SOMMAIRE AVANT PROPOS. INTRODUCTION sur la déontologie et la qualité... Page Les salariés du particulier employeur...

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE AVANT PROPOS. INTRODUCTION sur la déontologie et la qualité... Page 5. 01 - Les salariés du particulier employeur..."

Transcription

1

2

3 SOMMAIRE AVANT PROPOS INTRODUCTION sur la déontologie et la qualité Page Les salariés du particulier employeur Page L aide à domicile Page L auxiliaire de vie sociale Page L aide médico-psychologique Page L aide-soignant(e) Page L infirmier(ère) à domicile Page Le masseur Kinésithérapeute Page Le médecin Page La fiche référence du service de soins infirmiers à domicile.. Page La fiche repère de la prise de médicaments Page La fiche repère de l hygiène corporelle et de la toilette..... Page Le tableau récapitulatif des diplômes de l aide à domicile... Page Les trois dimensions de l intervention à domicile Page Les textes de référence Page Le glossaire Page Les signatures des partenaires

4 AVANT PROPOS La Dordogne, comme la quasi-totalité des départements français, est confrontée durablement à la question du vieillissement de sa population. La mise en œuvre de l Allocation Personnalisée d Autonomie a provoqué une certaine remise en question des pratiques de soins, d aide et d accompagnement et un véritable changement de regard sur la vieillesse. Ce guide de soutien à domicile répond à ces nouveaux enjeux. Il a été conçu par des professionnels qui ont choisi de considérer les personnes âgées comme des adultes libres de choisir et libres de leur façon de vivre et de vieillir. Ce guide, unique en son genre, est en soi un référentiel des bonnes pratiques professionnelles et il est déjà un outil précieux pour œuvrer à une meilleure complémentarité des acteurs médicaux et sociaux intervenant à domicile. Nous sommes convaincus que, grâce à cette coordination entre tous dans le respect des compétences de chacun, nous pouvons inventer de nouvelles solutions pour recréer du lien social et pour mieux préserver la dignité de ces personnes fragilisées par le grand âge, la maladie, le handicap et la dépendance. Le Préfet Le Président du Conseil Général, Sénateur de la Dordogne Raphaël BARTOLT Bernard CAZEAU 4

5 INTRODUCTION Il est du rôle de chacun des intervenants à domicile d essayer d offrir un soutien à domicile optimal et adapté aux attentes et aux besoins de la personne âgée et/ou handicapée en perte d autonomie. Les intervenants doivent être des partenaires soutenus par un réseau de coordination gérontologique afin d obtenir des actions coordonnées et non des actions multiples, superposées et sans aucun lien entre elles. Déontologie Chaque professionnel intervenant dans le maintien à domicile est tenu, à son niveau de compétence, d observer une obligation de réserve ou de secret professionnel. En effet, chacun va entrer dans l intimité du domicile ou de la personne et il est essentiel que ce qui se passe ou se dit au domicile ne soit pas divulgué sauf dans le cadre d un partage d informations limité au strict nécessaire entre les différents intervenants pour un même bénéficiaire. L intervenant devra : s efforcer d établir une relation de confiance et de dialogue avec la personne aidée et son entourage familial et social, solliciter son accord sur l action à entreprendre et sa collaboration, l essentiel étant de faire avec et non à la place, adopter une attitude générale de respect impliquant réserve et discrétion à tout moment de l intervention : respect de la personne, de ses droits fondamentaux, respect de ses biens, respect de son espace de vie privée, de son intimité, respect de sa vie privée, respect de sa culture, de son choix de vie. Il est essentiel de témoigner à la personne âgée et/ou handicapée en perte d autonomie bienveillance et compréhension en évitant tout ce qui pourrait blesser son amour propre. Il est du devoir de chacun d être attentif au bien être du bénéficiaire et au respect de son mode de vie dans les limites du contrat d engagement. D après la loi du 04 mars 2002, la confidentialité des transmissions orales ou écrites doit rester en possession du bénéficiaire ou de sa personne de confiance. Le présent guide s inscrit, pleinement, dans l esprit de la Charte des Droits et Libertés de la personne (arrêté du 08/09/2003 pris en application de la loi n du 02 janvier 2002) : principe de non-discrimination, droit à une prise en charge ou un accompagnement adapté, droit à l information, principe du libre choix, du consentement éclairé et de la participation de la personne, droit à la renonciation, droit au respect des liens familiaux, droit à la protection, droit à l autonomie, principe de prévention et de soutien, droit à l exercice des droits civiques, droit à la pratique religieuse, respect de la dignité et de l intimité. 5

6 INTRODUCTION Démarche qualité Le rôle de chacun devra s inscrire dans une démarche de qualité afin d optimiser les conditions de maintien à domicile. Cette démarche qualité se décline-en : première évaluation définissant les besoins de la personne, objectifs à atteindre qui seront définis selon les attentes et les besoins du bénéficiaire, actions à mener en partenariat avec un réseau d intervenants, chacun trouvera sa place afin de coordonner les actions en évitant la multiplicité inutile qui pourrait dérouter le bénéficiaire, suivi du dossier afin d obtenir une adéquation entre les besoins et les actions, réajustement selon les résultats de l évaluation et possibilité de recentrer l action envers le bénéficiaire. La démarche qualité doit se concrétiser dans un partenariat contractuel, individuel et personnalisé entre le bénéficiaire et/ou son entourage et les acteurs des domaines sanitaires, sociaux et médico-sociaux. A cet égard, la coordination des interventions et l échange des informations écrites et orales entre les professionnels de la santé et du secteur social constituent des éléments indissociables de la qualité et de la continuité du service rendu à la personne âgée et/ou handicapée et à leur famille. 6

7 01 - Les salariés du particulier employeur Catégorie : Déterminée selon la qualification Références : Convention collective des salariés des particuliers employeurs du 24 novembre Dénominations : Employé(e) de maison, dame ou homme de compagnie, homme toutes mains, assistante de vie 1 et 2, tierce personne, femme de ménage, garde à domicile : garde-malade de jour (niveau III) garde-malade de nuit (niveau IV). Rôle et missions : Il/elle effectue tout ou partie des tâches de la maison à caractère familial ou ménager sous la responsabilité entière de son employeur. En qualité de garde à domicile, il/elle a pour mission d assurer une présence sécurisante le jour ou la nuit. Il/elle peut aussi aider la personne âgée dans les actes de la vie quotidienne. Dans certains cas, il/elle intervient dans les situations d urgence ou en cas d imprévus : sortie d hôpital, maladie, absence des proches, etc A l occasion de ces activités diverses, il/elle permet ainsi de maintenir la personne dans son milieu de vie habituel. Principales activités : Selon le niveau de rémunération (négocié entre le salarié et l employeur) conformément à la convention collective des salariés du particulier employeur. 1 - Ce qu un(e) salarié(e) peut faire : Assistante de vie I (niveau 2 de la grille): Assure une présence auprès des personnes âgées ou handicapées en veillant à leur confort physique et moral, et en exécutant des tâches ménagères courantes. Dame ou homme de compagnie (niveau 2 de la grille): Assure une présence auprès de personnes en veillant à leur confort physique et moral. Assistante de vie 2 pour personnes dépendantes (niveau 3 de la grille titulaire du Certificat de Qualification Professionnelle): Assure une présence auprès de personnes âgées ou handicapées dépendantes et assure les tâches de la vie quotidienne que celles-ci ne peuvent réaliser, leur permettant ainsi de vivre à leur domicile. 7

8 01 - Les salariés du particulier employeur Garde-malade de jour (niveau 3 de la grille): Assure une présence auprès du ou des malades, à l exclusion des soins, en veillant à leur confort physique et moral. Garde-malade de nuit (niveau 4 de la grille): se tient à proximité du malade et est susceptible d intervenir à tout moment, à l exclusion des soins. 2 - Ce qu un(e) salarié(e) ne peut pas faire : Il/elle ne doit jamais se substituer au personnel médical et para-médical et son action se définit jusqu à la limite des actes nécessitant l intervention d une profession autre que la sienne Conditions particulières d exercice de la fonction : L employé(e) est directement salarié(e) de la personne aidée (emploi direct de gré à gré, salarié ou personnel du particulier employeur) ou activité mandataire proposée par un service agréé. Conditions d accès / compétences : Elles relèvent de la responsabilité et de l appréciation de l employeur, dans le cadre légal de la législation du travail. 8

9 02 - L aide à domicile Références : décret du 25/06/2004 relatif aux conditions techniques d organisation et de fonctionnement des services de soins infirmiers à domicile, des services d aide et d accompagnement à domicile et des services polyvalents d aide et de soins à domicile, accord de la branche aide à domicile du 29 mars 2002, modifié par l avenant n 1 du 04 décembre 2002, décret du 28 août 1992 portant statut particulier du cadre d emplois des agents sociaux territoriaux. Autres dénominations : Agent à domicile, aide ménagère (terme encore usuel mais pas légal), agent social territorial Employé(e) à domicile, agent social territorial, aide ménagère. AGENT A DOMICILE Catégorie : catégorie C agent social territorial, catégorie A.1 droit privé. Rôle et missions : Il réalise et aide à l accomplissement des activités domestiques et administratives simples essentiellement auprès des personnes en capacité d exercer un contrôle et un suivi de celles-ci. Principales activités : réalise les travaux courants d entretien de la maison, assiste la personne dans des démarches administratives simples, son activité peut l amener à effectuer une simple surveillance de nuit. Conditions particulières d exercice de la fonction : ne peut intervenir habituellement et de façon continue chez des personnes en perte d autonomie, exerce sous la responsabilité d un supérieur hiérarchique et est salarié d un service agrée, géré par une association ou par une structure communale ou intercommunale d action sociale (activité prestataire). 9

10 02 - L aide à domicile Conditions d accès / compétences : ces : - sans concours pour un agent social territorial (pour une collectivité locale), - test et entretien d embauche (droit privé) La maîtrise de l emploi est accessible immédiatement avec les connaissances acquises au cours de la scolarité obligatoire et/ou une expérience personnelle de la vie quotidienne. EMPLOYE(E) A DOMICILE (aide à domicile) Catégorie : - catégorie C agent social territorial, - catégorie B.1 droit privé. Rôle et missions : L aide à domicile intervient au domicile ou substitut de domicile auprès des personnes âgées ayant des difficultés à accomplir les tâches ménagères de la vie quotidienne Ses activités ne se limitent pas toutefois à ces travaux domestiques. L aide à domicile n est pas une femme de ménage. Elle exerce une profession à vocation sociale en contribuant au soutien de la personne à domicile et en assurant des relations avec l extérieur. Elle doit travailler dans le respect mutuel, être à l écoute de la personne, répondre à ses souhaits et à ses besoins. Plus largement, elle intervient pour soutenir la personne dans l accomplissement des gestes essentiels de la vie quotidienne ce qui peut l amener à effectuer une activité de nuit. Par sa présence régulière, elle apporte appui moral et réconfort en complément de la solidarité familiale et amicale. Elle ne doit jamais se substituer au personnel médical et para-médical. Son action, placée sous la responsabilité d un responsable hiérarchique, se définit jusqu à la limite des actes nécessitant l intervention d une profession autre que la sienne. Principales activités : 1 - Ce qu une aide à domicile peut faire : l aide et/ou la réalisation de toutes les taches ménagères de la vie domestique se référer au tableau n 13 page 30 10

11 02 - L aide à domicile Et essentiellement : maintenir l accessibilité du domicile, faire en sorte que le logement reste dans un état de propreté et de confort approprié au maintien à domicile, vérifier la fraîcheur des aliments, en veillant au bon équilibre alimentaire, s occuper du chauffage, l allumer, réapprovisionner, entretenir le petit matériel médicalisé (urinal, bassin, haricots, chaise percée ), nourrir les animaux domestiques et entretenir leur litière si personne d autre ne peut le faire, favoriser la mobilité dans le logement, installer la personne, accompagner aux toilettes, prévenir les risques de chutes, préparer le nécessaire de toilette et stimulation pour sa réalisation, maintenir les liens effectifs et les contacts amicaux avec l extérieur L aide à la personne pour l accomplissement de certains gestes de la vie courante se référer au tableau n 13 page 30 : Faire avec et non à la place à chaque fois que cela est possible en et respectant les habitudes de la personne Et essentiellement : aider au lever et au coucher, aider à se laver lorsqu il s agit d un acte de la vie quotidienne (fiche repère n 11), veiller à la prise correcte des médicaments selon les indications médicales en restant dans les limites de ses compétences (fiche repère n 10), alerter en cas d urgence et informer la responsable du service, transmettre au médecin et aux professionnels de la santé les informations recueillies, L accompagnement relationnel et social vers le maintien ou la restauration de l autonomie référer au tableau n 13 page 30 11

12 02 - L aide à domicile Et essentiellement : aider à la promenade, sortir de chez soi afin de maintenir les liens effectifs et les contacts amicaux avec l extérieur, faire les courses sans la personne ou avec si possible, y compris la transporter, se munir d un complément d assurance obligatoire en cas d accompagnement-transport faire les courses avec la personne, réaliser des démarches administratives simples dans un rayon géographique raisonnable, poster du courrier, prendre des rendez-vous (chez un spécialiste par exemple), dialoguer, pratiquer l écoute active, rompre la solitude, essayer de comprendre la plainte, aider aux activités de loisirs, assurer la sécurité de la personne, 2 - Ce qu une aide à domicile ne peut pas faire : s immiscer dans les affaires de famille et dans la vie privée des personnes, acheter ou essayer d obtenir toute chose appartenant au bénéficiaire, amener un enfant ou toute personne étrangère au service sur son lieu d intervention, effectuer un travail rétribué pendant ses congés, pratiquer la toilette complète (voir fiche repère n 11), réaliser des soins médicaux et para-médicaux, administrer les médicaments (voir la fiche-repère n 10), avoir procuration sur le compte bancaire et gérer l argent, rendre service à toute personne autre que le bénéficiaire, nettoyer des pièces ou s occuper du linge d autres occupants (famille ou locataire), effectuer à son domicile des travaux supplémentaires pour le bénéficiaire, couper les ongles des pieds et des mains d une personne diabétique, couper,fendre ou entreposer du bois, ramoner la cheminée, demander un service au bénéficiaire, accepter de l argent, des valeurs ou objets ou les garder en dépôt. Conditions particulières d exercice de la fonction : Il/elle est salarié(e) d un service agréé, géré par une association ou une structure communale ou intercommunale d action sociale (activité prestataire). 12

13 02 - L aide à domicile Conditions d accès / compétences : sans concours pour un agent social territorial (pour une collectivité locale), en cours d accès du diplôme d état d auxiliaire de vie sociale (DEAVS) ou titulaire d un des diplômes, certificats ou titres suivants (dans le droit privé) : BEP carrières sanitaires et sociales, BEPA option services (spécialité service aux personnes), BEPA option économie familiale et rurale, CAP agricole (option économie familiale et rurale), CAP agricole et para agricole employé d entreprise agricole (option employé familial), CAP petite enfance, CAP employé technique de collectivités, Titre assistant de vie du ministère du travail, Titre employé familial polyvalent sous réserve de l homologation du ministère, Brevet d aptitudes professionnelles assistant animateur technique. La classification dans cette catégorie requiert une bonne maîtrise des outils de base nécessaire à l emploi et un diplôme de niveau V de l Education Nationale. 13

14 03 - L auxiliaire de vie sociale 14 Catégorie : agent social territorial qualifié 2 ème et 1 ère classe, catégorie C.1 droit privé. Références: décret du 25/ 06/ 2004 Relatif aux conditions techniques d organisation et de fonctionnement des services de soins infirmiers à domicile, des services d aide et d accompagnement à domicile et des services polyvalents d aide et de soins à domicile, accord de la branche aide à domicile du 29 mars 2002, modifié par l avenant n 1 du 04 décembre 2002, décret du 28 août 1992 portant statut particulier du cadre d emplois des agents sociaux territoriaux. Autres dénominations : auxiliaire de vie, agent social territorial qualifié. Rôle et missions : L auxiliaire de vie sociale, titulaire d un titre ou d un diplôme de niveau V DEAVS (voir tableau n 12), réalise de façon soutenue auprès des personnes les plus dépendantes, l ensemble des tâches dévolues à l aide à domicile. Dans la continuité de l aide à la réalisation des tâches domestiques et ménagères vers l accomplissement des gestes essentiels de la vie quotidienne, il/elle peut être amené(e) à effectuer une activité de nuit: Il/elle aide à faire (stimule, accompagne, soulage, apprend à faire) et/ou fait à la place d une personne qui est dans l incapacité de faire seule les actes ordinaires de la vie quotidienne. Il/elle effectue un accompagnement social, moral et relationnel auprès des publics fragiles, en vue de préserver ou de reconstruire l autonomie de la personne. Il/elle participe à l évaluation de la situation, adapte son intervention en conséquence et coordonne son action avec l entourage familial et l ensemble des autres intervenants à domicile. Il/elle contribue à l ouverture de la personne sur l environnement extérieur. Il/elle ne doit jamais se substituer au personnel médical et paramédical. Son action, placée sous la responsabilité d un responsable hiérarchique, se définit jusqu à la limite des actes nécessitant l intervention d une profession autre que la sienne.

15 03 - L auxiliaire de vie sociale Principales activités 1 - Ce qu une auxiliaire de vie sociale peut faire : se référer au tableau n 13 page 30 En plus des tâches réalisées par l aide à domicile, l auxiliaire de vie sociale peut : réaliser les actes avec et non à la place de la personne (sauf impossibilité), aider à se lever, à se coucher, à s asseoir, à se déplacer, veiller à l hygiène corporelle, aider ou réaliser la toilette d une personne non valide (voir fiche-repère n 11), aider aux changes et à la surveillance des risques cutanés, couper les ongles des pieds et des mains sauf contre-indication médicale ou paramédicale (diabète, artérite ), réaliser des repas équilibrés et conformes aux éventuels régimes prescrits et aider à la prise du repas, stimuler les relations sociales et l ouverture sur le monde( journal, internet ), repérer la souffrance et participer au soutien moral, aider au repérage temporel et spatial, briser l isolement social, familial et géographique, motiver la personne, soutenir moralement et assurer la sécurité de la personne, aider la personne dans la rédaction de sa correspondance, administrer les médicaments dans le cadre d une prescription médicale précisant acte de la vie courante (voir fiche repère n 10), faire la lecture, faciliter l accès à des sources d informations, dialoguer, pratiquer l écoute active, essayer de comprendre la plainte. 2 - Ce qu une auxiliaire de vie sociale ne peut pas faire : réaliser des soins médicaux et para-médicaux, s immiscer dans les affaires de famille et dans la vie privée des personnes, avoir procuration sur le compte bancaire et gérer l argent, s occuper du jardin, couper, fendre ou entreposer du bois, rendre service à toute autre personne qu au bénéficiaire, nettoyer des pièces ou s occuper du linge d autres occupants (famille ou locataires), effectuer à son propre domicile et pour le même bénéficiaire, des travaux supplémentaires quels qu ils soient, demander un service à la personne âgée, accepter de l argent, des valeurs ou objets ou les garder en dépôt. 15

16 03 - L auxiliaire de vie sociale Conditions particulières d exercice de la fonction : Il/elle est salariée d un service agréé, géré par une association ou une structure communale ou intercommunale d action sociale. Son action est déterminée par l évaluation réalisée par le (ou la ) responsable de la structure de l association et /ou d un(e) infirmier(e) libéral(e). Conditions d accès / compétences : niveau V, Diplôme d Etat d Auxiliaire de Vie Sociale ou du Certificat d Aptitude aux Fonctions d Aide à Domicile, BEP carrière sanitaire et sociale avec mention complémentaire aide à domicile à condition d avoir obtenu l équivalence au diplôme d auxiliaire de vie sociale (DEAVS). La classification dans cette catégorie requiert une bonne maîtrise des outils de base nécessaires à l emploi. 16

17 04 - L aide médico-psychologique Autres dénominations : néant. Références : arrêté du 30/04/1992 modifié par arrêté du 23/06/1994, décret du 25/ 06/ 2004 Relatif aux conditions techniques d organisation et de fonctionnement de services de soins infirmiers à domicile, des services d aide et d accompagnement à domicile et des services polyvalents d aide et de soins à domicile Rôle et missions : L aide médico-psychologique est amenée parfois à domicile, à faciliter la vie quotidienne des personnes âgées en grave perte d autonomie en raison d un handicap ou d une maladie. Il/elle intervient encore essentiellement auprès de personnes handicapées (enfants, adolescents, adultes), le plus souvent dans des établissements accueillant des déficients intellectuels, physiques, traumatisés crâniens et polyhandicapés. L aide à la vie quotidienne (repas, toilette, lever, coucher) tient une large part dans l activité d une aide médico-psychologique. Principales activités 1 - Ce qu un (e) aide médico-psychologique peut faire : accompagner la personne âgée et/ou handicapée à domicile afin de lui apporter l assistance individualisée que nécessite son état psychique et physique, réaliser les actes essentiels de la vie quotidienne (soins de confort, activités motrices, ) et relier la personne à la vie sociale et relationnelle, participer à la prévention et à la sécurité de la personne. 2 - Ce qu un (e) aide médico-psychologique ne peut pas faire : s immiscer dans les affaires de famille et dans la vie privée des personnes, avoir procuration sur le compte bancaire et gérer l argent, - demander un service à la personne âgée, accepter de l argent, des valeurs ou objets ou les garder en dépôt. 17

18 04 - L aide médico-psychologique Conditions particulières d exercice de la fonction : Il/elle peut intervenir à domicile, comme employé(e) salarié(e) dans le cadre d un SSIAD Il/elle peut être salariée d un établissement hébergeant des personnes âgées et/ou handicapées. Conditions d accès / compétences : Titulaire du certificat d aptitude aux fonctions d AMP, il/elle porte une attention particulière au bien être de la personne et à toutes les formes de la communication (verbales et non verbales). 18

19 05 - L aide-soignante Autres dénominations : Néant. Références : - arrêté du 22/07/1994 modifié par arrêté du 19/02/1996, - arrêté du 5/02/1997 et arrêté du 11/03/1997, - articles R et 6 du Code de la Santé Publique - circulaire du 04 juin 1999, - décret du 25/ 06/ 2004 Relatif aux conditions techniques d organisation et de fonctionnement de services de soins infirmiers à domicile, des services d aide et d accompagnement à domicile et des services polyvalents d aide et de soins à domicile. Rôle et missions : Il/elle exerce sous la responsabilité d un infirmier. A domicile, il/elle est salariée d un service de soins infirmiers à domicile (SSIAD). Il/elle contribue à la prise en charge d une personne, participe à des soins répondant aux besoins d entretien et de continuité de la vie de la personne en visant à compenser partiellement ou totalement un manque ou une diminution de son autonomie. Il/elle assure des soins d hygiène, de confort et des soins préventifs. Il/elle participe à l identification des besoins de la personne, suit son évolution et en informe l infirmier-coordonnateur. Il/elle contribue à la prévention de la dépendance en stimulant la personne. Son action se situe au sein d une équipe pluridisciplinaire qui échange les observations orales ou écrites (cahier de liaison). Principales activités 1 - Ce qu une aide-soignate peut faire : Sont de la compétence des aides -soignant(e)s les soins relevant du rôle propre de l infirmier (article 4 du décret ) sous la responsabilité de ce dernier et dans la limite de la qualification reconnue aux aides -soignant(e)s du fait de leur formation. Pour certains actes, leur intervention peut-être définie par un protocole écrit. déceler les réactions inhabituelles et les signaler à l infirmier ou au médecin, surveiller les constantes de la personne, surveiller la prise médicamenteuse, rassurer la personne et l écouter, aider aux fonctions d élimination, aider à la marche et au déplacement après hospitalisation, respecter les circuits chez le patient contagieux, savoir adapter sa tenue vestimentaire aux activités et aux risques.

20 05 - L aide soignante 2 - Ce qu une aide-soignate ne peut pas faire : réaliser les actes de la vie courante relevant du rôle des aides à domicile, des auxiliaires de vie sociale ou des employées de maison, effectuer des soins relevant de la compétence de l infirmier (pansement, injection...) ou d un praticien médical, avoir procuration sur le compte bancaire ou postal de la personne et gérer l argent, faire le ménage et les courses, s immiscer dans les affaires de famille et dans la vie privée des personnes, demander un service à la personne âgée, accepter de l argent, des valeurs ou objets ou les garder en dépôt. Conditions particulières d exercice de la fonction : Il (elle) est salarié(e) d un SSIAD, d un établissement ou d un service polyvalent. Conditions d accès / compétences : Titulaire du diplôme professionnel d aide-soignant. 20

21 06 - L infirmier(e) à domicile Autres dénominations : Infirmier (e) libéral (e), infirmier (e) coordinateur (trice) (SSIAD). Références : - articles R et du Code de la Santé Publique, - décret du 25/ 06/ 2004 Relatif aux conditions techniques d organisation et de fonctionnement de services de soins infirmiers à domicile, des services d aide et d accompagnement à domicile et des services polyvalents d aide et de soins à domicile. Rôle et missions : L infirmier (e) diplômé (e) d Etat (IDE) est un (e) professionnel (le) habilité (e) à soigner les malades sur prescription médicale ou dans le cadre de son rôle propre. Il /elle analyse, organise, réalise les soins infirmiers et les évalue. Il protège, préserve et participe à la restauration de la santé physique et morale de la personne en vue de favoriser son maintien dans son cadre de vie familial ou social. Il/elle dispense des soins de nature technique, relationnelle et éducative et recueille toute observation susceptible de concourir à la connaissance de l état de santé de la personne. Il/elle effectue des activités administratives liées à la gestion et à la continuité des soins. Il/elle encadre et participe à la formation des élèves soignants Il/elle évalue et/ ou participe à l évolution de la dépendance, pratique tous les soins nécessaires qui relèvent de sa compétence. Il/elle coordonne et/ou participe à la coordination des différents intervenants à domicile. 1 - Ce qu un (e) infimier(e) peut faire : L infirmier(e) peut intervenir soit dans le cadre de son rôle propre, soit sur prescription médicale ou en urgence selon protocole, soit en présence d un médecin pouvant intervenir à tout moment. L infirmier(e) a compétence pour prendre des initiatives et accomplir les soins qu il juge nécessaires. Il identifie les besoins de la personne, pose un diagnostic infirmier, formule des objectifs de soins, met en oeuvre les actions appropriées et les évalue ; Dans le cadre de l exercice libéral, l infirmier(e) dispose de la Démarche de Soins Infirmiers ( D.S.I ) dont le but est de formaliser son intervention et d organiser une mise en place adaptée des différents intervenants nécessaires Liste des actes du rôle propre (Cf. article 5 du décret N du 11/février/2002). 21

22 06 - L infirmier(e) à domicile Dans le cadre d une prescription ou en cas d urgence selon protocole injections, pansements, perfusions... (Cf. article 6 du même décret) En présence d un médecin pouvant intervenir à tout moment (Cf. article 8 du même décret) 2 - Ce qu un (e) infimier(e) ne peut pas faire : les soins de rééducation relevant de l exercice d un masseur kinésithérapeute, les actes médicaux de la compétence des médecins, hors cas particuliers prévus par les textes, avoir procuration sur le compte bancaire ou postal de la personne et gérer l argent, s immiscer dans les affaires de famille et dans la vie privée des personnes, demander un service à la personne âgée, accepter de l argent, des valeurs ou objets ou les garder en dépôt. Conditions particulières d exercice de la fonction : Il (elle) peut exercer en libéral, dans le cadre d un SSIAD, dans la fonction publique ou dans le privé. Conditions d accès / compétences : Titulaire du diplôme d état d infirmier. 22

Les Métiers. de l Aide et des Soins à Domicile

Les Métiers. de l Aide et des Soins à Domicile Les Métiers de l Aide et des Soins à Domicile Le secteur du domicile vit de multiples changements et doit faire face à une évolution importante. Les besoins de la population française augmentent en terme

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

Fiche d évolution. Savoir. l Connaissance élémentaire en diététique. l Connaissance des types de régimes alimentaires.

Fiche d évolution. Savoir. l Connaissance élémentaire en diététique. l Connaissance des types de régimes alimentaires. Cuisinier/ière G1602 - Personnel de cuisine 1 Cuisinier/ère en Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) Les activités principales Le cuisinier élabore et confectionne les repas

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

ACCORD PROFESSIONNEL DU 12 OCTOBRE 2007

ACCORD PROFESSIONNEL DU 12 OCTOBRE 2007 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel SERVICES À LA PERSONNE ACCORD PROFESSIONNEL DU 12 OCTOBRE 2007 RELATIF AU CHAMP D APPLICATION

Plus en détail

LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009

LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009 LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009 Les Soins à Domicile = Qui Fait Quoi? Le Médecin Traitant Le pivot du maintien au domicile. Rôle de Coordination. L Infirmier Rôles = Suivi quotidien (médicaments, pansements,

Plus en détail

LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE

LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE Les services à la personne désignent les activités destinées à répondre aux besoins des particuliers dans leur vie quotidienne. On distingue 3 domaines de services

Plus en détail

Diplôme d Etat d auxiliaire de vie sociale

Diplôme d Etat d auxiliaire de vie sociale Diplôme d Etat d auxiliaire de vie sociale Demande de Validation des Acquis de l'expérience Livret 2 : livret de présentation des acquis de l'expérience Nom Nom marital ou d usage (le cas échéant) Prénom

Plus en détail

Une exposition : «Les services à la personne»

Une exposition : «Les services à la personne» Une exposition : «Les services à la personne» Pour tous vos forums, salons, espaces d'accueil de public, une exposition itinérante en 4 panneaux (100 x 40 cm) disponible gratuitement. Un aperçu des activités,

Plus en détail

Diplôme professionnel aide-soignant Référentiel d activités

Diplôme professionnel aide-soignant Référentiel d activités Annexe IV à l arrêté du 25 janvier 2005 relatif aux modalités d organisation de la validation des acquis de l expérience pour l obtention du diplôme professionnel d aide-soignant Diplôme professionnel

Plus en détail

Module 1 Accompagnement d une personne dans les actes de la vie quotidienne ACCUEIL ET HEBERGEMENT DE LA PERSONNE AGEE

Module 1 Accompagnement d une personne dans les actes de la vie quotidienne ACCUEIL ET HEBERGEMENT DE LA PERSONNE AGEE 1 Hospices Civils de Beaune Module 1 Accompagnement d une personne dans les actes de la vie quotidienne Institut de formation d aides-soignants Promotion 2015-2016 Date : 3/9/15 Durée : 1h30 ACCUEIL ET

Plus en détail

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil. EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.fr REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE DE SOINS INFIRMIERS

Plus en détail

AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE. ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention

AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE. ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention L aide médico-psychologique (A.M.P.) exerce une fonction d accompagnement

Plus en détail

Préambule. Sommaire LES MODES D INTERVENTIONS CHARTE DEONTOLOGIQUE

Préambule. Sommaire LES MODES D INTERVENTIONS CHARTE DEONTOLOGIQUE LIVRET D ACCUEIL Préambule Ce livret est destiné à vous faire mieux connaitre le secteur de l aide à domicile et le rôle des différents intervenants que vous pourrez rencontrer. Pour accomplir les actes

Plus en détail

Article 4311-1 : Champ des soins infirmiers : Définition de l exercice professionnel Analyse Organisation. intègrent la Qualité des soins

Article 4311-1 : Champ des soins infirmiers : Définition de l exercice professionnel Analyse Organisation. intègrent la Qualité des soins DECRET 2004-802 du 29 juillet 2004 relatif aux parties IV et V Professions de santé (Parties Réglementaires) du Code de Santé Publique Livre III Auxiliaires médicaux. Titre 1 er : Profession d infirmier

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE II

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE II ANNEXE II DIPLÔME D ÉTAT D INFIRMIER RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

CONTRAT DE PRESTATION DE SERVICE

CONTRAT DE PRESTATION DE SERVICE CONTRAT DE PRESTATION DE SERVICE Entre : Le Centre Communal d Action Sociale de MALAUNAY, N d agrément : 76056 B Et Mr / Mme : Préambule Soucieux de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

Annexes Convention Collective Nationale du 31 octobre 1951 Edition de juin 2014

Annexes Convention Collective Nationale du 31 octobre 1951 Edition de juin 2014 II Annexes 132 133 1 Filière : Logistique Cadres - Regroupement 4.6 2 Filière : Logistique Cadres - Regroupement 4.6 3 Filière : Logistique Cadres - Regroupement 4.6 4 Filière : Logistique Cadres - Regroupement

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Handicap, Dépendance, Invalidité REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT HANDIVIE 1 Boulevard de Compostelle - 13012 Marseille : 04 91 44 07 73 - : 09 70 62 08 48 ssiad-handivie@wanadoo.fr TABLE DES MATIERES I.LE

Plus en détail

Carnet de liaison. NOM, Prénom de l élève : Option «En structure» Option «A domicile» Arrêté du 11 mai 2011. Coller ici une photo d identité récente

Carnet de liaison. NOM, Prénom de l élève : Option «En structure» Option «A domicile» Arrêté du 11 mai 2011. Coller ici une photo d identité récente Coller ici une photo d identité récente NOM, Prénom de l élève :.. Option «En structure» Option «A domicile» Arrêté du 11 mai 2011 Carnet de liaison Académie de Nancy - Metz 1 / 27 IEN S.B.S.S.A. Cycle

Plus en détail

AUXILIAIRE d AUTONOMIE

AUXILIAIRE d AUTONOMIE Référentiel Professionnel AUXILIAIRE d AUTONOMIE Arrêté n 2013-101/GNC du 3 janvier 2013 Journal officiel de la Nouvelle-Calédonie n 8866 du 10 janvier 2013 SOMMAIRE 1- Intitulé de l emploi : Auxiliaire

Plus en détail

COMPETENCES INFIRMIERES 1

COMPETENCES INFIRMIERES 1 COMPETENCES INFIRMIERES 1 Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine des soins infirmiers Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins Concevoir et conduire

Plus en détail

LYCEE URUGUAY FRANCE BP 73 1 Avenue des Marronniers 77211 Avon cedex

LYCEE URUGUAY FRANCE BP 73 1 Avenue des Marronniers 77211 Avon cedex IDENTIFICATION DE L ELEVE NOM : PRENOM : DATE DE NAISSANCE : ADRESSE :------------------------------------------------------------------------------------------------- -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Ville d Albertville C C A S. Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées. www.albertville.

Ville d Albertville C C A S. Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées. www.albertville. Ville d Albertville Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées www.albertville.fr Sommaire Logement-foyer : la résidence des 4 Vallées p. 4 Service maintien

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. maintien à domicile personnes âgées - handicapées. Aide à domicile

LIVRET D ACCUEIL. maintien à domicile personnes âgées - handicapées. Aide à domicile C E N T R E C O M M U N A L A C T I O N S O C I A L E LIVRET D ACCUEIL maintien à domicile personnes âgées - handicapées Aide à domicile Portage de repas Téléalarme 1 SOMMAIRE AVANT-PROPOS L aide à domicile

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE D'AIDE A DOMICILE

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE D'AIDE A DOMICILE REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE D'AIDE A DOMICILE Le présent document définit les règles générales d organisation et de fonctionnement du Service prestataire d Aide à Domicile de Ramonville-Saint-Agne

Plus en détail

Contenu du métier. Contenu du métier

Contenu du métier. Contenu du métier FICHE METIER et PASSERELLES ASSISTANT(E) D'ACCUEIL PETITE ENFANCE Domaines : Domaine Services à la personne - Sous domaine : Education et animation Code fiche du répertoire des métiers territoriaux : 06/D/23

Plus en détail

LE MÉTIER D INFIRMIER

LE MÉTIER D INFIRMIER LE MÉTIER D INFIRMIER L infirmier est un maillon essentiel de l équipe médicale, au sein de l hôpital. Il doit être capable d apporter son concours à l élaboration d un diagnostic et procéder aux soins

Plus en détail

Fiche descriptive : DEAMP

Fiche descriptive : DEAMP Fiche descriptive : DEAMP FICHE METIER L'aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d'accompagnement et d'aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il intervient auprès d'enfants, d'adolescents,

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE

LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE Céline BONNET : Infirmière Coordinatrice EHPAD B. P. 19 37290 PREUILLY SUR CLAISE 02 47 91 20 30 1 Le SSIAD de Preuilly est ouvert depuis juillet

Plus en détail

CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et le CABINET INFIRMIER OU L INFIRMIER(ÈRE) LIBÉRAL(E)

CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et le CABINET INFIRMIER OU L INFIRMIER(ÈRE) LIBÉRAL(E) CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et le CABINET INFIRMIER OU L INFIRMIER(ÈRE) LIBÉRAL(E) L Hôpital à Domicile 35 est un établissement de santé qui s inscrit dans un ensemble de

Plus en détail

ACCORD DE LA BRANCHE AIDE A DOMICILE RELATIF AUX EMPLOIS ET AUX REMUNERATIONS

ACCORD DE LA BRANCHE AIDE A DOMICILE RELATIF AUX EMPLOIS ET AUX REMUNERATIONS ACCORD DE LA BRANCHE AIDE A DOMICILE RELATIF AUX EMPLOIS ET AUX REMUNERATIONS 1 SOMMAIRE PREAMBULE 5 ARTICLE 1 : CHAMPS D APPLICATION 6 CHAPITRE I : CLASSIFICATION ET DEFINITION DES EMPLOIS ARTICLE 2 :

Plus en détail

PRESENTATION DU MODULE DE FORMATION FACULTATIF DE 70 HEURES pour l obtention du Diplôme d AUXILIAIRE DE PUERICULTURE par la VAE

PRESENTATION DU MODULE DE FORMATION FACULTATIF DE 70 HEURES pour l obtention du Diplôme d AUXILIAIRE DE PUERICULTURE par la VAE GRETA OISE OCCIDENTALE Lycée Paul Langevin Dossier suivi par Evelyne LANGUIGNON Téléphone 03.44.12.14.90 Fax 03.44.12.14.99 Mél. elanguignon.greta@acamiens.fr www.gretabvs.com 3, avenue Montaigne 60000

Plus en détail

NOTE D INFORMATION sur la formation sociale préparatoire au Diplôme d Etat d AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE

NOTE D INFORMATION sur la formation sociale préparatoire au Diplôme d Etat d AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE Ce.F Centre de Formation au Travail Sanitaire et Social Place du Marché Couvert - BP 414-24104 BERGERAC CEDEX Tél : 05 53 22 23 00 Fax : 05 53 23 93 05 Email : cef@johnbost.fr Site : www.johnbost.org/cef

Plus en détail

Identification de la société

Identification de la société Identification de la société Raison sociale de l entreprise : SO Lifes Siège social : 23 Avenue Saint Lazare, Bât D, Résidence Parc des Roses, 34000 MONTPELLIER Zone de couverture : Montpellier et ses

Plus en détail

Qualité des soins : la Démarche de Soins Infirmiers

Qualité des soins : la Démarche de Soins Infirmiers Qualité des soins : la Démarche de Soins Infirmiers Démarche de Soins Infirmiers Point d information mensuel Le 4 juillet 2002 Qualité des soins : Une nouvelle démarche de soins infirmiers à domicile pour

Plus en détail

2016 formation. qualifiante

2016 formation. qualifiante 2016 formation qualifiante Surveillant(e)s de nuit qualifié(e)s Maître(sse)s de maison CREAI ChAmpAgnE-ARdEnnE : Cité Administrative Tirlet - Bât. 3-51036 ChAlons en ChAmpAgne Cedex tél. : 03 26 68 35

Plus en détail

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES Septembre 2014 CARTOGRAPHIE DES MÉTIERS DES PRESTATAIRES BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES DANS LES DOMAINES MÉDICO-TECHNIQUES www.metiers-medico-techniques.fr CPNEFP de la branche Négoce et

Plus en détail

Filière éducation et insertion

Filière éducation et insertion . Filière éducation et insertion La filière «Éducation et Insertion» rassemble les équipes de professionnels chargés de conduire les projets personnalisés dans leur triple dimension : éducative, thérapeutique

Plus en détail

Quartier des Eyrauds - Boite Postale 105 04700 ORAISON. Tél. 04 92 70 55 00 - Fax 04 92 70 55 10. Mail : residencelestilleuls@orange.

Quartier des Eyrauds - Boite Postale 105 04700 ORAISON. Tél. 04 92 70 55 00 - Fax 04 92 70 55 10. Mail : residencelestilleuls@orange. LIVRET D ACCUEIL /LA Page 1 sur 15 Quartier des Eyrauds - Boite Postale 105 04700 ORAISON Tél. 04 92 70 55 00 - Fax 04 92 70 55 10 Mail : residencelestilleuls@orange.fr Site internet : www.residencelestilleuls.fr

Plus en détail

Une exposition : «Les métiers des services à la personne»

Une exposition : «Les métiers des services à la personne» Une exposition : «Les métiers des services à la personne» Pour tous vos forums, salons, espaces d'accueil de public, une exposition itinérante en 5 panneaux (200 x 80 cm) disponible gratuitement : Les

Plus en détail

Le Prieuré. Livret d accueil. EHPAD - Le Prieuré 73, rue Saint Martin - 28102 DREUX Cedex Tél : 02 37 42 00 65 Fax : 02 37 42 14 31 www.page-dreux.

Le Prieuré. Livret d accueil. EHPAD - Le Prieuré 73, rue Saint Martin - 28102 DREUX Cedex Tél : 02 37 42 00 65 Fax : 02 37 42 14 31 www.page-dreux. Centre Hospitalier de Dreux Livret d accueil Le Prieuré EHPAD - Le Prieuré 73, rue Saint Martin - 28102 DREUX Cedex Tél : 02 37 42 00 65 Fax : 02 37 42 14 31 www.page-dreux.fr Bienvenue Ce livret d accueil

Plus en détail

Qu est-ce que le métier d aide-soignante?

Qu est-ce que le métier d aide-soignante? Au sein de l'équipe médicale, l'aide-soignante assure l'hygiène et le confort des patients. C'est sans doute la personne la plus proche, à l'écoute des souffrances et des inquiétudes des malades. Qu est-ce

Plus en détail

à Mesdames et Messieurs les préfets de département Directions départementales des affaires sanitaires et sociales

à Mesdames et Messieurs les préfets de département Directions départementales des affaires sanitaires et sociales Ministère de l emploi, du travail et de la cohésion sociale Ministère des solidarités, de la santé et de la famille Direction générale de l action sociale Sous direction des âges de la vie Bureau des personnes

Plus en détail

ASSOCIATION DE SERVICES D AIDE A DOMICILE. Tél : 05.56.01.91.91 Fax : 05.57.87.59.08 Mail : accueil@asad-bordeaux.fr.

ASSOCIATION DE SERVICES D AIDE A DOMICILE. Tél : 05.56.01.91.91 Fax : 05.57.87.59.08 Mail : accueil@asad-bordeaux.fr. ASSOCIATION DE SERVICES D AIDE A DOMICILE ASAD de BORDEAUX 74 Cours Saint-Louis BP 60053 33028 Bordeaux Cedex Horaires d ouverture Du Lundi au Vendredi de 8h30 à 18h Site internet : www.asad-bordeaux.fr

Plus en détail

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Veuillez trouver ci-joint le livret de présentation des acquis de l expérience (Livret 2) pour le DIPLOME D ETAT D AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE Nom et prénom

Plus en détail

Service de Soins Infirmiers à Domicile 8 avenue Hélène Boucher 30100 Alès Tél. : 04 66 52 80 00

Service de Soins Infirmiers à Domicile 8 avenue Hélène Boucher 30100 Alès Tél. : 04 66 52 80 00 Livret d accueil du patient du SSIAD Service de Soins Infirmiers à Domicile 8 avenue Hélène Boucher 30100 Alès Tél. : 04 66 52 80 00 Sommaire Préambule 3 Les modalités de prise en charge 4 Le fonctionnement

Plus en détail

Comité ou groupe de réflexion éthique pour la gestion des risques de maltraitance dans les établissements et services pour personnes âgées

Comité ou groupe de réflexion éthique pour la gestion des risques de maltraitance dans les établissements et services pour personnes âgées Comité ou groupe de réflexion éthique pour la gestion des risques de maltraitance dans les établissements et services pour personnes âgées Définition de la maltraitance En 1987, le Conseil de l Europe

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Arrêté du 26 décembre 2011 fixant le cahier des charges prévu à l article R. 7232-7 du code du travail

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

L exercice de la profession d infirmier(e) Paule Mique-Boulié IFSI 2012

L exercice de la profession d infirmier(e) Paule Mique-Boulié IFSI 2012 L exercice de la profession d infirmier(e) Paule Mique-Boulié IFSI 2012 La profession d infirmier(ière) La profession connait depuis 2001 un mouvement de contestation. Au travers de revendications liées

Plus en détail

la maladie d Alzheimer

la maladie d Alzheimer Prévenir... les difficultés de vie avec un proche atteint de la maladie d Alzheimer 27 La maladie d Alzheimer n est pas la maladie d une seule personne 800 000 français sont atteints par la maladie d Alzheimer

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel

Plus en détail

Plusieurs termes utilisés. La perte d indépendance fonctionnelle en gériatrie. Les gestes de la vie quotidienne 15/02/2013.

Plusieurs termes utilisés. La perte d indépendance fonctionnelle en gériatrie. Les gestes de la vie quotidienne 15/02/2013. Plusieurs termes utilisés La perte d indépendance fonctionnelle en gériatrie Pr Joël Belmin Hôpital Charles Foix et Université UPMC Ivry sur Seine et Paris Perte d autonomie Autonomie : faculté d agir

Plus en détail

Les métiers d'assistance à la personne Les professionnels de l'aide à domicile

Les métiers d'assistance à la personne Les professionnels de l'aide à domicile 1 Les métiers d'assistance à la personne Les professionnels de l'aide à domicile Ont un rôle essentiel dans le tissu social, en plus des services ménagers, leur travail revêt une dimension humaine d échanges

Plus en détail

NOR/INT/C/04/00111/C Paris, le 8 septembre 2004. Le ministre de l intérieur de la sécurité intérieure et des libertés locales

NOR/INT/C/04/00111/C Paris, le 8 septembre 2004. Le ministre de l intérieur de la sécurité intérieure et des libertés locales DIRECTION GENERALE DE LA POLICE NATIONALE DIRECTION DE L ADMINISTRATION DE LA POLICE NATIONALE NOR/INT/C/04/00111/C Paris, le 8 septembre 2004 Le ministre de l intérieur de la sécurité intérieure et des

Plus en détail

SERVICE DE SOINS A DOMICILE : Rappel du texte législatif

SERVICE DE SOINS A DOMICILE : Rappel du texte législatif CONTRAT DE SOINS SERVICE DE SOINS A DOMICILE : Rappel du texte législatif En vertu du décret N 2004-1274 du 26 Novembre 2004 relatif au contrat de séjour et/ou du document individuel de prise en charge

Plus en détail

SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE LIVRET D ACCUEIL

SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE LIVRET D ACCUEIL SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE LIVRET D ACCUEIL Réactualisé le 5 Décembre 2014 et présenté au Conseil de la Vie Sociale du 13 Avril 2015, au Comité Technique d Etablissement du 16 Avril 2015 et

Plus en détail

CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et les INFIRMIERS LIBERAUX

CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et les INFIRMIERS LIBERAUX CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et les INFIRMIERS LIBERAUX Ce document est établi dans le cadre d une volonté de coopération mutuelle afin d apporter les meilleurs services aux

Plus en détail

Règlement de fonctionnement

Règlement de fonctionnement Règlement de fonctionnement Référence : SAAD / 2015 /. SECAD Service communautaire d accompagnement à domicile 15 rue Crech Uguen 22810 BELLE-ISLE-EN-TERRE Tél. 02 96 43 30 68 Fax 02 96 43 31 00 Email

Plus en détail

Aide et Soins à Domicile en Province de Luxembourg. Le secret professionnel dans un service d Aide et de Soins à Domicile Place des volontaires

Aide et Soins à Domicile en Province de Luxembourg. Le secret professionnel dans un service d Aide et de Soins à Domicile Place des volontaires Le secret professionnel dans un service d Aide et de Soins à Domicile Place des volontaires Aide et Soins à Domicile, c est Un réseau de professionnels de l aide et des soins qui ont pour objectif de proposer

Plus en détail

Les métiers du médico-social

Les métiers du médico-social Les métiers du médico-social A d m i n i s t r a t i f - L o g i s t i q u e M é d i c a l - P a r a m é d i c a l É d u c a t i f A d m i n i s t r a t i f - L o g i s t i q u e Secrétaire ou technicienne

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET DE COMPÉTENCES

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET DE COMPÉTENCES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET DE COMPÉTENCES PRÉAMBULE La description des activités et des compétences du métier d ostéopathe ne se substitue pas au cadre réglementaire. En effet, la plate-forme

Plus en détail

Les diplômes du secteur sanitaire et social en Auvergne. J. Gamet Responsable Pôle Formation Certification. DRJSCS

Les diplômes du secteur sanitaire et social en Auvergne. J. Gamet Responsable Pôle Formation Certification. DRJSCS Les diplômes du secteur sanitaire et social en Auvergne J. Gamet Responsable Pôle Formation Certification. DRJSCS Classificatio n Niveau V Paramédical - Aide-soignant - Auxiliaire de puériculture - Ambulancier

Plus en détail

RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Du S.S.I.A.D de Chartres

RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Du S.S.I.A.D de Chartres RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Du S.S.I.A.D de Chartres Décret N 2003-1095 du 14 novembre 2003 Circulaire DGAS/2 C n 2005-111 du 28 février 2005 1. PRINCIPES D ORGANISATION Les missions du S.S.I.A.D Les S.S.I.A.D.

Plus en détail

Mise en œuvre du Contrôle en Cours de Formation. Brevet d Etudes Professionnelles Accompagnement, Soins et Services à la Personne

Mise en œuvre du Contrôle en Cours de Formation. Brevet d Etudes Professionnelles Accompagnement, Soins et Services à la Personne Mise en œuvre du Contrôle en Cours de Formation Brevet d Etudes Professionnelles Accompagnement, Soins et Services à la Personne Diplôme Intermédiaire du Baccalauréat Professionnel Accompagnement, Soins

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere.

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere. LIVRET D ACCUEIL des services à la personne + d infos : www.ville-laverriere.com CCAS CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière Agrément qualité Service d Aide à la Personne : 267802783 Délivré

Plus en détail

Auxiliaire de vie sociale / Aide à domicile

Auxiliaire de vie sociale / Aide à domicile www. ww.sanitairesocial sanitairesocial-lo lorrain rraine.fr Auxiliaire de vie sociale / Aide à domicile Définition L'auxiliaire de vie sociale intervient au domicile des personnes en difficulté sociale,

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LE DOMICILE LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LEGISLATION LOI DU 4 MARS 2002:définition des réseaux de santé : «Ils ont pour objet de favoriser l

Plus en détail

METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES)

METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions A partir de plans ou canevas d'observation (fiches ROME, cahiers du CEREQ) et d'observations de terrain, nous avons noté

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT RESIDENCE DOCTEUR PAUL GACHE EHPAD PUBLIC REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Les structures d accueil de jour reçoivent une ou plusieurs fois par semaine des personnes vivant à domicile et pouvant souffrir de

Plus en détail

Aide soignant(e) Le Métier d Aide Soignant(e) Le Concours. Concours Prépa Santé

Aide soignant(e) Le Métier d Aide Soignant(e) Le Concours. Concours Prépa Santé CP Concours Prépa Santé Optimum : 350 h/an Access : 225 h/an de septembre à mai Aide soignant(e) Le Métier d Aide Soignant(e) Sous la responsabilité de l infirmier, l aide-soignant s occupe de l hygiène

Plus en détail

LE LIVRET D ACCUEIL DE JOUR. Résidence VAUBAN 25, rue Jean Jaurès 59530 LE QUESNOY Tel : 03.27.09.22.00 - Fax : 03.27.09.22.31

LE LIVRET D ACCUEIL DE JOUR. Résidence VAUBAN 25, rue Jean Jaurès 59530 LE QUESNOY Tel : 03.27.09.22.00 - Fax : 03.27.09.22.31 LE LIVRET D ACCUEIL DE JOUR Résidence VAUBAN 25, rue Jean Jaurès 59530 LE QUESNOY Tel : 03.27.09.22.00 - Fax : 03.27.09.22.31 Livret d Accueil de Jour Résidence VAUBAN 1 SOMMAIRE ORGANISATION DE L ACCUEIL

Plus en détail

II.1 - LES AIDES A DOMICILE (Fiche 1)

II.1 - LES AIDES A DOMICILE (Fiche 1) II.1 - LES AIDES A DOMICILE () EVALUATION DES BESOINS Selon le degré de dépendance et les besoins de la personne handicapée, différents services peuvent être mis en place : - Les aides ménagères vont assurer

Plus en détail

L aide à domicile : des métiers à découvrir. professionnalisme. compétences évolution. diversité. des métiers, des parcours

L aide à domicile : des métiers à découvrir. professionnalisme. compétences évolution. diversité. des métiers, des parcours L aide à domicile : des métiers à découvrir professionnalisme compétences évolution diversité des métiers, des parcours Formation, solidarité, territoires Avez-vous songé aux métiers de l aide à domicile?

Plus en détail

+10 000 ÉTABLISSEMENTS visités et évalués pour vous par nos experts. Maison de Retraite Sélection

+10 000 ÉTABLISSEMENTS visités et évalués pour vous par nos experts. Maison de Retraite Sélection Maison de Retraite Sélection QUE CHOISIR? Maison de Retraite / Résidence Services / Maintien à domicile +10 000 ÉTABLISSEMENTS visités et évalués pour vous par nos experts EDITO Partir en Maison de Retraite

Plus en détail

Pour les modalités d admission, de suspension ou d interruption, se référer au livret d accueil.

Pour les modalités d admission, de suspension ou d interruption, se référer au livret d accueil. PREAMBULE : Le présent règlement de fonctionnement décrit les modalités mises en œuvre par le service pour remplir sa mission. Il est le garant du respect du droit commun qui s applique à tout citoyen

Plus en détail

ACCORD DE BRANCHE DE L AIDE A DOMICILE DU 29 MARS 2002 RELATIF AUX EMPLOIS ET REMUNERATIONS

ACCORD DE BRANCHE DE L AIDE A DOMICILE DU 29 MARS 2002 RELATIF AUX EMPLOIS ET REMUNERATIONS 03 mars 2008 ACCORD DE BRANCHE DE L AIDE A DOMICILE DU 29 MARS 2002 RELATIF AUX EMPLOIS ET REMUNERATIONS Agréé par arrêté du 31 janvier 2003 publié au Journal officiel du 11 février 2003 Etendu par arrêté

Plus en détail

Charte d organisation et de fonctionnement du service Médecine Préventive

Charte d organisation et de fonctionnement du service Médecine Préventive Charte d organisation et de fonctionnement du service Médecine Préventive 6, rue de Flacé - 71018 Mâcon Cedex Tél. 03 85 21 19 19 - Fax 03 85 21 19 10 centredegestion@cdg71.fr SOMMAIRE Propos introductif...p.

Plus en détail

GUIDE DE L AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE COMPETENCES ET LIMITES DE LA PROFESSION

GUIDE DE L AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE COMPETENCES ET LIMITES DE LA PROFESSION La frontière est parfois difficile à évaluer entre le domaine de l aide soignante, de l AVS ou de l infirmière. L infirmière peut, dans le cadre de son rôle propre défini et précisé dans le code de la

Plus en détail

Enquête «emploi formation» auprès des structures agréées des services à la personne dans le Var

Enquête «emploi formation» auprès des structures agréées des services à la personne dans le Var Enquête «emploi formation» auprès des structures agréées des services à la personne dans le Var Août 2011 Enquête «emploi formation» Raison Sociale :... Enseigne :... (Si différente de la raison sociale)

Plus en détail

Service Soins Infirmiers A Domicile 02.99.71.90.80. Centre de Santé Allaire 02.99.71.92.60 Centre de Santé Malansac 02.97.66.25.57

Service Soins Infirmiers A Domicile 02.99.71.90.80. Centre de Santé Allaire 02.99.71.92.60 Centre de Santé Malansac 02.97.66.25.57 BIENVENUE AU SERVICE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE ALLAIRE - ROCHEFORT EN TERRE Service Soins Infirmiers A Domicile 02.99.71.90.80 Centre de Santé Allaire 02.99.71.92.60 Centre de Santé Malansac 02.97.66.25.57

Plus en détail

Contrat de soins / Document individuel de prise. Définition des objectifs de la prise en charge

Contrat de soins / Document individuel de prise. Définition des objectifs de la prise en charge DUREE DEFINITION CONTRAT DE SOINS Contrat de soins / Document individuel de prise en charge au SSIDPA Le contrat de soins définit les droits et les obligations de l'établissement et de l usager avec toutes

Plus en détail

En matière sociale, si les professions de l assistance. Aide à la personne et santé : au secours, on manque de candidats! À LA UNE LE DOSSIER

En matière sociale, si les professions de l assistance. Aide à la personne et santé : au secours, on manque de candidats! À LA UNE LE DOSSIER À LA UNE LE DOSSIER Aide à la personne et santé : au secours, on manque de candidats! Le vieillissement de la population accroit la demande en auxiliaires de vie et d aides à domicile... Déjà plus de 200

Plus en détail

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Livret d accueil Les Quatre Saisons Appartement gérontologique 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Présentation La résidence Les Quatre Saisons est un appartement d accueil, non médicalisé,

Plus en détail

Préparation au concours d aide-soignant

Préparation au concours d aide-soignant Préparation au concours d aide-soignant Le métier Il contribue à une prise en charge globale des personnes en liaison avec les autres intervenants au sein d une équipe pluridisciplinaire, en milieu hospitalier

Plus en détail

B I E N V E N U E E N E H P A D

B I E N V E N U E E N E H P A D B I E N V E N U E E N E H P A D EHPAD CENTRE HOSPITALIER 47 rue Aristide Briand CS. 50209 61203 ARGENTAN Cedex SOMMAIRE Présentation... 3 Modalités administratives et financières... 4 Conditions et formalités

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

Service d aide et d accompagnement à domicile (S.A.A.D)

Service d aide et d accompagnement à domicile (S.A.A.D) Service d aide et d accompagnement à domicile (S.A.A.D) Centre Communal d Action Sociale de Pontivy 6, Rue de Rivoli 56300 PONTIVY Tél : 02.97.25.50.22 Courriel : ccas@ville-pontivy.fr Page 1 Dans ce livret

Plus en détail

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Le Comité National de pilotage des parcours de santé des Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie a été installé en avril 2013 et les projets

Plus en détail

ACSI. Association Centre de santé Infirmier. 53 rue de la marine 29760 Penmarc h : 02.98.58.60.18 :02.98.58.71.17. cdspen29@wanadoo.

ACSI. Association Centre de santé Infirmier. 53 rue de la marine 29760 Penmarc h : 02.98.58.60.18 :02.98.58.71.17. cdspen29@wanadoo. ACSI Association Centre de santé Infirmier Penmarc h Plomeur Le Guilvinec Tréffiagat-Léchiagat 53 rue de la marine 29760 Penmarc h : 02.98.58.60.18 :02.98.58.71.17 cdspen29@wanadoo.fr SOMMAIRE Introduction

Plus en détail

- ou la Mutuelle ayant son siège à, régie par le code de la mutualité, représentée par ;

- ou la Mutuelle ayant son siège à, régie par le code de la mutualité, représentée par ; Modèle de contrat de travail [à durée déterminée / indéterminée] de médecin coordonnateur en établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes Préambule La présence d un médecin coordonnateur

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI DE L ÉLÈVE

LIVRET DE SUIVI DE L ÉLÈVE P O L Y N E S I E F R A N Ç A I S E MINISTERE DE L EDUCATION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS en charge de l enseignement supérieur, de la recherche et de la vie associative LYCEE PROFESSIONNEL DE FAA A CAP

Plus en détail

AMENAGER LE QUOTIDIEN

AMENAGER LE QUOTIDIEN AMENAGER LE QUOTIDIEN Aides financières, humaines et matérielles Formation Aide aux Aidants / Octobre 2008 Syndicat Intercommunal de la Vallée de l'ondaine, 44 Rue e la Tour de Varan, 42700 FIRMINY 1 Aides

Plus en détail

Le meilleur chemin pour nous contacter?

Le meilleur chemin pour nous contacter? Le meilleur chemin pour nous contacter? Vous avez des questions sur les soins à domicile? Vous avez besoin de services ou de soins particuliers? N hésitez pas à nous contacter pour trouver ensemble la

Plus en détail

EXERCICE INFIRMIER SELON LE DÉCRET N 2002-194 DU 11 FEVRIER 2002 RELATIF AUX ACTES PROFESSIONNELS ET A L EXERCICE DE LA PROFESSION D INFIRMIER

EXERCICE INFIRMIER SELON LE DÉCRET N 2002-194 DU 11 FEVRIER 2002 RELATIF AUX ACTES PROFESSIONNELS ET A L EXERCICE DE LA PROFESSION D INFIRMIER EXERCICE INFIRMIER SELON LE DÉCRET N 2002-194 DU 11 FEVRIER 2002 RELATIF AUX ACTES PROFESSIONNELS ET A L EXERCICE DE LA PROFESSION D INFIRMIER DSCSI- SY/GL/MB 1 I INTRODUCTION I 1 HISTOIRE Loi de 1978,

Plus en détail