INFORMATISATION DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INFORMATISATION DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE"

Transcription

1 INFORMATISATION DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE A. Spaite, J-M. Foissin, P. Klecthka Clinique Saint André, Vandœuvre les Nancy INTRODUCTION Le décret de décembre 94 rendant obligatoire la consultation pré-anesthésique à distance a augmenté de façon très conséquente le nombre de patients à prendre en charge en phase pré-anesthésique. Devant cette charge de travail, les médecins anesthésistes se sont organisés : les secrétariats se sont structurés, il a fallu adapter les emplois du temps, mettre au point des formulaires de saisie. Succédant à la phase du tout papier, de l agenda à la feuille de consultation, c est tout naturellement que l informatique a pris sa place dans l organisation et le déroulement de la consultation pré-anesthésique. Elle est maintenant devenue indispensable et nombreuses sont les équipes à faire l acquisition d un outil informatique pour gérer la consultation : que cet outil soit intégré à un «logiciel d anesthésie» complet, qu il soit développé en local ou acquis auprès des industriels. Notre implication dans l informatisation de la pratique médicale s est faite depuis une vingtaine d années, d abord au CHU, puis dans un centre de chirurgie ambulatoire, enfin dans le cadre d une clinique privée. Ces années de pratique, de réflexion et de développements, nous ont permis d acquérir une petite expérience dans ce créneau particulier qu est l informatique au service de l anesthésiste. Le but de cet exposé est de répondre aux questions qui se posent lors de cette démarche d informatisation : Pour quoi faire? Comment faire? 1. QU APPORTE L INFORMATIQUE? 1.1. LES DIFFÉRENTS TEMPS LA PRISE DU RENDEZ-VOUS Notre équipe de 8 anesthésistes assure environ consultations annuelles. Le secrétariat donne chaque jour ouvrable une soixantaine de rendez-vous. Qu apporte l informatique à ce stade? Une saisie rapide : un RV est pris en moins d une minute, ce qui diminue l attente du patient au bout du fil. Le système propose des dates et des horaires en fonction de la date d intervention et des contraintes légales.

2 622 MAPAR 2004 Une vision globale (par le biais de coloration en fonction du taux de remplissage p.ex : vert moins de 20 RV, jaune de 20 à 30 et rouge au delà de 30 RV sur une période de 6 heures) des différents créneaux permet d équilibrer la charge de travail. La recherche d un rendez-vous existant dans la base, son déplacement à une autre date, son effacement ou sa modification doivent être rapides et faciles. Le développement de l Internet autorise maintenant la saisie directe d un rendez-vous par le chirurgien ou son personnel depuis une interface Web. Il nous paraît toutefois peu opportun, bien que techniquement possible, de laisser le patient ou sa famille accéder directement à la prise de rendez-vous via internet. Une fois les données saisies, il est facile de les imprimer pour fournir, s ils le désirent, aux différents intervenants des listes de consultants (services d accueil, de prélèvements biologiques ). A l avenir, la présence d écrans en tous points des établissements, et surtout l évolution des mentalités, devraient permettre d abandonner peu à peu le support papier. Enfin, il est souhaitable dès ce stade de la prise du rendez-vous, que l outil informatique fournisse des données statistiques qui permettent d évaluer avec un temps d avance, l évolution future de la charge de travail du bloc opératoire LA GESTION DE LA SALLE D ATTENTE A son arrivée, le patient est accueilli au secrétariat d anesthésie. Un simple «clic» sur son nom dans la liste des rendez-vous du jour le fait entrer dans la «salle d attente virtuelle». Il est dès lors possible de suivre son statut : durée d attente, passage en consultation, durée de celle-ci et enfin départ du patient. Ce foisonnement d informations ne nécessite aucun effort des différents intervenants. C est l ouverture du dossier par le médecin consultant ou sa fermeture par la secrétaire qui initient les différents temps. Il est alors facile de renseigner le patient sur l attente éventuelle ou le consultant sur la longueur de la file d attente! LA CONSULTATION Généralités L informatique peut accélérer la saisie de l information. Toutefois, les médecins anesthésistes n étant pas tous des virtuoses du clavier, ce sont d autres avantages qui vont être tout de suite apparents. Standardisation des saisies : l usage de mots clefs, de listes de saisie, de cases à cocher... doit permettre une plus grande rigueur dans les informations saisies. Il faut toutefois prévoir des «espaces de liberté» dans l interface pour permettre des prises de notes libres. Cette standardisation des saisies conduit à une convergence du contenu médical : les mêmes termes sont employés pour désigner les mêmes concepts. Exhaustivité des saisies : on peut rendre «bloquante» la non-saisie de certaines informations (impossible de sauvegarder le dossier si on n a pas indiqué le code ASA par exemple). On peut prévoir des items «examen normal» qui indiqueront à la fois la réalisation d un examen (ex : examen en vue de l intubation) et sa normalité. Suivi du patient au fil du temps : lorsqu un patient revient en consultation pour un autre geste, son dossier est mis à jour avec les nouvelles informations. Il doit être possible d accéder à l historique des consultations, et des anesthésies. Lisibilité du dossier : la graphie de certains collègues étant parfois difficile à relire, l informatisation du dossier de consultation fournit un document clair et lisible par tous quel que soit le support (écran ou document papier) Chronologie de la consultation Les différents temps de la consultation sont matérialisés au niveau du logiciel (système d onglets, arbres hiérarchiques etc.)

3 Session professionnelle 623 Identification du patient : l identification est un temps important puisqu elle permettra de retrouver un dossier, de rattacher une consultation à un dossier existant et de constituer ainsi l historique du patient. Des normes existent concernant les données d identification, elles permettront lorsqu elles seront largement adoptées, d échanger des dossiers entre établissements. Pour notre part, notre identifiant repose sur le nom, le prénom, la date de naissance et le sexe. Saisie du geste chirurgical, du chirurgien, des dates (entrée, intervention ) : cette saisie est aidée par des listes de choix, des calendriers interactifs, une saisie abrégée pour les dates etc. Si l organisation du tableau opératoire est également informatisée, il devient dès lors possible d indiquer au patient le nom du médecin anesthésiste qui le prendra en charge, voire l horaire approximatif du passage au bloc. Interrogatoire, anamnèse, antécédents : après avoir étudié plusieurs alternatives, nous avons fait le choix de listes hiérarchiques qui permettent une saisie rapide, en quelques clics d un maximum d éléments. En pratique, 3 colonnes qui contiennent des niveaux d information de plus en plus précis (Ex : colonne 1 = Appareil cardiovasculaire, Colonne 2 = Tension artérielle, Colonne 3 = HTA traitée, équilibrée). Ce système d arbres hiérarchiques est totalement libre : ce sont les médecins de l équipe qui décident des items qu ils veulent voir apparaître. Il est bien sûr toujours possible de faire correspondre à ces codes «propriétaires» des codes appartenant aux nomenclatures officielles (OMS, CDAM...), ce qui permet de renseigner de façon automatique le système PMSI. Examen clinique : possibilité de saisir des valeurs numériques (TA, pulsations, taille etc.) avec des limites de validation, de cocher des cases pour les items à choix multiple, de sélectionner des «boutons radio» pour les items à choix unique (ex : Score de Malampati), ou encore du texte libre. Toutes ces informations s inscrivant toujours dans un système hiérarchique qui permet une saisie rapide en un minimum de clics. On peut également envisager de coupler les appareils de mesure (tensiomètre, pulsations ) au système informatique pour acquérir automatiquement ces informations. Génération des documents : ordonnances pour la prémédication et les autres prescriptions pré-opératoires, aide à la prescription des relais de traitement anticoagulant, courriers aux correspondants. Tous ces documents doivent pouvoir intégrer des informations issues de la consultation (identité, date d intervention, geste prévu etc ). Un système de modèle permet de concevoir facilement tous types de courriers (Certificat de présence, Informations pour le chirurgien à la suite de la consultation, Information du patient ) Conclusions de la consultation : le type d anesthésie prévue (en accord avec le patient), le mode d analgésie post-opératoire retenu, la classification ASA ainsi que quelques commentaires libres éventuels viennent s ajouter aux éléments déjà saisis pour constituer un rapport synthétique de consultation. Ce rapport est imprimé puis signé par le médecin anesthésiste. Joint au document rempli par le patient, il constitue le dossier pré-anesthésique. Enfin, le système de consultation permet également l édition de la feuille de soins et l encaissement des honoraires, voire le couplage avec un lecteur de carte vitale permettant l émission d une FSE LE JOUR DE L INTERVENTION Le dossier pré-anesthésique, enrichi des données de l anesthésie suit le patient au cours de son séjour au bloc et en SSPI. La veille de l intervention, le médecin anesthésiste qui assure les visites préopératoires, peut imprimer des listes simplifiées des patients à voir pour le lendemain. Ces listes comprennent un résumé des informations de la CPA : type d anesthésie, classification ASA, âge Ces listes permettent d optimiser le déroulement de la visite pré-anesthésique.

4 624 MAPAR 2004 Les ordinateurs, présents dans chaque salle d opération, donnent accès au dossier informatique de la CPA LA SAUVEGARDE ET L ARCHIVAGE DES DONNÉES Il est très important de sauvegarder régulièrement les données. C est-à-dire de recopier les données pour les mettre à l abri de tout incident. La sécurité du système d information repose sur : un système de disque RAID sur le serveur qui permet l échange à chaud d un disque dur tombé en panne sans perte de données. Les données sont sauvegardées à différents moments de la journée sur des espaces disque situés sur d autres machines. La nuit, la base est sauvegardée sur bande, CDROM ou DVD. Une copie de la base est sauvegardée dans un lieu géographiquement différent de la consultation d anesthésie. L archivage consiste à nettoyer la base des données anciennes, afin de ne pas l encombrer et de garder des temps de réponse corrects. Les données archivées doivent toutefois rester consultables en cas de nécessité LA SÉCURITÉ DES DONNÉES Cet aspect recouvre deux notions : 1-La sécurité physique des données qui ne doivent pas être perdues en cas de coupure de courant, d incendie ou d autre catastrophe affectant les locaux. Cette sécurité repose sur la politique de sauvegarde et d archivage. 2- D autre part, l aspect «sécurisation de l accès aux données». Il est indispensable que l accès au système informatique se fasse par le biais d un «login» personnalisé (nom d utilisateur, mot de passe) qui permet également de signer nominativement (et automatiquement) la source de toute information. Les mots de passe seront changés fréquemment et on choisira des mots de passe forts (Eviter le prénom ou celui des enfants!) La sécurité des données ou d accès aux informations sont des points très importants à prendre en compte, notamment pour préserver le secret médical, mais ne doivent pas devenir des handicaps à l adoption du système informatique par les praticiens. Un système trop contraignant est vite contourné avec un résultat contraire à celui escompté LA DÉCLARATION DU SYSTÈME D INFORMATION Comme tout système d information, la consultation informatisée et plus généralement tout logiciel de base de données médicales, doit faire l objet d une déclaration à la CNIL. En outre, le patient sera averti de l existence d un tel système de recueil des données, le plus souvent par une note sur le formulaire de renseignements pré-anesthésiques. On l informera également de son droit à communication et rectification des données. 2. LES SOLUTIONS 2.1. LES CHOIX LOGISTIQUES Solution classique client/serveur : sur le serveur tournera uniquement la base de données. Les clients accéderont à cette base à partir d un programme tournant sur chacune des stations. C est une solution relativement ancienne, donc bien éprouvée. C est celle que nous avons retenue dans notre établissement. Solution reposant sur un client Web : sur le serveur tourne la base de données ainsi qu un serveur Web (IIS, Apache ). Les clients n ont besoin que d un explorateur Web (ex : Internet Explorer) pour accéder à la gestion de consultation. L énorme intérêt est

5 Session professionnelle 625 la simplicité de l installation sur les stations : toutes les machines disposent aujourd hui d un client Web. Solution reposant sur un serveur d application : cette solution, plus moderne, fait tourner les programmes clients (l application) non pas sur les différentes stations, mais directement sur le serveur. Les stations deviennent de simples terminaux sur lesquels on visualise l application qui tourne sur le serveur. Avantage : des clients légers, une maintenance simplifiée de l application. Inconvénient : des serveurs lourds et un réseau capable de supporter la charge LES CHOIX MATÉRIELS SERVEUR(S) On disposera au sein du réseau d un serveur dédié aux applications médicales. Il sera différent du serveur d accès et alimenté sur courant secouru afin de pallier aux pannes d alimentation secteur. Le serveur sera dimensionné en fonction de la charge prévisible : processeur rapide, mémoire au moins égale à 512 Mb. Un simple serveur de base données nécessitera moins de puissance qu un serveur Web et un serveur d application sera encore plus lourdement équipé. Le serveur disposera d une capacité de stockage importante : 100 Go au moins. Cette capacité permettra d héberger les programmes, la base de données et une copie en temps réel de cette dernière. Il est souhaitable d implémenter une technologie RAID sur les disques du serveur. Ceci consiste à disposer de deux disques identiques sur le serveur. Les données sont en permanence recopiées d un disque vers l autre, par une technologie de bas niveau (carte RAID). En cas de panne sur un disque, l autre prend le relais et le disque fautif peut être remplacé à chaud, sans arrêter le serveur et la consultation! STATIONS(S) La puissance en terme de processeurs, mémoire, espace de stockage des stations sera fonction des solutions logicielles retenues. Si on opte pour une solution client/serveur, il faudra prévoir des machines puissantes capables de faire tourner une application cliente gourmande en ressources. Si en revanche, on s oriente vers une solution client Web ou de type serveur d application, on pourra se contenter de machines peu puissantes qui ne disposeront pas forcément de disque dur (clients légers). En terme d ergonomie, il paraît souhaitable de doter les stations de travail d écrans plats occupant moins de place, de claviers et souris sans fil facilitant les saisies sur un plan de travail souvent encombré. Des écrans 17 sont bien adaptés aux secrétariats, alors que des 15 suffiront dans les bureaux de consultation, ou au bloc opératoire RÉSEAU Les bureaux et postes de secrétariat bénéficieront a priori d un réseau filaire de type Ethernet. La vitesse de 100 Mb/s semble suffisante aujourd hui. Les serveurs pourront être équipés de carte ou de ports Gigabit, de même les que les switchs et les routeurs. Pour le bloc opératoire et les zones difficiles à câbler, on peut envisager la mise en place de réseaux sans fil : actuellement la norme b (WiFi) est bien implantée et son débit de 11 Mb/s semble suffisant. Toutefois, dès que plusieurs stations partagent un même point d accès radio, le débit tombe et on peut s orienter vers les nouvelles normes radio, notamment le g (qui reste compatible avec le Wifi) qui offre un débit 5 fois supérieur.

6 626 MAPAR LES CHOIX LOGICIELS CHOIX LOGISTIQUES Lorsqu il s agit de développer un système d information médical, plusieurs stratégies sont possibles : Faire confiance aux industriels et acquérir un logiciel du commerce. Ils sont nombreux et performants. Certains sont partis de l informatisation du bloc opératoire et en sont venus à ajouter un module consultation d anesthésie. D autres partent de l informatisation médicale d un établissement de soins et développent un module dédié à la consultation d anesthésie. Rares sont les produits spécifiquement dédiés à la consultation ou, comme nos propres développements, partant de la consultation anesthésique pour informatiser l ensemble des processus médicaux. Faire développer en interne, par du personnel spécialisé de l établissement, un logiciel adapté aux besoins. C est sans doute la meilleure solution tant il est difficile de trouver dans le commerce un logiciel calqué sur nos besoins propres. C est aussi la solution la plus coûteuse et sans doute peut on envisager de fédérer quelques départements d anesthésie autour d un projet commun afin d en réduire les coûts. La dernière solution est à n en pas douter la moins bonne et pourtant nombreux sont les confrères à avoir cédé à leur passion naissante et entrepris à titre individuel le développement d un «logiciel d anesthésie» dédié à leur propre équipe avec pour risque essentiel en cas de départ ou de souci quelconque de laisser un produit orphelin, sans évolution ni reprise possible. Pour avoir choisi cette voie, j en connais les difficultés : faire de l anesthésie à plein temps laisse peu de temps pour faire un mi-temps d informatique Certains finissent par choisir leur camp et basculent du monde de l anesthésie à celui de l industrie LA BASE DE DONNÉES C est sur la base de données que repose la rapidité d accès, la fiabilité de tout le système. Lorsqu il s agit de gérer des dizaines de milliers d enregistrements, on ne peut plus faire confiance à des bases de données orientées utilisateur mais on doit s en remettre à des produits professionnels : Oracle, Informix, MS SQL-Server, Sybase SQLA etc On peut également faire confiance à des produits de la même trempe, mais appartenant aux logiciels libres : MySQL, PostGRE SQL etc Toutes ces bases utilisent le langage SQL dédié aux bases de données relationnelles. La plupart des logiciels du commerce reposent sur de telles base, gage de sécurité et de pérennité du système. C est aussi l assurance de pouvoir, en cas de changement de logiciel, récupérer les données pour les basculer dans un autre système LES OUTILS DE DÉVELOPPEMENT L écriture du «frontal», le logiciel que vous voyez lorsque vous travaillez et qui converse avec la base de données, se fait avec des produits de développement rapides, graphiques et conviviaux : les L4G (langages de quatrième génération). On peut citer Visual Basic.NET, Delphi, Powerbuilder ou des L4G plus franco-français tels WinDev. Le choix de l outil de développement n a d incidence que si vous assurez le développement en interne, ou si vous envisagez de compléter le logiciel existant par des développements personnels. Côté serveur, et notamment serveur Web, si vous faites le choix d une ouverture vers l internet ou de client Web, il faut avoir recours à un langage de script sur le serveur. Aujourd hui deux grandes alternatives existent : PHP, produit libre donc gratuit et pour lequel existe une large communauté de développeurs et ASP.NET, produit professionnel de l éditeur MicroSoft. On peut aussi citer JAVA de SUN.

Guide d utilisation. Version document 0.8. Trouver toute la documentation sur : www.mederp.net

Guide d utilisation. Version document 0.8. Trouver toute la documentation sur : www.mederp.net Guide d utilisation Version document 0.8 Trouver toute la documentation sur : www.mederp.net Sommaire Mise en route... 4 Installation du programme... 4 Sur windows... 4 Sur Linux et Mac... 5 Lancement

Plus en détail

Guide d utilisation de la plateforme internet sécurisée des traitements de substitution pour les centres de traitement (04.03.

Guide d utilisation de la plateforme internet sécurisée des traitements de substitution pour les centres de traitement (04.03. Service de la santé publique Bâtiment administratif de la Pontaise Av. des Casernes 2 1014 Lausanne Guide d utilisation de la plateforme internet sécurisée des traitements de substitution pour les centres

Plus en détail

Complaints Manager 4/06/2015 Page 1 Arpaweb 2015

Complaints Manager 4/06/2015 Page 1 Arpaweb 2015 Complaints Manager 4/06/2015 Page 1 Table des matières 1. Description du logiciel... 3 Le chapitre Dossier... 3 Le chapitre Plaignant... 5 Le chapitre Action... 6 Le chapitre Document... 7 La page d accueil...

Plus en détail

Le dossier médical. du médecin libéral. Patrice MARIE LE GUIDE DE L ENTRÉE DANS LA VIE PROFESSIONNELLE

Le dossier médical. du médecin libéral. Patrice MARIE LE GUIDE DE L ENTRÉE DANS LA VIE PROFESSIONNELLE du médecin libéral Patrice MARIE, c est l ensemble des documents concernant la santé d un patient donné que le médecin garde, en temps que médecin traitant. La loi, promulguée le 4 mars 2002, réaffirme

Plus en détail

Il n est guère étonnant que l iphone soit entré de plain-pied dans le monde de

Il n est guère étonnant que l iphone soit entré de plain-pied dans le monde de 5 Travailler et organiser votre vie professionnelle Il n est guère étonnant que l iphone soit entré de plain-pied dans le monde de l entreprise : par ses innombrables applications susceptibles d orchestrer

Plus en détail

Cahier des charges pour la mise en place de l infrastructure informatique

Cahier des charges pour la mise en place de l infrastructure informatique 1 COMMUNE DE PLOBSHEIM Cahier des charges pour la mise en place de l infrastructure informatique Rédaction Version 2 : 27 /05/2014 Contact : Mairie de PLOBSHEIM M. Guy HECTOR 67115 PLOBSHEIM dgs.plobsheim@evc.net

Plus en détail

Mes documents Sauvegardés

Mes documents Sauvegardés Mes documents Sauvegardés Guide d installation et Manuel d utilisation du logiciel Edition 13.12 Photos et illustrations : Copyright 2013 NordNet S.A. Tous droits réservés. Toutes les marques commerciales

Plus en détail

PRISE EN CHARGE AMBULATOIRE DES CHIRURGIES DE L OREILLE MOYENNE

PRISE EN CHARGE AMBULATOIRE DES CHIRURGIES DE L OREILLE MOYENNE PRISE EN CHARGE AMBULATOIRE DES CHIRURGIES DE L OREILLE MOYENNE Sandrine LEPETIT, IBODE, bloc opératoire ambulatoire ORL-OPH CHU CLERMONT FERRAND La chirurgie ambulatoire Modalités d existence et d application,

Plus en détail

Version de novembre 2012, valable jusqu en avril 2013

Version de novembre 2012, valable jusqu en avril 2013 Pré requis techniques pour l installation du logiciel complet de gestion commerciale WIN GSM en version hyper File en configuration Windows Terminal Serveur Version de novembre 2012, valable jusqu en avril

Plus en détail

Manuel d utilisateur BilanKine Version 1.5

Manuel d utilisateur BilanKine Version 1.5 Manuel d utilisateur BilanKine Version 1.5 Manuel d utilisateur BilanKine 2 Table des matières 1 Introduction 3 2 Installation 3 2.1 Sous Windows................................... 3 2.2 Sous Macintosh..................................

Plus en détail

FEN FICHE EMPLOIS NUISANCES

FEN FICHE EMPLOIS NUISANCES Version 4.8.2 Date mise à jour : 19 Février 2013 Auteur : LAFUMA Gilles Email : glfm02@orange.fr Web : www.procarla.fr/soft Présentation : FEN FICHE EMPLOIS NUISANCES Le Logiciel FEN Fiche emploi nuisance

Plus en détail

Manuel de mise en service simplifiée sous Windows & Linux

Manuel de mise en service simplifiée sous Windows & Linux Manuel de mise en service simplifiée sous Windows & Linux COGIS NETWORKS 06/11/2013 Page 1/10 1 AVERTISSEMENTS Ce manuel à pour objectif de vous assister quant à l installation et au paramétrage simplifié

Plus en détail

4. Utilisation d un SGBD : le langage SQL. 5. Normalisation

4. Utilisation d un SGBD : le langage SQL. 5. Normalisation Base de données S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Présentation du module Contenu général Notion de bases de données Fondements / Conception Utilisation :

Plus en détail

Le logiciel pour le courtier d assurances

Le logiciel pour le courtier d assurances Le logiciel pour le courtier d assurances Introduction - Présentation 2 Intégration totale 3 Paperless Office 3 Traitement Unifié de l information 4 Outils commerciaux 5 Communication 6 Intégration AS/2

Plus en détail

Mise à jour n 17 : Nouveautés

Mise à jour n 17 : Nouveautés ❶ AxiUpDate : TOUS vos logiciels AXILOG mis à jour facilement, sans perte de temps En installant la mise à jour n 17, vous profitez du nouveau service AxiUpDate. Pourquoi installer AxiUpDate? Tous vos

Plus en détail

Manuel utilisateur. VPtimeClock 1.6. pour VISUAL-PLANNING TM. Logiciel de pointage des temps de travail en réseau.

Manuel utilisateur. VPtimeClock 1.6. pour VISUAL-PLANNING TM. Logiciel de pointage des temps de travail en réseau. Manuel utilisateur VPtimeClock 1.6 pour VISUAL-PLANNING TM Logiciel de pointage des temps de travail en réseau 05 Décembre 2010 99 avenue Albert 1 er 92500 Rueil-Malmaison France (33) (0)1 41 39 88 31

Plus en détail

Visual Taxe 4.3.0B08 et supérieurs, Windows uniquement

Visual Taxe 4.3.0B08 et supérieurs, Windows uniquement 1. PRINCIPE DE LA VERSION DE DEMONSTRATION La version de démonstration de Visual Taxe Pro/Express et VTP SIP Analyzer, consiste en l installation du logiciel avec une licence de démonstration, et optionnellement

Plus en détail

AOLbox. Partage de disque dur Guide d utilisation. Partage de disque dur Guide d utilisation 1

AOLbox. Partage de disque dur Guide d utilisation. Partage de disque dur Guide d utilisation 1 AOLbox Partage de disque dur Guide d utilisation Partage de disque dur Guide d utilisation 1 Sommaire 1. L AOLbox et le partage de disque dur... 3 1.1 Le partage de disque dur sans l AOLbox... 3 1.1.1

Plus en détail

Gestion des sauvegardes

Gestion des sauvegardes Gestion des sauvegardes Penser qu un système nouvellement mis en place ou qui tourne depuis longtemps ne nécessite aucune attention est illusoire. En effet, nul ne peut se prémunir d événements inattendus

Plus en détail

Travailler et organiser votre vie professionnelle

Travailler et organiser votre vie professionnelle 5 Travailler et organiser votre vie professionnelle Il n est guère étonnant que l iphone soit entré dans le monde de l entreprise : grâce à ses innombrables applications susceptibles d orchestrer la vie

Plus en détail

Consignes de remplissage - Grille de recueil - Thème DAN2

Consignes de remplissage - Grille de recueil - Thème DAN2 Généralisation 2014 d un recueil d indicateurs pour l amélioration de la qualité et de la sécurité des soins dans les établissements de santé de soins de courte durée Consignes de remplissage - Grille

Plus en détail

Security Center Plate-forme de sécurité unifiée

Security Center Plate-forme de sécurité unifiée Security Center Plate-forme de sécurité unifiée Reconnaissance automatique de plaques d immatriculation Vidéosurveillance Contrôle d accès Solutions innovatrices Tout simplement puissant. Le Security Center

Plus en détail

LIVRE BLANC QUALIOS DOC

LIVRE BLANC QUALIOS DOC LIVRE BLANC QUALIOS DOC Version 4.0 4, rue du Bois de La Champelle BP 306 54515 VANDŒUVRE CEDEX Tél. 33 (0)3 83 44 75 50 Fax. 33 (0)3 83 44 75 51 QUALIOS est une solution informatique développée par SAS

Plus en détail

Messagerie & Groupeware. augmentez l expertise de votre capital humain

Messagerie & Groupeware. augmentez l expertise de votre capital humain Messagerie & Groupeware augmentez l expertise de votre capital humain OUTLOOK 2010* Etude des fonctionnalités d un logiciel de messagerie Tout public 1 journée MG01 Maîtrise de l environnement Windows

Plus en détail

A. Partitionnement, systèmes de fichiers et RAID :

A. Partitionnement, systèmes de fichiers et RAID : Introduction : Ce cours a pour but d expliquer les différentes étapes de la gestion des disques sous Windows 7 Client. Afin d être le plus exhaustif possible, nous avons décidé de commencer par aborder

Plus en détail

Mise en œuvre de la virtualisation à l IGBMC. Guillaume Seith Remy Fritz

Mise en œuvre de la virtualisation à l IGBMC. Guillaume Seith Remy Fritz Mise en œuvre de la virtualisation à l IGBMC. Guillaume Seith Remy Fritz Introduction Contexte Objectifs Mise en œuvre Présentation Exploitation Conclusion IGBMC: Institut de génétique et de Biologie Moléculaire

Plus en détail

Marché à procédure adaptée (en application de l article 28 du code des Marchés Publics)

Marché à procédure adaptée (en application de l article 28 du code des Marchés Publics) ETABLISSEMENT PUBLIC DE SANTE MENTALE «Morbihan» 22, Rue de l Hôpital - B. P. 10 56896 SAINT-AVE Cédex Marché à procédure adaptée (en application de l article 28 du code des Marchés Publics) CAHIER DES

Plus en détail

Architectures d implémentation de Click&DECiDE NSI

Architectures d implémentation de Click&DECiDE NSI Architectures d implémentation de Click&DECiDE NSI de 1 à 300 millions de ligne de log par jour Dans ce document, nous allons étudier les différentes architectures à mettre en place pour Click&DECiDE NSI.

Plus en détail

La surveillance réseau des Clouds privés

La surveillance réseau des Clouds privés La surveillance réseau des Clouds privés Livre blanc Auteurs : Dirk Paessler, CEO de Paessler AG Gerald Schoch, Rédactrice technique de Paessler AG Publication : Mai 2011 Mise à jour : Février 2015 PAGE

Plus en détail

OUTIL 6A 1. OUVRIR UNE SESSION... 1 2. AJOUTER UNE FORMATION DAFA... 2 3. INSCRIRE UN PARTICIPANT À UNE FORMATION... 5

OUTIL 6A 1. OUVRIR UNE SESSION... 1 2. AJOUTER UNE FORMATION DAFA... 2 3. INSCRIRE UN PARTICIPANT À UNE FORMATION... 5 OUTIL 6A UTILISATION DU WEB CADRE RESPONSABLE DE LA FORMATION 1. OUVRIR UNE SESSION... 1 2. AJOUTER UNE FORMATION DAFA... 2 3. INSCRIRE UN PARTICIPANT À UNE FORMATION... 5 4. ACTIVER LE STATUT DU PARTICIPANT...

Plus en détail

Notice de fonctionnement DVR H264. + Méthode de Visionnage ESEENET

Notice de fonctionnement DVR H264. + Méthode de Visionnage ESEENET Notice de fonctionnement DVR H264 + Méthode de Visionnage ESEENET 1 Le point de départ de chacune des différentes configurations traitées ci-dessous sera l écran de visualisation des 4 ou 8 caméras. A

Plus en détail

Serveur d environnement Windows pour Macintosh. MacWin. Guide d installation et de configuration. Outil : Connexion Bureau à Distance

Serveur d environnement Windows pour Macintosh. MacWin. Guide d installation et de configuration. Outil : Connexion Bureau à Distance Serveur d environnement Windows pour Macintosh MacWin Guide d installation et de configuration Outil : Connexion Bureau à Distance Révision : 7 février 2007 Table des matières MacW in (Serveur simulation

Plus en détail

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de 1 2 «Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de Copie, seules les références bibliographiques peuvent

Plus en détail

Gestion de Contacts & Clients ACT! SOLUTION E-MAILING* pour vos newsletters et vos campagnes de prospection CONTACT. Distribué par

Gestion de Contacts & Clients ACT! SOLUTION E-MAILING* pour vos newsletters et vos campagnes de prospection CONTACT. Distribué par Gestion de Contacts & Clients ACT! SOLUTION E-MAILING* pour vos newsletters et vos campagnes de prospection CONTACT Distribué par ACT! Gérez facilement vos contacts, prospectez simplement et fidélisez

Plus en détail

curaprax le logiciel de cabinet médical moderne destiné aux cabinets médicaux individuels ou de groupe

curaprax le logiciel de cabinet médical moderne destiné aux cabinets médicaux individuels ou de groupe curaprax le logiciel de cabinet médical moderne destiné aux cabinets médicaux individuels ou de groupe Le logiciel de cabinet médical basé sur le Web. Simple. Efficient. Sûr. www.curaprax.ch curaprax vous

Plus en détail

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié».

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié». Un réseau est un ensemble de connexions entre plusieurs ordinateurs. Il va permettre : - la communication entre utilisateurs à travers les machines - la partage de ressources matérielles - le partage de

Plus en détail

Introduction. Qu est-ce que Visual Basic 2008?

Introduction. Qu est-ce que Visual Basic 2008? Je suis profondément ravi que vous ayez choisi ce livre pour acquérir les compétences et techniques de programmation avec Microsoft Visual Basic 2008. Si nous nous découvrons mutuellement dans ce paragraphe,

Plus en détail

NeoWinners. Logiciel de planification et de gestion de jeux antenne, appelants, présélectionnés et gagnants.

NeoWinners. Logiciel de planification et de gestion de jeux antenne, appelants, présélectionnés et gagnants. NeoWinners Logiciel de planification et de gestion de jeux antenne, appelants, présélectionnés et gagnants. Améliorez et uniformisez la gestion de la promotion sur votre antenne. Réalisez efficacement

Plus en détail

Documentation : Utiliser Outlook 2007

Documentation : Utiliser Outlook 2007 Documentation : Utiliser Outlook 2007 Produit par : Société 2ISR Ingénierie Informatique Systèmes et Réseaux 18, rue Marsala 49300 CHOLET contact@2isr.fr Tel : 09 72 12 27 24 Fax : 09 72 11 98 87 Version

Plus en détail

DOPASYS une solution modulaire

DOPASYS une solution modulaire DOPASYS une solution modulaire DOPA-SOINS Dossier de soins informatisé Gestion des prescriptions informatisées Gestion des observations médicales Contrôle de l ordonnance Dispensation et délivrance Questionnaire

Plus en détail

Présentation du module. Base de données spatio-temporelles. Exemple. Introduction Exemple. Plan. Plan

Présentation du module. Base de données spatio-temporelles. Exemple. Introduction Exemple. Plan. Plan Base de données spatio-temporelles S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Présentation du module Contenu général Partie 1 : Notion de bases de données (Conception

Plus en détail

Cegid Business/Expert

Cegid Business/Expert Cegid Business/Expert Pré-requis sur Plate-forme Windows Service d'assistance Téléphonique 0 826 888 488 Pré-requis sur Plate-forme Windows Sommaire 1. PREAMBULE... 3 Précision de terminologie concernant

Plus en détail

Manuel de Formation. Apisanté Infirmière. Formation Apisanté Document de Formation. Télévitale Formation Apisanté Infirmier 1 / 20

Manuel de Formation. Apisanté Infirmière. Formation Apisanté Document de Formation. Télévitale Formation Apisanté Infirmier 1 / 20 Manuel de Formation Apisanté Infirmière Télévitale Formation Apisanté Infirmier 1 / 20 Formation Apisanté Document de Formation Sommaire Introduction et rappel des notions...3 Dossier patient, pointage

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11317-X

Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11317-X Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11317-X 3 Création de pages dynamiques courantes Dans le chapitre précédent, nous avons installé et configuré tous les éléments indispensables à la mise en œuvre d une

Plus en détail

Secteur de la santé, le métier et la fonction L environnement territorial sanitaire et médico-social (liée au poste d affectation)

Secteur de la santé, le métier et la fonction L environnement territorial sanitaire et médico-social (liée au poste d affectation) Secrétaire Médicale - MEDICO-SOCIALE Titre enregistré par le Ministre au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) par arrêté publié au journal officiel de la République Française

Plus en détail

ACCESS 2013. Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles

ACCESS 2013. Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles Access est un logiciel permettant de gérer des données en masse : une liste de clients ou de fournisseurs, un stock de produits, des commandes, des salariés, un club de tennis, une cave à vin, une bibliothèque,

Plus en détail

ApiCrypt - Réception des résultats de biologie

ApiCrypt - Réception des résultats de biologie ApiCrypt - Réception des résultats de biologie ApiCrypt vous permet de recevoir, de manière sécurisée, les résultats de laboratoire ou lettres de confrères dans AlmaPro. Vous devez préalablement vous abonner

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE 1 Introduction ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour approfondir» Sauvegarder ses données à domicile ou sur Internet Qui n a jamais perdu des photos ou documents suite à une panne

Plus en détail

Formation Fonctions Collaboratives

Formation Fonctions Collaboratives 1 Formation Fonctions Collaboratives 2 Introduction Ergonomie Données initiales Messagerie Gestion de ressources Agenda partagé Disque virtuel Publication Sommaire Applications tierces 3 Introduction 4

Plus en détail

Serveur de Résultats Extranet(SRE).

Serveur de Résultats Extranet(SRE). Guide utilisateur Version 2.10 Serveur de Résultats Extranet(SRE). Page 2 sur 24 GU_Serveur_de_Résultats_Biowin Processus de validation Rédigé par Vérifié par Approuvé par Yasmina BOUHALI Bertrand LE FEVRE

Plus en détail

JULIE SMS V2.0.1 NOTICE D INSTALLATION ET D UTILISATION

JULIE SMS V2.0.1 NOTICE D INSTALLATION ET D UTILISATION JULIE SMS V2.0.1 NOTICE D INSTALLATION ET D UTILISATION Le fabricant OWANDY S.A.S. se réserve le droit de modifier ses produits ou leurs spécifications afin d'améliorer les performances, la qualité ou

Plus en détail

ERP Service Negoce. Pré-requis CEGID Business version 2008. sur Plate-forme Windows. Mise à jour Novembre 2009

ERP Service Negoce. Pré-requis CEGID Business version 2008. sur Plate-forme Windows. Mise à jour Novembre 2009 ERP Service Negoce Pré-requis CEGID Business version 2008 sur Plate-forme Windows Mise à jour Novembre 2009 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Pré-requis Sommaire 1. PREAMBULE... 3 Précision

Plus en détail

CREATION DMP En Accès Web

CREATION DMP En Accès Web Création DMP en accès Web Modification : CREATION DMP En Accès Web 01.1 25/10/2012 E.Blot Modification du document 01.0 11/06/2012 E.Blot Création du document Version Date Etabli par Approuvé par Observations

Plus en détail

Une ergonomie intuitive

Une ergonomie intuitive Une ergonomie intuitive Les solutions de la ligne PME offrent une interface de travail proche des usages quotidiens en informatique. Leur ergonomie intuitive facilite la prise en main du logiciel. Une

Plus en détail

Dream Report. Dream Report vs Reporting Services

Dream Report. Dream Report vs Reporting Services Dream Report Dream Report vs Reporting Services Date : Mars 2015 A propos de Dream Report Dream Report est le 1 er logiciel d édition de rapport prêt à l emploi offrant aux utilisateurs la possibilité

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Connexion à la messagerie Zimbra 4 1.1.Pré-requis 4 1.2.Ecran de connexion à la messagerie 4

SOMMAIRE. 1. Connexion à la messagerie Zimbra 4 1.1.Pré-requis 4 1.2.Ecran de connexion à la messagerie 4 Messagerie Zimbra version 7 Prise en main Nadège HARDY-VIDAL 2 septembre 20 SOMMAIRE. Connexion à la messagerie Zimbra 4..Pré-requis 4.2.Ecran de connexion à la messagerie 4 2. Présentation générale de

Plus en détail

RECOPLUS LOGICIEL DE GESTION DES RECOMMANDES NOTICE D UTILISATION DE RECOPLUS RESEAU. N de série

RECOPLUS LOGICIEL DE GESTION DES RECOMMANDES NOTICE D UTILISATION DE RECOPLUS RESEAU. N de série RECOPLUS LOGICIEL DE GESTION DES RECOMMANDES NOTICE D UTILISATION DE RECOPLUS RESEAU N de série Siège social 107, rue Henri Barbusse BP305-92111 CLICHY Cedex 1 Sommaire Description 1. Installation 2. Mise

Plus en détail

Manuel utilisateur. Version 1.6b

Manuel utilisateur. Version 1.6b Manuel utilisateur Version 1.6b Table des matières Table des matières... 2 1. Introduction... 3 a. But de ce document... 3 b. Objet de ce document... 3 c. Remarques et commentaires... 3 2. Premiers pas

Plus en détail

Procédure d import des bases de données Hellodoc vers Médicab version 10.

Procédure d import des bases de données Hellodoc vers Médicab version 10. Procédure d import des bases de données Hellodoc vers Médicab version 10. ATTENTION : En cas d incompréhension de l une des étapes décrites dans cette procédure, merci de contacter le support technique

Plus en détail

Démarrer et quitter... 13

Démarrer et quitter... 13 Démarrer et quitter... 13 Astuce 1 - Ouvrir, modifier, ajouter un élément dans le Registre... 14 Astuce 2 - Créer un point de restauration... 18 Astuce 3 - Rétablir un point de restauration... 21 Astuce

Plus en détail

quelles conséquences pour la documentation en ligne?

quelles conséquences pour la documentation en ligne? Structure et évolutions de l Internet p.1/23 Structure et évolutions de l Internet quelles conséquences pour la documentation en ligne? JOËL MARCHAND jma@math.jussieu.fr GDS 2754 Mathrice Où en est l Internet?

Plus en détail

Kiapel V1.2 DOCUMENTATION TECHNIQUE APERCU DES PRINCIPALES FONCTIONNALITES

Kiapel V1.2 DOCUMENTATION TECHNIQUE APERCU DES PRINCIPALES FONCTIONNALITES Kiapel V1.2 DOCUMENTATION TECHNIQUE APERCU DES PRINCIPALES FONCTIONNALITES Introduction Kiapel est une solution intégrée pour l accueil téléphonique composée du logiciel Kiapel et du boîtier électronique

Plus en détail

Europresse.com. Pour les bibliothèques publiques et de l enseignement. Votre meilleur outil de recherche en ligne. Guide version 1.

Europresse.com. Pour les bibliothèques publiques et de l enseignement. Votre meilleur outil de recherche en ligne. Guide version 1. Europresse.com Pour les bibliothèques publiques et de l enseignement Votre meilleur outil de recherche en ligne Guide version 1.5 CEDROM-SNi Comprendre la page d accueil 1. Bandeau de navigation 2. Espace

Plus en détail

Spécifications Techniques Générales. Techno Pole Internet. Lycée Djignabo / Ziguinchor

Spécifications Techniques Générales. Techno Pole Internet. Lycée Djignabo / Ziguinchor Techno Pole Internet Lycée Djignabo / Ziguinchor Sommaire 1 ARCHITECTURE LOGICIELLE 2 1.1 APACHE, UN SERVEUR POLYVALENT, PERFORMANT ET MONDIALEMENT RECONNU 2 1.2 ARCHITECTURE LOGICIELLE DU SERVEUR 2 1.3

Plus en détail

Procédure de réservation par le web pour l agent de réservation PROCÉDURE DE RÉSERVATION PAR LE WEB POUR LA VISIOCONFÉRENCE

Procédure de réservation par le web pour l agent de réservation PROCÉDURE DE RÉSERVATION PAR LE WEB POUR LA VISIOCONFÉRENCE Procédure de réservation par le web pour l agent de réservation PROCÉDURE DE RÉSERVATION PAR LE WEB POUR LA VISIOCONFÉRENCE TABLE DES MATIÈRES ÉTAPES À SUIVRE POUR ACCÉDER AU TMS LORS D UNE RÉSERVATION...

Plus en détail

QUALIFICATION DE FICHIERS PROFESSIONNELS

QUALIFICATION DE FICHIERS PROFESSIONNELS QUALIFICATION QUALIFICATION DE FICHIERS PROFESSIONNELS 2 Téléchargement 3 Installation 7 Ecran d accueil 14 Qualification sur Score3 16 Qualification de fichiers sur Pages Jaunes 23 Maniulation des fichiers

Plus en détail

Ces exigences s appliquent à la version 2014 de Sage 200 ERP Extra au 01.12.2014.

Ces exigences s appliquent à la version 2014 de Sage 200 ERP Extra au 01.12.2014. système et logicielssupportés 1. système pour serveur Ces exigences s appliquent à la version 2014 de Sage 200 ERP Extra au 01.12.2014. L aperçu décrit l environnement système recommandé pour travailler

Plus en détail

Procédure d import des bases de données GestCab vers Médicab version 10.

Procédure d import des bases de données GestCab vers Médicab version 10. Procédure d import des bases de données GestCab vers Médicab version 10. ATTENTION : En cas d incompréhension de l une des étapes décrites dans cette procédure, merci de contacter le support technique

Plus en détail

Historique des versions

Historique des versions Historique des versions Cher(e) client(e), Les nouveautés apportées au logiciel répondent le plus souvent à des demandes spécifiques de la part de nos clients. Nous enregistrons ces demandes et lorsqu'elles

Plus en détail

Distinguer entre «Enregistrer» et «Sauvegarder»

Distinguer entre «Enregistrer» et «Sauvegarder» Compétence D1.4 IV - : Pérenniser ses données IV Assurer une sauvegarde 33 Compresser / Décompresser un fichier ou un ensemble de fichiers / dossiers 35 A. Assurer une sauvegarde Distinguer entre «Enregistrer»

Plus en détail

Mode d emploi du Bureau Virtuel (BV) à destination des étudiants en Formation À Distance (FAD)

Mode d emploi du Bureau Virtuel (BV) à destination des étudiants en Formation À Distance (FAD) Mode d emploi du Bureau Virtuel (BV) à destination des étudiants en Formation À Distance (FAD) Inscrit(e) comme étudiant(e) à l Université Michel de Montaigne Bordeaux 3, vous avez à votre disposition

Plus en détail

Sauvegarde des données au LAAS

Sauvegarde des données au LAAS Sauvegarde des données au LAAS Laurent Blain, LAAS-CNRS 1 Configuration Technique 1 Serveur de sauvegarde connecté à une bibliothèque de bandes 1 bibliothèque Qualstar 88132 3 lecteurs LTO-2 100 bandes

Plus en détail

Manuel d utilisation de la messagerie. http://zimbra.enpc.fr

Manuel d utilisation de la messagerie. http://zimbra.enpc.fr Manuel d utilisation de la messagerie http://zimbra.enpc.fr ÉCOLE DES PONTS PARISTECH/ DSI JANVIER 04 SOMMAIRE. Connexion à la messagerie.... Présentation générale de l écran d accueil.... Déconnexion...

Plus en détail

Win UR Archive. Manuel de l utilisateur. Version 3.0, mars 2009

Win UR Archive. Manuel de l utilisateur. Version 3.0, mars 2009 1 Win UR Archive Manuel de l utilisateur Version 3.0, mars 2009 2 Table des matières AVANT D UTILISER LE SYSTÈME 4 Vérification du contenu Win UR Archive 4 Responsabilité du détenteur de la clé privée

Plus en détail

MISSION DES AUDITS. Fiche d organisation fonctionnelle n 7 : Utilisation des outils et technologies

MISSION DES AUDITS. Fiche d organisation fonctionnelle n 7 : Utilisation des outils et technologies - - - 1 - MISSION DES AUDITS Fiche d organisation fonctionnelle n 7 : Utilisation des outils et technologies Novembre 2011 1 - - - 2 - Sommaire Objectifs de la fiche d organisation fonctionnelle 4 Domaine

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION

MANUEL D INSTALLATION Data Processing Commission Fast Advanced Software for Table soccer - v 1.0 Logiciel de gestion de tournoi de football de table MANUEL D INSTALLATION INSTALLATION INFORMATIQUE DE LA TABLE DE MARQUE & CONFIGURATION

Plus en détail

Simple Efficace Pratique. Gérez efficacement vos contacts et vos clients

Simple Efficace Pratique. Gérez efficacement vos contacts et vos clients Simple Efficace Pratique Gérez efficacement vos contacts et vos clients Gérez facilement vos contacts, prospectez simplement et fidélisez efficacement Parce que vous souhaitez Optimiser votre efficacité

Plus en détail

Système d information pour la gestion de cabinets et établissements médicaux et paramédicaux. Présentation et Principes de base

Système d information pour la gestion de cabinets et établissements médicaux et paramédicaux. Présentation et Principes de base Système d information pour la gestion de cabinets et établissements médicaux et paramédicaux Présentation et Principes de base Plan Système d information centré sur le patient. Composition du dossier patient.

Plus en détail

ASP 3.0 Professionnel

ASP 3.0 Professionnel Introduction On dit que, toute sa vie, chacun se souvient exactement de ce qu il fait et de l endroit où il est lorsque des faits marquants se produisent, par exemple le décès de Lady Diana ou l élection

Plus en détail

CRM & DATA SOLUTIONS VENTES SFA & MARKETING

CRM & DATA SOLUTIONS VENTES SFA & MARKETING 01 55 94 28 15 www.crmdata.fr SOLUTIONS VENTES SFA & MARKETING En ASP ou Intranet Copyright 2004 - tous droits réservés. QUI SOMMES-NOUS? Société française totalement autofinancée, a été créée en 2002

Plus en détail

hager Logiciel PC pour configurateur Radio Tebis TX 100 Manuel d utilisation 6T7266

hager Logiciel PC pour configurateur Radio Tebis TX 100 Manuel d utilisation 6T7266 hager Logiciel PC pour configurateur Radio Tebis TX 100 Manuel d utilisation 6T7266 Sommaire général Avant Propos...2 Vue Synthétique...3 1 Raccourcis clavier...3 2 Décomposition des écrans...3 3 Icônes...4

Plus en détail

Systèmes d exploitation

Systèmes d exploitation Systèmes d exploitation Un système d exploitation (SE, en anglais Operating System ou OS) est un ensemble de programmes responsables de la liaison entre les ressources matérielles d un ordinateur et les

Plus en détail

Créer le schéma relationnel d une base de données ACCESS

Créer le schéma relationnel d une base de données ACCESS Utilisation du SGBD ACCESS Polycopié réalisé par Chihab Hanachi et Jean-Marc Thévenin Créer le schéma relationnel d une base de données ACCESS GENERALITES SUR ACCESS... 1 A PROPOS DE L UTILISATION D ACCESS...

Plus en détail

Manuel d utilisation du web mail Zimbra 7.1

Manuel d utilisation du web mail Zimbra 7.1 Manuel d utilisation du web mail Zimbra 7.1 ma solution de communication intelligente Sommaire 1 Connexion à la messagerie Zimbra p.4 1.1 Prérequis p.4 1.1.1 Ecran de connexion à la messagerie p.4 2 Presentation

Plus en détail

PLATEFORME COLLABORATIVE &

PLATEFORME COLLABORATIVE & & PARTAGE D INFORMATIONS Cerpeg 2012 - Fabienne Mauri - Académie de Bordeaux page 1 SOMMAIRE Vue d ensemble... 3 PRÉSENTATION GÉNÉRALE... 3 LES MODULES / LES UTILISATEURS... 4 LES ACTIONS... 5 Gestion

Plus en détail

Logiciels de gestion sur mesure Etude et développement. Logiciel de suivi des évènements indésirables dans les établissements hospitaliers

Logiciels de gestion sur mesure Etude et développement. Logiciel de suivi des évènements indésirables dans les établissements hospitaliers Logiciels de gestion sur mesure Etude et développement VIGITRACE Logiciel de suivi des évènements indésirables dans les établissements hospitaliers VIGITRACE Page 2 1. Préambule Le logiciel «Vigitrace»

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION LOGICIEL TELEVITALE. Agréé SESAM VITALE 1.40

MANUEL D INSTALLATION LOGICIEL TELEVITALE. Agréé SESAM VITALE 1.40 MANUEL D INSTALLATION LOGICIEL TELEVITALE Agréé SESAM VITALE 1.40 TELEVITALE Le Gamma 95 Avenue des Logissons 13770 VENELLES Tél. 04.42.54.91.91 Fax 04.42.54.91.84 Hot line 04 42 54 91 92 de 9H à 17H30

Plus en détail

UltraBackup NetStation 4. Guide de démarrage rapide

UltraBackup NetStation 4. Guide de démarrage rapide UltraBackup NetStation 4 Guide de démarrage rapide Table des matières 1 Fonctionnalités... 3 1.1 Ce qu UltraBackup NetStation permet de faire... 3 1.2 Ce qu UltraBackup NetStation ne permet pas de faire...

Plus en détail

Etude d Exchange, Google Apps, Office 365 et Zimbra

Etude d Exchange, Google Apps, Office 365 et Zimbra I. Messagerie Exchange 2013 2 1) Caractéristiques 2 2) Pourquoi une entreprise choisit-elle Exchange? 2 3) Offres / Tarifs 2 4) Pré requis pour l installation d Exchange 2013 3 II. Google Apps : 5 1) Caractéristiques

Plus en détail

A C T I V I T É S CE QUE JE CONNAIS CONTEXTE PROFESSIONNEL. Quel est l élément essentiel du poste informatique? ...

A C T I V I T É S CE QUE JE CONNAIS CONTEXTE PROFESSIONNEL. Quel est l élément essentiel du poste informatique? ... L informatique est devenue un outil indispensable dans les entreprises, et ce, quel que soit l emploi occupé. Aujourd hui, il est essentiel d en connaître les bases. A C T I V I T É S 1. DÉCOUVRIR SON

Plus en détail

METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES)

METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) SECRETAIIRE MEDIICALE ET MEDIICO--SOCIIALE REFERENTIIEL ACTIIVIITES--COMPETENCES-- EVALUATIION METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions A. Désignation du métier

Plus en détail

Technologies du Web. Créer et héberger un site Web. Pierre Senellart. Page 1 / 26 Licence de droits d usage

Technologies du Web. Créer et héberger un site Web. Pierre Senellart. Page 1 / 26 Licence de droits d usage Technologies du Web Créer et héberger un site Web Page 1 / 26 Plan Planification Choisir une solution d hébergement Administration Développement du site Page 2 / 26 Cahier des charges Objectifs du site

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2002 LILS

Conseil d administration Genève, novembre 2002 LILS BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.285/LILS/1 285 e session Conseil d administration Genève, novembre 2002 Commission des questions juridiques et des normes internationales du travail LILS PREMIÈRE QUESTION

Plus en détail

NevaStill v4.00 Principales nouveautés

NevaStill v4.00 Principales nouveautés NevaStill v4.00 Principales nouveautés Nouveau look La page d'accueil devient un tableau de bord avec un bloc-notes et la liste de vos rendez-vous de la journée Déclaration 2035 dans la Comptabilité Remise

Plus en détail

Retrouver de vieux programmes et jouer sur VirtualBox

Retrouver de vieux programmes et jouer sur VirtualBox CHAPITRE 3 Retrouver de vieux programmes et jouer sur VirtualBox Ce chapitre présente des notions avancées de VirtualBox. Elles permettront de réaliser des configurations spécifiques pour évaluer des systèmes

Plus en détail

Acquisition Indexation Classement & Recherche & Stockage Consultation. Solution d archivage sur mesure

Acquisition Indexation Classement & Recherche & Stockage Consultation. Solution d archivage sur mesure Acquisition Indexation Classement & Recherche & Stockage Consultation Solution d archivage sur mesure Préambule SITAN INFORMATIQUE est une société innovante spécialisée dans la gestion de l information,

Plus en détail