIQUE D040374 (Conforme à la norme NF P 93-352 Novembre 1997 dite PIR) SIEGE SOCIAL Route de la Limouzinière - BP 41 44310 St PHILBERT DE GRAND LIEU

Plus en détail

Construire des Ouvrages d'art en Béton Les contrôles en cours de chantier

Construire des Ouvrages d'art en Béton Les contrôles en cours de chantier Construire des Ouvrages d'art en Béton Les contrôles en cours de chantier Philippe DROY (CETE Lyon DLL) 19-20 janvier 2011 SOMMAIRE Levée du point d arrêt avant bétonnage Réception sur site et contrôle

Plus en détail

System de ponts en poutres mixtes préfabriquées

System de ponts en poutres mixtes préfabriquées System de ponts en poutres mixtes préfabriquées Information générale La construction mixte se distingue par l utilisation des matériaux acier et béton et par un haut degré de préfabrication résultant dans

Plus en détail

SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME. Par Marie-Ève Dorion, ing.

SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME. Par Marie-Ève Dorion, ing. SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME Par Marie-Ève Dorion, ing. Juin 2013 TABLE DES MATIÈRES LE SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 STADE

Plus en détail

PMD-ATEAV Systems sprl - Prestressed concrete repair, Rue les Culots 37, 1421 Ophain- Bois-Seigneur-Isaac, Belgique Email : pmd@skynet.

PMD-ATEAV Systems sprl - Prestressed concrete repair, Rue les Culots 37, 1421 Ophain- Bois-Seigneur-Isaac, Belgique Email : pmd@skynet. STABILISATION DE LA CORROSION DE CABLES DE PRECONTRAINTE PAR INJECTION D INHIBITEURS DE CORROSION UTILISANT LA TECHNOLOGIE DES ULTRASONS DE PUISSANCE RETOUR D EXPERIENCE DUBOIS Pierre-Marie, MICHAUX Daniel

Plus en détail

Fiche technique PLATEAU ELEVATEURS. Version 2 PLATEAU ELEVATEURS

Fiche technique PLATEAU ELEVATEURS. Version 2 PLATEAU ELEVATEURS PLATEAU ELEVATEURS Pag. 1 TABLE DES MATIERES Plateaux élévateurs Avant-propos Tbale des matières Plateau élévateur avec battant 1500-2500 mm Plateau élévateur avec battant 2500-3500 mm Plateau élévateur

Plus en détail

ÉLARGISSEMENT ET RÉPARATION DES PONTS EN ARC NORD ET SUD SITUÉS SUR L AUTOROUTE 20 AU-DESSUS DE LA RIVIÈRE CHAUDIÈRE À SAINT-ROMUALD

ÉLARGISSEMENT ET RÉPARATION DES PONTS EN ARC NORD ET SUD SITUÉS SUR L AUTOROUTE 20 AU-DESSUS DE LA RIVIÈRE CHAUDIÈRE À SAINT-ROMUALD ÉLARGISSEMENT ET RÉPARATION DES PONTS EN ARC NORD ET SUD SITUÉS SUR L AUTOROUTE 20 AU-DESSUS DE LA RIVIÈRE CHAUDIÈRE À SAINT-ROMUALD Jacques Blouin, ing. M. Sc. Directeur Ouvrage d art GENIVAR Société

Plus en détail

2.1. SEMELLES DE FONDATION

2.1. SEMELLES DE FONDATION 2.1.1. DESCRIPTION 2.1. SEMELLES DE FONDATION Les semelles de fondations préfabriquées sont de trois types : - avec fût pour pose des colonnes sans étais, - avec fourreaux destinés à recevoir les barres

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Travaux de groupes - déroulement de la séance

Travaux de groupes - déroulement de la séance /8 La durée préconisée est de 3 h soit deux séances d 1h30 Les élèves sont répartis par thèmes de travail sur 8 groupes. Chaque groupe de travail dispose d un diaporama, d une fiche de travail relative

Plus en détail

Exemple de renforcement de fondations par jet-grouting

Exemple de renforcement de fondations par jet-grouting Exemple de renforcement de fondations par jet-grouting Renforcement parasismique des constructions existantes Jeudi 27 novembre 2014 Serge Lambert Renforcement parasismique des constructions existantes

Plus en détail

Aschwanden est reconnu pour ses essais exemplaires de systèmes et pour son savoir-faire.

Aschwanden est reconnu pour ses essais exemplaires de systèmes et pour son savoir-faire. Aschwanden Quality Juin 2014 RINO Exo: Tête en acier précontrainte pour le renforcement a posteriori des structures porteuses en béton Aschwanden est reconnu pour ses essais exemplaires de systèmes et

Plus en détail

Structures Système L-600

Structures Système L-600 Structures Système L-600 Introduction LIC compte avec une vaste trajectoire dans l exécution de grandes structures en béton. La quantité et la diversité d ouvrages réalisés, confèrent à LIC une vaste connaissance

Plus en détail

Réparation et renforcement

Réparation et renforcement I FABEM 8 I GUIDES STRRES I Réparation et renforcement 8 > BETON MAÇONNERIE des structures par précontrainte additionnelle UNE ÉDITION DU SYNDICAT NATIONAL DES ENTREPRENEURS SPÉCIALISTES DE TRAVAUX DE

Plus en détail

RENFORCEMENT DU VIADUC DE CHASSE-SUR-RHÔNE SUR L AUTOROUTE A7N

RENFORCEMENT DU VIADUC DE CHASSE-SUR-RHÔNE SUR L AUTOROUTE A7N RENFORCEMENT DU VIADUC DE CHASSE-SUR-RHÔNE SUR L AUTOROUTE A7N Intervenants Maître d Ouvrage : réseau Phase études et investigations (2009 à 2015) : AMO phase études : Maître d Œuvre phase études : Investigations

Plus en détail

Halfen GmbH & Co. KG Liebigstrasse 14 40764 Langenfeld. HALFEN Stud Connector HSC

Halfen GmbH & Co. KG Liebigstrasse 14 40764 Langenfeld. HALFEN Stud Connector HSC !!" #$!!" %& ' (")"*+*",+ Numéro d agrément : Z-15.6-204 Demandeur : Objet de l agrément : Halfen GmbH & Co. KG Liebigstrasse 14 40764 Langenfeld HALFEN Stud Connector HSC Durée de validité : 31 décembre

Plus en détail

Mercuriale des prix de réparation des OA

Mercuriale des prix de réparation des OA Centre d études et d expertises sur les risques l environnement, la mobilité et l aménagement Direction Territoriale Ouest Club Régional Ouvrages d Art Saumur, 24 septembre 2014 Mercuriale des prix de

Plus en détail

CONTRÔLES INTERNES ET EXTERNES

CONTRÔLES INTERNES ET EXTERNES PROJECTION DU BETON CONTRÔLES INTERNES ET EXTERNES Colloque ASQUAPRO de 2011 exposé de Claude Resse PARTICULARITES DUES A LA MISE EN ŒUVRE PAR PROJECTION POUR LES CONTRÔLES SUR SITE ET EN LABORATOIRE préambule

Plus en détail

Fondation sur pieux et fondation mixte

Fondation sur pieux et fondation mixte Journée technique du CFMS Groupe de Travail "Fondations d éoliennes" Fondation sur pieux et fondation mixte Journée du 20 octobre 2009 1 Sommaire «Fondation sur pieux et fondation mixte» 1/. Fondation

Plus en détail

La télé-surveillance active d'ouvrages

La télé-surveillance active d'ouvrages CoTITA Méditerranée du 25 novembre 2014 Association des Directeurs de Services Techniques Départementaux Les territoires intelligents La télé-surveillance active d'ouvrages Jean-Philippe MAHERAULT Sommaire

Plus en détail

INTERVENTIONS SUR CHANTIER

INTERVENTIONS SUR CHANTIER LISTE DES PRESTATIONS INTERVENTIONS SUR CHANTIER Intervention sur chantier avec déplacement (< 80 km) et mise à disposition du matériel pour la réalisation d un carottage en diamètre 60 mm. Réalisation

Plus en détail

BÉTON ARMÉ : THÉORIE ET APPLICATIONS

BÉTON ARMÉ : THÉORIE ET APPLICATIONS Jean-Louis Granju BÉTON ARMÉ : THÉORIE ET APPLICATIONS SELON L EUROCODE 2 Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-12782-9 Table des matières Remerciements... 2 Préface... 3 Avant-propos... 5 Objectifs...

Plus en détail

PRESENTATION DEPLOIEMENT Fibre Optique en aérien

PRESENTATION DEPLOIEMENT Fibre Optique en aérien PRESENTATION DEPLOIEMENT Fibre Optique en aérien THD Eure-et-Loir Numérique Le 10 septembre 2015 10 septembre 2015 1 SOMMAIRE 1. La phase ETUDE 2. Matériel Utilisé 3. La phase EXECUTION 4. Les Réalisations

Plus en détail

Fiche n XVI-1 "Les ouvrages métalliques ou mixtes"

Fiche n XVI-1 Les ouvrages métalliques ou mixtes Fiche n XVI-1 "Les ouvrages métalliques ou mixtes" Les ouvrages entièrement métalliques sont peu courants. Ils sont utilisés lorsque que l on recherche un gain de poids mort (ouvrages de très grandes portées,

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Mise en œuvre de fenêtres en rénovation avec enlèvement partiel ou total du dormant existant

FICHE TECHNIQUE. Mise en œuvre de fenêtres en rénovation avec enlèvement partiel ou total du dormant existant FICHE TECHNIQUE CSTB CEBTP Bureau VERITAS APAVE QUALICONSULT SOCOTEC SNFA du COPREC N 52 - Indice : A Date : Juillet 2012 Nombre de pages : 8 Mise en œuvre de fenêtres en rénovation avec enlèvement partiel

Plus en détail

INBTP_TECHNOBAT LECON_013 TECHNOBAT LECON_013

INBTP_TECHNOBAT LECON_013 TECHNOBAT LECON_013 INBTP_TECHNOBAT LECON_013 INBTP_TECHNOBAT LECON_013 www.inbtpmanlio.altervista.org ? inbtpmanlio@gmail.com PROGRAMME LECONS LECON_001 (T) Présentation Notions de technobat LECON_002 (T) Exigences et contraintes

Plus en détail

Pont dalle en béton armé. Dalle en béton armé LES PONTS. Illustration des défauts 1

Pont dalle en béton armé. Dalle en béton armé LES PONTS. Illustration des défauts 1 Dalle en béton armé 1 Morphologie Coupe longitudinale 2 Morphologie 3 Morphologie 4 Portées et élancements Gamme de portée Élancement Nombre et type de travées 8 à 15 m 1/20 travée isostatique 8 à 15 m

Plus en détail

Ouvrages en maçonnerie :

Ouvrages en maçonnerie : Club Ouvrages d Art du 5 février 2009 à Berre l'etang Ouvrages en maçonnerie : investigations préalables et recalculs Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr Sommaire

Plus en détail

AFGC Grand-Ouest/ConstruirAcier 11/06/2010. Pont Eric Tabarly Opérations de GénieCivil 2

AFGC Grand-Ouest/ConstruirAcier 11/06/2010. Pont Eric Tabarly Opérations de GénieCivil 2 Pont Eric Tabarly Opérations de GénieCivil 2 Palées provisoires pour le tablier P1 Accès par l estacade 70m C0 Installations principales du chantier C2 Pont Eric Tabarly Opérations de GénieCivil 3 Moyens

Plus en détail

Les ponts construits par encorbellements

Les ponts construits par encorbellements Les ponts construits par encorbellements Plan général du cours Chapitre 1 : Généralités grands principes structurels types de sections méthodes générales d exécution Chapitre 2 : Ouvrages courants ouvrages

Plus en détail

Partie non ressaisie intentionnellement (voir ci-dessous)

Partie non ressaisie intentionnellement (voir ci-dessous) - 39 - Partie non ressaisie intentionnellement (voir ci-dessous) Les modules sont en outre équipés de 4 patins de caoutchouc (125 x 125 x 20) afin d améliorer l adhérence au sol du dispositif. 2. Dimension

Plus en détail

Frédéric Legeron, PhD Portfolio de projets

Frédéric Legeron, PhD Portfolio de projets Frédéric Legeron, PhD Portfolio de projets Ponts de Grande Portée Bandra-Worli Sea Link, Inde (2002-2003): J étais responsable du bureau d études de Sverdrup Asia Limited à Mumbai et responsable technique

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Ref. 111117

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Ref. 111117 ECHAFAUDAGE ROULANT R300 NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION Ref. 111117 révision du 31/01/2006 Echafaudage R300 P 1/10 Caractéristiques générales Construction: Structure acier, galvanisé Charge admise:

Plus en détail

Journées Techniques Ouvrages d Art 2014

Journées Techniques Ouvrages d Art 2014 Journées Techniques Ouvrages d Art 2014 Pont Pakowski Diagnostic, auscultation, réparation Richard Vaissiere / Bernard Jacquier Cerema / DTerCE Sommaire de la présentation Éléments de contexte Présentation

Plus en détail

Le plancher poutrelles hourdis

Le plancher poutrelles hourdis Le plancher poutrelles L E P L A N C H E R POUTRELLES-HOURDIS Chapitre I: Chapître II: Chapitre III: Chapitre IV: Chapitre V: CARACTERISTIQUES GENERALES LES POSSIBILITES DE MONTAGE LA MISE EN ŒUVRE LIMITES

Plus en détail

Goujon d ancrage Hilti HST3 DES MILLIERS D APPLICATIONS. UNE SOLUTION. Hilti. Performance. Fiabilité.

Goujon d ancrage Hilti HST3 DES MILLIERS D APPLICATIONS. UNE SOLUTION. Hilti. Performance. Fiabilité. Goujon d ancrage Hilti HST3 DES MILLIERS D APPLICATIONS. UNE SOLUTION. Hilti. Performance. Fiabilité. Goujon d ancrage Hilti HST3 PERFORMANCE DANS TOUTES CONDITIONS. Les ingénieurs et les installateurs

Plus en détail

EXAMEN PROFESSIONNEL D'ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE 2010. Spécialité : Bâtiment, Travaux Publics, Voirie Réseaux Divers

EXAMEN PROFESSIONNEL D'ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE 2010. Spécialité : Bâtiment, Travaux Publics, Voirie Réseaux Divers Centres de gestion de la Mercredi 13 janvier 2010 Fonction Publique Territoriale de la région Bretagne Centre organisateur : CDG 35 EXAMEN PROFESSIONNEL D'ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE 2010 Spécialité

Plus en détail

Présentations GTF. Point de vue d un utilisateur final. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste

Présentations GTF. Point de vue d un utilisateur final. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste Présentations GTF Présenté par : Georges NAHAS Organismes : Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) Paris 26 mai 2009 Introduction Le vieillissement des ouvrages de génie civil et plus

Plus en détail

NOTE DE CALCUL. Silo ECOCEM à FOS SUR MER (13) Fondations profondes par pieux forés à la tarière creuse. Note de Calcul - Pieux

NOTE DE CALCUL. Silo ECOCEM à FOS SUR MER (13) Fondations profondes par pieux forés à la tarière creuse. Note de Calcul - Pieux Keller Fondations Spéciales Siège Social 2 rue Denis Papin 67120 Duttlenheim Tél. : 03 88 59 92 00 Fax : 03 88 59 95 90 www.keller-france.com Silo ECOCEM à FOS SUR MER (13) NOTE DE CALCUL Fondations profondes

Plus en détail

La prédalle de qualité avec armature integrée

La prédalle de qualité avec armature integrée I n s t r u c t i o n s d e p o s e La prédalle de qualité avec armature integrée Le plan de pose On établit pour chaque plafond un plan de pose (figure 1). Il contient toutes les indications importantes

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET... 3

SOMMAIRE 1. OBJET... 3 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET... 3 2. DOMAINE D APPLICATION... 5 3. CALCULS EN ENVIRONNEMENT AGRESSIF... 7 3.1 Généralités... 7 3.2 Vérification des dalles... 12 3.3 Vérification des poutres... 24 3.4 Calculs

Plus en détail

Gestion du patrimoine des ouvrages d art

Gestion du patrimoine des ouvrages d art Gestion du patrimoine des ouvrages d art Gestion, Surveillance et Entretien des Ouvrages d'art Laurent KUSMIEREK CETE de Lyon - DLL Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et

Plus en détail

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution 57 P.2.0.8 Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation sont

Plus en détail

Pathologie des constructions

Pathologie des constructions CENTRE UNIVERSITAIRE D AIN-TEMOUCHENT BP N 284 RP AIN-TEMOUCHENT, 46000- ALGERIE Institut des Sciences et de la technologie Département des Sciences fondamentales, appliquées et de la technologie Pathologie

Plus en détail

Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations. Xavier Kuborn, C.S.T.C.

Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations. Xavier Kuborn, C.S.T.C. Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations Xavier Kuborn, C.S.T.C. La production d énergie est un rôle supplémentaire Les capteurs

Plus en détail

ASSISTANCE TECHNIQUE. L ASSISTANCE TECHNIQUE D AROS-Benelux : UNE SECURITE SUPPLEMENTAIRE

ASSISTANCE TECHNIQUE. L ASSISTANCE TECHNIQUE D AROS-Benelux : UNE SECURITE SUPPLEMENTAIRE ASSISTANCE TECHNIQUE L ASSISTANCE TECHNIQUE D AROS-Benelux : UNE SECURITE SUPPLEMENTAIRE ASSISTANCE TECHNIQUE Avec un onduleur, vous êtes en sécurité. Avec un contrat de service, votre onduleur est en

Plus en détail

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007.

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. Pour mieux comprendre les résultats ici une petit plan où il y a signalées les différentes

Plus en détail

Ecrans de soutènement Le projet de norme sur le calcul des écrans LES ECRANS DISCONTINUS

Ecrans de soutènement Le projet de norme sur le calcul des écrans LES ECRANS DISCONTINUS Ecrans de soutènement Le projet de norme sur le calcul des écrans LES ECRANS DISCONTINUS Olivier MADEC Jeudi 3 mai 2007 Les ouvrages visés sont : Les parois de pieux forés sécants ou jointifs Les rideaux

Plus en détail

RECOMMANDATIONS SUR LE CHOIX DES EQUIPEMENTS DE FORAGE D EAU RAPPEL DES BONNES PRATIQUES

RECOMMANDATIONS SUR LE CHOIX DES EQUIPEMENTS DE FORAGE D EAU RAPPEL DES BONNES PRATIQUES RECOMMANDATIONS SUR LE CHOIX DES EQUIPEMENTS DE FORAGE D EAU RAPPEL DES BONNES PRATIQUES La conception d un forage est une étape essentielle si l on souhaite optimiser son outil de production d eau souterraine.

Plus en détail

au moyen de matériaux composites application port de dunkerque Mardy Long, Chafika Djelal-Dantec, & Stephan Kesteloot

au moyen de matériaux composites application port de dunkerque Mardy Long, Chafika Djelal-Dantec, & Stephan Kesteloot Durabilité des ouvrages fluviaux et maritimes renforcés au moyen de matériaux composites application port de dunkerque Mardy Long, Chafika Djelal-Dantec, & Stephan Kesteloot Partenaires de projets Partenairesdu

Plus en détail

Fiche n I-6 "Le visa des plans d'exécution"

Fiche n I-6 Le visa des plans d'exécution Fiche n I-6 "Le visa des plans d'exécution" 1. Objet de la présente fiche et rappels Cette fiche a pour objet de décrire la démarche préalable nécessaire à la délivrance du visa d un plan d exécution.

Plus en détail

Viaduc de Caronte. Club des concepteurs routiers. Photo : J. Cabanel/L'agence Mars

Viaduc de Caronte. Club des concepteurs routiers. Photo : J. Cabanel/L'agence Mars Viaduc de Caronte Club des concepteurs routiers Photo : J. Cabanel/L'agence Mars 1 Viaduc de caronte Le projet : Son histoire / ses objectifs 2 Historique 1969 1972 : Construction 1975 : apparition de

Plus en détail

ET DESSIN DES ASSEMBLAGES EPURES ET DEBITS AUTOMATIQUES

ET DESSIN DES ASSEMBLAGES EPURES ET DEBITS AUTOMATIQUES Bar2015 CALCUL DE STRUCTURES PLANES & SPATIALES Traditionnel, Lamellé, Caisson, Fermette, Portiques CALCUL ET DESSIN DES ASSEMBLAGES EPURES ET DEBITS AUTOMATIQUES Bar2015 : le logiciel le plus complet

Plus en détail

Manuel d utilisation Parasol électrique Pise

Manuel d utilisation Parasol électrique Pise Manuel d utilisation Parasol électrique Pise Modèle : 852.2075 (ZHQ1821SH-ADCA) UTILISER À L EXTÉRIEUR OU À L INTÉRIEUR DES LOCAUX OU DANS UN ESPACE BIEN AÉRÉ. LIRE LA NOTICE AVANT L UTILISATION DE L APPAREIL

Plus en détail

Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni

Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni A suivre pour assurer une pose esthétique et de qualité Ce document définit les interfaces nécessaires

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

LES FIBRES OPTIQUES : UN NOUVEL OUTIL POUR LE GENIE CIVIL

LES FIBRES OPTIQUES : UN NOUVEL OUTIL POUR LE GENIE CIVIL LCPC Instrumentation et Mesures sur Chantier CFMSG - 18 Septembre 2002 LES FIBRES OPTIQUES : UN NOUVEL OUTIL POUR LE GENIE CIVIL JM. Caussignac Le Risque et le Génie Civil - F.O.-ENPC 3/02/00 1 Sommaire

Plus en détail

DCC. DCC Section Montréal. Inspection des façades de maçonnerie 5 étages et plus. 15 octobre 2014 Paul Hébert ing.

DCC. DCC Section Montréal. Inspection des façades de maçonnerie 5 étages et plus. 15 octobre 2014 Paul Hébert ing. DCC DCC Section Montréal Inspection des façades de maçonnerie 5 étages et plus 15 octobre 2014 Paul Hébert ing. Programme de la soirée; Le décret; Le guide explicatif des exigences d entretien des façades

Plus en détail

Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE

Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE ETUDE DE L EXISTANT CONSTRUCTION STRUCTURE (Références photos du chantier- 1960) LA GRANDE COURONNE

Plus en détail

1. Typologies structurelles: matériaux et éléments

1. Typologies structurelles: matériaux et éléments SÉMINAIRE REHABIMED REHABILITATION ET ACTION SOCIALE Diagnostique et traitement des pathologies structurelles du bâtiments César Díaz Gómez Dr. Architecte Universitat Politècnica de Catalunya 1. Typologies

Plus en détail

Physique du bâtiment. Bases de planification. Conception de la structure. Exécution des travaux. Physique du bâtiment

Physique du bâtiment. Bases de planification. Conception de la structure. Exécution des travaux. Physique du bâtiment Conception de la structure Exécution des travaux 7 Schöck Isokorb R Protection thermique Réhabilitation énergétique En raison des exigences de plus en plus strictes en matière d économie d énergie, une

Plus en détail

30 travées de 50,70 m de longueur : Constituées de 4 poutres en béton précontraint. Chaque poutre précontrainte par 10 câbles de type KA

30 travées de 50,70 m de longueur : Constituées de 4 poutres en béton précontraint. Chaque poutre précontrainte par 10 câbles de type KA 1 30 travées de 50,70 m de longueur : Constituées de 4 poutres en béton précontraint Chaque poutre précontrainte par 10 câbles de type KA 2 Les piles courantes : sont constituées de deux fûts en forme

Plus en détail

Vis à béton FBS et FSS

Vis à béton FBS et FSS Vis à béton FBS et FSS Un montage rapide et de hautes performances. ETA-11/0093 ETAG 001-6 Usage multiple pour application non structurelle dans le béton Z-21.8-2015 ETA-11/0095 ETAG 001-3 Option 1 pour

Plus en détail

Détails de mise en œuvre

Détails de mise en œuvre CAISSONS CHEVRONNÉS Un système de toiture Détail de toiture avec ferme Poinçon Entrait retroussé Échantignolle Panne faîtière Semelle Panne intermédiaire Arbalétrier 2 Détail de toiture avec mur de refend

Plus en détail

Une nouvelle jeunesse pour le pont du Teil!

Une nouvelle jeunesse pour le pont du Teil! Chers Collègues et Amis, La délégation Rhône-Alpes appuyée par la délégation Méditerranée de l A.F.G.C. organise une visite du chantier sur la réparation du pont du Teil grâce à l accord et à l assistance

Plus en détail