Carte européenne d assurance maladie et Eurocross

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Carte européenne d assurance maladie et Eurocross"

Transcription

1 Le magazine de la Mutualité Socialiste et Syndicale de la province de Liège - n - Mai 00 - bureau de Dépôt : Liège x - Editeur responsable : Fondation Solidaris - 36 rue Douffet Liège Carte européenne d assurance maladie et Eurocross Gagnez des places pour les cinémas Fondation Réseau Solidaris : prix 00 Rencontre avec Jean-Claude Marcourt

2 Edito Nouvelle société : comment utiliser la crise actuelle?... p. 3 Congé de maternité : changement pour les indépendantes... p. 7 Carte européenne d assurance maladie et Eurocross... p. 8 Fondation Réseau Solidaris Prix p. 9 Rencontre avec Jean-Claude Marcourt... p. 10 CSD Risque de chute chez les personnes âgées... p. 12 Clinique André Renard Perspectives d avenir... p. 14 Conseil de la pharmacienne La pharmacie familiale... p. 16 Espace Santé Conseil santé pour l été... p. 18 Les nuisances sonores...p. 19 FPS Revendications citoyennes pour un Futur Prévoyant et Social... p. 20 Concours : des places à gagner pour les évènements de votre été...p. 22 Agenda du secteur associatif... p. 24 Jeux-Concours : cinémas... p. 31 Le temps presse le mal est profond! Nous sommes plus que jamais face à un choix de société! Le monde est en crise. La société est en crise et les injustices sociales d aujourd hui ressemblent furieusement aux injustices d hier A l époque où nos grandsparents et arrières grands-parents se sont battus pour créer une autre société, plus juste, plus humaine, en créant la sécurité sociale : un système extraordinaire garantissant à tous une vie décente! Aujourd hui pourtant, cette société basée sur la solidarité vacille parce que d autres, plus individualistes, plus égoïstes, détricotent tous les mécanismes solidaires mis en place par nos prédécesseurs. Ce détricotage minutieux nous a conduits au point de rupture que nous connaissons aujourd hui, avec son lot d entreprises qui ferment, de femmes et d hommes qui se retrouvent sans emploi, de familles en détresse Et, comme si ça ne suffisait pas, la crise incite certains, soutenus par la droite, à nous ramener au capitalisme du 19 ème siècle, en ne donnant aux travailleurs d autre choix que le chômage économique ou le licenciement! La droite n est manifestement jamais aussi dure et arrogante qu au cœur d une crise dont elle est responsable! Face à cette dérive individualiste la solidarité est et reste la seule réponse. la crise incite certains, soutenus par la droite, à nous ramener au capitalisme du 19 ème siècle La droite n est manifestement jamais aussi dure et arrogante qu au cœur d une crise dont elle est responsable! Pour que la solidarité existe, résiste et parte à nouveau à la conquête d un monde meilleur, il est essentiel que nous nous rassemblions au sein de réseaux liés les uns aux autres autour d une référence unique : l humain C est ce que la mutualité Solidaris fait en s associant à des partenaires de santé au sein du Réseau Solidaris afin de pouvoir offrir à ses affiliés des soins de qualité accessibles à tous. C est ce que la mutualité Solidaris fait aussi en s alliant à la FGTB et au Parti Socialiste au sein de l Action Commune. Ce 7 juin nous aurons l occasion de voter à la Région et à l Europe. L occasion de peser sur le choix de la société de demain. Pour la mutualité Solidaris, le Parti Socialiste est le seul relais naturel car c est ensemble que nous construirons une autre société, une société plus juste, plus respectueuse des femmes et des hommes, prenant en compte l écologie, l économie, le mieux vivre et le mieux être A nous de faire le bon choix! Jean-Pascal Labille, Secrétaire Général Le magazine de la Mutualité Solidaris et de ses partenaires du réseau Solidaris - Coordination éditoriale et responsable d édition : Frédéric Fassotte - Journaliste : Bérangère Lhomme - Coordination : Karin Balthazart Comité de rédaction : Alain Blause, Chloé Burton, Christine Chalon, Philippe Crahay, Françoise Devalériola, Jean-Marc Ernes, Begoña Fernandez, Séverine Gohy, Cédric Levert, Dr Pierre Mbuyamba, Marylène Vanhee, Carole Verdin Mise en page : Héroufosse Communication - Impression : Imprimerie Masset

3 Comment utiliser la crise actuelle pour créer une nouvelle société? Nous avons demandé à des femmes et des hommes de répondre à cette question fondamentale en quelques lignes. Un défi de taille qu elles et ils ont relevé avec enthousiasme et conviction Jean-Claude Marcourt En médecine, pour lutter contre un produit toxique, on utilise un antidote. C est très précisément ce qu il nous faut faire aujourd hui. La crise que nous subissons avec ses dizaines de milliers de pertes d emplois chez nous ou ses millions ou dizaines de millions à travers le monde est la conséquence directe de l ultra libéralisme. Une doctrine qui a sacrifié l organisation de la société au bénéfice de tous sur l autel du profit de certains. C est en effet l absence de règles et de régulation qui nous a conduits dans le mur. Il fallait laisser agir la main invisible du marché. On voit aujourd hui ce que fait l invisible! Michel Daerden Il est donc grand temps d en revenir à une organisation responsable de la société, c est-à-dire une organisation qui tient compte des besoins de tous et ce d une manière durable. Cette crise doit donc redonner à l Etat ou plus exactement à la puissance publique qu elle soit régionale, nationale ou européenne, toutes ses prérogatives. Cela veut dire réguler évidemment histoire d éviter de nouveaux crashs spéculatifs mais au-delà il faut redessiner une nouvelle politique industrielle à l échelle de l Europe, une politique industrielle qui crée de l emploi de qualité, qui préserve l environnement et qui renforce la cohésion sociale. C est l enjeu des élections du 7 juin où c est clairement le choix entre deux types de société qui est en jeu. La crise mondiale d une intensité rare que nous traversons nous donne une magnifique leçon sur la société dans laquelle nous vivons : capitalisme débridé - avenir de milliers de travailleurs et de familles dans les mains de quelques décideurs environnement financier et fiscal complexe et inéquitable pratiques sociales, salariales, environnementales condamnables. Il faut tirer les enseignements de cette crise et la transformer en une opportunité de créer un nouveau modèle de croissance solidaire et durable tout en soutenant les mesures d urgence qui doivent permettre d éviter les drames sociaux : en régulant strictement le système financier en optant pour une nouvelle croissance innovante et créatrice d emplois en défendant, avec réalisme, l économie sociale en établissant une fiscalité plus juste en permettant à chacun de se loger décemment en renforçant notre système de sécurité sociale en investissant dans la formation et l enseignement. Un autre monde, basé sur ces préceptes est possible. C est à nous tous de le construire pour nos enfants. Christophe Collignon Et si cette crise était la chance d un autre monde La crise que nous connaissons aujourd hui pourrait bien porter en elle la possibilité d un réel changement. Nous avions adopté une attitude résignée devant les principes de Davos. Et voici que les chantres du profit à court terme et de la folie virtuelle en appellent à l Etat. L idéologie de l autorégulation est aujourd hui en déroute. C est une évidence : le libéralisme débridé est nocif. Alors, autre chose, bien sûr. Mais pas en tergiversant. Les incantations pour un capitalisme moral ne suffisent pas. Ce qu il faut, c est repenser le système financier, sa régulation et ses modes de sanction. Il s agit de mettre un terme à des décennies de transferts de revenus au bénéfice du seul capital. Dans ce processus, le rôle des Etats sera déterminant. Nous avons besoin d un Etat anticipateur menant des politiques redistributives équitables. Une relance par la demande est à ce prix. Il est grand temps que s impose l idée de biens communs de l humanité échappant au marché. Il est urgent de mettre la finance au service de l économie et l économie au service de la juste satisfaction des besoins humains.

4 Marc Tarabella Les dérives du système néolibéral capitaliste nous amènent à dire stop à l économie virtuelle. N accordons aucune confiance aux mirages de l argent fou, imposons nos valeurs socialistes. La richesse d une entreprise ce sont ses travailleurs, ses idées, son travail. Et la mondialisation doit se comprendre demain comme le partage de ces richesses entre tous les acteurs et aussi avec les pays du Sud. Isabelle Simonis La crise qui frappe les travailleurs et les entreprises de notre région démontre dramatiquement l échec du libéralisme ; elle doit nous amener, au-delà de notre révolte et de notre action quotidienne pour en limiter les effets, à repenser fondamentalement notre société. Cette vision, cette alternative trouve ses racines dans un socialisme engagé, de convictions qui porte haut et clairement les valeurs de solidarité, de justice sociale et d égalité que nous sommes les seuls à défendre avec le monde mutualiste et syndical. C est l heure de l alternative, celle qui rencontre les besoins des gens notamment en matière d emploi et de santé, qui régule fermement les marchés financiers, qui rend transparent le secteur bancaire! Christie Morreale Le capitalisme est mort, il a montré ses limites. Les conséquences sociales sont désastreuses. Il faut -plus que jamais- se battre et prendre conscience que le seul bon modèle de société doit se baser sur la solidarité. Nous devons évoluer vers un monde moins tourné vers le tout à l économie et l individualisme. Revenir en arrière sur les libéralisations, permettre à chacun d avoir droit à un enseignement et des soins de qualité pour tous ainsi qu une pension légale. Véronique De Keyser Pourquoi utiliser la crise pour créer une nouvelle société? La crise est le fonds de commerce de la droite. Elle justifie à la fois ses erreurs politiques et les sacrifices qu elle impose à la population contre la promesse d un paradis néo-libéral qu on ne voit jamais venir. La vraie créativité c est la solidarité : elle est sans limite. La gauche veut construire une société solidaire et juste, qui mise sur les jeunes, la recherche, la protection des ressources naturelles, la connaissance. Une société qui regarde l avenir avec confiance. Le modèle ultralibéral de l Europe a montré son potentiel de destruction. Mais une Europe à gauche est capable de lutter contre le capitalisme financier, les paradis fiscaux et les parachutes dorés. Pilotée à gauche, elle est capable de relancer l emploi. Donnons lui le 7 juin le pouvoir de réaliser ses objectifs!

5 Frédéric Daerden A crise libérale, réponse socialiste. La crise libérale est d autant plus injuste qu elle frappe prioritairement les plus faibles. Cette crise de l avidité spéculative met en lumière la nécessité de réguler les marchés mais plus encore l obligation pour tous les progressistes de soutenir l économie réelle au bénéfice du plus grand nombre tout en défendant nos mécanismes de solidarité. Avec ma formation économique et financière et mon vécu de Député-Bourgmestre, j en suis d autant plus convaincu. Robert Meureau Parlons plutôt de crises : financière, économique, écologique, voire même idéologique ; mais avec une même cause : le modèle de globalisation néo-libéral. Un nouveau scénario, soutenu par des avancées du droit social et l éducation, devrait valoriser les comportements citoyens plutôt que la recherche du profit ou de la consommation et placer l économie au service du développement humain durable. Denise Laurent Tout d abord, il faut restaurer la confiance des ménages pour garantir le maintien de l activité économique et l emploi à court terme. Il faut aussi assurer le dévéloppement de l emploi à long terme en investissant dans la recherche et l innovation dans les secteurs du développement durable. Nous devons tous modifier nos comportements pour permettre une croissance durable. Willy Demeyer Les théories libérales du laisser-faire et du laisser-aller montrent leurs limites. La crise financière et économique semble n être qu à ses débuts avec un effet domino dévastateur pour l ensemble de l économie mondiale. Pour l heure, on assiste à un retour massif de l Etat dans la sphère économique. Mais il faut éviter de tomber dans le repli sur le «chacun pour soi». Là, les Socialistes ont une carte importante à jouer. Comme au début du siècle dernier, nous devons unir nos forces pour corriger les dérives libérales qui nous mènent à la crise mondiale que nous connaissons. Le Parti socialiste est et restera le seul parti à faire de la défense des plus démunis une réalité.

6

7 L Assurance obligatoire Congé de maternité : changement pour les travailleuses indépendantes Depuis le début de cette année, les modalités pratiques du congé de maternité pour les travailleuses indépendantes ont été modifiées. Si la durée du congé reste la même, c est la répartition des semaines avant et après l accouchement qui a été précisée! Ce qui ne change pas La période maximale reste inchangée, elle est de 8 semaines ou de 9 semaines en cas de naissance multiple. La période de repos obligatoire est fi xée à 3 semaines, soit 1 semaine avant l accouchement et 2 semaines après l accouchement. Ce qui change La nouveauté réside dans le fait que la travailleuse indépendante peut prendre les 5 semaines facultatives ( + 1 si naissance multiple) dans un délai de 21 semaines (à compter de la fi n du congé obligatoire) en une ou plusieurs fois mais seulement par semaines complètes. Le montant forfaitaire par semaine est de 368,36 avec précompte de 11,11% Pour bénéficier de votre congé de maternité, vous devez introduire la Astuce demande auprès de votre mutualité et fournir une série de renseignements précis comme la date mée de l accouchement et s il s agit ou non d une présunaissance multiple (attestées par un certificat médical). Vous devez aussi préciser quand vous souhaitez prendre vos périodes facultatives de congé prénatal et postnatal. Et les papas? S ils sont ouvriers ou employés sous contrat, ils pourront dorénavant prendre leur congé de paternité de 10 jours à leur meilleure convenance dans les quatre mois suivant la naissance de leur bébé! 7

8 Carte européenne d assurance maladie et Eurocross La protection indispensable pour partir en vacances! Les vacances approchent. A côté du short, du maillot, du chapeau de paille et de la crème solaire, n oubliez pas LA protection essentielle : votre carte européenne d assurance maladie et Eurocross, à demander à votre mutuelle avant votre départ! Pour des soins sans gravité : carte européenne Si vous partez en vacances dans un des pays de l Union Européenne (mais aussi en Suisse, Norvège, Islande ou au Lichtenstein) et si vous devez y consulter un médecin et recevoir des soins, la carte européenne d assurance maladie vous permet d être remboursé selon la législation du pays où vous vous trouvez. Autrement dit, la présentation de la carte européenne vous permet d être assimilé à un patient du pays dans lequel vous vous trouvez et l importance du remboursement dépendra du pays en question, du type d établissement hospitalier ou du dispensateur de soins. convention «soins de santé» avec la Belgique. Cette assurance couvre les frais d hospitalisation à l étranger, les soins urgents reçus en milieu hospitalier et les frais de rapatriement si nécessaire. Eurocross se charge aussi de servir d interprète et d assurer le suivi auprès de vos proches. Eurocross est accessible 24h/24 et 7 jours/7; une équipe de professionnels vous prendra en charge. Astuce Pour bénéficier d Eurocross vous devez être en ordre d assurance complémentaire et vous trouver à l étranger pour un séjour récréatif, touristique ou pour vos études. Cette carte est individuelle. Si vous partez en vacances en famille chaque membre de votre famille doit donc en avoir une. Pour l obtenir il suffi t d en faire la demande auprès de votre mutuelle, suffi samment tôt avant votre départ. 8 Si vous partez dans un pays hors Union Européenne, il faut savoir que Astuce la Belgique a passé une convention «soins de santé» avec certains pays ( Algérie, Tunisie, Croatie, ) afin que le principe de remboursement soit similaire à celui mis en place par la carte européenne. En cas d urgence : Eurocross, le service d assistance à l étranger Dans le cadre de l assurance complémentaire, la mutualité Solidaris offre a ses affiliés une assurance voyage, Eurocross. En cas d urgence Eurocross intervient dans tous les pays qu ils aient ou non conclu une Plus d infos? Contactez notre service conventions internationales au 0/1..07

9 La remise des prix 2009 de la Fondation Réseau Solidaris Pour la quatrième fois la Fondation Réseau Solidaris va remettre ses prix 2009 lors d une soirée cinéma (avec la projection du film de Gérard Bitton et Michel Munze avec Gérard Lanvin et Jean-Pierre Daroussin «Erreur de la banque en votre faveur») le 27 mai prochain au cinéma Le Sauvenière. Une soixantaine d associations ont répondu à l appel à projets lancé en novembre 2008 et, une fois de plus, la tâche n a pas été facile pour le jury de la Fondation présidé par Robert Waseige. Après plusieurs réunions, 6 projets ont finalement été retenus, avec, parmi ceux-ci, un coup de cœur du jury. Il s agit : De PAC régional de Verviers pour un projet de jardin solidaire, un lieu d échanges culturels et intergénérationnels; de Handcycling Promotion à Oupeye qui propose de développer la pratique du Handbike par des événements, formations ; de Dyna-livres à Liège qui a le projet de développer le plaisir du livre chez les enfants socio-culturellement défavorisés; du Service d Aide Sociale aux Justiciables de Verviers qui propose de renforcer les ressources d enfants victimes directes ou indirectes de violences grâce à un accompagnement thérapeutique par le jeu; de Form Anim à Seraing pour un projet visant à soutenir les parents exilés primo arrivants en difficultés; et enfin du coup de cœur du jury pour L ancre Bleue et Natagora, deux associations qui se sont mises ensemble pour proposer une découverte nature aux personnes intéressées par la navigation et l inverse! Dans les prochains numéros de votre magazine Solidaris nous vous présenterons chacun de ces projets plus en détails.

10 Rencontre avec Jean-Claude Marcourt «Je suis un enfant de mai 68» Marcourt, l homme politique, le ministre on connaît. Mais qui est véritablement Jean-Claude? Difficile de savoir, tant l homme public est discret quand il s agit de l homme privé. Aujourd hui, Marcourt a bien voulu lever un coin du voile sur Jean-Claude. 10 Bien belle découverte : à côté du ministre, sérieux, bosseur, parfaitement maître de ses dossiers, il y a un ado devenu grand, marqué par mai 68, bercé de musique rock, le sourire lumineux et le regard espiègle. Petit moment suspendu Que rêviez-vous de faire comme métier quand vous étiez petit? Je pense que ma maman aurait aimé que je sois médecin et petit je ne faisais rien qui aurait pu lui déplaire Avec l âge j ai voulu être ingénieur et j ai fait latin-math. Mais en rétho j ai changé d avis et me suis alors orienté vers le droit. J ai fait ce métier avec beaucoup d enthousiasme et aujourd hui j ai parfois une petite frustration de ne plus être avocat dans certains cas! Un souvenir marquant à l adolescence? Mai 68! J ai 12 ans et c est très présent dans mes souvenirs : les manifestations étudiantes et ouvrières, ce sentiment de déstabilisation d un pouvoir incarné par De Gaulle qui, jusque-là, avait l air fort et indestructible et, face à cela, la puissance d un mouvement social qui change la société Après ça je suis rentré en humanités et j ai vraiment senti que les choses bougeaient. Je suis un enfant de mai 68! Quels posters tapissaient votre chambre à l époque? Che Guevara, les Rolling Stones et des groupes de musique rock de l époque mais je n ai jamais joué d un instrument, même si j avais des copains qui en

11 jouaient et je n ai jamais chanté non plus, sauf dans une chorale quand j étais en primaire, mais ça s est arrêté là! Justement, quelle musique écoutez-vous aujourd hui? J aime tout ce qui fait du bruit! Dans beaucoup de styles : certaines musiques africaines, la musique brésilienne, mais j aime surtout tout ce qui tourne autour de la musique rock, soul, blues Otis Reding, les Rolling Stones. J ai aussi eu ma période punk, je sais c est difficile à croire maintenant! Pendant longtemps je n ai porté que jeans et veste en cuir. Même encore au début où j étais avocat. A l époque mon bureau était dans la maison de mes parents, je me souviens d un client qui m avait dit alors que j ouvrais la porte pour le recevoir, «je voudrais parler à l avocat» il a eu du mal à croire que c était moi! Vous avez porté les cheveux longs? Oui, très longs mais pas de piercing, ni de tatouage, je suis trop mauviette pour ça! Avez-vous un coin de Liège privilégié où vous aimez vous «ressourcer»? Quand les enfants étaient petits, j allais me promener avec eux au Parc de la Boverie. J aime marcher, en ville ou ailleurs, j ai toujours alimenté la réflexion par la marche. La campagne ne me gêne pas, mais c est vrai que je préfère la ville : pour moi New-York et Tokyo sont des endroits magnifiques! Et je marche vite il m arrive de «semer» certains de mes collaborateurs, je ne vous dirai pas qui! Plutôt télé, livres, théâtre ou cinéma? Livres! J adore lire et je lis tout ce qui tombe dans mes mains le cinéma aussi, même si souvent, pour cause d agenda chargé, j opte pour les DVD «J ai beaucoup d admiration pour la lutte des femmes de la FN...» Quelles personnalités, femme et homme, admirez-vous? J ai une tendresse particulière pour Charlotte Hauglustaine, j ai beaucoup d admiration pour la lutte des femmes de la FN qui se sont battues pour l égalité des salaires il y a 40 ans. Un combat qui est toujours d actualité aujourd hui. Et puis Mahatma Gandhi est certainement quelqu un d exceptionnel : dans un monde ultraviolent comme le nôtre, rappeler que la force des idées peut supplanter toutes les forces armées est essentiel. Une qualité que vous n avez pas et que vous aimeriez avoir? Je suis probablement trop solitaire, j ai du mal à donner facilement ma confiance aux autres, mais une fois qu on l a c est pour de bon Qu est-ce qui vous fait rire et qu est-ce qui vous exaspère? La bêtise m est intolérable, pas la «non intelligence», mais les cons, ça oui! Par contre, tout peut me fait rire, surtout le fait de ne pas se prendre au sérieux Il faut faire les choses avec sérieux, mais ne pas se prendre au sérieux. Vous savez, dès qu ils en ont l occasion, je sais que mes collaborateurs rient à mes dépens, et c est très bien ainsi! Votre fille vient d avoir 20 ans et votre fils en aura bientôt 16, quel avenir leur souhaitez-vous? Je n ai pas peur de la société qui évolue, mais quand on est parent on se demande comment faire pour que nos enfants puissent avoir ce qu on voudrait de mieux pour eux. Je crois qu il faut leur donner l opportunité de trouver leur voie pour qu ils puissent s épanouir et, j avoue que, malheureusement, le côté exposé de la politique dans lequel je suis est parfois difficile à vivre pour eux 11

12 CSD : risques de chutes chez les personnes âgées Le service d ergothérapie a mené l enquête De février à octobre 2008, le service d ergothérapie de la CSD a mené une enquête sur les risques de chutes auprès de 67 personnes âgées. Aujourd hui les résultats de cette enquête livrent leurs enseignements «C est parce que nous sommes confrontées, dans notre travail au quotidien, aux chutes fréquentes des personnes âgées au domicile, que nous avons voulu mener une enquête auprès de nos bénéficiaires», expliquent Christel Luc et Sandra Schioppa ergothérapeutes à la CSD. Cette enquête a donné naissance à un document intitulé «Recherche action sur le risque de chutes au domicile des personnes de plus de 65 ans». Trois phases successives Pour participer à l étude, les personnes devaient avoir plus de 65 ans, vivre à domicile et avoir eu ou avoir recours à un service de la CSD. «Nous avons construit notre enquête en trois phases successives : l évaluation du bénéficiaire dans son environnement, l intervention auprès du bénéficiaire et la réévaluation de l intervention», précisent les ergothérapeutes. 12 Basée sur un questionnaire, l évaluation aborde la situation générale de la personne (âge, sexe, troubles présentés, médication - au-delà de 4 médicaments par jour les risques de chutes augmentent-, type de logement ), l analyse de son domicile et de ses activités quotidiennes (qui permet de déceler où se situent les difficultés éventuelles : circulation dans la maison, entrer et sortir, utilisation des escaliers, de la salle de bain etc ) ainsi que l évaluation de sa performance de marche et d équilibre (Test Tinetti simplifié). «Suite à cette évaluation et à la mise en évidence des difficultés rencontrées par la personne au domicile, nous avons proposé des solutions en fonction des besoins et des désirs du bénéficiaire et de son entourage», poursuivent les ergothérapeutes. Cette intervention comprend : la visite des lieux permettant de suggérer différents aménagements (enlever un tapis glissant, dégager des espaces de passage, placer une barre d appui, installer un plan incliné ); des mises en situation et des conseils dans les activités quotidiennes; la possibilité d essayer du matériel spécifique afin de choisir celui qui sera le mieux adapté aux capacités de la personne en fonction de son environnement; la rédaction d un rapport mentionnant les différents aménagements conseillés.

13 Après trois mois, vient ensuite la troisième phase, celle de la réévaluation. L occasion pour les ergothérapeutes d évaluer l impact de la prise en charge : les personnes ont-elles suivi ou non les conseils donnés? Ont-elles fait réaliser ou non les aménagements éventuellement proposés? Quelle a été la pertinence des conseils en fonction de leur impact sur la personne? Mise en lumière des résultats L enquête démontre la fréquence importante des diffi cultés rencontrées à divers endroits stratégiques du domicile. Un nombre signifi catif de personnes en arrive même à ne plus sortir du tout de leur domicile par peur de tomber ou parce qu elles vivent à l étage et que l escalier est devenu un obstacle infranchissable. Si toutes les situations n ont pas nécessairement trouvé de solution, dans la plupart des cas le service d ergothérapie de la CSD a pu proposer des aménagements simples du domicile ou des conseils pour faciliter certaines tâches de la vie quotidienne. Ceux-ci n ont malheureusement pas toujours été réalisés ou suivis, la raison principale évoquée étant l aspect fi nancier : certaines personnes renoncent ainsi à une aide technique où à un aménagement par manque d argent, même lorsque les ergothérapeutes proposent l intervention des ouvriers polyvalents de la CSD à «moindre» coût. «C est manifestement un aspect important qu il nous faut prendre en cause en termes d aide à l autonomie, précisent les ergothérapeutes. Par ailleurs nous avons également réalisé que les désirs les plus concrets et généralement les plus suivis d aménagements concernent la salle de bain et les WC. Ces aménagements touchent à l intimité de la personne et les motivations à rester autonomes sont, dans ce cas, souvent considérées comme essentielles». Les données de cette enquête vont pouvoir être présentées au sein des divers services de la CSD. Par la photographie qu elle donne des problèmes rencontrés par les personnes âgées au domicile, elle va aussi et Astuce surtout permettre à la Centrale de Services à Domicile d encore mieux adapter le travail de ses différents services ( aides familiales, service infirmier, gardes malades, service répit...) aux besoins de ses bénéficiaires. Plus d infos? CSD : 0/

14 Clinique André Renard : perspectives d avenir Les grands chantiers de la clinique André Renard Depuis 2005, la direction de la Clinique André Renard a défini quatre grands axes de réflexions dont l objectif est de déboucher sur la mise en place de projets concrets en vue d améliorer la prise en charge des patients et l accessibilité aux soins de qualité. Certains projets ont été réalisés, d autres sont en cours ou à l étude. Le point sur la situation. 14 «Quelle doit être la place d une clinique comme la nôtre en province de Liège? Pour répondre à cette question, il m a semblé important de réfléchir à un projet d entreprise, explique Marc De Paoli, directeur. C est ainsi que nous avons déterminé quatre pôles de réflexion (la qualité, l informatique, les infrastructures et les services) qui se développent en fonction des besoins des patients et du personnel.» La qualité à tous les niveaux Les premiers travaux entrepris à la clinique ont concerné l accueil des patients. Celui-ci a été repensé dans sa globalité pour réduire le temps d attente et faciliter les démarches administratives. Ainsi, plus besoin de faire deux fois la file (pour obtenir les papiers nécessaires à la visite chez un médecin et pour payer) puisque désormais lors de leur arrivée au guichet les patients reçoivent les papiers nécessaires et payent directement la consultation. Parallèlement à la mise en place de la file unique, et dans le même souci de réduire encore le temps d attente, le nombre de guichets a été augmenté tandis qu un guichet uniquement réservé aux rendez-vous a été ouvert. Enfin, dans la même logique une nouvelle centrale téléphonique avec call center a été mise en place. Côté bâtiments, les unités de soins ont été rénovées : les locaux ont été rafraîchis, des télévisions ont été installées dans toutes les chambres, de même que des douches dans les salles de bain Enfin, la prise en charge correcte des patients passant aussi par une bonne information, des dépliants explicatifs des divers examens effectués à la clinique ont été réalisés. Ils sont mis à la disposition des patients afin de leur donner un éclaircissement et de les rassurer avant, pendant et après un examen médical.

15 Les projets «qualité» en cours «La qualité dans le travail commence par un personnel consciencieux et efficace, c est la raison pour laquelle un recrutement rigoureux est mis en place que ce soit médical, infirmier ou autre, poursuit Marc De Paoli. Nous recrutons des médecins spécialisés de haut niveau, notamment dans le cadre du groupement renforcé que nous formons avec le CHU. De jeunes médecins spécialisés ont été attirés par la dimension humaine de notre clinique. Chez nous, les patients et les travailleurs ne sont pas des numéros, la taille humaine de la structure permet une prise en charge personnalisée.» Par ailleurs, des groupes de réflexions pluridisciplinaires (regroupant médecins, infirmier-e-s, psychologues, kinés, ) se réunissent régulièrement pour aborder des thèmes médicaux divers (obésité, soins palliatifs, liaison gériatrique). «De ces réflexions naissent des projets concrets» travail pour s occuper des patients entrant à différents moments de la journée. Une fois de plus c est vraiment la taille humaine de l établissement de soins qui est mise en avant. Une informatisation au service des prestataires de soins Toujours dans le but d améliorer la prise en charge des patients, une réflexion est menée sur l informatisation. Celle-ci doit permettre aux prestataires de soins de disposer de l information médicale la plus précise possible de manière rapide et efficace. Depuis 2005, l informatisation du dossier médical (qui jusque-là était un dossier papier) est en cours et se poursuit d autant plus efficacement que la Clinique André Renard a choisi le même fournisseur de logiciel de dossier médical que le CHU avec qui elle est en groupement renforcé. «De ces réflexions naissent des projets concrets, précise Monique Megido, responsable du département infirmier. C est ainsi que, par exemple, nous avons mis en place au sein de l institution une infirmière spécialisée dédiée aux soins de plaies et à la prise en charge des patients ayant une stomie («poche» recueillant les urines ou les matières fécales). Ces soins sont de plus en plus complexes et les techniques évoluent sans cesse. Les infirmières ne peuvent pas suivre toutes ces évolutions en plus de leur travail au quotidien. Aujourd hui, grâce à cette infirmière référente, la clinique peut répondre aux demandes quotidiennes spécifiques rencontrées et personnaliser au mieux la prise en charge de chaque patient, et ce, d une manière constante. Elle est également une aide pour les infirmières dans les services d un point de vue information, formation et conseils.» L informatisation concerne également : le dossier des patients : grâce à l installation d un réseau wifi, les médecins qui font leur tour de salles ont maintenant accès immédiatement aux données médicales de leur patients hospitalisés; l imagerie médicale : la diffusion d images médicales en temps réel sur réseau fixe et wifi : tout examen réalisé à la clinique et au CHU sera consultable sous peu par tous les médecins (deuxième semestre 2009); les prescriptions médicales, planification des temps d opérations etc (deuxième semestre 2009). Par ailleurs, une réflexion est en cours sur le scannage des dossiers papier existant pour tous les documents antérieurs à l informatisation. Autre nouveauté : la création d une unité d accueil transitoire pour les patients entrant et sortant de la clinique. Son premier objectif est d organiser au mieux la prise en charge des patients qui sont hospitalisés, et ce, y compris, en pré et post hospitalisation. Le second objectif du projet est la bonne continuité des soins dans les services qui ne doivent plus interrompre leur L objectif étant de devenir un hôpital sans papier dans les quatre années à venir. Assurément un gage d efficacité et de gestion plus rapide Notre prochain numéro sera consacré aux axes de réflexions concernant les infrastructures et les services de la Clinique André Renard. 15

16 Le conseil de la pharmacienne La pharmacie familiale, ou le minimum à avoir chez soi! Brûlures, refroidissements, courbatures et petits «bobos» en tout genre peuvent nous arriver à tout moment. Dans ce cas, il est important d avoir chez soi ce qu il faut pour se soigner rapidement. De quoi doit se composer votre pharmacie familiale? Anne Thiry, pharmacienne à la pharmacie La Sauvegarde de Beyne-Heusay vous conseille Le premier «remède» essentiel est évidemment un désinfectant «Sans alcool, précise d emblée Anne Thiry. C est tout aussi efficace et ça ne pique pas ce qui est mieux pour tout le monde et principalement pour les jeunes enfants. Par ailleurs il vaut mieux un désinfectant transparent, car la couleur (comme dans le mercurochrome) peut empêcher de voir éventuellement l évolution de la plaie». Autres «indispensables» : les compresses stériles (pour nettoyer sans danger une plaie ou une poussière dans l œil); des sparadraps; une pommade pour les brûlures (pommade fraîche et hydratante); un antidouleur; un fébrifuge (médicament pour faire tomber la fièvre, comme le paracétamol ou un sirop adapté pour les enfants); un médicament pour la digestion; un médicament contre la diarrhée; un anti-inflammatoire (pour les douleurs dentaires, de règles, ) et une pommade anti-inflammatoire; une pommade à l arnica (pour les «coups bleus» ); une crème solaire (avec un indice élevé de 50 + particulièrement pour les enfants); des pastilles pour la gorge; des ciseaux, une pince à épiler et une pince à tiques. «Et puis bien entendu les médicaments habituels qu une personne prend si elle est, par exemple, allergique, si elle a les jambes lourdes ou si elle est hypertendue», poursuit Anne Thiry qui rappelle également que lorsqu on est enceinte il vaut toujours mieux demander conseil à son pharmacien avant de prendre n importe quel médicament, même ceux qui ont l air anodin! 16

17 La pharmacie de Beyne-Heusay a fait peau neuve! Après quelques mois de travaux, la pharmacie La Sauvegarde de Beyne-Heusay a rouvert ses portes et accueille désormais ses clients dans un cadre à la fois plus spacieux et plus lumineux. A l extérieur, un parking a été aménagé à l arrière de la pharmacie, les marches de l entrée ont été fortement réduites et une porte automatique a été installée pour faciliter l accès à la l officine. A l intérieur, l espace client ayant été multiplié par trois, les produits de parapharmacie sont mieux mis en avant et plus accessibles, tandis qu un coin enfant à pu être aménagé, pour le plus grand plaisir des petits! «Et puis surtout nous disposons maintenant de plusieurs petits comptoirs permettant une plus grande confidentialité avec les clients, de même qu un comptoir un peu à l écart dédié tout particulièrement aux conseils» explique Anne Thiry qui précise que toutes les personnes qui entrent dans la nouvelle pharmacie sont enchantées! Pharma Santé près de chez vous Le réseau pharmaceutique Pharma Santé compte 50 officines réparties sur toute la province de Liège. Cela représente 35 pharmacies du Peuple et 15 pharmacies La Sauvegarde. Plus d infos? N hésitez pas à surfer sur le site pour découvrir toutes nos officines à la rubrique Pharma Santé. 17

18 Espace Santé Vive l été! Mmm Sentir la chaleur du soleil sur sa peau! Mettre au placard notre peau d hiver toute blanche et revêtir notre peau d été, bronzée. Cela fait vraiment du bien et met de bonne humeur. 20 minutes d ensoleillement par jour, c est le temps nécessaire au corps pour emmagasiner et utiliser une vitamine essentielle : la vitamine D. C est elle qui renforce nos os et prévient l ostéoporose. 18 Pour éviter les coups de soleil, rien de tel que de s interroger simplement sur le type de peau que l on a. Chacun a en effet une peau tout à fait différente de celle des autres. Plus blanche, avec des taches de rousseur, ce qui veut dire plus sensible aux rayons du soleil. Plus brune, moins sensible au soleil. C est en fonction de cela qu on va s exposer plus ou moins longtemps au soleil et remettre une couche de crème solaire de moyenne ou haute protection. Il est intéressant de savoir que le bronzage est une réaction de défense de la peau. Il est composé de cellules colorées : les mélanines. Elles se multiplient lorsque les rayons ultraviolets (UV) pénètrent dans la peau. Elles fonctionnent comme un bouclier en les absorbant pour arrêter leur progression en profondeur dans la peau. Cela montre bien que le soleil, aussi agréable soit-il, agresse le corps si on en abuse. Espace Santé conseille en tout cas de ne pas s exposer pleinement plus de Astuce 20 minutes, surtout entre 11h et 16h. De plus, il est très important de protéger les bébés et les enfants. Leur peau est plus fine et fragile. Un autre moyen d aller chercher le soleil est le banc solaire. Mais mieux vaut être bien informé. Et ne pas oublier que les UV des solariums sont aussi dangereux que ceux du soleil. Certains sont même parfois jusqu à 5 fois plus intenses. Ils peuvent être à l origine de maladies de la peau, dont le cancer, et peuvent aussi abîmer les yeux. Depuis le 1er août 2008, un arrêté royal réglemente les centres de bronzage. Entre autres, ce texte interdit l accès aux personnes de moins de 18 ans et à celles qui ont la peau très pâle. Il exige l affichage dans chaque cabine d une pancarte rappelant les dangers pour la peau, le port obligatoire des lunettes, et donnant des informations sur les risques en cas d utilisation de médicaments et cosmétiques en combinaison avec le solarium. Enfin, l employé doit déterminer le type de peau de tout nouvel utilisateur afin d adapter l intensité de l appareil. Plus d infos? Espace Santé - 1, rue de l Université à 000 Liège - Tél : 0/.01.0 Fax : 0/

19 Espace Santé Le bruit : pas trop fort, pas trop longtemps, pas trop proche Trafic, travaux, autoradio, MP, Notre environnement est constitué de sons et de bruits de toutes sortes. Nous y sommes si bien habitués que nous n y prêtons plus attention, ils font partie de notre quotidien. Leurs niveaux sonores sont généralement inoffensifs. Pas trop fort Pourtant, l exposition, à des niveaux trop élevés, constitue un risque important à notre «bonne entente». Le volume du bruit est le plus souvent exprimé en décibels (db). On considère généralement qu un niveau sonore de 7 décibels est totalement inoffensif pour l ouïe. Au-delà, une exposition prolongée ou répétée peut occasionner une perte d audition provisoire ou définitive. Une tondeuse à gazon ou le trafic de camions ont un niveau sonore de 90 db. Un petit avion ou de la musique rock : 110 db. Un marteau piqueur : 130 db. Pas trop proche Pendant un concert rock, certaines pointes peuvent atteindre jusqu à 150 db.* Un mot d ordre : restons à distance. *Source : TEST SANTE Oct/Nov 2008 L ouïe est un sens précieux pour nos relations sociales, il est donc important de le protéger. Il est possible d agir sur le Astuce bruit de notre environnement : Baisser le volume du téléviseur et de l autoradio. Ecourter les séances de MP3 (1 hr/jour à 70 % du volume maximum). Porter des petits bouchons de mousse et s éloigner des diffuseurs lors de concerts ou en discothèque. Mais le plus longtemps possible On peut aussi et sans modération : écouter la pluie tomber, tendre l oreille au jardin pour saisir le chant des oiseaux, le bruissement du vent dans les branches, s asseoir au bord de l eau pour entendre le murmure de la rivière qui coule Plus d infos? Espace Santé - 1, rue de l Université à 000 Liège - Tél : 0/.01.0 Fax : 0/

20 FPS, en marge des élections régionales et européennes : Des revendications citoyennes pour un Futur Prévoyant et Social Créer un autre monde est possible, c est en tout cas la volonté des Femmes Prévoyantes Socialistes qui ont lancé un large travail de réflexion au sein de leurs sections régionales et locales dans la perspective des élections régionales de juin. C est ainsi que de septembre 2007 à fin juin 2008, les FPS ont pris le temps de faire un état des lieux et de s interroger sur le monde qui nous entoure. Un temps pour réfléchir, explorer de nouvelles pistes et construire une société plus égalitaire Un temps pour susciter et rassembler les revendications militantes émanant de femmes pour les femmes. Ces revendications ont ensuite fait l objet d un débat avec des responsables politiques (Paul Magnette (PS), Véronique Salvi (cdh), Isabelle Meerhaeghe (Ecolo) ) lors du «Printemps de la citoyenneté», le congrès national qui s est tenu le 21 mars dernier au Palais des Beaux Arts à Charleroi. 20 Discussions, revendications et partage Dans les comités, les régionales de toute la Communauté française, les FPS ont donc proposé aux femmes de tous âges, de tous milieux et de toutes origines, d imaginer et de construire un Futur Prévoyant et Social autour de 5 thèmes de travail : Mon cadre de vie, je le vis, je le construis Bien dans sa tête, dans son corps, dans son environnement Les familles changent leurs réalités aussi! Je vote, tu votes et après? Une société solidaire et juste : mythe ou réalité? Ensemble ces femmes ont eu l occasion d exprimer leurs constats, leurs attentes, leurs besoins, leurs envies, leurs rêves aussi De ces discussions et de ce partage d idées ont émergé des revendications claires en matière d emploi, de logement, d enseignement, de mobilité, d urbanisme, de structures d accueil, de santé des thèmes qui rejoignent les politiques décidées au niveau régional et communautaire ayant un impact direct sur notre quotidien. Publication d une brochure Au-delà des revendications proprement dites, ce «travail» collectif se voulant aussi une réflexion sur la

Carte européenne d assurance maladie et Eurocross

Carte européenne d assurance maladie et Eurocross Le magazine de la Mutualité Socialiste et Syndicale de la province de Liège - n - Mai 009 - bureau de Dépôt : Liège x - Editeur responsable : Fondation Solidaris - 36 rue Douffet - 4020 Liège Carte européenne

Plus en détail

Pour un bronzage sage. Guide pour un utilisateur averti de banc solaire

Pour un bronzage sage. Guide pour un utilisateur averti de banc solaire Pour un bronzage sage Guide pour un utilisateur averti de banc solaire -18 C est surtout durant les longs mois d hiver que le manque de soleil incite les amateurs de soleil à aller le chercher ailleurs

Plus en détail

Livret d accueil. Bienvenue à l unité de crise pour adolescents

Livret d accueil. Bienvenue à l unité de crise pour adolescents Livret d accueil Bienvenue à l unité de crise pour adolescents Sommaire L équipe... 3 Le projet de soins... 4 Les admissions et les règles générales... 5 La sécurité... 6 L intimité et la vie en commun...

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide pour votre orientation et votre insertion professionnelle Service commun universitaire d information,

Plus en détail

vacances? Comment bien préparer ses Les petits bobos en vacances... Comment je m y prépare? Dossier de presse - Mai 2011

vacances? Comment bien préparer ses Les petits bobos en vacances... Comment je m y prépare? Dossier de presse - Mai 2011 Santé Dossier de presse - Mai 2011 Comment bien préparer ses vacances? Les petits bobos en vacances... Comment je m y prépare? Comment trouver un médecin sur son lieu de vacances, pour les bobos du quotidien

Plus en détail

RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR

RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR PROFITEZ DU SOLEIL EN TOUTE SÉCURITÉ Nous profi tons tous du soleil et en connaissons ses bienfaits : il dope le moral et favorise

Plus en détail

SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE) Jean-Paul WACK (France)

SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE) Jean-Paul WACK (France) SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE) Jean-Paul WACK (France) LES PERSONNES TRES AGEES EN SITUATION D ISOLEMENT Au préalable, quelle est la définition de «solitude» dans le petit Larousse

Plus en détail

Aide à domicile pour personnes âgées

Aide à domicile pour personnes âgées à domicile pour personnes âgées Pour que rester chez soi... soit toujours un plaisir LES SERVICES VITALLIANCE «Un grand choix de services qui s adaptent à vos besoins et envies» Vitalliance propose une

Plus en détail

Les sept piliers de la sécurité sociale

Les sept piliers de la sécurité sociale Les sept piliers de la sécurité sociale 1) L Office National des Pensions (ONP) Très brièvement, il y a en Belgique un régime de pension légale, mais aussi des pensions complémentaires. On parle souvent

Plus en détail

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Pour adultes handicapés mentaux de la Meuse serésienne rue Hainchamps 77 siège social: a.s.b.l. Cesahm 4100 Seraing rue du Sewage 9 à 4100

Plus en détail

QUIZ 260-81512-B SE PROTÉGER DU SOLEIL, C EST PROTÉGER SA SANTÉ

QUIZ 260-81512-B SE PROTÉGER DU SOLEIL, C EST PROTÉGER SA SANTÉ QUIZ? 260-81512-B SE PROTÉGER DU SOLEIL, C EST PROTÉGER SA SANTÉ Testez vos enfants 10 questions pour jouer avec vos enfants 2. Nous sommes tous sensibles au soleil. VRAI! Le soleil est dangereux pour

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE. 1/ Assurer le bien-être, la sécurité physique, affective, morale et matérielle de l enfant.

PROJET PEDAGOGIQUE. 1/ Assurer le bien-être, la sécurité physique, affective, morale et matérielle de l enfant. PROJET PEDAGOGIQUE I - LES OBJECTIFS PEDAGOGIQUES : 1/ Assurer le bien-être, la sécurité physique, affective, morale et matérielle de l enfant. Moyens à mettre en œuvre pour atteindre l objectif : Etre

Plus en détail

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments).

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Bien que la seconde ait été chaotique, il est passé en première

Plus en détail

LE LIVRET D ACCUEIL DE JOUR. Résidence VAUBAN 25, rue Jean Jaurès 59530 LE QUESNOY Tel : 03.27.09.22.00 - Fax : 03.27.09.22.31

LE LIVRET D ACCUEIL DE JOUR. Résidence VAUBAN 25, rue Jean Jaurès 59530 LE QUESNOY Tel : 03.27.09.22.00 - Fax : 03.27.09.22.31 LE LIVRET D ACCUEIL DE JOUR Résidence VAUBAN 25, rue Jean Jaurès 59530 LE QUESNOY Tel : 03.27.09.22.00 - Fax : 03.27.09.22.31 Livret d Accueil de Jour Résidence VAUBAN 1 SOMMAIRE ORGANISATION DE L ACCUEIL

Plus en détail

Le bagic c est pour qui?

Le bagic c est pour qui? Le bagic c est pour qui? Vous pilotez une Maison de Jeunes, un Centre d Information des Jeunes ou un Centre de Rencontres et d Hébergement? Vous coordonnez des projets à destination des jeunes? Vous désirez

Plus en détail

Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg

Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg F I C H E S I N F O S D U F R O N T A L I E R B E L G O - L U X E M B O U R G E O I S Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg Je suis enceinte LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG Vous venez d apprendre que

Plus en détail

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient Catherine Tourette-Turgis Maître de conférences en sciences de l éducation Responsable du master en éducation thérapeutique à l université

Plus en détail

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Depuis 2006, la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin a repris les activités de l association Vièvre Lieuvin Enfance

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

hôpital de jour chirurgical

hôpital de jour chirurgical hôpital de jour chirurgical Cher patient D ici peu, vous serez hospitalisé dans un des hôpitaux de jour de l az groeninge pour une opération ou un examen/ traitement. Dans ce dépliant, vous trouverez des

Plus en détail

BILAN DES RENDEZ-VOUS «BOULÈGUE L EUROPE» MARDI 15 OCTOBRE 2013

BILAN DES RENDEZ-VOUS «BOULÈGUE L EUROPE» MARDI 15 OCTOBRE 2013 BILAN DES RENDEZ-VOUS «BOULÈGUE L EUROPE» MARDI 15 OCTOBRE 2013 LES «BOULÈGUE» EN CHIFFRES 10 rendez-vous 450 personnes rencontrées 200 photos 30 verbatims Thématiques abordées 40% 31% 29% Réponse de l'europe

Plus en détail

L été est arrivé et les vacances aussi.

L été est arrivé et les vacances aussi. L été est arrivé et les vacances aussi. Toute la famille se prépare pour aller à la plage, es-tu prêt à en profiter avec eux? Hélios et Hélia ont hâte de retrouver leurs amis et surtout de profiter de

Plus en détail

Tu quittes l école. Démarches à faire :

Tu quittes l école. Démarches à faire : Tu quittes l école. Démarches à faire : 1. Tu dois t inscrire, le plus rapidement possible (avant le 8 août) comme demandeur d emploi au Forem (Office Régional de l Emploi et de la Formation professionnelle)

Plus en détail

Une action de sensibilisation / formation en vue de l amélioration de la qualité de vie

Une action de sensibilisation / formation en vue de l amélioration de la qualité de vie Une action de sensibilisation / formation en vue de l amélioration de la qualité de vie des personnes âgées résidant en EHPAD et des professionnels y travaillant, dans le contexte du Plan qualité de vie

Plus en détail

La Mutualité Socialiste du Luxembourg a 100 ans *****

La Mutualité Socialiste du Luxembourg a 100 ans ***** La Mutualité Socialiste du Luxembourg a ***** Quelles missions? (1) Depuis toujours, l homme cherche à se protéger de ce qui menace son existence, en particulier la maladie. Au fil des années, la Mutualité

Plus en détail

Le Prieuré. Livret d accueil. EHPAD - Le Prieuré 73, rue Saint Martin - 28102 DREUX Cedex Tél : 02 37 42 00 65 Fax : 02 37 42 14 31 www.page-dreux.

Le Prieuré. Livret d accueil. EHPAD - Le Prieuré 73, rue Saint Martin - 28102 DREUX Cedex Tél : 02 37 42 00 65 Fax : 02 37 42 14 31 www.page-dreux. Centre Hospitalier de Dreux Livret d accueil Le Prieuré EHPAD - Le Prieuré 73, rue Saint Martin - 28102 DREUX Cedex Tél : 02 37 42 00 65 Fax : 02 37 42 14 31 www.page-dreux.fr Bienvenue Ce livret d accueil

Plus en détail

LE JOURNAL DU RELAIS DES ASSISTANTS MATERNELS N 40 Eté 2014

LE JOURNAL DU RELAIS DES ASSISTANTS MATERNELS N 40 Eté 2014 Carnaval dans les rues de Blodelsheim LE JOURNAL DU RELAIS DES ASSISTANTS MATERNELS N 40 Eté 2014 Notre petit groupe s est retrouvé pendant les vacances de carnaval pour un joyeux défilé. Merci pour votre

Plus en détail

MAMI SENIORS Livret d accueil

MAMI SENIORS Livret d accueil MAMI SENIORS Livret d accueil Maison «Mami seniors» : Un espace d accueil de jour non médicalisé. C est un lieu de rencontres, d échanges et d animation au cœur de Toulon. Soucieux de cultiver le lien

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE Protection ACCIDENT Protection HOSPI Capital ÉQUIPEMENT HANDICAP / DÉPENDANCE Contact presse : Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64

Plus en détail

RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR

RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR PROFITEZ DU SOLEIL EN TOUTE SÉCURITÉ Nous profitons tous du soleil et en connaissons ses bienfaits : il dope le moral et favorise

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION DEMANDE D ALLOCATIONS EN TANT QUE JEUNE SORTANT DES ETUDES (avec une carte de contrôle C3A) C3A36 QUE DEVEZ-VOUS FAIRE?

DOCUMENT D INFORMATION DEMANDE D ALLOCATIONS EN TANT QUE JEUNE SORTANT DES ETUDES (avec une carte de contrôle C3A) C3A36 QUE DEVEZ-VOUS FAIRE? DOCUMENT D INFORMATION DEMANDE D ALLOCATIONS EN TANT QUE JEUNE SORTANT DES ETUDES (avec une carte de contrôle C3A) document d information Version 1 01.04.2015 C3A36 Cette feuille info vous offre un aperçu

Plus en détail

camarada, Genève L Espace-Enfant (EE) a été ouvert exclusivement pour les enfants des participantes du projet, le mercredi matin.

camarada, Genève L Espace-Enfant (EE) a été ouvert exclusivement pour les enfants des participantes du projet, le mercredi matin. camarada, Genève «Organisation et réalisation du cours de langue basé sur des scénarios ayant trait à la grossesse, à la naissance et aux premières années de vie de l enfant» camarada est un centre pour

Plus en détail

Vieillesse et aménagement du territoire

Vieillesse et aménagement du territoire Éditeur responsable : CIEP Lux asbl, 39 rue des Déportés-6700 Arlon Vieillesse et aménagement du territoire Des pistes pour de bonnes pratiques I. Le vieillissement : des chiffres et des projections Actuellement,

Plus en détail

PROJET EDUCATIF. De l ALSH De Caylus. «Le monde des enfants»

PROJET EDUCATIF. De l ALSH De Caylus. «Le monde des enfants» PROJET EDUCATIF De l ALSH De Caylus (Accueil de loisirs sans hébergement) «Le monde des enfants» 1) Présentation p3 2) Orientations éducatives...p4 3) Les moyens p5 4) Évaluation.p6 1) Présentation : Le

Plus en détail

Rapport de stage. Durant ces quatres mois de stage j ai découvert trois éditions différentes du Courrier Picard:

Rapport de stage. Durant ces quatres mois de stage j ai découvert trois éditions différentes du Courrier Picard: 1. Déroulement du stage Rapport de stage Durant ces quatres mois de stage j ai découvert trois éditions différentes du Courrier Picard: Tableau 1. Périodes de stage lieu date bilan Edition l amiénois du

Plus en détail

quelles sont mes compétences professionnelles? que représente le travail professionnel dans ma vie et qu est-ce que j en attends?

quelles sont mes compétences professionnelles? que représente le travail professionnel dans ma vie et qu est-ce que j en attends? 1. Introduction Quel que soit l âge ou le niveau de responsabilités, le licenciement est toujours une expérience traumatisante mettant à nu les fragilités de l individu. La recherche d emploi devient le

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

2011 Informer, sensibiliser, dépister

2011 Informer, sensibiliser, dépister 2011 Informer, sensibiliser, dépister Le plan d actions Prévention plandeprevention4.indd 1 01/12/2010 15:06:23 Edito L a Mutualité Française Aquitaine est convaincue de la nécessité de prévenir, dépister

Plus en détail

LA MISSION DE L APER EST DE REPRÉSENTER ET DE DÉFENDRE LES DROITS DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC

LA MISSION DE L APER EST DE REPRÉSENTER ET DE DÉFENDRE LES DROITS DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC LA MISSION DE L APER EST DE REPRÉSENTER ET DE DÉFENDRE LES DROITS DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC SOUTIEN, DÉVELOPPEMENT, REPRÉSENTATION L APER EST LA

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours. Le guide

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours. Le guide Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide du SCUIO-IP Service commun universitaire d information, d orientation et d insertion professionnelle

Plus en détail

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Congé de maternité 2 Pour les salariées 2 Congé prénatal 2 Congé postnatal 2 Formalités administratives

Plus en détail

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE SUR LA COLLINE

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE SUR LA COLLINE LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE SUR LA COLLINE Guide de planification pour votre journée de sensibilisation Les 13 et 14 mai 2015, Imagine Canada et neuf organismes partenaires nationaux ont tenu une Journée

Plus en détail

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE - 30 - ANNEXE N 3 ASSISTANCE MÉDICALE (Mutuelle Assistance International, Mutuelle Assistance France) I. CONDITIONS GÉNÉRALES En cas de besoin, chaque bénéficiaire peut, 24

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES Maison de la Petite Enfance 29 rue David Blondel Tél : 03-26-22-13-94 RAM@chalons-en-champagne.net REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES Le présent

Plus en détail

OUVRIR LA VOIE À DE MEILLEURS SOINS DE SANTÉ À TRAVERS L EUROPE

OUVRIR LA VOIE À DE MEILLEURS SOINS DE SANTÉ À TRAVERS L EUROPE Commission européenne European Commission Enterprise publication OUVRIR LA VOIE À DE MEILLEURS SOINS DE SANTÉ À TRAVERS L EUROPE Proposition de directive du Parlement européen et du Conseil relative à

Plus en détail

ESPAGNE. 1. Principes généraux.

ESPAGNE. 1. Principes généraux. ESPAGNE Les dépenses de protection sociale en Espagne représentent 21,6%PIB. Le système espagnol est devenu récemment plus beveridgien. Ce système est relativement récent, le service national de santé

Plus en détail

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE stop-violences-femmes.gouv.fr Les violences au sein du couple diffèrent des disputes ou conflits conjugaux où deux points de vue s opposent dans un rapport d égalité.

Plus en détail

La résolution générale

La résolution générale La résolution générale Placer la solidarité au cœur de nos ambitions! S ajoutant aux difficultés structurelles, la crise financière internationale, qui frappe également notre pays, renforce la fréquence

Plus en détail

Réformes socio-économiques

Réformes socio-économiques Réformes socio-économiques Le 27 novembre 2011, suite à la dégradation de la note belge par l agence Standard & Poor s, les six partis ont conclu, dans l urgence, un accord sur le budget et sur la réforme

Plus en détail

Sodexo Résidences Services asbl 75, rue Charles Jacquinot L-3241 Bettembourg www.andewisen.lu andewisen@msb.lu Tél. : 51 77 11-1 Fax : 51 09 28

Sodexo Résidences Services asbl 75, rue Charles Jacquinot L-3241 Bettembourg www.andewisen.lu andewisen@msb.lu Tél. : 51 77 11-1 Fax : 51 09 28 Membre du groupe Sodexo Résidences Services asbl 75, rue Charles Jacquinot L-3241 Bettembourg www.andewisen.lu andewisen@msb.lu Tél. : 51 77 11-1 Fax : 51 09 28 VOTRE RESIDENCE RÉSIDENCE an POUR de PERSONNES

Plus en détail

Mes droits aux vacances. ... en survol

Mes droits aux vacances. ... en survol Mes droits aux vacances... en survol AVERTISSEMENT Cette brochure de vulgarisation expose des réglementations parfois complexes. Dès lors, il se pourrait que certains cas spécifiques n y soient pas traités.

Plus en détail

ASBL «inventons» Projet pédagogique. ASBL «Inventons», Rue de l abreuvoir, 10, 4280 Moxhe, 019/302.904, 0479/384388 www.inventons.

ASBL «inventons» Projet pédagogique. ASBL «Inventons», Rue de l abreuvoir, 10, 4280 Moxhe, 019/302.904, 0479/384388 www.inventons. ASBL «inventons» Projet pédagogique Table des matières 1. Constat... 3 2. Objectifs... 3 3. Public cible... 4 4. Ce que l ASBL «Inventons» propose :... 4 a. Le stage à visée thérapeutique... 4 Inscription...

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION. Documents importants à transmettre

DOSSIER D INSCRIPTION. Documents importants à transmettre DOSSIER D INSCRIPTION Documents importants à transmettre Pour valider l inscription de votre (vos) enfant(s), remettre les documents suivants au plus tard le vendredi 19 juin, dernier délais. Les règlements

Plus en détail

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour!

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! SOLUTIONS ENTREPRENEUR La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! Sophie B. Commerçante prévoyance épargne retraite ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES, INDÉPENDANTS......

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Le médecin-conseil de votre mutualité

Le médecin-conseil de votre mutualité en pratique Le médecin-conseil de votre mutualité www.omnimut.be 1 www.omnimut.be Le médecin-conseil de votre mutualité le médecin-conseil de votre mutualité Vous êtes en incapacité de travail et percevez

Plus en détail

«Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde

«Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde «Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde Nous sommes tous en quête de bonheur et de plénitude et souvent profondément insatisfaits de notre

Plus en détail

Le guide du bon usage des médicaments

Le guide du bon usage des médicaments Le guide du bon usage des médicaments Les médicaments sont là pour vous aider mais......ils ont parfois du mal à vivre ensemble. Votre médecin et votre pharmacien peuvent adapter votre traitement pour

Plus en détail

CPG Clarens. Hôpital de Jour Centre de Psychiatrie de la Personne Âgée

CPG Clarens. Hôpital de Jour Centre de Psychiatrie de la Personne Âgée CPG Clarens Hôpital de Jour Centre de Psychiatrie de la Personne Âgée Filière : Santé Carte d'identité Nom de l'institution : Fondation de Nant Nom du service : Hôpital de jour du Centre de Psychiatrie

Plus en détail

Archivistes en herbe!

Archivistes en herbe! Les archives c est quoi? Un archiviste travaille avec des archives. Oui, mais les archives c est quoi? As-tu déjà entendu ce mot? D après toi, qu est-ce qu une archive? 1. Les archives ce sont des documents

Plus en détail

Principales caractéristiques du système de santé en Belgique. Thomas Rousseau 27 novembre 2012

Principales caractéristiques du système de santé en Belgique. Thomas Rousseau 27 novembre 2012 Principales caractéristiques du système de santé en Belgique Thomas Rousseau 27 novembre 2012 Sécurité sociale Introduction: De quoi vais je parler? Exposé: Seulement sur la sécurité sociale au sens strict!

Plus en détail

Comment faire garder son enfant à son domicile?

Comment faire garder son enfant à son domicile? Comment faire garder son enfant à son domicile? L emploi d un(e) garde d enfant(s) à domicile 3 possibilités s offrent à vous La garde d enfants au domicile des parents, une réponse à vos besoins La garde

Plus en détail

Information au patient

Information au patient Information au patient Service de réadaptation Une fracture, une prothèse articulaire, une amputation, un AVC? Vous êtes dans l impossibilité de rentrer chez vous ET une réadaptation vous est nécessaire?

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS Editorial 2 LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS En permettant un libre accès aux livres et autres sources documentaires, ce service public contribue aux loisirs, à l information,

Plus en détail

Mesures du PDC suisse pour la 5 ème révision de l AI

Mesures du PDC suisse pour la 5 ème révision de l AI Mesures du PDC suisse pour la 5 ème révision de l AI Résumé Pour le PDC, la solidarité dans un Etat moderne signifie que ce dernier assume une responsabilité envers tous les êtres humains, qu ils soient

Plus en détail

MALAKOFF MÉDÉRic AssistAnce

MALAKOFF MÉDÉRic AssistAnce VOTRE ASSISTANCE SANTÉ À DOMICILE MALAKOFF MÉDÉRic AssistAnce Avec Malakoff Médéric Prévoyance et Malakoff Médéric Mutuelle, bénéficiez de nouveaux services gratuits 24h/24 et 7j/7 grâce à votre n d identification

Plus en détail

La téléassistance en questions

La téléassistance en questions 8 La téléassistance en questions Il y a une coupure de courant, qu est-ce que je fais? Vous ne faites rien. Une batterie de secours de plusieurs heures est incluse dans le transmetteur. Vous pouvez éventuellement

Plus en détail

Le système scolaire finlandais

Le système scolaire finlandais Le système scolaire finlandais Législation des années 1970 Particularités du système Résultats obtenus Statistiques Avant les années 1970: jardin d enfants école primaire obligatoire gratuite enseignement

Plus en détail

Livret d accueil pour les futurs parents, les parents et les assistant(e)s maternel(le)s

Livret d accueil pour les futurs parents, les parents et les assistant(e)s maternel(le)s Livret d accueil pour les futurs parents, les parents et les assistant(e)s maternel(le)s Un livret, pour qui? Ce livret est destiné aux parents et futurs parents qui souhaitent trouver un mode de garde

Plus en détail

RAPPORT DU CONGRES D OSLO SUR LA PREVENTION DES ABUS SEXUELS ET DE LA MALTRAITANCE EN EUROPE (*)

RAPPORT DU CONGRES D OSLO SUR LA PREVENTION DES ABUS SEXUELS ET DE LA MALTRAITANCE EN EUROPE (*) RAPPORT DU CONGRES D OSLO SUR LA PREVENTION DES ABUS SEXUELS ET DE LA MALTRAITANCE EN EUROPE (*) A travers ce que nous avons pu écouter et échanger au congrès d Oslo, en mai 1995, ainsi que ce que nous

Plus en détail

Action de l UE : défendre les droits des victimes

Action de l UE : défendre les droits des victimes défendre les droits des victimes Quel est le problème? Chaque année dans l UE, plus de 75 millions de personnes sont victimes de délits graves et 40 000 meurent dans des accidents de la route. Ces événements

Plus en détail

Dossier de Presse Une campagne de l Association Socialiste de la Personne Handicapée du 28 novembre au 5 décembre 2015

Dossier de Presse Une campagne de l Association Socialiste de la Personne Handicapée du 28 novembre au 5 décembre 2015 Dossier de Presse Une campagne de l Association Socialiste de la Personne Handicapée du 28 novembre au 5 décembre 2015 L ASPH L Association Socialiste de la Personne Handicapée défend les personnes en

Plus en détail

VACANCES VACANCES. jeunes. Faites confiance. à la Ligue de l enseignement

VACANCES VACANCES. jeunes. Faites confiance. à la Ligue de l enseignement VACANCES P O U R T O U S Enfantsjeunes jeunes Faites confiance à la Ligue de l enseignement Le secteur vacances de la Ligue de l enseignement La Ligue de l enseignement et les hommes Former des hommes

Plus en détail

Centre hospitalier de Gonesse

Centre hospitalier de Gonesse Centre hospitalier de Gonesse Secteur de Psychiatrie infanto-juvénile REGLES DE VIE Unité d hospitalisation temps plein de l Espace Adolescents Ces règles de vie ont pour but de nous permettre de vivre

Plus en détail

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Module 1 Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Partie 3 - Assurance Maladie Invalidité les indemnités. Plan A- INCAPACITÉ PRIMAIRE(1)(2) B- INVALIDITÉ (1)(2) (3)Principes

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE Coordination périscolaire : 07 85 16 37 92

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE Coordination périscolaire : 07 85 16 37 92 REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE Coordination périscolaire : 07 85 16 37 92 Ce règlement a été adopté par délibération du Conseil Municipal en date du 21 juillet 2014. GENERALITES L accueil périscolaire

Plus en détail

Indications pédagogiques D2/23

Indications pédagogiques D2/23 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques D2/23 D : REALISER UN MESSAGE A L ECRIT Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 2 : Organiser et structurer un message Objectif opérationnel

Plus en détail

Formulaire de demande d aide

Formulaire de demande d aide Adresse Postale 1A rue de la Filature 1060 Bruxelles Compte bancaire : 310-1480763-47 Site internet : www.fondsdesolidaritesida.be (voir également www.danceforlife.be) Email : fondsdesolidaritesida@skynet.be

Plus en détail

Livret d accueil. Edition : Août 2015 UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION. Psychiatrie infanto-juvénile U.P.A.H

Livret d accueil. Edition : Août 2015 UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION. Psychiatrie infanto-juvénile U.P.A.H Psychiatrie infanto-juvénile UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION Edition : Août 2015 Franck RENAUDIN U.P.A.H Pavillon «l Orme» 20 avenue du 19 mars 1962 72703 ALLONNES Cédex 02.43.43.51.20

Plus en détail

Conseil Consultatif Régional des Personnes Accompagnées des Pays de la Loire

Conseil Consultatif Régional des Personnes Accompagnées des Pays de la Loire Conseil Consultatif Régional des Personnes Accompagnées des Pays de la Loire Synthèse des échanges du CCRPA du 17 mai 2013, à NANTES Thème de la journée : la santé et l accès aux soins 31 participants

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012

Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012 Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012 Fiche 10 ENSEIGNEMENT Faire de nos écoles des lieux d apprentissage, de métissage, d ouverture et d émancipation, en favorisant le mieux-vivre

Plus en détail

Illustrations Aurélie Blard-Quintard

Illustrations Aurélie Blard-Quintard Devenir parent Groupe de travail et auteurs Sylvie COMPANYO (directrice de l École des Parents et des Éducateurs de la Région Toulousaine*) Nathalie COULON (maître de conférences en psychologie à l université

Plus en détail

SERVICES PÉRISCOLAIRES

SERVICES PÉRISCOLAIRES SERVICES PÉRISCOLAIRES DOSSIER D INSCRIPTION ANNÉE SCOLAIRE 2015/2016 RESTAURATION SCOLAIRE TEMPS D ACTIVITES PERISCOLAIRES (TAP) S PERISCOLAIRES ACCOMPAGNEMENT AUX LEÇONS ADRESSE(S) MAIL Afin de mieux

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis Munich, le 27 octobre 2005 Bonjour les amis Ces trois derniers mois, il y a eu parait-il, l été. Pourtant, avec toute cette pluie et tout ce froid, ça m a laissée un peut perplexe : le 18 août : «maman,

Plus en détail

Projet d établissement

Projet d établissement Projet d établissement Ecole fondamentale Nos petits / Le Karrenberg / Les Aigrettes Commune de Watermael-Boitsfort Rue François Ruytinx, 31 1170 Bruxelles Tél : 02/ 672 72 38 Fax : 02 / 673 60 78 Mail

Plus en détail

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec MON PORTRAIT Ce portrait, obtenu à partir du questionnaire en ligne, permet de structurer l échange avec le jeune en vue de planifier les actions à entreprendre. Il procure à celui-ci un bilan de ses réponses

Plus en détail

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Avant d entrer dans le vif du sujet, je vous présenterai rapidement la CIJOC, puis je vous donnerai quelques exemples de

Plus en détail

Le PETIT LIVRE. de l ANIMATEUR de la commune de léognan alsh - tap - périscolaire

Le PETIT LIVRE. de l ANIMATEUR de la commune de léognan alsh - tap - périscolaire Le PETIT LIVRE de l ANIMATEUR de la commune de léognan alsh - tap - périscolaire 2 pag LE MOT DU MAIRE La réforme des rythmes scolaires nous a conduit à modifier ce livret donné à tout animateur travaillant

Plus en détail

Professions indépendantes. Votre carte Vitale. et votre carte Européenne

Professions indépendantes. Votre carte Vitale. et votre carte Européenne Professions indépendantes Votre carte Vitale et votre carte Européenne Edition 2014 AIDE VOTRE POUR CARTE VITALE UNE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ET TIERS PAYANT SOCIAL La carte Vitale est une carte à puce dont

Plus en détail

LA CFTC VOUS SOUTIENT. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services

LA CFTC VOUS SOUTIENT. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services LA CFTC VOUS SOUTIENT 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services La CFTC s'engage tous les jours à défendre les intérêts matériels et moraux de tous les salariés, mais

Plus en détail

La Mutualité Française Limousin et l offre de soins de premier recours

La Mutualité Française Limousin et l offre de soins de premier recours La Mutualité Française Limousin et l offre de soins de premier recours Mot du président Le vieillissement de la population associé à une évolution défavorable de la démographie médicale ont conduit l État

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

Militants Droits Devant!

Militants Droits Devant! DOSSIER DE PRESSE Militants Droits Devant! Du 18 janvier au 19 janvier 2014 Au lycée La Joliverie à Saint Sébastien/Loire SOMMAIRE «DroitS Devant!» avec la JOC... p 3 Une nouvelle campagne d année... p

Plus en détail

MALAKOFF MÉDÉRIC ASSISTANCE

MALAKOFF MÉDÉRIC ASSISTANCE Votre assistance santé à domicile MALAKOFF MÉDÉRIC ASSISTANCE Avec Malakoff Médéric Prévoyance et MUT2M, bénéficiez de nouveaux services gratuits 24h/24 et 7j/7 grâce à votre n d identification 753734

Plus en détail