Des moyens auxiliaires pour simplifier le quotidien

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Des moyens auxiliaires pour simplifier le quotidien"

Transcription

1 Août IB F 29 Des moyens auxiliaires pour simplifier le quotidien Les personnes atteintes d Alzheimer peuvent rester actives et indépendantes plus longtemps grâce à certains moyens auxiliaires, dispositifs ou appareils. Ils aident à conserver les capacités de la personne, facilitent l accompagnement et favorisent la qualité de vie de toutes les personnes concernées. La gamme des moyens auxiliaires disponibles s élargit constamment. En voici un petit choix. La démence au quotidien Alzheimer et les autres formes de démence altèrent les capacités cognitives dans leur ensemble : mémoire à court terme, orientation dans le temps et l espace, planification, organisation, compréhension de l écrit et des chiffres, maniement des appareils, mais aussi les aptitudes pratiques de la vie quotidienne et la mobilité. Les troubles et les besoins se modifient en cours de maladie, alors que la capacité d apprendre décline. Ces altérations entraînent des difficultés, voire des dangers dans la vie quotidienne. Aussi, les moyens auxiliaires peuvent-ils apporter des améliorations significatives dans les domaines suivants : Tenir ses rendez-vous Trouver ses clés Prendre ses médicaments régulièrement et ponctuellement Faire usage du téléphone Sécuriser la cuisinière et prévenir les incendies Se déplacer librement tout en restant localisable Eviter les chutes Alerter les secours Permettre l accès au logement, même en cas de portes verrouillées. Le recours aux moyens auxiliaires permet de favoriser la qualité de vie, l autonomie et la sécurité des personnes atteintes d Alzheimer et de simplifier les soins et l accompagnement. Critères orientant le choix Les questions suivantes méritent d être clarifiées : L outil répond-il aux besoins de la personne ainsi qu à ceux des proches et des soignants? La personne peut-elle apprendre à utiliser cet outil afin de s en servir de façon autonome? Ou est-il préférable d utiliser un appareil qui ne nécessite pas sa participation? Faut-il prévoir une période d apprentissage et d adaptation? L aide de proches ou de tiers est-elle indispensable à l usage et au bon fonctionnement de l appareil (en particulier pour les appareils électroniques)? Un service après-vente assure-il conseil et as sistance? Peut-on éventuellement louer l appareil? Les solutions les plus simples sont souvent les meilleures. Grâce à leurs connaissances en la matière, les ergothérapeutes sont de bon conseil. Dans la mesure du possible, les parties prenantes (malade, proches et /ou professionnels) devraient se concerter avant toute décision d achat. Il est important que la personne ait suffisamment de temps pour se familiariser avec les moyens auxiliaires choisis. 1

2 Présentation des moyens auxiliaires Vous trouverez ci-après quelques outils destinés à remédier à différentes situations problématiques. Veuillez vous référer à la feuille annexe pour les photos et au Téléphone Alzheimer pour toute information relative aux fournisseurs. S orienter dans le temps Les montres calendrier (analogiques ou numériques), indiquant le jour de la semaine et la date, favorisent l orientation. On peut souvent adapter la langue. Lors du choix, il faut vérifier si le malade arrive mieux à lire un cadran à aiguilles (de préférence muni de chiffres arabes plutôt que romains ou de simples traits) ou un affichage numérique. Les jours de la semaine doivent figurer en toutes lettres, les abréviations n étant souvent plus comprises. Retrouver les objets Retrouver des objets est plus facile si le contenu des armoires, tiroirs, etc. y est clairement affiché. Testez pour voir si le malade comprend mieux l écrit, les photos ou les dessins. Les pictogrammes ne sont généralement plus compris. On peut aussi enlever les portes des armoires ou les remplacer par des portes transparentes. Pour retrouver ses clés ou d autres objets, il existe des trouve-clés ou localisateurs d objets qui s attachent par ex. au trousseau et qui répondent à un signal électronique. On peut aussi fixer un étui à clés muni d un dérouleur à la ceinture ou au sac. Se souvenir de prendre ses médicaments L outil le plus courant est le pilulier à médicaments pour une semaine. Il est subdivisé en unités journalières munies à chaque fois de quatre cases correspondant aux heures de prise. Le proche ou le soignant peut ainsi préparer la boîte à l avance. Différents moyens permettent de rappeler à la personne l heure de prise : un coup de téléphone d un proche ou d un service téléphonique payant, ou encore un rappel électronique tel que : L aide-mémoire vocal : un petit appareil qu on porte autour du cou. Il émet un son aux heures programmées. Cela rappelle au malade de presser sur un bouton qui déclenche une communication vocale. Montres-alarme : avec l alarme, le nom du médicament à prendre s affiche sur le cadran. Si la prise régulière de médicaments ne peut plus se faire par ces moyens, il semble indiqué de mettre en place des visites de l Aide à domicile. Sécuriser la cuisinière et prévenir les incendies Pour prévenir les incendies, il existe des systèmes de sécurité pour cuisinières : en cas de surchauffe, la cuisinière s éteint automatiquement. Selon l autonomie de la personne, il y a d autres options : l installation d une horloge programmable ou d un interrupteur central. Il est aussi concevable de ne garder qu une bouilloire électrique et un four à micro-ondes. Des détecteurs de chaleur et des alarmes gaz n ont de sens que s il y a quelqu un dans la maison qui sache réagir. Il existe également des fers à repasser qui s arrêtent automatiquement en cas d oubli. Faciliter l usage du téléphone Il existe des téléphones fixes à grosses touches, avec des numéros programmables, voire avec des touches affichant la photo de l interlocuteur. Les téléphones mobiles pour seniors ont souvent une touche d urgence intégrée. Informer les proches Idéalement, les personnes atteintes de démence devraient porter sur eux un document indiquant leur identité ainsi que les coordonnées d un proche, par ex. une carte Alzheimer de l Association Alzheimer Suisse ou encore une carte de visite. L Association propose également un bracelet en vinyle sur lequel ces informations peuvent être inscrites. 2

3 Localiser la personne Les appareils de localisation GPS (système de guidage par satellite) permettent de retrouver une personne perdue. Ces appareils existent sous forme de bracelet, de boîtier à fixer à la ceinture ou encore de téléphones simplifiés avec un répertoire programmable et un numéro d urgence. Certains appareils permettent de parler à la personne sans qu elle ait à appuyer sur une touche. La localisation peut se faire par les proches depuis un ordinateur ou un smartphone (par ex. iphone) ou être déléguée à une centrale des urgences. On peut également déterminer une zone de sécurité («Geofencing»). Quand le périmètre est franchi, le proche est averti par SMS. Porter secours sans tarder Un système d alarme (ou d appel) peut augmenter la sécurité à la maison en avertissant la personne soignante par une alarme (lumineuse ou sonore) ou par SMS quand le malade se lève ou quitte le domicile. Cela peut se faire grâce à un tapis équipé de senseurs ou à des détecteurs placés près de la porte. Parfois, un simple carillon suspendu peut faire office de signal sonore à l ouverture de la porte. Appels d urgence Les téléphones mobiles pour seniors, avec appel d urgence ou numéro d urgence de la Croix-Rouge conviennent aux personnes en début de maladie quand elles sont encore en mesure d actionner l alarme. Accéder au logement On peut faire installer un cylindre de serrure spécial avec une fonction de sécurité qui permet d ouvrir les portes de l extérieur, même s il y a une clé dans la serrure à l intérieur. Se déplacer De nombreux moyens auxiliaires peuvent faciliter la mobilité : Barres d appui ou poignées (par ex. pour la salle de bain) Siège de douche, planche de bain, voire lift de bain facilitent l hygiène corporelle. Un déambulateur permet de conserver la mobilité tout en augmentant la sécurité. Dans certains cas, un monte-escaliers (lift d escalier) peut être extrêmement utile. Un coussin ou disque pivotant simplifie les transferts, par exemple pour monter dans la voiture et en descendre. Un fauteuil releveur améliore la mobilité tout en réduisant le risque de chute. A la maison aussi, fauteuils roulants et lits médicalisés facilitent les soins et offrent plus de sécurité. Ils peuvent se louer. Toilettes Divers moyens auxiliaires facilitent la visite aux toilettes : Rehausseurs de W.C. Veilleuses avec détecteur de mouvement Chaise percée à côté du lit ; pour les hommes urinal ou urinoir mobile W.C. avec douche incorporée pour faciliter la toilette intime : sur pression d un bouton, un jet nettoie à l eau tiède, puis le séchage se fait avec un foehn à air chaud. Cet équipement peut être adapté aux WC existants ou former une unité complète. Voir et entendre Il est important de remédier autant que possible aux déficiences de la vue et de l ouïe. Adaptez régulièrement les lunettes et appareils auditifs et entretenezles. Vous trouverez d autres suggestions dans notre fiche d information «Adaptation du logement». 3

4 Considérations éthiques Lorsqu on choisit un moyen auxiliaire, voici les questions qui méritent réflexion : Le bien de la personne malade est-il au centre de notre préoccupation? Son droit à l autonomie et la liberté de mouvement ont-ils été pris en compte? Quelles sont les mesures de sécurité indispensables? Quels risques peut-on courir pour assurer un maximum de liberté? Le moyen auxiliaire améliore-t-il la qualité de vie de toutes les parties prenantes? Il s agit toujours de peser le pour et le contre et de vérifier régulièrement si le moyen auxiliaire répond encore aux besoins du moment. Limites des moyens auxiliaires Les moyens auxiliaires ont aussi leurs limites. En aucun cas ils ne peuvent ni ne doivent remplacer le contact humain. Pour être utile, il faut généralement que le recours au moyen auxiliaire soit accepté par la personne malade. Aspects financiers L assurance maladie de base ne prend que rarement en charge les moyens auxiliaires. Beaucoup d assurances complémentaires participent cependant aux coûts s il y a une prescription médicale. Renseignezvous auprès de votre caisse maladie. Pour les personnes de moins de 65 ans, l AI prend en charge une partie des coûts des moyens auxiliaires ou prête certains produits. Le cas échéant, elle finance l adaptation du logement en fonction du handicap. Renseignez-vous auprès de la FSCMA (voir plus bas). Au-dessus de 65 ans, c est l AVS qui participe aux coûts pour certains moyens auxiliaires comme les loupes, les appareils auditifs et les chaises roulantes. Pour ceux qui bénéficient des prestations complémentaires (PC) à l AVS ou l AI, le canton prend en charge une grande partie des coûts ou prête des moyens auxiliaires. Même ceux qui ne reçoivent pas encore de PC peuvent faire valoir ces coûts qui seront pris en compte lors du calcul des droits. Renseignez-vous aussi auprès de Pro Infirmis (au-dessous de 65 ans) ou Pro Senectute (au-dessus de 65 ans). Les moyens auxiliaires peuvent aussi être déclarés comme frais de maladie ou de handicap sur la déclaration d impôts, à moins d être couverts par une assurance. Certains fonds peuvent fournir des subsides, tel le fonds de soutien financier de l Association Alzheimer Suisse. Renseignez-vous auprès de l Association Alzheimer. Fournisseurs et informations complémentaires Pour savoir où se procurer l un ou l autre moyen auxiliaire, consultez le Téléphone Alzheimer ou le site Pour en savoir plus, consultez : le Téléphone Alzheimer : lundi vendredi : 8-12 h et h l antenne téléphonique de votre section de l Association Alzheimer Suisse (sélectionnez le canton sur les Services d aide et de soins à domicile (www.spitex.ch) Pro Senectute (www.pro-senectute.ch) la Croix-Rouge suisse (www.redcross.ch) la Fédération suisse de consultation en moyens auxiliaires (www.sahb.ch) notre fiche d information «Adaptation du logement» Copyright 2012 by Association Alzheimer Suisse Rédaction : Markus Meury et l équipe du Téléphone Alzheimer. Experts ayant collaboré à la réalisation de cette fiche d information : Brigitte Deschwanden, ergothérapeute dipl. HES, Nidau Heike Gauss, infirmière en psychiatrie dipl. HES, Schaffhouse 4Association Alzheimer Suisse Rue des Pêcheurs 8E 1400 Yverdon-les-Bains Tél Fax

5 Annexe à la fiche d information «Des moyens auxiliaires pour simplifier le quotidien» Vous trouvez ci-après des illustrations photographiques des moyens auxiliaires présentés. Les catégories correspondent en général à celles de la fiche. Vous trouverez les coordonnées des fournisseurs sous (voir Infothèque -> Moyens auxiliaires). Le téléphone Alzheimer fournit un conseil personnalisé et peut vous envoyer les listes par la poste. A la fin de la fiche figurent quelques informations générales relatives aux fournisseurs. Cette liste n est pas exhaustive car le marché évolue en permanence. S orienter dans le temps Sécuriser la cuisinière et prévenir les incendies 1 2 Horloge calendrier Horloge calendrier numérique analogique Retrouver les objets 7 8 Sécurité pour cuisinières électriques avec détecteur de chaleur et interrupteur automatique Localisateur d objets (par ex. de clés) 3 4 Etui à clés, à fixer à la ceinture, avec dérouleur Téléphone simplifié et touche d urgence Se souvenir de prendre ses médicaments 5 Pilulier à médicaments pour une semaine 9 Téléphone fixe à grosses touches et touches programmables avec photos 10 Téléphone mobile simplifié avec touche d urgence et touches programmables Disponible dans les pharmacies. Avec une ordonnance, remboursement par l assurance de base de la caisse maladie. 6 Aide-mémoire vocal Bracelet téléphone mobile avec appel d urgence Montre bracelet avec appel d urgence 1

6 Août 2012 Informer les proches 14 A commander auprès du Téléphone Alzheimer ou sur le site (Infothèque). Carte Alzheimer 13 Bracelet Alzheimer Systèmes d alarme ou d appel Localiser la personne par GPS Tapis de contact avec senseurs de pression Système d alarme pour portes : quand quelqu un franchit la porte, un signal sonore retentit. Bracelet téléphone mobile avec localisation GPS et appel d urgence 17 Montre bracelet avec localisation GPS Portable simplifié avec localisation GPS, touches programmables et appel d urgence 21 Contact de porte / fenêtre et prise avec avertisseur Carillon suspendu Disponible par ex. sur des marchés et dans des magasins d artisanat. 18 Appareils de localisation GPS (tracker, pas de fonction téléphone), à fixer à la ceinture

7 Août 2012 Se déplacer Disque pivotant de transfert Déambulateur Fauteuil relax qui aide à se relever Bain et douche 29 Planche de bain 27 Chaise de douche Siège de douche mural Siège de baignoire pivotant 3

8 Toilettes 31 Chaise percée 33 Rehausseurs de WC 32 Urinal WC-douche, système complet Urinoir mobile pour hommes Où se procurer les moyens auxiliaires? Les moyens auxiliaires peuvent se louer ou s acheter, neufs ou d occasion, aux commerces ou instances suivants : magasins et bureaux de moyens auxiliaires (commerces proposant des produits de réhabilitation, d orthopédie, des articles sanitaires) dépôts AI (fourniture de moyens auxiliaires AI et marché de l occasion) selon les régions, dans les Centres médico-sociaux, à la Croix-Rouge ou chez Pro Senectute commerce en ligne (attention : pas de conseil, pas d essai possible) Etat août

II.3 - AIDES TECHNIQUES (Fiche 3)

II.3 - AIDES TECHNIQUES (Fiche 3) II.3 - AIDES TECHNIQUES () SITES DE VIE AUTONOME (SIVA) Les sites de vie autonome sont des lieux uniques d accueil et de traitement des demandes de personnes handicapées portant sur les aides techniques

Plus en détail

N ATTENDEZ PAS LA CHUTE! Guide de prévention des chutes au domicile des seniors N ATTENDEZ PAS LA CHUTE

N ATTENDEZ PAS LA CHUTE! Guide de prévention des chutes au domicile des seniors N ATTENDEZ PAS LA CHUTE N ATTENDEZ N ATTENDEZ! Guide de prévention des chutes au domicile des seniors CHAQUE ANNÉE, 9 400 PERSONNES DÉCÈDENT DES SUITES D UNE. LES 3/4 ONT PLUS DE 75 ANS. L Institut National de Veille Sanitaire

Plus en détail

Localisation de personnes par GPS

Localisation de personnes par GPS de s par GPS Considérations juridiques et éthique Lorsque l on envisage d utiliser un appareil de localisation de s par GPS, la question et de savoir si le recours à un tel moyen peut se justifier d un

Plus en détail

Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés

Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés Examen de l habitat à des fins de prévention des chutes Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés 1. Aspects d ordre général Ces points sont à examiner pour chaque pièce du logement utilisée

Plus en détail

Le SQUARE DES AGES, un nouveau concept d habitat sénior

Le SQUARE DES AGES, un nouveau concept d habitat sénior Un habitat adapté, évolutif et intégrant les technologies de l information et de la communication pour l autonomie tout au long de la vie. Espace d accueil, d information et de conseils en aides techniques

Plus en détail

PUY-DE-DÔME. Guide de prescription des véhicules pour handicapés physiques

PUY-DE-DÔME. Guide de prescription des véhicules pour handicapés physiques PUY-DE-DÔME Guide de prescription des véhicules pour handicapés physiques Caisse Primaire d Assurance Maladie du Puy-de-Dôme Service du contrôle médical juillet 2009 Introduction Pourquoi un guide d aide

Plus en détail

Evaluer et aménager le domicile de personnes âgées à risques de chutes. Nathanaëlle Lagadec ergothérapeute Hôpital Pitié-Salpêtrière 08 décembre 2007

Evaluer et aménager le domicile de personnes âgées à risques de chutes. Nathanaëlle Lagadec ergothérapeute Hôpital Pitié-Salpêtrière 08 décembre 2007 Evaluer et aménager le domicile de personnes âgées à risques de chutes Nathanaëlle Lagadec ergothérapeute Hôpital Pitié-Salpêtrière 08 décembre 2007 Plan Généralités L évaluation des risques de chutes

Plus en détail

Alzheimer et domicile

Alzheimer et domicile Alzheimer et domicile Gwenaëlle REBOURS Anne MARCILLE, ergothérapeutes 14 décembre Juvisy sur Orge Mission Générale de l ergothérapeute - Réaliser des activités de rééducation, de réadaptation et de réinsertion

Plus en détail

Travaux d adaptation du logement pour les personnes handicapées moteur

Travaux d adaptation du logement pour les personnes handicapées moteur Fiche pratique Handicap moteur Travaux d adaptation du logement pour les personnes handicapées moteur Profiter de son logement - accéder - cheminer - voir - utiliser les équipements Faire sa toilette -

Plus en détail

APPEL D URGENCE SYSTÈMES D ALARMES TUNSTALL. Tunstall AG, Alte Lyss-Strasse 12, 3270 Aarberg, Tel. 026 493 43 46, www.tunstall.ch, info@tunstall.

APPEL D URGENCE SYSTÈMES D ALARMES TUNSTALL. Tunstall AG, Alte Lyss-Strasse 12, 3270 Aarberg, Tel. 026 493 43 46, www.tunstall.ch, info@tunstall. APPEL D URGENCE SYSTÈMES D ALARMES TUNSTALL Société Le groupe Tunstall, avec siège en Angleterre, jouit d'une longue activité couronnée de succès dans le domaine des appels d'urgence et de communication.

Plus en détail

Le maintien à domicile

Le maintien à domicile Le maintien à domicile Que représente le fait de rester à son domicile? Votre représentation? 1 Le domicile représente le symbole de que la personne a été, ce qu elle a vécu. Le domicile est source de

Plus en détail

Être en sécurité à domicile

Être en sécurité à domicile La prévention des chutes Être en sécurité à domicile CLSC de Saint-Michel CLSC de Saint-Léonard 5540, rue Jarry est Montréal (Québec) H1P 1T9 TABLE DES MATIÈRES La prévention des chutes 2 L aménagement

Plus en détail

POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ

POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ Ce livret est offert par la Carsat Nord-Picardie à : Nom, prénom :... Adresse :......... Pour bien vieillir chez moi, mon domicile en toute

Plus en détail

«Maintenant que les présentations sont faites, je vais vous faire visiter notre maison!» Les chambres. La chambre de Léontine

«Maintenant que les présentations sont faites, je vais vous faire visiter notre maison!» Les chambres. La chambre de Léontine «Maintenant que les présentations sont faites, je vais vous faire visiter notre maison!» Les chambres La chambre de Léontine Léontine a accepté d avoir un lit médicalisé, que son médecin lui a prescrit

Plus en détail

4.03 Etat au 1 er janvier 2013

4.03 Etat au 1 er janvier 2013 4.03 Etat au 1 er janvier 2013 Moyens auxiliaires de l AI Professionnellement ou au quotidien 1 Les personnes affiliées à l AI ont droit aux moyens auxiliaires professionnellement nécessaires, ou bien

Plus en détail

NEO Centrale d appel à domicile

NEO Centrale d appel à domicile NEO Centrale d appel à domicile NEO est l élément central pour le maintien à domicile. Tous les équipements y sont reliés, et lui transmettemt les alarmes. NEO envoie les données à la Helpline qui les

Plus en détail

Être en sécurité à domicile

Être en sécurité à domicile La prévention des chutes Être en sécurité à domicile CLSC de Saint-Michel 3355, rue Jarry est Montréal (Québec) H1Z 2E5 Mai 2012 CLSC de Saint-Léonard 5540, rue Jarry est Montréal (Québec) H1P 1T9 Centre

Plus en détail

Manuel d instruction (819) 563-5404. Modèles: PC1555-5010 - 1616-1832. CENTRALE DE SURVEILLANCE ULC 24hres / 24

Manuel d instruction (819) 563-5404. Modèles: PC1555-5010 - 1616-1832. CENTRALE DE SURVEILLANCE ULC 24hres / 24 Les Entreprises Roger Boisvert Inc Système de sécurité (819) 563-5404 313 rue Des Aulnes. Sherbrooke (PQ) J1G 4S1 Service personnalisé depuis 1992 Manuel d instruction Modèles: PC1555-5010 - 1616-1832

Plus en détail

Septembre 2008. dossier de presse. Géomobile. Contact presse : Brigitte Bournier Publicis Link Tél. 04 72 41 64 93 bbournier@publicis-link-lyon.

Septembre 2008. dossier de presse. Géomobile. Contact presse : Brigitte Bournier Publicis Link Tél. 04 72 41 64 93 bbournier@publicis-link-lyon. Septembre 2008 dossier de presse Géomobile Contact presse : Brigitte Bournier Publicis Link Tél. 04 72 41 64 93 bbournier@publicis-link-lyon.com SAVOIR ET LOCALISER Loin des yeux mais proches de vous Qui

Plus en détail

La montre d appel d urgence Limmex Mode d emploi. Le lien direct.

La montre d appel d urgence Limmex Mode d emploi. Le lien direct. La montre d appel d urgence Limmex Mode d emploi Le lien direct. Chère cliente, cher client, En choisissant la montre d appel d urgence Limmex, vous avez acquis un produit suisse de qualité qui, en plus

Plus en détail

Consultation sociale CONSULTATOIN SOCIALE

Consultation sociale CONSULTATOIN SOCIALE Consultation sociale CONSULTATOIN SOCIALE Notre service de consultation sociale vous apporte aide et conseils, ainsi qu à vos proches. La consultation sociale de Pro Senectute est également à la disposition

Plus en détail

Service de matériel de location Réutilisation de matériel d aide OFFICE POUR PERSONNES HANDICAPEES (OPH)

Service de matériel de location Réutilisation de matériel d aide OFFICE POUR PERSONNES HANDICAPEES (OPH) Service de matériel de location Réutilisation de matériel d aide OFFICE POUR PERSONNES HANDICAPEES (OPH) 1. Public cible Les personnes handicapées en- dessous de 65 ans peuvent bénéficier de toutes les

Plus en détail

GL5 GLS5. Lève-personnes mobiles

GL5 GLS5. Lève-personnes mobiles GL5 GLS5 Lève-personnes mobiles Lève-personnes mobile GL5 Les lève-personnes mobiles GL5 sont les alternatives au sol des appareils de levage fixés au plafond de la gamme de produits Guldmann. Depuis plus

Plus en détail

Pour les modalités d admission, de suspension ou d interruption, se référer au livret d accueil.

Pour les modalités d admission, de suspension ou d interruption, se référer au livret d accueil. PREAMBULE : Le présent règlement de fonctionnement décrit les modalités mises en œuvre par le service pour remplir sa mission. Il est le garant du respect du droit commun qui s applique à tout citoyen

Plus en détail

Mai 2015. Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité

Mai 2015. Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité Mai 2015 Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité PREAMBULE SOYEZ PRUDENTS! Surveillez vos enfants en bas âge, éloignez d eux tout ce qui peut être source d incendie (allumettes,

Plus en détail

Des aides pour se relever

Des aides pour se relever Des aides pour se relever du fauteuil, des toilettes, du lit, de la baignoire Des aides pour se relever - Solival / 1 Des aides pour se relever... L âge qui avance, un affaiblissement temporaire, une maladie,

Plus en détail

Secufone. Novembre 2008

Secufone. Novembre 2008 Secufone Novembre 2008 Table des matières Introduction Le concept Secufone Solutions intégrées Secufone Solutions spécifiques pour les sociétés Gamme des produits Secufone Mobile Basic Mobile Premium Mobile

Plus en détail

Frais de maladie et déductions aux impôts

Frais de maladie et déductions aux impôts Frais de maladie et déductions aux impôts 1 Pour les personnes malades ou souffrant de handicap, remplir une déclaration d impôt est souvent compliqué, beaucoup de frais sont en effet déductibles. Mais

Plus en détail

Téléphone à grandes touches + photos : VQ-253

Téléphone à grandes touches + photos : VQ-253 TELEPHONIE 9 Téléphone à grandes touches + photos : VQ-253 Ce téléphone est d une extrême simplicité. Son clavier à larges touches espacées permet de composer les numéros facilement. De plus, il suffira

Plus en détail

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013 Nantes, le 11 mars 2013 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014 v Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr 1000

Plus en détail

L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité)

L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité) L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité) La loi du 11 février 2005 exprime le principe «d accès à tout pour tous» qui implique

Plus en détail

La Solution de Sécurité Easy Series La sécurité simplifiée

La Solution de Sécurité Easy Series La sécurité simplifiée «La protection est désactivée» La Solution de Sécurité Easy Series La sécurité simplifiée Votre sécurité avant tout Pour garantir la protection de votre habitation ou de votre entreprise... Choisissez

Plus en détail

Guide de l Accessibilité. des Etablissements. Recevant du Public

Guide de l Accessibilité. des Etablissements. Recevant du Public Guide de l Accessibilité des Etablissements Recevant du Public Direction du Développement Commerce Tourisme Réaliser un projet qui garantit l égalité d accès : S assurer que les entrées principales soient

Plus en détail

ASSOCIATION DE SERVICES D AIDE A DOMICILE. Tél : 05.56.01.91.91 Fax : 05.57.87.59.08 Mail : accueil@asad-bordeaux.fr.

ASSOCIATION DE SERVICES D AIDE A DOMICILE. Tél : 05.56.01.91.91 Fax : 05.57.87.59.08 Mail : accueil@asad-bordeaux.fr. ASSOCIATION DE SERVICES D AIDE A DOMICILE ASAD de BORDEAUX 74 Cours Saint-Louis BP 60053 33028 Bordeaux Cedex Horaires d ouverture Du Lundi au Vendredi de 8h30 à 18h Site internet : www.asad-bordeaux.fr

Plus en détail

Politique et procédures en matière de ressources humaines

Politique et procédures en matière de ressources humaines Numéro : 1.0 Origine : Ressources humaines Politique et procédures en matière de ressources humaines Approuvé par : Président directeur général Entrée en vigueur : 1 er janvier 2012 Remplace : Nouveau

Plus en détail

Cette liste de contrôle fait partie du guide «Adaptations de logement pour personnes handicapées et âgées», disponible sur CD-ROM.

Cette liste de contrôle fait partie du guide «Adaptations de logement pour personnes handicapées et âgées», disponible sur CD-ROM. Liste de contrôle pour adaptations individuelles de logement Cette liste de contrôle fait partie du guide «Adaptations de logement pour personnes handicapées et âgées», disponible sur CD-ROM. Personne

Plus en détail

Monte-escalier droit

Monte-escalier droit Monte-escalier droit Monte-escalier droit Nous sommes heureux de vous présenter le dernier né de notre gamme, le monte-escalier Xclusive. L esthétique épurée de notre modèle Xclusive s intègre parfaitement

Plus en détail

Produits CONFORT DU SENIOR ET MAD

Produits CONFORT DU SENIOR ET MAD Produits CONFORT DU SENIOR ET MAD Aide au quotidien Ecrase comprimés - Réf. 25369 Pour faciliter la prise de comprimés (médicaments, vitamines...), équipez vous de cet écrase comprimé. Produit 2 en 1:

Plus en détail

Handicap visuel. Travaux d adaptation du logement pour les personnes non voyantes ou mal voyantes. Fiche pratique

Handicap visuel. Travaux d adaptation du logement pour les personnes non voyantes ou mal voyantes. Fiche pratique Fiche pratique Handicap visuel Travaux d adaptation du logement pour les personnes non voyantes ou mal voyantes Accéder aux parties communes - sécuriser le cheminement - choisir les équipements - bien

Plus en détail

Guide d Utilisation :

Guide d Utilisation : Guide d Utilisation : Fauteuil élévateur pour escalier droit E120 / D160 SOMMAIRE Ce monte escalier est conçu pour être utilisé par une personne seulement lors des déplacements. Une mauvaise utilisation

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION. Fonctionnement global du service sur l'interface Senior & Aidant

GUIDE D UTILISATION. Fonctionnement global du service sur l'interface Senior & Aidant GUIDE D UTILISATION Fonctionnement global du service sur l'interface Senior & Aidant icompanion est une application mobile destinée au senior et à ses proches, les Aidants. Son objectif : faciliter l usage

Plus en détail

Livret blanc. Bien vivre chez soi quel que soit son âge

Livret blanc. Bien vivre chez soi quel que soit son âge VILLE D'EQUEURDREVILLE-HAINNEVILLE Livret blanc Bien vivre chez soi quel que soit son âge GUIDE PRATIQUE POUR UN LOGEMENT FONCTIONNEL MALGRÉ LA DÉPENDANCE ( L AUTONOMIE À DOMICILE Le Conseil des séniors,

Plus en détail

Date à laquelle le document a été rempli.

Date à laquelle le document a été rempli. Outil d aide à la préparation de l évaluation des besoins en aide humaine lors de l expertise médicale de la CRCI ( à transmettre aux victimes d accidents médicaux au moment de la convocation à l expertise)

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES COMMUNES À TOUS LES MODÈLES

CARACTÉRISTIQUES COMMUNES À TOUS LES MODÈLES CARACTÉRISTIQUES COMMUNES À TOUS LES MODÈLES Le cœur du produit de pointe que nous avons étudié et réalisé pour le secteur médical est représenté par le nouveau thermostat électronique HACCP, de série

Plus en détail

Pièces de l unité de vie

Pièces de l unité de vie H.47 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux cheminements accessibles, des articles R.111-18-4 à R.111-18-7 du code de la construction et de l habitation. Ce document

Plus en détail

AMENAGER LE QUOTIDIEN

AMENAGER LE QUOTIDIEN AMENAGER LE QUOTIDIEN Aides financières, humaines et matérielles Formation Aide aux Aidants / Octobre 2008 Syndicat Intercommunal de la Vallée de l'ondaine, 44 Rue e la Tour de Varan, 42700 FIRMINY 1 Aides

Plus en détail

Prévention des accidents de la vie courante chez la personne âgée

Prévention des accidents de la vie courante chez la personne âgée Prévention des accidents de la vie courante chez la personne âgée aménagements, conseils, aides-techniques Fanny DOURTHE Gestionnaire de cas Ergothérapeute Conseil Général de l'yonne Sommaire Accidents

Plus en détail

La Téléassistance Active

La Téléassistance Active La Téléassistance Active La seule solution intelligente pour le maintien à domicile, la sécurité et le confort de nos ainés. Déclenchement automatique de l alarme Pas de bracelet/pendentif à porter Rien

Plus en détail

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Fiche pratique Personnes âgées Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Accéder à son logement - utiliser les escaliers - prendre l ascenseur - accéder aux équipements Profiter de son

Plus en détail

Localisation de personnes par GPS

Localisation de personnes par GPS de s par GPS Considérations juridiques et éthique Lorsque l on envisage d utiliser un appareil de localisation de s par GPS, la question et de savoir si le recours à un tel moyen peut se justifier d un

Plus en détail

4.03 Prestations de l AI Moyens auxiliaires de l AI

4.03 Prestations de l AI Moyens auxiliaires de l AI 4.03 Prestations de l AI Moyens auxiliaires de l AI Etat au 1 er janvier 2015 En bref Les personnes assurées auprès de l AI ont droit aux moyens auxiliaires figurant sur une liste établie par le Conseil

Plus en détail

Prévention des chutes à domicile. Catherine THOMAS, ergothérapeute ESSR le Petit Pien

Prévention des chutes à domicile. Catherine THOMAS, ergothérapeute ESSR le Petit Pien Prévention des chutes à domicile Catherine THOMAS, ergothérapeute ESSR le Petit Pien Présentation rapide du métier d ergothérapeute et du Petit Pien. Les conséquences qu on peut observer parmi les personnes

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL EN EHPAD

LIVRET D ACCUEIL EN EHPAD C E N T R E C O M M U N A L A C T I O N S O C I A L E LIVRET D ACCUEIL EN EHPAD RÉSIDENCE L épine Laval à vos côtés au fil de la vie 1 SOMMAIRE AVANT-PROPOS LA RéSIDENCE L EPINE L environnement 4 Les locaux

Plus en détail

FORMULAIRE 3 Demande d intervention relative à l aide individuelle

FORMULAIRE 3 Demande d intervention relative à l aide individuelle Version septembre 2015 FORMULAIRE 3 Demande d intervention relative à l aide individuelle Ce formulaire de demande d intervention est composé de 2 parties : PARTIE 1 - Note explicative (à garder pour vous)

Plus en détail

MUSÉE DE L ART WALLON

MUSÉE DE L ART WALLON Mars 2006 Page 1 sur 21 MUSÉE DE L ART WALLON Ilot St-Georges En Féronstrée, 86 4000 Liège Tél. : 04/ 221 92 31 Fax : 04/ 221 92 32 E-Mail : musee.artwallon@liege.be 0 0 5 1 4 0 Avec le soutien financier

Plus en détail

MAISON DE RETRAITE LIEU DE VIE STRUCTURE MÉDICALISÉE

MAISON DE RETRAITE LIEU DE VIE STRUCTURE MÉDICALISÉE MAISON DE RETRAITE LIEU DE VIE STRUCTURE MÉDICALISÉE U n projet de vie individualisé est élaboré pour chaque résident, mis en place avec ses proches et toute l équipe soignante, Ce projet de vie est une

Plus en détail

Toilettes publiques. Problématiques traitées : FICHE9

Toilettes publiques. Problématiques traitées : FICHE9 Toilettes publiques Les toilettes publiques constituent un maillon essentiel d un réseau piéton, en particulier pour les personnes âgées qui souffrent souvent d incontinence. L absence des WC peut représenter

Plus en détail

Prévention des chutes. Un guide à l intention des patients et leur famille

Prévention des chutes. Un guide à l intention des patients et leur famille Prévention des chutes Un guide à l intention des patients et leur famille 1 Qu est-ce qu une chute? Une chute survient lorsque vous tombez soudainement sur le plancher ou par terre. Une blessure peut ou

Plus en détail

Options de logement dans la communauté. Logement indépendant

Options de logement dans la communauté. Logement indépendant Bien des personnes âgées désirent rester indépendantes et continuer de vivre dans leur communauté le plus longtemps possible. Comme leurs besoins et leurs capacités changent, elles ont parfois besoin d

Plus en détail

MPR et Maladies neuromusculaires

MPR et Maladies neuromusculaires MPR et Maladies neuromusculaires DES de MPR - Séminaire Nerf-Muscle MERCREDI 14 Mars 2012 Salle des congrès- Pôle Recherche Faculté de Médecine Lille Aurélie BETTRANCOURT ergothérapeute Centre de référence

Plus en détail

Le Doro Secure est un véritable téléphone portable! Fonctionnement du service. 1. Un problème? Un malaise? 2. Le plateau d écoute Filien ADMR

Le Doro Secure est un véritable téléphone portable! Fonctionnement du service. 1. Un problème? Un malaise? 2. Le plateau d écoute Filien ADMR Fonctionnement du service 1. Un problème? Un malaise? Où que vous soyez en ville en faisant vos courses, en campagne lors d une promenade, le jour, la nuit, un week-end, un jour férié... Il vous suffit

Plus en détail

Norme SIA 500 : 2009 Constructions sans obstacles (SN 521 500) - L'essentiel des modifications apportées à la version 1988

Norme SIA 500 : 2009 Constructions sans obstacles (SN 521 500) - L'essentiel des modifications apportées à la version 1988 Norme SIA 500 : 2009 Constructions sans obstacles (SN 521 500) - L'essentiel des modifications apportées à la version 1988 En résumé > De nombreuses exigences ont été précisées, des lacunes comblées et

Plus en détail

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections 1 Une bibliothèque publique est un Etablissement Recevant du Public (ERP) Les réglementations en vigueur prévoient des

Plus en détail

Un dossier bien rempli et complet facilitera le traitement de votre demande.

Un dossier bien rempli et complet facilitera le traitement de votre demande. NOTICE EXPLICATIVE DU FORMULAIRE DE DEMANDE ET DE SES ANNEXES auprès de LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES (MDPH) Présentation du formulaire de demande (s) Ce document, utilisable pour

Plus en détail

D ACHEVEMENT DES TRAVAUX ET AUTRES ACTIONS DE MISE EN ACCESSIBILITE

D ACHEVEMENT DES TRAVAUX ET AUTRES ACTIONS DE MISE EN ACCESSIBILITE Direction Départementale des Territoires de la Haute-Savoie service habitat/pôle bâtiment durable Notice d'accessibilité des personnes à mobilité réduite aux Établissements et Installations ouvertes au

Plus en détail

Conseils pour les personnes âgées qui achètent un véhicule

Conseils pour les personnes âgées qui achètent un véhicule Types de véhicules La taille du véhicule relève d un choix personnel. Certains aînés se sentent plus en sécurité dans un véhicule plus lourd, alors que d autres considèrent que les petites voitures sont

Plus en détail

MODE D EMPLOI D GB F I E P NL DK FIN N S TR 39

MODE D EMPLOI D GB F I E P NL DK FIN N S TR 39 MODE D EMPLOI D GB F I E P NL DK FIN N S TR 39 40 Vous avez choisi un appareil auditif HANSATON Nous nous réjouissons de votre choix et nous vous félicitons pour votre décision car avec un appareil auditif

Plus en détail

TOUJOURS A VOTRE ECOUTE

TOUJOURS A VOTRE ECOUTE TOUJOURS A VOTRE ECOUTE BONHEUR Un monde de mobilité et de liberté sur un simple appel. Tout ceci en appuyant sur un bouton. La possibilité de se déplacer avec facilité et élégance, remplir vos tâches

Plus en détail

Seniors. habitat. Securité. Mobilité. Confort. Astuces. Prévenir les chutes dans la salle de bain. Circuler facilement chez soi

Seniors. habitat. Securité. Mobilité. Confort. Astuces. Prévenir les chutes dans la salle de bain. Circuler facilement chez soi Seniors habitat Securité Prévenir les chutes dans la salle de bain Mobilité Circuler facilement chez soi Confort Garder des repères fiables Astuces Les outils à avoir dans votre cuisine! Vous vous sentez

Plus en détail

ivi TM Le détecteur de chute intuitif Guide d utilisation

ivi TM Le détecteur de chute intuitif Guide d utilisation ivi TM Le détecteur de chute intuitif Guide d utilisation Sommaire Qu est-ce que l ivi? 4 Contenu de la boîte 5 Avant la première utilisation 6 Porter l ivi 7 en collier..................... 8 en broche....................

Plus en détail

Le panneau de commande

Le panneau de commande Le panneau de commande La centrale peut être commandée par 300 utilisateurs. La centrale est de commande peut etre un simple lecteur RFID, un lecteur + clavier, un lecteur+ clavier+ afficheur LCD. Aux

Plus en détail

L ACCUEIL DE JOUR «L ARC EN CIEL» EHPAD GIBLAINE - CREHEN

L ACCUEIL DE JOUR «L ARC EN CIEL» EHPAD GIBLAINE - CREHEN 1 MAJ 3 juillet 2015 L ACCUEIL DE JOUR «L ARC EN CIEL» EHPAD GIBLAINE - CREHEN CONTRAT D ACCUEIL I. POPULATION ACCUEILLIE ET OBJECTIFS DE L ACCUEIL DE JOUR II. III. IV. FONCTIONNEMENT DU SERVICE DUREE

Plus en détail

chutes La prévention des Être en sécurité à domicile Le CSSS Lucille-Teasdale Trois CLSC, sept centres d hébergement et un centre de crise

chutes La prévention des Être en sécurité à domicile Le CSSS Lucille-Teasdale Trois CLSC, sept centres d hébergement et un centre de crise Le CSSS Lucille-Teasdale Trois CLSC, sept centres d hébergement et un centre de crise CLSC de Hochelaga-Maisonneuve 4201, Ontario Est 514 253-2181 CLSC Olivier-Guimond 5810, Sherbrooke Est 514 255-2365

Plus en détail

Choisir une maison de soins de longue durée

Choisir une maison de soins de longue durée Choisir une maison de soins de longue durée Choisir la maison de soins appropriée Une fois que le Centre d accès aux soins communautaires (CASC) a déterminé votre admissibilité aux soins de longue durée,

Plus en détail

La téléassistance comme moyen de prévention de la perte d autonomie à domicile

La téléassistance comme moyen de prévention de la perte d autonomie à domicile La téléassistance comme moyen de prévention de la perte d autonomie à domicile Christelle ROULET Chargée de mission Conseil général Pôle PA-PH Évelyne SANCIER Directrice de SIRMAD téléassistance Définition

Plus en détail

La solution de sécurité Easy Series La sécurité simplifiée avec la nouvelle technologie radio wlsn*

La solution de sécurité Easy Series La sécurité simplifiée avec la nouvelle technologie radio wlsn* «La protection est désactivée» La solution de sécurité Easy Series La sécurité simplifiée avec la nouvelle technologie radio wlsn* *réseau local de sécurité sans fil La sécurité avant tout Pour garantir

Plus en détail

CONDITIONS DE RESIDENCE

CONDITIONS DE RESIDENCE CONDITIONS DE RESIDENCE Les dispositions ci-après ont été prises à l intention des Résidents, des familles ou des répondants. En fixant ces conditions, notre souci est de décharger nos pensionnaires de

Plus en détail

Chaque chambre donne sur un grand balcon sur lequel vous pouvez, si vous le souhaitez, disposer quelques bacs à fleurs.

Chaque chambre donne sur un grand balcon sur lequel vous pouvez, si vous le souhaitez, disposer quelques bacs à fleurs. Satigny Russin Dardagny Résidence Mandement Sàrl 3.100 ver 1 INFORMATION Date : 29.01.08 PLAQUETTE D INFORMATION Visa : lk Votre chambre La chambre dans laquelle vous allez emménager mesure 22.42 m2 (voir

Plus en détail

2 - CARACTÉRISTIQUES PARTICULIÈRES. Préambule

2 - CARACTÉRISTIQUES PARTICULIÈRES. Préambule 2 - CARACTÉRISTIQUES PARTICULIÈRES 2-10 - CAHIER DES CHARGES BIEN-ÊTRE Préambule Les prestations touristiques de Remise en forme "Bien-être" comportent des soins de balnéothérapie, des soins de thalassothérapie

Plus en détail

Compte rendu formation 02 04 2014 «Projet d accompagnement» Présenter le projet de vie dans les services (Lycée Marie Curie VILLEURBANNE)

Compte rendu formation 02 04 2014 «Projet d accompagnement» Présenter le projet de vie dans les services (Lycée Marie Curie VILLEURBANNE) Compte rendu formation 02 04 2014 «Projet d accompagnement» Présenter le projet de vie dans les services (Lycée Marie Curie VILLEURBANNE) PERSONNES PRESENTES : - Professionnelle animatrice de la formation

Plus en détail

INSTITUT DE SÉCURITÉ

INSTITUT DE SÉCURITÉ INSTITUT DE SÉCURITÉ Organisation de l extinction dans l entreprise Fiche de sécurité 1801-00.f précédemment Feuille SPI AE 7 Page 1 Généralités 2 2 Formation du personnel 2.1 Principes fondamentaux 2

Plus en détail

Convient au petites et moyennes entreprises. Utilisation façile et souple pour mes collaborateurs.

Convient au petites et moyennes entreprises. Utilisation façile et souple pour mes collaborateurs. Les enfants représentent pour nous une grande joie et inspiration. En même temps, nous nous soucions de leur sécurité. L environnement, dans lequel nous vivons ensemble, doit être sûr au maximum. L alarme

Plus en détail

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9 Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) 371.9 Un travail collectif : Renseignements aux parents d élèves ayant des besoins spéciaux ISBN 0-7711-3999-9 1. Éducation

Plus en détail

GUIDE DE L AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE COMPETENCES ET LIMITES DE LA PROFESSION

GUIDE DE L AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE COMPETENCES ET LIMITES DE LA PROFESSION La frontière est parfois difficile à évaluer entre le domaine de l aide soignante, de l AVS ou de l infirmière. L infirmière peut, dans le cadre de son rôle propre défini et précisé dans le code de la

Plus en détail

Espace Client Aide au démarrage

Espace Client Aide au démarrage Espace Client Aide au démarrage 1. A propos de l Espace Client... 2 a. Nouvelles fonctionnalités... 2 b. Reprise de vos documents... 2 c. Migration vers l Espace Client... 2 2. Accès à l Espace Client...

Plus en détail

Accidents de la vie courante. d accidents domestiques au domicile des personnes âgées

Accidents de la vie courante. d accidents domestiques au domicile des personnes âgées Accidents de la vie courante L outil de repérage des risques L outil de repérage des risques d accidents domestiques au domicile des personnes âgées Sommaire 1 Les accidents de la vie courante en France

Plus en détail

Maintien à domicile des

Maintien à domicile des Maintien à domicile des personnes âgées Rencontre avec le Point Paris Emeraude et l équipe mobile de gériatrie du XVIII arrondissement avril 2010 Point Paris Emeraude (PPE) = CLIC (centre local d information

Plus en détail

AHAVA Accompagnement Personnalisé Adapté

AHAVA Accompagnement Personnalisé Adapté Photo Obligatoire AHAVA Accompagnement Personnalisé Adapté FICHE DE RENSEIGNEMENTS ET D'ADHESION - 2015 Exemplaire à retourner à l'association Nom... Prénom...... Adresse... Tel... Date de naissance...

Plus en détail

Constructions sans obstacles Correctif C2 à la norme SIA 500:2009

Constructions sans obstacles Correctif C2 à la norme SIA 500:2009 SIA 500-C2:2013 Bâtiment, génie civil 521 500-C2 Constructions sans obstacles Correctif C2 à la norme SIA 500:2009 Numéro de référence: SN 521500-C2:2013 fr Valable dès: 2013-10-01 Éditeur Société Suisse

Plus en détail

La prestation de compensation du handicap (PCH)

La prestation de compensation du handicap (PCH) La prestation de compensation du handicap (PCH) Maison départementale des personnes handicapées de l Essonne Édito La loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et

Plus en détail

Le présent outil est conçu pour aider les employeurs à cerner les problèmes

Le présent outil est conçu pour aider les employeurs à cerner les problèmes Les gens Les partenariats Le savoir Compétences en milieu de travail Compétences essentielles Sondage sur le lieu de travail Le présent outil est conçu pour aider les employeurs à cerner les problèmes

Plus en détail

Les DAAF, c est obligatoire et ça peut sauver des vies!

Les DAAF, c est obligatoire et ça peut sauver des vies! Les DAAF, c est obligatoire et ça peut sauver des vies! Les détecteurs de fumée : Questions / Réponses Le SDIS 70, en partenariat avec le Conseil général, la Préfecture et l Union Départementale des Sapeurs-Pompiers

Plus en détail

QUELS OUTILS SONT UTILISES POUR LES ACTIVITES DE REHABILITATION EN ESAD

QUELS OUTILS SONT UTILISES POUR LES ACTIVITES DE REHABILITATION EN ESAD QUELS OUTILS SONT UTILISES POUR LES ACTIVITES DE REHABILITATION EN ESAD UN TRAVAIL D ÉQUIPE 14.04.14 E. Orer, ergothérapeute M.Delhaye, ASG C.Germonprez, ASG M.Ladeiro, ASG POURQUOI CRÉER, ADAPTER OU PERSONNALISER

Plus en détail

LES TARIFS. Valable dès 2012. www.avasad.ch

LES TARIFS. Valable dès 2012. www.avasad.ch LES TARIFS Valable dès 2012 www.avasad.ch E QU IL FAUT AVOIR COMMENT SONT FINANCÉES LES PRESTATIONS? Certaines prestations d Aide et soins à domicile sont remboursées par les assurances-maladie et/ou financées

Plus en détail

Informations sur les dispositifs de repérage

Informations sur les dispositifs de repérage Informations sur les dispositifs de repérage Trois personnes sur cinq atteintes de l Alzheimer et les maladies apparentées s égarent à un moment ou un autre, souvent sans crier gare. L équilibre entre

Plus en détail

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits PROTÉGEZ LA VIE E CEUX QUE VOUS AIMEZ mode d emploi 18 Z Z Z 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen Les numéros d urgence gratuits Cette brochure peut vous sauver la vie, ne la jetez pas,

Plus en détail

Pour les personnes atteintes de problèmes de vue et leurs proches.

Pour les personnes atteintes de problèmes de vue et leurs proches. Pour les personnes atteintes de problèmes de vue et leurs proches. Chères patientes, chers patients, chers proches, Vous-même, ou l un de vos proches, avez peut-être suivi un traitement ophtalmologique

Plus en détail

LIEUX TOURISTIQUES HÉBERGEMENTS (HÔTELS)

LIEUX TOURISTIQUES HÉBERGEMENTS (HÔTELS) HÉBERGEMENTS (HÔTELS) Identifier l établissement comme étant accessible. S informer (sans pouvoir téléphoner) sur les prestations fournies par l établissement. Trouver une chambre accessible Réserver une

Plus en détail

IPP-0775 BAT-0745 Gîtes aux Ânes à Trooz Mars 2005 Page 1 sur 22

IPP-0775 BAT-0745 Gîtes aux Ânes à Trooz Mars 2005 Page 1 sur 22 Mars 2005 Page 1 sur 22 GÎTES AUX ÂNES Rue sur le Batty, 79 4870 TROOZ Tél. : 087/26 76 26 Fax : 087/26.67.07 E-Mail :info@gitesauxanes.be Web : www.gitesauxanes.be! 7 8 4 3 9 8 Avec le soutien financier

Plus en détail

Guide pour l adaptation de votre logement

Guide pour l adaptation de votre logement Guide pour l adaptation de votre logement Receveurs de douche Parois de douche Sièges de douche Barres d appui Rampes d accès Votre partenaire accessibilité pour la salle de bains AKW vous propose des

Plus en détail