Vous ÊTes occupé, on s en occupe.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vous ÊTes occupé, on s en occupe."

Transcription

1 Vous ÊTes occupé, on s en occupe. rapport annuel 2009 Assemblée générale du 25 juin 2010

2 sommaire MISSIONS Message de Robert Goinaud, Président de la MNRA Chiffres clés Valeurs et gouvernance Faits marquants ACTIVITÉS Les solutions MNRA Retraite Prévoyance Santé L expertise de la MNRA RÉSULTATS Comptes de l exercice R a p p o r t a n n u e l

3 Vous ÊTes occupé, on s en occupe. missions Être proche des artisans pour mieux les comprendre et les conseiller, la MNRA s en occupe. Fin 2009, la MNRA a déjà conclu 175 partenariats avec les principales organisations représentatives de l artisanat. 4 MNRA la mutuelle des artisans RappoRt annuel

4 MISSIONS message du président La mnra est en BoNNe santé FiNaNCiÈre Quel bilan faites-vous de l exercice écoulé? Robert Goinaud : en 2009, la MNRA a maintenu le cap dans un environnement économique difficile : elle dégage un résultat net de 1,2 M, alors même qu un très grand nombre d artisans ont été rattrapés par la crise, notamment ceux du bâtiment qui avaient précédemment connu six années de constante progression. Par ailleurs, notre marge de solvabilité reste très supérieure aux exigences réglementaires, le niveau des fonds propres progresse ; en résumé, la MNRA est en bonne santé financière. Outre la qualité de sa gestion, quels sont les autres atouts de la MNRA? R.G. : Ce sont ceux d une mutuelle exclusivement dédiée aux professionnels de l artisanat et du monde indépendant : la proximité, la connaissance très fine du secteur, le service La MNRA existe parce que ses adhérents lui font confiance : nous nous engageons donc à tout faire pour les accompagner, les conseiller dans un domaine essentiel pour eux, la protection sociale. C est d ailleurs le sens de la campagne de communication que nous avons menée en 2009 «Vous êtes occupé, on s en occupe». Le Conseil d administration que vous présidez sera partiellement renouvelé en juin Quel regard portez-vous sur les trois années de mandat qui viennent de s écouler? R.G. Le conseil a respecté la feuille de route qu il avait définie en Les principales orientations du plan d actions ont été mises en œuvre, qu il s agisse du développement du réseau des conseillers de terrain, des partenariats avec les organisations de l artisanat, de l offre de produits et de services, etc. Un travail considérable a été accompli grâce à l engagement de tous, élus et collaborateurs de notre entreprise mutualiste. Ce travail passionnant doit être poursuivi et amplifié au cours des prochaines années afin que la MNRA s affirme, d une manière encore plus marquée, comme LA Mutuelle des artisans. Robert Goinaud Président de la MNRA 6 MNRA la mutuelle des ar tisans RappoR t annuel

5 MISSIONS ChiFFres CLÉs Dans un environnement économique difficile pour les artisans, et sur un marché de la retraite Loi Madelin moins porteur qu au cours de l année 2008, la MNRA enregistre en 2009 un ChiFFre d affaires de 144,2 millions d euros en ligne avec les prévisions du plan d actions Dans le même temps, la Mutuelle des artisans consolide les indicateurs clés de sa gestion. Le montant des FoNds propres progresse de 3,2 % pour atteindre 150,2 m tandis que le taux de couverture de la marge de solvabilité s établit à 187 % ,6 34,3 107, adhérents CoNTraTs gérés 149, , ,1 32, contrats 31 retraite, dont bénéficiaires de rente, contrats 106 prévoyance et 431 contrats obsèques 149 CoLLaBoraTeurs ,5 150, ,3 156,5 8,9 35,6 111,9 150,4 8,3 7, ,7 120,9 150 Montant et répartition du chiffre d affaires 145,6 150,2 de la MNRA (en M ) 8,6 34,3 107, , ,9 1 Évolution ,3 du bilan global de la MNRA (en M ) ,1 0,1 156,5 150,4 149,1 144,2 8,9 35,6 111,9 109 Artivie Aria Individuel Aria Groupe MNRA Obsèques 8,3 7,6 33,1 32, , ,1 145,6 150, ,6 34,3 107,3 149,1 88,3 53,6 92,3 x1,64 8,9 35,6 111,9 111, ,7 120,9 59,9 8,3 7,6 33,1 32,5 Marge de solvabilité x1, ,3 144,2 7, ,1 145,6 150,2 x1,78 65,8 141,7 x1,99 71,3 Marge de solvabilité exigée (en M ) Marge de solvabilité MNRA (en M ) Couverture de la marge de solvabilité 111, ,3 8,3 7,6 33,1 32,5 88,3 Montant des provisions techniques brutes Montant des fonds propres de la MNRA de la MNRA (en M ) (en M ) 145,6 150,2 x1,64 x1,85 x1,78 x1, ,3 76,9 x1,87 65,8 59,9 53, ,7 120, ,3 117,3 143,8 76,9 x1, ,6 34,3 107,3 53,6 x1, ,1 156,5 150,4 149,1 144,2 8,9 35,6 141,7 111, ,8 7, x1,85 59,9 117,3 x1,78 65,8 141,7 x1,99 71, , MNRA la mutuelle des ar tisans RappoR t annuel ,5 150,4 149,1 144,2 8,6 8,9 8,3 7,6 7,

6 MISSIONS VaLeurs et gouvernance MISSIONS VaLeurs et gouvernance artisan, mutualiste, acteur de L ÉCoNomie sociale mnra, une entreprise démocratique privilégier la personne par rapport au capital Tel est le fondement de l économie sociale. Les mutuelles forment le premier mouvement social français avec 38 millions de personnes couvertes. Elles se distinguent des autres acteurs de l assurance par quelques principes essentiels : Une mutuelle est une société de personnes et non de capitaux. C est un organisme à but non lucratif qui ne distribue pas de bénéfices. Les excédents réalisés sont investis au profit des adhérents mutualistes. Depuis sa création en 1986, la MNRA s inscrit pleinement dans ce modèle économique durable. En 2009, la FNMF a créé le Conseil National des Mutuelles de Prévoyance et de Retraite. La MNRA est devenue membre de ce conseil qui regroupe au sein de la Fédération les cinq mutuelles de retraite et de prévoyance les plus importantes. Cette nouvelle position lui permet de participer aux débats du monde mutualiste et de faire entendre la voix des artisans sur les problématiques d épargne retraite au plus haut niveau de la Mutualité. priorité à la proximité Créée par les artisans, pour les artisans et les indépendants, la MNRA est solidement ancrée dans son secteur de référence. Avec une présence sur tout le territoire national, la MNRA s emploie à apporter à ses adhérents des réponses concrètes, dans une logique de proximité. acteur engagé dans le soutien de l artisanat En tant que mutuelle dédiée aux artisans et indépendants, la MNRA est naturellement devenue le partenaire privilégié des principales organisations représentatives de la Première entreprise de France. Ces partenariats lui permettent à la fois de soutenir la création d entreprise qui fait la richesse de notre pays et de contribuer au développement de l information en matière de protection sociale. De nombreux partenariats ont déjà été mis en place, notamment avec l APCM, l UPA, la CAPEB et la CNAMS. En 2009, ces partenariats se sont renforcés et développés au niveau local. Ce sont en tout 175 partenariats locaux qui ont été signés et qui ont permis à la MNRA de soutenir des actions concrètes menées en faveur des artisans. En 2009, la MNRA a fait le choix de soutenir encore plus d acteurs de l artisanat en signant de nouvelles conventions : 23/11/2009 FNC Fédération Nationale de la Coiffure. 27/11/2009 CNATP Chambre Nationale de l Artisanat des Travaux publics et du Paysage. 08/12/2009 CGAD Confédération Générale de l Alimentation en Détail. Chaque adhérent de la MNRA élit pour 6 ans ses délégués à l Assemblée générale, qui eux-mêmes élisent ensuite le Conseil d administration. Chaque délégué dispose d une seule voix en vertu du principe «un homme, une voix». La MNRA est administrée par un Conseil d administration de 34 membres, tous chefs d entreprise artisanale en activité ou retraités. Le Conseil d administration est élu par l Assemblée générale pour six ans. Il est renouvelé par moitié tous les trois ans. Conformément aux statuts de la MNRA, le Conseil d administration détermine les orientations de la Mutuelle et veille à leur application. Le Conseil d administration de la mnra Au 31 décembre 2009, le Conseil d administration était composé des membres suivants : Bureau Président Robert Goinaud (Gironde) 1 Premier Vice-Président Jean-Louis Ma tre (Val-de-Marne) Vice-Présidents Maurice Clausel (Gard) Michel Guillot (Sarthe) Henri Mazal (Métiers de Bouche) Hubert Schneider (Moselle) Claude Fayette (Haute-Vienne) Trésorier Gérard Mangin (Doubs) Trésorier adjoint Serge Crouin (Manche) Secrétaire Berthe Duguey (Eure) Secrétaires adjoints Vincent Crespin (Ardèche) Noël Marchand (Côtes-d Armor) Autres membres du Conseil d administration Jean Allias (Pyrénées-Atlantiques) Robert Benardeau (Coiffure et Esthétique) Alain Beno t (Savoie) Denis Cappelaere (Nord) Michel Chausset (Salariés) Henri Coulon (Aveyron) Jean-Claude Doublet (Aisne) Raymond Emery (Nord Isère) Francis Girardin (Deux-Sèvres) Gérard Grandjean (Saône-et-Loire) Bruno Grué (Hautes-Alpes) Henri Hery (Loire-Atlantique) Maurice Houdebine (Membre honoraire) Daniel Jandaud (Puy-de-Dôme) Pierre Joulia (Pas-de-Calais) Noël Magron (Meurthe-et-Moselle) Armand Marchesi (Var) Marcel Parisse (Eure-et-Loir) Bernard Schuler (Yvelines) Bernard Thomas (Haute-Marne) Jean-Paul Veyrac (Tarn-et-Garonne) Christian Walle (Seine-et-Marne) 1 Origine professionnelle ou géographique 10 MNRA la mutuelle des ar tisans RappoR t annuel

7 MISSIONS VaLeurs et gouvernance organigramme des instances dirigeantes du groupe mnra Association loi 1901 Président du Comité de direction : Marie-Jeanne Amata mnra, une entreprise démocratique Organisme relevant du livre II du Code de la Mutualité Les comités du Conseil d administration Le comité technique de gestion Les statuts de la MNRA disposent que le Conseil d administration élit en son sein un comité technique de gestion, composé au plus de douze membres. Ce comité assure le suivi des questions techniques touchant au fonctionnement de la Mutuelle, notamment le placement des fonds. Il rend compte de son mandat au Conseil d administration. Sont membres du comité technique de gestion les administrateurs suivants : Robert GOINAUD, président du comité technique de gestion Maurice CLAUSEL Vincent CRESPIN Serge CROUIN Berthe DUGUEY Claude FAYETTE Michel GUILLOT Jean-Louis MAITRE Gérard MANGIN Noël MARCHAND Henri MAZAL Hubert SCHNEIDER En 2009, le comité technique de gestion s est réuni à trois reprises les 3 février, 8 juillet et 8 septembre. Le comité spécialisé Le Conseil d administration de la MNRA a procédé en 2009 à la création d un comité spécialisé, en application de l article L du Code de Commerce, dont les dispositions visent notamment les mutuelles régies par le livre II du Code de la Mutualité. Ce comité, installé en juillet 2009, est une émanation du Conseil d administration et est nommé par ce dernier. Le comité spécialisé est chargé d assurer le suivi : du processus d élaboration de l information financière ; de l efficacité des systèmes de contrôle interne et de gestion des risques ; du contrôle légal des comptes annuels. Le comité spécialisé est composé des trois administrateurs suivants : Michel CHAUSSET, président du comité spécialisé Berthe DUGUEY, secrétaire du comité Serge CROUIN Membres suppléants : Vincent CRESPIN Gérard GRANDJEAN Noël MARCHAND En 2009, le comité spécialisé s est réuni à cinq reprises, les 8 juillet, 10 septembre, 13 octobre, 14 octobre et 17 décembre. Président du Conseil d administration : Robert Goinaud Directeur Commercial : Daniel Amata Société de gestion d actifs et d études en actuariat détenue par la MNRA Président du Conseil d administration : Robert Goinaud Directeur Général : Frédéric Lagier Directeur des activités comptables et du contrôle de gestion : Laurent Arlabosse Directeur Général : Marie-Jeanne Amata Secrétaire Général : Philippe Bollecker La MNRA constitue un ensemble mutualiste sans équivalent dans le secteur de l artisanat avec sa société de gestion dédiée et le pôle de formation qu elle met à disposition de ses partenaires. 12 MNRA la mutuelle des ar tisans RappoR t annuel

8 MISSIONS FaiTs marquants 2009, poursuite de La mise en œuvre du plan d actions Le 27 février 2008, le Conseil d administration de la Mutuelle a adopté le plan d action Ce document retrace les principales orientations que le Conseil souhaite privilégier pour la mandature qui expirera en juin Afin de poursuivre son développement, tout en renforçant sa politique de fidélisation, les élus de la Mutuelle ont ainsi adopté les axes stratégiques suivants : Faire évoluer les moyens humains et matériels de la Mutuelle, et assurer notamment le renforcement du réseau des conseillers de terrain. Consolider les partenariats, notamment au sein du secteur de l artisanat. Créer de nouveaux produits. Elargir les cibles, afin de toucher de nouveaux clients. Développer l image de marque et la notoriété de la MNRA. Évolution et professionnalisation des ressources humaines > Poursuite du recrutement des conseillers mutualistes Pour être au plus près des chefs d entreprises de l artisanat, la MNRA s est fixé pour objectif d avoir au moins un conseiller mutualiste par département d ici fin En 2009, au terme d une vaste campagne de recrutement comprenant des passages dans la presse quotidienne régionale et sur des sites Internet spécialisés, la MNRA a intégré trente nouveaux conseillers mutualistes et totalise au 31 décembre 2009, 90 conseillers mutualistes. > Mesures pour la professionnalisation des collaborateurs Une des axes du plan d actions est le développement des relations avec les adhérents et futurs clients de la MNRA, ainsi que le renforcement de la qualité du service qui leur est rendu. Cet objectif, qui concerne l ensemble des collaborateurs de la Mutuelle a conduit la MNRA à mettre progressivement en place une offre de formation visant à permettre aux salariés de l entreprise de consolider leur savoir-faire dans le domaine de la relation avec l adhérent et leur expertise en protection sociale. La Mutuelle a finalisé au mois de juin 2009 un dispositif de partenariat avec l Ecole nationale supérieure de sécurité sociale (EN3S) et l Université de Marne-la-Vallée. Ce partenariat concerne deux séries d actions : La mise en place d un programme de formation pour labelliser les salariés de la Mutuelle qui exercent une activité de formateur occasionnel. La mise en œuvre d une démarche collective de validation des acquis professionnels (VAE), avec l appui de l Université de Marne-la-Vallée. renforcement des partenariats > MNRA, la Mutuelle de référence de l artisanat En 2009, de nouveaux partenariats ont été conclus avec des organisations représentatives de l artisanat et se sont ajoutés à ceux déjà signés depuis 2007 avec l UPA, l APCM, la CAPEB et la CNAMS. Les différents partenaires se rejoignent autour d un objectif commun : développer l information des chefs d entreprise de l artisanat en matière de protection sociale complémentaire. Les nouveaux partenaires : FNC Fédération nationale de la coiffure. CGAD Confédération Générale de l Alimentation en Détail. CNATP Chambre Nationale de l Artisanat des Travaux publics et du Paysage. La MNRA a également poursuivi la mise en place d accords locaux avec tous les acteurs de terrain du secteur et notamment les chambres de métiers et de l artisanat. Au mois de décembre 2009, 175 conventions de partenariat avaient été conclues, parmi lesquelles : 43 conventions dans le réseau des Chambres de Métiers et de l Artisanat. 27 conventions avec des UPA départementales, et 1 avec une UPA régionale. 82 conventions avec les CAPEB départementales. > FESTIBAT, un événement issu du partenariat CAPEB / MNRA Le plan stratégique prévoit de finaliser des partenariats avec les enseignes commerciales qui entretiennent des liens privilégiés avec les artisans. Cette démarche vise en effet à développer leur rôle de prescripteur des produits et services de la MNRA. C est dans ce cadre qu a été créé FESTIBAT, événement dédié aux artisans du bâtiment franciliens co-organisé par la CAPEB Île-de-France et la MNRA. Pour cette première manifestation qui s est déroulée au mois de septembre 2009, l accent était mis sur l évolution des métiers du bâtiment face aux enjeux environnementaux, avec notamment une présentation de la démarche Eco-Artisans initiée par la CAPEB. Une autre conférence a été consacrée à «la protection sociale durable du chef d entreprise», qui a permis de présenter l offre de produits et de services de la Mutuelle. Avec plus de cinq cents visiteurs, la présence de nombreux experts, FESTIBAT a pour vocation de devenir le rendez-vous régulier de la rentrée des artisans franciliens du bâtiment. Par ailleurs, une trentaine d exposants, fournisseurs des artisans du bâtiment, étaient présents, parmi lesquels : Peugeot, Qualigaz, ELM Leblanc, Laho, Docks de Clamart, GDF Suez, etc. Nouvelles offres Pour renforcer son positionnement de partenaire des indépendants, la MNRA développe son offre de produits et services pour apporter une réponse globale à ses adhérents en matière de protection sociale complémentaire. > MNRA Obsèques Commercialisé depuis début 2009, MNRA Obsèques est un contrat d assurance-vie entière associé à un contrat de prestations funéraires et des garanties d assistance. > Complémentaire santé Un partenariat signé le 16 juin 2009 avec Groupe France Mutuelle permet à la MNRA de distribuer deux garanties santé innovantes et économiques : Franchise Cautionnée Santé et SMO. > Garantie chômage Un partenariat signé également en juin 2009 avec l association GSC Garantie chômage pour les chefs et dirigeants d entreprise et l UPA permet à la MNRA de faire la promotion et de diffuser auprès de ses adhérents l offre GSC. Ce partenariat permet également de consolider la convention nationale passée avec l UPA en décembre Le développement de la marque mnra Dans le cadre de sa stratégie de développement de la marque MNRA, la Mutuelle renforce progressivement sa présence dans les médias. Ainsi à l occasion de la Semaine nationale de l artisanat qui s est déroulée au mois de mars 2009, la MNRA a financé la diffusion d un spot publicitaire sur l antenne de RMC durant 5 jours, avant chaque séquence consacrée à la Semaine Nationale de l Artisanat. Cette prise de parole dans les médias a été ensuite amplifiée avec la réalisation d une campagne de communication TV. Le choix de ce média s est rapidement imposé, compte tenu de l impact très rapide qu il peut avoir non seulement sur la notoriété de la MNRA, mais aussi sur l activité commerciale et le soutien qu il génère également auprès du réseau des conseillers de terrain. Cette campagne s est déroulée durant trois semaines à compter du 15 novembre jusqu au 7 décembre Au total, ce sont 150 spots qui ont été diffusés, répartis entre TF1 à des heures de grande écoute et trois chaînes de référence de la TNT et du câble/satellite : LCI, Eurosport et TMC. En relais de cette action, la MNRA a également renforcé sa présence dans la presse professionnelle, dans des supports tels que Artisans Mag, le Monde des Artisans ou encore le Bâtiment Artisanal, magazine édité par la CAPEB, partenaire dont la MNRA est très proche. Le développement des relations avec la Fédération Nationale de la mutualité Française (FNmF) A la suite de l adoption par la FNMF de nouveaux statuts en décembre 2008, une instance spécialisée a été créée au sein du Conseil d administration fédéral : le Conseil national des Mutuelles de Prévoyance et de Retraite (CMPR) dont la MNRA est devenue membre et qui regroupe au sein de la Fédération les cinq mutuelles retraite et prévoyance les plus importantes. Le renforcement du dispositif de contrôle interne En 2009, la MNRA a renforcé son dispositif de contrôle interne afin de prendre en compte les dispositions du décret du 19 mai 2008 qui précisent que les mutuelles sont tenues de mettre en place un dispositif permanent de contrôle interne. Par ailleurs, suite aux dispositions de l ordonnance du 8 décembre 2008 obligeant les mutuelles à constituer un comité spécialisé, le conseil d administration de la MNRA du 20 mai 2009 a constitué le comité spécialisé qui s est d ores et déjà réuni à cinq reprises au cours de cette même année. 14 MNRA la mutuelle des ar tisans RappoR t annuel

9 Vous ÊTes occupé, on s en occupe. activités Être l interlocuteur de référence des indépendants pour leur protection sociale complémentaire : la MNRA s en occupe. En 2009, la MNRA propose des nouvelles garanties : contrat obsèques, complémentaire santé qui viennent compléter son offre. 16 MNRA la mutuelle des artisans RappoRt annuel

10 ACTIVITéS ACTIVITéS retraite prévoyance Cœur de métier historique de la MNRA, l épargne retraite est encore aujourd hui au centre de l activité et de l expertise de la mutuelle. Plébiscités par les indépendants, les contrats groupe «Loi Madelin» sont particulièrement adaptés à la constitution d une épargne en vue de la retraite et offrent une fiscalité très avantageuse. Plus exposés que d autres catégories aux risques professionnels, les artisans ont perçu très tôt la nécessité de protéger leur conjoint et leur famille. Indemnités journalières, capital versé en cas de décès ou d invalidité, couverture en cas de perte d autonomie la MNRA apporte des réponses adaptées. En 2009, pour étoffer son offre en prévoyance, elle a créé et assure une nouvelle garantie obsèques : MNRA Obsèques. > La MNRA, première mutuelle de France sur le marché des contrats retraite Loi Madelin Une étude publiée par le magazine l Agefi Actifs en juin 2009 confirme la place de leader qu occupe la MNRA sur le marché des contrats retraite dédiés aux professionnels indépendants. Sur ce marché, la MNRA est en effet : la 1 ère mutuelle de France, avec 109 M de chiffre d affaires au ; le 2 e acteur, en terme d adhésions : avec contrats Loi Madelin en portefeuille, la MNRA couvre 10 % du nombre total d indépendants détenant ce type de garanties ; le 5 e acteur national sur ce marché, immédiatement après quatre groupes d assureurs généralistes, en combinant le chiffre d affaires et le montant des provisions mathématiques. aria > Une retraite supplémentaire réservée aux professionnels indépendants Pionnier sur le marché de l épargne retraite des professionnels indépendants, la MNRA assure, gère et distribue depuis près de vingt-cinq ans Aria ; cette offre d épargne retraite en points permet aux chefs d entreprise de l artisanat et du commerce Répartition du portefeuille des contrats retraite Aria Assurance-vie contrats cotisants contrats retraités Aria PEP contrats cotisants contrats retraités TOTAL : ( contrats cotisants contrats retraités) Aria Groupe contrats cotisants contrats retraités Aria anciens combattants contrats cotisants contrats retraités Aria Évolution contrats cotisants + 2 contrats retraités de proximité, ainsi qu à leur conjoint, de se constituer un complément de revenu sous forme de rente. Le produit comporte un grand nombre d options fiscales : contrats groupe de la loi Madelin (Aria Groupe et Aria Évolution) ; assurance-vie ; fiscalité de l ancien combattant. Loi Madelin : 3/4 des indépendants équipés Adoptée en 1994, la loi Madelin est destinée à l entrepreneur individuel soumis soit à l impôt sur les bénéfices industriels et commerciaux (BIC), soit à l impôt sur les bénéfices non commerciaux (BNC). Elle lui permet notamment de se constituer un complément de retraite accessible dès la cessation de son activité professionnelle. Les cotisations versées au titre de la retraite, de la prévoyance ou de la perte d emploi sont déductibles du bénéfice imposable dans la limite d un plafond fixé par la loi. Les artisans ont très tôt perçu tous les avantages qu ils pouvaient tirer de cette souplesse et sont massivement entrés dans une démarche individuelle d épargne pour assurer dans de bonnes conditions leur cessation d activité, au travers notamment de la souscription d un contrat groupe bénéficiant de la fiscalité Loi Madelin : Aria Groupe, Aria Évolution. Plusieurs points font le succès d Aria Groupe et Aria Évolution : la sécurité d une retraite en points où le montant de la rente future est connu et garanti dès la souscription ; la souplesse de cette solution : versements libres ou programmés au choix de l adhérent. En 2009, le taux d équipement des TNS non agricoles est estimé à 77 % et continue d augmenter. En 2009, le nombre de contrats a augmenté de 4 % et les cotisations collectées de 8 %. Évolution du nombre de bénéficiaires de prestations rapport annuel 2008 En 2009, artisans ont bénéficié d une retraite Aria, contre l année précédente. Le montant total des rentes versées au titre d Aria Groupe et Aria Individuel s élève à K pour cet exercice contre K l an passé, soit une augmentation de 10 %. artivie > Une réponse adaptée aux besoins des professionnels Partenaire naturel des indépendants pour leur protection sociale supplémentaire, la MNRA développe depuis 1995 une activité de prévoyance qui vient compléter les garanties d épargne retraite proposées aux professionnels. De nombreux artisans, qui sont fréquemment exposés aux risques professionnels, veulent assurer une protection à leur conjoint et à leur famille. Spécialement conçues pour répondre à leur attente Artivie Temporaire et Artivie Vie Entière leur assure, en cas de décès ou d invalidité totale et définitive, le versement du capital souscrit. Artivie présente trois principaux avantages : Une garantie simple et claire. Le capital souscrit est versé si le décès ou l invalidité totale et définitive (avec assistance d une tierce personne à titre définitif) de l assuré survient avant la fin de l année des 60 ans (Temporaire), ou au moment de la réalisation du risque quel que soit l âge (Vie Entière). Un contrat à la carte. Le souscripteur à Artivie choisit librement la durée du contrat, le montant du capital versé (entre minimum et maximum), les bénéficiaires de ce capital (conjoint, concubin, enfants ou autre personne avec ou sans lien de parenté). Selon la situation familiale, il est possible de choisir entre le versement d un capital ou d une rente d éducation pour les enfants de moins de 25 ans. Artivie intègre également des avantages exclusifs pour les artisans (ex : capital doublé en cas de décès lors d un accident du travail ou de la circulation). Une tarification avantageuse. En adhérant à Artivie, le souscripteur est assuré de toujours payer, à garanties égales, la même cotisation, celle-ci n augmentant pas en fonction de l âge. Des prestations d assistance. Artivie inclut des garanties d assistance et de services mises en œuvre par le partenaire mutualiste de la MNRA, Ressources Mutuelles Assistance (RMA). RMA garantit des prestations d assistance dans le cas d accident, d hospitalisation ou de décès, telles que : service d aide à domicile, transfert médical, garde des enfants ou des animaux familiers ou encore organisation de l hébergement d un proche. Ce sont aussi des professionnels accessibles par téléphone qui peuvent apporter des renseignements règlementaires ou pratiques dans des domaines variés tels que le logement, la justice, la fiscalité, la famille, les loisirs, l enseignement. En 2009, la MNRA a renforcé sa communication notamment au travers de son magazine adhérents MNRA Réponses sur ces services d assistance dont bénéficient les adhérents et qui peuvent leur simplifier la vie! anniversaire Répartition des contrats Artivie mnra obsèques Artivie Temporaire Artivie Vie Entière Nombre total de contrats Artivie Selon une enquête TNS Sofres de 2007, 80 % des français sont favorables au financement de leurs obsèques dans le but d éviter tout tracas à leurs proches, et 55 % des plus de 35 ans se déclarent favorable à l idée d une protection en vue de financer ses obsèques. Dernier né des produits conçus,assurés et gérés par la MNRA, MNRA Obsèques est un contrat d assurance-vie entière auquel sont associés un contrat de prestations funéraires réalisées par «Le Choix Funéraire» et des garanties d assistance mises en œuvre par Mondial Assistance. Cette solution réservée aux professionnels indépendants propose 3 niveaux de prestations en fonction du choix de capital garanti : 3 450, ou MNRA la mutuelle des ar tisans RappoR t annuel

11 ACTIVITéS santé MNRA Obsèques est commercialisé depuis janvier 2009 et a déjà été distingué à deux reprises par les Dossiers de l Epargne, au travers de l octroi d un Label d Excellence, en raison de ses nombreux atouts : Un produit accessible à tous en prime unique et jusqu à 85 ans en primes viagères et périodiques. Absence de délai de carence : le capital est versé quelle que soit la date à laquelle survient le décès après la souscription du contrat. Absence de frais en cas de rachat. Capital servi sous 48h. Absence de franchise kilométrique pour le rapatriement du corps. indépendance mnra > Faire face à un risque majeur Avec l accroissement de l espérance de vie, la dépendance est devenue un risque majeur. Face au vieillissement de la population et 2 millions de personnes âgées de plus de 85 ans attendues en 2015 contre 1,3 aujourd hui, la nécessité d une meilleure prise en charge de la dépendance fait l unanimité. Pour faire face à ce risque majeur, la MNRA a scellé un partenariat avec le groupe Pro BTP pour distribuer un produit adapté aux artisans. La MNRA leur propose ainsi de garantir la sécurité financière de leurs familles face à ce risque. > Les principaux atouts d Indépendance MNRA Une couverture complète pour les personnes de 50 à 75 ans. En cas de dépendance, les souscripteurs de l offre Indépendance MNRA perçoivent une rente mensuelle. Celle-ci s élève de 230 à mensuels (valeur 2009), selon le niveau de protection choisi ; elle est versée, sans limite d âge et aussi longtemps que dure l état de dépendance. De plus, cette rente est totalement exonérée d impôt. Des garanties adaptées aux ressources. Différents niveaux de couverture et options permettent à chacun de trouver une réponse adaptée à ses besoins. Des cotisations non indexées sur l âge. La cotisation des adhérents est calculée au moment de l adhésion, notamment en fonction du niveau de protection choisi. Elle est ensuite revalorisée uniquement en fonction de l indice Insee de la consommation et n évolue pas en fonction de l âge du souscripteur. prévoyance Coups durs mnra Pour répondre à la demande des artisans de pouvoir maintenir leurs revenus et préserver financièrement leurs proches lorsque l accident, l arrêt de travail survient, la MNRA distribue depuis janvier 2008 Prévoyance Coups Durs MNRA. Pour proposer ce produit à ses adhérents, la MNRA a fait confiance à ProBTP avec qui elle a noué un partenariat pour la diffusion de ce produit. Prévoyance Coups Durs MNRA propose plusieurs niveaux de couverture pour s adapter aux besoins de chacun, y compris des garanties indemnités journalières, invalidité ou encore décès. Garantie Indemnités journalières (IJ). En fonction du niveau de couverture choisi, elle permet au souscripteur de percevoir des indemnités journalières allant de 9,71 à 150 par jour (valeur 2009). Ces IJ sont versées en complément des indemnités du régime de base. Garantie Invalidité. Cette garantie permet de percevoir une rente jusqu à la retraite en cas d invalidité. 8 niveaux de rente mensuelle peuvent être choisis entre 533,44 et 2 132,49 (valeur 2009). Garantie décès rente famille. Cette couverture optionnelle vise, en cas de décès, à assurer le versement d une rente à la famille de l assuré qui peut varier de 150 à Spécifiquement conçu pour les chefs d entreprises de l artisanat, ce contrat de prévoyance applique un tarif unique, quelle que soit la profession exercée. De plus, cette garantie s inscrit dans le cadre de la fiscalité de la loi Madelin, et permet ainsi de déduire les cotisations des revenus professionnels imposables, dans les limites fixées par la loi. Dans la cadre de sa volonté de proposer une offre globale à ses adhérents et futurs clients, la MNRA diffuse depuis juin 2009 deux nouvelles garanties santé. Ne pouvant elle-même être assureur de ce risque, la MNRA a cherché un partenaire qui lui permet de proposer les meilleures garanties à ses adhérents. Avec cette orientation totalement nouvelle, la Mutuelle des artisans a choisi de s appuyer sur un partenaire reconnu dans ce domaine, notamment pour son produit innovant : la Franchise Cautionnée. La MNRA et Groupe France Mutuelle ont signé le 16 juin 2009 une convention de partenariat permettant à la Mutuelle des artisans de diffuser deux garanties santé. FC santé > 1 er contrat de complémentaire santé qui restitue jusqu à 6 mois de versements Le versement de l assuré est divisé en deux parties égales : une caution affectée aux propres dépenses de soins de l assuré ; si celles-ci sont inférieures sur l année à la caution, l assuré se voit rembourser la partie non utilisée, voire la totalité si l assuré n a eu aucune dépense de soins, soit 6 mois de versements ; une cotisation affectée à la mutualisation des risques, permettant à l assuré d être pris en charge au-delà de ses versements en cas de dépenses importantes. smo > Une garantie santé sur mesure Avec le Système Modulaire Optionnel, l adhérent définit lui-même l architecture de sa garantie en choisissant le niveau de prestations souhaité. Cette assurance santé permet parallèlement une adhésion sans limite d âge, et une exonération de la cotisation enfant à partir du deuxième. 20 MNRA la mutuelle des ar tisans RappoR t annuel

LA MUTUELLE DES ARTISANS

LA MUTUELLE DES ARTISANS LA MUTUELLE DES ARTISANS Décembre 2010 Contacts Presse Philippe BOLLECKER, Secrétaire Général, Tél. : 01 53 21 11 62, pbollecker@mnra.fr Elisabeth MARZAT, Relations Presse et Publications Tél. : 01 53

Plus en détail

MnrA rapport ANNUEL 2010

MnrA rapport ANNUEL 2010 RAPPORT ANNUEL 2010 MnrA rapport ANNUEL 2010 2_ Sommaire Activités 4 Entretien : MNRA, une mutuelle 100 % artisans 5 Chiffres clés 6 Panorama 2010 8 Faits marquants 2010 10 Valeurs et gouvernance 14 MNRA,

Plus en détail

ARIA : la MNRA revisite l épargne retraite pour les indépendants

ARIA : la MNRA revisite l épargne retraite pour les indépendants 4 ARIA : la MNRA revisite l épargne retraite pour les indépendants 2010 sera l année du rendez-vous des retraites. Si de son côté le gouvernement planche sur une réforme dont le but est de préserver les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

Dossier de Presse PREVARTI, enfin pour Elle. Philippe BOLLECKER, Secrétaire général, 01 53 21 11 62, pbollecker@mnra.fr

Dossier de Presse PREVARTI, enfin pour Elle. Philippe BOLLECKER, Secrétaire général, 01 53 21 11 62, pbollecker@mnra.fr Dossier de Presse PREVARTI, enfin pour Elle Contacts Presse MNRA : Philippe BOLLECKER, Secrétaire général, 01 53 21 11 62, pbollecker@mnra.fr Elisabeth MARZAT, Relations presse, 01 53 21 12 44, emarzat@mnra.fr

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 Contacts Presse Philippe BOLLECKER, directeur général délégué Tél. : 01 53 21 11 62, pbollecker@mnra.fr Elisabeth MARZAT, responsable des Relations Presse et des Publications Tél.

Plus en détail

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES Les assurances de personnes Données clés 28 Fédération Française des sociétés d Assurances Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour

Plus en détail

Un exemple de régime de la branche 26 : la Préfon

Un exemple de régime de la branche 26 : la Préfon CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 juin 2010-9 h 30 «L épargne retraite individuelle et collective» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil Un exemple de régime

Plus en détail

Réglementation prudentielle. en assurance. Plan. - I - Les principes de la comptabilité générale et leur application à l assurance

Réglementation prudentielle. en assurance. Plan. - I - Les principes de la comptabilité générale et leur application à l assurance Réglementation prudentielle en assurance Principes de comptabilité : comment lire les comptes des entreprises d assurance? Franck Le Vallois Commissaire-contrôleur des assurances Plan - I - Les principes

Plus en détail

LE CADRE COMPTABLE GENERAL

LE CADRE COMPTABLE GENERAL LE CADRE COMPTABLE GENERAL Chaque plateforme est dans l obligation d établir des comptes annuels (bilan, compte de résultat et annexe) et de se référer au Plan Comptable Général. Quels sont les principes

Plus en détail

PLAN COMPTABLE DES PLATEFORMES FRANCE INITIATIVE

PLAN COMPTABLE DES PLATEFORMES FRANCE INITIATIVE PLAN COMPTABLE DES PLATEFORMES FRANCE INITIATIVE Remarque Le plan de comptes défini ci-dessous comporte : Une liste simplifiée des comptes du système de base (se référer au plan comptable pour les comptes

Plus en détail

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Royaume du Maroc Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Dans le cadre de la mise en place d'un dispositif permettant le

Plus en détail

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS DETAILLE

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS DETAILLE PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS DETAILLE (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes annuels des associations

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Exercice 2005 SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE PREAMBULE 1 COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2005

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

AVIS SUR L APPLICATION DES NOUVELLES TABLES DE MORTALITE POUR L ARRETE DU 31.12.2006

AVIS SUR L APPLICATION DES NOUVELLES TABLES DE MORTALITE POUR L ARRETE DU 31.12.2006 Reconnu comme établissement d utilité publique par décret du 30 octobre 1896 AVIS SUR L APPLICATION DES NOUVELLES TABLES DE MORTALITE POUR L ARRETE DU 31.12.2006 Les avis de l Institut des actuaires n

Plus en détail

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension.

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension. GLOSSAIRE DES PRINCIPAUX TERMES UTILISÉS 1 EN MATIÈRE DE PRODUITS FINANCIERS Action : Titre représentant une part du capital d une société (cotée ou non cotée en Bourse). Il s agit d un titre de propriété

Plus en détail

Annexe : Comptes ouverts ou créés dans le projet de plan comptable particulier de l'unedic

Annexe : Comptes ouverts ou créés dans le projet de plan comptable particulier de l'unedic AVIS DE CONFORMITÉ N 95-01 RELATIF AU PLAN COMPTABLE PARTICULIER DE L'UNEDIC Annexe : Comptes ouverts ou créés dans le projet de plan comptable particulier de l'unedic Remarques: Dans la première colonne

Plus en détail

SOMMAIRE I. FAITS MARQUANTS... 3 II. REGLES ET METHODES COMPTABLES... 4 III.PRESENTATION DU BILAN (ACTIF ET PASSIF)... 5

SOMMAIRE I. FAITS MARQUANTS... 3 II. REGLES ET METHODES COMPTABLES... 4 III.PRESENTATION DU BILAN (ACTIF ET PASSIF)... 5 SOMMAIRE I. FAITS MARQUANTS... 3 II. REGLES ET METHODES COMPTABLES... 4 III.PRESENTATION DU BILAN (ACTIF ET PASSIF)... 5 IV.PRESENTATION DU COMPTE DE RESULTAT... 7 1. Détail du bilan - ACTIF... 9 2. Détail

Plus en détail

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2014. (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel)

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2014. (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel) Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2014 (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel) Avril 2015 Le montant des émissions a atteint, en 2014 un total

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux adps 18 bis rue de bruxelles 75009 paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Etats Financiers Bilan Actif adps Edition du 17/03/15 RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2014

Plus en détail

Arcnam des Pays de la Loire Etats financiers au 31 août 2008 (EURO - Europe) Page 1 BILAN ACTIF

Arcnam des Pays de la Loire Etats financiers au 31 août 2008 (EURO - Europe) Page 1 BILAN ACTIF Arcnam des Pays de la Loire Etats financiers au 31 août 2008 (EURO - Europe) Page 1 BILAN ACTIF Rubriques Montant Brut Amortissements 31/08/2008 31/08/2007 Capital souscrit non appelé IMMOBILISATIONS INCORPORELLES

Plus en détail

RÈGLEMENT. Note de présentation

RÈGLEMENT. Note de présentation AUTORITE DES NORMES COMPTABLES RÈGLEMENT N 2015-01 du 2 avril 2015 Relatif aux comptes des comités d entreprise, des comités centraux d entreprise et des comités interentreprises relevant de l article

Plus en détail

Relatif au plan comptable des mutuelles relevant du code de la mutualité et assumant un risque d assurance

Relatif au plan comptable des mutuelles relevant du code de la mutualité et assumant un risque d assurance COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2002-06 du 12 décembre 2002 Relatif au plan comptable des mutuelles relevant du code de la mutualité et assumant un risque d assurance Le Comité de la

Plus en détail

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900 -10 Fonds associatifs et réserves Poste Fonds associatifs sans droit de reprise 102000 Poste Valeur du patrimoine intégré 102100 Poste Fonds statutaires (à déclarer en fonction des statuts) 102200 Poste

Plus en détail

Rapport intermédiaire au 30 juin 2015 Groupe Vaudoise Assurances

Rapport intermédiaire au 30 juin 2015 Groupe Vaudoise Assurances Rapport intermédiaire au 30 juin 2015 Groupe Vaudoise Assurances Groupe Vaudoise Assurances Rapport intermédiaire au 30 juin 2015 3 Siège social Vaudoise Assurances Place de Milan Case postale 120 1001

Plus en détail

Cardif Retraite. Professionnels Plus. Donnez plus de vie à votre future retraite CONTRAT LOI MADELIN

Cardif Retraite. Professionnels Plus. Donnez plus de vie à votre future retraite CONTRAT LOI MADELIN Cardif Retraite Professionnels Plus CONTRAT LOI MADELIN Donnez plus de vie à votre future retraite BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas

Plus en détail

Les atouts de la retraite Madelin :

Les atouts de la retraite Madelin : Les atouts de la retraite Madelin : Caractéristiques et calcul de la rente viagère Sylvain Grégoire & Michel Andréini Convention CGPC : 10 Octobre 2013 Les enjeux de la retraite en France Sommaire Un système

Plus en détail

Association LANDANA CADA 21 RUE HENRI DUPARC

Association LANDANA CADA 21 RUE HENRI DUPARC 21 RUE HENRI DUPARC Dossier financier de l'eercice en Euros Période du 01/01/2013 au 31/12/2013 Activité principale de l'association : Autres hébergements sociau Nous vous présentons ci-après le dossier

Plus en détail

RÈGLEMENT. N 2015-01 du 2 avril 2015

RÈGLEMENT. N 2015-01 du 2 avril 2015 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES RÈGLEMENT N 2015-01 du 2 avril 2015 Relatif aux comptes des comités d entreprise, des comités centraux d entreprise et des comités interentreprises relevant de l article

Plus en détail

Les rachats de contrats d assurance-vie après 60 ans en 2012 FFSA

Les rachats de contrats d assurance-vie après 60 ans en 2012 FFSA CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 8 Document de travail, n engage pas le Conseil Les

Plus en détail

RETRAITE PATRIMOINES PRIVES Le Plan d Epargne Retraite Populaire de Cholet Dupont

RETRAITE PATRIMOINES PRIVES Le Plan d Epargne Retraite Populaire de Cholet Dupont Avec le PERP, la loi «FILLON» a donné accès à toute personne, salarié, chef d entreprise, fonctionnaire, profession libérale, agriculteur, mère au foyer... personnes avec ou sans activité professionnelle,

Plus en détail

Oddo & Cie. La Loi Madelin. Avril 2013

Oddo & Cie. La Loi Madelin. Avril 2013 Oddo & Cie La Loi Madelin Sommaire Sections 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite «Madelin» 3 2 Fipavenir TNS 13 2 3 Section 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite

Plus en détail

RETRAITE 83 MULTISUPPORTS

RETRAITE 83 MULTISUPPORTS RETRAITE 83 MULTISUPPORTS NOUVELLE GÉNÉRATION PARLONS D AVANTAGES RETRAITE RETRAITE 83 MULTISUPPORTS 1 Retraite 83 Multisupports Nouvelle Génération Retraite 83 Multisupports Nouvelle Génération : une

Plus en détail

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2013

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2013 ROYAUME DU MAROC Direction des assurances et de la prévoyance sociale Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2013 (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel)

Plus en détail

Plan comptable des associations et fondations

Plan comptable des associations et fondations Plan comptable des associations et fondations Classe 1 - Comptes de capitaux Classe 2 Comptes d immobilisations Classe 3 Comptes de stocks Classe 4 Comptes de tiers Classe 5 Comptes financiers Classe 6

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

Swiss Relais Maintien des revenus

Swiss Relais Maintien des revenus Parce que vos ressources ne doivent pas dépendre de votre santé Swiss Relais Maintien des revenus Réservé aux professionnels indépendants Si chaque profession bénéficie des indemnités d un régime obligatoire,

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL CRRFOM 2006

RAPPORT ANNUEL CRRFOM 2006 CRRFOM 2006 Caisse de retraites des régies ferroviaires d outre-mer Caisse des dépôts - Direction des Retraites rue du vergne 33059 Bordeaux cedex : 05 56 11 36 27 www.cdc.retraites.fr RETRAITES CNAF EXERCICE

Plus en détail

ORPHEOPOLIS / OMPN-assistance. Comptes 2014. Note introductive Bilan actif / passif Compte de résultat Comptes Emploi des Ressources Annexe comptable

ORPHEOPOLIS / OMPN-assistance. Comptes 2014. Note introductive Bilan actif / passif Compte de résultat Comptes Emploi des Ressources Annexe comptable ORPHEOPOLIS / OMPN-assistance Comptes 2014 Note introductive Bilan actif / passif Compte de résultat Comptes Emploi des Ressources Annexe comptable Note introductive Les présents comptes financiers de

Plus en détail

Ecole des Neurosciences de Paris Ile-de-France

Ecole des Neurosciences de Paris Ile-de-France Ecole des Neurosciences de Paris Ile-de-France du 01/01/2011 au 31/12/2011 ACTIF BRUT EXERCICE N IMMOBILISATIONS AMORTISSEMENTS ET PROVISIONS NET NET N-1 Frais d'etablissement Frais de recherche et développement

Plus en détail

26 Contrat d assurance-vie

26 Contrat d assurance-vie 42 26 Contrat d assurance-vie est un contrat par lequel un assureur s engage à verser un capital en cas de vie ou de décès de l assuré, au profit du souscripteur ou d un tiers, moyennant une prime. Placement

Plus en détail

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2013

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2013 4 Rue Camelinat COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2013 Page - Rapport de présentation 1 - Bilan actif-passif 2 et 3 - Compte de résultat 4 et 5 - Détail bilan 6 et 7 - Détail Compte de résultat 8 et 9 - Annexe

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

Retraite 83 euro. Retraite 83 euro. La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité

Retraite 83 euro. Retraite 83 euro. La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité Retraite 83 euro La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité Retraite 83 euro Les contrats de retraite article 83 sont désormais ouverts aux versements individuels et facultatifs des salariés.

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014 D-PARIS

RAPPORT ANNUEL 2014 D-PARIS LE RAPPORT DE GESTION RAPPORT ANNUEL 2014 D-PARIS Rentes du Département de Paris 0 Le rapport annuel se présente comme suit : I. LE RAPPORT DE GESTION... 2 Il analyse l'activité du régime, les évolutions

Plus en détail

SOMMAIRE COMPTE DE RÉSULTAT DE L EXERCICE 2010 BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2010 ANNEXE DES COMPTES SOCIAUX TABLEAU DES RÉSULTATS DES CINQ DERNIERS EXERCICES

SOMMAIRE COMPTE DE RÉSULTAT DE L EXERCICE 2010 BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2010 ANNEXE DES COMPTES SOCIAUX TABLEAU DES RÉSULTATS DES CINQ DERNIERS EXERCICES COMPTES ANNUELS 20 3 SOMMAIRE COMPTE DE RÉSULTAT DE L EXERCICE 2010 Compte technique vie et non vie Compte non technique BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2010 Actif Passif Tableau des engagements reçus et donnés ANNEXE

Plus en détail

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS - LOI 1901 Règlement N 99.01 du 16 février 1999 relatifs aux modalités d'établissement des comptes annuels

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS - LOI 1901 Règlement N 99.01 du 16 février 1999 relatifs aux modalités d'établissement des comptes annuels Source:associanet.com Plan comptable des Associations - loi 1901 Gestion associative : Mod. : D10 PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS - LOI 1901 Règlement N 99.01 du 16 février 1999 relatifs aux modalités

Plus en détail

Regard sur une Mutuelle. de proximité. www.mutuellebleue.fr

Regard sur une Mutuelle. de proximité. www.mutuellebleue.fr Regard sur une Mutuelle de proximité www.mutuellebleue.fr Ensem Christian Guichard Président Répondre aux attentes de nos adhérents tout en développant l accès à une protection sociale de qualité auprès

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER COMPTES ANNUELS DU CONSEIL RÉGIONAL DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES RÉGION PARIS ÎLE-DE-FRANCE

RAPPORT FINANCIER COMPTES ANNUELS DU CONSEIL RÉGIONAL DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES RÉGION PARIS ÎLE-DE-FRANCE RAPPORT FINANCIER COMPTES ANNUELS DU CONSEIL RÉGIONAL DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES RÉGION PARIS ÎLE-DE-FRANCE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE du 03 septembre 2014 OEC-rapport2.indd 1 29/08/14 11:39 SOMMAIRE

Plus en détail

Un contrat accessible

Un contrat accessible Octobre 2013 Un contrat accessible Minimum de versements programmés* : - 50 par mois - 100 par trimestre - 150 par semestre ou par an ou par versement libre *A conseiller, eu égard au traitement fiscal

Plus en détail

PRÉPARER VOS PLUS BELLES ANNÉES AVEC COMPLÉMENT ÉPARGNE RETRAITE! ÉPARGNE PATRIMONIALE

PRÉPARER VOS PLUS BELLES ANNÉES AVEC COMPLÉMENT ÉPARGNE RETRAITE! ÉPARGNE PATRIMONIALE ÉPARGNE PATRIMONIALE PRÉPARER VOS PLUS BELLES ANNÉES AVEC COMPLÉMENT ÉPARGNE RETRAITE! UN PRODUIT D ÉPARGNE SÛR, COMPLET, AVANTAGEUX POUR VOUS QUELLE RETRAITE POUR DEMAIN? Avec une espérance de vie qui

Plus en détail

Allianz Retraite TNS / Agricole

Allianz Retraite TNS / Agricole Professionnels indépendants Allianz Retraite TNS / Agricole Épargnez pour votre retraite tout en profitant de déductions fiscales *. www.allianz.fr Avec vous de A à Z * Selon la législation en vigueur

Plus en détail

Plan Comptable Générale de France

Plan Comptable Générale de France Plan Comptable Générale de France Le plan comptable ou plan comptable général (PCG), appelé parfois cadre comptable, est un standard français de classification des événements économiques qui modifient

Plus en détail

COMPTES DE L EXERCICE 2010 DU REGIME DE RETRAITE DES AGENTS TITULAIRES

COMPTES DE L EXERCICE 2010 DU REGIME DE RETRAITE DES AGENTS TITULAIRES 2. Les comptes 2009 du régime de retraite des agents titulaires de la Banque de France établis conformément aux dispositions des articles L.114-5 et suivants du Code de la sécurité sociale Banque de France

Plus en détail

COMPTES ANNUELS 2012 DE L'OP3FT

COMPTES ANNUELS 2012 DE L'OP3FT COMPTES ANNUELS 2012 DE L'OP3FT Publié par l OP3FT, l organisation à but non lucratif dont l objet est de détenir, promouvoir, protéger et faire progresser la technologie Frogans sous la forme d un standard

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014 A-PARIS. Rentes de l Assistance Publique de Paris

RAPPORT ANNUEL 2014 A-PARIS. Rentes de l Assistance Publique de Paris LE RAPPORT DE GESTION RAPPORT ANNUEL 2014 A-PARIS Rentes de l Assistance Publique de Paris Le rapport annuel se présente comme suit : I. LE RAPPORT DE GESTION... 2 Il analyse l'activité du régime, les

Plus en détail

AVENIR EXPERTS SECURITÉ LA SOLUTION ÉPARGNE RETRAITE DES EXPERTS-COMPTABLES

AVENIR EXPERTS SECURITÉ LA SOLUTION ÉPARGNE RETRAITE DES EXPERTS-COMPTABLES AVENIR EXPERTS SECURITÉ LA SOLUTION ÉPARGNE RETRAITE DES EXPERTS-COMPTABLES Malakoff Médéric et l APRP (Association pour la Promotion de la Retraite et de la Prévoyance fondée par les experts-comptables),

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2012

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2012 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 212 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques de la direction des études et des statistiques FFSA-GEMA

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014 M-PARIS

RAPPORT ANNUEL 2014 M-PARIS LE RAPPORT DE GESTION RAPPORT ANNUEL 2014 M-PARIS Rentes de la Mairie de Paris M A I R I E D E P A R I S - R A P P O R T A N N U E L - E X E R C I C E 2 0 1 4 0 Le rapport annuel se présente comme suit

Plus en détail

204, Avenue Barthélémy BUYER 69009 LYON COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 S O M M A I R E

204, Avenue Barthélémy BUYER 69009 LYON COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 S O M M A I R E CENTRE SOCIAL DE CHAMPVERT 204, Avenue Barthélémy BUYER 69009 LYON COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 S O M M A I R E NOTE SUR LES COMPTES ANNUELS 1 BILAN 2 3 COMPTE DE RESULTAT 4 5 ANNEXE Informations

Plus en détail

LES CRÉANCES ET LES DETTES

LES CRÉANCES ET LES DETTES LES CRÉANCES ET LES DETTES Règles générales d évaluation Définition d un actif et d un passif ACTIFS Tout élément de patrimoine ayant une valeur économique positive pour l entité est considéré comme un

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

MODUVÉO PRO. Indépendant et prévoyant > DES GARANTIES POUR SÉCURISER VOS REVENUS ET CEUX DE VOTRE FAMILLE EN CAS DE COUPS DURS

MODUVÉO PRO. Indépendant et prévoyant > DES GARANTIES POUR SÉCURISER VOS REVENUS ET CEUX DE VOTRE FAMILLE EN CAS DE COUPS DURS Indépendant et prévoyant > DES GARANTIES POUR SÉCURISER VOS REVENUS ET CEUX DE VOTRE FAMILLE EN CAS DE COUPS DURS Lorsqu une maladie ou un accident survient, ce que vous avez construit peut être mis en

Plus en détail

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2008

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2008 4 rue Paul Cabet COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2008 Page - Bilan actif-passif 1 et 2 - Compte de résultat 3 et 4 - Détail bilan 5 et 6 - Détail Compte de résultat 7 et 8 - Annexe 9 à 12 Page : 1 BILAN

Plus en détail

CIMA. Plan comptable particulier à l assurance et à la capitalisation

CIMA. Plan comptable particulier à l assurance et à la capitalisation Plan comptable particulier à l assurance et à la capitalisation Annexe au traité du 10 juillet 1992 [NB - Annexe au Traité instituant la Conférence Interafricaine des Marchés d Assurances () du 10 juillet

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 211 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques de la direction des études et des statistiques FFSA-GEMA

Plus en détail

Rapport intermédiaire au 30 juin 2014 Groupe Vaudoise Assurances

Rapport intermédiaire au 30 juin 2014 Groupe Vaudoise Assurances Rapport intermédiaire au 30 juin 2014 Groupe Vaudoise Assurances Groupe Vaudoise Assurances Rapport intermédiaire au 30 juin 2014 3 Siège social Vaudoise Assurances Place de Milan Case postale 120 1001

Plus en détail

Actif. Actif. Actif. Protégez-vous en toutes circonstances Santé. Retraite GAMME. Prévoyance Prévoyance Madelin

Actif. Actif. Actif. Protégez-vous en toutes circonstances Santé. Retraite GAMME. Prévoyance Prévoyance Madelin GAMME PRÉVOYANCE Document à caractère publicitaire Prévoyance Prévoyance Madelin Retraite Protégez-vous en toutes circonstances Santé ENTRE NOUS, C EST FACILE DE SE COMPRENDRE Prévoyance Prévoyance Madelin

Plus en détail

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales Présentation des RÉSULTATS ANNUELS 2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales 26 février 2014 32 Hoche - Paris Table des matières GROUPE BOUYGUES...2 Bilan consolidé...2 Compte de résultat consolidé...3

Plus en détail

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles B I L A N A C T I F EXERCICE 2004 EXERCICE 2003 BRUT Amortissements NET NET et provisions (à déduire) ACTIF IMMOBILISE Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2013

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2013 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 213 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques FFSA-GEMA et concernent les sociétés d assurances relevant

Plus en détail

Compte d exploitation

Compte d exploitation Compte d exploitation Classe 6 : Comptes de charges 60 Achats 606120 Energie ; électricité. 606130 Chauffage. 606220 Produits d entretien 606281 Petit Equipement 606400 Fournitures de bureau 61 Services

Plus en détail

I. Les entreprises concernées

I. Les entreprises concernées RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 11-DCC-12 du 1 er février 2011 relative à la création d une Union Mutualiste de Groupe par les groupes MGEN, MNH, la MNT, la MGET et la MAEE L Autorité de la concurrence,

Plus en détail

ASSOCIATION ACT UP PARIS

ASSOCIATION ACT UP PARIS ASSOCIATION ACT UP PARIS Comptes annuels de l exercice clos le 31 decembre 2010 40 bis rue Cardinet 75017 PARIS Société à Responsabilité Limitée inscrite à l ordre des Experts Comptables, membre de la

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 ca-des-savoie.fr Arrêtés par le Conseil d administration du Crédit Agricole des Savoie en date du 23 janvier 2015 soumis à l approbation de l Assemblée Générale Ordinaire

Plus en détail

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société : Assimilé salarié ou TNS Comparaison des deux statuts Les régimes facultatifs

Plus en détail

Professionnels de Santé

Professionnels de Santé Professionnels de Santé Des solutions d assurance et d assistance spécifiquement adaptées à votre activité et à votre vie privée. www.allianz.fr Avec vous de A à Z En partenariat avec : Union Nationale

Plus en détail

SIAES Syndicat Indépendant Académique de l Enseignement Secondaire Aix Marseille

SIAES Syndicat Indépendant Académique de l Enseignement Secondaire Aix Marseille Syndicat Indépendant Académique de l Enseignement Secondaire Aix Marseille 133 Rue Jaubert 13005 Marseille Comptes Annuels 01/09/2010 au 31/08/2011 133 Rue Jaubert COMPTES ANNUELS AU 31 AOUT 2011 Page

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Avis n 2004-13 du 23 juin 2004. Chapitre I - Fonds communs de placement à risques (FCPR)

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Avis n 2004-13 du 23 juin 2004. Chapitre I - Fonds communs de placement à risques (FCPR) CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Avis n 2004-13 du 23 juin 2004 relatif au plan comptable des fonds communs de placement à risques Sommaire TITRE V OPCVM SPECIFIQUES Chapitre I - Fonds communs de placement

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014 CP-SEVESC

RAPPORT ANNUEL 2014 CP-SEVESC RAPPORT ANNUEL 2014 CP-SEVESC Complément de Pension de la Société des Eaux de Versailles et Saint Cloud CP- S E V E S C - RAP P O R T A N N U E L - E X E R C I C E 2 0 1 4 0 Le rapport annuel se présente

Plus en détail

ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France

ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France Téléphone : +33 (0)4 37 64 78 00 Télécopie : +33 (0)4 37 64 78 78 Site internet : www.kpmg.fr

Plus en détail

Forticiel Génération 2

Forticiel Génération 2 Forticiel Génération 2 Donnez de la couleur à votre retraite Contrat Retraite - Loi Madelin Vous exercez une profession libérale, êtes artisan, commerçant ou travailleur indépendant? Les prestations offertes

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Décret n o 2011-733 du 27 juin 2011 modifiant les dispositions du code de la mutualité relatives au fonds

Plus en détail

LA PARTICIPATION DES SALARIES AUX RESULTATS & L INTERESSEMENT

LA PARTICIPATION DES SALARIES AUX RESULTATS & L INTERESSEMENT LA PARTICIPATION DES SALARIES AUX RESULTATS & L INTERESSEMENT Objectif(s) : o Evaluation et traitements comptables de la participation, o Affectation des fonds, o Provision pour investissement. Pré-requis

Plus en détail

LIFE MOBILITY. épargne patrimoniale

LIFE MOBILITY. épargne patrimoniale épargne patrimoniale LIFE MOBILITY evolution UN CONTRAT D ASSURANCE VIE ÉMIS AU GRAND-DUCHÉ DU LUXEMBOURG AU SERVICE DE LA MOBILITÉ PARCE QUE VOUS SOUHAITEZ Un contrat sur-mesure pour une stratégie patrimoniale

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux 2012

Etats Comptables et Fiscaux 2012 Etats Comptables et Fiscaux 2012 Assemblée Générale 2013 BILAN 2012 Bilan Actif RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) 31/12/2012 Net (N-1) 31/12/2011 CAPITAL SOUSCRIT NON APPELE IMMOBILISATIONS INCORPORELLES

Plus en détail

TXCOM. 10, avenue Descartes 92350 LE PLESSIS ROBINSON. SITUATION au 30 juin 2012

TXCOM. 10, avenue Descartes 92350 LE PLESSIS ROBINSON. SITUATION au 30 juin 2012 10, avenue Descartes 92350 LE PLESSIS ROBINSON SITUATION au 30 juin 2012 1 TXCOM BILAN ACTIF Brut Amort./Provis. 30/06/2012 31/12/2011 Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISE Immobilisations incorporelles

Plus en détail

LA LOI MADELIN Romain MALBOSC www.longin.fr

LA LOI MADELIN Romain MALBOSC www.longin.fr LA LOI MADELIN LA LOI MADELIN PREAMBULE Loi du 11/02/1994 permettant aux TNSNA de bénéficier de compléments de retraite et de prévoyance grâce à des cotisations déductibles du bénéfice imposable. LA LOI

Plus en détail

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de

Plus en détail

9900 - SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN PASSIF. Du 01/07/2011 au 31/07/2012

9900 - SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN PASSIF. Du 01/07/2011 au 31/07/2012 19/10/2012 9900 - SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN ACTIF ACTIF Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISÉ Immobilisations incorporelles Frais d'établissement Frais de développement Concessions, brevets

Plus en détail

PERP LIGNAGE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE POPULAIRE

PERP LIGNAGE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE POPULAIRE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE POPULAIRE PERP LIGNAGE Contrat d assurance sur la vie souscrit par le Groupement d Épargne Retraite Populaire ADRECO auprès d ORADEA VIE, compagnie d assurance vie et de capitalisation,

Plus en détail

LA RÉMUNÉRATION DU SALARIÉ. Chapitre 2 : L épargne salariale, un périphérique de rémunération

LA RÉMUNÉRATION DU SALARIÉ. Chapitre 2 : L épargne salariale, un périphérique de rémunération Epargne salariale : système d épargne associant un cadre collectif défini au niveau de l entreprise et une initiative individuelle du salarié ; Système de l épargne salariale constitué de plusieurs dispositifs

Plus en détail

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP Les Arènes du Patrimoine 2013 La Retraite Loi Madelin - PERP Présentation Votre animateur Yannick BOUET (CGPI) Marie HIDALGO (Expert-Compable) Laurence DAGORNE (AVIVA) Laurent MULLER (CARDIF) Quelques

Plus en détail

Numericable Group. Informations financières consolidées sélectionnées au 31 mars 2014. (Non auditées)

Numericable Group. Informations financières consolidées sélectionnées au 31 mars 2014. (Non auditées) Informations financières consolidées sélectionnées au Tour Ariane 5, place de la Pyramide 92088 Puteaux La Défense Cedex Informations financières consolidées sélectionnées au COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE

Plus en détail

POUPONNIERE/ESCALE/PAIN EPICE

POUPONNIERE/ESCALE/PAIN EPICE POUPONNIERE/ESCALE/PAIN EPICE 33000 BORDEAUX Clôture au : 31/12/2014 Exercice comptable Du 01/01/14 au 31/12/14 Durée: 12 mois Forme juridique: INDIVIDUELLE Régime fiscal: POUPONNIERE/ESCALE/PAIN EPICE

Plus en détail