Les origines de l Ecole Normale de Lagord : la Formation des Maîtres au XIXe siècle en Charente-Inférieure

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les origines de l Ecole Normale de Lagord : la Formation des Maîtres au XIXe siècle en Charente-Inférieure"

Transcription

1 Les origines de l Ecole Normale de Lagord : la Formation des Maîtres au XIXe siècle en Charente-Inférieure Sous la direction du Professeur d'universités : Didier Poton Université de la Rochelle Années universitaires Master II Histoire RIHMA Martinez, Clemente Page 1 sur 136

2 Illustration de la couverture Document No. 1«Cliché BCR-SCD de l'université de Poitiers» Souvenirs rétrospectifs d un ancien écolier- maître de l Ecole Normale de Lagord, Fonds Fromentin, dans Jean-Baptiste Moine. Né à Saint-L'heurine, Charente-Inférieure, élève-maître Promotion [Nous n'avons pas accédé au manuscrit, trop fragile]. En haut à droite, il y a une petite photo de l'abbé Th. Mongis, qui n'a pas pu apparaître. Au centre du premier rang, le directeur M. Labroue, derrière, l'instituteur Laurent Reignier, sur les côtés du premier rang, les maîtres auxiliaires. Page 2 sur 136

3 D E D I C A C E M. Jean-Luc Gaboreau, historien. Mme. Germaine Lemuet institutrice, La Rochelle. M. Dominique Guillemet historien Université de Poitiers M. André Foucaud, ancien cheminot. Serge et Annie Wellens, de Marans. Musée Départemental de l Ecole Publique, à Vergné. A tous les instituteurs de France. Au Groupe Les Guernevelles de Marans et Felger Bro Gallou de Bretagne. Mona Ozouf et Pierre Giollito historiens A nos parents disparus et notre grand-père instituteur, qui travaille la nuit pour ses élèves, au grand-dam de sa compagne. Page 3 sur 136

4 Remerciements Nous voulons remercier notre Directeur de Recherche, Didier Poton pour nous avoir soutenus tout au long de ce travail. Pour ce qui concerne les institutions, voici une petite liste: Les Archives Départementales de la Charente Maritime, les Archives Municipales de La Rochelle, de Rochefort, les Archives de plusieurs communes de la Charente-Maritime, la Mairie de La Rochelle, l'état Civil, la Bibliothèque de l IUFM, antenne La Rochelle, la Médiathèque Michel Crépeau, le Groupe Scolaire Claude Nicolas de La Pallice. Mairie de Marsilly, de Lagord. L'école maternelle de Tasdon. INFOTRANS Accueil, la Maison du Platin à La Flotte, Ré. Au CDIJ de La Rochelle. La Mairie de Vergné et le Maire Frédéric Boutin pour nous hébergé et réaliser un stage au Musée de l'école Départemental, la Société de Géographie de Rochefort. LE Service Commun de la Documentation Bibliothèques Universitaires de l'université de Poitiers, Mme. Myriam Marcil, M. Gilles Verneuil pour l'autorisation donnée. Les personnes: Anne Segura et Pascal Brunello, Mme. Nicole Nicolas, Mme. Vrignaud, Mickaël Augeron, Eric Monteiro, Jean-Louis Mahé, Simon Balloud grand chercheur, Florence Métais, Françoise Marchandier, Henri Moulinier, ils savent combien je leur dois. Nous citons pour sa disponibilité et sa collaboration depuis le début, le directeur du Groupe Scolaire «Raymond Bouchet«à Tasdon, M. Thierry Gauducheau. Pendant notre recherche, nous avons rencontré M. André Foucaud (96 ans), petit-fils de M. Julien Foucaud, demeurant à Lagord. Sa famille habite à Nieul-Sur-Mer. Nous remercions l'arrière petite-fille Françoise Lecomte, pour son aide et ses encouragements. Nous présentons ce travail à la critique bienveillante des lecteurs qui s intéressent à l histoire de l éducation en France, un monde passionnant. Nous sommes redevables aux instituteurs qui nous ont raconté leurs vie et nous ont aidé. Quelques personnes qui nous ont transmis leur passion pour l'école : gratuite, obligatoire et laïque, ont disparu. Pour honorer leur mémoire, nous voudrons leur offrir ce travail fait dans les circonstances actuelles. Page 4 sur 136

5 TABLE D'ABREVIATIONS ENL École Normale de Lagord BOSIP Bulletin Officiel Spéciale de l'instruction Publique ADCM Archives Départementales de la Charente-Inférieure AMLR Archives Municipales de La Rochelle BNF Bibliothèque Nationale de France ENPP École Normale Primaire de Poitiers IUFMP Institut Universitaire de Formation de Maitres de Poitiers École Normale d'institutrices de La Rochelle ENILR École Normale à La Rochelle d'instituteurs ENLRI PTT Postes Télégraphes Téléphone AE Archives de l'évêché ENSSC École Normale Supérieure de Saint-Cloud ENET École Nationale de l Enseignement Technique INRP Institut Nationale de la Recherche Pédagogique IUFMLR Institut Universitaire de Formation de Maîtres de La Rochelle ENLB École Normale de La Bouzaréa Page 5 sur 136

6 S O M M A I R E INTRODUCTION PREMIERE PARTIE. L'INSTRUCTION PRIMAIRE EN FRANCE AU XIXE SIECLE. 1. La réorganisation de l école primaire sous le Ministère Guizot ( ). 2. La formation des maîtres : la création des Écoles Normales. DEUXIEME PARTIE. L'École Normale en Charente- Inférieure : Une gestation difficile pour l'école Normale de Garçons. 2. Une administration efficace et libérale dans un cadre communautaire. TROISIEME PARTIE. Une communauté d'enseignants et d'élèves. 1. Les enseignants : des origines diverses 2. Les élèves- maîtres de toute la Charente-Inférieure. CONCLUSION Page 6 sur 136

7 INTRODUCTION Grâce à notre directeur, nous avons choisi comme thème l'école Normale de Lagord, (ENL) pour l importance des faits liés à l instruction primaire au XIXe siècle et aussi parce que nous sommes particulièrement intéressés par l histoire locale de la Charente-Inférieure. Nous portons un grand intérêt à l histoire de l enseignement en France, c est une histoire connue grâce aux travaux réalisés, mais elle réserve beaucoup de surprises. Il y a des chantiers à ouvrir, nous sommes devant une histoire à faire. Nous aimons l'histoire sociale, parce que c'est regarder l'homme dans sa lutte pour construire une société meilleure. L école élémentaire au XIXe siècle et début du XXe représente un moyen d apprendre l essentiel, mais cela va plus loin, elle est chargée de transmettre des valeurs universelles comme la laïcité, la liberté de conscience, imposées difficilement. Pour maîtriser notre sujet, nous avons étudié l ensemble des faits historiques du X1Xe siècle. D abord sur la période : et puis nous l avons étendue à la période précédente, parce qu'il faut se rendre compte du passé entre C est un long XIXe siècle, qui s'est allongé jusqu'à 1914, étonnant, passionnant, inépuisable. Quelles sont les idées au milieu du XIXe siècle et leur influence sur la création de l' ENL, une institution créée pour perdurer. Comment sont la vie quotidienne et les coutumes dans une France impériale et profondément rurale? Concrètement, sur l ENL il existe la documentation suivante : «Nos Ecoles normales» rédigée par un groupe de retraités, publiée par la Mutuelle Générale de l'éducation Nationale, (MGEN) en Monographie réalisée par une poignée d'institutrices et instituteurs de La Rochelle, dont André David ancien instituteur et auteur d'un livre sur son village. C'est un bon travail pour approfondir la recherche historique sur l'instruction publique en Charente-Inférieure. Il nous est très utile. Un article de M. Michel Renouleaud dans le journal Sud-Ouest: «École normale : 100 ème anniversaire», paru le 4 décembre 1979, photo et reproductions : Jean Gaillard, Dominique Jullian, page entière C. Souvenirs rétrospectifs d un vieil élève-maître Lagord de Page 7 sur 136

8 Jean-Baptiste Moine, ce récit écrit vers 1923 sur les promotions 1878, 1879 de l'énl. Nous déduisons, à partir de nos recherches, qu'il est l'auteur de cette publication. Il donne quelques indices et des détails que seule une personne bien renseignée peut fournir. Il est né le 15 avril 1862 à Sainte-Lheurine, élève de l'école primaire, son père Jean Moine est instituteur public dans ce village. Il est élève-maître à Lagord en Il meurt à Pons, en Charente-Maritime le 31 octobre «Depuis ma retraite (1923)» 1 en Jarnac-Champagne selon ses propres mots. Ce document précieux nous a servi de fil conducteur, ceci dit, l'auteur au bout de tant d'années, a quelques trous de mémoire. La mémoire 2 est courte. Nous sommes attentifs à l'actualité, puisque l'éducation est toujours sujet de discussion et polémique dans la société française. En mars 2009 a paru le livre de l historienne Mona Ozouf, un ouvrage qui traite de l'identité sujet de nos jours, en prenant comme objet de recherche sa personne et sa famille : un père breton militant républicain, une mère pieuse, catholique et une grand-mère républicaine 3. Ce livre peut servir de base pour de nouveaux ouvrages d histoire locale, et faire de nouvelles études. Mme. Ozouf est une grande historienne de l'instruction publique. Nous avons lu des références publiées dans des articles des journaux d'instituteurs, de la généalogie ou des ouvrages sur l'histoire de l'école en Charente Inférieure au XXe siècle. Nous avons constaté le nombre illimité de sources concernant notre sujet. Nous ajoutons la difficulté de lecture des documents mal écrits, par exemple ceux du Préfet de l'époque. Nos sources principales se trouvent aux Archives Départementales de la Charente- Maritime, nous avons consulté la Série T Enseignement, la Série R Affaires militaires, organismes de temps de guerre. Un autre outil précieux est le Registre d'instituteurs et institutrices. Parfois un trésor se trouve au verso de ces fiches, par exemple la photo en noir et 1 Souvenirs rétrospectifs d'un vieil élève-maître, «Cliché BCR-SCD de l'université de Poitiers «, dans Jean- Baptiste Moine, manuscrit, [p. 1] Voir aussi l'annexe I. 2 Elle est la capacité à acquérir, conserver, et restituer des informations, dans DORON, Roland, Dictionnaire de Psychologie, Paris, PUF, 1998, p OZOUF, Mona, Composition française, Paris, Gallimard, 2009, 220 p. Ce livre a obtenu le 16 avril 2010 le Prix Montaigne à Bordeaux. Page 8 sur 136

9 blanc de l'instituteur. Ces fiches comprennent aussi les institutrices, souvent leurs épouses. Nous les voyons, ils sont là et ont inspiré notre travail. Nos sources sont des rapports administratifs, de la correspondance officielle entre autorités civiles ou militaires, de la comptabilité générale, des exercices fiscaux de chaque année, des lettres sur l'esprit, la morale, les coutumes et soucis de l'époque, sur les problèmes rencontrés des jeunes de la campagne, de la ville et des familles pour financer leurs études. Ceux qui nous semblent intéressants sont les rapports de discipline, rédigés par le directeur de l ENL, parce qu ils comprennent des commentaires sur les progrès académiques de chaque élève, les problèmes de l'enl, les expulsions. Les détails des situations des élèves, mais aussi du manque de ressources économiques, des maladies, fléaux de l époque, des morts. Il y a aussi les rapports sur les maîtres, évalués eux aussi. Ils sont confidentiels. Nous pouvons suivre leur parcours, leurs nouvelles destinations, ou cas extrême leur changement de profession vers d'autres branches de l'administration, plus attractives financièrement. Dans les Archives Municipales de La Rochelle, nous avons aussi consulté la Série N «Biens communaux Terres-Bois-Eaux» et la Série R «Instruction Publique, Sciences, Lettres et Arts». Des données existent à partir de 1874 dans le Bulletin Officiel Spécial de l Instruction Publique, numéro 1, BOSIP qui donne des informations parcellaires, il ne donne pas des données significatives, comme les noms des élèves, leur lieu et date de naissance, leur parcours, etc. Malgré cela, il est une source indispensable. Nous avons quelques doutes, des interrogations, puisque les rédacteurs de cette publication se trompaient en l'écrivant. La collection du Bulletin Religieux du Diocèse de La Rochelle et Saintes. Cette publication a de références concernant l'instruction laïque. En ce qui concerne la lecture difficile des documents, la vue s'est habituée au fur et mesure du travail. Il nous a fallu apprendre le calendrier républicain, les coutumes locales de la France du XIXe siècle. Le vocabulaire juridique, médical, pédagogique, démographique de l époque. Les mots disparus ou qui s utilisent peu, les belles formules utilisées dans le courrier: TSVP : «tournez s'il vous Page 9 sur 136

10 plaît», «Daignez accepter nos sincères salutations». Nos connaissances de paléographie nous ont beaucoup aidé. Avant celui-ci, sous le Second Empire, il y a des publications comme le Journal des Instituteurs. Et d'autres publications durant les régimes antérieurs, comme le précieux Recueil Périodique de Dalloz imprimé depuis 1829, pour connaître la législation du XIXe siècle. Nous avons du nous familiariser avec l histoire et la géographie de la Charenteinférieure. Certaines communes du Sud très éloignées de La Rochelle ont disparues aujourd'hui ou se sont intégrées aux communes voisines et ont changé de nom. Des exemples: Salignac-de-Pons, Antignac, Saint-Saturnin-de-Séchaud devenue Port-d'Envaux en Et même la physionomie du département a changé. Pour sa situation géographique le sud du département est plus proche de l Aquitaine que de l'aunis. C'est la raison pour laquelle la Saintonge se tourne plutôt vers Bordeaux, surtout quand la Préfecture change de lieu, de Saintes à La Rochelle, on entend encore «c'est la faute de Napoléon!». Des étudiants du Sud sont venus à Lagord pour devenir instituteurs, et des années plus tard, ils sont revenus dans leurs villes ou villages pour exercer soit dans la Charente-Inférieure, soit en Gironde qui est attirée à contrario par les Charentes, le bas-poitou. La géographie nous fait comprendre l histoire. La laïcité ne fait pas partie du sujet étudié, mais elle est incluse. Un concept difficile à comprendre pour les cultures étrangères. Au XIXe siècle, ce terme n'est pas employé, on dit plutôt «neutralité scolaire 4». Le Grand Dictionnaire Larousse parle de laïcité en quelques mots. Cela fait partie de l'identité, pour toucher un sujet brulant. A l'origine, les lectures qui nous ont motivés pour réaliser ce travail sont : De Jacques et Mona Ozouf, La République des instituteurs, de Jean Marie Mayer, Les débuts de la République; d Eugène Weber, La fin des terroirs : la modernisation de la France rurale ; de Théodore Zeldin, Histoire des passions françaises : ; d'un Groupe de 4 La Grande Encyclopédie: inventaire raisonnée des Sciences, des Lettres et des Arts, Paris, Société Anonyme de la Grande Encyclopédie, sans an d'édition, volume 24, pp Page 10 sur 136

11 Retraités 17, Nos Écoles Normales; de François Burdeau, La Troisième République et tant d autres Nous avons travaillé avec nos moyens, prendre des notes, lire, faire la recherche comme un apprenti avec des hauts et des bas. Dans notre étude, nous voulons analyser quelles sont les conditions matérielles, sociales et culturelles liées à la construction de l école normale dans le village de Lagord, près de La Rochelle? Ce site relativement modeste est choisi aux dépens de villes plus importantes comme Tonnay-Charente, Saintes ou Rochefort. Pour quelle raison? Pour répondre à ces questions, nous travaillerons le plan suivant : La Première partie traitera de l Instruction Publique en France dans la première moitié du XIXe siècle, en effet, pour comprendre la création de l'enl, il faut saisir l'œuvre antérieure, c'est à dire, connaître le travail du Ministère d'instruction sous la Restauration et sous la Monarchie, et on pourrait même aller au-delà, jusqu'à la Révolution Française. Dans la Deuxième partie, il sera question de l'école Normale en Charente- Inférieure crée en 1863; la première école normale pour les garçons dans ce Département et la lutte de quelques autorités devant l'inertie gouvernementale. La bonne foi ne suffit pas. Et enfin, la Troisième partie sera consacrée aux hommes, les maîtres et leurs élèves. Ce sont eux qui font fonctionner l'établissement. Un univers humain, qui accueille en grande partie des jeunes gens issus du milieu rural, telle qu'était la France au XIXe siècle. Les moyens de transport sont arrivés, mais les hommes continuent à honorer leurs origines paysannes, d'autres de petits métiers, quelques-uns existent encore. Ce groupe, forme une école pour apprendre à enseigner, est avant tout une toute jeune institution humaine. Son père est le Préfet Jean Stanislas Boffinton. Page 11 sur 136

12 Page 12 sur 136

13 PREMIERE PARTIE L I N S T R U C T I O N P R I M AI R E E N F R AN C E AU XIXE S I E C L E. Page 13 sur 136

14 «Pour vivre et construire sa vie, l homme a besoin de se souvenir. Des giroflées sauvages dans le creux d un vieux mur, le chant d adieu d un oiseau dans un arbre tout doré par l automne, le parfum d une fleur, l aboi d un chien dans le soir qui tombe, les tintements d une cloche, des cris joyeux d enfants, des appels d une mère, l écho d une chanson font resurgir des images, des résonances du temps béni de ma lointaine jeunesse dans ma rue, dans mon quartier. Quels que soient les chemins ou les événements l entraînent, l homme reste, toute sa vie, l enfant de son enfance». BLED, Edouard, J avais un an en 1900, p Page 14 sur 136

15 François Guizot est bénéficiaire des progrès réalisés de l'instruction Publique par ses prédécesseurs du XVIIIe siècle auxquels il doit beaucoup comme: Montalivet, Sieyès, Romme, Talleyrand, Condorcet, Daunou, Royer-Collard, Decazes, Comte Siméon Lainé, Corbière, Baron Cuvier, Frayssinous, Vatimesnil, Baron de Montbel, le Comte de Guermon- Ranville. Au XVIIIe siècle, un homme qui s'est intéressé à l instruction est Condorcet 5. Ses idées originales, dont ses successeurs se sont inspirés, ont des répercussions sociales dans le Royaume de France. Même avant, ils existent des théoriciens sur l'instruction, l'éducation, la liberté, la tolérance. Cela suffit pour les prendre en compte dans notre sujet. Aujourd'hui, chez les Français tout le mérite de l'école primaire revient à Jules Ferry qui achèvera ce projet commencé au XVIIIe siècle, pour remplir un cycle. En tout cas, tout le monde connaît son nom et son héritage, au contraire de François Guizot. Dans l'actualité des historiens comme de Broglie 6 ont fait un travail remarquable sur Guizot, cet homme du Sud de la France qui décide de vivre en Normandie, un pays rural en face de l Angleterre. C est pourquoi, nous voulons le redécouvrir et dire encore que ce que la France a fait au XIXe siècle, en matière d'éducation primaire est un modèle par d'autres peuples du monde. 5 Marie Jean Antoine Nicolas de Caritat, marquis de, mathématicien, philosophe, économiste et homme politique français, Ribemont 17 septembre 1743-Bourg-la-Reine Créateur de Cinq mémoires sur l'instruction publique, dans, D'Amat, Roman,(direction), Dictionnaire de Biographie Française, Paris, Letouzey et Ané, 1961, volume 9, pp BROGLIE, Gabriel de, Guizot, Paris, Perrin, 2002, 549 p. Page 15 sur 136

16 1. La réorganisation de l école primaire sous le Ministère Guizot ( ). La création des écoles primaires en France est due à un long chemin. Elles existent depuis le Moyen-Age; la Révolution prends la suite et les maîtres d'école existent depuis des siècles, ce sont les «petites écoles» de Louis XIV ou l école «des sœurs» du début du XIXe siècle, l'âge d'or des Ordres féminines éducatives ou d'instruction religieuse. La France du XIXe siècle est un pays rural, les voies de communication sont les vieilles routes héritées de l Antiquité; les grandes routes commerciales sont par exemple, celle de Bordeaux- Lyon. C'est un pays catholique où les autres religions reconnues par l'etat vivent en paix. Le peuple, au moins jusqu'à la première moitié du XIXe siècle, vive dans une grande pauvreté. Il y a de longues journées de travail et de bas salaires, y compris pour les enfants à partir de cinq ans. Au début de la mise en place de l'école gratuite, il y a beaucoup de résistances, de mépris ou de l'indifférence, d'abord de la part des cultivateurs, eux-mêmes souhaitent que leur descendance s'occupe de la propriété familiale laissée à leur mort, ou qu'elle continue leur travail plutôt que d'aller aux cours. A cette époque, la gratuité existe déjà pour les enfants indigents. Au fils des années, les mentalités ont évolué, peu à peu depuis la Monarchie de Juillet et le Second Empire. Les parents, pour la plupart cultivateurs voient dans le métier d'instituteur, une chance pour améliorer la vie de leurs enfants. C est une aspiration qui commence à s'affirmer à cette époque. Le fait de devenir quelqu un par la voie de l'instruction. Le mérite compte beaucoup dans la société du XIXe siècle, pour avoir une vie meilleure. Il ne faut pas croire que tout a été favorable à l'instruction publique et que tout le monde est d'accord pour qu'elle s'installe. Ainsi Antoine-François de Fourcroy 7, fut nommé 7 Né à Paris le 15 juin 1755, il est décédé d'une crise cardiaque le 16 décembre Page 16 sur 136

17 en septembre 1802, directeur de l'instruction Publique mais «Il se refusa toutefois à organiser l'instruction primaire, considérant l'enseignement des masses comme une chimère» 8 Ce mot chimère correspond à la culture européenne: le latin 9 : Quelques années plus tard, Napoléon Bonaparte 10 créé les Académies en France qui existent encore aujourd'hui. La création des circonscriptions académiques est due au décret impérial du 17 mars Dans son article 5, fraction 6, nous lisons: «Les petites écoles, écoles primaires où l'on apprend à lire, à écrire et les premières notions de calcul» 11 En ce qui concerne l'instruction publique au XIXe siècle, l'école est un enjeu. Nous pouvons dire que chaque gouvernement veut effacer les traces de l ancien : par exemple, le Second Empire celles de la Monarchie de Juillet, la IIIe République celles du Second Empire, comme si c'est eux qui ont tout créée ou inventé. C'est oublier d'ailleurs Napoléon Ier qui a beaucoup fait, même si nous pouvons critiquer son réussite comme Empereur de créer une noblesse et une bourgeoisie favorable au régime. Quoiqu'on dise, c'est lui qui dote la France de ses institutions modernes: les Préfectures, le Conseil d'état, le Code Civil, l'université Impériale dont les Rectorats dépendent, le Cadastre, la création du Baccalauréat, la Banque de France, l'institut de France, la Légion d'honneur, la réorganisation de la Justice, la réorganisation de l'école Saint-Cyr, etc. 12. [Supprimé] No. 2 Carte des Ressorts Académiques, dans TULARD, Jean, (direction), Dictionnaire de Napoléon, Paris, Fayard, 1989, p BALTEAU, J. (sous la direction), Dictionnaire de Biographie Française, Paris, Letouzey et Ané, 1979, volume XIV, pp Chimaera, chèvre, animal fabuleux qui selon les uns avait la tête d'un lion, le corps d'une chèvre, la queue d'un dragon; selon d'autres trois têtes appartenant à ces divers animaux, et qui vomissait des flammes», dans LAROUSSE, Pierre, Grand Dictionnaire Universel du XIXe Siècle, Paris, Larousse et Bouyer, 1869, volume 4, p LENTZ, Thierry, Napoléon «mon ambition était grande,» Paris, Gallimard, 1998, 159 p. 11 DEMNARD, Dimitri, Dictionnaire d'histoire de l enseignement, [France], Éditions Jean-Pierre Delarge, 1981, p Depuis 1986, l'association Le Souvenir Napoléonien «Poitou-Charentes», Société Française d'histoire Napoléonienne donne des conférences sur cette période de l'histoire de France dans la région Poitou-Charentes. Son Président régional est M. Alain Lescroel. Page 17 sur 136

18 Sous Napoléon I, l'empire comprendre des territoires lointains comme : Liège, province actuelle de Belgique. Bruxelles, à partir de 1830, capitale du Royaume indépendant de Belgique; Trèves, actuelle ville d'allemagne, dans la Rhénanie Palatinat; Mayence, capitale du Land, en Rhénanie-Palatinat; Gênes, capitale de la Ligurie, en Italie, annexée à l'empire en 1805; Turin, en Italie, capitale du Piémont. Sous la Restauration, la situation des Académies continue à être la même et plus tard, avec le départ du roi Louis XVIII, vient la période de la Monarchie de Juillet. François Guizot est Protestant, professeur d'histoire moderne à la Sorbonne en Il occupe des fonctions très importantes sous la Monarchie de Juillet: Ministre de l'instruction Publique ( ), Ministre des Relations Étrangères à partir d'octobre Il est l'homme clé du royaume, il a ses débuts politiques sous la Restauration. Il est modelé par l'éducation napoléonienne, rien ne prédestinait cet homme à devenir ce qu'il est. Il a longuement mûri ses réflexions dans le premier quart du XIXe siècle, sous la Restauration, ( ) où il commence ses écrits sur l'instruction publique, sur la manière de gouverner les peuples, sur l'histoire. Il fit voter le 28 juin 1833 une Loi organisant l'instruction primaire. Dès son arrivée, il montre un grand intérêt pour l'instruction. Avant d'être ministre il écrit l'ouvrage, Essai sur l'histoire et sur l'état actuel de l'instruction publique, publié en Cet intérêt peut remonter loin, puisqu'avec Mme. Pauline de Meulan 14, il a créée la Revue Les Annales de l'éducation en Il refonde les bases du système éducatif en France qui perdure jusqu'à nos jours. Conservateur, favorable à une Monarchie constitutionnelle, il prône pour l'instruction des esprits. La démocratie pensait-il n'est pas pour les peuples. Pour établir l'instruction primaire ou élémentaire, il faut un corpus juridique, qui permet dans le Royaume, toutes les mesures prises d'abord pour la Monarchie, ensuite par l'empire et plus tard pour la République, jusqu'à nous jours. Un exemple: L'Ordonnance 13 Nîmes 1787-Val Richer, Calvados 1874 homme d'etat, politique et historien français. 14 Elisabeth Charlotte Pauline de Meulan (Paris 2 novembre 1773-décédée le 30 juillet 1827). Écrivaine, son premier roman est Contradiction, mariée à François Guizot le 9 avril Page 18 sur 136

19 Royale du 26-II-1835 stipule que doit être nommé : «dans chaque département un inspecteur spécial de l instruction primaire, et des salles d'asiles, nom donné aux établissements scolaires inspirés par le modèle anglais des «infants schools», ayant comme but l'éducation en commun des enfants en bas âge» 15. Les salles d'asile sont les écoles maternelles et des classes d'adultes 16. Les inspecteurs, nommés pour la première fois, sont de grande utilité en Guizot ordonne un Tour de France à 490 Inspecteurs d Académie: ils parcourent le pays pour connaître la situation de l'école sur le terrain. Ils publient un rapport général de l'instruction primaire du Royaume. Cette mesure est une grande nouveauté à l'époque. Leur voyage est effectué en charrette, à cheval, en âne, à pied, tous les moyens sont bons! Toutefois, il faut dire que les enquêtes existent depuis la Révolution Française. Par exemple, la lettre du Préfet aux Sous-préfets, sur des tableaux de demande des renseignements des écoles primaires est datée dans le calendrier républicain le 16 Floréal an II 17. Et sous la Restauration, à la demande des citoyens Préfets aux autorités locales (le maire, le prêtre, le notable, le seigneur). Voici un exemple: «chaque année vous aurez à rédiger de semblables renseignements, et assez tôt pour que MM. les Sous- Préfets puissent les réunir dans un tableau général qu'ils devront me faire parvenir le 15 août au plus tard. Le Maître des requêtes, Préfet du Département à MM. Les Maires du département. 20 novembre 1820» 18. C'est lettre est écrite par le Comte puis Elie Duc Decazes. «Homme politique du centre sous la Restauration et favori de Louis XVIIIIl» 19 il est fidèle aux Bourbons, pour cela il est nommé Préfet de Police de Paris le 7 juillet 1815 et Premier ministre de 1819 à DEMNARD, Dimitri, op. cit., pp DEMNARD, Dimitri, op cit., p Archives Départementales de la Charente Maritime 1T1-1T6. Loi du 11 Floréal, soit le 1er mai ADCM 1 T 12 Correspondance du comte de Decazes. 19 PRICE, Munro, Louis Philippe le Prince et le Roi: La France entre deux révolutions, Paris, Éditions de Fallois, 2009, p. 14. Page 19 sur 136

20 C est à François Guizot qu on doit la création des statuts de l inspection primaire, en tant que Ministre, il veille notamment comme prérogatives à la : «tenue générale de l établissement, le caractère moral de l école et l enseignement et la méthode» 20. François Guizot est la pierre angulaire de la mise en place du service d'instruction publique dans la première moitié du XIXe siècle. Pour lui les révolutions sont facteur de malheur pour le peuple, pour que cela ne se reproduise pas, il faut instruire et éduquer les hommes, pour que le peuple ne soit pas manipulé par des idées extrémistes et qu'il devient dangereux. C'est pourquoi il faut gouverner les esprits 21. Les grands hommes aussi ont des grands défauts, M. Guizot est intransigeant et têtu. Voici les titres de ses ouvrages importants sur l'instruction Publique : Rapport au roi sur l'état de l'instruction primaire, Imprimerie Royale, Rapport au roi sur l'exécution de la loi du 28 juin 1833, Imprimerie Nationale, La situation des Académies va durer jusqu'en 1850 ou les Académies de Départements seront régies par des Recteurs. Ces académies vont être supprimées par la Loi du 14 juin Cette Loi va rétablir le régime des circonscriptions. Les Académies départementales sont crées par la Loi du 15 mars 1850, dans son article 1 stipule : «La France est divisée en 16 circonscriptions académiques dont les cheflieux sont : Aix, Besançon, Bordeaux, Caen, Clermont-Ferrand, Dijon, Douai, Grenoble, Lyon, Montpellier, Nancy, Paris, Poitiers, Rennes, Strasbourg, Toulouse, Chambéry (1860) et Alger (1875)» 22. Les Académies ne sont pas à l'abri des conflits internes ou externes. Celle de Strasbourg est fermée à cause de la défaite contre la Prusse en Les répercussions de ce conflit vont être présentes tout le dernier quart du XIXe siècle. Pour pouvoir administrer et bien gérer l'instruction publique sont créées les Académies. Une de plus importantes, à cause de son aire géographique est dans le Poitou. 20 DEMNARD, Dimitri, op cit., p Dans NIQUE, Christian, L'école su service du gouvernement des esprits, Paris, Hachette, 1999, p DEMNARD, Dimitri, op cit., p.16. Page 20 sur 136

21 L'Académie de Poitiers est une grande académie : plus de 50 mille kilomètres carrés, un territoire plus grande que l'angleterre! Elle comprend huit départements de l'ouest: "Lorsque la loi du 14 juin 1854 divise la France en 17 académies, notre département est intégré dans celle de Poitiers qui en comprend huit : la Charente, la Charente Inférieure, l'indre, l'indre-et- Loire, les Deux-Sèvres, la Vendée, la Vienne et la Haute-Vienne» RENAUD, Yvette, L'école en Charente avant Jules Ferry, La Couronne, CDDP de la Charente, 2000, p. 93. Page 21 sur 136

22 Noms du Département Surface en kilomètres² La Charente 5956 L'Indre L'Indre-et-Loire La Vendée La Vienne La Haute-Vienne 5520 Le Deux-Sèvres La Charente-Inférieure Total No. 3 Extension de l'académie de Poitiers Cette grande superficie pose des problèmes pour l'application des décrets, lois, ordonnances. Un simple courrier dirigé aux autorités de chaque département prendre beaucoup du temps, pou faire l'aller-retour. Nous savons que la loi est votée à Paris, la capitale, mais pour s'installer, pour s'enraciner dans les campagnes, en comptant avec l'opposition des élites, c'est une autre chose. Les hommes politiques, même avec la bonne volonté, doivent accepter les tempéraments d'autres hommes vivant à la campagne ou dans les petites villes. Paris n'est pas la France, dit-on. Au long du XIXe siècle, le Ministère de l'instruction Publique et des Cultes ont de grands personnages, comme Guizot, sous le Roi Louis Philippe, et Victor Duruy, dans la seconde moitié du Second Empire. Tous deux ont été ministres et ont une influence décisive dans l'enseignement. Dans le dernier quart du XIXe siècle, c est Jules Ferry qui a le mérite de la massification des «écoles publiques, laïques et obligatoires» 24. Mais les écoles, bien qu'elles sont très modestes, existent depuis des temps immémoriaux. Et même, nous avons dit que la gratuité existe et à sa façon la laïcité existe dans la Monarchie de Juillet. Guizot par exemple, veut rendre leur dignité aux instituteurs, et leur demande de ne pas s'agenouiller devant les prêtres. 24 OZOUF, Jacques, La République des instituteurs, Paris, Gallimard - Seuil, 1980, 487 p. Page 22 sur 136

23 Pour ce qui concerne les écoles normales de garçons, elle est l'histoire de la France, mais il ne faut pas oublier ni l'empire, ni la Restauration de Charles X et Louis XVIII, ni la Monarchie de Louis Philippe, (entre 1800 et 1840) ni la République à partir de Chacun d'entre eux aide à mettre en place le système d'enseignement public. Depuis le Premier Empire, l'instruction et la construction des écoles normales commence à se répandre dans la France du nord-est, spécialement dans les villes où il y a une population importante de confession protestante. 2. La formation des maîtres : les Écoles Normales. a) Les Écoles normales de Garçons. L'histoire des écoles normales en France est longue. Sous l'ancien Régime, la première école normale est fondée au XVIIe siècle par Mme. De Maillefer et le Père Nicolas Barré, «né à Amiens en 1621 et mort à Paris en Il est entré dans l'ordre des Minimes à Amiens en 1640» 25 qui signifie: «les très petits» 26. Cet ordre a une communauté, justement dans la zone ou hameau de Minimes à La Rochelle. Le Père Barré a créée à l'origine cette institution destinée aux jeunes du milieu rural : «en 1687, il ouvre une sorte d'école normale dite «séminaire des maîtres pour la campagne» 27. En plus, il est en avance pour son époque, cette école doit être gratuite pour tous les jeunes, quelle que soit leur condition sociale. Il prône pour la méthode simultanée, c'est à dire, enseigner à plusieurs personnes à la fois, une Méthode utilisée de nos jours. Pendant la Révolution, il y a un essai de création d'une école normale en 1794 à Paris pour former les bacheliers qui à la fin des études reviennent dans leurs pays respectifs, pour enseigner aux enfants. Les grands savants de l époque sont entendus : Gay-Lussac, Lagrange, Laplace, Monge, Haüy, Dauberton, Berthollet, Thouin, Buache et Mertelle, Volnay, Bernardin de Saint-Pierre, Sicard, Garat, La Harpe. Ils sont des personnalités mais pas pédagogues. 25 Site internet d'éditions Arfuyen consulté en avril GERHARDS, Agnès, Dictionnaire historique des Ordres Religieuses, [Paris], Fayard, 1998, p GERHARDS, Agnès, op. cit, p Page 23 sur 136

24 Pour plusieurs facteurs, le projet d'école normale échoue, et est repris plus tard, quand la paix s'installa sur le territoire. Cela n'est pas été un échec, puisqu'il servira pour améliorer l'organisation des futures écoles. La première école normale au XIXe siècle voit le jour en 1810 au nord-est de l'empire, à Strasbourg. Les suivantes sont créées dans les régions voisines. La présence importante des protestants, et sa situation géographique, à la frontière d'un pays industriel, peuvent être des facteurs pour expliquer la création des écoles qui nous occupent ici. La liste des premières écoles normales du XIXe siècle est présentée en Annexe II de ce mémoire. Il y a un deuxième projet d'école Normale en L'Ordonnance du Roi portant établissement et organisation d'une École normale primaire, faite à Paris le 11 mars 1831» a été publié dans la Jurisprudence Général du Royaume 28. Nous pensons que le projet n'a pas abouti. Cette Ordonnance dans son premier article stipule que : «Il sera établi à Paris une école normale destinée à : 1 Former des instituteurs primaires pour l'académie de Paris. 2 A éprouver ou vérifier les nouvelles méthodes d'enseignement, applicables à l'instruction primaire. 3 Le directeur et les maîtres de l'école normale primaire seront nommés par notre Ministre de l'instruction publique et des cultes, grand-maître de l'université» 29. François Guizot travaille à ce projet, bien qu'il n'est pas encore Ministre. Les années suivantes continuent à voir la création des Écoles Normales dans plusieurs départements. [Voir Annexe II]. Sous le Second Empire, la loi Falloux suggère la fermeture, voire la suppression, de ces écoles, considérées comme des noyaux de rébellion. Puisque cette loi est contre ces établissements scolaires et se montre favorable à l'église. Elle veut purement et simplement supprimer les Écoles Normales en France, mais elle laisse cela à la volonté des autorités. Cette loi établie le 15 mars 1850 par le comte Frédéric de Falloux, (Angers 1811-id. 1886). Paradoxalement, la loi est un progrès matériel pour les instituteurs, parce qu'elle stipule un 28 Publié par M. DALLOZ, avocat à la Cour de Cassation et aux Conseils du Roi, depuis 1791 à Paris, au Bureau de la Jurisprudence Générale. 29 DALLOZ, M., Recueil Périodique de Jurisprudence Générale : en matière civile, commerciale, criminelle et administrative, Paris, Bureau de la Jurisprudence Générale du Royaume, 1831, Troisième partie, p.18. Page 24 sur 136

25 traitement obligatoire de 600 F par an aux instituteurs, payé par les Communes et incite à la pratique de matières nouvelles comme la gymnastique, qui n'est pas entrée dans les mœurs des Français contrairement aux pays du Nord. «Il servit, dans cette situation, les intérêts du parti catholique, prit des mesures rigoureuses à l'égard des instituteurs qui s'étaient montrés partisans de la République (de 1848) et du socialisme, et présenta à l'assemblée la fameuse loi sur l'enseignement qui fut votée le 15 mai 1850» 30. b) Les Écoles Normales dans l'ouest. Très rapidement plusieurs Écoles Normales existent dans l'ouest au XIXe siècle, telle en Vendée, l'école Normale de Napoléon-Vendée autrefois Bourbon-Vendée, après le Second Empire, [La Roche-sur-Yon aujourd'hui]. En Charente, l'école Normale d'angoulême; dans la Vienne l'école Normale de Châtellerault; dans les Deux-Sèvres, l' École Normale de Parthenay. La plus ancienne est celle de Poitiers. En 1810, au début de la création des Écoles Normales en France, la formation d'instituteur dure deux années en 1850 et plus tard elle s'étende à trois années. Ce résultat est un des conséquences de la loi Falloux. Nous essayons de trouver l'histoire de ces écoles normales, de les décrire et combien d'années elles ont fonctionné, leur lieu et date de création. Cela n'est pas facile par le manque de sources et de la difficulté d'aller sur place. L'histoire des Écoles Normales du Sud-Ouest est une piste pour des futures recherches. 1. L'École Normale d'angoulême: La Charente est un des départements qui compte très tôt avec une école normale : «La Charente bénéficie dès 1832 d'une École Normale d'instituteurs; installée tout d'abord, dans l'ancien collègue des jésuites (aujourd'hui École de musique, place Henri-Dunant) elle est ensuite transférée en 1843 dans l'ancien couvent des carmélites (clinique Sainte-Marthe), puis supprimée en 1852 pour crise de recrutement, selon le Conseil Général. Pendant plus de trente ans les élèves-maîtres de la Charente sont donc 30 ROBERT, Adolphe, (direction), Dictionnaire des Parlementaires Français, Paris, Bourloton, 1891, p.549. Page 25 sur 136

26 envoyés à l'école Normale de Poitiers, à la suite d'un accord avec le Département de la Vienne» 31 Tout au début de leur création, les écoles normales sont très modestes, rien en comparaison avec les bâtiments que l'on connait aujourd'hui : «On convertit simplement l'école mutuelle en école normale, à partir de 1832, et Monsieur Arbonneau fut maintenu comme directeur. 40 élèves maîtres furent appelés à y suivre un cours qui devait être biennal jusqu'à après 1850» 32. M. Arbonneau est le directeur de l'école mutuelle d'angoulême vers 1831, c'est à dire sous la Monarchie de Juillet. Le Second Empire a une mauvaise impression des écoles normales, c'est pourquoi quelques établissements ferment leurs portes, comme c'est le cas d'angoulême. Pour les jeunes hommes aspirants au métier d'instituteur. La solution est de partir à Poitiers. Les écoles fermées sont transformées pour enseigner aux jeunes des disciplines, moins dangereuses et en vogue comme la comptabilité : «Cette école a fermée pendant le Second Empire, elle rouvrira le 2 novembre Dans ce même lieu, s'installe une École Pratique de Commerce et Industrie transformée en école primaire supérieure. La nouvelle école normale au XXe siècle est située dans la rue de Varsovie» L'École Normale de Châtellerault, Vienne. Cette ville est lieu de passage pour monter à Tours et descendre à Poitiers, au XIXe siècle, le chemin de fer Bordeaux-Paris, fait halte à la gare de Châtellerault. Elle est un lieu d'un important marché de céréales et bestiaux. 3. L'École Normale de Parthenay, Deux Sèvres En 1839, la Statistique, source inestimable écrite par M. Gautier, Sous-Préfet de la Charente-Inférieure, expose un bilan général du Département de cette année là. En ce qui 31 COMBES, Jean, (sous la direction), La Charente de la Préhistoire à nos jours, Saint-Jean-d'Angély, Bordessoules, 1986, p RENAUD, Yvette, op cit. p BENTZ, Bernard, Les rues d'angoulême, [Angoulême], Composervices Éditions, 2007, 320 p. Page 26 sur 136

27 concerne l'absence d'école normale et la solution donnée par le Conseil Général, nous lisons : «Le département ne possède point d'école normale ; il s'est réunit, pour en soutenir une à Poitiers avec les départements des Deux-Sèvres, Parthenay et de la Vienne, et il y envoie 12 élèves, à chacun desquels il accorde une bourse de 350 fr.» 34. «L'école normale d'instituteurs dans les Deux-Sèvres date de 1835, celle d'institutrices de 1882» 35. Après 1839, il y a divers essais plus ou moins sérieux pour en créer une école normale mais le contexte politique change les plans des autorités. Le Conseil Général préfère donner des bourses (entière, ¾ ½ ¼) selon leur mérite à ces jeunes hommes. Cela est moins onéreux, selon les années, et si nous suivons ces renseignements, après 1840, il y a entre 18 et 22 jeunes acceptés par l'énp, l'école mère où il y a des aspirants d'horizons lointains: les futurs élèves viennent des départements voisins comme la Vendée, la Charente, les Deux-Sèvres, la Dordogne, la Haute-Vienne et même de plus loin. Les Écoles Normales sont des centres de culture urbaine. Elles sont considérées comme des séminaires laïques. Le Royaume de France choisi de préférence les villes pour les établir, comme Bordeaux, Nantes, Tours ou Poitiers. c) L'Ecole Normale de Poitiers. Au XIX e siècle, le Rectorat régit l'université et l'administration de l'école normale de Poitiers est à sa charge. A Poitiers est établie une des plus vieilles universités du Royaume de France, puisqu'elle est fondée au XVe siècle en A cause du manque d'institut de formation dans les départements voisins, les candidats au métier d instituteur se dirigeant naturellement vers l'école Normale de Poitiers, créée «le premier août 1831 dans une modeste chambre près de l'école mutuelle communale» 36. C'est une des premières écoles normales ouvertes au début de la Monarchie de Juillet par la volonté de Guizot. 34 GAUTIER, M.A., Statistique du département de la Charente-Inférieure, La Rochelle, Imprimerie Gustave Mareschal, 1839, p DAUTHUILE, P., L'école primaire dans les Deux-Sèvres: depuis ses origines jusqu'à nos jours, Niort, Imprimerie Th. Martin, 1904, p RENAUD, Yvette, op cit., p Page 27 sur 136

28 «La géographie fait bien les choses», disent les historiens de l'époque moderne. Poitiers en est un bon exemple. Par sa situation elle est un carrefour. Elle est au croisement des routes de passage. Elle est aussi un halte sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle 37. Les citations ne manquent pas pour expliquer cette situation privilégiée: «par contre le Poitou est l'une des grands voies commerciales de la France; c'est par lui que sont mis en relation (chemin de fer Paris-Tours-Poitiers-Bordeaux) le Bassin Parisien et le Bassin d'aquitaine» 38. Au XIX e siècle les Recteurs de l'académie de Poitiers sont par ordre chronologique : De 1815 à 1830 M. Léon François Marie Bellin de la Liborlière. De 1830 à 1835 M. L'abbé René. De 1835 à 1841 M. Tardivel. De 1850 à 1854 M. Eugène Audinet. De 1854 à 1856 M. Jean-François Paule-Louis De la Saussaye. Il est membre du Conseil Général du Loir-et-Cher, fondateur de la Revue Numismatique Gauloise à Blois dans la Loire. Du 25 septembre 1856 au 23 septembre 1862, l'abbé Just. Par décret du 27 septembre 1856 Napoléon III, nomma recteur de l'académie de Poitiers l'abbé Just. Il est un homme de grande personnalité, de savoir et de prestige de son époque. Il est vicaire général à Rouen, en Seine-Maritime, vicaire général de Rome, Italie, professeur à la Faculté de Théologie à l'université de Rouen. Son successeur de 1862 à 1866 est M. Desroziers du 23-IX-1862 au 23- I Du 23 janvier 1866 au 20-aout 1870 M. Alfred Joseph Auguste Magin. Du 20 août 1870 au 22 octobre 1874 M. Cheruel. Du 22 octobre 1874 au 19 novembre 1879 M. Aubertin Du 19 novembre 1879 au 12 septembre 1870 M. Chaignet. Du 12 septembre 1890 au 25-mars 1895, M. Gabriel Compayré Du 25 novembre 1895 au 7 juillet 1896 M. Margottet. 37 Ce Pèlerinage célèbre au Moyen Age partait de la Tour Saint-Jacques à Paris. 38 FEVRE, Joseph, Leçons de Géographie: deuxième année, Paris, 1918, p Page 28 sur 136

29 Du 7 juillet 1896 au moins jusqu'en 1900 M. Cons. Le Conseil Académique de Poitiers est composé exclusivement par des Notables. Le composant en 1858 : l'abbé Just, recteur, président. M. Audinet, inspecteur en résidence à Poitiers. M. Ruck, inspecteur en résidence à La Rochelle. Les présidents sont: Guérin, à Tours. Drot, à Angoulême. M. Bonin, à Limoges. Chantal, à Niort. M.Jubé, à Napoléon «d'abord Napoléon-Vendée, puis Bourbon Vendée, de nouveau Napoléon-Vendée, et qui a repris son nom primitif après la Révolution du 4 septembre 1870 La Roche-sur-Yon, Vendée. Vers 1870, il y avait 7,110 habitants» 39. M. Sureau, à Châteauroux. M. Foucart, doyen de la faculté de droit à Poitiers. Chenou, doyen de la faculté des sciences. M. De Rome, doyen de la faculté des lettres. M. Barisseau, directeur de l'école de médecine de Poitiers. M. Herpin, à Tours. M. Mazars, à Limoges. Mgr. Delamare, évêque de Luçon, la Vendée. L'abbé Deschastelier, curé de Notre Dame de Poitiers. M. De Seze, premier président de la cour impériale de Poitiers. M. Damay, procureur général près la même cour. M. Paulze d'ivoyé, préfet de la Vienne, M. Grellaud, maire de Poitiers 40. Pour entrer à l'enp, il y a un examen d'un certain degré de difficulté. Les aspirants qui réussissent forment une élite. Chaque année, dans chaque Commune sont publiés les modalités du concours pour entrer à cette prestigieuse école. Il y a la convocation à lire et remplir pour postuler, un dossier à déposer dans l'inspection Académique correspondante ou dans la Préfecture. Les épreuves d'admission pour l'année 1837 étaient: a) l'instruction morale et religieuse b) la lecture c) l'écriture d) les premières notions de grammaire française et de calcul. Après les examens des candidats, il y a la réunion de la Commission d'instruction Primaire. Elle compte beaucoup. Son avis est décisif sur le processus de sélection, en ce qui concerne : 1. Les dispositions, classées comme : bonnes, passables, médiocres. 2. Le caractère 39 LAROUSSE, Pierre, op cit., volume 2, p Annuaire du Département de la Charente-Inférieure, La Rochelle, Typographie A. Dausse, 1858, p.81. Page 29 sur 136

30 : vif, assez bon, appliqué, froid, timide. 3. L intelligence : facile, ordinaire, moyenne, lente. 4. L'aptitude : suffisante, passable, ordinaire, faible. Sur cette dernière, dans les rapports semestriels des directeurs de l'école normale, au verso de leurs appréciations de l'inspecteur d'académie, la définition d' aptitude est claire : «on entend par aptitude le degré d'intelligence des élèves et non point l'ensemble des qualités qui rendent propres aux fonctions d'instituteur» 41 Pour nous, êtres du XXIe siècle ce concept signifie le fait d'être capable de faire quelque chose. Ainsi, dans une définition moderne, nous lisons : «la réussite de toute capacité, qu'il s'agisse d'une tache isolée, d'une conduite complexe, d'un apprentissage, ou encore de l'exercice d'une profession, exige du sujet qu'il possède les capacités et les motivations adéquates» 42. Dans les cours une grande place est donnée à l'instruction religieuse, elle consiste à apprendre et réciter le Pater, le Credo, le Confiteor, le Benedicite, les Grâces, etc. Chaque matin, un élève commence la journée avec cette phrase: "Je vous salue, Marie, pleine de grâces, etc." [l'ave] Cette matière est donnée, l'une pour les élèves catholiques, l'autre pour les élèves protestants, c'est à dire séparée pour chaque confession religieuse. Comme école normale elle prépare les jeunes hommes de la région Poitou, sous la Monarchie de Juillet. «Depuis 1835, époque à laquelle le département de la Charente- Inférieure à été réuni à celui de la Vienne pour l'entretien de l'établissement que je dirige» 43. Nous apprenons qu'à Poitiers il y a des difficultés de recrutement, à cause des sévères conditions d'admission, mais cela se voit mieux dans les années Pendant l'année scolaire : «L'école normale de Poitiers comptait 42 élèves-maîtres, savoir douze boursiers du Département de la Charente -Inférieure» 44. A l'enp, le programme de l'année est le suivant : «la lecture, la langue française, langue allemande, qui est à la mode, car elle est la langue des intellectuelles. Nous pouvons faire la comparaison avec 41 ADCM 1T1 42 DORON, Roland, op cit., p ADCM 1T460, sans folio. Lettre du directeur de l'école Normale de Poitiers, M. Maynard au Inspecteur de La Rochelle. 44 ADCM I T 155. Page 30 sur 136

31 l'anglais actuellement prépondérant. L'écriture, l'arpentage 45 la grammaire, la calligraphie, la géographie, l'histoire, l'orthographe, les mathématiques, les éléments de physique, la musique, le plain-chant, la rédaction des actes de l'état civil, [de naissance, de mariage, de décès], l'agriculture, la composition de style, les diverses méthodes d'enseignement, l'hygiène» 46. Pour mieux comprendre l'instruction donnée, nous faisons un petit résumé de quelques matières, qui nous semble importantes. Par exemple : la gymnastique, parce qu'elle est une discipline tombée dans l'oubli jusqu'en XVIIIe siècle. Peu à peu, elle commence a être en vogue en France. Il faut imiter ou ressembler le modèle anglo-saxon scolaire et des pays germaniques, qui est l'avant-garde où elle est très pratiquée par la population en général. Un personnage qui a beaucoup travaillé pour sa diffusion est Francisco Amoros y Ondéano. Il est émigré, car il est du côté de l'empereur Joseph Bonaparte Antoine Marie. Après lui, d'autres hommes s'en sont inspirés et donnent beaucoup à l'enseignement de cette discipline, par exemple Eugène Paz 47. 'Supprimé) No. 4 «Le Grand Gymnase» dans Bridgeman Art Library/ Musée de la Ville de Paris. Musée Carnavalet, Paris-France/Archives Charmet. Il s'est tellement passionné pour la gymnastique, qu'il nous légué plusieurs livres : Le Moniteur de la gymnastique scolaire, Rapport au Ministre de l'instruction Publique, D'autres auteurs sont : M. Bérard, le Rapport sur l'enseignement de la gymnastique et règlementation pour le Ministère de l'instruction Publique, Cette époque est une période faste pour l'enseignement, qui il nous laisse perplexe par sa production éditoriale qui n'a pas survécu au temps. Ces manuels doivent exister quelque part, nous avons cherché dans 45 «Évaluation de la superficie des terres au moyen d'une mesure légale: Faire l'arpentage d'une forêt», dans LAROUSSE, Pierre, op cit., volume 1, p ADCM I T «Écrivain et gymnasiarque français, né à Bordeaux en Pour se guérir d'une affection nerveuse, il eut recours à l'hydrothérapie et à la gymnastique et obtint des résultats tellement satisfaisants qu'il résolut de faire revivre en France le goût des exercices gymnastiques. Au mois d'avril 1865 [créé] un gymnase modèle qui acquit aussitôt une grande notoriété». Ce gymnase se trouve dans la rue des Martyrs à Paris. Page 31 sur 136

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS Cycle et niveau Cycle 3, classe de CM1 Chapitre Le Moyen Age Objectifs Découvrir les conséquences de la rivalité opposant le Roi de France au plus puissant de ces

Plus en détail

Le Titre de Psychologue Textes officiels :

Le Titre de Psychologue Textes officiels : Le Titre de Psychologue Textes officiels : Loi 85-772 25 Juillet 1985. Loi portant diverses dispositions d ordre social. Article 44 En vigueur Modifié par Ordonnance 2005-1040 2005-08-26 art. 7 1 JORF

Plus en détail

Se former aux métiers de responsable d administration des Finances publiques

Se former aux métiers de responsable d administration des Finances publiques Se former aux métiers de responsable d administration des Finances publiques 2014 Les offres de formation dans les domaines de la fiscalité, du cadastre et de la gestion publique CINQ CONDITIONS CUMULATIVES

Plus en détail

Les principales ressources jésuites en France

Les principales ressources jésuites en France octobre 2010 Les principales ressources jésuites en France A l image de la Compagnie de Jésus, les ressources documentaires la concernant ont beaucoup voyagé. Il peut donc être difficile de se repérer

Plus en détail

Admission de professionnels et d étudiants internationaux

Admission de professionnels et d étudiants internationaux Admission de professionnels et d étudiants internationaux Dossier de candidature à l Institut national du patrimoine Département des conservateurs Nom : Prénom : Spécialité demandée : Dates souhaitées

Plus en détail

inscription Enseignement difficultés école maternelle école obligatoire associations de parents journal de classe

inscription Enseignement difficultés école maternelle école obligatoire associations de parents journal de classe difficultés journal de classe inscription école gratuiteactivités en dehors de l école école obligatoire école maternelle associations de parents Enseignement En Belgique, les enfants sont obligés d aller

Plus en détail

CORRIGES GROUPE 1 APPLICATION DES LOIS DEMOCRATISANT L ENSEIGNEMENT DANS LES H.-P.

CORRIGES GROUPE 1 APPLICATION DES LOIS DEMOCRATISANT L ENSEIGNEMENT DANS LES H.-P. CORRIGES GROUPE 1 APPLICATION DES LOIS DEMOCRATISANT L ENSEIGNEMENT DANS LES H.-P. - 2 VERS UNE EGALITE HOMME / FEMME DANS L ENSEIGNEMENT - a Quand l Ecole Normale des Hautes-Pyrénées a-t-elle ouvert ses

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Admission de stagiaires internationaux

Admission de stagiaires internationaux Admission de stagiaires internationaux Dossier de candidature à l Institut national du patrimoine Département des restaurateurs Nom Prénom Spécialité demandée Dates souhaitées du stage Université d origine

Plus en détail

Formation complète à la généalogie professionnelle

Formation complète à la généalogie professionnelle 47 rue d Auvergne 41000 Blois 2014 Formation complète à la généalogie professionnelle Formation complète 9 semaines 47 rue d Auvergne 41000 Blois www.formation-genealogie.com Téléphone : 09 52 39 57 67

Plus en détail

CV: conseils de rédaction

CV: conseils de rédaction CV: conseils de rédaction Pour vous aider à rédiger votre CV, voici des conseils affutés pour arriver à un CV avec un style personnel, réussi et percutant! Le CV c'est votre vie résumée en une page deux

Plus en détail

LA NAISSANCE DE LA FRANCE

LA NAISSANCE DE LA FRANCE (Ne pas inscrire le titre en début de séance) Cycle et niveau Cycle 3, classe de CM1 Chapitre Le Moyen Age Découvrir que la France est un vieil État, né de l Empire de Charlemagne Objectifs Découvrir la

Plus en détail

Les épreuves écrites obligatoires de la session 2015 se dérouleront à partir du lundi 11 mai 2015 selon le calendrier joint en annexe I.

Les épreuves écrites obligatoires de la session 2015 se dérouleront à partir du lundi 11 mai 2015 selon le calendrier joint en annexe I. Aix-en-Provence, le 08 décembre 2014 Le recteur de l'académie d'aix-marseille Chancelier des Universités à Rectorat Division des examens et concours Dossier suivi par Prénom Nom Téléphone 04 42 91 72 00

Plus en détail

QUESTIONS/REPONSES. Oui, si vous êtes ressortissant de l un des États membres de la Communauté européenne ou de l espace économique européen.

QUESTIONS/REPONSES. Oui, si vous êtes ressortissant de l un des États membres de la Communauté européenne ou de l espace économique européen. QUESTIONS/REPONSES SUR LES CONCOURS DE RECRUTEMENT 1. Diplômes requis pour les concours de recrutement 2012? Au moment de l inscription aux concours de recrutement : M1 acquis et inscription en M2 ou possession

Plus en détail

Formation complète. à distance professionnelle. Le monde de la généalogie s ouvre à vous. 47 rue d Auvergne 41000 Blois. www.formation-genealogie.

Formation complète. à distance professionnelle. Le monde de la généalogie s ouvre à vous. 47 rue d Auvergne 41000 Blois. www.formation-genealogie. 47 rue d Auvergne 41000 Blois Formation complète à distance professionnelle www.formation-genealogie.com 47 rue d'auvergne 41 000 Blois Le monde de la généalogie s ouvre à vous tel 09 52 39 57 67 : courriel

Plus en détail

Formation complète. à distance. Le monde de la généalogie s ouvre à vous. 47 rue d Auvergne 41000 Blois. www.formation-genealogie.com.

Formation complète. à distance. Le monde de la généalogie s ouvre à vous. 47 rue d Auvergne 41000 Blois. www.formation-genealogie.com. 47 rue d Auvergne 41000 Blois Formation complète à distance www.formation-genealogie.com 47 rue d'auvergne 41 000 Blois Le monde de la généalogie s ouvre à vous tel 09 52 39 57 67 : Page 2 Page 11 Formation

Plus en détail

Se former aux métiers de responsable d administration des Finances publiques

Se former aux métiers de responsable d administration des Finances publiques Se former aux métiers de responsable d administration des Finances publiques 2014 Les offres de formation dans les domaines de la fiscalité, du cadastre et de la gestion publique CINQ CONDITIONS CUMULATIVES

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ. Cette séquence concerne les élèves de CM1 et CM2, voire de l entrée au collège.

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ. Cette séquence concerne les élèves de CM1 et CM2, voire de l entrée au collège. FICHE PÉDAGOGIQUE CYCLE 3 N 150 Février 2013 HISTOIRE RUBRIQUE l histoire de l école en France DOMAINES D ACTIVITÉS histoire, instruction civique et TUIC OBJECTIFS ET COMPÉTENCES * Objectifs * : en privilégiant

Plus en détail

«Nous avions huit vaches et cent poules»

«Nous avions huit vaches et cent poules» «Nous avions huit vaches et cent poules» Portrait Mme HINSCHBERGER Marie Et si on vous demandait de vous présenter «J ai perdu ma maman à l âge de 3 ans et 8 mois. Elle a eu une grippe et une pneumonie.

Plus en détail

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Le Projet des Étoiles est l un des projets à moyen terme du CELV axé sur les nouvelles

Plus en détail

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs.

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs. Je suis actuellement en cinquième année d études universitaires pour la préparation d un Master 2 en Fiscalité et Droit des Affaires au Groupe Ecole des Hautes Etudes Commerciales à X. Je désire poursuivre

Plus en détail

Université de La Rochelle. Droit, Économie, Gestion. Droit de l entreprise MASTER

Université de La Rochelle. Droit, Économie, Gestion. Droit de l entreprise MASTER Université de La Rochelle Droit, Économie, Gestion MASTER Droit de l entreprise Objectifs de la formation Connaissances dispensées Les enseignements du master Droit de l entreprise portent sur les matières

Plus en détail

(Education nationale, Enseignement supérieur et Recherche : bureau DESCO B2) Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie.

(Education nationale, Enseignement supérieur et Recherche : bureau DESCO B2) Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie. Note de service n o 2004-060 du 27 avril 2004 (Education nationale, Enseignement supérieur et Recherche : bureau DESCO B2) Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie. Octroi de bourses dans les

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) Intitulé (cadre 1) Licence droit, économie, gestion, mention Licence d Administration Publique Autorité responsable de la certification

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/CECI/CONF.10/1 Distr. générale 23 novembre 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité de la coopération et de l intégration

Plus en détail

Épreuves du concours interne

Épreuves du concours interne Épreuves du concours interne 1. Quelles sont les épreuves écrites d admissibilité du concours interne? 2. Quelles sont les épreuves d admission du concours interne? 3. Quelles sont les épreuves facultatives?

Plus en détail

L HISTOIRE DU SYSTÈME ÉDUCATIF FRANÇAIS

L HISTOIRE DU SYSTÈME ÉDUCATIF FRANÇAIS Chapitre 1 L HISTOIRE DU SYSTÈME ÉDUCATIF FRANÇAIS Antoine Prost, dans son Histoire de l enseignement en France (Armand Colin, coll. U), fait remarquer qu on ne peut comprendre le processus de création

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 22 décembre 2006 relatif aux modalités d organisation des épreuves

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

1.1. Calendrier. Reims, le 30 janvier 2014. Le Recteur de l Académie, Chancelier des Universités. Mesdames et Messieurs les Recteurs d Académie

1.1. Calendrier. Reims, le 30 janvier 2014. Le Recteur de l Académie, Chancelier des Universités. Mesdames et Messieurs les Recteurs d Académie Reims, le 30 janvier 2014 Le Recteur de l Académie, Chancelier des Universités à Rectorat Direction des Supports et des Moyens Division des Examens et Concours DEC 3 - Bureau des examens supérieurs, de

Plus en détail

ALAIN DUNBERRY Avec la collaboration de Frédéric Legault Professeurs DEFS, UQAM Septembre 2013 2 1. Introduction 5 6 7 8 11 12 2. La méthodologie 14 15 16 3. Les résultats des opérations d évaluation

Plus en détail

Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT. Éric Delamarre. Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8. 2 e édition

Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT. Éric Delamarre. Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8. 2 e édition Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT Éric Delamarre Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8 2 e édition Avant-propos Être photographe professionnel indépendant, c est avant tout concevoir,

Plus en détail

AIX-MARSEILLE BESANCON POLYNESIE FRANCAISE GUYANE STRASBOURG

AIX-MARSEILLE BESANCON POLYNESIE FRANCAISE GUYANE STRASBOURG ACADÉMIE DE DIJON - Rectorat A N N E X E I - MODIFIÉE Division des examens et concours Bureau DEC.1-Post BAC./B.133/JR 51, rue Monge - 21033 DIJON CEDEX Brevet de Technicien Supérieur INFORMATIQUE DE GESTION

Plus en détail

PIERRE DESCAMPS (1929-2013) CADRE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE SECRÉTAIRE DU COMITÉ RÉGIONAL NORD-PAS-DE-CALAIS D'HISTOIRE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE

PIERRE DESCAMPS (1929-2013) CADRE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE SECRÉTAIRE DU COMITÉ RÉGIONAL NORD-PAS-DE-CALAIS D'HISTOIRE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ARCHIVES NATIONALES DU MONDE DU TRAVAIL PIERRE DESCAMPS (1929-2013) CADRE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE SECRÉTAIRE DU COMITÉ RÉGIONAL NORD-PAS-DE-CALAIS D'HISTOIRE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE 2002 081 INTRODUCTION

Plus en détail

Questionnaire «B» Peuvent être nommées procureurs les personnes ayant le casier judiciaire vierge et ayant le droit de vote qui ont acquis :

Questionnaire «B» Peuvent être nommées procureurs les personnes ayant le casier judiciaire vierge et ayant le droit de vote qui ont acquis : Questionnaire «B» I. Les conditions préliminaires pour la nomination au poste du procureur sont les suivantes : Aux termes de la loi régissant les rapports de service au sein du parquet : Peuvent être

Plus en détail

La méthode de travail efficace. Apprendre les leçons par la rédaction de fiche de travail

La méthode de travail efficace. Apprendre les leçons par la rédaction de fiche de travail La méthode de travail efficace Pour réussir ses études, il faut avant tout une bonne stratégie d apprentissage en organisant très méthodiquement sa façon d apprendre. Organiser un planning de travail La

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. lozere.fr. 6 novembre 2012 à 17h Lancement du nouveau site internet des Archives départementales de la Lozère

DOSSIER DE PRESSE. lozere.fr. 6 novembre 2012 à 17h Lancement du nouveau site internet des Archives départementales de la Lozère DOSSIER DE PRESSE 6 novembre 2012 à 17h Lancement du nouveau site internet des Archives départementales de la Lozère Contact presse : Elodie LEHNEBACH Attachée de presse 04.66.49.66.07/06.84.95.87.33 elehnebach@cg48.fr

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Languedoc - Roussillon

Languedoc - Roussillon Master Métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation 2 nd degré MEEF Parcours : Enseignements généraux en lycée professionnel Présentation et objectifs Ce parcours vise à former des professeurs

Plus en détail

CHRONIQUE. C hronique internationale. La formation pratique des enseignants : le cas français. L organisation de l enseignement en France

CHRONIQUE. C hronique internationale. La formation pratique des enseignants : le cas français. L organisation de l enseignement en France Didier Paquelin Université Laval La formation pratique des enseignants : le cas français C hronique internationale L organisation de l enseignement en France Le système éducatif français s organise de

Plus en détail

Projet de contribution du Cercle Ecole et Société. La formation des enseignants

Projet de contribution du Cercle Ecole et Société. La formation des enseignants «La refondation de l Ecole» Projet de contribution du Cercle Ecole et Société Sur le thème : La formation des enseignants La mission de l Ecole est de transmettre des savoirs et des connaissances mais

Plus en détail

Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»?

Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»? Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»? Atelier A : Enseignement de défense et valeurs de la République : quels acteurs?/ La formation du citoyen : du service national à l enseignement

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES Présentées au conseil d établissement de l école Notre-Dame-du-Rosaire lors de la séance ordinaire du 9 juin 2014.

Plus en détail

L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE SUPÉRIEUR DU XIX e SIÈCLE À 1960 ENVIRON

L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE SUPÉRIEUR DU XIX e SIÈCLE À 1960 ENVIRON 1 L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE SUPÉRIEUR DU XIX e SIÈCLE À 1960 ENVIRON Jean-François CHARLES, adjoint au chef du Service de l enseignement secondaire supérieur, Espace, 1991, n 11-12, pp. 8-11 (Publication

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 8 DIRECTIVE ADMINISTRATIVE CONCERNANT LA GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 8 DIRECTIVE ADMINISTRATIVE CONCERNANT LA GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 8 LA GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L'ÉLÈVE 1.0 FONDEMENTS La présente directive administrative est fondée sur les dispositions de : - la Loi sur l'instruction

Plus en détail

L Association France-Pologne : promouvoir la langue française et la culture francophone en Pologne

L Association France-Pologne : promouvoir la langue française et la culture francophone en Pologne L Association France-Pologne : promouvoir la langue française et la culture francophone en Pologne Mesdames, Messieurs, En 1995, nous étions dix-neuf jeunes Polonais à fonder l Association France-Pologne,

Plus en détail

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB NOM DU FICHIER TESSA : Togo_Ma_M1_S2_G_110213 PAYS TESSA : Togo DOMAINE DU MODULE : MATHEMATIQUES Module numéro : 1 Titre du module : Étude du nombre et de la structure

Plus en détail

Elsa Pelestor répond à nos questions

Elsa Pelestor répond à nos questions Elsa Pelestor répond à nos questions Elsa Pelestor est professeur(e) des écoles à l école Jean Moulin de Cavaillon. Elle est l auteur(e) de l article Premiers pas, premières questions paru dans le n 466

Plus en détail

La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation

La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation Résumé Les textes européens pour la PAC reconnaissent désormais clairement le principe de transparence

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire secondaire)

POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire secondaire) COMMISSION SCOLAIRE DE LA RÉGION-DE-SHERBROOKE Service des ressources pédagogiques POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa Programme des Nations Unies pour le développement DISCOURS Conférence-débat à l Université de Kinshasa «L IMPACT DE L AUTONOMISATION DE LA FEMME SUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA RDC» M me Priya Gajraj, Directeur

Plus en détail

QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE

QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE DAA 04 octobre 2009 QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE 1 Un Chef d établissement a-t-il le droit d exclure un élève et si oui, à quelles

Plus en détail

Numéro 3 Décembre 2013

Numéro 3 Décembre 2013 La lettre de l orientation des Lycées français en Espagne Numéro 3 Décembre 2013 Terminales En France Zoom sur les Instituts d Etudes Politiques I.E.P Aux côtés de Sciences Po Paris, sans doute le plus

Plus en détail

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO 3 ème séminaire international BIE - UNESCO Dialogue politique et stratégies de mise en œuvre du changement du curriculum de l éducation de base pour lutter contre la pauvreté. Ouagadougou 13-17 mars 2006

Plus en détail

RÉGLEMENTATION D EXAMEN DE LA FACULTÉ DE DROIT D ÉCONOMIE ET DE GESTION D ORLÉANS COMMUNE AUX MASTERS DROIT ÉCONOMIE GESTION

RÉGLEMENTATION D EXAMEN DE LA FACULTÉ DE DROIT D ÉCONOMIE ET DE GESTION D ORLÉANS COMMUNE AUX MASTERS DROIT ÉCONOMIE GESTION RÉGLEMENTATION D EXAMEN DE LA FACULTÉ DE DROIT D ÉCONOMIE ET DE GESTION D ORLÉANS COMMUNE AUX MASTERS DROIT ÉCONOMIE GESTION Chapitre 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 : Le cursus de master est organisé

Plus en détail

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS METHODOLOGIE I. Comment travailler et organiser son travail en histoire-géographie LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

Plus en détail

Manque de sommeil chez les jeunes

Manque de sommeil chez les jeunes Nicolas Kurek 1 Février 2016 Manque de sommeil chez les jeunes Dangers, conséquences et prévention Nicolas Kurek 2 Février 2016 Table des matières: P.3 Introduction, Idée P.4 But P.6 Planning P.7 Moyens

Plus en détail

CONSTITUTION MODÈLE D UNE SECTION NATIONALE. Préambule

CONSTITUTION MODÈLE D UNE SECTION NATIONALE. Préambule CONSTITUTION MODÈLE D UNE SECTION NATIONALE Préambule www.gopacnetwork.org RECONNAISSANT CONSCIENTS DÉPLORANT ESTIMANT CONSTATANT RÉALISANT RÉITÉRANT la suprémacie des parlements en tant qu institutions

Plus en détail

Introduction historique au droit

Introduction historique au droit Introduction historique au droit Auteurs : Marie Bassano, Professeur agrégé d histoire du droit, Ecole de droit, Université d Auvergne. Florent Garnier, Professeur agrégé d Histoire du Droit à l Université

Plus en détail

Concernant la publication l ouvrage historique N 4, intitulé HISTOIRE DE LUTRY ET DES LUTRIENS 1799-1918

Concernant la publication l ouvrage historique N 4, intitulé HISTOIRE DE LUTRY ET DES LUTRIENS 1799-1918 Préavis municipal N 1171/2011 Concernant la publication l ouvrage historique N 4, intitulé HISTOIRE DE LUTRY ET DES LUTRIENS 1799-1918 Au Conseil communal de Lutry, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs

Plus en détail

REMISE TEMPORAIRE D UN ELEVE A SA FAMILLE EXCLUSION D UN ELEVE

REMISE TEMPORAIRE D UN ELEVE A SA FAMILLE EXCLUSION D UN ELEVE F3D24 REMISE TEMPORAIRE D UN ELEVE A SA FAMILLE EXCLUSION D UN ELEVE 1. Un Chef d établissement a-t-il le droit d exclure un élève et, si oui, à quelles conditions? Dans une école privée sous contrat avec

Plus en détail

Titre Nom Prénom Adresse adresse 2 NPA localité. Lausanne, le XX yyyyy 2014. Vivre en Suisse en 2014 votre avis compte! Cher Monsieur / Chère Madame,

Titre Nom Prénom Adresse adresse 2 NPA localité. Lausanne, le XX yyyyy 2014. Vivre en Suisse en 2014 votre avis compte! Cher Monsieur / Chère Madame, Lausanne, le XX yyyyy 2014 Vivre en Suisse en 2014 votre avis compte! Cher Monsieur / Chère Madame, Le Centre de compétence suisse en sciences sociales (FORS) à l'université de Lausanne réalise l European

Plus en détail

Délibération n 2009-231 du 8 juin 2009. Origine Gens du Voyage Education Recommandations Présentations des Observation

Délibération n 2009-231 du 8 juin 2009. Origine Gens du Voyage Education Recommandations Présentations des Observation Délibération n 2009-231 du 8 juin 2009 Origine Gens du Voyage Education Recommandations Présentations des Observation La haute autorité a été saisie de deux réclamations relatives aux refus de scolarisation

Plus en détail

Règlement des concours d adjoint de direction Section : 8.2.1

Règlement des concours d adjoint de direction Section : 8.2.1 Date de publication : 13 novembre 2014 EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉCISIONS DE M. LE GOUVERNEUR DE LA BANQUE DE FRANCE DR n 2014-16 du 7 novembre 2014 Règlement des concours d adjoint de direction Section

Plus en détail

D I P L O M E D E J U R I S T E C O N S E I L D E N T R E P R I S E

D I P L O M E D E J U R I S T E C O N S E I L D E N T R E P R I S E DOSSIER D INSCRIPTION ANNEE UNIVERSITAIRE 2013-2014 S E L E C T I O N N A T I O N A L E BORDEAUX CAEN CERGY LYON MONTPELLIER NANCY PARIS II POITIERS RENNES STRASBOURG - TOULOUSE F D N E Diplôme de Juriste

Plus en détail

INFORMATIONS JANVIER 2015

INFORMATIONS JANVIER 2015 , 5 Boulevard de la Dollée 50000 SAINT-LO Tel : 02 33 57 46 61 - Courriel : ad50@occe.coop Site Internet : http://www.occe.coop/~ad50/ INFORMATIONS JANVIER 2015 Coopérative scolaire N Voilà une nouvelle

Plus en détail

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents Le Programme de formation Le premier cycle du primaire Information aux parents Septembre 2000 En septembre prochain, votre enfant sera au premier cycle du primaire, c'est-à-dire qu'il ou elle entrera en

Plus en détail

1. Actualités 2. Un peu d histoire: De sa création à nos jours 3. Enjeux. ISFEC d'auvergne- Anaïs Boyer- septembre 2012-

1. Actualités 2. Un peu d histoire: De sa création à nos jours 3. Enjeux. ISFEC d'auvergne- Anaïs Boyer- septembre 2012- 1. Actualités 2. Un peu d histoire: De sa création à nos jours 3. Enjeux Actualités Fortes inquiétudes autour de l école maternelle Quasi disparition des 2 ans à l école maternelle ( Ministre Xavier Darcos,

Plus en détail

Rapport de gestion de projet

Rapport de gestion de projet Rapport de gestion de projet Affectation des projets de programmation aux étudiants Université Montpellier II Licence 3 Lamant Adrien, Rogery Arthur, Maher Ishak April 2015 1 Membres de l équipe de développement

Plus en détail

CONSEIL DE LA RÉPUBLIQUE

CONSEIL DE LA RÉPUBLIQUE N 446 CONSEIL DE LA RÉPUBLIQUE SESSION ORDINAIRE DE 1957-1958 Annexe au procès-verbal de la séance du 15 mai 1958. PROPOSITION DE RÉSOLUTION tendant à inviter le Gouvernement à déposer un projet de loi

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Décret n o 2009-1789 du 30 décembre 2009 relatif au diplôme d expertise comptable NOR : ESRS0905375D

Plus en détail

ARCHIVES MUNICIPALES SAINT-PAUL-TROIS-CHATEAUX MEMOIRE VIVANTE DE VOTRE VILLE

ARCHIVES MUNICIPALES SAINT-PAUL-TROIS-CHATEAUX MEMOIRE VIVANTE DE VOTRE VILLE ARCHIVES MUNICIPALES DE SAINT-PAUL-TROIS-CHATEAUX MEMOIRE VIVANTE DE VOTRE VILLE DEFINITION DES ARCHIVES Code du patrimoine Partie législative o LIVRE II : ARCHIVES TITRE Ier : RÉGIME GÉNÉRAL DES ARCHIVES

Plus en détail

Parlement des Jeunes de Neuchâtel - Règlement

Parlement des Jeunes de Neuchâtel - Règlement Parlement des Jeunes de Neuchâtel - Règlement.10 Règlement d'application Article 1 Définition Le Parlement des Jeunes de la Ville de Neuchâtel est une chambre consultative extra parlementaire des jeunes

Plus en détail

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience 10952_VAE_p001p005.indd 5 22/05/08 11:47:18 FICHE 1 Le principe et les modalités de la VAE Faire reconnaître vos connaissances, aptitudes

Plus en détail

Le marché des connaissances Pratiques d échange de savoirs

Le marché des connaissances Pratiques d échange de savoirs Le marché des connaissances Pratiques d échange de savoirs Fiche synthétique Le marché des connaissances fonctionne sur l idée que "Personne ne sait tout, mais tout le monde sait quelque chose...". Il

Plus en détail

Procédure relative aux conseils de disciplines

Procédure relative aux conseils de disciplines Annexe 5 Procédure relative aux conseils de disciplines I - LES REGLES RELATIVES A LA MISE EN PLACE DU CONSEIL DE DISCIPLINE. C est au chef d établissement qu il revient d apprécier, s il y a lieu, d engager

Plus en détail

DECRET Décret n 2009-1789 du 30 décembre 2009 relatif au diplôme d expertise comptable NOR: ESRS0905375D

DECRET Décret n 2009-1789 du 30 décembre 2009 relatif au diplôme d expertise comptable NOR: ESRS0905375D DECRET Décret n 2009-1789 du 30 décembre 2009 relatif au diplôme d expertise comptable NOR: ESRS0905375D Le Premier ministre, Sur le rapport de la ministre de l enseignement supérieur et de la recherche,

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Introduction A la suite de l obtention de mon baccalauréat économique et social mention assez bien, je me suis dirigée vers la formation Gestion des Entreprises et des Administrations

Plus en détail

REPUBLIQUE ET FAIT RELIGIEUX DEPUIS 1880

REPUBLIQUE ET FAIT RELIGIEUX DEPUIS 1880 REPUBLIQUE ET FAIT RELIGIEUX DEPUIS 1880 «La grande idée, la notion fondamentale de l Etat laïque, c est-àdire la délimitation profonde entre le temporel et le spirituel, est entrée dans nos mœurs de manière

Plus en détail

Garde des enfants et droit de visite

Garde des enfants et droit de visite Garde des enfants et droit de visite Lorsque vous ne vivez plus ensemble en famille Conna tre vos droits et vos responsabilités concernant votre enfant Begin a better ending Commencer une meilleure fin

Plus en détail

2009 / 2011 MASTER 2 DROIT ANCIEN DIPLÔME D ETUDE APPROFONDIES (D.E.A) FACULTE DE DROIT

2009 / 2011 MASTER 2 DROIT ANCIEN DIPLÔME D ETUDE APPROFONDIES (D.E.A) FACULTE DE DROIT 2009 / 2011 MASTER 2 DROIT ANCIEN DIPLÔME D ETUDE APPROFONDIES (D.E.A) FACULTE DE DROIT MASTER 2 RECHERCHE OPTION DROIT PRIVE FONDAMENTAL ANCIEN DIPLÔME D ETUDES APPROFONDIES (D.E.A) Option DROIT PRIVE

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

Début du C.A.P. dans les usines de la Vallée de l'orne **

Début du C.A.P. dans les usines de la Vallée de l'orne ** Début du C.A.P. dans les usines de la Vallée de l'orne ** Épreuve de ferrage d un cheval dans les halles de l'usine de Jœuf en 1927 ou 1928. Évolution des candidatures dans la circonscription de Briey

Plus en détail

CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010

CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010 CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010 Objet : Recrutement d un chargé de mission chargé de la formation interne au sein de l Administration générale des Personnels de l Enseignement Réseaux : tous réseaux Niveaux

Plus en détail

Statuts du Lycée français Victor Hugo de Sofia

Statuts du Lycée français Victor Hugo de Sofia Chapitre I: Dénomination, Forme juridique et Durée Art. 1. La dénomination de l'école est Lycée français Victor Hugo de Sofia (l'école). Art. 2. L'École est un établissement d'enseignement français qui

Plus en détail

Programme de Maîtrise en Leadership & Management des organisations. Formulaire de demande d admission. Section 1 - Identification

Programme de Maîtrise en Leadership & Management des organisations. Formulaire de demande d admission. Section 1 - Identification Programme de Maîtrise en Leadership & Management des organisations Formulaire de demande d admission Nom complet : Adresse actuelle : Section 1 - Identification Adresse permanente (si différente de l'adresse

Plus en détail

Commune de Charenton-le-Pont

Commune de Charenton-le-Pont DEPARTEMENT DU VAL-DE-MARNE Commune de Charenton-le-Pont Enquête publique avant la modification du P.L.U. Création du secteur à plan de masse UM2, rue des Carrières et rue de Paris, application des lois

Plus en détail

Objet : Demande d admission à l Université de Mons Année académique 2010-2011 (Etudiants hors Union Européenne)

Objet : Demande d admission à l Université de Mons Année académique 2010-2011 (Etudiants hors Union Européenne) Objet : Demande d admission à l Université de Mons Année académique 2010-2011 (Etudiants hors Union Européenne) Madame, Mademoiselle, Monsieur, Afin de permettre l examen de votre demande d admission à

Plus en détail

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3 Paris, le 21 juillet 2009 Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les préfets de régions Mesdames et Messieurs les préfets de départements Mesdames et Messieurs les présidents

Plus en détail

Fiche n 20 : «Préparer mon projet d études»

Fiche n 20 : «Préparer mon projet d études» Fiche n 20 : «Préparer mon projet d études» Qu est-ce qu un projet? Un projet est une ébauche, une esquisse, il doit avoir un objectif. Le projet professionnel consiste d une part à réfléchir au métier

Plus en détail

Comment obtenir des réponses à vos questions? Écoles catholiques

Comment obtenir des réponses à vos questions? Écoles catholiques Comment obtenir des réponses à vos questions? Écoles catholiques Objectifs Permettre aux participants d apprendre : Comment obtenir des réponses le plus rapidement possible. Qui prend les décisions. Quelles

Plus en détail

Ritterhude 1. Photo : Léa

Ritterhude 1. Photo : Léa Ritterhude 1 Durant le voyage en Allemagne qui s est passé du 04 au 11 décembre 2014, nous avons entre autre, visité 4 villes, Ritterhude, ville, où nous avons été hébergés chez nos correspondants, Brême,

Plus en détail

TABLEAU A DOUBLE ENTREE

TABLEAU A DOUBLE ENTREE TABLEAU A DOUBLE ENTREE Grande Section Instructions officielles Ecole maternelle (découvrir le monde) : «À l école maternelle, l enfant découvre le monde proche ; il apprend à prendre et à utiliser des

Plus en détail

Monsieur l Ambassadeur, chers amis,

Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Je suis très honorée par la haute distinction dont vous venez de me remettre les insignes. Et je vous remercie de vos paroles particulièrement chaleureuses. Je suis

Plus en détail

ASSOCIATION SCIENCE ET BIEN COMMUN Pour une science publique au service du bien commun

ASSOCIATION SCIENCE ET BIEN COMMUN Pour une science publique au service du bien commun ASSOCIATION SCIENCE ET BIEN COMMUN Pour une science publique au service du bien commun Mémoire de l Association science et bien commun Présenté à la Fédération des sciences humaines dans le cadre de sa

Plus en détail

Le bureau du recrutement et des concours

Le bureau du recrutement et des concours Cette brochure présente les conditions d inscription ainsi que les nouvelles épreuves applicables dès 2013 au concours d attaché d administrations parisiennes. Dans un souci pédagogique, divers indications

Plus en détail

SECTION ESPAGNOLE DE SAINT GERMAIN-EN-LAYE

SECTION ESPAGNOLE DE SAINT GERMAIN-EN-LAYE SECTION ESPAGNOLE DE SAINT GERMAIN-EN-LAYE Le Lycée International de Saint-Germain-en-Laye est un établissement du Ministère de l Education Nationale. Il intègre treize sections internationales. Contrairement

Plus en détail